Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013?"

Transcription

1 Synthèse Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires. Sans interférer dans la libre négociation commerciale entre transporteurs et donneurs d ordre, le Comité National Routier publie chaque année un support d analyse d évolution des coûts. Ce document doit permettre aux entreprises de transport de fonder leurs demandes d ajustement tarifaire sur des arguments économiques objectifs et fiables pour l année écoulée et sur des hypothèses prudentes et réalistes pour l année à venir. Cette note est la version synthétique d un document de 11 pages également disponible sur La présente étude traite des transports de lots en distinguant : les transports à longue distance effectués au moyen d ensembles articulés 40 tonnes ; les transports régionaux effectués par des ensembles 40 tonnes ; les transports régionaux effectués par des porteurs. 1 La synthèse de l évolution des coûts Pour tenir compte de la diversité des pratiques de revalorisations annuelles des prix, le CNR présente l évolution synthétique des coûts hors et avec gazole. Dans le cadre du volet prévisionnel d une revalorisation de prix, le gazole reste la composante toujours la plus incertaine. Il est donc possible d adopter une révision de prix 2013 hors gazole et de laisser l indexation gazole légale prendre en compte les futures variations du prix du gazole. Dans tous les cas (révisions de prix annuels hors ou avec gazole), l indexation gazole légale devra s appliquer en cours d année. Concernant la taxe nationale PL, ce nouveau coût majeur en 2013 n est pas suffisamment connu, notamment dans sa dispersion, pour qu il puisse être pris en compte ici, ni dans ses coûts directs, ni dans ses coûts induits. Par ailleurs, un mécanisme de répercussion obligatoire est prévu. Les prévisions d inflation de coûts pour 2013 sont présentées hors les deux composantes (gazole et taxe PL) qui sont couvertes par un «pied de facture». 1.1 La synthèse des évolutions de coûts hors gazole, hors taxe PL Longue Distance + 1,2 % + 1,8 % + 2,4 % + 1,3 % + 2,3 % + 2,3 % Régional 40 tonnes + 1,0 % + 2,3 % + 2,5 % + 1,3 % + 2,7 % + 2,3 % Régional Porteurs + 0,7 % + 2,5 % + 2,5 % + 1,0 % + 2,9 % + 2,3 % 1.2 La synthèse évolutions de coûts avec composante gazole 2011 / / / / 2011 Longue Distance + 4,2 % + 1,9 % + 5,4 % + 3,5 % Régional 40 tonnes + 4,0 % + 2,2 % + 5,3 % + 3,8 % Régional Porteurs + 2,9 % + 2,4 % + 3,9 % + 3,6 % Comité National Routier, 88 Boulevard de la Villette, Paris Tél : +33 (0) Fax : +33 (0) E mail : Site internet :

2 2 2 Le carburant 2011 / / / / 2011 Gazole + 11,6 % + 2,2 % + 16,8 % + 5,3 % Gazole professionnel + 11,1 % + 2,1 % + 16,4 % + 6,0 % L évolution du prix moyen mensuel du gazole n est pas linéaire en Après un premier trimestre de hausse (+ 6,0 % sur les trois premiers mois de l année), le prix enregistre un repli net sur le deuxième trimestre ( 8,2 % entre mars et juin). Depuis juin, le prix évolue alternativement à la hausse et à la baisse. Au final, son évolution est estimée à + 2,1 % en glissement sur les 10 premiers mois de l année, mais il pèse beaucoup plus en volume : + 6 %. Le gazole professionnel intègre le remboursement partiel forfaitaire de TICPE. Conformément au décret n , les calculs tiennent compte de la circulaire du Ministère de l Economie et des Finances du 30 août 2012, minorant temporairement la TICPE applicable au gazole. Le projet de loi de finances 2013 retient une augmentation de 2,4 % du prix moyen du baril de Brent en euros pour 2012, qui pourrait alors se traduire par une hausse du prix moyen annuel du gazole en 2013 de 2 %. Attention, cette prévision est fondée sur une corrélation positive entre les variations du prix du Brent et celles du prix des carburants. Les observations passées montrent que sur courte période, les prix du Brent et des carburants ne fluctuent pas toujours dans le même sens. Ces distorsions, certes rares, s expliquent par des phénomènes de marché spécifiques (géopolitique, stratégies des pétroliers en matière de raffinage et de stockage, loi de l offre et de la demande ). De ces seuls facteurs, il résulterait une évolution du prix du gazole professionnel (avec remboursement partiel de la TICPE en 2013 de 0,0475 / hl) de + 2,6 % en glissement et de + 1,4 %. Pour le gazole (sans remboursement partiel de la TICPE) l évolution serait de + 2,5 % en glissement et de + 2 %. Ces chiffres sont d ordre secondaire comparativement à la volatilité du prix du gazole. Le coût réel du gazole en 2013 sera dans tous les cas pris en compte par le mécanisme d indexation des prix de transports sur l évolution du prix gazole, prévu par la loi du 5 janvier 2006, transcrite désormais dans le Code des Transports aux articles L3222 1, L3222 2, L3222 9, L et L Les coûts de personnel de conduite (hors frais de déplacement) Longue Distance + 0,7 % + 2,4 % + 2,7 % + 1,7 % + 2,2 % + 2,4 % Régional + 0,6 % + 3,7 % + 2,7 % + 1,8 % + 3,4 % + 2,4 % Au moment de la rédaction de cette note, aucun accord social salarial n est intervenu depuis le 23 mars Néanmoins, certaines entreprises ont pratiqué des revalorisations salariales en 2012 et l effet GVT est rarement neutre. L exploitation partielle des résultats de l enquête longue distance 2012 (échantillon constant disponible, soit environ 25 % du panel longue distance) montre ainsi que le taux horaire moyen de rémunération d un conducteur augmente de + 1,5 % en Les calculs spécifiques développés dans cette note retiennent cette évolution salariale pour Attention, cette observation reste fondée sur une exploitation partielle de l enquête Il faudra attendre l exploitation finale des résultats pour estimer plus précisément l évolution des salaires en Les cotisations employeurs ont varié en 2012 au fil des modifications d allègements de charges «Fillon» et de la réforme des mécanismes «TEPA». Les allègements «Fillon» ont été modifiés en 2012 avec l instauration de nouvelles modalités de calcul à compter de janvier 2012 et la prise en compte des revalorisations du SMIC de janvier 2012 (+ 0,3 %) et de juillet 2012 (+ 2,1 %). Les réductions «TEPA» de cotisations employeurs attachées aux heures supplémentaires sont supprimées pour les entreprises de 20 salariés et plus à compter du 1 er septembre 2012.

3 3 Le CNR retient deux hypothèses mesurées en matière de coûts de personnel : Les salaires de conducteurs augmentent de + 1,7 % en janvier. L observation des trois dernières années disponibles fait apparaître que la hausse des salaires, hors primes, s élève à + 1,7 %. Les cotisations employeurs augmentent de + 0,5 % en A partir du 1 er janvier 2013, les entreprises de TRM seront dans l obligation de fournir une complémentaire santé à leurs salariés. L enquête longue distance 2012 intègre à son questionnement cette problématique de «mutuelle obligatoire». Les premiers résultats de l enquête font apparaître des surcoûts potentiels de charges patronales de l ordre de + 0,5 %. Attention, cette hypothèse reste fondée sur une exploitation partielle de l enquête Il faudra attendre l exploitation finale des résultats pour estimer plus précisément l impact de la réforme. 4 Les autres charges d'exploitation en synthèse, hors taxe PL Longue Distance + 1,5 % + 1,5 % + 2,3 % + 1,1 % + 2,3 % + 2,2 % Régional 40 tonnes + 1,3 % + 1,4 % + 2,3 % + 1,0 % + 2,3 % + 2,2 % Régional Porteurs + 0,7 % + 1,6 % + 2,3 % + 0,3 % + 2,4 % + 2,1 % 5 Les autres charges d'exploitation en détail 5.1 Maintenance Maintenance + 7,5 % + 1,8 % + 1,8 % + 6,1 % + 3,4 % + 2,4 % Les pneumatiques enregistrent une inflation moyenne annuelle importante en 2012, + 5,5 %. Le poste entretienréparations augmente de + 2,3 % sous les effets de l inflation courante des charges d entretien (pièces, lubrifiants et des achats de prestations externes). Augmentation de + 1,75 % (taux d'inflation moyen retenu dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013) des pneumatiques et des coûts d'entretiens hors personnels d'atelier. Augmentation du coût du personnel d'atelier de + 2,3 %, hypothèse fondée sur l observation des 3 dernières années modulée des effets Fillon. 5.2 Usage des infrastructures, hors taxe PL Ce poste comporte le coût des péages et la taxe à l essieu. Longue Distance + 2,9 % + 2,5 % + 2,8 % + 2,8 % + 2,6 % + 2,8 % Régional 40 tonnes + 2,9 % + 2,5 % + 2,7 % + 2,8 % + 2,6 % + 2,7 % Régional Porteurs + 2,8 % + 2,4 % + 2,7 % + 2,7 % + 2,5 % + 2,7 % Le poste augmente tous les ans avec les revalorisations de péages autoroutiers de classe 4. La hausse qui diffère selon les réseaux intervient à date commune depuis Pour 2012, la revalorisation coordonnée des tarifs de péages est intervenue le 1 er février : + 2,6 % en moyenne pondérée (par les trafics PL des réseaux).

4 4 Les hausses de tarifs de péages sont attendues pour le début de l année 2013, toutefois elles ne sont pas encore arrêtées. Le CNR retient donc une hypothèse fondée sur l observation des variations annuelles des tarifs moyens de péages de Classe 4 depuis 2008 (année de mise en application en France de la Directive Eurovignette). En prévisible pour 2013, il en résulte une hausse des coûts de péages de + 2,9 % applicable en février La taxe nationale sur les véhicules de transport de marchandises entrera en vigueur le 20 juillet Cela entraînera une augmentation majeure du coût direct d infrastructure, non intégrée dans le tableau ci dessus. 5.3 Détention de matériel Longue Distance et Régional 40 tonnes 0,9 % + 0,9 % + 2,9 % 1,0 % + 2,0 % + 1,7 % Régional Porteurs 1,0 % + 1,7 % + 2,8 % 1,1 % + 2,7 % + 1,7 % Les conditions de renouvellement des véhicules sont marquées en 2012 par une inflation des prix de matériels roulants (+ 2 % pour l indice INSEE des prix de véhicules utilitaires sur les 8 premiers mois de 2012). Les autres conditions de financement varient peu. Ces évolutions se traduisent en calcul économique par un accroissement du coût annuel de détention. Augmentation de + 1,75 % (taux d'inflation moyen retenu dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013) du prix des matériels et des loyers de crédit baux. Compte tenu de l incertitude régnant sur les marchés financiers, le CNR retient une hypothèse pour 2013 de stabilité des taux d intérêt intervenant dans les calculs d emprunt. 5.4 Indemnités de déplacement Frais de déplacement + 1,2 % + 1,7 % + 2,0 % + 1,3 % + 2,0 % + 2,0 % Les indemnités de déplacement ont été revalorisées de + 1,7 % en janvier 2012 en application de l accord social du 20 décembre Le CNR retient une hypothèse conservatoire fondée sur l observation des trois dernières années. En prévisible pour 2013, il en résulte une hausse des indemnités de déplacement de + 2 %. 5.5 Charges de structure, hors charge PL Longue Distance 1,4 % + 1,1 % + 2,0 % 1,5 % + 1,6 % + 2,1 % Régional 40 tonnes 1,3 % + 1,1 % + 2,2 % 1,4 % + 1,7 % + 2,2 % Régional Porteurs 1,3 % + 1,1 % + 2,2 % 1,4 % + 1,7 % + 2,2 % Les coûts de structure enregistrent une inflation moyenne de + 1,6% en 2012, principalement sous l effet des variations des sous composantes coûts de service et coûts des locaux. Rappel : Les coûts de structure ont diminué en 2011 avec la réforme de la taxe professionnelle. Notons que l impact moyen de la réforme n a pu être pris en compte dès 2010 pour des raisons techniques, les relevés fiscaux définitifs n étant disponibles qu en fin d année L incidence moyenne a donc été intégrée en janvier 2011 dans le suivi indiciaire officiel des coûts de structure.

5 5 Augmentation de + 1,75 % des coûts indirects en 2013 (taux d'inflation moyen retenu dans le cadre du projet de loi de finances pour 2012). Augmentation de + 2,3 % du coût de personnel administratif, hypothèse fondée sur l observation des 3 dernières années modulée des effets Fillon. L instauration de la taxe nationale PL générera des surcoûts indirects importants pour les entreprises de transports (formation du personnel, adaptation des outils de facturation, développement de la fonction de contrôle de gestion, frais financiers ). Ils ne sont pas intégrés dans le tableau ci dessus. 6 Parmi les postes de coûts non intégrés à ces variations, on peut signaler : la taxe PL, cf ci avant, les informations sur les émissions de CO 2, l Ad Blue, les péages étrangers, le taux du forfait social, etc. 7 Part des différents postes de coûts dans le prix de revient, hors taxe PL Conditions économiques de décembre de l'année précédente. Exemple : 2013 est calculé aux conditions économiques de décembre Longue Distance 40 tonnes Régional 40 tonnes Régional Porteurs a a a Carburant 26,3 % 28,5 % 28,6 % 25,3 % 28,2 % 28,1 % 17,9 % 19,4 % 19,3 % Maintenance 8,2 % 7,8 % 7,8 % 8,4 % 9,6 % 9,6 % 7,1 % 7,3 % 7,3 % Infrastructures 5,8 % 5,8 % 5,8 % 4,3 % 3,8 % 3,8 % 3,2 % 3,2 % 3,2 % Matériel 11,7 % 11,0 % 10,9 % 13,5 % 12,3 % 12,1 % 15,2 % 14,7 % 14,6 % Personnel de conduite 28,5 % 28,1 % 28,2 % 31,0 % 30,2 % 30,6 % 39,4 % 38,8 % 39,2 % Frais de déplacement 6,3 % 6,3 % 6,3 % 3,1 % 3,3 % 3,3 % Structure 13,2 % 12,5 % 12,4 % 14,4 % 12,6 % 12,5 % 17,2 % 16,6 % 16,4 % Total 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % ª : prévisionnel sous hypothèses

Quels réajustements de prix pour 2011?

Quels réajustements de prix pour 2011? Novembre 2010 Quels réajustements de prix pour 2011? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires. Cet exercice

Plus en détail

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM DEMENAGEMENTS DE PARTICULIERS Etude de prix de revient actualisée aux conditions de juin 2015 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Dans le cadre de sa mission d intérêt général, le CNR étudie également les transports

Plus en détail

Nouvelle formule des allègements "Fillon" et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact atténué en TRM

Nouvelle formule des allègements Fillon et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact atténué en TRM OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM COUTS SALARIAUX DE PERSONNELS DE CONDUITE DU TRM MAI 2015 Nouvelle formule des allègements "Fillon" et réduction de cotisation d'allocations familiales en 2015 - Un impact

Plus en détail

Incidence de la nouvelle formule des allègements "Fillon" en 2012

Incidence de la nouvelle formule des allègements Fillon en 2012 Janvier 2012 COUTS SALARIAUX DE PERSONNELS DE CONDUITE DU TRM Incince la nouvelle formule s allègements "Fillon" en 2012 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM La composante personnel conduite (salaires, charges

Plus en détail

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM DEMENAGEMENTS DE PARTICULIERS Etude de prix de revient actualisée aux conditions de juin 2013 Dans le cadre de la mission d intérêt général qui lui a été confiée par le Ministère

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 30 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives du gazole retenues dans les indices

Plus en détail

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF COMMUNICATION SUR LA LOI EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT Source : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat. Parue au Journal Officiel

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2016

Le SMIC au 1 er janvier 2016 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.15 du 24/12/15 Le SMIC au 1 er janvier 2016 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 31 janvier 2012 (Données disponibles au 2 février 2012) SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 06.15 du 15/01/15 Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2015 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

Approche du coût de revient

Approche du coût de revient Approche du coût de revient dans le transport routier de marchandises, pour une part transposable dans d autres activités. Le coût de revient d une prestation est la somme des dépenses engagées et des

Plus en détail

Indexation du prix d une prestation logistique

Indexation du prix d une prestation logistique OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM NOTE PRATIQUE Janvier 2016 Indexation du prix d une prestation logistique Choix des indices - usages - formules - exemples Le CNR diffuse des indices élémentaires permettant

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME ANNEXE VII, PJ n IX, page 1 ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 9 EFFETS D UNE DIMINUTION DES COTISATIONS SOCIALES EMPLOYEURS FINANCEE PAR LA CREATION D UN IMPOT SUR LE CHIFFRE

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session 195 EX/13.INF PARIS, le 10 octobre 2014 Anglais et français seulement Point 13 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITIONS PRÉLIMINAIRES DE LA DIRECTRICE

Plus en détail

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux Informations sur les demandes de paiement Principes généraux Conditions préalables Le porteur de projet et ses partenaires co-financeurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3316 Convention collective nationale IDCC : 2372. DISTRIBUTION DIRECTE AVENANT N O 12

Plus en détail

A. Contrôle général d un (ou plusieurs) exercice(s) complet(s)

A. Contrôle général d un (ou plusieurs) exercice(s) complet(s) Contrôles de comptes : les prestations proposées I. Analyse de comptes et de gestion A. Contrôle général d un (ou plusieurs) exercice(s) complet(s) a. Définition de la prestation Pour un exercice donné,

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 PROJET DE LOI DE FINANCE 2014 Le contexte Article 1 er loi sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : Principe de généralisation

Plus en détail

Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise

Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise Août 2010 Projet de réforme des retraites : Premières conséquences pour les régimes d entreprise Madame, Monsieur, Le projet de réforme des retraites a été adopté par le Gouvernement le 13 juillet, puis

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

"Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic"

Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic CIRCULAIRE N 2013-02 DU 11 JANVIER 2013 Direction des Affaires Juridiques INSV0001-MMA Titre Incitation à la reprise d'emploi par le cumul de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) avec une rémunération

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Yann PADOVA, Jean-Pierre SOTURA, commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Yann PADOVA, Jean-Pierre SOTURA, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 18 juin 2015 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007

La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007 Commission des comptes de la sécurité sociale Secrétariat général n 11 mai 2008 La compensation des dispositifs d exonération par les recettes fiscales en 2006-2007 Les allégements généraux de cotisations

Plus en détail

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 EXPERTISE COMPTABLE, FISCALE ET SOCIALE AUDIT - CONSEIL EDITO Toute l équipe est heureuse de vous présenter ses vœux et de vous souhaiter une excellente année 2014.

Plus en détail

II Régularisation suite à erreur dans le calcul de la réduction salariale et de la déduction forfaitaire patronale

II Régularisation suite à erreur dans le calcul de la réduction salariale et de la déduction forfaitaire patronale I Régime dérogatoire dans le calcul de la limite d imputation de la réduction salariale et de la déduction forfaitaire patronale pour les entreprises ayant instauré un accord de modulation, d annualisation

Plus en détail

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard

Congrès de la FFRC. 10-11 février 2014 à Paris. Jean-Claude Rivard Congrès de la FFRC 10-11 février 2014 à Paris Jean-Claude Rivard 1. Rappel de l accord sur les salaires du 4 juillet 2013 2. Thèmes de négociation pour 2014 : Les thèmes choisis sont en lien avec l actualité

Plus en détail

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS N-Nour SEPTEMBRE 2010 MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS Le ministère de la Santé envisage de modifier le calcul du taux des indemnités journalières de la Sécurité Sociale. Cette modification entrera en vigueur

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les coûts du transport routier international en Pologne en 2005 Après une première phase de travaux centrée sur nos principaux compétiteurs au sein de

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014 Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 33 JANVIER 2014 Vous trouverez dans ce numéro exceptionnel les données sociales actualisées et applicables au 1 er janvier 2014 : Fiscalisation des parts patronales

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement...

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement... Inspection du travail des transports SOMMAIRE F 201 Les mentions du bulletin de paie... 2 F 202 Salaires et frais de déplacement... 4 ZOOM TRANSPORT 1 Quelles sont les mentions figurant sur un document

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires Limoges, le 17 octobre 2007 Madame, Monsieur et Cher Client, La Loi 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du Travail,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale Bureau de la législation financière

Plus en détail

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale

Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale Pégase 3 Loi de finance 2014 : régularisation de la réintégration fiscale A partir de la version 4.42.0 et 4.42.2 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 12 décembre 2013 Création de la notice Modification

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SOCIALE

NOTE D INFORMATION SOCIALE NOTE D INFORMATION SOCIALE JANVIER 2015 CHER CLIENT, Comme nous le faisons régulièrement, nous vous diffusons cette note d information en matière sociale sur quelques points d actualité et surtout sur

Plus en détail

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Direction générale des collectivités

Plus en détail

REFORME DES RETRAITES

REFORME DES RETRAITES N-Nour JUILLET-AOÛT 2010 REFORME DES RETRAITES Nous y sommes! Après une phase de consultation et de préparation, le Gouvernement engage la procédure de réforme des retraites. Le 13 juillet dernier, le

Plus en détail

Journée de solidarité

Journée de solidarité Pégase 3 Journée de solidarité Dernière révision le 21/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Mention sur le bulletin...4 Salariés concernés...4 Particularité des

Plus en détail

Les coûts du TRM. Quelles perspectives pour 2012? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM. Décembre 2011

Les coûts du TRM. Quelles perspectives pour 2012? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM. Décembre 2011 Décembre 2011 Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2012? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires.

Plus en détail

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Ce dossier peut servir de trame aux concurrents du concours ou être remplacé en totalité ou en partie par tous documents satisfaisant à

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Séance publique du 22 janvier 2001. Délibération n 2001-6185

Séance publique du 22 janvier 2001. Délibération n 2001-6185 Séance publique du 22 janvier 2001 Délibération n 2001-6185 commission principale : déplacements et voirie commission (s) consultée (s) pour information : finances et programmation commune (s) : Caluire

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

MODIFICATIONS AU 1 ER JANVIER 2013

MODIFICATIONS AU 1 ER JANVIER 2013 MODIFICATIONS AU 1 ER JANVIER 2013 SMIC (SMIC) Plafond Sécurité Sociale (PLAFOSOC) Minimum Garanti (MINGARANTI) 9.43 3086 3,49 Plafond de sécurité sociale 2013 Même si l arrêté confirmant le plafond de

Plus en détail

Organisation du chapitre

Organisation du chapitre RéférenceS janvier 2013 Bilan social annuel du transport routier de marchandises (2011) Organisation du chapitre Ce chapitre décrit l activité des entreprises françaises du transport routier de marchandises

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail

Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail 15 mars 2007 Mesure n 3 Détaxation des heures supplémentaires (proposition de Nicolas Sarkozy) 1. Rappel de la législation actuelle relative à la durée du travail Les heures supplémentaires sont les heures

Plus en détail

Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013

Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013 Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013 Crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) 2 S O M M A I R E PAGES Présentation du CICE 3 Modalités de calcul 4 Les obligations déclaratives 6 La comptabilisation

Plus en détail

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Définition Les heures supplémentaires sont toujours celles effectuées au-delà de la durée légale hebdomadaire de 35 heures ou d une durée considérée comme équivalente dans certaines

Plus en détail

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES :

LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : LA LOI DU 9 NOVEMBRE 2010 PORTANT REFORME DES RETRAITES : Quels impacts pour l entreprise? Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit Social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr

Plus en détail

Comptabilité et gestion Sujet n 3

Comptabilité et gestion Sujet n 3 Comptabilité et gestion Sujet n 3 CAS FERRALSA Ce cas est constitué de deux dossiers indépendants à traiter obligatoirement PREMIER DOSSIER Ce dossier comporte une annexe La société FERRALSA a pour activité

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi 1 Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi La réduction générale des cotisations patronales, plus connue sous le vocable «réduction Fillon» permet aux entreprises

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES 1 Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE Marché public de service Assurance statutaire et risques annexes CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) APPEL D OFFRES OUVERT (Passé en application

Plus en détail

MENTIONS OBLIGATOIRES... FISCAL... SOCIAL... LES INDICES...p. 4

MENTIONS OBLIGATOIRES... FISCAL... SOCIAL... LES INDICES...p. 4 Avril 2013 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Les évolutions législatives du régime des heures supplémentaires et du Forfait-jours

Les évolutions législatives du régime des heures supplémentaires et du Forfait-jours Les évolutions législatives du régime des heures supplémentaires et du Forfait-jours Sécurisation des pratiques en matière d aménagement du temps de travail Petit déjeuner : jeudi 15 novembre 2012 de 8h30

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 205 avril 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 205 avril 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Nos bureaux seront fermés les lundi 21 avril, jeudi 1er mai, vendredi

Plus en détail

P2C03 La dure e du temps de travail

P2C03 La dure e du temps de travail P2C03 La dure e du temps de travail I. Travail effectif et temps de présence A. Le décompte des heures Application 1 : M. Bob, directeur RH de l entreprise BTS vous demande, pour chaque salarié de dénombrer

Plus en détail

Page 1 Cette étude a été réalisée par XMSL Consultants Powered by :

Page 1 Cette étude a été réalisée par XMSL Consultants Powered by : Données utilisateur / utilisation : Véhicule loué sur l'activité professionnelle Statut : Société Imposition : Impôt société à 33.33 % Imposition de l'utilisateur du véhicule : Taux marginal d'imposition

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties Cas 0 Testez vos connaissances Les affirmations sont-elles vraies ou fausses? QUESTIONS VRAI FAUX Un compte épargne-temps peut être mis en place sans document écrit Un salarié peut travailler plus de 10

Plus en détail

La révision de prix : Comment préserver l équilibre économique d un contrat?

La révision de prix : Comment préserver l équilibre économique d un contrat? La révision de prix : Comment préserver l équilibre économique d un contrat? Pourquoi vous proposer un livre blanc sur la révision de prix? La révision de prix est un élément essentiel mais méconnu des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU DU RUSSEY Objet du Marché : Fourniture et tir d un feu d artifice pour le 14 juillet 2012 Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU DU RUSSEY Maison des Services

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

AZUR PAIE. (Version 2014)

AZUR PAIE. (Version 2014) AZUR PAIE (Version 2014) AZUR Concept 3, Rue Antoine BECQUEREL ZA du Triasis 31140 LAUNAGUET Tél. : 05.61.24.65.00 Fax : 05.61.24.42.12 Site internet : www.azurconcept.fr E-mail : contact@azurconcept.fr

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries EXTRAITS DU N 45 NOVEMBRE 2010 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries Des

Plus en détail

La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010

La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 273 Décembre 2011 La durée de service des conducteurs routiers de fret poids lourds en 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2010, le temps de service

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Prestations de nettoyage et d entretien des locaux, y compris la vitrerie de la Maison des Services Publics (MSP)

Prestations de nettoyage et d entretien des locaux, y compris la vitrerie de la Maison des Services Publics (MSP) Prestations de nettoyage et d entretien des locaux, y compris la vitrerie de la Maison des Services Publics (MSP) CAHIER DES CHARGES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE)

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) Circulaire 31 août 2012 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir

Epargne salariale. L épargne salariale après. l essentiel à retenir Epargne Epargne salariale L épargne salariale après la Loi MACRON : l essentiel à retenir 2 Introduction Ce document a pour objet de vous présenter les principales mesures de la Loi n 2015-990 du 6 août

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

Le salaire et les indemnités des assistants maternels

Le salaire et les indemnités des assistants maternels Le salaire et les indemnités des assistants maternels Les assistants maternels sont des salariés à part entière, ils perçoivent donc un salaire mensuel et des indemnités dont les modalités de calcul sont

Plus en détail