VIII. FOYERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VIII. FOYERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES"

Transcription

1 page VIII-1 VIII. YERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES Nous étudions les lentilles sphériques minces dans les conditions de Gauss. Nous allons définir les lentilles minces puis les caractériser par deux points particuliers appelés foyers. Vous avez peut-être déjà utilisé une loupe pour concentrer la lumière du soleil sur du papier ou des brindilles et y mettre le feu. Le point où converge la lumière est justement un foyer de la lentille. Les foyers sont importants à la fois d un point de vue théorique et d un point de vue pratique. En effet, d une part ils permettent de connaître entièrement l action d une lentille sphérique mince ; et d autre part ils servent en astronomie et pour faire fonctionner l œil 1 en minimisant la fatigue due à l observation. De plus, les situations rencontrées dans cette étude vont nous permettre d approfondir les notions de réalité et virtualité. A. Présentation des lentilles sphériques minces 1. Définition Une lentille sphérique 2 est dite mince si son épaisseur e, mesurée sur son axe optique, est faible par rapport aux rayons des sphères R 1 et R 2 et par rapport à leur différence. e R1 et e R2 et e R1 R2 2. Schémas Les lentilles sphériques minces sont schématisées par leur axe optique et par un segment fléché perpendiculaire à cet axe (voir les figures 8.1). Ainsi l épaisseur de la lentille est négligée par rapport aux rayons des sphères et à leur différence. fig. 8.1a : lentille mince convergente fig. 8.1b : lentille mince divergente Comme précédemment, les lentilles minces à bords minces (!) sont convergentes et celles à bords épais (!) sont divergentes. Il faut donc 1 Voir le chapitre XI Quelques notions sur l œil. 2 Pour la définition d une lentille sphérique, voir le chapitre VII Les lentilles sphériques, paragraphes A.2.a & b.

2 page VIII-2 indiquer sur le schéma si la lentille est convergente ou divergente, car les courbures des faces ont disparu. Lorsqu il s agit de lentilles convergentes, les flèches indiquent un bord mince, lorsqu il s agit de lentilles divergentes, les flèches indiquent un bord épais. 3. Centre optique, axe secondaire La lentille étant mince, le centre optique 3 se trouve à l intersection de l axe optique et de la lentille (voir la figure 8.2). De plus, un rayon lumineux passant par le centre optique n est pas dévié. Tandis que dans les lentilles épaisses, il émergeait parallèlement au rayon incident, mais décalé. Ici, le décalage est si faible qu il est négligeable. fig. 8.2 : axe optique et axe secondaire De ce fait, la lentille possède des axes secondaires qui sont toutes les droites passant par le centre optique (voir la figure 8.2). 4. Caractéristiques de la lentille Les caractéristiques de la lentille, liées à son indice de réfraction et aux rayons des sphères, n apparaissent pas sur le schéma. Nous allons voir que les deux points particuliers appelés foyers permettent de préciser le fonctionnement de la lentille. Pour définir ces points, nous avons besoin des notions de point objet et de point image situés à l infini. B. bjet et image ponctuels situés à l infini 1. Point objet lumineux situé à l infini a) Exemple Vue de la Terre, une étoile constitue un point objet lumineux situé à l infini. Considérons le montage suivant (voir la figure 8.3) qui nous permet d observer une étoile à l aide d une lentille. Et visons l étoile de façon qu elle se trouve sur l axe optique de la lentille. C est ainsi qu on procède avec une lunette astronomique ou avec des jumelles. 3 Sur la notion de centre optique, voir le chapitre VII Les lentilles sphériques, paragraphe A.4.b.

3 page VIII-3 Etoile fig. 8.3 : observation d'une étoile à l'aide d'une lentille La lumière émise par l étoile vient frapper toute la surface de la lentille : Etoile D d fig. 8.4 : ouverture du faisceau lumineux reçu par la lentille La largeur (2d) de la lentille mesure quelques centimètres (soit 10-2 m), l étoile la plus proche se trouve à des milliers de milliards de kilomètres (soit m). Donc ce schéma n est pas du tout à la même échelle sur l axe et perpendiculairement à l axe, c est le moins que l on puisse dire! Si nous cherchons à représenter un schéma à l échelle, nous devons rejeter l étoile hors de la feuille et les rayons lumineux émis par l étoile apparaissent parallèles. L angle pratiquement nul (voir la figure 8.5). est en fait L'étoile est rejetée hors de la feuille fig. 8.5 : les rayons lumineux reçus par la lentille sont parallèles L étoile bien que très lointaine éclaire toute la lentille, le faisceau émis par l étoile est le même mais à l échelle de la lentille et dans son voisinage les rayons doivent être considérés comme parallèles.

4 page VIII-4 Nous pouvons retrouver ce résultat par le calcul. Pour cela, à l aide de la figure 8.4, nous exprimons la tangente de l angle : demi largeur de la lentille d 10 distance de l ' étoile D 10 rad. 2 tan b) Deux étoiles Supposons maintenant que nous visions deux étoiles, l une est sur l axe optique, l autre hors de l axe. La première envoie sur la lentille un faisceau de rayons parallèles entre eux et parallèles à l axe optique. La deuxième envoie un faisceau de rayons parallèles entre eux et faisant un angle avec l axe optique. (Nous pourrions estimer ou calculer l inclinaison des rayons par rapport au rayon passant par le centre optique et nous la trouverions négligeable.) Première étoile : à l'infini sur l'axe fig. 8.6 : deux faisceaux lumineux émis par deux étoiles La position d une étoile n est pas caractérisée par sa distance à la lentille, qui est de toute façon pratiquement infinie, mais par l angle. Dans le cas d un point objet lumineux à l infini sur l axe, = 0, et dans le cas d un point objet à l infini hors de l axe 0. c) Définition Un faisceau incident de rayons lumineux parallèles constitue un point objet lumineux situé à l infini. Ce point objet lumineux est caractérisé par l angle que fait le faisceau avec l axe optique. Si cet angle est nul, le point est sur l axe optique ; Si cet angle n est pas nul, le point est hors de l axe optique. Remarque : sur les quatre schémas ci-dessus la lentille représentée est convergente, mais elle aurait pu être divergente sans que cela change la notion d objet à l infini ; et elle aurait pu être remplacée par un autre système optique, un miroir par exemple.

5 page VIII-5 2. Image ponctuelle située à l infini a) La situation Nous passons maintenant aux images ponctuelles situées à l infini. Lorsqu un faisceau de rayons parallèles émerge de la lentille, l image, qui est l intersection de ces rayons, se trouve à l infini. (Pour l instant, nous ne nous préoccupons pas de réaliser le faisceau incident qui donne ce type de faisceau émergent.) b) Définition Un faisceau émergent formé de rayons lumineux parallèles constitue une image ponctuelle située à l infini. Cette image ponctuelle est caractérisée par l angle que fait le faisceau avec l axe optique. Si cet angle est nul, le point image est sur l axe optique ; Si cet angle n est pas nul, le point image est hors de l axe optique. une image à l'infini sur l'axe Sur la figure 8.7, l image est située à l infini sur l axe. fig. 8.7 : un point image situé à l'infini sur l'axe première image : à l'infini sur l'axe deuxième image : à l'infini hors de l'axe ' Sur la figure 8.8, deux images à l infini sont représentées, l une sur l axe optique, l autre hors de l axe optique. fig. 8.8 : deux points images situés à l'infini

6 page VIII-6 Remarque : Réalité ou virtualité d une image située à l infini 4 Nous ne pouvons affirmer que les rayons se coupent en arrière ou en avant de la lentille, puisque cette intersection a lieu à l infini. La notion de réalité ou de virtualité n est pas pertinente dans ce cas. C. oyers 1. oyer image a) Définition Lorsqu un point objet lumineux est situé à l infini sur l axe optique, la lentille en donne un point image situé au foyer image. Nous pouvons résumer cette définition par le diagramme suivant : A ( L) ' Commentaires : Grâce au stigmatisme, l image d un point objet lumineux (même situé à l infini) est un point. De plus, le foyer image appartient à l axe optique ; en effet, l image est située à l intersection des rayons émergents, or l axe optique est l un des rayons émergents. Exemple de formation d une image au foyer : Lorsqu on vise une étoile située sur l axe optique, son image se forme au foyer image de la lentille. Remarque : Cette définition du foyer image est valable pour tous les systèmes optiques centrés (c est à dire possédant un axe optique). b) Propriétés du foyer image des lentilles convergentes Un point objet situé à l infini sur l axe optique envoie sur la lentille convergente un faisceau de rayons 8A parallèles à l axe optique. Cette lentille transforme ce faisceau en un faisceau convergent. Le foyer image est le point de convergence du fig. 8.9 : le foyer image d'une lentille convergente faisceau émergent (voir la figure 8.9). 4 Sur les notions de réalité et de virtualité, voir le chapitre V ormation des images dans l exemple du miroir plan paragraphe A.3.a.

7 8A Chapitre VIII page VIII-7 Conséquences : - L observation de la figure 8.10 (extraite de la figure 8.9) montre qu un rayon incident parallèle à l axe optique émerge en passant par le foyer image. - Les rayons émergents se coupent réellement, le foyer image est une image réelle. De ce fait, nous pouvons observer l image de l étoile en la recueillant sur un écran. 8A fig : cheminement d'un rayon incident parallèle à l'axe c) Propriétés du foyer image des lentilles divergentes Une lentille divergente transforme un faisceau de rayons parallèles en un faisceau divergent. fig : le foyer image d'une lentille divergente Conséquences : - Un rayon incident parallèle à l axe optique émerge en semblant provenir du foyer image. - Ce sont les prolongements des rayons émergents qui se coupent, le foyer image est une image virtuelle. Il est impossible de recueillir cette image sur un écran. L énergie lumineuse ne passe pas par l image. Cependant, si nous mettons notre œil derrière la lentille nous verrons un point lumineux situé au foyer image. 2. oyer objet a) Définition Lorsqu un point objet est placé au foyer objet, la lentille en donne un point image situé à l infini sur l axe optique. Nous pouvons résumer cette définition par le diagramme suivant : ( L) A' Commentaires : Grâce au stigmatisme, l image (même située à l infini) d un point objet lumineux est un point. De plus, le foyer objet est sur l axe optique ; en effet, l objet est situé à l intersection de tous les rayons incidents, or l axe optique est l un des rayons incidents.

8 8A' Chapitre VIII page VIII-8 Remarque : Cette définition du foyer objet est valable pour tous les systèmes optiques centrés (c est à dire possédant un axe optique). b) Propriétés du foyer objet des lentilles convergentes fig : le foyer objet d'une lentille convergente 8A' Avec une lentille convergente, pour que le faisceau émergent soit un faisceau de rayons parallèles, il faut que le faisceau incident soit divergent (voir la figure 8.12). Conséquences : - Un rayon incident passant par le foyer objet émerge parallèle à l axe optique. - Les rayons incidents sont réellement émis par le foyer objet qui est un donc un objet réel. bjet réel et objet virtuel se distinguent l un de l autre comme le font image réelle et image virtuelle. Pour l instant, nous n avons rencontré que des objets réels, mais... c) Propriétés du foyer objet des lentilles divergentes Avec une lentille divergente, pour que le faisceau émergent soit un faisceau de rayons parallèles, il faut que le faisceau incident soit convergent (voir la figure 8.13). fig : le foyer objet d'une lentille divergente Conséquences : - Un rayon incident se dirigeant vers le foyer objet émerge parallèle à l axe optique. - Ce sont les prolongements des rayons incidents qui se coupent, le foyer objet est un objet virtuel. C est notre premier exemple d objet virtuel. Comment construire un objet virtuel? La question se pose car une source de lumière fournit naturellement un faisceau divergent, mais pas un faisceau convergent. Réponse : Il suffit d utiliser une lentille auxiliaire convergente : elle transforme un faisceau divergent en un faisceau convergent. Nous reviendrons sur ce point dans le paragraphe.1.

9 page VIII-9 3. Distances focales a) Distance focale image La distance focale image f est la valeur algébrique de comptée sur l axe optique orienté dans le sens de la lumière incidente : f ' ' Propriété : Elle est positive pour les lentilles convergentes et négative pour les divergentes (voir les figures 8.9, 8.11, 8.12 et 8.13). Commentaires : Plus sa valeur absolue est petite et plus la lentille fait converger ou diverger le faisceau lumineux (voir les mêmes figures). La distance focale image dépend des caractéristiques 5 de la lentille, à savoir les rayons de courbure de ses faces et son indice de réfraction. Remarque : l utilisation du mot distance est ici différente de l usage en mathématiques ; la distance focale est une grandeur algébrique tandis qu en mathématiques la distance est toujours positive. b) Vergence L inverse de la distance focale est appelé vergence : V 1 f ' Unité : Elle s exprime en dioptries (symbole ) : 1 = 1 m -1. Commentaire : Plus sa valeur absolue est grande et plus la lentille fait converger ou diverger le faisceau. Exemple : une lentille convergente de distance focale image f = 50 mm, a une vergence : V 1 0, c) Distance focale objet La distance focale objet f est la valeur algébrique de : f 5 Voir le chapitre VII Les lentilles sphériques, paragraphes A.2.b et A.3.

10 8B 8B Chapitre VIII page VIII-10 Elle est négative pour les lentilles convergentes et positive pour les divergentes. Pour les lentilles à milieux extrêmes identiques, on montre que : f = - f d) Schémas conventionnels des lentilles sphériques minces Compte tenu de ce qui précède, les schémas complets des lentilles minces sont représentés sur les figures 8.14a et 8.14b. fig. 8.14a : lentille mince convergente fig b : lentille mince divergente 4. oyers secondaires, plans focaux a) oyer image secondaire, foyer objet secondaire La lentille donne d un point objet lumineux situé à l infini hors de l axe optique, une image ponctuelle, située en un foyer image secondaire. Les figures 8.15a et 8.15b illustrent cette définition que nous pouvons résumer par le diagramme suivant : ( L) B ' S. S S fig. 8.15a : foyer image secondaire d'une lentille convergente fig. 8.15b : foyer image secondaire d'une lentille divergente La lentille donne d un point objet situé en un foyer objet secondaire, une image située à l infini hors de l axe optique. Les figures 8.16a et 8.16b illustrent cette définition que nous pouvons résumer par le diagramme suivant : ( L) S B '.

11 page VIII-11 S B'8 B'8 S fig. 8.16a : foyer objet secondaire d'une lentille convergente fig. 8.16b : foyer objet secondaire d'une lentille divergente b) Plan focal image, plan focal objet L ensemble des points situés à l infini hors de l axe optique forment un plan perpendiculaire à l axe et contenant A. Grâce à l aplanétisme, leurs images forment un appelé plan focal image. Il contient tous les foyers images secondaires. plan perpendiculaire à l axe optique et contenant, image de A. Ce plan est fig. 8.17a : plan focal image d'une lentille convergente fig. 8.17b : plan focal image d'une lentille divergente L ensemble des images situées à l infini hors de l axe optique forment un plan perpendiculaire à l axe optique et contenant A. Grâce à l aplanétisme, les objets conjugués forment un plan perpendiculaire à l axe optique et contenant, objet conjugué de A. Ce plan est appelé plan focal objet. Il contient tous les foyers objets secondaires. fig. 8.18a : plan focal objet d'une lentille convergente fig. 8.18b : plan focal objet d'une lentille divergente En fait, pour respecter les conditions de Gauss, on se limite à des portions de plan.

12 page VIII-12 D. Chromatisme, achromatisme 1. Description du chromatisme Le verre de la lentille est un milieu dispersif 6 : son indice de réfraction dépend de la fréquence. Lorsque la lentille est éclairée en lumière blanche, chaque couleur en émerge différemment. Par exemple, éclairons une lentille convergente avec un faisceau de lumière blanche parallèle à l axe optique. Chaque couleur converge vers son propre foyer image (voir la figure 8.19a). v r v r (P v ) (P ) (P r) fig. 8.19a : chromatisme des foyers images fig. 8.19b : modélisation par deux prismes Pour décrire qualitativement le phénomène, nous pouvons remplacer la lentille convergente par deux prismes accolés par leurs bases (voir la figure 8.19b). La lumière violette est la plus déviée et la rouge la moins déviée 7. Les foyers images violet v et rouge r encadrent tous les autres foyers. Dans le plan (P v), on observe une tache centrale violette entourée d une irisation jusqu au cercle extérieur rouge ; et inversement dans le plan (P r). Dans le plan (P) intermédiaire, au centre les couleurs se superposent et donnent alors une teinte blanchâtre ; sur le pourtour, on observe une irisation. Il y a chromatisme : l image d un point objet blanc n est pas un point image blanc mais une petite tache diversement colorée. Les écarts à l achromatisme sont nommés «aberrations chromatiques» ; par exemple la longueur du segment v r s appelle aberration chromatique longitudinale principale ; le rayon de la plus petite tache observée dans un plan tel que (P) s appelle aberration chromatique transversale principale. 2. btention d un système achromatique n réalise des systèmes pratiquement achromatiques en accolant deux lentilles de verres différents. Pour obtenir un système convergent, on associe une lentille convergente en crown 6 Sur la dispersion, voir chapitre II Propagation de la lumière, paragraphe D.3. 7 Voir chapitre IV Le prisme, paragraphe A.3.b.

13 page VIII-13 peu dispersif et une lentille moins divergente en flint 8 plus dispersif. Et ainsi les dispersions apportées par chaque lentille se compensent partiellement. Les aberrations chromatiques résiduelles sont faibles. n peut aussi associer deux lentilles de même verre en choisissant la distance qui les sépare en fonction de leurs distances focales 9. E. Construction des rayons lumineux à l aide des foyers 1. Pourquoi et comment se servir d une lentille? Une lentille sert à dévier un rayon ou un faisceau lumineux. Nous pouvons nous poser deux types de questions. La première : Je dispose d un rayon lumineux, je place une lentille sur son trajet, quel sera le trajet du rayon émergent? La deuxième : Je veux que le rayon émergent suive un certain trajet, je dispose la lentille, quel doit être le trajet du rayon incident? Les constructions étudiées dans les paragraphes suivants répondent à ces deux types de questions. Et nous allons voir que la connaissance des rayons particuliers suffit pour résoudre ces problèmes. 2. Rappel : Les rayons particuliers Un rayon lumineux cheminant sur l axe optique n est pas dévié 10, ainsi que celui cheminant sur un axe secondaire 11. Un rayon lumineux parallèle à l axe optique émerge de la lentille en passant par le foyer image 12, tandis qu un rayon lumineux passant par le foyer objet émerge de la lentille parallèlement à l axe optique 13. Dans toutes les figures ci-après, les rayons sont en traits pleins, les prolongements virtuels en pointillés. Les tracés auxiliaires sont en tirets. 8 Sur les verres crown et flint, voir chapitre II Propagation de la lumière, paragraphe D.4. 9 Voir le chapitre XII Associations de lentilles sphériques minces, paragraphe B.2.d. 10 Voir chapitre VII Les lentilles sphériques, paragraphe A.4.a. 11 Voir paragraphe A Voir paragraphes C.1.b & c. 13 Voir paragraphes C.2.b & c.

14 page VIII-14 La construction est la même pour les lentilles convergentes et divergentes. Seule la disposition des rayons change ainsi que la présence ou l absence de prolongements virtuels. 3. Lorsque le rayon incident est connu a) Méthode de l objet à l infini (voir la figure 8.20) Le rayon incident (0) est donné. Il est quelconque (ni parallèle à l axe optique, ni sur l axe optique, ni sur un axe secondaire). Nous traçons un rayon incident auxiliaire (1) : le rayon parallèle au rayon (0) et passant par le centre optique. Ce rayon n est pas dévié par la lentille. (0) (3) S (2) (0) (3) (1) (1) S (2) fig : méthode de l'objet à l'infini Nous traçons son intersection (2) avec le plan focal image. C est un foyer image secondaire S. Les rayons (0) et (1) forment un faisceau de rayons parallèles constituant un objet à l infini hors de l axe (d où le nom de la méthode). L image de cet objet est le foyer image secondaire S donc le rayon (0) émerge (3) en passant par ce point. b) Méthode de l image à l infini (voir figure 8.21) Le rayon incident (0) est donné. Il est quelconque (ni parallèle à l axe optique, ni sur l axe S (1) (0) (3) (0) (3) S (1) (2) (2) fig : méthode de l'image à l'infini optique, ni sur un axe secondaire). Traçons son intersection (1) avec le plan focal objet. C est un foyer objet secondaire S.

15 page VIII-15 Puis traçons un rayon incident auxiliaire (2) : le rayon issu de S et passant par le centre optique. Ce rayon n est pas dévié par la lentille. Les rayons (0) et (2) forment un faisceau de rayons issus de S ou convergeant vers S. Donc leurs émergents (3) forment un faisceau de rayons parallèles constituant une image à l infini hors de l axe (d où le nom de la méthode). Le rayon (0) émerge parallèlement au rayon (2). 4. Lorsque le rayon émergent est connu a) Méthode de l image à l infini (voir figure 8.22) Le rayon émergent (0) est donné. Il est quelconque (ni parallèle à l axe optique, ni sur l axe optique, ni sur un axe secondaire). S (3) (2) (0) (3) (0) S (2) (1) (1) fig : méthode de l'image à l'infini Nous traçons un rayon émergent auxiliaire (1) : le rayon parallèle au rayon (0) et passant par le centre optique. Ce rayon n est pas dévié par la lentille. Traçons son intersection (2) avec le plan focal objet. C est un foyer objet secondaire S. Les rayons (0) et (1) forment un faisceau de rayons parallèles constituant une image à l infini hors de l axe (d où le nom de la méthode). L objet conjugué de cette image est le foyer objet secondaire S donc le rayon incident (3) passe par ce point. b) Méthode de l objet à l infini (voir figure 8.23) Le rayon émergent (0) est donné. Il est quelconque (ni parallèle à l axe optique, ni sur l axe optique, ni sur un axe secondaire). (3) S (1) (3) S (1) (0) (0) (2) (2) fig : méthode de l'objet à l'infini

16 page VIII-16 Nous traçons son intersection (1) avec le plan focal image. C est un foyer image secondaire S. Puis nous traçons un rayon émergent auxiliaire (2) : le rayon passant par le centre optique et par S. Ce rayon n est pas dévié par la lentille. Les rayons (0) et (2) convergent vers le foyer image secondaire S ou en proviennent. Donc leurs incidents forment un faisceau de rayons parallèles (d où le nom de la méthode). Le rayon incident (3) est parallèle au rayon (2).. Réalité et virtualité Nous avons maintenant rencontré des objets et des images aussi bien réels que virtuels et nous pouvons donc approfondir ces notions à partir de la construction d un objet virtuel. 1. Comment construire un objet virtuel? La question se pose car une source de lumière fournit naturellement un faisceau divergent, mais pas un faisceau convergent. Réponse : Il suffit d utiliser une lentille auxiliaire convergente qui transforme un faisceau divergent en un faisceau convergent (voir figure 8.24). L objet réel auxiliaire A 0 donne l image réelle A. A 0 0 A fig : utilisation d'une lentille auxiliaire Sur la figure 8.25, le faisceau convergent (qui se dirige virtuellement vers A) frappe la lentille divergente et émerge en un faisceau moins convergent. Le point A est un objet virtuel pour la lentille divergente, et il donne l image réelle A. A 0 0 A A' fig : un objet virtuel A et son image A' Remarquons que ceci ne change pas la nature de A par rapport à la lentille convergente : A est une image réelle pour cette lentille (en l absence de la lentille divergente les rayons se coupent réellement en A).

17 8 Chapitre VIII page VIII-17 Sur la figure 8.26 la lentille divergente est placée plus loin du point A, le faisceau émergent devient un faisceau parallèle. Alors le point objet A est au foyer objet de la lentille divergente et son image est rejetée à l infini. A 0 A en A' fig : l'objet virtuel est situé au foyer objet Si nous éloignons encore la lentille divergente du point A, le faisceau émergent devient divergent et l image A est virtuelle (voir la figure 8.27). A 0 A' A fig : l'objet virtuel est situé après le foyer objet Les prolongements virtuels des rayons émergents se coupent avant la lentille divergente. (La lentille convergente n agit pas sur eux, ce sont des tracés virtuels.) 2. Espaces objet, espaces image Les objets réels sont toujours situés avant la lentille, et l espace situé avant la lentille est appelé espace objet réel. Les objets virtuels sont toujours situés après la lentille, et l espace situé après la lentille est appelé espace objet virtuel. Les images réelles sont toujours situées après la lentille, et l espace situé après la lentille est appelé espace image réelle. Les images virtuelles sont toujours situées avant la lentille, et l espace situé avant la lentille est appelé espace image virtuelle. Commentaire : L avant et l après lentille sont déterminés par le sens de la lumière incidente. Sur tous les schémas ci-dessus ce sens est de la gauche vers la droite ; cependant, la situation devient différente s il y a un miroir.

18 page VIII-18 L objet réel auxiliaire A 0 donne par la lentille convergente l image réelle A. Ce point A est un objet virtuel pour le miroir plan (voir la figure 8.28). Par réflexion sur le miroir, il se forme l image réelle A. Le faisceau lumineux frappe ensuite la lentille convergente. Le point A est un objet réel pour la lentille convergente : le sens de propagation de la lumière a changé donc A est maintenant situé avant la lentille. A 0 A' A fig : association d'une lentille et d'un miroir plan De toute façon, en revenant aux notions de base sur la réalité d un objet, nous constatons bien que les rayons lumineux se coupent réellement en A. Remarque : Nous venons de constater qu un miroir plan donne d un objet virtuel une image réelle. Nous voyons maintenant que nous pouvons décrire toutes ces situations de la façon suivante : Lorsque le faisceau incident est divergent, l objet est réel ; lorsqu il est convergent l objet est virtuel. Lorsque le faisceau émergent est convergent, l image est réelle ; lorsqu il est divergent, l image est virtuelle. Nous nous sommes intéressés aux lentilles sphériques minces dans les conditions de Gauss, ce qui nous a conduit à définir leurs foyers objet et image. La connaissance des foyers nous a suffi pour tracer la marche de n importe quel rayon à travers la lentille. Enfin, grâce aux différents exemples rencontrés, nous avons approfondi les notions de réalité et de virtualité des objets et des images. Nous allons voir dans le chapitre suivant que ces connaissances sont également suffisantes pour connaître la position et la grandeur de l image d un objet étendu.

19 page VIII-19 Résumé des définitions Une lentille sphérique est dite mince si son épaisseur e, mesurée sur son axe optique, est faible par rapport aux rayons des sphères R 1 et R 2 et par rapport à leur différence. Un faisceau de rayons lumineux parallèles constitue un point objet lumineux situé à l infini. Ce point objet lumineux est caractérisé par l angle que fait le faisceau avec l axe optique. Si cet angle est nul, le point est sur l axe optique ; Si cet angle n est pas nul, le point est hors de l axe optique. Un faisceau de rayons lumineux parallèles, émergeant de la lentille, constitue une image ponctuelle située à l infini. Cette image ponctuelle est caractérisée par l angle que fait le faisceau avec l axe optique. Si cet angle est nul, le point image est sur l axe optique ; Si cet angle n est pas nul, le point image est hors de l axe optique. Les foyers objet et image sont respectivement définis par les deux diagrammes : ( L) A' A ( L) La distance focale objet f est la valeur algébrique de : f La distance focale image f est la valeur algébrique de : f ' ' Elle est positive pour les lentilles convergentes et négative pour les divergentes. La vergence est l inverse de la distance focale image ; Elle s exprime en dioptries ( ) : 1 = 1 m -1. V 1 f ' Pour les lentilles à milieux extrêmes identiques f = - f Les foyers objets et images secondaires sont définis par les deux diagrammes : S ( L) B' B ( L) S Le plan focal objet contient tous les foyers objets secondaires et le plan focal image tous les foyers images secondaires.

20 page VIII-20 Résumé des constructions Les rayons particuliers : - Un rayon lumineux cheminant sur l axe optique n est pas dévié, de même qu un rayon lumineux cheminant sur un axe secondaire. - Un rayon lumineux parallèle à l axe optique émerge de la lentille en passant par le foyer image, tandis qu un rayon lumineux passant par le foyer objet émerge de la lentille parallèlement à l axe optique. Pour tracer le rayon émergent connaissant le rayon incident, il existe deux méthodes : celle de l image à l infini et celle de l objet à l infini. Il en est de même lorsqu il faut tracer le rayon incident connaissant le rayon émergent. La méthode de l image à l infini consiste à tracer un rayon auxiliaire parallèle à l émergent, celle de l objet à l infini consiste à tracer un rayon auxiliaire parallèle à l incident. Réalité, virtualité Les objets réels sont toujours situés avant la lentille, et l espace situé avant la lentille est appelé espace objet réel. Les objets virtuels sont toujours situés après la lentille, et l espace situé après la lentille est appelé espace objet virtuel. Les images réelles sont toujours situées après la lentille, et l espace situé après la lentille est appelé espace image réelle. Les images virtuelles sont toujours situées avant la lentille, et l espace situé avant la lentille est appelé espace image virtuelle. Lorsque le faisceau incident est divergent, l objet est réel ; lorsqu il est convergent l objet est virtuel. Lorsque le faisceau émergent est convergent, l image est réelle ; lorsqu il est divergent, l image est virtuelle.

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES page XII- XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES Le but de ce chapitre est de rencontrer quelques-unes des nombreuses associations de lentilles sphériques minces tout en manipulant les connaissances

Plus en détail

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE

IX. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CONVERGENTE page IX-1 IX. IMGE D UN JET PR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE CNVERGENTE Nous allons utiliser les foyers 1 et leurs propriétés pour établir la position et la grandeur d une image, connaissant celles de l

Plus en détail

X. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE DIVERGENTE

X. IMAGE D UN OBJET PAR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE DIVERGENTE Chapitre X page X-1 X. IMGE D UN JET PR UNE LENTILLE SPHERIQUE MINCE DIVERGENTE Nous reprenons l étude du chapitre précédent, mais avec une lentille divergente 1 afin de voir ce qui les différencie des

Plus en détail

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F I) Généralité sur l optique géométrique : 1) Rappel sur les faisceaux lumineux : A partir d'une source de lumière, nous observons un faisceau lumineux qui peut être

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php 3LESLENTILLESMINCES Cette fiche de cours porte sur les lentilles minces. L approche est essentiellement descriptive et repose sur la maîtrise de la construction des rayons lumineux. Ce chapitre est accessible

Plus en détail

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A IMAGE FORMEE PAR UN MIROIR PLAN ET PAR UN MIROIR SPHERIQUE CONVERGENT Objectifs: construire l'image d'un objet donnée par un miroir I. COMMENT SE FORME UNE IMAGE DANS UN MIROIR PLAN 1) Symbole du miroir

Plus en détail

Chapitre 4 Les lentilles minces

Chapitre 4 Les lentilles minces Chapitre 4 Les lentilles minces Sidi M. Khefif Département de Physique EPST Tlemcen 10 février 2013 1. Généralités 1.1. Description Définition : Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres,

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

Chapitre III : lentilles minces

Chapitre III : lentilles minces Chapitre III : lentilles minces Les lentilles minces sont les systèmes optiques les plus utilisés, du fait de leur utilité pour la confection d instruments d optique tels que microscopes, télescopes ou

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Formation des images dans les conditions de Gauss

Formation des images dans les conditions de Gauss ormation des images dans les conditions de Gauss Table des matières 1 Définitions 3 1.1 Système optique............................... 3 1.2 Objet-Image................................. 3 1.2.1 Objet................................

Plus en détail

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles II.2 ptique 1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles 1.1) Définitions 1.1.1) Rayons et faisceaux lumineux

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

Chap. II suite : IV LES LENTILLES MINCES

Chap. II suite : IV LES LENTILLES MINCES Chap. II suite : IV LES LENTILLES MINCES 1 Définitions: Qu est ce qu une lentille? 1 Chap. II suite : IV LES LENTILLES MINCES 1 Définitions: Rappel: dioptre =???? Lentille =?? dioptres Lentille mince =??

Plus en détail

Opt 3 : LENTILLES SPHERIQUES MINCES DANS LES

Opt 3 : LENTILLES SPHERIQUES MINCES DANS LES Opt 3 : LENTILLES SPHERIQUES MINCES DNS LES CONDITIONS D PPROXIMTION DE GUSS. Les lentilles sont des systèmes optiques destinés à former des images par transmission et non par réflexion (contrairement

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

SYSTÈMES CENTRÉS DANS LES CONDITIONS

SYSTÈMES CENTRÉS DANS LES CONDITIONS YTÈME ENTRÉ DAN LE ONDITION DE GAU Table des matières 1 ystèmes centrés focaux 2 1.1 oyer image Plan focal image................................ 2 1.2 oyer objet Plan focal objet.................................

Plus en détail

Chapitre 7 Lentilles minces

Chapitre 7 Lentilles minces Chapitre 7 Introduction Nombreuses applications: équipent quasiment tous les instruments d optique Définition Une lentille est un système centré défini par un MHIT limité par 2 dioptres (sphérique/sphérique

Plus en détail

1 Lentilles sphériques minces

1 Lentilles sphériques minces Lentilles sphériques minces et miroirs Lentilles sphériques minces. Définition Définition : Une lentille sphérique est une portion de MHT I limitée par deux dioptres sphériques ou une dioptre sphérique

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes

Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes Les verres de lunettes sont des lentilles qui permettent de palier aux défauts de vision de nombre d entre nous. Les lentilles permettent aussi de

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces / Rappel : Point objet, point image Les lentilles minces Pour un système optique, un point est objet s il se trouve à l intersection des rayons incidents sur le ou de leurs prolongements Pour un système

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

I. Les différentes lentilles

I. Les différentes lentilles es lentilles minces es lentilles minces entrent dans la constitution de presque tous les systèmes optiques et leur étude est donc particulièrement importante. I. es différentes lentilles Une lentille est

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Définition : Les miroirs sphériques Un miroir sphérique est une

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours

Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Optique géométrique Chapitre 2 : Les lentilles sphériques minces Document de cours Plan du chapitre : I. Présentation et conditions d utilisation 1. Définitions 2. Types de lentilles minces 3. Conditions

Plus en détail

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES X LENTILLES SPHERIQUES MINCES Exercices de niveau Dans ces exercices vous apprendrez à manipuler correctement les relations de conjugaison et de grandissement, d abord dans des cas très simples puis plus

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques Chapitre 1 Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques 1.1 La vision au fil du temps Lisez l activité p.27 et réalisez un résumé pertinent de l évolution du concept de la vision au

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Séance de TP 4 Lentilles minces. Romain BEL 3 janvier 2002

Séance de TP 4 Lentilles minces. Romain BEL 3 janvier 2002 Séance de TP 4 Lentilles minces Romain BEL 3 janvier 2002 1 Table des matières 1 Lentilles minces, stigmatisme, relations de conjugaison 3 1.1 Lentilles minces............................. 3 1.2 L'approximation

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13

LA LUMIERE. J observe l expérience p 190 Je réponds aux questions 1 à 7. Chapitre 13 LA LUMIERE : Les lentilles (p 188) I Lentille convergente et lentille divergente Quelle est l action d une lentille sur un faisceau de lumière parallèle? Activité 1 p 190 J observe l expérience p 190 Je

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

Exercices, dioptres sphériques et lentilles

Exercices, dioptres sphériques et lentilles 1 exercices, dioptres sphériques et lentilles Exercices, dioptres sphériques et lentilles 1 Lentille demi-boule Considérons une lentille demi-boule de centre O, de sommet S, de rayon R = OS = 5cm, et d'indice

Plus en détail

Exercice n 1 : Les taches solaires

Exercice n 1 : Les taches solaires Vendredi 14 octobre Contrôle de physique TS spé Sauf indication contraire, tout résultat doit être justifié. Calculatrice autorisée Exercice n 1 : Les taches solaires On se propose d étudier une lunette

Plus en détail

2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts

2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts 2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts Un télescope de Newton est constitué de trois éléments optiques principaux : - l'objectif ( miroir concave convergent noté M 1 ), - le miroir

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail

Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss

Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss MP - Optique - Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss page /7 Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss Expériences et simulations permettent de

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

Introduction aux aberrations optiques

Introduction aux aberrations optiques Introduction aux aberrations optiques 1 Aberrations Les aberrations sont les défauts d'un système optique simple qui font que l'image d'un point ou d'un objet étendu obtenu par l'intermédiaire de ce système

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCSI (O.Granier) Les lentilles minces (approximation de Gauss) Définitions, lentilles convergentes et divergentes : Dioptre sphérique : on appelle «dioptre sphérique» une surface sphérique

Plus en détail

Chapitre II-3 La dioptrique

Chapitre II-3 La dioptrique Chapitre II-3 La dioptrique A- Introduction Quelques phénomènes causés par la réfraction de la lumière : quelqu'un dans une piscine semble plus petit... un règle en partie immergée semble brisée... un

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2011/2012 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

G.P. DNS Septembre 2008. Optique géométrique de base I. Miroirs sphériques

G.P. DNS Septembre 2008. Optique géométrique de base I. Miroirs sphériques DNS Sujet Optique géométrique de base... 1 I.Miroirs sphériques...1 A.Position de l image et grandissement transversal... 1 B.Le télescope de Cassegrain...2 II.Lentilles minces... 3 A.Position de l image

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil Manuel pages 19 à 34 Choix pédagogiques Les conditions de visibilité d un objet étant posées et la présentation de l œil réalisée, il s agit d étudier maintenant les mécanismes optiques de fonctionnement

Plus en détail

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES...

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES... PRTIE 1 DE L ŒIL U CERVEU CH1 L ŒIL : SYSTÈME PTIQUE ET RMTIN DES IMGES bjectifs de la séance : Conditions de visibilité d un objet Lentilles minces convergentes et divergentes Eléments caractéristiques

Plus en détail

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss 3 dans les conditions de Gauss PCSI 205 206 I Lentille mince sphérique. Généralités Définition : une lentille sphérique est un système optique centré résultant de l association de deux dioptres sphériques.

Plus en détail

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc

Filières SMP & SMIA, année 2012-2013 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU FPL, Maroc Filières SMP & SMIA, année 202-203 Optique Géométrique Pr. Khalid ASSALAOU, Maroc Les lentilles minces (suite) 2 Construction du rayon émergent correspondant à un rayon incident donné lentille convergente

Plus en détail

Les lentilles sont des volumes de substances transparentes limitées par deux surfaces sphériques, l une au plus pouvant être plane.

Les lentilles sont des volumes de substances transparentes limitées par deux surfaces sphériques, l une au plus pouvant être plane. Chapitre 6 Les lentilles I. Définitions des lentilles Les lentilles sont des volumes de substances transparentes limitées par deux surfaces sphériques, l une au plus pouvant être plane. L épaisseur d une

Plus en détail

Réfraction dans les lentilles

Réfraction dans les lentilles Réfraction dans les lentilles Coupe transversale d un Nikon D3 AF-S Nikkor 12-24mm lens 1- Une lentille fonctionne par réfraction en déviant les rayons lumineux (loi des sinus) vidéo : laser rouge en translation

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE Chap n 5 IMAGES FRMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE 1) DÉFINITIN DE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Une lentille est un milieu transparent et homogène limité par deux surfaces sphériques. Elle Une lentille

Plus en détail

SP4 Formation des images & Approximation de Gauss

SP4 Formation des images & Approximation de Gauss SP4 Formation des images & Approximation de Gauss Objectifs de cette leçon : Définitions d un objet, d une image et d un système optique. Notions d objets et d images étendues Notions d objets et d images

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

Oraux : optique géométrique

Oraux : optique géométrique Extraits de rapports de jury : - Le tracé de rayons, dans des cas les plus triviaux, engendre de nombreuses erreurs et imprécisions, même avec une seule lentille (tracé de l'émergent pour un incident quelconque,

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Optique géométrique et chemin optique

Optique géométrique et chemin optique 1 Étude documentaire Sciences Physiques MP Optique géométrique et chemin optique La présentation de l Optique s effectue, en général, en séparant deux approches. L Optique géométrique est concentrée sur

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Physique_ Chimie 1ère L

Physique_ Chimie 1ère L Physique_ Chimie 1ère L 1 Physique 1 Représentation visuelle du monde 1-1 ormation des images optiques Plan du cours: TP n 1 : Les lentilles 1. CNDITINS DE VISIBILITÉ D'UN BJET : 1.1. Première condition

Plus en détail

Chapitre 1 - Œil, lentilles minces et images

Chapitre 1 - Œil, lentilles minces et images Chapitre - Œil, lentilles minces et images Manuel pages 2 à 27 Choix pédagogiques Le cours de ce premier chapitre précise tout d'abord la notion d'objet et d'image en optique. Puis après une description

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail