50 Centimes LES POTERIES ORNEMENTALES D'UN CIMETIÈRE HINDOU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "50 Centimes LES POTERIES ORNEMENTALES D'UN CIMETIÈRE HINDOU"

Transcription

1 NEUVÈME ANNÉE : N 430 < < > iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir_«iiiiiimiiiniiiiiii 50 Centimes iiiiiimiimuniiiiiiiljiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniunin LE 24 MA 93 «uni»» M^ ',< :< : /< :-:*>:-^ : LES POTERES ORNEMENTALES D'UN CMETÈRE HNDOU UNE DSTRBUTON GRATUTE DE «TERRE VÉGÉTALE» Puisque, avec l'expsitin clniale, l'extisme est plus que jamais de mde, admirns ce cimetière ppulaire hindu Des amilles des mrts qui y repsent, but naïvement rné leurs tmbes de pteries grssières placées sur des piquets l n'est pas de petits prits ; dans un nuvel immeuble en cnstructin à Paris, les entrepreneurs s'étant aperçus que le sl ù l'n creusait cnstituait de l'excellente terre arable, nt eu l'idée d'en aire priter les amateurs de jardins WW&M WÊÊÊM UN JEUNE LAURÉAT «MARN» UN CADRAN DE MONTRE PEU BANAL Récemment nt eu lieu, au bassin des Tuileries, des régates à viles en miniature Le gagnant de cette «cupe nautique» est un bambin, aussi ier de sa victire que du superbe yacht qui lui a permis de la remprter Cette mntre, cnstruite vici quelque cent ans, qui appartient à un habitant de New-Jersey, est peut-être la seule de sn espèce Sur sn cadran, numérté de à 2, l'aiguille se déplace de gauche à drite, cmme dans les mntres curantes, mais, arrivée sur le chire 2, un ressrt la ramène d'un cup au chire L'APPARTEMENT DANS LÉS PLASTRES DE L'ÉGLSE Sézanne, dans la Marne, pssède au mins une curisité lcale : c'est cette maisnnette vieille de plusieurs siècles, qui, par un étrange privilège; a été bâtie entre cléux des pilastres qui sutiennent l'église de la ville, elle-même rt ancienne LA «BCYCLETTE» DE MARE GLORY Lrs d'une curse-gala humristique, la vedette rançaise de cinéma Marie Glr}- mntait cette amusante «bicyclette» dnt les pneus étaient remplacés par de vieux «gdillts», dnt Charlie Chaplin eût sans dute été jalux UN STAND BEN AMÉNAGE A LA LORE DE PARS Parmi les stands visités par M Rllin, ministre du Cmmerce, à la Fire de Paris, n a particulièrement remarqué l'aspect riant de celui de la célèbre bière de Mutzig (Alsace), décré, avec un gût discret, de leurs de hubln et de glycine

2 'iiiiiiiii DMANCHE-LLUSTRÉ i»""»' iiini!iiiiiiiiiiiiiiiui«"»"'",»"'»»m»>>»»»>»»»>">" 2 '» iiiiiiiiiiiiiniimiiiiiimiii iiiiiiiiiiiiniiiiiiimmimiihiiiiiniiiiiiiimimiiiiiiiiiiiiiii D MANCHE-LLUSTR VENTE AU NUMÉRO Tél : Prvence 5-22,23 u 24 - Administratin, abnnements : 20,rue d'enghien, France, Clnies ; 50 Belgique i» " 075 belges Étranger ' «*» EST EN VENTE e Paris (X ) -C PARTOUT DÈS Services de Publicité : 8, Avenue des Champs-Elysées te LE LE 24 MA 93 umiw TARF DES ABONNEMENTS 3 mi' 6 mis Un n France, Clnies 6r Pelgi^ue 9r Etranger 5 r chèque pst n S970 SAMED 2 r 8 r 28r 24 r 35 r' 55 r Téléphne : Élysées à M'essayes pas us les a» - c'est risqué! Clgate nettie mieux les dents Purqui aire des expériences dangereuses qui peuvent abîmer vs dents? Chisissez - suivant le cnseil des dentistes - le dentirice qui les nettie le mieux Nmbre d'entre eux se cntentent de nettyer la surace des dents Le dentirice Clgate les nettie cmplètement, grâce à sa musse pénétrante Cette musse neutralise les acides qui snt cause de la carie Elle prtège dnc l'émail de sn atteinte Grâce à sn gût agréable, Clgate est le dentirice prééré des enants Ceux-ci prennent ainsi la bnne habitude de se laver les dents matin et sir FN les 25 Ut,FetGaredêp {Echintllten HT) V ieux Burïiçne? 40 la B"', Musseux S r FROMONT,Vmeranclae-3curc:33CcJ)0B») Les sièges BEAUMARCHAS j Faitriqne d'accrdéns de tus genres FABR QUE d3 FAUTEULS CURPATNÊ k Depuis SO rancs s s e, DEMANDEZ LE CATALOGUE FRANCO «s, es S - 9v î es: D e 3, bulev Beaumarchais (Cin rue du Pirt-aux-Chux au nd dp la cur) Ouvert le amcdi tute la jurnée CL Clgate est vendu sus deux rmes : la crème (6 r le rand tube) ; le savn (en îte aluminium 3 r 50 et nu J r) 2*3 a, rr S PARS p O 9 e G 9 S Tih V: 0 3 Seule l'electrolyse latlre détruit la racine des duvets durcis par Pépilatire M"«"GHAPON (diptômée) garantit les résultats lultats, rue de l'étil, Paris Vente directe du abricant aux particuliers clients par an lettres de remerciement ] Demandez de su'te ntre catalgue irarc gratuit [ COLGATE Meinel et Hérld, Klingenthal (Saie) 65 F CRÈME ET SAVON DENTFRCES wi nxyuic 2, 75 vus préérez vir le vôtre "ins,, n est-ce pas? plutôt que d'avir un petit bnhmme sans entrain l Pur lui assurer une vigureuse crissance, dnnez-lu saines buillies à la Farine Lactée Nestlé Dgestble, hautement nutritive, riche en la t pur, elle ait de beaux enants de TÉ! LA S - NESTLÉ 6AV PORTAUS* PARS ENVERRA GRATS CONCOURS DE NSPECTEUR du CONTROLE ds L'ÉTAT sur lis CHEMNS de FER Carrière hnrable, active Cartel" classe circulatin P Anrlitïnita avir de 2 à 30 ans uplus (serv mil) WUlilUU» 2- satisaire cncurs Rens (rrat par l'ecle Spéciale d'administratin, 4, rue Féru 4 Paria ve$ 20 ^ JTROB POUR 34 r 0 0 par mis pendant mîs et 2 versements de 5 r Au cmptant 3GO r ÉLÉGANT SUPERBE avec lo mrceaux musique et chant au chix sur grands disques et L'alimzntU&iïd* L'enant r par mis pendant mis «t 2 versements de 25 r Au cmptant 98 r PHOXO SUR DEMANDE LA BROCHURE DU 05 VDAL ET UN ECHANTLLON pur 2 25 avec POUR a, FARNE ^ UN MO! CHAPEAU DE PALLE PHONO, avec 30 mrceaux musique et charit au chix sur grands disques et > UNE MALLETTE PORTE-DSQUES EN PRME Tus ns appareils, de abricatin très signée, snt abslument garantis, ils peuvent juer tus les disques à aiguille et à saphir' Ecrivez-nus en jignant cette annnce pur recevir gratuitement ns catalgues et tus renseignements e L *T-», V"''""' 5e "2,re """""" repsé sur 30 années d'existence" ETABLSSEMENTS SOLÉA, (Service D ) 33, Rue de» Marai PARS (0e) il <lmrt i»» t- à midi il de H t à 9 h, le samedi ({al:: art Le dimanche de 0 h à midi

3 liiiiiiiin LE 24 MA 93 i M n 3 lillllll nui m uimu m imtn in nu m mu un in nu n NEUVÈME ANNÉE! N" '333 "iiu:iir DMANCHE-LLUSTRÉ ENTRE NOUS D un discurs qu'il vient de prnncer à Letchwrth, en Angleterre, Bernard Shaw a déclaré : Ne dnnez jamais rien aux pauvres ls snt inutiles, dangereux et devraient être supprimés Tant que la Grande-Bretagne ne sera pas réslue à aire disparaître hmme, emme u enant pauvre, elle ne sera pas un pays digne d'être habité Ce n'est là, évidemment, qu'une butade, et n sait que Bernard Shaw, humriste, aime assez scandaliser le public, plus particulièrement le public anglais Mais tute butade exprime quelque peu l'état d'esprit, le sentiment de celui qui l'émet : elle est un indice qui ne trmpe pas suvent En tut cas, même s'il ne s'agit que d'une plaisanterie «inncente», déclarns-la, sans hésiter,d'assez mauvais gût : elle n'est pas amusante le mins du mnde et Bernard Shaw aurait mieux ait de ne pas la risquer C'est aire preuve d'un humur bien cynique, bien cruel, que de dire : Ne dnnez jamais rien aux pauvres! Bt c'est assez dangereux, car peut-être certains admirateurs du «Vltaire irlandais» passernt-ils désrmais avec désinvlture, sans leur dnner leur mindre penny, devant les innmbrables pauvres qui tendent la main sur les trttirs des grandes villes britanniques Ces égïstes dirnt : Bernard Shaw nus a cnseillé de ne plus aire la charité l a ses raisns, qui divent être bnnes, pur nus prêcher ce genre d'abstentin, et, cmme nus avns cniance en cet hmme célèbre, ntre cnscience est dnc paraitement tranquille Tels snt, paris, les résultats de la culture du paradxe B ANS aurait dû dire : - Dnnez aux pauvres, mais, dans vtre milieu, aites ce que vus puvez pur supprimer la pauvreté C'est de la misère, et nn des misérables, qu'il aut suhaiter et, si pssible, prvquer la disparitin l est bien certain que le pays le plus digne d'être habité est celui ù les inégalités sciales snt les mins prndes, ù il n'y a pas de taudis, pas d'êtres en haillns qui mendient au cin des rues, ù n peut gûter les plaisirs de là vie sans vir apparaître, sudain, derrière la vitre embuée; le pauvre Lazare Mais chasser le pauvre Lazare, c'est se cmprter cmme le mauvais riche, et Bernard Shaw, qui pssède des millins, aurait dû y penser avant de lancer sn inhumame butade Les pauvres snt peut-être dangereux, car ils peuvent se lasser d'avir aim et se révlter, mais ils ne snt pas inutiles Sans eux, sans le cntraste qu'ils nt sans le vulir avec les heureux, ceux-ci ublieraient peutêtre que la rtune, la simple aisance même, n'est pas un drit, mais mie chance, un privilège Et il est bn que cela sit rappelé, de temps en temps, à Crésus lui-même, qu'il se dise en vyant un miséreux : J'aurais pu avir le même srt Qui sait même si, un jur, je ne deviendrai pas un de ses pareils! Au surplus, la pauvreté est vieille cmme le mnde et durera sans dute autant que lui Mais, si nus ne puvns la supprimer cmplètement, au mins aimns les pauvres, 6ecurns-les, et cnseillns charitablement à M Bernard Shaw de ne pas aire de l'esprit avec les surances de ceux qui- snt, qui qu'il en pense, ses semblables CLÉMENT VAUTEL RÉFLEXONS 7V TE vus aites pas d'illusins Y La récmpense du travail bien ait sera tujurs la même : plus de travail encre Mnter en grade? Etre mins' tenu? Avir de meilleurs appintements? Tut cela peut venir à sn heure, mais, en attendant, le plus sûr résultat du bn travail est un accrissement de besgne Si vus vus mntrez digne de l'empli qui vus est cnié, si vus vus distinguez dans une missin, n ne manquera pas d'ajuter à vtre tâche Vus prenez le meilleur chemin pur mnter, c'est certain, mais ne vus étnnez pas si vus ne truvez pas de sinécure «Mn travail devient de plus en plus lurd, m'écrit un jeune crrespndant On m'a chargé d'un nuveau service en plus de mes nctins habituelles l m'a allu le rérganiser cmplètement L'expérience acquise est ma seule cmpensatin, n C'est la cmpensatin habituelle, d'abrd Dans tus les bureaux, dans tutes les usines, dans tutes les rganisatins, certains jeunes gens mntent peu à peu, certains disparaissent cmplètement Ceux qui disparaissent divent leur insuccès à plusieurs raisns Quelques-uns négligent leur santé; d'autres nt des embarras d'argent u des ennuis dmestiques qui les minent ; d'autres s'en vnt parce qu'ils ne reçivent pas d'avancement aussi vite qu'ils le vudraient l y a une mesure en tut, et certaines situatins snt telles que le seul myen de les amélirer est de les quitter Mais la majrité, des jeunes gens se décuragent trp vite ls renncent à attendre une récmpense qui suvent ne saurait tarder à venir muni iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiii DMANCHE SOYONS AU COURANT Attendez-vus un avancement mérité qui ne du calendrier des êtes de l'expsitin vient pas, une augmentatin à laquelle vus avez clniale vraiment drit? Ne vus lassez pas, ne jetez pas \OK les principales maniestatins Ai l'expsitin le manche après la cgnée, patientez encre» clniale jusqu'au dimanche 3 mai : Samedi 23 et dimanche 24 Fête des Ailes Arriun peu vée en avin des ches indigènes aricains l est rare que celui qui ait de bnne besgne Vendredi 29 (gala) L'après-midi : nauguratin sit mécnnu des cnérences avec auditins, rganisées par la Depuis cmbien de temps êtes-vus rustré de Sciété des Gens de lettres : «,'Arique du Nrd» Le sir : au Théâtre d'eau : «Le Centenaire de la Légin vtre juste part? étrangère ; cncert par la musique de la Régin étranl'un des plus grands éditeurs des temps gère ; ête nautique» Samedi 30 Jurnée de l'arique du Nrd Cnmdernes ccupa dans les bureaux du même magazine une psitin inime pendant neu ans, cert par la Légin étrangère ; les athlètes nrd-aricains; la célèbre trupe «Andalussia», etc avant d'ccuper le pste 'ù il purrait mntrer Dimanche 3 ' Fête de la Fédératin rançaise des sa valeur anciens clniaux Naplén demeura un bscur lieutenant du Saln internatinal du Livre d'art pendant sept ans avant de recevir l'avancement E Saln internatinal du Livre d'art ccupe la plus auquel il savait qu'il avait drit grande partie du rez-de-chaussée et du premier Rdin, le grand sculpteur, travailla pendant- étage du Petit Palais des Champs-Elysées E' Allemagne, quarante ans avant que sn génie ût recnnu l'angleterre, l'autriche, la Belgique, l'espagne, le» Ces hmmes se savaient en pssessin de dns Etats-Unis, la Finlande, la Hllande, la Hngrie, l'rl'talie, la Lettnie, la Plgne, la Scandinavie, ininiment supérieurs à ceux des gens qui les lande, l'u R S S, la Suisse, la Tchécslvaquie et la Yuenturaient ls pssédaient véritablement ces gslavie s'y truvent réunis, avec des stands plus u dns, l'avenir l'a pruvé Dans leur cas, ce mins imprtants, mais tus de haut intérêt biblin'était pas l'illusin de l'amur-prpre qui leur- graphique, autur de l'ensemble rançais, qui est d'une richesse inuïe dnnait cniance en eux-mêmes ls durent Des clléctiqns d'ex-libris, de belles éditins, de attendre pur recevir leur juste récmpense remarquables gjayures et des reliures de grande beauté Qu'eussent-ils ait si le décuragement leur rment les éléments de cette Expsitin qui marque une date dans l'histire du livre avait ait quitter la vie ù leur sûr instinct les avait engagés? de la publicatin du premier ascicule du Rien, sans dute dictinnaire de l'académie rançaise Sngez à, tutes ces années durant lesquelles N sait que depuis 877 l'académie rançaise travaille à la rente du dictinnaire, euvre lngue ils nt lutté, suert, patienté Attendez encre et minutieuse s'il en ût Enin, le premier ascicule un peu avant de renncer de ce dictinnaire vient de paraître en librairie ; il Et, à chaque 'pas en avant, n'hésitez jamais cmprte les lettres de A à Can Sept ascicules snt à assumer de nuvelles respnsabilités, à vus encre à paraître pur rmer le dictinnaire cmplet, mais celui-ci ne sera pas édité intégralement avant charger d'une besgne supplémentaire O FRANK deux ans au mins A ce mment, la langue rançaise sera enin dtée d'un élément de précisin et' de pureté vraiment cmplet, puisque n a nn seulement, ici, ait disparaître du vcabulaire tus les termes tmbés en désuétude u déturnés par trp de leur sens riginel, mais encre n y a incrpré tus les mts nuveaux cnsacrés par le prgrès mderne le plus aigu CRÂNE LA SEMANE PROCHANE ERNARD SHAW Miiiiiiiuiui DU LUND 25 MA P VENDRED 29 MA Eever du sleil 4 h cucher 9 h 35 Eever de la lune 2 h cucher : h 5 Le jur crît : i-m matin ; m sir Saint URBAN : 45e jui Eever du sleil : 3 h 57 cucher : 9 h 39 Eever de la lune : 7 h 34 cucher 2 h 20 Le jur crit : Ftball : Turni de la Pentecôte, Hayes F C cntre C A P ; Middlesex Wanderers cntre Racing C F à Bual Cyclisme : Lyn-Genève-Lyn Curses hippiques à Saint-Clud et à Cmpiègne MARD 26 MA Saint Le jur crît : PHLPPE DE m matin ; m sir NÉRS : 46» jur + 29 m matin ; MAXMN : m sir; 49e jur Curses hippiques à Enghien SAMED MA 30 Eever du sleil 3 h 56 cucher : 9 h 40 Eever de la lune 9 h cucher : 2 h 42 Lever du sleil : 4 h cucher : 9 h 36 Eever de la lune r3 h 22 cucher h 3 Saint d'une généreuse dnatin au bénéice de la " Maisn des Ailes " AR décret, le ministre de l'air est autrisé à accepter Le jur crît : Saint Curses m matin ; z m sir FERDNAND hippiques :50e jur + 25 à Saint-Clud MERCRED 27 MA,evcr du sleil 3 h 59 cucher : 9 h 37 Eever de la lune : 4 b 44 cucher : h 47 Le jur crît : Saint m matin ; x m sir 47e jur + 28 DMANCHE 3 MA Eever du sleil : 3 55 cucher : 9 h 4 Eever de la lune : 20 h 22 -cuch : 3 hi (PL, 4 h33) LDEBERT, QUATRE-TEMPS : Le jur crit : JEUD 28 MA TRNTÉ Eever du sleil : 3 h 58 cudier : 9 h 38 Eever de là lune i 6 h 8 cucher : 2 h 3 Le jur crît : Saint m matin ; m sir 48e jur - 27 GERMAN : Curses hippiques à Lngchamp m matin ; m sir 5 jur + 24 Cyclisme : Brdeaux-Paris Tennis : Finales des champinnats de France internatinaux au stade Rland- Garrs Curses hippiques à Lngchamp AUJOURD'HU DMANCHE 24 MA 93 Ftball : Turni de la Pentecôte, Middlesex Wanderers cntre C A P ; Hayes F C cntre Racing C F, à Bual Cyclisme : Trisième épreuve du champinnat de France de vitesse et demi-nd, au Parc des Princes Paris-Luviers Curses hippiques à Lngchamp iiiiiiuiniiii mu miniiiii iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii LE PROBLEME DES MOTS, le bis-gentil ; 9, il chisit entre deux nctins incmpatibles ; 3, herbe annuelle dnt la leur est ruge purpre ; 4, cterie; T5, hérésiarque du me siècle ; i7,pur l'amérique du Nrd, tris initiales ; 8, sprt; 9, cmbattait ;2i, dans l'céan, terre ; 22, la régin de Tananarive ; 23, dans les mnnaies rumaines ; 24, tu us admis à l'académie ; 26, qui a rapprt aux exercices du crps ; 28, ce qu'étaient les plkas, jadis, chez nus ; 30, chambre de bains chauée 53, nterjectin ; 32, sans rnements ; 33, peur subite ; 34, s'intrduit dans une charge cntre la rme u le drit ; 37, sur ntre drapeau ; 39, mnt des Alpes Pennines ; 4*, adjecti pur l'enseignement u l'histire ; 44, elle prête à intérêts exagérés ;47,pluie ; 48,cnjnctin ; 49, ruse ; 50, deux lettres d'un, gâte-sauce HORZONTALEMENT H m m, uiuii dnatin aite pair M5 Suzanne Deutsch de la Meurthe d'une smme de rancs, ainsi que le bénéice à titre gracieux d'une prmesse de vente d'une prpriété sise à Echnbulains (Seine-et-Marne), dite château, de Bulains Le dmaine ainsi acquis sera aecté à l'œuvre dénmmée» La Maisn des Ailes», qui a pur bjet de prcurer un lieu de reps et de cnvalescence au persnnel de l'aérnautique rançaise, civile et militaire d'une cnérence en vue d'un plan général de l'assainissement de l'agglmératin parisienne U cnérence s'est tenue dernièremant dans le cabinet de M Eduard Renard, préet de la Seine, pur jeter les bases d'un prjet d'assainissement général de la régin parisienne Assistaient à cette réunin de nmbreuses persnnalités icielles et plitiques de la régin intéressée Après un échange de vues qui a permis de cnstater l'accrd cmplet de tus les cnérents sur la nécessité d'examiner sur un plan d'ensemble tus les prblèmes que sulève l'assainissement de la régin parisienne, il a été décidé de se réunir ultérieurement, après qu'une sus-cmmissin aura, au pint de vue technique, rassemblé les éléments du prjet d'ensemble NE d'une nuvelle Juridictin intéressant les cyclistes S basant sur l'article 384 du Cde civil, la Cur de cassatin a instauré une jurisprudence très dure pur les autmbilistes, qui met à leur charge une présmptin de aute qu'ils peuvent seulement aire tmber par témins La 7e Chambre de la Cur vient d'assimiler, à ce pint de vue, le cycliste à l'autmbiliste Après plaidiries de Mcs Pythn et Eambert, elle a rendu un arrêt disant ntamment : «Ea présmptin de respnsabilité édictée cntre celui qui a sus sa garde la chse inanimée qui a causé un dmmage à autrui, s'applique sans avir à distinguer suivant que cette chse était, u nn, actinnée par- la main de l'hmme et sans que cette chse sit, par elle-même, dangereuse le gardien d'une bicyclette est dnc sumis à cette présmptin» E M iiiiiiiiiimiiimiiiiiiiiuiiia CROSÉS, le vétérinaire l'administre aux chevaux, paris ; 2, sur la curnne des dents ; 3, il rnge les tiges des blés ; 4, un pint de départ ; 5, pint u signe militaire ; 6, artiste en missels ; 7, dulureuse inlammatin ; 8, la Suisse et le Luxemburg ; 9, dans un crchet se vit ; 0, mraliste grec mrt vers 25 ; n, grand nmbre ; 2, cette phrase a été bien décmpsée gar l'élève ; 6, ville de Erance ; 20, titre d'un livre ; 23, curs d'eau ranc-belge ; 25, vigne du Liret ; 26, certaine rche primitive ;'27, cette lurde respnsabilité, je l'ai prise sur mi; 29, interjectin ; 35, pur un Luis u un pnt ; 36, â cet rdre, il quitte la chambre ; 38, ce qu'était la reine déunte ; 40, entendu; 42, pur juer ; 43, pur la musique ; 45, au milieu (le la barrique ; 46, les deux tiers du vin VERTCALEMENT Nus publierns, dans le prchain numér, la slutin de ce prblème, qui, ne cmprtant aucun classement, dispense ns lecteurs de nus envyer leur slutin ' A gauche: Prblème prpsé; à drite: Slutin du prblème paru dans le dernier numér D E M E N T E N T R A L L5 E R N C E L L E sm S M S A 5 E R E 7 an R D S N 0G A S R E N N E H EL 0 U S K NE T

4 itetiu DMANCHE-LLUSTRÉ 4 iiniiiiiiiiiiuii«- lulll^l ll" >» '»<""»»»"»""""""",,""",,""",",",,"",,"",,,"", LE 24 MA* 93 "» LA SEMANE QU VENT DE S'ÉCOULER 2e Semaine de l'année Reste à curir : 3 semaines MEMENTO EN UN COUP D'ŒL, LES FATS MPORTANTS DE FRANCE T PARS Paris 4 ma! M Brland, accmpagné ds M Franle-Pncet, part pur Genève A la suite de cn échec, lra de l'électin présidentielle, l a ert aa démlaaln au Cnseil des ministres Mais, sur laa instances de M Pierre Lava! et de ses cllègues, l a cnsenti A détendre les ntérêts rançais A l'unin Eurpéenne Paris, 7 mal Une pluie trran tlelle tmbe sur la capitale et envirns Un tassement du cl est cnstaté près d ButUs-Ohaumnt Lille (Nrd), 8 mal Un muvement de grève générale du textile ee délenhe & Rubaix-Turclng y a, au ttal 0000 chômeur* Paris, 6 mal l»e Seznec,emme du négciant cndamné aux travaux rcés A perpétuité, pur assassinat d'un ndustrielm Quèmeneur, meurt A l'hôpital Beaujn Depuis des années, elle v cherchait A btenir une révisin du prps 5 mai M Paul Reynaud, ministre des Clnies inaugure, à l'expsitin clniale, des pavillns dé l'ouest Aricain, du Tg et du Camerun is mai M Ricu dnne sa démissin de cdirecteur de l'opéra-cmique 20 mai M Pmaret inaugure, à l'expsitin clniale, le pavilln de l'enseignement technique, puis M Paul Reynaud, ceux de l'arique-equatrialé rançaise et de Madagascar ÉTRANGER j6 mai Un avin ayant dix-huit persnnes à brd, prend eu près de Baltimre Grâce à un atterrissage rapide, les passagers et l'équipage snt indemnes ig mai Deux avins britanniques entrent en cllisin à Mray-Frth (Ecsse) Les deux piltes snt tués 20 mai M Karapanaytis, ministre de l'ntérieur de Grèce, dnne sa démissin Un train tampnne une aut à un passage à niveau prés du Caire l y a huit mrts Tris aviateurs rançais, qui avaient atterri à Schweinurth, snt cndamnés, l'un à 250 marks d'amende, les deux autres à 00 marks A Hall, une maisn de deux étages est détruite par le eu Six persnnes snt carbnisées P-rl3, 0 mal L'Académie ds Médecine décerné le Grand Prix du prince de Mnac, d 0OC00 rancs, au dcteur Velllcn paris, 8 mai Parlant au banquet de la Fire de Paris, M Luis Rin, ministre du Cmmerce, cmmente les prblèmes de la cpératin écnmique eurpéenne FATS DVERS Paris, 9 mai MM Raul Pért, René B6snard, Gastn Vidal et AÏbart Favre cmparaissent devant la Haut Cur Après letura de Tact, d'acueatln, plaidirie, dea avcats et vives prtestatin, de* aueôa, un sup-plèment d'enquête est rdnné a la demande du prcureur général Annecy (Haute - Saône) 8 mal Une caminnette tmbe dans un ravin de B0 mètres de prndeur Les deux ccupante snt tuée nets Tur (ndre-et-lire), 8> mal Une clline située ur les brd d la Lire,aClnq-Mar*-la-Plte,a'endr et d'énrme, blc, de rchers s'abattent sur une erme Tris persnnes, dnt général américain Dunip, snt ensevelies' On s s iw ur Mme Br,and, grièvement blessés AU BLL AC 5 mai Le peintre Rbert Nir, ils du rmancier, est truvé pendu à un arbre du bis de Bulgne Un agent du Kmintern, Victr Farkas, expulsé de France en 92, est arrêté à Paris A Maurecurt, un uvrier peintre, Maurice Barris, abat sn beau-père, M Françis Falempin, de deux cups de usil 27 mai Emile Urbain tue sn amie dans un hôtel de la rue Descartes, à cups de er à repasser, disparaît, puis se cnstitue prisnnier 8 mai A Bulgne-sur-Seinc, Mme Jmaux vitrile sn mari, tue sn chien et se suicide par jalusie 9 mai A Eardiêres, près de Méru, de sn jatdin, un septuagénaire, Edmnd Ballancurt, abat d'un cup de usil sn visin, M Gavet, qui avait gagné un prcès cntre lui 20 mai Un camin capte rute de Saint-Cyr En cntremaître est tué et dix-huit uvriers blessés, dnt tris grièvement TRBUNAUX cj is mai Euis Ryer, qui, excédé par l'attitude de sn ancienne emme, tira sur elle, est acquitté par le jury de la Seine SPORTS Nice (Alpes-Maritime), 20 mal Ancienne reine de beauté aux EtaisUnis, et meurtrière de sn mari plus âgé qu'elle de 27 ans, Mrs Nlrdllnger est acquittés par le Jury da Nle 4 mai Hamerlinck gagne le circuit de Paris cycliste en 7 h 8 m (myenne hraire, 32 km 94b) devant Rnsse, Merviel, Ghysels et Jly 7 mai Charvalle gagne, au stade rershing, le cncurs du meilleur athlète La inale de la Cupe de Schaux de tball se jue au parc des Princes par 6 buts à Schaux l'emprte sur l'olympique Lillis Emile Jly gagne la curse cycliste Paris-Rennes, cuvrant 342 kilmètres en h 2 5 m Le Grand Prix Autmbile de Casablanca revient au cmte Czaikwski, en 2 h 4 m 52 s (myenne 3G km 920 à l'heure), devant Etancclin ET LES GRANDS EVENEMENTS DU MONDE ENTER Angleterre, Lndres, 4 mal Le premier currier pstal aérien Australie - Angleterre, arrive A l'aérdrme de Crydn Allemagne, Klel, 9 mal Le criseur «Deutachland» est lancé en présence du chancelier Brûnlng, mais est mis A l'eau avant l'heure Mtt» Suède, Stckhlm, 6 mal Le lieutenant aviateur Svenssn qui participa au sauvetage dé ' «tah*», dans les glaces plaires, se tue en avin avec deux passagers Belgique, Bruxelles, 9 mal M Jaepar prcède A un remaniement du cabinet belge Espagne, Madrid,4 mal Par décret, le guvernement cnisque les biens d'alphnse X Plgne, Varsvie, 8 mal Dans la mntagne Tartra, près de Cracvle, n décuvre le crps de M»* Fllaur-Slkwska, sœur de Mme Curie, qui s'était suicidée Suttse, Bâle, 9 mai La B R décide d'accrder è l'autriche* un emprunt de 50 millins de schillings,pur renluer le Krèdltanstalt 20 mal* Le général Agullera, généralissime espagnl, meurt A Madrid E tate-unle, New-Yrk, 7 m al Vingt-huit maires américains s'embarquent pur l'eurpe, ù ls vnt visiter l'expsitin clniale ls emmènent un buete de Myrn T Hrrlck, qu'ils rirnt A Parle Chine, Pékin,9 mal Le guvernement ait transrmer une partie de la Grande Muraille de Chine en autstrade Prtugal, Lisbnne, 8 mal bmbe, éclatent simultanément en plusieurs pint, de Lisbnne On cmpta une dizaine de blessés DM J'A MAGR 20 mal Uni vilent (êim est ressenti à Lebnne<et causa une curte panique en 6 jurs de 3 kils, sans rien avaler et sans aucun danger J're, en recnnaissance, de dnner gratuitement ma miraculeuse recette, acile a aire vus-même pur maigrir en secret Vus puvez être mince et distinguée u maigrir à vlnté d'une partie du visage u lu crps Ni plis ni rides Ecrivez-mi -cnidentiellement en citant ce Jurnal, ré; nse discrète (Jindre un timbre)s A STtLLA GOLDEN, 47, bulevard Marc, Rabat, 4 mal Sur la plat* de Bujad & Knlra, de* rôdaure attaquant une aut M Vaurlé est tué; M Maurrae, tait prisnnier, et raprl* ] > r d la Chapelle, Paris-0< DMANCHE-LLUSTRÉ RÉTRBUE LES PHOTOGRAPHES QU LU SONT ENVOYEES PAR SES LECTEURS DES QU'ELLES ONT ÉTÉ PUBLÉES 8ulaae, QenèvelB mal Le débat sur l'anshluss s'amrce M Ourtlu, au cure d'un lng expsé sur la crise écnmique, esaale de Justiier l'unin duanière M Brland lui démntre qu'une telle slutin, qui peut trubler ra relatin ntrnatinales, dit être èartée Mar, Rabat, 8 mal Le général Huré est nmmé cma mandant supérieur des trupes du Marc, en remplacement du généraj Vldaln, qui est tuché par la limite d'age > ( > L r ar*» à * ' Chili, Santiag, 7 mal MPguera Larrclnex-préaldent d la République, tu n aut -p,, 8 mal Au Mura d'une émuvante eéance, Allemgn t Autrlch acceptent de sumettre leur prjet d'accrd duanier è la Our de La Haye 8 mal M Hendrsn est nmmé présidant d* la Onérene générale de désarmement dnt le siège sera Onève talie, Rme, 7 mal Les bustes de Rlclttl Oarlbaldl et de ses ils, mrts pur la France, ent slennellement naujuréa

5 iiiiiiiu LE 24 MA 93 iiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii LES 5 iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiiiniiiiiiii 'ROMANS' DE LA DMANCHE-LLUSTRÉ ""' VE LA VE GLOREUSE DE CAREME, CUSNER ET ARCHTECTE par GASTON' D E R Y CARÊME, qui signait ses Ouvrages du nm d'an tnin Carême, est né à Paris, le 8 juùi 784 Le père du plus illustre des cuisiniers était un pauvre uvrier accablé de prgé triture, qui avait tant de diicultés à nurrir sa amille qu'il truva plus simple de laisser le petit Antine au milieu de la rue, après un repas d'adieu dans un cabaret de barrière, nanti de ce maigre viatique : Va, petit, va bien Dans le mnde, il y a de bns métiers Laisse-nus languir : la misère est ntre lt, et nus devns y murir Ce temps-ci est celui des belles rtunes : il suit d'avir de l'esprit pur en aire une, et tu en as Va, petit, et peut-être que, ce sir u demain, quelque bnne maisn s'uvrira pur ti Va avec ce que Dieu t'a dnné Le petit abandnné aurait pu rapper à la prte d'un menuisier, d'un serrurier u d'un marchand d'habits Le destin le mena chez un humble gargtier, qui lui dnna ses premières leçns culinaires Celui qu'n a surnmmé le Cuisinier des Ris et le Ri des Cuisiniers, débuta dans la plus mdeste des gargtes Précaires débuts! Mais, par ce hasard prvidentiel, cette prédestinatin active qui se retruvent dans chaque existence qu'une réussite exemplaire cnduit à la célébrité, Carême n'en ut pas mins mis tut de suite à même de s'exercer dans la branche d'activité pur laquelle il avait reçu des dns magniiques Suppsns que ce gargtier ait repussé ses services et qu'il eût été cntraint de luer ses aibles bras à un maître maçcn, par exemple Eût-il été perdu pur cet art que ntre siècle a baptisé le neuvième et qu'il a si brillamment exercé?cela, nus ne puvns pas nus résigner à le crire l y a, dans la vie de Carême, tut un enchaînement de circnstances qui mntrent qu'un génie tutélaire l'escrtait Par quelque détur avrable, il eût été ramené à la cuisine La rapidité avec laquelle il s'éleva, en partant d'une si mdique rigine, tient réellement du prcd;ge «Quique né dans une des plus pauvres amilles de France, dit-il dans ses Suvenirs, d'une amille qui a cmpté vingt-cinq enants, quique mn père même, pur me sauver, m'ait littéralement jeté dans la rue, la rtune m'a suri rapidement, et une bime ée m'a suvent pris par la main pur me mener au but Aux yeux de mes ennemis, et j'en ai beaucup, j'ai paru plus d'une is l'enant gâté de la rtune J'ai accepté et reusé en divers temps les plus belles places J'ai délaissé les premières maisns de l'eurpe peur rédiger ma pratique et celle de quelques grands cntemprains qui n'existaient plus guère, lrsque j'ai écrit, que dans mes suvenirs» ' AME-ANTONE C entra bientôt chez un restaurateur en qualité d'aidé de cuisine l cmptait alrs une quinzaine d'années Sa puissance passinnée de travail, sa rénésie d'apprendre, sa sagace intuitin des secrets et des ressurces de su art, sa sereine autrité, ses prgrès d'une si sudaine et si acile éclsien, tut le désignait cmme un sujet d'une qualité exceptinnelle Ses cmpagnns de travail devinaient en cet adlescent un être prmis aux plus hautes destinées l passe vite chez le célèbre pâtissier Bailly, rue Viviemie, qui avait peur client M de Talleyrand, qui lut, sus le premier Empire, l'âmphytrin le plus magniique et chez qui par la suite, travailla Carême'M- de Talleyrand, qui n'ava;t pas tujurs des cnvictins bien arrêtées et qui se ralliait avec enthusiasme au régime qui venait de trimpher, n'en ut pas mins un très habile diplmate et aisait servir la gastrnmie au succès de ses cmbinaisns plitiques En partant pur le cngrès de Vienne, ù il sut btenir pur la France des avantages imprtants, il déclarait ièrement à Luis XV, ri gurmet, bien placé pur cmprendre ce mt prnd : Sire, j'ai plus besin de casserles que d'instructins écrites Carême nus a laissé la relatin de sn passage chez le ameux Bailly «A dix-sept ans, écrit-il, j'étais chez M Bailly, sn premier turtier Ce bn maître s'intéressait vivement à mi ; il me acilita des srties pur aller dessiner au cabinet des Estampes Quand je lui eus mentré que j'avais une vcatin particulière pur sn art, il me cnia la cnectin des pièces mntées destinées à la table du Cnsul La paix d'amiens venait d'être signée {802) Le Cnsul l'avait dictée J'emplyai, au service de M Bailly, mes dessins et mes nuits Ses bntés, il est vrai, payèrent bien mes peines «Chez lui, -je me is inventeur Alrs, lrissait,dans la pâtisserie, l'illustre Avice : sn travail m'instruisit La cnnaissance de ses prcédés m'enhardit et je is tut pur le suivre, mais, nn pur l'imiter» Bre, il exécute des pièces extrardinaires qui prvquent l'admiratin générale Mais, avûe-t-il, pur parvenir là, jeunes gens, que de nuits passées sans smmeil! Je ne puvais On cnnaît mal la vie d'antnin Carême Elle est des plus curieuses Gastn Derys nus mntre, ici, qu'il ne ut pas seulement un cuisinier célèbre, mais aussi un architecte de talent et bien d'autres chses encre J m'ccuper de mes dessins et de mes calculs qu'après neu u dix heures du sir ; je travaillais dnc les tris quarts de la nuit» Ce jeune pâtissier qui, dans l'âge le plus tendre, allait étudier les estampes de lias grandes cllectins pur cmpser ses pièces mntées, nus révèle des préccupatins qui, au premier abrd, peuvent paraître singulières Ùn peintre gastrnme il y en a beaucup nus expliquait, un jur, qu'il avait d'incntestables rapprts entre l'art culinaire et les beaux-arts A l'appui de cette thèse paradxale, ce peintre invquait les termes mêmes dnt se servent les critiques, qui parlent de cuisine de culeurs, de pâte savureuse, de jus, de tns crus, vire risslés, et cmparaît la açn dnt l'artiste dispse ses culeurs sur sa palette au travail d'un che qui élabre une sauce et qui dse ses cndiments Et il rappelait que Claude Gellée, dit être pris au dépurvu, il cmmanda, chez deux urnisseurs diérents, le plus beau saumn qu'n pût truver Le matin du jur ù devait avir lieu le estin, un splendide saumn de la Lire ut apprté l était aussi grand qu'un hmme Pendant qu'n admirait aux cuisines cette pièce exceptinnelle, le secnd saumn, qui venait de la Mselle, it sn apparitin Celui-là était aussi grand qu'un tambur-majr : il ne mesurait pas mins d'un mètre quatre-vingt-dix! Mnseigneur, bserva Carême, il y a un saumn de trp ls se nuirnt réciprquement On ne peut les servir tus les deux Vus les servirez cependant tus les deux, déclara Talleyrand Mnseigneur, je ne erai pas cela Mnsieur, je vus l'rdnne Je erai respectueusement bserver à Vtre Excellence que persnne ne saurait me saumn de la Mselle,'qui était encre plus beau Carême ut appelé cmme che de cuisine chez le prince régent d'angleterre, ù il demeura pendant deux années l aisait chez ce prince une gastrnmie raisnnée et saine, et -lui expliquait, chaque matin, les prpriétés de chaque mets Carême, lui dit-il un jur, vus me erez murir de trp manger J'ai envie de tut ce que vus me présentez, et c'est trp de tentatins en vérité Mnseigneur, répndit Carême, qui rapprte ce prps dans le discurs préliminaire de sn Cuisinier parisien, ma grande aaire est de prvquer vtre appétit par la variété de mn service, mais il ne m'appartient pas de le régler Les bruillards anglais l'attristaient : il revint en France Quand le prince régent ut devenu le ri Gerge V, il réclama de nuveau Carême On lui aisait des res magniiques, qui assuraient le présent et l'avenir Carême reusa Rien n'est plus nble que les raisns qu'il en dnne l n'aimait pas Lndres ù «tut est smbre», ù il était privé de ses amis, de cette «cnversatin rançaise si attrayante» Et il veut priter des jurs que le ciel lui laissera pur terminer ses livres «ls nt été la pensée de tute ma vie Que de peines nuvelles, que de préccupatins, que de sucis ne représentent-ils pas, et cmme j'ai turmenté mn crps' et mn esprit par les veilles!» L ARÊME ANTONN CARÊME ( ) Le Lrrain, le Raphaël du paysage, ut, dans sa jeunesse, apprenti pâtissier à Tul Pur Carême, il ne séparait pint l'architecture de la pâtisserie, et il a écrit cette phrase qui suscitait l'admiratin d'anatle France : «Les Beaux-Arts snt au nmbre de cinq, à savir : la Peinture, la Sculpture, la Pésie, la Musique et l'architecture, laquelle a pur branche principale la Pâtisserie» Carême entra au service de M de Lavalette, dnt la table était célèbre et qui recevait les hmmes les plus distingués de sn temps dans la plitique, l'armée, les arts, les sciences, et ù il essaya de cncilier l'unin «de la délicatesse, de l'rdre et de l'écnmie» l resta duze ans chez le prince de Talleyrand, dnt la table, déclare-t-il, était servie avec sagesse et grandeur tut à la is Mais n racnte une certaine histire de saumn, qui pruve que Talleyrand avait quelqueis plus de magniicence que de sagesse J'ignre si elle est authentique En tut cas, elle est plaisante et bien dans la manière de l'ancien évêque d'autùn, prince de Bénévent, ministre des relatins extérieures l avait cmplté d'rir un dîner merveilleux au crps diplmatique, un dîner digne de sa réputatin de grand gastrnme et qui it hnneur au pays qu'il représentait Talleyrand vulait surtut présenter un pissn miraculeux, et, pur être sûr de ne pas cntraindre à aire une chse que je regarde cmme une aute pressinnelle, Vyns, ne vus âchez pas, Carême Et le prince chuchta quelques mts à vix basse au grand maître queux Au curs du dîner, dans une salle à manger éclairée d'innmbrables bugies, ù étincelaient diamants et chamarrures, les lûtes et les vilns annncèrent sudain l'arrivée d'un plat abuleux Deux maîtres d'hôtel entrèrent, prtant slennellement un plat d'argent ù se prélassait, sur un lit de leurs, le saumn de la Lire Sudain, cmme tut le mnde se récriait d'enthusiasme, un' des maîtres d'hôtel glissa et le saumn s'étala sur le parquet, en marmelade Cnsternatin! Un murmure déslé s'éleva ( Un si Beau pissn! Etait-il pssible qu'il ût ' perdu! Faites venir Carême, dit M de Talleyrand Carême parut' Mnsieur, it sévèrement le prince, vvez ce qu'un damné maladrit a ait de ce beau pissn! Avez-vus prévu qu'un pareil accident purrait se prduire? Mnseigneur, je prends tujurs mes précautins Je vais immédiatement aire servir à Vtre Excellence un autre saumn Et l'n it entrer, avec le même cérémnial, et seln le scénari qui avait été arrêté le matin pur étnner le crps diplmatique, le suverains et les grands persnnages s'arrachent ce cuisinier, qui aimait avant tut la glire et qui cnsidérait sa pressin cmme un sacerdce Le vici à Saint-Pétersburg avec l'empereur Alexandre, à la cur de Vienne, à l'ambassade d'angleterre, au cngrès d'aix-la-chapelle, chez la princesse Bagratin, chez lrd Stewart, et enin chez le barn de Rthschild, ù il passa plusieurs années et dnt la table ut cnsidérée, pendant le temps qu'il demeura chez ce prince de la inance, cmme la première de l'eurpe M de Rthschild, qui venait d'acheter la terre de Ferrières, lui rit de diriger les cuisines du château, en ajutant qu il y purrait même prendre sa retraite Carême déclina cette re Sa santé était épuisée pai l'ert incessant qu'il urnissait depuis trente ans «Mn vœu, ajuta-t-il, n'est pas de inir mes jurs dans un château, mais dans un humble lgement, à Paris» Et il estimait que sa tâche n'était pas inie «J'ai encre, déclarait-il, à publier un livre sur l'état entier de ma pressin à l'épque ù nus smmes» l tmba gravement malade et dut s'aliter Sa grande préccupatin, sur sn lit de duleurs, était de laisser inachevés des travaux qu'il regardait cmme essentiels pur sn art Et il murut à mins de cinquante ans, le 2 janvier 833, brûlé, a dit Laurent Tailhade, par la lamme de sn génie et le charbn des rôtissires l emplya ses derniers instants à dicter à sa ille des ntes admirables La vie de Carême est un mdèle de prbité et de nblesse L'argent ne cmptait pas à ses yeux Seul sn art imprtait, seule la glire de sa pressin avait du prix Sa cnceptin même de l'art culinaire s'accrde avec la grandeur de sn caractère Carême rêvait d'une présentatin smptueuse pur les merveilles dnt il magniiait les tables ryales Nus avns dit qu'il assimilait la pâtisserie à une branche de l'architecture Rien n'est plus curieux à vir que les dessins qu'il cmpsait pur les pièces mntées, aspics, galantines, crbeilles, vire pur tes simples brdures l avait étudié à nd les œuvres des architectes classiques l était éru à ce pint d'architecture qu'il avait établi un vaste prjet destiné a l'embellissement de Saint-Pétersburg l en rit la dédicace à l'empereur Alexandre, qui l'accepta eu lui remettant une bague de diamants Carême dessina pur la table de Luis XV un astueux surtut, cmpsé de sept trphées l ne ut pint exécuté en matière déinitive «La Restauratin, cnstate-t il, n'était pas tujurs grande et gracieuse» Nus ne cmprenns plus aujurd'hui cette açn stentatire de mettre la cuisine en valeur Nus avens banni l'apparat de ns tables autant par hygiène que par nécessité Mais il aut se rappeler que Carême travaillait chez les grands de la terre et vulait «que sn art servît d'escrte à la diplmatie eurpéenne» Cependant s'il estimait, que la cuisine devait être décrative, il pressait également: qu'elle devait s'accrder avec l'hygiène était extrêmement sbre pur lui-même et prétendait que la bnne cuisine devait renrcer «la vie des vieilles sciétés» l écrivait dans un style majestueux à la Bun, aussi pmpeux que ses architectures pâtissières l est mrt pauvre, ne laissant derrière lui que ses uvrages le Pâtissier ryal parisien, le Pâtissier pittresque, le Maître d hôtel rançais, le Cuisinier parisien, l'art de la cuisiné au XXe siècle uvrages rnés de planches, et que les cllectinneurs se disputent aujur* d'hui à prix d'r GASTON DERYS» ES

6 DMANCHE-LLUSTRÉ iiriimiiiiiiiiiiiiiiiimiiiiuiiimiiiiiimimiimiiiiiimiîiiiiiiiiiuiiiiiiiiiuiiiitiiiiiii UN LE 6 iiimiiiiiiiiimimiiiiiiiiiiiiiiiimiiiimiiiiiiiiiiiiiiiimi"""»' CONTE par HENR L PCARD Quel est le véritable prpriétaire de ce diamant, autur duquel se jue un drame? C'est ce que l'auteur va nus révéler à la dernière ligne de sn récit et pur ntre plus grande surprise J vêtement déchiré? bjecta Gustave Darl Lén Mardche eut un surire Nus avns aaire à un habile cmédien ; cnviens qu'il restait à ta victime suisamment de suplesse pur ranchir un mur de tris mètres de hauteur «Tu cmprends également purqui il s'ppsait à la venue d'un dcteur qui aurait inailliblement décuvert la supercherie» Dans quel but cet hmme s'est-il intrduit chez mi? Vilà le côté mystérieux de l'aventure «Haut les mains u je tire» La chambre ut sudain éclairée, et Lén Mardche se dressait devant M Simpsn, le revlver braqué sur la pitrine pas une serrure de rcée, pas un meuble uvert «Une enêtre béante, des pas dans le jardin c'est tut!» Etrange murmura Lén Mardche, rêveur As-tu examiné tes tableaux? demandat-il sudain Ce snt les mêmes, il ne peut y avir de substitutin, et aucun n'a de valeur à tenter un cllectinneur Pas de bijux de prix, dnt n aurait eu cnnaissance? Tut est à la maisn de cmmerce, bien gardé, je puis te l'airmer J'avue ne pas cmprendre, déclara le rmancier ; il y a là un mystère que nus ne purrns éclaircir qu'à Ville-sus-Bis Tn aut est en bas? Partns D heures plus tard, la visite de la villa terminée, Gustave Darl attendait le résultat des, cnstatatins de sn ami Par deux is, il demanda : - Alrs, as-tu truvé? Je réléchis ; un peu de patience l aut d'abrd étudier les aits, chercher les indices, crdnner le tut et essayer de décuvrir la vérité «Nus avns établi que M Simpsn cntinuns à l'appeler par ce nm a imaginé avec habileté, j'en cnviens, la mise en scène qui devait lui permettre l'accès de la villa, et la pssibilité d'y séjurner une nuit» Cmment expliquer les écrchures, le EUX iiiitt CACHÉ ÉON m'amena à une enêtre du rez-de-chaussée Celle-ci était uverte! «Je me suvenais paraitement avir, la veille, vériié signeusement tutes les uvertures «Pris de supçns, je curus à la chambre du blessé» Elle était vide et tu étais cambrilé, interrmpit le rmancier Erreur s'écria Gustave Darl Elle était vide, mais rien ne m'a été dérbé : le cre-rt est intact, l'argenterie à sa place ' LE 24 MA 93 D'ACTON DAMANT MARDOCHE, le rmancier bien cnnu, installé devant sa table de travail, examinait la crrespndance apprtée à l'instant, quand la prte de sn studi s'uvrit vilemment l se redressa Sn camarade d'enance, Gustave Darl, entra, u plutôt se précipita vers lui, le visage buleverse, sus le cup d'une vilente émtin Que t'arrive-t-il? s'écria le rmancier, surpris Une aventure inexplicable ; :- aussi je viens aire appel à l'ami dévué, autant qu'aux capacités inductives et déductives du rmancier Assieds-ti, it Lén Mardche en lui désignant un cnrtable auteuil Est-ce de ta ille Jeanne qu'il s'agit? Dieu merci, Jeanne est en bnne santé, mais la pauvre petite est, cmme mi, stupéaite des événements de cette nuit Gustave Darl jeta autur de lui un regard méiant, rapprcha sn siège de celui de sn camarade et cmmença sn récit : Tu sais cmbien Jeanne s'ennuie dans ntre ville Pur secuer sa mélanclie, elle a réslu de passer un mis dans ntre prpriété «Les Rsiers», située à vingt kilmètres d'ici, aux limites de la rêt, et en sentinelle avancée du petit village de Ville-susBis «Jeanne adre les lngues prmenades slitaires, elle aime s'enncer en rêt, humer l'deur pénétrante et particulière aux bis en autmne «A chaque buissn rôlé, à chaque tas de euilles marcescentes éparpillées au passage, chaque is qu'un sule amène avec lui les subtils arômes recueillis dans sn vyage, Jeanne s'arrête, respire, écute et regarde, extasiée! «Bien entendu, j'acquiesçai à sn désir et nus nus installâmes aux <i Rsiers» il y aura demain quinze jurs «Chaque sir, grâce à mn aut, je rentre dîner et passe la nuit à la villa, *pur ne repartir que le lendemain dans la matinée «Hier, au mment de mettre en marche, un client me retint pur un achat de perles ines «l était près de neu heures quand il me quitta «Pur calmer l'inquiétude que je devinais chez Jeanne, j'augmentai ma vitesse habituelle, quand, à quelques centaines de mètres de mn habitatin, l'aut passa près d'une mbre que je vis, dans un éclair, battre l'air de ses bras, en même temps qu'un cri terrible retentit «Blquer les reins et bndir vers le malheureux ut l'aaire de quelques secndes «Un hmme était allnge sans cnnaissance «Je le crus mrt, et un rissn glacé me parcurut l'échiné Je le sulevai avec précautin et j'eus l'ineable jie de l'entendre gémir «Quelques minutes plus tard, étendu sur le canapé de ntre saln, il reprenait ses sens sus les cmpresses d'eau vinaigrée appliquées par Jeanne «Remis de mn émtin, j'examinai ma victime «De vingt-cinq à trente ans, élancé, assez élégant malgré la pussière dnt il était cuvert «l ne prtait aucune plaie prnde, seulement quelques écrchttres insigniiantes au visage et aux mains «Chaque is que j'essayais de le sulever, u qu'il aisait un muvement, des plaintes et des gémissements s'échappaient de ses lèvres «Je ne puvais laisser Jeanne seule avec cet incnnu, même blessé Je prpsai à ma ille de chercher le dcteur Lampierre et de le ramener avec la viture «Le blessé nus cnjura de n'en rien aire, il se sentait déjà mieux, et une nuit de reps le remettrait, disait-il «Je mis à sa dispsitin la chambre que je réserve pur les amis de passage «l remercia, s'excusa et décima ses nm et qualité : Rger Simpsn, vyageur de cmmerce, en turnée dans la régin» Rger Simpsn, répéta Lén Mardche qui, depuis quelques instants, prenait des ntes sur un carnet Après mie nuit rt agitée, cntinua Gustave Darl, pendant laquelle je crus percevir des bruits inslites, mis sur le cmpte de mn état nerveux, surexcité et impressinnable à l'excès, je me levai de bnne heure, autant pur prendre des nuvelles du blessé et aller chercher le dcteur le cas échéant, que dans l'impssibilité de truver le smmeil «Je rappai à la prte quelques petits cups discrets ; n'btenant pas de répnse, je crus crrect de ne pas insister et je descendis au jardin me prmener cmme de cutume «Je cheminais depuis quelques instants, quand je remarquai des traces de pas dirigés vers le mur du ptager c ntrigué, je remntai la piste ; elle MMH «Des sièges déplacés, un tapis sulevé et mal remis nus nt permis de cnstater la visite de cet hmme dans tutes les pièces nn ccupées «Ses recherches n'nt pas abuti, nus en aurins décuvert des traces Je suppse quelque chse; permets-mi une questin : y a-t-il lngtemps que tu habites cette maisn?» J'en ai ait l'acquisitin vici deux ans par l'intermédiaire d'une agence Le prpriétaire, un presseur, devait quitter la France en cmpagnie d'une amille américaine, dans un délai très rapprché l ne se mntra pas exigeant Ce rt2 ut pas mie mauvaise pératin l t'a laissé des meubles en reprise, dnt plusieurs très anciens? Aucun, tut avait été vendu peu de temps avant, et la maisn était nette quand nus en avns pris pssessin C'est extrardinaire! Ce n'est purtant pas pur le seul plaisir de t'intriguer que cet hmme s'est prmené une nuit à quatre pattes pur sulever des tapis, après avir risqué sa liberté et sa vie Si j'avertissais la plice? Garde-t'en bien, l'iseau s'envlerait, et tu me priverais du plaisir de cnnaître la cle de l'énigme Que aire? Ne paraître attacher aucune imprtance arjc incidents d<: cette nuit, n'en parler à perse mie, mais annncer dans tn enturage, sans aectatin, que vus allez eectuer un curt vyage t Jeanne et ti, partirez ce sir vers six heures, munis de bagages, l'aut rulant à allure mdérée» Tu es u! Je ne puis abandnner mn magasin Faux départ Tu cnduis Jeanne chez ma mère et me rejins subrepticement «Aux Rsiers» ù je ais bnne garde en t'attendant Tu cris qu'il reviendra? J'en suis persuadé Pendant ce temps, je me livrerai à une petite enquête persnnelle dnt je te cmmuniquerai le résultat ce sir A avir cnturné plusieurs is la prpriété et s'être assuré que nul ne l'épiait, avec la clé cniée par sn ami Lén Mardche uvrit la petite prte du parc qu'il repussa sans la reermer Glissant d'un arbre à un autre, rôlant les murs, s'arrêtant chaque is pur écuter et regarder autur de lui, il gagna ainsi la villa et se cula par un supirail laissé intentinnellement uvert l était dans la place Aussitôt, il erma certaines prtes, eii uvrit d'autres, préparant une suricière ù devait naturellement tmber l'étrange visiteur Tutes dispsitins prises, il établit sn pste d'bservatin dans la chambre de sn ami Quelques instants après, il aperçut Gustave Darl, qui, à sn tur, avec d'ininies piécautins, prenait le même chemin' Réunis, les deux hmmes s'installèrent, dans le cabinet de tilette, derrière un paravent d'ù ils puvaient surveiller n la is la chambre de la jeune ille, celle dî M Darl et le palier de l'escalier A vix basse, Lén Mardche mit sn ami au curant de ses démarches : Aucun hôtel de la ville ne prtait sur ses registres le nm de Simpsn D'autre part, la vieille dmestique qui aidait Jeanne Darl aux travaux du ménage et à la préparatin des repas, se suvenait de la visite d'un représentant en épicerie au début de leur arrivée «Aux Rsiers» L'hmme, cntrairement aux usages, s'était intrduit jusqu'à la cuisine, et la vieille Catherine se rappelait sn air curieux, pendant qu'elle préparait la cmmande Depuis cette visite, aucune livraisn n'avait été eectuée Le signalement urni par la dmestique manquait de précisin, mais une crrélatin s'établissait entre le représentant et le mystérieux incnnu de la veille De sn côté, Gustave Darl, au curs de sa traversée dans la ville, avait suscité la curisité de plusieurs persnnes, ce qui lui avait permis de parler de sn vyage Tut s'aminçait dnc au mieux Lén Mardche cnsulta sa mntre lumineuse Dix heures vingt, dit-il Si mes prévi- : sins snt exactes, nus avns devant nus une grande heure d'attente Pur lui dnner démenti, un bruit léger retint leur attentin Le crissement du diamant sur le verre, murmura le rmancier à l'reille de sn cmpag in ls regagnèrent en hâte leur cachette et Lén Mardche srtit sn revlver qu'il arma Le sule suspendu, l'reille attentive, ils entendirent successivement le grincement à peine perceptible d'une enêtre pussée ducement, puis un chc mat, suivi de pas eutrés Laisse-mi agir,, susurra Lén Marr dche Les pas s'élignaient, puis se rapprchaient On parcurait le rez-de-chaussee Gustave Darl, impatient, it mine de srtir D'une pressin énergique au bras, Lén Mardche immbilisa Le nir et le silence régnèrent pendant quelques secndes, puis de légers craquements suivis de temps d'arrêt On mntait! Un rais lumineux apparut, l'espace d'un éclair Les deux amis, la respiratin suspendue, les ners exaspérés, les yeux rivés dans la directin de l'escalier, attendiient Un nuveau jet lumineux balaya la chambre, caressa les pieds du lit, remnta jusqu'aux reillers qu'il sembla uiller Sur le seuil de la pièce, une nne se dressa Quelle belle cible! pensa Lén Mardche Une secnde, il eut l'idée d'appuyer sur la gâchette de sn revlver qu'il tenait levé à hauteur de l'hmme, derrière le paravent d'ù il bservait ses mindres gestes Tranquillisé, l'incnnu se- curba vers la première plinthe rencntrée à sa drite, sur laquelle, ait étrange, il passait la main tantôt dans un sens, tantôt dans un autre, après l'avir signeusement examinée à l'aide de sa lampe électrique l cmmençait à peine sn étrange besgne sur l'autre clisn qu'un mrceau de plinthe pivta, décuvrant une cavité Un cri de jie s'échappa de ses lèvres Sans hésitatin, il plngea la main dans le tru PRÈS (Lire la suite, page 4, 3' clnne)

7 «L 24 MA 93 "MtiMmimiiiiiniiiiiniimiiii mu UN N G HUH CONTE R par A 7 miiimiii iiiiiiuuirnniiiiiiiiiiiriimiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiilinniiiiiiiiuiini DMANCHE-LLUSTRÉ itiiuiu D'AVENTURE 7 ARTHUR / T U D E MORRSON r açn dnt Simmns se Simmns le cnsidéra un instant avec étncnduisit à l'égard de sa emme, plnnement et, cmme s'il avait mal entendu, se gea dans la plus vive stupéactin it répéter la questin ceux qui le cnnaissaient Chacun, Hein? C'est d'étrange manière que Simmns abandnna sa emme, et n dans le visinage, l'avait, jusqu'alrs, Oui, la Mme Frd d'autreis C'est cnsidéré cmme le mdèle des l'en blâma Mais il y a, pur l'expliquer, une histire accessire Simmns qu'elle s'appelle à présent, à ce maris, et l'n ne puvait nier nn plus que qu'n m'a dit qui prend, dans ce récit, une place de premier plan Mme Simmns ût une épuse excessivement Ces parles urent accmpagnées d'un clicnsciencieuse Elle se dnnait, pur sn mari, gnement d'œil surnis que Simmns ne cmun mal que bien peu de emmes auraient prit pas et qui lui déplut tut de suite cnsenti à se dnner pur le leur ; et vilà Nn, répndit-il, elle n'est pas là en ce tut le résultat qu'elle en avait btenu mment C'était à n'y pas crire ; et il n'y avait qu'un trement eût été mentir : le pantaln lui étran- aire, srtit seule en laissant sn mari à la Vus n'êtes pas sn mari, je suppse? > seul myen d'expliquer la chse : c'est que glait la taille et lui retmbait sur les talns ; maisn l lava et rangea la vaisselle, puis se Si «Simmns avait été pris d'un accès de lie et, quand il s'asseyait, c'était sur un enchevê- prit à cnsidérer, d'un œil mrne et rêveur, L'hmme ôta sa pipe de sa buche et se mit subit trement inextricable et dulureux de plis un nuveau pantaln terminé du jur même Lrsqu'elle s'était mariée avec lui, Mme et de cutures Le cl du gilet lui chatuillait et accrché derrière la prte : plus large du à ricaner lnguement en silence Hum, prnnça-t-il, enin, c'est vrai Simulns était veuve d'un certain Frd, chau- la nuque, et, par cntre, celui du palett nd, plus lng de la taille, plus curt des eur à brd d'un bateau émigrant, lequel était tendu à craquer, d'une épaule à l'autre, jambes, plus vyant de culeur, que tus ceux que vus avez une tête à aire sn bibelt bateau s'était perdu crps et biens au large tandis que le crps principal de la veste lt- qui l'avaient précédé du cap de Bnne-Espérance, châtiment tait mllement au-dessus de sa ceinture Et pendant qu'il le regardait ainsi, le même qu'avait dû, au dire-de la pauvre veuve, s'atti- L'habitude diminua purtant un peu la gêne démn qui causa la perte du premier hmme, T, là-dessus, il se reprit à ricaner Puis, rer sn ingrat épux par cet esprit d'indépen- qu'il épruvait, mais elle ne it pint cesser parla tut bas à sn reille Assurément, il vyant que Simmns s'apprêtait à lui dance et de révlte qui avait ini par lui aire les sarcasmes de ses cmpagnns de travail ; avait hnte d'entretenir de si cupables penclaquer la prte au nez, il avança un prendre la mer et sacriier, dans ce but, une pied dans l'uverture et appuya une main place bien rémunérée de mécanicien pur une cntre le panneau piètre slde de chaueur Ne t'einballe pas, mn vieux, lui dit-il; Pendant les duze aimées qu'elle était je suis venu ;ci parce que j'avais à te parler ; restée sa emme, elle n'avait eu aucun enant ; cmprends-tu? sn mariage avec Simmns ne lui en avait pas Simmns se sentait gêné, mais, vavant apprté davantage qu'il ne puvait reermer la prte, il se résigna Quant à lui, Simmns, chacun s'accrdait à parlementer à dire qu'il avait eu bien de la chance de ren Qu'est-ce que vus me vulez? quescntrer une emme pareille tinna-t-il Je ne vus cnnais pas Menuisier de sn état, il avait la réputatin Alrs, si vus permettez, je vais me préd'être assez habile dans sn métier, mais ne senter pssédait aucune cnnaissance de la vie, et l'n D'un geste irniquement bséquieux, il ne sait ce qu'il serait devenu si le hasard ne lui prta la main à sn béret : avait ait rencntrer une si précieuse épuse Mn nm est Bb Frd, dit-il, je suis ur prendre sin de lui et veiller à ses intérêts, cmme qui dirait ressuscité C'est mi qui ai mmy Siuunss était un hmme paisible et ait naurage avec le Mltan et qu'n crit timide, avec ime bnne igure d'enant, encamrt depuis cinq ans Je suis revenu pur vir drée d'une paire de avris pâles et clairsemés ma emme U n'avait aucun déaut et avait même renncé Simmns erma lentement la buche et, à sa pipe le jur de sn mariage, de srte que machinalement, it mnter le visiteur Mme Simmns n'avait pas eu de peine à lui Arrivé sur le palier, Frd lui empigna le aire prendre de bnnes habitudes Ainsi, le bras et lui demanda d'une vix rauque et dimanche, aublé d'un chapeau haut de rme, étuée : il allait avec elle au temple et dépsait reli Dans cmbien de temps dit-elle revenir? gieusement dans le plateau de la quête le penny Dans une heure envirn, je cris, répnqu'elle lui rendait, à cette intentin, sur sn dit Simmns après s'être mentalement répété salaire dé la semaine Au retur, sus l'œil la questin attenti de Mme Simmns, il retirait ses habits Puis il uvrit la prte du lgement de ête, les brssait avec sin, les pliait et les Ah! cnstata Frd, en regardant autur remettait dans l'armire Le samedi aprèsde lui Vus êtes pas mal installés Ces chaises, midi, pritant de sa demi-jurnée de cngé et puis ces aaires-là, cntinua-t-il, en les dési il nettyait les cuteaux et les cuverts, gnant avec sa pipe, étaient à elle à mi, cirait les chaussures, astiquait la batterie de c'est-à-dire, pur parler ranc, d'hmme cuisine et les carreaux des enêtres avec hnune patience et sllicitude Le mardi sir, il pru s'assit, tirant d'un air sngeur des butait le linge à repasser ; et, le samedi sir, il ées de sa pipe, puis, après un histant, il reprit : accmpagnait Mme Simmns, quand elle Eh bien! me revilà ce vieux Bb allait aire sn marché, ain de lui prter ses Frd, qu'n cryait mrt depuis si lngtemps paquets qu'n cryait engluti avec le Mltan! Mais, Mme Simmns pssédait, de sn côté, des cmme vus vyez, il n'en est rien et, diriqualités nmbreuses et innées D'abrd,' elle eant le tuyau de sa pipe vers l'estmac de était excellente ménagère Les trente-six à immns il n'en est rien, purqui? Parce trente-huit shillings que représentait la paie que j'ai été recueilli par un vieux sabt allede sn mari étaient répartis d'une açn mand qui m'a ramené à San-Francisc Après aussi avantageuse que pssible, et jamais ça, j'ai eu pas mal de débires, mais, enin, je Tmmy Simmns n'avait pu se aire une idée m'en suis tiré tut de même, et, maintenant, des écnmies qu'elle réalisait Ensuite, elle cnclut-il, en regardant ixement Simmns, était d'une prpreté abslument méticuleuse je suis revenu pur vir ma emme Ainsi, lrsque Simmns rentrait de sn travail, Elle elle ne veut pas qu'n ume ici, elle allait au-devant de lui jusqu'à la prte dit Simmns eu cherchant en vain à se dnner d'entrée, et, bn gré mal gré, sautant d'un un air dégagé jied sur l'autre sur les marches rides, il althmas Simmns ne brncha plus et n'sa même pas prtester quand, elle se mit en tête de Nn je m'en dute, répndit Frd, en ait que Simmns ôtât ses chaussures et mit lui cuper les cheveux Et, pendant des années, il savura le bnheur d'une telle épuse étant sa pipe de sa buche et en l'abaissant les pantules qu'elle lui apprtait Ceci, parce avec sa main Je la cnnais assez pur ça qu'elle nettvait l'escalier a tur de rôle avec me Simmns lui abri- sées, car il savait bien tute la recnnaissance Cmment la truvez-vus? Est-ce qu'elle vus la lcataire du dessus, et que le tapis était à car, chaque is que M elle Après qui, elle assistait à tut le net- quait un nuveau vêtement en prenant tu- qu'il devait à sa emme pur la sllicitude ait nettyer les carreaux? Mn Dieu, recnnut Simmns, avec emtyage et à tut le débarbuillage de sn mari, jurs pur mdèle celui qui l'avait précédé, dnt elle le cmblait, et dnt ce pantaln était >rête à s'interpser, entre le mur et lui, quand les déauts du premier s'accentuaient de plus la dernière preuve Et, purtant, le démn barras, je lui dmie quelqueis un cup de main, bien sûr e papier peint était menacé d'éclabussures ; en plus et devenaient de plus en plus hideux cntinuait à murmurer à sn reille, et il ne Ah! Et les cuteaux aussi, prbable et si, par malheur, eh dépit de cette précautin, et criards En vain, Simmns s'ingénia-t-il à puvait se retenir de l'écuter, car ce démn quelque tache se prduisait quand même sur truver des myens déturnés pur aire cesser lui rappelait, entre autres chses, tus les et sa satanée batterie de cuisine, hein? Oui, la clisn, elle le lui aisait lnguement cns- cet état de chses, aisant remarquer à sa lazzi qui salueraient sn entrée au magasin je cnnais ça Oh! U se leva et se pencha pur examiner le dertater et lui adressait d'amers reprches, l'accu- emme que les travaux de cuture abîment lrsqu'il serait aublé de cette areuse cultte rière de la tête de Simmns : sant de maladresse d'abrd et d'ingratitude les yeux, lui disant qu'il ne vulait pas la vir Jette-la dans la bîte à rdures, lui Ma parle, ça m'a l'air qu'elle vus se surmener pareillement, et ajutant qu'il y chuchta enin la petite vix perverse, c'est ensuite cupe même les cheveux! Ah! nm de nm avait un nuveau tailleur au cin de Mile tut ce qu'elle mérite C'est bien digne d'elle! End Rad, qui vendait à très bn marché, et Simmns se déturna, rugissant de se vir Turnant autur de Simmns, devenu crachez lequel capable d'une ingratitude aussi insigne, et il misi, il cntinuait à l'examiner des pieds à TX début de leur unin, elle l'escrtait tu ; Oui, ui, Thmas Simmns, lui répliqua- sngea presque à laver une secnde is la jurs dans les magasins de cnectin t-elle, tu peux aire le bn apôtre, mais je vaisselle ain de s'en punir Alrs, il se dirigea la tête Puis, apercevant le pantaln accrché quand il avait besin de vêtements, sur- te vis venir tut de même, avec tes grs vers la chambre du nd, mais, en passant sur à la prte, il s'apprcha pur le regarder Je parierai que c'est elle qui à abriqué veillait avec un sin jalux le chix qu'il ai- sabts Tu t'en iches pas mal que je me sur- le palier, il s'aperçut que la prte d'entrée sait et acquittait elle-même la nte ; car c'est mène u que je me rende malade! Ah! ui, était restée uverte Sans dute, l'un des cette cultte-là? déclara-t-il l n'y a qu'elle un ait avéré que les hmmes n'entendent rien purvu que tu n'en asses qu'à ta tête et que enants du rez-de-chaussée avait-il négligé de q;ii s't capable d'en tailler une cmme ça à ces chses et que les vendeurs leur nt tu puisses jeter l'argent par les enêtres, la ermer Or, c'était une de ces chses que Bn sang! Elle est encre pire que celle que acheter tut ce qu'ils veulent Mais, plus tard, alrs que mi, je trime cmme une esclave M""9 Simmns ne puvait supprter, tru- vus avez sur vus! Simmns n'essayait plus, maintenant, d'imelle truva mie meilleure cmbinaisn Ayant pur écnmiser à grand peine quelques sus vant cela «pas cmme il aut» Simmns desdécuvert, à un chi de rue, mi cmmerçant Vilà cmment tu m'en remercies? A t'en- cendit dnc pur s'éviter de nuvelles remn- pser silence à la petite vix perverse qui lui qui vendait des ccasins et des cupns tendre, n crirait, ma parle, que tu n'as trances quand elle reviendrait, et, au mment parlait à l'reille Si cet hmme reprenait sa dépareillés, elle imagina aussitôt de abriquer qu'à te baisser pur ramasser de l'argent, et de ermer la prte, dnna un cup d'œil dans emme, c'est peut-être lui qui aurait à prter cette cultte elle-même les vêtements de sn mari que je serais mieux cnsidérée si je passais la rue Ah! pursuivit Frd, elle n'a guère La déterminatin était une de ses principales ma jurnée à ne rien aire et à lâner dans mn Un hmme lânait au brd du trttir et changé, à ce que je vis Au cntraire! vertus ; aussi, le jur même, se mit-elle à la Ut regardait curieusement par la prte uverte Simmns cmmençait à avir l'impressin tâche, munie d'un cupn d'éte à grands Si bien que Thmas Simmns ne brncha U avait la igure hâlée, les mains enncées carreaux et prenant pur patrn un vieux plus et n'sa même pas prtester quand elle se dans les pches de sn pantaln, la tête ciée, qu'il n'avait pas à s'ccuper de tut cela vêtement de Tmmy Le dimanche suivant, mit en tète de lui cuper les cheveux elle- très en arrière, de ce béret agrémenté d'un Cet hmme avait un drit de pririté sur lui, c'était incntestable, et l'hnneur exigeait le cstume était déjà terminé, et, sans même même pmpn de laine que les matelts aiment à qu'il la, lui cédât La petite vix perverse lui laisser à Simmns le temps de revenir de sa Et, pendant des années, il savura ainsi mettre pur descendre à terre Après avir démntra même que c'était su dïvir stupeur, elle le lui it endsser et l'entraîna à le bnheur de psséder une telle épuse hésité un instant, l'hmme s'apprcha et Eh bien! dit sudain Frd, le temps l'ice Mais vint un beau sir d'été ù Mme Sim- demanda : me Dire qu'il était à sn aise dans cet accu- mns, n'ayant que quelques menus achats à M Frd n'est pas chez elle, je cris? ' (Lire la suite, page 4, 4' clnne) 'ABOMNABLE J E Ç à Î Î A

8 iiiiiiïn DMANCHE-LLUSTRÉ»»»"" liiiiiiiiuiiiiiiuiiiiiîiiiiihiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiii 8 iiiiiimiiimiiiiiiiiiiiiiiii iiiiiiiiiiiiiiimiiniiii (sapiivn V^EAU iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiil CÊ POUR - DOT et?ei LE UN i Sj JE POUVAS ne FARE, EMPLOYER A QUELQUE TRAVAL, JE VERRAS LA RLPRESEttTATlOM SAHSPAYERU' CRQUE" AH président de club DU VOUDRAS 6EK TÉHSÎCEST^ TRAVALLER put UHt \DLE! VOUSnNSlE-URJE JAVJUbTEME^T NE- RÉCLAMERAS &ESON DE REN \ SinPLEHEHT quelqu'unv VOR LA REPRÉSENTATON çratutenent! L)E JE VAS TE, DtRtY CE <QU'\L y A A ) FAiré,rtt\ PETT;7 Ant ET APRESJE VERRA U\ RÊPRÉSENT ATiON,, H'ESTCEPA^n Htt ATTEHDAHT, ROULE-M0 CE TONHE-AU JUSQU'C!! ni ' YZ\ COMME ÇA \*\ MONSEUR J 0" 0 { A PRÊSEMT, FRAPPE SUR LE TOHHEAU PEHDAW QUE JE VAS LE FARE TOURHE-R \ \ TlE NS'CEST &ZARRE ENTEND DES q^ns \ c?ulr\enrtv\u J REGRETTE;hcW\ PETT, HAS POUR { T ADER,TU N^S $ ASSEZ çratd, W ASSElFOxT'! FAT CE que j-ai PU n<9n,sle-uv< nalsmairltthaht PUS-JLVO^LA RLPRÉSLHTATlONl TU ES ARRVÉ TROP YARD, nn An\! L VA UHE QEHHEAJRE QUE LA RtpROEHTA ^TJONEStTERnmtEH Cpyright par Dimanche-llustré, Chicag Tribune, TOUJOURS BEN TOLÉRÉE PAR L'ESTOMAC l'asprir

9 El N F Â N T S ZiGr NOU S GENE TANT <?U'LSERA AUPRÈS PU RAJAH NOUS NE SERONS PAS LES MA «TRES M i'»<iiiiiiiiiiniiitiiiiiiiiiiiiiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiia«ii!iiiiiii;ic3»iiiiiiiiiiiiiiirai $si R AU J'A< UN PLAN POUR NCOS DÉBARRASSER DE Lui g xruiraniiikxihwyiitbiii iiiiiiiniii iiuuuiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuinii DMANCHE-LLUSTRÉ - "'«ml! MAJESTÉ C'EST AUJOURD'HU QU'A LEU PRESTATON DU**jOHOUR\ C'EST UN SERMENT DE VASSALTÉ DE TOUS LES DJ G-NlT A RES DE LA COUR CHACUN D' S'NCLÎNERA DEVANT VOTRE MAJESTÉ ET Lui FERA TOUCHER DE LA MAÎN LA UNE ROUPE QV\L J BER D'AR&ENT LASSERA TOM ENSUTE DANS UN PLATEAU LE! DàpiLÊi EU PAR HERARCHQUE c'est A L SON EXCELLENCE ZÎG-, \MÎ NÎSTRE Quj^cOMMEN ORDRE DONC PREMER ( SON,EXCELLENCE LEPREMiER MÎNSTRE, GrRANP CONSELLER PART i CU» LiER0E SA MA JESTÉÏ Lm - EN NE FASANT ROUPE PAS TOUCHER D'ARGENT A VOTRE TÉ, VOTRE CONSELLER VENT PROUVER SA MAUVASE FO LF\ MAJESPE VS-À-VS DE SON SE&NEUR P EUT - ET R ET^ÂTP AN S CECÂS>! C'EST LE DiCrT OE VCHNOU OU A FAT TOMBER Zi<7 il-n'est PAS AU POUVOR PE VOTRE MAJESTÉ DEj LU FARE G-RACE Cpyright par Dimanche-llustré BAYER ASPRE LE MAL, SUPPRME LA DOULEUR

10 itiiihin DMANCHE-LLUSTRÉ itiiiiiiiiiiiiiiiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiihiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiuihiiiiiiii' 0 M iiiiiiiiiiiiiihiiiiiiiiiiiiiiiiiiinniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii LE 24 MA 93 " n JE V O U DR AS BEN SA VOR iiiiimni iiminii iiiiiiinimç Si l'n peut dire indiéremment, en termi- tmmmiiiiiiiiiiiiiiimiiiiiiiiii iiiiiiiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiirïn nant une lettre : " agréez ", " veuillez agréer ", "recevez" l'assurance, l'expressin, de ma Cette rubrique est uverte à tus ns lecteurs Elle leur permettra de se cnsidératin distinguée "? ï tenir en cntact cnstant avec leur jurnal, qui les renseignera Vlntiers de ces mts indique une nuance, qui a N sn Chacun imprtance «Veuillez agréer» est plus cur- sur u tis qu'il agréez», évidemment, puisqu'n laisse cette acceptatin, cet agrément, à la vlnté du destinataire, au lieu de lui impser «Recevez» est encre plus impérati et mins curtis qu'«agréez» «Recevez», que cela vus agrée u nn La même diérence existe entre «l'assurance» et c l'expressin» On emplie la rmule «cnsidératin» distinguée, d'ailleurs assez vague, en s'adressant à un égal, indiérent, u à un inérieur, a,'assurance de la cnsidératin est nettement pur un inérieur On ne dira pas : Veuillez agréer l'assurance» Nn, vus n'avez qu'à la recevir G DE LAUTREC pratique; mais un délai assez lng peut s'éculer avant l'insertin des répnses, ON tus les et aits nus d'un intérêt général et d'rdre restns naturellement juges ^llllilllmlltlmlltlltllllllmltllllellmmiillll de dcumentaire leur pprtunité lkllmlltlmllltlltltlir: 'a nuit u par temps smbre, elle incline sa leur vers vinicle représentant quatre barriques Les tnneaux, la terre, cmme une persnne assise penche la tête en d'une capacité de plus de 5 hectlitres, prennent le s'endrmant nm de udre Les leurs ne snt pas les seuls rganes des plantes Dans le cmmerce des vins, le «demi-muid» ne dués de muvements spntanés : les euilles de trèle, représente pas une mesure ixe, mais indique seulement hrizntales pendant le jur, se grupent autur du un genre de récipients de cntenance variable (générapétile lrsque le sleil est cuché lement 500 à 600 litres), de rme cmmde, très Celles d'une plante des ndes, cnnue sus le nm de usités ptir le transprt des vins Ce mt indique si peu plante télégraphe, se serrent rileusement les unes une mesure, que les marchés se traitent nn pas à Quels snt les caractéristiques du cuirassé cntre les autres lrsque le crépuscule est venu tant le «demi-muid»,'mais à tant l'hectlitre De même qu'il y a des gens qui drment pendant la " Deutschland ", qu'n vient de lancer à Kiel, jurnée et veillent pendant la nuit, il y a des plantes et les éléments nautiques nuveaux qu'il qui n'uvrent leurs leurs qu'au cucher du sleil pur représente? les reermer au matin Tel est le cas des leurs de la Cmment n peut devenir pilte militaire d'avin? belle-de-nuit et de plusieurs espèces de cactus 'EST beaucup mins par sa taille et le calibre de ses canns que par les innvatins" qu'il re en man jeune hmme remplissant les cnditins générales tière de cnstructins navales que le Deutschland, exigées pur un engagement rdinaire (avir dixcuirassé allemand, au lancement duquel n vient de pr- Quelle est la cntenance des diverses utailles huit ans accmplis, ne pas être marié, n'avir encuru céder, a prvqué une certaine émtin dans les milieux aucune des cndamnatins prévues à l'art 5 de la li maritimes mndiaux D'après les renseignements les emplyées en France? du , juir de ses drits civils, être purvu du plus cmplets qu'n puisse, jusqu'ici, avir sur ce ï A cntenance légale de la barrique brdelaise est cnsentement du père, de la mère u du tuteur, si l'n est navire, il est de aible tnnage (r tnnes cntre ' de225 litres; la turangelle, de 250 litres; la mâcn- âgé de mins de vingt ans) peut devenir pilte militaire : les tnnes de ns cuirassés Prvence et Bretagne) naise, de 22 litres et celle debeaune, de 228 litres i» Cmme engagé ; n'aura que S0 mètres de lng et 20 mètres de large Dans le Brdelais, n appelle tnneau une mesure 2 Cmme bursier de piltage (engagement de au maître-ban Sn armement principal ne cmprtera que six canns de 280 millimètres, huit de J50 milliiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiiiii:^ mètres et quatre tubes lance-trpilles À priri, il sem- ^uiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitiiiiiiiiiiiiiiinttiii blerait que ce bâtiment, qu'n a suvent appelé xm «cuirassé de pche», serait bien inérieur, cmme armement et puissance, aux diverses unités en actuel service dans les marines mndiales n"en serait cependant rien, et vici purqui : le calibre relativement aible des canns de 280 nùuimètres a été cmpensé par une lngueur de vlée et un renre Aux termes de ntre règlement, l'auteur dé la pht, classé en tête de chaque série, reçit cement particulier des culasses qui permettraient \ d'btenir des prtées et des résultats de tir supérieurs \ un prix d'une valeur de 4750 rancs Celui qui vient en tête du classement général (déjà e à ceux des prpres pièces de ns cuirassés déjà vieux classé en tête de la 2 série) reçit : En utre, le Deutschland est muni de mteurs Diesel qui lui assurernt une vitesse d'envirn 26 nœuds ; cette vitesse, en dépit d'un armement relativement très pesant pur un aible tnnage, n'a pu être envisagée que grâce à l'empli d'aciers d'une résistance tute spéciale Ces matériaux snt rt chers, d'ailleurs, puisqu'il a été annncé que le cuirassé ini revenait à près de 50 rancs le kilgramme, alrs que ns C'est Mlle M-T POUSSN, Les Hayes, par Burgtherulde (Eure) navires les plus cûteux ne dépassent guère 6 trancs au kilgramme Enin; n aurait, par un prcédé nuveau Enin, les auteurs des phtgraphies retenues par le jury et qui nt été publiées, reçivent en matière de sidérurgie navale, supprimé lé rivetage, un prix d'une valeur de 500 rancs Nus publins, ci-dessus, le classement par séries qui alurdissait ntablement les cques, et n l'aurait Le numér qui igure devant chaque nm est celui sus lequel la phtgraphie a été publiée \ remplacé, sur le Deutschland, par une srte de sudure qui rirait plus de résistance encre que les rivets i«sére Vilà, très grss md, les principales caractéristiques du nuveau navire qui prendra, dans la ltte CUROSTÉS NATURELLES allemande, la place du cuirassé Prcussen, vieux de 93 9 M JEAN LAFARGE, Grande-Rue, La Rcheucauld (Charente), u ne mtcysulignns encre que ces détails snt dunés sus bénéice d'inventaire dette Gnme et Rhône, 4 CV V,306 %, d'une valeur de 4750 rancs N" 4- M PERRE CLÉMENT, 4, rue Wurtz, Paris, 500 rancs d'articles ivire C devancement d'appel d'une durée égale à celle du service acti légal) Cmme engagé : l'intéressé dit suscrire un cntrat de quatre ans, au mins, au titre du 2e grupe d'uvriers d'aérnautique (écle militaire de piltage) à stres (Buçhes-du-Rhône) Ces engagements ne snt acceptés qu'en nmbre très limité (vingt par an envirn) Pur être admis à suscrire l'engagement dnt il s'agit, le candidat dit réunir les cnditins générales visées à l'alinéa ci-dessus et en utre : i Satisaire à une visite spéciale dans un centre médical de l'aérnautique ; 2 Justiier d'une instructin générale au mins égale au niveau du certiicat d'études primaires ; 3 Obtenir, du clnel Cmmandant le 2e grupe d'uvriers d'aérnautique, l'autrisatin d'engagement Cmme bursier de piltage : l'intéressé' dit cncurir pur une burse de piltage Les cnditins à remplir snt les suivantes : ajetre âgé d'au mins dix-sept ans et demi au icr janvier de l'année pendant laquelle l'instructin du piltage sera dnnée ; b) Ne pas être cmpris parmi les jeunes gens appelés u sursitaires incrprablcs au mis d'avril de ladite année ; c) Justiier par un examen d'une instructin générale suisante (brevet élémentaire au minimmn) ; d) Satisaire à une visite spéciale dans un centre médical de l'aérnautique militaire ; e) Prendre l'engagement d'accmplir la durée légale du service cmme pilte militaire Les jeunes gens qui btiennent une burse de piltage apprennent à pilter dans une écle civile avant d'entrer au service Dès qu'ils nt btenu le brevet de pilte, ils accmplissent leur service militaire dans un régiment u grupe d'aviatin après avir cntracté, le cas échéant, un engagement spécial de devancement d'appel Pur tus renseignements détaillés relatis aux burses de piltage, s'adresser au ministère de l'air, directin générale de rces aériennes, u à un bureau de recrutement U ÏWTÏRÏE (MRAÎW COMC<0>LJM! LES (CUMTOSÏÏTÉS HDE FMAKCE Une autmbile " Rsengart", cnduite intérieure luxe 4 places, tute équipée, d'une valeur de 8000 rancs ] S'il est exact que certaines plantes nt l'air de drmir? N» 3- y a une vingtaine d'années, Francis Darwin, ils de l'auteur de l'origine des espèces, stupéia ses audi- N3 9- N 7- L teurs de la «lîritish Assciatin» en déclarant que «l'n est ndé à crire que les plantes pssèdent, sus une rme rudimentaire, ce qui, chez les hmmes, est désigné sus le nm de «cnscience» l est bien cnnu, en eet, que les leurs de certains végétaux se erment le sir et ne se ruvrent qu'au matin, maniestant ainsi un ralentissement dans leur vie, crrespndant au smmeil chez les animaux Ainsi se cmprte le nénuphar, dnt la leur s'élève peu à peu au:dessus de l'eau, s'épanuit l'après-midi pur Etre mieux éclairée et chauée par le sleil, et disparaît le sir, lrsque la température s'abaisse Le lis blanc et l'hémércalle nt des «mœurs» semblables La tulipe erme sa crlle lrsque le ciel s'bscurcit, cmme si elle craignait la pluie L'anémne japnaise ait mieux encre, car, nn cntente de replier ses pétales pendant N 20 N N 23- N 6 N '3- N 5- N N» 6 N 24- N 8 Au Nrd? Au Midi? A l'est? A l'ouest? Aucune imprtance, car les chances snt également réparties entre les cllectinneurs du nuvel Album des exquis chclats NESTLÉ " GALA " PETER CALLER, KOHLER LES MERVELLES DU MONDE qui permet de participer à la distributin de 2000 primes superbes valant au ttal MLLON mntres r HASWOOO! bicyclettes GRFFON 700 app pht LUMÈRE 3500 styls MÉTÉORE r M* 7250 bîtes chc KOHLER i L'Album est vendu 3 rancs partut u envyé cntre 4 rancs par Nestlé 6, av Prlalis, Paris, u écaille, à chisir à la Maisn «Aux Trtues» UE,: MC ELLE YVES, villa Savura, Arcis-sur-Aube, un phngraphe avec 3 disques, de la Maisn Péricaud, d'une valeur de 500 rancs e M GEORGES LEDENFRAST, 2, rue Caumartin, Paris (9 ), 500 rancs de bijuterie, à chisir à la Maisn Drz M EMLE GRANADE, 9 bis, rue Bargue, Paris (5e), 500 rancs d'ameublement, à chisir à la Maisn Dager M FERNAND TORLET secrétaire-che de la mairie de Villemmble[(Seine), une garniture de bureau 3 pièces, de la Maisn Lancel M EUGÈNE LE GOASDUFF, ex-premier maître-mécanicien de la Marine de l'etat, à Vi (sère), un chrngraphe «Lip» argent, valeur, 500 r M MARCEL TE3SER, 2, ruebugainville, Paris (7E), 500 rancs d'articles d'écaillé u d'ivire, à ch-slr à la Maisn «Aux Trtues» <> Si un prpriétaire a le drit de reprise sur un lcal cmmercial pur y créer un crn» merce à sn prit? 'AFFRMATVE n'est pas duteuse ; elle ' expressément de la li du 30 juin 926 résulte Quand a lieu le cncurs pur le recrutement d'agents mécaniciens dans l'administratin des P T T? T TN" cncurs pur le recrutement de cent quatre^ vingts agents mécaniciens des P T T aura lieu le 2t mai 93 au siège de chaque directin réginale Les candidats divent être âgés dé seize ans au mins et trente, ans au plus Les agents mécaniciens peuvent devenir agents mécaniciens principaux et sus-ingénieurs Le traitement actuel des mécaniciens va de 3000 à 0000 rancs et rancs en classe exceptinnelle Celui des agents mécaniciens principaux, de 4700 r à rancs ; celui des sus-ingénieurs, de 4000 r à rancs M 2«SÉRE CUROSTÉS CRÉÉES PAR L'HOMME UE M MARE-THÉRÈSE POUSSN, Les Ha3'es, par Burgtherulde (Eure), une autmbile «Rsengart», cnduite intérieure luxe 4 places, tute équipée, d'une valeur de 8000 rancs M P SÇARD, 7, auburg Saint-Jean, Le Puy-en-Yelay (Plaute-ire), un phngraphe avec 3 disques, de la Maisn Péricaud, valeur, 500 r M LÉON-ALBERT LEFÈVRE, 9, rue Dugresdin, LeChesnay (Seine-et-Oise), 500 rancs de chemiserie, bnneterie u cravates, à chisir à la Maisn Ck et Manby M PERRE KRETZ ir, rue Saint-Luis, à Verdun (Meuse), un phng r a p h e a v e c 3 d i sq u es, de lamaisn Péricaud, d'une valeur de 500 r a n c s M S MEUNER, 82 et 84, avenue de Paris, Vincennes, 500 rancs de chemiserie, bnneterie, cravates, à la Maisn Ck et Manby M TH ACKER, 27, avenuegalis, Burg-la-Reine, 500 rancs d'ameublement, à chisir à la Maisn Dager M TARDF-BERGERAC, 6, rue de Paris, à Viarmes (Seine-et-Oise) (N 8, nn classé par ns lecteurs), 500 rancs d'hrlgerie, bijuterie, rèvrerie, à chisir à la Maisn Gdcht E SÉRE PHOTOGRAPHQUES N 2 M PERRE-GEORGES ORY 7, rue du Chemin-de-Fer, Maisns-Laitte (Seineet-Oise), une mtcyclette Gnme et Rhône, 4 CV V, 306%, d'une valeur de 4750 rancs N 2 M GEORGES HEURTAUX, 88, rue Luis-Pasteur, Brest, un phngraphe avec 3 disques de'la Maisn Péricault, d'une valeur de 500 rancs N 2 M ARTURO CANALÉJAS, 2, rue Blandan, Blida (A'géric), une mntresavnnette «Lip», plaqué r, d'une valeur de 500 rancs N '7- M CLÉMENT CHAUYGNAT, 4, rue Pierre-Crneille, à P:chentaine-Ver saillcs, 500 r de marquinerie, à chisir à la Maisn «Au Camélén» N 8 M ROBERT BLANOUART, 32, rue Michel-Ange, Calais (Pas-de-Calais), un phngraphe avec 3 disques, de lamaisn Péricaud, valeur, 500 r N i- M MARCEL DESPRÉS, 8, rue du Tage, Paris (8e) (N 4, nn classé par ns lecteurs), 50D rancs de bijuterie, à chisir à la Maisn Drz N 5- M0 MADELENE GL'HUR 7, rue Ernest-Renan, Paris (N» 75, nn classé par ns lecteurs), 500 rancs de tissus, à chisir à la Maisn Kissmett N 22 M JEAN-PËRRË SALVAT, 7, rue rie la Pyat Saint-Claude (Jura) (N z2, nn classé par ns lecteurs), un phngraphe avec 3 disques, de la Maisn Péricaud, d'une valeur de 500 rancs 3 CUROSTÉS Nus publierns dans ns prchains numérs la liste des lauréats de nire Cncursréérendum (2e série), ainsi qae rémunératin des prix qui leur sernt attribues ^ ;imiiiimiiii]iiiiillilililiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiillltli>llilllil>tt»llliiliiiiitiiiiiiiiiiiiiiiiiiriiitiiriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitiiiiiiiiiii Si, en cas de décniture d'une banque, les dépsants en espèces snt cnsidérés cmme prpriétaires u cmme créanciers? /"""E snt des créanciers parce que le dépôt d'argent ^ étant cnsidéré cmme un dépôt de denrée cnsmmable, il y a transert de prpriété au prit du dépsitaire Par cnséquent, ces- smmes nt partie de l'acti de la banque et les dépsants ne sernt payés qu'er dividende de aillite Ë i Quelle est la rmule d'un bn mélange pur dégraisser et détacher les vêtements? T E mélange suivant, d'un prix assez élevé, est le * ' meilleur pur nettyer les vêtements : 25 grammes essence de térébenthine ; 5 grammes alcl à 40"; 3 grammes éther sulurique Agiter le lacn avant de l'utiliser ; laver à l'eau tiède le tissu une (is traité ; se servir de ce mélange tujurs lin du eu, car il est très inlammable On peut armatiser ce liqtiide avec quelques guttes d'essence de citrn, par exemple i ^> Quel est l'inventeur delà machine à calculer? A plus ancienne machine à calculer, celle qui a servi * de pint de départ à tutes les autres, a été inventée, en 642, par l'illustre Biaise Pascal; mais elle ne puvait servir que pur aire des additins et des sustractins COMMUNQUÉS JE SAURA MANTENANT ï Cmment décrer mn appartement i t^n cnsultant l'album D, envyé ranc sur de mande en cmmunicatin, par LA DÉCORATON MODERNE 90, rue Lamarck, Paris, q-i pssède les plus beaux papiers pints N-S : Lamarck Tél : Marc 4-43 Que Jamet-Buitereau, 98, rus de Rivli, Paris L7NSEGN-ENT rapidement, sur place u par crrespn' dance, la COMPTAHLTÉ et la S:*NO-D\CTVO prix à rait Facilités de paiement Prgr gratuit N» j PENDANT LA BELLE SASON Vici les beaux jurs, mais il ait chaud Syns prudents et sages Quelques guttes d'alcl de menthe de Rieqlès, un sucre, un i peu d'eau raîche, c'est délicieux La buche est raîche et parumée C'est le bien-être Exiger l'alcl de menthe de Rieqlès

11 -anilllll LE 24 MA 93 '"»' '"'"'""""'MMHMMM!M! nllmmllllllllulllllll!lilllllllllllllllllllllllllllllllllllllllilllllllllllilll:llilllill] DMANCHE-LLU5TÎÎA '««"!' PROFTONS DE NOS LOSRS DU DMANCHE POUR NOUS NSTRURE UN PEU LA RBOSÈRE J cmte de La Ribisière, dnt la belle-ille devait dnner tris millins pur la ndatin de l'hôpital qui prte leur nm de amille, était un enant de Fugères, ù il était né en aût 756 au sein d'une très vieille amille bretnne Entré au service cmme lieutenant en 78, il se signala à la déense de Mayence, après laquelle il ut nmmé clnel Spécialiste de l'empli de l'artillerie, ce ut lui qui, à Austerlitz, cmmandant l'artillerie du 4e crps, brisa à cups de cann la glace de l'étang de Mentz, ù tant de Russes urent englutis A éna,- il se distingua de nuveau dans la pursuite de Blûcher, présidant lui-même au lancement d'un pnt sus le eu de l'ennemi l ut nmmé général de divisin Eylau, Dantzig, Heilberg, Friedland urent de nuveaux succès pur La Ribisière, que la paix de Tilsitt it nmmer guverneur du Hanvre ; il y a laissé le suvenir, lngtemps cnservé, d'im administrateur sage et prudent Mais dès qu'n se battit en Espagne, n le retruva à Sm-Sierra et à la prise de Madrid Puis ce ut lui qui rtiia l'île de Lbau, qui cmmanda l'artillerie à Wagram, qui ut chargé par l'empereur de réunir le matériel cnsidérable nécessaire à la campagne de Russie l rendit pendant cette campagne les mêmes signalés services, allant lui-même, la veille de la bataille de la Mskwa, recnnaître les psitins de l'ennemi et déterminer les pints LES DEPARTEMENTS FRANÇAS EAN-AMBROSE BASTON, LA RBOSÈRE par ù les redutes devaient être attaquées Mais il eut la duleur de perdre, au curs de cette aaire, sn secnd ils, Ferdinand, icier au ER régiment de carabiniers ; ce lui ut un cup terrible «Cette balle, dit-il, va priver la patrie de deux bns serviteurs» l n'en cntinua pas mins à bien servir, armant le Kremlin, puis rdnnant la retraite de Russie ; mais il devait, dublement aecté pair les revers dnt il était témin et par la perte de sn ils, tmber malade à Wilna et murir, le 20 décembre 82, à Kœuigsberg, ù il avait été transprté Sn autre ils, également icier, devait quitter le service après Waterl et cnnaître ensuite une carrière plitique qui se termina, en même temps que sa vie, le 2 mars 868 ^> LES LANSQUENETS x 847, l'empereur Maximilien er n'étant pas suisamment secndé dans ses guerres par la nblesse et les chevaliers, dut snger à lever des mercenaires dans ses Etats autrichiens Ceux-ci (knechte) se subdivisèrent, suivant leurs rigines de recrutement, en Oberlaendische (des pays hauts) et Unterlaendische (des pays bas), knechte Les uns et les autres urent dits landsknechte, d'ù l'n it en rançais lansquenets Car les nbles, ne vulant pas rester à l'écart de cette milice nuvelle, briguèrent les places d'iciers dans ces régiments Puis il y eut des clnels qui reçurent patente avec missin de recruter et d'rganiser un régiment pur leur cmpte Le régiment de lansquenets cmprenait de dix à seize cmpagnies, dnt l'eecti puvait se mnter à quatre cents hmmes (dnt, sus Charles-Ouint, cinquante arquebusiers) ls cmbattaient piques baissées, «enants perdus» en tête, précédant le grs de la trupe en batailln carré avec des iles en nmbre impair (ain de se prter bnheur) Très' rtement charpentée, la discipline s'altéra lrsque les lansquenets entrèrent à la slde de princes étrangers; ntamment des ris de France ls disparurent au mment de la guerre de Trente ans Ceux qui urent à la slde d'henri TV, ^ la bataille d'vry (590), apprtèrent un jeu qui s'appelle lansquenet, et qui eut, sus Luis X, à la cur et à l'armée, un si grand BHecès qu'il dut être interdit E LA LORE qui traita d'abrd le lin et le chanvre Puis Gégraphie ce urent, au xvme siècle, la prspectin et la supericie de hectares, le mise eu explitatin du bassin de la Lire, département de la Lire s'étend du l'instauratin du traitement du ctn dans le Rhône et des Cévennes (mnt Pilât, Crêt centre rannais ; l'apparitin : à Saint-Chade la Perdrix, 434 m-) au sud-sud-est au mnd, de la teinturerie ; à Rive-de-Gier, de bassin du Frez, dnt les buttes basaltiques la verrerie cniques et prismatiques, surgissant parmi Au xix0 siècle, la perte par la France du les granits, se bassin de la décmpsent en Sarre (85) )NE-ET-LORE une argile nire bligea à de^r/c^iid'unegrande vamander plus au leur culturale bassin de la et, au delà, à Lire Ce ut la plaine de,a iss s Ch rlieu ainsi que vint, D^U "l 2» Dieu s/eres * Ranne à Saint-Etienne, S^'SVHan-le-CrJatel ' l est cupé Beaunier, ndapar la «Rue nteur de ce qui 4 > \ O ernale» (vallées est aujurd'hui \ni ^isyandre- y^bbsêeten\t^tnnpapeter du Furens et du l'ecle des Mid'Apchn Gier ppsées) nés ; tut autur entre les derdu bassin, des Puyde Mntnce 2 nières pentes \JBarrag& métallurgistes des Cévennes et *\de Plnay alsaciens vinrent les massis mns'établir dans les tagneux : du vallées du FuFeiips,É/7e de lin Lynnais, de Ta S ' % rens (le Chamrare, du Beaubn), de l'onchalaaz jlais, qui ne idaine (La RicaSi ' t pmmes de gurent que parmntrrid-les-b? marie, FirminyiPierre-VHaub, J terre tiellement dans ^Chazellgs -s'-l Fraisse, Unieux vrœpeauxi le département ; et du Gier) Ce Mnttîrçsn du Frez, des ut aussi l'ép^s^galm, Bis Nirs, qui S*Rmaim-!es-B? que des preverrerie iv " culminent ressuty-le-cmtal miers chemins wstrmëc r «>artila pectivement à de er (ligne de 2 'a Rh ChamÔTta» r Pierre-s -Hante Saint -Etienne à ENNEs<?/â w (640 m), au * Unieux Lyn créée par armurerie, cjc/es Puy de MnetkillétMtpilat les rères Setncel(i292m), iy» WleBessat guin), de l'étansbrmecanique s et auxquels nt blissement de la suite, au nrd, O abricatin des & ^ *»«*JJurg^/J^gental les mnts de la lacets à Saint Madeleine RiChamnd ^ ARDECHE' che en étangs, le Puis la métaldép ar t ement lurgie s'accrut cmprend un de la abricacarte PHYSQUE ET ÉCONOMQUE système hydrtin : de aux et DU DÉPARTEMENT EE LA L ORE graphique : Lire aucilles (840), et aluents préde chaudières sentant des cascades, sauts du Pinay, du Per- tubulaires, de machines ixes, de métiers, rn (Lire), saut du Gier, etc d'aciers, d'abrd mulés (852), puisrettés, de blindages, de cycles et, plus tard; de la mtcyhistire clette En même temps, c'étaient les divers perle département de la Lire prvient de la ectinnements de l'armurerie scissin, en 793, du département de RhôneRessurces agricles et industrielles et-lire (ancienne généralité de Lyn) en deux départements distincts l ut alrs Les plaines du Frez et de Ranne, riches en cnstitué en majeure partie par le Frez, «terres arables», snt de belles régins agrid'abrd ancien habitat des Ségusiaves, puis cles : céréales, pmmes de terre, vignes cmté qui appartint à tris dynasties succesndustries du sus-sl : huille (3 à 4 milsives dnt la dernière ut, en 37,a amille lins de tnnes par an, Saint-Etienne au centre de Burbn A la mrt du cnnétable (53), il du bassin) ; eaux minérales (Saint-Galmier) ; ut adjugé, en même temps que l'auvergne, carrières de grès et sables ; industries dérivées : à Luise de Savie, et l'avènement de Fran- agglmérés, ckéactin, verrerie, gbeleterie çis er le rattacha au dmaine ryal : L'industrie métallurgique ccupe- tujurs, Le département s'hnre d'avir vu naître : dans l'écnmie du département, une place des hmmes d'etat cmme de Champa- cnsidérable : hauts urneaux, nderies, gney ; des littérateurs cmme Jules Janin, et aciéries, laminirs (Saint-Etienne, Le Chamles pètes Amie d'uré et Victr de Laprade ; bn, Rive-de-Gier), matériel d'artillerie et de des artistes cmme les sculpteurs Fzatier cnstructins navales (Saint-Chamnd), limes et Bnnassieux ; des hmmes d'actin cmme et râpes (Chambn-Eeugerlles), armes et le clnel Cmbe et l'explrateur Francis cycles (Saint-Etienne), machines à cudre, à Garnier, etc écrire, grsse et petite quincaillerie, etc RiveChe-lieu, depuis 855, du département, de-gier, Sahit-Chamnd, Firminy, Le Chamque peuplent âmes, Saint-Etienne bn, Sury-le-Cmtal, Unieux nt des ateliers cmpte, avec sa banlieue, habitants de cnstructins mécaniques Les autres ches-lieux d'arrndissements snt : Ranne est un centre textile imprtant Ranne (38469 habitants) et Mntbrisn, (ctn et bnneterie) ; Saint-Etienne, Charlieu, l'ancien che-lieu du département (7645 habi- Belmnt travaillent la sie (rubans, velurs, tants) passementerie) Saint-Chamnd ait tresses et lacets ; Panissières, la tile de Un ; ChaÉcnmie plitique zelles-sur-lyn, le chapeau A signaler encre : Siège, de bnne heure, d'une métallurgie papeteries de Ranne ; imprimeries de Saintréputée (cuteaux et clus du Chambn ; Etienne, etc armurerie de Saint-Etienne), le territire du Turisme et gastrnmie département vit s'ajuter à ces abricatins : au xvi8 siècle, celle de la quincaillerie ; au A vir : le site du Mnt-Pilat, les smmets xviie siècle, à Ranne, une industrie textile verts des mnts de la Madeleine, les statins D 'UNE m /! hydr-minérales de Saint-Galmier, SaintRmain, Sail-les-Bains et Mntrnd-lesBains ; Saint-Etienne, ses églises, ses manuactures d'armes, sn musée des armes et ses envirns : Rchetaillée, le gure d'ener, le Pas de Rit, etc ; Ranne, sn hôtel de ville, sn église Saint-Etienne, et ses envirns, Charlieu, la Bénissns-Dieu, Saint-Andréd'Apchn, l'antique cité de Saint-Han-leChâtel, la digue de Pinay, Burg-Argental, Chalmazel, Le Bessat, Mntbrisn, etc Rien de particulier à signaler en gastrnmie, si ce n'est l'explitatin des ressurces prvenant de la pisciculture : écrevisses de Nirétable et de Mntbrisn, grenuilles, truites, saumns, et les prduits du sl : mrilles nires, pêches devillerest, vins A LORBERT LORD FARFAX L Thmas Fairax, qui ut un des plu9 illustres généraux dès guerres civiles dut règne de Charles er, était né à Deutn, le 7 janvier 6, dans le Yrkshire l y ut un des principaux appuis du Parlement Sa belle victire de Wakeield (2 mai 643), sa glrieuse participatin à Adwaltn Mr, à Winceby, ù il était aux côtés de Crtnwell, aux cmbats de Nantrçich, de Selby, de Marstn Mr ; deux blessures, dnt une reçue, au siège de Hehusley Castel, l'amenèrent au généralat en che des années parlementaires ORD LORD FARFAX Le 4 juin 645, Fairax ut victrieux à Naseby, puis à Langprt; en 646, il livra sièges sur sièges, mais, en 647, le Parlement rdnna un licenciement partiel des trupes, qui aaiblit l'autrité du général en che Encre vainqueur à Clchester, il vit avec indignatin la majrité du Parlement se mntrer avrable à un traité avec le ri ; il présenta à l'assemblée les prtestatins des indépendants et des sldats qui visaient au châtiment du ri ; il init par ccuper Lndres militairement et prcéder à l'épuratin du Parlement U it cependant, cmme juge de Charles er, tut sn pssible pur empêcher u retarder l'exécutin du ri Le titre de général en che ut cnirmé à Fairax par cmmissin du 30 mars 649, mais il démissinna en 650, le 25 juin, lrsque le Cnseil d'etat eut décidé, nnbstant le cvenant, l'invasin de TEcsse Crmwell ne l'aimait pas et redutait sn inluence, sur les presbytériens ; il n'avait pint trt, car, dès 659, n put vir Fairax négciant, avec Mnck pur la restauratin decharles,et un «Parlement libre» l suleva, même tut le Yrkshire en aveur du prétendant Lrd Fairax murut le 6 nvembre^ 67, à New Appletn MCHEL GRAU M UNE VUE PANORAMQUE DE DVERSES USNES DE SANT-ÊTDÎNNE ut un icier de marine péruvien, qui se cuvrit de glire dans la première partie de la guerre, qui eut lieu, du 5 avril 879 au 8 mars 844, entre le Péru et le Chili Ne puvant être attaqué que du côté de la mer, le Péru n'eu avait pas mins cmmis l'imprudence de réduire exagérément sa ltte Celle-ci ne cmprenait plus que deux unités : ndependencia et Huascar L'Huascar était cmmandé par Michel Grau (L'admirante Grau) Après s'être emparé, en mai, devant quique, de la crvette chilienne Esmeralda, il livra seul, Vndepcncia ayant été mis hrs de cmbat, le 8 ctbre 879, au large de la pinte d'angams, bataille à plusieurs unités cliiliennes, et dut amener su pavilln, malgré une belle déense Cette jurnée eut une inluence capitale sur le srt de la guerre ; tus les débarquements étaient désrmais pssibles : le premier eut lieu, le 2 nvembre, à Pisagua j CHEL GRAU

12 -vnmii DMANCHE-LLUSTRE " LA LES mmninih iiiiiiiiiiiutiiiiiiiui iiiiiiiiiiiiuuiiiiimiiiiii in 2» iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuihiiiiiiiiiiiimimiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiini! SEMANE PETTS EFFETS Eh bien! mn vieux, cmme saignement de nez, ce n'est pas mal Sais-tu que, c'est très grave Vis-tu, j'ai eu ' un de mes amis qui ONT ininiiiitiiiiim LE 24 MA 93 *innija COMQUE QUELQUEFOS pendant la guerre, a eu un saignement de nez cmme ti Eh bien! aussi vrai que tu me vis, h lendemain, il était mrt DE GRANDES CAUSES J'ubliais de le dire que, la veille, il avait reçu un bus dans la igure! (Drain inédit de RAFFRAY) UM TEEEELE CHCÂME V CONSCENCE _ Vus n'avez pas tuché à la ptin que j'avais rdnnée Nn; sur la buteille, j'ai tu : a Tenir hermétiquement buchée» TH BARN) us parlez de chicaniers, vus autres? rien ne dit que je ne gagnerai pas mn prcès! Qu'est-ce que vus diriez, alrs, si vus aviez cnnu le vieux Testulard, de Gnle-Buigue! l avait eu des prcès avec tus les gens qu'il cnnaissait, sans cmpter ceux qu'il ne cnnaissait pas et, arrivé a sa sixante-dixième année, il avait ait la rtune de je ne sais cmbien d'huissiers et d'avués La chicane était sa passin, et il ne puvait vivre heureux quand il n'avait pas devant lui une jlie liassede papiers timbrés! L'année dernière, il s'en vint truver Me Baratte, qui venait d'installer un petit cabinet d'aaires à Rubinas, et ; Bnjur! it'-il -en ^'installant sur une chaise l m'arrive telle et telle chse avec mn visin Capelan, et je vudrais bien lui aire un prcès! Vulez-vus vus charger de cette aaire? Me Barutte était un garçn nvice dans le métier, et par cnséquent encre un peu cnsciencieux et, ayant uï dire la chse de but en but, il ne put s'empêcher de dire : Mn cher mnsieur Testulard, vtre aaire ne vaut pas les quatre ers d'un chien, et nus avns neu chances et demie sxir dix de perdre ce prcès Je vus cnseille dnc de rester -Tranquille! Vus allez dépenser de l'argent mal à prps, sans parler du mauvais sang que vus vus erez, pur, inalement, payer les pts cassés! Mais Testulard hcha la tête Je le sais bien que mn prcès ne vaut rien! On n'a pas plaidé pendant près de sixante ans sans être un peu au curant des prcédures Mais, dites-mi, est-ce qu'il n'arrive pas aux juges de se trmper? Dame! Us ne snt pas inaillibles! Eh bien! alrs, s'ils peuvent se trmper, PREUVE Vilà cinquante rancs de prvisin, et, quand il n'y en aura plus, il y en aura encre! Que vuliez-vus que répndît à cela Me Barutte? l engagea l'actin sans perdre une minute : citatins, smmatins/ cmmandements, descentes sûr les lieux,, expertises, appels des témins, ppsitins, cnclusins, que:sais-je, mi? Au but de tris mis, il y eut un tel bruillamini, que pas plus les avcats que les avués, et encre mins les juges étaient capables d'y vir gutte! Une truie en bas âge n'y aurait pas retruvé ses petits! Le Testulard rajeunissait à vue d'œil l avait débursé envirn deux mille rancs, et l'aaire n'était pas inie Jamais il n'avait été aussi heureux Mais tut a une in Un beau jur, l'aaire ut appelée devant le tribunal C'était en été, et il aisait une telle chaleur que les cigales elles-mêmes drmaient sur les platanes Aussi, les juges étaient-ils un peu excusables de s'être sans dute assupis Et ce ut sans dute, à cause de cela que, a mitié endrmis, ils rendirent un jugement qui dnnait gain de cause à Testulard Mn hmme, it Me Barutte en se penchant vers sn client tut arrive Vici que vus avez gagné vtre prcès! Vus dites? it Testulard, qui n'avait pas bien cmpris les termes du jugement Je dis que vus avez gagné, que vus puvez rentrer chez vus et que c'est ini! Fini! Etait-ce pssible? Un si beau prcès Testulard ne l'entendait pas de cette reillelà et, se dressant, urieux, il cria : Je ais appel! UNE RASON Vtre ils est plus généreux que vus! Oui, mais mn ils a des parents riches l BERTHE MEUNER) RODOLPHE BRNGER FRAPPANTE LE CHATMENT A LA LETTRE - Je vais t'apprendre à battre un plus petit que tit Ben, ui, vus m'avez dit : «Venez sans açn, ne vus habillez pas» DE VASZARY) Sapristi! je n'ai eu que le temps d'être prêt JEAN FRANCK) Zut! il m'avait dit de tamburiner sur sa prte à six heures, j'ai ublié l RCHESSE GARANTE Je vais vus dire Ee cuivre de ce vase est neu, mais la ciselure est garantie ancienne CEOBCE FROKVALJ Déjà huit heures un quart, et il drt encre' Je vais tut de même rapper Tiens, crétin, la preuve que je suis éveillé l CH DE BUSSY) " Le pantaln est un peu lng Oh! je ne suis pas regardant à quelques centimètres d'éte, j'ai les myens! DLLKJ

13 mitiiii LE 24 MA 93 >uu"iii»">iiiiii"hiuiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihiuiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiihiiiiiiiliiiiiii U un, 3 UUH uiuuihiiiiiuiiiiiiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiihiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiniiii N DMANCHE-LLUSTRÉ MODERNE (Dess n inédit de C'est un petit qui nus dnne bienducntentement, il est avancé pur sn âge liiniim l a cnduit déjà très adritentent la berline de sn père, l cnnaît sur le but du digt tus les pstes de T S F d'eurpe l écrit sans aute papa» et «maman» à la machine à écrire <t ; et taquine le revlver avec une adresse pleine de prmesses VAKS) Tenez, si tut va bien, dans quelques jurs, n purra cmmencer à lui apprendre à marcher / Cher ami, je Chut l PRUDENCE Quelle est l'pinin que vus avez de mi? Hum t je vus dirai cela par téléphne! L'ESPRT DU TALLEUR Mi, je ne demande jamais d'argent, à un hmme cmme il aut Mais, purtant, s'il ne vus paye pas? C'est qu'alrs ce n'est pas un hmme cmme il aut et, dans ce cas, je lui en demande DE VASZARY) POSTF ET /APPRENT NEGATF Dis, mssi, ti aire d nus igure blanche? Bien sûr, vus allez en juger sur le cliché l CH DE BUSSY) TRENTE-SX MADELENE BAUDRY) Je cherchais à le savir en cmptant les clus de mn pneu ; s'il y en avait eu un de plus, j'aurais été bligé de réparer l BESTHE MEUNER} CHANDELLES OU LA BOSSE (HSTORE VAN STBAELEN) VA- V C'est de l'alternati u du cntinu? Certainement de l'alternati car ça marche irrégulièrement l i SANS DU (Dessin médit d'andrê COMMERCE PAROLES) CHESAL)

14 muniib DMANCHE-LLUSTRiS l ii-ïiiituiii iiiuiiiiiiiniiiuiiititiim>>'>>mmmm '"M '*>''!M'iM>>ii>iiii>> BRC-A-BRAC ÉCHOS ET NOUVELLES RECORDS N gratte-ciel de New-Yrk dresse, à une hauteur de 400 mètres, sesi2 étages abritant lcataires, U transprtés chaque iur chez eux par 60 ascenseurs Cet édiice phénmène a inspiré à des humristes une petite histire que nus allns brièvement cnter Tris étudiants, le sir venu, pénètrent chez un des cncierges de l'immeuble et marchandent la lcatin d'un petit appartement de tris pièces Finalement, ils tmbent d'accrd sur le chix d'un lcal sis au 02e étage le mins cher Nus reviendrns après dîner, prmettent les étudiants En eet, les vici de retur, après un repas assez bien arrsé, malgré le régime sec Désespir, les ascenseurs, en réparatin, ne nctinnent pas l n'y a qu'à mnter à pied les 02 étages Pur passer le temps, dit un étudiant à autre, racnte-nus une histire, ainsi truverns-nus le chemin mins lng Les tris cmpères, l'anecdte terminée, s arrêtent pur suler au 78e étage A ti, il présent, cmmande le che de ile en s'adressant à sn autre camarade, qui s'exécute Nus vici au 97e étage, remarque l'auteur de la première histire, lrsque celui qui a parlé le secnd s'arrête enin Nus t'écutns, Je, ti qui n'es encre rien dit, mais sis bre, car il ne nus reste plus que cinq étages à gravir -, Je serai bre, prmet Je Mn histire tient en peu de mts J'ai ublié la cle chez le cncierge! Le Natinal STÈLES HSTORQUES municipalité de Stambul a décidé de créer un «Musée des Tmbes» On sait qu'une prescriptin religieuse interdit aux musulmans la reprductin des créatures vivantes Leurs artistes se truvèrent dnc bligés de turner leurs études et leur habileté vers la décratin aite uniquement de lignes antaisistes, gémétriques u empruntées aux végétaux ls inventèrent les «arabesque;» ls irent aussi de la calligraphie un art minutieux et cmpliqué, et il se truve que la vie de certains Turcs ameux est racntée tut entière par le marbre gravé de leuis pierres tmbales Si dnc ces stèles anciennes snt rassemblées et étudiées, elles urnirnt des renseignements imprtants, pur l'histcire de la Turquie D'après les règlements qui sernt mis en vigueur dès e mis prchain, tus les cimetières de la ville dnt la plupart sernt beaucup mins étendus qu'ils ne le urent jadis sernt ermés La municipalité va aire étudier les pierres tmbales, et celles qui pssèdent une valeur histrique sernt envyées au nuveau musée Observer L A L'AUTO DE BERNARD SHAW parlait dans une réunin, à VCestB End l Sndévelppait sn thème avri: celui de la ERNARD AW lutte indispensable cntre les taiidis lndniens Des autmbiles de luxe, disait-il, peuvent, sus ntre régime, bucher le chemin aux vitures des ruitiers et des maraîchers Cmment est-il admissible qu'un pareil luxe existe tant qu'il subsistera un seul taudis? Puis, élevant la vix : En cet instant même, il y a ici, devant la pre, une de ces autmbiles de luxe! Un mt encre avant que vus vus précipitiez pur la mettre en pièces : c'est la mienne! Jurnal di la Marne: OMELETTE A LAMARNADE DE POMMES très minces une grsse pmme, C placezencesrndelles tranches dans un plat creux avec un OUPEZ verre à madère de rhum et un peu de sucre en pudre, laissez mariner une heure Mettez alrs à la pêle un grs mrceau de beurre ; quand il est chaud, pasez-y vivement les rndelles de pmmes préalablement bien éguttéés, puis versez six œus battus avec tris cuillerées de lait et tme pincée de sel Faites l'melette cmme à l'rdinaire, servez-la bien chaude et arrsée avec le rhum qui a servi à mariner les pmmes On peut y mettre le eu au mment de présenter sur la table, c'est plus jli et meilleur - Le Petit Champenis PE PARTOUT que je prte à cet arbre et dans mn désir qu'il sit en tus temps prtégé, je le lègue à la pstérité, ainsi que les huit pieds carrés qui l'enturent William H Jacksn» On vus racntera, à Athens, que le clnel Jacksn était avant la guerre civile un grand prpriétaire de l'endrit et qu'au curs de ses prmenades qutidiennes, il se prit d'un intérêt passinné pur ce jeune et bel arbre L'idée qu'un jur le chêne plein de prmesses serait cupé lui aisait tant de peine, que le clnel it venir un hmme de li pur léguer à sn arbre le terrain sur lequel il était planté L'acte ut dûment enregistré par la cur Wman's Press LES COULEURS PONTFCALES signé entre le Vatican et le guverned mentl'accrd italien, n a décré les édiices pntiicaux EPUS avec des aisceaux de drapeaux qui unissent les culeurs du Saint-Siège à celles du ri Le drapeau pntiical n'a pas tujurs été jaune et blanc A l'rigine, il était ruge la culeur de Rme et jaune, celle du Saint-Siège, avec les eigies des saints Pierre et Paul Quand, en 808, les sldats du pape urent incrprés dans l'armée rançaise, Pie V, pur distinguer ceux qui se signalaient par leur lyalisme, leur rdnna, le 3 mars, de prendre peur culeurs le- jaune et le blanc qui nt été cnservés jusqu'à ns jurs ^ ' L'Opinin BRAVE CŒUR! R ÉCEMMENT, dans sa lge, Marguerite Mren racntait à quelques amis qu'elle venait de recevir la visite d'un vieux tapeur» pressinnel C'est la quatrième is qu'il vient, disait Marguerite Mren, et chaque is je m'en étais tirée avec cinquante rarics «Mais, ce sir, il arrive et me demande carrément :» J'ai abslument besin de huit cents rancs! «Je suis restée un peu étnnée, pursuit l'excellente cmédienne, et, au but d'un instant, je lui dis : «Ecutez, vus me demandez trp Je ne peux pas vus dnner une telle smme; mais cmme je ne veux pas vus laisser partir ainsi et que j'ai cent rancs dans mn sac, prenez-les» «U prit dédaigneusement le billet, termine Marguerite Mren, et srtit en disant ièrement : J'accepte, chère amie, niais c'est bien pur dire que-je, ne vus aurai pas reusé quelque chse!» Paris-Midi PRNCPAUTÉ LLLPUTENNE du Gthard, d'ù descend le Rhin, vers E leallant lac de Cnstance, n traverse la rntière d'un N des plus petits Etats du mnde, la dernière mnarchie de langue allemande : la principauté de Lichtenstcin On peut être d'avis diérents sur le prblème des petits Etats, mais qu'un petit Etat sit viable, c'est une preuve que dnne cette principauté dnt la suveraineté remnte à deux cents ans Elle eut, d'ailleurs, à subir bien des luttes Bien des nuages s'amncelèrent sur sn ciel, mais Liehtenstein en est tujurs srti trimphant Ainsi, l'année 98 l'a vu demeuré, seule mnarchie de tus les Etats allemands De ses 0000 habitants, 60 % s'ccupent d'agriculture, 30 % se vuent à l'artisanat, tut en s'adnnant à la petite culture, 5 % cnsacrent leurs rces à l'industrie et les 5 % restant se partagent entre diverses pressins libérales Attachés cmme ils le snt presque tus à la terre, les habitants de Liehtenstein snt traditinalistes et idèles au passé ls snt les très lyaux sujets de leurs princes qui, depuis tujurs, se snt dépensés au service de leur peuple et au bien du pays Envirn les deux cinquièmes des 57 kilmètres carrés du pays snt en champs de blé et en prairie Mais n y cultive aussi des pmmes de terre, des légumes et du maïs Les arbres à ruits et la vigne y prspèrent et le bétail, qui paît dans les grasses prairies, y est excellent Die Wch 4 "'! LE iiniuniihiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimiiiiiiiii DAMANT CACHÉ (Suite du texte de la page 6) béant et en retira un écrin qu'il uvrit Uii diamant superbe, grs cnnue une nisette, apparut L'hmme, rêveur, cntemplait le jyau Haut les mains u je tire! La chambre ut sudain éclairée, et Lén Mardche se dressait devant M Simpsn, le revlver braqué sur la pitrine L'hmme esquissa un muvement de uite, mais Lén Mardche avança le bras, pendant que d'un bnd Gustave Darl cupait la seule retraite pssible De grâce, messieurs, ne me livrez pas, un peu de pitié, écutez-mi ; que craignezvus, vus êtes deux et armés, je suis sans arme et je n'ai aucune mauvaise intentin - Sit, nns vus accrdns un quart d'heure, dit Lén Mardche, après un échange de regards avec sn ami, mais je vus préviens qu'au cas ù vus vudriez priter de ce délai pur vus échapper u tenter une attaque quelcnque, je vus lge une balle dans la tête Permettez-mi de taire mn nm pur l'instant ; apprenez seulement que je suis instituteur dans un petit village de la régin «U y a deux mis, pendant les vacances, j'étais à Clmar au chevet d'un mribnd U m'avait ait appeler pur me revir une dernière is, me aire une cnessin et me charger,d'une missin diicile et sacrée «Cet hmme, presseur distingué, remarqué pur plusieurs uvrages curnnés par l'académie, aisé sinn riche, avait, au curs de sn existence, presque au déclin de sa vie, cmmis un vl stupide, incmpréhensible, au détriment d'une amille américaine dnt il était le presseur des enants «Après une sirée éerique, ù les emmes les plus jlies et les leurs les plus rares rivalisaient en raîcheur et en beauté, éblui par les lumières, grisé par les parums auxquels il n'était pas habitué, il s'était écarté à la recherche de slitude «ïl n'a jamais pu s'expliquer cmment il était parvenu au seuil d'une chambre d'un luxe inuï «Parmi les scintillements dé lacns multiclres "rangés sur une cieuse, dans une cupe en prphyre brillait un diamant dnt les eux éclipsaient ceux des autres bijux négligemment laissés 0 Fasciné, il prit le jyau, le supesa, le it miriter «Tut à cup, il entendit des pas dans une pièce visine Pris de rayeur, il enuit le jyau dans sa pche, gagna le culir et se perdit dans la ule des invités sans que sn absence ût même remarquée «Ce n'est qu'après la décuverte du vl, quand l'émi ut a sn parxysme, qu'il eut cnscience de la lie de sn geste, bien qu'il épruvât une jie mrbide à sentir le rid de la pierre au nd de sa pche «Déjà, les pliciers, alertés, cmmençaient leur enquête et uillaient les dmestiques «Sn rang, sn âge, sa qualité d'intime lui épargnèrent cet arnt : la déchéance «l puvait encre jeter la pierre derrière un meuble, sur un auteuil, 'mais le diamant magique exerçait sn puvir «Nble et digne, d'un pas lent et mesuré, il ranchit le réseau de pliciers et regagna sn lgis «Le lendemain, tus les jurnaux relataient le vl demeuré mystérieux ; des primes étaient ertes ; la plice internatinale, télégraphiquement avertie, envyait de tus côtés ses plus ins limiers «Les jurs passèrent, le presseur se plai- LA VSTE PRÉSDENTELLE A LA FORE DE PARS AMOURS D'UN " PRNCE CHARMANT " Q Alphnse X eut vingt ans, sa mère, la reine Marie-Christine, sngea à le marier La ille de l'empereur d'allemagne, une archiduchesse d'autriche, la nièce d'eduard V, lui urent successivement présentées ; mais le jeune ri déclara qu'il vulait être sûr d'aimer sa emme, et il it plusieurs vyages dans diérents pays pur s'éclairer sur ses sentiments C'est ainsi que, malgré tutes ses chancesde régner sur l'espagne, la jeune prétendante Patricia de Cnnaught ut évincée le sir même du bal dnné à Lndres en l'hnneur du «Prince charmant» Au curs de la sirée, deux yeux bleus, sus une chevelure d'r attirèrent Alphnse X : Quelle est cette jeune ille? demanda-t-il La princesse Victria de Battenberg, une autre nièce, d'eduard-v Et la princesse aux cheveux d'r devint reine d'espagne l'année suivante, le 3 mai 90G A la Page UAND HENR PCARD NGRATTUDE (Suite du texte de la page y) presse, et il aut que je vus explique mn aaire Je ne veux pas être dur pur vus, mn brave J'aurai le drit de revendiquer ma place ici, mais cmme vus avez agi de bnne i, que vus avezt'air hnnête et que vus êtes bien installé chez vus maintenant, eh bien! cntinua-t-il avec un accent plein de générsité, eh bien! ui là, tant pis, je vais m'en aller! Nn! dit sudain Simmns, je n'aurai garde de m'interpser entre un hmme et sa emme Nn, nn, à aucun prix C'est line vraie duleur pur mi, mais le devir l'exige C'est mi qui vus céderai la place Nn, prtesta vivement Frd, en lui saisissant le bras, ne aites pas cela, c'est mi qui partirai! : Nn, reprit Simmns, ce serait un trp grand sacriice pur vus, et je ne veux pas abuser de vtre générsité, mnsieur Frd Elle est vtre emme avant d'être la mienne, et il ne m'appartient pas de, vus séparer l'un, de l'autre Je vus présente tutes mes excuses Restez ici et reprenez pssessin de vtre intérieur Mi, je n'ai plus qu'à me retirer, et c'est ce que je vais aire l se dirigea vers la prte ' Arrêtez! s'écria Prd, en lui barrant le passage, ne cmmettez pas une sttise que vus regretteriez amèrement plus tard Sngez à tute la duleur qui vus attend lrsque vus vus retruverez seul dans la rue, sans maisn, sans abri, sans persnne pur s'ccûpèr de vus Et Deux cups de heurtir retentirent en bas sur la prte d'entrée Dans les bas quartiers de Lndres, ces deux cups annncent tujurs une visite pur les lcataires du premier étage Oui est-ce? questinna Frd avec appréhensin Je vais vir, répndit Simmns Et il dégringla précipitamment l'escalier _ Bb Frd l'entendit uvrir la prte Alrs, il alla à la enêtre, et, juste au-dessus de lui, il - vit un chapeau de emme Le chapeau disparut presque aussitôt," et en même temps mie vix glapissante que Frd recnnut tut de Suite, se it entendre Où dnc çurs-tu cmme ça, nu-tête? cria la vix T'inquiète-pas t'inquiète pas l v a quelqu'un en haut qui dsmarde à te vir, répndit Simmns! Et, aussitôt après, Bb Frd vit un hmme qui enilait la rue à grandes enjambées et disparaissait dans la nuit tmbante C'était Thmas Simmns D'un bnd, Frd ut sur le palier Sa emme était encre en bas, sur le seuil, turnée du côté de Simmns l curut dans la chambre du nd, uvrit brusquement la enêtre, sauta sur le tit de la buanderie et, de là, dans la cur, escalada avec précipitatin la clôture et disparut dans l'mbre à sn tur Persnne ne l'avait vu Et vilà purqui l'étrange manière dnt Simmns abandnna s'a emme' sus les prpres yeux même de cette dernière est encre aujurd'hui une cause de prnd étnnement pur tus les visins MORRSON CHEMNS DE FER DE PARS A LYON ET A LA MÉDTERRANÉE TRAN SPECAL DU DMANCHE PARS-F0NTANEBLEAU-TH0JVERY ET MORET une ville des Etats-Unis nmmée Albens, se truve un magniique vieux chêne enturé d'une balustrade mntée sur du granit Une pierre prte Tins, criptin suivante : «En cnsidératin du grand amu Pur aciliter les excursins dans la rêt Fntainebleau, la Cmpagnie des chemins de Paris-Lyn-Méditerranëe met en marche, tus dimanches, du 7 mai au 27 septembre 93, train spécial à prix réduits 2E et 3» classes, Paris à Fntainebleau, Thmery et Mret : LE GENDARME EST SANS PTÉ e R:n/,iiiivraii pisn rudr-nt, est radical Un seul badigenna c suit pur détruire abslument tus ces répugnants insectes et leurs Bénis; sans tacher'ni ab mer 0 r! 5 le l acn Tentes Pharmacies, Drguei i : s et Marchands de culeurs, e'c A aris : Pharmacie Principale Cannne et Pharmacie d renle Bailly 'l»«,n sait chaque sir à examiner la pierre, à en juir seul «l ne puvait la vendre, encre mins la prter Petit à petit, le jyau devint une gêne, puis un remrds tujurs présent l craignait qu'un jur un hasard ne le trahît et il réslut de mettre le diamant à l'abri d'une perquisitin imprbable, mais pssible «Quand il partit pur l'alsace, il n'sa l'emprter, se réservant de le restituer plus tard sit en le reprenant lui-même, sit en dénnçant la cachette «Hélas la maladie l'immbilisa avant qu'il ne pût mettre sn prjet à exécutin, et c'est alrs qu'il me chargea d'eectuer la restitutin» Ce presseur était Raymnd Lardier, l'ancien prpriétaire de cette maisn! s'écria Gustave Darl C'était mn père! dit le jeune hmme, un sanglt dans la vix ARTHUR T"\ANS CONTRE LES PUNASES LE 24 MA 93 Traduit de l'anglais par René Lécuyer: UN ARBRE PROPRÉTARE Kt? Dinble encre plus! Le Diable enlève les crs en six jurs, pur tn,urs! r 95 Pharmacie Wëihmann, à l-pernay, et tutes pharmacies Mais attentin! -Exigez Le Diable» iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ALLER LE PRÉSDENT DE LA REPUBLQUE AU STAND " JOLLVET " Paris dép Fntainebleau Thmery Mret arr PRX Lrs de sn passage à la sectin de l'ameublement, M Dumergue a marqué un emps d'arrêt au stand des meubles rustiques " Jllivet " Ce stand, d'une agréable présentatin, re aux nmbreux visiteurs un ensemble de meubles rustiques de tus mdèles d'une cnceptin artistique du meilleur gût et a eu l'hnneur de cette appréciatin latteuse de M Dumergue : " Vilà vraiment une belle expsitin " DES de er lea un de RETOC-R h h S h 9 h BLLETS Par tus les trains du même jur dans les cnditins prévues pur les vyageurs rdinaires (ALLER ET RETOUR) 2«cl 3«eL Paris-Fntainebleau 6 r 0 r Paris-Thmery et Paris-Mret- 8 r 2 r Le nmbre des places est limité Le train spécial dnne, à la gare de Fntainebleau, la crrespndance avec le service autmbile P-L-M d'excursins en rêt

15 "r LE 24 MA 93 ttiiiitiiittitiiiiiiiciibiitïiriiitniimi!iiiiiitiiiiiiiii»iiiiiiiiiiiiiniiiii iiiiiiiiiiiiiiiiiiii,, MAGRR l jg (ttiiiiiiiiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitijimirniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuiiiiiiiiitiimmiiiii Digestins Diicile» Pesanteurs après 3e? repas Àigrènrs - Renvis - Dyspepsies Gastralgie? - Entérite? C'est une curieuse et riginale histire que celle de M * Curant, et vus prendriez plaisir à la lui entendre racnter Mais quelque attrayante que sit cette histire véridique, c'est surtut ici le résultat qui imprte Et il est merveilleux! miraculeux purrait-n dire Ecrivez cnidentiellement, en citant ce jurnal, à M»' COURANT, 98, bulevard Auguste-Blanqui, a PARS, qui a ait vceu d'envyer gratuitement sa recette pur maigrir Recette d'autant plus intéressante a cnnaître qu'elle est abslument sans danger et peut être suivie à l'insu de l'enturage Qu'il s'agisse des dubles mentns, jues, bajues, cu, nuque, pitrine, hanches, ventre u du crps entier, les résultats étnnants sntj,visibles dès le cinquième jur Grâce à M «Curant, sans régime, ni exercices, ni appareil, ni drgue a avaler, il est pssible de rajeunir sn visage et sn allure Des centaines d'attestatins le pruvent Ecrivez-lui BOUS ce CHARBON SX BEAUX DRAPS tile d'armcnlicrei échelle 220 X 325 : SX TAES D'ORELLER, tissu renrce, jui échelle 70 X 70: UNE PÈCE DE DX MÈTRES, belle prrcale 0 m 80 UN MAGNFQUE SERVCE DE TABLE 6 cuverts, nappe 60 X 60: DOUZE BEAUX TORCHONS DE CUSNE, qualité rte 60 x 85 : SX SERVETTES DE TOLETTE en DE BELLOC POUDRE PASTLLES l^îu épnge, grande taille: *>AL «ûspot GÉNÉRAL SX SERVETTES ND D'ABELLE belle qualité : SX MANS DE TOLETTE épnge: UNE PÈCE DE DX MÈTRES,shirting: SX ESSUE-VERRES, Arrnentiires qualité supérieure, 75 X 80 : DOUZE GRANDS MOUCHORS ur hmmes blancs u culeur, au chix ; DOUZE MOUCHORS, urlés iur FRÈRE ltimjtcsbpa» Wan DMANCHE-LLUSTRE En *ante i Dana tute! er Pharatatxaa RÉTRBUE LES PHOTOGRAPHES pur dame» : UNE SUPERBE COUVERTURE, pure laine, pur grand lit 200 X 235 : UN MERVELLEUX COUVRE-LT guipure, beau mti QU LU SONT ENVOYÉES PAR SES LECTEURS PRME n est ert gracieusement un superbe sac à main en bx-cal dublé peau En vente dans les bnnes maisn? de plmberie JBÔN ^GRATUT D CATALOGUE GRATUT sur DES N DE VOSGES PAR MOS L'ABELLE B«- PENDANT *»- 2 8 MOS EMAL Demander le détail du trusseau qui, par sa qualité, ne peut être cmparé à aucun autre Ns clients peuvent cmpléter pu renuveler tus articles TRÈS BELLE PRME L'ABELLE, ter, rue du NE COUPEZ JAMAS Bac, SURESNES (Seine) MARQUE BUHLER le prduit-irv3i/-pen-/a-ble pur: baignires, lavabs, éviers,ek Une Peau l'aluminium Nuvelle 5 -; PWOS En 3 Jurs CHAUSSURES merveilleux pur en/: qu'il aut aire Ne cupez pas un cr C'est dangereux ; de l'inectin peut en résulter, déclare le Dcteur Catrin, et il ajute : " Pur vus débarrasser rapidement de vs pires crs, en entier, avec leur racine, et sans duleur, ajutez simplement des Saltrates lîdell à de l'eau jusqu'à ce que l'xygène libéré lui dnne la culeur du lait Lrsque vus trempez vs pieds dans ce bain laiteux, vus btenez un suragement immédiat aux élancements, aux brûlures et aux mrsures de vs crs, et aux surances de vs pieds atigués et enlés L'xygène pénétrant amllit les callsités et les ci s jrd ndément, jusqu'au pint même qui appuie sur les ners sensibles Vus puvez les extirper en entier et avec leur racine, sans duleur ls nt disparu pur tujurs Les Pharmaciens vendent partut les Saltrates Rdell sus garantie de rembursement, et à un prix insigniiant NOTE MPORTANTE Tus ceux «ri surirent des pieds' divent lire le nuvel uvrage du Dcteur Catrin l vus indique le myen de vus débarrasser, à tut jamais, des crs et de la surance que prvquent les pieds atigués et meurtris Prix : 0 rs En vertu d'un arrangement spécial, un exemplaire sera envyé ^gratuitement à tut lecteur de ce jurnal, pendant dix jurs qui suivrnt la date à laquelle paraîtra cet article Adresse : Pharmacie Nrmale (Service n* 6 J), rue Dru' 9 Paris Ne pas envyer d'argent AUX FUMEURS Vus puvez vaincre l'mbitude rie tumer en tris urs, amélirer vtre santé et prlnger vtre vie ^lus de trubles d'-estmac, plus rie mauvaise haleine, plus de aiblesse de cœur Recuvrez vtre vigueur] calmez vs ners, éclaircissez vtre vue et dévelppez vtre rce mentale Que vus ruiniez n cigarette, le cigare, la pipe u que vus prisiez, demandez mn livre si intéressant pur tus les umeurs, il vaut sn pesant d'r Envi gratis EJWOODS,Ltd,67,Stran<i(90TDA)LONDRES,WC2 NETTOYANT/ BUHLER ANEuiLLY-y/vEiNE de LMOGES, GARANTES TOUT " CHOX RCHELEU tut BOX 2 tns : marrn et brun, avec semelles CUR 29» Avec semelles CREPE u WOQD-MLNE 35» Chaussures pur DAVESXrme SPORT, taln /2 06» bttier cuir En beau BOX marrn Avec semelles CRÊPE ' 2» CHARLES X, bride, taln cubain En beau VEAU LSSE nisette u nègre 25» C remb de 5 r Les autres vers, chaque mis suiv En drmant pinture, ADRESSEZ LES COMMANDES à la Ma;spn R CHARRER Chaussures, 5 rue des Teinturer'*"* LES SABLES-D'OLOKHE (Vendée) Le médecin dit ce i R MOS PENDANT 5 MOS AUCUN VERSEMENT D'AVANCE SAC A MAN E as demandj Magasins uverts le Samedi tute la jurnée TROUSSEAU FR FRANCS ya i BAGNORE TOLES 00 Ce trusseau peut également s'acheter au cmptant cntre rembursement de 350 rancs Tutes les livraisns pur la France snt aites ranc, de prt et d'emballage Tut envi ne cnvenant pas est repris dans les 4 jurs qui suivent la livraisn Versement de la première mensualité un mis après la livraisn Avant d chisir vtre mmllm d hmtnm, veuilles vua dnner la peina d cnsulter ntre CATALOGUE LLUSTRE d 52 pages Envi gratuit, ( La mdèle ci-enre n est extrait) BELLES POUR 42, me Basse, LLLE (Nrd) i^lti/dirm MDJR TOULON MARCHE ~ Grandes acilités de paiement NORD TROUSSEAUX DÈS QU'ELLES ONT ÉTÉ PUBLÉES m DMANCHE-LLUSTRÉ Ktnicac/ Sans être dulureuse, sans présenter de symptômes brutaux, alarmants, l'anémie est un état d'autant plus dangereux qu'elle est surnise, désarme l'rganisme et le laisse expsé sans déense aux pires aectins : tuberculse, asthénie, neurasthénie l aut réagir cntre l'anémie en rednnant du "tn" à l'rganisme débibté Mieux qu'un simple tnique, les PLULES SUPERTONQUÈS des CHARTREUX de DURBON snt eicaces pur dnner au crps le "cup de uet" qui lui era surmnter sa déaillance l suit de leur préparer le terrain en éliminant d'abrd les pisns rganiques par une bnne cure de TSANE DES CHARTREUX DE DURBON Tisane : le lacn 480 Ï Pilules : l'étui 850, impôt cmpris Tutes Pharmacies - Renseignements et attestatins Labratires J BERTHER à GRENOBLE TRAVAL FACLE ET DE BON RAPPORT pur tute année, assuré par cntrat, avec la TRCOTEUSE UNVERSELLE Mdèle 93 Écrire à : Matériel de Trictage, 22,rue Fiscbart, STRASBOURG (Bas-Rhin), Les Pres Dilatés et les Pints Nirs Disparus pur Tujurs Les âcheux pints nirs, les butns, l'acné, les grssières écailles de la peau, les cuteurs jaunes et ncées débutent par des pres dilatés pres qui se remplissent de graisseuses impuretés que ne peuvent enlever: les ablutins Tut pre dilaté est dû à l'irritatin des pres de la peau La Crème Tkaln culeur Blanche, (nngrasse)pénètre dans les pres instantanément, calme irritatin des glandes de la peau, dissut et entraîne les suillures prndes des pres, ainsi que les pints nirs, resserre les pres dilatés jusqu'à leur -vlume nrmal, blanchit et aducit une peau smbre et rèche Grâce à sn actin tnique, astringente et nurrissante, l'épidémie le plus desséché est tniié et raraîchi L'eet huileux et le brillant du nez snt cmplètement supprimés La Crème Tkaln, culeur blanche, (nngrasse) cntient maintenant une merveilleuse cire nuvelle, duce et crémeuse, extraite des leurs, cmbinée avec de la crème raîche et de l'huile d'live prédigérées Elle dnne en 3 jurs, à la peau, une nuvelle beauté, indescriptible, blanche et velutée telle qu'n ne purrait l'btenir d'aucune autre manière Emplyez la Crème Tkaln Culeur "Manche tus les matins e Gérant : Paru ÊMERY, H LE PAGE imprimeur, :8, rue d'engrhleu En «ae Tutes les emmes viennent au TAKY, pur supprimer leurs duvets superlus Elles s'étnnent qu'n puisse encre se servir du rasir incmmde amenant des butns et aisant repusser le duvet plus vite et plus dur que jamais Le TAKY, avec la mde actuelle, est aussi nécessaire à la emme que sa crème et sa pudre,_,, _,, Faites dnc sans tarder, un essai d EAU TAKY ; s emplyant telle qu'elle se présente, sus rme d'un liquide limpide, elle dissut en tris minutes le duvet jusqu'à la racine, laissant la peau blanche et duce sans un pint nir Vus puoez également emplyer la célèbre CREME TAKY, universellement cnnue, s'emplyant telle qu'elle srt du tube, u la POUDRE TAKY, qui rment avec l'eau TAKY, un ensemble de prduits épitatires abslument incmparables Vus truverez l'eau, la CRÈME et la POUDRE TAKY dans tus les bns magasins Cncessinnaire exclusi pur la France : <iean DE PARYS, 32 bis, Bulevard Haussmann, Paris

16 wiiiiiii DMANCHE-LLUSTRE "«itm«i»i iijiuihiiuiiiiiiiiiiiiiiiiiiuïîïii iiiitwiiiiiiirtriiimiiiiii 6 aliment uuiiiiiiiiiiiviiiiiniiiiiiiiii m N 0 réunit les tris qualités qui jjj PRÉCSON, COMPLET 4 divent être exigées ÉLÉGANCE, d'un Chrnmètre : SOLDTÉ Sn muvement, de abricatin rançaise, est à remntir, de hauteur nrmale, c'est-à-dire que tus les mbiles nt la place suisante pur se muvir saris se gêner (ce qui n'arrive pas tujurs dans les mntres extra-plates), avec échappement ànti magnétique à ancré 5 rubis, levées visibles, spiral Bréguet, cadran émail blanc, chires de à 24 sur deux turs, aiguilles pires, petit cadran de secndes creusé Sn bîtier savnnette est en plaqué r GARANT 0 ANS, estampillé à l'intérieur par la première manuacture de bîtes de mntres du mnde abriquant ce genre dé rme nuvelle : lunette à guge, nds rayns de-glire Nus le livrns Luis XV u pandes artistiques, le cuaccmpagné vercle qui sé "rabat sur le verre prtège d'une magniicelui-ci ; en un mt, ntre Chrnmètre de que chaîne en précisin est la reprductin exacte d'une plaqué r inalmntre savnnette en r d'au mins térable garanti 800 rancs Le prix de ntre chrnmètre de précisin n 0 est de 350 rancs, payables : grammes (28 centimes) Bléca «te «imiiiii Ntre CHRONOMÈTRE de PRÉCSON cncentré ALMENT LE 24 MA 93 laiihilmiiiiiiiiiiiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihiiiiii suisent pur préparer un déjeuner délicieux qui cnstitue un repas cmplet rancs par mis Recnstituant vitaminé d'une digestibilité incmparable, le Bléca est aussi un sit avec un crédit de aliment écnmique 4 mis dite-gentleman, grandeur 36 centimètres dnt le dessin est ci-cntre N Mdèle supérieur, 9 lignes, bîte savnnette très rbuste et très rte, rme Ryale, réglage de précisin, muvement dré, spiral Bréguet, 5 rubis' scientiiques, etc Prix y cmpris la chaîne-prime : 392 rancs, payables : rancs par mis, sit avec un crédit de PUBL ELVNOeB 4 mis (an cmptant 0% d'escmpte) Envi ranc sur demande de ntre catalgue cntenant : Hrlgerie, Bijuterie, nstruments de musique, JUMELLES, APPARELS PHOTOGRAPHQUES, Orèvrerie, mperméables, Cmplets et Pardessus, Carilln Westminster, Prte-plume réservir, Vitures d'enants, etc Particulièitemeni recmmandé L'AUTOMATQUE " STREMBEL»8 Pur pellicules 6x9 sire* Exiez le sachet rse rayé bleu Une simplicité de manipulatin pussée à l'extrême limite, un ensemble de dispsitis nuveaux caractérisent L'AUTOMATQUE *' STREMBEL"; ils suppriment pur l'amateur tns risques d'erreurs u de ausse maneuvre et réalisent un autmatisme parait sa CHARGEMENT AUTOMATQUE La mise en place de la bbine pératin si astidieuse d'habitude se ait, avec l'autmatique " Strembel ", en quelques secndes et sans aucun tâtnnement suit de relever le levier et de le ramener ensuite à sa psitin primitive, après avir dépsé la bbine au nd du lgement Les deux axes sur lesquels pivte la bbine s'intrduisent autmatiquement dans les trus crrespndants chimique ~_ ~~~ Fndée en 873 "^-" "" SOCÉTÉ GÉNÉRALE DE NÉGOCATONS 2, rue Auber, PARS (9-) DDÊTC 80US tutes les r \E O rmes pssibles i Cmmerçants, ndustriels, Agriculteurs et Prpriétaire! 40m illins M CEC Crème Mercier Mdmamelib crêmed» crèmes d, beauté h vtnt* pjrtcut prix : ptj:s'50«l'ub*j:u0»tj0 LABORATORt m Util Ha BP! ROMHRNCt NTERESSE Tus les Jeunes Gens et Jeunes Filles, tus les Pères et Mères de Famille L'ÉCOLE UNVERSELLE, la plus imprtante du mnde, vus adressera gratuitement, par Pur être renseigné, décupez le BULLETN C-DESSOUS, marquez d'une crix chacune des brchures qui vus intéressent, écrivez au bas vtre nm et vtre adresse, et expédiez ce bulletin, sus pli ermé, à MM les Directeurs de l'ëcole UNVERSELLE, 59, Bd Exelmans, Paris (6eJÏ Brch 205 Brch 207 Brch 28 Brch 224 Breh 220 Brch 230 Brch 237 Brch 248 Brch 25 Brch 257 Brch 203 Brch 209 Brch 278 Brch 28 Brch 287 Brch 293 Brch 299 ; Certiicat cl'études< Brevets, C A P, Pressrats, nspectin primaire Classes secndaires cmplètes ; Baccalauréats, LLenccs (Lettres,Sciences, Drit) Grandes Écles spéciales (Agriculture, ndustrietiwaux publics, Mines, Cmmerce, Armée et Marine, Enseignement, Beaux-Arts, Clnies) Tutes les carrières administratives (France et Clnies^ Emplis réservés aux sus-lliciers de carrière, aux mutiles Ql rérmés Carrières d'ngénieur, Sus-ngénieur, Cnducteur, Dessinateur, Cntremaître dans les diverses spécialités : Electricité, Raditélégraphie, Mécanique, Autmbile, Aviatin, Métallurgie, Mines, Frge, Travaux publics, Bétpn armé, Chauage central, Architecture, Tpgraphie, Frid, Chimie Carrières de l'agriculture, de l'agriculture clniale et du génie rural Carrières du Cmmerce (Administrateur, Secrétaire, Crrespndancier, Stén-dactyl, Cntentieux, Représentant, Publicité, ngénieur cmmercial, Expert-Cmptable, Cmptable, Teneur de livres) Carrières de la Banque et de la Burse, des Assurances et de l'ndustrie hôtelière Langues étrangères (Anglais, Espagnl, talien, Allemand, Prtugais, Arabe, Espérant) Turisme Classes primaires cmplètes Orthgraphe, Rédactin, Rédactin de lettres, Versiicatin, Calcul, Dessin, Écriture, Calligraphie Carrières de la Marine marchande Slège, Pian, Viln, Clarinette, Mandline, Banj, Flûte, Accrdén, Saxphne, Transpsitin, Harmnie, Cntrepint, Fugue, Cm- psitin, Orchestratin, Pressrats (Dessin d'illustratin, Caricature, Cmpsitin décrative, Dessin de igurines de mde, Aquarelle, Peinture, Pastel,Fusain,Décratin publicitaire, Gravure, Travaux d'agrément, Anatmie artistique, Histire de l'art, Préparatin aux Métiers d'art et aux Pressrats) Métiers de la Cuture, de la Cupe et de la Mde (Petite main, Secnde main, Première main, Cuturière, Vendeuse^ Vendeuse-retucheuse, Représentante, Mdéliste, Mdiste, Lingère, Cupeur Cupeuse, Pressrats) Jurnalisme (Rédactin, Fabricatin, Administrât in) ; Secrétariats Ci né m a : Scénari, décrsdessin de cstume,phtgcaphie,technique générale Arts du Dessin Carrières clniales N à par Départ Si vus suhaitez des renseignements u des cnseils spéciaux à vtre cas, ils vus sernt urnis rès cmplets, a titre gracieux et sans engagement de vtre part l vus suira de nus les demander sur une euille quelcnque que vus jindrez au bulletin ci-dessus MSE EN BATTERE AUTOMATQUE Une simple pressin suit pur uvrir l'appareil et amener l'bjecti à sa place nrmale Un système d leviers, qui ne cmprte aucun engrenage susceptible de prendre du jeu, agit cmme une véritable tenaille sur le prte-bjecti et le blque autmatiquement, en parait parallélisme avec l'arrière de l'appareil l t lit il l MSE AU PONT AUTOMATQUE L/Anastigmat " Strembel" pssède une telle prndeur dé champ que l'n peut se cntenter de tris réglages en se basant simplement sui la nature du sujet : inini, pur les panramas u les paysages ; 5 mètres, pur les sujets rapprchés (petits grupes, scènes de genre) ; 2 métrs, pur les prtraits en buste Tute erreur dans calcul des distances se truve ainsi éliminé ii ÉH ÉLÉGANT APPAREL de cnceptin et de abricatin entièrement rançaises Cntruit en grande série PRX 275 FRANCS AU OU COMPTAT 300r payables 25* par MOS Sit avec un crédit de DOUZE MOS DlMKNSONS70 X 77 X 34% SAC PODS 550 graui envirn Désignatin : Le crps de l'appareil est en métal dur extérieur signeusement gainé grs grain intérieur verni nir Angles jncs vernis nir prtégeant la gainerie tut en dnnant à l'appareil de la rigidité et un aspect très élégant Ds à charnière, ermeture simple, slide et pratique Deux écrus au pas du cngrès Béquille permettant d'pérer sur table SuTlet peau accrché aux deux extrémités, viseur clair, redresseur réversible Objecti Anastlgmat " Strembel H F 6,3 du type dialytiqué à quatre lentilles, crrigé de tutes aberratins sphériques, chrmatiques et astigmatiques mages d'une "inesse extrême, netteté s'étendant jusqu'aux angles de la plaqué; Très grande prndeur de champ rendant pratiquement impssible tute erreur de mise au pint Obturateur aisant la pse en un et deux temps, l'instantané au /25% /50% /00* de secnde, nctinnant au dilg u au déclencheur Diaphragmes à iris, repères gravés à ta partie supérieure de l'bturateur et demeurant visibles même pendant la visée Chaque appareil est livré en b'te cartn avec un déclencheur métallique et une instructin détaillée BULLETN DE COMMANDE Veuillez m adresser vire spécial en cuir havane cmprtant une Brie intérieure permettant le placement d'une bîte de pellicules de réserve Prix à crédit Prix au cmptant 45 rancs 60 rancs du prix ttal de Pellicules de la célèbre marque rançaise LUMÈRE la bbine de 6 psés G X 9 : S r 2 5 Pur cmmander, écrire u remplir le bulletin ci-cntre A A expédier gratuitement à M Rue ' vr!',!v,- s LA MASON Pierre STREMBEL Fndée en 906 LES SABLES-D'OLONï E (Vendée) Chèques Pstaux : NANTES 5324 payables 25, 28, 30 u 50 rancs par mis (au gré de Vaheteur) Le premier versement à ta réceptin, et, ensuite, je verserai m>n-mème à la pste, chaque mis, au Crédit du Cmpte de Chèques pstaux Nantes n 5324, le mntant d'une mensualité, u au cmptant au prix de (Rayer les mentins inutiles) Nm et prénms Pressin u qualité Adresse de l'empli Dmicile Le : - ' 93 ~ Signature ;

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or.

Inspiré du document «Du plaisir avec les livres, les images et les mots!» Aline Mercier, chargée de projet, La Vallée des loupiots, Val-d Or. Inspiré du dcument «Du plaisir avec les livres, les images et les mts!» Aline Mercier, chargée de prjet, La Vallée des lupits, Val-d Or. 0 24 mis Dès la naissance, vus savez éveiller vtre bébé en lui faisant

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Choisir un coach-mentor

Choisir un coach-mentor Ce texte est une traductin d un dcument prduit par Assciatin f Cach Training Organizatins (ACTO)( www.actnline.cm), et endssé par Internatinal Cach Federatin (ICF). Dans ce texte le masculin inclut le

Plus en détail

Les EMA (Empreintes de Machines à Affranchir)

Les EMA (Empreintes de Machines à Affranchir) Les EMA (Empreintes de Machines à Affranchir) Présentatin : Pierre BOUVARD Président Assciatin Philatélique de Bulgne Billancurt Le 15 avril 2007 1- Intrductin Les philatélistes épris de beaux timbres

Plus en détail

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL

QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL QUATRE ACTIVITES INTERNET POUR MIEUX COMPRENDRE LE PARLEMENT FEDERAL PUBLIC CIBLE 3 E -4 E -5 E -6 E -7 E SECONDAIRE INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Durée Matériel Objectifs 3è-4è-5è-6è-7è secndaire

Plus en détail

A. DUCASSE AU BRÉSIL : «UN CHEF CUISINIER A BESOIN DE PARTAGER SON EXPÉRIENCE»

A. DUCASSE AU BRÉSIL : «UN CHEF CUISINIER A BESOIN DE PARTAGER SON EXPÉRIENCE» A. DUCASSE AU BRÉSIL : «UN CHEF CUISINIER A BESOIN DE PARTAGER SON EXPÉRIENCE» Date : 27 juin 2015 Média : http://www.purcel-chefs-blg.cm/ RIO Le chef Alain Ducasse prte une cnstellatin de restaurant dans

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

Compte-rendu réunion du CCRPA

Compte-rendu réunion du CCRPA Cmpte-rendu réunin du CCRPA Thème : «Cmment amélirer l accès à la santé?», Nantes, le 13 Décembre 2013 Méthde de travail : la jurnée a été rganisée en 4 temps, autur de la présentatin de différentes prpsitins

Plus en détail

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi

Temps d Accueil Périscolaire Mode d emploi Qui est cncerné? Temps d Accueil Périsclaire Mde d empli Les Temps d Accueil Périsclaire (TAP) snt accessibles à tus les enfants sclarisés sur la ville de Saint Cyprien, une fis leur inscriptin validée.

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

La tribu des Préhistos

La tribu des Préhistos Prénm : Date : Classe : CE2 La tribu des Préhists Françise Demars Décuverte du livre http://lutinbazar.eklablg.cm/ Répnds aux questins suivantes en faisant des phrases. Tu peux t aider du texte. 1. Quel

Plus en détail

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE»

UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» UN ALBUM PHOTO «RÉALISER UN ALBUM PHOTO DE LA CLASSE» INFORMATIONS SUR L ACTIVITE Grupe-cible Pur tus Durée Matériel 90 min Les dcuments apprtés par les élèves Un appareil pht Un grand album pht u panneau

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

TOURNOI DES HOMMES FORTS

TOURNOI DES HOMMES FORTS Ce#e année, le légendaire Gank mul3 champin, faut- il le rappeler, prend le Turni des Hmmes Frts en main. Muscles et sueur sernt au rendez- vus. Les épreuves aurnt lieu du mardi au vendredi, avec l épreuve

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud

Les étapes du deuil. L accompagnement des personnes en deuil Conférence de Mme Rosette Poletti 14 janvier 2012 Sion Aula François-Xavier Bagnoud Les étapes du deuil Les étapes du deuil L accmpagnement des persnnes en deuil Cnférence de Mme Rsette Pletti 14 janvier 2012 Sin Aula Françis-Xavier Bagnud On s intéresse beaucup actuellement au deuil,

Plus en détail

L Isère, Dossier de présentation. l épave qui transporta la Statue de la Liberté. Une histoire, un symbole, un patrimoine commun à valoriser.

L Isère, Dossier de présentation. l épave qui transporta la Statue de la Liberté. Une histoire, un symbole, un patrimoine commun à valoriser. L Isère, l épave qui transprta la Statue de la Liberté Une histire, un symble, un patrimine cmmun à valriser. Dssier de présentatin En partenariat avec : Crédit pht : Crina Jnker ENTRE 2 EAUX Adresse :

Plus en détail

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive

Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS. Epis0de 39. Le Drive Jean-Luc Aud0uze LES P0USS0EUFS Epis0de 39 Le Drive Une créati0n de Jean-Luc Aud0uze. T0us dr0its réservés. N0vembre 2013. Christ0euf n'aimait pas perdre s0n temps. V0ilà p0urqu0i il c0nsidérait l'inventi0n

Plus en détail

Conseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. sont présents, sauf MM. Vahderpoorten, Ministre

Conseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. sont présents, sauf MM. Vahderpoorten, Ministre Cnseil de Cabinet du 10 mai 1940 à 13 heures. N 3. Tus les Ministres snt présents, sauf MM. Vahderprten, Ministre de l'intérieur et Sudan, Ministre de l'instructin publique. LETTRE AU COMTE de BROQUEVILIE.

Plus en détail

Centre e-learning HES-SO

Centre e-learning HES-SO Installer le lgiciel Ht Ptates - Décmpresser le fichier winhtpt60.zip - Lancer le Setup - Suivre la prcédure prpsée par l assistant Chisir le type d exercice Ht Ptates Ce lgiciel prpse cinq types de questinnaires

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

ÉCOLE PRIMAIRE ÎLE-DES-SŒURS

ÉCOLE PRIMAIRE ÎLE-DES-SŒURS ÉCOLE PRIMAIRE ÎLE-DES-SŒURS CONCERT DE NOËL 19 DÉCEMBRE 2013 PRÉSCOLAIRE Chansn pur dire merci! INTRO C est un «M» un «E» un «R» C est un «C» avec un «I» Rassemblez tutes ces lettres Vus y truverez merci!

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn

Chapitre 6 Les groupes au cœur de LinkedIn Chapitre 6 Les grupes au cœur de LinkedIn Purqui les grupes snt-ils assimilés au cœur de LinkedIn? Parce que ce snt les grupes qui génèrent le plus d interactins. C est au sein des grupes que vus puvez

Plus en détail

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents

Devoirs scolaires et autonomie: le rôle des parents Devirs sclaires et autnmie: le rôle des parents Atelier-débat rganisé par les parents d élèves du cllège Paul Langevin Animée par Nathalie Gurslas Bgren Les devirs & les parents Les devirs snt un myen

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

Projet "les 5 sens en balade"

Projet les 5 sens en balade Prjet "les 5 sens en balade" CAHIER DES CHARGES pur la cnceptin-réalisatin-impressin d'un flyer et d'une affiche 1. Présentatin du prjet 1.1 Cntexte La manifestatin «Les 5 sens en balade» se dérulera à

Plus en détail

L avenir de notre métier est entre vos mains!

L avenir de notre métier est entre vos mains! Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände L avenir de ntre métier est entre vs mains! Chers cllègues de l univers du carrelage, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

SEMAINE 3 : La formule secrète

SEMAINE 3 : La formule secrète CM1 CM2 IV- SEQUENCES DE LA QUATRIEME PERIODE MARS-AVRIL Objectifs - Cnnaître les changements prduits par le passage du présent au passé simple essentiellement à la 3 e persnne. -Cmprendre que les temps

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure Rapprt spécial relatif au cntrôle du secrétariat de la médiateure Table des matières I. LES CONSTATATIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA COUR DES COMPTES...5 1. PRÉSENTATION DU CONTRÔLE DE LA COUR...5 1.1.

Plus en détail

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie

Leçon N 5 Picasa 2 ème Partie Leçn N 5 Picasa 2 ème Partie Après avir vu u revu la présentatin de PICASA 3, vus allez dans cette leçn vir cmment gérer vs phts avec ce lgiciel. 1 Récupérer vs phts de vtre appareil de pht numérique.

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée.

De Saint Just. Organisé par le centre social de St Just, et L association des commerçants de St Just-St Irénée. De Saint Just Organisé par le centre scial de St Just, et L assciatin des cmmerçants de St Just-St Irénée. Samedi 12 septembre 2015 Ouverture au public De 9h à 18h Adresse : Place Varilln, Rue de Trin

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Le web social

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Le web social ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Le web scial Le dssier cmprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le dcument supprt Auteurs-cncepteurs : Isabelle Barrière, Martine Crsain Fiche apprenant

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Année sclaire 2014-2015 PRENOM ET NOM DE L ELEVE :... PHOTO Avant de nus returner le dssier d inscriptin de vtre enfant, assurez- vus que l ensemble des pièces demandées ci- dessus

Plus en détail

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion

Entretien de bilan en 10 e année. Dossier pour les parents. Evaluation faite par Nom, prénom de l élève Classe Ecole. Erziehungsdirektion Erziehungsdirektin Directin de l instructin des publique Kantns du cantn Bern de Berne Amt für Kindergarten, Vlksschule Office de l enseignement und Beratung présclaire et bligatire, du cnseil et de l

Plus en détail

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES

AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES 1 AVIS N 148 DU 9 OCTOBRE 2015 DU BUREAU DU CONSEIL DE L'EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES TRAVAILLEUSES VICTIMES DE FAUSSES COUCHES 1. JUSTIFICATION Tant

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

LA PRESSE ET INTERNET

LA PRESSE ET INTERNET LHG Lettres-Histire-Gégraphie LA PRESSE ET INTERNET Classe : Terminale BEP Sites cnsultés : Yah!, Le Mnde, L'Humanité, Libératin, Dernières Nuvelles d'alsace, La Dépêche du Midi, L'Est républicain, Ouest-France,

Plus en détail

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo

Compte rendu Commission Communication du 7 juillet 2010 Brasserie Flo Cmpte rendu Cmmissin Cmmunicatin du 7 juillet 2010 Brasserie Fl Persnnes présentes - Gérard Simnin - Yves Bncur - Hubert Gign - Patrick Beaujard - Frédéric Berruet - Linel Valdan - Christine Herzg - Ingrid

Plus en détail

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines Catégorie travail de flair niveau A

Commission Polydog Règlement de compétition SportPlaisir Catalogue des disciplines Catégorie travail de flair niveau A Cmmissin Plydg Règlement de cmpétitin SprtPlaisir Catalgue des disciplines Catégrie travail de flair niveau A 1 APPORTER UN OBJET PERSONNEL Descriptin des installatins Un carré de sciure, u semblable,

Plus en détail

CGV Wood n Sea Lodge

CGV Wood n Sea Lodge CGV Wd n Sea Ldge Tute réservatin au Wd n sea Ldge implique la cnnaissance et l acceptatin des Cnditins Générales de Vente ci-dessus : Cnditins de Réservatin La réservatin se fait par mail u par téléphne.

Plus en détail

nombres "outils" / nombres "objets"

nombres outils / nombres objets 1 1 - À qui servent les nmbres? Le cncept de nmbre se cnstruit à partir de l'usage que l'n en fait. Les nmbres sernt d'abrd vécus cmme "utils", utiles pur résudre des prblèmes, mémriser une quantité, cmparer

Plus en détail

Resumée du quatrième congrès à Paris

Resumée du quatrième congrès à Paris Resumée du quatrième cngrès à Paris I / INTRODUCTION Après Amsterdam (50 participants), Bruxelles (100 participants) et Maastricht (120 participants), la FIAPAC a rganisé sn 4ème cngrès à l hôpital Eurpéen

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Carte de stationnement pour personnes handicapées

Carte de stationnement pour personnes handicapées Carte de statinnement pur persnnes handicapées 1. Qu est-ce que c est? C est une carte qui vus dnne certains avantages pur statinner : - le véhicule que vus cnduisez ; - le véhicule dnt vus êtes passager.

Plus en détail

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE

TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE TSTT - ACC FICHE 28 : L ENTRETIEN D ACHAT-VENTE L entretien d achat-vente ne s imprvise pas. Il se dérule suivant 5 étapes. Chaque étape est très imprtante car sa réussite cnditinne la cnclusin de la vente,

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi

AMFB - Présentation de BIBLIO et mode d emploi - 14 - AMFB - Présentatin de BIBLIO et mde d empli Daniel Ghyselinck & Marcel Lecmte Daniel Ghyselinck, ntre infrmaticien de génie, a cnçu un lgiciel simple et sbre d apparence, mais qui cnstitue à ns

Plus en détail

Protection Complémentaire Santé

Protection Complémentaire Santé Nus smmes là pur vus aider Prtectin Cmplémentaire Santé Cuverture Maladie Universelle et Déductin sur les ctisatins u primes de prtectin cmplémentaire santé Vus truverez dans ce dssier tut ce dnt vus avez

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

Entretiens de Terminales

Entretiens de Terminales Enseignement Cathlique, sus cntrat d'assciatin avec l'etat, sus tutelle du Dicèse de Cambrai, LYCEE SAINT JEAN 246, Rue Saint Jean - BP 70639 59506 DOUAI Cédex Tél : 03.27.94.46.60 Fax : 03.27.96.89.03

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit : Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication :

LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE. Objectifs de l étude sur la communication : LA COMMUNICATION D UNE EQUIPE POUR ACCOMPAGNER LE PROJET D ORIENTATION DE L ELEVE Objectifs de l étude sur la cmmunicatin : 1/ Mntrer de qui relève une «bnne cmmunicatin» Mntrer qu il y a cmmunicatin que

Plus en détail

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d

./. Concerne : Arrêté d'imposition pour l'an 2013. 1462 Yvonand, le 24 septembre 2013. Au Conseil communal. 1462 Y v o n a n d 1462 Yvnand, le 24 septembre 2013 Municipalité d Yvnand Tél. 024/557 73 00 Fax 024/557 73 01 E-mail : greffe@yvnand.ch Au Cnseil cmmunal 1462 Y v n a n d Préavis municipal N 2012/11 Cncerne : Arrêté d'impsitin

Plus en détail

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique

Migration vers Windows 7 : toujours un sujet de préoccupation pour les professionnels de l informatique Migratin vers Windws 7 : tujurs un sujet de préccupatin pur les prfessinnels de l infrmatique Smmaire.. Généralités. 1 Envirnnements de desktp. 2 Niveau d avancement de l implémentatin 3 Ressurces et planificatin

Plus en détail

Les découvertes CM1. Matériel : Document d appui Fiches exercices Leçon. Objectifs notionnels : o o o o

Les découvertes CM1. Matériel : Document d appui Fiches exercices Leçon. Objectifs notionnels : o o o o CM1 Les décuvertes Histire Myen-âge Temps mdernes Objectifs ntinnels : Caractériser les prgrès de l agriculture Caractériser les prgrès de la navigatin Caractériser les prgrès de l armement Cmprendre en

Plus en détail

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités,

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités, Tuluse, le 14 janvier 2015 La Rectrice de l académie de Tuluse, Chancelière des universités, à Rectrat Directin des Persnnels Enseignants Mesdames et Messieurs les Directeurs académiques des services de

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION

CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION CONSIGNES DE SECURITE GENERALES A ADOPTER EN CAS D ALERTE ORANGE OU ROUGE VAGUES-SUBMERSION CONSIGNES DE SECURITE AVANT UNE CRISE EN CAS D ALERTE ORANGE «Les services de Mété France une émis une carte

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Mode d emploi : PHILAPLUS pour PC équipé de Windows

Mode d emploi : PHILAPLUS pour PC équipé de Windows 2. Vue série Tuches de navigatin Revenir au 1 er timbre Aller au précédent- au suivant au dernier timbre Série Timbre du n x au n x Intitulé de la série Descriptin du timbre Ccher ici les timbres dnt vus

Plus en détail

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES

PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES PLAN DE LEÇON DE LA GRC 11 E ET 12 E ANNÉES LEÇON : LA CYBERINTIMIDATION ET LE HARCÈLEMENT PAR LA VOIE NUMÉRIQUE CONFLIT, CONSÉQUENCES, CIVILITÉ OBJECTIFS DE LA LEÇON Passer en revue les façns dnt les

Plus en détail

INTRODUCTION. Jo Lynn Garing Directeur des relations publiques de Kiwanis International +1-317-217-6171 jgaring@kiwanis.org

INTRODUCTION. Jo Lynn Garing Directeur des relations publiques de Kiwanis International +1-317-217-6171 jgaring@kiwanis.org INTRODUCTION Cette bîte à utils de relatins publiques vus apprtera tut ce dnt vus avez besin pur prmuvir la participatin de vtre club aux célébratins du 100e anniversaire de Kiwanis Internatinal. En dirigeant

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Vivre avec un conjoint alcoolodépendant

Vivre avec un conjoint alcoolodépendant Vivre avec un cnjint alcldépendant Addictin Suisse Lausanne 2011, 3e éditin revue En cllabratin avec le GREA, Fachverband Sucht et Ingrad. La brchure décrit la situatin d'une femme vivant avec un partenaire

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

Fiche pédagogique N 1

Fiche pédagogique N 1 CAPITALISATION DU PROGRAMME PROCOPIL Prgramme cmmun des réseaux : - Slidarité Laïque (France) - Fédératin Rumaine des ONG pur l Enfant (FONPC) - Réseau Natinal bulgare pur l Enfance (RNE) - Alliance mldave

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 Écle Paul-Hubert Rimuski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 PROCÈS-VERBAL de la deuxième réunin régulière du cnseil d établissement de l écle Paul-Hubert, tenue le cinquième jur de nvembre deux

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

Règlement du Concours DECO Edition 2015

Règlement du Concours DECO Edition 2015 Règlement du Cncurs DECO Editin 2015 Président du Cncurs : Mnsieur le Président du Cnseil d Administratin d Atlantique Habitatins et de GHT u sn représentant Nus demandns à chaque participants de bien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nouvelles villes

DOSSIER DE PRESSE. Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nouvelles villes DOSSIER DE PRESSE Le Parlement des Etudiants fait sa rentrée dans 10 nuvelles villes SOMMAIRE Cmmuniqué de presse 3 Le Parlement des Etudiants en chiffres 4 Les sectins lcales 5 Le Parlement des Etudiants,

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

1. Description de poste, commis de bibliothèque. 2. Description de poste, commis-dactylo. 3. Offres d emploi. 5. Lettre d acceptation

1. Description de poste, commis de bibliothèque. 2. Description de poste, commis-dactylo. 3. Offres d emploi. 5. Lettre d acceptation Exemples 1. Descriptin de pste, cmmis de biblithèque 2. Descriptin de pste, cmmis-dactyl 3. Offres d empli 4. Exemple de frmulaire de demande d empli 5. Lettre d acceptatin 6. Cntrat 7. Échelle salariale

Plus en détail

T-Shirt avec empiècements sur les épaules Ce T-shirt est cusu avec : des empiècements sur le devant et le ds des pattes sur les épaules des brdures sur l enclure et les emmanchures des fentes de 7 cm sur

Plus en détail

Approbation des comptes administratifs 2012

Approbation des comptes administratifs 2012 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 MARS 2013 ============== Etaient présents : tus les cnseillers sauf MM. GEFFROY et LEROUX Apprbatin des cmptes administratifs 2012 Le Cnseil Municipal, réuni sus

Plus en détail

TP à partir du simulateur

TP à partir du simulateur TP à partir du simulateur Questin 2.1 Quels snt les types de câblages qui fnctinnent? (les carrés ruges indiquent un prblème de liaisn physique entre deux cartes) Purqui le câblage "Paire trsadée drit"

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire.

La prévention, le repérage et la gestion de la crise suicidaire. La préventin, le repérage et la gestin de la crise suicidaire. Intervenant : Françis Rault (psychlgue) D après un cncept québequis de J. Rchette Résumé par Anne-Catherine Chaumnt La majeure partie des

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

Carnet de Voyage DESTINATION VERSAILLES

Carnet de Voyage DESTINATION VERSAILLES Carnet de Vyage DESTINATION VERSAILLES Ideal Gurmet Meetings & Events vus cnvie dans le berceau des Drits de l Hmme. La Cité Ryale dispse de tus les équipements adaptés pur vs évènements qui s avèrernt

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail