PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD"

Transcription

1 PROFIL SOCIO- ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE THETFORD

2 Municipalités de la MRC de L Amiante Source : Portail gouvernementale / Région de la Chaudière-Appalaches,

3 Notre région... La Municipalité régionale de comté (MRC) de L'Amiante, qui compte près de habitants et 19 municipalités, se situe au quatrième rang régional sur le plan démographique et sa situation géographique en fait un carrefour socioéconomique qui offre une qualité de vie exceptionnelle et de nombreuses occasions d'affaires. Cette MRC représente avant tout un milieu dynamique, et la vocation de pôle commercial, industriel et culturel de sa principale ville, Thetford Mines, s est confirmée et elle constitue maintenant l'une des plus importantes zones urbaines de la région Chaudière-Appalaches. La région de L'Amiante est en effet résolument engagée dans un processus de consolidation et de diversification de son économie grâce à une main-d'œuvre qualifiée, une situation géographique avantageuse et une bonne concentration d'entreprises qui ont su développer de l expertise et orienter leurs activités dans des secteurs industriels porteurs d avenir. La présence, au sein de la région, de sociétés novatrices et dynamiques ainsi que d'établissements d'enseignement attentifs aux besoins des employeurs garantit à ces derniers un important bassin de main-d'œuvre qualifiée. Vivre dans la région de L Amiante, c est s offrir une qualité de vie insoupçonnée, riche et accessible dans tous les sens du mot. Dans un rayon de moins de 50 kilomètres, vous retrouverez tout ce que la vie peut vous offrir : culture, sports et loisirs, établissements communautaires, d enseignements, de santé et de services sociaux, environnement naturel, centres commerciaux, petits commerces locaux et coût de la vie des plus abordables. En effet, selon une étude réalisé par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) 1 la région de Thetford Mines possède le coût le plus bas pour ce qui est de la location d un logement (une moyenne de 341 $ pour un 41/2 comparativement à 434 $ pour Saint-Georges ou 435 $ pour Victoriaville). La nature, parfois sauvage, de la région ne peut qu inviter à la pratique de sports de plein air. Été comme hiver, la région de L Amiante offre un éventail complet d emplacements sportifs, de terrains de camping sauvage, de pistes cyclables, de plans d eau pour la plongée ou la navigation, de sentiers pour la randonnée, etc. C est donc la qualité de vie que l on y trouve qui distingue le mieux la région de L'Amiante. Ses attraits naturels, ses activités de plein air, sa vie culturelle et son patrimoine constituent sa meilleure carte de visite. 1 Enquête sur les logements locatifs (octobre 2003), Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

4 La diversification économique Région mono-industrielle pendant plus d un siècle, la Région de L Amiante a su prendre les moyens pour assurer son développement continu, en diversifiant son économie. En dépit du ralentissement de l industrie de L Amiante, la région peut se tourner vers d autres créneaux de développement pour assurer des emplois stables et rémunérateurs. En 1971, le secteur primaire, soit l agriculture, les mines et les forêts, fournissaient 33,4% des emplois totaux. Aujourd hui, le total est de 12,3%, alors que le secteur secondaire, produit aujourd hui 28,9 % versus 18 % il y a 30 ans. Le secteur tertiaire pour sa part, compte pour 58,6 % des emplois total, comparativement à 48,5 % en Évolution de l'emploi selon le secteur d'activité pour la MRC de L'Amiante % ,2 62,2 58,6 48,5 33,4 28,9 22,7 23, , , Années Secteur primaire Secteur secondaire Secteur tertiaire Source : Statistique Canada, recensement de 1971, 1986, 1996 et 2001 Depuis la fin des années 80, plusieurs entreprises existantes ont su faire le virage pour assurer leur survie, ayant été tributaires des opérations minières pendant de longues années. On n a qu à signaler par exemple, les Industries Fournier, qui vendent maintenant leurs produits environnementaux partout dans le monde. Ce ne fût pas chose facile, et il reste encore du chemin a faire, afin d arriver à une vraie concertation des efforts de tous les intervenants dans un objectif commun, soit de diversifier l économie du milieu. Mais nous y sommes le virage est bien amorcé. Aujourd hui, la MRC de L Amiante compte près de entreprises PME, dans tous les secteurs d activité, qui emploient au total personnes. Dans le secteur secondaire, nous retrouvons près de 300 entreprises, qui emploient entre 1 et 250 personnes, pour un total de emplois. Nous retrouvons des entreprises oeuvrant dans les domaines des aliments; des produits en matière plastique; les textiles et l habillement; le bois et les meubles; la transformation des métaux et fabrication métallique; les industries minéraux non métalliques; les produits chimiques et les produits de pétrole, entre autres.

5 Les secteurs sur lesquels nous misons pour l avenir sont : Le magnésium : métal primaire; transformation; oxyde et chlorure de mg.; sulfate. L oléochimie industrielle : Recherche et transformation de matières grasses végétales et animales en acides gras. Obtention d un centre collégial de transfert technologique et création d une technopole. La plasturgie et les matériaux composites :Déjà un secteur important, la présence d un centre collégial de transfert technologique nous permet de pousser la recherche et développement de nouveaux matériaux et produits, tel le bois plastique et les tissus pré-imprégnés. Les ressources minérales : Transformation et utilisation sécuritaire de l amiante. Le tourisme : La Région de L Amiante possède de nombreux attraits et évènements sur lesquels la région peut bâtir davantage. L agroalimentaire : Encourager le développement de ce secteur qui crée déjà emplois. J Y ENTREPRENDS L AVENIR Pour favoriser la croissance économique par la création de nouvelles entreprises, la région doit impérativement dynamiser toutes les formes d entrepreneuriat capable de contribuer au développement de l économie et de l emploi sur le territoire de la MRC de L Amiante. De plus, les entrepreneurs doivent pouvoir compter sur des mesures énergiques de soutien financier et technique à l égard de leur projet d implantation ou d expansion. Nous devons bâtir sur nos forces et miser sur notre potentiel de développement et nos avantages concurrentiels pour assurer la relance et la croissance économique de notre région. Une véritable relance des activités économiques de la région de L Amiante passe donc inévitablement par la consolidation de notre base industrielle actuelle et par l accélération de la diversification de notre économie dans de nouvelles filières capables de contribuer à la création d emplois de qualités. En plus des impacts positifs sur l économie, le développement des entreprises existantes et l implantation de nouvelles entreprises permettraient de stimuler l entrepreneurship local et également de redonner à la population, en particulier aux jeunes, la confiance en la possibilité d un avenir prometteur dans notre région.

6 Statistiques pour la MRC de L Amiante POPULATION (2001) Région de L'Amiante Thetford Mines (Agglomération de recensement) Thetford Mines (Ville) Thetford-Partie-Sud (Canton (Municipalité de)) Black Lake (Ville) Pontbriand (Municipalité) Robertsonville (Village) Chaudière-Appalaches Constat : La population de la MRC de L Amiante représente 11.3% de la population totale de la région Chaudière- Appalaches en 2001 contre 11.8% en La MRC de L Amiante se classe en 1996 et en 2001 au 4 ième rang des MRC les plus populeuses de la région Chaudière-Appalaches. POPULATION TOTALE DE 15 ANS ET PLUS SELON L ACTIVITÉ (2001) Total Sexe masculin Sexe féminin Total Population expérimentée Taux de chômage 8,3 % 9,1 % 7,2 % --Taux de chômage pour le Québec 8,2 % 8,7 % 7,7 % Taux d activité 59,8 % 67,9 % 52,1 % --Taux d activité pour le Québec 64,2 % 71,1 % 57,7 % Taux d emploi 54,9 % 61,6 $ 48,3 % --Taux d emploi pour le Québec 58,9 % 64,9 % 53,2 % Constat : L analyse des indicateurs du marché du travail selon le sexe en 2001 révèle que le taux de chômage chez les hommes est plus élevé dans la MRC de L Amiante (9,1%) que dans l ensemble du Québec (8,7%). Chez les femmes, le taux de chômage est à l inverse inférieur dans la MRC de L Amiante (7,2 %) par rapport à l ensemble du Québec (7,7 %). De plus, en raison du nombre important de personnes âgées de 65 ans et plus qui se retirent du marché du travail, les taux d activités et d emploi chez les hommes et chez les femmes de la MRC de L Amiante sont inférieurs à ceux de l ensemble du Québec.

7 POPULATION TOTALE SELON LE GROUPE D ÂGE (2001) Total Sexe masculin Sexe féminin Population totale et plus Âge médian de la population 43,6 42,2 45,0 % de la population âgée de 15 ans et plus 85,2 84,3 86,0 Constat : La répartition de la population selon les groupes d âge dans la MRC de L Amiante révèle que les 0-14 ans représente 14,8 % de la population totale comparativement à 17,2 % en 1996 et à 20,6% en Par ailleurs, la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus représente en 2001, 18 % de la population totale comparativement à 15.2 % en 1996 et à 13,0 % en ÉDUCATION (2001) (PLUS HAUT NIVEAU DE SCOLARITÉ ATTEINT) Population totale de 15 ans et plus Moins qu un certificat d'études secondaires Certificat d'études secondaires Formation postsecondaire partielle Certificat ou diplôme d une école de métiers Certificat ou diplôme collégial Certificat ou diplôme universitaire L Amiante % 100,0 39,0 18,0 6,4 14,9 13,3 8,6 Chaudière- Appalaches % 100,0 35,4 18,7 6,8 12,8 14,7 11,6 Constat : La proportion des personnes de 15 ans et plus ayant un certificat ou diplôme d une école de métiers est plus élevé dans la région de L Amiante (14,9%) que dans l ensemble de la région Chaudière-Appalaches (12,8%). Par contre, la proportion des personnes de 15 ans et plus n ayant pas une 9 e année est plus forte dans la MRC de L Amiante (39,0%) que dans l ensemble de la région Chaudière-Appalaches (35,4%). Il en est ainsi pour les personnes de 15 ans et plus ayant un certificat ou diplôme universitaire (8,6% comparativement à 11,6% pour Chaudière-Appalaches).

8 REVENUS (2001) (Population de 15 ans et plus selon la tranche de revenu et le revenu moyen, région administrative de la Chaudière- Appalaches, 2000) Population totale de 15 ans et plus Sans revenu Moins de $ $ à $ $ à $ $ et plus Revenu moyen $ L Amiante % 100,0 5,5 25,0 27,8 29,2 12,7 --- Chaudière- Appalaches % 100,0 5,6 24,0 24,0 31,4 15,7 --- Le Québec % 100,0 5,6 23,1 22,3 28,4 20,4 --- Constat : Le revenu moyen de la population de 15 ans et plus de la région de L Amiante est inférieur à celui de Chaudière-Appalaches et de l ensemble du Québec ( $ comparativement à $ pour Chaudière-Appalaches et $ pour le Québec). EMPLOIS (2001) Nombre d employés (2001) Nombre d entreprises (2001) % des emplois totaux Secteur primaire Secteur secondaire Agriculture et autres industries axées sur les ressources Industries de la fabrication et de la construction % % Secteur tertiaire Commerce de gros et de détail, finance et services immobiliers, soins de santé et enseignement et services commerciaux % TOTAL : % Source: Statistique Canada, Recensement de la population, 2001 Constat : Bien qu en décroissance depuis 1991, le secteur primaire demeure très important pour la région. En 2001, ce secteur occupe 12,4% de la main-d œuvre de la MRC. Le secteur secondaire occupe 29,0% de la main-d œuvre tandis que le secteur tertiaire occupe 59,0% de la main-d œuvre de la région.

9 EMPLOI PAR SECTEUR D ACTIVITÉ POUR LA MRC DE L AMIANTE ET CHAUDIÈRE-APPALACHES (2001) MRC DE L AMIANTE % DES EMPLOIS TOTAUX DE LA MRC DE L AMIANTE Total ,0 % ,0 % Agriculture, forêt, pêche et ,3 % ,5 % chasse Mines ,5 % ,7 % Construction 860 4,1 % ,3 % Fabrication ,8 % ,1 % Services publics 100 0,5 % 555 0,3 % Commerce de gros 595 2,8 % ,0 % Commerce de détail ,6 % ,4 % Transport et entreposage 810 3,9 % ,4 % Industrie de l information et 160 0,8 % ,9 % industrie culturelle Finance et assurances 580 2,8 % ,5 % Immobilier 40 0,2 % ,7 % Services professionnels, 535 2,5 % ,5 % scientifiques et techniques Gestion de sociétés et 20 0,1 % 135 0,1 % d entreprises Services administratifs, de 430 2,0 % ,3 % soutien, de gestion des déchets et services d assainissement Enseignement ,8 % ,6 % Santé et assistance sociale ,7 % ,9 % Arts, spectacles et loisirs 170 0,8 % ,0 % Hébergement et services ,9 % ,2 % de restauration Administrations publiques 705 3,4 % ,0 % Autres ,5 % ,2 % C-A % DES EMPLOIS TOTAUX DE C-A Constat : Les secteurs les plus importants dans la MRC de L Amiante sont la fabrication (24,8 %), la santé et l assistance sociale (11,7 %) et le commerce de détail (11,6 %). Nous retrouvons aussi le commerce de détail en troisième position (10,4 % ) au niveau de la Chaudière-Appalaches, mais c est le commerce de gros qui vient en première position (32,0 %), suivi du secteur de la fabrication en deuxième (25,1 %). Parmi les entreprises les plus importantes dans la MRC de L Amiante en terme d emploi, on retrouve, pour différents secteurs:

10 FAMILLES ET LOGEMENTS (2000) Caractéristiques des familles MRC de L Amiante Chaudière- Appalaches Nombre total de familles Familles sans enfant Familles selon le nombre d enfants à la maison 1 : 2 : 3 et plus : Revenu médian des familles ($) Caractéristiques des ménages Nombre total de ménages privés Revenu médian des ménages ($) Source : Institut de la Statistique du Québec 2001 Constat : Il y a 27 % des familles qui ont un enfant à la maison tandis que 22 % d entre-elles ont deux enfants et seulement 8 % ont trois enfants et plus. Ces pourcentages sont tous inférieurs aux résultats obtenus pour l ensemble de Chaudière-Appalaches où 27,4 % des familles ont un enfant tandis que 25,4 % d entre-elles ont deux enfants et 10,8 % en ont trois. De plus, 43 % des familles de la région de L Amiante n ont pas d enfants comparativement à 36 % pour l ensemble de Chaudière-Appalaches.

11 POPULATION ACTIVE DE 15 ANS ET PLUS SELON LES GRANDES CATÉGORIES PROFESSIONNELLES (2001) L Amiante Sexe masculin Sexe féminin Le Québec Sexe masculin Sexe féminin Total - Population active expérimentée Gestion Affaires, finance et administration Sciences naturelles et appliquées et professions apparentées Secteur de la santé Sciences sociales, enseignement, administration publique et religion Arts, culture, sports et loisirs Ventes et services Métiers, transport et machinerie Professions propres au secteur primaire Transformation, fabrication et services d'utilité publique Constat : Les secteurs les plus importants sont la vente (20,4 % de la population active expérimentée), les métiers (19,4 %) et la transformation (15,0 %). Le secteur des ventes est également le plus important au Québec tandis que les affaires et l administration viennent en second rang pour la province. POPULATION TOTALE SELON LA CONNAISSANCE DES LANGUES OFFICIELLES (2001) Définition: Indique si le recensé peut soutenir une conversation en français seulement, en anglais seulement ou en français et en anglais. MRC de L Amiante Chaudière- Appalaches Nombre % Nombre % Total , ,0 Français seulement , ,1 Anglais seulement 40 0, ,04 Anglais et français , ,9 Source : Institut de la statistique du Québec, 2001 Constat : Les résultats obtenus pour l ensemble de Chaudière-Appalaches sont légèrement supérieurs (19,9 % contre 18,5 % pour L Amiante) en ce qui a trait à la connaissance de l anglais et le français.

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE L AMIANTE Faits saillants et Données statistiques Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches 25, boul. Taché ouest, bureau 102 Montmagny (Québec) G5V 2Z9 Tél.

Plus en détail

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC

PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Juin 215 PLACEMENT EN LIGNE - NORD-DU-QUÉBEC Emploi-Québec, dans sa volonté de favoriser l équilibre entre l offre et la demande, s assure que les postes soient comblés et que la main-d œuvre disponible

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE BELLECHASSE

PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE BELLECHASSE PORTRAIT DE L EMPLOI MRC DE BELLECHASSE Faits saillants et Données statistiques Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches 25, boul. Taché ouest, bureau 102 Montmagny (Québec) G5V 2Z9 Tél.

Plus en détail

Portrait de l emploi de la MRC de Lotbinière

Portrait de l emploi de la MRC de Lotbinière Portrait de l emploi de la MRC de Lotbinière EMPLOI Secteurs d emploi et entreprises (EMP 2) Faits saillants Tous secteurs confondus, le nombre d emplois dans la MRC de Lotbinière dépasse les 13 000 en

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du ministère

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE Politique d utilisation et de promotion du chrysotile L histoire de la ville de Thetford Mines tient ses origines de l exploitation minière, et continue

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs

Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs 1. Où est située votre entreprise? Veuillez choisir toutes les réponses qui s appliquent. Vancouver Colombie-Britannique (à l extérieur de Vancouver)

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION F.D.E.G MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Mai L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir

découvrir créer Portrait socioéconomique de la ville de Québec innover inventer entreprendre r inventer apprendre se démarquer développer créer bâtir bâtir apprendre développer investir développer r inventer c se démarquer innover créer découvrir se démarquer créer inventer apprendre développer bâtir investir bâ Portrait socioéconomique nventerappr

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

Portrait de Rivière-à-Pierre

Portrait de Rivière-à-Pierre Portrait de Rivière-à-Pierre Le territoire en bref 93,7% du territoire occupé par la forêt Éloignement des grands centres urbains Porte d entrée de la Réserve faunique de Portneuf Environnement parsemé

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne Les métiers de l économie verte www.teebourgogne.com Pays de Bourgogne Qui sommes nous? Nos missions Capitaliser les connaissances Accompagner les porteurs de projet Informer et promouvoir l économie verte

Plus en détail

Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation

Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation Pénuries de compétences au Canada: Quelques faits sur la situation Congrès annuel de l ASDEQ 15 mai 2014 Présenté par Yves Gingras Les opinions contenues dans ce5e présenta6on sont celles de l'auteur et

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Analystes et consultants en informatique (CNP 2171)

Analystes et consultants en informatique (CNP 2171) Analystes et consultants en informatique (CNP 2171) Description de la profession Les analystes et les consultants en informatique sont regroupés sous le code 2171 de la Classification nationale des professions

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR /Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION I.A.E MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de VAUDREUIL-SOULANGES

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de VAUDREUIL-SOULANGES 56282.qxd:Layout 1 9/15/09 12:45 PM Page 17 PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de VAUDREUIL-SOULANGES PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES Publication réalisée par la Direction de la

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Emploi Québec Mauricie L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Août 2003 Plan de la présentation Introduction : la toile de fond Le contexte économique

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION État du marché du travail au Québec Bilan de l année 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION État du marché du travail au Québec Bilan de l année 2014 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose,

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Portrait du marché du travail

Portrait du marché du travail Portrait du marché du travail Février 2005 2 Analyse et rédaction : Mariella Collini, agente de recherche. Collaboration : Lili Germain et Julie Thibeault, agentes de recherche. Reproduction autorisée

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Les programmes d aide financière pour l industrie

Les programmes d aide financière pour l industrie Les programmes d aide financière pour l industrie Séminaire sur la transformation des bois résineux au Québec Défis, stratégies et innovations 28 et 29 septembre 2010 Véronique Gilbert, ing. Ministère

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Laval. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Laval. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (par milliers) 391 893 habitants % du Québec 5 % Agriculture Services publics 0,0 0,0 Construction 9,6 Fabrication 26,6 Emploi par groupe d âge (*) Nombre d'emplois

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L emploi L emploi est une forme d insertion sociale, un levier qui permet l amélioration des conditions de vie. L emploi est un paramètre révélateur dans l évaluation

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Bulletin du marché du travail

Bulletin du marché du travail Bulletin du marché du travail Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon Juin 2015 Ce bulletin du marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour les trois

Plus en détail

S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DU NOUVEAU BRUNSWICK

S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DU NOUVEAU BRUNSWICK S ETABLIR DANS LA PROVINCE CANADIENNE DU NOUVEAU BRUNSWICK 1/6 Située sur la côte Est du pays, la province du Nouveau Brunswick s étend sur 73 500 km² et compte 749968 habitants (estimation au 1 juillet

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

Master Entrepreneuriat et gestion de projets

Master Entrepreneuriat et gestion de projets Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 9/ Master Entrepreneuriat et gestion de projets Lieu de formation : Clermont Ferrand Vichy Ce spécialité entrepreneuriat et gestion de projets comporte

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC DE BROME-MISSISQUOI Publication réalisée par la Direction de la planification, du partenariat et de l'information

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

supervisé par Gérard Beaudet L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines

supervisé par Gérard Beaudet L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines L urbanisme des villes minières: le cas de malartic et de thetford mines L urbanisme des villes minières au Québec: le cas de malartic et de thetford mines Contexte Depuis de nombreuses années, l industrie

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009 PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL (FICHE TERRITORIALE) MRC Avignon 2009 (Document support à la planification annuelle régionale d Emploi-Québec Gaspésie Îles-de-la-Madeleine) Michel Julien, ATRG Septembre

Plus en détail

Après un DUT. Après un DUT

Après un DUT. Après un DUT Observatoire des Étudiants - Cellule d aide au pilotage Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux-montaigne.fr - www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/ode.html http://www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet.

Cité dans : Profil socio-économique MRC Asbestos, par Développement des ressources humaines Canada, mise à jour décembre 1998, site Internet. Bibliographie 1 Les municipalités et les familles, par le Service de la formation municipale du ministère des Affaires municipales, p.13, et, Penser et agir famille, Guide à l'intention des intervenants

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP Enquête nationale MESR Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP Enquête nationale MESR Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION FSMS MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4)

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4) MASTER FINANCE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle à 30 mois. A cette occasion, ils ont été interrogés sur leur

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Licence professionnelle Réseaux et télécommunications spécialité administration et sécurité des réseaux (AESR)

Licence professionnelle Réseaux et télécommunications spécialité administration et sécurité des réseaux (AESR) IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Réseaux et télécommunications spécialité administration et sécurité des réseaux (AESR) / Objectifs de cette licence professionnelle :

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE PORTRAIT DÉTAILLÉ DE LA CLIENTÈLE DES COOPÉRATIVES ET ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE TABLE DES MATIÈRES PROFIL DES RÉPONDANTS AU SONDAGE... 2 Région administrative... 2 Répartition selon le type d organisme...

Plus en détail

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME PMI 008/009 Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 008/009 au er mars 00 Taux de réponses Au er décembre 009

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE L AGRICULTURE POUR LE QUÉBEC Préparée pour l Union des producteurs agricoles 31 octobre 2014 Siège social : 825, rue Raoul-Jobin, Québec (Québec) Canada, G1N 1S6

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée

Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée Dénichez de la main-d oeuvre qualifiée Démarches Défi démographique Rareté de la main-d œuvre actuelle et prévue L immigration : une solution Aperçu des statuts légaux Statistiques Recrutement au Québec

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants.

Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants. Travail et informatisation Graphique A Les connaissances informatiques ont augmenté chez les travailleurs et les étudiants. % de personnes sachant utiliser l ordinateur 90 85 80 75 70 65 60 55 50 Étudiants

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail