CIRCULAIRE. Notion de rémunération ONSS : appareils IT S. 2015/013. Résumé. 30 avril 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIRCULAIRE. Notion de rémunération ONSS : appareils IT S. 2015/013. Résumé. 30 avril 2015"

Transcription

1 Anneleen Bettens Conseiller Centre de compétence Emploi & sécurité sociale T F CIRCULAIRE S. 2015/013 Notion de rémunération ONSS : appareils IT 30 avril 2015 Résumé PC, portable, tablette, connexion internet, GSM, smartphone,... ces appareils sont désormais omniprésents dans la sphère professionnelle. Lorsque l'employeur intervient dans les coûts de ces appareils ou les met à la disposition de ses collaborateurs, cela peut donner lieu à un avantage en nature s'ils peuvent également être utilisés à des fins privées. Cet avantage est assujetti au paiement de cotisations de sécurité sociale et à une retenue fiscale personnelle. Les dispositions légales et réglementaires actuelles ne sont pas adaptées à cette évolution. Afin d'offrir la sécurité juridique aux employeurs, les partenaires sociaux ont élaboré au sein du comité de gestion de l'onss une proposition pour l estimation de l'avantage en nature en cas de mise à disposition des appareils et pour le remboursement forfaitaire des frais lorsque le travailleur utilise son propre PC et/ou sa propre connexion internet à des fins professionnelles. FEB ASBL Rue Ravenstein 4 B Bruxelles T F Membre BUSINESSEUROPE

2 > Page 2 de la circulaire 2015/013 du 30 avril Introduction L intervention de l employeur dans les dépenses consacrées à l usage d'appareils IT à des fins privées constitue pour le travailleur un avantage en nature assujetti au paiement de cotisations de sécurité sociale. Dans le régime de la sécurité sociale, cet avantage en nature est estimé à un montant exprimé en EUR qui correspond à sa valeur courante (article 20, 1 de l'ar du 28 novembre 1969 pris en exécution de la loi du 27 juin 1969 révisant l'arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale des travailleurs - ci-après AR). Des règles distinctes s'appliquent à certains avantages en nature. Ainsi, des montants forfaitaires ont été fixés pour l estimation des avantages liés à la mise à disposition gratuite d'un PC ou d'une connexion internet à des fins privées (article 20, 2 de l'ar). Au sein du Comité de gestion de l'office national de sécurité sociale (ci-après : ONSS), des directives ont également été convenues concernant l estimation forfaitaire de l'utilisation privée d'un GSM mis à disposition par l'employeur (voir circulaire 2009/046). Suite aux évolutions technologiques, l'utilisation de smartphones, de tablettes, d ordinateurs portables et de connexions internet mobiles est de plus en plus répandue dans la sphère professionnelle. Lors de contrôles, la détermination de leur avantage fait souvent l objet de contestations. Afin d'offrir la sécurité juridique aux employeurs, les partenaires sociaux ont formulé au sein du comité de gestion de l'onss des propositions pour l estimation de ces avantages. Cette proposition actualise le régime existant pour les PC et l'internet et avance un montant plus réaliste de l'avantage en nature pour utilisation privée. Elle comble en outre l'absence de réglementation pour l'estimation de l'avantage de l'internet mobile et d'une tablette. L'ONSS a soumis ces propositions à l'administration fiscale en lui demandant d'élaborer ensemble un régime légal concernant le traitement parafiscal et fiscal des appareils IT. La FEB demande instamment que la législation fiscale soit adaptée conformément aux accords conclus au sein du comité de gestion de l'onss, afin qu'un régime légal uniforme s'applique pour le traitement parafiscal et fiscal de ces appareils. Des accords ont aussi été conclus concernant le remboursement de frais professionnels en cas d'utilisation d'un PC et/ou d'une connexion internet à des fins professionnelles. L'ONSS utilise depuis le troisième trimestre 2014 les mêmes montants forfaitaires que ceux publiés par le fisc début 2014 dans une circulaire sur le télétravail.

3 > Page 3 de la circulaire 2015/013 du 30 avril Mise à disposition gratuite : estimation de l'avantage en nature Lorsque l'employeur met gratuitement un appareil IT à disposition de son collaborateur qui ne peut l'utiliser qu'à des fins professionnelles, cela n'entraîne pas d'avantage en nature dans le chef du travailleur. Il n'existe un avantage en nature dans le chef du travailleur que s'il peut également utiliser l'appareil à des fins privées. L estimation forfaitaire de cet avantage varie en fonction du type d'appareil mis à disposition. PC, ordinateur portable, tablette Pour l estimation de l'avantage lié à l'utilisation privée d'un PC (+ périphériques), la législation ONSS actuelle renvoie directement aux dispositions fiscales y afférentes (cf. article 20, 2, 2 AR ONSS et article 185, 3, 10 AR/CIR 92). En l'absence de régime légal pour les tablettes et les ordinateurs portables, l'administration de l'onss a assimilé ces appareils à un PC pour l estimation de l'avantage en nature : 15 EUR/mois (180 EUR/an), ce sont les montants légaux qui s'appliquent depuis Sur proposition du comité de gestion de l'onss, ces montants sont ramenés à une proportion plus réaliste pour les PC et ordinateurs portables et l'avantage en nature d'une tablette est estimé à un montant inférieur (voir tableau ci-dessous). Le fisc n'applique pas de prescriptions administratives générales pour le traitement des tablettes. En cas d'utilisation privée, le fisc impute un montant calculé au cas par cas en fonction de l'activité du travailleur et de la valeur de l'appareil. Récapitulatif: Régime actuel ONSS Régime fiscal actuel PROPOSITION ONSS PC + périphériques 15 EUR/mois 180 EUR/an 6 EUR/mois 72 EUR/an Tablette Pas d estimation forfaitaire Pas d estimation forfaitaire 3 EUR/mois 36 EUR/an Un avantage en nature est imputé pour chaque appareil mis à disposition.

4 > Page 4 de la circulaire 2015/013 du 30 avril 2015 Internet fixe et mobile Pour l estimation de l'avantage lié à l'utilisation privée d'une connexion internet, la législation ONSS actuelle renvoie directement aux dispositions fiscales y afférentes (cf. article 20, 2, 2 AR ONSS et article 185, 3, 10 AR/CIR 92). La réglementation actuelle ne fait pas de distinction entre une connexion internet fixe ou mobile. Aujourd hui, le forfait est appliqué par connexion mise à disposition, quelle que soit sa nature (fixe ou mobile). Cette position peut engendrer des difficultés dans la pratique. Il n'est pas toujours aisé de déterminer si plusieurs connexions sont mises à disposition. Le problème se pose avec plus d'acuité lorsque le travailleur se voit offrir les connexions internet dans un paquet gratuitement ou à un tarif préférentiel. Sur proposition du comité de gestion de l'onss, le forfait ne sera imputé qu'une seule fois, quel que soit le nombre de connexions internet. Cela signifie qu un avantage en nature de 5 EUR par mois (60 EUR par an) est imputé pour l'internet fixe, même s'il y a plusieurs abonnements, combinés ou non à l'internet mobile. Si seul l'internet mobile est mis à disposition, on applique un forfait de 2 EUR par mois (24 EUR par an). Récapitulatif : Régime actuel ONSS Régime fiscal actuel PROPOSITION ONSS Internet fixe 5 EUR/mois Internet mobile 5 EUR/mois 60 EUR/an Autant de fois l avantage en nature qu il y a de connexion 60 EUR/an 2 EUR/mois 24 EUR/an Plusieurs connexions fixes et/ou mobiles : 1 x l avantage en nature GSM et smartphone Au sein du comité de gestion de l'onss, des accords ont été conclus dès 2009 concernant l estimation forfaitaire de l'utilisation privée d'un GSM ou d'un smartphone (internet mobile compris) mis à disposition par l'employeur. Le projet d'arrêté royal qui doit insérer ces directives dans l'article 20, 2, 3 de l'ar ONSS n'a pas encore été approuvé formellement à ce jour. Les directives sont intégrées dans les "instructions aux employeurs" sur le site portail de la sécurité sociale et sont aussi appliquées par l'inspection sociale.

5 > Page 5 de la circulaire 2015/013 du 30 avril 2015 En matière fiscale, il n'existe pas de régime légal et les directives administratives ne sont pas d'application. En cas d'utilisation privée, le fisc impute un montant calculé au cas par cas en fonction de l'activité du travailleur et de la valeur de l'appareil. Les accords conclus en 2009 sont confirmés dans les nouvelles propositions du comité de gestion de l'onss (voir circulaire S. 2009/046) : A. L employeur a un système organisé Lorsque l employeur applique un système permettant d établir une distinction justifiée entre usage privé et professionnel, celui-ci sera accepté en tant que tel. Voici quelques exemples de systèmes de ce genre : - - le split billing : on reçoit deux factures distinctes, l une pour l usage privé, l autre pour l usage professionnel. La distinction peut être établie par exemple sur la base des heures d appel. Toutes les communications effectuées pendant les heures de travail sont professionnelles et celles effectuées en dehors des heures de travail sont privées;; - l intervention est déterminée au préalable : à concurrence d un montant fixe ou d un pourcentage donné de la facture ;; - B. L employeur n a pas de système organisé : forfait L utilisation à des fins personnelles d un gsm mis à disposition par l employeur ou dont l achat est financé ou cofinancé par l employeur, est estimé à 12,50 euros par mois (150 EUR par an), si l employeur n a pas institué un système spécifique. Ce forfait est assujetti aux cotisations de sécurité sociale ordinaires. Ce forfait couvre les frais d abonnement et de communication, l appareil proprement dit et l internet mobile sur cet appareil. La condition est qu il n y ait pas de décalage manifestement trop grand entre les possibilités (et donc la valeur) de l appareil et l utilisation professionnelle qui en est faite. Récapitulatif : Exemple : un IPhone d une valeur de 500 EUR est mis à disposition d un travailleur qui doit uniquement être appelable au téléphone pour son travail. Régime actuel ONSS Régime fiscal actuel GSM et smartphone - Système (confirmé) - Forfait 12,50 EUR/mois Pas d estimation forfaitaire

6 > Page 6 de la circulaire 2015/013 du 30 avril 2015 Phase transitoire Dans l attente d une adaptation de la législation, on applique le régime (fiscal) actuel qui estime un PC mis à disposition à 15 EUR par mois. L ONSS l appliquera avec les nuances suivantes : - si l employeur met à la disposition de son collaborateur un PC et une tablette, l avantage se limite à 15 EUR par mois ;; - si l employeur fournit uniquement une tablette, il faut déclarer l avantage réel (pas de forfait). L avantage pour l utilisation privée d une tablette peut être estimé à 3 EUR par mois, à porter à 5 EUR par mois si l internet mobile est également mis à disposition. L'administration de l ONSS a soumis ces propositions à l'administration fiscale en lui demandant d'élaborer ensemble un régime légal concernant le traitement parafiscal et fiscal des appareils IT. L administration a communiqué à l ONSS qu elle approuve sa proposition, sauf en ce qui concerne quelques nuances de la phase transitoire. La décision finale dépend à présent de l accord du ministre des Finances. 3. Remboursement des frais pour l utilisation par le travailleur de son propre PC et de son internet Le remboursement des frais que le travailleur expose dans l exécution de son contrat de travail ne constitue pas un salaire et n est pas imposable, ni soumis aux cotisations de sécurité sociale. Le remboursement de frais qui incombent à l employeur peut se faire sur base forfaitaire ou sur la base de preuves des frais exposés. Si le travailleur utilise son propre PC et/ou sa propre connexion internet à des fins professionnelles et que l employeur intervient dans les frais professionnels, cela ne constitue pas un avantage en nature dans le chef du travailleur. Dans les instructions aux employeurs (www.socialsecurity.be), l ONSS fait une distinction entre deux situations : - - le travailleur utilise son propre PC et/ou son propre abonnement internet de manière substantielle et régulière à des fins professionnelles ;; le travailleur utilise son propre PC et/ou son propre abonnement internet de manière occasionnelle seulement à des fins professionnelles. L ONSS accepte que si un travailleur utilise son propre PC (avec les périphériques et logiciels) et/ou sa propre connexion internet (et abonnement) de manière substantielle et régulière (un jour par semaine, quelques heures

7 > Page 7 de la circulaire 2015/013 du 30 avril 2015 plusieurs fois par semaine, une semaine tous les mois, ) à des fins professionnelles, l employeur en dédommage les frais sur la base d un forfait de 20 EUR par mois pour un PC et de 20 EUR par mois pour l internet sans devoir prouver les frais réellement exposés par le travailleur. Il faut par contre prouver le caractère régulier. La condition est que l employeur n intervienne pas aussi d une autre manière dans ces frais (par ex. en prenant en charge une partie du prix d achat du PC). 1 De cette manière, l ONSS utilise les mêmes montants que l administration fiscale (voir circulaire fiscale sur le télétravail Ci.RH.241/ du 16 janvier ). Si l employeur veut accorder un forfait plus élevé à ce travailleur, il doit pouvoir le justifier entièrement. Sans justification, la partie qui dépasse 20 EUR par mois sera soumise aux cotisations. Pour les travailleurs qui utilisent leur propre PC et/ou connexion internet de manière occasionnelle seulement (ex. rédiger de temps en temps un rapport en soirée ou lire de la documentation), le forfait de 2 x 20 EUR ne s applique pas. Si l employeur veut indemniser ces frais, il doit pouvoir justifier le montant de l indemnisation qu il accorde. Depuis le 1 er janvier 2010, il incombe en effet à l employeur de prouver que l indemnisation forfaitaire octroyée ne constitue pas un salaire (voir circulaire S.2010/004). 1 https://www.socialsecurity.be/employer/instructions/dmfa/fr/latest/instructions/salar y/particularcases/expensesreimbursement.html 2 a0ff-4d05-a5fe-e2e616bc232f#findhighlighted)

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR

Logement aux frais du membre du personnel 3,82 EUR 19,22 EUR 43,78 EUR 23,04 EUR boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les frais de séjour (missions) en Belgique et à l étranger

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Mise à jour : 02/07/2015

Mise à jour : 02/07/2015 Mise à jour : 02/07/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Indemnités pour frais de séjour

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

L'opération donne naissance à un avantage de toute nature pour le travailleur (ou dirigeant) qui en bénéficie.

L'opération donne naissance à un avantage de toute nature pour le travailleur (ou dirigeant) qui en bénéficie. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L octroi d un prêt sans intérêt ou à intérêt réduit Un employeur

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

CIRCULAIRE. La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises entrent en vigueur le 1 er août 2013 S.

CIRCULAIRE. La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises entrent en vigueur le 1 er août 2013 S. Annick Hellebuyck Conseiller Département affaires sociales T +32 2 515 08 58 F +32 2 515 09 13 ah@vbo-feb.be CIRCULAIRE La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail

Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution?

Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution? Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution? Jean-Paul Lacomble Avocat associé Nadège Toussaint Avocat senior associate Les petits déjeuners de l ADP, Liège, le 10 octobre 2014

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés directement à la caisse de vacances compétente par l employeur;

1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés directement à la caisse de vacances compétente par l employeur; Article 21 Texte original Applicable à partir du 01.01.1967 et pour la première fois aux vacances à prendre en 1967 Les documents justificatifs : 1 de l accouchement et de l accident du travail sont envoyés

Plus en détail

Règlementation en matière de remboursement des frais

Règlementation en matière de remboursement des frais Règlementation en matière de remboursement des frais Le règlement ci-après établit les normes applicables au sein de l A.W.B.B. pour le remboursement par la Trésorerie des frais engagés par ses membres

Plus en détail

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 -------------------------------------------

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- Utilisation de titres-repas électroniques : projet d'arrêté royal adapté modifiant l'article

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

TRAVAILLER COMME ARTISTE

TRAVAILLER COMME ARTISTE ARTISTE Qui est artiste?... 1 Travailler comme artiste... 2 Travailler par l'intermédiaire de Tentoo... 2 Le régime des petites indemnités... 2 Prestation artistique versus statut d'artiste... 3 Le statut

Plus en détail

Modèle de règlement des remboursements de frais pourles entreprises et les organisations à but non lucratif

Modèle de règlement des remboursements de frais pourles entreprises et les organisations à but non lucratif Modèle de règlement des remboursements de frais pourles entreprises et les organisations à but non lucratif Circulaire 25 - du 18 janvier 2008 Les conditions générales pour les règlements des remboursements

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Les nouveautés APE en 2013 Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Préambule De nouvelles modifications vont entrer prochainement en vigueur. Sans changer fondamentalement le dispositif APE,

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012 Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique Bruxelles, le 11 décembre 2012 Administration des Affaires Fiscales ----------------------------------------

Plus en détail

Les avantages en nature / avantages anormaux ou bénévoles

Les avantages en nature / avantages anormaux ou bénévoles Mise à jour : 23/01/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Les avantages en nature / avantages

Plus en détail

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES,

LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, DIRECTIVE DU CONSEIL du 22 février 1990 modifiant la directive 87/102/CEE relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres en matière de crédit

Plus en détail

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport LES COTISATIONS SOCIALES DANS LE SPORT Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport Les associations qui emploient des salariés sont considérées

Plus en détail

FICHE n 4 Les éco-chèques

FICHE n 4 Les éco-chèques FICHE n 4 Les éco-chèques 1. Revendication Négocier la conversion des éco-chèques en salaire brut. 2. Législation a. En générale L accord interprofessionnel 2009-2010 instituait avec les éco-chèques un

Plus en détail

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur 1. Dispositions générales Art.1 Organisation de la CPR Responsable de la professionnelle 1 Sous le nom de «Caisse de pension Ramoneur» (CPR) une fondation

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs»

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Les présentes modalités ont pour objectif d interpréter les

Plus en détail

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises Jean Baeten Responsable du département fiscal Destiné à Site web FEB Page(s). Date 7 juin 2012 Notre réf. Sujet Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises MEMO L utilisation de l AC4 électronique

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

LETTRE GENERALE n 2011-005

LETTRE GENERALE n 2011-005 LETTRE GENERALE n 2011-005 POLITIQUES SOCIALES DIRECTION DE LA PROTECTION SOCIALE SOUS-DIRECTION RELATIONS ET SERVICES AUX ENTREPRISES ET PARTENAIIRES Département Réglementation et Services aux Entreprises

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR DANS LE PRIX DES TRANSPORTS DES TRAVAILLEURS -------------------- Vu la loi du 5 décembre

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande.

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacycommission.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacycommission.be COMMISSION

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich (fondation) Règlement relatif aux placements Entrée en vigueur: 1er avril 2015 web1497 /

Plus en détail

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne Taxation of individuals Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne tél. 058 286 52 45, email: michael.hildebrandt@eycom.ch 1 Plan de l exposé I. Introduction II. Prestations en nature III. Règlement

Plus en détail

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS Quelle peut être la durée du contrat? La durée du contrat d apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l objet du contrat et

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/200 DÉLIBÉRATION N 12/053 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Les fra is de dépla c ement

Les fra is de dépla c ement Les fra is de dépla c ement Février 2015 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège

Plus en détail

Modèle de règlements des remboursements de frais

Modèle de règlements des remboursements de frais Modèle de règlements des remboursements de frais Circulaire du 28 août 2006 / 11 décembre 2007 Les administrations fiscales cantonales reconnaissent les règlements de remboursements de frais agréés par

Plus en détail

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE DIRECTION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CIRCULAIRE DSS/SDFSS/5B/N 2003/07 du 7 janvier 2003 relative à la mise en œuvre de l arrêté du 10 décembre 2002 relatif à l évaluation des avantages en nature en vue du

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises UCvD 2010/06 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises: état des lieux 16/03/2010 1 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises Plan 1. Principe de l interdiction de la mise à disposition

Plus en détail

Titre. Table des matières Texte Début

Titre. Table des matières Texte Début Titre 28 JUIN 1971. - Lois relatives aux annuelles des travailleurs salariés coordonnées le 28 juin 1971. (NOTE : Consultation des versions antérieures à partir du 28-01-1981 et mise à jour

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Chap 4 : Les éléments de la paie. I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie

Chap 4 : Les éléments de la paie. I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie Chap 4 : Les éléments de la paie I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie La procédure de paie décrit toutes les étapes qui conduisent au paiement effectif du salaire à l employé et à l

Plus en détail

Décret sur les traitements du personnel de l'etat

Décret sur les traitements du personnel de l'etat Décret sur les traitements du personnel de l'etat du 7 novembre 0 (première lecture) Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu l'article 44 de la loi du septembre 00 sur le personnel de l'etat

Plus en détail

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Le modèle de la formule de déclaration pour l exercice d imposition 2015

Plus en détail

Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales

Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales Dirigeants d'entreprise - Dispositions générales Article 1 : Ensemble de tâches Acerta (Sud) Secrétariat Social asbl», appelé ci-après «Acerta «se charge d effectuer les formalités ou tâches administratives

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/197 DÉLIBÉRATION N 12/050 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles

ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles ACCORD NATIONAL du 19 septembre 2001 sur le compte épargne-temps dans les exploitations et entreprises agricoles (étendu par arrêté du 19 décembre 2001 J.O. du 29/12/01, modifié par arrêté du 21 janvier

Plus en détail

A V I S N 1.926 ------------------------ Séance du mardi 24 février 2015 -------------------------------------------- Eco-chèques électroniques.

A V I S N 1.926 ------------------------ Séance du mardi 24 février 2015 -------------------------------------------- Eco-chèques électroniques. A V I S N 1.926 ------------------------ Séance du mardi 24 février 2015 -------------------------------------------- Eco-chèques électroniques x x x 2. 730-1 Av. de la Joyeuse Entrée, 17-21 - 1040 Bruxelles

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

BUDGET DE LA MUTUALITE DES EMPLOYEURS POUR 2015

BUDGET DE LA MUTUALITE DES EMPLOYEURS POUR 2015 BUDGET DE LA MUTUALITE DES EMPLOYEURS POUR 2015 1 Résultat Budget Prévisionnel Budget Budget Article Compte 2013 2014 2014 2015 2016 Nombre - indice 761,00 780,01 775,17 789,70 804,47 DEPENSES BUDGET DES

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2013/17 Le traitement comptable relatif à l'application de la procédure transitoire visée à l'article 537 CIR 92 Avis du 27 novembre 2013 1 I. Introduction 1.

Plus en détail

POINTS CLES SUR LES CONTRATS DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE

POINTS CLES SUR LES CONTRATS DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE Q UELQUES POINTS CLES SUR LES CONTRATS DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE Source juridique Lettre circulaire ACOSS n 2008-028 du 6 août 2008 Lettre ministérielle du 13 février 2008 Lettre circulaire ACOSS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le 1.7.2011

Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le 1.7.2011 Notice d'information relative à l'employeur de fait Pratique dans le canton de Zurich, valable depuis le 1.7.2011 1. Situation initiale Il arrive régulièrement et dans des circonstances très diverses que

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN?

LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN? LE STATUT SOCIAL DE L ARTISTE : UNE HISTOIRE SANS FIN? Par Estelle CEULEMANS Conseillère Service d'études Fédéral, Département Social FGTB-ABVV Quelle place une société veut-elle donner à ses artistes?

Plus en détail

COMMUNICATION N D. 134

COMMUNICATION N D. 134 71.074/PERM.FIN/CV. Bruxelles, le 18 avril 1995. COMMUNICATION N D. 134 Objet : Utilisation des "créances sur réassureurs" comme valeurs représentatives. Application de l'article 10 3-8 de l'arrêté royal

Plus en détail

Les mises à disposition de personnels ou de matériels

Les mises à disposition de personnels ou de matériels Les mises à disposition de personnels ou de matériels Les associations sont souvent confrontées à des besoins précis et ponctuels en matériel ou en personnel. Or, l'achat, la location ou l'embauche s'avèrent

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV)

Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV) Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV) (Indiquer la raison sociale juridiquement valable de la société/de l entreprise) 2. Table des

Plus en détail

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI 2041 GP N 50688#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. ALLOCATIONS

Plus en détail

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ----------------------------------------------

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 15 juillet 1997 portant des mesures de

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/16 - Traitement comptable des subsides, dons et legs, octroyés en espèces, dans le chef des grandes et très grandes associations et fondations bénéficiaires

Plus en détail

25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail

25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE 25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail ALBERT

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTITUTION PUBLIQUE DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS O N S S Trimestre : 2010-04 La notion de rémunération Table des matières Description....

Plus en détail

1 sur 5 07/02/2012 00:04

1 sur 5 07/02/2012 00:04 Net-iris Droit et information juridique au service des actifs Inscription Connexion Panier Contact ACTUALITE CHIFFRES MODELES FORUM BLOGS FORMATION Veille juridique : Edition du jour Jurisprudence Dossiers

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-23

Plus en détail

DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT PROFESSIONNEL

DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT PROFESSIONNEL Siège Social : Boulevard du Régent,58 1000 Bruxelles Tél : (02) 289.84.05 Fax : (02) 289.84.89 R.C. B 52.833 T.V.A. BE-403.256.813 M.A.E. 4837 - O.C.A 16758 Compte 114-1111115-11 DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT

Plus en détail

DECISION COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ

DECISION COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ DECISION (B)120920-CDC-1194

Plus en détail

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps.

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps. Fonctions publiques et Assimilées Paris, le 16 avril 2009 Compte Epargne Temps : Une escroquerie à temps plein. Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH)

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) MODALITES DE RECRUTEMENT, DE REMUNERATION, ET DE CESSATION DE FONCTIONS Réf. : - Décret 2009-1218 du 12 octobre

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION FEB ASBL Rue Ravenstein 4, 1000 Bruxelles T + 32 2 515 08 11 F + 32 2 515 09 99 info@vbo-feb.be

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES REGLEMENT INTERIEUR DE LA CAISSE AUTONOME DES RETRAITES ARTICLE 1 er : AFFILIATION DES EMPLOYEURS - IMMATRICULATION DES SALARIÉS - OBLIGATIONS RESPECTIVES

Plus en détail

REGLEMENT DES REMBOURSEMENTS DE FRAIS DE

REGLEMENT DES REMBOURSEMENTS DE FRAIS DE REGLEMENT DES REMBOURSEMENTS DE FRAIS DE (indiquer la raison sociale de la société) du (date) 1. Généralités 1.1 Champ d'application Le présent règlement des remboursements de frais s'applique à l'ensemble

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587 L environnement social de votre entreprise va être profondément modifié dans les six prochains mois. Nous souhaitons vous en parler et vous expliquer ces nouvelles mesures et leurs impacts. La mutuelle

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 DU 9 NOVEMBRE 2005 CONCERNANT LE TELETRAVAIL, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 BIS DU 27 FEVRIER 2008 ----------------------- Vu la loi du 5 décembre

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

CATÉGORIES OBJECTIVES

CATÉGORIES OBJECTIVES CATÉGORIES OBJECTIVES Les régimes de protection sociale mis en place par les employeurs sont soumis à une nouvelle réglementation concernant la définition de leurs catégories de personnel. Le décret du

Plus en détail

SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT --- Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins --- CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 Bruxelles, le 16 juillet 2015 Vous pouvez désormais consulter l édition 2015 du Baromètre annuel de la société

Plus en détail

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015

Flash News. Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 www.pwc.lu/hrs Flash News Mesures de politique sociale et nouvel impôt pour les personnes physiques en 2015 24 mars 2015 Le 19 décembre dernier a été voté le premier volet des mesures retenues dans le

Plus en détail

AGENT COMMERCIAL, APPORTEUR D'AFFAIRES, VRP QUEL STATUT?

AGENT COMMERCIAL, APPORTEUR D'AFFAIRES, VRP QUEL STATUT? AGENT COMMERCIAL, APPORTEUR D'AFFAIRES, VRP QUEL STATUT? Outre le statut salarié classique, 3 grandes catégories de statuts coexistent L'AGENT COMMERCIAL.. Définition : Selon l'article L.134-1 du Code

Plus en détail

Institut belge des services postaux et des télécommunications

Institut belge des services postaux et des télécommunications Institut belge des services postaux et des télécommunications COMMUNICATION DU CONSEIL DE L IBPT DU 16 JANVIER 2008 CONCERNANT la prolongation du délai de réponse à la consultation organisée par le Conseil

Plus en détail