38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace"

Transcription

1 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace Complexe sportif multidisciplinaire de St-Augustin-de-Desmaures Ouverture prévue en août 2015

2 AQAIRS Sessions de perfectionnement 2015 Construction, rénovation, opérations d'infrastructures sportives, votre chargé de projets du début à la fin

3 Présentation Infrasports Accompagnement et charge de projet pour: Construction et/ou rénovation, opérations d infrastructures sportives Études/analyses de faisabilité Programmes fonctionnels et techniques (PFT) Diagnostique, solutions et orientations techniques Plans et devis Charge de projet de la conception jusqu à la mise en service Vos intérêts d abord!

4 Réalisations Complexe sportif multidisciplinaire de L Ancienne Lorette Projet en PPP Ouverture août 2010

5 Réalisations

6 Réalisations

7 Réalisations

8 Réalisations

9 Historique L aréna «L Activital» a atteint la fin de sa vie utile. Investissements trop importants pour une mise à niveau et pas justifiables. Ville décide de construire un complexe sportif neuf, près de l hôtel de ville. Dans l analyse de ses besoins, la Ville détermine qu elle veut se doter de: 2 patinoires 200 X 85 1 piscine semi-olympique de 10 corridors 1 bassin récréatif 1 casse-croûte, aire de restauration, des salles polyvalentes, etc

10

11

12

13

14 Historique Les études de faisabilité établissent à $ 30M les coûts de réalisation du projet. À l automne 2012, la Ville obtient une subvention du PIQM couvrant 50% du coût des travaux jusqu à concurrence de $ 15M. L appel d offres est émis en octobre 2012 et l entrepreneur général Pomerleau Inc. est sélectionné 1 mois plus tard. En janvier 2013, la phase de conception débutait et les travaux de construction sont lancés en avril Ouverture prévue en août 2015.

15 Historique La Ville décide de réaliser le projet en mode «clé-en-main»; Ce mode de réalisation s applique bien à la conception et la construction de complexes sportifs; On va voir ensemble: Bénéfices escomptés par la ville par ce mode réalisation; Quel a été le mode d adjudication; Quels sont les particularités de ce mode de réalisation; En conception; En construction.

16 Pourquoi la Ville a-t-elle décidé d opter pour le mode de réalisation clé-en-main?

17 Influence de l actualité récente Contrôler le budget de construction du projet: La ville a environ habitants; Ce projet est le plus important qu elle ait jamais entrepris; L objectif premier était donc de limiter les risques financiers tout en s assurant que les besoins allaient être couverts dans une construction de qualité. Quoi d autre a influencé la Ville dans sa décision?

18

19 Influence de l actualité récente Le monde du génie conseil et de la construction a été récemment secoué par certaines révélations. Ces révélations en ont fait réfléchir plusieurs qui veulent essayer de faire les choses autrement.

20 Influence de l actualité récente Dire que le mode de réalisation du «plus bas soumissionnaire conforme» est le seul possible en tout temps serait illusoire. Ça serait se

21

22 Influence de l actualité récente Malgré la réglementation et les clauses légales particulières, le mode traditionnel de réalisation permet la génération planifiée et volontaire d «extras». Conflits, méfiance, réclamations, dépassements de coût Le donneur d ouvrage absorbe et est coincé.

23 Dans ces cas là: Le seul qui en bénéficie est:

24

25 Mode de réalisation clé-en-main Changement du rôle et de la relation avec les professionnels sur le projet; Les professionnels sont embauchés par l entrepreneur général; L entrepreneur général est responsable de la conception. Pas soumis à la règle du plus bas conforme, l entrepreneur général prend les sous-traitants de son choix. Favorise les entrepreneurs d expérience et solides financièrement.

26 Mode de réalisation clé-en-main Structure de projet

27 Mode de réalisation clé-en-main L entrepreneur général ne peut pas déclarer des «extras» à lui-même dû à des vices de conception; Seuls les «ajouts» au projet demandés par la Ville s ajoutent au prix soumissionné; Plans et devis sont faits après adjudication, par l entrepreneur général; Dans certaines disciplines, des devis de performance sont privilégiés.

28 Mode de réalisation clé-en-main Résultat: Moins de frais d honoraires professionnels; Coût de projet moins élevé qu en mode traditionnel; Contrôle du coût du projet: pas d extras = pas de dépassement Rend possible certains projets qui ne le seraient pas en mode traditionnel; Conception et réalisation multidisciplinaire, en équipe, dans une approche collaborative; Succès d équipe tributaire du document d appel d offres et du mode d adjudication.

29 Mode d adjudication Adjudication en deux étapes: Adjudication qualitative par pondération suivi de l ouverture des enveloppes de prix des finalistes (3 meilleurs résultats); À ce stade, les soumissionnaires soumettent des concepts à finaliser et/ou à raffiner; Adjudication au plus bas prix des finalistes. Les autres enveloppes ne sont pas ouvertes et retournées;

30 Mode d adjudication Pondération des critères de sélection: Formation d un comité de sélection (architectes et ingénieurs externes peuvent participer); Documents d appel d offres détaillent les critères de sélection et les règles de pondération; Les totaux des pondérations pour chaque critère sont additionnés pour rendre un score global par soumissionnaire; Déclaration préalable du budget alloué; Tout dépassement entraîne une disqualification.

31 Mode d adjudication Exemple de critères qualitatifs Compréhension du mandat, approche architecturale et conception (10 points) Rencontre des exigences de la Ville sur le plan de la construction (10 points) Expérience pertinente de l entrepreneur et références (30 points) Expérience pertinente de l'équipe en ingénierie et architecture (30 points) Considérations d économie d énergie et de développement durable (20 points)

32 Mode d adjudication Exemple d échelle de pondération 100 % = «excellent» (dépasse substantiellement, pour tous les aspects, le niveau de qualité recherché) 85 % (de 85 % à 99 % = «plus que satisfaisant» (dépasse, pour plusieurs éléments, le niveau de qualité recherché) 70 % (de 70 % à 84 %) = «satisfaisant» (répond en tout point au niveau de qualité recherché) 50 % (de 50 % à 69 %) = «insatisfaisant» (n atteint pas, sur quelques éléments importants, le niveau de qualité recherché) 25 % (de 25 % à 49 %) = «médiocre» (n atteint pas, sur plusieurs aspects, le niveau de qualité recherché) 0 % = «nul» (rien dans l offre ne permet d évaluer le critère)

33 Mode d adjudication Document d appel d offres: Un PFT détaillé et complet est la base du document d appel d offres; Présenter le QUOI et pas le COMMENT; Le document peut contenir des prescriptions techniques, architecturales, d urbanisme, systèmes audio/video, intensité lumineuse, qualité des matériaux, etc ; Ce type de document ne doit pas être un cahier de plans et devis. Il faut laisser aux soumissionnaires l opportunité de créer des concepts novateurs.

34 Bénéfices budgétaires Mode d adjudication Soumissionnaires connaissent le budget maximal alloué à ne pas dépasser; La Ville disposera de l écart entre le prix et le budget maximum pour bonifier le projet; Aucune surprise ni dépassements de budget.

35 Travail d équipe: Gestion du projet Comité de projet formé de: Chargé de projet de la Ville Architectes et ingénieurs Chargé de projet de l entrepreneur général Sous-traitants pertinents en suivi de construction Chargé de projet de la Ville s assure aussi de la qualité du projet.

36 En conception: Gestion du projet Comité de projet spécifie les orientations, revoit le PFT et part du concept proposé pour: Émission des plans et devis approuvé par le comité de projet (dont la Ville) Revue de l échéancier de projet proposé Intégration des ajouts/changements demandés par la Ville Entrepreneur général choisit ses sous-traitants Normes et standards de contrôle de qualité qui seront utilisés

37 En construction: Gestion du projet Comité de projet fait le suivi de l avancement des travaux: Suivi de l échéancier par discipline/étape Gestion des demandes de changements, ajouts ou imprévus Gestion des demandes de paiement Chargé de projet de la Ville a un rôle de chien de garde des intérêts et de s assurer de la qualité de réalisation.

38 En conclusion Réalisation clé-en-main: Diminue les frais d honoraires professionnels; Change le rôle des professionnels sur le projet; Contrôle le coût global du projet; Donne de la marche de manœuvre financière; Permet la gestion intégrée multidisciplinaire de la conception et de la réalisation; Collaboratif et efficace Projet plus harmonieux donne un meilleur résultat

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Sommaire 1. Consulter l industrie pour évaluer le potentiel

Plus en détail

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES A.I.P.C.N. 22 novembre 2013 Place des Nations-Unies, 7-4020 Liège Téléphone : +32 4 342 30 50 Fax : +32 70 22 52 22 liege@elegis.be www.elegis.be

Plus en détail

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 Appel d offres aux entrepreneurs PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Certificat de conformité aux plans approuvés Selon le règlement article 11

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CONTRÔLE BIOLOGIQUE DES INSECTES PIQUEURS 2014 ET 2015 Le 24 janvier 2014 1 1. MANDAT La Municipalité de Saint-Côme sollicite les services professionnels d une firme pour le

Plus en détail

LES MODES DE RÉALISATION DE PROJETS

LES MODES DE RÉALISATION DE PROJETS LES MODES DE RÉALISATION DE PROJETS Devis Construction Canada / 20 novembre 2013 ANNIE VILANDRÉ arch., LEED GA CONSULTANTE DESIGN + CONSTRUCTION annie.vilandre@gmail.com 514.445.4142 OBJECTIF Revisiter

Plus en détail

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet La gestion de projet Par: Philippe Nasr Adapté par : JF Fortier Les contraintes d un projet Les

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Le domaine de la construction est en constante évolution : les contraintes se renforcent,

Plus en détail

André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique

André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique La mise des bâtiments André Matte, ingénieur Direction de l expertise technique 7 mai 2009 1 Rénovation et agrandissement d un CH Importantes mesures en efficacité énergétique : > Consommation avant réalisation

Plus en détail

GESTION DE LA PERFORMANCE HUMAINE

GESTION DE LA PERFORMANCE HUMAINE HUMAINE Lorsqu un client ou un employé vous demande de lui fournir un cours, en tant que conseiller en formation ou consultant, êtes vous en mesure de déterminer rapidement si la formation est la solution

Plus en détail

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage.

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage. 2 transformation aussi délicate. Il a dès lors été décidé de travailler de manière plus traditionnelle en donnant un mandat à un bureau d architectes pour le suivi de la réalisation et l établissement

Plus en détail

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures Les étapes du processus d appels d offres ontrats Contrats sujets aux appels d offres Contrat d assurance Contrat pour l exécution

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ORGANISMES ET CLUBS SPORTIFS

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ORGANISMES ET CLUBS SPORTIFS PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ORGANISMES ET CLUBS SPORTIFS FORMULAIRE D INSCRIPTION 2015 Inscription avant le 30 AVRIL 2015 Présentation Reconnaissant que l atteinte

Plus en détail

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET 1 Construire en équipe: qualité, efficacité, rapidité! Bruxelles Environnement CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET Liesbet TEMMERMAN Facilitateur Bâtiment

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre. Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol?

Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre. Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol? Estimation d un projet Les travaux en sous œuvre Quels sont les coûts à considérer pour convertir un vide sanitaire en sous sol? Exercice Soumission d un projet en temps réel (à l aide de croquis et photos)

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

Architecture d intérieur, rénovation et décoration

Architecture d intérieur, rénovation et décoration Attestation d études collégiales (AEC) Architecture d intérieur, rénovation et décoration EEC.1Q (Programme axé sur l architecture) 2013-2014 Responsable de la formation : Manon Lamontagne 418 723-1880,

Plus en détail

Règlement de la Consultation RC

Règlement de la Consultation RC Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE passé en application des articles 28 et 35 du Code des Marchés publics Règlement de la Consultation RC

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Patrice Leroux, ing. PA LEED, CEM Chef de section Énergie et Environnement Yannik Sauvé, MGP Conseiller planification énergie Julien Harvey-Vaillancourt,

Plus en détail

Nos solutions pour un éclairage de zone performant

Nos solutions pour un éclairage de zone performant Nos solutions pour un éclairage de zone performant BKW, votre partenaire pour l éclairage de zone BKW bénéficie d une grande expérience dans la planification, la mise en œuvre et la maintenance des installations

Plus en détail

Intégrateur des meilleures pratiques. pour réussir votre projet de. développement commercial. Hommes Organisation - Outils

Intégrateur des meilleures pratiques. pour réussir votre projet de. développement commercial. Hommes Organisation - Outils Cocktail Commercial Conseils Opérationnels Intégrateur des meilleures pratiques pour réussir votre projet de développement commercial Hommes Organisation - Outils ZAE du Périgord Noir 24 200 CARSAC AILLAC

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 92 au Conseil communal «Projet de rénovation du bâtiment de l Hôtel de Ville Choix des variantes» Approuvé en séance de Municipalité

Plus en détail

Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture

Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture Étapes à suivre Lisez attentivement les instructions accompagnant ce formulaire. Ce formulaire doit être soumis à chaque

Plus en détail

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet Immobilier Immobilier Chez Planéo Conseil, nous planifions de façon stratégique les projets immobiliers, qu ils soient résidentiels, commerciaux, industriels ou multifonctionnels. Notre expertise en urbanisme,

Plus en détail

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ NOTE INFORMELLE DU BUREAU INTERNATIONAL SUR LE MANAGEMENT DU PROJET DE NOUVELLE CONSTRUCTION À LA LUMIÈRE DES RAPPORTS DU VÉRIFICATEUR EXTÉRIEUR RECUS PAR LE BUREAU INTERNATIONAL EN DATE DU 15 AVRIL 2005

Plus en détail

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT TERMES DE REFERENCE I. Information sur la consultation/contrat de service Titre Projet Type de contrat Durée initiale Lieu d affectation CONSULTANT NATIONAL

Plus en détail

Renforcement de l offre advancity aux PME

Renforcement de l offre advancity aux PME APPEL D OFFRE POUR PRESTATION DE SERVICES Renforcement de l offre advancity aux PME Accompagnement généraliste des PME en matière de diagnostic stratégique et diagnostic marketing CAHIER DES CHARGES Paris,

Plus en détail

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses Tél : 06.20.63.65.35 Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses 1 10 conseils de pros pour la bonne préparation de votre chantier 1- La première chose à faire est une étude

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-14-174 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des services

Plus en détail

DES SERVICES PROFESSIONNELS

DES SERVICES PROFESSIONNELS Ville de Brossard Direction des finances Division approvisionnement S ERVICES PROFESSIONNELS EN ÉLECTRICITÉ ET AUTOMATIS ATION GRILLE D'ÉVALUATION DES SERVICES PROFESSIONNELS 1. SYSTÈME D'EVALUATION 1.1

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Attestation d études collégiales (AEC) ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Formation en classe traditionnelle Architecture d intérieur, rénovation et décoration - EEC.1Q Type de

Plus en détail

Construction 101 : Choisir le bon modèle d exécution d un projet. Choix du modèle d exécution d un projet

Construction 101 : Choisir le bon modèle d exécution d un projet. Choix du modèle d exécution d un projet Construction 101 N. B. : Ce document ne constitue pas la version originale mais a été traduit par un tiers. Au programme Terminologie et définitions Statistiques sur l utilisation des modèles dans les

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. Recrutement de dirigeants d entreprise 1. Comment recruter les leaders 2. La mesure de la performance 3. Les domaines 4. Notre méthodologie 5. Notre expérience 6. Notre garantie 7. Nos honoraires 1. COMMENT

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal Présentation à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Daniel Lussier Chef de division Intégration et soutien Société de transport

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/54/11 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 29 AOUT 2014 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-quatrième série de réunions Genève, 22 30 septembre 2014 RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DU PROJET DE NOUVELLE

Plus en détail

L OFFRE DU CCSR EN LIEN AVEC LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES

L OFFRE DU CCSR EN LIEN AVEC LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES L OFFRE DU CCSR EN LIEN AVEC LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES R É U N I O N N A T I O N A L E D E L A G R I C S 1 4 N O V E M B R E 2 0 1 3 PLAN DE PRÉSENTATION Le CCSR Un

Plus en détail

Étaient également présents messieurs Éric Therrien et Sylvain Saint-Cyr.

Étaient également présents messieurs Éric Therrien et Sylvain Saint-Cyr. Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal, tenue en la salle de l hôtel de Ville, le mercredi 26 mars 2014 à 17h00, à laquelle assistaient la conseillère Solange Richard ainsi que

Plus en détail

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES

POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES POLITIQUE D'ACHATS ET D APPELS D OFFRES Mise à jour par : Patrice Rainville Dir. approvisionnement et ressources humaines Le 2 septembre 2014 SECTION 1 : Généralités... 3 1. Buts et objectifs... 3 2. Principes

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011.

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. Qu est ce qu un appel d offres pour un acheteur? Il ne faut pas oublier que

Plus en détail

Investissements dans la maturation de projets innovants

Investissements dans la maturation de projets innovants Investissements dans la maturation de projets innovants Préambule Créée en Janvier 2012, la SATT Conectus Alsace est une Société par Actions Simplifiées (SAS) de 1 million d euros de capital social dont

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

recommandez et recevez 750 en chèques cadeaux

recommandez et recevez 750 en chèques cadeaux recommandez et recevez 750 en chèques cadeaux Laissez libre cours à vos envies... Faites votre choix parmi les thèmes proposés et faites le plein de sensations! Faites-vous PLaisir... 750 en chèques cadeaux

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique Par Charles Abhoukhaled, ing., M.Ing., PMP, AVS 1. MISE EN CONTEXTE La directive

Plus en détail

Parrainez et recevez 1 500 en chèques cadeaux

Parrainez et recevez 1 500 en chèques cadeaux Parrainez et recevez 1 500 en chèques cadeaux Laissez libre cours à vos envies... Faites votre choix parmi les thèmes proposés et faites le plein de sensations! Faites-vous PLaisir... 1 500 en chèques

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

Thème : Les achats et les approvisionnements

Thème : Les achats et les approvisionnements BTS Management des Unités Commerciales Epreuve E5 : Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Session : 2011 Sujet n 3 Thème : Les achats et les approvisionnements Question 1 : Rappeler les différentes

Plus en détail

IL EST PROPOSÉ par monsieur le conseiller Denis Jutras

IL EST PROPOSÉ par monsieur le conseiller Denis Jutras SÉANCE DU 13 OCTOBRE 2015 En l'an deux mille quinze, ce treizième jour du mois d'octobre, en salle publique de l'hôtel de ville sise au 905, rue Saint-Jean-Baptiste à Nicolet, le conseil municipal de la

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Êtes-vous prêt à entreprendre?

Êtes-vous prêt à entreprendre? Êtes-vous prêt à entreprendre? 1 La CCI Oise : qui sommes nous? 20 000 entreprises Etablissement public au service des entreprises Sous la responsabilité des chefs d entreprises Proximité : 3 implantations

Plus en détail

Déroulement. Les étapes déjà franchies Les coûts de rénovation Les hypothèses analysées Le choix d une solution Le financement L échéancier

Déroulement. Les étapes déjà franchies Les coûts de rénovation Les hypothèses analysées Le choix d une solution Le financement L échéancier Bienvenue! Déroulement Les étapes déjà franchies Les coûts de rénovation Les hypothèses analysées Le choix d une solution Le financement L échéancier Les étapes déjà franchies Des besoins identifiés Locaux

Plus en détail

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière.

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière. 1 But et responsabilités Ce chapitre décrit les règles qui s appliquent lors de la préparation des demandes budgétaires et du suivi des budgets : a) des projets de réaménagement et de rénovation; b) des

Plus en détail

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales On ne conseille jamais si bien que lorsque l on a une connaissance fine de son interlocuteur. Une relation de proximité est indispensable pour allier

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES LIÉES À L EXPLOITATION DES BÂTIMENTS» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

L utilisation et le contenu d un devis d événement

L utilisation et le contenu d un devis d événement Chapitre 4 Annexe B L utilisation et le contenu d un devis d événement Les formules de gestion pour la réalisation ont été discutées à l annexe 4A. Une de ces formules est le lancement, par le promoteur,

Plus en détail

La méthode A.S.A.P.P. Actions socles pour des Achats Publics Performants. Michel Madar

La méthode A.S.A.P.P. Actions socles pour des Achats Publics Performants. Michel Madar La méthode A.S.A.P.P Actions socles pour des Achats Publics Performants Michel Madar Des problèmes persistent 1 Le manque de planification et prévision des achats fait qu une très grande partie des dossiers

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel

Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel Colloque en approvisionnement CCSR Le service de l approvisionnement et les Contrats de construction en milieu institutionnel Présenté par : Paul Bourque, consultant en education supérieure 24 septembre

Plus en détail

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction

Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction Règlement no 14 Relatif aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction 10.06.16.16 14.06.11.05 Article 1 Dispositions générales 1.1 Le Cégep a la responsabilité d acquérir

Plus en détail

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium Cinquante-sixième Session 25/03/2014 Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium POINT SUR LE PROJET DE «NOUVEAU CENTRE» 1. Ce document décrit l état d avancement du projet de «Nouveau Centre» présenté dans les documents

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC COACHING DE DE GESTION GESTION - UN ACCOMPAGNEMENT COACHING EN SUR DURABLE MESURE EXCLUSIF AUX COACHING MEMBRES EN DE SATQ-FEQ

Plus en détail

Cabinet de recrutement IT. www.bluteams.fr

Cabinet de recrutement IT. www.bluteams.fr Cabinet de recrutement IT Présentation Blute@ms Group, créée en 2008, est composée de 3 filiales : Blue 0821 Direction de Projets MCO et Delivery en mode Cabinet de recrutement IT AMOE / AMOA projet sur

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

REPUBLIQUE D HAITI NORD-EST (PTTA)

REPUBLIQUE D HAITI NORD-EST (PTTA) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES AUX AGRICULTEURS DU NORDET DU NORD-EST (PTTA) RECRUTEMENT

Plus en détail

La référence en conseil immobilier

La référence en conseil immobilier Misant sur une approche personnalisée, nos experts immobiliers vous aident à cerner les problèmes et à trouver des solutions pratiques et réalistes. Ils proposent également des options plus audacieuses

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

Pack Travaux de Construction. La solution sur-mesure pour la construction de votre villa

Pack Travaux de Construction. La solution sur-mesure pour la construction de votre villa Pack Travaux de Construction La solution surmesure pour la construction de votre villa En quelques mots Le Pack Travaux de Construction est un service complet qui vous permet de réaliser votre villa avec

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS Veuillez lire attentivement les règles de la compétition. Si vous participez à notre compétition, nous supposerons que vous avez

TERMES ET CONDITIONS Veuillez lire attentivement les règles de la compétition. Si vous participez à notre compétition, nous supposerons que vous avez TERMES ET CONDITIONS Veuillez lire attentivement les règles de la compétition. Si vous participez à notre compétition, nous supposerons que vous avez lu ces règles et que vous les acceptez 1. La «MIT Entreprise

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

www.keops-conception.com keops@keops-conception.com

www.keops-conception.com keops@keops-conception.com www.keops-conception.com keops@keops-conception.com Notre IDENTITE KEOPS conception : Une société d ingénierie générale du bâtiment, qui conçoit et construit des bâtiments industriels, tertiaires et commerciaux

Plus en détail

DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998

DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998 DOUBLETRADE SOLUTION DE VEILLE COMMERCIALE SUR LES PROJETS & APPELS D OFFRES VOTRE PARTENAIRE DEPUIS 1998 WWW.DOUBLETRADE.COM Standard : 01 71 16 31 00 info@doubletrade.com T BUSINESS NAME LA SOLUTION

Plus en détail

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE)

LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) LA MAITRISE D OEUVRE D EXECUTION (MOE) Le maître d oeuvre (ou maîtrise d oeuvre, notée MOE) est l entité chargée par le maître de l ouvrage (client) de concevoir le bâtiment à construire ou à rénover selon

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 109 relatif à l octroi d un crédit pour l organisation de l appel d offres fonctionnelles en procédure sélective dans le cadre du projet de rénovation de l enveloppe

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers

Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers Les caractéristiques essentielles de la méthode Marc NAGELS 17 Mars Conseil L essentiel pour évaluer efficacement Les équipes des IFSI, encore aujourd

Plus en détail

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR)

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR) Séminaire de formation Gestion des risques de crédit organisé par la Banque centrale des Comores (BCC) à l attention des cadres des banques de la place de Moroni Termes de référence (TDR) 1. Contexte La

Plus en détail

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB Introduction Le présent document a pour but d aider les entreprises qui désirent procéder à un appel d offres, sur invitation, pour la réalisation d un site web.

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2003 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeure : Sophie Fortin 6244, Pavillon Palasis-Prince 656-2887 sophie.fortin@ctb.ulaval.ca

Plus en détail