Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011"

Transcription

1 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du territoire Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste Chercheur au Lepur ULg 1 Plan de l exposé 1. Les constats - Comment évolue la mobilité? - Quelles sont les principales causes? - Liens entre pétrole bon marché et désurbanisation 2. Les défis à court et long terme - Les obligations liées à la lutte contre les GES - Le pic du pétrole 3. Les pistes de solution à moyen-long-terme - Les principes - Leur application (à nos frontières) en milieu rural 2

2 1. Constats : Evolution de la mobilité Déplacements domicile-travail Distance moyenne d un trajet domicile-travail selon le lieu de résidence en 2001 Evolution de cette distance moyenne entre 1991 et Constats : Evolution de la mobilité 4

3 Marche à pied Train Voiture Bus 1. Constats : Evolution de la mobilité (conducteur) 5 1. Constats : Evolution de la mobilité Déplacements scolaires Evolution des trajets de de 5 km en RW : Niveau primaire : Niveau secondaire: 1991 : 79,9 % 2001 : 66,6 % Ecart : - 13,3 % 1991 : 36,9 % 2001 : 31,0 % Ecart : - 5,9 % 6

4 1. Constats : Evolution de la mobilité Evolution des trajets de de 5 km en RW : Niveau primaire : Niveau secondaire: 1991 : 79,9 % 1991 : 36,9 % 2001 : 66,6 % 2001 : 31,0 % Ecart : - 13,3 % Ecart : - 5,9 % 7 1. Constats : Evolution de la mobilité Déplacements scolaires Evolution des trajets de de 5 km en RW : Niveau primaire : Niveau secondaire: 1991 : 79,9 % 1991 : 36,9 % 2001 : 66,6 % 2001 : 31,0 % Ecart : - 13,3 % Ecart : - 5,9 % Choix modaux liés aux déplacements scolaires Niveau primaire : Niveau secondaire: 8

5 1. Constats : Evolution de la mobilité Déplacements scolaires Dépendance généralisée de la voiture au niveau primaire (sauf là où l école est à de m du domicile) Dépendance modérée à la voiture au niveau secondaire (Pour les élèves résidant à proximité : à pied/vélo; Pour les élèves éloignés : offre en TEC/SNCB souvent adaptée aux besoins) 9 1. Constats : Les causes de cette évolution 1. Préalable : Comment se distribue l offre en alternatives à la voiture? 2. Où se localisent les nouveaux développements résidentiels / économiques et sous quelle forme 3. Les liens entre désurbanisation et pétrole bon marché 10

6 Distance à pied à vélo moto Transport voiture voiture organisé par (conducteur) (passager) l employeur train Bus tram inconnu métro total Lien entre Distance de déplacement et choix du mode principal 1. Constats : Les causes de cette évolution 12

7 1. Constats : Les causes de cette évolution Constats : Les causes de cette évolution Les origines de ce phénomène de dépendance à la voiture - Recours croissant à la voiture (surtout au détriment de la marche) - Augmentation des distances Réside principalement dans l évolution de l urbanisation (en termes de forme, de densité et de localisation) Liens étroits entre le mode d urbanisation et les pratiques de mobilité Caractéristiques nouvelles de l urbanisation : - Faible densité (4 façades sur vaste parcelle) - Dispersion - Séparation des fonctions Phénomène Déclenché par l accès à l automobile Permis par les plans de secteur Amplifié à proximité des métropoles par la pression foncière 14

8 1. Constats : Les causes de cette évolution Evolution de la croissance de population entre 2000 et Constats : Les causes de cette évolution Evolution la par des logements 4 façades selon l époque de construction D une diversité des formes : (semi-)mitoyen vs 4 façades à une dominance exclusive de la 4 façades 16

9 1. Constats : Les causes de cette évolution Proximité entre logements et libres services alimentaires - Evolution de la proportion de logements en fonction de la distance au libre-service alimentaire le plus proche Constats : Les causes de cette évolution Proximité entre logements et libres services alimentaires - Evolution de la proportion de logements en fonction de la distance au libre-service alimentaire le plus proche Période Période Disjonction croissante entre commerces et logements dépendance à la voiture + problème d accessibilité pour les non motorisés 18

10 2. Les défis à court et long terme a) Les obligations UE liées à la lutte contre les GES Court terme : horizon 2020 Paquet Energie & Climat 23/1/2008 Objectif pour les secteurs non soumis à l ETS (système des quotas de CO 2 ), soit bâtiment + transports + agriculture et déchets = réduction de 15 % des émissions entre 2005 et 2020 en Belgique Situation actuelle en RW : Les défis à court et long terme a) Les obligations UE liées à la lutte contre les GES Long terme : horizon 2050 (cf. recommandations du GIEC) Feuille de route pour une économie pauvre en carbone (document présenté par la commission en mars 2011, à négocier) 20

11 2. Les défis à court et long terme Détails de la Feuille de route Constats : Les causes de cette évolution 22

12 2. Les défis à court et long terme Contexte qui amplifie l ampleur du défi : La forte croissance démographique retrouvée Prévisions démographiques Pop. en Pop. en Evol. Pop. en Evol Arr. Arlon ,4% ,1% Arr. Bastogne ,6% ,8% Arr. Marche ,6% ,6% Arr. Neufchâteau ,3% ,4% Arr. Virton ,8% ,2% Province du ,1% ,7% Luxembourg Région wallonne ,7% ,6% Constats : Les causes de cette évolution Evolution de la localisation de la population 24

13 1. Constats : Les causes de cette évolution Evolution de la localisation de la population Les défis à court et long terme b) Le pic pétrolier Constats : Augmentation régulière de la demande mondiale de pétrole Réduction en cours de la production de pétrole issus des gisements facile à exploiter Gap entre offre et demande remplie par des gisements de + en + onéreux à exploiter Impact : L augmentation des prix - Elle rend possible l exploitation de nouveaux gisements à coûts élevés - Elle pousse les acteurs à limiter leur consommation 26

14 2. Les défis à court et long terme b) Le pic pétrolier Les impacts de cette hausse de prix sur la société dépendent : - De l importance de la consommation du secteur considéré - De la possibilité de substituer le pétrole à d autres formes d énergie Sur ces 2 aspects, le Transport = défi majeur Les défis à court et long terme b) Le pic pétrolier Impact majeur du pic du pétrole sur les espaces les + dépendants de la voiture Part du revenu communal médian dépensé par les actifs pour leurs déplacements domicile-travail (2001) Part du revenu communal médian dépensé par les actifs pour leurs déplacements domicile-travail (2025) 75 dollars / baril 150 dollars / baril 28

15 3. Les pistes de solution à long terme Nécessité d inverser le phénomène de désurbanisation : Pratiquer une urbanisation ayant comme caractéristiques : -Forte densité - Concentration dans les pôles urbains et les villages principaux - Mixité raisonnée des fonctions Le tout sans réduire la qualité de vie => Nécessité de formes compactes qualitatives au bon endroit Les pistes de solution à long terme Les intentions des régions voisines dans ce domaine : 2 grands principes couvrent l ensemble des intentions visant par la bonne localisation des fonctions à limiter les déplacements auto - Polycentrisme ou concentration déconcentrée but = disposer d une armature hiérarchisée de polarités disposant d une offre en services dimensionnée en fonction de la pop. desservie 3 écueils à éviter : dispersion, monocentrisme et surdimensionnement Pour déplacements exceptionnels : concentration ds pôles régionaux Pour déplacements courants : assurer 1 offre de proximité à 1 max de pop. - Ville des courtes distances et coordination entre urbanisation et offre structurante en TEC Semaine Densité Universitaire et mixité Luxembourgeoise des fonctions de l'environnement compatibles - Libramont

16 3. Les pistes de solution à long terme Document le plus strict = POL 2006 du Limbourg néerlandais Présence d une carte délimitant l espace dévolu à l urbanisation Seules les 8 principales villes de la Province peuvent accueillir d autres développements que les besoins locaux Offre limitée pour la résidence = prix élevés = forte densité tant en ville qu à la campagne 31 Focus sur le Luxembourg

17 Focus sur le Luxembourg Les pistes de solution à long terme Autres documents volontaristes RSV flamand : Localisation conforme au principe de la concentration déconcentrée : - Regrouper 60 % des nouveaux logements dans les pôles urbains - Localiser les 40 autres % prioritairement dans les villages principaux Densité : Normes moyennes préconisées : m² /logement en milieu urbain m²/logement en milieu rural PDAT et IVL Luxembourgeois : Croissance de pop. ds les CDA croissance hors CDA Concentration aux abords des arrêts de chemin de fer + tram Densité Semaine Universitaire forte variable Luxembourgeoise selon le de niveau l'environnement hiérarchique - Libramont (de à 50 log /ha) 34

18 Focus sur le Luxembourg Les pistes de solution à long terme Intentions relatives au Commerce : POL 2006 = document le plus précis mais intentions // dans d autres documents 2 grands principes : - Respect de la hiérarchie urbaine (pôle local offre commerciale de proximité ; pôle régional - offre régionale) - Mettre le bon commerce au bon endroit en vue de limiter l usage de la voiture via 1 forte mixité avec l habitat (cf. Ville des courtes distances) 3 types de commerces : - biens courants : assurer une offre de proximité dans les principaux villages et quartiers urbains - biens semi-courants peu pondéreux : regrouper dans les noyaux commerçants centraux - biens semi-courants pondéreux : acceptés en périphérie, si possible dans un parc commercial 36

19 3. Les pistes de solution à long terme Localisation des commerces: - Transposer en RW les critères allemands / néerlandais : Echelle de la métrique piétonne - achats courants : Localisation le + possible au voisinage de grands volumes de logements relative dispersion (villages, quartier) - achats semi-courants peu pondéreux : Concentration obligatoire dans les noyaux commerçants très accessibles à pied depuis un maximum de logements et en bus - achats semi-courants pondéreux : Localisation périphérique hors des centres commerciaux acceptée mais accessibilité à pied + en bus

20 Les pistes de solution à long terme ZAE (cf. POL 2006 et RSV) : - Concentrer les principales ZAE dans les pôles urbains En milieu rural, limiter les ZAE pour les besoins locaux - Mettre la bonne entreprise au bon endroit (Politique ABC) et veiller à une bonne accessibilité en TEC des ZAE (limiter distance centre-ville-zae et quartiers d habitat-zae pour les entreprises générant peu de nuisances) - Souhait de densifier les ZAE existants aux Pays-Bas via leur restructu-ration et, dans les autres territoires, politique de réhabilitation des friches Bureau : - Localisation dans des lieux centraux bénéficiant d une bonne desserte en TEC (cf. Politique ABC aux Pays-Bas et à BXL, projets Belval, Kirchberg et Cessange au G-D Lux.) - Normes de parking variables en fonction de l accessibilité en TEC (cf. Semaine PRD Universitaire BXL) Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont

21 3. Les pistes de solution à long terme Difficultés à assurer sur le terrain conformité entre actes et intentions (cf. Evaluation mise en œuvre de l IVL en 2008 au Lux.) : Constat général d un manque d application de la logique du polycentrisme et de la ville des courtes distances entre 2002 et 2007 car : - Mise en œuvre lente des disponibilités foncières au bon endroit - Poursuite de la dispersion en des lieux peu denses dépendants de l auto Sources du problème : - Absence d outil de politique foncière adéquat - Manque d appropriation des intentions par les autorités locales (concertation verticale top-down et bottom-up) - Manque de transversalité (concertation horizontale entre l AT et autres politiques sectorielles) - Concurrence transfrontalière / transcommulale (abandon des principes) 41 Croisement entre le rayon de 700 m autour des libres-services alimentaires de + de 400 m² et les zones d habitat dans la Région urbaine d Aix-la-Chapelle 42

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe

Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports. Luc Adolphe Energie et morphologie : vers la perdurabilité de la forme urbaine? Généralités et transports Luc Adolphe RÉDUCTION DES BESOINS ÉNERGÉTIQUES DANS LES TRANSPORTS. Contexte : Densité, Mobilité Réduire

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Conseil Scientifique AIGPPAU Luzarches 09/09/10 Mobilité métropolitaine Objectifs : Accessible Equitable Equilibré Durable

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr

PLAN DE DÉPLACEMENTS. Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011. www.univ-bpclermont.fr PLAN DE DÉPLACEMENTS Synthèse > Résultats de l enquête des personnels 2011 www.univ-bpclermont.fr Objectif de l enquête Mieux connaître la mobilité des personnels dans leurs trajets domicile - travail,

Plus en détail

«BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE?

«BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE? «BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE? Véronique Boniver, Delphine Daxhelet et Jean-Marc Lambotte Véronique Boniver, Delphine

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS OBJECTIF POLITIQUE I

CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS OBJECTIF POLITIQUE I CHAPITRE II LES TRANSPORTS ET LES TELECOMMUNICATIONS DEVELOPPER UNE INFRASTRUCTURE ET UNE ORGANISA- TION DES TRANSPORTS QUI REDUISENT LES NUISANCES ECOLOGIQUES, GARANTISSENT UNE ACCESSIBILITE EQUITABLE

Plus en détail

Mobilité : Santorin. Présentation : SUPLIS Erich, attaché. DO211 Direction de la Planification de la Mobilité. Activités au sein de la direction :

Mobilité : Santorin. Présentation : SUPLIS Erich, attaché. DO211 Direction de la Planification de la Mobilité. Activités au sein de la direction : Mobilité : Santorin 1 Présentation : SUPLIS Erich, attaché DO211 Direction de la Planification de la Mobilité Activités au sein de la direction : La mobilité sur la Province du Luxembourg (PCM, PiCM, PDS)

Plus en détail

Mobilité durable, développement rural et cohésion territoriale

Mobilité durable, développement rural et cohésion territoriale Mobilité durable, développement rural et cohésion territoriale «Des territoires ruraux, pôles de développement, contributifs à la Stratégie 2020 Rurality-Environment-Development International association

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales : Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire SCoT de la CUA 53 Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales: Quelles difficultés surmonter?

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE MOBILITE DURABLE EN MILIEU RURAL Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin OBJECTIF PLAN CLIMAT Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre Se déplacer

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Le plan sectoriel logement PSL Sommaire Considérations générales Le PSL, ses éléments réglementaires et la mise en conformité des PAG 3 Considérations

Plus en détail

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée Par Benoît Minet et Florence De Brant Responsable et Conseillère auprès de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Formation continue des CeM. 26 avril 2012

Formation continue des CeM. 26 avril 2012 Formation continue des CeM 26 avril 2012 Déplacements domicile-travail et gestion de la mobilité au sein de l entreprise DETRAIT Emilien Direction de la Planification de la mobilité 1 Formation continue

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs

Questionnaire d enquête. 1. Identification de l unité d établissement et répartition globale des travailleurs Questionnaire d enquête Envoyé après avis du conseil d entreprise (cocher uniquement l organe adéquat) du comité de concertation de la représentation syndicale I ou communication aux II donné le repris

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Partie 1 : Caractérisation générale de l entrepreneur et de son entreprise

Partie 1 : Caractérisation générale de l entrepreneur et de son entreprise Commune : Nom de l enquêteur : Nom de l entreprise : Date : Secteur d activité : Dans le cadre d une convention Région wallonne, nous avons été chargés d identifier des pistes d intervention concrètes

Plus en détail

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif La qualité des Parcs d activités ème du 21 siècle Contribution du Conseil de développement de Lille métropole Contribution adoptée en séance plénière le 14 décembre 2011 1 Lille Métropole élabore une Charte

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES L EXEMPLE DE LA VILLE DE FRIBOURG ET DU QUARTIER VAUBAN EN ALLEMAGNE Responsables de 40 % des émissions de CO 2,, les transports routiers ont un impact non négligeable sur le réchauffement planétaire,

Plus en détail

Les outils de diagnostic mobilité du SPW

Les outils de diagnostic mobilité du SPW Salon MOBIL IDEES Centre d économie sociale de Huy 30 mai 2013 Les outils de diagnostic mobilité du SPW DETRAIT Emilien SUPLIS Erich Direction de la Planification de la mobilité 1 Salon MOBIL IDEES Centre

Plus en détail

«Mobilités dans l aire urbaine de Niort 2035» Exercice de Prospective Exploratoire Brainstorming prospectif J1 : jeudi 21 juin 2012

«Mobilités dans l aire urbaine de Niort 2035» Exercice de Prospective Exploratoire Brainstorming prospectif J1 : jeudi 21 juin 2012 «Mobilités dans l aire urbaine de Niort 2035» Exercice de Prospective Exploratoire Brainstorming prospectif J1 : jeudi 21 juin 2012 Nous nous projetons à l horizon 2035 (+ 20 ans). Dans les différents

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER Orientations d'aménagement et de Programmation Rapport Agence Urbanités- agence DSM 1 Préambule Dans le cadre de la révision générale du PLU

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Les pratiques intermodales en Suisse

Les pratiques intermodales en Suisse Les pratiques intermodales en Suisse Les chiffres-clés issus du Microrecensement Mobilité et Transports Sébastien Munafò EPFL TraCE LaSUR Strasbourg, le 19 novembre 2014 Plan 1. Introduction > Le Microrecensement

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

EXPRESSO MOBILITÉ LISTE UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? CP 218 MARS 2008 N 14

EXPRESSO MOBILITÉ LISTE UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? CP 218 MARS 2008 N 14 EXPRESSO CP 218 MARS 2008 N 14 LISTE MOBILITÉ UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? EDITO * Les chiffres utilisés dans cette brochure sont issus du Diagnostique triennal pour le chemin du travail. Ce questionnaire

Plus en détail

Politique d aménagement du territoire pour le 21 e siècle. de force

Politique d aménagement du territoire pour le 21 e siècle. de force Politique d aménagement du territoire pour le 21 e siècle Lignes de force Politique d aménagement du territoire pour le 21 e siècle Lignes de force Sommaire AVANT-PROPOS.... 6 I. les défis du 21 e siècle

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H.,

Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier. par Louis Drouin, M.D., M.P.H., Impacts du transport sur la santé: de la métropole jusqu au quartier Direction de santé publique par Louis Drouin, M.D., M.P.H., responsable, secteur Environnement urbain et santé (avec la collaboration

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

ÉVALUATION DES PLANS DE MOBILITE D ENTREPRISE VILLE DE BULLE

ÉVALUATION DES PLANS DE MOBILITE D ENTREPRISE VILLE DE BULLE ÉVALUATION DES PLANS DE MOBILITE D ENTREPRISE VILLE DE BULLE CAHIER DES CHARGES Évaluation des plans de mobilité Ville de Bulle Page 1 sur 7 Contexte et réglementation communale Dans le cadre de sa politique

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Enquête globale transport. Motorisation et usage de la voiture en Île-de-France

Enquête globale transport. Motorisation et usage de la voiture en Île-de-France Enquête globale transport Motorisation et usage de la voiture en Île-de-France octobre 2013 Méthodologie de l enquête globale transport 2010 Comme les précédentes enquêtes globales transport (EGT) de 1976,

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

La Place du Vélo dans les PDE. Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité

La Place du Vélo dans les PDE. Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité La Place du Vélo dans les PDE Atelier n 1 Prénom et Nom Sarah MARQUET/Sébastien BOURCIER Organisme ADEME - Département Transport Mobilité Trame Cadrage environnemental Le PDE en quelques mots Évaluation

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

Les fra is de dépla c ement

Les fra is de dépla c ement Les fra is de dépla c ement Février 2015 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. n 14

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. n 14 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Études & documents n 14 Décembre 2009 ÉNERGI-CLIMAT Localisation des ménages et usage de l automobile : résultats comparés de plusieurs enquêtes et apport

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

The Land Management Workshops and the Belgian Cadastre Les Ateliers du Territoire et le Cadastre Belge

The Land Management Workshops and the Belgian Cadastre Les Ateliers du Territoire et le Cadastre Belge Marc VANDERSCHUEREN, Belgium Key words: accès à la propriété, logement abordable, planification du foncier, cadastre, géoinformation SUMMARY - RESUME Organisés de mai à octobre 2011, en Région wallonne

Plus en détail

!"##$%&'(")$%$(%)"##$%*%)")+$%!"#$%#&'"()*(+"*),(-().$"/0'"(1(23453( Les péages urbains

!##$%&'()$%$(%)##$%*%))+$%!#$%#&'()*(+*),(-().$/0'(1(23453( Les péages urbains !"##$%&")$%$%)"##$%*%)")+$%!"#$%#&")*+"*),-).$"/0"123453 67 8.9/0*:"; *#" ="/,D" =.,%)" ),&" @:9 /,>" "# /%*B"/"#&CE :"

Plus en détail

Comment ferons-nous demain?

Comment ferons-nous demain? (La place) de la voiture dans notre ville Plus de voitures moins de places Comment ferons-nous demain? (Exprimez) vos idées! Rendez-vous à la CUS, dans votre mairie de quartier et sur www.strasbourg.fr

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

WORKING PAPER COLLECTION : DÉVELOPPEMENT DURABLE TERRITORIAL

WORKING PAPER COLLECTION : DÉVELOPPEMENT DURABLE TERRITORIAL THINK TANK EUROPÉEN POUR LA SOLIDARITÉ WORKING PAPER COLLECTION : DÉVELOPPEMENT DURABLE TERRITORIAL BOUGEONS EN VILLE, MAIS BOUGEONS MIEUX! CÉCILE MARQUETTE, MAI 2006 Think Tank Européen Pour la Solidarité

Plus en détail

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage

COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS Compilation de statistiques et résultats de sondage Vision Durable COMPORTEMENTS DES QUÉBÉCOIS EN MATIÈRE DE TRANSPORTS de statistiques et résultats de sondage Dernière révision : Mars 2010 TABLE DES MATIÈRES Parc automobile du... 1 Distance pacourue pour

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

EMD Lyon. Enquête Travail. Florent BOURLET Charlotte DURUISSEAU Dylan FEITH Mikael LAUTRET-STAUB. Page 1 sur 35

EMD Lyon. Enquête Travail. Florent BOURLET Charlotte DURUISSEAU Dylan FEITH Mikael LAUTRET-STAUB. Page 1 sur 35 EMD Lyon Enquête Travail Florent BOURLET Charlotte DURUISSEAU Dylan FEITH Mikael LAUTRET-STAUB Page 1 sur 35 Table des matières Introduction... 3 I) Analyses préliminaires des données... 4 1) Cartographie

Plus en détail

Evaluation. les ateliers. Quels constats? Quels enseignements sur les déplacements et le développement urbain? des Transports en Commun en Site Propre

Evaluation. les ateliers. Quels constats? Quels enseignements sur les déplacements et le développement urbain? des Transports en Commun en Site Propre les ateliers Observatoire partenarial des déplacements atelier du 30 novembre 2012 Evaluation des Transports en Commun en Site Propre Quels constats? Quels enseignements sur les déplacements et le développement

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-LI-02a «AN

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages

Communiqué de presse. Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages Communiqué de presse Le moteur à explosion traditionnel continue à récolter tous les suffrages La voiture électrique demande une stratégie à long terme et le soutien des pouvoirs publics Les fausses idées

Plus en détail