L'APPRENTISSAGE COLLABORATIF EN LIGNE, HUIT AVANTAGES QUI EN FONT UN MUST

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'APPRENTISSAGE COLLABORATIF EN LIGNE, HUIT AVANTAGES QUI EN FONT UN MUST"

Transcription

1 L'APPRENTISSAGE COLLABORATIF EN LIGNE, HUIT AVANTAGES QUI EN FONT UN MUST Marc Walckiers et Thomas De Praetere Lavoisier Distances et savoirs 2004/1 - Vol. 2 pages 53 à 75 ISSN Article disponible en ligne à l'adresse: Pour citer cet article : Walckiers Marc et De Praetere Thomas, «L'apprentissage collaboratif en ligne, huit avantages qui en font un must», Distances et savoirs, 2004/1 Vol. 2, p DOI : /ds Distribution électronique Cairn.info pour Lavoisier. Lavoisier. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

2 L apprentissage collaboratif en ligne, huit avantages qui en font un must Marc Walckiers* Thomas De Praetere** * Université catholique de Louvain, Institut de Pédagogie et des Multimédias Grand-rue, 54, B-1348 Louvain-la-Neuve, Belgique ** Dokeos Rue Royale, 181, B-1210 Bruxelles, Belgique RÉSUMÉ. Cet article relate quatre expériences d apprentissage collaboratif en ligne et tire huit avantages de sa comparaison à son équivalent «présentiel». Néanmoins, l apprentissage collaboratif en ligne peut comporter certaines incompatibilités ou limites cognitives ; de plus, il nécessite des dispositifs appropriés, une redistribution des rôles traditionnels de l enseignant et de nouvelles compétences des formateurs en ligne. En conclusion, comparé à son équivalent présentiel, l apprentissage collaboratif en ligne bien organisé par interaction textuelle asynchrone entre apprenants dispersés offre huit avantages constituant un saut qualitatif tel qu il devrait être pratiqué dans tout enseignement, tant à distance que sur site, de façon appropriée à chaque programme et à ses apprenants. ABSTRACT. This article describes four experiences of online collaborative learning and points to eight advantages arising from its comparison with face-to-face collaborative learning. But online collaborative learning can entail certain incompatibilities or cognitive limit; it also requires appropriate devices, a different distribution of teachers conventional roles and new skills from online instructors. In conclusion, compared with face-to-face collaborative learning, online collaborative learning properly organised with asynchronous textual interaction between dispersed learners offers eight advantages providing such a qualitative breakthrough that it should be used in most distance as well as conventional education programmes in way appropriate to each programme and its learners. MOTS-CLÉS : apprentissage collaboratif, enseignement en ligne, enseignement à distance, enseignement supérieur. KEYWORDS: collaborative learning, online education, distance education, higher education. Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004, pages 53 à 75

3 54 Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004 Introduction Nombre d enseignants expérimentant l apprentissage collaboratif en ligne se réjouissent de pouvoir superviser des étudiants en plus grand nombre lorsqu ils collaborent en ligne que lorsqu ils collaborent en face-à-face (ou en mode «présentiel»). Heureux de voir la télématique décupler leurs performances, ils ne se demandent guère quels autres avantages cette technologie leur offre. A cet égard, les publications françaises sur l enseignement en ligne ne les aident pas beaucoup. Sur cinq livres récents d auteurs français à son sujet : deux n abordent pas l apprentissage collaboratif (Bernard, 1999 ; Bouthry, 2003); deux autres consacrent chacun deux ou trois pages à l apprentissage collaboratif, mais ils ne l envisagent qu en présentiel (Mingasson, 2002), ou en ligne s ils sont lancés et complétés par des séances en présentiel (Bellier, 2001), ce qui confirme sa faible crédibilité en France. Le cinquième (Perriault, 2001) évoque : un sondage de CF Magazine Training de 1998 selon lequel 70 % des entreprises françaises préfèrent les formations en présence et seulement 17 % les formations à distance (p. 98) ; l apprentissage coopératif en ligne (p ) en France, se limitant à deux expériences d apprentissage en groupe virtuel : celle d Halluin (2001), avec divers obstacles et un seul avantage (la permanence des travaux des apprenants en ligne) et celle plus récente de François Peccoud (sans référence) ; les «classes virtuelles» dans quelques pays (p. 138) : «L Open University utilisa dès le début de la dernière décennie le système First Class, encore en service aujourd hui, pour organiser des classes virtuelles. En revanche, la culture du réseau a eu beaucoup de mal à s imposer en France.» «A l inverse, le Québec démarra très tôt, notamment à la Télé-université du Québec.». Confirmant cette comparaison, l excellent livre Apprentissage collaboratif à distance publié en 2001 par Henri et Lundgren-Cayrol à la Télé-université du Québec compense très opportunément le manque de publications en français sur l apprentissage collaboratif en ligne, mais ses avantages sur son équivalent en mode présentiel n y sont malheureusement pas précisés. Le présent article vise donc à présenter en français un retour d expérience de l apprentissage collaboratif en ligne et en particulier ses avantages comparés à son équivalent présentiel, avantages apparemment méconnus en France, mais jugés essentiels ailleurs depuis 15 ans (Harasim, 1989, 1990, 1993 ; Mason, 1993) et bien décrits par Bates (1995) et Kaye (1998). En effet, utiliser une technologie sans en connaître les avantages n est pas sans inconvénient. Selon Salomon (2000), une nouvelle technologie éducative a peu d intérêt si, «domestiquée», elle ne permet de faire que la même chose plus

4 L apprentissage collaboratif en ligne 55 facilement ou à moindre coût ; mais elle offre un intérêt pédagogique majeur si on l utilise pour ce qu elle est capable de faire de neuf et de mieux que ce qu on faisait sans elle. Face au développement de l enseignement en ligne, demandons-nous comme Salomon ce qu il offre de neuf et de meilleur que l enseignement présentiel. Ayant répondu à cette question, nous décrirons quatre expériences d apprentissage collaboratif en ligne. Leurs conclusions convergentes se concrétisent dans huit avantages qui font de l apprentissage collaboratif en ligne une innovation pédagogique majeure. En effet, la télématique, et le «forum» en particulier, confèrent à l apprentissage collaboratif en ligne une telle supériorité pédagogique sur son équivalent traditionnel que, bien conçu et exploité, il constitue un véritable saut qualitatif. On examinera ensuite les inconvénients, les limites et les conditions de succès de l apprentissage collaboratif en ligne pour conclure que : négliger ses avantages dans l enseignement en ligne, c est en priver les apprenants et empêcher cet enseignement de s épanouir (Salomon, 2000) ; l exploiter dans l enseignement présentiel permet d offrir aux étudiants sur site des avantages pédagogiques qu il serait regrettable de leur refuser. Les enseignements présentiel, à distance et en ligne Leurs caractéristiques respectives L enseignement en ligne (ou «e-learning») est un enseignement interactif suivi par télématique, c est-à-dire par ordinateur et réseau informatisé. La nature et les caractéristiques des enseignements présentiel, à distance et en ligne ont été décrites dès 1989 par Harasim. L enseignement présentiel (suivi sur site) offre : une bonne interaction de chaque apprenant avec ses enseignants et ses pairs, mais une rigidité de temps et de lieu. L enseignement à distance (par correspondance ou par médias audiovisuels) offre : l avantage de la flexibilité de temps et lieu stimulant l autonomie et la réflexion, mais une interaction très limitée. L enseignement en ligne (par télécommunication textuelle asynchrone) offre: une grande flexibilité de temps et de lieu stimulant l autonomie et la réflexion, ET une excellente interaction de chaque apprenant avec ses enseignants et ses pairs, source de motivation, d entraide, d esprit critique et de synthèse, etc. L enseignement en ligne combine donc les avantages des enseignements présentiel (interaction) et à distance (flexibilité) et évite leurs inconvénients ; il

5 56 Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004 constitue ainsi un nouveau type d enseignement, indépendant des deux autres et, à ces deux égards, supérieur à chacun d eux (Harasim, 1989). L enseignement en ligne fait converger les enseignements présentiel et à distance Une particularité de l enseignement en ligne est son développement tant dans l enseignement à distance (suivi par des étudiants isolés) que dans l enseignement présentiel (suivi sur site) : dans l enseignement sur site, on voit proliférer des modules de cours en ligne, des cours d une institution suivis par internet ou visioconférence par des étudiants d autres institutions, des programmes mixtes (combinant des cours sur site et des cours en ligne à distance), des universités duales (offrant des programmes sur site et d autres à distance), etc., (Daniel, 1996) ; quant à l enseignement à distance, il exploite tant et si bien les facultés d interaction de l enseignement en ligne qu on le qualifie alors d enseignement à distance de la troisième génération (Nipper, 1989). Les progrès de l enseignement en ligne à la fois dans l enseignement présentiel et dans l enseignement à distance sont tels que ces deux types d enseignements, totalement distincts jusqu il y a peu, convergent de plus en plus ; au point de susciter désormais leur coopération (Daniel, 1996). Cette convergence des enseignements présentiel et à distance sous l effet de l enseignement en ligne est importante d un point de vue institutionnel. Mais d un point de vue pédagogique (qui reste primordial dans tout enseignement!), il importe toujours de porter une attention et d offrir une assistance pédagogiques particulières aux apprenants isolés, ce qui pose problème dans les structures actuelles de l enseignement conventionnel. Ayant constaté les propriétés de l enseignement en ligne, sa supériorité sur les enseignements présentiel et à distance dont il cumule les avantages (interaction et flexibilité) et évite les inconvénients et la convergence de ces deux types d enseignements sous son action, on en comprendra mieux les avantages, et en particulier ceux de l apprentissage collaboratif en ligne. L apprentissage collaboratif en ligne Définition Dans leur livre sur l apprentissage collaboratif, Henri et Lundgren (2001) consacrent 35 pages à sa définition, et nous nous en inspirons pour proposer la suivante : est apprentissage collaboratif toute activité d apprentissage réalisée par un groupe d apprenants ayant un but commun, étant chacun source d information, de motivation, d interaction, d entraide et bénéficiant chacun des apports des autres,

6 L apprentissage collaboratif en ligne 57 de la synergie du groupe et de l aide d un formateur facilitant les apprentissages individuels et collectifs. Le «Forum», technologie privilégiée de l apprentissage collaboratif en ligne Parmi les diverses technologies utilisées dans l enseignement en ligne, «le Forum est la technologie privilégiée de l apprentissage collaboratif en ligne [et il] est un mode inédit de communication humaine» affirment Henri et Lundgren (2001 ; p. 69). Dans cette perspective, retenons que le forum est un espace accessible par télématique et permettant aux membres d un groupe de communiquer entre eux seuls en mode à la fois électronique, conversationnel, textuel et asynchrone, cet espace se subdivisant en sous-espaces articulés au gré de l évolution de la conversation. Forums «libres» ou apprentissages collaboratifs en ligne «structurés» Certains considèrent qu un forum commun à l ensemble des apprenants d un cours ou d un programme en ligne suffit à réaliser un apprentissage collaboratif en ligne. Faute d activités en petits groupes conçues et animées par des formateurs, la participation active à de tels forums destinés à de nombreux apprenants est faible. De tels forums «libres» ou «cafés» sont utiles, mais de faible efficacité pédagogique. A l inverse, des activités pédagogiques en ligne bien conçues et programmées sur une ou plusieurs semaines pour des groupes de 3 à 6 apprenants les impliquent beaucoup plus : chaque groupe a son propre forum, se répartit les tâches, fixe son agenda et réalise une activité collective par la mise en commun de contributions individuelles «facilitée» par un tuteur ou animateur ; c est l apprentissage collaboratif en ligne structuré dont il s agira ci-dessous. Importance de l apprentissage collaboratif en ligne L apprentissage collaboratif en ligne fut expérimenté dès l apparition de l enseignement en ligne à la fin des années 1980, sous la dénomination computer conferencing, par courrier électronique d abord, par forums ensuite. Comme l enseignement en ligne (voir p. 55), l apprentissage collaboratif en ligne fait bénéficier les apprenants d une grande flexibilité de temps et de lieu (stimulant l autonomie et la réflexion) ainsi que d une excellente interaction asynchrone (source de motivation, d entraide, d esprit critique, de synthèse ). C est pourquoi Harasim a signalé dès 1989 que «La nature collective du computer

7 58 Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004 conferencing peut être l élément le plus fondamental et critique sous-tendant l élaboration de théories ainsi que la conception et la mise en œuvre des activités éducatives en ligne.» Dans cette optique, l apprentissage collaboratif en ligne constitue l apport pédagogique le plus important de l enseignement en ligne. Et dans la logique irréfutable de Salomon (2000), offrir un enseignement en ligne sans faire bénéficier les apprenants qui le suivent des avantages de son «élément le plus fondamental» est absurde et dévalue le remarquable outil pédagogique que constitue la télématique. Ceci ne signifie nullement que l enseignement en ligne doit se limiter à l apprentissage collaboratif en ligne! Mais qu il importe que tout programme en ligne comprenne un minimum d apprentissage collaboratif en ligne et l exploite dans une mesure appropriée et d une façon adaptée à ce programme et à ses apprenants. Dès l apparition du web, l e-learning suscita un grand engouement et il prit un essor rapide sous forme de matériel didactique affiché sur le web, souvent sans interaction humaine, puis parfois en interaction par courriel entre chaque apprenant et son tuteur, enfin par des forums permettant l interaction de chaque apprenant avec un tuteur et avec ses pairs. Mais les activités d apprentissage collaboratif en ligne en petits groupes ont été négligées par beaucoup de réalisateurs de formations en ligne ; ceux-ci sont sans doute trop pressés de multiplier les formations en ligne pour se consacrer à la conception et à l animation d activités de petits groupes, alors que celles-ci constituent l innovation la plus bénéfique de l enseignement en ligne. Quatre exemples d apprentissage collaboratif en ligne Entre six apprenants isolés (Open University, depuis 1998) Jeu de rôles en ligne de 3 semaines conçu en 1998 par le professeur Robin Mason et pratiqué depuis lors avec six apprenants (dont Marc Walckiers en 1998) en Open and Distance Education à l Open University. Il s organise comme suit : annoncer bien à l avance les dates initiale et finale de l activité et son objet ; créer des groupes de 4 à 6 apprenants aussi dispersés que possible (sur 12 fuseaux horaires dans ce cas) et nommer un coordinateur dans chacun d eux ; proposer quelques affirmations concernant l éducation ; il s agissait alors de : - «la discussion par ordinateur est un média idéal pour l apprentissage collaboratif en ligne, - le tutorat en ligne requiert des compétences très différentes de celles du tutorat en face-à-face, - le caractère textuel de la communication par ordinateur en fait un média pauvre pour l enseignement à distance» ;

8 L apprentissage collaboratif en ligne 59 demander à chaque groupe de s organiser dans les 48 heures : choisir un sujet et répartir les rôles (coordinateur, secrétaire, défenseur, contradicteur, chercheur). L activité, supervisée par le tuteur, se déroule comme suit : les chercheurs alimentent le débat par les résultats de leurs investigations ; le défenseur et le contradicteur choisissent et présentent leurs arguments ; après 10 jours, le secrétaire résume les deux thèses ; chacun propose des amendements au résumé ou des arguments neufs; après quelques jours, le coordinateur présente un projet de conclusion auquel les participants proposent les derniers amendements. Les conclusions finales de chaque groupe sont lues et commentées par les autres. En 1998, cette activité suscita 150 messages échangés par les 6 apprenants en 21 jours, soit 10 par jour ouvrable ; à raison d une heure de travail par message, elle a nécessité 25 heures par apprenant, soit 150 heures au total. Les apprenants (qui ne se sont jamais vus ni entendus) furent séduits par l effet d entraînement de ce dispositif et ses excellents résultats pédagogiques, nettement supérieurs à ceux d un apprentissage collaboratif présentiel. Ils furent motivés notamment par : l intérêt qu offre et le défi que constitue une œuvre commune entre personnes inconnues, distantes et très différentes par l âge, la culture, la formation, la profession, etc. ; l effet d entraînement suscité par les contributions des autres apprenants ; l enrichissement mutuel, l entraide, la réalisation d une œuvre commune visible ; la réutilisation des contributions personnelles tant dans cet apprentissage collaboratif qu en dehors (dans les travaux individuels évalués dans ce programme de l Open University). Apprentissage collaboratif en ligne entre 8 étudiants sur un seul site (Université catholique de Louvain, depuis 2000) Cet apprentissage collaboratif est pratiqué depuis 2000 par 350 étudiants dans le cadre de leur cours d introduction à la philosophie (donné par Thomas De Praetere) en 1 e candidature de sciences appliquées (ou «polytechnique») de l Université catholique de Louvain (Belgique). Le cours Introduction à la philosophie demande aux étudiants de rédiger par groupes de 8 et en 7 semaines un rapport de recherche de 16 pages sur une question choisie dans une liste : Sommes-nous libres ou déterminés? La guerre est-elle justifiable?

9 60 Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004 Faisons-nous ce que nous voulons des technologies? Des rôles sont distribués au sein du groupe afin de responsabiliser chacun : modérateur, documentaliste, reporter, logicien, académicien Un calendrier pose une série d échéances, tandis que des consignes formelles précisent les attentes du professeur, et notamment : le mode de collaboration dans les groupes et entre les groupes, la structure du rapport de recherche, les critères d évaluation. Un expert extérieur à l université doit être interviewé et un tuteur supervise les échanges. Ce dialogue se fait principalement en ligne pour rationaliser le temps de tutorat et ne pas obliger les experts à se déplacer. Les rapports sont publiés sur le site du cours et un jeu de regards croisés entre les groupes est imposé afin de garantir à chaque groupe que son rapport sera lu par six personnes (un tuteur, un expert, un membre du jury et trois étudiants d autres groupes). Le présupposé de l enseignant qui a mis au point ce scénario de cours est que le sens d une activité provient du sentiment d y faire œuvre sous le regard critique d autrui au sein d un espace socialement normé. L outil web utilisé est Claroline 1, une plate-forme de e-learning dont le développement en Open Source a été initié à l Université catholique de Louvain. Apprentissage collaboratif en ligne entre 5 apprenants sur 2 sites belges (Université catholique de Louvain, depuis 2002) Dans le cadre d une formation expérimentale de 25 heures à l enseignement à distance conçue par Marc Walckiers et suivie en ligne en octobre et novembre 2002 par 15 enseignants de l Université de Louvain répartis sur ses deux sites (Louvainla-Neuve et Bruxelles) en octobre et novembre Les participants étaient priés de ne communiquer entre eux qu en ligne et le firent en règle générale : les 12 participants actifs et leur formateur échangèrent entre eux messages en deux mois, soit plus de 100 par personne en 60 jours. L outil web utilisé est Claroline (voir note ci-dessous) et le contenu du cours est partiellement visible 2. Un groupe de 5 enseignants avait à décrire et analyser en huit jours un cours en ligne de leur choix : ils choisirent un cours d astronomie en ligne. Alliant les éléments déjà tirés de la formation suivie et leurs expériences antérieures de l enseignement présentiel, ils ont effectivement formulé une analyse intéressante et

10 L apprentissage collaboratif en ligne 61 une critique judicieuse des avantages et inconvénients pédagogiques de ce cours en ligne d astronomie. Cette première expérience de l apprentissage collaboratif en ligne permit à ces enseignants d en découvrir les avantages pédagogiques avec le plus grand intérêt et, par un effet d entraînement, ils y consacrèrent même leurs soirées et leurs weekends. Au terme de cette formation en ligne, ils en soulignèrent l intérêt et l opportunité de la rééditer, en accordant même plus de temps à l apprentissage collaboratif. Ceci fut confirmé par une évaluation externe de pédagogues professionnels qui recommanda la poursuite de cette formation en ligne à l enseignement à distance pour enseignants d universités conventionnelles. Apprentissage collaboratif en ligne entre 5 apprenants entre 3 sites européens (Universités de Genève, de Louvain et de Mons-Hainaut, 2003) Les titulaires des cours des Technologies éducatives des universités de Genève en Suisse et de Louvain, Liège, Mons-Hainaut et Namur en Belgique proposaient à leurs étudiants une alternative à leur cours présentiel : l expérience Learn-Nett, pratiquée depuis 5 ans. Les étudiants intéressés font un choix parmi les thèmes proposés et les groupes sont constitués de 4 ou 5 étudiants de 2 sites différents et en ligne entre sites : par forum, courriel, chat, visioconférence, téléphone. L outil web utilisé est Claroline et la formation Learn-Nett est visible 3. L un des 11 groupes de la session de 2003 (février-mai) avait pour thème l analyse d une formation en ligne et pour tuteur Marc Walckiers à Louvain-la- Neuve. Ses 5 étudiants étaient 3 étudiants de 2ème cycle de psychopédagogie de Genève et 2 étudiants post-gradués de Mons-Hainaut (Belgique). Leur choix se porta sur l Introduction à la formation à distance (IFAD) sur le campus électronique du Cned (Centre national d enseignement à distance, à Poitiers), quoique faute d interaction, il ne s agisse pas d une formation au sens propre. Après avoir créé un agenda et un canevas d analyse, ils se répartirent le travail d analyse. Comme la plupart des autres, ce groupe Learn-Nett apprécia beaucoup l expérimentation des technologies éducatives et la découverte de l apprentissage collaboratif en ligne ; mais les apprenants d un site regrettèrent fort d être restés deux semaines sans nouvelles des autres! L efficacité pédagogique d un apprentissage collaboratif en ligne souffre en effet de contacts présentiels entre certains de ses membres, car ceci défavorise les autres apprenants et déséquilibre le groupe. Ceci confirme l un des facteurs de succès de l apprentissage collaboratif en ligne selon Mason (1993 ; p. 23) : la dispersion géographique des apprenants. 3.

11 62 Distances et savoirs. Volume 2 n 1/2004 Huit avantages de l apprentissage collaboratif en ligne Flexibilité de temps et autonomie La flexibilité de temps offerte par l enseignement en ligne n est pas seulement la faculté pour chacun d effectuer une activité au moment et au lieu choisi, c est aussi une possibilité d effectuer grâce à cette flexibilité la même activité autrement et même de faire autre chose. Grâce à la connexion en ligne, la flexibilité de temps donne à l apprenant en ligne une autonomie lui permettant de s interroger, de revenir au début de l exposé d un concept, de retourner aux notions étudiées antérieurement, de reconstruire ses connaissances, de les expérimenter dans ses activités, de les confronter à celles acquises et exprimées par ses pairs, de comparer ses progrès ou difficultés à ceux de ses pairs, de trouver par lui-même des informations ou explications complémentaires sur le web, de reformuler ses représentations des notions acquises en fonction de toutes celles auxquelles il les aura confrontées, etc. La flexibilité de l enseignement en ligne permet à chaque apprenant non seulement un large choix d activités d apprentissage, mais elle l amène aussi à gérer son temps. Ainsi, la flexibilité de temps de l enseignement en ligne apporte à l apprenant : un choix élargi d activités plus adaptées aux besoins et aux intérêts de chacun, l avantage pédagogiquement capital de l autonomie dans la gestion de l apprentissage. Délai de réflexion et esprit critique L avantage majeur de l apprentissage collaboratif en ligne sur l apprentissage collaboratif présentiel est le délai de réflexion : en effet, la flexibilité de temps et l autonomie permettent et stimulent même la réflexion sur les matières déjà étudiées et les travaux à réaliser, améliorant ainsi la qualité des contributions aux travaux collaboratifs (Harasim, 1989 ; p. 52). Dans l enseignement présentiel, l audition, même très attentive, de l exposé d un enseignant ou d un pair, ne permet qu une réflexion limitée, et le cheminement intellectuel suivi s estompe rapidement dans l esprit de l apprenant. Par contre, dans l apprentissage à distance, il y a une possibilité accrue de réflexion ainsi qu une autonomie d apprentissage favorisant une meilleure compréhension, une information complémentaire, une assimilation plus progressive et donc plus durable, et une réflexion plus critique sur les notions enseignées et les travaux pédagogiques effectués (Bates, 1995 ; p. 207). Depuis la démonstration magistrale de Schön (1987), le rôle du délai de réflexion dans l apprentissage est largement admis par les pédagogues. Cet avantage pédagogique majeur du délai permettant la réflexion de l apprenant, facilitant sa compréhension

12 L apprentissage collaboratif en ligne 63 et stimulant son esprit critique, est une caractéristique de l apprentissage collaboratif en ligne asynchrone, au contraire de son équivalent présentiel qui est synchrone. La formulation textuelle est plus exigeante et formative que la formulation orale L apprentissage collaboratif en ligne n exclut nullement les communications synchrones : téléphone, visioconférence ou chat (en français «clavardage»)... Mais, par ses multiples avantages pratiques (flexibilité de temps et lieu) et pédagogiques (autonomie, délai de réflexion, formulation claire et précise ), la communication textuelle asynchrone par le forum s impose naturellement dans l apprentissage collaboratif en ligne, en particulier pour la conception d idées, leur liaison, et leur structuration (Harasim, 1990 ; Teles, 1993 ; p. 271) ; et surtout lorsqu on allie deux éléments : l interaction en ligne textuelle asynchrone et des échanges entre des apprenants nombreux et dispersés (Mason, 1993 ; p. 23). Cette flexibilité et cette autonomie permettent aussi à l apprenant d aller à son rythme, jusqu au bout de sa réflexion, de rassembler ses idées et celles des autres pour les argumenter rigoureusement, et de les accorder dans un ensemble logique et cohérent ; ceci est plus exigeant et formatif qu une contribution orale improvisée dans un cadre présentiel où délai de réflexion et temps de parole sont très limités. Cet effort est particulièrement bénéfique d un point de vue pédagogique, spécialement dans une optique constructiviste de l apprentissage. Comparé à l apprentissage collaboratif présentiel, l apprentissage collaboratif en ligne en mode textuel asynchrone est donc pédagogiquement plus exigeant et formatif (Bates, 1995 ; p ). Le message écrit privilégie le contenu et équilibre les relations entre apprenants Lors de toute intervention en face à face, l attention des participants est d emblée accaparée par les caractéristiques physiques (taille, voix, physionomie, esthétique ) et les indices sociaux (sexe, race, habillement, accent, timidité ) de l intervenant : sa physionomie peut donner une impression d assurance ou d hésitation, l intonation de sa voix peut souligner certains points de son exposé ou en masquer les faiblesses, et un ton monotone endort. Ainsi, dans l apprentissage collaboratif présentiel, les indices sociaux et physiques de l intervenant captivent l attention, souvent au point d éclipser le contenu du message. Le processus est tout autre dans l apprentissage collaboratif en ligne. Les contributions y sont présentées sous forme de textes rhétoriquement neutres et ne différant que par leur contenu : l intérêt accordé au message résulte de sa pertinence, de sa logique, de son originalité. Loin d appauvrir le dispositif pédagogique, l absence d indices physiques et sociaux dans les contributions en

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage.

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage. FAD, existe depuis plus d un siècle : cours par correspondance, télévision média de formation, EAO, cassettes, vidéo, cédéroms des outils construits par une masse, pas pour des individus. FOAD : C est

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES Durée : 120H Formateur : Animateur de langue maternelle italienne. Formation linguistique Objectifs : Maîtriser les outils linguistiques indispensables à une bonne

Plus en détail

L échange argumentatif par réseau intranet en classe de Seconde

L échange argumentatif par réseau intranet en classe de Seconde L échange argumentatif par réseau intranet en classe de Seconde Extrait du Mémoire professionnel de Karine BODIN, professeur stagiaire en Lettres, IUFM de Poitou-Charentes, année 2003/2004, sous la direction

Plus en détail

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 Professeur superviseur Philippe Pelletier ppelletier@cmaisonneuve.qc.ca

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Sous réserve de validation par les instances de l Université. Information, Communication, Culture Euromédias

Sous réserve de validation par les instances de l Université. Information, Communication, Culture Euromédias Sous réserve de validation par les instances de l Université Niveau : MASTER 2 Domaine : Mention : Spécialité : ARTS, LETTRES, LANGUES Information, Communication, Culture Euromédias M2 120 ES Formation

Plus en détail

Activité 1. Temps 1 Lectures. Objectifs. Modalités de fonctionnement. Modalités d encadrement

Activité 1. Temps 1 Lectures. Objectifs. Modalités de fonctionnement. Modalités d encadrement Temps 1 Lectures Activité 1 Objectifs Lors de cette première activité, nous vous demandons de prendre connaissance des textes que nous avons sélectionnés et qui constituent le cadre de référence de ce

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC

EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC EVALUATION DU MASTER EN MANAGEMENT SYNTHESE DU DECANAT HEC Septembre 2013 Cette synthèse fait suite à la procédure d évaluation du Master en Management HEC, réalisée au semestre d automne 2011,et incluant

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V À l attention de monsieur Alain Veilleux, sous-ministre adjoint à l éducation préscolaire et

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

ANGLAIS, LANGUE SECONDE

ANGLAIS, LANGUE SECONDE ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS 1999 Quebec ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

L infirmière Clinicienne

L infirmière Clinicienne DIRECTIVES AUX AUTEURS L Infirmière clinicienne est une revue scientifique en ligne. Elle diffuse principalement les travaux des infirmières, qu elles soient étudiantes, cliniciennes ou professeures. L

Plus en détail

Guide didactique pour la formation sur les standards CRB

Guide didactique pour la formation sur les standards CRB Guide didactique pour la formation sur les standards CRB Auteur: Christina Opper Zurich, 08.12.2009 Préparation des cours pour les modules «Bases, Pratique, Spécialisations» Soumis à toutes sortes de contraintes,

Plus en détail

Les nouvelles pédagogies de la formation

Les nouvelles pédagogies de la formation Chaire laborh en Management Humain et Transformations du Travail ILSM-Rapport de recherche RH-Entreprises Rapport de recherche, vol. 1 (3), 2011 Les nouvelles pédagogies de la formation Rapport théorique

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest. ESEN - 18 mai 2011

Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest. ESEN - 18 mai 2011 Fabien Fenouillet Professeur de psychologie cognitive Université Paris Ouest ESEN - 18 mai 2011 E-training : utilisation uniquement de didacticiels, tutoriels et autres dispositifs techniques «tout en

Plus en détail

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Institut de formation et de coopération technique STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Stratégie d apprentissage progressif de l OMC

Plus en détail

Dispositif de Formation Ouverte et à Distance

Dispositif de Formation Ouverte et à Distance Qu est-ce qu un Dispositif de Formation Ouverte et à Distance (DFOAD)? Une organisation du DFOAD Une ingénierie Des recommandations 1 Les «grands courants» actuels de la Formation à Distance (FAD), selon

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

Licence Economie et Société

Licence Economie et Société Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et Société Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée Pédagogie inversée 35 Pédagogie inversée 36 Pédagogie inversée «Le numérique nous recentre sur les apprentissages.» Ces derniers temps, on voit (re)fleurir la pédagogie inversée ou Flip Classroom, une

Plus en détail

Qu est-ce que le e-learning?

Qu est-ce que le e-learning? Qu est-ce que le e-learning? Quelques définitions : Formation A Distance (FAD) : utilisation de tous les moyens pour favoriser l apprentissage, dont radio, TV, Internet La FAD existe depuis plus d un siècle!

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS Préambule L équipe d évaluation par les pairs (EEP) exécute l évaluation sur place aux fins de l agrément

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3

RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3 CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 7 au 9 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a organisé du 7 au 9 mai 2008 sa

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Individualisation et usages des TIC en formation de base

Individualisation et usages des TIC en formation de base Individualisation et usages des TIC en formation de base Professionnalisation de la lutte contre l illettrisme et de la formation de base Modules de base pour la formation de formateurs TRAIN - Module

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET AFFAIRES INTERNATIONALES

MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET AFFAIRES INTERNATIONALES MASTER EN COMMUNICATION POLITIQUE ET La European Communication School ECS - a été agréée par les autorités européennes comme école supérieure ayant satisfait aux exigences du «Processus» dit de Bologne

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

Commentaire des articles

Commentaire des articles - 1 - Luxembourg, le 25 septembre 2013 Objet : Projets de règlements grands-ducaux - portant sur l élaboration et l application du plan de développement scolaire - portant sur l accompagnement des élèves

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail