Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»"

Transcription

1 Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» INDEX: 1. Bases 2. Objectifs de formation postgrade 3. Candidature en vue de l obtention du "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" (CFP SSO) 4. Certificat 3.1 Conditions préalables 3.2 Procédure d examen pour la reconnaissance d une formation structurée en implantologie orale Documents pour l obtention du certificat Admission à l examen Examen Commission d examen (CE) 4.1 Durée de la reconnaissance 4.2 Reconduction du certificat 4.3 Retrait ou suspension du CFP 5. Notification des décisions 6. Modifications du règlement 7. Entrée en vigueur - Annexe 1: Dispositions transitoires - Annexe 2: Classification "SAC" - Annexe 3: Dispositions concernant l'établissement de la liste des implants - Annexe 4: Dispositions concernant la reconnaissance des centres de formation postgrade *Les désignations des personnes employées ci-après s'appliquent bien entendu aux représentants des deux sexes.

2 1. BASES Les conditions d inscription dans le registre des médecins-dentistes avec formation postgrade structurée SSO sont décrites dans le règlement traitant de la reconnaissance de formation postgrade structurée en Médecine-dentaire. 2. OBJECTIFS DE FORMATION POSTGRADE La formation postgrade spécifique en implantologie orale a pour but d atteindre et de maintenir un haut niveau de qualité lors de la réalisation de cas d implantologie. Le médecin-dentiste* reconnu par le "Certificat SSO en implantologie orale" doit par conséquent : a) maîtriser l implantologie orale chirurgicalement et prothétiquement (exception: médecinsdentistes spécialistes en chirurgie orale ou en parodontologie, ou encore en médecine dentaire reconstructive -voir ch. 3.2) ; b) être au courant des connaissances scientifiques actuelles en implantologie orale (littérature, formation continue) ; c) être à disposition des confrères en tant que médecin-dentiste conseil. 3. CANDIDATURE EN VUE DE L'OBTENTION DU "CFP SSO" 3.1 Conditions générales préalables Diplôme fédéral en médecine dentaire ou examen final en médecine dentaire équivalent reconnu par la Suisse Membre SSO Formation postgrade minimale de trois ans en chirurgie et prothèse dont au moins une année dans chaque discipline. (Début de la formation postgrade selon la décision de la SSO dès le ) a) Au moins deux ans doivent être achevés dans une ou plusieurs divisions universitaires reconnues par la SSO (divisons de chirurgie orale, parodontologie ou médecine dentaire reconstructive. La nomination d un département comme division formatrice pour le certificat SSO en implantologie orale est déterminée par chaque université à l'interne. Condition: que le responsable de la formation continue possède un CFP SSO) ou dans un centre de formation postgrade reconnu par la SSO. b) En outre, une année au maximum à plein temps de formation postgrade dans un cabinet privé chez un médecin-dentiste ayant le certificat SSO en implantologie orale peut être prise en compte Réussite de l examen selon ch Procédure d examen pour la reconnaissance d une formation structurée en implantologie orale Documents pour l'obtention du certificat : a) Présentation écrite d un CV décrivant la carrière professionnelle b) Confirmation des années de formation exigées (voir ch ). c) Liste des cas (selon Annexe 3) comprenant le nombre d'implants exigés. 2

3 aa) Non-spécialistes : Présentation d une liste d'au moins 100 implants personnellement insérés et/ou reconstruits dans des indications diverses. Au moins 40 d'entre eux doivent correspondre aux catégories "A" et "C" de la classification "SAC" (annexe 2). En outre, au moins la moitié des 100 implants doit avoir été réalisée par le candidat luimême aussi bien chirurgicalement que prothétiquement. Tous les cas sont à marquer selon les critères "SAC" (annexe 2). bb) Médecins-dentistes spécialiste en chirurgie orale, parodontologie, médecine dentaire reconstructive : Présentation d une liste d'au moins 100 implants insérés et/ou reconstruits dans des indications diverses, que le candidat doit avoir planifiés et traités soit sous supervision, soit en tant qu'assistant sous sa propre responsabilité. Au moins 40 d'entre eux doivent correspondre aux catégories "A" et "C" de la classification "SAC" (annexe 2). En outre, au moins la moitié des 100 implants doit avoir été réalisée par le candidat lui-même soit chirurgicalement soit prothétiquement. Les implants traités personnellement par le candidat doivent être marqués selon les critères "SAC" et le type de traitement (chirurgie ou prothétique) doit être spécifié. Les indications doivent être confirmées par le responsable de la clinique ou du cabinet. d) Preuve du paiement de la taxe d examen Admission à l examen a) La commission d examen (CE) choisit dix cas (dix cas de patients) qui doivent être présentés comme documentation. La documentation des cas choisis doit comprendre les éléments suivants: 1- Description récapitulative de l'anamnèse, description complète et détaillée du status clinique et radiologique, du diagnostic ainsi que des étapes thérapeutiques et éventuellement d'autres possibilités de traitement. 2- Documentation des situations initiale et finale cliniquement (photos et éventuellement modèles) et radiologiquement. 3- Evaluation personnelle du cas concernant la problématique, les risques et le pronostic. 4- Au moins trois des dix cas choisis doivent avoir été documentés 1,5 à 2 ans au minimum après la fin de la réhabilitation. 5- La documentation doit être présentée pour chacun des cas en un seul fichier digital (ou Power point, ou Key Note ou PDF file). b) Si la documentation de cas est estimée insuffisante, le candidat n est pas admis à l examen. c) Si la documentation est estimée suffisante, le candidat est convoqué à l examen Examen a) L examen se déroule sous forme d une discussion traitant des cas choisis et dont la durée n'excédera pas une heure. Tous les membres de la commission d examen (CE) peuvent poser des questions supplémentaires. b) Les spécialistes (en parodontologie, médecine dentaire reconstructive et chirurgie orale) seront interrogés en priorité sur les principes implantaires s'appliquant aux autres spécialités. Il sera également possible de les interroger sur les éléments d'examen concernant l'implantologie qui font partie du programme de formation post-grade de leur spécialité. c) L examen peut être répété deux fois. 3

4 3.2.4 Commission d examen (CE) a) La CE comprend des médecins-dentistes de chaque société concernée des sociétés SSOS, SSP et SSRD, deux représentants de la SSIO ainsi qu un membre SSO (nonspécialiste). b) La CE nomme un président qui est responsable du choix de la documentation exigée ainsi que de la détermination du lieu et de la date de l examen. Au minimum une date d examen par année doit être fixée. La date de remise de la documentation est à prévoir au moins quatre mois avant la date d examen. c) La CE choisit la documentation à présenter et se prononce sur l'admission à l'examen. Une non-admission sera notifiée à la SSO qui communiquera la décision au candidat en l'informant d'un délai de recours. d) La CE conduit la discussion avec le candidat sur la base des cas choisis. e) La CE décide par vote majoritaire de la réussite ou de l échec de l'examen. 4. RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT 4.1 Durée de la reconnaissance du certificat Le membre qui a reçu la qualification "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" est tenu de maintenir ses connaissances et son expérience au niveau des dernières évolutions en implantologie. La qualification est limitée à sept ans. 4.2 Renouvellement du certificat Le certificat sera renouvelé aux conditions suivantes: Preuve de 140 heures de formation continue en implantologie (congrès, workshops, study clubs, séminaires et/ou participation à d'autres activités de formation postgrade) lors des sept dernières années (ce qui correspond à une moyenne de 20 heures par année) Présentation d au moins 200 cas d implantologie traités chirurgicalement et/ou prothétiquement durant les sept dernières années depuis la qualification. 4.3 Retrait ou suspension du CFP La SSIO contrôle régulièrement si le titulaire du "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie orale" remplit bien les conditions exigées. Le cas échéant, la SSO demande la radiation du titulaire. Après révocation le membre n est plus autorisé à se servir de la qualification Lors d une démission d un membre de la SSO le certificat est automatiquement annulé et doit, en cas de retour à la SSO, être acquis à nouveau selon les conditions d une première qualification Sur la base d une demande motivée le certificat peut être suspendu par la SSO pendant un maximum de cinq ans, par exemple lors d un arrêt professionnel temporaire, d un changement de statut de membre SSO, d un séjour à l étranger ou d une maladie prolongée. 4

5 5. DECISIONS 5.1 La CE transmet ses décisions à la SSO. La notification formelle et la reconnaissance du certificat SSO sont établies par le comité de la SSO. 5.2 Contre les décisions a) du calcul des périodes de formation postgrade b) de l admission à l examen c) de la réussite de l examen d) de la reconnaissance ou du refus du CFP SSO (y compris pour le renouvellement de la qualification) e) de la reconnaissance ou du refus d un centre de formation postgrade un recours selon le règlement de la commission des litiges de formation postgrade SSO est admis. La décision de cette commission est définitive. 6. MODIFICATIONS DU REGLEMENT Des modifications du règlement nécessitent une décision de la Société suisse d'implantologie orale (SSIO) et l accord du comité de la Société suisse d'odontostomatologie (SSO) 7. ENTREE EN VIGUEUR 7.1 Le règlement entre en vigueur après l accord de la SSIO et du comité SSO le La version originale est établie en allemand, la version française en est une traduction. En cas de différend dans le texte ou dans l interprétation, c est la version allemande qui fait foi. 7.3 Les conditions transitoires sont valables jusqu au Annexe 1: Dispositions transitoires - Annexe 2: Classification "SAC" - Annexe 3: Dispositions concernant l'établissement de la liste des implants - Annexe 4: Dispositions concernant la reconnaissance des centres de formation postgrade Version adoptée par la SSIO le Approbation par le comité SSO le

6 Annexe 1 : DISPOSITIONS TRANSITOIRES 1. CONDITIONS PRÉALABLES GÉNÉRALES Les conditions suivantes doivent être remplies par le candidat pour qu'il puisse se voir attribuer un "Certificat SSO de formation postgrade en implantologie" (CFP SSO): a) Diplôme fédéral en médecine dentaire ou examen final en médecine dentaire équivalent reconnu par la Suisse b) Membre SSO c) Preuve de formation postgrade selon le chiffre 2 ci-dessous: d) Réussite de l examen (discussion) e) Règlement de la taxe d examen 2. PREUVE DE FORMATION POSTGRADE 2.1 Médecins-dentistes non-spécialistes, sans formation universitaire postgrade ni assistanat en pratique privée chez un dentiste spécialiste : a) Preuve d une activité implantologique (chirurgicale et prothétique) de cinq ans au minimum avec radiographies ou autres documents de cas. b) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe ) c) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a). d) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 2.2 Médecins-dentistes non-spécialistes, avec formation universitaire postgrade ou assistanat en pratique privée chez un dentiste spécialiste : a) 2 ans de formation postgrade dans une division universitaire (parodontologie, médecine dentaire reconstructive ou chirurgie orale) et/ou chez un spécialiste pratiquant l'implantologie en cabinet privé b) Preuve d une activité implantologique personnelle (chirurgicale et prothétique) de quatre ans au minimum avec radiographies ou autres documents de cas. c) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe 2) d) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a) e) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 6

7 2.3 Médecins-dentistes spécialistes en parodontologie / médecine dentaire reconstructive /chirurgie orale : a) Une activité implantologique personnelle certifiée d'au moins 3 ans avec des cas (chirurgie et/ou prothèse) illustrés par des radiographies ou autres documents. b) Liste (selon Annexe 3) avec au moins 200 implants personnellement posés et/ou reconstruits dans diverses indications, dont au minimum 50 correspondant aux critères "A" ou "C" de la classification "SAC". Les cas doivent être spécifiés selon les critères "SAC" (annexe ) c) Pour l admission à l'examen (discussion), 10 cas choisis par la CE doivent être présentés comme documentation (voir Règlement, ch ,a). Si seule la partie clinique spécifique à la spécialisation a été exécutée par le candidat, l autre partie peut être réalisée en commun avec un confrère. Les cas doivent par contre être commentés du point de vue chirurgical et prothétique par le candidat lui-même d) Preuve de 100 heures de formation continue en implantologie (correspondant à une moyenne de 20 heures par année) durant les 5 dernières années. 3. EXAMEN Après paiement de la taxe, la CE examine les différentes conditions préalables requises. Si toutes les exigences sont remplies la CE procède à l'examen (discussion) selon le paragraphe du règlement. Pour les dentistes spécialistes, la discussion, sur la base des cas choisis, se limitera à la partie non spécifique. 4. NOTIFICATION DE LA DÉCISION A la demande de la CE, le comité SSO communique sa décision. Un recours peut être fait contre celle-ci selon le paragraphe 5 de ce règlement. La qualification est limitée à sept ans et peut être renouvelée selon les modalités sous chiffre 4.2 de ce règlement. 5. DURÉE DE LA RECONNAISSANCE La reconnaisance du DFP selon ces conditions transitoires est limitée jusqu au (5 ans). Après expiration de ce délai un nouveau certificat peut être acquis selon la procédure ordinaire exclusivement. 7

8 Annexe 2 : «SAC» en Implantologie S = simple/ simple Généralités: Intervention simple sans risques anatomiques Pas de problèmes techniques opératoires à redouter Guérison sans complications à redouter Chirurgie : Volume osseux suffisant sans augmentation Implants dans maxillaire partiellement édenté et/ou édentation unitaire intercalée dans une zone où l esthétique ne joue pas un rôle important, maxillaire supérieur et/ou inférieur Implants dans la mandibule édentée pour prothèse amovible Prothèse : Couronnes unitaires et ponts peu étendus dans une zone où l esthétique joue un rôle secondaire, maxillaire supérieur et/ou inférieur Prothèse hybride à la mandibule édentée A = advanced / avancé Généralités: Intervention simple avec risques anatomiques Problèmes opératoires mineurs à redouter Eventuelles complications à redouter Chirurgie : Implants dans un maxillaire partiellement édenté et/ou édentation unitaire intercalée dans une zone esthétiquement sensible, sans procédure d'augmentation, maxillaire supérieur et/ou inférieur Implants pour des reconstructions fixes dans la mandibule édentée Implants dans le maxillaire supérieur édenté pour prothèse hybride Prothèse : Couronnes unitaires et/ou ponts peu étendus dans une zone esthétiquement sensible, maxillaire supérieur et/ou inférieur Reconstruction fixe à la mandibule édentée Prothèse hybride au maxillaire supérieur Reconstruction immédiate d un ou de plusieurs implants, maxillaire supérieur et/ou inférieur, sans charge immédiate 8

9 C = complex / complexe Généralités: Intervention difficile avec ou sans risques anatomiques Opération techniquement difficile et exigeante Complications prévisibles Chirurgie : Implants pour des reconstructions fixes dans le maxillaire supérieur édenté Toute implantation en combinaison avec des techniques d'augmentation osseuse et /ou gingivale Toute intervention d'augmentation préimplantaire osseuse et/ou gingivale Implantation immédiate Prothèse : Couronnes unitairess et/ou ponts dans une zone esthétiquement complexe, maxillaire supérieur et/ou inférieur Reconstruction fixe au maxillaire supérieur édenté Reconstruction immédiate d un ou de plusieurs implants, maxillaire supérieur et/ou inférieur, avec charge immédiate 9

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch

Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Comptable spécialisé(e) edupool.ch Agent(e) fiduciaire spécialisé(e) edupool.ch Fiscaliste spécialisé(e) edupool.ch Patronage: veb.ch, Société suisse des employés de commerce Règlement d examen Applicable

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients FONDATION IMPLANTS SUISSE POSTE DE DOCUMENTATION c/o Secrétariat SSIO/SSOS Marktgasse 7 3011 Berne Téléphone +41 (0)31 311 94 84 Téléfax +41 (0)31 312 43 14 dok@fondationimplants.ch www.fondationimplants.ch

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art.

Statuts de la SSP. Nom, siège et but de la société. À propos des membres de la SSP* Art. 1 Nom et siège. Art. 2 Buts. Art. Statuts de la SSP A Nom, siège et but de la société Art. 1 Nom et siège Sous le nom de «Société Suisse de Parodontologie, Schweizerische Gesellschaft für Parodontologie, Società svizzera di Parodontologia

Plus en détail

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Surgery und Stomatologie et la Stomatologie e la Stomatologia

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie, Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie,

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France

Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules. Training Center France Formation initiale de l equipe implantaire en 3 modules Training Center France Edito Nobel Biocare a franchi une nouvelle étape : un Centre de Formation, le Nobel Biocare Training Center France a ouvert

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada Règlements concernant les examens et les évaluations devenant effectifs le 1er janvier 2015 Prenez note que

Plus en détail

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis Congrès ITI Francophone Marrakech Maroc 7-8 novembre 2014 La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme Hôtel Le Méridien N'Fis www.congresitifrancophone.com Préambule Chères

Plus en détail

Électroencéphalographie (SSNC)

Électroencéphalographie (SSNC) Électroencéphalographie (SSNC) Programme de formation complémentaire du 1 er janvier 2000 2 Texte d accompagnement des programmes de formation complémentaire en électroencéphalographie (SSNC) et en électroneuromyographie

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

Société suisse. des psychothérapeutes. d'enfants et d'adolescents

Société suisse. des psychothérapeutes. d'enfants et d'adolescents Société suisse des psychothérapeutes d'enfants et d'adolescents Statuts 2012 2 STATUTS DE LA SPK Art. 1: Nom L'association porte le nom de «Schweizerische Gesellschaft der Psychotherapeutinnen und Psychotherapeuten

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI)

Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Règlement CAS SMSI, volée 014 GES-FOR3-REF614 PDA Mise à jour : 9.10.013 Règlement du Certificate of Advanced Studies en Stratégie et management du système d information (CAS SMSI) Volée 014 Validé par

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES adopté à Madrid le 27 juin 1989, modifié le 3 octobre 2006 et le 12 novembre 2007 Liste des articles du

Plus en détail

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES Préambule Le Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France (IESF), reconnu d utilité publique depuis le 22 décembre 1860, a vocation

Plus en détail

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing

Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing REGLEMENT D EXAMEN Concernant L examen professionnel pour spécialistes en marketing Vu l'art. 28, al.2, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle, l'organe responsable au

Plus en détail

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur

Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur Programme de formation continue en Chirurgie Orthopédique et Traumatologie de l Appareil Moteur - 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la loi fédérale sur les professions

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques

Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques 9 mai 01 Règlement d'études et d'examens du Bachelor of Science en sciences économiques Le Conseil de faculté de la faculté des sciences économiques, vu les articles 6, al., lettre c et 70, al., de la

Plus en détail

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées

Directive 05_04 Prise en compte des études déjà effectuées Haute école pédagogique Comité de Direction Avenue de Cour CH 04 Lausanne www.hepl.ch Directives du Comité de direction Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_04 Prise en compte des études déjà

Plus en détail

Titres de spécialiste pour tous?

Titres de spécialiste pour tous? Titres de spécialiste pour tous? Octroi de titres postgrades fédéraux à des médecins sans titre en vertu des dispositions transitoires Ch. Hänggeli, responsable du secrétariat pour la formation prégraduée,

Plus en détail

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire?

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire? Les données acquises de la science en implantologie. Patrick Missika MCU PH Université de Paris 7 Garancière Professeur Associé Tufts University Boston Expert près la Cour d Appel de Paris Expert National

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation,

Plus en détail

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 9 mars 00 concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 novembre 999 sur la santé ; Sur la proposition de la Direction de la santé et des

Plus en détail

Manuel pour l examen spécialisé SSRD

Manuel pour l examen spécialisé SSRD Swiss Society for Reconstructive Dentistry Schweizerische Gesellschaft für Rekonstruktive Zahnmedizin Société Suisse de Médecine Dentaire Reconstructive Società Svizzera di odontoiatria Ricostruttiva En

Plus en détail

STATUTS DE L'UNION SUISSE DES FIDUCIAIRES SECTION VALAIS

STATUTS DE L'UNION SUISSE DES FIDUCIAIRES SECTION VALAIS STATUTS DE L'UNION SUISSE DES FIDUCIAIRES SECTION VALAIS CHAPITRE I DENOMINATION, SIEGE ET DUREE DE L'ASSOCIATION 1.1 L'Union Suisse des Fiduciaires Section Valais est une association régie par l'art.

Plus en détail

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques

Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes en Relations Publiques Schweizerischer Public Relations Verband SPRV Association Suisse de Relations Publiques ASRP Associazione Svizzera di Relazioni Pubbliche ASRP Règlement d'examen concernant l'examen professionnel des Spécialistes

Plus en détail

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion

Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Formulaire de candidature Bachelor Soins Infirmiers Sion Inscription pour la rentrée de septembre 20.. Photo Je m inscris pour la formation ordinaire, à plein temps, en 3 ans Je suis intéressé-e par une

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire.

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. 16 avenue Alsace Lorraine 38000 Grenoble Tel : 04 76 46 61 28 E-mail : hbuatois@clinicimplant.fr Profil Né le 12 mai 1966 à Lyon. Exercice privé limité à l

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES L Université de Fribourg ; L Université de Genève ; L Université de Lausanne ; L Université de Neuchâtel ; L Institut de hautes

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT D ETUDES CADRE DU MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION (MBA) FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne autant les femmes que les hommes. Article

Plus en détail

Règlement grand-ducal portant nomenclature des actes et services des médecins - dentistes pris en charge par l'assurance maladie

Règlement grand-ducal portant nomenclature des actes et services des médecins - dentistes pris en charge par l'assurance maladie MEDECINS-DENTISTES Règlement grand-ducal portant nomenclature des actes et services des médecins - dentistes pris en charge par l'assurance maladie Caractère personnel de l'acte Art. 1er.- Les actes et

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE).

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE). Directives du Master of Science HES-SO in Engineering Version du février 01 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu le protocole d accord entre la CUSO et la HES-SO relatif

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

S T A T U T S. l'association des Conseils en Brevets dans l'industrie Suisse (ACBIS) (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012)

S T A T U T S. l'association des Conseils en Brevets dans l'industrie Suisse (ACBIS) (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012) S T A T U T S de l' () (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012) I. Nom, siège, buts Article 1 Sous la dénomination «'» (), respectivement «" (VIPS), appelée ci-après «l Association", est constituée

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE à orientation Technique, architecture et sciences de la vie (MP TASV) La maturité professionnelle est une formation approfondie en culture générale qui complète une formation professionnelle

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE : 6 vidéos» CCL363 Importante augmentation de volume osseux par double greffe d'apposition avec prélèvement ramique» CCL344

Plus en détail

Les médecins et l équipe

Les médecins et l équipe Les médecins et l équipe Dr. Iván Decker- dentiste, chirurgien dentiste Spécialités : - Chirurgie maxillo-faciale - Implantologie - Comblement osseux - Transplantation osseuse Diplômes et examens professionnels

Plus en détail

MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP

MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP p. 1/7 MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP 1. Préalable L examen de certification de personnes en HACCP s adresse à des professionnels confirmés qui maîtrisent l HACCP dans un

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire 100% Allemande -50 à

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

R È G L E M E N T. Contremaître Polybat, discipline: toits en pentes, toits plats, façades ou administration

R È G L E M E N T. Contremaître Polybat, discipline: toits en pentes, toits plats, façades ou administration R È G L E M E N T régissant l'octroi du brevet fédéral de Contremaître Polybat, discipline: toits en pentes, toits plats, façades ou administration du Vu l'art. 28 de la loi fédérale du 13 décembre 2002

Plus en détail

U-CH Statuts Commission suisse de validation des modules informatiques pour utilisateurs

U-CH Statuts Commission suisse de validation des modules informatiques pour utilisateurs U-CH Statuts Commission suisse de validation des modules informatiques pour utilisateurs Secrétariat U-CH J. Bertschi c/o CPLN SFC Adresse Maladière 6, 00 Neuchâtel Tél. 0/77 40 0 E-mail : jeanine.bertschi@cpln.ch

Plus en détail

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6 LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier LL.M. Banking and Finance Master of Advanced Studies in Banking and Financial Law Règlement d études 2013

Plus en détail

Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier

Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier Règlement d'examen Permis de conduire pour yacht en mer Permis mer hauturier Généralités Art. 1. Le Cruising Club de Suisse CCS établit les permis mer hauturiers reconnus par l'office suisse de la navigation

Plus en détail

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3

STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 STATUTS de l'association Bureau des Doctorants de Paris 3 TITRE PREMIER : Constitution et Buts Article 1 : Création et Dénomination sociale Il est fondé le 11 juin 2008 entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études Maîtrise universitaire ès Sciences en finance Mas ter of Science (MSc) in Finance Règlement d'études CHAPITRE Dispositions générales Article : Objet L'Université de Lausanne, par la Faculté des hautes

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Statuts de la Fédération Européenne de Psychothérapie Psychanalytique Suisse Romande

Statuts de la Fédération Européenne de Psychothérapie Psychanalytique Suisse Romande Statuts de la Fédération Européenne de Psychothérapie Psychanalytique Suisse Romande (en vigueur depuis le 28 janvier 2010) Section Adultes et Section Enfants et Adolescents I. Dispositions générales Art.

Plus en détail

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Ce document est le résultat du travail réalisé par les responsables pédagogiques

Plus en détail

Service de Médecine Dentaire Spécialisée

Service de Médecine Dentaire Spécialisée Clinique Saint-Jean ASBL Service de Médecine Dentaire Spécialisée a santé au cœur de Bruxelles Clinique Saint-Jean Bienvenue Le service de médecine dentaire spécialisée de la clinique Saint-Jean vous souhaite

Plus en détail

SVNP / ASNP STATUTS. Art. 3 Moyens En outre, l ASNP doit : 3.1 regrouper les psychologues qui exercent la neuropsychologie en Suisse ;

SVNP / ASNP STATUTS. Art. 3 Moyens En outre, l ASNP doit : 3.1 regrouper les psychologues qui exercent la neuropsychologie en Suisse ; SVNP / STATUTS Art. 1 Généralités 1.1 Sous le nom d «Association Suisse des Neuropsychologues» (ci-après ) est constituée une association au sens des articles 60 et s. du Code civil suisse. 1.2 L association

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

ARTICLE 1 : BUT ARTICLE 2 : CHAMP D APPLICATION DEVIS ARTICLE 3 : APPLICATION DU RÉFÉRENTIEL. La présente convention a pour but de régler :

ARTICLE 1 : BUT ARTICLE 2 : CHAMP D APPLICATION DEVIS ARTICLE 3 : APPLICATION DU RÉFÉRENTIEL. La présente convention a pour but de régler : Exemplaire qui vous sera retourné dûment signé par nos soins Convention concernant les traitements dentaires entre le Département de la Santé et de l Action Sociale et la Profession Dentaire Vaudoise ARTICLE

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS

FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES STATUTS FEDERATION EUROPEENNE DE FINANCES ET BANQUES ETHIQUES et ALTERNATIVES Association Internationale Sans But Lucratif STATUTS Approuvé par l Assemblée Générale du 16/06/2015 Dénomination, but et objectif

Plus en détail

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales.

dépasser quatre heures par jour. l'appréciation d'un expert au moins. conformément aux directives cantonales. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE Règlements des examens de diplôme et de maturité professionnelle commerciale La Direction du ceff Centre de formation professionnelle Berne francophone,

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

Conditions Générales du RME

Conditions Générales du RME 1. Champ d application 1 2. Règlement RME 1 3. Prestations du RME 1 3.1 Généralités 1 3.2 Enregistrement 1 3.3 Liste des Méthodes 2 3.4 Conditions d Enregistrement 2 3.5 Demandes d enregistrement 2 3.6

Plus en détail

Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement d'études

Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement d'études UNIVERSITÉ JÀMÂJL^^ miie n P n P K I P X / P. Université L^c \j c m c V t UNIL I Université d e Lausanne d e Neuchâtei Maîtrise universitaire es Sciences en finance Master of Science (MSc) in Finance Règlement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE A LA CERTIFICATION «DIAGNOSTICS IMMOBILIERS» 1. Portée des certifications et arrêtés compétences applicables : Le candidat reconnait avoir pleinement pris connaissance : -

Plus en détail

Programme conjoint de bourses universitaires Japon/Banque mondiale (JJ/WBGSP) MODALITÉS DE DÉPÔT DES CANDIDATURES AU TITRE DE L'ANNÉE 2015

Programme conjoint de bourses universitaires Japon/Banque mondiale (JJ/WBGSP) MODALITÉS DE DÉPÔT DES CANDIDATURES AU TITRE DE L'ANNÉE 2015 Programme conjoint de bourses universitaires Japon/Banque mondiale (JJ/WBGSP) MODALITÉS DE DÉPÔT DES CANDIDATURES AU TITRE DE L'ANNÉE 2015 POUR LES RESSORTISSANTS DE PAYS EN DÉVELOPPEMENT* *Attention!

Plus en détail

Statuts Psychomotricité Suisse. Contenu. 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale

Statuts Psychomotricité Suisse. Contenu. 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale Statuts Psychomotricité Suisse 29 mai 2013, Comité Central Psychomotricité Suisse adopté par les membres lors de l Assemblée générale Contenu 1 Généralités 2 2 Membres 2 3 Organisation 4 4 Finances 9 5

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Décret exécutif n 07-321 du 10 Chaoual 1428 correspondant au 22 octobre 2007 portant organisation et fonctionnement des établissements hospitaliers privés.... Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

1. Interlocuteurs nationaux

1. Interlocuteurs nationaux Directives sur les procédures d admission pour jeunes professionnels (stagiaires) philippins aux termes de l Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République des relatif à l échange

Plus en détail

Exigences pour la certification HERMES. Règlement des examens de certification personnelle, version public

Exigences pour la certification HERMES. Règlement des examens de certification personnelle, version public Exigences pour la certification HERMES Règlement des examens de certification personnelle, version public Suivi des modifications, contrôle, approbation Version Date Description, remarque Nom ou rôle 2.0

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. Agence Française organisation de Séjour Dentaire. en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire POURQUOI NOUS CHOISIR? en Hongrie -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire avec une expérience forte

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : I. Dispositions générales

Plus en détail

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI Fiches statut LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Accéder au site Emploi Territorial : www.emploi-territorial.fr

Plus en détail

Statuts de l Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes

Statuts de l Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes Statuts de l Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes Art. 1 - Définition Titre I - Dispositions générales L Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes (ASTTI)

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 020/2012/ANRMP/CRS DU 30 AOÛT 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE MEDICAL PROGRESS

Plus en détail

Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en "Didactique du français langue seconde"

Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en Didactique du français langue seconde Avenue de Cour 33 CH 04 Lausanne Directives du Chapitre 05 : Filières de formation Directive 05_59 du programme de formation menant au Certificate of Advanced Studies en "Didactique du français langue

Plus en détail