LES MICROLESIONS MUSCULAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES MICROLESIONS MUSCULAIRES"

Transcription

1 LES MICROLESIONS MUSCULAIRES PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC PRISE EN CHARGE Docteur CASCUA Stéphane Hôpital national de Saint Maurice

2 Les microlésions musculaires CONTRACTURES COURBATURES crampes «brûlures musculaires» douleurs pathologiques syndromes de loges

3 «La contracture est une rigidité mortuaire localisée» Déficit énergétique trouble fonctionnel crayon douloureux repos

4 1 étape du tour tous les jours 3 marathons par an LES COURBATURES. sont provoquées par les contractions excentriques et pliomètriques Processus mécanique microstructural : dystrophine

5 Le gibier faisandé est bien plus tendre LES COURBATURES sont favorisées par les contractures l acidocystie intracellulaire dénaturation protidique

6 Les courbatures... sont favorisées par les radicaux libres 3 à 10% de la chaîne respiratoire lésion membranaires, protidiques

7 CLINIQUE À froid, à J1 ou J2, d un effort pliomètrique inhabituel durée, intensité phénomène conjonctif inflammatoire

8 «L acide lactique n existe pas!» L acide lactique est toujours dissocié au PH physiologique Le lactate est inoffensif, C est H+ qui est «toxique» L acide lactique n est responsable ni des courbatures, ni des crampes

9 Les «brûlures» musculaires Stimulations nociceptives pendant l effort intense source d acidocystie

10 Les crampes Contraction involontaire douloureuse de tout un muscle... survenant pendant ou après l effort phénomène énergétique électrolytique neurologique!

11 Les crampes Déficit énergétique altération pompe Na / K et équilibre électrolytique H+ perturbe le recapture du Ca

12 Les crampes Phénomène neurologique hypertonie de la course interne

13 Myopathies métaboliques Déficit enzymatique GP Glycogénose Mac Ardle déficit glycolyse CPT déficit lipolyse

14 Myopathies métaboliques Clinique Mac Ardle lourdeurs, gonflements crampes, courbatures pendant ou après l effort court et intense second souffle hérédité, psychologie

15 Myopathies métaboliques Paraclinique Mac Ardle Myoglobinurie Myoœdème CPK repos > X 5 ECG, écho cœur

16 Myopathies métaboliques Epreuve d effort Mac Ardle VO2 faible QR < 1 lactatémie stable ammoniémie > 300

17 Myopathies métaboliques Avis spécialisé Mac Ardle EE en ischémie EMG myogène BIOPSIE vacuoles activité enzymatique génétique

18 Myopathies métaboliques Traitement Mac Ardle protéines au repos glucose pendant l effort échauffement très progressif et fractionné sports d endurance

19 Le traitement des microlésions Le repos Les étirements Les massages «Le décrassage»

20 Le traitement L alimentation les protéines, les antioxydants, l alcalinisation Les médicaments La balnéothérapie, le sauna L électrostimulation

21 Le repos Recharge en ATP resynthèse protidique «rééquilibration» endocrinienne testostérone / cortisol

22 Les étirements intérêts? Mode d action? Myofibrilles jonction conjonctive tonus Etude clinique

23 Les étirements indications, techniques Après un travail dur? «à chaud», Posture pas de gain d amplitude, pas de contracté-relâché, pas d «à-coup»

24 Le «décrassage» Lavage musculaire! Elimination des «toxines»!? Lactate? 0 après 12 heures, mécanisation conjonctive? Echanges et anabolisme: vasodilatation, drainage, oxygénation, substrats

25 Le «décrassage» Récupération active faible intensité charge partielle concentrique amplitude

26 Balnéothérapie Bain chaud puis douche froide chute du tonus vascularisation drainage...immunité

27 Sauna Chute du tonus Vascularisation déshydratation déminéralisation

28 L alimentation LES PROTEINES «du muscle pour le muscle» appétence précoce pas d «intoxication» effets «substrat» voir «anabolisant»

29 L alimentation Les anti-oxydants vitamine C, vitamine A vitamine E, Sélénium apport alimentaire limite : 8 à 12 mg/j supplémentation? 40 mg

30 L alcanilisation H+ tamponné en quelques minutes reconstituer les stocks de bicarbonates

31 Les massages Pas de modification des enzymes musculaires détente et réduction du tonus pressions glissées drainage lymphatique

32 Les anti-inflammatoires Cohérence physiopathologique pas d efficacité démontrée

33 Electrostimulation Basse fréquence faible intensité efficacité controversée perméabilité, drainage

34 Le sportif n est pas qu une masse musculaire Récupération énergétique endocrinienne psychologique

35 Faut-il favoriser la récupération? Décompensations cumulées facteurs de surcompensation glycogène systèmes tampons structures protidiques

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme

Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Physiologie de la récupération chez l enfant et l adulte: application aux disciplines du cyclisme Niveau Niveau Introduction Pourquoi optimiser la récupération? Récupération = étape essentielle du processus

Plus en détail

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport 1 INTRODUCTION Le sport demande au muscle : FORCE ENDURANCE

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances!

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances! Optimiser la récupération chez le cheval de compétition Susana Macieira, DMV Clinicienne Ambulatoire équin Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui

Plus en détail

PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF. Dr Frédéric MATON

PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF. Dr Frédéric MATON PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF Dr Frédéric MATON SUIVI MEDICAL SE CONNAÎTRE! MODE D ENTRAINEMENT EQUIPEMENT FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX ETIREMENTS REGLES DIETETIQUES Visite d aptitude: Quel intérêt?

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Fatigue et crampes musculaires

Fatigue et crampes musculaires Fatigue et crampes musculaires Professeur Pierre Kaminsky Unité de médecine interne orientée vers les maladies orphelines et systémiques Centre de Référence des Maladies Neuromusculaires Centre de Référence

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE. Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique

OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE. Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique OPTIMISATION DE L'HYPERTROPHIE MUSCULAIRE Emilio SANCHEZ Diététicien nutritionniste du sport Educateur sportif BE HACUMESE Préparateur Physique Définition du culturisme Le culturisme tire son appellation

Plus en détail

Fatigue Neuromusculaire

Fatigue Neuromusculaire Neuromusculaire Définition Physiologie Mise en évidence Les altérations de la fonction neuromusculaire sont associées au concept de fatigueneuromusculaire ou plus simplement de fatigue musculaire. Parmi

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD

Musculation et développement de la force Cours de Alain BOUDARD FACULTE DES SCIENCES DU SPORT ET DU MOUVEMENT HUMAIN L1 STAPS Toulouse Méthodologie du travail universitaire APDP : Activités Physiques de Développement Personnel Musculation et développement de la force

Plus en détail

INTOLERANCE MUSCULAIRE DOULOUREUSE A L EFFORT. Conduite à tenir. Eliminer les autres causes de douleurs à l effort : canal lombaire étroit et artérite

INTOLERANCE MUSCULAIRE DOULOUREUSE A L EFFORT. Conduite à tenir. Eliminer les autres causes de douleurs à l effort : canal lombaire étroit et artérite INTOLERANCE MUSCULAIRE DOULOUREUSE A L EFFORT Conduite à tenir Définition et données cliniques Eliminer les autres causes de douleurs à l effort : canal lombaire étroit et artérite Concerne les patients

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

LE MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE physiopathologie. N. Kubis Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

LE MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE physiopathologie. N. Kubis Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot LE MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE physiopathologie N. Kubis Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot PLAN Quelques rappels histologiques Les différentes protéines contractiles musculaires et du cytosquelette

Plus en détail

ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE. Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG

ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE. Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG ENTRETIEN PHYSIQUE ET RETOUR SUR LE TERRAIN DU FOOTBALLEUR BLESSE Docteur Stéphane CASCUA Centre de formation du PSG Un footballeur et son entraîneur passent une petite annonce : «Articulation retrouvée

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort 18/01/0718/01/07 Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin,

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Anita DOTTIN CQP ALS AGEE 2015 L activité physique nécessite une dépense d énergie due à la contraction musculaire. Son principe de base est la transformation d une énergie chimique

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid

La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe.hausswirth@hinsep.fr INSEP La Récupération en sport: le point sur les techniques d immersion, de chaud et de froid Christophe Hausswirth, PhD, HDR, Service Recherche - INSEP Yann_lemeur93@hotmail.com

Plus en détail

Physiologie du Muscle Strié Squelettique

Physiologie du Muscle Strié Squelettique Module Appareil Locomoteur DFGSM S4 Physiologie du Muscle Strié Squelettique «Notions de Physiologie Appliquée» Docteur Fabien PILLARD, MCU-PH Service d Exploration de la Fonction Respiratoire et de Médecine

Plus en détail

Échauffement à sec. - Une meilleure irrigation musculaire Ce qui provoque une plus grande élasticité musculaire donc réduit le risque de blessure

Échauffement à sec. - Une meilleure irrigation musculaire Ce qui provoque une plus grande élasticité musculaire donc réduit le risque de blessure Échauffement à sec Pourquoi s échauffer à sec avant l effort? - Pour augmenter la température corporelle Les performances du sportif sont meilleures quand sa température corporelle est élevée. Il y aura

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l alimentation Alimentation & Marathon Demi-journée scientifique 3 mars 2012 Genève marathon Anne-Catherine Morend Diététicienne dipl.

Plus en détail

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport 1-Introduction: La motricité Évolution des aptitudes motrices avec la croissance amélioration jusqu à 18 ans chez amélioration jusqu à la puberté chez

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects théoriques (111b) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN

Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN Le jeune Aurélien CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 LE JEUNE AURELIEN 2 EPIMYSIUM MUSCLE PERIMYSIUM FAISCEAU MUSCULAIRE ENDOMYSIUM FIBRE MUSCULAIRE LE JEUNE AURELIEN 3 SARCOLEMME : Membrane qui entoure la

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Photobiomodulation LED chez le sportif

Photobiomodulation LED chez le sportif Photobiomodulation LED chez le sportif Dr Harold BLANCHET C est quoi? = Technique de stimulation cellulaire par la lumière Lumière LED photon LED Activation du photorécepteur de la cellule = mitochondrie

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Bases énergétiques de l activité physique

Bases énergétiques de l activité physique Bases énergétiques de l activité physique A- Les sources énergétiques - Bioénergétique : les filières ε et leurs caractéristiques - Déterminants de la performance en endurance - Causes de la fatigue [B-

Plus en détail

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique Tendinopathies microtraumatiques (sport) rhumatismales (inflammatoires, infectieuses) métaboliques (microcristalline) dégénératives médicamenteuses Tendinopathie

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

Energé'que et performance Philippe Hellard

Energé'que et performance Philippe Hellard Energé'que et performance Philippe Hellard de BUDAPEST par SHANGHAI Fédération Française de Natation jusqu à LONDRES PLAN Fonctionnement énergétique. Analyse de l activité et énergétique. Les différents

Plus en détail

S entraîner efficacement. Fred Grappe

S entraîner efficacement. Fred Grappe S entraîner efficacement Fred Grappe Programme d entraînement Gestion optimale des charges d entraînement Entraînement Compétitions Performance Caractéristiques de la charge d entraînement Elle est constituée

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

Quels sports préconiser chez les personnes âgées?

Quels sports préconiser chez les personnes âgées? VIEILLISSEMENT ET ACTIVITES PHYSIQUES Quels sports préconiser chez les personnes âgées? Docteur Karim Gallouj Médecin fédéral national FFEPGV CHI de Wasquehal, Centre de gériatrie Le Molinel Le vieillissement

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche

Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches, INSEP, Service Recherche Commission Médicale du 20 Nov.2010 La Cryothérapie du Corps Entier (CCE) : le point scientifique et pratique Christophe Hausswirth, PhD Habilité à Diriger les Recherches,, Service Recherche INTRODUCTION

Plus en détail

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Rôle du foie dans l équilibre acido-basique S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Quelques rappels ph = log (1/[H+ ]) Métabolisme aérobie Oxydation des lipides et hydrates de carbone CO2

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Effets de l entraînement

Effets de l entraînement Effets de l entraînement 1. Sur les phosphagènes à hautes énergie : A. Stocks : Pas d effets sur ATP Entr. haute intensité [PCr] Pas de modif. pour la déplétion B. Activités enzymatiques : MyosATPase :

Plus en détail

Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire. Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean.

Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire. Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean. Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean. Année 2009-2010 2010 Exercice musculaire & Médecine Alimentation Exercice Musculaire

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

Le massage Thaï traditionnel

Le massage Thaï traditionnel NUAD BO LANN Le massage Thaï traditionnel Ce terme désigne, en langue Thaïe, le massage ( Nuad ) ancien et traditionnel (Bo Lann). Hérité des traditions indiennes de l Âyurveda, il est souvent appelé «le

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle Les Filières énergétiques Objectifs Les aliments du muscle Les filières L objectif est de faire comprendre aux SP les différentes filières énergétiques et leurs spécificités. Capacité/puissance? S entrainer

Plus en détail

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Il participe à l évaluation physique Il participe au suivi de la pratique sportive Il participe à la réhabilitation thérapeutique GN PICHARD IFMK REIMS

Plus en détail

VERGNE Morgan. Filières énergétiques

VERGNE Morgan. Filières énergétiques Filières énergétiques Présentation des filières énergétiques Dépendant du type d effort Intensité de l effort substrats énergétiques utilisé différent Production d ATP différente ATP : principale source

Plus en détail

Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché

Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché Nutrition : de l apport énergétique àla nutrition fonctionnel. Denis Riché 30 années de nutrition. Les développements de la fin du XXème siècle ont porté sur : Les moyens de saturer les réserves de glycogène

Plus en détail

Entraînement de la force musculaire

Entraînement de la force musculaire Module S.PH.370.0301.F.08 Evaluation et traitement des fonctions musculo-squelettiques Membre inférieur Entraînement de la force musculaire Les modes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique

Plus en détail

L ENTRAINEMENT EN APNEE

L ENTRAINEMENT EN APNEE L ENTRAINEMENT EN APNEE par Frédéric Lemaître, docteur en physiologie du sport 1 ) effets de l entraînement a) durée de l apnée b) volumes pulmonaires c) chémosensibilité au CO2 d) bradycardie e) aspects

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures Offre de massages * Massage classique: Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures 25 min. = 80 CHF 40 min. = 125 CHF 50 min. = 145 CHF Pour un massage plus énergique,

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

VALIDATIONS. Gamme. Accélère la récupération Améliore la performance Réduit le risque de blessure (Si porté régulièrement)

VALIDATIONS. Gamme. Accélère la récupération Améliore la performance Réduit le risque de blessure (Si porté régulièrement) NOUVEAU CONCEPT DE CONTENTION - COMPRESSION UNIQUE AU MONDE (Brevets ) LA RÉFÉRENCE DANS LA CONTENTION DU SPORTIF se différencie de la contention traditionnelle (dégressive) par : des PRESSIONS ADAPTÉES

Plus en détail

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique

L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique L2 S3 Bioénergétique, Biochimie, Métabolisme et Nutrition CM 4 Du muscle à la viande 4 ème partie : Glycolyse «anaérobie» lactique La glycolyse est dite anaérobie si le pyruvate ne peut pas «aller plus

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Quand évoquer une maladie musculaire en cas de signes fonctionnels à l effort?

Quand évoquer une maladie musculaire en cas de signes fonctionnels à l effort? Quand évoquer une maladie musculaire en cas de signes fonctionnels à l effort? Armelle Magot Centre de référence des Maladies Neuromusculaires Nantes- Angers 08/12/11 Activités sportives chez le myopathe

Plus en détail

Programme de réhabilitation respiratoire

Programme de réhabilitation respiratoire Programme de réhabilitation respiratoire Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation R respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin, 21002 DIJON Cedex Mle Carine Lopez

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

La prise en charge du crush syndrome en pré-hospitalier et en hospitalier. Nathalie Schepers Infirmière SIAMU DMC U09 / U1020

La prise en charge du crush syndrome en pré-hospitalier et en hospitalier. Nathalie Schepers Infirmière SIAMU DMC U09 / U1020 La prise en charge du crush syndrome en pré-hospitalier et en hospitalier Nathalie Schepers Infirmière SIAMU DMC U09 / U1020 2 Plan de l exposé Définition Etiologie Physiologie Complications La prise en

Plus en détail

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11 PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT S. VAUCELLE UE 30.S UFRSTAPS Toulouse Introduction I Energétique de la contraction musculaire II Les processus physiologiques et l entraînement sportif

Plus en détail

LE SURENTRAINEMENT. Définition : Connaissances actuelles :

LE SURENTRAINEMENT. Définition : Connaissances actuelles : LE SURENTRAINEMENT Définition : La définition du surentraînement prend toujours en compte la diminution de la capacité de performance, en dépit de l augmentation ou le maintien du niveau d entraînement.

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION LA CONTRACTION MUSCULAIRE...

INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES. {Licence STAPS C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION LA CONTRACTION MUSCULAIRE... INTRODUCTION AUX METABOLISMES ENERGETIQUES Le 03 Octobre 1998 {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} INTRODUCTION...2 1. LA CONTRACTION MUSCULAIRE...2 2. LES METABOLISMES...3 2.1. Plusieurs

Plus en détail

LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE. Document de synthèse. LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe

LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE. Document de synthèse. LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe LA RECUPERATION CHEZ LA FEMME SPORTIVE Document de synthèse LE MEUR & HAUSSWIRTH Yann Christophe RECUPERATION SPORTIVE : UNE DIFFERENCE HOMME-FEMME? INTRODUCTION La plupart des recherches portant sur la

Plus en détail

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs,

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Les étirements Introduction : Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Le choix des méthodes doit être en liaison avec l objectif

Plus en détail

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ Notions de physiologie La filière anaérobie anacide. (c est l énergie utilisée par les sprinters vélo ou sur 100m) La filière aérobie. La filière anaérobie acide (lactique).

Plus en détail

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP?

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP? 188 P a r t i e 2 1 2 3 4 5 Si une situation d urgence vous oblige à quitter les lieux à toute vitesse, quelle source d énergie immédiatement disponible vous permettra de le faire? a) Les granules de glycogène

Plus en détail

La surcompensation et le surentraînement

La surcompensation et le surentraînement La surcompensation et le surentraînement Définition de la surcompensation : Réaction de compensation à la fatigue due à un effort ciblé pour améliorer le potentiel futur d une charge musculaire et du volume

Plus en détail

www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P.

www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. www.kamikazzsport.com Marilyn Charbonneau Entraîneur privé, ISSA Master Fitness Trainer - C.E.P. Plan de match Échauffement Retour au calme Volume d entraînement Récupération De la fatigue au surentraînement

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient

BSC COMPRESSION Spécificités techniques BSc - Compression à gradient BSC COMPRESSION Les technologies de compression sont utilisées en milieu clinique depuis des années pour le traitement des insuffisances veineuses, des œdèmes et en prévention des thromboses veineuses.

Plus en détail

CERTIFICAT D EXCELLENCE EN APTITUDE PHYSIQUE DES FC

CERTIFICAT D EXCELLENCE EN APTITUDE PHYSIQUE DES FC Référence : A. Certificat d excellence en aptitude physique des FC. Politique de décembre 2006, PDF BUT Le Certificat d excellence en aptitude physique des FC a été créé dans le but de souligner les efforts

Plus en détail

6 formes d énergie. chimique nucléaire. mécanique électrique. thermique lumineuse

6 formes d énergie. chimique nucléaire. mécanique électrique. thermique lumineuse EVALUATION AEROBIE 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique électrique thermique lumineuse PREMIERE LOI DE LA THERMODYNAMIQUE Energie ni créée, ni détruite Transformation d une forme en une autre

Plus en détail