Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique."

Transcription

1 Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins met en jeu de nombreux organes. Quels sont les besoins des muscles liés a` l effort? Comment l organisme satisfait-il ces besoins? I/les besoins d un muscle au cours d un effort. TP1 Le métabolisme énergétique à l effort CORRECTION 1. Le travail musculaire necessite de l énergie.(documents 1 et 2 page194). Analysez ces 2 documents, puis mettez les en relation. Rédigez une phrase de conclusion. Le document 1 représente la température de surface de la peau lors d un effort. Je vois que La température de surface est maximale dans les zones qui réalisent l effort, au niveau des muscles qui travaillent : se contractent. Le document 2 représente la quantité d énergie nécessaire en fonction de l intensité de l effort. Je vois que plus l intensité augmente - plus l énergie nécessaire est importante. - plus l énergie utilisée augmente - la part d énergie perdue sous forme de chaleur est la plus importante Le travail musculaire (contraction des muscles) nécessite la production d énergie (d autant plus que l intensité de l effort est importante)dont la majorité est perdue sous forme de chaleur. 2. Comment l énergie est-elle produite dans les muscles? Remplissez le tableau Eléments Origine Transport Réaction chimique et Déchets et «pertes» indispensables jusqu aux cellules localisation dans les cellules Alimentation - CO2 sang - H2O Production d énergie Nutriments Réserves : - Chaleur Sang Respiration cellulaire (glucose) Foie (Oxydation du glucose Muscles par le O2) Tissus adipeux O2 Ventilation ** Sang * Document 6 page 195 Le glucose consommé en excès est stocké en priorité dans le foie sous forme de glycogène (glucide complexe constitué d un enchaînement de molécules de glucose), ainsi que dans les muscles ; puis sous forme de graisses (lipides) dans les tissus graisseux (adipeux) : ce sont nos réserves. ** Ne plus confondre ventilation (activité pulmonaire) et respiration (production d énergie par les cellules) Doc C page 197.

2 NB : eau Compléter le schéma en représentant le trajet et les échanges des nutriments, du dioxygène et du dioxyde de carbone, par des flèches (utiliser le code couleurs). 1 cellule musculaire respiration Energie Les cellules musculaires produisent de l énergie en oxydant («brûlant») le glucose, apporté par l alimentation (et la mobilisation des réserves) grâce à l O2, apporté par la ventilation : c est la respiration cellulaire Cette oxydation produit des déchets : CO2 et H2O et une partie de l énergie produite est perdue sous forme de chaleur. AIDE : on réalise des dosages sanguins à l entrée et à la sortie d un muscle : Le document représente la comparaison du sang entrant et sortant du muscle au repos et à l effort. Je vois que dans le sang sortant, - l O2 a - Le CO2 a - Le glucose a et d autant plus que l effort est intense. Donc le muscle consomme bien du glucose et de l O2 et produit du CO2 Bilan : Au cours d un effort physique, le muscle a besoin de plus de : -Glucose - O2 afin de produire plus d énergie indispensable au travail musculaire (contraction) On se propose de tester expérimentalement ces conclusions.

3 3. La consommation en O2 au cours d un effort. a) Mesure expérimentale de la consommation de O2 au cours d un effort. On mesure la consommation de dioxygène, au repos, pour un effort modéré et intense pendant deux minutes, a` l aide d un dispositif EXAO. Dispositif expérimental : Complétez le tableau en utilisant la courbe 3 page 196.(l individu pèse 74 Kg) 0,4 L 1-0,4 = 0,6 L 2-1 = 1 L 0,2 L/mn* 0,3 L/mn 0,45 L/mn 0,003L/mn/Kg 0,004L/mn/Kg 0,006L/mn/Kg * attention aux notations des unités, que vous reverrez en physique : Ecriture scientifique : Lmn -1 Analysez cette courbe. Le document représente l évolution de la consommation de O2 en fonction du temps et de l intensité de l effort. Je vois que plus l effort augmente plus la consommation de O2 augmente. Ci-contre, le même document mais où les mesures concernant les 3 intensités sont séparées. Bilan : Plus l effort physique est intense plus la consommation d O2 augmente car les besoins des muscles en O2 augmente afin de produire plus d énergie par respiration cellulaire.

4 Mise en relation avec le document 2 page 196 Le document 2 page 196 représente l enregistrement de la ventilation en fonction de l intensité de l effort (Volume d air échangé en fonction du temps) On voit que plus l effort augmente plus la fréquence de la ventilation augmente (on respire plus vite) et plus le volume échangé augmente (on respire plus fort) L activité ventilatoire augmente pour répondre aux besoins en O2 du muscle qui travaille b) Existe-t-il une limite à la consommation d O2? Analysez le document 4 page 97. Le document représente la consommation de O2 n fonction de la puissance de l effort chez 3 personnes. Je vois que - Plus la puissance de l effort augmente plus la consommation de O2 augmente puis atteint un maximum et stagne. - Mais le maximum n est pas atteint pour une puissance identique chez les 3 personnes.( 200W pour Donia et Anna, 250W pour Maxime) et est différent : 2 L.min-1 pour Donia qui arrive alors à l épuisement, 2,5 L.min-1 pour Anna qui maintient son effort jusqu à 250W et 3,2 L.min-1 pour Maxime qui maintient son effort jusqu à 300W DONC : le VO2 max varie en fonction des individus, plus il est élevé plus la puissance de l effort atteint est grande et plus il est maintenu. Qu appelle-t-on le VO2 max? C est le volume d O2 maximal par unité de temps et de masse qu un individu est capable de prélever et consommer. Pourquoi ces 3 personnes n ont-elles pas le même VO2 max? Proposez une hypothèse, en vous aidant du tableau ci-dessous. Le VO2 max dépend - Du sexe : chez l homme, il est toujours plus élevé. - A sexe égal, il dépend de l âge, mais aussi de l entraînement. Plus l individu est entraîné plus son VO2 max augmente. Toute perturbation du système pulmonaire (tabagisme, infection, allergie, asthme) peut limiter la VO2 max. AIDE : Voir doc 5 page 199 Le tabagisme limite les capacités d endurance en limitant la VO2 max. Voir article page 203 L entraînement permet d augmenter le VO2 max. et exercice 10 page 206 (voir correction dans la rubrique «correction des devoirs et exercices) -Le dopage par EPO : (travail de recherche voir dans rubrique «Pour aller plus loin»)

5 BILAN : à coller dans le cours Au cours d un effort physique, le muscle a besoin de plus de : - Glucose - O2 afin de produire plus d énergie, indispensable au travail musculaire (contraction) par respiration cellulaire (oxydation du glucose par l O2) ` NB : il produit du CO2 et de l eau éliminé par l expiration. Une grande partie de l énergie produite est perdue sous forme de chaleur Plus l effort physique est intense plus la consommation de glucose et d O2 augmente. Le glucose est apporté par la digestion et les réserves présentes dans le foie et les muscles sous forme de glycogène, les graisses dans le tissus adipeux. L O2 est apporté par la ventilation qui augmente (fréquence et intensité) au cours de l effort : on respire plus fort et plus vite La consommation maximale d O2 est limitée (VO2 max) ce qui limite la puissance de l effort, en fonction de -L age -Le sexe -L état physique -L entraînement Sport et santé. L exercice fait à la maison (rubrique correction) nous apprend que la pratique d une activité physique régulière permet de lutter contre le surpoids. Les nutriments (glucose) nécessaires à la respiration cellulaire ( Energie) sont apportés par l alimentation mais aussi par la mobilisation des réserves (graisses) ce qui limite le développement des tissus graisseux.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : alimentation et effort

Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : alimentation et effort Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : alimentation et effort EXTRAIT DU PROGRAMME La consommation de nutriments dépend de l effort fourni.

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort un certain nombre

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments.

Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Chapitre 3 : La satisfaction des besoins des organes en nutriments. Nous savons que nos organes utilisent le dioxygène, mais aussi les nutriments contenus dans le sang, pour fabriquer l énergie dont ils

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique.

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Chapitre 3 : Fonctionnement cardiaque et circulation sanguine. Nous avons vu qu au cours d un effort, on observait une augmentation du débit ventilatoire.

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Chapitre 5 : Besoins énergétiques et santé.

Chapitre 5 : Besoins énergétiques et santé. Chapitre 5 : Besoins énergétiques et santé. Rappel : Lors d un effort physique, notre cœur bat plus vite, nous respirons plus vite et la température de notre corps augmente et nous transpirons davantage.

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Partie 3 : L'organisme en fonctionnement. Chapitre 1 : Adaptation de l organisme à l effort physique

Partie 3 : L'organisme en fonctionnement. Chapitre 1 : Adaptation de l organisme à l effort physique Partie 3 : L'organisme en fonctionnement Chapitre 1 : Adaptation de l organisme à l effort physique Introduction : Acquis du collège : Les efforts physiques sont réalisés grâce à la contraction des muscles.

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Lutte contre la surcharge pondérale

Lutte contre la surcharge pondérale Lutte contre la surcharge pondérale I. Répartition des graisses corporelles Généralités Inégalités hommes/femmes Causes de l obésité II. Contrôle des la masse corporelle Réduire l apport énergétique alimentaire

Plus en détail

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique

Consommation en dioxygène en fonction du temps et l'effort physique Consommation en O 2 (en L) Thème 1 : Corps humain et santé, l exercice physique Chapitre 1 : L effort physique et le fonctionnement de l organisme Introduction : Le corps de l énergie tout au long de la

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP [Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP Approche quantitative de l énergétique biologique : adaptation des fonctions respiratoire et cardiaque au cours d un exercice physique

Plus en détail

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique.

Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Thème 2 Corps humain et santé : l exercice physique. Séance 1 : l évolution des paramètres physiologiques en cours d activité physique. Capacités : utiliser un logiciel d ExAO, de traitement de texte.

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT

L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT I. Adaptation de l organisme à l effort physique A. Effort physique et activité cardio-respiratoire Modification de l activité respiratoire Modification de l activité cardiaque

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Les organes réalisent avec le sang des échanges répondant à leur activité Fonctionnement de l organisme

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l La régulation de la glycémie Introduction : Qu est ce que la glycémie? Quelles sont les valeurs normales de la glycémie? Document 1: bilan sanguin d une personne non diabétique (à jeun) Docteur P Pharmacien

Plus en détail

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche?

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? by Aline - lundi 9 mars 2015 http://www.assfla3.fr/2015/03/09/perdre-du-poids-en-se-tonifiant-comment-ca-marche/ La musculation peut être un moyen plus

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT Introduction : L organisme face à l effort physique Lorsqu on passe d un état de repos relatif ( dépense énergétique faible ) à un état d exercice plus intense ( dépense

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire Chapitre 2 Le fonctionnement de l appareil respiratoire Rappels : * chez les animaux, les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) permettent le renouvellement de l air ou de l eau dans les organes

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME

CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME CHAPITRE 2 LA CONTRACTION MUSCULAIRE ET LA REPONSE DE L ORGANISME Les acquis du collège : les organes effectuent en permanence des échanges avec le sang ; ils y prélèvent des nutriments et du dioxygène

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique

Séquence 1. Quantifier l effort et ses effets. Sommaire. 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique Séquence 1 Quantifier l effort et ses effets Sommaire 1. Les besoins d un muscle au cours d un effort physique 2. Les modifications physiologiques permettant de répondre aux besoins des muscles 3. Synthèse

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments.

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments. Origine et devenir des nutriments (corrigé du prof) 5 ème Acquis : - 6 ème : végétaux et animaux servent à produire des aliments constitués de lipides, glucides et protéines. Mise en évidence de l amidon

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

Mens sana in corpore sano

Mens sana in corpore sano Mens sana in corpore sano L'énergie du corps humain et les conséquences sur la performance physique Décembre Serge Imboden, HES-SO, D où vient notre énergie? Projet de fin d'études d'un étudiant http://marcbrecy.perso.neuf.fr/history.html

Plus en détail

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER EAI SVT 1 Repère à reporter sur la copie SESSION 2010 AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER Section : SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS COMPOSITION À PARTIR D UN DOSSIER Durée : 5

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

Dossier de l élève : en classe

Dossier de l élève : en classe Dossier de l élève : en classe Le cycle course en durée a pour objectif de vous faire prendre conscience à travers la pratique, des critères de réalisation afin d «Orienter et développer les effets de

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

THEME 3 : Corps humain et santé, un exercice physique

THEME 3 : Corps humain et santé, un exercice physique THEME 3 : Corps humain et santé, un exercice physique PROBLEMATIQUE : Comment concilier sport et santé? I-Pratiquer un sport sans risque pour la santé TP1-Comment pratiquer un exercice sans risque pour

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Séquence : La digestion

Séquence : La digestion Séquence : La digestion Objectifs généraux : Amener l élève à Faire les liens entre les savoirs acquis lors des séquences sur la circulation sanguine et la respiration et ceux présents dans cette séquence.

Plus en détail

66 heures de marche!!!!

66 heures de marche!!!! 1 kg de MASSE GRASSE» 7000 kcal ou 30000 kj 1 HEURE de MARCHE à 4 km/h» 180 kcal (750 kj) Les GRAISSES fournissent environ 60 % de l'énergie nécessairen Pour "perdre" 1 kg de GRAISSE, nécessité de. 66

Plus en détail

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie

Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Erythropoïétine recombinante et performance aérobie : facteurs centraux vs périphériques ; rôle de l hypoxie Monsieur Paul ROBACH Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs de ce symposium et

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Thème 2 : Corps humain, sport et santé Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Lors d'un effort physique, le fonctionnement de l'organisme est modifié. Essoufflements, palpitations,

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION Lorsque vous courez, pédalez, nagez, skiez ou tout simplement, lorsque vous montez un escalier, réalisez un certain nombre de tâches ménagères (laver le sol, les vitres.)

Plus en détail

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011 IFSI 1ère année promotion 2008 2011 NP Plan du cours LA THERMOREGULATION Définition de l homéothermie Définition de la thermorégulation Les modes de transmission de la chaleur Régulation de la température

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION INTRODUCTION : Nos organes consomment des nutriments qu ils prélèvent dans le sang au niveau des capillaires sanguins. D où proviennent les nutriments dont nos

Plus en détail

L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT

L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT L ORGANISME EN FONCTIONNEMENT Introduction. L organisme subit un certain nombre de modifications lors d un effort physique (voir introduction au TP1), notamment cardiaques et respiratoires. Quelles sont

Plus en détail

Problème : Comment sont assurés les besoins nécessaires au fonctionnement des organes? LE FONCTIONNEMENT DES ORGANES NECESSITE DE L ENERGIE

Problème : Comment sont assurés les besoins nécessaires au fonctionnement des organes? LE FONCTIONNEMENT DES ORGANES NECESSITE DE L ENERGIE Partie 3 : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Problème : Comment sont assurés les besoins nécessaires au fonctionnement des organes? Leçon 5 : LE FONCTIONNEMENT DES ORGANES NECESSITE DE

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance Les incontournables QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

Les molécules des gaz considérés.

Les molécules des gaz considérés. Comité RABA GUC plongée Mars 2009 Support de cours N1 N2 Apnée Philippe Péan MEF1 www.apnealp.fr.nf La respiration en apnée 1) O2 et CO2 a) Définition Le dioxygène (noté O 2 ) et le dioxyde de carbone

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie. Chap. 1 : Des échanges entre le sang et les organes

Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie. Chap. 1 : Des échanges entre le sang et les organes Partie B : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Chap. 1 : Des échanges entre le sang et les organes Activité 1 : mesures FC et FR et effort. I / Ra /Re Fréquence cardiaque : nombre de battements

Plus en détail

Alimentation en montagne

Alimentation en montagne Alimentation en montagne Viatte Valérie, diététicienne, Hôpital Universitaire de Genève CAS, Section Carouge (GAG) / Cours perfectionnement hiver 8 et 9 février 2014 Plan de la présentation Dépense énergétique

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Elisabeth Le Rumeur 2011-12 Introduction Mécanique ventilatoire Échanges gazeux respiratoires Transport des gaz respiratoires (oxygène et CO2) par le sang Échanges gazeux

Plus en détail

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro»

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I :

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/ étirements. Echauffement ou non en fonction

Plus en détail

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Centre de tests www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Un centre de tests compétent En étroite collaboration, le centre de fitness CTS et la Physio Balance vous propose

Plus en détail

L énergie du sportif

L énergie du sportif L énergie du sportif 1 Le corps : une usine à «brûler» les aliments Pour vivre, marcher, penser, notre corps a besoin d énergie. Celle-ci est apportée par la transformation de certains nutriments, en particulier

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Comment un spermatozoïde et un ovule peuvent-ils créer un futur être humain? I/ Les spermatozoïdes et les ovules fusionnent lors de la fécondation créant ainsi la cellule-œuf.

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

Photographie de foetus in utéro, lexique, tableau comparatif de la composition des sangs maternel et foetal et un schéma à compléter

Photographie de foetus in utéro, lexique, tableau comparatif de la composition des sangs maternel et foetal et un schéma à compléter TITRE DANS LE SECRET DU VENTRE MATERNEL FICHE PROFESSEUR classe : 4eme durée : 45 mn la situation-problème ur vivre (respirer, se nourrir et éliminer ses déchets) le(s) support(s) de travail Photographie

Plus en détail