Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur"

Transcription

1 Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

2 Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir. A proximité de Châteaudun. Semi-océanique. Pluviométrie annuelle d environ 650 mm. Environnement socio-économique Proximité d un ancien camps militaire désaffecté et d une voie ferrée. Proximité de la coopérative AGRALYS (vente des cultures et achat d intrants). Appartenance au groupe CIVAM de la Sarthe et au groupe ADEAR de l Orne. Participation au réseau Blé Rustique. Observations réalisées pour le Bulletin de Santé du Végétal. Participation au comité de pilotage d un bassin d alimentation de captage Grenelle. Enjeux Zone Vulnérable. Captage Grenelle.

3 Contexte & Système d exploitation SYSTÈME D EXPLOITATION SAU Main d œuvre Atelier Matériel Parcellaire 117 ha Exploitation individuelle avec 2 UTH = agriculteur + salarié Cultures = 100% vente Tout en propriété 7 îlots, divisés en 12 parcelles, regroupés dans un rayon de 2 km Sol Assolement Limons argileux sur argiles à silex 60 cm à 1 m de profondeur 70 à 75% de limons, 20 à 25% d argiles MO = 1,9% ph = 6 0 à 20% de cailloux Légère battance Hydromorphie sur certaines zones Pas d irrigation, mais drainage à 80% SAU Bons potentiels (environ 80 q/ha en Blé tendre) + couverts végétaux (semences)

4 Système de Culture INITIAL : Stratégies & Tactiques Contrôle génétique variétés productives et tolérantes à la verse Contrôle chimique traitements systématiques fertilisation «raisonnée» Action sur le stock labours fréquents Résultats attendus maximiser les marges maximiser les rendements ne voir aucun dégât visuel sur les cultures COLZA BLÉ BLÉ ORGE H.

5 Système de Culture INITIAL : Performances *Semences + Produits phytosanitaires + Engrais Problèmes Problèmes : : (1) Prix de vente de l étude Ecophyto R&D (2) Prix de vente pratiqué par l agriculteur Le Le 2 2 nd nd Blé Blé avait avait un un rendement rendement inférieur inférieur au au 1 1 er er Blé Blé tout en consommant plus de pesticides et plus d engrais. Des adventices (notamment vulpin et ray-grass) devenaient envahissantes et faisaient concurrences aux cultures. Constat : «Le système se dirigeait vers une impasse technique!» tout en consommant plus de pesticides et plus d engrais. Des adventices (notamment vulpin et ray-grass) devenaient envahissantes et faisaient concurrences aux cultures. Constat : «Le système se dirigeait vers une impasse technique!» Les maladies du pied (piétin échaudage et piétin verse) se multipliaient. Les maladies du pied (piétin échaudage et piétin verse) se multipliaient. Solution : Reconcevoir le système de culture Solution : Reconcevoir le système de culture

6 Evolutions du Système de Culture Maximiser les marges Maximiser les rendements Ne voir aucun dégât visuel sur les cultures Limiter le salissement par des méthodes de lutte «alternatives» Préserver les marges tout en diminuant les achats d engrais et de pesticides, en supprimant le régulateur de croissance Réduire l impact sur l environnement et la santé

7 Système de Culture FINAL : Stratégies & Tactiques Evitement décalage des dates de semis décalage des apports N Lutte chimique traitements basés au maximum sur l observation = impasses possibles Action sur le stock rotation allongée et diversifiée via l introduction du Pois et du Tournesol alternance cultures d hiver / cultures de printemps espacement des labours faux-semis couverts végétaux Colza derrière Pois Atténuation Contrôle génétique variétés rustiques semences fermières Contrôle biologique réduction de la taille des parcelles baisse de la densité de semis baisse de la fertilisation N = fertilisation «intégrée» mélange de variétés Résultats attendus préserver les marges diminuer les achats d engrais et de pesticides supprimer le régulateur de croissance limiter le salissement (vulpin, et surtout ray-grass) tolérer des dégâts de récolte couverts végétaux couverts végétaux POIS P. COLZA BLÉ ORGE H. TOURNESOL BLÉ

8 Système de Culture FINAL : Performances *Semences + Produits phytosanitaires + Engrais (1) Prix de vente de l étude Ecophyto R&D (2) Prix de vente pratiqué par l agriculteur

9 Comparaison des performances du Système de Culture Moyenne SdC 2008 Moyenne SdC 2010 Pesticides (IFT) 5,58 2,36-58% Fertilisation azotée 178 UN/ha 103 UN/ha - 42% Risque de lessivage des nitrates 67 mg NO 3 /L 42 mg NO 3 /L - 37% Consommation énergétique 422 EQF/ha 305 EQF/ha - 28% Emission de gaz à effet de serre 2,26 teq CO 2 /ha 1,67 teq CO 2 /ha - 26% Charges en intrants* 393 /ha 226 /ha - 42% Marge brute (1) 554 /ha 561 /ha + 1% Marge brute (2) 774 /ha 829 /ha + 7% *Semences + Produits phytosanitaires + Engrais plusieurs contextes de prix Ecophyto R&D (1) (campagne 2006) Agriculteur (2) (campagne 2010) Colza 240 /T 360 /T Blé 125 /T 140 /T Orge H. 90 /T 110 /T Tournesol 240 /T 390 /T Pois P. 115 /T 170 /T

10 Conclusions Passage progressif : - d une approche «CULTURE» à une approche «SYSTEME» - d une production «CONVENTIONNELLE» à une production «INTÉGRÉE» d une réduction des PESTICIDES à une réduction de TOUS LES INTRANTS ENVIRONNEMENT et ÉCONOMIE ne sont pas contradictoires Principal levier agronomique : ROTATION Mais difficulté pour diversifier les cultures car problème de commercialisation dans une région céréalière, problème de corbeaux et pigeons Démarche d AMÉLIORATION CONTINUE Encore des résultats en progrès : Moyenne 2008 Moyenne 2010 Moyenne 2011 Pesticides (IFT) 5,58 2,36 1,56 Fertilisation azotée 178 UN/ha 103 UN/ha 86 UN/ha Encore des pistes d évolution : travailler sur les mélanges de couverts végétaux, supprimer les traitements de semences insecticides, désherber sur le rang, favoriser la biodiversité (haies)

11 Présentation réalisée avec le soutien financier de : Ministère de l Agriculture ; Agence de l eau Loire-Bretagne ; Ademe ; Région Pays de la Loire ; Conseil Général de la Sarthe

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS 1 DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN MARC THIZY JUSTINE LAGREVOL Journée ARRA Eau et Agriculture 5 Novembre 2013 Le Bassin

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre Zoom sur les campagnes 2011/2012 et 2012/2013 Données issues des groupes marges brutes Chambre d agriculture d Eure-et-Loir en zone traditionnelle

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

AGIR 1248 INRA/INPT & UE

AGIR 1248 INRA/INPT & UE Conception et évaluation expérimentale de prototypes de systèmes de culture à très bas niveaux d intrants Application en systèmes pluvial et irrigué du SO Eric Justes, Didier Raffaillac, Grégory Véricel,

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Quels autres services environnementaux peut-on attendre?

Quels autres services environnementaux peut-on attendre? 1 Quels autres services environnementaux peut-on attendre? Une réduction des transferts de nitrates par drainage à Ludelange Expérimentation Bougies Poreuses à Ludelange (57) (comparaison SDSC/Labour)

Plus en détail

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN Témoignage de Jean-Paul SAMSON 1 Jean Paul SAMSON Lorry-Mardigny (57) 1.3 UTH Types de sol principaux : 75% argilo-calcaire 20% argilo-limoneux SAU 137 ha orge hiver

Plus en détail

Produire du Colza à bas niveaux d intrants

Produire du Colza à bas niveaux d intrants Produire du à bas niveaux d intrants août 2009 Pourquoi réduire les intrants? Le colza est une culture exigeante en intrants. En effet, ses besoins azotés élevés et la grande diversité de ses ravageurs

Plus en détail

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou»

Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Plan d Action Territorial «Hers-Mort/ Girou» Journée Arbres, Eau et Cours d eau 26 avril 2012 Aurin Avec le concours financier de Présentation de la zone d étude Superficie : 1555 km² Population : 250

Plus en détail

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation - Groupe de travail Etude de la rentabilité des systèmes de culture intégrant de la luzerne Synthèse

Plus en détail

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée e technique Grandes Cultures biologiques ITAB / Arvalis-Institut du Végétal «Outil d aide à la décision» «outil à palabres» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée technique Grandes

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

Système de culture horticole Pépinière

Système de culture horticole Pépinière Système de culture horticole Pépinière Code DEPHY : HOF28740 Identification générale Production simultanée sur une année Photinia, Cuppressocyparis, Elaeagnus, Abelia, Autres arbustes Type de sol Hors-sol

Plus en détail

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais)

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais) Résultats à 4 ans Résultats à 4 ans Systèmes Grandes cultures en sec Sol : Limon moyen (bornais) CA86 Chenevelles- Archigny François Dupont CA86 1 Rotation testée et objectifs Objectifs : - Limiter l utilisation

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Philippe Lehrmann, PhD Axéréal Axéréal: structuration en Business Units Groupe coopératif agro-industriel, leader

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Agrosyst, le système d'information au coeur du Plan Ecophyto de réduction d'usage des pesticides

Agrosyst, le système d'information au coeur du Plan Ecophyto de réduction d'usage des pesticides INRA MC Lhopital Agrosyst, le système d'information au coeur du Plan Ecophyto de réduction d'usage des pesticides Données, agriculture, environnement... innovation Vendredi 4 septembre 2015 Estelle Ancelet,

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure Sols Limons profonds et moyens Potentiel de Atouts / rendement et/ou RU Contraintes

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes.

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes. Système Pommes de terre et légumes. Caractéristiques Variantes de ce système : Il existe près de 150 exploitations de moins de 100 ha qui produisent de la pomme de terre, essentiellement pour une vente

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Les Services de la Chambre d'agriculture

Les Services de la Chambre d'agriculture Les Services de la Chambre d'agriculture Dénomination du Service ATE (Aide Technique à l Épandage des effluents d élevage) Département PRODUCTIONS VÉGÉTALES Agent(s) en charge du dossier Emilie SAVOURAT

Plus en détail

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ).

Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). Durabilité agronomique des systèmes biologiques comparée à d autres systèmes (raisonnés, intégrés ). 1 Philippe VIAUX Correspondant de l Académie d Agriculture de France. 27/11/2012 Séminaire AB Angers

Plus en détail

ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA

ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA Journée technique viti oeno AREDVI Avignon le 17 février 2015 Le ClimAgri PACA en bref Qui? La Région PACA Quoi? Démarche ClimAgri Par qui?

Plus en détail

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons La sécheresse de l été 2012 n a pas eu raison de la culture de tournesol. Les résultats économiques sont toujours en progression, malgré un rendement moyen décevant. 26 exploitations 163 hectares 6,3 ha/expl.

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Protection intégrée du blé. Une stratégie gagnante

Protection intégrée du blé. Une stratégie gagnante Protection du blé Une stratégie gagnante Protection du blé L attente de la société pour une agriculture plus respectueuse de l environnement est très forte, elle est à l origine de programmes comme Ecophyto

Plus en détail

ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL

ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL GÉRER L ÉTAT L ORGANIQUE DES SOLS SUR LE LONG TERME : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE CONSEIL 8émes rencontres GEMAS -COMIFER Blois - 20 & 21 novembre 2007 Annie Duparque GESTION ET CONSERVATION DE L ETAT L

Plus en détail

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher.

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. {{Et voici les notes de Guillaume Bodovillé}} Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. Sylvain et Jérôme exploitent 270 ha en propre et 50 ha à façon. Sur

Plus en détail

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES IMPLANTER DES CULTURES INTERMÉDIAIRES PIÈGES À NITRATES (CIPAN) Afin d'éviter le lessivage des nitrates en excès après la récolte, il est indispensable d implanter une CIPAN (moutarde, phacélie, seigle

Plus en détail

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations

Plus en détail

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Exemples en Poitou-Charentes M. Vigot Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Traits du système de culture Rotation

Traits du système de culture Rotation PE-NH-27-A-9 SdC à rotation Pois de Blé Orge de Colza Blé Lin de Blé Orge d hiver très économe (40% IFT ref) sur sols profonds de l Eure Potentiel de rendement Atouts / Sols et/ou RU Contraintes Limons

Plus en détail

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités NEGOCE PRODUCTIONS VEGETALES w 396 millions d euros de chiffre d affaires w 220 salariés w 75 centres appro/collecte w 1,02 million

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Bilan de campagne 2014 flore adventice, perspectives de réduction d usage des herbicides et de limitation de l impact des traitements.

Bilan de campagne 2014 flore adventice, perspectives de réduction d usage des herbicides et de limitation de l impact des traitements. Bilan campagne 2014 flore adventice, perspectives réduction d usage s herbicis et limitation l impact s traitements. Depuis 2013, afin mieux répondre aux objectifs du plan ECOPHYTO, la problématique gestion

Plus en détail

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS -Etat des connaissances -Approche comparée d indicateurs par rapport au labour Gilles ESPAGNOL Arvalis-Institut du Végétal Station de Montardon 64 1-Les techniques

Plus en détail

Vers une gestion durable des ressources en eau

Vers une gestion durable des ressources en eau Vers une gestion durable des ressources en eau Carrefours de l innovation agronomique Productions végétales et sécheresse Toulouse - 6 juin 2008 Nelly LE CORRE-GABENS Responsable du Service Agronomie-Environnement

Plus en détail

PHYTO_09 Diversité de la succession culturale en cultures spécialisées

PHYTO_09 Diversité de la succession culturale en cultures spécialisées PHYTO_09 Diversité de la succession culturale en cultures spécialisées Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementaux et climatiques Version du 3 février 2015 1. Description du

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

WHEN FARMERS ENGAGE SERIOUSLY IN REDUCING PESTICIDES. Agronomie, Productions Végétales & Environnement

WHEN FARMERS ENGAGE SERIOUSLY IN REDUCING PESTICIDES. Agronomie, Productions Végétales & Environnement WHEN FARMERS ENGAGE SERIOUSLY IN REDUCING PESTICIDES Agronomie, Productions Végétales & Environnement CHANGEMENT S ORIGINES S approprier des raisons de changer, qui porte dans la durée, au-delà des difficultés

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN) GEOSUD - DDT79

Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN) GEOSUD - DDT79 Cartographie des Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates CIPAN (Directive Nitrates) Méthode d évaluation par imagerie satellitaire des anomalies de cultures intermédiaires pour pièges à nitrate (CIPAN)

Plus en détail

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en Pays de la Loire Expérimentation St Fort Action systèmes de cultures innovants Précédemment

Plus en détail

PE-NH-27-A-3 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Pois de printemps Blé très économe (49 % IFT ref) sur sols moyens de l Eure

PE-NH-27-A-3 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Pois de printemps Blé très économe (49 % IFT ref) sur sols moyens de l Eure PE-NH-27-A-3 SdC à rotation Colza Blé Féverole de Blé Pois de Blé très économe (49 % IFT ref) sur sols moyens de l Eure Sols Limons moyens à profonds Potentiel de rendement et/ou RU RU de 60 à 90 mm Atouts

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

Renseignements sur l'exploitation

Renseignements sur l'exploitation enseignements sur l'exploitation aison sociale : n pacage : Adresse : n SIET : Commune : S.A.U. : Surface en cultures : Surface en prairies : NOM - Prénom du responsable : téléphone : fax : portable :

Plus en détail

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant?

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? Lorsqu un producteur achète un système d autoguidage, on lui fait souvent valoir des économies de carburant et une plus grande précision

Plus en détail

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal de nouveaux systèmes de cultures pour une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse 1 er bilan des expérimentations menées par ARVALIS augmenter les effets

Plus en détail

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme exploitant agricole Une ferme céréalière 100% bio diversifiée dans la production de légumes de plein champ 12 OrléansLoiret 8 13 Loiret [45] Centre Blois 9 (45) Chartres Loir-et-Cher et-cher [41] (41)

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Mise en évidence des facteurs de consommation énergétique de l agriculture : application à la production céréalière de l'eure

Mise en évidence des facteurs de consommation énergétique de l agriculture : application à la production céréalière de l'eure Mise en évidence des facteurs de consommation énergétique de l agriculture : application à la production céréalière de l'eure Olivier PERRIN Enseignant-chercheur en économie rurale Laboratoire LECOR Esitpa

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

Traject ires. Références Techniques Grandes Cultures. Travail sans labour. Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques?

Traject ires. Références Techniques Grandes Cultures. Travail sans labour. Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques? Traject ires Références Techniques Grandes Cultures Travail sans labour Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques? Juin 29 Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Trajectoires

Plus en détail

Evaluation de l impact des MAEt sur les pratiques et systèmes agricoles en région Pays de la Loire

Evaluation de l impact des MAEt sur les pratiques et systèmes agricoles en région Pays de la Loire Evaluation de l impact des MAET sur les pratiques et systèmes agricoles en région Pays de la Loire Restitution en territoires à enjeu eau Layon Aubance 16 avril 2014 Evaluation de l impact des MAEt sur

Plus en détail

L allongement de la rotation* * Couplée à d autres leviers. Exemple d une exploitation - Etienne Maillard

L allongement de la rotation* * Couplée à d autres leviers. Exemple d une exploitation - Etienne Maillard L allongement de la rotation* * Couplée à d autres leviers Exemple d une exploitation - Etienne Maillard Mise à jour : 25/01/2017 Localisation de l exploitation Etienne Maillard Exploitation céréalière

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

L expérience Écophyto de l enseignement agricole au service de la transition agroécologique

L expérience Écophyto de l enseignement agricole au service de la transition agroécologique Courrier de l environnement de l Inra n 65, mars 2015 87 L expérience Écophyto de l enseignement agricole au service de la transition agroécologique Philippe Cousinié¹, avec la contribution de Xavier Desmulier²,

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

OPTIMISER L USAGE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN GRANDES CULTURES

OPTIMISER L USAGE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN GRANDES CULTURES OPTIMISER L USAGE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES EN GRANDES CULTURES Journée de présentation bénéficiant de la participation financière de JUILLET 2012 ACTIONS ENGAGÉES PAR LES CHAMBRES D AGRICULTURE DE

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Rotation et Assolement

Rotation et Assolement Cas type grandes cultures biologiques TERRES E GROIES SUPERFICIEES AEC UZERNE Orge de printemps Rotation et Assolement MAIN d oeuvre uth Pois de printemps Tournesol Triticale SAU ha SO Terres de groies

Plus en détail

Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure

Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure PERRIN O. ; MERLE F. Contexte sociétal et économique

Plus en détail

«systèmes de culture économes en intrants»?

«systèmes de culture économes en intrants»? Analyse CENTRE D ÉTUDES ET DE PROSPECTIVE n 53 - Décembre 2012 Vers une mesure agro-environnementale «systèmes de culture économes en intrants»? Dans un contexte de volonté politique de réduction de l

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES -1- Rappel dispositif BSV Dispositif cadré par la circulaire du 4 mars 2009 et complété par notes

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB

Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 : Produire et utiliser des légumineuses à graines AB Session 4 Produire des légumineuses à graines pour l alimentation porcine AB : atouts et contraintes S. Lubac (IBB), F. Pressenda (Céréopa)

Plus en détail

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG

GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Journée Prosensols 22 novembre 2012 Vincent TOMIS - Annie DUPARQUE GESTION DE L ÉTAT ORGANIQUE DES SOLS AVEC SIMEOS-AMG Vincent Tomis Agro-Transfert RT Contexte Projet GCEOS : GESTION ET CONSERVATION DE

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Ile-de- France

Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Ile-de- France Performances technico-économiques en Agriculture Biologique en Ile-de- France 1 1. Données générales sur la bio en Ile-de-France (p. 3-4) 2. Les grandes cultures bio en Ile-de-France (p. 5) 3. Le maraîchage

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE ANNUELLE

SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE ANNUELLE SYNTHÈSE DE LA RENCONTRE ANNUELLE DU RÉSEAU DES ANIMATEURS AGRI - PHYTO Mardi 16 juin 2015 La Tour du Pin (38) Association Rivière Rhône Alpes > 7 rue Alphonse Terray > 38000 Grenoble Tél. : 04 76 48 98

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

Doré. Bernard. Fermoscopie réalisée par la Chambre d'agriculture du. Situation de la ferme dans son environnement

Doré. Bernard. Fermoscopie réalisée par la Chambre d'agriculture du. Situation de la ferme dans son environnement Situation de la ferme dans son environnement parcelle d'oignons rouleaux Bernard Doré Polyculture élevage à dominante légumes de plein champ. Tours Eure-et-Loir Eure-et-Loir [28] (28) Auvergne Auvergne

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants

Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants octobre 2009 L orge d hiver présente moins de références technico-économiques sur la production à bas niveaux d intrants que le blé. De part sa place

Plus en détail

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques Guide de terrain Introduction La réalisation d un diagnostic approfondi est indispensable pour proposer des solutions spécifiques

Plus en détail

Analyses et Perspectives

Analyses et Perspectives Analyses et Perspectives Références Systèmes Septembre 2013 N 1304 Complémentarité et autonomie en protéines en région Centre Potentiels et freins à lever La France importe aujourd hui 40% de ces besoins

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE «Eau, Nitrate et Agriculture durable» SYNTHESE DE L ATELIER L utilisation des nitrates : Synthèse Résume les différentes situations

Plus en détail