I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise)."

Transcription

1 LE VOLCANISME.

2 Introduction : La Terre possède sur les cinq continents plus de 1500 volcans (et bien davantage sous les océans) qui sont aujourd hui considérés comme actifs ; chaque année en moyenne 60 d entre eux entrent en éruption. Ces éruptions volcaniques peuvent être spectaculaires mais peu dangereuses comme celle de l Etna ou parfois excessivement violentes et redoutables comme celle du Vésuve qui détruisit Herculanum et Pompéi en 79 AP JC.

3

4 I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise).

5 Piton de la Fournaise ( île de la Réunion ). Signes précurseurs. Séismes Produits émis - Gaz. - Matériaux volcaniques (scories, bombes volcaniques). - Coulées de lave fluide.

6

7 Piton de la Fournaise ( île de la Réunion ). Température des émissions volcaniques Vitesse de progression des émissions volcaniques. Type d activité Lave à plus de 1000 C Vitesse de la coulée de lave : 6 Km / jour (= 250 m / h) EFFUSIF

8 Le Piton de la Fournaise est en éruption quasi permanente.

9

10 Piton de la Fournaise ( île de la Réunion ). Édifice formé L accumulation des produits émis depuis des centaines de milliers d années ont formé un cône.

11 Piton de la Fournaise ( île de la Réunion ). Destructions : habitations (incendies), infrastructures (routes) limitées aux zones des coulées. Conséquences - Formation d un cône avec un sur les paysages. cratère. - Agrandissement de l île grâce aux coulées. Modifications lentes et progressives.

12

13

14

15

16 Éruption du Piton de la Fournaise (île de la Réunion) Automne 2006

17

18

19 b) En vous aidant de la photographie d une coulée de lave en cours de refroidissement, proposer une hypothèse qui explique les différences observées à la question précédente.

20 Coulée de lave en cours de refroidissement.

21

22

23

24

25

26

27

28 Projections Coulée de lave fluide Cratère Cheminée secondaire Cône Cheminée principale Activité volcanique.effusive....

29 2) Les éruptions explosives des volcans "gris" : (exemple : La Soufrière Hills).

30 Soufrière Hills (Montserrat) Signes précurseurs. Séismes

31 Soufrière Hills (Montserrat) - Grande quantité de gaz (violentes explosions). Produits émis - Panache de gaz et de cendres s élevant jusqu à 18 Km d altitude. - Nuée ardente (mélange de gaz chauds, de cendres et de blocs rocheux). - Lave visqueuse, restant à l intérieur du cratère, formant un dôme.

32

33

34

35 Soufrière Hills (Montserrat) Température des émissions volcaniques Vitesse de progression des émissions volcaniques. Type d activité 650 C (pour la nuée ardente) 150 Km / h (pour la nuée ardente). EXPLOSIF

36 Soufrière Hills (Montserrat) Édifice formé - Formation d un dôme au sommet par accumulation de lave visqueuse. - Accumulation de produits volcaniques sur les pentes.

37

38

39 Soufrière Hills (Montserrat) - Destruction d une ville. - Dépôts de lapilli et de cendres sur une grande épaisseur. Conséquences - Volcan éventré. sur les paysages. - Nouveau dôme au sommet. - Zones dévastées par les nuées ardentes. Modifications brutales et profondes.

40

41

42

43

44 Éruption de la Soufrière de Montserrat

45

46

47

48

49

50

51

52

53 Après les éruptions, Plymouth est entièrement ensevelie sous des milliers de tonnes de roches et de cendres.

54 Panache de gaz et de cendres Nuée ardente Activité volcanique EXPLOSIVE Dôme de lave visqueuse Cheminée principale

55 Volcan «ROUGE» Volcan «GRIS» EXPLOSIF

56 FIN

57 Problème : Comment expliquer les différents dynamismes éruptifs observés? II ) L origine des éruptions volcaniques. 1) L origine de la lave. Activité 2 : Un volcan : un point de sortie du magma.

58 A2) D après la réponse à la question D1 de l activité 1 du chapitre sur les séismes, que laisse supposer l absence de séismes à une certaine profondeur à l aplomb du volcan sur le doc 1 p 158. A2) Les séismes indiquent des ruptures de roches à l état solide, une zone dépourvue de séismes indique que cette zone est constituée de matériaux à l état liquide : c est un réservoir de magma situé en profondeur sous l édifice volcanique. B2) À l aide des docs 2 et 3 p 158 et des informations du texte cidessous compléter le schéma :

59 L édifice volcanique (cône ou dôme) n est que la partie superficielle d un appareil qui s étend en profondeur. Sous presque tous les volcans, à une profondeur variant entre 10 et 30 Km se trouve une chambre magmatique (réservoir rempli de magma situé à l aplomb du volcan). Le magma qui prend naissance en profondeur par fusion partielle d un volume restreint de roches, monte jusqu à ce réservoir. Il y séjourne un certain temps, parfois plusieurs siècles, avant le déclenchement de l éruption. Une éruption volcanique correspond donc à la reprise de l ascension du magma, depuis la chambre magmatique jusqu à la surface via un réseau de fractures, de réservoirs superficiels et de cheminées.

60 Cratère Cheminée Chambres magmatiques superficielles Fractures 10 à 35 Km 70 à 200 Km Chambre magmatique profonde Schéma de la structure interne du Piton de la Fournaise.

61 C2) Tracer à l aide de flèches rouges le chemin emprunté par le magma depuis son lieu de formation jusqu à son lieu d épanchement en surface.

62 10 à 35 Km 70 à 200 Km

63 La lave qui s épanche en surface lors des éruptions provient d un magma formé en profondeur à partir de la fusion d une petite quantité de matière minérale ; le magma peut s accumuler dans des réservoirs qui alimentent les volcans. Problème : Comment le magma remonte - t il à la surface? 2) Le moteur de l éruption. Activité 3 : Le moteur des éruptions volcaniques.

64 Dans la chambre magmatique, la forte pression maintient les gaz dissous dans le magma (de même, dans une bouteille de soda fermée, le liquide est sous pression, on ne voit pas de bulles : les gaz sont dissous dans le liquide). Lorsque le magma remonte lentement vers la surface, la pression diminue et les gaz dissous quittent le magma en formant des bulles. Ce dégazage accélère la montée du magma et entraîne la sortie de la lave à la surface (de même, après ouverture de la bouteille de soda, des bulles de gaz apparaissent sous l effet de la décompression et entraînent le liquide hors de la bouteille). Lors de la remontée du magma, les bulles piégées explosent en libérant leur gaz.

65 Nous avons étudier dans le I ) deux types d activités volcaniques très différentes : les éruptions effusives et les éruptions explosives ; dans les deux cas, la quantité de gaz initialement présente dans le magma est la même alors : Comment expliquer des activités volcaniques si différentes? Hypothèse : C est la différence de viscosité entre les 2 types de magma (visqueux ou fluide) qui explique les différences entre les 2 types d activités volcaniques (explosive ou effusive). Expérience : Mettre sur un plan incliné une goutte de mélange Ketchup + eau et une goutte de purée. Lequel descend le plus rapidement le plan incliné? : Le mélange ketchup + eau.

66 Schématisez l expérience réalisée sur le bureau :

67 Schématiser l expérience réalisée sur le bureau : Bouchon Mélange Ketchup + eau Cachet effervescent + eau Tube en verre Tube 1

68

69 Bouchon Bouchon Purée Cachet effervescent + eau Tube en verre Tube 2

70 Résultats : Comparer le comportement des bulles de gaz et du contenu du tube dans les deux cas : Tube 1 : Les bulles progressent facilement dans le mélange et permettent son ascension rapide dans le tube et son écoulement. Tube 2 : Les bulles n arrivent pas à progresser facilement, elles s accumulent sous la purée, ce qui augmente la pression sur le bouchon de gauche et le font sauter brutalement puis la purée sort difficilement du tube.

71 Interprétation : Chercher à quoi correspond chacun des éléments utilisé dans l expérience dans la réalité des volcans. Noter ces équivalences à l aide du signe sur le schéma de l expérience.

72 Forte pression Magma fluide Bouchon Mélange Ketchup + eau Cachet effervescent + eau Tube en verre Gaz dissous dans le magma Cheminée Tube 1

73 Bouchon de lave = Dôme Forte pression Bouchon Bouchon Cachet effervescent + eau Purée Magma visqueux Tube en verre Gaz dissous dans le magma Cheminée Tube 2

74 Conclusion : Les gaz contenus dans le magma sont les éléments moteurs d une éruption : ils entraînent avec eux le magma vers la surface. Lors d une éruption effusive : le magma est fluide donc les gaz remontent sans peine vers la surface où la lave s épanche facilement en coulées de lave. Lors d une éruption explosive : le magma est visqueux donc les gaz se trouvent piégés et s accumulent dans des poches d où l activité explosive qui projette des matériaux.

75 Dans le réservoir, les gaz sous pression entraînent la montée du magma, qui s épanche à la surface sous forme de lave. Les gaz s échappent facilement des magmas fluides d où les coulées, mais plus difficilement des magmas visqueux provoquant ainsi des explosions. Toute lave arrivant en surface donne, en se refroidissant, une roche volcanique. Quelles sont les caractéristiques communes à ces roches à différentes échelles? Les différents constituants d une roche volcaniques se forment-ils en même temps?

76 III ) Du magma à la roche. 1) Observation macroscopique (à l œil nu) de roches volcaniques. Activité 4 : Étude macroscopique de deux roches volcaniques. Doc 1 p 160 : Au Piton de la Fournaise, les longues coulées de laves fluides sont à l origine de roches sombres : les basaltes. À la Soufrière Hills, le dôme de lave très visqueuse donne une roche plus claire : l andésite.

77 Basalte provenant d une coulée de lave fluide du Piton de la Fournaise. Certains cristaux sont visibles à l œil nu.

78 Andésite provenant du dôme de la Soufrière Hills.

79

80 Problème : Comment peut-on expliquer l existence de roches volcaniques différentes? A4) Proposer une hypothèse à ces différences. A4) Les compositions chimiques différentes des magmas sont à l origine de roches volcaniques différentes. B4) À l aide de vos observations à l œil nu des deux roches remplir le tableau ci-dessous. Couleur et aspect de l échantillon. Couleur et répartition des minéraux.

81 Remarque : on appelle phénocristal, les grands cristaux («grain») visibles à l œil nu. basalte Type de magma d origine Aspect de la roche andésite Fluide Visqueux (éruption effusive) (éruption explosive) Pâte homogène avec des cristaux visibles Couleur de la roche Noire Gris clair Présence de bulles = vacuoles. Beaucoup de vacuoles Très peu de vacuoles Cristaux visibles à l œil nu = Phénocristaux Phénocristaux Phénocristaux

82 Le refroidissement de laves plus ou moins fluides, donc de composition différente, donne des roches différentes : les laves fluides donnent des roches sombres comme le basalte, les laves visqueuses donnent des roches claires comme l andésite. Les roches volcaniques renferment des grains appelés cristaux noyés dans une pâte homogène.

83 2) Observation microscopique de roches volcaniques. Activité 5 : Observation des lames minces des deux roches volcaniques au microscope. Doc 2 p 160. Les roches volcaniques peuvent contenir : - Des PHÉNOCRISTAUX, cristaux de grande taille, visibles à l œil nu. - Des MICROLITES, petits cristaux allongés, invisibles à l œil nu. - Du VERRE, qui est une partie non cristallisée de la roche (le fond de la roche est noir).

84

85 Phénocristal Microlite Verre Lame mince de basalte observée au microscope polarisant. Grossissement : x 40.

86

87 Phénocristal Microlite Verre Lame mince d andésite observée au microscope polarisant. Grossissement : x 40.

88 basalte andésite Phénocristaux Phénocristaux Phénocristaux Microlites Microlites Microlites Matière minérale non cristallisée = verre Verre Verre Structure

89 La STRUCTURE d une roche est la disposition des minéraux les uns par rapport aux autres : La roche est hémicristalline quand elle est formée de cristaux et de verre. Si la roche comprend surtout des microlites, la structure est qualifiée de microlitique. La roche est holocristalline quand elle est constituée entièrement de cristaux : - qualifiée de grenue si elle est composée uniquement de phénocristaux. - qualifiée de microgrenue si les cristaux sont invisibles à l œil nu. À l aide de ces informations, déterminer la structure de chacune des roches volcaniques.

90 basalte andésite Phénocristaux Phénocristaux Phénocristaux Microlites Microlites Microlites Matière minérale non cristallisée = verre Verre Verre Structure Hémicristalline Hémicristalline microlitique microlitique

91 Les roches volcaniques sont constituées : - de cristaux visibles à l œil nu = phénocristaux. - de cristaux microscopiques = microlites. - d une partie non cristallisée = le verre. On dit que leur structure est hémicristalline.

92 Problème : Comment expliquer la structure hémicristalline commune à toutes les roches volcaniques alors que celles-ci sont issues de magmas de compositions chimiques différentes? 3) Formation des roches volcaniques. Activité 6 : Refroidissement des laves et formation des roches volcaniques. Observation : En cours, nous avons vu que les roches volcaniques ont une structure particulière : la structure hémicristalline (la roche volcanique est formée en partie de cristaux et en partie de matériel non cristallisé = le verre).

93 Problème : À quoi est due cette structure hémicristalline propre aux roches volcaniques? A6) Aspects d un basalte selon sa position à l intérieur d une coulée refroidie. Deux échantillons de basalte sont prélevés au niveau d une coulée refroidie et solidifiée : l échantillon A au cœur de la coulée et l échantillon B en surface de la coulée.

94 Coulée de basalte refroidie : on prélève un échantillon A au cœur de la coulée et un échantillon B en surface. B A

95 B A

96 Échantillon B en surface de la coulée : Quelques cristaux noyés dans une pâte. Échantillon A au cœur de la coulée : de nombreux cristaux noyés dans une pâte.

97 a) Observer les deux lames minces tirées de ces échantillons et comparer leurs constituants (nombre : de phénocristaux, de microlites ; abondance du verre). Remplir le tableau (++ : très abondant ; + : abondant ; 0 : absence). Lame mince de basalte A Lame mince de basalte B (cœur de la coulée) (surface de la coulée)

98 Basalte A (cœur de la coulée). Basalte B (surface de la coulée). Phénocristaux + = + Microlites ++ > + Verre + < ++

99 Hypothèse : la vitesse de refroidissement du basalte plus rapide en surface (la lave forme une croûte) qu au cœur de la coulée doit agir sur la formation des minéraux. B6) La cristallisation de la vanilline : une modélisation de la cristallisation des roches volcaniques. Implication vérifiable : si la structure hémicristalline est due à des différences de températures lors du refroidissement des laves alors je dois observer des différences dans la taille des cristaux de vanilline selon la température de refroidissement. a) L expérience (Doc 4 p 161) : représenter précisément les dispositifs expérimentaux et les résultats des 3 expériences de refroidissement (lent, rapide et très rapide).

100

101

102

103 Refroidissement très lent ( température de 25 C)

104 Refroidissement assez lent (température de 20 C)

105 Refroidissement assez rapide (10 C)

106 Refroidissement rapide (5 C)

107 Refroidissement très rapide (avec un bloc de froid très froid)

108 b) Proposer une interprétation de vos résultats. B6) b) Lorsque le refroidissement est lent, les gros cristaux ont le temps de se former, lorsque le refroidissement est rapide seuls les petits cristaux ont le temps de cristalliser. Quand le refroidissement est très rapide, les cristaux n ont pas le temps de se former, on obtient une pâte homogène = verre. c) Rédiger une conclusion en relation avec l hypothèse de la question A6) b). B6) c) La vitesse de refroidissement influence la formation et la croissance des cristaux.

109 C6) Refroidissement du magma au cours de sa remontée vers la surface. En arrivant à la surface, le magma est déjà en partie cristallisé, signe qu il s est déjà refroidit lors de sa remontée. Le refroidissement d un magma s effectue en trois principales étapes qui conduisent aux trois principaux constituants de la structure hémicristalline des roches volcaniques. Doc 3 p 161. Remarques : - le magma peut séjourner plusieurs années dans la chambre magmatique. - lors de sa remontée, le magma se trouve au contact des parois de la cheminée qui sont relativement plus froides que lui. Présenter vos conclusions sur le schéma ci-dessous en utilisant les informations obtenues d après la cristallisation de la vanilline et les remarques ci-dessus.

110 Surface Vitesse de refroidissement TRÈS RAPIDE Cheminée RAPIDE Chambre magmatique LENT

111 Surface Structure de la roche Verre Cheminée Magma Microlites Chambre magmatique Phénocristal Magma

112 La structure hémicristalline des roches volcaniques est le résultat d un refroidissement par étapes du magma : - d abord lent, en profondeur, qui entraîne la formation de gros cristaux. - puis rapide (lors de la remontée dans la cheminée) qui est à l origine des microlites et d un verre (se formant en surface) englobant tous les cristaux déjà formés. La structure des roches conserve donc la trace des conditions du refroidissement.

113 Nous avons vu que les séismes ne sont pas répartis au hasard à la surface de la Terre. Problème : Comment se répartissent les différents volcans actifs à l échelle du globe? IV) La répartition des volcans actifs à la surface du globe. Elève lance Smithsonian Exibit Version Activité 7 : La répartition du volcanisme à la surface de la Terre. A7) Repérer à l aide du planisphère doc 2 p 174 chaque type de volcanisme (effusif et explosif). D une façon générale, où trouve-t on des volcans actifs? : et.. dans......les...océans.... sur les continents

114 Comparer la position des volcans effusifs et explosifs avec la carte des reliefs à la surface de la Terre (doc 4 p 185 ): Quelques volcans sont isolés mais la répartition des volcans ne se fait pas au..... hasard , les deux types de volcanisme (effusif ou explosif) sont.distincts géographiquement :..... : Les volcans effusifs (basaltiques) sont surtout situés au niveau de...dorsales océaniques, au... fond......des... océans.... l axe des Doc 2 p 172 de : longues La lavefissures s épanche par des.. coussins.....de. lave...(=. pillows-lavas) en formant.. un... refroidissement ultra.....rapide.... dus à Les volcans explosifs (andésitiques) sont surtout situés sur continents en.. alignement ,l Océan à la périphérie les de...pacifique (.=..ceinture de...feu... ), , à proximité des fosses océaniques chaînes de...montagnes.... et des

115 La plupart des volcans sont alignés, seuls quelques uns sont isolés. Le volcanisme explosif est situé principalement en bordure de continents, à proximité des fosses océaniques et des chaînes de montagnes. Le volcanisme effusif basaltique est principalement situé au fond des océans au niveau des dorsales océaniques.

116 CONTRÔLE LE :

117

118

119

120

121

122

123

124

125

126

127

128

129 7 200 m

130

131

132

133

134

135

136

137

138

139 me s i é s s n Zone sa

140

141

142 Éruptions volcaniques de 1960 à nos jours. Le volcanisme de dorsale n est pas figuré.

143 Carte des reliefs à la surface de la Terre.

144

145 L histoire du magma : du réservoir magmatique à la surface.

146 DOCUMENTS NUMÉRISÉ S

147

148

149

150 Distancemètre

151 Extensomètre

152 Magnétomètre

153 Sonde à radon.

154 Sismomètre.

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre I] Des éruptions volcaniques différentes CHAPITRE 2 LES VOLCANS : EFFETS ET CAUSES Quelles sont les manifestations d une éruption volcanique? Quelles sont

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

Le piton de la fournaise

Le piton de la fournaise Le piton de la fournaise 1 Où se trouve le Piton de la fournaise? 2 La Réunion est formée de combien de volcans? 3 Quel est l âge du Piton de la fournaise? 4 Comment s est construite l île? 5 Quelle est

Plus en détail

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère LE VOLCANISME «Parmi les phénomènes que la nature offre à nos regards, il n en est de plus grandiose, de plus merveilleux, de plus mystérieux, de plus terrifiant qu un volcan en activité. Il tremble, gronde,

Plus en détail

Des volcans en éruption

Des volcans en éruption Activité 1 Des volcans en éruption Les volcanologues observent les éruptions volaniques afin de découvrir leur cause et de comprendre le fonctionnement des volcans. Quelles sont les caractéristiques des

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

L E BILAN DES ACTIVITÉS

L E BILAN DES ACTIVITÉS L E BILAN DES ACTIVITÉS Activité 1 Des volcans en éruption Mots-clés Il existe deux types d éruptions volcaniques : les éruptions explosives, caractérisées par des explosions plus ou moins importantes,

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I. Les séismes

Plus en détail

Le magmatisme à la Réunion

Le magmatisme à la Réunion GEOLOGIE 15 avril 2009 Durée : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve (1pt) Le magmatisme à la Réunion L île de la Réunion est située dans l océan Indien. Elle constitue la

Plus en détail

Chapitre II Les volcans 1

Chapitre II Les volcans 1 Les volcans 1 I/ Les volcans sont une autre manifestation de l activité interne du globe. A/ Le volcanisme à la surface du globe 2 3 3 Le volcanisme est l arrivée à la surface de la terre de laves et de

Plus en détail

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans?

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans? DISTRIBUTION DES TERRES ET DES MERS Observations : Les continents sont essentiellement en relief (altitude moyenne des terres de 840 m - de 0 à 9 km environ) Les océans sont essentiellement en profondeur

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

CH1. La Terre dans le système solaire

CH1. La Terre dans le système solaire Partie A. LA PLANETE TERRE, L ENVIRONNEMENT ET L ACTION HUMAINE CH1. La Terre dans le système solaire Activité 4. Volcans A4.1. Les éruptions volcaniques p 30 Doc 1-2 : les éruptions effusives des volcans

Plus en détail

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale?

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? TP 8 Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 La démarche du géologue Quelle est cette pierre? Les enveloppes abordées directement par

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

CHAPITRE II LE VOLCANISME

CHAPITRE II LE VOLCANISME CHAPITRE II LE VOLCANISME A. Les manifestations du volcanisme (voir vidéos et photos du livre (p 154 à 157, + internet) Il existe de nombreuses manifestations du volcanisme : - Projections de matériaux

Plus en détail

Tremblements de terre. Trou puis fissure. Eruption volcanique. Coulées de lave

Tremblements de terre. Trou puis fissure. Eruption volcanique. Coulées de lave UNE MANIFESTATION DE L'ACTIVITE DU GLOBE: LE VOLCANISME (6h) Qu est-ce qu un volcan? Comment se manifeste le volcanisme et quelle en est son origine? (Activité 1) (Voir films) I. QU'EST-CE QU'UNE ÉRUPTION

Plus en détail

QCM. Niveau : Quatrième. Thème : L'activité interne du globe terrestre: Le volcanisme

QCM. Niveau : Quatrième. Thème : L'activité interne du globe terrestre: Le volcanisme QCM Niveau : Quatrième Thème : L'activité interne du globe terrestre: Le volcanisme Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme?

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme Le volcanisme Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme effusif du Piton de la Fournaise Des laves s écoulent paisiblement Volcanisme explosif Volcanisme explosif Eruption du

Plus en détail

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte.

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Je lis D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Les différents types de volcans La morphologie des volcans est

Plus en détail

Nées du feu. Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans

Nées du feu. Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans Nées du feu Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans L origine des magmas De l eau à 90 C ne bout pas au niveau du sol parce que le poids de l air qui se trouve audessus, la pression, garde

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

LE VOLCANISME. - Construire un schéma des différentes parties d un. - Relier les magmas en profondeur aux deux types

LE VOLCANISME. - Construire un schéma des différentes parties d un. - Relier les magmas en profondeur aux deux types Leçon 2 : LE VOLCANISME Ce que je devrais savoir et savoir-faire pour réussir l évaluation : Savoirs (C)Maîtriser des - Donner la définition de volcanisme connaissances - Observer et recenser les manifestations

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre CHAPITRE 3 LA SURFACE DE LA TERRE : DES PLAQUES EN MOUVEMENTS Situation de départ - Rappels : Les séismes et les éruptions volcaniques ne se manifestent

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES #jaimelageol Accompagnement à la visite du Jardin de Roches Terminale S Livret ELEVES Bienvenue dans le Jardin de Roches du Centre Beautour. Cet espace dédié à la géologie présente les roches du soussol

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

1 Activité magmatique des zones

1 Activité magmatique des zones ACTIVITÉ 1 Activité magmatique des zones de subduction Le magmatisme des zones de convergence de plaques s observe sur la plaque chevauchante. Il est situé à l aplomb des surfaces de Bénioff, là où celles-ci

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Ce que nous croyons vrai, aujourd hui (date) concernant les volcans :

Ce que nous croyons vrai, aujourd hui (date) concernant les volcans : Séance 1 : Selon vous, qu est-ce qu une éruption volcanique? Domaine disciplinaire : Sciences : Le ciel et la Terre Niveaux concernés : cycle 3 (classe de CM1, CM2) Objectifs : - Apprendre à exprimer des

Plus en détail

Exercices Exercice n 1

Exercices Exercice n 1 Exercices Exercice n 1 Décrire la typologie. Quelle information va nous apporter chaque type? Bodnar (2003) Fluid inclusions : methods and interpretation. Mac Short Course n 32 1/14 Exercice n 2 Une inclusion

Plus en détail

L activité interne du globe

L activité interne du globe L activité interne du globe 1 - Les séismes Comment se manifeste un séisme et quelles en sont les conséquences? Activité 1 Régulièrement dans les actualités on parle de tremblements de terre ou séismes

Plus en détail

4. Roches volcaniques et volcanisme

4. Roches volcaniques et volcanisme 4. Roches volcaniques et volcanisme 1ère Partie: magmas, roches et contexte géodynamique Krakatoa (Java, Indonésie) La Chaîne des Puys 4.1. Les magmas 1. Magma basaltique -- SiO 2 45-55 wt%, concentré

Plus en détail

Les risques volcaniques

Les risques volcaniques Les risques volcaniques La Classe de 2VP1 est allée visiter Vulcania le vendredi 4 avril le matin. L entrée de Vulcania L objectif de cette sortie vise à comprendre quels sont les risques majeurs et les

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre 4 e

Sciences de la vie et de la Terre 4 e Sciences de la vie et de la Terre 4 e Livret de corrigés Rédaction Benjamon Tello Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants

Plus en détail

C.1.1 : Je sais m identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification

C.1.1 : Je sais m identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification Partie du programme : LA TERRE CHANGE EN SURFACE : EFFETS DE L ACTIVITE INTERNE DE LA PLANETE Titre : Répartition des séismes et des volcans Nom de l outil TICE : SISMOLOG Construire une carte de la répartition

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques. Introduction Faute de connaissances suffisantes sur la structure et le fonctionnement de la planète, la

Plus en détail

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes.

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes. Séismes et volcans I- Les séismes Un séisme (ou tremblement de terre) correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre quelques secondes et quelques

Plus en détail

PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS

PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS 1s_cntgeol_2011_03_29.doc 1/6 DST classe de 1ère S - durée 3H00 - calculatrices interdites SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE PROBLEMATIQUE, RESTITUTION DES CONNAISSANCES, EXPLOITATION DE DOCUMENTS BUT

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

Lecture documentaire : les volcans

Lecture documentaire : les volcans Lecture documentaire : les volcans 1 1. Qu est-ce qu un volcan? Un volcan est un trou dans la terre, d où jaillit une roche liquide brûlante, le magma. L explosion d un volcan, ou éruption volcanique,

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES SESSION 2010 OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES Durée de l épreuve : 4h. Le sujet se compose de quatre exercices notés sur

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Supervolcan. Enquête pour les 4P-6P. Ton nom :... Ta classe :...

Supervolcan. Enquête pour les 4P-6P. Ton nom :... Ta classe :... Supervolcan Enquête pour les 4P-6P Ton nom :... Ta classe :... Partie 1 : Les volcans rouges et spectaculaires 1. Entre dans le tunnel à l entrée de l exposition. En arrivant de l autre côté de la passerelle,

Plus en détail

Activité 3 : origine des roches volcaniques

Activité 3 : origine des roches volcaniques Activité 3 : origine des roches volcaniques Classe : Noms : Compétences évaluées I F S M D1.1 : lire et exploiter des données (questions I.1 à3) D1.2 : Représenter des données (Texte question I.4 à 6)

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

Contrat-élève 4 èm. Nommer les deux types d éruptions volcaniques. (L) Reconnaître à partir de documents à quel type appartient une éruption.

Contrat-élève 4 èm. Nommer les deux types d éruptions volcaniques. (L) Reconnaître à partir de documents à quel type appartient une éruption. Mais, que dois-je savoir? me Contrat-élève 4 èm Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/ Chapitre

Plus en détail

Erosion, corrosion, transport et sédimentation

Erosion, corrosion, transport et sédimentation Erosion, corrosion, transport et sédimentation par Johan et Lionel BARRIQUAND ARPA, UFR des Sciences de la terre, Université Claude Bernard, Lyon I, Villeurbanne, France Sommaire 1. Dossier de documentation

Plus en détail

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches Pétrographie La pétrographie est la science qui étudie les roches Origine des roches L'origine des roches nous permet de les classer classiquement en trois groupes: - roches sédimentaires issues d'un sédiment

Plus en détail

Activité 2 : Deux grands types de volcanisme

Activité 2 : Deux grands types de volcanisme Classe : Noms : Activité 2 : Deux grands types de volcanisme Compétences évaluées I F S M I Le piton de la Fournaise L'île de la réunion est formée de deux cônes volcaniques: -Le plus ancien, le Piton

Plus en détail

La Fournaise, un volcan dans la mer

La Fournaise, un volcan dans la mer La Fournaise, un volcan dans la mer Un documentaire de Maurice Krafft et Alain Gerente Musée cantonal de géologie, Lausanne La Fournaise, un volcan dans la mer Un documentaire de Maurice Krafft et Alain

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM ACCRETION (ZONE D ) Frontière de plaques le long de laquelle se crée une nouvelle croûte océanique. Les plaques s écartent l une de l autre à partir d une zone d accrétion. BASALTE Roche volcanique de

Plus en détail

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE Géosciences Aux débuts de la prospection en Pennsylvanie en 1860, les méthodes étaient "hautement scientifiques". (À l ombre des derricks, Morris, éditions Dupuis, 1997) Depuis, la consommation de pétrole

Plus en détail

PARTIE 2 : L ACTIVITE INTERNE DU GLOBE

PARTIE 2 : L ACTIVITE INTERNE DU GLOBE PARTIE 2 : L ACTIVITE INTERNE DU GLOBE CHAPITRE 1 : LE VOLCANISME Introduction : L étude des volcans se fait au moment de l année où un volcan se réveille. En 2013/2014 : le Sinabung en Indonésie En 2014/2015

Plus en détail

GENESE ET TEXTURE DES ROCHES

GENESE ET TEXTURE DES ROCHES GENESE ET TETURE DES ROCHES Critère génétique: la texture Comment un processus peut-il laisser une empreinte texturale? Le magmatisme: Cristallisation des minéraux (si refroidissement lent) Le magmatisme

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes?

Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes? Chapitre 2 : Le volcanisme Problème : Quelles sont les différents types de volcanismes? I- Les éruptions volcaniques Activité : comparaison de différents types d'éruption volcanique Consigne : Remplir

Plus en détail

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Renouvellement et disparition des fonds océaniques Fabiola Fabiola ARNAUD, ARNAUD TS3 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 2 Mécanismes à l origine de nouveaux matériaux

Plus en détail

L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide

L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide L Institut de Physique du Globe de Paris et les risques naturels de la Terre solide Vincent Courtillot Université Paris 7 et Institut de Physique du Globe de Paris Institut Universitaire de France Les

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

INTRODUCTION - RAPPELS

INTRODUCTION - RAPPELS Thème 1B Chapitre 3 Les caractéristiques de la lithosphère continentale TermS 2012-2013 INTRODUCTION - RAPPELS L'étude de la propagation des ondes sismiques a permis d'élaborer un modèle de structure interne

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans? Sommaire Séquence 3 Tu viens de voir comment les séismes et les éruptions volcaniques se manifestaient, mais tu peux te demander quelles sont les conséquences de ces manifestations de la Terre pour l Homme.

Plus en détail

Comment l activité interne de la planète modifie-t-elle les paysages? Chapitre 1 Les manifestations volcaniques

Comment l activité interne de la planète modifie-t-elle les paysages? Chapitre 1 Les manifestations volcaniques Rappel 5 ème Consigne : Sur le schéma bilan ci-dessous note les légendes dont tu te rappelles. Sur le schéma ci-dessus sont représentés les phénomènes de géologie externe de la planète Terre étudiés en

Plus en détail

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur Données initiales : Parmi les enveloppes du globe terrestre, seuls les matériaux de la lithosphère sont accessibles à l

Plus en détail

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe Partie III : STRUCTURE, COMPOSITION ET DYNAMIQUE DE LA TERRE. Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe La Terre, planète tellurique, est constituée d enveloppes concentriques externes:

Plus en détail

Volcanisme dans le monde

Volcanisme dans le monde 13-01-06 Etymologie et Classification des Volcans Volcanisme dans le monde Le mot volcan trouve son étymologie dans le nom du dieu romain du feu Vulcain (Héphaïstos en grec ancien). C'est un relief, résultant

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

Dessine ce qu est un volcan d après toi. Les volcans (1) Qu est-ce qu un volcan?

Dessine ce qu est un volcan d après toi. Les volcans (1) Qu est-ce qu un volcan? Dessine ce qu est un volcan d après toi. Les volcans (1) Qu est-ce qu un volcan? Les volcans (2) La structure de la Terre La Terre possède plusieurs couches : la croûte terrestre (croûte continentale et

Plus en détail

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik).

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik). ACTIVITES DU GLOBE Volcanisme et seismes / plaques lithospheriques et leurs mouvements. Les Séismes THEME 1 : VOLCANISME ET SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse

Plus en détail

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI)

ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE. (Pr. Driss FADLI) ANNEXE I QUELQUES IDEES ANCIENNES SUR LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE TERRESTRE (Pr. Driss FADLI) Dès le 7ème siècle av. J.- C. La Terre est supposée plate, ayant la forme d'un disque, entièrement entouré

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

Le volcanisme est une manifestation de l activité interne de la Terre

Le volcanisme est une manifestation de l activité interne de la Terre Chapitre 2 Le volcanisme est une manifestation de l activité interne de la Terre Sous-problème : Qu est-ce qu un volcan? I. Un volcan est l arrivée en surface de magma. TP 4 : Observation de vidéos de

Plus en détail

Chapitre 1 Les volcans

Chapitre 1 Les volcans Chapitre 1 Les volcans INTRODUCTION Il n existe aucun volcan actif en France. Dans le massif central, l activité volcanique intense dans le temps s est aujourd hui endormie. Nous parlerons dans ce chapitre

Plus en détail

Notice. Le volcan. Réf

Notice. Le volcan. Réf Notice Le volcan Ce film a été conçu pour s intégrer dans les programmes de collège: en quatrième: Une manifestation de l activité du globe : le volcanisme - Mise en place, structure de la roche, origine

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Ci-contre une carte simplifiée

Ci-contre une carte simplifiée Les continents et leur dynamique - Chapitre 3 - Le magmatisme subduction Ø Problématique à résoudre! Après avoir nommé et décrit les roches de la croûte continentale produites lors d une subduction, résumer

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

Activité 52 : Du magma à la roche volcanique

Activité 52 : Du magma à la roche volcanique Activité 52 : Du magma à la roche volcanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I. Les séismes Chapitre II. Les volcans

Plus en détail

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande BRGM PDG/JV Orléans, le 22 mai 2011, 17h L éruption du volcan Grimsvötn en Islande Le samedi 21 mai 2011, à 21h (heure de Paris), le volcan islandais Grimsvötn est entré en éruption, et le souvenir de

Plus en détail

Révision de 1S : remobiliser les acquis.

Révision de 1S : remobiliser les acquis. Révision de 1S : remobiliser les acquis. A/ Connaître la structure interne de la Terre Doc 1 Sismogramme* obtenu en Australie et à Hawaii Le séisme de Kobe (Japon) a eu lieu le 17 janvier 1995 à 19h46

Plus en détail

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction A l échelle du globe, les secteurs en subduction se trouvent essentiellement sur le pourtour du Pacifique.

Plus en détail

THEME 1 LA TERRE DANS L'UNIVERS, LA VIE, L'EVOLUTION DU VIVANT. Partie B : Le domaine continental et sa dynamique

THEME 1 LA TERRE DANS L'UNIVERS, LA VIE, L'EVOLUTION DU VIVANT. Partie B : Le domaine continental et sa dynamique THEME 1 LA TERRE DANS L'UNIVERS, LA VIE, L'EVOLUTION DU VIVANT Partie B : Le domaine continental et sa dynamique Chap 3. Le magmatisme en zone de subduction : une production de nouveaux matériaux continentaux

Plus en détail

I) Le volcanisme des zones de subduction.

I) Le volcanisme des zones de subduction. Semaine 15 Chapitre 3 Le magmatisme en zone de subduction : une production de nouveaux matériaux continentaux p.188 à 207 Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides 1 Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides Introduction Dans les années 1965-1968, l étude de la géométrie des dorsales a permis de construire un modèle où la

Plus en détail