Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck"

Transcription

1 Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck Le potentiel d'amélioration environnementale et énergétique des bâtiments en région bruxelloise est énorme et générateur de triples dividendes: - économiques (en terme d'emplois) - sociaux (en terme de pouvoir d'achat) - et environnementaux (en terme de protection de la santé). Pour rappel : - En 2003, la facture énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale s'élevait à quasiment 1,6 milliards lorsque le cours moyen du pétrole était de 29 $. Depuis la mi-2005, les cours dépassent les 60 $. - La performance énergétique du parc immobilier est très mauvaise à Bruxelles: en terme d'isolation, par exemple, le bâti accuse un très net retard par rapport aux autres pays européens. L isolation dans les habitations bruxelloises est encore embryonnaire : sur les quelques logements, 40% n ont pas de double vitrage, 69% n ont pas de toitures isolées, 85% n ont pas de murs isolés et 76% n ont pas de conduites isolées (chiffres datant de 2001). Suite à l'évolution des prix de l'énergie depuis 2005 et vu la forte probabilité de poursuite à la hausse des cours du baril, il est aujourd'hui économiquement très rentable d'investir dans l'efficacité énergétique des bâtiments. Améliorer donc la performance énergétique des bâtiments représente un enjeu de première importance! Relever ce défi pourrait amener à capitaliser trois types de dividendes : l'amélioration du pouvoir d'achat des ménages et de la rentabilité des entreprises; la création d'emploi par la réallocation des dépenses de consommation (paiement de la facture énergie) en dépenses d'investissement (isolation, installations de chauffage,...); l'amélioration de l'environnement et de son impact sur la santé humaine. Notre vision pour Bruxelles est précisément d exploiter ces triples dividendes au travers de la performance énergétique :

2 Réduire la consommation d énergie du parc de bâtiments jusqu à 50% d ici 2020 est un projet accessible. Pour l'ensemble du bâti bruxellois, 500 millions /an peuvent ainsi être épargnés. Face à un taux de chômage important et à un manque structurel de main d'oeuvre qualifiée, le potentiel de création d'emploi locaux dans les métiers issus de la performance énergétique est très important. Réduire de 50% les émissions directes de CO2 pour le chauffage des bâtiments permettrait de réduire de 35% les émissions de CO2 totales de l'ensemble de la RBC par rapport à Le Contrat pour l'economie et l'emploi constitue un instrument pour exploiter davantage le potentiel offert par la performance énergétique des bâtiments, afin de veiller à canaliser les retombées économiques de cette mutation dans le tissu bruxellois. Le secteur de la construction/rénovation porteur de triples dividendes S il est un secteur à Bruxelles où l on peut espérer récolter des «triples dividendes» à brève échéance et conjuguer création d emploi, réponse aux besoins des Bruxellois et amélioration de l état de l environnement, c est bien celui du bâtiment. A Bruxelles, en effet, les trois quarts des émissions de gaz à effet de serre proviennent des bâtiments, essentiellement de leurs installations de chauffage. Par ailleurs, plus de la moitié des déchets produits dans notre région sont issus du secteur de la construction et de la rénovation. La spécificité bruxelloise tient donc à la prépondérance de ce secteur en terme d impact environnemental global. Via les dispositifs de primes, d'appels à projets et la réforme de la réglementation, la Ministre Evelyne Huytebroeck favorise une autre orientation de la demande adressée à la construction et la rénovation (ménages, entreprises, bureaux dans le secteur privé/public...). Mais il faut que l'offre bruxelloise suive et que les corps de métier (des architectes concepteurs aux menuisiers) adaptent leur offre mais aussi leurs outils et leurs méthodes. Dans le cadre du Contrat Economie et Emploi, Evelyne Huytebroeck a donc saisi toutes les opportunités de collaboration avec le Ministre de l'emploi et de l Economie pour mieux articuler offre et demande. L'environnement est en effet un secteur prioritaire de ce Contrat! Le cluster éco-construction est un des outils d'animation qui concrétise cette collaboration. La Ministre bruxelloise de l'environnement et de l'energie contribue également à la mise en place du futur centre de référence et de formations aux métiers de l'éco-construction et de la performance énergétique des bâtiments.

3 1. Créer de l'activité économique et de l emploi : La construction/rénovation à Bruxelles représente emplois salariés et 900 millions par an de chiffre d'affaires! La situation est bien connue: la richesse créée en Région de Bruxelles-Capitale ne profite pas assez aux Bruxellois. Ainsi, alors que le taux de chômage dépasse les 20% à Bruxelles, le secteur de la construction est confronté à une pénurie structurelle en main d oeuvre qualifiée : à peine plus de la moitié de la main d oeuvre occupée dans la construction à Bruxelles sont des Bruxellois (56%). Pour l'ensemble du pays, le secteur de la construction est confronté à un manque important de travailleurs qualifiés et non-qualifiés: chaque année, le secteur a besoin de nouveaux travailleurs (cf. dossier de presse). En offrant de nouveaux marchés à ce secteur et en investissant dans la formation, un grand potentiel de création d emploi pourrait être exploité. Potentiel du marché L industrie belge de l isolation thermique a montré récemment que emplois pouvaient être créés pendant 10 ans en Belgique, simplement en mettant en oeuvre un programme ambitieux d isolation thermique permettant de réduire de 75% les besoins en énergie de la moitié du parc de logements belge. 2. Répondre aux besoins des Bruxellois Il manque à Bruxelles un nombre important de logements. Par ailleurs, de nombreux logements existant sont insalubres, inconfortables, mal équipés, ou insuffisamment isolés. Il en résulte notamment une facture élevée en terme de chauffage. La consommation d énergie des logements bruxellois est en hausse constante et s élève, en période de bas prix du pétrole à un demi-milliard par an, soit de à par ménage. Par ailleurs, l'essentiel du travail du secteur de la construction à Bruxelles porte sur la rénovation des bâtiments et non sur la construction de bâtiments neufs. 3. Encourager la construction/rénovation durable Pour développer l'éco-construction/rénovation au profit de l'emploi des Bruxellois, des besoins en bâtiment de notre Région, de notre environnement et de notre santé,

4 il est indispensable de prendre des initiatives aussi bien du côté de la demande que de l'offre. A. Stimuler l'offre: Augmentation par 10 du montant des Primes Energie en 3 ans. Budget de 11 millions d'euros en Depuis début 2007, les Primes Energie ont été revues et renforcées pour couvrir l'ensemble des investissements économiseurs d'énergie qui nécessitent une aide financière pour être effectivement réalisés. Infos : L'impact des nouvelles primes énergie 2007 sur le chiffre d'affaire des fournisseurs d'équipements de performance énergétique et pour le secteur de la construction et de la rénovation est estimé à 33 millions /an. Lancement, en 2007, d'un appel à projets pour soutenir financièrement un certain nombre d'investissements dans des bâtiments passifs ou basse énergie et dans les bâtiments éco-construits ou éco-rénovés. Budget de 7 millions d'euros. Mise à disposition de quatre «Facilitateurs énergie» (logements collectifs, tertiaire, cogénération, énergies renouvelables grands systèmes...). Les facilitateurs assurent une mission de guidance pour tout responsable énergie du public cible qui recherche une solution, un avis à son problème énergétique: existence d une technologie, équipements existants sur le marché, méthodologie appropriée, questions relatives aux instruments d information et d aides destinés au public cible, recherche de bureaux d études, de fournisseurs, Transposition de la directive européenne relative à la performance énergétique des bâtiments : Ordonnance sur la table du Gouvernement bruxellois (en 3e lecture). Cette directive prévoit que tout nouveau bâtiment doit respecter un niveau de performance énergétique globale, de même que toute grosse rénovation de plus de m². Pour la fin de l'année 2007, la Ministre Evelyne Huytebroeck travaille également à la mise sur pied d'instruments financiers facilitant le choix d'investissements à haute performance énergétique.

5 B. Répondre à l'offre : En matière d'offre, un vaste programme de sensibilisation et de formation des architectes et des professionnels de la construction a déjà débuté (rencontres de l'energie, voyage d'étude à Fribourg en Allemagne,...). Mise en place du cluster éco-construction et du centre de référence et de formations aux métiers de l'éco-construction et de la performance énergétique des bâtiments. Conclusion A l'heure où le réchauffement climatique montre ses effets dévastateurs (inondations, canicules, ouragans, ) et que tous les experts tirent la sonnette d alarme, il est fondamental de rappeler notre credo: «l'écologie, c'est la santé et l'avenir de l'économie!». Investir dans la construction durable à Bruxelles, c'est donc une magnifique opportunité de démontrer en situation réelle qu'environnement, économie et emploi vont de pair et sont même indissociables!

Emploi et construction Durable en Région bruxelloise

Emploi et construction Durable en Région bruxelloise Emploi et construction Durable en Région bruxelloise ou Comment avancer vers une économie verte? Par Hugues Latteur, économiste, coordinateur de la cellule Energie au Cabinet d'evelyne Huytebroeck 26 août

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015 CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement Mercredi 28 octobre 2015 Rénovation énergétique : enjeu majeur de politique environnementale

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif P.L.A.G.E Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif Candidature à introduire pour le 29 juin 2007 Bruxelles Environnement - IBGE Gulledelle, 100

Plus en détail

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise CONSEIL CENTRAL DE L ECONOMIE 18 décembre 2008 Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise Etienne Aulotte Bruxelles Environnement Service Economie, Emploi et Environnement eal@ibgebim.be

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011. Energie et bâtiment

Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011. Energie et bâtiment Présenté par Damien SAILLANT Le 06 juin 2011 Energie et bâtiment Sommaire 1. Le contexte 2. Les enjeux du secteur du bâtiment 3. L'assainissement énergétique des bâtiments 2 1. Le contexte Contexte énergétique

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

adaptations urbaines en Île-de-France

adaptations urbaines en Île-de-France Atelier de prospective Contrainte énergétique et Habitat et tertiaire face aux enjeux énergétiques Enjeux et instruments Pierre HERANT Chef du Département Bâtiment et Urbanisme Agence de l Environnement

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 17 novembre 2005 - Salon Energex

Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 17 novembre 2005 - Salon Energex Conférence de presse d Evelyne Huytebroeck 17 novembre 2005 - Salon Energex La cogénération : une technologie énergétique pour Bruxelles, rentable pour le portefeuille, l'emploi et l'environnement L énergie

Plus en détail

Construction durable à Bruxelles

Construction durable à Bruxelles Construction durable à Bruxelles 2004 2012 2015 Ir Grégoire CLERFAYT DIRECTEUR AIR, CLIMAT, ENERGIE & BÂTIMENT DURABLE DIAGNOSTIC COMPARATIF TRANSFRONTALIER DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

2009/02/17 HENRI SIMONS. ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 1 / Introduction : contexte

2009/02/17 HENRI SIMONS. ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 1 / Introduction : contexte ÉNERGIE : UN ENJEU MAJEUR POUR LES BRUXELLOIS (contexte et propositions) 2009/02/17 HENRI SIMONS 1 / Introduction : contexte La Région de Bruxelles-Capitale compte approximativement 62 millions de m² de

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Introduction 17 Avril 2012 Enjeux et Perspectives en Région de Bruxelles-Capitale Ir Grégoire CLERFAYT Responsable de la Direction Air, Energie,

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Bureau du Parti du 26/11/07 Le PS rappelle ses priorités : répondre à l augmentation des prix de l énergie

Bureau du Parti du 26/11/07 Le PS rappelle ses priorités : répondre à l augmentation des prix de l énergie Bureau du Parti du 26/11/07 Le PS rappelle ses priorités : répondre à l augmentation des prix de l énergie 1. Introduction Les prix de l énergie flambent ces dernières semaines. Nos concitoyens ont de

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1

Présentation du programme. Brussels Greenfields. Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Présentation du programme Brussels Greenfields Bruxelles Environnement (IBGE) Brussels Greenfields 1 Agenda Partie générale : contexte du projet Partie détaillée : fonctionnement du projet Bruxelles Environnement

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant N/Ref Audit : Date de l audit : SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant Bilan économique de l'existant Facture "eau énergie" actuelle 1 : 2 669 2 500 Budget par ressources 2 000 1 500

Plus en détail

Programme Shift Project sur la rénovation thermique des bâtiments. Brice Mallié

Programme Shift Project sur la rénovation thermique des bâtiments. Brice Mallié Programme Shift Project sur la rénovation thermique des bâtiments Brice Mallié L urgence à agir n est pas que climatique! Environnementale : 123 millions de tonnes de CO2 générées chaque année (25% du

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat «J éco-rénove, J économise», est un dispositif d aide à la rénovation énergétique des logements DOSSIER DE PRESSE 4 juin 2014 Contact presse : DDT de la Mayenne

Plus en détail

AVIS. 19 décembre 2013

AVIS. 19 décembre 2013 AVIS Projet d ordonnance modifiant l ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale et l ordonnance du 1er avril 2004 relative à l'organisation

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 18 DECEMBRE 2015. - Ordonnance modifiant l'ordonnance du 2 mai 2013 portant le Code bruxellois de l'air, du Climat et de la Maîtrise de l'energie Le Parlement de la Région

Plus en détail

HOTLINE ENERGIE ENTREPRISES

HOTLINE ENERGIE ENTREPRISES HOTLINE ENERGIE ENTREPRISES L essentiel de l information pour traiter de : > L efficacité énergétique de vos bâtiments > La maîtrise de l énergie > Le recours aux énergies renouvelables 0 890 711 224 #

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

La stratégie française de. et du parc immobilier public

La stratégie française de. et du parc immobilier public La stratégie française de rénovation Titre de l habitat et du parc immobilier public Georges Debiesse Conseil général de l environnement et du développement durable Historique 2005 : loi POPE, objectif

Plus en détail

«Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015

«Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015 «Soyez RGE et gagnez de nouveaux marchés» Jeudi 22 janvier 2015 RGE, pilier de la rénovation énergétique Objectif global : diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre en France d'ici 2050 Un consensus

Plus en détail

La rénovation énergétique du parc de logements

La rénovation énergétique du parc de logements La rénovation énergétique du parc de logements Formation du : mm/jj/aa à l'attention de : www.panseo.fr - info@panseo.fr - 06 11 82 55 73 Objectifs de la formation Donner aux participants une vision d'ensemble

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Énergie, Perspectives

Utilisation Rationnelle de l Énergie, Perspectives Utilisation Rationnelle de l Énergie, Perspectives Christophe BARBIEUX Service Politique des marchés de l énergie et guidance sociale Sous-Division Énergie Division Énergie, Climat, Air, Bruit Rappel historique

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif

Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable. Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Présentation d'exemples de stratégies et d'actions de développement durable Exemple de la maîtrise de l'énergie dans l'habitat social collectif Martina KOST Ingénieur Conseil B4E 64 boulevard Pasteur,

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Les aides favorisant la rénovation énergétique des logements dans le Jura (mars 2014) ADIL du Jura

Les aides favorisant la rénovation énergétique des logements dans le Jura (mars 2014) ADIL du Jura Les aides favorisant la rénovation énergétique des logements dans le Jura (mars 2014) ADIL du Jura Deux organismes à votre service pour répondre à toutes vos interrogations L ADIL du Jura, agence départementale

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Renouvellement de 3 régimes d aides d État aux entreprises. Conférence de presse du 6 août 2015

Renouvellement de 3 régimes d aides d État aux entreprises. Conférence de presse du 6 août 2015 Renouvellement de 3 régimes d aides d État aux entreprises Conférence de presse du 6 août 2015 AGENDA Réformes:Projetsdeloiréformantlesaides à la recherche, au développement et à l innovation(rdi) à la

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Efficacité énergétique et économies financières : un PLAGE au sein de votre institution. Manuel PLAGE à destination des décideurs

Efficacité énergétique et économies financières : un PLAGE au sein de votre institution. Manuel PLAGE à destination des décideurs Efficacité énergétique et économies financières : un PLAGE au sein de votre institution Manuel PLAGE à destination des décideurs SOMMAIRE Un PLAGE : pourquoi et pour quels résultats? 4 Un PLAGE, est-ce

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 10 AVRIL 25 DELIBERATION N CR-15/14.134 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL 'VERS L'EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE' Stratégie régionale pour l'efficacité énergétique et les énergies

Plus en détail

AVANT-PROJET PLAN FEDERAL DEVELOPPEMENT DURABLE

AVANT-PROJET PLAN FEDERAL DEVELOPPEMENT DURABLE AVANT-PROJET PLAN FEDERAL DEVELOPPEMENT DURABLE Energie et Climat 24 JUIN 2008 Erwan MARJO Consommations énergétiques : bref historique Croissance de la consommation énergétique en Belgique : 1970-2000

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain Patricia LAHAYE DREAL Lorraine Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Lorraine Journées de l écoconstruction www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Défis énergétiques, les enjeux et les perspectives de développement

Défis énergétiques, les enjeux et les perspectives de développement DR R.Vezin DR Energie et patrimoine bâti : de l exemple à la généralisation 12 Mars 2013 Défis énergétiues, les enjeux et les perspectives de développement Christian LABIE, Directeur de RHONALPENERGIE-ENVIRONNEMENT

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES?

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES? CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE : UNE NOUVELLE BOMBE À RETARDEMENT SUR LES FACTURES? 09 octobre 2015 1 Quelques éléments de contexte Création du dispositif des CEE dans la loi de programme fixant les

Plus en détail

voor professionelen overzicht van de stimuli om duurzaam renoveren te promoten

voor professionelen overzicht van de stimuli om duurzaam renoveren te promoten overzicht van de stimuli voor professionelen om duurzaam renoveren te promoten 25 maart 2014 Hoe kan duurzaam renoveren in Brussel gestimuleerd worden? Joke DOCKX, hoofd van de onderafdeling «Promotie

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Analyse stratégique de la filière I. Description de la filière Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont les plus consommateurs d'énergie en France (44 %) et la

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique. Le bouclage macroéconomique. Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D

L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique. Le bouclage macroéconomique. Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D L'apport des sciences sociales aux exercices de prospective énergétique Le bouclage macroéconomique Mourad AYOUZ Chercheur EDF- R&D INTRODUCTION Question traitée dans cette présentation On se propose de

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Direction des bâtiments 24 mars 2009 Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Présentation de l'analyse énergétique du patrimoine de la Ville de Villeurbanne

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local

Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local CONFERENCE TECHNIQUE 30 septembre 2010 Auditorium Maison de l Habitat 17h00 Les prêts bonifiés Françoise ROHKEN, Dexia Crédit Local 1 Relever le défi de la rénovation énergétique Une démarche innovante

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

Les partenariats financiers

Les partenariats financiers Les partenariats financiers La stratégie nationale de développement durable a fait du développement durable une composante de l'action publique.la loi portant engagement national pour l'environnement dite

Plus en détail

Dossier de presse. Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois.

Dossier de presse. Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois. Dossier de presse Signature officielle de la charte d AVENIR ECO DU HAINAUT, groupement d entreprises éco-construction en Sambre Avesnois. La grappe AVENIR ECO DU HAINAUT bénéficie, via l accompagnement

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

des dépenses. Par exemple, la part de l eau chaude dans les dépenses en énergie d un foyer peut varier de 12 à 28%.

des dépenses. Par exemple, la part de l eau chaude dans les dépenses en énergie d un foyer peut varier de 12 à 28%. Midi de la solidarité «L économie sociale, actrice de la lutte contre la précarité énergétique» 12 mai 2009 PLS et ses partenaires se sont interrogés sur le rôle que les acteurs de l économie sociale peuvent

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire

Plus en détail

L Ordonnance PEB. Pour professionnels du chauffage: chauffagistes agréés, techniciens chaudière agréés, conseillers chauffage PEB

L Ordonnance PEB. Pour professionnels du chauffage: chauffagistes agréés, techniciens chaudière agréés, conseillers chauffage PEB e_réglementaire.doc La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation L Ordonnance PEB Pour professionnels du chauffage: chauffagistes agréés, techniciens chaudière

Plus en détail

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 7 octobre 2009 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

Vous réalisez des économies sur vos achats non stratégiques. Vous gagnez du temps (un grand nombre de fournisseurs référencés)

Vous réalisez des économies sur vos achats non stratégiques. Vous gagnez du temps (un grand nombre de fournisseurs référencés) ATLANTIS PRO FRANCE LE CONCEPT 1/ Economiser Chasser le gaspi. Si l'expression a vieilli, réduire les coûts reste un des leviers principaux pour la rentabilité. L'exercice, pas toujours agréable sur le

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

PARTIE 1 NICE LYCEE GUILLAUME APOLLINAIRE INTERETS, ANALYSES, SOLUTIONS

PARTIE 1 NICE LYCEE GUILLAUME APOLLINAIRE INTERETS, ANALYSES, SOLUTIONS 1 EFFICACITE ENERGETIQUE ACTIVE PARTIE 1 INTERETS, ANALYSES, SOLUTIONS LYCEE GUILLAUME APOLLINAIRE NICE 2 INTRODUCTION La démarche d amélioration de l efficacité énergétique des bâtiments doit être pensée

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

COMMUNE DE REGNIE-DURETTE

COMMUNE DE REGNIE-DURETTE COMMUNE DE REGNIE-DURETTE BILAN ET ANALYSE DES CONSOMMATIONS DE GAZ DES BATIMENTS PUBLICS AOUT 2014 Notre commune possède quatre bâtiments qui utilisent le gaz naturel comme moyen de chauffage : le hall

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail