ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes"

Transcription

1 ANNUITES I Notions d annuités a.définition Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. Le processus de versements dépend du montant de l annuité, de l intervalle de temps séparant le versement de deux annuités, du nombre de versements ainsi que de la date de versement de la première annuité. Deux cas peuvent se présenter : -annuités constantes -annuités non constantes En d autres termes, il s agit d un versement régulier d un certains capital, qui capitalisé, atteint une valeur acquise croissante au fur et à mesure que le temps passe. b. Bref rappel sur les suites Dans cette leçon, nous considérerons des suites dont les indices de définition seront des entiers naturels, et dont les valeurs seront données dans l ensemble des réels. *Suite arithmétique Une suite arithmétique de terme général est définie par la donnée du premier terme, la raison r, et le numéro n du terme considéré.

2 Nous obtenons ainsi l expression : Considérons désormais la somme de plusieurs termes d une suite arithmétique. Soit S la somme de n termes définie par Du fait de la commutativité, cette somme peut être exprimée en sens inverse : En additionnant les deux équations, nous obtenons donc, C est ainsi qu en connaissant uniquement le premier terme d une suite ainsi que le nombre de termes et la raison de la suite nous pouvons connaître la somme. *Suite géométrique Nous définissons une suite géométrique de terme général terme, de la raison q et du numéro du nième terme n. par la donné de son premier Nous obtenons donc l expression :

3 Là aussi nous pouvons déterminer la somme d une suite de n termes d une suite géométrique. Tout d abord, considérons l expression suivante appelée somme télescopique ; Si l on développe cette expression nous obtenons le résultat suivant : Ainsi, Nous pouvons ainsi formaliser le tout par : Et isoler la somme des puissances croissantes de x : Ainsi en appliquant cette formule aux suites géométriques, où Soit S la somme des termes d une suite géométrique de puissances croissantes

4 Soit après remplacement par leurs formules explicites, après simplification, II Valeur Acquise par une suite de n annuités a.valeur Acquise de n annuités a le montant de l annuité. n le nombre d annuités. i le taux de placement Si l on considère un processus de versements d annuités constantes sur n périodes. La première annuité versée à la date 1 sera capitalisée pendant n-1 périodes, soit La deuxième annuité versée à la date 2 sera capitalisée pendant n-2 périodes, soit La n-1ième annuité versée à la date n-1 sera capitalisée pendant 1 période, soit La nième annuité versée à la date n sera capitalisée pendant 0 périodes, soit

5 Au final si l on nomme la valeur acquise par cette suite d annuités, nous obtenons : En appliquant le résultat de la somme géométrique. Exemple Un créancier décide de placer 1000 par mois au taux mensuel de 1% pendant 10 mois. Calculer la valeur acquise par cette suite d annuités. Il s agit d un simple exercice d application de formule. b.valeur acquise d une suite d annuités après le versement de la nième annuité. Si l on se place en qualité de créancier versant une somme régulièrement tous les mois jusqu à une certaine période. A la fin de cette période pour des raisons ou autres il décide d interrompre le versement régulier de mensualité mais décide de laisser la valeur acquise par ces différentes mensualité. Cette valeur acquise forme un capital qui va ainsi être capitalisé. Supposons que ce dernier décide de laisser ce nouveau capital pendant «d» périodes après le versement de la dernière annuité. Le capital acquis sera déterminé par la formule :

6 Exemple Calculer la valeur acquise de 10 annuités de 1000 chacune au taux de 1%, 5 période après le placement de la 10 ème annuité. Dans cet exercice nous pouvons utiliser la formule : Mais nous pouvons également utiliser le résultat de l exemple précédent où : Dans ce cas, III Valeur Actuelle Commerciale d une suite d annuités a.valeur Actuelle Commerciale de n annuités Si l on considère un processus de versements d annuités constantes sur n périodes.

7 La première annuité versée à la date 1 est située à une période de l origine, sa valeur actuelle commerciale est donc La deuxième annuité versée à la date 2 est située à deux périodes de l origine, sa valeur actuelle commerciale est donc La nième annuité versée à la date n est située à Au final si l on nomme obtenons : la valeur actuelle commerciale de cette suite d annuités, nous Mais est la valeur à l origine du capital acquis par la suite de n annuités. Nous avons donc : Exemple Déterminer la valeur actuelle commerciale (valeur à l origine) d une suite de 10 annuités de 1000 chacune au taux d escompte de 9%.

8 Nous utilisons donc la formule précédente et nous obtenons : b.valeur d une suite d annuités avant la date d origine En supposant que l on se situe désormais à «d» périodes avant la date d origine et en notant la valeur d une suite d annuités d période avant la date d origine, nous obtenons la formule : Exemple Une suite de 10 annuités de 1000 chacune est escomptée au taux de 9%. Calculer la valeur de cette suite d annuités 5 périodes avant l origine. En utilisant directement la formule, nous obtenons : IV Echeance moyenne d une suite d annuités

9 Soit n annuités constantes de valeur nominale a d origine 0. En substituant cette suite de versement par un montant unique de valeur «na» à x périodes de l origine, nous obtenons à l origine, l équation : Cette équation nous permet ainsi de déterminer l échéance moyenne définie par x. V Annuités Variables a.annuités en progression arithmétique *Valeur Acquise Considérons n annuités en progression arithmétique de premier terme a et de raison r. Si nous établissons la valeur acquise, nous obtenons :

10 Nous avons donc en séparant les termes en a et les termes en r Or nous remarquons que le premier terme : Considérons désormais le deuxième terme que nous nommerons S, soit : Si nous multiplions cette expression par (1+i) de part et d autre de l égalité nous obtenons : Désormais si l on retranche cette nouvelle expression par l expression précédente : Les premiers termes de cette suite correspondent à une suite en progression géométrique et nous obtenons ainsi : D où en factorisant par S, nous avons : S[(1+i)-1]=

11 Ainsi la formule de est la somme de S et de l expression, soit : après factorisation : Exemple Etablir la valeur acquise d une suite de 20 annuités variables en progression arithmétique, sachant que la première annuité a pour valeur 1000 de raison 100 et de taux 12%. Dans cet exercice nous utilisons directement la formule : Ainsi en établissant l application numérique nous obtenons : * Valeur Actuelle Commerciale

12 Pour obtenir la valeur actuelle d une suite arithmétique d annuités, il suffit tout comme dans le cadre des annuités constantes de multiplier la valeur acquise par pour en fait «décapitaliser» la valeur acquise. Nous obtenons donc : Là encore il existe une manière de simplifier cette formule et de donner une expression directement utilisable. Si l on ajoute et l on retranche nous obtenons : Or, Nous pouvons donc factoriser l expression : Exemple

13 Calculer la valeur actuelle commerciale d une suite arithmétique de 20 annuités dont le premier terme est de 1000 et de raison 100 dont le taux est de 10%. Il s agit là encore dans cet exercice d appliquer directement la formule de la valeur actuelle commerciale. b.suite en progression géométrique *Valeur acquise Considérons la suite des valeurs acquise d annuités en progression géométrique. La somme en est : Nous remarquons que la raison de la suite est. Le premier terme est Nous pouvons ainsi simplifier l expression en utilisant la formule d une suite géométrique : Soit en résolvant au même dénominateur pour le numérateur et le dénominateur de l expression originelle ;

14 après simplification en multipliant par l inverse du dénominateur, nous obtenons ; Exemple Etablir la valeur acquise d une suite de 20 annuités en progression géométrique dont le premier terme est 1000 de raison 1,5 et de taux 10%. Dans cet exercice il s agit là aussi d appliquer directement la formule : *Valeur Actuelle Commerciale Là aussi pour obtenir la valeur actuelle commerciale il suffit de multiplier le résultat obtenu dans le calcul de la valeur acquise.

15 EXERCICES D APPLICATION Exercice 1 Un créancier décide de se constituer un capital de au 1 er janvier Pour cela il place un montant constant chaque année au taux annuel de 10%. Il décide de commencer l opération le 1 er janvier Calculer le montant de l annuité annuelle. Exercice 2 Une suite de 12 annuités est constituée de 4 annuités de 1000 puis de 4 annuités de 1500, puis de 4 annuités de Calculer la valeur acquise de cette suite d annuités ainsi que sa valeur actuelle. Taux de 10% Exercice 3 Une suite de 15 annuités se décompose de la façon suivante : 5 annuités égales entre elles

16 5 annuités égales au double des 5 premières et égales entre elles. 5 autres annuités égales entre elles et égales au triple des premières. La valeur à l origine de ces 15 annuités est de avec un taux de 9%. Calculer le montant des 5 premières annuités. Exercice 4 Un créancier décide de placer tous les 5ans un capital de au taux de 5%. Calculer la valeur acquise d une suite de 4 versements. Exercice 5 a.calculer la valeur acquise et la valeur actuelle d une suite de 25 annuités en progression arithmétique dont le taux est de 9% et dont la première annuité est de 1000 et la raison de 80. b. Même question si la suite d annuités avait été géométrique et la raison de 2. Exercice 6 a.calculer la valeur acquise et la valeur actuelle d une suite de 10 annuités en progression arithmétique dont le taux est de 9% et dont la première annuité est de 2500 et la raison de b. Même question si la suite d annuités avait été géométrique et la raison de 1/2.

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Quinzième cours Détermination des valeurs actuelle et accumulée d une annuité de début de période pour laquelle la période de paiement est plus courte que la période de capitalisation

Plus en détail

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n )

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) UPV MathsL1S1 1 Suites. Maths fi I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) I Deux résultats fondamentaux 1) 1 + 2 + + n = n (n + 1) / 2 On peut connaître ce résultat par coeur. (D ailleurs

Plus en détail

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16 Chapitre 1 La valeur et le temps 1 Exercice 01-16 16 Échéance commune de plusieurs effets Définition. L échéance commune de plusieurs effets est l échéance d un effet unique qui, le jour de l équivalence,

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Deuxième cours Rappel: Intérêt Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation 1 Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation Fonction d accumulation Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation

Plus en détail

Intérêts composés - Amortissements

Intérêts composés - Amortissements Intérêts composés - Amortissements Objectif : - Etudier et calculer les éléments d un placement à intérêts composés. - Effectuer un tableau d amortissement. I - Approche : Examinons la publicité suivante

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Cinquième cours Taux instantané constant Taux instantané constant Date de comparaison Taux instantané constant Date de comparaison Diagramme d entrées et sorties Taux instantané

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématiques financières Table des matières 1 Intérêt simple 1 1.1 Exercices........................................ 1 2 Intérêt composé 2 2.1 Taux nominal, taux périodique, taux réel.......................

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES Table des matières Version 2012 Lang Fred 1 Intérêts et taux 2 1.1 Définitions et notations................................ 2 1.2 Intérêt simple......................................

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an Chapitre IV : Les intérêts composés I. Généralités et définition Avec les intérêts composés, nous abordons les mathématiques financières de moyen et long terme. Pour gérer les comptes de moyen et long

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I. CHAPITRE I Intérêt et escompte. L intérêt et sa mesure. (ACT2025) Robert Bédard

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I. CHAPITRE I Intérêt et escompte. L intérêt et sa mesure. (ACT2025) Robert Bédard MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I (ACT2025) Robert Bédard CHAPITRE I Intérêt et escompte L intérêt et sa mesure L'intérêt est ce qu'un emprunteur d'un capital versera à un prêteur pour l'utilisation de cette

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématique financière à court terme I) Les Intérêts : Intérêts simples Mathématiques financières - Intérêts terme échu et terme à échoir - Taux terme échu i u équivalent à un taux terme à échoir i r

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92)

RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92) RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92) 1. Suites géométriques Définition Suite Une suite,,,, est un ensemble de nombres. L indice de chaque terme de la suite indique la ou l

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Kénitra Mathématiques financières Enseignant: Mr. Bouasabah Mohammed ) بوعصابة محمد ( ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION -KENITRA- Année universitaire:

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Les mathématiques financières

Les mathématiques financières Chapitre 13 Les mathématiques financières Gérer ses finances personnelles ou jouer le rôle de conseiller dans ce domaine demande que l on ait une bonne connaissance des produits financiers et des marchés

Plus en détail

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48 1 CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES 9E S, L, M, GnivA NA DÉPARTEMENT DE L INSTRUCTION PUBLIQUE GENÈVE 1995 11.038.48 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Les ensembles

Plus en détail

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES Sommaire 1. Suites géométriques... 2 2. Exercice... 6 3. Application des suites géométriques aux mathématiques financières... 7 4. Vocabulaire... 7 5. Exercices :... 8 6.

Plus en détail

GPA-786 Rentabilité de projets d automatisation. Cours 1 Rappel des notions de base d analyse de rentabilité de projet

GPA-786 Rentabilité de projets d automatisation. Cours 1 Rappel des notions de base d analyse de rentabilité de projet GPA-786 Rentabilité de projets d automatisation Cours 1 Rappel des notions de base d analyse de rentabilité de projet Cours 1 : Sommaire Concepts de coût Coût d opportunité ou d option Coût perdu Coût

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES Suites géométriques, fonction exponentielle Copyright c 2004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence L objectif de cet exercice

Plus en détail

Leçon 01 Exercices d'entraînement

Leçon 01 Exercices d'entraînement Leçon 01 Exercices d'entraînement Exercice 1 Etudier la convergence des suites ci-dessous définies par leur terme général: 1)u n = 2n3-5n + 1 n 2 + 3 2)u n = 2n2-7n - 5 -n 5-1 4)u n = lnn2 n+1 5)u n =

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 17 octobre 2005 1 Suites On appelle suite numérique toute application de N ou une partie de N vers R. On notera par u n le terme général d une suite.

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes.

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes. Plan Intérêts 1 Intérêts 2 3 4 5 6 7 Retour au menu général Intérêts On place un capital C 0 à intérêts simples de t% par an : chaque année une somme fixe s ajoute au capital ; cette somme est calculée

Plus en détail

Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance

Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance Cet ouvrage couvre totalement le programme de l UE 6 Finance d entreprise du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) des études de l expertise comptable. Il s inscrit également dans le cadre des programmes

Plus en détail

Chapitre II : Les emprunts indivis

Chapitre II : Les emprunts indivis Chapitre II : Les emprunts indivis I. Caractéristiques générales On appelle emprunt indivis, un contrat entre un et un seul prêteur et un et un seul emprunteur. Un tel emprunt fait l objet d un remboursement

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne

Arithmétique. Préambule. 1. Division euclidienne et pgcd. Exo7. 1.1. Divisibilité et division euclidienne Exo7 Arithmétique Vidéo partie 1. Division euclidienne et pgcd Vidéo partie 2. Théorème de Bézout Vidéo partie 3. Nombres premiers Vidéo partie 4. Congruences Exercices Arithmétique dans Z Préambule Une

Plus en détail

Apllication au calcul financier

Apllication au calcul financier Apllication au calcul financier Hervé Hocquard Université de Bordeaux, France 1 er novembre 2011 Intérêts Généralités L intérêt est la rémunération du placement d argent. Il dépend : du taux d intérêts

Plus en détail

Mathématiques assistées par ordinateur

Mathématiques assistées par ordinateur Mathématiques assistées par ordinateur Chapitre 4 : Racines des polynômes réels et complexes Michael Eisermann Mat249, DLST L2S4, Année 2008-2009 www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm/cours # mao Document

Plus en détail

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position Ecriture formelle Système de numération : les principes de groupement et de position Ce qu est un système de numération Sur le plan de la REPRESENTATION des nombres, on s est vite rendu compte de la difficulté

Plus en détail

Emprunts indivis (amortissement)

Emprunts indivis (amortissement) 1. Amortissement constant : a) Activité : Une entreprise souhaite renouveler son parc informatique. Elle estime qu elle doit dépenser 5 000 ; elle emprunte cette somme au taux de 5 % annuel le 1 er janvier

Plus en détail

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières

Olympiades Suisses de Mathématiques. Inéquations. Thomas Huber. Actualisé: 25 juin 2014. Table des matières Olympiades Suisses de Mathématiques Inéquations Thomas Huber Actualisé: 5 juin 04 Table des matières Transformations algébriques. Il n eiste pas de carrés négatifs Nous allons commencer ce script par la

Plus en détail

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices Leçon N : Taux d évolution et indices En premier un peu de calcul : Si nous cherchons t [0 ;+ [ tel que x 2 = 0,25, nous trouvons une solution unique x = 0, 25 = 0,5. Nous allons utiliser cette année une

Plus en détail

Chapitre 2 La valeur des flux monétaires actualisés

Chapitre 2 La valeur des flux monétaires actualisés T2 Organisation du chapitre Chapitre 2 La valeur des flux monétaires actualisés Organisation du chapitre! 2.1 Les valeurs capitalisées et actualisées de flux monétaires multiples! 2.2 L évaluation de flux

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG Chapitre 1. TAUX D EVOLUTION... 5 1. TAUX D EVOLUTION ET COEFFICIENTS MULTIPLICATEURS... 5 a. Taux d évolution... 5 b. Coefficient multiplicateur... 5 c. Calcul d une

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Suites numériques. Quelques rappels

Suites numériques. Quelques rappels Suites numériques 1 Quelques rappels Trouver pour chacune des suites suivantes les termes manquants. Lesquelles sont des suites arithmétiques? (Préciser le premier terme et la raison) Lesquelles sont des

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

MAT1702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A

MAT1702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A MAT702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A. (5 points) Étant donné A 3 et B. 0 Pour chacune des opérations matricielles ci-dessous, calculez la matrice résultante si elle existe. Si l opération n est

Plus en détail

Chapitre 1 L intérêt. 2. Concept d intérêt. 1. Mise en situation. Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de :

Chapitre 1 L intérêt. 2. Concept d intérêt. 1. Mise en situation. Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de : Chapitre 1 L intérêt Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Comprendre la notion générale d intérêt. 2. Distinguer la capitalisation à intérêt simple et à intérêt composé. 3. Calculer la

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur 2 I. Génération des matrices : Le code de Golay, comme le code de

Plus en détail

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls.

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls. Diagonalisation des matrices http://www.math-info.univ-paris5.fr/~ycart/mc2/node2.html Sous-sections Matrices diagonales Valeurs propres et vecteurs propres Polynôme caractéristique Exemples Illustration

Plus en détail

15/02/2009. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts Les intérêts simples. Le calcul des intérêts Les intérêts simples

15/02/2009. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts. Le calcul des intérêts Les intérêts simples. Le calcul des intérêts Les intérêts simples Le taux d intérêt Comparer ce qui est comparable 2 Chapitre 1 La valeur du temps Aide-mémoire - 2009 1 Deux sommes de même montant ne sont équivalentes que si elles sont considérées à une même date. Un

Plus en détail

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 Durée : 3 heures Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 EXECICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Le candidat recopiera sur sa copie le numéro de

Plus en détail

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE)

0DWKpPDWLTXHVGHO DUJHQW. édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 3/$,78'RF) 0DWKpPDWTXHVGHO DUJHQW HW OHVpWXGHVWHFKQTXHVpFRQRPTXHV édité par Mr. G.Moumoulidis (OTE) 8,2,7(5$7,2$/('(67(/(&2008,&$7,26,7(5$7,2$/7(/(&2008,&$7,28,2 8,2,7(5$&,2$/'(7(/(&208,&$&,2(6 - - 0DWKpPDWTXHVGHO

Plus en détail

Annuités. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M

Annuités. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M Annuités Administration Économique et Sociale Mathématiques XA100M En général, un prêt n est pas remboursé en une seule fois. Les remboursements sont étalés sur plusieurs périodes. De même, un capital

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES BASES DE L EVALUATION DES INVESTISSEMENTS Les

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Baccalauréat STG - Mercatique - CFE - GSI Métropole 13 septembre 2012 Correction

Baccalauréat STG - Mercatique - CFE - GSI Métropole 13 septembre 2012 Correction accalauréat STG - Mercatique - CFE - GSI Métropole 13 septembre 2012 Correction EXERCICE 1 4 points Selon un sondage réalisé sur un échantillon de personnes en France, 57 % des personnes interrogées sont

Plus en détail

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que Test n 5 (1 octobre 1 Question 1. Soit n N \ {}. Prouvez par récurrence que ( n x 1 x ( x n x (x n x n. Voir Test 5, 17 octobre 11, question. Question. (a On dit que A R n n est une matrice antisymétrique

Plus en détail

2. Les exponentielles

2. Les exponentielles - 1 - Les eponentielles. Les eponentielles.1 Introduction et définitions Eemple 1 : On veut faire un élevage de souris. Pour cela on achète 1 souris grises, souris blanches et 1 souris brunes. Les souris

Plus en détail

Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel

Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel Formules et Approches Utilisées dans le Calcul du Coût Réel Objectifs du Taux Annuel Effectif Global (TAEG) et du Taux d Intérêt Effectif (TIE) Le coût réel d un crédit inclut non seulement l intérêt,

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

L'INTÉRÊT COMPOSÉ. 2.1 Généralités. 2.2 Taux

L'INTÉRÊT COMPOSÉ. 2.1 Généralités. 2.2 Taux L'INTÉRÊT COMPOSÉ 2.1 Généralités Un capital est placé à intérêts composés lorsque les produits pendant la période sont ajoutés au capital pour constituer un nouveau capital qui, à son tour, portera intérêt.

Plus en détail

Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab

Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab Introduction Ce document présuppose un certain niveau de connaissance du logiciel Scilab de la part du lecteur (de la lectrice) : calcul matriciel,

Plus en détail

I 2001/1999 = 75 50 = 1.5

I 2001/1999 = 75 50 = 1.5 Chapitre Indices d évolution 4 41 Indices simples Exemple 4121 Le prix d un bien passe de 50e en 1999 à 75e en 2001 Dans ce cas, l indice simple de ce bien entre 1999 et 2001 est : I 2001/1999 = 75 50

Plus en détail

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Collège Exercices d entraînement personnel, classés par compétences. Compétence n 1 : savoir simplifier et réduire une expression littérale. 1.a) Simplifier

Plus en détail

Utilisation des fonctions financières d Excel

Utilisation des fonctions financières d Excel Utilisation des fonctions financières d Excel TABLE DES MATIÈRES Page 1. Calcul de la valeur acquise par la formule des intérêts simples... 4 2. Calcul de la valeur actuelle par la formule des intérêts

Plus en détail

PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M.

PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M. PETIT MANUEL DE SURVIE EN MATHÉMATIQUES À L USAGE DES TERMINALES STI2D (OU CE QU ON DOIT APPRENDRE ET CE QU ON PEUT RETROUVER SI ON EST MALIN) par M. Vienney 2 M. VIENNEY Vous trouverez dans ce document

Plus en détail

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays.

Tous droits de traduction, de reproduction et d adaptation réservés pour tous pays. Maquette de couverture : Graphir Maquette intérieure : Frédéric Jély Mise en page : CMB Graphic Dessins techniques : Gilles Poing Hachette Livre 008, 43, quai de Grenelle, 790 Paris Cedex ISBN : 978--0-8-

Plus en détail

Opérations financières à intérêts simples

Opérations financières à intérêts simples 9 Opérations financières à intérêts simples cχ Activité 1 Placement à la banque Intérêts simples Baptiste a en sa possession 15 000. En prévision de l acquisition d une voiture, il place cette somme pendant

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés.

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés. Suites numériques 1ère STG Introduction : Intérêts simpleset composés. On dispose d un capital de 1 000 euros que l on peut placer de deux façons différentes : à intérêts simples au taux annuel de 10%.

Plus en détail

La science des fusées 1

La science des fusées 1 Mth1101 - TD - Application 9 : optimisation avec contraintes, multiplicateurs de Lagrange La science des fusées 1 Introduction Une fusée comporte plusieurs étages composés d un moteur et de son carburant.

Plus en détail

Mathématiques Ch. 1 : Suites arithmétiques et géométriques

Mathématiques Ch. 1 : Suites arithmétiques et géométriques 1 - LYCÉE LOUIS PAYEN - BTS CGO Mathématiques Ch. 1 : Suites arithmétiques et géométriques Cours J-L NEULAT 1 Généralités sur les suites 1.1 Les différents modes de génération d une suite Un suite peut

Plus en détail

DUT Techniques de commercialisation Mathématiques et statistiques appliquées

DUT Techniques de commercialisation Mathématiques et statistiques appliquées DUT Techniques de commercialisation Mathématiques et statistiques appliquées Francois.Kauffmann@unicaen.fr Université de Caen Basse-Normandie 3 novembre 2014 Francois.Kauffmann@unicaen.fr UCBN MathStat

Plus en détail

) est une suite croissante si et seulement si, pour tout entier n, u n + 1

) est une suite croissante si et seulement si, pour tout entier n, u n + 1 1> Généralités sur les suites numériques Définition Une suite numérique est une fonction définie sur 0 ou sur une partie de 0 Sens de variation d une suite La suite ( est une suite croissante si et seulement

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de première ES ii Table des matières 1 Les pourcentages 1 1.1 Variation en pourcentage............................... 1 1.1.1 Calcul d une variation............................

Plus en détail

TS. 2012/2013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 20/11/12

TS. 2012/2013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 20/11/12 TS. 01/013. Lycée Prévert. Corrigé du contrôle n 3. Durée : 3 heures. Mardi 0/11/1 Exercice 1 : ( 6,5 pts) Première partie : Démonstration à rédiger { Démontrer que si ( ) et (v n ) sont deux suites telles

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions

Polynômes. Motivation. 1. Définitions. Exo7. 1.1. Définitions Exo7 Polynômes Vidéo partie 1. Définitions Vidéo partie 2. Arithmétique des polynômes Vidéo partie 3. Racine d'un polynôme, factorisation Vidéo partie 4. Fractions rationnelles Exercices Polynômes Exercices

Plus en détail

Actualisation. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Actualisation. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Actualisation - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours 1. Transferts de richesse et allocation intertemporelle de la consomma Déterminants des taux d intérêt d équilibre

Plus en détail

Numération C.M.1. Ecole primaire de Provenchères sur Fave

Numération C.M.1. Ecole primaire de Provenchères sur Fave Numération C.M.1 Ecole primaire de Provenchères sur Fave Sommaire Les nombres entiers Chiffres et nombres p. 03 Le système de numération des nombres entiers p. 04 La lecture des nombres entiers p. 05 L

Plus en détail

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE

SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE SOMMAIRE OPÉRATIONS COURANTES OPÉRATIONS D INVENTAIRE 1 Factures de doit p. 9 Processus 1 2 Réductions sur factures de doit p. 11 Processus 1 3 Frais accessoires sur factures p. 13 Processus 1 4 Comptabilisation

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

À propos des matrices échelonnées

À propos des matrices échelonnées À propos des matrices échelonnées Antoine Ducros appendice au cours de Géométrie affine et euclidienne dispensé à l Université Paris 6 Année universitaire 2011-2012 Introduction Soit k un corps, soit E

Plus en détail

Notes de cours L1 MATH120. Hervé Le Dret

Notes de cours L1 MATH120. Hervé Le Dret Notes de cours L1 MATH120 Hervé Le Dret 18 octobre 2004 40 Chapitre 3 Vecteurs dans R m Dans ce chapitre, nous allons nous familiariser avec la notion de vecteur du point de vue algébrique. Nous reviendrons

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

Paramètres de position

Paramètres de position Paramètres de position 1 On va parler ici des statistiques quantitatives. On veut les résumer par des nombres. On a deux types de nombres Les paramètre de position : ce sont ceux qui définissent une notion

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

Chapitre 1 - Suites. Suites géométriques. I.1 Définition et propriétés

Chapitre 1 - Suites. Suites géométriques. I.1 Définition et propriétés Chapitre 1 - Suites I Suites géométriques I.1 Définition et propriétés TD 1 : Évolutions de populations Le premier janvier 2011, une ville A compte 350 000 habitants. A la même date, une ville B compte

Plus en détail

CH X Intérêts composés - Amortissements

CH X Intérêts composés - Amortissements CH X Intérêts composés - Amortissements I) Les intérêts composés : 1) Situation : Un capital de 20 000,00 est placé à un taux d intérêts de 4 % l an pendant 5 ans. Chaque année les intérêts produits viennent

Plus en détail

Pour pouvoir appliquer la méthode «Par», l obligation doit avoir une cotation directe sur le marché, c est-à-dire, un prix. C 2

Pour pouvoir appliquer la méthode «Par», l obligation doit avoir une cotation directe sur le marché, c est-à-dire, un prix. C 2 Méthode Par: La méthode «par» consiste tout simplement à valoriser une obligation en multipliant son prix de marché par le montant nominal : Valeur de marché = prix * montant nominal. La valeur obtenue

Plus en détail

Sur l algorithme RSA

Sur l algorithme RSA Sur l algorithme RSA Le RSA a été inventé par Rivest, Shamir et Adleman en 1978. C est l exemple le plus courant de cryptographie asymétrique, toujours considéré comme sûr, avec la technologie actuelle,

Plus en détail

FILIERE HUMANITES GENERALES. Préparation au test d admission de Mathématiques

FILIERE HUMANITES GENERALES. Préparation au test d admission de Mathématiques FILIERE HUMANITES GENERALES Préparation au test d admission de Mathématiques Algèbre Géométrie HG - HG 2 - HG 3 ALGÈBRE Les nombres... 4 Ensembles de nombres HG HG2 HG3... 4 Relation d ordre HG HG2 HG3...

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

II. Les intérêts composés

II. Les intérêts composés P6C03 Les calculs financiers Les intérêts représentent le loyer de l argent et correspondent à la rémunération du prêteur. I. Les intérêts simples Les intérêts simples sont utilisés pour des opérations

Plus en détail