Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes"

Transcription

1 Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Annexes méthodologiques et statistiques

2 La communauté d'agglomération de Grenoble comptait habitants en 1999 Grenoble : habitants en 1999, en 2005

3 Une approche multi-sources Données des caisses d'allocations familiales (Caf) en Les allocataires des Caf Sont exclues : les personnes non couvertes par la Caf (régime agricole par exemple) et les personnes ne touchant aucune allocation au titre du mois de décembre Sont bien représentées : les familles avec deux enfants ou plus, les familles avec des enfants en bas âge, les populations à faibles revenus Sont sous-représentés : les couples sans enfant à charge, ou avec un seul enfant à charge, ainsi que les personnes âgées sauf si elles perçoivent une aide au logement (l'allocation supplémentaire destinée aux personnes âgées n'est pas versée par les Caf). - Les indicateurs liés aux revenus Pour les calculs liés aux revenus basés sur les données Caf (allocataires à bas revenus, dépendants de prestations), certaines catégories d'allocataires, dont les revenus sont mal connus, sont exclues de l'analyse : les étudiants, les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes relevant de régimes spéciaux Les indicateurs liés aux revenus sont alors calculés sur ce champ de référence pour l'étude des revenus (exemple : part des allocataires à bas revenus) - Exploitation particulière des données Caf dans le cadre de cette étude Les étudiants, très nombreux dans l'agglomération grenobloise, ont été totalement exclus de l'analyse : ils ne sont pas comptabilisés dans l'ensemble des allocataires afin de ne pas biaiser l'analyse de la sur-représentation des situations de précarité Quelques centaines d'allocataires n'habitant manifestement pas à l'adresse de versement des prestations Caf n'ont pas été pris en compte (exemples : CCAS, services de tutelle, association des gens du voyage)

4 Une approche multi-sources - Données de la caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) en 2006 Sont exclues des données : - Les mutuelles (notamment les mutuelles étudiantes, ce qui provoque une nette sous-représentation de la tranche d'âge ans) - La fonction publique d État et les régimes spéciaux Les assurés sociaux de la Cnam représentent environ 80 % de la population totale. L'étude porte ici sur les titulaires de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC). Comme pour les allocataires Caf, les assurés sociaux n'habitant manifestement pas à l'adresse de versement des prestations maladie n'ont pas été pris en compte (exemples : CCAS, services de tutelle, association des gens du voyage) - Données de l'anpe en 2005 L'étude concerne ici les demandeurs d emploi en fin de mois de catégorie 1 (à la recherche d un emploi à temps complet et à durée indéterminée, immédiatement disponibles et n'ayant pas exercé +78h dans le mois) - Données des déclarations annuelles de données sociales (DADS) en 2005 Le champ est restreint aux seuls salariés du privé et d une partie du public : les agents de l État (titulaires ou non) n y figurent pas ainsi que les services domestiques et les activités extra-territoriales. Les salariés de moins de 25 ans n exerçant une activité que dans la seule période 1 er juillet-31 août («job d été») n'ont pas été pris en compte dans cette étude.

5 Dix indicateurs principaux Pour le thème lié à la précarité monétaire : - Allocataires Caf à bas revenus (moins de 50% du revenu médian par unité de consommation, soit 739 euros en 2005) parmi les allocataires du champ de référence pour l'étude sur les revenus. - Allocataires Caf dépendants de prestations sociales (plus de 50% des revenus constitués d'allocations) parmi les allocataires du champ de référence pour l'étude sur les revenus. - Nombre d'assurés sociaux bénéficiant de la CMUC parmi les inscrits à la Cnam Pour le thème lié à la précarité de l'emploi : - Chômeurs de catégorie 1 inscrits à l'anpe parmi les salariés du secteur privé DADS et l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits à l'anpe. - Chômeurs de faible qualification (employés et ouvriers non qualifiés) de catégorie 1 à l'anpe parmi les salariés du secteur privé DADS et l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits à l'anpe. - Allocataires Caf bénéficiaires du RMI parmi les allocataires Caf. Pour le thème lié aux familles en difficulté : - Allocataires Caf à bas revenus en famille monoparentale avec 1 enfant et plus parmi les allocataires du champ de référence pour l'étude sur les revenus. - Allocataires Caf à bas revenus en couple avec 2 enfants ou plus parmi les allocataires du champ de référence pour l'étude sur les revenus. - Allocataires Caf bénéficiaires de l'allocation parent isolé (API) parmi les allocataires Caf. Pour le thème lié aux logements : - Allocataires Caf bénéficiaires d'une allocation logement (aide personnalisée au logement APL, allocation logement sociale ALS ou allocation logement familiale ALF) parmi les allocataires Caf.

6 La localisation fine des indicateurs de précarité L'identification d'espaces de précarité au sein des villes nécessite des données finement localisées qui ne sont disponibles que pour les communes dépassant habitants en Dans la communauté d'agglomération de Grenoble, 8 communes sont concernées.

7 Méthode pour repérer les espaces de précarité Mobilisation de données statistiques localisées à l'adresse (coordonnées géographiques des logements des personnes concernées), agrégées ensuite sur des carreaux de 100 m sur 100 m Mise en œuvre de techniques d analyse spatiale afin de simplifier les images pour les rendre mieux interprétables : "lissage" Floralies Renaudie Mistral Teisseire, L Abbaye, Jouhaux, Châtelet Village olympique, La Villeneuve : Arlequins, Baladins La Villeneuve : Les Essarts, Surieux Contour ZUS

8 Méthode pour repérer les espaces de précarité Mise en œuvre de techniques d analyse spatiale afin de mettre en évidence les zones de surreprésentation ou de sous-représentation d'une sous-population dans une population de référence (exemple : allocataires Caf à bas revenus par rapport à l'ensemble des allocataires Caf) Les calculs sont effectués par rapport à la moyenne des 8 communes de plus Séparation des carreaux en deux groupes selon que la valeur est supérieure ou inférieure à la moyenne de la zone étudiée : Sur-représentation : Moyenne Médiane Q3 (troisième quartile) Maximum Sous-représentation : Minimum Q1 (premier quartile) Médiane Moyenne

9 Méthode pour repérer les espaces de précarité Mise en œuvre de techniques d analyse spatiale afin de dessiner les contours approximatifs de zones dans lesquelles les populations en situation de précarité sont particulièrement présentes : Effectifs > 200 personnes par carreau pour la population de référence (allocataires Caf, chômeurs ) Zone approximative de sur-représentation, correspondant à un effectif suffisant Population de référence étudiée lissée (allocataires Caf, bénéficiaires Cnam ) : plus la population est dense, plus les carreaux sont noirs

10 Etudiants Les étudiants sont nombreux dans l'agglomération de Grenoble et leurs revenus sont mal connus : ils n'ont pas été pris en compte pour les données Caf, afin de ne pas biaiser l'analyse. On dénombre étudiants allocataires Caf en 2005 (sur les 8 communes de plus ). Voici les zones où ils sont sur-représentés :

11 Précarité en 4 thèmes 1 - Précarité monétaire Allocataires Caf à bas revenus, hors étudiants Allocataires Caf, dépendants des prestations sociales à plus de 50%, hors étudiants Assurés sociaux bénéficiant de la CMUC (Cnam)

12 Précarité en 4 thèmes 1 - Précarité monétaire Allocataires Caf à bas revenus, hors étudiants : Centreancien : 700 Allocataires Caf, dépendants des prestations sociales à plus de 50%, hors étudiants : chiffre non diffusible Assurés sociaux bénéficiant de la CMUC (Cnam) : Secteur 1 : Vilage2 : 200 Vilage2 : 400

13 Précarité en 4 thèmes 2 - Précarité liée à l emploi Chômage et RMI Chômeurs (catégorie 1) parmi les salariés du secteur privé et les chômeurs (DADS et ANPE) Chômeurs (catégorie 1) de faible qualification parmi les salariés du secteur privé et les chômeurs (DADS et ANPE) Allocataires du RMI à la Caf, hors étudiants

14 Précarité en 4 thèmes 2 - Précarité liée à l emploi Chômage et RMI Chômeurs (catégorie 1) parmi les salariés du secteur privé et les chômeurs (DADS et ANPE) : Chômeurs (catégorie 1) de faible qualification parmi les salariés du secteur privé et les chômeurs (DADS et ANPE) : Allocataires du RMI à la Caf, hors étudiants : Village2 : 200 Village2 : 200

15 Précarité en 4 thèmes 3 - Familles en difficulté Allocataires de l'allocation parent isolé (API ) à la Caf, hors étudiants Couples avec 2 enfants ou plus à bas revenus à la Caf, hors étudiants Familles monoparentales à bas revenus à la Caf, hors étudiants

16 Précarité en 4 thèmes 3 - Familles en difficulté Allocataires de l'allocation parent isolé (API) à la Caf, hors étudiants : 900 Couples avec 2 enfants ou plus à bas revenus à la Caf, hors étudiants : chiffre non diffusible Familles monoparentales à bas revenus à la Caf, hors étudiants : chiffre non diffusible 300

17 Précarité en 4 thèmes 4 - Précarité liée au logement Allocataires d'une allocation logement (aide personnalisée au logement APL, allocation logement sociale ALS ou allocation logement familiale ALF) à la Caf, hors étudiants :

18 Carte de synthèse : superposition des zones de sur-représentation des 10 indicateurs retenus Précarité monétaire Précarité liée à l'emploi Familles en difficultés Précarité liée au logement

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène SEPTEMBRE 2010 Étude réalisée par l'insee Rhône-Alpes

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

Au 1 er janvier 2008, la communauté

Au 1 er janvier 2008, la communauté de fortes disparités de revenus entre les quartiers Les 39 communes du Grand Chalon forment un ensemble diversifié. Autour de la ville centre, dont la population est en baisse et l habitat plus ancien,

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement!

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! Ilike - Fotolia.com Vous êtes étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! édition 2010 Les aides au logement Vous allez peut-être quitter votre famille pour aller suivre des études dans

Plus en détail

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION Impact sur le budget des ménages 1 I - LA SOLVABILISATION DES MENAGES PAR DES PRESTATIONS LEGALES A - LES AIDES AU LOGEMENT 1. Un grand nombre de bénéficiaires

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

Activités financières et d'assurance

Activités financières et d'assurance Activités financières et d'assurance 9 déc. 2013 MDEIE HVO - APE : 9609Z - Siret : 498 183 920 000 12 Siège social - 36 rue Albert 1er 95260 Beaumont-sur-Oise Tel : 01.30.28.76.90 Fax : 01.30.28.76.92

Plus en détail

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

Plus en détail

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Paris, le mercredi 25 août 2010 Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Délégation générale représentation representation@pde.fr 06 64 69 67 73 1 1. Demi part fiscale et impôt sur le revenu La notion

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an.

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an. Octobre L'Observatoire Economique et Social Note de conjoncture n 23 Volet 3 : Famille et retraite Le nombre de familles bénéficiaires d au moins une prestation familiale au régime agricole recule au premier

Plus en détail

RESTE A VIVRE MINIMUM

RESTE A VIVRE MINIMUM L'objectif fixé a été de donner, aux personnes chargées d'étudier les dossiers de prêts PASS-FONCIER, des règles précises et simples d'application leur permettant d'avoir une marge d'acceptation plus large,

Plus en détail

Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs

Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs I- Le système de prélèvements La loi du 5 mars 2007 maintient le principe de subsidiarité du financement public. Ainsi, la personne

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

Protection sociale et Politique familiale

Protection sociale et Politique familiale Protection sociale et Politique familiale 61 Familles de Martinique 2003 LA PROTECTION SOCIALE ET LA POLITIQUE FAMILIALE Les régimes d assurance sociale obligatoire visant à verser des en cas de maladie,

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny LES 9 ZONES DE RENNES Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard nord résidentielle centre étendu ouest est ligne gare nord défavorisée sud défavorisée sud résidentielle 1 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE La zone est

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Le Revenu de solidarité active

Le Revenu de solidarité active 1 1. Qui est concerné? Le Revenu de solidarité active Pour percevoir le RSA, il faut : résider en France de manière stable et effective, être français ou titulaire depuis plus de cinq ans d un titre autorisant

Plus en détail

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou-

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou- Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire Depuis le 1 er janvier 2000, la loi sur la CMU (Couverture maladie universelle) permet, à toute personne résidant en France de façon stable

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connait une forte croissance de population 11 Une croissance portée par la natalité 11 Qui préfigure

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa

les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa le contexte Le RSA vise à lutter contre la pauvreté en : Encourageant l exercice ou le retour à une activité professionnelle, Contribuant à l insertion

Plus en détail

GLOSSAIRE. Définitions AAH. Aire urbaine ALF. Allocataire ALS API APL

GLOSSAIRE. Définitions AAH. Aire urbaine ALF. Allocataire ALS API APL Définitions AAH L Allocation aux adultes handicapés est un minimum social, créé par la loi du 30 juin 1975. C est une prestation versée à tous les handicapés souffrant d une incapacité évaluée à au moins

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes :

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes : Définitions Communauté d'agglomération : La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble

Plus en détail

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003

Tableau de bord de l emploi du Pays Rochefortais. Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Tableau de bord de l emploi du Sous-Préfecture de Rochefort - 17 décembre 2003 Demandeurs d emploi Effectif au 30 sept. 2003 total jeunes longue durée (sup 1 an) femmes Commune Tonnay-Charente 324 89 108

Plus en détail

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes Quartier situé sur la commune de CAEN 1 899 habitants en 2011, soit 0,8 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J Saint-Jean Eudes O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

25 La protection sociale

25 La protection sociale 25 La protection sociale F. Durand Sipa. CHOIX DU MÉDECIN TRAITANT : 40 % DES ASSURÉS SOCIAUX ONT RENVOYÉ LEUR FORMULAIRE EN SIX MOIS Hier, à trois jours du coup d envoi du dispositif du médecin traitant,

Plus en détail

La précarité dans le canton de Genève

La précarité dans le canton de Genève La précarité dans le canton de Genève Eclairage sur l'analyse territoriale en cours SITG 24 juin 2011 05.07.2011 - Page 1 Une approche développée par l'insee 1. Approche multi-sources 2. Recours à des

Plus en détail

ACCRE L AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE

ACCRE L AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE ACCRE L AIDE A LA CREATION D ENTREPRISE L'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise (Accre) consiste en une exonération de charges sociales pendant un an, dans le cadre d un projet

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Modalités d attribution des droits connexes au RSA Instaurer une automaticité de fait et non de droit

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population significative 11 Une forte croissance de population... 11...et

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

Le guide des données : bref état des lieux

Le guide des données : bref état des lieux Le guide des données : bref état des lieux Ce document ne peut pas reprendre l'ensemble des données qui sont ou peuvent être disponibles. En effet, d'une région à l'autre il y a de multiples variations.

Plus en détail

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Catherine Sass Centre technique d appui et de formation des Centres d examens de santé (Cetaf), Saint Etienne Plan Un score individuel

Plus en détail

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile

COMMUNICATION. Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires. Portraits de résidents sur la toile Les 70 000 logements d Adoma abritent les rêves des personnes les plus précaires Portraits de résidents sur la toile I Portraits-video de gens ordinaires : des témoignages pour faire taire les préjugés

Plus en détail

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi et ses partenaires revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi juin 2009 Qu est-ce que ça change pour vous? Michel - 42 ans est cariste à temps plein dans un entrepôt. Amina - 55 ans est auxiliaire

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités

Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités de santé des individus? Le dispositif de Veille des Quartiers de Saint Etienne Catherine Sass* et le groupe de travail EPICES du dispositif

Plus en détail

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Dossier Exploitant LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Fiche n 4 Les cotisations des non salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail

Pauvreté précarité en Franche-Comté

Pauvreté précarité en Franche-Comté n 52 février 2010 ISSN 1967-6158 Pauvreté précarité en Franche-Comté données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté Fin 2008, près de 22 % des francs-comtois âgés de moins de 65 ans vivent avec

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE Fonds européen pour les réfugiés Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE La Convention de Genève reconnaît aux réfugiés les mêmes droits qu'aux nationaux en matière d'assistance publique et de sécurité

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 2 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération

Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène MAI 2010 Étude réalisée par l'insee

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population mesurée 11 Vers un vieillissement de la population 11 Qui pourrait

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Renaud LEGAL (Drees) Coauteurs : Alexis LOUVEL, Noémie JESS, Catherine POLLAK Mercredi 14 octobre 2015 14/10/2015 1 Les dépenses de santé à la charge

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

TABLEAU DE BORD COMMUNAL

TABLEAU DE BORD COMMUNAL TABLEAU DE BORD COMMUNAL DU SOCIAL ET DE LA PRECARITE A LA REUNION Mars 9 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA REUNION SERVICE ETUDES ET STATISTIQUES Introduction La plate forme

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Les emplois dans les services à la personne

Les emplois dans les services à la personne Les emplois dans les services à la personne Etat des lieux du suivi statistique Dares CNIS - 17 septembre 2010 Dares () Les services à la personne CNIS - 17 septembre 2010 1 / 23 Plan de la présentation

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES GUIIDE D''UTIILIISATIION - SYSTEME D''INFORMATIION GEOGRAPHIIQUE 31 Mise à jour : 05/08/2015 La Caisse d'allocations Familiales de Haute-Garonne souhaite partager des informations

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 Juin 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs

L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du revenu de solidarité active aux jeunes actifs L ouverture du RSA aux jeunes actifs L extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans, dès lors que ces derniers ont exercé une activité professionnelle,

Plus en détail

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012)

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) La population étudiante à Lyon Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) 1 Eléments de contextualisation générale : l ensemble de la population lyonnaise Répartition de la population

Plus en détail

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité ORS Ile-de-France - 83 - Février 2007 thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 2 ORS Ile-de-France - 84 - Février 2007 Fiche 6.1_01-24.qxp 28/02/2007

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu GUIDE PRATIQUE RSA Revenu de Solidarité Active I Le Département est le chef de file de l'action sociale. Dans ce cadre, le Revenu de Solidarité Active, dont la responsabilité a été confiée par la loi aux

Plus en détail

L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle

L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle L allocation de parent isolé: caractéristiques des allocataires et déterminants de leur insertion professionnelle Magda Tomasini (Cnaf) L ALLOCATION de parent isolé (API) fait partie des minima sociaux.

Plus en détail

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Déroulé de la présentation Contexte Les enjeux Le plan «Borloo» les activités concernées

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA

et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA et vous Brochure d information à l usage des nouveaux bénéficiaires du RSA Le revenu de solidarité active est une mission majeure du Conseil général des Hauts-de-Seine Le RSA? Le RSA a été créé pour vous

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE

Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE Deux dispositifs de soutien au revenu des travailleurs modestes : le RSA activité et la PPE Franck von Lennep Directeur de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques 17/09/2014 1 Un

Plus en détail

ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé

ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé Rmistes et bas salaires : quelles évolutions des ressources depuis 1989? Valérie Albouy, François Bouton et Christel Colin (Insee) ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES DIRECTION DES STRATÉGIES TERRITORIALES DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville CA Villefranche Beaujolais

Plus en détail

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Mode d emploi d utilisation des données Afin de faciliter la réalisation du diagnostic, indispensable

Plus en détail

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion CRIES Présentation Apur : Emmanuelle PIERRE-MARIE et Pauline VIROT

Plus en détail

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux 22 janvier 2014 La fin des mesures transitoires d accès au marché du travail des ressortissants roumains

Plus en détail