Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»"

Transcription

1 Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» INDEX: 1. Bases 2. Objectifs de formation postgrade 3. Candidature en vue de l obtention du "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" (CFP SSO) 4. Certificat 3.1 Conditions préalables 3.2 Procédure d examen pour la reconnaissance d une formation structurée en implantologie orale Documents pour l obtention du certificat Admission à l examen Examen Commission d examen (CE) 4.1 Durée de la reconnaissance 4.2 Reconduction du certificat 4.3 Retrait ou suspension du CFP 5. Notification des décisions 6. Modifications du règlement 7. Entrée en vigueur - Annexe 1: Dispositions transitoires - Annexe 2: Classification "SAC" - Annexe 3: Dispositions concernant l'établissement de la liste des implants - Annexe 4: Dispositions concernant la reconnaissance des centres de formation postgrade *Les désignations des personnes employées ci-après s'appliquent bien entendu aux représentants des deux sexes.

2 1. BASES Les conditions d inscription dans le registre des médecins-dentistes avec formation postgrade structurée SSO sont décrites dans le règlement traitant de la reconnaissance de formation postgrade structurée en Médecine-dentaire. 2. OBJECTIFS DE FORMATION POSTGRADE La formation postgrade spécifique en implantologie orale a pour but d atteindre et de maintenir un haut niveau de qualité lors de la réalisation de cas d implantologie. Le médecin-dentiste* reconnu par le "Certificat SSO en implantologie orale" doit par conséquent : a) maîtriser l implantologie orale chirurgicalement et prothétiquement (exception: médecinsdentistes spécialistes en chirurgie orale ou en parodontologie, ou encore en médecine dentaire reconstructive -voir ch. 3.2) ; b) être au courant des connaissances scientifiques actuelles en implantologie orale (littérature, formation continue) ; c) être à disposition des confrères en tant que médecin-dentiste conseil. 3. CANDIDATURE EN VUE DE L'OBTENTION DU "CFP SSO" 3.1 Conditions générales préalables Diplôme fédéral en médecine dentaire ou examen final en médecine dentaire équivalent reconnu par la Suisse Membre SSO Formation postgrade minimale de trois ans en chirurgie et prothèse dont au moins une année dans chaque discipline. (Début de la formation postgrade selon la décision de la SSO dès le ) a) Au moins deux ans doivent être achevés dans une ou plusieurs divisions universitaires reconnues par la SSO (divisons de chirurgie orale, parodontologie ou médecine dentaire reconstructive. La nomination d un département comme division formatrice pour le certificat SSO en implantologie orale est déterminée par chaque université à l'interne. Condition: que le responsable de la formation continue possède un CFP SSO) ou dans un centre de formation postgrade reconnu par la SSO. b) En outre, une année au maximum à plein temps de formation postgrade dans un cabinet privé chez un médecin-dentiste ayant le certificat SSO en implantologie orale peut être prise en compte Réussite de l examen selon ch Procédure d examen pour la reconnaissance d une formation structurée en implantologie orale Documents pour l'obtention du certificat : a) Présentation écrite d un CV décrivant la carrière professionnelle b) Confirmation des années de formation exigées (voir ch ). c) Liste des cas (selon Annexe 3) comprenant le nombre d'implants exigés. 2

3 aa) Non-spécialistes : Présentation d une liste d'au moins 100 implants personnellement insérés et/ou reconstruits dans des indications diverses. Au moins 40 d'entre eux doivent correspondre aux catégories "A" et "C" de la classification "SAC" (annexe 2). En outre, au moins la moitié des 100 implants doit avoir été réalisée par le candidat luimême aussi bien chirurgicalement que prothétiquement. Tous les cas sont à marquer selon les critères "SAC" (annexe 2). bb) Médecins-dentistes spécialiste en chirurgie orale, parodontologie, médecine dentaire reconstructive : Présentation d une liste d'au moins 100 implants insérés et/ou reconstruits dans des indications diverses, que le candidat doit avoir planifiés et traités soit sous supervision, soit en tant qu'assistant sous sa propre responsabilité. Au moins 40 d'entre eux doivent correspondre aux catégories "A" et "C" de la classification "SAC" (annexe 2). En outre, au moins la moitié des 100 implants doit avoir été réalisée par le candidat lui-même soit chirurgicalement soit prothétiquement. Les implants traités personnellement par le candidat doivent être marqués selon les critères "SAC" et le type de traitement (chirurgie ou prothétique) doit être spécifié. Les indications doivent être confirmées par le responsable de la clinique ou du cabinet. d) Preuve du paiement de la taxe d examen Admission à l examen a) La commission d examen (CE) choisit dix cas (dix cas de patients) qui doivent être présentés comme documentation. La documentation des cas choisis doit comprendre les éléments suivants: 1- Description récapitulative de l'anamnèse, description complète et détaillée du status clinique et radiologique, du diagnostic ainsi que des étapes thérapeutiques et éventuellement d'autres possibilités de traitement. 2- Documentation des situations initiale et finale cliniquement (photos et éventuellement modèles) et radiologiquement. 3- Evaluation personnelle du cas concernant la problématique, les risques et le pronostic. 4- Au moins trois des dix cas choisis doivent avoir été documentés 1,5 à 2 ans au minimum après la fin de la réhabilitation. 5- La documentation doit être présentée pour chacun des cas en un seul fichier digital (ou Power point, ou Key Note ou PDF file). b) Si la documentation de cas est estimée insuffisante, le candidat n est pas admis à l examen. c) Si la documentation est estimée suffisante, le candidat est convoqué à l examen Examen a) L examen se déroule sous forme d une discussion traitant des cas choisis et dont la durée n'excédera pas une heure. Tous les membres de la commission d examen (CE) peuvent poser des questions supplémentaires. b) Les spécialistes (en parodontologie, médecine dentaire reconstructive et chirurgie orale) seront interrogés en priorité sur les principes implantaires s'appliquant aux autres spécialités. Il sera également possible de les interroger sur les éléments d'examen concernant l'implantologie qui font partie du programme de formation post-grade de leur spécialité. c) L examen peut être répété deux fois. 3

4 3.2.4 Commission d examen (CE) a) La CE comprend des médecins-dentistes de chaque société concernée des sociétés SSOS, SSP et SSRD, deux représentants de la SSIO ainsi qu un membre SSO (nonspécialiste). b) La CE nomme un président qui est responsable du choix de la documentation exigée ainsi que de la détermination du lieu et de la date de l examen. Au minimum une date d examen par année doit être fixée. La date de remise de la documentation est à prévoir au moins quatre mois avant la date d examen. c) La CE choisit la documentation à présenter et se prononce sur l'admission à l'examen. Une non-admission sera notifiée à la SSO qui communiquera la décision au candidat en l'informant d'un délai de recours. d) La CE conduit la discussion avec le candidat sur la base des cas choisis. e) La CE décide par vote majoritaire de la réussite ou de l échec de l'examen. 4. RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT 4.1 Durée de la reconnaissance du certificat Le membre qui a reçu la qualification "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" est tenu de maintenir ses connaissances et son expérience au niveau des dernières évolutions en implantologie. La qualification est limitée à sept ans. 4.2 Renouvellement du certificat Le certificat sera renouvelé aux conditions suivantes: Preuve de 140 heures de formation continue en implantologie (congrès, workshops, study clubs, séminaires et/ou participation à d'autres activités de formation postgrade) lors des sept dernières années (ce qui correspond à une moyenne de 20 heures par année) Présentation d au moins 200 cas d implantologie traités chirurgicalement et/ou prothétiquement durant les sept dernières années depuis la qualification. 4.3 Retrait ou suspension du CFP La SSIO contrôle régulièrement si le titulaire du "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" remplit bien les conditions exigées. Le cas échéant, la SSO demande la radiation du titulaire. Après révocation le membre n est plus autorisé à se servir de la qualification Lors d une démission d un membre de la SSO le certificat est automatiquement annulé et doit, en cas de retour à la SSO, être acquis à nouveau selon les conditions d une première qualification Sur la base d une demande motivée le certificat peut être suspendu par la SSO pendant un maximum de cinq ans, par exemple lors d un arrêt professionnel temporaire, d un changement de statut de membre SSO, d un séjour à l étranger ou d une maladie prolongée. 4

5 5. DECISIONS 5.1 La CE transmet ses décisions à la SSO. La notification formelle et la reconnaissance du certificat SSO sont établies par le comité de la SSO. 5.2 Contre les décisions a) du calcul des périodes de formation postgrade b) de l admission à l examen c) de la réussite de l examen d) de la reconnaissance ou du refus du CFP SSO (y compris pour le renouvellement de la qualification) e) de la reconnaissance ou du refus d un centre de formation postgrade un recours selon le règlement de la commission des litiges de formation postgrade SSO est admis. La décision de cette commission est définitive. 6. MODIFICATIONS DU REGLEMENT Des modifications du règlement nécessitent une décision de la Société suisse d'implantologie orale (SSIO) et l accord du comité de la Société suisse d'odontostomatologie (SSO) 7. ENTREE EN VIGUEUR 7.1 Le règlement entre en vigueur après l accord de la SSIO et du comité SSO le La version originale est établie en allemand, la version française en est une traduction. En cas de différend dans le texte ou dans l interprétation, c est la version allemande qui fait foi. 7.3 Les conditions transitoires sont valables jusqu au Annexe 1: Dispositions transitoires - Annexe 2: Classification "SAC" - Annexe 3: Dispositions concernant l'établissement de la liste des implants - Annexe 4: Dispositions concernant la reconnaissance des centres de formation postgrade Version adoptée par la SSIO le Approbation par le comité SSO le

6 Annexe 1 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES 1. CONDITIONS PRÉALABLES GÉNÉRALES Les conditions suivantes doivent être remplies par le candidat pour qu'il puisse se voir attribuer un "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie" (CFP SSO): a) Diplôme fédéral en médecine dentaire ou examen final en médecine dentaire équivalent reconnu par la Suisse b) Membre SSO c) Preuve de formation postgrade selon le chiffre 2 ci-dessous: d) Réussite de l examen (discussion) e) Règlement de la taxe d examen 2. PREUVE DE FORMATION POSTGRADE 2.1 Médecins-dentistes non-spécialistes, sans formation universitaire postgrade ni assistanat en pratique privée chez un dentiste spécialiste : a) Preuve d une activité implantologique (chirurgicale et prothétique) de cinq ans au minimum avec radiographies ou autres documents de cas. b) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe ) c) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a). d) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 2.2 Médecins-dentistes non-spécialistes, avec formation universitaire postgrade ou assistanat en pratique privée chez un dentiste spécialiste : a) 2 ans de formation postgrade dans une division universitaire (parodontologie, médecine dentaire reconstructive ou chirurgie orale) et/ou chez un spécialiste pratiquant l'implantologie en cabinet privé b) Preuve d une activité implantologique personnelle (chirurgicale et prothétique) de quatre ans au minimum avec radiographies ou autres documents de cas. c) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe 2) d) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a) e) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 6

7 2.3 Médecins-dentistes spécialistes en parodontologie / médecine dentaire reconstructive /chirurgie orale : a) Une activité implantologique personnelle certifiée d'au moins 3 ans avec des cas (chirurgie et/ou prothèse) illustrés par des radiographies ou autres documents. b) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et/ou reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe ) c) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a). Si seule la partie clinique spécifique à la spécialisation a été exécutée par le candidat, l autre partie peut être réalisée en commun avec un confrère. Les cas doivent par contre être commentés du point de vue chirurgical et prothétique par le candidat lui-même d) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 3. EXAMEN Après paiement de la taxe, la CE examine les différentes conditions préalables requises. Si toutes les exigences sont remplies la CE procède à l'examen (discussion) selon le paragraphe du règlement. Pour les dentistes spécialistes, la discussion, sur la base des cas choisis, se limitera à la partie non spécifique. 4. NOTIFICATION DE LA DÉCISION A la demande de la CE, le comité SSO communique sa décision. Un recours peut être fait contre celle-ci selon le paragraphe 5 de ce règlement. La qualification est limitée à sept ans et peut être renouvelée selon les modalités sous chiffre 4.2 de ce règlement. 5. DURÉE DE LA RECONNAISSANCE La reconnaisance du DFP selon ces conditions transitoires est limitée jusqu au (5 ans). Après expiration de ce délai un nouveau certificat peut être acquis selon la procédure ordinaire exclusivement. 7

8 Annexe 2 : «SAC» en Implantologie S = simple/ simple Généralités: Intervention simple sans risques anatomiques Pas de problèmes techniques opératoires à redouter Guérison sans complications à redouter Chirurgie : Volume osseux suffisant sans augmentation Implants dans maxillaire partiellement édenté et/ou édentation unitaire intercalée dans une zone où l esthétique ne joue pas un rôle important, maxillaire supérieur et/ou inférieur Implants dans la mandibule édentée pour prothèse amovible Prothèse : Couronnes unitaires et ponts peu étendus dans une zone où l esthétique joue un rôle secondaire, maxillaire supérieur et/ou inférieur Prothèse hybride à la mandibule édentée A = advanced / avancé Généralités: Intervention simple avec risques anatomiques Problèmes opératoires mineurs à redouter Eventuelles complications à redouter Chirurgie : Implants dans un maxillaire partiellement édenté et/ou édentation unitaire intercalée dans une zone esthétiquement sensible, sans procédure d'augmentation, maxillaire supérieur et/ou inférieur Implants pour des reconstructions fixes dans la mandibule édentée Implants dans le maxillaire supérieur édenté pour prothèse hybride Prothèse : Couronnes unitaires et/ou ponts peu étendus dans une zone esthétiquement sensible, maxillaire supérieur et/ou inférieur Reconstruction fixe à la mandibule édentée Prothèse hybride au maxillaire supérieur Reconstruction immédiate d un ou de plusieurs implants, maxillaire supérieur et/ou inférieur, sans charge immédiate 8

9 C = complex / complexe Généralités: Intervention difficile avec ou sans risques anatomiques Opération techniquement difficile et exigeante Complications prévisibles Chirurgie : Implants pour des reconstructions fixes dans le maxillaire supérieur édenté Toute implantation en combinaison avec des techniques d'augmentation osseuse et /ou gingivale Toute intervention d'augmentation préimplantaire osseuse et/ou gingivale Implantation immédiate Prothèse : Couronnes unitairess et/ou ponts dans une zone esthétiquement complexe, maxillaire supérieur et/ou inférieur Reconstruction fixe au maxillaire supérieur édenté Reconstruction immédiate d un ou de plusieurs implants, maxillaire supérieur et/ou inférieur, avec charge immédiate 9

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Directives pour la formation postgrade structurée en médecine dentaire reconstructrice

Directives pour la formation postgrade structurée en médecine dentaire reconstructrice SSRD Directives pour la formation postgrade structurée en médecine dentaire reconstructrice (Swiss Society for Reconstructive Dentistry) 1 Formation postgrade structurée après l'examen fédéral a) Objectifs

Plus en détail

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1)

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Par ce qui suit la société suisse des médecins-dentistes (SSO) approuve l entrée en vigueur du programme révisé de formation postgraduée

Plus en détail

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO)

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Règlement relatif à l obtention des titres de formation postgrade fédéraux ou reconnus par la SSO et à la reconnaissance de titres étrangers

Plus en détail

SSRD. Directives pour la formation post-grade en médecine dentaire reconstructrice. ( Swiss Society for Reconstructive Dentistry)

SSRD. Directives pour la formation post-grade en médecine dentaire reconstructrice. ( Swiss Society for Reconstructive Dentistry) SSRD Directives pour la formation post-grade en médecine dentaire reconstructrice ( Swiss Society for Reconstructive Dentistry) 1 Formation post-grade structurée après l'examen fédéral a) Objectifs de

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Diplôme universite niv. form. bac + 5 Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé A l'issue

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Diplôme Universitaire Implantologie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année 2014-2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002

Plus en détail

Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de. Ranger CEFOR 1

Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de. Ranger CEFOR 1 Formation selon système modulaire avec examen final REGLEMENT D EXAMEN (RE) Relatif à l obtention du diplôme de Ranger CEFOR 1 du 1.12.2007 (Version 1.4) 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art. 1.1 Profil du Ranger

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

SSRD SOCIETE SUISSE DE MEDECINE DENTAIRE RECONSTRUCTRICE

SSRD SOCIETE SUISSE DE MEDECINE DENTAIRE RECONSTRUCTRICE SSRD SOCIETE SUISSE DE MEDECINE DENTAIRE RECONSTRUCTRICE Société médicale spécialisée en prothèse dentaire fixe et amovible, myoarthropathies du système masticatoire, en gérodontologie et en soins bucco-dentaires

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions médicales universitaires

Loi fédérale sur les professions médicales universitaires Délai référendaire: 9 juillet 2015 Loi fédérale sur les professions médicales universitaires (Loi sur les professions médicales, LPMéd) Modification du 20 mars 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Médecine dentaire pédiatrique microinvasive

Médecine dentaire pédiatrique microinvasive DAS Diplôme de formation continue Diploma of Advanced Studies Médecine dentaire pédiatrique microinvasive septembre 2014 septembre 2015 FACULTÉ DE MÉDECINE Section de médecine dentaire Comité directeur

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art.

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art. Statuts de la SSP A Nom, siège et but de la société Art. 1 Nom et siège Sous le nom de «Société Suisse de Parodontologie, Schweizerische Gesellschaft für Parodontologie, Società svizzera di Parodontologia

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS)

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) RÈGLEMENT Article 1 Objet 1. Les Universités de Genève et Lausanne (ci-après «les

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients FONDATION IMPLANTS SUISSE POSTE DE DOCUMENTATION c/o Secrétariat SSIO/SSOS Marktgasse 7 3011 Berne Téléphone +41 (0)31 311 94 84 Téléfax +41 (0)31 312 43 14 dok@fondationimplants.ch www.fondationimplants.ch

Plus en détail

Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose

Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose Guide 1 pour le règlement d examen concernant l examen professionnel de conseiller / conseillère en affections respiratoires et tuberculose 1 Introduction 1.1 Objectif du guide La Ligue pulmonaire suisse

Plus en détail

2. Durée, structure et dispositions complémentaires

2. Durée, structure et dispositions complémentaires 1. Généralités Le candidat doit acquérir les connaissances et les aptitudes qui le rendront apte à exercer, sous sa propre responsabilité, une activité en ophtalmochirurgie. 2. Durée, structure et dispositions

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients IMPLANTS DENTAIRES Informations destinées aux patientes et aux patients Présentation: la Fondation Implants Suisse La Fondation Implants Suisse a pour objectif de fournir à la population suisse des informations

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie

Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie REGLEMENT Examen professionnel supérieur pour l expert en assurance-maladie / l experte en assurance-maladie Editorial Règlement du 20 septembre 2004 Toutes les désignations de personnes mentionnées dans

Plus en détail

Demande 2015. certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Demande 2015. certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Demande 2015 de renouvellement du certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Données personnelles Nom Prénom Adresse du cabinet ou de la clinique Code postal/lieu Diplôme Pays

Plus en détail

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie implanto-logique Institut de formation professionnelle en implantologie dentaire Soyons Implanto...logiques Formation Dr Sylvain CAZALBOU Autant de pratique que de théorie Un petit mot... La problématique

Plus en détail

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques conférence L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques + Précises + prévisibles + sécuritaires Solutions et applications cliniques Le D r Tremblay s investit à fond dans l avancement

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

Ordonnance concernant les examens fédéraux des professions médicales universitaires

Ordonnance concernant les examens fédéraux des professions médicales universitaires Ordonnance concernant les examens fédéraux des professions médicales universitaires (Ordonnance concernant les examens LPMéd) 811.113.3 du 26 novembre 2008 (Etat le 1 er janvier 2011) Le Conseil fédéral

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES Informations destinées aux patients

IMPLANTS DENTAIRES Informations destinées aux patients IMPLANTS DENTAIRES Informations destinées aux patients 1 La Fondation Implants Suisse La Fondation Implants Suisse a pour but d informer la population de manière neutre et objective sur les possibilités

Plus en détail

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre du 16 novembre 1994 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 950, al. 2, du code civil 1, arrête: Section 1 Objet et conditions

Plus en détail

I.- Les médecins en formation postgraduée

I.- Les médecins en formation postgraduée CONCEPT DE FORMATION POSTGRADUEE POUR MEDECIN SPECIALISTE FMH EN CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Lieu de formation post-graduée pour la chirurgie maxillo-faciale. Catégorie Nom du service : CHUV, Département

Plus en détail

Règlement d organisation de la Section de Médecine Dentaire (Clinique Universitaire de Médecine Dentaire - CUMD)

Règlement d organisation de la Section de Médecine Dentaire (Clinique Universitaire de Médecine Dentaire - CUMD) Règlement d organisation de la Section de Médecine Dentaire (Clinique Universitaire de Médecine Dentaire - CUMD) Version : 10.02.2014 Remarques - Au sens du présent règlement et conformément au principe

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

Électroencéphalographie (SSNC)

Électroencéphalographie (SSNC) Électroencéphalographie (SSNC) Programme de formation complémentaire du 1 er janvier 2000 2 Texte d accompagnement des programmes de formation complémentaire en électroencéphalographie (SSNC) et en électroneuromyographie

Plus en détail

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Surgery und Stomatologie et la Stomatologie e la Stomatologia

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003

régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003 Examen professionnel selon le système modulaire, avec examen final R È G L E M E N T régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003 Vu les articles 51 à 57 de

Plus en détail

FACULTÉ DE MÉDECINE RÈGLEMENT NUMÉRO UN. Règlement relatif à la composition, à l organisation et aux compétences du Conseil de la Faculté de médecine.

FACULTÉ DE MÉDECINE RÈGLEMENT NUMÉRO UN. Règlement relatif à la composition, à l organisation et aux compétences du Conseil de la Faculté de médecine. FACULTÉ DE MÉDECINE RÈGLEMENT NUMÉRO UN Règlement relatif à la composition, à l organisation et aux compétences du Conseil de la Faculté de médecine. Article 1 1.1 Mise à part pour les membres d office,

Plus en détail

Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité

Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité Règlement interne relatif à l'admission à l'université de Genève des candidats non-porteurs d'un certificat de maturité Vu l article 16 aliné 3 de la loi sur l Université du 13 juin 2008 (ci-après LU);

Plus en détail

Formation complémentaire «RADIOLOGIE DENTAIRE»

Formation complémentaire «RADIOLOGIE DENTAIRE» ECOLE PROFESSIONNELLE ASSISTANT-E MÉDICAL-E & DENTAIRE Formation complémentaire «RADIOLOGIE DENTAIRE» SION 1. Situation actuelle : Les assistants-es dentaires n étant pas au bénéfice d une formation en

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2015) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique MALO CLINIC Lisbon LA CLINIQUE MALO a été fondée en 1995 par le Docteur Paulo Malo. En seulement 15 ans d existence, elle a connu un extraordinaire développement. LA CLINIQUE MALO est devenue aujourd hui

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 20 août 2009 86912 Assistante dentaire CFC/Assistant dentaire CFC Dentalassistentin EFZ/Dentalassistent

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 414.110.422.3 du 8 mai 1995 (Etat le 1 er décembre 2013) La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL),

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

STATUTS. 1 Nom et but de la Société. 2 Membres

STATUTS. 1 Nom et but de la Société. 2 Membres STATUTS STATUTS 1 Nom et but de la Société 1.1 La Société Suisse de Chirurgie Plastique, Reconstructive et Esthétique (SSCPRE) est l'association professionnelle des médecins spécialistes en Chirurgie Plastique,

Plus en détail

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables,

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables, REGLEMENT DU STAGE Vu la loi n 88-108 du 18/08/1988 portant refonte de la législation relative à la profession d Expert Comptable, et notamment l article 12, Vu le décret n 89-541 du 25 Mai 1989 fixant

Plus en détail

l'examen professionnel supérieur de responsable de formation

l'examen professionnel supérieur de responsable de formation REGLEMENT concernant l'examen professionnel supérieur de responsable de formation du 12 avril 2010 (modulaire avec examen final) Vu l'art. 28 alinéa 2 de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation

Plus en détail

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi.

Traduction de l allemand. La version allemande fait foi. Règlement du Programme de Formation continue en Archivistique et Sciences de l information (Certificate of Advanced Studies et Master of Advanced Studies) Dans l ensemble du présent règlement les titres

Plus en détail

Vademecum du doctorant en sciences politiques et sociales

Vademecum du doctorant en sciences politiques et sociales Vademecum du doctorant en sciences politiques et sociales (année académique 2007-2008) Le cursus doctoral en sciences politiques et sociales est une formation de 3 e cycle qui débouche sur le grade de

Plus en détail

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur - 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la loi fédérale sur les professions

Plus en détail

Maître technicien-dentiste

Maître technicien-dentiste Directives relatives au règlement concernant l examen de Maître technicien-dentiste (système modulaire avec examen final) 0 janvier 0 Organe responsable VZLS Stiftung Zahntechnik Fondation ALPDS Prothèse

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

Passer à l acte en implantologie Practisdental

Passer à l acte en implantologie Practisdental Passer à l acte en implantologie Practisdental est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus, tous

Plus en détail

Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études

Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études Maîtrise universitaire en Gestion de Patrimoine Master of Science (MSc) in Wealth Management Règlement d études Règlement d études 2014-2015 Par souci de lisibilité, l emploi du masculin comprend les femmes

Plus en détail

Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi.

Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi. Ce texte a été élaboré par la CSSF à des fins d information ; seul le texte publié au Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg fait foi. Règlement grand-ducal du 9 juillet 2013 déterminant les conditions

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE INTEGRER LA PRATIQUE DE L IMPLANTOLOGIE AU SEIN DE SON EXERCICE QUOTIDIEN Formation pragmatique en équipe restreinte, pour accéder à la chirurgie implantaire, via un coaching

Plus en détail

l examen professionnel de planificateur/-trice en communication

l examen professionnel de planificateur/-trice en communication Règlement concernant l examen professionnel de planificateur/-trice en communication Publié par les organes responsables Publicité Suisse PS Fédération romande de publicité & de communication FRP Edition

Plus en détail

LʼEXAMEN PROFESSIONNEL DʼAGENT / AGENTE DE DÉTENTION AVEC BREVET FÉDÉRAL

LʼEXAMEN PROFESSIONNEL DʼAGENT / AGENTE DE DÉTENTION AVEC BREVET FÉDÉRAL RÈGLEMENT concernant LʼEXAMEN PROFESSIONNEL DʼAGENT / AGENTE DE DÉTENTION AVEC BREVET FÉDÉRAL 29.11.2002 2 Règlement RÈGLEMENT concernant LʼEXAMEN PROFESSIONNEL DʼAGENT / AGENTE DE DÉTENTION AVEC BREVET

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées de formation continue en Toxicologie *

Maîtrise universitaire d études avancées de formation continue en Toxicologie * Maîtrise universitaire d études avancées de formation continue en Toxicologie * Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes. Art. E 4 Objet 1. La Faculté des

Plus en détail

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016

Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable. Ce règlement d études s applique pour la volée 2014-2016 Règlement d études EMBA HES-SO du Leader-Manager responsable Ce règlement d études s applique pour la volée 0-06 Neuchâtel et Yverdon-les-Bains, 9 août 0 Vu la loi fédérale sur les Hautes Ecoles Spécialisées

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies (CAS) Prévention e ~ ------

Certificate of Advanced Studies (CAS) Prévention e ~ ------ Certificat de Formation Conti Certificate of Advanced Studies (CAS) : --- îs M. sfifhjkmm > àf i ;. r -m a r g a»_*_ a - /il g Prévention e ~ ------ Pour alléger la présentation, le genre masculin est

Plus en détail

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie, Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie,

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

Société suisse. des psychothérapeutes. d'enfants et d'adolescents

Société suisse. des psychothérapeutes. d'enfants et d'adolescents Société suisse des psychothérapeutes d'enfants et d'adolescents Statuts 2012 2 STATUTS DE LA SPK Art. 1: Nom L'association porte le nom de «Schweizerische Gesellschaft der Psychotherapeutinnen und Psychotherapeuten

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique,

Plus en détail

Ordonnance du DFI. Objet et champ d application. Programme d enseignement et structure des études. du 6 octobre 2006

Ordonnance du DFI. Objet et champ d application. Programme d enseignement et structure des études. du 6 octobre 2006 Ordonnance du DFI sur l expérimentation d un modèle spécial d enseignement et d examens pour les troisième et quatrième années d études au Centre de médecine bucco-dentaire et d orthodontie de la Faculté

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada Règlements concernant les examens et les évaluations devenant effectifs le 1er janvier 2015 Prenez note que

Plus en détail

MAS HES-SO Marketing Management

MAS HES-SO Marketing Management Règlement d études MAS HES-SO Marketing Management Neuchâtel, avril 015 Règlement d études Page 1/7 Vu la loi fédérale sur l encouragement et la coordination des hautes écoles (LEHE) du 0 septembre 011,

Plus en détail

Formation de base. Formation continue. Décembre 2004

Formation de base. Formation continue. Décembre 2004 Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft Société Suisse d Odonto-stomatologie Società Svizzera di Odontologia e Stomatologia Swiss Dental Association Décembre 2004 Formation de base Formation postgrade Formation

Plus en détail

SMSH. Société Médicale Suisse d Hypnose

SMSH. Société Médicale Suisse d Hypnose SMSH Société Médicale Suisse d Hypnose Directives pour la formation en hypnose médicale et en hypnose médico-dentaire Mars 2013 Pour la reconnaissance en qualité de formateur/formatrice ou de superviseur/superviseuse,

Plus en détail

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules Training Center France Edito Nobel Biocare a franchi une nouvelle étape : un Centre de Formation, le Nobel Biocare Training Center France a ouvert

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle du Le Conseil d Etat du canton du Valais vu les articles 17, 25, 39, 41 et 71 de la loi fédérale sur la formation professionnelle du 13 décembre

Plus en détail

Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG)

Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG) Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure d'informatique de gestion (ESIG) du 13 mars 2013 Le Département de la Formation, de la Culture et des Sports, vu l'ordonnance fédérale

Plus en détail

Règlement relatif à la procédure d opposition au sein de l Université de Genève

Règlement relatif à la procédure d opposition au sein de l Université de Genève Règlement relatif à la procédure d opposition au sein de l Université de Genève (RIO-UNIGE) du 6 mars 009 Au sens du présent règlement et conformément au principe constitutionnel de l égalité des sexes,

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance d admission à l EPFZ) du 30 novembre 2010 La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Direction de

Plus en détail

Directives de formation du Certificate of Advanced Studies HES-SO en Gestion de projets culturels/musicaux

Directives de formation du Certificate of Advanced Studies HES-SO en Gestion de projets culturels/musicaux Directives de formation du Certificate of Advanced Studies HES-SO en Vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées (LHES), du 6 octobre 1995, Vu les directives-cadres relatives à la formation continue

Plus en détail

Maîtrise universitaire en politique et management publics Master of Arts (M A) in Public Management and Policy Règlement d études

Maîtrise universitaire en politique et management publics Master of Arts (M A) in Public Management and Policy Règlement d études MODIFICATIONS DU REGLEMENT - PROPOSITION DU 02.10.07 Maîtrise universitaire en politique et management publics Master of Arts (M A) in Public Management and Policy Règlement d études Dans un souci de lisibilité,

Plus en détail

Diplôme d Université Orthodontie

Diplôme d Université Orthodontie Diplôme d Université Orthodontie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ANNEE 2014 2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002 relatif

Plus en détail

SVF Association Suisse pour la Formation des Cadres

SVF Association Suisse pour la Formation des Cadres SVF Association Suisse pour la Formation des Cadres R È G L E M E N T régissant l examen terminal ainsi que la surveillance des certificats de modules destinés à l octroi du brevet fédéral de spécialiste

Plus en détail

Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique

Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique Maîtrise universitaire (master) en biologie chimique OBJET Art. B 18 Maîtrise universitaire en biologie chimique 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève (ci-après la Faculté des sciences)

Plus en détail

Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé

Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé Texte original Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé 0.142.113.496 Conclue le 27 avril 1948 Entrée en vigueur le 1 er janvier

Plus en détail

Vous donner les moyens d en faire +

Vous donner les moyens d en faire + Vous donner les moyens d en faire + Programme détaillé Chère Consœur, Cher Confrère, Vous trouverez ci-après le programme détaillé de notre formation en parodontologie 2008. Il s agit du programme détaillé

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH) Règlement du CAS MH GES-FOR3-REF3 FCO Mise à jour : 16.07.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Marketing Horloger (CAS MH) Version du 4 juin 009, sous réserve des modifications à venir.

Plus en détail

Médecine dentaire en Suisse. Professions, formation de base, formation postgrade, politique professionnelle

Médecine dentaire en Suisse. Professions, formation de base, formation postgrade, politique professionnelle Médecine dentaire en Suisse Professions, formation de base, formation postgrade, politique professionnelle Table des matières 2 Soins dentaires en suisse Le «modèle suisse» Santé bucco-dentaire Soins dentaires

Plus en détail

l examen professionnel supérieur de Gestionnaire en tourisme de santé et d activité physique avec diplôme fédéral

l examen professionnel supérieur de Gestionnaire en tourisme de santé et d activité physique avec diplôme fédéral DACHVERBAND BEWEGUNGSBERUFE SCHWEIZ DBBS RÈGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur de Gestionnaire en tourisme de santé et d activité physique avec diplôme fédéral du 26 février 2010 (modulaire,

Plus en détail

Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires dans le cadre des prestations

Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires dans le cadre des prestations Tél. 027 324 91 11 Fax 027 324 91 12 www.avs.vs.ch info@avs.vs.ch Cp 19-1945-7 prestations@avs.vs.ch Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires

Plus en détail