Tableau de l état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie Textes choisis et présentés par Yves TYL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de l état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie Textes choisis et présentés par Yves TYL"

Transcription

1 Dr Louis René Villermé ( ) Tableau de l état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie Textes choisis et présentés par Yves TYL Un document produit en version numérique par Mme Marcelle Bergeron, bénévole Professeure à la retraite de l École Dominique-Racine de Chicoutimi, Québec et collaboratrice bénévole Courriel : Dans le cadre de la collection : "Les classiques des sciences sociales" dirigée et fondée par Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Site web : Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque Paul-Émile-Boulet de l'université du Québec à Chicoutimi Site web :

2 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 2 Un document produit en version numérique par Mme Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de l École Dominique-Racine de Chicoutimi, Québec courriel : Dr. Louis-René Villermé. Tableau de l état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie. Textes choisis et présentés par Yves TYL. Paris : Union générale d'éditions, 1971, 316 pp. Collection : 10-18, n 582. Polices de caractères utilisés : Pour le texte : Times, 12 points. Pour les citations : Times 10 points. Pour les notes de bas de page : Times, 10 points. Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2004 pour Macintosh. Mise en page sur papier format LETTRE (US letter), 8.5 x 11 ) Édition complétée le 9 mars, 2006 à Chicoutimi, Québec.

3 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 3 Tableau de l état physique et moral des employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie. Textes choisis et présentés par Yves TYL Couverture de Pierre Bernard Photo Roger Viollet : mineurs, XIX e siècle.

4 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 4 Présentation du livre (Texte au verso du livre) Retour à la table des matières Le Tableau de Villermé est le plus saisissant ouvrage paru sur les ouvriers français du XIX e siècle. Écrit aux débuts de l'industrialisation, il retrace avec minutie le cadre de travail et de vie de ceux qu'on appelait les «nègres blancs», condamnés à des journées de quinze à dix-sept heures, pour des salaires infimes. On atteint, dans cette enquête, le tréfonds de la misère, à une époque où le mouvement ouvrier ne faisait qu'apparaître.

5 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 5 Orthographe ancien et nouveau dans l édition numérique de 2006 Retour à la table des matières Les mots finissant par ent et ant au pluriel ont été corrigés comme suit : alimens pour aliments fabricans pour fabricants, etc. Les mots finissant par x, ont été corrigés comme suit : laborieus pour laborieux, vois par voix épous par époux. Autres corrections : allemans par allemands fabricaient par fabriquaient disgrâciés par disgraciés dévoûment par dévouement. Les traits d union de certaines expressions n ont pas été retirés. Marcelle Bergeron, bénévole, mars 2006.

6 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 6 Table des matières Orthographe INTRODUCTION (Yves TYL) Introduction PREMIÈRE PARTIE Section I. : Des ouvriers de l'industrie cotonnière Chapitre I: Chapitre II: Travaux auxquels se livrent les ouvriers de l'industrie cotonnière. Des ouvriers de l'industrie cotonnière dans le département du Haut- Rhin. I. Mulhouse et la plaine d'alsace II. Des ouvriers de la fabrique de Sainte-Marie-aux-Mines Chapitre III: Des ouvriers manufacturiers du département du Nord, en général, et, en particulier, de ceux des villes de Lille, Roubaix et Tourcoing. I. Lille II. Roubaix, Tourcoing, etc. Chapitre IV: Chapitre V: Des ouvriers de la fabrique de Saint-Quentin. Des ouvriers des fabriques de Rouen, d'elbeuf, de Darnétal et de Louviers. I. Rouen II. Darnétal, Elbeuf, Louviers Chapitre VI: Des ouvriers de la fabrique de Tarare.

7 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 7 Section II : Des ouvriers de l'industrie lainière Chapitre I: Chapitre II: Chapitre III: Chapitre IV: Chapitre V: Chapitre VI: Travaux des ouvriers de l'industrie lainière Des ouvriers de la fabrique de Reims Des ouvriers de la ville de Rethel Des ouvriers de la fabrique de Sedan Des ouvriers de la fabrique d'amiens Des ouvriers en laine du midi de la France I. Lodève II. Carcassonne Section III : Des ouvriers de l'industrie de la soie Chapitre I: Chapitre II: Chapitre III: Des opérations dont s'occupent les ouvriers de l'industrie de la soie Des ouvriers en soieries de la fabrique de Lyon Des ouvriers en soieries des fabriques de Saint-Étienne et du midi de la France I. II. Saint-Étienne III. Nîmes I. Ouvriers de l'industrie cotonnière. II. Ouvriers de l'industrie lainière. III. Ouvriers de l'industrie de la soie. RÉSUMÉ SUCCINCT DES TROIS SECTIONS DEUXIÈME PARTIE Chapitre I: Chapitre II: Condition matérielle des ouvriers. Mœurs et principes moraux des ouvriers. I. Ivrognerie des ouvriers II. Imprévoyance. Défaut d'économie. Libertinage. Mauvais exemples, etc. III. Reproches des fabricants. Responsabilité de ces fabricants IV. Autres faits qui intéressent la moralité des ouvriers Chapitre III: Chapitre IV: Chapitre V: Durée journalière du travail Enfants employés dans les manufactures (Suite du chapitre précédent). Abus des avances d'argent faites sur les salaires des ouvriers.

8 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 8 Chapitre VI: Chapitre VII: Du livret des ouvriers et des conseils de prud'hommes. Institutions sociales en faveur des ouvriers. I. Salles d'asile II. Écoles, instruction et ignorance III. Caisses d'épargnes IV. Sociétés de secours mutuels contre la maladie Chapitre VIII: Santé des ouvriers. I. Dans les manufactures de coton II. Dans les manufactures de laine III. Santé des ouvriers employés aux premières préparations de la soie IV. Santé des tisserands V. Considérations générales Chapitre IX: Chapitre X: Chapitre XI: Mouvement de la population ouvrière. Influence des machines modernes et de l'organisation actuelle de l'industrie sur le sort des ouvriers. Des associations industrielles d'ouvriers. Chapitre XII: Résumé de la condition des ouvriers. CONCLUSIONS

9 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 9 INTRODUCTION Yves TYL Retour à la table des matières Le 27 décembre 1837, l'académie des sciences morales et politiques mettait au concours un mémoire pour exposer quelle pouvait être «sur l'économie matérielle, sur la vie civile, sur l'état social, et la puissance des nations, l'influence des forces motrices et des moyens de transport qui se propagent actuellement dans les deux mondes». Et le rapporteur, Charles Dupin expliquait que la machine avait libéré l'homme, qu'elle avait supprimé «l'inégalité des forces sociales», et que la liberté civile était sortie, pour les masses, de cette révolution. Mais en même temps, l'académie proposait de «déterminer en quoi consiste et par quels signes se manifeste la misère en divers pays». Et, à Mulhouse, en 1838, la Société Industrielle décidait de donner une médaille d'or de mille francs à l'auteur du meilleur mémoire parlant «de l'industrialisme dans ses rapports avec la Société, sous le point de vue moral». Les deux problèmes de l'industrialisation et de la misère du peuple se trouvent liés à cette époque et les analyses basées sur la seule morale ne suffisent plus. On s'inquiète de la situation des classes dangereuses et des remèdes qui pourraient «améliorer cette classe dépravée et malheureuse». Villermé, dans son Tableau, tentera lui aussi de répondre à ces questions, en étudiant, de façon approfondie, la condition des ouvriers. Son travail intervient à un moment de transformation de l'économie française, à l'époque du démarrage de l'industrie, quand la mécanisation s'impose, lentement mais de façon sûre. C'est l'époque de mise en œuvre des découvertes techniques qui profitent d'abord aux industries textiles. Les inventions de la fin du XVIII e siècle et du début du XIX e siècle, dues souvent à de modestes ouvriers, ont transformé les conditions du travail. Alors qu'en 1830 le problème politique essentiel était encore celui des relations entre la bourgeoisie et l'aristocratie foncière, en 1835 déjà l'opposition du capital et du travail apparaît primordiale. Mais, on le sait, si les problèmes sociaux sont posés avec acuité, l'évolution reste lente en France. Aux débuts de la monarchie de juillet, les capitaines d'industrie développent d'abord seuls les nouveaux procédés de fabrication,

10 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 10 profitant des progrès de la circulation, des débuts du chemin de fer, mais surtout de la machine à vapeur. Celle-ci ne concurrence pas encore les autres sources d'énergie : l'eau et les manèges de chevaux ou l'énergie humaine, mais déjà elle prive certains métiers de leur main-d'œuvre. C est le cas notamment pour les tisserands à bras qui ne peuvent rivaliser avec les manufactures naissantes. La mécanisation de certains secteurs plus rapidement développés ainsi la filature de coton entraîne la concentration des entreprises ; les grandes manufactures ou, comme les appelle Villermé, les fabriques, prennent place dans le paysage urbain : hautes cheminées, bâtiments serrés sur plusieurs étages, auprès d'un cours d'eau pour bénéficier de l'énergie et d'une eau de lavage, immenses champs couverts de draps dans les régions d'impression de tissus... la technique impose sa marque. Et ces grandes entreprises, exigeant une abondante maind œuvre, s'accompagnent du développement rapide des villes : Mulhouse qui compte, en 1812, habitants, atteint en 1827 et en 1836 ; Roubaix passe de à habitants. Les villes éclatent dans leurs murailles, débordent sur les campagnes avoisinantes, attirant à elles une masse croissante de pauvres sans travail, de femmes et d'enfants. «Que la ville est brillante!» s'écrie Michelet dans «Le Peuple». «Que la campagne est triste et pauvre! Voilà ce que vous entendez dire aux paysans qui viennent voir la ville aux jours de fêtes. Ils ne savent pas que si la campagne est pauvre, la ville, avec tout son éclat, est peut-être plus misérable». Les conditions de vie des ouvriers, Villermé les décrit avec émotion et horreur, lui, ce «froid observateur» qui impressionnait Michelet. Qu'il s'agisse des caves de Lille ou des greniers pires encore où s'entassent, au fond des, «courettes» sans soleil, dans des pièces minuscules, une ou plusieurs familles, exposées, à la saleté, aux rigueurs du climat et à la dépravation ; qu il s'agisse des campagnes mulhousiennes qui voient chaque matin se presser vers la fabrique «une multitude de femmes pâles, maigres, marchant pieds nus au milieu de la boue... et un nombre encore plus considérable de jeunes enfants non moins sales, non moins hâves, couverts de haillons tout gras de l'huile des métiers, tombée sur eux pendant qu'ils travaillent», contraints d'habiter à une lieue, une lieue et demie de la manufacture en raison des loyers excessifs. Car la mécanisation exige une main-d œuvre nombreuse et bon marché, pour effectuer un travail, simple, de surveillance. Le nombre de femmes, dans l'industrie textile, passe ainsi de en 1835 à en À cette date, elles représentent 56,5 % des effectifs dans les filatures de coton, 69,5 % dans les filatures de laine et 70 % dans les filatures de soie, tandis que le nombre d'enfants de 7 à 14 ans était évalué par M. Billaudel, en 1839, à la tribune de la Chambre des députés, entre 100 et Mais le salaire féminin est de moitié, environ, inférieur à celui des hommes et celui des enfants est plus modeste encore. Aussi le revenu familial tombe-t-il très bas : «en général, dit Villermé, un homme seul gagne assez pour faire des épargnes ; mais c'est à peine si la femme est suffisamment rétribuée pour subsister, et si l'enfant au-dessous de 12 ans gagne sa nourriture». Durée excessive du travail, insuffisance des salaires, fatigue, sous-

11 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 11 alimentation entraînent une surmortalité que Villermé a étudiée avec soin et que confirme le Dr Penot. Celui-ci, désireux de corriger les chiffres pessimistes de Villermé, a publié, en 1842, dans le Bulletin de la Société Industrielle de Mulhouse, des tableaux sur la probabilité de vie dans cette ville, mais ces résultats diffèrent peu de ceux de Villermé. Vie probable Villermé Penot Manufacturiers, fabricants 28 ans 2 mois 31 ans 10 mois Domestiques 20 ans 9 mois 4 ans 9 mois Ouvriers des fabriques, sans indication du métier 17 ans 6 mois 4 ans 10 mois Imprimeurs d'indiennes 9 ans 8 mois 15 ans Journaliers et manœuvres 9 ans 4 mois 7 ans 6 mois Contremaîtres des manufactures 2 ans 6 mois 4 ans 2 mois Tisserands 1 an 5 mois 3 ans 10 mois Fileurs 1 an 3 mois 3 ans 11 mois Les gains ne sont pas considérables, on le voit, bien que le Dr Penot ait travaillé sur des chiffres de décès beaucoup plus nombreux que ceux de Villermé et qu'il souhaite prouver que Mulhouse n'est pas pire que les autres grandes villes de manufactures. À ces tristes conditions de vie, il faut ajouter le poids du travail des enfants, dont Villermé va jusqu'à dire : «ce n'est plus là un travail, une tâche ; c'est une torture». Mais devant cette situation, il essaie d'avoir l'optimisme du baron Gérando qui souligne que «lorsqu'on s'alarme, et avec raison sans doute, des dangers que fait naître, pour les mœurs de la classe laborieuse, l'extension qu'acquièrent de nos jours les entreprises industrielles, et l'agglomération qu'elle amène à sa suite pour les travailleurs, il ne faut cependant pas oublier de tenir compte des dangers d'une autre sorte qui, avec une population toujours croissante, menaceraient aussi l'humanité, si une partie toujours plus nombreuse de cette population se trouvait condamnée à l'oisiveté, faute de trouver de l'emploi dans les ateliers». * * * «Dans le choléra-morbus, qui a payé la dette de tous? Le pauvre, le pauvre encore. Il en est mort à Paris 16 à , et ne croyez pas que ce fût l'ouvrier débauché, l'ivrogne, la fille publique ; non c'est l'homme qui dévorait son pain avec angoisse et silence». Ainsi, en 1833, G. Desjardins manifestait-il la prise de

12 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 12 conscience des ouvriers. Depuis 1830, ceux-ci s'aperçoivent qu'ils forment une classe à part, non seulement par leurs vêtements ou leurs habitudes de vie. Villermé remarque qu'il n'est pas bon que les ouvriers ne se distinguent pas, dans leur tenue, des maîtres. La révolution de juillet a été faite grâce aux ouvriers, mais ceux-ci n'ont pu en profiter. Ils prennent désormais la dimension de leur condition, surtout dans les régions où ils sont concentrés, le nord, le nord-est, la région de Rouen, Paris et la région lyonnaise. Les premières manifestations et grèves intéressent certains ouvriers textiles, qui réclament des salaires convenables et des heures de travail humaines. Ils ne s'opposent pas systématiquement à l'état ainsi en septembre 1830, se sont-ils d'abord adressés à l'autorité pour obtenir une réduction du temps de travail, mais l'attitude des fabricants, la crise économique, le choléra, la peur sociale et la volonté d'anéantir tout mouvement ouvrier, amènent à l'union et à l'organisation des travailleurs. La révolte des Canuts lyonnais surtout a effrayé les employeurs qui veulent «en finir» avec les opposants, au nom, toujours, de la liberté du travail. Les crises économiques, sensibles surtout dans l'industrie cotonnière en raison de la mécanisation plus poussée, poussent également les ouvriers à se tourner vers le parti républicain ; mais leurs réactions restent le plus fréquemment brèves et désespérées face à ces patrons qui, selon l'expression d'un procureur général, «sont un peu despotes vis-à-vis de leurs subordonnés», alors que, selon Gérando, ils devraient exercer une sorte de magistrature et même «les fonctions du père de famille». On s'inquiète en France de l'agitation ouvrière et l'attention se fixe sur cette nouvelle classe sur laquelle les journaux ouvriers comme les ouvrages des philanthropes ont commencé à soulever le voile. La presse ouvrière est épisodique, mais elle souligne l'importance et le rôle du travailleur et propose des enquêtes sur la condition des ouvriers, en même temps qu'elle s'engage dans la défense des droits du travailleur. L'enquête proposée par l'artisan, en octobre 1830, n'aura guère de suite. Le journal des Ouvriers, le Peuple, l'écho de la Fabrique, le Précurseur, la Glaneuse, propagent les idées d'association et insistent sur la dépendance des ouvriers «obligés de mendier humblement le travail», ou protestent contre la loi de 1834 sur les associations. Le Phalanstère, puis la Phalange diffusent le programme fouriériste tandis que des brochures de Blanqui, de la Société des Droits de l'homme réclament l'abolition des privilèges et proclament la nécessité de supprimer le monopole des richesses. Mais à côté de ces écrits fugitifs, quelques recherches systématiques analysent la misère populaire et étudient les solutions à proposer. Ce sont essentiellement les œuvres de Gérando, de Bigot de Morogues et de Villeneuve-Bargemont qui, tous trois, souhaitent le développement des institutions sociales ou des actes de charité chrétienne, qui, seules, pourraient aider les ouvriers à sortir de leur état. On perçoit le bouleversement apporté par l'industrialisation et, ainsi que le remarque le Journal des Débats en 1840, à l'occasion de la construction d'une voie de chemin de fer entre Colmar et Benfeld, «ce ne sont pas seulement des écus, des capitaux,

13 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 13 des matières qu'elle (l'industrie) manie et remue, ce sont aussi de grands intérêts politiques et nationaux, des sympathies, des sentiments et des âmes qu'elle a mission d'agiter et d'émouvoir». * * * C'est ainsi que Villermé fut chargé, avec son collègue Benoiston de Chateauneuf, par l'académie des sciences morales et politiques, d'une enquête sur le monde ouvrier. Dès sa restauration par Guizot, en 1832, cette Académie se donna pour tâche de rétablir, dans le domaine des faits moraux et politiques, l'autorité de la science, du droit et de la raison, face aux réactionnaires monarchistes et aux réformateurs d'esprit socialiste qui voulaient supprimer «l'exploitation de l'homme par l'homme». Voulant rendre hommage aux précurseurs du mouvement social à l'académie des sciences morales et politiques, M. Germain-Martin a écrit qu'«ils poursuivaient le maintien de l'ordre social, mais sans souci de taire les abus les plus graves». Dès 1832, une somme de francs fut mise à la disposition de Villermé et de Benoiston de Chateauneuf pour leur étude. Louis-René Villermé était connu depuis son mémoire, publié en 1820, sur «les prisons, telles qu'elles sont et telles qu'elles devraient être, par rapport à l'hygiène, à la mortalité et à l'économie». Né à Paris en 1782, il avait dû interrompre ses études de médecine, en 1804, partir sur les champs de bataille de l'empire comme sous aide-major. Après de longues pérégrinations du Camp de Boulogne en Pologne, puis en Espagne, il n'avait pu soutenir sa thèse qu'en Mais dès l'année suivante, il présentait à la Société d'émulation de Paris un mémoire sur les amputations partielles du pied. En 1818, c est à la Société de Médecine qu'il présenta ses recherches sur «la famine et ses effets sur la santé dans les lieux qui sont le théâtre de la guerre». Collaborateur du Dictionnaire des Sciences médicales, membre de nombreuses sociétés, il fut élu en 1823 à l'académie de Médecine et se lança dans des études de statistiques, mais dans une optique sociale ; c'est ainsi qu'il étudia en 1824 «la mortalité en France dans la classe aisée, comparée à celle qui a lieu parmi les indigents», travail qu'il complétera par d'autres observations (parues dans les Annales d'hygiène publique, dans le Journal des Économistes, le Journal général de médecine française et étrangère, le Journal de médecine et de chirurgie, la Revue médicale, le Cultivateur), portant toujours sur l'inégalité devant la mort, l'inégalité de la taille dans les quartiers riches ou pauvres, «la distribution par mois des conceptions et de la naissance de l'homme dans ses rapports avec le climat, les saisons, etc.» (1829), l'influence de la température sur la mortalité des enfants nouveau-nés... Dans son rapport sur le mouvement de la population parisienne de 1817 à 1821, il démontra que la mortalité n'est pas seulement commandée par des facteurs matériels, à l'égard desquels la prévoyance publique est impuissante (l'exposition des maisons, la proximité des cours d'eau, la nature des eaux distribuées, celles du sol, la densité

14 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 14 de la population), mais que les arrondissements qui comptent la plus forte proportion de logements d'indigents, non imposés, sont ceux où la mortalité est la plus élevée, et que le problème de l'hygiène est un problème d'ordre social, qui intéresse la société tout entière. En 1829, il donna à l'athénée royal un cours sur la population et les lois qui la régissent et revint aux prisonniers dont il étudia la mortalité, aboutissant à un tableau sombre de leurs conditions sanitaires et chiffrant entre 25 et 30 % le taux de surmortalité dans les prisons. Avec Villermé, la démographie a fait des progrès notables et s'est attachée à des travaux de statistiques sérieux. Louis-François Benoiston de Chateauneuf, également, s'est penché sur ces questions de dénombrement et de démographie. Après quelques ouvrages historiques, il a publié des recherches sur les enfants trouvés, sur les lois de mortalité et notamment «sur la mortalité des femmes de l'âge de 40 à 50 ans», sur la fécondité... Élu, comme Villermé, en 1832, à l'académie des sciences morales et politiques, il resta académicien libre, tandis que son collègue entrait dans la section de statistiques. L'Académie leur demanda d'observer la situation des diverses classes ouvrières ; Villermé nous dit que, chargé «de constater l'état physique et moral de toutes les classes ouvrières», il réduisit le domaine de son enquête au principal secteur d'activité industrielle, le textile. Benoiston de Chateauneuf fut d'abord chargé, en 1835, d'«étudier, sur un point de la France, les changements matériels et moraux survenus depuis la révolution ; examiner si les avantages qu'ils ont produits ont été généraux ou bornés seulement à certaines localités et à certaines classes ; constater ce que la terre et l'homme ont gagné, l'une dans sa culture, l'autre dans son existence» et il choisit pour lieu d'étude les deux départements agricoles de l'indre-et-loire et du Cher. On lui confia, en 1837, une seconde mission : ce fut de parcourir les côtes de l'océan, de Dunkerque à Bayonne, pour «observer l'état économique et moral de la population du littoral et apprécier l'influence que le voisinage de la mer exerce sur sa constitution, sa santé et la durée de sa vie». L'enquête était donc du même ordre que celle de Villermé, mais Benoiston de Chateauneuf n'en publia pas les résultats : il se contenta de lire ses deux rapports à l'académie et c'est Migner, secrétaire de l'académie qui en donna en 1839 un résumé dans son compte rendu sur les travaux de l assemblée. Alors que Benoiston de Chateauneuf examinait les populations de l'ouest de la France, Villermé se concentra sur les régions textiles du nord et de l'est. Il commença par Lyon et Saint-Etienne (février, mars, avril 1835), compara la situation de ces ouvriers à ceux des travailleurs de la soie et du coton à Zurich (mai 1835), se déplaça vers le Haut-Rhin en juin et juillet, puis vers le nord (St-Quentin en octobre et novembre, Lille-Roubaix-Tourcoing en novembre et décembre), revint vers Rouen en décembre. L'année suivante, il revint à Lyon et Tarare (mai, juin 1836), descendit vers le midi (Nîmes en juin, Avignon, les centres de l'hérault, Lodève en juillet), retourna en Suisse en août, à Mulhouse en septembre,

15 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 15 s'attarda quelque peu à Sainte-Marie-aux-Mines (octobre), puis étudia Reims, Rethel et Sedan (en octobre, novembre, décembre). En 1837, il compléta son enquête à Amiens (mars, avril), à nouveau Rouen (juin), retourna à Amiens en juillet et termina son étude du département du Nord en août. Il voulut, on le voit, analyser avec précision la situation des ouvriers et il explique, dans sa préface qu'il a «suivi l'ouvrier depuis son atelier jusqu'à sa demeure», examinant son intérieur comme son vêtement et sa nourriture, cherchant à évaluer ses recettes comme ses besoins et ses dépenses. «J'ai fait plus, dit-il, je l'avais vu dans ses travaux et dans son ménage, j'ai voulu le voir dans ses plaisirs, l'observer dans les lieux de ses réunions», afin de l'écouter, d'essayer de le comprendre et de le situer dans le monde des travailleurs. Son but, comme celui de Benoiston de Chateauneuf, c'était d'«examiner les effets de l'industrie sur ceux qu'elle emploie, d'interroger la misère sans l'humilier, observer l'inconduite sans l'irriter». Il ne cherche pas à expliquer les causes de la misère et ses conséquences comme l'a fait avant lui Villeneuve-Bergemont, ou comme le fera, après lui, en 1840, Eugène Buret. Il ne cherche pas à expliquer, mais il décrit en détail la misère, répondant ainsi au vœu modéré de l'académie qui désirait une simple constatation. * * * Ses conclusions dépassent cependant la simple observation. Dans la séance publique annuelle des cinq Académies de l'institut, le 2 mai 1837, il fit un «discours sur la durée trop longue, du travail des enfants dans beaucoup de manufactures» qui préconisait des mesures à prendre et annonçait déjà l'orientation de son Tableau. En 1839, il présenta, à l'académie des sciences morales et politiques, la partie générale de son «rapport sur l'état physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie», où il insiste à nouveau sur la nécessité de réduire le temps de travail des enfants et préconise quelques autres réformes. Villermé a voulu répondre au désir de l'académie ; s'il s'est penché plus spécialement sur les ouvriers en textile, c'est parce que cette classe d'ouvriers était la plus importante à l'époque. Le rapporteur, à la Chambre des députés du projet de loi sur la limitation du travail des enfants, évaluait leur nombre, en 1839, à pour l'industrie cotonnière, 200 à pour l'industrie de la laine, pour l'industrie de la soie. Il a pu aussi être incité à ce choix par un ouvrage anglais, du Dr James Ph. Kay, paru en 1832, «The moral and physical condition of the working classes, employed in the cotton manufacture in Manchester». Mais il cherchait surtout à réfuter les opinions des «pessimistes», socialistes ou réformistes, et à montrer l'amélioration de la condition ouvrière.

16 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 16 Qu'on n'attende donc pas de Villermé la recherche des solutions radicales, ni l'examen des conséquences politiques et économiques du travail dans les industries textiles. «Il ne faut pas croire que l'industrie du coton fasse tous les pauvres», écrit-il simplement à propos des ouvriers du Haut-Rhin, «non ; mais elle les appelle et les rassemble des autres pays». Il ne s'agit pas de démonter un mécanisme critiquable, mais seulement de présenter des faits. Certes, Villermé donne des conseils, de temps en temps, propose quelques réformes, mais ce ne sont que des aménagements partiels du système économique fondés sur la bonne volonté des patrons et la soumission des ouvriers. M. Germain Martin ; dans sa communication, en 1942, à l'académie des sciences morales et politiques, a justement retenu de Villermé que «le sort des adultes était moins triste et angoissant que l'on aurait pu le penser d'après les descriptions des idéologues révolutionnaires qui ne cessaient d'exciter les masses ouvrières à la révolte». De même, souligne-t-il qu'en 1848 le Général Cavaignac demanda à l'académie «de concourir à la défense des principes sociaux attaqués», persuadé qu'il était qu'on ne pouvait rétablir l'ordre matériel au moyen de la force et des lois si l'on ne rétablissait pas d'abord l'ordre moral» ; et il vante ceux qu'il appelle les précurseurs du mouvement social au premier rang desquels il place Villermé d'avoir collaboré avec les pouvoirs publics dans leur œuvre «d'assainissement politique et social». On a pu critiquer Villermé à ce sujet. «Faire abstraction des crises pour parler de l'aisance ouvrière, c'est déformer la réalité», a remarqué H. Rigaudias-Weiss qui a noté que les observations générales de Villermé contredisaient les observations particulières de la première partie de son ouvrage et, utilisant l'ouvrage d Eugène Buret, paru en 1840, comme celui de Villermé, «la misère des classes laborieuses en Angleterre et en France», elle a souligné les contradictions du Tableau : Villermé reproche aux ouvriers dont il décrit la pauvreté, le «luxe des vêtements du dimanche ; il prend, dit Buret, «l'augmentation des besoins chez la classe ouvrière pour l'augmentation des moyens de les satisfaire» ; il blâme l'ivrognerie, la prostitution, le libertinage des ouvriers après s'être ému des conditions de logement et de la promiscuité dans les ateliers ; il insiste sur leur peu de prévoyance et d'économie après avoir souligné la faiblesse des salaires. Les critiques que Villermé adresse aux soyeux de Lyon résument bien ses impressions : «Ils se croient malheureux, parce qu'ils se sont créés de nouvelles habitudes, de nouveaux besoins..., qu'ils jalousent les fabricants et les regardent comme leurs ennemis naturels». De même, les plaintes des ouvriers de Reims lui paraissent-elles exagérées si l'on compare leur état actuel à leur situation d'autrefois. La conclusion qui revient la plus fréquemment est que les ouvriers «qui ont de l'ordre et de l'économie, peuvent vivre assez aisément dans les temps ordinaires, du moins pour la très grande majorité, mais il leur est difficile de réaliser des épargnes», avec cette précision «qu'il n'y a d'épargne, et par conséquent d'amélioration possible, que pour la famille dont les salaires s'élèvent au-dessus de la moyenne, en supposant d'ailleurs qu'elle n'ait aucune charge,

17 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 17 qu'elle ne subisse aucun chômage, qu'elle soit économe, rangée, sobre, et que tous ses membres se portent bien». Ce qui représente, au total, de nombreuses conditions, difficiles à réunir et qui contredisent les assertions optimistes que Villermé cherche à établir ; mais pour lui, il faut «détacher de la terre sa pensée, comme a dit Guizot, et porter en haut ses désirs et ses espérances pour les contenir et les calmer ici-bas». Il se trouva donc très embarrassé pour répondre aux questions qu'il s'est luimême posées au cours de son enquête. Pour résoudre le problème du libéralisme, il se contenta de remarquer que «le bien est ordinairement plus difficile à faire qu'on ne pense» et, malgré son parti pris d'optimisme, il conclut son livre en se demandant si l'industrie est bénéfique pour l'amélioration de la condition ouvrière. «Cet état durera-t-il? Voilà une question à laquelle on n'ose pas répondre affirmativement, surtout lorsqu'on sait combien les centres d'industries sont nuisibles aux habitudes d'économie des travailleurs, et combien il est de plus en plus difficile à ceux-ci de passer dans la classe des maîtres, à cause des grands capitaux qu'exige aujourd'hui la création d'une manufacture». Villermé défend les idées de l'académie, celles de la grande bourgeoisie de la monarchie de juillet, bien que son enquête lui en démontre les faiblesses. C'est un axiome, pour lui, que le peuple est, par nature, incapable de se gouverner, incapable de s'organiser même il y reviendra en 1848 dans son petit traité «Des associations ouvrières», sinon par des coalitions d'où les étrangers, dont il relève la présence néfaste, ne sont jamais absents. L'ouvrier, comme le patron, a choisi son métier, sa part ; et le reproche qu'il fait à l'agriculteur est d'abandonner trop facilement la terre qui peut toujours le nourrir, par esprit de lucre. L'instruction, pour lui, doit rester le privilège d'une oligarchie, parce qu'elle ne sert à rien pour le peuple : elle ne favorise ni l'économie, ni la moralité, et, du reste, les parents la refusent pour leurs enfants... Et pourtant, Villermé applaudit à la création d'écoles dans les manufactures, car elles peuvent, au moins, reposer les enfants! Il comprend l'utilité des associations ouvrières, mais s'en méfie, car ce sont des nids de révolution et les ouvriers sont souvent incapables de les utiliser couramment Si, dans la première partie de son ouvrage, Villermé se sent à l'aise pour plaindre les prolétaires, pour décrire les abus du libéralisme, dans toute la seconde partie, il cherche vainement à concilier ses opinions avec les réalités. Sa seule ressource est de moraliser : ah! si les ouvriers pouvaient moins boire, moins gaspiller leur argent, penser qu'ils ne peuvent pas améliorer leur sort... ah! si les industriels voulaient bien ne pas se contenter du profit, qui est cependant leur raison d'être, et s'unir pour aider un peu les ouvriers. Mais Villermé sent bien que la seule réforme imposante qu'il réclame, la réduction du temps de travail des enfants, nécessitera plus qu'un simple règlement mais une décision législative qui contraigne les fabricants grâce à l'intervention du gouvernement. Les grandes phrases pour faire honte aux employeurs de leur manque de charité ne suffisent pas, et Villermé doit peser bien souvent sur l'administration locale ou centrale pour envisager des transformations.

18 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 18 * * * Malgré ses faiblesses, l'œuvre de Villermé a eu un grand retentissement. En 1837 déjà, l'«industriel alsacien», journal des manufacturiers de Mulhouse citait de larges extraits du discours de Villermé sur le travail trop prolongé des enfants et notait que la cause de l'état de souffrance n'était pas la misère seulement, mais l'excès de travail. Le même journal se souciait, peu après, des conditions déplorables de travail des tisserands, condamnés à demeurer dans des caves humides et vantait un produit inventé par un pharmacien de Rouen qui, appliqué au fil à tisser, permettrait de travailler dans les étages. La Société industrielle de Mulhouse s'est, du reste, assez souciée de ces problèmes sociaux et elle a présenté à deux reprises des pétitions pour la réduction du temps de travail des enfants. En septembre 1840, rendant compte du travail de Villermé, Michel Chevalier le félicitait, dans le «Journal des Débats» d'avoir étudié les institutions ouvrières et d'avoir marqué «la ligne de ses devoirs» au monde ouvrier. Il retint, dans un premier article, les conclusions de Villermé, insistant sur le fait que l'ignorance n'est pas la cause principale des crimes et sur l'utilité des conseils de prud'hommes. Dans un second article, le 7 octobre, après avoir constaté «l'amélioration graduelle de la condition matérielle des classes ouvrières», chanté les progrès de l'habillement, «le luxe des habits et le goût de la toilette», les progrès de l'alimentation, du logement et de l'hygiène, il en vint aux insuffisances. «C'est un fait trop certain, écrivait-il, que l'abâtardissement partiel de la race dans les grands centres d'industrie, sous l'influence d'une misère multiple, sorte d'hydre à cent têtes qui l'étreint par le froid, par l'insalubrité des gîtes où sont entassés femmes, vieillards et enfants, par l'air impur qu'ils respirent dans les ateliers, par la débauche et l'ivrognerie à laquelle le pauvre a du penchant à se livrer pour s'étourdir ou pour prendre sa revanche de longs jeûnes, quand luit un éclair de bonheur ou quand vient le jour de paie. Le recrutement le constate, au grand effroi du ministre de la guerre. Qu'elle est laide et dégradée, l'espèce humaine, telle qu'elle se montre toute nue aux conseils de révision dans nos villes de fabrique!» Cependant Michel Chevalier estimait que l'avenir est optimiste, que «le bienêtre peut s'élargir rapidement pour tous, sans exception, pauvres et riches», pour peu que nous soyons patients. Car il faut d'abord connaître les caractéristiques du mal présent avant d'envisager un ordre nouveau. Il insistait particulièrement sur l'instabilité de l'industrie car «tout y est en désarroi, tout y tourbillonne, rien n'y tient, rien n'y dure» et, dépassant Villermé, il demandait de réduire la concurrence illimitée et de favoriser les associations. À la Chambre des députés, lors de la discussion du 15 juin 1839, le rapporteur se servit des travaux de Villermé pour prouver que «le sort des ouvriers dans les manufactures n'est pas aussi fâcheux qu'on a pu le croire», M. Cunin-Gridaine, ministre du commerce, précisa que l'enquête de Villermé avait montré que «dans

19 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 19 certaines localités, seulement, des abus existaient», alors que François Delessert insista, toujours utilisant Villermé, sur le grand nombre de ces abus. Le Tableau de Villermé fut, en effet, l'élément décisif dans le vote de la loi du 22 mars 1841 limitant le travail des enfants dans les manufactures. C'était, du reste, le résultat essentiel qu'il attendait de son enquête ; et il s'intéressa toujours à cette question, le reprenant en 1842 dans le Journal des Économistes, à propos d'un ouvrage italien du comte Petitti de Roreto, en 1843, à propos du travail des enfants dans les mines de Grande-Bretagne. Mais son travail aboutit aussi à la loi sur les livrets ouvriers, contribua à la naissance des organisations ouvrières de secours mutuel et provoqua même la promulgation des lois protectrices du travail sous le Second Empire et la Troisième République. Le Tableau servit également de modèle aux enquêtes qui suivirent : celle de Blanqui aîné, en 1848, le travail de Louis Blanc «De l'organisation du travail», les recherches de Pierre Leroux qui réfuta, dans «De la ploutocratie ou du gouvernement de riches», tout le point de vue de Villermé sur l'amélioration du sort des travailleurs. De même les journaux de , l'atelier, le Journal du Peuple, le Populaire se lancèrent-ils, eux aussi, dans des enquêtes. Dans la Réforme du 3 novembre 1844, Ledru-Rollin proposa une «Pétition des travailleurs» qui reçut signatures, pour inviter la Chambre des députés à provoquer une enquête d'envergure. En 1846, le vicomte Dubouchage, pair de France, qui avait soutenu les projets de loi de 1839, tenta sans succès de lancer, lui aussi, une «enquête sociale». C'est en 1848 seulement que sera décidée par l'assemblée Constituante une grande enquête, mais sa réalisation n'apportera que des renseignements partiels et très inégaux. De nos jours, le Tableau de l'état physique et moral des ouvriers reste un témoignage irremplaçable sur les débuts de l'industrialisation en France. Villermé est remarquable par la rigueur avec laquelle il a mené son analyse. Son étude est précise, bien-informée, soucieuse de statistiques authentiques et très simplement exposée. Le vocabulaire utilisé est à la portée de tous, monotone même et peu soucieux de développements littéraires, et cela a dû compter pour la diffusion de l'ouvrage. Parce qu'il était clair, on a pu le critiquer et, ainsi, faire avancer la science et les idées sociales. L'intérêt de Villermé vient aussi de ce qu'il nous retrace d'un côté la condition des ouvriers aux débuts du grand mouvement de révolution industrielle, et nous expose, d'un autre côté, l'attitude d'un bourgeois honnête ne voyant de secours que dans la religion et la moralité pour maintenir l'ordre, alors même qu'il pressent qu'une «révolution» est en train de s'accomplir. Villermé conserve cependant une mentalité pré-industrielle, il reste attaché à la terre, seule ressource assurée, seule valeur authentique, tandis que l'industrie lui apparaît un dangereux navire subissant les caprices d'un flot tumultueux.

20 L. R. Villermé, Tableau de l état physique et moral des ouvriers (1840) 20 Malgré sa volonté de conserver l'état social existant, Villermé a conduit à la condamnation du régime intégral de l'individualisme et du libéralisme que la Révolution avait consacré comme corollaire des droits de l'homme et ce qui, dans son livre, ont noté Deslandres et Michelin, «condamne encore ce régime, c'est la vanité des remèdes qu'il présente comme seuls susceptibles de guérir les maux qu'il signale». S'il n a fait que décrire le travail et ses conséquences, ses successeurs se sont ingéniés à analyser les failles du système économique, à trouver des remèdes radicaux, à émouvoir aussi les foules et à influencer les décisions gouvernementales. Il fut en fin de compte «utile à la classe ouvrière, moins par ses intentions que par l'honnêteté de ses informations» et nous laisse un document historique de première valeur. Yves TYL

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Huit ans de réduction de la dette fédérale: coût, 63 milliards; économies de frais d intérêt, 24 milliards!

Huit ans de réduction de la dette fédérale: coût, 63 milliards; économies de frais d intérêt, 24 milliards! Louis GILL professeur et économiste, Dép. des sciences économiques, UQÀM (10 janvier 2006) Huit ans de réduction de la dette fédérale: coût, 63 milliards; économies de frais d intérêt, 24 milliards! Un

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Bénéfices secondaires du crime

Bénéfices secondaires du crime Karl MARX (1818-1883) (1905-1910) Bénéfices secondaires du crime Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Courriel: jean-marie_tremblay@uqac.ca

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.)

Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) Régime de retraite patronal-syndical (Québec) de l'association internationale des machinistes (A.I.M.) 2002 Pourquoi la planification de la retraite est-elle importante? Peu importe vos projets pour la

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Commune de Charenton-le-Pont

Commune de Charenton-le-Pont DEPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE Commune de Charenton-le-Pont Enquête publique avant la modification du P.L.U. Création du secteur à plan de masse UM2, rue des Carrières et rue de Paris, application des lois

Plus en détail

La réglementation des congés payés

La réglementation des congés payés Ressources pour les enseignants et les formateurs en français du tourisme Activité pour la classe : CFTH Crédit : Marie-José BACHMANN Les congés payés des salariés Cette fiche contient : un texte informatif

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans

DOSSIER DE PRESSE. Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans DOSSIER DE PRESSE Décret relatif au départ à la retraite à 60 ans 6 juin 2012 Fiche 1 : Présentation de la mesure Fiche 2 : Pourquoi cette mesure? Fiche 3 : Comment s appliquera-t-elle? A qui bénéficiera-t-elle?

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation.

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15 Projet personnel personnalisé Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Introduction : Dans le cadre du projet personnel, notre groupe s'est intéressé

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : V. L. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 22 Appel n o : GE-14-30 ENTRE : V. L. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique Notions générales INTRODUCTION L assurance fait partie de notre quotidien. Technique de protection contre les aléas de la vie (incendie, vol, dégât des eaux...) elle répond à un besoin viscéral de sécurité.

Plus en détail

l industrialisation?

l industrialisation? L AGE INDUSTRIEL Fiche d objectifs p105 à 115 Quels bouleversements l industrialisation du XIXe siècle a- t-elle entraîné? I- L INDUSTRIALISATION ET SES CONSEQUENCES ECONOMIQUES AU XIXè siècle.( p110/111)

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR

ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR ACTIVITÉ 1 TROUVER L ERREUR GUIDE DE L ENSEIGNANT LES NORMES DU TRAVAIL Mieux les comprendre pour mieux s'entendre PRÉSENTATION DE L ACTIVITÉ Public cible Élèves du 2 e cycle du secondaire Durée estimée

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

Politique linguistique. Feu vert à l'anglais dans la formation sur mesure.

Politique linguistique. Feu vert à l'anglais dans la formation sur mesure. Louis GILL Économiste québécois, retraité de l UQAM 2004 Politique linguistique. Feu vert à l'anglais dans la formation sur mesure. Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole,

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014

PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 PARITAIRE MUTUELLE PREVOYANCE DEPENDANCE 2014 INTRODUCTION Nous tenons à saluer la qualité des échanges avant cette paritaire, ainsi que la qualité des documents qui nous ont été remis et qui ont abouti

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

Le gouvernement du Canada offre un

Le gouvernement du Canada offre un Guide de la sécurité sociale et des régimes de retraite au Canada Le gouvernement du Canada offre un système de revenu de retraite qui permet le versement de prestations mensuelles aux personnes suivantes

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010 Discours d ouverture du 2ème Forum international des Travailleurs Sociaux de Rue 26 octobre 2010 Jan Jařab, Représentant régional de la Haut-Commissaire de l ONU pour les Droits de l Homme Mesdames et

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 67 Appel n o : GE-14-803 ENTRE : S. M. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

Dossier PME. Positionnement salarial

Dossier PME. Positionnement salarial Dossier PME Positionnement salarial Imaginons la situation suivante: l'entreprise X, active dans le secteur des services, compte 40 collaborateurs et est située en région bruxelloise. La société se développe

Plus en détail

Oliviers qui ressemblent à des oliviers

Oliviers qui ressemblent à des oliviers Oliviers qui ressemblent à des oliviers Par : J.M. MIQUEL Dessins : Thierry FONT Presque la totalité des oliviers cultivés en bonsaï sont formés de manière à ce qu ils ressemblent à des bonsaï et non à

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise BTS NRC Trouver son stage en entreprise Comment trouver un stage? htp://fr.wikihow.com/trouver-un-stage Un stage est un bon moyen de vous faire ouvrir des portes et d'acquérir de l'expérience sur un poste

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des TRANSCRIPTION -- BALADO # 7 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr ... l inégalité s étend sans peine parmi des ames ambitieuses et lâches, toûjours prêtes à courrir les risques de la fortune, et à dominer ou servir presque indifféremment selon qu elle leur devient favorable

Plus en détail

Par combien de zéros se termine N!?

Par combien de zéros se termine N!? La recherche à l'école page 79 Par combien de zéros se termine N!? par d es co llèg es An dré Do ucet de Nanterre et Victor Hugo de Noisy le Grand en seignants : Danielle Buteau, Martine Brunstein, Marie-Christine

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

RESPONSABLE MARKETING

RESPONSABLE MARKETING LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : ÉCONOMIE - GESTION - FINANCE RESPONSABLE MARKETING Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 35 s L'enseignement de découverte professionnelle

Plus en détail

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL

Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Obligations comptables et de dépôt des comptes dans le chef des ASBL Préambule Depuis le temps que nous donnons des formations en comptabilité pour le secteur associatif, nous sommes souvent confrontés

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Aperçu Dans cette activité, les élèves mettront en pratique leurs compétences linguistiques tout en faisant

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830.

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830. Quels progrès techniques voit-on apparaitre au XIXème siècle? Une première phase de la Révolution Industrielle. 1769 : James Watt invente la machine à vapeur. La machine à vapeur est l une des plus importantes

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Une lettre de motivation efficace en 10 points

Une lettre de motivation efficace en 10 points Une lettre de motivation efficace en 10 points Exercice de style aussi difficile qu indispensable, la lettre de motivation réclame des qualités que tout le monde ne peut maîtriser : esprit synthétique,

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Revendre sa voiture dans les meilleures conditions

Revendre sa voiture dans les meilleures conditions Revendre sa voiture dans les meilleures conditions Vous avez pris la décision de vendre votre voiture. Pour faire une «bonne affaire», il faut prendre quelques renseignements et avoir un minimum de préparation.

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une. révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt

La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une. révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt 1 METHODOLOGIE 1.1 L Envergure de l Etude La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt quatorze (1994) et

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Garde des enfants et droit de visite

Garde des enfants et droit de visite Garde des enfants et droit de visite Lorsque vous ne vivez plus ensemble en famille Conna tre vos droits et vos responsabilités concernant votre enfant Begin a better ending Commencer une meilleure fin

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS ", que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS , que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du N/Réf. : GO835701 Monsieur le Président, La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses observations provisoires sur la gestion de l'association " Comité des fêtes de PAMIERS ",

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Textes de référence : Table des matières. A. Nature de la responsabilité

Textes de référence : Table des matières. A. Nature de la responsabilité L INDEMNISATION DES VICTIMES D ACCIDENTS LIES AUX ACTES MEDICAUX EN ALLEMAGNE Textes de référence :! 611 et suivants du Code civil allemand (BGB)! 823 et suivants du Code civil (BGB)! 223 al. 2 du Code

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail