Vaccin H1N1. Des adjuvants (MF059, ASO3) pour réduire la dose d antigène (3,75

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaccin H1N1. Des adjuvants (MF059, ASO3) pour réduire la dose d antigène (3,75"

Transcription

1 LA VACCINATION

2 Vaccin H1N1 Les 1er vaccins pandémiques ont été développés à partir des souches H5N1 avec une AMM en 2008, les vaccins H1N1 seront enregistrés après modification du dossier Des adjuvants (MF059, ASO3) pour réduire la dose d antigène (3,75 ou 7,5 µg hémaglutinine vs 15), augmenter le nombre de doses vaccinales et procurer une immunité face à des souches mutées MF059 : déjà utilisé dans vaccin saisonnier FLUAD ou GRIPGUARD - ASO3 : squalene ou émulsion lipidique proche de celui utilisé dans le vaccin CERVARIX

3 Vaccins grippaux A (H1N1) Laboratoire Type vaccin Adjuvant Dérivé des vaccins pandémiques H5N1 FOCETRIA (Novartis) PANDEMRIX (GSK) CELVAPAN (Baxter) Q-Pan H1N1 (GSK) HUMENZA (Sanofi Pasteur) PANENZA (Sanofi Pasteur) Ag de surface Cultivé sur oeuf Virion fragmenté Cultivé sur oeuf Virion entier Cultivé sur cellules vero Virion fragmenté Cultivé sur oeuf Virion fragmenté Cultivé sur oeuf Virion fragmenté Cultivé sur oeuf MF59 + AS03 + non + AS03 - ASF03 - non -

4 Vaccins avec adjuvant PANDEMRIX (GSK) AMM accordée, disponible vers le 10 octobre Probablement 1 dose chez enfant > 9 ans et adulte (dossier avec 2 doses) ½ dose entre 6 mois et 9 ans Flacon multidose (10) Conservateur : 5 µg de thiomersal Adjuvant : AS03 C.I : allergie à l oeuf FOCETRIA (Novartis) AMM accordée, disponible vers le 10 octobre Probablement 1 dose chez nourrisson et adulte (dossier avec 2 doses) Flacon multidose (10) et quelques flacons monodose (2%) Adjuvant : MF59 CI : allergie à l œuf HUMENZA (Sanofi Pasteur) AMM pas avant fin 2009

5 Vaccin sans adjuvant Indications Femme enceinte Nourrisson 6 à 23 mois Transplantés, maladies dysimmunitaires CELVAPAN (Baxter) AMM vers le 1er novembre Monodose PANENZA (Sanofi Pasteur) AMM vers le 15 novembre Multidose (10) CI : allergie à l oeuf

6 Recommandations du HCSP Septembre 2009 Réaliser le plus tôt possible le vaccin saisonnier, au moins 3 semaines avant la 1ère injection du vaccin pandémique Réaliser 2 doses de vaccins pandémiques avec un intervalle d au moins 21 jours ( ) susceptible d être modifié au vu des données d efficacité immunologique

7 Recommandations du HCSP Septembre 2009 Privilégier les vaccins ne contenant pas d adjuvant chez femmes enceintes, enfant de 6-23 mois, sujets atteints de maladie de système ou immunosuppression secondaire à une affection risquant d être réactivée par un vaccin avec adjuvant : allogreffés de moelle, autogreffe < 2 ans, hémopathies lymphoïdes, patients sous corticoïdes, Ac monoclonaux, Fludarabine, chimiothérapie, anti TNF, Interféron, maladies auto-immunes touchant des organes centraux

8 Tableau récapitulatif des indications Catégorie de population Grossesse 1er trimestre Vaccin Non-adjuvé Adjuvé Remarques Recommandé Non recommandé - Si non-adjuvé indisponible, report au 2 ou 3ème trim. - Si non-adjuvé indisponible et FR, prendre contact avec médecin traitant 2 et 3è trimestre Recommandé Si non-adjuvé indisponible < 6 mois Contre-indiqué Contre-indiqué Vaccination de l entourage Nourrissons 6-23 mois avec FR Recommandé Si non-adjuvé indisponible Si CI** : vaccination de l entourage Transplantés, maladies de système, pathologies liées à des troubles immunologiques Autres personnes 6-23 mois sans FR Recommandé Recommandé Nonrecommandé Non recommandé recommandé Si non-adjuvé indisponible ou si CI** : vaccination de l entourage

9 Recommandations de stratégie vaccinale (Arbitrage 1er ministre-24/9/09) 1. Personnels de santé de réa néonatale et pédiatrique 2. Personnels médical et para-médical des Etb de santé et secteur ambulatoire exposé 3. Femmes enceintes 2ème trimestre 4. Entourage nourrissons < 6 mois 5. Personnels chargés de l accueil de la petite enfance 6. Nourrissons 6-23 mois avec FDR 7. Sujets de 2-64 ans avec FDR 8. Autres professionnels de santé, de secours, de transport sanitaire 9. Nourrissons 6-23 mois sans FDR 10. Personnels d accueil des pharmacies 11. Autres Personnels des établissements médico-sociaux 12. > 65 ans avec FDR ans sans FDR 14. > 18 ans sans FDR

10 Vaccination contre le pneumocoque La grippe est un facteur de risque élevé de pneumopathie bactérienne Renforcer vaccination antipneumococcique chez sujets à risque PNEUMO 23 + rappel si délai > 5 ans Insuffisant respiratoire et cardiaque Syndrome néphrotique Patient alcoolique avec hépatopathie chronique Splénectomisé, drépanocytaire VIH avec CD4 > 200/mm3 Pas de recommandations au-delà de ces sujets à risques

11 DISPOSITION DANS LE CADRE DU PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE UNE PANDÉMIE GRIPPALE Mise en place selon Instruction Nationale Appui au dispositif de permanence des soins Maintien à domicile des patients Préservation de l hôpital

12 Organisation des centres de vaccination Plusieurs centres de vaccination/dépt Équipe de vaccination constituée de 15 personnes : Remise d un questionnaire, vaccination, traçabilité 360 vaccinations toutes les 4 heures Équipe mobile pour les scolaires, étb médico-sociaux, Appel à candidature par le Préfet, sinon réquisition Population convoquée par des bons adressés par les CPAM

Influenza A (H1N1)v. Actualités et mise au point. B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille

Influenza A (H1N1)v. Actualités et mise au point. B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille Influenza A (H1N1)v Actualités et mise au point B. Guery Maladies Infectieuses CHRU Lille Pas d immunité antérieure sauf pour les sujets nés avant 1957 Hancok C, et al, New Engl J Med 2009 sept PB1 H1N1

Plus en détail

Anémie de Blackfan-Diamond Actualités. AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr

Anémie de Blackfan-Diamond Actualités. AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr Anémie de Blackfan-Diamond Actualités AFMBD Réunion du 24 octobre 2009 Thierry LEBLANC thierry.leblanc@sls.aphp.fr Revue de la littérature Oct. 2008 Oct. 2009: 19 articles publiés Articles cliniques: Etude

Plus en détail

Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie

Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie 1 Avertissement Ce diaporama a été réalisé pour sensibiliser les professionnels de santé à

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens LA GRIPPE A H1N1v Ce que doivent savoir les obstétriciens EPIDÉMIOLOGIE LA PANDÉMIE EN FRANCE La dynamique de l épidémie n est pas prévisible Les épidémiologistes et virologues estiment qu il y aurait

Plus en détail

Prise en charge d un patient atteint de la grippe H1N1

Prise en charge d un patient atteint de la grippe H1N1 Prise en charge d un patient atteint de la grippe H1N1 Trouble de la vigilance, désorientation, confusion PA systolique < 90 mm Hg Hypothermie < 35 C Fièvre ne répondant pas aux anti-pyrétiques FR > 30/min

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS Actualisation de l avis relatif aux recommandations sur l utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v Suite à la saisine du le 13 octobre 2009 1 par le directeur général

Plus en détail

Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie

Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie Grippe Pandémique A(H1N1)v Pourquoi je me vaccine? Comment je me vaccine? Fédération Française d Infectiologie 1 Pourquoi H1N1? Les Virus de la Grippe 6/10/09 2 Les Virus de la Grippe Myxovirus influenzae,

Plus en détail

Fiche médicale individuelle Questionnaire préalable à la vaccination A (H1N1) 2009 > Mineur (moins de 18 ans)

Fiche médicale individuelle Questionnaire préalable à la vaccination A (H1N1) 2009 > Mineur (moins de 18 ans) Fiche médicale individuelle Questionnaire préalable à la vaccination A (H1N1) 2009 > Mineur (moins de 18 ans) Mineur NOM : Prénom : Date naissance : Titulaire de l autorité parentale Nom, Prénom(s) et

Plus en détail

Fiche d information sur la vaccination destinée aux parents des enfants scolarisés en collège ou en lycée

Fiche d information sur la vaccination destinée aux parents des enfants scolarisés en collège ou en lycée Fiche d information sur la vaccination destinée aux parents des enfants scolarisés en collège ou en lycée La France est confrontée à une pandémie grippale due à un virus de la famille A/H1N1 mais qui est

Plus en détail

LA GRIPPE PORCINE H1N1

LA GRIPPE PORCINE H1N1 LA GRIPPE PORCINE H1N1 Les pandémies 1918 : H1N1 250 000 décès en France 1958 : H2N2 1968 : H3N2 17 000 décès en France Mécanismes : Virus humain :affinité A Sialique 2-6 Virus aviaire :affinité A Sialique

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

3. Calendrier vaccinal 2012. Tableaux synoptiques

3. Calendrier vaccinal 2012. Tableaux synoptiques 7 BEH -5 / 0 avril 0. Calendrier vaccinal 0. Tableaux synoptiques. Tableau des vaccinations recommandées chez les enfants et les adolescents en 0 Recommandations générales Rattrapage Populations particulières

Plus en détail

Prise en charge de la grippe A / H1N1. Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT

Prise en charge de la grippe A / H1N1. Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT Prise en charge de la grippe A / H1N1 Pr Th. MAY Pr C. RABAUD Dr L. LETRANCHANT On avait prévu vu Une grippe H5 avec des oiseaux On a une grippe H1 avec des cochons On avait prévu vu Une attaque venant

Plus en détail

Pandémie grippale A H1N1/California. California/04/2009 du bon prélèvement.. au diagnostic virologique

Pandémie grippale A H1N1/California. California/04/2009 du bon prélèvement.. au diagnostic virologique Pandémie grippale A H1N1/California California/04/2009 du bon prélèvement. au diagnostic virologique Diagnostic virologique 1. Bon prélèvement Où? Quand? Comment? 2. Détection du virus par techniques sensibles

Plus en détail

AH1N1 Quel virus pour quel vaccin? Y.Van Laethem CHU St-Pierre, Bruxelles

AH1N1 Quel virus pour quel vaccin? Y.Van Laethem CHU St-Pierre, Bruxelles AH1N1 Quel virus pour quel vaccin? Y.Van Laethem CHU St-Pierre, Bruxelles 1 2 3 Types d influenza A B C Réservoir homme homme homme, cochon animal Sévérité Clinique o à +++ parfois sévère jeune enfant

Plus en détail

HISTORIQUE. Cette grippe n'est pas dangereuse (Pr Bernard Debré) La pandémie de l indécence (Pr Marc Gentilini)

HISTORIQUE. Cette grippe n'est pas dangereuse (Pr Bernard Debré) La pandémie de l indécence (Pr Marc Gentilini) LA GRIPPE A H1N1v GRIPPE A / H1N1v HISTORIQUE C était une histoire d oiseau (H5) attaquant par l est, c est devenu une affaire de porc (H1) en provenance de l ouest De déclaration de guerre en mobilisation

Plus en détail

vaccins grippaux H1N1v

vaccins grippaux H1N1v DES NOUVEAUTÉS EN SOINS AMBULATOIRES (CELVAPAN, FOCETRIA, PANDEMRIX, PANENZA ) vaccins grippaux H1N1v Vacciner les personnes à risque élevé de complication grave, avec des préférences quant au vaccin Résumé

Plus en détail

GRIPPE A/H1N1 Épidémiologie, prévention et prise en charge

GRIPPE A/H1N1 Épidémiologie, prévention et prise en charge GRIPPE A/H1N1 Épidémiologie, prévention et prise en charge Page 1 Epidémiologie Page 2 Pandémies grippales Mortalité au cours des pandémies du XX e siècle 1918-19 1957-58 Grippe espagnole A(H1N1) Grippe

Plus en détail

Vaccinations pour les professionnels : actualités

Vaccinations pour les professionnels : actualités Vaccinations pour les professionnels : actualités Dominique Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Les vaccins A (H1N1)v 4QUESTIONS +++++ Pas assez de recul???

Plus en détail

Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis

Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis 12/09/2013 2 Comparaison calendrier vaccinal 2013 et 2012 : Nourrisson 3 Comparaison calendrier vaccinal 2013 et 2012

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités Immunité & Vieillissement Vaccinations universelles Grippe Zona Coqueluche Pneumocoque Voyageur LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités La vaccination

Plus en détail

Note à. Mesdames et Messieurs les directeurs des centres hospitaliers sièges de SAMU ou ayant une consultation dédiée "grippe" (pour exécution)

Note à. Mesdames et Messieurs les directeurs des centres hospitaliers sièges de SAMU ou ayant une consultation dédiée grippe (pour exécution) Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Direction générale de la santé MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Note à Mesdames et Messieurs les directeurs des centres hospitaliers sièges

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS Recommandations sur les priorités sanitaires d utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1)v Séance extraordinaire du 7 septembre 29 1. Pandémie grippale A(H1N1)29 1

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Vaccination en réanimation

Vaccination en réanimation Vaccination en réanimation CÉLINE PULCINI MCU-PH SERVICE D INFECTIOLOGIE CHU DE NICE PLAN 1. Épidémiologie de quelques maladies à prévention vaccinale 2. Réponse immunologique à la vaccination en réanimation

Plus en détail

Vaccination des personnes âgées et cancer

Vaccination des personnes âgées et cancer Vaccination des personnes âgées et cancer Pr B de WAZIÈRES CHU Nîmes Haut conseil de la santé publique Comité technique des vaccinations ORIG OBSERVATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX EN GERIATRIE SUBVENTION ET

Plus en détail

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Journée d information des professionnels de l urgence 30 septembre 2009 Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Pr Marie-Caroline Meyohas Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) Hôpital

Plus en détail

Les Vaccins contre la Grippe. Fédération Française d Infectiologie

Les Vaccins contre la Grippe. Fédération Française d Infectiologie Les Vaccins contre la Grippe Dr Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur, Pôle de médecine Hôpital Cochin, Paris Fédération Française d Infectiologie 12/11/2009 1 Cas hospitalisés confirmés grippe

Plus en détail

AVIS. relatif à l actualisation de la stratégie vaccinale contre la grippe 2010-2011. 29 décembre 2010

AVIS. relatif à l actualisation de la stratégie vaccinale contre la grippe 2010-2011. 29 décembre 2010 AVIS relatif à l actualisation de la stratégie vaccinale contre la grippe 2010-2011 29 décembre 2010 En réponse à la saisine du Directeur général de la santé en date du 21 décembre 2010, le Haut Conseil

Plus en détail

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Vaccins et grossesse Vaccins et immunité Dr Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Atelier Vaccins, GERES, 18 mai 2011 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Actualités dans la vaccination Antigrippale

Actualités dans la vaccination Antigrippale ORIG OBSERVATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX EN GERIATRIE Actualités dans la vaccination Antigrippale Pr B. de Wazières, Service de Gériatrie et de Médecine Interne C, CHU de Nîmes Université Montpellier I FACULTÉ

Plus en détail

Les Vaccinations contre les Grippes

Les Vaccinations contre les Grippes Les Vaccinations contre les Grippes Christian Chidiac UCBL1 - INSERM U851 UFR Lyon Sud Charles Mérieux HCL Hôpital de la Croix Rousse Maladies Infectieuses et Tropicales F69317 Lyon Cedex 04 christian.chidiac@chu-lyon.fr

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI FMPR, Rabat le 23.10.2010 Les mesures de prévention concernent la population dans son ensemble en se

Plus en détail

Eric Froguel Service infectiologie/diabétologie. Premier octobre 2009

Eric Froguel Service infectiologie/diabétologie. Premier octobre 2009 Le Tamiflu et la vaccination «en pratique» Eric Froguel Service infectiologie/diabétologie Premier octobre 2009 LE TAMIFLU EN 4 QUESTIONS 1) Quelle balance bénéfice/risque: efficacité, résistance, effets

Plus en détail

Un syndrome de Gougerot -Sjögren. Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon

Un syndrome de Gougerot -Sjögren. Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon Un syndrome de Gougerot -Sjögren Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon EA 4266 Agents Pathogènes et Inflammation, IFR133 Université de

Plus en détail

Pandemies Grippales. François Bricaire Hopital Pitié-Salpetrière

Pandemies Grippales. François Bricaire Hopital Pitié-Salpetrière Pandemies Grippales François Bricaire Hopital Pitié-Salpetrière Université Pierre et Marie Curie Pandemies Historique A travers les écrits et la litterature t : «JPhD J.Ph Derenne» Incertitudes : Peste

Plus en détail

Mieux protéger. Les vaccinations. de la maman, du bébé et de son entourage. autour de la naissance. D après le calendrier vaccinal 2013 1

Mieux protéger. Les vaccinations. de la maman, du bébé et de son entourage. autour de la naissance. D après le calendrier vaccinal 2013 1 Mieux protéger autour de la naissance Crédits photos : Fotolia - FRAN000000093 FR00825 - Juillet 2013 Les vaccinations de la maman, du bébé et de son entourage D après le calendrier vaccinal 2013 1 drier

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir French VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : ce que vous devez savoir La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. 1 Sommaire Qu est-ce que la grippe porcine, dite grippe A? 3 Le vaccin contre la grippe

Plus en détail

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE CAS CLINIQUE N 2 VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE FAMILLE DE 5 : MÈRE ASSISTANTE DE DIRECTION / PÈRE STEWARD AIR FRANCE, LONGS COURRIERS CARAÏBES. 3 ENFANTS

Plus en détail

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI

Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI 10eme Journée du REIVAC 10/04/2015 Déterminants de la couverture vaccinale chez les patients ayant une MAI Paul Loubet CIC Cochin Pasteur Plan AVNIR Littérature Discussion Conclusion Introduction MAI +

Plus en détail

Vaccination Grippe 2012/2013

Vaccination Grippe 2012/2013 23è Journée annuelle du Geres 6 décembre 2013 Vaccination Grippe 2012/2013 Contribution à l enquête sur les freins à la vaccination chez les IDE AC. Delavelle, E. Barthelemy, S. Touche, B. Lundy Santé

Plus en détail

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free. Les enjeux de la vaccination en EHPAD Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 11 ème Congrès National des Gériatres et Médecins Coordonnateurs d

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

Vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)v autorisés selon une procédure de dossier prototype («Mock-up»)

Vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)v autorisés selon une procédure de dossier prototype («Mock-up») European Medicines Agency Vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)v autorisés selon une procédure de dossier prototype («Mock-up») Note explicative sur les considérations scientifiques concernant l enregistrement

Plus en détail

Prise en charge de la grippe A / H1N1

Prise en charge de la grippe A / H1N1 Metz, 1er septembre 2009 Prise en charge de la grippe A / H1N1 Pr C. RABAUD Pr Th. MAY Dr L. LETRANCHANT On avait prévu Une grippe H5 avec des oiseaux On a une grippe H1 avec des cochons On avait prévu

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière

Vaccination contre la grippe saisonnière le point sur risques infectieux > Vaccinations Vaccination contre la grippe saisonnière Questions / Réponses - Professionnels de santé Document élaboré le 14 octobre 2014 1 - Quand a lieu la campagne de

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités?

Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Vers le futur des programmes de vaccination influenza : Comment les données peuvent-elle nous guider? Quelles sont les priorités? Gaston De Serres, MD, PhD Institut National de santé publique du Québec

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Cas groupés syndromes grippaux

Cas groupés syndromes grippaux Cas groupés syndromes grippaux PÔLE GÉRIATRIQUE PARIS VAL DE MARNE EOHH HÔPITAL CHARLES FOIX 1 SITE DE L AP-HP CHARLES FOIX VAL DE MARNE (94) REGROUPEMENT AVEC La PITIE SALPETRIERE en 2011 GH PS-CFX :

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE 1 A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 2 1. Adultes et enfants d un an et plus La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Dr Lelimouzin Médecin Hygiéniste 13-14 Octobre 2011 Journées d'hygiène de Brest - ARLIN Bretagne 1 Le CHBA VANNES 2010 AURAY Capacité

Plus en détail

A propos du virus grippal H1N1 2009

A propos du virus grippal H1N1 2009 Région Franche-Comté novembre décembre 2009 A propos du virus grippal H1N1 2009 Joël Leroy* JF Faucher $ JP Faller* B Hoen $, *RFCLIN/PRIMAIR et * $ service de Maladies Infectieuses On avait prévu Une

Plus en détail

VACCINATION A(H1N1) Questions / réponses Version du 26/11/09 L ORGANISATION DE LA VACCINATION

VACCINATION A(H1N1) Questions / réponses Version du 26/11/09 L ORGANISATION DE LA VACCINATION VACCINATION A(H1N1) Questions / réponses Version du 26/11/09 L ORGANISATION DE LA VACCINATION La vaccination est-elle gratuite? Les personnes vaccinées n auront pas d avance de frais à faire. Comment et

Plus en détail

Avis 10 juillet 2013

Avis 10 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 juillet 2013 PREVENAR 13 0,5 ml, suspension injectable Boîte de 1 seringue pré-remplie avec aiguille (CIP : 34009 399 011-5) Boîte de 10 seringues pré-remplies avec

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues

Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées reçues Introduction Vaccination contre la grippe saisonnière : les idées 1. La vaccination donne la grippe!? 2. La grippe, c est juste un gros rhume! 3. La vaccination contre la grippe est contreindiquée chez

Plus en détail

VIII/ Sujets à risque

VIII/ Sujets à risque 17 novembre 2010 VIII/ Sujets à risque DCEM III Docteur Nicolas HOGU Docteur Sébastien PILLET DERMG Université de Nice Sophia Antipolis PLAN Tuberculose Coqueluche Pneumocoque Méningocoque Hépatite A Hépatite

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010 Vaccination coqueluche et maternité G Picherot YOPI 2010 Groupe Avancées Vaccinales 2010 Très inspiré de «AVANT, PENDANT et APRES Vaccinations autour de la grossesse» Dr Marc Valdiguié Pédiatre Unité de

Plus en détail

Lancement de la campagne vaccinale contre la grippe A(H1N1) dans les centres de vaccination. lundi 09 novembre 2009

Lancement de la campagne vaccinale contre la grippe A(H1N1) dans les centres de vaccination. lundi 09 novembre 2009 Lancement de la campagne vaccinale contre la grippe A(H1N1) dans les centres de vaccination lundi 09 novembre 2009 Les gestes de chacun font la santé de tous Service de presse du ministère de la santé

Plus en détail

Patrice Deteix Thierry Hannedouche Georges Mourad SN SFD SFT

Patrice Deteix Thierry Hannedouche Georges Mourad SN SFD SFT 12 octobre 2009 Chers sociétaires La pandémie grippale A H1N1 doit évoluer en deux vagues de 12 semaines chacune, séparées par un intervalle de plusieurs mois. Les prévisions estiment qu un tiers des patients

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

OFSP & Commission Fédérale Vaccinations 2012 SMPR 2010

OFSP & Commission Fédérale Vaccinations 2012 SMPR 2010 Objectifs QUELLES VACCINATIONS RECOMMANDER CHEZL ADULTE? N. Junod Perron et J P. Humair Enseignement en Médecine Ambulatoire SMPR 26.3.2014 2014 Connaître les vaccins recommandés chez les adultes de la

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

re vaccination concerne un rappel tétanost

re vaccination concerne un rappel tétanost Un patient âgé de 50 ans, tabagique, alcoolique, bronchitique chronique et ayant fait il y a 3 mois une pneumopathie à pneumocoque vous consulte pour une mise à jour de ses vaccinations. La dernière re

Plus en détail

Vaccinations et grossesse. C.Chatelet

Vaccinations et grossesse. C.Chatelet Vaccinations et grossesse C.Chatelet L Idéal en préconceptionnel S assurer vaccinations réglementaires. Vacciner patientes à risques hépatites A, B et pneumocoques. Vacciner les «voyageurs potentiels»,

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe

Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Epidémiologie des infec0ons à pneumocoque et de la grippe Dr Nadim Cassir Maladies Infec0euses et Tropicales Comité de Lu>e contre les Infec0ons Nosocomiales Hôpital Nord Marseille 1 Personnes âgées de

Plus en détail

20 Novembre Pr Ch. RABAUD

20 Novembre Pr Ch. RABAUD 20 Novembre 2010 Pr Ch. RABAUD Grippe aviaire (1997) : 442 cas ; 262 décès ; pas de transmission interhumaine Armstrong, et al. JAMA 1999;281:61-66. Grippe A / CL-FB / 21.10.05 PLAN NATIONAL DE PREVENTION

Plus en détail

Grippe A (H1N1) 2009 Novembre 2009

Grippe A (H1N1) 2009 Novembre 2009 Grippe A (H1N1) 2009 Novembre 2009 Diaporama préparé par : Bruno Housset (CHI Créteil) Robert Cohen (CHI Créteil) Diaporama validé par : Alain Didier (Secrétaire scientifique SPLF) Le pire n est pas certain

Plus en détail

Foire aux questions sur la vaccination contre la grippe pandémique (H1N1) 2009

Foire aux questions sur la vaccination contre la grippe pandémique (H1N1) 2009 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Maladies transmissibles "Note: Ce document contient des recommandations provisoires. Des adaptations sont faites, si nécessaire,

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles GRIPPE SAISONNIERE Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles DR M.A. HUBSCHER Journée régionale EMS 22/11/2012 Le virus grippal Réputé fragile : sensible aux

Plus en détail

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE Prévention de la coqueluche Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE La coqueluche : question d actualité? Epidémiologie Nouvelles recommandations vaccinales et leur application Rôle des professionnels

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA 1 ASSOCIATION ReVIH MULHOUSE RESEAU VILLE-HOPITAL MULHOUSE SUD-ALSACE 5 Rue Bartholdi 68400 RIEDISHEIM REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR

Plus en détail

1. Vaccination contre la grippe saisonnière

1. Vaccination contre la grippe saisonnière QUESTIONS ET RÉPONSES À L INTENTION DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIÈRE VACCINATION CONTRE LE VIRUS DE LA GRIPPE PANDÉMIQUE A(H1N1) VERSION MISE À JOUR 20 octobre 2009

Plus en détail

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Journée EHPAD 14 février 2013 Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France EHPAD Une population exposée Environnement ouvert vers la communauté Risque

Plus en détail

Les Vaccins contre la Grippe. Fédération Française d Infectiologie

Les Vaccins contre la Grippe. Fédération Française d Infectiologie Les Vaccins contre la Grippe Fédération Française d Infectiologie 17/10/2009 Version 2 du 16/10/2009 1 Vaccin Grippal Saisonnier (i) Souche vaccinale produite sur œufs embryonnés de poule (production en

Plus en détail

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 97% en AA, pas de dyspnée. Entre autres: coqueluche

Plus en détail

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers Guide pratique sur les vaccinations à l intention des infirmiers JNI Tours 14 juin 2012 Journée Nationale de Formation des Infirmières en Infectiologie Sophie Lefèvre Didier Pinquier D après le calendrier

Plus en détail

Vous aussi, protégez-vous contre la grippe. La grippe? Nous sommes vaccinés.

Vous aussi, protégez-vous contre la grippe. La grippe? Nous sommes vaccinés. Vous aussi, protégez-vous contre la grippe La grippe? Nous sommes vaccinés. Qu est-ce qu une grippe? La grippe, provoquée par le virus Influenza, est une maladie virale qui, dans certaines circonstances,

Plus en détail

rippe aviaire (1997) : 42 cas ; 262 décès as de transmission interhumaine

rippe aviaire (1997) : 42 cas ; 262 décès as de transmission interhumaine Grippe A (H1N1)v Vaccins anti-grippaux Dr Marie-Aliette DOMMERGUES Pédiatre, CHV-André Mignot Octobre 2009 Version n 2 maj On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE rippe aviaire

Plus en détail

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A :

VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : French VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A : Informations pour les parents d enfants âgés de plus de six mois et de moins de cinq ans La grippe. Protégez-vous et protégez les autres. 1 Sommaire Au sujet de

Plus en détail

Vaccination et Grossesse. Professeur Cheikh A Tidiane CISSE

Vaccination et Grossesse. Professeur Cheikh A Tidiane CISSE Vaccination et Grossesse Professeur Cheikh A Tidiane CISSE Objectifs 1-Enoncer la problématique de la vaccination au cours de la période gravido-puerpérale 2-Citer les 4 groupes de vaccins définis à partir

Plus en détail

Actualités sur la vaccination grippale

Actualités sur la vaccination grippale Actualités sur la vaccination grippale Dr Christophe TRIVALLE Pôle Vieillissement, Réadaptation et Accompagnement Hôpital Paul Brousse, APHP, Villejuif christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD

Dijon, le 8 Octobre 2009. Grippe A / H1N1 v. Pr Ch. RABAUD Dijon, le 8 Octobre 2009 Grippe A / H1N1 v Pr Ch. RABAUD On avait prévu Une grippe H5, grave, nous venant des oiseaux et d ASIE Grippe aviaire (1997) : 407 cas ; 256 décès pas de transmission interhumaine

Plus en détail

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr?

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr? Le site a reçu 139 646 visites, soit une moyenne de 1 visite par minute pendant toute la saison! Chers participants à GrippeNet.fr, Vous avez été 6 068 à participer à la seconde saison de GrippeNet.fr,

Plus en détail

Plan départementaux de. Dr Eric Schwartzentruber

Plan départementaux de. Dr Eric Schwartzentruber Plan départementaux de vaccination FMC Montpellier Dr Eric Schwartzentruber DRASS/GRSP Objectifs Proposer la vaccination H1N1 à l'ensemble de la population du département Réduire la morbidité et la mortalité

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

10.6.3 EJ : vaccin contre l encéphalite japonaise

10.6.3 EJ : vaccin contre l encéphalite japonaise 10.6.3 : vaccin contre l encéphalite japonaise Composition Un vaccin inactivé contre l encéphalite japonaise est distribué au Canada : Ixiaro (Novartis). Il s agit d un vaccin préparé à partir du virus

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1)

Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) Établissements d hébergement pour personnes handicapées Conduite à tenir en cas de grippe A (H1N1) La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse et les mesures à mettre en œuvre s inscrivent

Plus en détail

GRIPPE A ET VIH : CE QU IL FAUT SAVOIR

GRIPPE A ET VIH : CE QU IL FAUT SAVOIR Grippe A et vih, un document d'information du TRT-5 GRIPPE A ET VIH : CE QU IL FAUT SAVOIR Ce document présente les éléments qui peuvent vous permettre de décider de lignes de conduite à adopter pour faire

Plus en détail

PHARMACOVIGILANCE INFO

PHARMACOVIGILANCE INFO PHARMACOVIGILANCE INFO N 10 - NOVEMBRE 2009 Centre Régional de Pharmacovigilance et d Information sur les Médicaments et services de Pharmacologie et Pharmacologie Clinique CHU Centre de Biologie 58, Rue

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS

GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS GRIPPE SAISONNIÈRE - FOIRE AUX QUESTIONS 1. Qu est-ce que la grippe? 2. Comment se transmet la grippe? 3. Combien de temps une personne infectée est-elle contagieuse? 4. Quels sont les symptômes de la

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016

10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016 Section 10.5.1 Inf injectable 10.5.1 Inf injectable : vaccin injectable contre l influenza 2015-2016 Composition Cinq vaccins trivalents inactivés contre la grippe sont distribués au Canada pour la saison

Plus en détail