Z A G U D E N N E E P O R U E E M M A L F A L N IO T IA C O S S A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Z A G U D E N N E E P O R U E E M M A L F A L N IO T IA C O S S A"

Transcription

1 ASSOCIATION LA FLAMME EUROPEENNE DU GAZ Gazette NÄ30

2 Sommaire Gazette #30 Page Editorial..3 La vie des gaziers il y a 40 ans..4 Les jeunes flammes: 10 ans dåjç...5 Un siécle d'åvolutions du bec de gaz.8 Carnet de notes d'un voyage en Picardie...12 Monument au Fort de Loncin 14 JournÅes du patrimoine..15 Expo Fiat Lux..16 AFEGAZ dåmånage ses collections...16 AssemblÅe gånårale d'afegaz Coline en RÅ 20 Notre couverture: Les FranÄais abonnås au gaz et Ç l'ålectricitå avaient l'habitude de recevoir une facture de leur agence mixte EDF-GDF, tout du moins ceux qui Åtaient approvisionnås par les deux grandes maisons distributrices d'ånergie et non pas par une des non nationalisåes ayant ÅchappÅ Ç l'unification nationale d'aprés-guerre. Nous commenäons Ç recevoir des factures såparåes qui annoncent une ouverture du marchå conformåment Ç la Directive EuropÅenne. C'est la fin d'un mariage entre deux compagnies dont les statuts Åtaient bien distincts depuis belle lurette, mais qui continuaient Ç afficher une alliance limitåe Ç des raisons pratiques de relation avec la clientéle. Cette applique mixte gaz / ÅlectricitÅ date du tournant du 19 e au 20 e siécle. Qu'elle serve ici de clin d'œil Ç cette Åpoque dåsormais råvolue. Our cover-page: French customers of gas and electricity were used to receive common invoices for both supplies, even though the supply companies were separate units. Recently, the first distinct invoices arrived in our mail-boxes, announcing the end of this era, the European Directives asking for a total liberalization of the common market. Our electricgas combination bracket is shown here as a farewell to the practical coexistence of Gaz de France and ElectricitÅ de France on the level of customer-relationships. Coll. Ara Kebapcioglu, LumiÉre de l'œil, Paris 2

3 3

4 4

5 LES JEUNES FLAMMES dix ans, déjà Par Ara Kebapcioglu avec de larges extraits du dossier de presse de Gaz de France. En cette saison , le concours "Les Jeunes Flammes" de Gaz de France fätait ses dix ans. Le thåme choisi pour cette 10 e Çdition Çtait "LES ESPACES VERTS DE PROXIMITÉ URBAN OASIS". Pourquoi ce thåme... L'accroissement de la densitç urbaine, le besoin de retour É des valeurs fondamentales, la nçcessitç de se ressourcer, le souci croissant des collectivitçs territoriales pour la qualitç de leurs espaces placent la question des espaces urbains au cœur des dçbats et des recherches actuelles. Par ailleurs, depuis la nuit des temps, l'homme a agrçmentç son logement avec la prçsence de plantes É l'intçrieur de son habitat. Ces vçgçtaux ont un röle psychologique indçniable, de multiples Çtudes ont mis en Çvidence l'aspect rassurant, calmant et positif qui influence l'çtat d'esprit des femmes et des hommes qui vivent dans leur voisinage....et quel en est l'objectif? Le thåme "Les Espaces Verts de proximitç / Urban Oasis" a pour objectif d'inciter les Çtudiants É rçflçchir sur le mode d'intçgration des espaces verts dans les univers urbains, qu'ils soient privçs ou collectifs, extçrieurs ou intçrieurs, tout en utilisant le gaz naturel. En effet, l'entretien des espaces verts peut nçcessiter le recours É une Çnergie; que ce soit dans les appartements, pour l'installation et la gestion quotidienne; ou en extçrieur, pour crçer des cadres tempçrçs et ÇclairÇs aux plantes et Çventuellement aux visiteurs. En cas de besoin d'çnergie, pour alimenter un Çquipement de chauffe, de climatisation ou d'çclairage, Gaz de France recommande le recours É l'çnergie gaz naturel, sachant que le gaz naturel permet la production d'çlectricitç. Définition du sujet: II a ÇtÇ demandç aux Çtudiants de se placer dans le contexte des mçtropoles actuelles dans lesquelles, trop souvent, seuls les lieux rçsiduels peuvent Ätre affectçs aux espaces verts. Il permet Çgalement de s'intçresser É l'appropriation des espaces verts É l'intçrieur des habitats, en intervenant sur le mode de prçsence des vçgçtaux. Dans leur rçflexion, les Çquipes participantes devaient intçgrer les consçquences de l'apport des composants vçgçtaux dans l'environnement de l'homme tant É l'extçrieur qu'é l'intçrieur de son habitat. La soirçe de distribution des prix fut des plus conviviales. Des centaines de jeunes avaient rçpondu É l'invitation, et dans une ambiance riche en "son et lumiåre", les membres du jury ont prçsentç les laurçats en expliquant les raisons de ces choix. M. Patrick Magd, Directeur de la Communication de Gaz de France, Co-PrÇsident du Jury et initiateur de ce concours, fut É l'honneur et reüut de la part de ses collågues un cadeau. Les lauréats: 1er prix ápark É Pluieà de Frank Grosnickel ÄCOLE D'ARCHITECTURE DE STRASBOURG Ce projet a ÇtÇ choisi É l'unanimitç par le jury, qui a ÇtÇ trås sensible É la pertinence de cette proposition en matiåre de dçveloppement durable. Le á Park É pluie à a pour idçe majeure la rçcupçration de l'eau de pluie, en la filtrant au travers de surfaces vçgçtalisçes, installçes sur les bâtiments des villes. Ces eaux filtrçes seraient ensuite orientçes dans des bassins de rçtention plantçs ou des micro-ravines. Ainsi les á Parks É pluie à permettent de capter, retenir et filtrer les eaux de ruissellement, et les rçutiliser par un mode naturel. Le traitement du sujet, reflçtant la conscience d'une nçcessitç de recyclage naturel dans nos villes a ÇtÇ un ÇlÇment dçterminant pour le jury. 5

6 2e prix «Respiration - breathe» Sylvain Brossard CRÄAPÅLE, PARIS Le jury a été attentif à la valeur esthétique du projet qui permet de faire le lien entre l'intérieur et l'extérieur grâce à un «mur végétal». Ce projet propose une ouverture végétale aux appartements de ville, sous forme d'un module qui vient se greffer à la place des fenêtres existantes des immeubles. Ce «poumon de l'habitat» constitue une véritable pièce supplémentaire agrémentée de plantes et d'arbustes, modifie la perception des immeubles d'habitation et crée des jardins avec vue sur l'extérieur. Déjà nourri d'un vrai travail ergonomique, subtil et simple, ce projet pourrait trouver des applications immédiates. 3e prix ex æquo «Les Racines dans l'eau» Laurent Adam ÄCOLE D'ARCHITECTURE DE PARIS -VAL DE SEINE Cette réponse par une extension des rivages urbains a attiré le jury qui a aimé son audace et son originalité. L'installation de surfaces flottantes sur les cours d'eau des métropoles, avec jardin et coin détente, est l'idée forte des «racines dans l'eau». En s'appropriant ainsi ces surfaces, le projet crée une proximité avec l'eau, et permet une appropriation du rivage. La faisabilité de ce projet et le succès qu'il aurait auprès des riverains ont permis à ce projet de figurer parmi les lauréats. 3e prix ex æquo «Urban Oasis» Antoine Brochard, Jean-Marc Pitet, Jérémy Debois ÄCOLE D'ARCHITECTURE DE PARIS BELLEVILLE En parallèle au 3e prix «Les Racines dans l'eau», le jury a trouvé l'idée des rues transformées en parcs de verdure assez radicale, mais intéressante au titre du rêve. Dans ce projet, les rues de la ville sont aménagées en lieux de promenades, de loisirs. C'est un vrai parc linéaire, qui pourrait prendre forme dans les rues piétonnes ; on pourrait donc remplacer le pavé par du gazon et des arbres. Chacun rêve de voir un jardin en sortant de chez soi, de se promener sous les arbres et de marcher sur l'herbe. La représentation d'un rêve de campagne dans la ville a séduit le jury. 6

7 Mentions späciales du jury: La Mention coup de cœur «Un, Deux, Trois Soleil» Jean-Marc Bullet, Jeanne André, Kyung-Suk Lee ÄCOLE NATIONALE SUPÄRIEURE DES ARTS DECORATIFS, STRASBOURG Une idée originale qui a attiré le jury par sa finesse, sa poésie, et la beauté du texte de présentation. C'est un projet à la fois «fou» et réaliste. Des bacs mobiles remplis de fleurs et d'arbustes, sont dotés de roues de bicyclette et animent une place de centre-ville en se déplaçant tout au long de la journée suivant un circuit bien défini. La Mention Graine de folie «Paintoa» Quentin Marmier ECOLE DE L'IMAGE-LES GOBELINS, PARIS Jean-Sébastien Pagnon ENSAAMA, Paris Marie de Lignerolles ENSCI Les Ateliers. Le jury a été séduit par l'humour et la qualité marketing de la présentation de ce projet. Ce projet présente une bombe pour taguer tout type de surface en vert, du mur extérieur de la ville au cadre de la porte chez soi. La bombe est remplie de graines de gazon qui pourront adhérer et pousser sur toutes surfaces. Notre coup de cœur AFEGAZ: «La vi(ll)e en vert» Charles-Louis ALIBERT-SENS Gaëlle WATANABE Nicolas LEDUC ECOLE D'ARCHITECTURE DE PARIS-MALAQUAIS Une vitrine garnie de plantes vertes et munie d'un éclairage d'ambiance intégré permet de voir à travers sa transparence un paysage urbain transposé de cette manière dans une jungle plus conviviale. La vitrine peut faire partie d'un bâtiment ou se situer de façon autonome sur une voie publique ou privée. Ce projet est un des seuls, peut-être le seul à intégrer des éléments d'éclairage au gaz, utilisation pourtant suggérée dans le cahier des charges. Il est amusant de noter que le texte du cahier des charges s'empresse de préciser que "le gaz permet de générer de l'électricité" comme s'il serait incongru d'imaginer des éclairages utilisant le gaz comme source directe d'énergie. Ces candidats ont bien précisé qu'ils préconisaient éclairage et chauffage au gaz pour un élément pouvant s'apparenter à une petite serre, ce qui nous rappelle les expériences menées dans les années 1970 par Auer (Berlin) avec la conception d'un appareil d'éclairage pour serres produisant simultanément la lumière, la chaleur, la vapeur d'eau et le gaz carbonique nécessaires à la photosynthèse. De surcroît, les manchons à incandescence, grâce à un additif (potassium? néodyme?) produisaient une lumière légèrement violacée dont la longueur d'ondes est favorable à la croissance des plantes. Les candidats présentant ce projet se doutaient-ils de l'existence de tels antécédents? Ara Kebapcioglu pour AFEGAZ. Plus de renseignements sur Under the title "Urban Oasis", Gaz de France organized this year for the tenth time a design-competition opened to young design students. Full press-book available on the web-site mentioned above. 7

8 Un siècle d'évolutions du BEC DE GAZ par Ara Kebapcioglu Au fil des ans, nos collections se sont ÇtoffÇes, et depuis notre dernier article consacrç aux becs de gaz, nous avons trouvç ou photographiç de nombreux nouveaux modåles. Il est donc utile de faire un rçcapitulatif avec petite description et une image des becs de gaz courants ou rares que nous avons pu recenser dans nos collections. Cette liste se limitera aux sources lumineuses sans tenir compte des nombreux accessoires et verreries dçcoratives. Elle ne pourra Ätre exhaustive, car nous aurons särement oubliç certains modåles, sans parler de ceux qui ne manqueront pas d'apparaãtre juste aprås le bouclage de ce numçro. L'Çvolution que nous souhaitons retracer ici couvre le 19 e siåcle et les premiåres annçes du 20 e. Deux grandes familles de becs se sont succçdç: les becs É flamme lumineuse (incandescence interne des particules de carbone) et les becs appelçs communçment "becs É incandescence" (É flamme bleue avec incandescence externe: cylindre de chaux, manchon en magnçsie ou mçlange Auer). Les pçriodes d'utilisation se chevauchent. Le chalumeau oxhydrique de Drummond, premier appareil É incandescence, arrive trås töt alors que les becs papillons resteront en fonctionnement dans certains immeubles jusque dans les annçes 1950 et plus tard. Nous retiendrons donc les dates approximatives de conception de chaque type de bräleur sans que cela corresponde É la pçriode É laquelle ils ont ÇtÇ le plus rçpandus. Aussi pourrons nous montrer un appareil plus rçcent mais de conception plus ancienne, comme un bec Argand en stçatite pour reprçsenter ce type de bec fabriquç d'abord en fer. La plupart des becs prçsentçs ont ÇtÇ conüus pour le gaz de houille, mais certains ont pu Ätre conüus pour des gaz pauvres ou pour l'acçtylåne. Nous le prçciserons le cas ÇchÇant. Pardonnez-nous de ne pas pouvoir reproduire par de simples images l'effet si vivant d'une vraie flamme Nous vous souhaitons nçanmoins bon voyage É travers cet univers si riche et si particulier des becs de gaz. The Gas-Burner, a century of constant progress by Ara Kebapcioglu Since our last article on burners made for gas-lighting, numerous new rarities were added to our collections. It is impossible to name or show here all of the burners we acquired or simply met and took the picture of. We might also have forgotten some, and some others may have turned up after we finished typing this article. We simply want to show in a few illustrations the rich diversity of burners made for lighting, with no regard for glass parts or accessories like ignition devices or fancy shapes. This evolution spreads over more than a century, from early 19 th century through well after the first half of the 20 th. Some types of burners were largely developed, especially incandescent burners. Upright burners like the Welsbach-type or inverted burners were patented and actually made by hundreds of versions. Only some examples shall illustrate each family. We wish to mention some dates, but they would be for the period where the idea of a given burner was patented, and not the date when the shown burner was made. Let's also keep in mind the fact that some primitive burners survived for technical or commercial reasons well after more efficient, more economic or more practical competitors came on the market. Some of the burners shown here were especially made for acetylene or poor water-gas, but most of them were used on town-gas (coalgas). It is not easy to render on images the live effect of a functioning burner with its flame but nevertheless, we wish you a nice journey through the age of gas-lighting. We also apologize among our English-language readers for the lack of English legends to the illustrations: we don't have enough space. 8

9 Bec jet ou queue-de-rat. Début 19 e. Brûleurs à simple jet utilisés dans les éclairages de fête dessinant des silhouettes sur fond de ciel nocturne. Début 19 e. Becs de type "Manchester" dont la flamme plate se forme dans le plan médian de deux jets se heurtant à 90. Début 19 e. Becs à plusieurs flammes probablement utilisés pour attirer le regard sans souci de rendement technique. Becs É acñtylöne basñs sur le müme principe que les becs "Manchester". A droite, un Schaeffer duplex. Fin 19 e. Bec papillon à flamme plate. Début 19 e. Becs intensifs à plusieurs flammes papillon destinés à contrer la concurrence de l'éclairage à arc électrique. Troisième quart du 19 e. Bec à l'albo-carbon utilisant la vapeur de naphtaline pour augmenter le pouvoir éclairant d'un gaz pauvre. Années

10 Becs à flamme tubulaire de type Argand ou à double courant d'air. De gauche à droite, deux becs Albert dont un à disque déflecteur, un bec Bengel à disque et un bec Sugg. Principe appliqué dès le début du 19 e. Bec Sugg de type Argand à deux flammes concentriques. Bec Chaussenot à récupération. Brevet de Bec Lacarrière à régulateur incorporé. Milieu 19 e. Bec Argand de type Monnier: le panier en cristal fait moins d'ombre. Bec Drummond composé d'un chalumeau oxhydrique chauffant à blanc un cylindre de chaux. Inventé en 1824 pour les mesures géodésiques, il servit à l'éclairage des théâtres et dans les appareils de projection à partir de Bec Clamond utilisant des manchons en magnésie peu stables. Début des années Bec Auer composé d'un brûleur Bunsen dont la flamme, coiffée d'un manchon spécial développé par Auer, la porte à incandescence. Milieu des années Becs de type Auer. A gauche, deux modèles des années 1890, à droite un modèle du début du 20 e, et ci-dessus, le bec Flora utilisant un injecteur à trois fentes radiales d'après Krieger (1900). Les premiers becs Auer avaient un panier à fond ouvert, utilisant un verre droit ou légèrement incurvé. Au début du 20 e siècle, des galeries à fond fermé et des verres à trous furent introduits. 10

11 A gauche, le bec Kern breveté en Une grille à l'intérieur du tube Bunsen assure un mélange gaz/air homogène. A droite, un bec droit avec verre extérieur appliquant le principe de récupération. Une infinie variété et de tailles de becs droits à incandescence furent développés. Il nous est impossible ici de vous les montrer tous. Des becs renversés ne faisant pas d'ombre furent introduits à partir de Les becs Farkas et Graetzin (à gauche et ci-contre) en sont les plus connus. A droite, un bec Pintsch à volets d'air facilitant l'allumage. Bec Galilé utilisant une petite pastille incandescente. Elle servait de veilleuse. Première moitié 20 e. Le principe du manchon renversé fut appliqué à des becs multiples. De gauche à droite, un bec C.E.Z. américain, un bibec français, et un brûleur à quatre manchons dans un réverbère allemand. Tous datent du 20 e siècle. Le bec Bré fonctionnant au propane/butane fut commercialisé jusqu'à la fin du 20 e siècle et sert dans les habitations dépourvues de raccordement au réseau d'électricité. Bec américain fabriqué par la société Welsbach et imitant la forme d'une douille électrique à interrupteur. Début 20 e. Bec Denayrouze fonctionnant sans verre (ci-dessus et à droite). Vers Bec Graetzin à plusieurs manchons pour éclairage intensif des ateliers et autres grands volumes. Après

12 Carnet de notes d'un voyage en Picardie. par Ara Kebapcioglu Ceux de nos adhçrents qui ont assistç É l'assemblçe gçnçrale en novembre 2003 se souviendront de quelques photos qui nous furent prçsentçes par nos amis belges. Il s'agissait de luminaires É gaz photographiçs dans une Çglise en Picardie, paroisse du Marquenterre, avec pour seule indication les coordonnçes de l'abbç en charge de la paroisse. Ce dernier, contactç par un de nos amis, n'avait pu confirmer ni l'emplacement, ni mäme l'existence de ces becs de gaz. Le "pont" du 14 juillet 2004 nous fournit l'occasion de dçcouvrir ce charmant pays et aussi de partir É la recherche de l'çglise qui devait se trouver dans une ville d'une importance justifiant l'existence d'une usine É gaz. A Rue, nous avons pu visiter trois Çglises qui, hçlas! ne purent satisfaire notre curiositç certes spçciale. Le Crotoy, en revanche, nous accueillit dçjé avec une ancienne gare d'oç partent des balades en train É vapeur. Les lampes É pçtrole, le bureau du chef de gare, tout est en place. Le dçjeuner fut pris dans un restaurant de grande qualitç. Son dçcor un peu dçsuet, malgrç des rçnovations successives, a su garder des ÇlÇments du 19 e dont une cheminçe monumentale surmontçe d'un tableau aux dimensions importantes. Mais quelle ne fut notre surprise quand nous dçcouvrãmes sur cette mäme cheminçe une paire de lampes É huile type "solaire" portant la marque de Cornelius & Baker, fabricants amçricains de luminaires rçputçs. Ces lampes auraient appartenu É l'arriåre-grand-måre de l'actuelle propriçtaire, et survçcu quasi intactes É 150 annçes ponctuçes de guerres et peut-ätre de disputes et autres bouleversements. Elles datent särement des annçes 1850 Une promenade digestive nous a mençs vers l'çglise Saint-Pierre, et lé, nos becs de gaz nous attendaient. Il s'agit de quatre appliques richement dçcorçes É trois branches chacune, et d'une applique plus simple prås de l'entrçe de l'çglise. Les becs Auer sont loin d'ätre complets: verres, galeries, rçflecteurs en opaline manquent É de rares exceptions prås, mais l'essentiel est lé et constitue un patrimoine assez rare. Ailleurs, ces luminaires furent gçnçralement dçmontçs pour cçder la place É des modåles Çlectriques qui n'ont pas toujours le mäme charme ni les mämes qualitçs esthçtiques. Ces miraculçs vont-ils un jour faire l'objet d'un sauvetage qu'ils mçritent? La Baie de Somme a donc comblç avec ses trçsors lumineux les passionnçs d'çclairages anciens que nous sommes, mais aussi avec ses bonnes tables (Mado au Crotoy, le Coq en Pâte É Argoules), les chambres d'hötes et les jardins de l'abbaye de Valloires, son Parc Ornithologique et pour finir, le château de Rambures, oç, dçcidçment, nous devions rencontrer encore des lampes hors du commun: plusieurs lampes É pçtrole et un Çtonnant lustre de billard dont les lampes É huile sont portçes par une traverse composçe de deux petits canons. C'est promis, nous y reviendrons! An enlightened weekend in Picardy: By Ara Kebapcioglu During our general annual meeting in November 2003, some Belgian friends showed us pictures of gas lamps in a church, said to be in the parish of Marquenterre in Picardy about 200 km north of Paris. Nobody could determine in which city or town the church was located. During this summer of 2004, my wife and I decided to spend some days off in this region and found more than just gas-lamps. A pair of solar-lamps made by Cornelius & Baker was waiting for us in a fish-restaurant in le Crotoy, an old-timer railway station boasted with three old kerosene-lamps for the office, we saw in a château an unusual colza-oil billiard pendant made of two canons, and finally, the gas-lamps seen on the pictures turned-up in Le Crotoy's Saint Pierre-church. In addition to fine food, nice landscapes, accommodation in an abbey with full view on rose-gardens, these lamps invite us to come back and spend more time in beautiful Picardy. 12

13 Chez "Mado" au Crotoy, ces lampes solaires de Cornelius & Baker mènent une vie tranquille depuis 150 bonnes années. A droite, le chef de gare est parti depuis longtemps, mais son bureau reste intact. L'église Saint Pierre du Crotoy n'a rien perdu de son charme grâce aux becs de gaz encore en place. Le lustre de billard du Château de Rambures est vraiment "canon": les lampes à huiles sont bien suspendues à une traverse composée de deux canons anciens. 13

14 Monument au fort de Loncin Au mois d'aoät 2004 Çtait inaugurç au Fort de Loncin en Belgique un monument commçmoratif pour le 90 iåme anniversaire de l'explosion du fort de Loncin qui perdit pratiquement l'entiåretç de sa garnison le 15 aoät Loncin fait partie des 12 forts constituant la ceinture fortifiçe de LiÅge. EngagÇ dås le 7 aoät 1914, devenu QG du gçnçral Leman, gouverneur de la place forte de LiÅge, le fort va subir pendant 8 jours une pluie d obus (15.000) et devient la bäte noire des troupes allemandes. La machine de guerre allemande pour en venir É bout, va mettre en œuvre un armement inconnu É l Çpoque, un obusier de 420mm ála grosse Bertha à capable de tirer des obus de +/- 900 Kg. Le 15 aoät 1914 vers 17h20 le 25e obus de 420mm dçfonce la voäte de la poudriåre droite, contenant encore Kg de poudre, et provoque l explosion du fort, entraãnant dans la mort 350 hommes. Ces 350 hçros reposent toujours dans les ruines glorieuses du fort de Loncin devenues leur tombeau. Ce monument a ÇtÇ crçç et offert par JosÇ Lhoest directeur fondateur de la fonderie de bronze d'art du mäme nom, situçe É Herstal. Le flambeau en bronze a ÇtÇ tournç hors Çbauche de fonderie, dans l'atelier de Paul-AndrÇ Tenaerts, par Serge Legros, professeur de mçcanique retraitç et membre assidu de la "joyeuse confrçrie des amis du mardi de la mçcanique". Le bräleur et l'çquipement gaz qui fonctionnent au propane sont rçalisçs en acier inoxydable. Ce dispositif, fruit de la fertile imagination de Paul-AndrÇ, a ÇtÇ testç pour une rçsistance au vent latçral et ne comporte pas de dispositif de contröle de prçsence de flamme. Informations fournies par le site web consacrç au Fort de Loncin, URL: et par Paul-AndrÇ Tenaerts, AFEGAZ et ProLumine. 14

15 15

16 16

17 17

18 18

19 19

20 association non lucrative loi de 1901, dont l'objet est de recueillir des fonds destinäs Å l'association d'intärçt public la ChaÉne de l'espoir. Gazette n'a pas l'habitude de traiter de sujets extñrieurs au domaine du gaz ou de l'ñclairage, mais il y a des circonstances et des causes qui mñritent une exception. L association Coline en RÄ a ÑtÑ crññe dñbut juillet 2003 É l initiative de quelques amis. C est une association loi de 1901 au sens strict du terme : elle n a aucun but lucratif ou commercial, elle est animñe seulement par des bñnñvoles et sa nature est totalement dñsintñressñe. CrÑer des manifestations diverses, notamment musicales, permettant de collecter des fonds destinñs É Ütre versñs É l association d intñrüt public la Chaàne de l Espoir. La ChaÉne de l Espoir Nous sommes en Le professeur Alain Deloche, chef de service de chirurgie cardio-vasculaire de l hâpital EuropÑen Georges Pompidou, crñe une association humanitaire se donnant pour mission d opñrer, en France, des enfants malades et condamnñs É court terme en raison de l extrüme pauvretñ de leur famille et de l indigence technique et financiöre de leur pays. Coline en RÑ, bien entendu, n opñrera aucun enfant et ne recrutera aucune famille d accueil. Les cotisations et la recette des concerts organisñs aident É collecter les fonds nñcessaires aux soins qui seront portñs aux enfants malades. Aider É remplir une salle de concert en faisant acheter des billets autour de soi, c est prñcieux. Quatre concerts par an, plus d'autres manifestations É venir. Billets É des tarifs raisonnables allant de 10 É 30. Toutes les bonnes volontñs sont les bienvenues pour mener É bien ce programme. Jean-FranÄois Galliot, PrÅsident FranÄoise Caillet et Marielle Lemoux, membres fondateurs Ara Kebapcioglu, adhårent Adresse: 33 av. Mirebeau, Bourg-la-Reine TÄlÄphone: Courriel: Site web: 20

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING ST GEORGE S COLLEGE LANGUAGES DEPARTMENT 13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING The examination is separated into two sections. You have this answer booklet with the questions for the

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Report to the Executive Committee

Report to the Executive Committee Report to the Executive Committee Seniors Project Toronto-Paris (May and October 2009) Forty four low income seniors will participate in this project in 2009. Twenty two Toronto seniors will go to Paris

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE luster chandelier lamp chandelier à trois branches en verre lustré

ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE luster chandelier lamp chandelier à trois branches en verre lustré ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE luster chandelier lamp chandelier à trois branches en verre lustré SKU 2711592 INSTRUCTIONAL MANUAL MANUEL D'INSTRUCTIONS 270/2707 COMPONENT LIST LISTE

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2015 Feuille 1/7 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2015 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet comporte

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE ombre pendant lamp lampe suspendue à tons dégradés, chocolat

ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE ombre pendant lamp lampe suspendue à tons dégradés, chocolat ASSEMBLY INSTRUCTIONS DIRECTIVES POUR L'ASSEMBLAGE ombre pendant lamp lampe suspendue à tons dégradés, chocolat SKU 2728089 INSTRUCTIONAL MANUAL MANUEL D'INSTRUCTIONS 270/2707 COMPONENT LIST LISTE DES

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or French. IMPORTANT:

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 Project No.1114 Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Level: Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 This progect compares the results of compost, chemical fertilizer and normal earth

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

DECORATION FLORALE PLANTS AND FLOWERS. SEAN ACROPOLIS 1 esplanade Kennedy 06300 NICE 04 93 92 83 00 www.nice-acropolis.com

DECORATION FLORALE PLANTS AND FLOWERS. SEAN ACROPOLIS 1 esplanade Kennedy 06300 NICE 04 93 92 83 00 www.nice-acropolis.com SEAN ACROPOLIS 1 esplanade Kennedy 06300 NICE 04 93 92 83 00 www.nice-acropolis.com INFORMATIONS GENERALES GENERAL INFORMATIONS Cette brochure vous présente une sélection d éléments de décoration florale

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005)

La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005) La traduction financiäre Å la croisçe des chemins Michel Rochard, article pour la revue Traduire, né204 (fçvrier 2005) La traduction financiäre est un domaine mal connu, un petit monde Å part! Est-il homogäne

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data 1 ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE Service Public Fédéral Affaires Etrangères, Commerce et Coopération au développement Federal Public Service Foreign Affairs, External Trade and

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

ESPEME2 3 4 2008 / 2009. NOM : Prénom : Groupe : EXAMEN FINAL : Documents autorisés. Droit du marketing. Durée : 120 minutes PROFESSEUR.

ESPEME2 3 4 2008 / 2009. NOM : Prénom : Groupe : EXAMEN FINAL : Documents autorisés. Droit du marketing. Durée : 120 minutes PROFESSEUR. ESPEME2 3 4 2008 / 2009 NOM : Prénom : Groupe : EXAMEN FINAL : Documents autorisés Droit du marketing Durée : 120 minutes PROFESSEUR Cédric MANARA William Baldé est un chanteur, qui a eu un petit succès

Plus en détail

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree French Programme of Studies (for courses commencing October 2009 and later) YEAR ONE (2009/10) Year (These units start in and continue in.) FRE1001 Linguistique théorique 1 4 credits Non Compensatable

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

ALCHEMIA l art du bronze

ALCHEMIA l art du bronze ALCHEMIA l art du bronze ALCHEMIA, l art du bronze Alchemia est né de la rencontre entre Stéphane Petit, dirigeant d une société artisanale de serrurerie décorative et les designers du studio Saint Antoine.

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU GAME CONTENTS 3 wooden animals: an elephant, a Polar bear and an African lion 1 Playing Board with two tree stumps, one red and one blue 1 Command Board double sided for two game levels (Green for normal

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Media Pack. À propos de nous. Statistiques par mois. Pourquoi préférer IT Job Board? Références

Media Pack. À propos de nous. Statistiques par mois. Pourquoi préférer IT Job Board? Références Media Pack À propos de nous IT Job Board a été créé en 2002 en Angleterre et est devenu l un des grands spécialistes dans la recherche et la sélection de personnel IT en Europe. Avec en moyenne un peu

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES Tableau de bord des indicateurs financiers Première Partie Situation financière globale du Système

Plus en détail

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013

Laboratory accredited by the French Home Office (official gazette date February 5 th, 1959, modified) Valid five years from August 27 th, 2013 CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH THE EUROPEAN STANDARD EN 350-+A: 203 and in compliance with the French Home Office Regulation dated November 2 st, 2002 concerning

Plus en détail

VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR INFORMATION LEAFLET

VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR INFORMATION LEAFLET CAMPUS FRAN S E P T E M B R E 2 0 1 5 / S E P T E M B E R 2 0 1 5 S E P T E M B R E 2 0 1 6 / S E P T E M B E R 2 0 1 6 VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR LEAFLET BIENVENUE WELCOME Campus France, chargé de vous

Plus en détail

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA DOSSIER DE CANDIDATUREAPPLICATION FORM 2012 Please tick the admission session of your choice FévrierFebruary SeptembreSeptember MASTER OF ART (Mention the subject) MASTER OF SCIENCE (Mention the subject)

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT SPECIAL WARRANT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL Pursuant to subsections 19(2) and (3) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council hereby issues this

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014)

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014) C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28 THE CONSUMER PROTECTION AMENDMENT ACT (CONTRACTS FOR DISTANCE COMMUNICATION SERVICES) LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (CONTRATS DE SERVICES DE

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF - Are you searching for Cest Maintenant Books? Now, you will be happy that at this time Cest Maintenant PDF is available at our

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime

AOC Insurance Broker Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime Compare vos Assurances Santé Internationale Economisez jusqu à 40 % sur votre prime aide les expatriés et les voyageurs à construire l assurance santé expatrié avec le meilleur prix, garantie et service

Plus en détail

THE FRENCH EXPERIENCE 1

THE FRENCH EXPERIENCE 1 Euro Worksheet 1 Euro quiz Here s a quiz to help you get used to euro prices in France. Choose a or b to complete each item. 1 Le prix d une baguette de pain est de: a 0,66 euros. b 6,60 euros. 2 Une chambre

Plus en détail

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project

Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Le projet WIKIWATER The WIKIWATER project Eau et assainissement pour tous Water and sanitation for all Faire connaitre facilement les moyens techniques, financiers, éducatifs ou de gouvernance pour faciliter

Plus en détail

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Ralph Gross and Alessandro Acquisti Présenté par Guy-Michel FOPA Décembre 2008 Intérêts

Plus en détail

Championnat d Europe des Courses de Camions de la FIA 2015 2015 FIA European Truck Racing Championship

Championnat d Europe des Courses de Camions de la FIA 2015 2015 FIA European Truck Racing Championship CAMION / TRUCK Nº Championnat d Europe des Courses de Camions de la FIA 2015 2015 FIA European Truck Racing Championship ANNEXE / APPENDIX FICHE DESCRIPTIVE DU CAMION DE COURSE PROPOSE DESCRIPTIVE FORM

Plus en détail

Séjournez au cœur du Parc Astérix! stay in the heart of parc astérix!

Séjournez au cœur du Parc Astérix! stay in the heart of parc astérix! Séjournez au cœur du Parc Astérix! stay in the heart of parc astérix! En famille, entre amis THE FRIENDLY HOTEL FOR FAMILIES Après tant d aventures, rien de tel que l hospitalité légendaire de l Hôtel

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178 Thèse no. 7178 PROBLEMES D'OPTIMISATION DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE A DISTANCE présentée à l'ecole POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZURICH pour l'obtention du titre de Docteur es sciences naturelles par Alain

Plus en détail

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants

Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants Centrales à béton mobiles Mobile Concrete Plants 2 1 Centrale à beton propriétés de logiciel Concrete Plant Software Properties Menus français et Système d opération de Windows, compatible avec Windows

Plus en détail

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin:

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: Travel information: Island? Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: From Mahé to Praslin From Praslin to La Digue

Plus en détail