Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements"

Transcription

1 Décembre 2014 Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements En cette fin d année 2014, le dossier des retraites demeure plus que jamais sur le devant de la scène, en particulier pour les libéraux. Les professions libérales dans leur ensemble vont subir une nouvelle hausse des cotisations de leur retraite de base servie par la CNAVPL. Mais les régimes complémentaires ne sont pas en reste. Ainsi, les pharmaciens d une part et les avocats d autre part vont supporter des changements majeurs. Faisons le point. Question 1 : Examinons tout d abord une mesure qui va entrer en vigueur au 1 er janvier et qui concerne toutes les professions libérales : un changement d assiette pour la retraite de base. Nous avions déjà évoqué cette mesure, adoptée depuis plusieurs mois par le Conseil d Administration de la CNAVPL. La raison en est connue : il s agit de combler le déficit de ce régime qui n a pas été mis dans le rouge par sa mauvaise gestion, mais par le fait que sa contribution à la compensation démographique inter-régime a explosé sous le poids des autoentrepreneurs affiliés à la CIPAV. Le décret n du 27 novembre 2014 relatif au régime d'assurance vieillesse de base des professionnels libéraux vient ainsi d être publié. Rappelons d abord le dispositif actuel : La cotisation actuelle est de 10,10 % des revenus inférieurs à 85 % du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale) et de 1,87 % de vos revenus compris entre 85 % du PASS et 5 PASS. La réforme consiste à modifier les assiettes de cotisation en relevant le plafond de la tranche T1 de 85 % du PASS au PASS et à faire apparaître 2 taux de cotisations dès le premier euro de revenu : le premier taux de 8,23 % de 0 au PASS donnant 525 points au PASS le second taux de 1,87 %, de 0 à 5 PASS donnant 25 points à 5 PASS Le taux global de cotisation sur la tranche T1 reste égal à 10,10 % (8,23 % + 1,87 % = 10,10 %) Les professionnels dont le revenu atteint 5 PASS continuent à acquérir 550 points.

2 0,5 PASS PASS 2 PASS 5 PASS Cotisations 1 785, , , ,40 Avant réforme Nombre de points 264,7 453,6 477,7 550,0 Rendement instantané 8,0 % 7,8 % 6,8 % 5,1 % Cotisations 1 785, , , ,90 Après réforme Nombre de points 265,0 530,0 535,0 550,0 Rendement instantané 8,0 % 8,0 % 6,8 % 4,8 % Écarts Cotisations 0 +0,3 Nombre de points (+0,1 %) +436,4 (+13,9 %) +76,4 (+16,8 %) +436,4 (+11,5 %) +57,3 (+12,0 %) +436,4 (+7,6 %) 0 Cette modification n a pas d incidence en termes de cotisations et termes de droits, pour les libéraux dont le revenu est inférieur à 85 % du PASS. Elle a en revanche un impact sur les droits des professionnels dont les revenus sont compris entre 85 % du PASS et 2 PASS. Question 2 : Que vous inspire cette mesure? Les montants des cotisations du régime complémentaire de la CAVP sont actuellement les suivants : Montant de la cotisation annuelle Part gérée en répartition Part gérée en capitalisation Classe Classe Classe Classe Classe Classe A l origine, ce régime était entièrement facultatif : le pharmacien pouvait choisir de cotiser ou de ne pas cotiser et, s il voulait cotiser, sa classe de cotisations donc le montant annuel de ses cotisations indépendamment de ses revenus. Ce régime comme d autres régimes professions libérales facultatifs fonctionne comme une sorte de régime Madelin. La particularité du régime de la CAVP est d avoir une partie de la cotisation (constante) gérée en répartition et l autre (augmentant avec les classes de cotisations) en capitalisation.

3 Les Pouvoirs publics ont souvent rappelé qu il n était pas dans la vocation des régimes complémentaires Professions libérales de proposer de tels régimes facultatifs dont les affiliés ne bénéficient pas, comme les souscripteurs de contrats Madelin, de la protection du Code des assurances (les adhérents à un régime complémentaire obligatoire bénéficiant, eux, de la protection de Code de la Sécurité sociale). Déjà Les Pouvoirs publics avaient, dans le passé, exigé de l ORGANIC la transformation de son régime facultatif en régime Madelin. Devant ces évolutions, la CAVP a procédé à une première réforme applicable à compter du 1er janvier 2009 : la cotisation en classe 3, est devenue obligatoire pour tous les pharmaciens. Ils n ont gardé que la liberté de pouvoir, de façon facultative, opter pour les classes supérieures. A compter de 2015, la CAVP parachève cette réforme en adoptant un régime complémentaire à cotisations obligatoires dont le montant sera proportionnel au revenu c està-dire un régime analogue à celui de la CAVEC Le montant des cotisations sera déterminé en fonction du revenu professionnel avec un lissage sur trois ans. Cette réforme sera appliquée très progressivement, la mise en application de la réforme le 1er juillet Question 3 : Quelle va être la réforme et peut-on en évaluer la portée? 1 - À compter du 1er juillet 2015, les nouveaux affiliés et les pharmaciens qui reprennent une activité libérale (après un trimestre d interruption au moins) cotiseront en classe 3 pendant deux ans avant de devoir cotiser dans leur classe d affectation déterminée en fonction de leur revenu. 2 - Les pharmaciens déjà affiliés bénéficieront d une période transitoire minimale de 12 ans. Avant le 15 décembre 2014 : le pharmacien peut fixer librement pour la dernière fois la classe de cotisation à effet du 1 er janvier En mars 2015, la CAVP l interrogera pour savoir, à compter du 1 er juillet 2015 : s il souhaite entrer dans la réforme, et donc cotiser dans la classe déterminée en fonction de son revenu ou s il veut conserver la classe de cotisation qu il a choisie pour le 1 er trimestre pendant 12 ans si celle-ci est inférieure à sa classe d affectation (déterminée en fonction de son revenu) ou - pendant 14,5 ans si celle-ci est supérieure à sa classe d affectation (déterminée en fonction de son revenu)

4 Chaque pharmacien pourra également opter à tout moment pour sa classe d affectation, mais de manière alors définitive. À partir du 1er janvier 2030, chaque affilié cotisera obligatoirement dans la classe d affectation déterminée en fonction de son revenu professionnel. Cette réforme va représenter un surcoût considérable pour les pharmaciens aux revenus élevés représentant une augmentation du taux de cotisations de l ordre de 50 % d où cette longue période transitoire. La quatrième colonne indique le taux de la cotisation actuelle effectivement payée, en moyenne, pour les pharmaciens de chaque tranche de revenu. Il tient donc compte des pharmaciens ayant opté pour une classe de cotisation supérieure à la classe 3 (il démontre la faible utilisation de cette possibilité de sur-cotisation). La cinquième colonne indique ce que sera le taux de la cotisation après la réforme c est-à-dire le montant de la cotisation qui sera fixé (en montant) pour chaque classe divisé par le revenu moyen de chaque tranche. Les calculs suivant permettent d appréhender l impact de la hausse des cotisations : La première colonne indique la classe de cotisations actuelle, la seconde, la tranche de revenus évoluant de 0,25 PASS (valeur 2014) par ligne de 1 à 5 PASS (avant dernière ligne). La troisième colonne donne le taux de la cotisation actuelle obligatoire c est-à-dire le montant de la cotisation classe 3 (7 280 ) divisé par le revenu moyen de chaque tranche.

5 Tranche de revenu Taux de cotisation obligatoire Taux réel actuel de cotisation Taux après réforme de à % 27 % 28 % Classe 3 de à % 23 % 23 % de à % 20 % 20 % de à % 18 % 17 % de à % 16 % 18 % Classe 5 de à % 15 % 16 % de à % 14 % 15 % de à % 13 % 16 % Classe 7 de à % 12 % 14 % de à % 11 % 13 % de à % 11 % 14 % Classe 9 de à % 10 % 13 % de à % 10 % 13 % de à % 9 % 13 % Classe 11 de à % 9 % 13 % de à % 9 % 12 % Classe 13 > % 9 % 13 % On constate que, pour un pharmacien, ayant un revenu de , cotisant actuellement en classe 3 obligatoire (une très large majorité), le taux de cotisation retraite complémentaire (le montant de la future cotisation divisé par le revenu), passera de 9 % à 14 % soit une augmentation de 55,6 % et un surcoût annuel de Les pharmaciens affiliés à la CAVP avant l'entrée en vigueur de la réforme du régime complémentaire auront la possibilité de conserver leur dernière classe de cotisation jusqu'au 31 décembre 2027 si cette dernière devait être inférieure à la classe correspondant à leur revenu, et ce sans avoir à produire le moindre justificatif. Cette mesure a été adoptée pour ne pas pénaliser ceux qui auraient pris, avant l'entrée en vigueur de la réforme, d'autres engagements financiers. Relevons, à l occasion de cette réforme, que la CAVP annonce aussi une amélioration du régime invalidité décès. En cas de décès du pharmacien cotisant, une nouvelle rente calculée sur le montant du capital constitutif du pharmacien sera versée aux orphelins jusqu à leur 21e anniversaire ; cette prestation s ajoutant à la rente d éducation servie dans le cadre du régime actuel.

6 Question 4 : Les avocats aussi vont connaitre une réforme de leur retraite complémentaire? Rappelons d abord d où vient ce régime : En 1954, le régime de retraites des avocats prenait son autonomie vis-àvis du régime des retraites commun à toutes les professions libérales. En 1979, la CNBF se dotait ensuite d un régime de retraite complémentaire obligatoire. En 1987, les avocats disposant d un revenu plus important ont eu la possibilité de pouvoir cotiser plus pour acquérir plus de points et donc prétendre à une retraite plus importante. Le régime complémentaire des avocats allait devenir déficitaire en Les raisons en sont assez classiques : Un rapport cotisants / retraités moins bon qu à la création du régime : le nombre des retraités augmentant plus vite que le nombre des cotisants, L espérance de vie des retraités et la durée moyenne des retraites s allongeant. Dans les même temps, les cotisants entrent plus tard dans la profession, Les prestations versées augmentent donc plus vite que les cotisations encaissées. Mais surtout, la CNBF craignait une remise en cause des avantages fiscaux et sociaux des options de cotisations : Ainsi, la suppression prévisible des Mais surtout, la CNBF craignait une remise en cause des avantages fiscaux et sociaux des options de cotisations : Ainsi, la suppression prévisible des avantages fiscaux et sociaux par l Etat aurait réduit encore l attrait des options pour les nouvelles générations. Les objectifs de la réforme, tels qu ils sont présentés par la CNBF : Pérenniser et consolider la CNBF et donc son régime complémentaire de retraite ; Améliorer le niveau de retraite des avocats ; Permettre l'accession à une meilleure retraite aux revenus les plus modestes ; Maintenir les avantages fiscaux et sociaux existants ; Sauvegarder l autonomie du régime de retraite ; Prévenir toute augmentation brutale et immédiate des cotisations. Comment fonctionnait le régime jusqu alors? Actuellement, le système de cotisation compte deux tranches de cotisations prélevant chacune un taux défini sur les bénéfices de l avocat. Sur la partie du bénéfice qui est supérieure à la première tranche de cotisation, la CNBF propose à ses adhérents trois taux sur option, définitive et irrévocable : les classe C1 à 2,69%, C2 à 9,52%, et C3 à 9,52%. Quels sont les changements apportés par la réforme? Dès 2015, l avocat cotisant aura la possibilité de choisir parmi 5 classes de cotisation, chacune divisée en 5 tranches. Le choix de la 5ème classe lui ouvre la possibilité que la dernière tranche soit majorée de 2,5%, dans l objectif d acquérir davantage de points.

7 Les nouvelles classes de cotisation en 2015 CLASSE 1 CLASSE 2 CLASSE 3 CLASSE 4 CLASSE 5 DE 1 à ,00% 3,75% 4,50% 5,25% 6,00% DE à ,00% 7,40% 8,80% 10,20% 11,60% DE à ,70% 8,45% 10,20% 11,95% 13,70% DE à ,40% 9,50% 11,60% 13,70% 15,80% DE à ,10% 10,55% 13,00% 15,45% 17,9%* Un changement majeur : le choix de la classe de cotisation n est plus irrévocable et définitif. Ainsi, l avocat cotisant pourra, chaque année, faire un autre choix que celui de l année précédente. Avocats salariés et employeurs : Modalités d option pour 2015 À compter du 1er janvier 2015, les cotisations relatives à l avocat salarié évoluent selon le même principe.

8 Question 5 : Est-ce que les professions libérales seront les seuls à connaitre des changements au niveau de leur retraite complémentaire? Pas du tout. En effet, les autres dossiers en suspens sur la retraite sont nombreux. On peut ainsi citer : La retraite complémentaire des salariés : les partenaires sociaux vont se réunir début 2015 pour mettre en place les nouveaux paramètres permettant à l Arrco et à l Agirc de régler leurs problèmes financiers, la réforme du 13 mars 2013 s étant avérée insuffisante. L application des nouvelles règles du cumul emploi retraite. La mesure est applicable au 1 er janvier 2015 mais le décret n est toujours pas publié. Un report au 1 er avril ou au 1 er juillet est très probable Enfin l entre en vigueur du compte pénibilité est toujours aussi contesté par les chefs d entreprise. Il est probable que la mesure à défaut d être annulée sera aménagée. On est donc bien loin d en avoir fini avec le dossier retraite.

LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES

LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES Le jeudi 20 mars 2014 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2014

Plus en détail

Une réforme indispensable du régime complémentaire pour un meilleur niveau de retraite. Numéro spécial réforme 2015 du régime complémentaire

Une réforme indispensable du régime complémentaire pour un meilleur niveau de retraite. Numéro spécial réforme 2015 du régime complémentaire CAVP Lettre d information de la P.1 RETRAITE DES PHARMACIENS LIBÉRAUX N 23 - Septembre/Octobre 2014 Une période transitoire pour protéger les plus endettés Il n était pas envisageable de mettre en place

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES

REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES Synthèse CPI-CNBF (maj 17 avril 2008) Documents de travail : Comparatif CPI et CNBF 25 ANS et 30K Comparatif CPI et CNBF 35 ANS 65K avec produit de retraite

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse OSTÉOPATHES

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse OSTÉOPATHES Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse OSTÉOPATHES Votre caisse de retraite Vous souhaite la bienvenue SOMMAIRE VOTRE AFFILIATION À LA CIPAV P.3 COMMENT REMPLIR VOTRE DÉCLA-

Plus en détail

Version 8.2 Juin 2013

Version 8.2 Juin 2013 Version 8.2 Juin 2013 Principales évolutions 1 Évolutions fonctionnelles... 2 1.1 Ouverture edixit Vérification paramètres Prisme... 2 1.2 Patrimoine retraite... 2 1.2.1 Sans profession Retraite complétée...

Plus en détail

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse A10 A10 FINANCEMENT DE L ASSURANCE

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers Janvier 2015 Numéro 8 INOV COURTAGE 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers 360 COURTAGE ont le plaisir de vous adresser le 8ème numéro d Après une année

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010 Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Optimisation fiscale : Maître Sylvie Lérat, avocat associé spécialiste en droit fiscal

Plus en détail

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012.

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012. Informations aux experts-comptables Envoi de l échéancier de cotisations Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent en décembre 2011 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

Le statut de l auto-entrepreneur

Le statut de l auto-entrepreneur Artisans, commerçants et professions libérales Le statut de l auto-entrepreneur Édition 2009 2 Le statut de l auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de

Plus en détail

Votre guide retraite et prévoyance

Votre guide retraite et prévoyance Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Votre guide retraite et prévoyance 2015 Cotisations Retraite de base Retraite complémentaire Prévoyance Votre compte en ligne SOMMAIRE

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Les rachats de trimestres : une opportunité de conseil?

Les rachats de trimestres : une opportunité de conseil? Les rachats de trimestres : une opportunité de conseil? AG2R LA MONDIALE : 1 er Groupe de protection sociale en 2011 04/12/2012 Direction des Opérations Commerciales-Pôle Conseils 2/total Le représentant

Plus en détail

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE RETRAITE Microentrepreneur PRÉVOYANCE 2 micro-entrepreneur vous avez choisi d adhérer au régime du micro-entrepreneur, institué par la Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 et entré

Plus en détail

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés?

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? La réforme des retraites, au delà de la problématique du financement, consacre un titre entier à l'épargne retraite

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

VOTRE GUIDE RETRAITE ET PRÉVOYANCE

VOTRE GUIDE RETRAITE ET PRÉVOYANCE CAISSE D ASSURANCE VIEILLESSE DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES VOTRE GUIDE RETRAITE ET PRÉVOYANCE 2015 COTISATIONS RETRAITE DE BASE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE VOTRE COMPTE

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Conseil - Experts Pack n N 52 Infodoc Régions LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Document réalisé par le service de consultation téléphonique du Conseil supérieur de l Ordre

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Les mesures d accompagnement de la réforme prises à la SNCF CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2009 à 9h30 «Les régimes de la Fonction publique et les autres régimes spéciaux : le point sur les réformes récentes» Document N 10 Document

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales LE MONITEUR DE SKI : début d activité et mesures sociales Actualisation au 1 er octobre 2014 L exercice d une profession indépendante est réglementé par la législation. Ce document vise à récapituler les

Plus en détail

Les problématiques des régimes d assurance vieillesse. des professions libérales

Les problématiques des régimes d assurance vieillesse. des professions libérales CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 avril 2009 à 9 h 30 «Les régimes de retraite des indépendants : les problématiques spécifiques» Document N 14 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

Le statut d auto-entrepreneur menace gravement l équilibre financier de certains régimes de retraite

Le statut d auto-entrepreneur menace gravement l équilibre financier de certains régimes de retraite ALERTE ACTUALITE février 2010 Le statut d auto-entrepreneur menace gravement l équilibre financier de certains régimes de retraite Depuis son lancement, le statut d auto entrepreneur connaît un vrai succès

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises Créateurs d Entreprises Ce document original est la propriété du groupe AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni

Plus en détail

La Réforme des Retraites. En partenariat avec

La Réforme des Retraites. En partenariat avec La Réforme des Retraites En partenariat avec La Réforme des Retraites Mr Jean Paul GROLLEMUND Expert-comptable & Commissaire aux comptes La Réforme des Retraites Quand préparer sa retraite et pourquoi

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

PROFESSIONNELS LIBÉRAUX

PROFESSIONNELS LIBÉRAUX C a i s s e I n t e r p r o f e s s i o n n e l l e d e P r é v o y a n c e e t d A s s u r a n c e V i e i l l e s s e PROFESSIONNELS LIBÉRAUX 2011 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE Chers confrères, ce Guide

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France?

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Chapitre 2 Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Tous les systèmes de retraites appliqués actuellement dans le monde sont fondés sur quelques grands principes. Le système

Plus en détail

Estimation Expert. Manuel utilisateur

Estimation Expert. Manuel utilisateur Sommaire Présentation... 3 Saisie des données personnelles... 3 Saisie de la carrière professionnelle... 4 Saisie des droits... 9 Sélection de l âge de départ à la retraite souhaité.... 11 Préconisation

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent à partir du 17 décembre 2012 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

INOV EXPERTS. INOV COURTAGE - 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils

INOV EXPERTS. INOV COURTAGE - 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils SI VOUS NE SOUHAITEZ PLUS RECEVOIR INOV EXPERTS, MERCI DE RETOURNER CE MESSAGE A MON ADRESSE MAIL CI-DESSUS INOV EXPERTS N U M E R O 2 5 J A N V I E R 2 0 1 5 INOV COURTAGE - 360 COURTAGE Un réseau de

Plus en détail

Institut de la Protection Sociale

Institut de la Protection Sociale IPS 2012 Proposition 8 Institut de la Protection Sociale Proposition Auteur : BC Création : 31/12/2009 Modif. : 22/11/2012 Responsable rédaction Bruno CHRETIEN Contributeur Patrick ROY Sujet traité Repenser

Plus en détail

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés)

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI Deauville 20 septembre 2012 par Anne DECREUSEFOND

Plus en détail

N 2009 / 026 22/04/2009

N 2009 / 026 22/04/2009 N 2009 / 026 22/04/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau (DIRRCA) : Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E.

Plus en détail

N 2013 / 020 5/12/2013

N 2013 / 020 5/12/2013 N 2013 / 020 5/12/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Direction du Recouvrement et de la MOA A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Contact

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

CATÉGORIES OBJECTIVES

CATÉGORIES OBJECTIVES CATÉGORIES OBJECTIVES Les régimes de protection sociale mis en place par les employeurs sont soumis à une nouvelle réglementation concernant la définition de leurs catégories de personnel. Le décret du

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 608 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 5 juillet 2010 PROPOSITION DE LOI relative aux cotisations sociales versées par les auto-entrepreneurs, PRÉSENTÉE

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R)

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Rappels et Historique Depuis le 1 er février 1974 bénéficient des garanties complémentaires

Plus en détail

I. Présentation du régime de retraite libérale... 5. II. Nouveautés de la réforme des retraites 2014... 11. III. La reconstitution de carrière...

I. Présentation du régime de retraite libérale... 5. II. Nouveautés de la réforme des retraites 2014... 11. III. La reconstitution de carrière... PLUS AVERTISSEMENT Les renseignements contenus dans le présent document sont destinés à votre information. En dépit du soin apporté à leur rédaction, ils ne constituent en aucun cas une consultation juridique

Plus en détail

PLUS. Cette brochure vous est proposée par votre Association Agréée. La retraite des professionnels libéraux

PLUS. Cette brochure vous est proposée par votre Association Agréée. La retraite des professionnels libéraux PLUS Cette brochure vous est proposée par votre Association Agréée La retraite des professionnels libéraux PLUS AVERTISSEMENT Les renseignements contenus dans le présent document sont destinés à votre

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR 2010 Vous avez choisi d adhérer au régime de l auto-entrepreneur, institué par la Loi de Modernisation

Plus en détail

Les retraites dans le secteur privé,

Les retraites dans le secteur privé, 14-19 ACTUALITES 2/12/10 16:58 Page 14 Les retraites dans ING le secteur privé, ce qui va vraiment changer Le Conseil d orientation des retraites a prédit un déficit abyssal de l ensemble des régimes de

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

Chapitre XVI Les retraites des professions libérales

Chapitre XVI Les retraites des professions libérales Chapitre XVI Les retraites des professions libérales LES RETRAITES DES PROFESSIONS LIBÉRALES 453 PRESENTATION Les professions libérales relèvent pour leur retraite d une organisation spécifique, l organisation

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 Réforme des Retraites Points évoqués : - Augmentation des cotisations vieillesse Caisse Urssaf - Augmentation des cotisations

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

Quelques chiffres clés

Quelques chiffres clés Quelques chiffres clés PROFILS CONCERNES Jeune diplômé (pour décrocher une première expérience) Porteur de projet (voulant valider son projet et tester son marché sans risque) Cadre en recherche d emploi

Plus en détail

La protection sociale du travailleur non salarié

La protection sociale du travailleur non salarié La protection sociale du travailleur non salarié MAJ janvier 2014 Le régime social des travailleurs indépendants Le RSI Le régime social des indépendants Vous êtes en : EI (Entreprise Individuelle), EURL

Plus en détail

DOSSIER RETRAITE Avril 2014. Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous?

DOSSIER RETRAITE Avril 2014. Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous? DOSSIER RETRAITE Avril 2014 Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous? ?? Tout a commencé là! De Louis XIV à François H 1681 et 1707 : création des régimes de retraite de la marine 1698 : création

Plus en détail

CATÉGORIES OBJECTIVES

CATÉGORIES OBJECTIVES FICHE PRATIQUE CATÉGORIES OBJECTIVES L ESSENTIEL OCTOBRE 2013 Tout régime de protection sociale d entreprise (santé, prévoyance et retraite supplémentaire) doit notamment revêtir un caractère collectif

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

Institut de la Protection Sociale

Institut de la Protection Sociale IPS 2012 Proposition 6 Institut de la Protection Sociale Proposition Auteur : BC Création : 31/12/2009 Modif. : 22/11/2012 Responsable rédaction Bruno CHRETIEN Contributeur Sophie GREA Sujet traité Refondre

Plus en détail

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Dans le cadre d un nouveau calendrier mis en place en 2015, les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent un nouvel

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5 NOUVELLE EDITION SOMMAIRE INTRODUCTION p 5 CHAPITRE I : ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS p 8 1.1 - Généralités p 8 1.1.1. période de référence 1.1.2 taux des cotisations 1.1.3. échéances trimestrielles

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

Les atouts de la retraite Madelin :

Les atouts de la retraite Madelin : Les atouts de la retraite Madelin : Caractéristiques et calcul de la rente viagère Sylvain Grégoire & Michel Andréini Convention CGPC : 10 Octobre 2013 Les enjeux de la retraite en France Sommaire Un système

Plus en détail

N 1152 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE

N 1152 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE N 1152 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 8 octobre 2008. RAPPORT D INFORMATION DÉPOSÉ en application de l article

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Par GIE Factum Publié : 29 octobre 2009 Depuis plusieurs mois, les experts-comptables et les professionnels de l assurance

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

L ADOSSEMENT DE LA CAISSE NATIONALE DES INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES AU REGIME GENERAL

L ADOSSEMENT DE LA CAISSE NATIONALE DES INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES AU REGIME GENERAL L ADOSSEMENT DE LA CAISSE NATIONALE DES INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES AU REGIME GENERAL La loi du 9 août 2004 relative au service public de l électricité et du gaz et aux entreprises électriques et

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Prévoyance des expertsexperts-comptables

Prévoyance des expertsexperts-comptables Prévoyance des expertsexperts-comptables Faire les bons choix Objectifs de l intervention Répondre aux questions des experts-comptables relevant de la Cavec Au titre de la prévoyance, est-il préférable

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE

L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE L ENTREPRENEUR ET LA SECURITE SOCIALE Informations générales Auteur: Rose-Marie QUINTANA AVOCAT Categorie : Fiscalité Système de sécurité sociale Date de réalisation: 30 juin 2010 Introduction Le système

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES

L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES CNAVPL L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES Un modèle solidaire, adapté aux spécificités des professions libérales Des retraites par et pour les professionnels libéraux Forts de leurs aspirations

Plus en détail

Les retraites en France

Les retraites en France Les retraites en France Les principales dispositions légales relatives à l âge de la retraite sont liées aux seuils de 60 ans et 65 ans et une retraite à taux plein est obtenue lorsque le nombre de trimestres

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 11 JUIN 2015

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 11 JUIN 2015 ASSOCIATION POUR LES ASSURANCES MEDICALES 79, rue de Tocqueville - 75017 PARIS -Association régie par la Loi de 1901- RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 11 JUIN 2015

Plus en détail

L assurance vieillesse des professions libérales. Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL)

L assurance vieillesse des professions libérales. Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 avril 2009 à 9 h 30 «Les régimes de retraite des indépendants : les problématiques spécifiques» Document N 11 Document de travail, n engage pas

Plus en détail