38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace"

Transcription

1 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace Complexe sportif multidisciplinaire de St-Augustin-de-Desmaures Ouverture prévue en août 2015

2 AQAIRS Sessions de perfectionnement 2015 Construction, rénovation, opérations d'infrastructures sportives, votre chargé de projets du début à la fin

3 Présentation Infrasports Accompagnement et charge de projet pour: Construction et/ou rénovation, opérations d infrastructures sportives Études/analyses de faisabilité Programmes fonctionnels et techniques (PFT) Diagnostique, solutions et orientations techniques Plans et devis Charge de projet de la conception jusqu à la mise en service Vos intérêts d abord!

4 Réalisations Complexe sportif multidisciplinaire de L Ancienne Lorette Projet en PPP Ouverture août 2010

5 Réalisations

6 Réalisations

7 Réalisations

8 Réalisations

9 Historique L aréna «L Activital» a atteint la fin de sa vie utile. Investissements trop importants pour une mise à niveau et pas justifiables. Ville décide de construire un complexe sportif neuf, près de l hôtel de ville. Dans l analyse de ses besoins, la Ville détermine qu elle veut se doter de: 2 patinoires 200 X 85 1 piscine semi-olympique de 10 corridors 1 bassin récréatif 1 casse-croûte, aire de restauration, des salles polyvalentes, etc

10

11

12

13

14 Historique Les études de faisabilité établissent à $ 30M les coûts de réalisation du projet. À l automne 2012, la Ville obtient une subvention du PIQM couvrant 50% du coût des travaux jusqu à concurrence de $ 15M. L appel d offres est émis en octobre 2012 et l entrepreneur général Pomerleau Inc. est sélectionné 1 mois plus tard. En janvier 2013, la phase de conception débutait et les travaux de construction sont lancés en avril Ouverture prévue en août 2015.

15 Historique La Ville décide de réaliser le projet en mode «clé-en-main»; Ce mode de réalisation s applique bien à la conception et la construction de complexes sportifs; On va voir ensemble: Bénéfices escomptés par la ville par ce mode réalisation; Quel a été le mode d adjudication; Quels sont les particularités de ce mode de réalisation; En conception; En construction.

16 Pourquoi la Ville a-t-elle décidé d opter pour le mode de réalisation clé-en-main?

17 Influence de l actualité récente Contrôler le budget de construction du projet: La ville a environ habitants; Ce projet est le plus important qu elle ait jamais entrepris; L objectif premier était donc de limiter les risques financiers tout en s assurant que les besoins allaient être couverts dans une construction de qualité. Quoi d autre a influencé la Ville dans sa décision?

18

19 Influence de l actualité récente Le monde du génie conseil et de la construction a été récemment secoué par certaines révélations. Ces révélations en ont fait réfléchir plusieurs qui veulent essayer de faire les choses autrement.

20 Influence de l actualité récente Dire que le mode de réalisation du «plus bas soumissionnaire conforme» est le seul possible en tout temps serait illusoire. Ça serait se

21

22 Influence de l actualité récente Malgré la réglementation et les clauses légales particulières, le mode traditionnel de réalisation permet la génération planifiée et volontaire d «extras». Conflits, méfiance, réclamations, dépassements de coût Le donneur d ouvrage absorbe et est coincé.

23 Dans ces cas là: Le seul qui en bénéficie est:

24

25 Mode de réalisation clé-en-main Changement du rôle et de la relation avec les professionnels sur le projet; Les professionnels sont embauchés par l entrepreneur général; L entrepreneur général est responsable de la conception. Pas soumis à la règle du plus bas conforme, l entrepreneur général prend les sous-traitants de son choix. Favorise les entrepreneurs d expérience et solides financièrement.

26 Mode de réalisation clé-en-main Structure de projet

27 Mode de réalisation clé-en-main L entrepreneur général ne peut pas déclarer des «extras» à lui-même dû à des vices de conception; Seuls les «ajouts» au projet demandés par la Ville s ajoutent au prix soumissionné; Plans et devis sont faits après adjudication, par l entrepreneur général; Dans certaines disciplines, des devis de performance sont privilégiés.

28 Mode de réalisation clé-en-main Résultat: Moins de frais d honoraires professionnels; Coût de projet moins élevé qu en mode traditionnel; Contrôle du coût du projet: pas d extras = pas de dépassement Rend possible certains projets qui ne le seraient pas en mode traditionnel; Conception et réalisation multidisciplinaire, en équipe, dans une approche collaborative; Succès d équipe tributaire du document d appel d offres et du mode d adjudication.

29 Mode d adjudication Adjudication en deux étapes: Adjudication qualitative par pondération suivi de l ouverture des enveloppes de prix des finalistes (3 meilleurs résultats); À ce stade, les soumissionnaires soumettent des concepts à finaliser et/ou à raffiner; Adjudication au plus bas prix des finalistes. Les autres enveloppes ne sont pas ouvertes et retournées;

30 Mode d adjudication Pondération des critères de sélection: Formation d un comité de sélection (architectes et ingénieurs externes peuvent participer); Documents d appel d offres détaillent les critères de sélection et les règles de pondération; Les totaux des pondérations pour chaque critère sont additionnés pour rendre un score global par soumissionnaire; Déclaration préalable du budget alloué; Tout dépassement entraîne une disqualification.

31 Mode d adjudication Exemple de critères qualitatifs Compréhension du mandat, approche architecturale et conception (10 points) Rencontre des exigences de la Ville sur le plan de la construction (10 points) Expérience pertinente de l entrepreneur et références (30 points) Expérience pertinente de l'équipe en ingénierie et architecture (30 points) Considérations d économie d énergie et de développement durable (20 points)

32 Mode d adjudication Exemple d échelle de pondération 100 % = «excellent» (dépasse substantiellement, pour tous les aspects, le niveau de qualité recherché) 85 % (de 85 % à 99 % = «plus que satisfaisant» (dépasse, pour plusieurs éléments, le niveau de qualité recherché) 70 % (de 70 % à 84 %) = «satisfaisant» (répond en tout point au niveau de qualité recherché) 50 % (de 50 % à 69 %) = «insatisfaisant» (n atteint pas, sur quelques éléments importants, le niveau de qualité recherché) 25 % (de 25 % à 49 %) = «médiocre» (n atteint pas, sur plusieurs aspects, le niveau de qualité recherché) 0 % = «nul» (rien dans l offre ne permet d évaluer le critère)

33 Mode d adjudication Document d appel d offres: Un PFT détaillé et complet est la base du document d appel d offres; Présenter le QUOI et pas le COMMENT; Le document peut contenir des prescriptions techniques, architecturales, d urbanisme, systèmes audio/video, intensité lumineuse, qualité des matériaux, etc ; Ce type de document ne doit pas être un cahier de plans et devis. Il faut laisser aux soumissionnaires l opportunité de créer des concepts novateurs.

34 Bénéfices budgétaires Mode d adjudication Soumissionnaires connaissent le budget maximal alloué à ne pas dépasser; La Ville disposera de l écart entre le prix et le budget maximum pour bonifier le projet; Aucune surprise ni dépassements de budget.

35 Travail d équipe: Gestion du projet Comité de projet formé de: Chargé de projet de la Ville Architectes et ingénieurs Chargé de projet de l entrepreneur général Sous-traitants pertinents en suivi de construction Chargé de projet de la Ville s assure aussi de la qualité du projet.

36 En conception: Gestion du projet Comité de projet spécifie les orientations, revoit le PFT et part du concept proposé pour: Émission des plans et devis approuvé par le comité de projet (dont la Ville) Revue de l échéancier de projet proposé Intégration des ajouts/changements demandés par la Ville Entrepreneur général choisit ses sous-traitants Normes et standards de contrôle de qualité qui seront utilisés

37 En construction: Gestion du projet Comité de projet fait le suivi de l avancement des travaux: Suivi de l échéancier par discipline/étape Gestion des demandes de changements, ajouts ou imprévus Gestion des demandes de paiement Chargé de projet de la Ville a un rôle de chien de garde des intérêts et de s assurer de la qualité de réalisation.

38 En conclusion Réalisation clé-en-main: Diminue les frais d honoraires professionnels; Change le rôle des professionnels sur le projet; Contrôle le coût global du projet; Donne de la marche de manœuvre financière; Permet la gestion intégrée multidisciplinaire de la conception et de la réalisation; Collaboratif et efficace Projet plus harmonieux donne un meilleur résultat

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CONTRÔLE BIOLOGIQUE DES INSECTES PIQUEURS 2014 ET 2015 Le 24 janvier 2014 1 1. MANDAT La Municipalité de Saint-Côme sollicite les services professionnels d une firme pour le

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R Programme Projet Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat - Coopération Transfrontalière Italie- "Valorisation Energétique des Résidus V.E.De.R PS2.3/02" Composante.2 Communication et Diffusion

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE 12 SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE ASSEMBLÉE ORDINAIRE TENUE AU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA SOCIÉTÉ LE 11 FÉVRIER 2015 À 17 H 16 PROCÈS-VERBAL 15-02 Sont présents : M. Bruno Vachon Président Mme Danielle

Plus en détail

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET 1 Construire en équipe: qualité, efficacité, rapidité! Bruxelles Environnement CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET Liesbet TEMMERMAN Facilitateur Bâtiment

Plus en détail

Version 2 Février 2014. Guide. Comment choisir un chargé de projet

Version 2 Février 2014. Guide. Comment choisir un chargé de projet Version 2 Février 2014 Guide Comment choisir un chargé de projet Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la Famille . Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 LA GESTION DE

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures Les étapes du processus d appels d offres ontrats Contrats sujets aux appels d offres Contrat d assurance Contrat pour l exécution

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA Date: 26 mars 2012 Original: anglais

Plus en détail

MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES DEVIS DE PERFORMANCE

MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES DEVIS DE PERFORMANCE MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES RÉNOVATION MÉCANIQUE ET REMPLACEMENT DU SYSTÈME DE RÉFRIGÉRATION DEVIS DE PERFORMANCE NOTE : CE DOCUMENT DOIT ÊTRE ADAPTÉ PAR LA MUNICIPALITÉ EN FONCTION DE SES BESOINS

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes

La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes Association des ingénieurs-conseils du Québec 8 février 2012 Me John G. Murphy, associé directeur Groupe Construction, ingénierie, cautionnement

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l Action Foncière 2014 DU 1005 Aménagement 2-6, rue Gerty Archimède (12 e ). Réalisation d un programme de bureaux et d un équipement public sportif. Cession

Plus en détail

Architecte ou constructeur Avec qui construire?

Architecte ou constructeur Avec qui construire? Architecte ou constructeur Avec qui construire? > Construire : Quelles procédures possibles? La construction d une maison individuelle est un véritable projet sur le long terme, où il est important de

Plus en détail

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution DTE Département Technique et d Economie d entreprise Check-liste des soumissions De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution Appréciations du projet de construction, spécifiques

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-HUITIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A68/49 Point 24.1 de l ordre du jour provisoire 8 mai 2015 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015. Sont présents :

ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015. Sont présents : ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015 Procès-verbal de l assemblée ordinaire de la Société de transport de l Outaouais tenue au siège social de la Société, le jeudi 30 avril 2015 à 19 heures, sous la présidence de

Plus en détail

LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS

LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS Études de cas en montage et gestion de projets d aménagement LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS Thomas Buscaylet Maude Perreault-Lavoie Hugo Rousseau Initié à la fin 2008 et inauguré en juin 2011, le

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

CONSULTANTE EN GESTION DE PROJETS ET ARCHITECTURE D INFORMATION PIGISTE

CONSULTANTE EN GESTION DE PROJETS ET ARCHITECTURE D INFORMATION PIGISTE Cellulaire : 514-804-7745 Courriel : info@anouchkaboyer.com Profil de carrière Œuvrant dans le domaine des technologies de l information depuis plus de 15 ans, j ai accumulé une expérience variée en gestion

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses

Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses Tél : 06.20.63.65.35 Pour votre projet de rénovation, BatiMAILAN France Partage avec vous ses 1 10 conseils de pros pour la bonne préparation de votre chantier 1- La première chose à faire est une étude

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 Adriana Del Chiappa Monica Frutos-Campo Anna Kreplak Le projet porte sur la rénovation d un bâtiment commercial existant au centre ville de Montréal,

Plus en détail

4. FONCTIONS AU SEIN DE L ENTREPRISE (Veuillez indiquer en quoi consistent vos responsabilités actuelles. Compléter en annexe à la page 9 au besoin)

4. FONCTIONS AU SEIN DE L ENTREPRISE (Veuillez indiquer en quoi consistent vos responsabilités actuelles. Compléter en annexe à la page 9 au besoin) ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC Questionnaire d auto-évaluation Comité d inspection professionnelle Confidentiel Le Comité d inspection professionnelle vous remercie de compléter chacune des sections du

Plus en détail

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives?

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Conférencier Louis Lauzon Conseiller municipal Ville de Sainte-Thérèse Solliciter l organisation d un événement par

Plus en détail

Règlement de Consultation

Règlement de Consultation Règlement de Consultation Marrché de Trravaux CONSTRUCTION D UNE SALLE DE TYPE ZENITH A AMIENS Maître d Ouvrage Communauté d Agglomération Amiens Métropole Hôtel de Ville 80 000 Amiens Lott 99 SERRURERIE

Plus en détail

Droit des marchés publics

Droit des marchés publics série 1 - champ D application Du code Des marchés publics et principes fondamentaux 1. la notion de La MarChÉ notion de public marché public Le Code des marchés publics de 2006 distingue, en les intégrant

Plus en détail

Concours d'architecture Construction d une piscine couverte et de ses annexes Règlement du concours

Concours d'architecture Construction d une piscine couverte et de ses annexes Règlement du concours Concours d'architecture Construction d une piscine couverte et de ses annexes Page I Projet de construction d une piscine couverte et de ses annexes sur la Commune du Locle Document n 1.0 (n déterminé

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

Guide de la BEI pour la passation des marchés

Guide de la BEI pour la passation des marchés Guide pour la passation des marchés de services, de fournitures et de travaux par la Banque européenne d'investissement pour son propre compte 1 er janvier 2012 page 1 / 18 Introduction L objet du présent

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 55/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CONSTRUCTION COMPLEMENTAIRE DE CHF 705'000.00 TTC, SUBVENTIONS NON DEDUITES, POUR TERMINER LES TRAVAUX DE RENOVATION ET

Plus en détail

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Cabinet du ministre NOUVEAU ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Balard 2o15 un projet porteur d avenir Le site de Balard, à Paris dans le 15 ème arrondissement, regroupera d ici fin 2014

Plus en détail

Éric Milot, district 2 François Boyer, district 4 Marc Laurin, district 3 Mélanie Dostie, district 5

Éric Milot, district 2 François Boyer, district 4 Marc Laurin, district 3 Mélanie Dostie, district 5 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-COLOMBAN L AN DEUX MILLE ONZE Procès-verbal d une séance ordinaire du Conseil municipal de Saint- Colomban tenue le 11 janvier à 19 h, à l Hôtel de ville, en la salle

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

Guide de la BEI pour la passation des marchés

Guide de la BEI pour la passation des marchés Banque européenne d investissement Guide de la BEI pour la passation des marchés Guide pour la passation des marchés de services, de fournitures et de travaux par la Banque européenne d investissement

Plus en détail

B Â T I M E N T S D A C I E R

B Â T I M E N T S D A C I E R BÂTIMENTS D ACIER EXPERTISE ET SOLUTIONS Chef de file dans la conception, la fabrication et l installation de bâtiments d acier, HONCO possède un savoir-faire qui résulte d une expertise cumulée depuis

Plus en détail

Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation

Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation Processus d élaboration d un projet de construction Guide à l intention des professionnels du ministère, responsables des projets d immobilisation Chantier de la salle de spectacle de Rimouski 0 INTRODUCTION

Plus en détail

siège social à : tél. / fax : e-mail :

siège social à : tél. / fax : e-mail : CONTRAT D'ENTREPRISE N. / Nom de l'affaire et travaux concernés (Construction d'une nouvelle salle de gymnastique simple, d'une salle multi usages et d'un accueil pour enfant en milieu scolaire (APEMS)

Plus en détail

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 26 mai 2015- Grande rencontre BIM Souha Tahrani I Daniel Forgues I Erik Poirier I GRIDD, Chaire Pomerleau École de technologie

Plus en détail

PROJET DE RÉHABILITATION DU 201 JARRY OUEST, MONTRÉAL

PROJET DE RÉHABILITATION DU 201 JARRY OUEST, MONTRÉAL annuel 0 PROJET DE RÉHABILITATION DU 0 JARRY OUEST, MONTRÉAL Original : 0-0- HQD-, document Page de annuel 0 Conformément à la décision D-00-0, le Distributeur dépose le suivi 0 des travaux du projet

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE CONSULTATION (RC) Page 1 sur 5 MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION (RC) MAITRE D OUVRAGE : Tél. : 04.79.28.72.32 Fax : 04.79.28.72.32 OBJET : Réalisation de 2 appartements dans les combles du bâtiment de

Plus en détail

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Jean-François Messier, était également présent.

Le secrétaire-trésorier et directeur général, M. Jean-François Messier, était également présent. 34 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU 19 MARS 2013 À une séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint-Zotique tenue le 19 mars 2013, à 20 h 00, en la salle du conseil municipal située au

Plus en détail

Conclue entre : Les communes de CHAVANNES-PRES-RENENS CRISSIER ECUBLENS et RENENS. Lesquelles exposent préalablement ce qui suit :

Conclue entre : Les communes de CHAVANNES-PRES-RENENS CRISSIER ECUBLENS et RENENS. Lesquelles exposent préalablement ce qui suit : Annexe I : projet de convention intercommunale, 30.11.2010 CONVENTION RÉGISSANT LES RELATIONS TECHNIQUES ET FINANCIÈRES DANS LE CADRE DU CRÉDIT D ÉTUDE POUR LA PHASE DE PROJET DÉFINITIF «RÉNOVATION URBAINE

Plus en détail

2.3.1 Administration. du projet

2.3.1 Administration. du projet 2.3 du project 2.3.1 2.3.1 du projet Manuel canadien de pratique de l architecture 2.3.1 Introduction Organisation du projet Équipe interne Rôle du chargé de projet Contrat client-architecte Gestion du

Plus en détail

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine v Renforcement des compétences opérationnelles dans le développement mené par la communauté 15 au 19 avril 2002 Washington, D.C. Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE TEYRAN Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr REGLEMENT DE LA CONSULTATION ENTRETIEN ET NETTOYAGE DES

Plus en détail

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère

Liste de vérification des documents à remettre au Ministère Septembre 2013 Outil Liste de vérification des documents à remettre au Ministère 5.3 Financement des améliorations locatives Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la Famille.

Plus en détail

Guide pratique pour la bonne application des procédures d achats publics en traitement des eaux

Guide pratique pour la bonne application des procédures d achats publics en traitement des eaux Guide pratique pour la bonne application des procédures d achats publics en traitement des eaux 2 e édition mai 2010 La réalisation du présent guide résulte du dialogue souhaité par les traiteurs d eau,

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Formulaire 1 VILLAGE DE CASSELMAN

Formulaire 1 VILLAGE DE CASSELMAN Formulaire 1 Politique F2 (10/05/2005) VILLAGE DE CASSELMAN PROCÉDURES D ACHAT Ce document contient les procédures d achat pour la Corporation du village de Casselman et doit faire partie intégrante, sous

Plus en détail

Bâtiments Sports et Loisirs

Bâtiments Sports et Loisirs Bâtiments Sports et Loisirs Une construction d avenir pour le Sport et les Loisirs Depuis près de 50 ans, la société Losberger France (anciennement Walter), concepteur et fabricant français, est un acteur

Plus en détail

DESCRIPTIF DES PRESTATIONS. de l Association des promoteurs constructeurs genevois

DESCRIPTIF DES PRESTATIONS. de l Association des promoteurs constructeurs genevois DESCRIPTIF DES PRESTATIONS de l Association des promoteurs constructeurs genevois APCG, avril 2012 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE 3 A - PRESTATIONS EN VUE DE L AUTORISATION DE CONSTRUIRE ET OUVERTURE DU

Plus en détail

CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE

CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE CONTRAT DE CONTRÔLE TECHNIQUE CONSTRUCTION D UNE SALLE DE MUSIQUE Extension de l espace culturel et sportif À LIPSHEIM CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P. TABLEAU RECAPITULATIF DES ARTICLES DU C.C.P.

Plus en détail

3. APPROBATION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE

3. APPROBATION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DE VILLE DE LORRAINE TENUE LE 14 OCTOBRE 2014 À LA MAIRIE (DOMAINE GARTH), VILLE DE LORRAINE. ÉTAIENT PRÉSENTS : Siège no 1 - Siège no 2 - Siège

Plus en détail

électriques et d'éclairage, datas et de téléphone et d'alerte - alarme.

électriques et d'éclairage, datas et de téléphone et d'alerte - alarme. 1/ 14 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200 e.proc@publicprocurement.be www.publicprocurement.be

Plus en détail

Séance spéciale du 28 mai 2004

Séance spéciale du 28 mai 2004 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BOISBRIAND Séance spéciale du 28 mai 2004 Séance spéciale du conseil de la Ville de Boisbriand tenue le 28 mai 2004 à 8 h 15 dans la salle des délibérations du conseil située

Plus en détail

Note de présentation Responsabilité civile BET ingénierie

Note de présentation Responsabilité civile BET ingénierie BET ingénierie Proposant Nom :.. Adresse :... Ville : Code siret mail :. _ Effectif Nombre : Qualification Antécédents professionnels _ Domaines d activité Description précise de l activité 1. Description

Plus en détail

Garanties dans le secteur principal de la construction

Garanties dans le secteur principal de la construction Garanties dans le secteur principal de la construction Société Suisse des Entrepreneurs 1 Principes de la Société Suisse des Entrepreneurs Garanties dans le secteur principal de la construction Impressum

Plus en détail

XTRAMUROS : UNE VISION LARGE AU SERVICE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS

XTRAMUROS : UNE VISION LARGE AU SERVICE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS : UNE VISION LARGE AU SERVICE DE VOS PROJETS IMMOBILIERS Analyser, préparer un site, déconstruire, construire un bâtiment quelle que soit sa destination est devenu un acte complexe en raison du progrès

Plus en détail

UCV DROIT DES MARCHES PUBLICS. Olivier RODONDI. Dr en droit, Avocat RODONDI JOYE AVOCATS

UCV DROIT DES MARCHES PUBLICS. Olivier RODONDI. Dr en droit, Avocat RODONDI JOYE AVOCATS UCV DROIT DES MARCHES PUBLICS Olivier RODONDI Dr en droit, Avocat RODONDI JOYE AVOCATS INTRODUCTION ET PRINCIPES GENERAUX INTRODUCTION 1 er janvier 1997 : entrée en vigueur du nouveau droit des marchés

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

CAHIER DES TERMES DE REFERENCE DE PRESELECTION

CAHIER DES TERMES DE REFERENCE DE PRESELECTION REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION SECRETARIAT GENERAL Unité de Gestion par Objectif pour la Réalisation des Projets Educatifs Financés par des Bailleurs de Fonds Internationaux CAHIER DES

Plus en détail

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Un projet imaginé par Richter Dahl Rocha & Associés architectes SA 2015/photomontage UNE OFFRE ATTRACTIVE POUR LES HÔTES ET LES HABITANTS

Plus en détail

la famille EN VALEUR Guide pour l aménagement d une installation où sont fournis des services de garde

la famille EN VALEUR Guide pour l aménagement d une installation où sont fournis des services de garde la famille EN VALEUR Guide pour l aménagement d une installation où sont fournis des services de garde ISBN 978-2-550-71605-1 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014 Gouvernement

Plus en détail

Estimation en travaux de construction et de rénovation

Estimation en travaux de construction et de rénovation Attestation d études collégiales (AEC) Estimation en travaux de construction et de rénovation EEC.35 Responsable du programme : Catherine LeHir-Roy 418 723-1880, poste 2547 Type de sanction : Durée totale

Plus en détail

MARCHE D APPEL D OFFRE OUVERT

MARCHE D APPEL D OFFRE OUVERT Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHE D APPEL D OFFRE OUVERT Marché concernant la fourniture d'un logiciel ou d'une suite de logiciels permettant de gérer les soins infirmiers, les dossiers

Plus en détail

veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le

veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le ÉVALUATION NOTÉE 1 EXEMPLES DE QUESTIONS Mise en garde : veuillez prendre note que les trames factuelles de ce document n ont fait l objet d aucune mise à jour. Ainsi, les réponses présentées dans le corrigé

Plus en détail

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée.

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée. La parution de ce procès-verbal est autorisée conditionnellement à la réserve suivante : Le procès-verbal sera approuvé lors de la séance du 03 octobre 2011 et signé par le greffier et le maire ou la personne

Plus en détail

Ernst & Young / Prof. Weiss + Partner Projektsteuerungsgesellschaft mbh Ecoles PPP dans la Communauté germanophone de Belgique

Ernst & Young / Prof. Weiss + Partner Projektsteuerungsgesellschaft mbh Ecoles PPP dans la Communauté germanophone de Belgique Sommaire Sommaire... 1 1. Description du projet... 2 1.1 Cadre du projet... 2 1.2 Indications relatives à la localisation du projet... 3 1.3 Contenu prévu du projet pour le partenaire privé... 3 2. Réalisation

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET :

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET : Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE 1. Assuré : Nom ou Raison sociale : 2. Adresse (siège social) : Téléphone : Fax : E-mail : 3. Date du début

Plus en détail

la phase Études Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix de la Économie de projet

la phase Études Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix de la Économie de projet Octobre 2013 - N 165 Économie de projet la phase Études Foyer d accueil médicalisé à Challans en Vendée Nos précédents dossiers sur l économie de projet portaient sur les études préliminaires et le choix

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION VILLE DE MIOS Service Commande publique Place du XI novembre BP 13 33380 MIOS MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ DE MAÎTRISE D ŒUVRE A PROCEDURE ADAPTEE EN

Plus en détail

L expérience de la construction écologique. Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa

L expérience de la construction écologique. Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa L expérience de la construction écologique Politique sur les bâtiments écologiques de la Ville d Ottawa POLITIQUE SUR LES BÂTIMENTS ÉCOLOGIQUES D OTTAWA La Ville d Ottawa a à cœur une existence durable

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Programme Eléments

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU 2012-06-04

ASSEMBLÉE DU 2012-06-04 CANADA Province de Québec M.R.C. de la Vallée-de-la-Gatineau VILLE DE MANIWAKI Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Ville de Maniwaki, tenue le 4 juin 2012, à 20 heures, à la salle du

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE

CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE Entre Monsieur et Madame Ci-après dénommé «LE MAITRE DE L OUVRAGE» et Soleil Habitat Ruelle des Anges 1 1040 Echallens Tél. 021/883.00.88 Mobile : 079/212.63.08

Plus en détail

Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et des forêts)

Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et des forêts) Sixièmes journées d études Les évaluations de projets internationaux de formation Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002 Ecole Nationale Supérieure d Informatique pour l Industrie et l Entreprise 1, Square de la Résistance 91025 EVRY CEDEX REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE n 15.002 Prestation de gardiennage du bâtiment

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 Table des matières Politique d approvisionnement... 5 Politique de gestion contractuelle... 6 Des biens et des services... 7 Fichier

Plus en détail

Proposition no 1 Assurance responsabilité professionnelle Résumé des faits

Proposition no 1 Assurance responsabilité professionnelle Résumé des faits Proposition n o 1 Assurance responsabilité professionnelle / Avril 2014 1 Proposition n o 1 Assurance responsabilité professionnelle Résumé des faits Le nouveau Règlement sur l assurance responsabilité

Plus en détail

CERTIFICAT GÉNÉRAL : GUIDE ADMINISTRATIF. Préparé par la Direction générale des programmes de premier cycle

CERTIFICAT GÉNÉRAL : GUIDE ADMINISTRATIF. Préparé par la Direction générale des programmes de premier cycle CERTIFICAT GÉNÉRAL : GUIDE ADMINISTRATIF Préparé par la Direction générale des programmes de premier cycle Février 2015 Contexte Le certificat général a pour but de reconnaître à un étudiant l acquisition

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Ville de SAINT-SULIAC La Ruette Guitton 35 430 SAINT-SULIAC REVISION GENERALE DU P.O.S SOUS FORME DE PLAN LOCAL D'URBANISME 2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Page 1 sur 7 Maître de l'ouvrage : MAIRIE de

Plus en détail

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1 / 24 SOMMAIRE 1) INTRODUCTION AUX ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1.1) A chaque étape, des risques liés à la construction 1.2) Les cinq assurances couvrant l ensemble

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 438 CONCERNANT L ADOPTION DU PROGRAMME RÉNOVATION QUÉBEC DANS LE VOLET VI «AIDE AUX PROPRIÉTAIRES DE MAISONS LÉZARDÉES» CONSIDÉRANT que la Société

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail