Innov day. Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages. Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Innov day. Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages. Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014"

Transcription

1 Innov day Projet Mold4ProdE : les capteurs dans les outillages Jean-François Berthier PEP 24 Avril 2014

2 Sommaire 1. Présentation du projet Mold4ProdE 2. Les capteurs 3. Implantation des capteurs dans l outillage 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation 5. Surveillance du procédé

3 1. Introduction Présentation du projet Mold4ProdE Logo : Nom complet : Mold for Productivity Enhancement Durée : 3 ans ( ) Financement : Objectif : améliorer la productivité durant les phases de mises au point et de production des outillages Acteurs du projet: Centres techniques : Proplast (Italie), KIMW (Allemagne), Ascamm (Espagne) et PEP (France) Moulistes Transformateurs

4 2. Les capteurs

5 2. Les capteurs Les capteurs de pression piézoélectriques Principe de fonctionnement Le transfert de la force générée par la pression dans l empreinte sur le quartz est réalisé par un piston La sensibilité (signal de sortie) du capteur est spécifiée en pc/bar

6 2. Les capteurs Les capteurs de pression piézoélectriques Typologie de capteurs de pression Capteur de pression direct Capteur de pression indirect

7 2. Les capteurs Les capteurs de pression piézoélectriques Exemples de courbes de pression Matière semi-cristalline Matière amorphe Structure Matières principales PP, PE, PA, PBT, POM, PEEK, PPS PS, ABS, SAN, PC, PMMA, PVC Cristallisation Courbes types

8 2. Les capteurs Les thermocouples Principe de fonctionnement Le thermocouple est constitué par deux conducteurs de natures différentes, soudés bout à bout en circuit fermé L'une des jonctions constitue la soudure chaude, l'autre jonction la soudure froide, dont la température est connue et sert de température de référence Une différence de température entre les deux jonctions produit une F.E.M (Force électromotrice) et un courant circule dans la boucle Soudure chaude Conducteur A Conducteur B Soudure froide & appareil de mesure

9 2. Les capteurs Les thermocouples Exemple de courbe de température Température max (température outillage + 20/50 C) Température outillage avant injection Top injection Détection du front matière

10 3. Implantation des capteurs dans l outillage

11 3. Implantation des capteurs dans l outillage Par expérience Implantation des capteurs de pression Capteur positionné dans le premier tiers de l écoulement Bonne qualification du process Utile pour l optimisation de la phase de maintien Informations pour la compréhension des variations de pression dans l empreinte Capteur positionné en fin de remplissage Détection des incomplets Recommandé pour les pièces injectées vite et avec une phase de maintien courte (paroi mince) Qualification de lignes de soudure en fin de remplissage Capteur positionné dans le premier tiers de l écoulement & en fin de remplissage Recommandé pour les pièces avec un ratio longueur d écoulement/épaisseur important Vérification de la déformation liée aux contraintes internes Surveillance du surcompactage dans la zone du seuil

12 3. Implantation des capteurs dans l outillage Par expérience Implantation des capteurs de température Capteur positionné en début de remplissage Détection de l arrivée du front matière en temps réel Recommandé pour les outillages multi-empreintes (équilibrage) Capteur positionné en fin de remplissage Réglage optimal du remplissage des empreintes Réglage optimal du point de commutation

13 3. Implantation des capteurs dans l outillage Par approche numérique Implantation des capteurs- méthodologie 1 - Définition du modèle numérique Définition de la qualité du produit Définition des zones d intérêt Modèle rhéologique 2 - Production virtuelle Définition du Workflow Plan d expériences Extraction des paramètres process (basés sur les dérivées 1 ère et 2 nde ) 3 - Sélection optimale des capteurs Calcul d un sous-ensemble optimal Calcul de la combinaison de capteurs optimale

14 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Injection séquentielle Commutation Phase de maintien Transert de process/redémarrage

15 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Injection séquentielle par événement Injection traditionnelle Injection simultanée de l ensemble des points d injection Busette 5 Busette 4 Busette 3 Busette 2 Busette 1 Lignes de soudure

16 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Objectif de l injection séquentielle Injection séquentielle par événement Piloter et contrôler les ouvertures et fermetures des busettes à obturation pendant tout le cycle d injection (phases dynamique et statique) Séquence des busettes: 3, puis 2 & 4, enfin1 & 5 Busettes 1 et 5 Busettes 2 et 4 Busette 3 Open Close Open Close Open Close Time

17 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Injection séquentielle par événement Méthodologie de programmation par les capteurs B1 B2 B3 B4 B5 C1 C2 C3 P C1 C2 C3 B3 : ouverture au top injection B2 & B4 : ouverture avec la pression C2 B1 & B5 : ouverture avec la pression C3 t

18 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Réglage du point de commutation Objectif Commuter lorsque l empreinte est remplie Remarque : Augmentation de pression liée au passage en maintien : compactage de la pièce

19 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Réglage du point de commutation Commutation non optimisée Commutation anticipée Phase de décompression avant le maintien Commutation tardive Surcompactage de l empreinte en début de phase de maintien

20 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Maintien Objectif Optimisation de la pression Optimisation du temps de maintien Remarque : pour être pertinent, le capteur de pression doit se situer à proximité du seuil Courbes types Matière semi-cristalline Matière amorphe

21 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Maintien Pressions «à risques» Pression de maintien trop basse Risques : retassures, bulles, dimensionnel, Pression de maintien trop élevée Risques : contraintes internes, déformation outillage

22 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Maintien Méthode traditionnelle : courbe de poids

23 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Maintien Optimisation par la pression empreinte Capteur utilisé : capteur en début de remplissage de la pièce la plus massive Temps de maintien = 1s Temps de maintien = 2s Temps de maintien = 3s

24 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Empreinte digitale process

25 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Cycle de référence Sauvegarde de l empreinte digitale du process Cible à atteindre lors d un transfert de production ou d un redémarrage Moyen de s affranchir des différences entre les machines (pression hydraulique/pression spécifique)

26 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Transfert de process Ecart sur le débit d injection Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage Débit plus faible Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage Débit identique

27 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Redémarrage Exemple après un arrêt de 30 Pièce 1 Déplacement vis Pression spécifique machine Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage

28 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Redémarrage Exemple après un arrêt de 30 Pièce 2 Déplacement vis Pression spécifique machine Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage

29 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Redémarrage Exemple après un arrêt de 30 Pièce 3 Déplacement vis Pression spécifique machine Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage

30 4. Mise au point du procédé avec l instrumentation Transfert de process / redémarrage Redémarrage Exemple après un arrêt de 30 Pièce 4 Déplacement vis Pression spécifique machine Capteur début de remplissage Capteur fin de remplissage

31 5. Surveillance du procédé Surveillance empirique Surveillance statistique monovariée Surveillance statistique multivariée

32 5. Surveillance du procédé Surveillance empirique Outil de surveillance Presse à injecter Procédure de mise en œuvre Sélection des paramètres à surveiller Définition arbitraire des limites de surveillance Limites de la surveillance Limitée au paramètres machines Définition arbitraire des paramètres et de leurs tolérances

33 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique monovariée Outil de surveillance Système d acquisition de données PSP Procédure de mise en œuvre (automatique) Surveillance de tous les indicateurs calculés cycles à cycles Après stabilisation du process : Calcul de la moyenne et de l écart-type des 50 premiers cycles Mise en place des limites de surveillance à +/- 3 Limites de la surveillance Ne tient pas compte des interactions entre les indicateurs

34 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique monovariée Représentation graphique

35 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique monovariée Outil de surveillance CoMo injection

36 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique multivariée Principe de l analyse multivariée Approche univariée Moyenne, variance Approche multivariée Moyenne, variance, covariance (corrélation)

37 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique multivariée Outil de surveillance Système d acquisition de données PSP Procédure de mise en œuvre Apprentissage du process : acquisitions des données process et des informations qualités Analyse statistique des données Génération d un modèle multivarié Implémentation et validation du modèle dans le système d acquisition de données Limites de la surveillance Nécessite des compétences et des logiciels spécifiques

38 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique multivariée Représentation graphique

39 5. Surveillance du procédé Surveillance statistique multivariée Représentation graphique

40 Crédit photos : PEP Olivier GUERRIN PHOTOGRAPHE - LPKF Merci de votre attention Jean-François Berthier Chef de projet instrumentation 2, rue Pierre et Marie Curie BP 1204 Bellignat Oyonnax Cedex France : +33 (0) : +33 (0)

L'ELECTRONIQUE AU. Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014

L'ELECTRONIQUE AU. Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014 L'ELECTRONIQUE AU SERVICE DU MOULE Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014 Sommaire Le Monde de SISE L'Electronique dans un Moule Inconvénients de l'electronique actuelle L'Architecture future de l'electronique

Plus en détail

Simulation avancée du procédé d injection

Simulation avancée du procédé d injection Simulation avancée du procédé d injection JT «Conception et optimisation numérique en plasturgie» Jeudi 30 juin Ronan Le Goff Sommaire Introduction Modèle numérique Cas d étude Paramètres rhéo Stratégies

Plus en détail

structure Matière T de moulage en C

structure Matière T de moulage en C LA REGULATION DE TEMPERATURE DES OUTILLAGES EN INJECTION Les objectifs de formation d'après le référentiel de formation du BTS Etre capable de définir la ou les fonctions des périphériques. A partir d'un

Plus en détail

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT page:1 Les changements d état que subissent les polymères lors de leur transformation sont régis par les lois de la thermodynamique Exemple : Action ou procédé thermodynamique

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011

JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011 JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011 Injection multi-matières BILLION en chiffres Les procédés multi-matières Les solutions multi-injection BILLION La multi-injection 100% électrique Alexandre GIROUD

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP?

Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Chauffage de moule par induction. Quelles améliorations pour l injection des TP? Régulation thermique des outillages Focus Chaud/Froid 04 oct 2012 J. Feigenblum RocTool Une offre globale Brevets & Licences

Plus en détail

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques.

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques. Moule Injection 1. Etude 360 Full plastic concept Assemblage Laboratoire Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques Notre

Plus en détail

FORMATION, ACCOMPAGNEMENT ET PERFORMANCE POUR LA FILIÈRE PLASTURGIE. cfp

FORMATION, ACCOMPAGNEMENT ET PERFORMANCE POUR LA FILIÈRE PLASTURGIE. cfp FORMATION, ACCOMPAGNEMENT ET PERFORMANCE POUR LA FILIÈRE PLASTURGIE cfp I n f o r m a t i o n s : 0 4 7 2 6 8 2 8 2 8 - w w w. p l a s t u r g i e - f o r m a t i o n. c o m cfp le cfp EXPÉRIENCE, INNOVATION,

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF ETUDE D AMELIORATION DE LA DEFORMEE. CREAFORM Mr Edmond J.P Table des matières Objectifs de l étude. Données pour la simulation injection 2.5D de la base plate.

Plus en détail

Table des matières. Page 1 sur 6

Table des matières. Page 1 sur 6 Table des matières 1. PRÉSENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF... 2 1.1. LA MESURE DE TEMPÉRATURE PAR SONDE MÉTALLIQUE... 2 1.1.1. Principe de fonctionnement... 2 1.1.2. Limitations... 3 1.2. MESURE DE TEMPÉRATURE

Plus en détail

J.P. GROSFILLEY, Technology on the Move MAT DAY 19 mars 2015

J.P. GROSFILLEY, Technology on the Move MAT DAY 19 mars 2015 J.P. GROSFILLEY, Technology on the Move MAT DAY 19 mars 2015 1 Sommaire: Présentation société Présentation Grosfilley Les défauts produits liés à la technologie bi matière Les défauts types sur produits

Plus en détail

Optimisation de la thermique par le Conformal Cooling Guillaume Vansteenkiste, chef de projet PEP

Optimisation de la thermique par le Conformal Cooling Guillaume Vansteenkiste, chef de projet PEP Optimisation de la thermique par le Conformal Cooling Guillaume Vansteenkiste, chef de projet PEP Fabrication des outillages d injection CONFORMAL COOLING Problématique: comment maitriser la température

Plus en détail

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie PEP 03 juillet 2012 BU Matériaux BU Matériaux ORGANISATION BU Mtéi Matériaux Laboratoire Développement Matériaux Recherche Formulation Compoundage Expertise

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants

PLATEFORME REGIONALE D INNOVATION CISNA 2.0. Projets industriels-étudiants Projets industriels-étudiants Etude du comportement d un concept de module avant de moto innovant Concept de Jean Bertrand BRUNEAU (JBB) Modèle de 27 pièces Identification des zones contraintes Propositions

Plus en détail

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE 1 10 2 3 4 A. TABLEAU DE COMMANDE CONDUCTEUR 1 - Régulation de confort automatique Un appui sur cette commande, confirmé par l affichage du voyant A/C et de AUTO sur l afficheur, permet de gérer automatiquement

Plus en détail

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer

Promold study. Reduce weight of material with the simulation. Consulting Services. Customer Promold study Consulting Services Customer Reduce weight of material with the simulation By Dr. LUYE jean- François (Imug Presentation) www.promold.fr 1 Goal Reduce cost of material Minimal weight =? Initial

Plus en détail

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Marius MIHALUTA, PPE Auteurs: Jérôme RAYNAL, PPE Aurélien PHILIPPE, PPE

Plus en détail

Manuel DLCX Version 3.00 sept 2014

Manuel DLCX Version 3.00 sept 2014 EURODIEC 6 Rue de la commune de Paris Zone Indusrtielle 77370 NANGIS Manuel DLCX Version 3.00 sept 2014 Contrôleur d effort digital pour presse = Sommaire. Description...3 Les fonctionnalités du contrôleur

Plus en détail

Transmetteurs de pression Rosemount 3051S avec séparateurs électroniques (ERS)

Transmetteurs de pression Rosemount 3051S avec séparateurs électroniques (ERS) Transmetteurs de pression Rosemount 3051S avec séparateurs électroniques (ERS) Atteignez de nouveaux sommets tout en améliorant les performances de votre procédé Une nouvelle réponse à un ancien problème

Plus en détail

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique

Daniel BEJANNIN. Réduire la facture énergétique Daniel BEJANNIN Réduire la facture énergétique Consommations comparées en kwh/kg PIECE TECHNIQUE (Automobile Electro-ménager) PACKAGING Où agir sur une presse hydraulique Où agir sur une presse hydraulique

Plus en détail

CENTOR Star Touch Afficheur portable universel

CENTOR Star Touch Afficheur portable universel Afficheur universel portable Centor Star Touch Un seul afficheur pour tous vos capteurs L afficheur universel Centor Star Touch est la solution idéale si vous avez plusieurs capteurs de force ou de couple

Plus en détail

MCOOL. Ou comment concevoir le système de. régulation thermique d un outillage. d injection sans a priori. Partenaires :

MCOOL. Ou comment concevoir le système de. régulation thermique d un outillage. d injection sans a priori. Partenaires : MCOOL Ou comment concevoir le système de régulation thermique d un outillage d injection sans a priori Partenaires : A.Agazzi, PhD : Chef de projets recherche O.Lourdais : Expert CAO/Fusion laser R.Le

Plus en détail

1) Mesure de température :

1) Mesure de température : PAGE : ) Mesure de température : Elément sensible Les mesureurs de température analogiques transforment la température d un fluide ou d une enceinte en un signal 0/0V, 4-0mA Doigt de gant Fixation Ils

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS V4 Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS : une multitude d applications. Rotronics conçoit des bancs d essai liés au moteur à combustion interne depuis plus de 10

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Principe de la variation de portée d une grue portuaire

Principe de la variation de portée d une grue portuaire 30t La variation de l angle -α- formé par la flèche et l horizontale engendre la variation de portée du crochet de levage. L angle -α- varie de 20 à 80 soit environ 60. La flèche de 30tonnes est mue au

Plus en détail

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE En collaboration avec: Julien Caillet Mohamed Elmtiri, Raphael Salvazet!! Myriam Humbert, Didier Meaux!! Frédéric Gal!! Jean Dominique Lenard 1 Objectifs

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 36039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 36035 Fulda, Allemagne Téléphone : +49 661 6003-0 Télécopieur : +49 661 6003-607 E-Mail : mail@jumo.net

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION MARQUAGE

CATALOGUE FORMATION MARQUAGE CATALOGUE FORMATION MARQUAGE 2015 Sommaire FORMATION «OPERATEUR»... 3 FORMATION «LENS»... 4 FORMATION «LENS PARAMETRES»... 5 FORMATION «LENS SCRIPT»... 6 FORMATION «LASER CAM»... 7 FORMATION «UNITE DE

Plus en détail

Titre. Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr

Titre. Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr Titre Offre Sécurité - 2016 - www.sodifrance-institut.fr SODIFRANCE INSTITUT Sodifrance Institut est spécialisé dans les formations sur les technologies de l information. Grâce aux 850 consultants et ingénieurs

Plus en détail

Simulez l injection des matières plastiques.

Simulez l injection des matières plastiques. Simulez l injection des matières plastiques. Simulation du processus d injection des matières plastiques d un taille-haie électrique. Modélisation avec Inventor. Simulation avec. Rendu avec 3ds Max. Validation

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

Références technico économiques sur les points de vente collectifs. INRA Paris, 24 septembre 2009

Références technico économiques sur les points de vente collectifs. INRA Paris, 24 septembre 2009 Références technico économiques sur les points de vente collectifs INRA Paris, 24 septembre 2009 1. Contexte et objectifs CONTEXTE OBJECTIFS Aucune référence existante sur les PVC Une concurrence accrue

Plus en détail

Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP

Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP Le chaud/froid et la réplication des microstructures Projet Impress Innov Day du 4 octobre 2012, PEP Stéphane DESSORS Chef de Projet - PEP Le projet IMPRESS La plateforme IMPRESS Chauffage par induction:

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC.

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. Twincat PLC Temperature Controller Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. VERSION : 1.0 / JYL DATE : 28 Novembre 2005 1 Installation...4 2 Présentation :...4 3 Schéma fonctionnel :...5 4 Générateur

Plus en détail

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données L enregistreur transmetteur de données compact et autonome Acquisition performante des informations issues des capteurs ou des actionneurs. Jusqu à 1500 informations simultanées... Enregistrements horodatés

Plus en détail

VECTRA/ CALIBRA 4x4. Liste des pannes

VECTRA/ CALIBRA 4x4. Liste des pannes Liste des pannes Remarques générales La transmission intégrale est équipée de l autodiagnostic. Après une détection de panne, la centrale de commande enregistre la panne comme code dommage à deux chiffres.

Plus en détail

L'injection thermoplastique multi-matières un procédé d'avenir!

L'injection thermoplastique multi-matières un procédé d'avenir! L'injection thermoplastique multi-matières un procédé d'avenir! La simulation de l'injection multi-matières, un procédé SIGMASOFT! Denis MERCIER Directeur Technique SIGMA Engineering GmbH Zone Francophone

Plus en détail

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81. Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.05 FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement

Plus en détail

Sécheurs DRYMAX. Dessiccateurs pour granulés plastiques. Technology working for you.

Sécheurs DRYMAX. Dessiccateurs pour granulés plastiques. Technology working for you. Sécheurs DRYAX Dessiccateurs pour granulés plastiques Technology working for you. Sécheur DRYAX Les dessiccateurs de la série DRYAX sont équipés d une cartouche absorbante et fournissent un débit d air

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2

Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2 Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2 1. Connecter la calculatrice au CBL2 et un capteur de mesure CH1 Capteur de tension Interface d acquisition CBL 2 Câble de liaison

Plus en détail

UTILISATION DE LA LC-MS

UTILISATION DE LA LC-MS UTILISATION DE LA LC-MS Preparation de l échantillon 1 mg de produit dans 1 ml de MeOH, CH3CN ou H2O Placez le septum sur le vial, face bleu (PTFE) coté produit, face blanche vers le haut. Précautions

Plus en détail

Contrôle de flacons par vision industrielle

Contrôle de flacons par vision industrielle Contrôle de flacons par vision industrielle Le but du TP est d effectuer le contrôle de flacons après leur remplissage, leur bouchonnage et leur étiquetage. Le développement de cette application de vision

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression

Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression Analyse de contenu «Les défauts de l injection sous pression» - Les défauts : origines et paramètres de réglages susceptibles d y remédier - Unité

Plus en détail

PLASTURGIE. formations de perfectionnement de la. Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Services offerts :

PLASTURGIE. formations de perfectionnement de la. Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Services offerts : formations de perfectionnement de la Centre de technologie minérale et de plasturgie inc. Le CTMP est un Centre collégial de transfert de technologie qui réalise des travaux techniques (analyses de laboratoire,

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Formations et coaching

Formations et coaching Formations et coaching Que vous soyez particulier ou professionnel, STB360 met toutes ses compétences et son expérience à votre service. Vous aborderez de manière simple et didactique tous les aspects

Plus en détail

s o l u t i o n s * * *

s o l u t i o n s * * * Sommaire Qui sommes nous? Notre métier Notre positionnement Une solution complète Notre champ d intervention Notre process Cas clients Nos références Contacts Qui sommes nous? Un éditeur de logiciels spécialisé

Plus en détail

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE Analyse vibratoire expérimentale : outil de surveillance et de diagnostic Dr Roger SERRA ENIVL / LMR 1 Contexte (1/2) Première publication de la charte

Plus en détail

HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION

HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION de 80 à 320 tonnes HERCULE, la modularité et le sur-mesure BILLION La gamme HERCULE répond à tous les besoins des transformateurs en quête de toujours plus de productivité. Synonyme de précision, de flexibilité

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Maîtriser la matière. pour proposer des solutions. thermoformées innovantes

Maîtriser la matière. pour proposer des solutions. thermoformées innovantes Maîtriser la matière pour proposer des solutions thermoformées innovantes Notre maîtrise de la transformation des matières plastiques alliée à notre expertise en usinage de précision nous donne un avantage

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 Jeudi 20 Mars 2014 Shangri-La Hôtel Résultats annuels 2013 Valérie Benvenuto, Directeur Financier Frédéric Sebag, co-président Guy Mamou-Mani, co-président Sommaire 1 2 3 Résultats Financiers Présentation

Plus en détail

Plan II-1. Généralités II-1-1. Définitions et principes II-1-2. Mise en place

Plan II-1. Généralités II-1-1. Définitions et principes II-1-2. Mise en place SPC 1 Plan II-1. Généralités II-1-1. Définitions et principes II-1-2. Mise en place II-2-1. Définitions II-1-2. Capabilité machine et capabilité procédé II-2-3. Ppm 2 II-1. GénéralitG ralités Définitions

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE LES AUTOMATISMES LE TRAITEMENT ANALOGIQUE GJC Lycée L.RASCOL 10,Rue de la République BP 218. 81012 ALBI CEDEX SOMMAIRE BUT LES CAPTEURS LES ACTIONNEURS Commande proportionnelle Commande continue LA CONVERSION

Plus en détail

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 955 www.mibhydro.fr PRESSE DE COMPRESSION S.M.C. coffret éléctrique La fabrication de pièces en composite SMC nécessite

Plus en détail

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique

Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique Solutions de détection innovantes - Mesures de températures et détection de gaz par voie optique PLAN A propos de Kloe Solutions innovantes de détection et de mesures : o Technologie K-FBG : Capteurs tout-optique

Plus en détail

PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY

PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY Plan d'expériences TAGUCHI Nom Prénom Protocole d'expérimentation Date Indice PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY GROUPE D'EXPERIMENTATION Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Fonction Fonction

Plus en détail

MULTI-MATERIAUX Les équipements pour vos productions

MULTI-MATERIAUX Les équipements pour vos productions MAT DAYS 19 Mars 2015 LYON MULTI-MATERIAUX Les équipements pour vos productions Alexandre GIROUD 1 SOMMAIRE Présentation de la société Les différentes configurations de presses multi-matières BILLION Les

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

COPILOT PRO Optimisation de la productivité. Optimisez le réglage de vos machines pour gagner en productivité!

COPILOT PRO Optimisation de la productivité. Optimisez le réglage de vos machines pour gagner en productivité! COPILOT PRO Optimisation de la productivité Optimisez le réglage de vos machines pour gagner en productivité! Vous constatez dans vos ateliers : Des temps de réglage machine importants avec de nombreuses

Plus en détail

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme Les petits déjeuner du Réunion n 7 du Club de Laboratoires Accrédités Cartes de contrôle Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi 21

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Nozzles Control Analysis Fabrication Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Une Technologie de Pulvérisation Avancée Garantit un Contrôle Précis de la

Plus en détail

AIDE A LA THERMOREGULATION

AIDE A LA THERMOREGULATION AIDE A LA THERMOREGULATION THERMOREGULATION MODE MAN AUTO TEMP C O M PAT I B L E C TEMP MODE MAN AUTO SOMMAIRE I INTRODUCTION...3 I.1 LA THERMOREGULATION...3 I.2 UTILITE DE LA THERMOREGULATION...3 I.3

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ

CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ C.1. Prise en mains rapide du logiciel Atelier Théorie Cinétique pour l'enseignant Sauver les deux fichiers Gaz.htm et gaz.jar

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Management QHSE Parcours Animateur QHSE Option Qualité ou Hygiène Sécurité Environnement Mettre en œuvre un Système de Management Intégré performant Déployer et optimiser

Plus en détail

Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception

Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception La qualité d un objet injecté dépend de trois critères : 1. La conception des formes de la pièce. 2. La conception et la qualité

Plus en détail

Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères

Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères SIGMA France Page N 1 Le monde de SIGMA SIGMA est filiale à 100% MAGMA GmbH, Aachen SIGMA Engineering GmbH, Aachen (Siège Social: Ventes, Engineering,

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS. Jeudi 19 mars 2015

MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS. Jeudi 19 mars 2015 MULTIMATERIAUX, INJECTEZ DE LA VALEUR DANS VOS PRODUITS Jeudi 19 mars 2015 Sommaire Présentation de CADFLOW Présentation de la gamme Cadmould 3D-F 1 er cas d étude de simulation plastique/plastique avec

Plus en détail

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile

BARO HR 100. Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR. Version 1.0. nke - Compétition voile BARO HR 100 Référence produit : 90-60-358 NOTICE UTILISATEUR Version 1.0 nke - Compétition voile Z.I. Kerandré Rue Gutenberg 56700 HENNEBONT- FRANCE http://www.nke.fr N indigo 0 892 680 656 : 0,34 /min.

Plus en détail

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012

Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel. Meylan - France Avril 2012 Inventorier, surveiller, localiser vos biens nomades en temps réel Meylan - France Avril 2012 LA SOCIETE FIREFLIES RTLS SAS (*) est une société grenobloise qui conçoit, réalise et installe des solutions

Plus en détail

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A 08/2009 Mod:THERMOS-A Production code: THERMOS A 1. Table des matières 1. Table des matières 2 2. Général 3 3. Fonctions 4 4. Installation et démarrage 5 5. Rincer et remplir le système d eau 6 6. Infusion

Plus en détail

Le Global Process Control pour la surveillance de process à partir de l analyse multivariée de courbes collectées

Le Global Process Control pour la surveillance de process à partir de l analyse multivariée de courbes collectées France En partenariat avec Standards Certification Education & Training Publishing Conferences & Exhibits Le Global Process Control pour la surveillance de process à partir de l analyse multivariée de

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME Valable du 1er octobre au 31 décembre 2015 APPAREILS DE MESURE DE DÉFAULTS DE FORME MESURE DE DÉFAUTS DE FORME DE RÉVOLUTION ROUNDTEST RA-120P Solution «prêt à mesurer»

Plus en détail

V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT. Application. Conception. Caractéristiques. Spécifications.

V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT. Application. Conception. Caractéristiques. Spécifications. V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT Application La vanne de régulation automatique de pression différentielle Kombi V5001P est utilisée pour maintenir l équilibre

Plus en détail

DeltaCal BGI. Débitmètre étalon

DeltaCal BGI. Débitmètre étalon Débitmètre étalon DeltaCal BGI Mesure simultanée du débit volumique, débit normalisé, température et pression Fonctionnement manuel ou automatique, optimisé pour une utilisation sur le terrain Large gamme

Plus en détail

COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE

COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE Les objectifs de formation d'après le référentiel de formation du BTS : Les élevés seront capables d'expliquer les relations qui existe entre l'outillage et le comportement

Plus en détail

Travaux souterrains. M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s

Travaux souterrains. M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s Travaux souterrains M i c r o t u n n e l s, t u n n e l s e t o u v r a g e s a s s o c i é s Problématique Depuis 1971, le service travaux spéciaux (sts) est un acteur majeur dans la réalisation des

Plus en détail

Information technique RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE

Information technique RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE Cette régulation est livrée séparément et est destinée à être montée à l intérieur du rideau d air (à l extérieur pour les AIRAp l installation doit

Plus en détail

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux

WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux WCL1 Régulateur universel Différence, cascade 2 canaux Régulation universel, différence ou cascade Sample time 25 ms Régulation additionnel 2 canaux de régulation séparés Timer avec fonction Start et Stop

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Thierry QUIQUANDON TERREAL 1 TERREAL : Présentation du groupe TERREAL: Fournit des solutions globales pour l enveloppe

Plus en détail

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4 Les capteurs Table des matières 1. Chaine d acquisition et d information...1 2. Définitions...2 3. Type et nature de la sortie...2 4. Capteurs actifs...2 4.1. Effet thermoélectrique...2 4.2. Effet pyroélectrique...2

Plus en détail

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques

Plate-forme d automatisme Modicon Premium 0 Modules d entrées/sorties analogiques + + N N 0 0 0 + + N N 0 0 0 Présentation, description Présentation Les modules d entrées/sorties analogiques de l automate Modicon Premium sont équipés : b Soit d un connecteur contacts (TSX AEY 0/00/0

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée

Atelier 10. Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée Atelier 10 Maximiser ses ventes : L'avantage concurrentiel d'une technologie intégrée > Michel JOIE, Responsable de clientèle, SWISS RE > Laurence PAGNIER, Responsable du service Sélection des Risques,

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail