Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)"

Transcription

1 Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA () Liste de contrôle des exigences relatives à l homologation pour le Programme de Préqualification pour les ententes de services de contrôle aux aéroports(ecsa) Experience and excellence Expérience et excellence

2 TABLE DES MATIÈRES Introduction. 3 Exigences relatives à l homologation Partie 1 Engagement de l équipe de direction 4 Partie 2 Capacités financières et générales 5 Partie 3 Optimisation des ressources humaines 5 Partie 4 Excellence de la prestation de services. 7 Partie 5 Mesure du rendement et amélioration continue... 9 Corrélations entre la norme de l ACSTA et la norme ISO 9001:.. 10 i

3 INTRODUCTION Une fois que votre organisme sera inscrit au Programme de préqualification pour les ententes de services de contrôle aux aéroports (ESCA), la prochaine étape sera de soumettre votre documentation qualité qui définit les processus utilisés pour satisfaire aux exigences de la norme. La liste de contrôle des exigences relatives à l'homologation doit être présentée avec la documentation. L ONGC exige que les requérants remplissent cette liste de contrôle qui servira à la revue de la documentation et à l audit sur place. La liste de contrôle énumère les éléments de la Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA et permet d associer les documents du requérant à chacun de ces éléments. Pour chaque élément ou énoncé, veuillez indiquer dans la colonne «Référence et révisions», le document applicable (politique, procédure, etc.) justifiant la conformité à cet élément. La colonne «Crucial» contient les éléments que l auditeur de l ONGC juge essentiels au système de management. Il convient de prendre note que cette colonne est à son usage exclusif et n exige pas d intervention du requérant. Ce dernier peut cependant s en servir pour connaître les éléments les plus importants. Puisqu il s agit d un nouveau programme, ces éléments ont été définis d après les connaissances et l expérience que l ONGC a acquises avec d autres systèmes de management; il est donc possible qu à l étape de la mise en œuvre du Programme, ces éléments «cruciaux» changent. Les requérants doivent satisfaire à tous les éléments, pas seulement à ceux qualifiés de «cruciaux». Les autres colonnes «Document» et «Utilisation» sont exclusivement à l usage de l ONGC et n exigent pas d intervention du requérant. Ces colonnes contiennent divers renvois à des notes explicatives qui devraient aider le requérant. Ces notes présentent des exemples du type de documents exigés par l ONGC pour démontrer la conformité du système de management à un élément en particulier. La case au bas de la page est elle aussi à l usage exclusif de l ONGC. Veuillez transmettre à l ONGC la liste de contrôle remplie de même que les documents cités en référence. ii

4 Partie 1 Engagement de l équipe de direction 1.1 Engagement de l équipe de direction s processus et des ressources utilisés confirmant l engagement de l équipe de direction envers le développement, la mise en œuvre et l amélioration continue du système de management? À tout le moins : a) Est-ce que les administrateurs et l équipe de direction peuvent obtenir la preuve de casiers judiciaires vierges des autorités canadiennes ou ont-ils la cote du niveau secret du gouvernement du Canada? b) L équipe de direction s est-elle engagée à informer ses employés de sa mission, de sa vision et de ses valeurs ainsi que de son code de déontologie? Ces principes sont-ils documentés et diffusés dans toute l organisation? c) La hiérarchie des responsabilités et de l autorité au sein de la direction est-elle clairement définie et appropriée pour le mandat, la taille et la complexité de l organisation (un organigramme à jour est requis)? L organigramme est documenté et diffusé dans toute l organisation. d) L équipe de direction s est-elle engagée à communiquer l importance des exigences du client ainsi que celles de la Loi et du Règlement? L importance de ces exigences est-elle documentée et diffusée dans toute l organisation. e) L équipe de direction est-elle convaincue de l importance des revues de direction pour assurer que le système de management de l organisation continue à satisfaire ou à surpasser les exigences des clients ainsi que celles des lois et règlements? Existe-t-il des procédures et des preuves attestant de ce fait? C 1) C 2) 3) C 2) C 4) 1) Une copie du formulaire d autorisation d attestation de sécurité de tous les membres de la haute direction ou de leur demande de cote de sécurité doit être obtenue avant l audit sur place. 2) Une copie du code de déontologie de l organisation et le rapport d une séance de sensibilisation du personnel (bulletin d information adressé au personnel) doivent être disponibles. 3) L organigramme, les descriptions des postes et la liste des installations doivent être remis au moment de l audit sur place. 4) L ordre du jour et le compte-rendu des revues de direction doivent être fournis. 1

5 Partie 1 Engagement de l équipe de direction (suite) f) Est-ce que l'équipe de direction peut définir et avaliser une politique sur la gestion des risques qui est conforme à la mission et aux valeurs de l'organisation, et assurer le respect des exigences légales et réglementaires. L'équipe de direction va-t-elle s'assurer que les ressources nécessaires sont affectées au sein de l'organisation et que la politique est communiquée dans l'ensemble de l'organisation? Est-ce que l'équipe de direction peut identifier : 1. les responsables des risques qui ont la responsabilité et le pouvoir de gérer les risques? 2. les personnes responsables de l'élaboration, de la mise en œuvre et du maintien du cadre de gestion des risques? 3. les autres personnes au sein de l'organisation ayant des responsabilités en ce qui a trait au processus de gestion des risques? 1) Une copie du formulaire d autorisation d attestation de sécurité de tous les membres de la haute direction ou de leur demande de cote de sécurité doit être obtenue avant l audit sur place. 2) Une copie du code de déontologie de l organisation et le rapport d une séance de sensibilisation du personnel (bulletin d information adressé au personnel) doivent être disponibles. 3) L organigramme, les descriptions des postes et la liste des installations doivent être remis au moment de l audit sur place. 4) L ordre du jour et le compte-rendu des revues de direction doivent être fournis. 2

6 Partie 2 Capacités financières et générales 2.1 États financiers L organisation a-t-elle fourni ses états financiers vérifiés pour les trois années précédentes? En l absence d états financiers vérifiés, l organisation fournit-elle : a) des documents détaillant l état actuel et à long terme de son crédit ou ses modalités d emprunt (p. ex. marge de crédit, emprunts)? b) des documents provenant de son établissement de crédit attestant que l organisation n est en rupture d aucune clause bancaire? Partie 3 Optimisation des ressources humaines 3.1 Capacité l existence d un processus de planification et de sa capacité de relever les défis que présentent les ressources humaines en fonction des conditions du marché de l emploi local, régional et national? 3.2 Personnel motivé s programmes adoptés ou des activités entreprises pour promouvoir une culture organisationnelle qui motive le personnel? 3.3 Système d information sur les ressources humaines l existence d un système d information sur les ressources humaines et de procédures qui, au moins : a) permettent de faire un suivi des renseignements pertinents sur un employé, son dossier de formation, sa disponibilité et ses compétences linguistiques (voir le dossier du personnel)? b) permettent de faire un suivi du statut courant d un employé et des intervalles prévus pour la tenue des dossiers? c) peuvent être modifiés ou personnalisés afin de maintenir les exigences relatives aux renseignements sur les employés ou d ajouter de nouvelles exigences? C 1) C 1) C 1) C 2) C 2) 1) Une copie des états financiers des trois années précédentes ou des documents pertinents doit être obtenue avant l audit sur place. 2) Les dossiers du personnel visant la formation et les compétences ainsi que la répartition annuelle des ressources humaines doivent être tenus à jour et disponibles. 3) Une fiche de notation du taux de rémunération et le suivi de l indemnisation du personnel (avis d information adressé au personnel) devraient être disponibles. 3

7 Partie 3 Optimisation des ressources humaines (suite) 3.4 Le système de sécurité de renseignements L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve qu'elle dispose d'un système de sécurité des renseignements et de procédures connexes qui comprennent au moins : C a) une politique ou une stratégie documentée pour l'exécution d'une évaluation des risques pour la sécurité des renseignements à des intervalles planifiés ou lorsque des changements importants sont proposés ou se produisent? b) de contrôler des changements prévus, d examiner les conséquences de changements non souhaités et de prendre des mesures pour atténuer les effets négatifs? c) d établir et de contrôler tous les processus impartis? d) de mettre en œuvre un processus de traitement des risques pour la sécurité afin de : C C C i) sélectionner les options de traitement des risques pour la sécurité qui conviennent? ii) déterminer tous les contrôles qu'il faut mettre en œuvre? iii) mettre en œuvre et surveiller les résultats? 3.5 Système de paye l existence d un système de paye et de procédures assurant la juste rémunération des employés en temps opportun? C 4) 4) Une fiche de notation du taux de rémunération et le suivi de l indemnisation du personnel (avis d information adressé au personnel) devraient être disponibles. 4

8 Partie 3 Optimisation des ressources humaines (suite) 3.6 Recrutement du personnel l application de ses processus de dotation et de maintien de l effectif nécessaire au niveau de la direction et du personnel opérationnel, incluant au moins : a) une stratégie et/ou une politique documentée visant à attirer des employés? b) une stratégie et/ou politique documentée visant à retenir les employés? c) une stratégie et/ou politique documentée de perfectionnement professionnel? d) un programme documenté de rémunération et d avantages sociaux? e) des programmes visant à améliorer l engagement des employés et leur dévouement à leur travail? f) un programme d aide aux employés? 1) g) un programme de formation basé sur les aptitudes et les connaissances? h) un processus d évaluation des qualifications avant l attribution d un poste et comprenant des critères d évaluation des aptitudes pour le service à la clientèle? i) un processus de vérification des références? 2) 3.7 Gestion du personnel représenté par un syndicat l existence des processus et des ressources nécessaires pour gérer des employés syndiqués fournissant des services à un tiers, notamment : a) la ou les personnes responsables des relations de travail ayant l expérience et les compétences nécessaires (c.-à-d. arbitrage exécutoire, règlement des griefs, autre mode de règlement des conflits, négociation collective, gestion de la transition du personnel)? b) une expérience en milieu corporatif et une compréhension de : i) l administration d une convention collective (p. ex. ii) iii) résolution des conflits de travail par les procédures d arbitrage ou de règlement des griefs) en fournissant des copies des conventions collectives? la négociation d une convention collective? (Existe-t-il une politique et/ou une stratégie documentées?) la gestion d une interruption légale ou illégale du travail par les employés? (Existe-t-il une politique et/ou une stratégie documentées?) 1) Les énoncés des politiques, de la mission, de la vision ou des valeurs devraient être disponibles. 2) Les documents de demande d emploi et le manuel de l employé doivent être disponibles. 3) Une copie des conventions collectives et une liste des représentants de la direction de l organisation devraient être fournies avant l audit sur place. 3) 3) 2) 5

9 Partie 4 Excellence de la prestation de services 4.1 Prestation de services l application des procédures et de l existence des ressources nécessaires pour : a) déterminer les besoins du client (exprimés par le client ou non) en services et pour les activités de suivi de la prestation de services? b) déterminer les exigences des lois et règlements relatives aux services? c) déterminer comment régler et mettre en œuvre les avenants d un contrat? d) établir une communication efficace avec les clients en ce qui a trait à la prestation de services et aux avenants des contrats? 4.2 Établissement des horaires de travail l application d un processus d établissement de l horaire des employés pour une répartition des ressources humaines visant à répondre aux besoins du client et du service, notamment : a) une procédure visant à répondre à des besoins fluctuants nécessitant le recours à des employés à temps partiel, à temps plein ou occupant des postes fractionnés? b) Horaires de travail courant et antérieur? 4.3 Gestion administrative l application de ses processus de gestion administrative, c.-à-d. ceux dont le but est d assurer la circulation en temps opportun d informations précises, incluant au moins : C 2) a) les détails de la facturation? 4) b) les documents justificatifs des coûts? 4) c) les autorisations de travail et de facturation? 4) d) un système automatisé de saisie des heures de travail des employés? e) des politiques et des procédures organisationnelles pour remplir et approuver les relevés de temps? f) les dispositifs de contrôle et de production de rapports du système de saisie des heures de travail? g) le processus utilisé pour la concordance des données de répartition des employés avec les données du registre de paye et des documents à l appui? 1) Commenter les documents présentés (procédures documentées, organigrammes, manuels, etc.). 2) Une liste des exigences des lois et règlements devrait être disponible. 3) La planification de la charge de travail et l horaire de chaque employé (journalier, hebdomadaire et mensuel) devrait être disponible. 4) Un dossier de facturation comprenant les documents pertinents et une liste des personnes qui ont un pouvoir d approbation doivent être tenus à jour et disponibles. 5) Un équipement adéquat pour la consignation du temps des employés et un programme d entretien de cet équipement devrait être en place. 1) 3) 5) 4) 5) 4) 6

10 Partie 4 - Excellence de la prestation de services (suite) 4.4 Maîtrise de la prestation de services l existence des processus et des ressources nécessaires à la planification et à la prestation des services dans des conditions déterminées, incluant au moins : a) la disponibilité d instructions et de procédures de travail facilement reconnaissables, selon les besoins? b) une procédure rapide pour la communication des nouvelles et des dernières procédures de travail aux employés et qui assure un suivi? c) la supervision et la surveillance de la conformité aux instructions et aux procédures de travail par la direction? d) la disponibilité et l utilisation de l équipement et des appareils de mesure pour vérifier la conformité? 4.5 Propriété du client l existence de processus et des ressources nécessaires à l entretien de la propriété du client lorsqu elle en a la garde ou qu elle l utilise? 4.6 Contrôle d urgence l existence de processus et des ressources nécessaires à la planification et à l exécution d un plan d urgence sur les lieux de la prestation des services? 1) 2) 3) C 4) 1) Une liste des instructions de travail pourrait faire partie de la documentation sur la norme relative au système de gestion. 2) Une liste des équipements et des appareils de mesure, y compris le programme d entretien devrait être disponible, lorsqu il y a lieu. 3) Un rapport sur l inspection de la zone de travail du client devrait être rédigé et disponible, au même titre qu un rapport d incident. 4) Le programme d urgence et le plan d essai, ainsi que les rapports d activités d essai devraient être disponibles. 7

11 Partie 5 - Mesure du rendement et amélioration continue 5.1 Rapport sur les indicateurs de rendement clés dans l exécution du contrat sa capacité à rédiger un rapport sur les indicateurs de rendement clés dans l exécution du contrat et de la façon de mesurer le rendement en fonction des indicateurs clés (rapports actuels et précédents sur la gestion du rendement)? 5.2 Surveillance et données de mesure de la prestation de services sa façon de recueillir les données pertinentes pour la surveillance et la mesure des processus de prestation de services, incluant au moins : a) des rapports sur la satisfaction des clients? 1) b) des rapports sur les taux de départ des employés? 1) c) des rapports sur la conformité aux exigences du service? 1) 5.3 Surveillance et données de mesure de la prestation de services L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve de sa façon d analyser et d évaluer les données nécessaires pour surveiller et évaluer le processus de prestation des services, incluant au moins : a) assurer la conformité aux exigences du service? b) évaluer et accroître la satisfaction de la clientèle? c) évaluer le rendement des fournisseurs externes? d) assurer la conformité et l'efficacité du système de gestion et déterminer le besoin ou les occasions d'amélioration? 5.4 Les vérifications internes L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour effectuer des vérifications internes à intervalles prévus afin de fournir des renseignements visant à déterminer si le système de gestion : a) respecte les exigences de cette norme? b) respecte ses propres exigences relativement à son système de gestion? c) est mis en œuvre et maintenu efficacement? C 2) 1) Les paramètres des indicateurs de rendement clés dans l exécution du contrat et les résultats de l évaluation du rendement (sondage sur la satisfaction du client, résultats de l évaluation de l employé, évaluation de la prestation de services, etc.) devraient être disponibles. 2) Les preuves de la résolution de non-conformités (définition, traitement, avis, etc.) et tous dossiers pertinents devraient être disponibles. 3) Un registre des plaintes des clients devrait être tenu. 4) Un dossier sur les actions correctives et préventives devrait être tenu à jour et disponible. 5) Le statut de la revue de l action corrective et préventive pourrait faire partie de l ordre du jour de la réunion de la revue de direction (voir partie 1.1c)). 1) 8

12 Partie 6 Amélioration continue 6.1 Maîtrise d un service non conforme L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve qu'elle dispose des mesures de contrôle nécessaires ainsi que des responsabilités et pouvoirs connexes pour gérer les services non conformes aux normes, et pour faire en sorte que ces services ne soient plus fournis? 6.2 Les non-conformités L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve qu'elle dispose des processus nécessaires pour éliminer la cause des nonconformités, empêcher qu elles se répètent et prévenir les nonconformités possibles, y compris au moins une procédure visant à : a) examiner les non-conformités (y compris les plaintes des clients)? b) déterminer la cause des non-conformités? c) déterminer les mesures à prendre et les mettre en œuvre? d) établir un compte-rendu des resultats des mesures prises; e) examiner les mesures correctives prises 6.3 Amélioration continue L'organisation a-t-elle fourni une description et une preuve qu'elle dispose des processus et des ressources nécessaires pour assurer une amélioration continue, incluant au moins : a) prendre en considération les résultats d'analyse et d'évaluation et l'examen de la direction pour vérifier s'il y a des cas de rendement insuffisant ou des occasions qui devraient être examinés? b) sélectionner et utiliser les outils et les méthodologies applicables pour mener une enquête sur les causes du rendement insuffisant et pour appuyer l'amélioration continu? 6) Les paramètres des indicateurs de rendement clés dans l exécution du contrat et les résultats de l évaluation du rendement (sondage sur la satisfaction du client, résultats de l évaluation de l employé, évaluation de la prestation de services, etc.) devraient être disponibles. 7) Les preuves de la résolution de non-conformités (définition, traitement, avis, etc.) et tous dossiers pertinents devraient être disponibles. 8) Un registre des plaintes des clients devrait être tenu. 9) Un dossier sur les actions correctives et préventives devrait être tenu à jour et disponible. 10) Le statut de la revue de l action corrective et préventive pourrait faire partie de l ordre du jour de la réunion de la revue de direction (voir partie 1.1c)). 9

13 Corrélations entre la norme de l ACSTA et la norme ISO 9001: Le tableau ci-dessous s adresse aux organismes qui ont adopté l approche de l ISO 9001: pour le management de la qualité. Il établit des corrélations, du point de vue de l ONGC, entre la Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA et la norme ISO 9001:. ISO 9001 Réf. éléments en corrélation directe avec la norme ACSTA, ( ) lien ténu Titre des sections Page Réf. ISO 9001 Partie 1 Engagement de l équipe de direction Engagement de l équipe de direction 5.1 1, 5.1.2, 3,7.3, Partie 2 Capacités financières et générales États financiers Partie 3 Optimisation des ressources humaines Capacité 7.1.1, Personnel motivé 7.2, Système d information sur les ressources humaines Système de paye 7.1.3, Recrutement du personnel 7.1.6, Gestion du personnel représenté par un syndicat Partie 4 Excellence de la prestation de services Prestation de services 8.2.2, Établissement des horaires de travail Soutien administratif ou de gestion Maîtrise de la prestation de services Propriété du client Contrôle d urgence Partie 5 Mesure du rendement et amélioration continue Rapport sur les indicateurs de rendement clés dans l exécution du contrat 5.2 Surveillance et données de mesure de la prestation de services Surveillance et données de mesure de la prestation de services Les vérifications internes 8.5.2, Partie 6 Amélioration continue Maîtrise d un service non conforme Les non-conformités Amélioration continue

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Septembre 2015 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes.

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. QMS-AUD-01 Audits internes 1 Domaine et application 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. 1.2 Domaine d application Tous les aspects du SGQ

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

Réclamations de la Clientèle

Réclamations de la Clientèle Réclamations de la Clientèle Fiche processus: Traitement des réclamations de la clientèle Vue d'ensemble Domaine Gestion de fortune et gestion de la société Nom du processus Traitement des réclamations

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Dossier OF-EP-Gen-NSD-RSRF 0101 Le 6 octobre 2014 Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Exigences de dépôt relatives aux forages extracôtiers dans l Arctique canadien de l

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

Contenu de la norme ISO 50001-2011

Contenu de la norme ISO 50001-2011 Contenu de la norme ISO 50001-2011 22 novembre 2011 Virginie BUCHHEIT Luxcontrol 1, av. des Terres Rouges BP 349 L-4004 Esch/Alzette Tel : +352 54 77 11 281 Fax : +352 54 77 11 266 www.luxcontrol.com Email:

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE

INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE INSTITUT INTERNATIONAL DE GESTION DU CYANURE Rapport sommaire de l audit pour les sociétés de transport de cyanure Pour le Code international de gestion du cyanure www.cyanidecode.org Juin 2012 Le Code

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité des ressources humaines. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé des

Plus en détail

Plan de classification

Plan de classification Plan de classification 1000 Administration et gestion 1100 Documents constitutifs 1110 Historique, mission et mandat Documents relatifs à la définition de la mission de l organisme et des mandats des unités

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

EN «FOCUS» PROGRAMME D AUDIT DE CONFORMITÉ BUREAU DE LA QUALIFICATION DES RECYCLEURS

EN «FOCUS» PROGRAMME D AUDIT DE CONFORMITÉ BUREAU DE LA QUALIFICATION DES RECYCLEURS EN «FOCUS» PROGRAMME D AUDIT DE CONFORMITÉ BUREAU DE LA QUALIFICATION DES RECYCLEURS MARS 2014 Norme sur le recyclage des produits électroniques, article 8.1.5: Les recycleurs doivent maintenir un programme

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine

La documentation. A. Rivet. Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche. 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine La documentation A. Rivet Améliorer le système d'organisation d'une unité de recherche 6 et 7 novembre 2014, Délégation Aquitaine Plan Généralités et définitions La documentation qualité Exemples de documents

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS

FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS Dossier de candidature QUALITASS FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS Documents à fournir Option 1 : Pièces à fournir (obligatoire dans le cadre d une première demande) Ou Option 2 : Engagement

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

ÉDUCATION. Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique :

ÉDUCATION. Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique : Approuvées le 3 mars 2007 Révisées le 22 mai 2015 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 8 TYPE D Le Conseil scolaire Viamonde (le Conseil) reconnaît trois types d intervention physique : 1. Les interventions

Plus en détail

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Préparé pour : Le Bureau du vérificateur général Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Le 18 novembre 2009 1 Introduction KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. a été chargée

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

ISO 9001 Guide de correspondance

ISO 9001 Guide de correspondance ISO 9001 Guide de correspondance Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO DIS 9001:2014 Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et le Projet de norme

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)?

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)? OBJET Les dossiers et l information sont d importants biens stratégiques pour une organisation et, comme c est le cas d autres éléments organisationnels (ressources humaines, capital et technologie), ils

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail