Catalogue des matériaux de voirie et d espaces publics

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue des matériaux de voirie et d espaces publics"

Transcription

1 2003 Catalogue des matériaux de voirie et d espaces publics

2 S O M M A I R E Pages Préambule Présentation L'utilisation courante des matériaux dans la métropole lilloise Quelques principes de conception Les critères de choix des matériaux Fiches matériaux Les matériaux modulaires Les pierres naturelles Le calcaire Le granit Le grès Le marbre Le porphyre Le quartzite Les pavés en terre cuite Les pavés et dalles en béton Le bois d extérieur Les modules engazonnés Les matériaux non modulaires L asphalte Les enrobés en milieu urbain Le béton desactivé Le sable stabilisé Les résines Les éléments spécifiques Les bordures et caniveaux Les équipements de confort et de sécurité Fiches techniques Le recyclage des matériaux Le coût des matériaux Dimensions des modules Aspects et traitements de surfaces Appareillages Annexes Recueil des principales normes et des documents de référence Glossaire

3 PRÉAMBULE ESTHÉTIQUE, DURABILITÉ, CONVIVIALITÉ L a qualité des espaces publics est au cœur des ambitions de développement et d amélioration du cadre de vie de la métropole lilloise. Pour les concepteurs et pour les gestionnaires du domaine public, le choix des matériaux constitue une étape stratégique dans l élaboration des projets. Afin d éclairer et d encadrer ces choix, Lille Métropole Communauté Urbaine a décidé de se doter d un nouveau catalogue de matériaux de voirie et d espaces publics. Trois idées-forces ont prévalu au cours de l élaboration de ce document : L esthétique urbaine doit être un fil conducteur dans la conception des projets d espaces publics métropolitains, sans tomber dans des excès décoratifs. Les matériaux sont choisis pour assurer une parfaite intégration du projet dans son environnement urbain immédiat (couleurs, texture, provenance). Toutefois, le respect du contexte historique et régional ne peut conduire à refuser les innovations issues d apports extérieurs. C est d ailleurs une constante de notre histoire ; Le développement durable s impose comme le socle des ambitions qualitatives de la métropole. Il s agit d éviter les effets de mode, de prendre en compte le coût et la disponibilité des matériaux sur le long terme, de favoriser les produits issus du recyclage ou du démontage des chantiers. De fait, ce catalogue de matériaux annonce une évolution dans la politique d approvisionnement en matériaux par la Communauté Urbaine ; La convivialité est une valeur fondatrice de notre métropole. Elle se traduit lors des aménagements par des objectifs de confort des usagers, de sécurité pour tous et de réduction des nuisances affichés par le Plan de Déplacements Urbains. Afin de préciser les usages, des équipements spécifiques peuvent être mis en œuvre pour les véhicules, les piétons, les cyclistes, les personnes à mobilité réduite mais dans un souci permanent de préservation de la cohérence globale du fonctionnement des espaces. Il convient d effectuer collectivement un choix judicieux des matériaux de voirie et d espaces publics. Cette nouvelle version du catalogue est un outil de dialogue, qui s est donné pour stratégie de convaincre plutôt que d imposer. 5

4 PRÉSENTATION C omment concilier les ambitions des concepteurs avec les préoccupations légitimes des gestionnaires du domaine public pour la prescription des matériaux et des revêtements? Des entretiens et des réunions d échange menés sur ce thème par l équipe de rédaction ont permis de dégager des principes de base essentiels. Au terme d une réflexion collective, une conviction s est imposée : le choix du ou des matériaux est une étape stratégique dans l élaboration du projet, à envisager le plus en amont possible. Il doit être un moment de dialogue et d écoute, sans a priori en faveur ou à l encontre d un matériau. La qualité du choix réside dans son adéquation avec les attentes identifiées par le maître d ouvrage. Le précédent catalogue de matériaux modulaires avait été élaboré en Son actualisation devenait nécessaire compte tenu de l évolution de la gamme des matériaux et des objectifs attendus. Ce document constituait une première étape et un acquis pour l équipe de rédaction. Le présent catalogue de matériaux de voirie et d espaces publics intègre toutes les familles de matériaux : des revêtements les plus courants (enrobés, béton.) aux matériaux utilisés de façon occasionnelle (les résines, le bois, les sables stabilisés ). Des principes généraux d utilisation sont également développés à l occasion de la révision du catalogue : En raison de son pouvoir d évocation du passé, la pierre naturelle apporte de la noblesse et de la pérennité aux aménagements. Plus coûteuse, elle doit être utilisée de façon ciblée, pour marquer des limites (bordures, frises, trames, emmarchements ) ou pour enrichir un projet ; Dans leur ensemble, les matériaux modulaires (pierres naturelles, modules de béton ou de terres cuites) sont particulièrement adaptés aux espaces piétonniers ou peu circulés. Démontables en cas d interventions ultérieures (tranchées), leur mise en œuvre nécessite de respecter des règles rigoureuses de dimensionnement et de pose ; Les revêtements courants (enrobés, asphalte, béton coulé etc.) sont moins coûteux et faciles à mettre en œuvre. Utilisés en chaussée, ils offrent un confort pour les usagers et les riverains (adhérence, réduction des bruits de roulement ). Toutefois, les raccords après intervention ultérieure sont souvent inesthétiques (effet de rustine ) ; Le bois, les résines, les sables stabilisés sont d usage plus limité. Ils répondent à des objectifs ou des contextes spécifiques. Plusieurs rubriques et fiches thématiques reprennent ces principes tout au long du catalogue. Une sélection de photos des matériaux et des projets de référence viennent illustrer les propos. N oubliez pas que ce document doit être un outil de dialogue et de choix, accessible au plus grand nombre. Alors, n hésitez pas à l utiliser et à l enrichir! L équipe de rédaction 7

5 L UTILISATION COURANTE DES MATERIAUX DANS LA METROPOLE LILLOISE Le grès, matériau historique des sols et soubassements dans le Vieux Lille S ans que l on en ait toujours conscience, les matériaux de sol participent souvent à l image d une ville, au même titre que son architecture ou ses monuments : l asphalte noir des trottoirs parisiens, la brique des quais d Amsterdam, les mosaïques de petits pavés de calcaires noirs et blancs au Portugal La métropole lilloise n est pas associée à un matériau particulier : ce qui frappe le promeneur averti, c est au contraire la grande diversité et la richesse des matériaux employés. Celle-ci s explique en partie par des raisons géographiques et historiques. Dénuée de matériaux propres à être utilisés en chaussée, Lille a toujours dû se fournir à l extérieur. Or, la ville se trouve au carrefour de régions d influences culturelles et de ressources géologiques variées : grès de l Artois, pierre de Soignies, calcaire du Boulonnais, brique du Nord Cette diversité historique est renforcée, aujourd hui, par le mode d'aménagement de l espace public : multiplicité de la commande dans les communes qui composent la métropole, créativité des concepteurs, concurrence des fournisseurs, mais aussi, intérêt permanent pour l innovation et la recherche de nouvelles solutions adaptées à l évolution de l utilisation de l espace public, comme la piétonnisation et le partage de la rue Le grès apparaît aujourd hui comme le matériau traditionnel du Lille ancien. Si l'on trouve du grès dans l Artois, il est impossible de donner une origine unique au "pavé du Nord", car de très nombreux grès ont été utilisés (pavé d Attre, grès d Yvoir ). Pierre dure, on la retrouve dans les soubassements et les encadrements de portes et fenêtres des constructions du Moyen-Age jusqu au milieu du XIX ème siècle. Plusieurs rues ont conservé leur pavage sous une couche de bitume. Aujourd hui, le grès est réintroduit sous sa forme traditionnelle (pavé 15 x 15 ), en particulier dans le secteur sauvegardé du Vieux Lille, où l on retrouve ainsi une continuité de matériaux entre le soubassement des constructions et le sol. L épuisement des carrières les plus proches entraîne des difficultés d approvisionnement, encourageant le recyclage des pavés anciens ou le recours à des grès d origines variées, voire lointaines (Asie ), comme pour le pavage du parvis de Notre-Dame de la Treille à Lille. Le calcaire, et principalement la pierre bleue, extraite en Belgique, est également un matériau traditionnel. Cette pierre est déjà largement utilisée dans les constructions depuis le Moyen- Age, en Belgique et dans le nord de la France. A Lille, les pierres tombales, les escaliers, margelles et emmarchements sont alors souvent réalisés dans de grands blocs de pierre bleue Couramment utilisée comme matériau de sol en Belgique, on la trouve à l intérieur du cloître de la Vieille Bourse à Lille, exemple typique de l architecture baroque flamande du XVII ème siècle. 8

6 et Roubaix (granit de Bretagne et du Sidobre), ou en pavage dans les secteurs anciens, associant alors des pavés de différentes provenances et couleurs. Il est tout à fait adapté à l utilisation en bordure, associé à des matériaux de remplissage plus courants (granit rose de la Clarté en association avec des pavés en béton sur le boulevard Hoover ou la rue Gambetta à Lille ). Pierre bleue dans la cour de la Vieille Bourse à Lille. A partir du milieu du XIX ème, la pierre bleue remplace le grès dans le soubassement et certains encadrements de maisons et édifices publics. Son utilisation comme revêtement de sol reste plus limitée qu en Belgique : matériau noble, on le retrouve principalement dans des espaces couverts, en pourtour ou parvis de bâtiments (salle Bernard Jeu à Roubaix, Parvis de la Banque Scalbert Dupont à Euralille), en calepinage (souvent associé avec du porphyre), en bordure (rue de l Hermitage à Roubaix), ou en emmarchements (place de la République à Lezennes). Le granit, sans être un matériau régional, est pourtant présent depuis longtemps dans la Métropole. La ville de Lille possédait sa propre carrière à Maupertus (Normandie), dont étaient extraites les lourdes bordures de granit des trottoirs. Matériau noble et durable, le granit est aujourd hui très utilisé pour les espaces centraux. On le trouve en particulier sur les grandes places de Lille Si la brique en terre cuite est un matériau de construction depuis le XVII ème siècle, elle n est pas, comme aux Pays- Bas, un matériau traditionnel de revêtement de sol. Elle s adapte cependant bien, dans certains contextes, à l environnement urbain. Principalement produite en Hollande, en Allemagne ou en Angleterre, son utilisation dans les aménagements d espaces publics s est surtout répandue au cours des 20 dernières années. Granit de Bretagne sur la place du Théatre à Lille Aménagement de zone 30 en brique, rue des Patriotes à Leers 9

7 Porphyre posé en queue de paon à Wattignies Le porphyre est également un matériau d importation récente (Italie). Comme pour la brique, son introduction s explique en partie par le développement de la politique commerciale de ses producteurs. Utilisé le plus couramment sous forme de pavés mosaïques posés en queue de paon, il s est révélé, de par ses qualités intrinsèques et sa teinte proche de celle de la brique du Nord, adapté au contexte des voies piétonnes. Souvent associé au porphyre, le marbre est utilisé de manière très ponctuelle, en calepinage ou en marquage au sol. Il demeure cependant un matériau fragile et coûteux. Les pavés et dalles en bétons sont aussi nombreux que variés. Économiques et résistants, ils sont utilisés dans les aménagements courants (pavés béton rouge ou gris en trottoirs ). Le processus de fabrication permet une variété presque infinie d aspect : teintes, formes, tailles, impressions Leur production a ainsi largement créé ou accompagné de véritables " modes " : dalles imprimées dans les années 70 (rue Nationale à Lille), pavés autobloquants dans les années 80 Aujourd hui, l intérêt croissant pour le patrimoine encourage le développement de produits à l aspect "authentique" (pavé béton vieilli ou avec parement pierre naturelle ). L enrobé, à la fois économique et confortable, est le matériau le plus couramment utilisé en chaussée. La mise en œuvre du Plan de Déplacements Urbains, encourageant une recherche de qualité et une nouvelle répartition des usages de l espace public, favorise un nouvel aménagement de la chaussée. Les matériaux modulaires ne sont pas toujours adaptés aux secteurs circulés, d où le développement récent d enrobés colorés, imprimés, scintillants ou avec incrustations de pierres naturelles, dans le but de concilier confort, esthétique et durabilité. Dalles de béton sur la place du Général De Gaulle à la Chapelle d Armentières 10

8 L apparition des résines relève de la même logique. Ces produits peuvent offrir une grande diversité d aspect, allant de l imitation des matériaux modulaires connus, à des designs très contemporains, voire futuristes. L'asphalte était encore, il y a une trentaine d'années, un matériau couramment utilisé pour les trottoirs. Sa disparition progressive s'explique en partie par le manque d offre au niveau régional. Les améliorations techniques, qui facilitent sa mise en œuvre et améliorent sa tenue dans le temps, devraient permettre un regain d intérêt pour ce matériau que l'on commence à retrouver dans certains des aménagements (boulevard Carnot à Lille). Revêtement de chaussée en résine rue de Seclin à Vendeville 11

9 QUELQUES PRINCIPES DE CONCEPTION Des matériaux adaptés à leur contexte architectural Les matériaux soulignent la vocation du lieu Armentières - Place Jules Guesdes Lille - Rue Gambetta Lille - Place aux Oignons Marquette - Place du Général De Gaulle 12

10 QUELQUES PRINCIPES DE CONCEPTION Choisir un matériau adapté à son utilisation Roubaix - Place de la Liberté Lille - Rue de Canonniers Sobriété du dessin et des couleurs pour mettre en valeur l architecture Harmonie des couleurs Effets de surface Houplin Ancoisne - Place de la Mairie Armentières - Place Jules Guesdes 13

11 QUELQUES PRINCIPES DE CONCEPTION Le calepinage s inscrit dans la géométrie du lieu ou structure un espace ouvert Lille - Boulevard Carnot Roubaix - Grand Place Capinghem - Abords de la Mairie, rue Poincaré Limites et zones de découpe 14

12 QUELQUES PRINCIPES DE CONCEPTION Les élévations Un traitement privilégié des limites Les éléments techniques intégrés dans le calepinage Lille - Place Auguste Laurent Roubaix - Rue de l Ermitage Erquinghem-Lys - Parvis de la Mairie Seclin - La Mouchonnière, rue Diderot Noyelles-les-Seclin - Grand Place 15

13 L CRITERES DE CHOIX DES MATERIAUX e choix du matériau de revêtement dans un aménagement d'espace public doit être pris en amont dans la conception du projet. Il doit faire l'objet de discussions entre le maître d ouvrage, le concepteur, le maître d œuvre et le gestionnaire pour déterminer, par exemple : Sa nature (pierre naturelle, béton modulaire, enrobé...), Ses dimensions et ses aspects, La technique de pose, L'appareillage et le calepinage (pour les matériaux modulaires). Les critères de sélection reposent sur l'adéquation des caractéristiques du matériau aux contraintes de conception, de réalisation, d'usage et d entretien de l'ouvrage tout en restant compatible avec les objectifs de coût. Adéquation du matériau Caractéristiques physiques et mécaniques : gélivité, résistance à la compression, à la flexion... Résistance aux altérations : porosité, résistance à l'usure... Conditions de sécurité et de confort : adhérence, planéité, lisibilité, nuisances acoustiques... Contraintes d'usage, de conception et de réalisation Usage de l'espace : voie ou place piétonne, trottoir, chaussée, stationnement... Environnement : contraintes esthétiques (couleur, aspect...), contraintes architecturales (dimensions...), contraintes climatiques... Budget de l'opération Contraintes de chantier : normes et réglementations, délais d'approvisionnement, phasage, quantités nécessaires... Contraintes de gestion Vieillissement. Mode de nettoiement. Nature et encombrement du sous-sol. Manifestations occasionnelles. Réparabilité. Recyclage. 16

14 1 Fiches matériaux Les matériaux modulaires Les matériaux non modulaires Les matériaux spécifiques 17

15 Les matériaux modulaires 19

16 LES MATÉRIAUX MODULAIRES LE CALCAIRE Dénomination Précautions d emploi Dalles de pierre bleue du Hainaut Dalles de pierre bleue du Hainaut Dalles de pierre bleue du Hainaut bouchardée Pierre bleue du Hainaut (format particulier) Dalles de calcaire du Boulonnais Roche sédimentaire plus ou moins dure composée de plus de 75% de carbonate de calcium. Il existe une grande diversité de calcaires. Aspect et formats Couleur Teintes claires en général (beige, jaune) ou gris-bleu ou noir. Aspect Varie en fonction de la roche. Se patine avec le temps. Format Pavés et dalles. Intérêt / utilisation privilégiée Pierre facile à travailler. Peut être utilisée en surface étendue, mais de préférence en accompagnement (calepinage, délimitation, emmarchement...). Pierre bleue du Hainaut : matériau caractéristique et traditionnel de la région. Adapté au contexte bâti traditionnel. Les autres pierres calcaires sont localement moins utilisées. Eléments particuliers réalisables à la demande. S'assurer que les caractéristiques de la pierre permettent son utilisation pour les aménagements de sol extérieurs (résistance au gel). Traitement de surface indispensable pour améliorer l'adhérence. L adhérence diminue avec la patine. Les pierres de teinte claire sont sensibles aux salissures. Conditions d approvisionnement Vérifier les quantités disponibles et les délais d'approvisionnement. En cas de réapprovisionnement, s assurer de la concordance avec le produit en place. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 110 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LILLE - Parvis de Rotterdam 2 - LILLE - Parvis de Croix, pierre de Lunel associée à des pavés de granit 3 - ROUBAIX - Rue de l Ermitage, bordures en pierre bleue associées à des dalles de béton en trottoir 4 - LEZENNES - Place de la République, emmarchements 5 - NOYELLES-LEZ-SECLIN - Parvis de la Mairie, dalles de pierre bleue associées à du porphyre 20

17

18 LES MATÉRIAUX MODULAIRES LE GRANIT Granit breton Granit du Tarn Granit rose de la Clarté Dénomination Roche éruptive composée en majorité de grains de quartz, de feldspath et de mica. Aspect et formats Couleur Gamme étendue selon la provenance : gris, bleu, rose, blanc, jaune ou rouge. Aspect Dépend de la taille des grains et du traitement de surface. Format Pavés mosaïques, pavés d'échantillon, pavés-dalles. Intérêt / utilisation privilégiée Dureté et pérennité. Utilisation courante dans les opérations de prestige, en alternative au grès traditionnel. Supporte bien le trafic. Possibilités de réemploi. Adapté aux conditions climatiques régionales. Eléments particuliers réalisables à la demande. Précautions d emploi Eviter les surfaces polies. Conditions d approvisionnement Provenances courantes : France (Bretagne, Tarn, Vosges...), Portugal, Asie (marché en développement). Vérifier les quantités disponibles et les délais d'approvisionnement. Pour un réapprovisionnement, s assurer de la concordance avec le produit en place. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 135 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LILLE - Place du Théâtre 2 - BONDUES - Place de la Mairie 3 - ROUBAIX - Place de la Liberté 4 - ROUBAIX - Grand Place 5 - ROUBAIX - Parvis de l Eurotéléport 22

19

20 LES MATÉ RIAUX MODULAIRES LE GRÈS Grès d Yvoir Grès d Inde Grès d Yvoir Pavés mosaïque en grès d Yvoir Pavés d Attre Dénomination Roche sédimentaire formée de grains de quartz liés par un ciment qui peut être siliceux, calcaire ou argileux. Aspect et formats Couleur Variable en fonction de la provenance et de la veine : beige (pavé d'artois ou d'yvoir), jaune, brun ou gris-bleu (pavé d'attre). Aspect Texture homogène. Granulométrie fine et effet de patine. Format Pavés uniquement. Intérêt / utilisation privilégiée Matériau traditionnel de la région (grès d'artois, d'attre...), adapté aux quartiers historiques. En priorité dans les quartiers anciens. Utilisation de préférence en trottoir. En continuité de rues déjà en grès. Précautions d emploi Attention particulière à porter à la pose. Pavés de réemploi irréguliers et inconfortables. Nécessité de récupérer les pavés en place pour une réutilisation ultérieure. Mélanger les palettes pour atténuer les différences de ton. Conditions d approvisionnement Carrières traditionnelles (française et belge) peu ou plus exploitées, il est nécessaire d'utiliser des pavés de réemploi ou d'importer (d'inde, de Chine...). Pour les matériaux d'importation, s'assurer des délais de livraison et de la continuité de la provenance en cas de réapprovisonnement. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 130 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LILLE - Parvis de la Treille, grès d Inde 2 - LEZENNES - Parvis de la Mairie 3 - VERLINGHEM - Parvis de l église Saint Christophe 4 - LILLE - Rue Voltaire 24

21

22 LES MATÉ RIAUX MODULAIRES LE MARBRE Marbre blanc de Carrare Marbre blanc de Carrare Dénomination Roche métamorphique de structure cristalline provenant d anciens calcaires ou de dolomies. Aspect et formats Couleur grande variété de couleurs dues aux oxydes et impuretés. Aspect le plus souvent lisse (scié) et brillant. Possibilité de traitement de surface. Format pavés mosaïques, pavés rectangulaires ou dalles. Intérêt / utilisation privilégiée Essentiellement le pavé mosaïque de marbre blanc. Matériau clair et lumineux. Utilisation ponctuelle (marquage) ou en calepinage. Précautions d emploi Meilleure tenue en zone non circulée. Eviter l utilisation en grandes surfaces extérieures. Conditions d approvisionnement Provenances courantes : blanc de Carrare (Italie), Boulonnais, Pyrénées, Provence. Vérifier les quantités disponibles et les délais d'approvisionnement. Pour un réapprovisionnement, s assurer de la continuité des tons. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 150 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LINSELLES - Place de la République 2 - RONCQ - Parvis de l église Saint Roch 3 - WATTIGNIES - Mosaïque sur le Parvis de l église Saint Lambert 4 - TOURCOING - Abords de la station de Métro Pont de Neuville 26

23

24 LES MATÉ RIAUX MODULAIRES LE PORPHYRE Pavés mosaïques Dalles Dénomination Roche magmatique extrêmement dure constituée en grande partie de quartz. Aspect et formats Couleur variable du gris-vert au violet en passant par le rose selon la provenance et la hauteur d extraction dans la veine. Aspect rugueux, rustique. Format pavés et dalles. Intérêt / utilisation privilégiée Essentiellement du porphyre du Trentin sous forme de pavés mosaïques ou de dalles. Usage devenu courant pour les aménagements d'espaces centraux grâce à la disponibilité d'approvisionnement et au coût du matériau. Précautions d emploi Mélanger les palettes pour atténuer les différences de ton. S'assurer de la régularité de la taille des pavés mosaïques. Conditions d approvisionnement Provenance principale : Trentin (Italie) Vérifier les quantités disponibles et les délais d'approvisionnement. S assurer de la continuité du coloris en cas de réapprovisionnement. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 100 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - ROUBAIX - Grand Place 2 - BOUVINES - Rue du Général de Gaulle 3 - HELLEMMES - Abord du Parc Boquet 4 - BEAUCAMPS-LIGNY - Parvis de la Mairie 28

25

26 LES MATÉ RIAUX MODULAIRES LE QUARTZITE Dalles de Quartzite Dalles de Quartzite Dénomination Roche métamorphique très dure composée de quartz. Aspect et formats Couleur Variable du jaune au bleu-vert selon la provenance et la veine d extraction. Aspect Couleur non uniforme, effet de brillance (en raison du mica). Format Dalles rectangulaires ou de forme irrégulière (faces éclatées). N existe pas sous forme de pavés dans la région. Intérêt / utilisation privilégiée Dureté, résistance à l'usure. Faible porosité. Camaïeu de couleurs. Esthétique nouvelle, utilisation peu courante dans la région. Adapté aux emmarchements et aux élévations. Précautions d emploi Irrégularité des dimensions (épaisseurs). Changement de couleur sur les faces sciées. Peu de retour d'expériences. Conditions d approvisionnement Modalités de production peu connues et circuit commercial peu développé. Origine : essentiellement de Corse et de Norvège. Vérifier les quantités disponibles et les délais d'approvisionnement. Pour un réapprovisionnement, s assurer de la concordance avec le produit en place. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 150 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LILLE - Parvis du Grand Palais, boulevard Hoover 2 - HALLUIN - Rue Marthe Nollet 3 - VILLENEUVE D ASCQ - Place Allende, quartzite de Norvège 30

27 Montage CATASTRUC 1 xp 4 18/07/03 17:34 Page

28 LES MATÉRIAUX MODULAIRES LES PAVÉS EN TERRE CUITE Format briques Format briques Format briques Format Mulots Dénomination Produits obtenus par filage et/ou pressage d'une matière argileuse (éventuellement complétée par des ajouts) séchée et cuite au four. La température de cuisson est de l'ordre de 1000 à 1200 C. Aspect et formats Couleur Couleur homogène ou flammée. Gamme de coloris étendue du blanc au brun foncé en passant par les jaunes, roses et rouges plus ou moins nuancés. Aspect Aspect lisse ou rugueux selon la technique de cuisson, le matériau d'origine et l'ajout de colorants. Format - Pavé format brique ou autobloquant. - Arêtes vives ou chanfreinées. - Certains produits disposent d'écarteurs sur les chants pour faciliter la pose. Intérêt / utilisation privilégiée Précautions d emploi Epaisseur de 6 à 8 cm selon le trafic. Vérifier la régularité des pavés à la réception. Mélanger les palettes pour réduire les disparités de teintes dues aux techniques de cuisson. Soin particulier à porter aux joints. Conditions d approvisionnement Régularité d'approvisionnement (intérêt d'un matériau fabriqué). Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 60 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Usage piéton principalement. Supporte assez bien la circulation avec un calepinage adapté. Pose à plat ou à chant selon les modèles. Association appréciée avec le cadre bâti régional (briques de construction et Pierre bleue de Soignies). Stabilité des couleurs dans le temps. Grande variété de pièces spéciales. Légendes photos : 1 - HOUPLIN-ANCOISNE - Place de la Mairie 2 - ROUBAIX - Allée commerçante 3 - CAPINGHEM - Rue Poincaré 4 - ERQUINGHEM-LYS - Parvis de la Mairie 5 - MARQUETTE - Place du Général de Gaulle 32

29

30 LES MATÉ RIAUX MODULAIRES LES PAVÉS ET DALLES EN BÉTON Pavés rouges (modèle courant) Pavés vieillis posés à chant Pavés colorés vieillis Dalles teintées Dalles en béton avec agrégats de pierre naturelle Dénomination Modules moulés constitués d'un béton de ciment et de granulats naturels roulés ou concassés, compactés mécaniquement. Ils sont - soit monocouche : uniquement composés d'un béton de masse; - soit bicouche : composés d'un béton de masse et d'un béton de parement plus riche en granulats de pierre naturelle sur la face apparente. Aspect et formats Couleur - Monocouche : gris ou coloré dans la masse à l aide de pigments (large gamme de couleur). - Bicouche : couleur variable en fonction de celle des granulats de pierre naturelle. Aspect - Arêtes vives ou chanfreinées. - Monocouche : possibilité d impression de motifs géométriques en relief. - Bicouche : apparence proche de celle des pierres naturelles, en fonction du granulat employé et du traitement de surface. - Les pavés de béton de masse peuvent être vieillis artificiellement. Format - pavés : formats classiques (carrés, rectangulaires, octogonaux...), ou autobloquants. - dalles : grande variété de formats. Intérêt / utilisation privilégiée Palette de couleurs étendue. Matériau économique. Facilité de pose. En association avec des modules de béton de formats ou de couleurs différents ou avec des matériaux non modulaires. Bonne adhérence. Béton vieilli adapté au contexte bâti ancien. Précautions d emploi Attention particulière à porter à l'utilisation de dalles soumises au trafic automobile même léger. Bonne résistance à l'usure. Altération des couleurs avec le temps. S'assurer de la régularité de l épaisseur du lit de pose. Soin particulier à porter aux joints. Conditions d approvisionnement Régularité d'approvisionnement. S'assurer du suivi du module et des aspects auprès du fabricant. Coût moyen constaté (Valeur H.T. 2002) Fourniture et pose : 50 /m 2 Echelle de prix (Valeur relative par rapport au prix fourniture et pose de l enrobé noir classique) Légendes photos : 1 - LILLE - Parvis de l Hôtel de ville, place Auguste Laurent 2 - LOMPRET - Chemin piétonnier 3 - HOUPLIN-ANCOISNE - Place Roger Salengro 4 - LILLE - Aménagement de trottoirs 5 - LA CHAPELLE D ARMENTIERES - Rue du Général de Gaulle 34

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton Couches de roulement en béton Techniques et préconisations d emploi Joseph ABDO CIMbéton Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS PAVÉS Page 10 DALLES Page 11 ESCALIERS Page 16 PALI-MUR / BORDURES Page 18 ENROCHEMENT ET MATÉRIAUX DE REMBLAI Page 19 BLOCS ÉQUARRIS Page 20 BRISE-VUES Page 21 9 P a v é s P A

Plus en détail

Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5

Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5 Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5 Le problème à résoudre Désengorger une ville, la rendre

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

DTU 52.2 Textes actuels

DTU 52.2 Textes actuels DTU 52.2 Textes actuels P1-2 4.5 Pierres naturelles Les matériaux visés sont les pierres naturelles au sens de la norme NF B 10-601, à l exclusion des matériaux clivables tels que schistes et ardoises

Plus en détail

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm VI Chemins et places 1. Notions et généralités Les données pour la construction des infrastructures des chemins et places dépendent, en grande partie, du type de trafic auquel les chemins et places seront

Plus en détail

Collection de parements en pierre naturelle

Collection de parements en pierre naturelle FR STONEPANEL, innovation créée et brevetée par CUPAGROUP, habille tous les types de murs et de façades en pierre naturelle. STONEPANEL est un système de panneaux de pierre naturelle prémontés et assemblés

Plus en détail

MATERIAUX DE REVETEMENT

MATERIAUX DE REVETEMENT GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Les matériaux de revêtement Les enrobés Année 2011 Syndicat Mixte d Action pour

Plus en détail

Avantages produit & Performances thermiques

Avantages produit & Performances thermiques Avantages produit & Performances thermiques Réalisations Avantages produit Performances thermique l Guide de choix l Mise en œuvre l Certification l Descriptifs types 27 Le choix des avantages ArGeTon,

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ. Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88

ACCESSIBILITÉ. Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88 Intérieure & Extérieure 42 RUE PASTEUR CS 10010 10430 ROSIERES-PRES-TROYES TEL : 03 25 71 35 77 FAX : 03 25 71 35 88 WWW.SOCOBOIS.FR SOCOBOIS@SOCOBOIS.FR Socobois lance une nouvelle activité : Les produits

Plus en détail

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie Conseils de pose des pavés et dalles de voirie (référence : norme NFP 98 335) RESUME DU PHASAGE : La pose s effectue traditionnellement selon le phasage ci-dessous : 1. Acceptation des assises et du drainage

Plus en détail

Le voir, c est y croire

Le voir, c est y croire ALGÉRIE Le voir, c est y croire Artevia TM de Lafarge est une gamme de bétons décoratifs pour l intérieur et l extérieur qui combinent liberté de conception, facilité d entretien et durabilité. Artevia

Plus en détail

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR 2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR ET À L EXTÉRIEUR DES BÂTIMENTS Les aspects de surface en béton sont très variés. Les solutions proposées à l intérieur et à l extérieur sont des possibilités

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Rues sans voie piétonne

Rues sans voie piétonne Rues sans voie piétonne Les réseaux piétonniers ne sont pas toujours continus. En l absence de trottoir ou autre voie qui leur est réservée, les piétons sont contraints à longer le bord de la chaussée

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton L éventail de solutions qu offrent les revêtements de pavés et de dalles en béton, dans le cadre de l aménagement de notre

Plus en détail

Les revêtements alvéolaires

Les revêtements alvéolaires GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Les matériaux de revêtement Les revêtements alvéolaires Année 2011 Syndicat

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS DE SOL

LES REVÊTEMENTS DE SOL LES REVÊTEMENTS DE SOL Les parquets fig. 10.1 parquet à lames fig. 10.2 la pose sur solives fig. 10.3 la pose sur lambourdes (1) fig. 10.4 la pose sur lambourdes (2) - 89 - Le parquet : revêtement de sol

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Choisir SÉCURISOL TX, c est améliorer les performances et la durée de vie de vos sols de sécurité! Sur une infrastructure naturelle compactée,

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Poser un carrelage mural

Poser un carrelage mural Thierry Gallauziaux - David Fedullo Poser un carrelage mural Deuxième édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, 978-2-212-13490-2 Poser un carrelage mural Le carrelage est un revêtement de sol ou mural indémodable.

Plus en détail

Les Bétons Décoratifs Lafarge Bétons

Les Bétons Décoratifs Lafarge Bétons Les Bétons Décoratifs Lafarge Bétons la marque Lafarge des Bétons Décoratifs Artevia, une réponse à vos attentes : ESTHETIQUES DECLINABLES ADAPTABLES Qualité du Béton Sélection des matières premières Procédures

Plus en détail

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour A m é n a g e m e n t s H ô t e l d e s I m p ô t s E n t r é e d e s A g i a l s Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour Maître d œuvre - Pilotage: S.C.P.

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Le revêtement de bois massif Vetec. sévères de qualité, d apparence et de durabilité.

Le revêtement de bois massif Vetec. sévères de qualité, d apparence et de durabilité. Le revêtement Vetec est fabriqué avec des bois de haute qualité, choisis avec le plus grand soin. Toutes les étapes du processus de fabrication dont le sciage, le séchage, le rabotage et l application

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE www.rehau.be Bâtiment Automobile Industrie LA PORTE LEVANTE COULISSANTE GENEO NOUVEAUTÉ EN MATIERE

Plus en détail

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables

Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D. Créateur d aires de vie durables. Pour parkings, aires et voiries perméables Créateur d aires de vie durables Dalles TTE Multidrain Plus et Systèmes O2D Un concept exclusif aux propriétés exceptionnelles Pour parkings, aires et voiries perméables www.o2d-environnement.com Créateur

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

Pardak XL. Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking

Pardak XL. Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Pardak XL Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Pardak XL Circulation de véhicules lourds sur toitures-parking Les systèmes de dallage Pardak de Zoontjens sont constitués de dalles posées

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

«La Roche des Pyrénées»

«La Roche des Pyrénées» «La Roche des Pyrénées» 01 02 04 05 Roche 03 Pierre Gabion Gravier Sable Tout-venant Bagnères Matériaux entre tradition et modernité! «La Roche des Pyrénées» L harmonie d un territoire Big Bag Située dans

Plus en détail

MATERIAUX DE REVETEMENT

MATERIAUX DE REVETEMENT GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Les matériaux de revêtement Les bordures Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

Pour la qualité des ouvrages de voirie et toiture terrasse réalisés avec des dalles et pavés en béton

Pour la qualité des ouvrages de voirie et toiture terrasse réalisés avec des dalles et pavés en béton Pour la qualité des ouvrages de voirie et toiture terrasse réalisés avec des dalles et pavés en béton Centre d Études sur les Réseaux, les Transports, l Urbanisme et les constructions publiques Ce document,

Plus en détail

Catalogue des revêtements adaptés aux véloroutes, voies vertes, pistes cyclables et bandes cyclables

Catalogue des revêtements adaptés aux véloroutes, voies vertes, pistes cyclables et bandes cyclables Catalogue des revêtements adaptés aux véloroutes, voies vertes, pistes cyclables et bandes cyclables Mission Politique Technique Direction des Routes et des Transports Décembre 2011 Décembre 2011 Mission

Plus en détail

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1

SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 SAS ECS Voirie et Réseaux Divers HF301 Livre 1 : Voirie Chapitre 1 (voie inter-quartiers, voie latérale) caractérisée par le partage de circulation. - Une voie de desserte qui permet Voirie, l approche

Plus en détail

Les produits de marquage : Il existe 4 familles de produits de marquage : la bande préfabriquée ; l enduit à chaud («thermo») ; l enduit à froid («résine») ; les peintures bi-composants ou mono-composants

Plus en détail

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-504 : Etude des revêtements de chaussée Sources : IBGE : rapport vulgarisé «cartographie du bruit routier, l expérience Bruxelloise» réalisé par

Plus en détail

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544.

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544. Bardeaux verriers bitumés 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544 bardoline bardoline A l épreuve du temps Avantages Grande liberté architecturale

Plus en détail

Une solution esthétique et durable pour l isolation par l extérieur

Une solution esthétique et durable pour l isolation par l extérieur Dossier de presse - Avril 2013 Une solution esthétique et durable pour l isolation par l extérieur Twinson, l aménagement de jardin intelligent. Bardages PVC et composite Façades www.deceuninck.fr Des

Plus en détail

SOLUTION PANNEAUX DE BARDAGE. La durabilité au service de la créativité

SOLUTION PANNEAUX DE BARDAGE. La durabilité au service de la créativité SOLUTION PANNEAUX DE BARDAGE La durabilité au service de la créativité Lafarge, leader mondial des matériaux et solutions constructives, développe et propose un nouveau produit de bardage avec son Béton

Plus en détail

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes...

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... Matières d experts SECTEUR NORD Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... 1 MATIÈRE DURABLE, MATIÈRE D AVENIR Performant par son aspect économique et sa disponibilité locale,

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES FICHE TECHNIQUE : MONOCOQUES propose un large choix de garages préfabriqués monocoques en béton, garantie pour vous de trouver celui qui correspond parfaitement aux exigences techniques de votre projet.

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

Quelles couleurs pour ma façade?

Quelles couleurs pour ma façade? Quelles couleurs pour ma façade? Une charte de ravalement est l occasion de réaffirmer la volonté de rendre toute leur personnalité à chaque bâtiment. L objectif de cette charte de ravalement est de veiller

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com Tampon en matériau composite kio-polieco.com Le Group a récemment breveté un procédé de production innovant pour l utilisation d un matériau composite spécifique. Tampon KIO EN 124 Le matériau composite

Plus en détail

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue Tél : 04 42 20 10 09 GSM : 06 14 64 02 15 Mail : contact@betoncire.fr Virginie à votre service Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue LE BETON CIRE PAR COULIS RAPPORTE Pourquoi du

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Appareils perméables en pavés de béton 04.12

Appareils perméables en pavés de béton 04.12 Appareils perméables en pavés de béton 04.12 Avant-propos Les informations fournies ici ont été compilées en toute connaissance de cause. Néanmoins, des erreurs sur le contenu ne sauraient être exclues.

Plus en détail

Isolation inversée pour toitures-terrasses

Isolation inversée pour toitures-terrasses Isolation inversée pour toitures-terrasses - Version accessible aux véhicules - Conseils de mise en œuvre Informations générales Nous conseillons de toujours faire appel à un maître d œuvre qualifié et

Plus en détail

Agence Midi-Pyrénées

Agence Midi-Pyrénées Agence Midi-Pyrénées www.cemexgranulats.fr STABILISATEUR de Graviers Le stabilisateur de graviers est un système conçu pour la réalisation de sol dur et praticable en graviers décoratifs. Parfaitement

Plus en détail

sommaire Totem Panneau mural pour texte permanent

sommaire Totem Panneau mural pour texte permanent sommaire Totem - Panneaux plans nécessairement double face en aluminium laqué - Sandwich constitué de tôles d aluminium laqué et d une âme en Etronit ou en variante de grand formats d un cadre en acier

Plus en détail

chambre froide modulable

chambre froide modulable chambre froide modulable Qu est-ce que MATRIX? Matrix est une chambre froide modulable innovante, qui se distingue clairement des chambres froides traditionnelles. C est le résultat d efforts importants

Plus en détail

Préparation de la tranchée et du lit de pose

Préparation de la tranchée et du lit de pose Préparation de la tranchée et du lit de pose Prévoir une tranchée d'installation suffisamment profonde pour le caniveau et la semelle béton. Suivant la qualité du sol, l'épaisseur de la semelle béton telle

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE. Ville de Paris / Office des Asphaltes

JOURNEE TECHNIQUE. Ville de Paris / Office des Asphaltes JOURNEE TECHNIQUE Ville de Paris / Office des Asphaltes L ASPHALTE COULE.... Le 08 Novembre 2011 Supports «La qualité d un revêtement en asphalte dépend d de la qualité de son support» LES SUPPORTS EN

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

utpm réalisation HÉLICUBE pour que vos tonnages s envolent L innovation au service de la collecte sélective.

utpm réalisation HÉLICUBE pour que vos tonnages s envolent L innovation au service de la collecte sélective. utpm réalisation HÉLICUBE pour que vos tonnages s envolent utpm réalisation - Route de Noyon 02380 Coucy-le-Château - utpm@utpm.fr Tél : 03 23 52 68 00 - Fax : 03 23 52 47 13 Hélicube par UTPM Une insertion

Plus en détail

La façade en béton préfabriqué

La façade en béton préfabriqué La façade en béton préfabriqué Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités

Plus en détail

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U.) Pouvoir adjudicateur Commune de Saumane de Vaucluse Représentant du pouvoir adjudicateur Madame le Maire Objet

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

UN EXPERT À VOS CÔTÉS CATALOGUE

UN EXPERT À VOS CÔTÉS CATALOGUE UN EXPERT À VOS CÔTÉS CATALOGUE NOTRE VISION Vous offrir une gamme de produits répondant véritablement à vos besoins chantier et non à des besoins de standardisation générés par les réseaux de distribution

Plus en détail

Stationnement automobile

Stationnement automobile H.02 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux parcs de stationnement automobile, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11du code

Plus en détail

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister SOLS ECOLOGIQUES Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister 87 Sols Argile Argilus Sols finitions (35 kg) Avantages - Ecologiquement responsable.

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Aménager ses espaces publics

Aménager ses espaces publics Charte départementale pour l environnement N 9 nov. 2003 Aménager ses espaces publics Traitements des sols extérieurs Eléments pour choisir Publication du C.A.U.E. d Eure-et-Loir Comité de pilotage : Association

Plus en détail

ACO Tiefbau. Tampons de voirie et grilles de voirie

ACO Tiefbau. Tampons de voirie et grilles de voirie ACO Tiefbau Tampons de voirie et grilles de voirie Regard de visite à incorporer dans les chaussées en enrobés Tampon de voirie MULTITOP BITUPLAN, classe D 400 Grilles fonte à cadre MULTITOP 300 et 500

Plus en détail

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Jeudi 14 avril 2011 Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Contacts : M. Raphaël LAME Directeur Général M. Pierre Grenier

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

Ultratop System. Ultratop Loft REVÊTEMENTS DÉCORATIFS BASE CIMENT DE TYPE «BÉTON CIRÉ» Roca London Gallery

Ultratop System. Ultratop Loft REVÊTEMENTS DÉCORATIFS BASE CIMENT DE TYPE «BÉTON CIRÉ» Roca London Gallery Ultratop System Roca London Gallery Ultratop Loft REVÊTEMENTS DÉCORATIFS BASE CIMENT DE TYPE «BÉTON CIRÉ» Ultratop System Ultratop Loft Frédéric Albert / Courtesy Galerie Paris-Beijing - Architecte : Loic

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente

INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente 1. RÉSUMÉ DES CONSIGNES DE SÉCURITÉ a. TRANSPORT/ARRIMAGE DE LA CARGAISON Tous les transports de nos produits doivent se faire conformément à la

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Certifiées. Conformes aux exigences du marquage

Certifiées. Conformes aux exigences du marquage DALLES POUR TOITURES-TERRASSES Certifiées Conformes aux exigences du marquage assortiment 2013 Pourquoi choisir les dalles Marlux? Marlux est le spécialiste du béton. Toutes nos dalles sont produites en

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

SCHÉMA COMPARATIF DE RÉSISTANCES

SCHÉMA COMPARATIF DE RÉSISTANCES TROIS ÉTAPES POUR OBTENIR LA MEILLEURE PROTECTION ET FINITION DE SOLS 1º- DÉFINIR LE BESOIN CONCRET DE CHAQUE SURFACE Ce graphique montre très simplement dans quels cas est le mieux indiqué l emploi d

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Toitures flagon tpo SOPREMA GROUP

Toitures flagon tpo SOPREMA GROUP Toitures flagon tpo SOPREMA GROUP Les membranes FLAGON TPO FLAG - Une gamme de produits aboutie Filiale du Groupe SOPREMA depuis 2007, la société Flag compte parmi les leaders mondiaux du marché dans la

Plus en détail

www.nicoll.fr Guide de choix d'un caniveau Connecto

www.nicoll.fr Guide de choix d'un caniveau Connecto www.nicoll.fr Guide de choix d'un caniveau Connecto GTCONNEC Norme EN 1433 et marquage CE : une obligation depuis 2005. La norme NF EN 1433 Les caniveaux doivent être conformes à la norme NF EN 1433 qui

Plus en détail

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES ARTICLE 1 (10.1.1) : ZONE DE CONSTRUCTIONS RESIDENTIELLES EN HABITAT COLLECTIF Zone réservée à des immeubles à appartements pouvant comprendre le cas échéant, à titre accessoire,

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4

A- GENERALITES p.3. B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4 1 A- GENERALITES p.3 B- LES ETAPES DE MISE EN ŒUVRE DU NIDAGREEN p.4 I- FOND DE FORME p.4 II- DRAINAGE p.4 III- POSE DES PLAQUES NIDAGREEN p.5 IV- POSE DU GAZON SYNTHETIQUE p.6 V- POSE SUR BETON OU ENROBE

Plus en détail

Les bardeaux IKO, La vision futée sur la toiture

Les bardeaux IKO, La vision futée sur la toiture Les bardeaux IKO, La vision futée sur la toiture AUTORITE GLOBALE EN MATIER E BARDEAUX BITUMES DE HAU Socrate, (469 399 avant Jésus Christ (Grec : Socrate, (469 399 avant Jésus Christ (Grec : ), est le

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

Solutions & Mise en œuvre

Solutions & Mise en œuvre Pont thermique et étanchéité des murs afin de construire en B.B.C. Pont thermique Rupture du pont thermique grâce à l interruption des contacts des parois, EFFICACITÉ OPTIMALE Remplissage des joints verticaux.

Plus en détail

ligne verte 2011-2012 www.pierrebleuebelge.be

ligne verte 2011-2012 www.pierrebleuebelge.be ligne verte LA GAMME DE PRODUITS DE JARDIN EN PIERRE BLEUE 2011-2012 LES CARRIERES DE LA PIERRE BLEUE BELGE SA info@pierrebleuebelge.be - Siège commercial 1, Chemin des Carrières - 7063 Neufvilles (Belgique)

Plus en détail

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE Nom commun Pierre blanche MATIÈRE PREMIÈRE (matériau) Calcaire Type de matériau de construction : Pierre de revêtement des sols Epire, Albanie Pierre de faible épaisseur

Plus en détail