les LES METIERS DU BATIMENT 7,50

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les LES METIERS DU BATIMENT 7,50"

Transcription

1 Zoom surmétiers les LES METIERS DU BATIMENT 7,50

2 Découvrez et commandez en un clic les publications Onisep! Des livres, brochures, CD-Rom, DVD... pour s informer et faire les bons choix d orientation.

3 PHOTOWATT ET 2ES POUR SCHNEIDER Terrasse du restaurant de l entreprise Schneider à Grenoble, avec une protection solaire intégrant des panneaux photovoltaïques. La passion de construire Depuis la nuit des temps, l homme a toujours construit pour s abriter, protéger sa famille et ses biens, résoudre ses problèmes de survie. Si le mot «bâtisseurs» évoque ceux qui ont édifié les cathédrales, on oublie trop souvent que nous passons l essentiel de notre vie dans des bâtiments: écoles, gymnases, piscines, cinémas, logements, magasins, gares Choisir l un des 30 métiers du bâtiment (dont 18 sont présentés ci-après), c est participer à la création et à l entretien du cadre de vie, à la qualité de l environnement; c est travailler avec les autres; c est être autonome et responsable de son travail; c est faire tous les jours quelque chose de nouveau; c est allier méthodes traditionnelles et nouvelles technologies. Quelle que soit la conjoncture, le bâtiment aura toujours besoin de femmes et d hommes pour construire et rénover. Dans les années à venir, le secteur devra recruter au minimum personnes par an. Du compagnon à l ingénieur, les entreprises de toutes tailles sont à la recherche de talents et de compétences. Comme vous le constaterez au fil de ce magazine, notre secteur est riche de valeurs humaines. Celles et ceux qui y travaillent sont fiers de leur métier. Tous se sont formés et ont la possibilité d évoluer tout au long de leur vie professionnelle. Le bâtiment est avant tout une histoire de passion! Partez à sa découverte. Armel Le Compagnon Président de la Commission nationale de formation FFB Ministère de l Éducation nationale, ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche - Office national d information sur les enseignements et les professions, 12 mail Barthélemy Thimonnier, Lognes, Marne-la-Vallée Cedex 2 - Publication de l Onisep - Copyright : juin 2009 Directeur de la publication : Pascal Charvet - Directeur adjoint : Alain Taupin ÉDITIONS / Directrice : Marion Martin-Suhamy - Adjointe : Aline Duvicq - Chargée d édition, rédactrice : Cécile Josselin - Relectrice : Valérie Doineau RESSOURCES DOCUMENTAIRES / Directrice : Catherine Méric - Documentaliste : Gilles Foubert FABRICATION / Directrice : Marie-Christine Jugeau - Conception graphique couverture et maquette : JFDCOM - Photos de couverture : Photowatt et 2ES pour Schneider DIFFUSION / Directeur : Philippe Gille - Onisep VPC, 12 mail Barthélemy Thimonnier, Lognes, Marne-la-Vallée Cedex 2 - Internet : Relations clients : Plan de classement Onisep : STI Code de diffusion LE KIOSQUE : BÂTIMENT Onisep : ISSN : Photogravure-flashage : SCEI (Ivry, France) - ISBN : Imprimé en/printed in Italie par Mozzon - Dépôt légal : juin Reproduction, même partielle interdite sans accord préalable de l Onisep et la Fédération française du bâtiment Cette publication a été réalisée dans le cadre de la convention de coopération signée entre la Fédération française du bâtiment et le ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche. onisep.fr Les métiers du bâtiment I 1

4 Lesétapes d un chantier AVANT PENDANT La réalisation À partir de la demande qui lui a été formulée et des plans de l architecte, chaque entreprise propose au client un devis, qui tient compte des coûts (du matériel, de la main-d œuvre et du temps de travail nécessaire). Si celui-ci l accepte, des plans plus précis sont établis en bureau d études. La préparation du chantier commence. Les matériaux sont commandés, les équipes constituées. La phase commerciale La phase étude Sur le chantier, les professionnels du gros œuvre (maçon, grutier, charpentier ) commencent par construire les fondations. Ils montent les murs et posent la charpente. Les professionnels de l enveloppe (couvreur, étancheur, métallier, miroitier) protègent et isolent toit, murs, portes et fenêtres. 2 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

5 APRÈS La réception des travaux ILLUSTRATIONS : YANNICK ROBERT À l intérieur, plombier, électricien, chauffagiste installent l équipement technique, tandis que les professionnels de la finition (menuisier-agenceur, carreleur, plâtrier, peintre, soliermoquettiste) terminent l aménagement intérieur. Une fois les travaux achevés, les derniers intervenants nettoient le chantier. Il ne reste alors plus au client qu à vérifier la qualité des travaux réalisés et à prendre possession des lieux. Il bénéficie d une garantie de 2 ou 10 ans. Il pourra par la suite faire à nouveau appel aux professionnels du bâtiment pour l entretien et la maintenance. SOMMAIRE Présentation du secteur Les étapes d un chantier...2 Le bâtiment : un secteur dynamique...4 Le bâtiment et ses fonctions...12 STRUCTURE / GROS ŒUVRE Maçon/ne...15 Charpentier/ère bois...16 Charpentier/ère métallique...17 Grutier/ère...18 Démolisseur/euse...19 ENVELOPPE EXTÉRIEURE Étancheur/euse...21 Couvreur/euse...22 Métallier/ère...23 Miroitier/ère...24 ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES Installateur/trice génie climatique...26 Technicien/ne de maintenance en chauffage/climatisation/ventilation...27 Électricien/ne...28 Plombier/ère...29 FINITIONS / AMÉNAGEMENT Menuisier/ère-agenceur/euse...31 Carreleur/euse...32 Plâtrier/ère-plaquiste...33 Peintre...34 Solier/ère-moquettiste...35 Les formations Le schéma des formations...36 L apprentissage...37 Les formations...38 onisep.fr Les métiers du bâtiment I 3

6 LE BÂTIMENT : UN SECTEUR DYNAMIQUE Avec artisans et salariés, le bâtiment est un secteur essentiel de notre économie. Riche de ses nombreux métiers, il continue de recruter à tous les niveaux, en France et à l international. JACQUES LEBAR / FFB 4 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

7 Le bâtiment : des logements, mais pas seulement Le bâtiment, ce sont les logements (collectifs et individuels) mais pas seulement. 41 % des bâtiments construits ou rénovés sont non résidentiels : locaux commerciaux et industriels, monuments historiques, édifices publics (écoles, mairies, hôpitaux, gendarmeries ), centres de loisirs (piscines, salles de sport, salles de concert, théâtres, cinémas...). La construction n est pas non plus la seule activité du secteur. 45 % du CA (chiffre d affaires) des entreprises du bâtiment provient des travaux d entretien et de rénovation. Entretien des bâtiments non résidentiels 17,4 % L ACTIVITÉ DU BÂTIMENT (répartition selon le chiffre d affaires) Logement neuf collectif 10,8 % Entretien des logements 28,1 % Logement neuf individuel 19,9 % Bâtiment non résidentiel neuf 23,8 % Source : SG/DAEI/BASP, mai 2008, cité dans Activité et emploi dans le BTP, juin 2008, ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire (chiffres de 2007). onisep.fr Les métiers du bâtiment I 5

8 Des entreprises de toutes tailles Des structures artisanales aux grands groupes multinationaux, en passant par les PME (petites et moyennes entreprises), on compte entreprises du bâtiment implantées partout en France. Ces dernières années, les effectifs ont surtout augmenté dans les entreprises de moins de 50 salariés, majoritaires dans le secteur. Dans les petites structures, les salariés sont autonomes et polyvalents, capables d exercer plusieurs activités proches, par exemple plomberie et chauffage, ou de remplir plusieurs fonctions à la fois, comme le commercial et les études. Ayant des chantiers plus importants et plus de salariés, les grandes entreprises offrent, quant à elles, des postes plus spécialisés distinguant par exemple un installateur de chauffage d un dépanneur, un ingénieur d affaires d un technicien d études RÉPARTITION DES SALARIÉS DU BÂTIMENT SELON LA TAILLE DE L ENTREPRISE salariés 15,5 % 200 salariés et plus 16,1 % Source : FFB, «Les indicateurs sociaux du bâtiment», février 2009 (chiffres de 2007) salariés 33,3 % 0-10 salariés 35,1 % FRANCK BADAIRE / FFB 6 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

9 Gros œuvre et second œuvre Dans la construction d un bâtiment, il y a deux étapes clés : le gros œuvre, qui concourt à la solidité et à la stabilité de l édifice (fondations, murs porteurs, poutres, planchers, charpentes ), et le second œuvre, qui regroupe tout le reste : de la toiture aux vitres, en passant par l électricité, la plomberie, la peinture, le carrelage RÉPARTITION DES SALARIÉS DU BÂTIMENT PAR CORPS D ÉTAT Gros œuvre 39,7 % Autres 2,4 % Aménagement 2,7 % Installation thermique et isolation 4,7 % Métal 6,1 % Couverture-plomberie 13,7 % Peinture 9,4 % Bois 11,1 % Électricité 10,2 % Second œuvre 60,3 % Source : FFB, «Les indicateurs sociaux du bâtiment», février 2009 (chiffres de 2007). onisep.fr Les métiers du bâtiment I 7

10 Ouvriers, ETAM et cadres Les trois quarts des salariés du bâtiment sont des ouvriers. Mais leur proportion baisse d année en année au profit des cadres et surtout des ETAM (employés, techniciens, agents de maîtrise). Ces derniers ne représentaient que 11,3 % des effectifs en Ils en représentent 17,3 % aujourd hui. RÉPARTITION DES SALARIÉS DU BÂTIMENT PAR CATÉGORIES PROFESSIONNELLES Cadres 7 % ETAM* 17,3 % LAURENT MERCIER / FFB * ETAM : employés, techniciens, agents de maîtrise. Ouvriers 75,7 % Source : FFB, «Les indicateurs sociaux du bâtiment», février 2009 (chiffres de 2007). 8 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

11 PAROLE DE PRO Les enjeux du bâtiment Les métiers du bâtiment sont en pleine évolution. Les maisons et les immeubles de demain devront répondre à des besoins nouveaux, d où une mutation progressive des métiers. Pour y voir plus clair, Jean-Yves Robin, vice-président de la FFB (Fédération française du bâtiment), au sein de laquelle il préside le Conseil des professions, a accepté de répondre à nos questions. Comment le secteur du bâtiment aborde-t-il la crise actuelle? Si le bâtiment est affecté par la crise comme les autres secteurs économiques, il bénéficie malgré tout d une assise solide. C est en effet une activité non délocalisable dont on aura toujours besoin. Quelle que soit la conjoncture, le secteur devrait recruter personnes par an pour remplacer les départs à la retraite. Et ce, à tous les niveaux de qualification! Le bâtiment souffre d un déficit d image auprès des jeunes. Comment y remédiez-vous? La FFB a lancé de nombreuses initiatives dans ce domaine. Je pense à l ouverture des chantiers au grand public avec les «Coulisses du bâtiment*», à l opération «Un jour en entreprise*» qui permet à des enseignants de partager les activités d un chef d entreprise toute une journée Nous menons aussi des actions volontaristes pour intégrer les femmes dans notre secteur. Quelles sont les nouvelles compétences qui seront demandées demain? En faisant de la réduction draconienne des consommations énergétiques une priorité, le Grenelle de l environnement a mis au jour un besoin accru de transversalité dans nos métiers. Demain, le chargé d affaires d une entreprise de climatisation ne pourra plus se contenter de vendre un système de rafraîchissement d air. Il devra examiner la question thermique dans son ensemble et conseiller à son client de mieux isoler sa maison pour viser une performance globale de son bâtiment. Quels sont les métiers du bâtiment qui recrutent le plus aujourd hui? Actuellement, c est dans le gros œuvre que nous manquons le plus de personnel. Mais nous avons également besoin de plus de couvreurs, de métalliers, de plombiers et/ou d électriciens ici et là. Quels sont les grands enjeux du secteur dans les années à venir? J ai déjà cité la question de l énergie qui est centrale, mais le Grenelle de l environnement va plus loin. Nous devons prendre des mesures pour améliorer la qualité de l air intérieur grâce à des systèmes de ventilation plus performants et optimiser notre consommation d eau (récupération des eaux de pluie pour l alimentation des WC, le jardinage ). Nous devons aussi répondre à la demande croissante de nos concitoyens d une meilleure isolation acoustique, vis-à-vis des bruits extérieurs (trafic aérien ou routier ) et intérieurs (voisins, ascenseurs ). Enfin, il est nécessaire d améliorer l accessibilité des logements et des bâtiments publics et privés aux personnes handicapées. Les accès, les seuils des portes, les commandes sont à repenser. Nous sommes encore très en retard sur ces questions, par rapport à nos voisins nordiques notamment. Quelles sont les nouvelles technologies et les produits innovants auxquels le bâtiment fait appel aujourd hui? Plus que la création ex-nihilo de nouveaux procédés, nous sommes engagés dans une phase de diffusion à grande échelle de technologies et produits performants, existants mais encore insuffisamment utilisés en France. Je pense à la pompe à chaleur, à la chaudière à condensation, aux capteurs solaires thermiques et photovoltaïques, aux vitrages à très hautes performances, aux procédés d isolation thermique * Pour plus de précisions, voire le site : onisep.fr Les métiers du bâtiment I 9

12 Les femmes dans le bâtiment Encore très minoritaires dans le secteur du bâtiment - 1 femme pour 10 hommes en moyenne -, les femmes sont de plus en plus nombreuses à choisir ces métiers femmes sont ainsi en cours de formation. Rigoureuses, soucieuses des impératifs de sécurité, elles apportent de nouvelles pratiques dans les méthodes de travail et donnent une autre image des métiers du bâtiment. PROPORTION DE FEMMES DANS CHAQUE CATÉGORIE PROFESSIONNELLE DU BTP HOMMES Ouvriers 98,4 % FEMMES 1,6 % Je me suis reconvertie pour devenir carreleusemosaïste, à la suite d un reportage diffusé à la télévision. Être une femme sur un chantier est un avantage. Les clients sont chaleureux et pensent que je vais travailler plus soigneusement. Je m entends très bien avec mes collègues plombiers et électriciens. Plus tard, je compte bien monter ma propre entreprise. Flavie, carreleuse, 24 ans Source : FFB. ETAM 53,1 % 46,9 % Cadres 86,3 % 13,7 % RÉPARTITION DES FEMMES DANS LE BTP PAR CATÉGORIES PROFESSIONNELLES Ouvrières 10,8 % Cadres 9,5 % * ETAM : employés, techniciens, agents de maîtrise. ETAM* 79,7 % Source : FFB, «Les indicateurs sociaux du bâtiment», février 2009 (chiffres de 2007). CHRISTINE TOURNEUX / FFB 10 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

13 Il faut balayer les a priori sur les difficultés des femmes à travailler dans nos métiers. Il y a toujours des solutions. La caisse à outils était trop lourde? On en a fait deux en fonction du type d intervention et le tour était joué! Patricia, chef d entreprise dans une société de plomberie et chauffage, à Toulouse. Source : FFB. Si j ai embauché des femmes, en maçonnerie et en taille de pierre, c est d abord parce qu elles avaient les compétences dont l entreprise a besoin. Si l efficacité et les compétences sont là, le reste se résout dans tous les cas avec un peu de bonne volonté! Raymond, PDG d une entreprise de restauration de monuments historiques, à Montpellier. Source : FFB. onisep.fr Les métiers du bâtiment I 11

14 LE BÂTIMENT ET Commercialisation, étude, réalisation : toute construction ou rénovation de bâtiment > FONCTIONS COMMERCIALES Trouver de nouveaux clients, élaborer des propositions, convaincre qu elles présentent le meilleur rapport qualité/ prix, c est le défi permanent des commerciaux. L ingénieur d affaires À partir d un projet que son entreprise a sélectionné ou qu il a lui-même apporté, l ingénieur d affaires s occupe du suivi commercial. Selon l importance du chantier et l organisation de l entreprise, il établit lui-même les propositions de contrats ou les confie au bureau d études. En matière commerciale, c est l interlocuteur de référence. Le métreur À mi-chemin entre la fonction commerciale et la fonction étude, le métreur est responsable de l établissement des devis. Pour les chantiers publics, il répond aux appels d offres. Il détermine le nombre d ouvriers, le temps de travail et les quan- tités de matières premières nécessaires aux travaux. Pour finaliser sa proposition de facturation, il choisit les fournisseurs ou soustraitants les plus compétitifs. Une fois son devis accepté par le client, il contrôle l avancement du chantier. Il dresse des bilans d étape et révise au besoin le tarif qui sera finalement facturé. LAURENT MERCIER / FFB Thierry CHAOUCHE Métreur en couverture «Après mon DUT mesures physiques, en 1996, j ai eu du mal à trouver du travail. J ai alors fait plein de petits boulots dans le bâtiment», se souvient Thierry Chaouche aujourd hui métreur en couverture-zinguerie. «Au bout de 8 ans, j ai décidé de prendre en main ma vie professionnelle et je me suis inscrit à l AFOBAT (Association pour la formation dans la bâtiment) à Roubaix pour suivre une formation d un an comme couvreur. En même temps que le titre professionnel, j ai passé le CAP couverture en candidat libre, et je l ai obtenu.» À partir de là, tout est allé très vite. Après une première expérience de 6 mois comme couvreur dans une entreprise artisanale, Thierry élargit ses compétences en travaillant 7 mois dans l étanchéité. «J ai alors postulé à un emploi de couvreur dans une PME dans le but de devenir rapidement métreur ou conducteur de travaux.» Pari réussi. Au bout d un an, on lui propose le poste tant convoité. «Mon bac + 2 m a donné la légitimité pour occuper un poste d encadrement. Il m a permis de progresser plus rapidement», analyse-t-il. «Quant à mon expérience comme ouvrier, elle me permet d être plus à l aise sur les chantiers. Je peux estimer plus facilement qu un métreur qui vient juste de sortir de l école le temps de travail nécessaire à nos équipes de couvreurs.» SOPHIE ROUX / FFB > FONCTIONS ÉTUDES Réaliser des plans, puis présenter des propositions techniques est le cœur de métier de la fonction étude. L ingénieur d études L ingénieur d études examine tous les documents (plan, devis des fournisseurs ) qui lui permettront de proposer au client une offre financière et technique intéressante. Il définit pour cela les méthodes et techniques de construc- 12 I Les métiers du bâtiment onisep.fr tion à mettre en œuvre. Il détermine le planning, la quantité de main-d œuvre nécessaire. Il chiffre le projet à partir de différentes données (budget du client, marge souhaitée par son entreprise ). L ingénieur méthodes En liaison avec les commerciaux, l ingénieur méthodes propose des solutions pour réduire le coût des services et équipements à proposer à l intérieur d une enveloppe financière donnée. Il commande au bureau d études des plans détaillés, puis en contrôle l exécution et assure le suivi durant la phase de réalisation. Le technicien de bureau d études À partir d un croquis ou avant-projet, il réalise des dessins précis et détaillés qu il transmet au chef de chantier ou d atelier. Grâce à ceux-ci, les ouvriers auront toutes les informations nécessaires pour réaliser les travaux. Alexandra SOUPTÈS Chef de projet Études Sur son bureau, un dossier de logements en ré habilitation, un autre sur l aménagement d un cinéma et un troisième sur la construction d un parking. Chef de projet d études dans l agence varoise d une grande entreprise du bâtiment, Alexandra Souptès n a pas le temps de chômer. «Je gère deux ou trois dossiers en même temps. Pour chacun, je dispose de 3 semaines -1 mois. On doit travailler très vite», annonce la jeune femme de 27 ans. Diplômée d une école d ingénieurs généraliste, l ICAM (Institut catholique d arts et métiers), Alexandra gère des projets de construction et de rénovation depuis l obtention de son diplôme, il y a 4 ans. «J ai choisi ce métier parce que je voulais travailler sur des programmes englobant tous les corps d état. Être là dès leur démarrage, pour en décortiquer chaque élément : c est ça qui m a attirée dans ce poste.» À l avenir, Alexandra souhaiterait compléter son expérience par une mission d encadrement sur un chantier : «En tant qu ingénieur d études, ma mission se termine dès que le client signe le contrat. Un conducteur de travaux prend alors la suite. J aimerais bien me faire une petite expérience à ce poste pour avoir un aperçu plus concret de la construction», conclut-elle.

15 SES FONCTIONS passe par ces trois phases que l on retrouve par la suite dans chaque famille de métiers. > FONCTIONS SUR LE CHANTIER OUVRIERS, COMPAGNONS ET CHEFS D ÉQUIPE Construire ou rénover un bâtiment selon les indications des personnels d encadrement : c est la mission des compagnons, des ouvriers et de leur chef d équipe. L ouvrier Premier maillon de la chaîne, l ouvrier, souvent titulaire d un CAP, effectue les travaux de base dans sa spécialité à partir de directives plus ou moins précises en fonction de son niveau de qualification. Il est responsable de leur bonne exécution en atelier ou sur un chantier. Le compagnon Ouvrier reconnu pour ses très bonnes compétences professionnelles, le compagnon effectue les travaux délicats qui exigent une certaine expérience avec une relative autonomie. Il peut participer à la formation d apprentis. Le chef d équipe Après quelques années d expérience, un compagnon très qualifié peut être nommé chef d équipe. Toujours sur le terrain, il encadre quelques compagnons, dont il organise le travail. Selon les missions qui lui sont confiées, il est chargé de petits chantiers ou de la construction /rénovation d une partie d un grand bâtiment. FBPT RHÔNE Laure FORGEOT Chef d équipe en maçonnerie Atypique, le parcours de Laure Forgeot l est à plus d un égard. Attirée depuis toujours par le secteur de la construction, cette jeune femme de 27 ans s est engagée dès la fin de la 3 e dans un BEP construction et topographie, où elle s est révélée par ses capacités. Pour Laure, à qui on avait fermé la voie générale, c était déjà une belle revanche. Encouragée par ses professeurs à poursuivre ses études en bac STI génie civil, elle enchaîne dans son élan sur un BTS bâtiment, puis une licence pro bâtiment et construction à Bourges. Malgré ses études supérieures qui auraient pu lui ouvrir les portes d un poste de conducteur de travaux, Laure choisit de commencer au bas de l échelle. «Pour moi, il était essentiel de connaître le travail sur le chantier avant de prétendre à une fonction d encadrement. J ai donc postulé à un emploi de maçon et je ne le regrette pas! Même si cela n a pas été facile au départ, cela m a permis d apprendre plein de choses qui continuent de me servir aujourd hui.» Actuellement chef d équipe en Seine-et-Marne, Laure doit très prochainement évoluer vers un poste de chef de chantier. «À l évidence, mes études supérieures m ont aidée. Elles m ont donné une ouverture d esprit, une rapidité de compréhension des problèmes techniques qui m ont permis d évoluer plus rapidement.» LAURENT MERCIER / FFB PERSONNELS D ENCADREMENT Encadrer les équipes, organiser le travail, gérer les approvisionnements en matériel, contrôler l avancée des travaux : ce sont les missions principales confiées aux personnels d encadrement. Le chef de chantier Toujours sur le terrain, le chef de chantier encadre l ensemble du personnel de production. En gardant toujours un œil sur les plans du bureau d études, il répartit le travail au sein de son équipe. Chargé de gérer les approvisionnements en matériel, il contrôle l avancement des travaux, tout en étant capable de donner un coup de main le cas échéant. L aspect humain de cette fonction est essentiel : ce très bon technicien, attentif à la qualité et aux délais, doit savoir diriger et animer une équipe relativement importante. Le conducteur de travaux À lui tout seul, le conducteur de travaux encadre un ou plusieurs chefs de chantier. En plus de ses responsabilités hiérarchiques, il assure la gestion financière du chantier, organise les approvisionnements. Réactif sur le plan technique, il dialogue avec l architecte ainsi qu avec les autres partenaires de la construction. Il sait décider comme déléguer. El Hassan GHOULA Chef de chantier en électricité Actuellement chef de chantier en électricité près d Orléans, El Hassan Ghoula est un jeune homme volontaire et ambitieux qui a déjà accompli une belle progression de carrière. Originaire du Maroc, El Hassan est arrivé en France à 13 ans. «Au début, je ne maîtrisais pas bien le français. Aussi, j avais du mal à suivre les cours, avoue-t-il. Mais, comme j étais bon en maths et en physique, on m a conseillé de faire un BEP-CAP équipement et installation électrique (EIE), s empresse-t-il d ajouter. Après mon bac pro, j ai travaillé 5 ans en intérim avant d entrer comme électricien dans l entreprise qui m emploie actuellement. J ai fait quelques petits chantiers. Puis, il y a quatre ans, je me suis porté volontaire pour diriger un chantier de collège pour lequel mon patron avait du mal à trouver quelqu un. Il m a donné ma chance à l essai. Puis, comme il a vu que je faisais du très bon travail, il m a nommé officiellement chef de chantier», raconte-t-il, avec une certaine fierté. Confiant dans ses capacités, El Hassan s est toujours donné à fond pour réussir. Aujourd hui, il dirige trois gros chantiers à Orléans-La Source et ne compte pas en rester là. «Dans 3 ans, j espère devenir conducteur de travaux. Je vais tout faire pour y arriver», assure ce jeune homme de 32 ans. onisep.fr Les métiers du bâtiment I 13

16 STRUCTURE / GROS ŒUVRE Première étape dans la construction d un bâtiment, le gros œuvre va des travaux de fondations jusqu à la déconstruction. Parmi ces professionnels figurent le maçon, le charpentier bois ou métallique, le grutier, le démolisseur Le gros œuvre regroupe 40% des salariés du secteur. TOURNÉE DU COQ 14 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

17 Fiche métier STRUCTURE / GROS ŒUVRE JAMES HARDY / PHOTOALTO MAÇON/NE À la base de toute construction, le maçon met en place les fondations et monte les éléments porteurs. Murs, poutrelles et planchers n ont aucun secret pour lui. arant de la solidité des bâti- le maçon travaille aussi Gments, bien sur des maisons individuelles que sur des immeubles d habitation ou des bâtiments industriels. Il pose les fondations, puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Pour une maison, il réalise les murs en assemblant des briques, des parpaings ou des pierres. Il les lie entre eux avec du mortier à l aide d une truelle et d un fil à plomb, puis applique différents enduits sur les façades extérieures. Pour les immeubles, le maçon construit plus volontiers les murs en béton armé. Il utilise alors la technique du moulage-démontage. Il commence par fabriquer ou assembler des coffrages, puis coule dedans du béton consolidé par des armatures métalliques. Jean-Numa ANTOINE Compagnon maçon La spécialité de Jean-Numa, c est la réhabilitation de monuments historiques. «Ce sont les chantiers que je préfère, s enthousiasme ce jeune maçon de 27 ans. On travaille sur des bâtiments magnifiques qui ont traversé les siècles. On leur insuffle une nouvelle jeunesse. Je trouve cela fascinant de voir ce qu étaient capables de faire les ouvriers de l époque!» Actuellement en poste sur le chantier de la préfecture de Nancy avec deux autres ouvriers, Jean-Numa achève la réhabilitation de ce bâtiment toujours resté ouvert au public. «Travailler en site occupé est assez contraignant. Il faut isoler Mais son métier ne se limite pas à la construction de bâtiments neufs. Un maçon peut aussi participer à des chantiers de réhabilitation ou de restauration des monuments historiques. La plupart du temps à l extérieur, il passe d un chantier à un autre. Il peut être artisan à son compte, comme salarié d une PME ou d un grand groupe. TÉMOIGNAGE le chantier, adapter notre planning, sécuriser au maximum les lieux. Il faut aussi limiter le bruit et la poussière» Côté maçonnerie, le travail aussi est délicat. «Nous avons modifié la structure intérieure du bâtiment sans toucher aux façades extérieures. Il s agissait de permettre à l ascenseur de monter jusqu au dernier étage. On a aussi élargi la cage d ascenseur pour le rendre accessible aux personnes en fauteuil roulant» Très à l aise sur ce chantier, Jean- Numa n a qu une hâte : devenir chef d équipe. Une ambition qu il réalisera bientôt. Il termine actuellement une formation continue de chef d équipe réhabilitation urbaine avec les Compagnons du devoir. FORMATION CAP maçon CAP constructeur en béton armé du bâtiment BP maçon Bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre Bac pro interventions sur le patrimoine bâti onisep.fr Les métiers du bâtiment I 15

18 Fiche métier STRUCTURE / GROS ŒUVRE TÉMOIGNAGE Gaëtan STEFANOTO Charpentier chef d équipe en atelier Des salles de concert, des gymnases, des gradins de stades : le nombre de grands bâtiments auxquels a participé Gaëtan Stefanoto ne cesse de s allonger. Charpentier depuis 6 ans et demi, ce jeune Périgourdin de 22 ans a déjà de belles références à son actif. Rentré dans son entreprise actuelle comme apprenti, durant sa formation auprès des Compagnons du devoir, Gaëtan y exerce aujourd hui ses talents comme chef d équipe de l atelier. «On travaille pour des clients sur toute la France, voire à l étranger. Ce sont à chaque fois des projets de longue haleine auxquels on consacre de longs mois.» Sa plus grande fierté : le Zénith de Limoges. «C est une immense salle de concert, avec un dôme tout en verre recouvert d une charpente apparente en bois. Pour l instant, je ne l ai vue qu en photo, mais elle semble vraiment magnifique! Et puis, c était un vrai défi! On n avait jamais réalisé de bâtiment rond aussi grand. On travaillait sur des poutres courbes de plus de 20 mètres. Il fallait chaque jour inventer de nouvelles techniques pour couper, retourner, puis sortir les poutres de l atelier. Chaque jour nous apportait un nouveau challenge. La veille, on se disait : c est impossible. Et le lendemain soir on se surprenait à l avoir fait.» CHARPENTIER/ÈRE BOIS Du dessin à la pose de la charpente, en passant par sa découpe et son assemblage, le charpentier travaille aussi bien en atelier que sur le chantier. partir des plans réalisés par À l architecte ou par le bureau d études, le charpentier dessine les différents éléments de son ouvrage. C est l épure, réalisée à la main ou sur ordinateur. Il choisit le bois qu il utilisera, trace les repères, découpe les planches à l aide de machines électriques ou à commande numérique. Il nettoie ensuite les poutres, traite le bois contre les insectes, le feu, puis vérifie l assemblage de chaque élément. Pour partie préassemblées, les pièces sont alors transférées sur le chantier, où la charpente est posée sur le bâtiment, à l aide d engins de levage. Poutres et piliers sont alors emboîtés ou fixés les uns aux autres par des sabots métalliques. Si le travail du charpentier se concentre traditionnellement sur la fabrication ou la rénovation de l ossature en bois des bâtiments... il peut aussi s étendre à la construction d escaliers, voire de maisons ou d édifices complètement en bois. On désigne alors son métier par les termes de «constructeur bois». Très complet, ce métier exige des connaissances en mathématiques, en dessin, mais aussi une grande minutie dans le travail. Il faut enfin posséder une bonne forme physique. FORMATION CAP charpentier bois CAP constructeur bois Bac pro technicien constructeur bois BP charpentier CHRISTINE TOURNEUX / FFB 16 I Les métiers du bâtiment onisep.fr

19 Fiche métier STRUCTURE / GROS ŒUVRE CHARPENTIER/ÈRE MÉTALLIQUE Le charpentier métallique fabrique et assemble aussi les structures en acier d immeubles, d usines, de hangars ou d entrepôts. NORD-PAS-DE-CALAIS / FFB Gilbert MARÉCHAL Responsable d atelier en charpente métallique Chef d atelier depuis une dizaine d années, Gilbert Maréchal ne compte plus les bâtiments sur lesquels il est intervenu. Écoles, entrepôts, cinémas, gymnases, garages émaillent son CV. «J ai commencé comme charpentier à 18 ans. Aujourd hui, j encadre 7 à 10 personnes. J organise le travail entre les différents ouvriers. Je gère l atelier. Je prépare les commandes de matériel Je fais encore parfois de l assemblage et du montage, mais plus beaucoup», admet ce Rhônalpin de 40 ans. «Le métier a beaucoup évolué depuis TÉMOIGNAGE mes débuts. À l époque, on coupait, on traçait, puis on perçait le métal à la main. Aujourd hui, on utilise des machines à commande numérique. Nous n avons même plus besoin de rentrer les programmes, ils sont directement transférés par ordinateur. Et puis, le travail répond à des normes de plus en plus strictes, notamment quand on construit des bâtiments publics.» En revanche, les qualités nécessaires pour faire ce métier restent les mêmes, selon Gilbert : «Il faut savoir lire un plan, et avoir une bonne capacité à se représenter les choses dans l espace. C est essentiel dans ce métier. Le reste, c est de la technique. Ça s apprend à l école et en atelier.» Comme son confrère spécialiste du bois, le charpentier métallique intervient à deux niveaux. En atelier, il fabrique les structures à partir des plans fournis par le bureau d études. II découpe et perce les tôles, tubes et profilés grâce à des machines à commande numérique, puis façonne chaque pièce. Commence alors la deuxième étape : l assemblage. Celle-ci débute en atelier par une phase de vérification et de préparation pendant laquelle le professionnel pointe puis soude les pièces les unes aux autres. Le tout part alors au nettoyage, puis à la peinture. Un charpentier-monteur installe ensuite la charpente sur le bâtiment. À l aide d outils de levage, il pose, puis fixe son ouvrage à l endroit défini par le plan de construction. Précis et minutieux, le charpentier métallique se doit d être bon en calcul et en géométrie. Il lui faut enfin présenter une bonne résistance physique et garder toujours à l esprit les impératifs de sécurité quand il travaille sur le chantier. FORMATION CAP serrurier-métallier MC soudage Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie BP serrurerie-métallerie onisep.fr Les métiers du bâtiment I 17

20 Fiche métier STRUCTURE / GROS ŒUVRE DR GRUTIER/ÈRE Au sol ou du haut de sa cabine, le grutier déplace et distribue les matériaux lourds aux différents professionnels du chantier. 18 I Aux commandes de son engin, le grutier approvisionne en coffrages, éléments préfabriqués, matériels les différentes parties du chantier. Indissociable de son imposante machine, il en est responsable du début à la fin. Il participe à son installation, vérifie l état du terrain, estime le nombre de contrepoids nécessaires au levage des charges. Puis, il l immobilise à l endroit que lui aura désigné le conducteur de travaux. S il pilote habituellement sa grue du haut de sa cabine, il peut aussi le faire à partir du sol, grâce à une télécommande. Il déplace la majeure partie des matériaux nécessaires à la construction et les distribue à des emplacements précis selon les ordres que le chef de chantier lui communique par radio. Les métiers du bâtiment onisep.fr Marielle JÉGU Grutière Comme elle le reconnaît elle-même, Marielle Jégu est devenue grutière «par hasard». Pourtant, après avoir travaillé une quinzaine d années dans le secteur de l alimentation, elle n imagine plus aujourd hui revenir en arrière. «Quand j ai postulé, il y a 7 ans, je ne savais pas vraiment en quoi consistait ce métier. J ai essayé. Et ça m a très vite plu.» Aujourd hui grutière dans une petite ville de Maine-et-Loire, Marielle apprécie le travail en plein air. Équipée d un gros boîtier de télécommande qu elle porte autour du cou, Très soucieux de la sécurité des ouvriers et des compagnons au sol, le grutier reste aussi attentif aux aléas climatiques. Responsable de l entretien de son outil de travail, il vérifie régulièrement les freins, le serrage des boulons... et participe au démontage de la grue. TÉMOIGNAGE elle fait mouvoir son engin à partir du sol. «Je ne travaille pas en cabine», tient à préciser cette professionnelle de 41 ans. Son travail n en demeure pas moins délicat. «Je dois remplir les camions de livraison des matériaux de construction. Il faut les manipuler avec beaucoup de soin pour ne pas les endommager, tout en remplissant le camion de manière optimale.» Reconnue dans son entreprise pour son professionnalisme, Marielle s est vu confier, il y a 2 ans, une mission supplémentaire d encadrement en logistique. «Je gère aussi le stock et prépare les plannings de chargement de deux autres grutiers.» Pas de doute, son ancien métier est désormais bien loin. FORMATION CACES (certificat d aptitude à la conduite en sécurité) obligatoire TP conducteur de grue mobile TP conducteur de grue à tour

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE

CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE CHARPENTIER / CHARPENTIÈRE de nouvelles exigences... Le respect de l'environnement est désormais au cœur de tous les métiers du bâtiment. Chaque professionnel-le doit maîtriser les nouvelles normes et

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Les 9, 10 et 11 octobre 2014

Les 9, 10 et 11 octobre 2014 Les 9, 10 et 11 octobre 2014 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Sommaire 1. QU EST CE QUE LE BATIMENT?... 3 Qu entend on concrètement par «Bâtiment»? Erreur! Signet non défini. Bâtiment ou

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 Régiment du Service militaire adapté de La Réunion CATALOGUE DES FORMATIONS 2013 PÔLE METIERS DU BÂTIMENT Version: V_2013_01 Stagiaire au RSMA de la Réunion Etre volontaire stagiaire au SMA permet d apprendre

Plus en détail

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT

LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT LES METIERS DE L EQUIPEMENT DU BATIMENT INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR THERMIQUE Elèves de 3 ème, 3 ème SEGPA, 3 ème Prépa-pro, 3 ème Dispositif alternance Aptitudes manuelles Adaptabilité aux différentes

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Les obligations de qualifications liées aux diplômes

Les obligations de qualifications liées aux diplômes Les obligations de qualifications liées aux diplômes Document en cours d élaboration (version 10 mai 2014) Vous êtes engagé(e) dans un parcours de Validation des Acquis de l Expérience (VAE). Vous devez

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010

LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT. AFDET 24 mars 2010 LES FILIERES DE FORMATION METIERS DU BATIMENT AFDET 24 mars 2010 enseignement supérieur BTS insertion ou enseignement professionnel supérieur BEG BTN terminale générale Bac Pro terminale accès au niveau

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE

Secteur d activité. Construction. France, Picardie et Beauvaisis. Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE Secteur d activité Construction France, Picardie et Beauvaisis Sources : FFB, CAPEB, CMA, INSEE, URSSAF, CARMEE DEFINITION Le Bâtiment : qu est-ce que c est? - Il comprend la construction d'édifices très

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics

Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics Formation et Emploi dans le secteur des Travaux Publics 31 CAP (42 444) 19 BP (5 576) 11 11 BEP (18 521) 13 Bac Pro (5 817) 2 BT (1 151) 4 Bac Techno (4 605) 18 BTS (4 549) Technico-com : Mtx const. (50)

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique)

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Sommaire PREAMBULE... 2 INTRODUCTION... 2 L INSTALLATEUR THERMIQUE... 3 Définition du métier... 3 Objectifs

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR PEINTRE- DÉCORATEUR Le peintre-décorateur recouvre les murs intérieurs/ extérieurs et les plafonds de revêtements, afin de les protéger et de les décorer. Métier Le peintre-décorateur

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION Fondateur de Tel : 03 81 32 01 46 Fax : 03 81 32 15 12 communication@que-du-terrain-a-batir.com Sommaire 2 Sommaire Sommaire 2 Préambule 3 1e partie : Le déroulement chronologique

Plus en détail

Nous espérons que les enfants comprendront mieux l activité de leurs parents et que les adultes se reconnaîtront peut-être! Bonne lecture.

Nous espérons que les enfants comprendront mieux l activité de leurs parents et que les adultes se reconnaîtront peut-être! Bonne lecture. Bouygues Construction a le plaisir d offrir r à tous ses collaborateurs cette bande dessinée, diffusée avec le magazine interne Talents à l occasion des fêtes de fin d année. Dessine-moi un chantier raconte

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité)

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité) Charpente Panneau bois couverture quartz zinc - Isolants : Ouate de cellulose (extérieur) Laine variées (intérieur) Prévoir visuel Prise en charge : étude, fabrication et main d œuvre par l entreprise

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s

CHEF DE CHANTIER LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS. Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s LES CLIPS MÉTIERS : TRAVAUX PUBLICS CHEF DE CHANTIER Réalisation : Jean-Michel Gerber Production : Capa Entreprises Onisep, 2002 Durée : 02 min 17 s L enseignement de découverte professionnelle fournit

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

LE BÂTIMENT. en Midi-Pyrénées. Juillet 2005

LE BÂTIMENT. en Midi-Pyrénées. Juillet 2005 LE BÂTIMENT en Midi-Pyrénées Juillet 2005 En partenariat avec : - la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) - la Fédération régionale du bâtiment de Midi-Pyrénées ÉDITO

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des enseignements et des formations Arrêté du 30 juin 2008 relatif aux diplômes professionnels relevant de l obligation

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

REMPLACER LES CHÂSSIS ET VITRAGES

REMPLACER LES CHÂSSIS ET VITRAGES Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE REMPLACER LES CHÂSSIS

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE Un constructeur de proximité Nos agences près de chez vous 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE ZA de Manébos 56 600 LANESTER 26 Rue du capitaine Jude 56 000 VANNES 46 Rue Barré 56 400 AURAY 02 98 96 07 04

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Fiche 1 : Exemples de métiers possibles

Fiche 1 : Exemples de métiers possibles L apprentissage dans la fonction publique territoriale Fiche 1 : Exemples de métiers possibles Se reporter à la fiche 4 pour avoir le libellé des sigles. PILOTAGE MANAGEMENT ET GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

isolé par l extérieur

isolé par l extérieur Conception d un bâtiment isolé par l extérieur Avoir fait le choix de l Isolation Thermique par l Extérieur permet d optimiser les performances de résistance thermique du bâtiment. En contrepartie, l I.T.E.

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

Delémont. Vendre. Situation. attique

Delémont. Vendre. Situation. attique Delémont Delémont Situation Bel très moderne, agencé et équipé avec goût. Très grande terrasse, magnifique vue dégagée sur la ville et la vallée de Delémont. Construit en 2012 avec des matériaux d excellentes

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 Descriptif sommaire au 27-09-2013

L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 Descriptif sommaire au 27-09-2013 L OFFSET - Rue de Dunkerque Tourcoing (59) DESCRIPTIF SOMMAIRE L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 NOTE GENERALE Le présent devis descriptif définit les travaux qui seront exécutés dans l immeuble. Il est précisé

Plus en détail

Des métiers du bâtiment

Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment Des métiers du bâtiment page 1 / 16 Des métiers du bâtiment page 2 / 16 Travail n 1 Lisez le document n 1 pour complétez le tableau suivant. Document n 1 En France, le bâtiment

Plus en détail

FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE

FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE FORMATIONS DIPLÔMANTES EN ALTERNANCE Rentrée 2009 Page 1 «l Apprentissage est une des composantes de la politique de formation des entreprises. C est un outil clé pour le maintien de leurs performances

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr La qualité d une bonne étanchéité réside essentiellement dans la qualité de mise en œuvre des matériaux. Afin de parfaire la maitrise de ce lot, nous vous proposons ci-dessous une liste des principaux

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 :

Exercice n 1 : Combien ce carreleur dépensera-t-il au total? Document 1 : Exercice n 1 : Un carreleur doit carreler une salle de bain rectangulaire de longueur 3,2 m et de largeur 2,6 m avec des carreaux de côté 20 cm. IL achète du carrelage et de la colle (documents 1 et 2).

Plus en détail

ENSAIT. Réhabilitation du bâtiment A

ENSAIT. Réhabilitation du bâtiment A ENSAIT Réhabilitation du bâtiment A 1 Préambule Dans le cadre de la réhabilitation du bâtiment A, l ENSAIT a souhaité suivre une démarche HQE, avec des objectifs BBC, qui conditionnait une demande de subvention

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» 2014-231 / 4-7 du 15/04/2014 Pour toute question : Service Emploi

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures 1 2 3 Préface Face aux besoins croissants en matière d équipements collectifs, le Ministère du Développement durable et des Infrastructures continue à persévérer dans son effort en ce qui concerne l extension

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente

Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Confiez vos travaux de bâtiment à une entreprise compétente Vous entreprenez la construction ou la rénovation de votre habitation? Vous devez changer votre toiture, votre parquet, votre chaudière A QUI

Plus en détail

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE»

BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» BAC PRO «TECHNICIEN DU BATIMENT : ORGANISATION ET REALISATION DU GROS-ŒUVRE» QU EST-CE QUE LE GROS-ŒUVRE? LA CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT SE DIVISE EN 2 GRANDES PARTIES : LE GROS-OEUVRE La réalisation de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LE MOUVEMENT DES CASQUES JAUNES

DOSSIER DE PRESSE LE MOUVEMENT DES CASQUES JAUNES DOSSIER DE PRESSE LE MOUVEMENT DES CASQUES JAUNES Une démarche d intérêt général de toute une profession, organisée avec le soutien du réseau de l apprentissage BTP et portée par les entreprises formatrices,

Plus en détail

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT

LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT goodluz / Fotolia.com LE BÂTIMENT ET SES FONCTIONS D ENCADREMENT ÉCONOMISTE CONDUCTEUR DE TRAVAUX INGÉNIEUR CHARGÉ D AFFAIRES DES CHALLENGES À RELEVER introduction [ Le Bâtiment, plusieurs métiers, une

Plus en détail

Métallerie. Construction Durable

Métallerie. Construction Durable Métallerie & Construction Durable Les Métalliers s informent Les Métalliers se forment Les Métalliers s engagent Aujourd hui, les préoccupations de construction durable se font de plus en plus ressentir

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange du XVIII ème siècle Localisation : 49260

Plus en détail

Des profils pour vous aider à recruter (1/6)

Des profils pour vous aider à recruter (1/6) Retrouvez cette circulaire sur www.btp13.com à partir du Des profils pour vous aider à recruter (1/6) (ci-après liste de candidats motivés) Vous recherchez du personnel? Transmettez-nous votre offre d'emploi,

Plus en détail

Exploiter le clip métier : chef de chantier

Exploiter le clip métier : chef de chantier Exploiter le clip métier : chef de chantier ICHE D ANIMATION Principaux thèmes abordés - L'activité d'un chef de chantier - Les partenaires de travail - Les qualités requises - Les raisons du choix du

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF FINNFRAME

SYSTEME CONSTRUCTIF FINNFRAME SYSTEME CONSTRUCTIF FINNFRAME LES COMPOSANTS EMPLOYÉS DANS LE SYTÈME FINNFRAME KERTO Le Kerto est le produit d ingénierie bois le plus performant pour la structure. C est un Lamibois (LVL) formé de placages

Plus en détail

Construction de maisons individuelles. LA maison minérale. Le choix raisonné! BÉTON - BRIQUE - CIMENT - MORTIER - PIERRE NaTUREllE - PROdUITs EN BÉTON

Construction de maisons individuelles. LA maison minérale. Le choix raisonné! BÉTON - BRIQUE - CIMENT - MORTIER - PIERRE NaTUREllE - PROdUITs EN BÉTON Construction de maisons individuelles LA maison minérale Le choix raisonné! BÉTON - BRIQUE - CIMENT - MORTIER - PIERRE NaTUREllE - PROdUITs EN BÉTON La maison minérale le choix raisonné Les atouts de la

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

Aménagement des combles

Aménagement des combles FICHE TECHNIQUE Aménagement des combles 2 2 DESCRIPTION, FONCTIONS DES COMBLES LE PROJET D AMÉNAGEMENT DES COMBLES > Autorisations administratives > Type de charpente > Plancher > Accessibilité > Isolation

Plus en détail

LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE

LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Le nouvel Hôtel de police de Charleroi - Belgique Y. Breithof 1 LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE Yvan Breithof MDW architecture / AJN Bruxelles

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Bâtiment et Travaux Publics

Bâtiment et Travaux Publics les metiers du BTP Bâtiment et Travaux Publics une publication Orientations UNE FORTE DÉPENDANCE AUX POLITIQUES PUBLIQUES En revanche, ce secteur est fortement dépendant des grandes politiques de projets

Plus en détail

Solutions informatiques

Solutions informatiques 1 Solutions informatiques Nos conseils pour la construction 67 68 Pourquoi ce guide? Les délais de construction : une affaire financière, émotionnelle et contractuelle! L aventure de la construction est

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Isolation écologique d une maison de maître du XIX e siècle Localisation

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail