LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE"

Transcription

1 LA FISCALITE ENVIRONNEMENTALE EN BELGIQUE Vincent Sepulchre ( p. V s u larcier

2 Table des matières Introduction. Les moyens et objectifs de la fiscalité environnementale 5 PARTIE I Les différents instruments étatiques disponibles en matière environnementale: lequel utiliser? 7 Chapitre 1. Les différents instruments étatiques disponibles en matière environnementale L'instrument de la réglementation L'instrument de la taxe environnementale pure ou de la redevance environnementale et l'instrument du subside environnemental sous forme de réduction/déduction fiscale L'instrument de la taxe environnementale pure ou de la redevance environnementale 13 a. La taxe environnementale 13 b. La redevance environnementale 19 c. Taxe ou redevance environnementale? L'instrument du subside environnemental sous forme de réduction/déduction fiscale L'instrument des permis négociables Généralités Le contexte global de réduction des émissions de CO 2 24 a. Concernant le Protocole de Kyoto (période ) 25 b. Concernant la directive européenne 2003/87/CE (période ) L'exemple de la directive européenne 2003/87/CE Les contraintes juridiques actuelles des réglementations belges en matière environnementale Le respect des articles 10, 11 et 23 de la Constitution belge 31 LARCIER 415

3 La fiscalité environnementale en Belgique a. Le respect des principes de l'égalité des citoyens et de la non-discrimination établis par les articles 10 et 11 de la Constitution 32 b. Le respect du principe du droit des citoyens à un environnement sain, établi par l'article 23, alinéa 3, 4, de la Constitution Les contraintes européennes 34 a. L'intégration européenne, notamment en matière fiscale et de législation environnementale 34 b. L'interdiction européenne des aides d'état Conclusion 41 Chapitre 2. Les taxes et redevances environnementales : quelles différences d'utilisation? L'impôt Définition de l'impôt Conséquences de la qualification d'«impôt» La redevance Définition de la redevance Conséquences de la qualification de «redevance» À cheval sur l'impôt et la redevance: les rétributions exigées du citoyen et l'article 173 de la Constitution Que dit l'article 173 de la Constitution? Impact de l'article 173 de la Constitution sur la qualification des rétributions exigées des citoyens Tableau récapitulatif Conséquence d'une mauvaise qualification d'un prélèvement Conclusion: quel est l'instrument le plus adapté à l'objectif poursuivi par l'autorité? Quant à l'importance de l'objectif poursuivi par l'autorité Quant au destinataire de la mesure envisagée LARCIER

4 Table des matières Chapitre 3. Quel instrument pour quelle autorité en Belgique? La fiscalité environnementale et les institutions belges: qui peut faire quoi dans la mosaïque des institutions belges? Généralités 57 a. Les autorités autonomes 57 i. Généralités 57 ii. Caractère exclusif des compétences des communautés et des régions 58 iii. Particularité : le caractère asymétrique des communautés et régions 58 b. Les autorités décentralisées 59 c. Tableaux récapitulatifs Le pouvoir fédéral 60 a. Compétence territoriale du pouvoir fédéral b. Compétences matérielles du pouvoir fédéral c. L'étendue des pouvoirs fiscaux de l'état fédéral Les pouvoirs fédérés: les régions et les communautés 63 a. Les régions 64 i. Compétence territoriale des régions 64 ii. Compétences matérielles des régions 65 b. Les communautés 69 i. Compétence territoriale des communautés 69 ii. Compétences matérielles des communautés 70 c. Les transferts de compétences entre pouvoirs fédérés 71 d. L'étendue des pouvoirs fiscaux des communautés et régions 75 i. Les impôts fédéraux perçus au profit des communautés et des régions 75 ii. Le pouvoir fiscal propre des communautés et des régions : les taxes communautaires et régionales propres 76 iii. Taxes communautaires propres 78 iv. Taxes régionales propres dans la Région wallonne 79 v. Taxes régionales propres dans la Région de Bruxelles-Capitale 80 vi. Taxes régionales propres dans la Région flamande

5 La fiscalité environnementale en Belgique Les pouvoirs locaux: les provinces, les communes et les agglomérations de communes 83 a. Les provinces 83 i. Compétence territoriale des provinces ii. Compétence matérielle des provinces 84 b. Les communes et les agglomérations de communes 86 i. Compétence territoriale des communes ii. Compétence matérielle des communes c. L'étendue des pouvoirs fiscaux des provinces et communes 89 i. Le pouvoir fiscal propre des provinces et des communes 89 ii. Impôts et taxes actuels des provinces 91 iii. Impôts et taxes actuels des agglomérations de communes 92 iv. Impôts et taxes actuels des communes Tableau récapitulatif La fiscalité environnementale actuelle en Belgique État fédéral Région wallonne Région de Bruxelles-Capitale Région flamande Provinces Agglomérations de communes Communes Le poids financier des taxes environnementales L'étendue des pouvoirs des institutions belges pour établir une redevance environnementale Conclusion: quel est l'instrument le plus adapté à l'objectif poursuivi par l'autorité? 110 Chapitre 4. La responsabilité des acteurs dans l'efficacité de la fiscalité environnementale LARCIEft

6 Table des matières PARTIE II La charge fiscale de l'investissement environnemental 117 Chapitre 1. Tableau récapitulatif des conséquences fiscales de l'investissement environnemental 119 Chapitre 2. Les impôts et taxes applicables à l'investissement environnemental: généralités Les impôts sur les revenus Principes d'imposition des personnes physiques a. Les personnes concernées 125 c. Tableau récapitulatif du calcul des revenus imposables 131 d. Moyens d'action en matière de fiscalité environnementale Principes d'imposition des sociétés 138 a. Les personnes concernées 138 b. Quels sont les revenus concernés? 141 c. Tableau récapitulatif du calcul des revenus imposables 141 d. Quel est le taux de l'impôt? 142 e. Moyens d'action en matière de fiscalité environnementale Principes d'imposition des autres personnes morales 146 a. Les personnes concernées 146 b. Quels sont les revenus concernés? 146 c. Moyens d'action en matière de fiscalité environnementale La T.V.A Le système de la T.V.A Quand une T.V.A. est-elle due sur une opération ou activité? Le tarif de la T.V.A. due 154 a. La situation actuelle en Belgique 154 b. Les contraintes européennes en matière de taux de T.V.A La neutralité de la T.V.A. : le droit à déduction de la T.V.A. acquittée sur ses achats par le producteur de biens et de services

7 La fiscalité environnementale en Belgique 2.3. Les droits d'enregistrement Principes de l'enregistrement Tarifs et exonérations des droits d'enregistrement 160 Chapitre 3. La charge fiscale directe de l'investissement environnemental au moment de sa constitution Le coût direct de l'investissement environnemental et les impôts sur les revenus L'investissement environnemental des entreprises 163 a. Généralités 163 b. Application au coût direct de l'investissement environnemental L'investissement environnemental des particuliers et des personnes morales soumises à l'impôt des personnes morales Le coût direct de l'investissement environnemental et la T.V.A L'investissement environnemental des entreprises 167 a. Généralités 167 b. Application au coût direct de l'investissement environnemental L'investissement environnemental des consommateurs finaux sans droit à déduction a. Généralités 167 b. Application au coût direct de l'investissement environnemental 168 i. Le taux de T.V.A. de 6% applicable aux immeubles de plus de quinze ans 168 ii. Le taux de T.V.A. de 6% applicable aux immeubles de plus de cinq ans 172 iii. Autres taux réduits de T.V.A. applicables aux travaux immobiliers 175 iv. Application à l'investissement environnemental immobilier 177 v. Le cas de la rénovation d'immeubles Le coût direct de l'investissement environnemental et les droits d'enregistrement Généralités LARCIER

8 Table des matières Application au coût direct de l'investissement environnemental 184 Chapitre 4. La charge fiscale directe de l'investissement environnemental postérieurement à sa constitution En matière d'impôt des personnes physiques et d'impôt des sociétés L'amortissement de l'investissement environnemental des entreprises 187 a. Généralités 187 b. Application au coût direct de l'investissement environnemental Le précompte immobilier 189 a. Généralités 189 i. Base taxable du précompte immobilier ii. Exonérations du précompte immobilier prévues par l'article 253 du C.I.R iii. Exonérations économiques et environnementales temporaires du précompte immobilier 191 b. Application au coût direct de l'investissement environnemental Influence de la perception de subsides, eu égard à l'investissement en capital, sur la charge fiscale de l'entreprise 198 a. Le principe de la soumission des subsides à l'impôt sur les revenus 198 i. Généralités 198 ii. Application aux subsides en capital 198 iii. Application aux autres subsides 199 b. Corollaires de la soumission des subsides à l'impôt sur les revenus 200 c. L'exonération des subsides régionaux à l'impôt des sociétés 201 i. Les exonérations applicables en matière d'incitants régionaux à l'expansion économique et d'incitants européens de remise au travail 201 ii. Les exonérations en matière d'incitants régionaux à la recherche et développement Le cas spécifique des taxes locales sur la force motrice CIER 421

9 La fiscalité environnementale en Belgique Chapitre 5. Répercussions indirectes de l'investissement environnemental sur la charge fiscale globale de l'entreprise La déduction pour investissement Généralités Pourcentages de la déduction pour investissement 207 a. Impôt des personnes physiques 207 b. Impôt des sociétés Définition des investissements tendant à promouvoir la recherche et le développement de produits nouveaux et de technologies avancées Définition des investissements tendant à une utilisation plus rationnelle de l'énergie, à l'amélioration des processus industriels au point de vue énergétique et, plus spécialement, à la récupération d'énergie dans l'industrie Régime d'étalement Formalités Lien avec le caractère environnemental de l'investissement La réserve d'investissement Généralités Groupe-cible: les P.M.E. au sens fiscal Calcul du montant immunisé au titre de la réserve d'investissement Condition d'investissement- Liens avec la déduction pour investissement Lien avec le caractère environnemental de l'investissement Les «intérêts notionnels» Généralités Calcul du montant déductible au titre des intérêts notionnels Taux des intérêts notionnels Lien avec la réserve d'investissement Lien avec le caractère environnemental de l'investissement Le crédit d'impôt pour recherche et développement LARCIER

10 Table des matières Généralités Groupe-cible: les brevets et la recherche et développement Calcul du montant du crédit d'impôt pour recherche et développement Taux du crédit d'impôt pour recherche et développement Régime d'étalement Lien avec le caractère environnemental de l'investissement La nouvelle déduction sur les revenus de brevets Autres mesures en matière d'impôt des personnes physiques Réduction de l'impôt des personnes physiques pour les dépenses en vue d'une utilisation plus rationnelle de l'énergie dans une habitation Réduction de l'impôt des personnes physiques pour les maisons passives 250 Chapitre 6. Les spécificités de la fiscalité automobile Préalable: la réglementation européenne en matière automobile La taxation des véhicules lors de leur achat La taxe de mise en circulation Les primes et réductions fiscales et parafiscales à l'achat d'un véhicule: la réduction fédérale sur facture et l'éco-bonus wallon La taxation des véhicules postérieurement à leur achat État actuel de la taxe de circulation, de la taxe complémentaire de circulation et de la taxe compensatoire des accises 263 a. Taxe de circulation 263 b. La taxe complémentaire de circulation 265 c. La taxe compensatoire des accises 265 d. Tableau récapitulatif L'eurovignette La taxation des plus-values 269 LARCIER 423

11 La fiscalité environnementale en Belgique La déduction des frais professionnels afférents aux voitures 273 PARTIE III La taxation environnementale de l'énergie 275 Chapitre 1. Tableau récapitulatif de la taxation environnementale de l'énergie 277 Chapitre 2. Généralités La soumission de l'énergie aux droits d'accises La cotisation sur l'énergie 282 Chapitre 3. Les possibilités offertes par la directive européenne du 27 octobre Les niveaux minima de taxation Exonérations et réductions Éléments critiques 288 Chapitre 4. La législation belge actuelle Les tarifs belges des droits d'accises Généralités Les tarifs réduits pour les entreprises grandes consommatrices en possession d'un permis environnemental et les autres entreprises, également en possession d'un tel permis Exonérations Obligations administratives «accises» 301 Chapitre 5. La fiscalité spécifique aux biocarburants La directive 2003/30/CE du 8 mai La loi-programme du 11 juillet La loi du 10 juin Chapitre 6. L'état actuel des droits d'accise sur l'énergie LARCIER

12 Table des matières PARTIE IV La fiscalité environnementale, les emballages et les déchets 321 Chapitre 1. La cotisation d'emballage Définitions Montant de la cotisation d'emballage sur les récipients de boissons Écotaxe sur les appareils photos jetables Écotaxe sur les piles Écotaxe sur les emballages de certains encres, colles et solvants à usage professionnel Les cotisations environnementales 327 Chapitre 2. Les taxes régionales wallonnes Définitions Taxe sur la mise des déchets en centre d'enfouissement technique Taxe sur l'incinération de déchets Taxe sur la coïncinération des déchets Taxe subsidiaire sur la collecte et la gestion des déchets Taxe sur les déchets soumis à une obligation de reprise Taxe favorisant la collecte sélective de déchets ménagers Réduction et exonération de taxes Réduction de taxe liée à un mécanisme de prévention Exonération de taxes liée à un mécanisme de prestations d'intérêt général Taxe sur la détention de déchets Taxe sur l'abandon de déchets Indexation des montants de taxe Modalités de facturation des taxes Éléments de procédure 342 Chapitre 3. Les liens avec les obligations de reprise et de recyclage 345 LARCIER 425

13 La fiscalité environnementale en Belgique 3.1. Emballages Équipements électriques et électroniques Obligation de reprise étendue en Région wallonne Liens entre taxation sur les déchets et infraction à l'obligation de reprise Liens avec la T.V.A 349 PARTIE V La taxation environnementale de l'eau 351 Chapitre 1. Taxation wallonne des eaux La taxe sur le déversement des eaux usées industrielles et domestiques Taxe sur les eaux usées domestiques Taxe sur les eaux usées industrielles Éléments de procédure La redevance et la contribution sur les prises d'eau 360 Chapitre 2. Taxation bruxelloise des eaux: la taxe régionale bruxelloise sur le déversement des eaux usées 363 PARTIE VI La fiscalité des sols pollués 365 Chapitre 1. Taxation wallonne des sites d'activité économique désaffectés 367 Chapitre 2. Taxation bruxelloise des sites d'activité économique désaffectés 371 PARTIE VII La taxation environnementale régionale et ses conséquences en matière d'impôts sur les revenus 375 PARTIE VIII Les aspects fiscaux des quotas d'émission de gaz à effet de serre Chapitre 1. Aspects impôts sur les revenus des quotas d'émission de gaz à effet de serre LARCIER

14 Table des matières 1.1. L'octroi de quotas et de droits d'émission en matière d'impôt des sociétés La méthode dite «nette» Les méthodes dites «brutes» Tableau récapitulatif des méthodes L'imposabilité des cessions de quotas ou de droits d'émission en matière d'impôts sur les revenus Dans le chef de l'entreprise venderesse Dans le chef de l'entreprise acheteuse Le sort fiscal des amendes à payer par l'entreprise Le cas particulier des certificats verts 389 Chapitre 2. Aspects t.v.a. des quotas d'émission de gaz à effet de serre Conséquences T.V.A. de l'octroi d'un quota ou d'un droit d'émission par l'autorité publique Importance du titre onéreux de l'allocation du quota pour son imposabilité à la T.V.A L'octroi de quotas à titre onéreux est-il soumis à la T.V.A.? 391 a. Controverse sur l'existence d'un service imposable à la T.V.A., même en cas de titre onéreux 391 b. Absence de qualité d'assujetti dans le chef de l'autorité publique 394 c. Conclusion Le registre national et la T.V.A Les implications T.V.A. du marché des quotas ou droits d'émission en Belgique L'existence d'un bien ou d'un service fourni à un tiers, requise pour l'imposabilité à la T.V.A La fourniture par un assujetti agissant en tant que tel, requise pour l'imposabilité à la T.V.A Quand une cession de quota ou de droit d'émission est-elle soumise à la T.V.A. en Belgique? Inapplicabilité des exemptions relatives aux instruments financiers 403 a. Généralités

15 La fiscalité environnementale en Belgique b. Application aux contrats de vente de quotas c. Applications aux instruments financiers pour lesquels les quotas sont sous-jacents Déduction de la T.V.A. due sur l'acquisition de ces quotas et droits d'émission dans le chef de l'entreprise acheteuse Le cas particulier des certificats verts 408 Graphiques

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat Prof. dr. Marc Bourgeois (ULg Tax Institute) CESW Lundi 16 mars 2015 Plan 1. Le cadre institutionnel

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 La holding belge, utilisation par les résidents et les non-résidents 15 Jacques Malherbe et Daphné de Laveleye

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage...

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction.... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... 15 PREMIERE PARTIE Les grands principes de détermination du revenu imposable d une société...

Plus en détail

UNIVERSITE DES ANTILLES DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE. FISCALITE PUBLIQUE Cours de M. BOUDINE

UNIVERSITE DES ANTILLES DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE. FISCALITE PUBLIQUE Cours de M. BOUDINE UNIVERSITE DES ANTILLES DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE ANNEE UNIVERSITAIRE 2008 / 2009 LICENCE EN DROIT L 2 - LS4 FISCALITE PUBLIQUE Cours de M. BOUDINE INTRODUCTION PREMIERE

Plus en détail

La fiscalité en France

La fiscalité en France La fiscalité en France Pierre Beltrame Professeur émérite de l'université Paul-Cézanne Aix-Marseille-lll 17 e édition 2011-2012 A 263318 hachette SUPÉRIEUR Table des matières Les éléments fondamentaux

Plus en détail

Newsletter - Droit fiscal

Newsletter - Droit fiscal Newsletter - Droit fiscal En l absence de gouvernement pendant plus d un an et en ces temps de crise budgétaire, de nombreuses rumeurs ont circulé sur l évolution du paysage fiscal belge. Allait-on connaître

Plus en détail

Plan de l exposé. Modes d action en matière environnementale. Les taxes environnementales en Belgique

Plan de l exposé. Modes d action en matière environnementale. Les taxes environnementales en Belgique La fiscalité environnementale Vincent SEPULCHRE Conseiller auprès de la Cellule fiscale de la Région wallonne Professeur à l E.S.S.F. Professeur invité à H.E.C.- Ecole de gestion de l Université de Liège

Plus en détail

Arrêtés royaux de la TVA

Arrêtés royaux de la TVA Code de la TVA Code de la Taxe sur la Valeur Ajoutée 5 Chapitre I. Etablissement de la taxe... 5 Chapitre II. Assujettissement........ 6 Chapitre III. Champ d'application.... 8 Section I. Livraison de

Plus en détail

Code des impôts sur les revenus 92 - Exercice d'imposition 2009 (revenus 2008) TABLE DES MATIERES

Code des impôts sur les revenus 92 - Exercice d'imposition 2009 (revenus 2008) TABLE DES MATIERES Atlas Atlas Service Public Fédéral Finances Fisconetplus Version 3.1.7 07/01/2011, 12:21 TABLE DES MATIERES CIR 92 - Ex. 2009 Home > TABLE DES MATIERES CIR 92 - Ex. 2009 Document Contenu existe en : fr

Plus en détail

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret PLAN GÉNÉRAL Liste des abréviations Introduction Première partie Contexte (droit fiscal européen et international) Conventions fiscales préventives de double imposition Quelques règles juridiques fondamentales

Plus en détail

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995).

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). (BO N 4336 du 6-12-1995) Titre Premier Objectifs de la charte de l'investissement

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

Ce syllabus est imprimé sur papier recyclé

Ce syllabus est imprimé sur papier recyclé PRESSES U N I V E R S I T A I R E S DE BRUXELLES COURS-LIBRAIRIE ULB O LU Volume III. TVA O MJJ I in Marc DASSESSE Professeur ordinaire à L'U.L.B. Yves BERNAERTS Collaborateur scientifique à l'u.l.b. X

Plus en détail

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011)

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011) PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT (sur base des informations connues au 11/12/2011) 1. TAXATION DES REVENUS DU PATRIMOINE Précompte mobilier - Principes : le taux de base du précompte

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

Exp. Exercice comptable du... au...

Exp. Exercice comptable du... au... Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la FISCALITE Impôts sur les revenus DECLARATION A L'IMPOT DES NON-RESIDENTS (sociétés, associations, etc.) EXERCICE D'IMPOSITION 2013 (Exercices

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

Tome I. Généralités. Première partie. Code des impôts sur les revenus. Deuxième partie. Taxes assimilées aux impôts sur les revenus

Tome I. Généralités. Première partie. Code des impôts sur les revenus. Deuxième partie. Taxes assimilées aux impôts sur les revenus Tome I Table des matières générale Tome I Table des matières générale Tome I..... Table des matières générale Tome II..... Voir Tome II disponible séparément Généralités Loi du 24 décembre 2002 modifiant

Plus en détail

Déduction pour investissement

Déduction pour investissement L UNION FAIT LA FORCE - EENDRACHT MAAKT MACHT Service Public Fédéral FINANCES Déduction pour investissement - 2015 - Contenu 1. Qui peut bénéficier de la déduction? 2. Pour quels investissements? 3. Quelles

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 ÉPREUVE N 4 DROIT FISCAL DURÉE DE L'ENSEIGNEMENT (à titre indicatif) : 150 heures 12 crédits européens 1. Introduction générale

Plus en détail

Dahir n 1-95-213 du 14 Joumada II 1416 (8 Novembre 1995) portant promulgation de la loi-cadre n 18-95 formant charte de l'investissement.

Dahir n 1-95-213 du 14 Joumada II 1416 (8 Novembre 1995) portant promulgation de la loi-cadre n 18-95 formant charte de l'investissement. Dahir n 1-95-213 du 14 Joumada II 1416 (8 Novembre 1995) portant promulgation de la loi-cadre n 18-95 formant charte de l'investissement. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II) LOI-CADRE

Plus en détail

Reforme de la Fiscalité Environnementale

Reforme de la Fiscalité Environnementale Reforme de la Fiscalité Environnementale Une formation axée sur la pratique pour les décideurs? Responsables de l'administration, des conseillers et des représentants des ONG Page 1 Reforme de la Fiscalité

Plus en détail

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX ASPECTS FISCAUX Ce document est divisé en deux parties distinctes. Dans la première partie, quelques aspects fiscaux généraux propres à la Fondation Josefa seront exposés. Ensuite, nous examinerons les

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

Table des matières. Préface... 11 Introduction... 15

Table des matières. Préface... 11 Introduction... 15 Préface... 11 Introduction.... 15 Livre I Les aspects de droit civil du démembrement du droit de propriété, les limites de l autonomie de la volonté des parties et les risques de requalification... 19

Plus en détail

L impact de l introduction d une taxe carbone

L impact de l introduction d une taxe carbone L impact de l introduction d une taxe carbone Henri SCHUIND ENVILEG VB 2003 ISBN: 978-90-4654-270-5 PT DO 2006 D/2012/2664/204 PROTENV DO 2003 1er juillet 2012 Waterloo Office Park Service clientèle Drève

Plus en détail

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc

Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Quels sont les régimes fiscaux et juridiques possibles pour les particuliers producteurs d énergie? Installations de puissance supérieure à 3 kwc Mise à jour : Version n 1 - Date : Janvier 2012 Table des

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

1) L impôt sur le revenu des personnes physiques

1) L impôt sur le revenu des personnes physiques DIRECTION DE LA LEGISLATION FISCALE Sous-Direction E - Bureau E 2 139, RUE DE BERCY - TELEDOC 568 75572 PARIS CEDEX 12 DLF/E/DO/2006000762 Fiscalités étrangères FE n 11/06 Anne Galmace 01 53 18 92 24 Fax

Plus en détail

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE Contribuables concernés : Propriétaires bailleurs de locations meublées dont les recettes locatives annuelles sont inférieures à 23 000 (150 870,11 F). Type d avantage

Plus en détail

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011 MARCHAND DE BIENS 02/08/2011 Sont considérés comme marchands de biens les personnes qui effectuent habituellement des achats en vue de la revente d'immeubles, fonds de commerce, parts ou actions de sociétés

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013: LES POINTS PRINCIPAUX A RETENIR

LOI DE FINANCES POUR 2014 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013: LES POINTS PRINCIPAUX A RETENIR LOI DE FINANCES POUR 2014 ET LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013: LES POINTS PRINCIPAUX A RETENIR COMITÉ DIRECTEUR JANVIER 2014 INTERVENTION ÉCONOMIQUE RÉFORME DU RÉGIME D IMPOSITION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

L expérience belge. Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique

L expérience belge. Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique Evaluation des dépenses fiscales L expérience belge Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique Evaluation des dépenses fiscales L expérience belge Historique Définitions de base et contenu

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales

ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES. Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales 1 Règles d'indexation ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES Service d'encadrement Expertise et Support Stratégiques Administration des Affaires Fiscales Avis relatif à l'indexation automatique

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC

RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC Au moment d'acquérir un logement dans le royaume du Maroc, l'acheteur doit suivre les pas suivants afin de garantir

Plus en détail

CADRE I. - CALCUL DU PRECOMPTE MOBILIER (Pr.M) A PAYER

CADRE I. - CALCUL DU PRECOMPTE MOBILIER (Pr.M) A PAYER Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la FISCALITE Impôts sur les revenus Réservé à l'administration Date de réception de la déclaration :... DECLARATION AU PRECOMPTE MOBILIER REVENUS

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 1) Avantage imposable des voitures de société A partir du 1 janvier 2012, l avantage imposable résultant de la mise à disposition gratuite d une voiture de société

Plus en détail

CONVENTION ADDITIONNELLE

CONVENTION ADDITIONNELLE CONVENTION ADDITIONNELLE MODIFIANT LA CONVENTION ENTRE LE ROYAUME DE BELGIQUE ET LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRATIVE DU BRÉSIL EN VUE D ÉVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET DE RÉGLER CERTAINES AUTRES QUESTIONS EN MATIÈRE

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 3 AOUT 2012 7 D-1-12 DROITS D ENREGISTREMENT. MUTATIONS A TITRE ONEREUX DE MEUBLES. CESSIONS DE DROITS SOCIAUX. (C.G.I., art. 726) NOR : EFI L 12

Plus en détail

Table des matières PARTIE I - CODE DES DROITS ET TAXES DIVERS PARTIE II - CONVENTIONS INTERNATIONALES EN MATIÈRE FISCALE

Table des matières PARTIE I - CODE DES DROITS ET TAXES DIVERS PARTIE II - CONVENTIONS INTERNATIONALES EN MATIÈRE FISCALE Table des matières PARTIE I - CODE DES DROITS ET TAXES DIVERS 2 mars 1927. CODE des droits et taxes divers..................... 1 13 février 2007. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de l'article 179 3, alinéa

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013

Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 Synthèse de la loi de Finances pour 2014, du 29 décembre 2013 La loi de finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013 au Journal Officiel de la République Française. Nous verrons dans les développements

Plus en détail

Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé?

Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé? Comment transférer de l'argent de votre société dans votre patrimoine privé? Photos Roularta / Reporters Agency & Corbis Images Votre société vient de clôturer un bel exercice comptable? La tentation peut

Plus en détail

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Fiscalité forestière (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Rappel de la fiscalité forestière Présentation simplifiée ACQUISITION ET SOUSCRIPTION Forêt en direct Parts

Plus en détail

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2015 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Le modèle de la formule de déclaration pour l exercice d imposition 2015

Plus en détail

CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992. (version exercice d'imposition 2013) Mise à jour au 01/08/2013

CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992. (version exercice d'imposition 2013) Mise à jour au 01/08/2013 CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 (version exercice d'imposition 2013) Mise à jour au 01/08/2013 Remarque générale relative aux références figurant en bas de page: Dans les abréviations de bas de page,

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

L'entreprise face au droit fiscal belge

L'entreprise face au droit fiscal belge L'entreprise face au droit fiscal belge Volume 1 Règles communes à toutes les entreprises - Impôt des personnes physiques - Fiscalité du dirigeant d'entreprise - Procédure fiscale 2 e édition V A jour

Plus en détail

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com Comptabilité, TVA Nouvelle réglementation et gestion du risque www.vat-solutions.com Gestion du risque en matière de TVA Le risque est l effet de l incertitude sur les objectifs* Les risques en matière

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES

LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES FR 52-09 LOI DE FINANCES POUR 2011 Loi du 15 décembre 2010 QUELQUES ASPECTS FISCAUX FISCALITÉ DES ENTREPRISES GROUPE DE SOCIÉTÉS : RÉGIME DES SOCIÉTÉS MÈRES ET FILIALES Suppression de la possibilité de

Plus en détail

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application Partie 1 : La TVA : principes et champ d application I) Le principe de la TVA La TVA est un impôt indirect assis sur la valeur ajoutée réalisée par l entreprise. La valeur ajoutée est définie en comptabilité

Plus en détail

Questionner la fiscalité belge. Un enjeu pour le mouvement social

Questionner la fiscalité belge. Un enjeu pour le mouvement social . Un enjeu pour le mouvement social Xavier Dupret (CFS asbl) En mars 2012, CFS organisait une formation Le matériau qui a été accumulé pour réaliser cette formation a permis la réalisation de cette analyse.

Plus en détail

Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value?

Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value? Imposition des plus-values immobilières Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value? Appelons «période transitoire»

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l'étude Détail de l'évaluation

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Droit de l énergie et immobilier Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk Waterloo Office Park Drève Richelle 161 L B-1410 Waterloo Tél.:

Plus en détail

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18

Table des matières. Ava n t-p r o p o s... 1. Ch a p i t r e 1 : Not i o n s... 18 Ava n t-p r o p o s.............................................................................. 1 Partie 1 rémunération Ch a p i t r e 1 : Not i o n s.......................................................................

Plus en détail

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment :

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment : Loi n 93-120 du 27 décembre 1993, portant promulgation du Code d Incitations aux Investissements; Au nom du peuple; La chambre des Députés ayant adopté ; Le Président de la République promulgue la loi

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité Cercle Patrimonial Débat sur la Fiscalité Oujda, le 10 octobre 2013 Cadre légal marocain d imposition des salariés Benchmark sur les différents modèles de la fiscalité des produits de retraite (1/4) Dans

Plus en détail

Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.

Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc. Mise à jour : 30/01/2014 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Fiscalité des voitures (véhicules

Plus en détail

Table des matières. Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19

Table des matières. Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19 Table des matières Préface La fin d un siècle fiscal 7 Jacques Ma l h e r b e Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19 Marc Ma r l i è r e Introduction 19

Plus en détail

3. JAPON - FRANCE - Convention fiscale - Ratification du protocole - Entrée en vigueur

3. JAPON - FRANCE - Convention fiscale - Ratification du protocole - Entrée en vigueur Lettre d'information - Janvier 2008 ENTREPRISES 1. LUXEMBOURG - FRANCE - Convention fiscale - Ratification du protocole 2. UE - FRANCE - Procédure en manquement - Taxation de l'électricité et de l'énergie

Plus en détail

Table des matières. de boeck & larcier

Table des matières. de boeck & larcier Table des matières I. Introduction 5 II. Principe fiscal de la déduction des frais professionnels 7 II.1. Introduction 7 II.2. Source légale : article 51 du C.I.R./92 8 II.2.1. Premier alinéa 8 II.2.2.

Plus en détail

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD

CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD CONDITIONS SPECIALES PROTECTION JURIDIQUE PME GOLD SOMMAIRE LE CONFORT JURIDIQUE Article 1 Quelles sont les personnes assurées? Article 2 En quelle qualité êtes-vous assuré? Article 3 Quelles sont les

Plus en détail

PERFECTIONNEMENTS ET RECYCLAGES EN MATIERES FISCALES ET JURIDIQUES

PERFECTIONNEMENTS ET RECYCLAGES EN MATIERES FISCALES ET JURIDIQUES B-4000 Liège Tél. 04/229.84.20 Fax 04/229.84.29 formation.continue@formation-pme.be WWW.formation-continue.be.be PERFECTIONNEMENTS ET RECYCLAGES EN MATIERES FISCALES ET JURIDIQUES OCTOBRE DECEMBRE 2010

Plus en détail

FISCALITE COMMUNALE ET CONTRIBUABLES ETTERBEEKOIS

FISCALITE COMMUNALE ET CONTRIBUABLES ETTERBEEKOIS 1. Introduction FISCALITE COMMUNALE ET CONTRIBUABLES ETTERBEEKOIS En Belgique les autorités locales communales sont compétentes pour voter et modifier le montant de certains impôts locaux, comme les centimes

Plus en détail

Table des matières. Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13

Table des matières. Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Marc Bourgeois Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13 Alain Lacourt Introduction 13 Titre I. L immobilier de rapport 16 Section

Plus en détail

Le nouveau statut fiscal des sportifs rémunérés et des volontaires

Le nouveau statut fiscal des sportifs rémunérés et des volontaires Le nouveau statut fiscal des sportifs rémunérés et des volontaires Nous reproduisons une note de Monsieur Alain Hirsch du 13/06/2007 parue dans l IEC-Info et qui traite du nouveau statut fiscal des sportifs

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

NOUVEAUTÉS POUR L ANNÉEE 2014

NOUVEAUTÉS POUR L ANNÉEE 2014 NOUVEAUTÉS POUR L ANNÉEE 2014 Dans la dernière édition du Moniteur belge de l année 2013, pour respecter les traditions, certaines nouvelles mesures fiscales ont été insérées. Dans ce tax alert nous passons

Plus en détail

Votre banquier et assureur. La déduction des intérêts notionnels, un encouragement fiscal pour le capital à risque

Votre banquier et assureur. La déduction des intérêts notionnels, un encouragement fiscal pour le capital à risque Votre banquier et assureur La déduction des intérêts notionnels, un encouragement fiscal pour le capital à risque Sommaire 1. La déduction des intérêts notionnels: 3 un stimulant pour les entreprises 2.

Plus en détail

LÉGISLATION PRINCIPALE CONCERNANT

LÉGISLATION PRINCIPALE CONCERNANT LÉGISLATION PRINCIPALE CONCERNANT L'IPCF Loi du 22 avril 1999 relative aux professions comptables et fiscales................. 3 Titre I. Dispositions générales........................ 3 Titre II. De l

Plus en détail

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Conférences U4U La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Aspects pratiques de la fiscalité belge et internationale Me Mathieu Taverne Avocat au Barreau de Bruxelles

Plus en détail

B. Le pouvoir fiscal des Régions dans la loi spéciale de financement

B. Le pouvoir fiscal des Régions dans la loi spéciale de financement Octobre 2011. 15.681 S I G N E S LA FISCALITÉ AUTOMOBILE Infanti Gianni A. La structure de la Belgique Fédérale Depuis 1993, l article 1 er de la Constitution définit la Belgique comme «un Etat fédéral

Plus en détail

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation par l Ordre des avocats de Narbonne 1 Partie 1 : La fiscalité des particuliers

Plus en détail

Plan Comptable simplifié Elaboration sur base de l A.R. du 12 septembre 1983 fixant la classification minimale d un plan comptable général

Plan Comptable simplifié Elaboration sur base de l A.R. du 12 septembre 1983 fixant la classification minimale d un plan comptable général Deloitte Fiduciaire Kortrijksesteenweg 1146 9051 Gent Belgium Tel. + 32 9 393 75 85 Fax + 32 9 393 75 80 www.deloitte-fiduciaire.be Plan Comptable simplifié Elaboration sur base de l A.R. du 12 septembre

Plus en détail

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Quels sont les impôts que je devrai payer lors de la cession de mon entreprise? Exclusivement une taxe

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes Projet de Loi de Finances 2014 Les principales réformes La fiscalité sur les plus-values immobilières C est inédit dans l histoire, la réforme sur les plus-values immobilières a été inscrite au BOFIP (donc

Plus en détail

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL 1. Quelles sont les composantes et la valeur des coefficients de déduction applicables : -

Plus en détail

Article 7 Baisse du taux de TVA applicable aux entrées dans les salles de cinéma. Article 7 bis (nouveau) Article 7 ter (nouveau)

Article 7 Baisse du taux de TVA applicable aux entrées dans les salles de cinéma. Article 7 bis (nouveau) Article 7 ter (nouveau) - 1 - PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 Examen de l article liminaire et des articles de première partie AMENDEMENTS DU RAPPORTEUR GÉNÉRAL Mercredi 13 novembre 2013 Article liminaire Prévision de solde

Plus en détail

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13 Table des matières Préface 7 Bruno Co l m a n t Introduction 13 Jacques Ma l h e r b e La régionalisation partielle de l impôt des personnes physiques 17 Jean d e La m e Introduction 17 Section 1. Impact

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail

LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS

LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS Maître ALON LEIBA Avocat au barreau d ISRAEL et de PARIS 14, rue Clément Marot 75008 Paris 1 PLAN 1. Le régime d imposition

Plus en détail

Version 8.1 Mars 2013

Version 8.1 Mars 2013 Version 8.1 Mars 2013 Principales évolutions 1 Evolutions législatives... 2 1.1 Fiscalité Impôt sur le revenu... 2 1.1.1 Gel du barème 2013 appliqué aux revenus de 2012, revalorisation de la décote et

Plus en détail

Pour de plus amples informations : http://www.estv.admin.ch/mwst/themen/00154/00589/index.html?lang=fr

Pour de plus amples informations : http://www.estv.admin.ch/mwst/themen/00154/00589/index.html?lang=fr Bureau de l égalité hommes-femmes et de la famille Canton de Fribourg LES IMPOTS INDIRECTS Les impôts indirects sont perçus indépendamment de la situation économique des personnes qui en sont redevables.

Plus en détail

Table des matières. Actualités 2014 en matière d impôt des personnes physiques 7

Table des matières. Actualités 2014 en matière d impôt des personnes physiques 7 Table des matières Actualités 2014 en matière d impôt des personnes physiques 7 Olivier D Aout et Jonathan Picavet Introduction 7 1. L habitation propre Nouvelle définition 9 1.1. Références 9 1.2. Entrée

Plus en détail

15. FRANCE - Directive UE sur la fiscalité de l'épargne - Accord sur des mesures équivalentes - Ratification

15. FRANCE - Directive UE sur la fiscalité de l'épargne - Accord sur des mesures équivalentes - Ratification Lettre d'information - Avril 2007 SOCIETES 1. BELGIQUE - Sous-capitalisation - Renforcement de son attractivité 2. BELGIQUE - FRANCE - Convention fiscale - Protocole concernant les travailleurs frontaliers

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL - Tolérance administrative pour l'application de la suppression de l'exonération fiscale des heures supplémentaires et assimilées - Conditions de déduction

Plus en détail

http://ccff02.minfin.fgov.be/kmweb/document.do?method=printselecteddocuments...

http://ccff02.minfin.fgov.be/kmweb/document.do?method=printselecteddocuments... Page 1 of 5 Home > Résultats de la recherche > Circulaires > Circulaire n Ci.RH.231/532.259 (AGFisc N 3/2013) dd. 25.01.2013 Administration générale de la FISCALITE - Services centraux Impôt de sociétés

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Cette lettre fiscale porte sur des mesures votées dans la 3 ème Loi de Finances Rectificative pour 2012 applicables à compter du 1er janvier 2014 prochain. Elle porte sur les nouvelles

Plus en détail