38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "38ième Session de perfectionnement AQAIRS Mai 2015 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace"

Transcription

1 Mode de réalisation de construction collaboratif et efficace Complexe sportif multidisciplinaire de St-Augustin-de-Desmaures Ouverture prévue en août 2015

2 AQAIRS Sessions de perfectionnement 2015 Construction, rénovation, opérations d'infrastructures sportives, votre chargé de projets du début à la fin

3 Présentation Infrasports Accompagnement et charge de projet pour: Construction et/ou rénovation, opérations d infrastructures sportives Études/analyses de faisabilité Programmes fonctionnels et techniques (PFT) Diagnostique, solutions et orientations techniques Plans et devis Charge de projet de la conception jusqu à la mise en service Vos intérêts d abord!

4 Réalisations Complexe sportif multidisciplinaire de L Ancienne Lorette Projet en PPP Ouverture août 2010

5 Réalisations

6 Réalisations

7 Réalisations

8 Réalisations

9 Historique L aréna «L Activital» a atteint la fin de sa vie utile. Investissements trop importants pour une mise à niveau et pas justifiables. Ville décide de construire un complexe sportif neuf, près de l hôtel de ville. Dans l analyse de ses besoins, la Ville détermine qu elle veut se doter de: 2 patinoires 200 X 85 1 piscine semi-olympique de 10 corridors 1 bassin récréatif 1 casse-croûte, aire de restauration, des salles polyvalentes, etc

10

11

12

13

14 Historique Les études de faisabilité établissent à $ 30M les coûts de réalisation du projet. À l automne 2012, la Ville obtient une subvention du PIQM couvrant 50% du coût des travaux jusqu à concurrence de $ 15M. L appel d offres est émis en octobre 2012 et l entrepreneur général Pomerleau Inc. est sélectionné 1 mois plus tard. En janvier 2013, la phase de conception débutait et les travaux de construction sont lancés en avril Ouverture prévue en août 2015.

15 Historique La Ville décide de réaliser le projet en mode «clé-en-main»; Ce mode de réalisation s applique bien à la conception et la construction de complexes sportifs; On va voir ensemble: Bénéfices escomptés par la ville par ce mode réalisation; Quel a été le mode d adjudication; Quels sont les particularités de ce mode de réalisation; En conception; En construction.

16 Pourquoi la Ville a-t-elle décidé d opter pour le mode de réalisation clé-en-main?

17 Influence de l actualité récente Contrôler le budget de construction du projet: La ville a environ habitants; Ce projet est le plus important qu elle ait jamais entrepris; L objectif premier était donc de limiter les risques financiers tout en s assurant que les besoins allaient être couverts dans une construction de qualité. Quoi d autre a influencé la Ville dans sa décision?

18

19 Influence de l actualité récente Le monde du génie conseil et de la construction a été récemment secoué par certaines révélations. Ces révélations en ont fait réfléchir plusieurs qui veulent essayer de faire les choses autrement.

20 Influence de l actualité récente Dire que le mode de réalisation du «plus bas soumissionnaire conforme» est le seul possible en tout temps serait illusoire. Ça serait se

21

22 Influence de l actualité récente Malgré la réglementation et les clauses légales particulières, le mode traditionnel de réalisation permet la génération planifiée et volontaire d «extras». Conflits, méfiance, réclamations, dépassements de coût Le donneur d ouvrage absorbe et est coincé.

23 Dans ces cas là: Le seul qui en bénéficie est:

24

25 Mode de réalisation clé-en-main Changement du rôle et de la relation avec les professionnels sur le projet; Les professionnels sont embauchés par l entrepreneur général; L entrepreneur général est responsable de la conception. Pas soumis à la règle du plus bas conforme, l entrepreneur général prend les sous-traitants de son choix. Favorise les entrepreneurs d expérience et solides financièrement.

26 Mode de réalisation clé-en-main Structure de projet

27 Mode de réalisation clé-en-main L entrepreneur général ne peut pas déclarer des «extras» à lui-même dû à des vices de conception; Seuls les «ajouts» au projet demandés par la Ville s ajoutent au prix soumissionné; Plans et devis sont faits après adjudication, par l entrepreneur général; Dans certaines disciplines, des devis de performance sont privilégiés.

28 Mode de réalisation clé-en-main Résultat: Moins de frais d honoraires professionnels; Coût de projet moins élevé qu en mode traditionnel; Contrôle du coût du projet: pas d extras = pas de dépassement Rend possible certains projets qui ne le seraient pas en mode traditionnel; Conception et réalisation multidisciplinaire, en équipe, dans une approche collaborative; Succès d équipe tributaire du document d appel d offres et du mode d adjudication.

29 Mode d adjudication Adjudication en deux étapes: Adjudication qualitative par pondération suivi de l ouverture des enveloppes de prix des finalistes (3 meilleurs résultats); À ce stade, les soumissionnaires soumettent des concepts à finaliser et/ou à raffiner; Adjudication au plus bas prix des finalistes. Les autres enveloppes ne sont pas ouvertes et retournées;

30 Mode d adjudication Pondération des critères de sélection: Formation d un comité de sélection (architectes et ingénieurs externes peuvent participer); Documents d appel d offres détaillent les critères de sélection et les règles de pondération; Les totaux des pondérations pour chaque critère sont additionnés pour rendre un score global par soumissionnaire; Déclaration préalable du budget alloué; Tout dépassement entraîne une disqualification.

31 Mode d adjudication Exemple de critères qualitatifs Compréhension du mandat, approche architecturale et conception (10 points) Rencontre des exigences de la Ville sur le plan de la construction (10 points) Expérience pertinente de l entrepreneur et références (30 points) Expérience pertinente de l'équipe en ingénierie et architecture (30 points) Considérations d économie d énergie et de développement durable (20 points)

32 Mode d adjudication Exemple d échelle de pondération 100 % = «excellent» (dépasse substantiellement, pour tous les aspects, le niveau de qualité recherché) 85 % (de 85 % à 99 % = «plus que satisfaisant» (dépasse, pour plusieurs éléments, le niveau de qualité recherché) 70 % (de 70 % à 84 %) = «satisfaisant» (répond en tout point au niveau de qualité recherché) 50 % (de 50 % à 69 %) = «insatisfaisant» (n atteint pas, sur quelques éléments importants, le niveau de qualité recherché) 25 % (de 25 % à 49 %) = «médiocre» (n atteint pas, sur plusieurs aspects, le niveau de qualité recherché) 0 % = «nul» (rien dans l offre ne permet d évaluer le critère)

33 Mode d adjudication Document d appel d offres: Un PFT détaillé et complet est la base du document d appel d offres; Présenter le QUOI et pas le COMMENT; Le document peut contenir des prescriptions techniques, architecturales, d urbanisme, systèmes audio/video, intensité lumineuse, qualité des matériaux, etc ; Ce type de document ne doit pas être un cahier de plans et devis. Il faut laisser aux soumissionnaires l opportunité de créer des concepts novateurs.

34 Bénéfices budgétaires Mode d adjudication Soumissionnaires connaissent le budget maximal alloué à ne pas dépasser; La Ville disposera de l écart entre le prix et le budget maximum pour bonifier le projet; Aucune surprise ni dépassements de budget.

35 Travail d équipe: Gestion du projet Comité de projet formé de: Chargé de projet de la Ville Architectes et ingénieurs Chargé de projet de l entrepreneur général Sous-traitants pertinents en suivi de construction Chargé de projet de la Ville s assure aussi de la qualité du projet.

36 En conception: Gestion du projet Comité de projet spécifie les orientations, revoit le PFT et part du concept proposé pour: Émission des plans et devis approuvé par le comité de projet (dont la Ville) Revue de l échéancier de projet proposé Intégration des ajouts/changements demandés par la Ville Entrepreneur général choisit ses sous-traitants Normes et standards de contrôle de qualité qui seront utilisés

37 En construction: Gestion du projet Comité de projet fait le suivi de l avancement des travaux: Suivi de l échéancier par discipline/étape Gestion des demandes de changements, ajouts ou imprévus Gestion des demandes de paiement Chargé de projet de la Ville a un rôle de chien de garde des intérêts et de s assurer de la qualité de réalisation.

38 En conclusion Réalisation clé-en-main: Diminue les frais d honoraires professionnels; Change le rôle des professionnels sur le projet; Contrôle le coût global du projet; Donne de la marche de manœuvre financière; Permet la gestion intégrée multidisciplinaire de la conception et de la réalisation; Collaboratif et efficace Projet plus harmonieux donne un meilleur résultat

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES

CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CAHIER DES CHARGES GÉNÉRALES CONTRÔLE BIOLOGIQUE DES INSECTES PIQUEURS 2014 ET 2015 Le 24 janvier 2014 1 1. MANDAT La Municipalité de Saint-Côme sollicite les services professionnels d une firme pour le

Plus en détail

2013-11-22. BIM Building Information Modeling Modélisation des Données du Bâtiment

2013-11-22. BIM Building Information Modeling Modélisation des Données du Bâtiment 2013-11-22 BIM Building Information Modeling Modélisation des Données du Bâtiment 2 Table des matières Comprendre ce qu est le BIM? Les principaux usages du BIM Les bénéfices du BIM Où se situe l industrie

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET

ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET ANNEXE 10 CONTRAT TYPE D UN CHARGÉ DE PROJET CONTRAT DE SERVICE CHARGÉ DE PROJET Entente entre le centre de la petite enfance [nom du CPE] [adresse] et [Nom de la personne assumant les responsabilités

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux

Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec concernant la surveillance des travaux Le 18 novembre 2011 Table des matières Sommaire des recommandations... 3 L Association des ingénieurs-conseils

Plus en détail

Processus d élaboration d un projet de construction. GUIDE SOMMAIRE Document de travail

Processus d élaboration d un projet de construction. GUIDE SOMMAIRE Document de travail Processus d élaboration d un projet de construction Document de travail TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION..3 LES ÉTAPES DE RÉALISATION D UN PROJET.. 4 PHASE DE PLANIFICATION 1. AVANT-PROJET......5 La demande

Plus en détail

DES LEADERS EN GESTION DE PROJET

DES LEADERS EN GESTION DE PROJET DES LEADERS EN GESTION DE PROJET 1ÈRE PARTIE : QUI SOMMES-NOUS? 2 QUI SOMMES-NOUS? MACOGEP est une firme de gestion de projets, fondée en 1989 par son président Louis yves LeBEAU La firme s est, dès le

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION ABRÉGÉE (DPA)

DEMANDE DE PROPOSITION ABRÉGÉE (DPA) (R2013-xx) Services des marchés ISO 9001 DEMANDE DE PROPOSITION ABRÉGÉE (DPA) SERVICES D EXPERT-CONSEIL EN ARCHITECTURE ET EN INGÉNIERIE Endroit No. de projet de CDC : # Par CONSTRUCTION DE DÉFENSE CANADA

Plus en détail

CONSTRUCTION DU COMPLEXE SPORTIF NOTRE-DAME-DE-GRÂCE

CONSTRUCTION DU COMPLEXE SPORTIF NOTRE-DAME-DE-GRÂCE CONSTRUCTION DU COMPLEXE SPORTIF NOTRE-DAME-DE-GRÂCE Arthur Duhamel Sana Ladhar Julie Robert Parent Le projet du complexe sportif de Notre-Dame-de-Grâce, livré en 2010, s inscrit dans la volonté de l Arrondissement

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE PROJET DE LOTISSEMENT COMMUNAL D HABITATIONS Rue Calmette à GUILERS MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR : Mairie de GUILERS

Plus en détail

Info- Construction (Québec)

Info- Construction (Québec) Info- Construction (Québec) Premier numéro Novembre 2013 Table des matières L obligation de collaboration d un donneur d ouvrage dans le cadre d un contrat de construction L entrepreneur doit respecter

Plus en détail

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage.

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage. 2 transformation aussi délicate. Il a dès lors été décidé de travailler de manière plus traditionnelle en donnant un mandat à un bureau d architectes pour le suivi de la réalisation et l établissement

Plus en détail

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET

CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET 1 Construire en équipe: qualité, efficacité, rapidité! Bruxelles Environnement CONTEXTE ACTUEL: EVOLUTION VERS PLUS D IMPLICATION DES DIFFERENTS ACTEURS DANS LE PROJET Liesbet TEMMERMAN Facilitateur Bâtiment

Plus en détail

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat.

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat. POLITIQUE D ACHAT Date d émission : 4 octobre 2011 Date d entrée en vigueur : 4 octobre 2011 Service émetteur : Service de la trésorerie Numéro de référence : 01.221 / J-77-2C INTRODUCTION En 1995, la

Plus en détail

PROJET : RÉNOVATION D UN GARAGE

PROJET : RÉNOVATION D UN GARAGE RÉNOVATION D UN GARAGE DATE DE LIVRAISON DES TRAVAUX : 2 MAI 2008 PRÉPARÉ POUR : LUC RAINVILLE ENSEIGNANT PRÉPARÉ PAR : ÉTUDIANT 1 CHARGÉE DE PROJET ÉTUDIANT 2 ÉTUDIANT 3 RESPONSABLE DES ACHATS & COMMANDES

Plus en détail

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES A.I.P.C.N. 22 novembre 2013 Place des Nations-Unies, 7-4020 Liège Téléphone : +32 4 342 30 50 Fax : +32 70 22 52 22 liege@elegis.be www.elegis.be

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE

POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE NUMÉRO : OBJET : SF-2003-01 ATTRIBUTION DES CONTRATS DE SERVICES PROFESSIONNELS DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 11 février 2003 RÉS. N O. : CM-2003-160 DATE DE RÉVISION : 30 mars

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/3/2 Section du programme, du budget et de l administration PFA Date: 26 mars 2012 Original: anglais

Plus en détail

Bureau du vérificateur général. V.3. Gestion des contrats de services professionnels

Bureau du vérificateur général. V.3. Gestion des contrats de services professionnels Bureau du vérificateur général V.3. GESTION DES CONTRATS DE SERVICES PROFESSIONNELS 1. INTRODUCTION Dans le cadre de la réalisation de leurs activités ou pour faciliter la mise en œuvre des projets qu

Plus en détail

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R Programme Projet Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat - Coopération Transfrontalière Italie- "Valorisation Energétique des Résidus V.E.De.R PS2.3/02" Composante.2 Communication et Diffusion

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE 12 SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE ASSEMBLÉE ORDINAIRE TENUE AU CENTRE ADMINISTRATIF DE LA SOCIÉTÉ LE 11 FÉVRIER 2015 À 17 H 16 PROCÈS-VERBAL 15-02 Sont présents : M. Bruno Vachon Président Mme Danielle

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE BEAURAINVILLE MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES : 31 mars 2014 12h Octobre 2013 Maître

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-128 SERVICES PROFESSIONNELS EN ARCHITECTURE POUR LE RÉAMÉNAGEMENT DE L AGORA-PHASE II POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil de la Ville de Rivière-Rouge

Procès-verbal du Conseil de la Ville de Rivière-Rouge Province de Québec Ville de Rivière-Rouge Procès-verbal de l ajournement de la séance ordinaire du Conseil municipal du 7 juin 2010, tenue en la salle du Conseil de l Hôtel de Ville de Rivière-Rouge, lundi

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Droit des marchés publics

Droit des marchés publics série 1 - champ D application Du code Des marchés publics et principes fondamentaux 1. la notion de La MarChÉ notion de public marché public Le Code des marchés publics de 2006 distingue, en les intégrant

Plus en détail

BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION

BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION MINISTERE DE L INTERIEUR Préfecture du Haut-Rhin 7 rue Bruat BP 10489 68020 COLMAR Cedex AISABILITE BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE DE TRAVAUX

Plus en détail

Version 2 Février 2014. Guide. Comment choisir un chargé de projet

Version 2 Février 2014. Guide. Comment choisir un chargé de projet Version 2 Février 2014 Guide Comment choisir un chargé de projet Ce document a été produit grâce à l aide financière du Ministère de la Famille . Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 LA GESTION DE

Plus en détail

EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC)

EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC) EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC) RAPPORT Août 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE

Plus en détail

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES. Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures GESTION CONTRACTUELLE DES APPELS D OFFRES Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures Les étapes du processus d appels d offres ontrats Contrats sujets aux appels d offres Contrat d assurance Contrat pour l exécution

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

Les caractéristiques principales du BP présentant les services BP offerts par APL.

Les caractéristiques principales du BP présentant les services BP offerts par APL. 1. Introduction Alteo Properties Limited («APL») a le plaisir de présenter son Building Package («BP») - contrat global de construction - dont le but est de permettre aux clients de réaliser en toute tranquillité

Plus en détail

Construction 101 : Choisir le bon modèle d exécution d un projet. Choix du modèle d exécution d un projet

Construction 101 : Choisir le bon modèle d exécution d un projet. Choix du modèle d exécution d un projet Construction 101 N. B. : Ce document ne constitue pas la version originale mais a été traduit par un tiers. Au programme Terminologie et définitions Statistiques sur l utilisation des modèles dans les

Plus en détail

2011-04-18 (résolution n o 2011-7372-00 du conseil municipal du 18 avril 2011)

2011-04-18 (résolution n o 2011-7372-00 du conseil municipal du 18 avril 2011) POLITIQUE ADMINISTRATIVE OBJET DE LA POLITIQUE : Politique sur l attribution des contrats de construction (ADM-2117) DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2011-03-21 (résolution n o 2011-7288-00 du conseil municipal

Plus en détail

AVIS D'APPEL A CONCURRENCE MARCHE NEGOCIE EUROPEEN

AVIS D'APPEL A CONCURRENCE MARCHE NEGOCIE EUROPEEN AVIS D'APPEL A CONCURRENCE MARCHE NEGOCIE EUROPEEN Organisme passant le marché : maître d'ouvrage et pouvoir adjudicateur RHONE SAONE HABITAT 10 avenue des Canuts CS 10036-69517 VAULX EN VELIN Mode de

Plus en détail

ELE400 MÉTHODOLOGIE DE DESIGN EN GÉNIE ÉLECTRIQUE Préalable(s) : Profil E : ELE340, INF145 Profil EI: ELE340 Profil I : ELE340

ELE400 MÉTHODOLOGIE DE DESIGN EN GÉNIE ÉLECTRIQUE Préalable(s) : Profil E : ELE340, INF145 Profil EI: ELE340 Profil I : ELE340 École de technologie supérieure Département de génie électrique Responsable(s) du cours : Jean-François Boland Crédits : 3 ELE400 MÉTHODOLOGIE DE DESIGN EN GÉNIE ÉLECTRIQUE Préalable(s) : Profil E : ELE340,

Plus en détail

La Ville de La Malbaie

La Ville de La Malbaie CANADA PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE CHARLEVOIX La Ville de La Malbaie AVIS DE CONVOCATION A Mesdames et Messieurs les Conseillers(ères) Gilles Savard : 1505, rang Sainte-Mathilde, La Malbaie, G5A 2G1

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement F CDIP/4/8/REV/TOR ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 OCTOBRE 2010 Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement établi par

Plus en détail

Maître de l Ouvrage :

Maître de l Ouvrage : Maître de l Ouvrage : SYNDICAT DU STADE DE FROUARD/POMPEY REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) MARCHE N 2014-1 Objet du marché : Marché de Maîtrise d œuvre CREATION DE DEUX COURTS DE TENNIS EN EXTERIEUR CONSTRUCTION

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST Je suis fier de vous présenter le rapport annuel sur la situation financière de l Arrondissement du Sud-Ouest.

Plus en détail

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution

De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution DTE Département Technique et d Economie d entreprise Check-liste des soumissions De la publication jusqu'au début de la construction / de l'exécution Appréciations du projet de construction, spécifiques

Plus en détail

Architecte ou constructeur Avec qui construire?

Architecte ou constructeur Avec qui construire? Architecte ou constructeur Avec qui construire? > Construire : Quelles procédures possibles? La construction d une maison individuelle est un véritable projet sur le long terme, où il est important de

Plus en détail

13 février 2015 Isabelle PAIVA

13 février 2015 Isabelle PAIVA 13 février 2015 Isabelle PAIVA ! Conditions d exécution mp = AR 14/1/2013! Application totale 30.000 EUR HTVA CSC! Application partielle 8.500 EUR HTVA < 30.000 EUR HTVA possibilité autres documents! Pas

Plus en détail

COMMUNE DE BARDOUVILLE. Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION

COMMUNE DE BARDOUVILLE. Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION COMMUNE DE BARDOUVILLE Modification des sanitaires de la salle polyvalente REGLEMENT DE CONSULTATION Maitrise d'œuvre : o2architecture 24 rue de crosne 76000 Rouen tel : 09 81 29 12 93 o2.archi@bbox.fr

Plus en détail

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1

Appel d offres aux entrepreneurs. PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 Appel d offres aux entrepreneurs PROJET NATIONAL : Soutien à la concrétisation de nouvelles places 1 CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Certificat de conformité aux plans approuvés Selon le règlement article 11

Plus en détail

Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides

Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides Dans le texte ci-après, sera dénommée «l opération» et l asbl demanderesse «l association». 1. Publics cibles de L opération a pour vocation statutaire

Plus en détail

Objet de la consultation

Objet de la consultation REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation Entretien des espaces verts et des surfaces minérales des espaces publics et privés gérés par la communauté d agglomération Caen la mer. MARCHES PUBLICS

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics REGLEMENT DE CONSULTATION ASSURANCE DOMMAGES AUX BIENS (LOT 1)

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/54/11 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 29 AOUT 2014 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-quatrième série de réunions Genève, 22 30 septembre 2014 RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DU PROJET DE NOUVELLE

Plus en détail

MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES DEVIS DE PERFORMANCE

MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES DEVIS DE PERFORMANCE MODÈLE DOCUMENT D APPEL D OFFRES RÉNOVATION MÉCANIQUE ET REMPLACEMENT DU SYSTÈME DE RÉFRIGÉRATION DEVIS DE PERFORMANCE NOTE : CE DOCUMENT DOIT ÊTRE ADAPTÉ PAR LA MUNICIPALITÉ EN FONCTION DE SES BESOINS

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l Action Foncière 2014 DU 1005 Aménagement 2-6, rue Gerty Archimède (12 e ). Réalisation d un programme de bureaux et d un équipement public sportif. Cession

Plus en détail

AGPI. OSEZ faire AUTREMENT Pourquoi pas!

AGPI. OSEZ faire AUTREMENT Pourquoi pas! AGPI OSEZ faire AUTREMENT Pourquoi pas! Les éléments d un modèle de gestion intégrale de la réussite de projets de construction! Lien avec le thème du congrès «Faire autrement»! Beaucoup de projets de

Plus en détail

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Patrice Leroux, ing. PA LEED, CEM Chef de section Énergie et Environnement Yannik Sauvé, MGP Conseiller planification énergie Julien Harvey-Vaillancourt,

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL URBANISME & SPORTS 14-4619 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l'appui de deux demandes de crédit, l'une de Fr. 290'000.- pour l'organisation d'un concours de projets concernant la place du

Plus en détail

CRÉDIT D ÉTUDE POUR L ORGANISATION D UN APPEL D OFFRES D INVESTISSEURS SUR LE SECTEUR DE LA ZIMOGA

CRÉDIT D ÉTUDE POUR L ORGANISATION D UN APPEL D OFFRES D INVESTISSEURS SUR LE SECTEUR DE LA ZIMOGA DA 009-15.06 CRÉDIT D ÉTUDE POUR L ORGANISATION D UN APPEL D OFFRES D INVESTISSEURS SUR LE SECTEUR DE LA ZIMOGA Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, Conformément au plan directeur cantonal,

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation MARCHE PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE POUR LA REHABILITATION/EXTENSION DE LA MAIRIE MAIRIE de POULE LES ECHARMEAUX Règlement de consultation Date limite de réception des candidatures : Le 20 février 2012

Plus en détail

2013-175 ADOPTION PROCÈS-VERBAL SÉANCE ORDINAIRE DU 2 JUILLET 2013

2013-175 ADOPTION PROCÈS-VERBAL SÉANCE ORDINAIRE DU 2 JUILLET 2013 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D ASBESTOS À une séance ordinaire du Conseil municipal de la Ville d'asbestos, tenue ce 12 e jour du mois d août 2013, à la salle du Conseil de l Hôtel de ville d'asbestos, à 19

Plus en détail

PRÉAVIS N 101 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 101 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 101 AU CONSEIL COMMUNAL Demande de crédit CHF 294'000.- TTC pour l organisation d un concours d architecture paysagère à deux degrés, procédure ouverte, pour la création d un parc au lieu dit

Plus en détail

IL EST PROPOSÉ par monsieur le conseiller Denis Jutras

IL EST PROPOSÉ par monsieur le conseiller Denis Jutras SÉANCE DU 13 OCTOBRE 2015 En l'an deux mille quinze, ce treizième jour du mois d'octobre, en salle publique de l'hôtel de ville sise au 905, rue Saint-Jean-Baptiste à Nicolet, le conseil municipal de la

Plus en détail

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT DOMAINE NORDIQUE DE BEL-AIR. Règlement de consultation (R.C)

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT DOMAINE NORDIQUE DE BEL-AIR. Règlement de consultation (R.C) MAPA 2012-05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT DOMAINE NORDIQUE DE BEL-AIR Règlement de consultation (R.C) Date et heure limite de remise des offres

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET . MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MAITRE D OUVRAGE : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET OBJET DU MARCHE : CONSTRUCTION DE LOCAUX SCOLAIRES (réhabilitation) Ecole d'unverre LOT N 8 REGLEMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION DE PLANS ET DEVIS ET LA SURVEILLANCE DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN GARAGE MUNICIPAL - PHASE II

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION DE PLANS ET DEVIS ET LA SURVEILLANCE DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN GARAGE MUNICIPAL - PHASE II SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION DE PLANS ET DEVIS ET LA SURVEILLANCE DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN GARAGE MUNICIPAL - PHASE II SP-11-24A La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour

Plus en détail

L hôpital du nouveau millénaire: un partenariat réussi Corporation d hébergement du Québec et Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur

L hôpital du nouveau millénaire: un partenariat réussi Corporation d hébergement du Québec et Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur Colloque AGPI Choisir pour durer L hôpital du nouveau millénaire: un partenariat réussi Corporation d hébergement du Québec et Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur 6 octobre 2004 Centre hospitalier Pierre-Le

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS

LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS Études de cas en montage et gestion de projets d aménagement LE SALON URBAIN DE LA PLACE DES ARTS Thomas Buscaylet Maude Perreault-Lavoie Hugo Rousseau Initié à la fin 2008 et inauguré en juin 2011, le

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

Ville de PREMESQUES. MAITRE D'OUVRAGE : Mairie 59480 PREMESQUES Tél. : 03.20.08.882.10 Fax : 03.20.08.78.07 RC 1/5

Ville de PREMESQUES. MAITRE D'OUVRAGE : Mairie 59480 PREMESQUES Tél. : 03.20.08.882.10 Fax : 03.20.08.78.07 RC 1/5 Ville de PREMESQUES REGLEMENT DE CONSULTATION OBJET : Souscription des contrats d assurances Date et heure limite de réception des offres Vendredi 23 décembre 2011 à 12h00 MAITRE D'OUVRAGE : Ville de PREMESQUES

Plus en détail

KWATROE Consultants INC.

KWATROE Consultants INC. Avenir des arénas aux Îles-de-la-Madeleine Étude de coût comparative Mars 2015 Mandat de la firme Kwatroe Consultant inc: Actualiser les coûts de l étude réalisée par notre firme en 2008 Estimation budgétaire

Plus en détail

sur les subventions pour les constructions d écoles enfantines, primaires et du cycle d orientation

sur les subventions pour les constructions d écoles enfantines, primaires et du cycle d orientation Règlement du 4 juillet 2006 Entrée en vigueur : 01.07.2006 sur les subventions pour les constructions d écoles enfantines, primaires et du cycle d orientation Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu

Plus en détail

Objet : Suscription des contrats d assurances. Règlement de Consultation

Objet : Suscription des contrats d assurances. Règlement de Consultation Commune de Charlieu Mairie de Charlieu 12 rue Jean Morel B.P. 77 42 190 CHARLIEU Tél : 04.77.69.33.89 Fax : 04.77.69.07.28 E-mail : dgs@ville-charlieu.fr Objet : Suscription des contrats d assurances Règlement

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes

La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes La responsabilité professionnelle des ingénieurs et architectes Association des ingénieurs-conseils du Québec 8 février 2012 Me John G. Murphy, associé directeur Groupe Construction, ingénierie, cautionnement

Plus en détail

Étaient également présents messieurs Éric Therrien et Sylvain Saint-Cyr.

Étaient également présents messieurs Éric Therrien et Sylvain Saint-Cyr. Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal, tenue en la salle de l hôtel de Ville, le mercredi 26 mars 2014 à 17h00, à laquelle assistaient la conseillère Solange Richard ainsi que

Plus en détail

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives?

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Conférencier Louis Lauzon Conseiller municipal Ville de Sainte-Thérèse Solliciter l organisation d un événement par

Plus en détail

Madame Déborah Bélanger, mairesse, et Monsieur Normand Girouard, conseiller, sont absents.

Madame Déborah Bélanger, mairesse, et Monsieur Normand Girouard, conseiller, sont absents. Province de Québec Ville de Rivière-Rouge Procès-verbal de la séance d ajournement du Conseil municipal, tenue en la salle du Conseil de l Hôtel de Ville de Rivière-Rouge, lundi le 27 mars 2006, à 19h30.

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte)

REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé selon une procédure adaptée ouverte) Mission de prestation intellectuelle relative à la modification et la révision du Plan Local d Urbanisme de la Commune de Castelnau-de-Médoc REGLEMENT DE CONSULTATION (Marché de prestation de service passé

Plus en détail

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet La gestion de projet Par: Philippe Nasr Adapté par : JF Fortier Les contraintes d un projet Les

Plus en détail

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3 REGLEMENT DE CONSULTATION (R. C.) MAITRE DE L OUVRAGE : OBJET DE LA CONSULTATION : COMMUNE DE KOENIGSMACKER Aménagement du parking de la Magnascole (écoles élémentaire et primaire) et du futur multi-accueil

Plus en détail

MONT-TREMBLANT : INTRAWEST POURSUIT LE DÉVELOPPEMENT DU VERSANT SUD

MONT-TREMBLANT : INTRAWEST POURSUIT LE DÉVELOPPEMENT DU VERSANT SUD MONT-TREMBLANT : INTRAWEST POURSUIT LE DÉVELOPPEMENT DU VERSANT SUD Valérie Gratton Claude Robidas Depuis plus de 15 ans, le décor du Mont-Tremblant s est grandement transformé au fil des projets réalisés

Plus en détail

Conclue entre : Les communes de CHAVANNES-PRES-RENENS CRISSIER ECUBLENS et RENENS. Lesquelles exposent préalablement ce qui suit :

Conclue entre : Les communes de CHAVANNES-PRES-RENENS CRISSIER ECUBLENS et RENENS. Lesquelles exposent préalablement ce qui suit : Annexe I : projet de convention intercommunale, 30.11.2010 CONVENTION RÉGISSANT LES RELATIONS TECHNIQUES ET FINANCIÈRES DANS LE CADRE DU CRÉDIT D ÉTUDE POUR LA PHASE DE PROJET DÉFINITIF «RÉNOVATION URBAINE

Plus en détail

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière.

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière. 1 But et responsabilités Ce chapitre décrit les règles qui s appliquent lors de la préparation des demandes budgétaires et du suivi des budgets : a) des projets de réaménagement et de rénovation; b) des

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015. Sont présents :

ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015. Sont présents : ASSEMBLÉE DU 30 AVRIL 2015 Procès-verbal de l assemblée ordinaire de la Société de transport de l Outaouais tenue au siège social de la Société, le jeudi 30 avril 2015 à 19 heures, sous la présidence de

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 5 MAI 2015 À 19 H 30 ORDRE DU JOUR

SÉANCE ORDINAIRE DU 5 MAI 2015 À 19 H 30 ORDRE DU JOUR PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BOISBRIAND SÉANCE ORDINAIRE DU 5 MAI 2015 À 19 H 30 ORDRE DU JOUR 1. Adoption de l ordre du jour. 2. Période de questions des citoyens (durée de 20 minutes) (sujets qui ne sont

Plus en détail

Nos solutions pour un éclairage de zone performant

Nos solutions pour un éclairage de zone performant Nos solutions pour un éclairage de zone performant BKW, votre partenaire pour l éclairage de zone BKW bénéficie d une grande expérience dans la planification, la mise en œuvre et la maintenance des installations

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Guide de la BEI pour la passation des marchés

Guide de la BEI pour la passation des marchés Guide pour la passation des marchés de services, de fournitures et de travaux par la Banque européenne d'investissement pour son propre compte 1 er janvier 2012 page 1 / 18 Introduction L objet du présent

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Attestation d études collégiales (AEC) ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Formation en classe traditionnelle Architecture d intérieur, rénovation et décoration - EEC.1Q Type de

Plus en détail

Critères d'adjudication pour prestations de mandataire Critères d adjudication recommandés pour les appels d offres Critères d adjudication inadéquats

Critères d'adjudication pour prestations de mandataire Critères d adjudication recommandés pour les appels d offres Critères d adjudication inadéquats Koordinationskonferenz der Bau- und Liegenschaftsorgane der öffentlichen Bauherren Conférence de coordination des services de la construction et des immeubles des maîtres d ouvrage publics Conferenza di

Plus en détail

PROJET DE TRANSFORMATION DE LA BISCUITERIE VIAU

PROJET DE TRANSFORMATION DE LA BISCUITERIE VIAU PROJET DE TRANSFORMATION DE LA BISCUITERIE VIAU Émilie Boileau-Bachand Daniel Boudrias Nancy Laurence Les promoteurs du projet La Biscuiterie connaissaient les défis qu impliquait le redéveloppement d

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE. Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO)

CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE. Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) CONDUITE D UNE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Le rôle de la Mission d Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) Anne GUINARD Karim HAJJI Economie et gestion de la construction, 23 Novembre 2009 Plan

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 479 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 avril 2011 PROPOSITION DE LOI visant à favoriser l insertion professionnelle à l occasion de la réalisation du réseau

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( R.C. )

REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( R.C. ) : RC ( R.C. ) Maître de l ouvrage Marché de maîtrise d œuvre pour : objet du marché Aménagement de l entrée est, de la rue de la haie d épines et de l accès au groupe scolaire Date et heure limites de

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

CONSTRUCTION DE L ÉCOLE SECONDAIRE DE BARRIE

CONSTRUCTION DE L ÉCOLE SECONDAIRE DE BARRIE CONSTRUCTION DE L ÉCOLE SECONDAIRE DE BARRIE Johnny Poulain Simon Parent Pothier Maud Marrié Dans l analyse de la gestion du projet de l école secondaire de Barrie par le Conseil scolaire de district du

Plus en détail