"Transfert de sédiments de la côte aux abysses "

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""Transfert de sédiments de la côte aux abysses ""

Transcription

1 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau (IUEM-Brest) et Gilles Lericolais (Ifremer-Brest)

2 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais

3 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais Objectifs : Comprendre les processus de la dynamique de la surface terrestre (sensu lato). De la source au dépôt (les sédiments), mieux connaître le contenant (les marges). Mieux connaître, évaluer et mettre en valeur les ressources de l'océan et permettre leur exploitation durable.

4 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais Pourquoi? 1. Les systèmes sédimentaires en général représentent non seulement les meilleurs indicateurs de l'enregistrement des facteurs globaux de la planète, mais sont aussi, de par leur formation, les systèmes de piégeage de ressources minérales. 2. Les Marges enregistrent les conditions relatives et ambiantes à ces dépôts. La compréhension de ces systèmes et le décodage des variations globales qu'ils recèlent passent par la compréhension de la structure de ces marges.

5 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais Pour qui? La climatologie : Pour comprendre les variations climatiques actuelles (cf. GIEC), il est nécessaire de connaître et comprendre le climat du passé. Les archives sédimentaires renseignent sur le climat des moyennes latitudes et complètent la connaissance issue de l'étude des carottes de glace (hautes latitudes) et des coraux (zones tropicales). Les Ressources Minérales : C est dans les bassins et sur les marges que s accumulent les réserves d hydrocarbures, dont la recherche nécessite le décryptage des déformations des marges à toute échelle, mais aussi de comprendre la nature et la géométrie des corps sédimentaires, des cônes alluviaux aux systèmes gravitaires profonds (futurs réservoirs).

6 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 4 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais Comment? Réalisation de campagnes mettant en œuvre les outils de bathymétrie, de sismique, de carottage et de forages Les moyens d'analyse des données ; traitement et dépouillement de la géophysique (sismique et bathymétrie, ), stratigraphie séquentielle, mais aussi les utilisations des proxies lus dans les prélèvements (carottes, forage, ), XRF, géochimie sédimentaire.

7 «Transferts du littoral aux abysses» Approche 1 : Transferts terre-mer actuel, forçages aux temps courts, mesures, processus, risques Approche 2 : Enregistrement des transferts terre-mer aux temps longs, forçages externes, internes, quantification Temps courts (actuel qq ka) Temps longs (10 ka - qq Ma) Liens entre les deux axes : Processus identiques Pb transfert échelle et de préservation

8 Transferts terre-mer actuel, forçages aux temps courts, mesures, processus, risques Questions scientifiques : En domaine peu profond : littoral et plate-forme (dunes, bancs ) : Dynamique des processus d érosion, transport et dépôt Impacts des forçages (marées, tempêtes, tsunamis, courant, climat) Part événement extrême/continu Risques associés Transport vers le domaine profond: alimentation des canyons Sources, facteurs déclenchants des courants gravitaires, récurrence Impacts Temps courts (actuel qq ka)

9 Transferts terre-mer actuel, forçages aux temps courts, mesures, processus, risques Suivi et caractérisation des processus actuels de transfert sédimentaire de la terre à l océan profond, pendant les évènements cycloniques à La Réunion via la zone littorale Suivi des transfert de matière dans le lit de la rivière Etude du système turbiditique Acquisition bathymétrique petit-fond Approche Terre-Mer intégrée Connexion TerreMer du système sédimentaire Canyon de Cilaos Cilaos

10 Transferts Terre-Mer actuel, forçages aux temps courts, mesures, processus, risques EROSION LITTORALE TRANSFERT VERS LA PLATEFORME Sous l impact des tempêtes et eustatisme (Baie d Audierne) OPTIMUM ATLANTIQUE Modification des courants tidaux Accumulations sédimentaires interglaciaires modelées par les courants tidaux (impact eustatisme) PETIT AGE GLACIAIRE B A c BP + 6,5 m NGF c BP 0 m NGF Etude de la génèse et évolution des bancs subtidaux : (Mer d Iroise-banc du Four) altérites B Ouverture de chenaux A (Golfe du Morbihan) Analyse morphologique et Typologie Structuration interne et enregistrement de la dernière déglaciation Evolution par mesures récurrentes (OSU, navire façade A. Lucas et sondeur et sismique THR, carottages)

11 Approche 2 : Enregistrement transferts Terre-Mer aux temps longs Questions scientifiques Contraintes externes (climat, eustatisme, tectonique, hydrodynamique, géomorphologie) Rapport entre l érosion, le flux, le dépôt et sa préservation Lien entre architecture sédimentaire et processus de dépôt : intégration temps court temps long Rapport évènements extrêmes/évènements continus dans l enregistrement But ultime : Intégrer l ensemble du système (du bassin versant au abysses) Quantifier chacun des phénomènes et modéliser Chantiers : Trois exemples Golfe du Lion, Mer Noire, Façade Atlantique Temps longs (10 ka - qq Ma) Autres chantiers : Brésil (SANBA), Golfe de Guinée, façade atlantique (paléocéano), Corse, Maroc,

12 The Last Climate Cycle

13 Rhône System

14 Estimated Quaternary Eustatism

15 Rhône System : enregistrement des paléorivages glaciaires

16 Glacio-eustatisme PROMESS Golfe du Lion Bassetti et al., 2008 En remontant dans le temps Rabineau et al., 2006

17 A l échelle du bassin Lower Unit Mobile Unit Promess Upper Unit GOLD (1) (2) (3) Thanks to Nopec, Melrose and Total: (1 and 2) mess Lower Unit (3) N7 late burdigalian?

18 IODP GOLD Project In the Western Mediterranea Sea : Rabineau, Kuroda, Droxler Global Climate & Sea-level Changes, Extreme Events, Margin formation, Deep Biosphere Limites et Origine de la Vie? ESF-EDROME-INSUActionsMarges Magellan Workshop (60 pers.) Oct 2010 : Projet EQUIPEX, Projet Consortium Public-Privé avec compagnies pétrolières et IODP Projet campagne 3D seismic (BGR) Acquisition sismique HR (AMed1) ; AUV, Carottes (VALOGOLD) ; CSEM and MT sur sites forages 23 Ma d histoire du Climat et de la Marge sur 7.7 km JAMAIS foré en Mediterranée

19 La Mer Noire FRANCE Mer Noire Y AL IT SPAIN

20 Assemblage Results

21 Les vallées incisées préservées Lericolais et al. - N 45 - N 44 - N 43 E 28 E 30 E 32

22 Façade Atlantique

23 The Last Climate Cycle Combinaison des sites : caractérisation des temps de réponse-déglaciation-flux sédimentaire

24 "Transfert de sédiments de la côte aux abysses " Axe 3 du LABEX «MER» M. Rabineau & Gilles Lericolais

25

26 Axe 2 : Enregistrement Transferts Terre-Mer aux temps longs GOLFE DU LION : Source to Sink, évolution à l'échelle du bassin Collaborations : Ifremer, Univ. Paris 6, IFP, Univ. Perpignan, Univ. Montpellier ~1 Ma Lobes distaux ~2,6 Ma Stratigraphie pente-bassin Surface d'érosion messinienne restituée Echelle du bassin : Formation de la marge, Subsidence, Messinien, Plio-Quaternaire, Echelle de l'objet (processus) : architecture des lobes distaux, tectonique salifère/sédimentation Intégration Bassin versant/bassin profond Contrôles glacio-eustatiques, paléoenvironnements, datations Carottages et Forages GOLD Quantification des flux Modélisation Campagnes Marge-Med1 (Juillet 2011), RHOLOBES et Valo-GOLD (déposées), Financements : INSU, TERMEX et MISTRALS, Total, Melrose, ANR Rhosos (re-soumise) IODP GOLD

Variabilité dans les remplissages de vallées incisées: les exemples des vallées des Pertuis Charentais

Variabilité dans les remplissages de vallées incisées: les exemples des vallées des Pertuis Charentais Réunion spécialisée SGF-ASF Géosciences Marines Les incisions et dépôts de la marge atlantique française depuis le Néogène : état des lieux Variabilité dans les remplissages de vallées incisées: les exemples

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

L architecture des dépôts sédimentaires sur la marge Ligure : approche tectonique et séquentielle.

L architecture des dépôts sédimentaires sur la marge Ligure : approche tectonique et séquentielle. L architecture des dépôts sédimentaires sur la marge Ligure : approche tectonique et séquentielle. TP de géologie marine Préparation au CAPES Université Pierre & Marie Curie Par Mathieu RODRIGUEZ Pr. Agrégé

Plus en détail

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2 sous parties : Tectonique des plaques et géologie appliquée Nourrir l humanité Une exemple de tâche complexe Rappel : «La tâche complexe est une tâche mobilisant

Plus en détail

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie D. Bonijoly, C. Rigollet, O. Serrano Établissement public de recherche

Plus en détail

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE Géosciences Aux débuts de la prospection en Pennsylvanie en 1860, les méthodes étaient "hautement scientifiques". (À l ombre des derricks, Morris, éditions Dupuis, 1997) Depuis, la consommation de pétrole

Plus en détail

Projet REEFCORES: Récifs et coraux des îles Eparses

Projet REEFCORES: Récifs et coraux des îles Eparses Projet REEFCORES: Récifs et coraux des îles Eparses Sophie Prat 1 Coordination: Stéphan JORRY 1 & Gilbert CAMOIN 2 1 IFREMER, Géosciences Marines 2 CEREGE, Aix-en-Provence REEFCORES: les objectifs A court

Plus en détail

crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Déformations Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Carte bathymétrique

crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Déformations Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Carte bathymétrique Déformations crustales de l îl île de Tahiti Subsidence et érosion Carte bathymétrique Lydie Sichoix Dr. Géophysique interne Labo GEPASUD - UPF Séminaire du 21 nov 2008 17/11/2009 1 Phénom nomènes nes

Plus en détail

Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme

Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme Présentation des études menées par le BRGM, relatives aux TSUNAMIS et réalisées dans le cadre du Plan Séisme Base de données TSUNAMIS Étude préliminaire de l aléa tsunamis en MEDITERRANEE et aux ANTILLES

Plus en détail

Exploitation de bases de données scientifiques en ligne : utilisation des données des forages océaniques profonds (DSDP, ODP, IODP)

Exploitation de bases de données scientifiques en ligne : utilisation des données des forages océaniques profonds (DSDP, ODP, IODP) Exploitation de bases de données scientifiques en ligne : utilisation des données des forages océaniques profonds (DSDP, ODP, IODP) Les premières campagnes de forages océaniques profonds (1968) avaient

Plus en détail

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay PRO 2011-05 Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay www.mrnf.gouv.qc.ca/produits-services/mines.jsp Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Gouvernement du Québec,

Plus en détail

UE «Tectonique et Tectonophysique»

UE «Tectonique et Tectonophysique» Licence S5 2010-2011 Géomorphologie quantitative Jacques Déverchère UBO Brest UE «Tectonique et Tectonophysique» 1. Introduction: Tectonique et géomorphologie A. Définition de la géomorphologie B. Intérêts,

Plus en détail

Colloque bilan LEFE, mai 2009. Processus dynamiques en milieu littoral

Colloque bilan LEFE, mai 2009. Processus dynamiques en milieu littoral Colloque bilan LEFE, mai 2009 Processus dynamiques en milieu littoral Philippe Bonneton EPOC, Univ. Bordeaux I, CNRS Le littoral : pas seulement une zone d interface mais aussi un milieu spécifique Appel

Plus en détail

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 Déclaration de National Association of State Boards Of Geology National Association of State Boards Of Geology (ASBOG) est une organisation à but non lucratif regroupant

Plus en détail

L expertise scientifique au service des territoires littoraux et de l océanographie

L expertise scientifique au service des territoires littoraux et de l océanographie L expertise scientifique au service des territoires littoraux et de l océanographie 2 Aménagement et environnement littoral et marin Le développement des zones côtières connaît une expansion à travers

Plus en détail

L influence des astres sur. le climat terrestre

L influence des astres sur. le climat terrestre L influence des astres sur le climat terrestre Laurent LONDEIX Introduction Le Soleil nous apporte chaleur et lumière. Ses conjonctions avec la Terre donnent le rythme des jours et des nuits, des saisons,

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : Un combustible fossile : le pétrole classe : 2nde durée : 1h20 Capacités Recenser, extraire et organiser

Plus en détail

Estimation des variations du niveau de la mer en Martinique et dans la Carai be insulaire et conse quences a moyen et long terme

Estimation des variations du niveau de la mer en Martinique et dans la Carai be insulaire et conse quences a moyen et long terme Estimation des variations du niveau de la mer en Martinique et dans la Carai be insulaire et conse quences a moyen et long terme Pascal SAFFACHE* et Yoann PELIS** * Professeur des Universités, UA, Géographe-aménageur

Plus en détail

L OHM «Littoral méditerranéen»

L OHM «Littoral méditerranéen» Séminaire de lancement du Labex DRIIHM Paris, 12 avril 2013 L OHM «Littoral méditerranéen» Un outil de la recherche pour éclairer les défis écologiques et les enjeux sociaux de la maîtrise de l urbanisation

Plus en détail

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales

Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Indicateur : arrêtés de catastrophe naturelle dans les communes littorales Contexte Les communes littorales françaises hébergent plus de 7,5 millions d habitants et ont une capacité d accueil touristique

Plus en détail

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Comité de Toulon Provence Toulon, 5 mars 2012 FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Objet : Préambule -o- La dernière réunion de la Convention de Barcelone sur la protection de la Méditerranée, à Paris en février

Plus en détail

Fiche Valorisation des résultats des campagnes océanographiques (à envoyer par courriel à Commission.Flotte@ifremer.fr )

Fiche Valorisation des résultats des campagnes océanographiques (à envoyer par courriel à Commission.Flotte@ifremer.fr ) Fiche Valorisation des résultats des campagnes océanographiques (à envoyer par courriel à Commission.Flotte@ifremer.fr ) Nom de la campagne : TANZAVAL, Levé bathymétrique de la partie aval de la vallée

Plus en détail

UMS Flotte Océanographique Française

UMS Flotte Océanographique Française UMS Flotte Océanographique Française PREMIER APPEL D OFFRES SCIENTIFIQUE RELATIF AUX NAVIRES DE FACADE POUR L ANNEE 2015 1. PRÉAMBULE Le présent appel d offres concerne l année 2015 pour l ensemble de

Plus en détail

Evolution de la carte et du Référentiel Géologique de la France Terre/Mer

Evolution de la carte et du Référentiel Géologique de la France Terre/Mer Evolution de la carte et du Référentiel Géologique de la France Terre/Mer I. Thinon, F. Paquet, P. Guennoc et le service GEOLOGIE Journées Valor IG de l Ifremer du 15 Oct. 2009 Points abordés > L évolution

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS

MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS MASTER (LMD) PARCOURS GÉOLOGIE DES RÉSERVOIRS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : GEOSCIENCES Spécialité : GEOLOGIE DES RESERVOIRS

Plus en détail

Système turbiditique géant au large de l île de La Réunion Océan Indien

Système turbiditique géant au large de l île de La Réunion Océan Indien Emmanuelle SISAVATH 3 ième année de thèse Journées des doctorants de l IFREMER 14-15 OCTOBRE 2009 Système turbiditique géant au large de l île de La Réunion Océan Indien Thèse de J.F. Oelher Laboratoire

Plus en détail

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Rappel problématique générale Outils de modélisation disponibles Projets en cours en Méditerranée B. Thouvenin BE/LBCM Journée

Plus en détail

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle 7ème Journée de restitution des résultats de l Observatoire du Patrimoine Naturel Marais poitevin jeudi

Plus en détail

Bassins sédimentaires Archives de la Terre - Ressources du futur

Bassins sédimentaires Archives de la Terre - Ressources du futur Bassins sédimentaires Archives de la Terre - Ressources du futur Michel Séranne www.gm.univ-montp2.fr/michelseranne 1- formation des bassins sédimentaires 2- déchiffrer l enregistrement sédimentaire: archives

Plus en détail

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude

a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude a. Annexe 1 : Bassin versant du Rhône, localisation du site d'étude Cette étude est effectuée sur l ensemble du linéaire du Rhône, de l aval du lac Léman à la mer Méditerranée (Annexe 1). Afin d assurer

Plus en détail

Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL

Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL Litto3D : un référentiel altimétrique continu terre-mer Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL Sommaire Les modes d acquisition en domaine maritime Laser bathymétrique

Plus en détail

Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion»

Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion» Programme LITEAU Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion» UMR CNRS M2C Université de Caen - Basse Normandie Bernadette Tessier, Clément Poirier, Dominique Mouazé UMR CNRS LIENSs Université

Plus en détail

Les Récifs Coralliens des Iles Eparses : Archives des Variations du Niveau Marin et des Changements Environnementaux et Climatiques. Gilbert F.

Les Récifs Coralliens des Iles Eparses : Archives des Variations du Niveau Marin et des Changements Environnementaux et Climatiques. Gilbert F. Les Récifs Coralliens des Iles Eparses : Archives des Variations du Niveau Marin et des Changements Environnementaux et Climatiques Gilbert F. CAMOIN CNRS, Centre Européen de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

BASSINS SÉDIMENTAIRES. Illustration du cours : Notions de sedimentologie (Architecture des environnements sédimentaires)

BASSINS SÉDIMENTAIRES. Illustration du cours : Notions de sedimentologie (Architecture des environnements sédimentaires) BASSINS SÉDIMENTAIRES Illustration du cours : Notions de sedimentologie (Architecture des environnements sédimentaires) Le but de ce travail est d illustrer les grandes lignes de l architecture des différents

Plus en détail

Mention Géosciences Océan

Mention Géosciences Océan MASTER SCIENCES de la MER et du LITTORAL Mention Géosciences Océan Identité du diplôme!"#$%"&' ( )& *+ UNIVERSITE de BRETAGNE OCCIDENTALE INSTITUT UNIVERSITAIRE EUROPEEN DE LA MER,#$-.-/0123"# 40-./5./6060-./5./60/!70-./5./60.

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux

Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux Dossier de presse Paris, le 1 er avril 2011 Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux Localisées dans la partie sud-ouest de l océan Indien, les îles Éparses sont de véritables

Plus en détail

Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio

Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio Gestion intégrée des Aires Marines Protégées Parc Marin International des Bouches de Bonifacio Marie Hélène LUCIANI Office de l Environnement de la Corse www.oec.fr 4 ème Rencontres de la Coopération décentralisée

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE PLAN DE LA PRÉSENTATION

LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE PLAN DE LA PRÉSENTATION LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE Secteur des sciences de la Terre Commission Géologique du Canada Bureaux de Québec et Atlantique PLAN DE LA PRÉSENTATION Historique

Plus en détail

Courte introduction à la visualisation pour les géosciences à IFPEN

Courte introduction à la visualisation pour les géosciences à IFPEN Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Courte introduction à la visualisation pour les géosciences à IFPEN Sébastien Schneider

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Organisé par Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Pascal Berruet Vice Président Relations Socio Economiques et industrielles L Université

Plus en détail

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Niveau Durée Objectif Cycle 3 6 ième -5 ième 1 heure Nombre d enfants 15 à 30 Découvrir comment les scientifiques ont mis en évidence la réalité

Plus en détail

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 M le Président directeur général de l Ifremer, M. le Directeur de l INSU, Mesdames et Messieurs les délégués nationaux

Plus en détail

RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER

RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER RÉDUIRE LA CONSOMMATION DES NAVIRES BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER F2DP BIEN DIAGNOSTIQUER POUR MOINS CONSOMMER FLOTTILLE CONCERNÉE ZONES D EXPÉRIMENTATION DES PROJETS Manche Patrick Lazic Golfe

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Prédiction long-terme et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin

Prédiction long-terme et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin France Floc h, Nicolas Le Dantec, Christophe Delacourt, Romain Cancouët, Klervi Hamon, Emmanuel Augereau, Marion Jaud,

Plus en détail

Olivier Raynal. To cite this version: HAL Id: tel-00542897 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00542897

Olivier Raynal. To cite this version: HAL Id: tel-00542897 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00542897 Architectures de dépôts et facteurs de contrôle d un système côtier à faibles apports sédimentaires - le littoral languedocien (Golfe du Lion, Sud de la France) Olivier Raynal To cite this version: Olivier

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes Énergies marines renouvelables : Page 1/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes Les hydroliennes Énergie des vagues Conclusions Page 2/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes

Plus en détail

Exemple de projet et réseau: modélisation et simulation des systèmes socio-environnementaux

Exemple de projet et réseau: modélisation et simulation des systèmes socio-environnementaux Exemple de projet et réseau: modélisation et simulation des systèmes socio-environnementaux Jean-Pierre Müller Cadre scientifique CIRAD-ES-GREEN 1 Plan de présentation D où on part (parle) L objet de recherche

Plus en détail

Originalité du projet

Originalité du projet GLOBCOAST Estimation et analyse de la variabilité biogéochimique aux échelles saisonnière, inter-annuelle et décennale des eaux côtières globales par télédétection spatiale et impact vers les niveaux trophiques

Plus en détail

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière

Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Une approche régionale pour l'analyse du changement climatique : le climat ne connaît pas de frontière Par Lucie Vincent 1 et Enric Aguilar 2 1 Climate Research Division, Environment Canada, Toronto, Canada

Plus en détail

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus.

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. Matériel : - logiciels informatiques( le fichier Hawai.kmz ; le dossier TP GPS 1S) - Du papier calque - Un globe terrestre ( activité 1) Objectif

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Caractérisation et dynamique de la charge de fond à l embouchure du Grand Rhône

Caractérisation et dynamique de la charge de fond à l embouchure du Grand Rhône Caractérisation et dynamique de la charge de fond à l embouchure du Grand Rhône Personnes impliquées François Sabatier, Benjamin Kulling Équipe Equipe de recherche Cerege Aix UMR7330 SEMANTIC- TS 1 - Introduction

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris

Le climat à travers les âges. Paléoclimat - Julien Barthès - Séminaire Avenir Climatique 12/04/2014 Paris Le climat à travers les âges 1 Le climat à travers les âges 1. Reconstruire le climat passé et ses moteurs Reconstruire les moteurs du climat Reconstruire les données climatiques 2. Le climat passé Les

Plus en détail

GÉOMORPHOLOGIE QUANTITATIVE

GÉOMORPHOLOGIE QUANTITATIVE Licence S5 2015-2016 UE «Tectonique et Tectonophysique» GÉOMORPHOLOGIE QUANTITATIVE Jacques Déverchère UBO Brest PLAN 1. Introduction: Tectonique et géomorphologie A. Définition de la géomorphologie B.

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 1 Table des matières 1. LA GESTION DE L OBSERVATOIRE LORS DE CETTE PREMIERE ANNEE 2013/2014 :...3 1.1 ANIMATION...3 1.2 COMMUNICATION...4 2. LES TRAVAUX DE L OBSERVATOIRE :

Plus en détail

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Sciences de la Terre Premier semestre du cycle d ingénieur (S5) Il commence par la période d intégration que suivent tous les élèves de Polytech

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2009 TRAVAUX PRATIQUES DE SPECIALITÉ DU SECTEUR C Durée totale : 6 heures Géodynamique

Plus en détail

Compte-rendu. Séminaire Technique. «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» Avec la collaboration de

Compte-rendu. Séminaire Technique. «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» Avec la collaboration de Compte-rendu Séminaire Technique «Le transport sédimentaire : Principes et expériences sur le bassin ligérien» 24 novembre 2011 Vierzon Avec la collaboration de Avec le soutien de : CR Séminaire technique

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP)

CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP) Repère à reporter sur la copie SESSION DE 28 CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS CERTIFIÉS ET CONCOURS D ACCÈS À DES LISTES D APTITUDE (CAFEP) Section : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE COMPOSITION

Plus en détail

Objectifs de la Formation (Compétences visées, Connaissances acquises à l issue de la formation)

Objectifs de la Formation (Compétences visées, Connaissances acquises à l issue de la formation) Formation Licence académique Ensembles sédimentaires Objectifs de la Formation (Compétences visées, Connaissances acquises à l issue de la formation) L objectif de la formation de la Licence Académique

Plus en détail

Frédéric MASSON Directeur des études. Michel GRANET Directeur de l EOST

Frédéric MASSON Directeur des études. Michel GRANET Directeur de l EOST Ingénieur Géophysicien de l EOST Frédéric MASSON Directeur des études Michel GRANET Directeur de l EOST La seule école d ingénieur spécialisée en Géophysique en France, interne à l université de Strasbourg

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables La surveillance de sites de stockage géologique de CO 2 : une approche géochimique combinant

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22%

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% COMPAGNIE GENERALE DE GEOPHYSIQUE Résultats du 3 ème trimestre 2006 Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% Paris, le 15 novembre 2006 La Compagnie

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Site d étude. Résultats

Site d étude. Résultats Avec la collaboration de l Université de Bretagne Occidentale, (Institut Universitaire Européen de la Mer, Laboratoire d'ecophysiologie et de Biotechnologie des Halophytes et Algues Marines) Site d étude

Plus en détail

Le niveau moyen planétaire de la mer : son élévation pendant le XX e siècle et les prévisions pour le XXI e siècle

Le niveau moyen planétaire de la mer : son élévation pendant le XX e siècle et les prévisions pour le XXI e siècle Chapitre premier Le niveau moyen planétaire de la mer : son élévation pendant le XX e siècle et les prévisions pour le XXI e siècle La surface des océans et des mers connaît des modifications périodiques

Plus en détail

Séminaire de direction Le Crotoy

Séminaire de direction Le Crotoy Séminaire de direction Le Crotoy 11 12 septembre 2006 Prospectives et stratégies pour les sciences de la terre Bruno Goffé Objets (classés par méthode d approche = du moins atteignable au plus proche)

Plus en détail

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino

Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices. 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Les données spatiales dans l OSR : base de données, métadonnées et géowebservices 24 sept. 2013, Irstea Lyon Guillaume Fantino Action 11 : Gestion de la base de données spatiales de l OSR Action 12 : Valorisation

Plus en détail

L'ÉTABLISSEMENT DU CALENDRIER GÉOLOGIQUE

L'ÉTABLISSEMENT DU CALENDRIER GÉOLOGIQUE III- L'ÉTABLISSEMENT DU CALENDRIER GÉOLOGIQUE Etablir un calendrier, c'est organiser le temps qui s'écoule en séquences constituant autant de repères chronologiques fiables pour les utilisateurs. Le calendrier

Plus en détail

Maxime Claprood. Institut national de la recherche scientifique, Centre ETE

Maxime Claprood. Institut national de la recherche scientifique, Centre ETE Intégration de données de sismique-réflexion par des méthodes géostatistiques Application pour la séquestration géologique du CO 2 dans les Basses-Terres du Saint-Laurent Maxime Claprood Institut national

Plus en détail

Projet SPRES Bulletin d information nº1 / avril 2013

Projet SPRES Bulletin d information nº1 / avril 2013 Projet SPRES Bulletin d information nº1 / avril 2013 SPRES (de l anglais «OIL SPILL») est l un des 10 projets approuvés dans le cadre du Troisième Appel à projet lancé pour le Programme de coopération

Plus en détail

Approche géophysique de la couverture sédimentaire au large des Pays de Monts

Approche géophysique de la couverture sédimentaire au large des Pays de Monts XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.059 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Approche géophysique

Plus en détail

Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe

Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe C. Le Carlier de Veslud,, M. Ford, A. Girard, N. Backert, G. Caumon,, D. Jousselin et S. Bourlange CRPG-CNRS CNRS

Plus en détail

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques 4 e / Comment délimiter une plaque? Qu appelle-t-on une plaque? 1 e / Comment caractériser les couches superficielles du globe? Lexique : Plaque

Plus en détail

La prise en compte du risque inondation au Lamentin (MARTINIQUE) Présentation de la démarche

La prise en compte du risque inondation au Lamentin (MARTINIQUE) Présentation de la démarche La prise en compte du risque inondation au Lamentin (MARTINIQUE) Présentation de la démarche L Objectif traditionnel mettre hors d eau les zones à projet Par des aménagements hydrauliques ponctuels (digues,

Plus en détail

COMMENT MESURER LES MARQUEURS GEOMORPHOLOGIQUES

COMMENT MESURER LES MARQUEURS GEOMORPHOLOGIQUES COMMENT MESURER LES MARQUEURS GEOMORPHOLOGIQUES GPS cinématique Interpolation des points topographiques avec Surfer Rizza et al., in prep. GEOCHRONOLOGIE ET MARQUEURS MORPHOLOGIQUES La persistance de la

Plus en détail

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.029 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online L évolution

Plus en détail

LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement

LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement octobre 2011 CONTACTS PRESSE : Service de presse de CEA - Tél : 01 64 50 16 49 presse@ceafr Service de presse du CNRS - Tél : 01 44 96 51 51

Plus en détail

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003)

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) 1 Les gaz rares peuvent-ils permettre de surveiller les sites de séquestration géologique de CO 2? Stéphane LAFORTUNE Institut de Physique du Globe de Paris Bilan radiatif

Plus en détail