La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante"

Transcription

1 En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre 2002 et 2007 de la quantité d oxydes d azote rejetée dans l atmosphère par le trafic routier (émissions) et de la qualité de l air respirée dans les rues (concentrations de dioxyde d azote), une fois les travaux d aménagements de voirie achevés. Toutes deux découlent en grande partie des véhicules roulants (nombre et catégorie des véhicules, renouvellement du parc roulant) et des changements de la circulation à Paris entre ces deux dates. Les résultats de cette étude mettent en avant une diminution générale des quantités d oxydes d azote émis par le trafic routier dans Paris et sur le Boulevard Périphérique entre 2002 et 2007 de 32%. Cette tendance, due notamment à des normes plus strictes sur les émissions des véhicules, se confirme par ailleurs en Europe. Cette étude permet d en préciser l intensité et de dégager l impact uniquement lié aux évolutions de circulation. Dans Paris intra-muros -6% sont directement attribuables aux évolutions de circulation. Plus en détail, cette étude met aussi en évidence une situation contrastée à l intérieur même de Paris avec : Une situation améliorée sur les axes ayant fait l objet d aménagements due à la baisse du trafic (tant en quantité d oxydes d azote rejetés dans l atmosphère qu en qualité de l air liée au dioxyde d azote) et des concentrations de NO 2 en baisse sur 780 km. Les concentrations de dioxyde d azote dans les rues excèdent toujours l objectif de qualité de l air, cependant, la baisse attendue des concentrations permettra de respecter la valeur limite réglementaire pour 2007 (46 µg/m3) sur 440 km de voies. Mais aussi des augmentations de trafic sur certains axes, parfois liées à des reports de trafic, qui induisent une stagnation des émissions d oxydes d azote et de la pollution au dioxyde d azote (stagnation des concentrations de NO 2 sur 100 km d axes) ; voire dans certains cas des augmentations de ces deux paramètres (sur 20 km d axes en ce qui concerne les concentrations de NO 2 ). Cette étude à l échelle de toute la capitale est inédite en France et particulièrement novatrice. Elle porte sur près de 900 km de voirie et 6900 portions de rues différentes. La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante Les cartes de qualité de l air du dioxyde d azote dans les rues de Paris en 2002 et en 2007 traduisent une amélioration de la situation durant cette période. Cette amélioration provient de plusieurs paramètres simultanés : des véhicules moins polluants, une baisse de la pollution ambiante à l échelle de l agglomération parisienne dans son ensemble, les aménagements de la voirie et la diminution du trafic dans Paris. La baisse des concentrations permettra de respecter la valeur limite à ne pas dépasser en 2007 (46 µg/m 3 ) sur 440 km de voies (parmi les 900 km pris en compte dans l étude). A titre de comparaison, seuls 160 km étaient inférieurs à cette concentration de 46 µg/m 3 en Cependant, en 2007 comme en 2002, toutes les voies de circulation dépasseront 40µg/m 3, objectif de qualité fixé par la réglementation et qui sera à respecter en Pour quelques rues dont les concentrations étaient déjà particulièrement élevées en 2002 (jusqu à deux fois supérieures à l objectif de qualité), la situation est identique en Il s agit aussi bien de grandes voies de circulation où le trafic est resté soutenu que de petites rues étroites. Dans ces petites rues la dispersion de la pollution se fait plus mal et la moindre augmentation de trafic a un impact important. 1

2 Concentrations de dioxyde d azote dans les rues de Paris en 2002 et en 2007 La totalité des rues reste toujours concernée par un dépassement de l objectif de qualité (40 µg/m3 à respecter en 2010) mais 440 km respecteront la réglementation de 2007 Variation des concentrations de dioxyde d azote dans les rues de Paris entre 2002 et 2007 Cette carte illustre des baisses de dioxyde d azote très importantes sur certaines voies de circulation (140 km), en particulier sur celles ayant fait l objet d aménagements. Sur 40 km de ces voies, les baisses peuvent atteindre près de 10µg/m 3. Les rues en vert clair (640 km) correspondent à la baisse moyenne du niveau ambiant de la pollution dans Paris attendue (4 µg/m 3 ). Cette carte met aussi en évidence une stagnation des niveaux de dioxyde d azote dans certaines rues du centre et du Nord-Ouest de Paris (100 km). Une augmentation des niveaux de dioxyde d azote est néanmoins perceptible dans certaines rues du centre et du Nord-Ouest de Paris (20 km). Pour ces 20 kilomètres de rues les plus impactés (axes en rouge), cette augmentation est supérieure à 2µg/m 3 et peut atteindre jusqu à 15 µg/m 3. L augmentation des niveaux de dioxyde d azote dans ces rues est liée à des augmentations de trafic. 2

3 Moins de polluants (NOx) émis dans l atmosphère parisienne : -32% entre 2002 et 2007, dont 6% liés uniquement aux évolutions de circulation dans Paris intra-muros Afin d expliquer les évolutions des concentrations, les résultats des émissions sont présentés dans les paragraphes suivants. Evolution globale des émissions d oxydes d azote dans Paris entre 2002 et 2007 : Evolution totale % Evolution uniquement liée aux évolutions de circulation Evolution liée à l amélioration technique des véhicules Emissions de NO x dans Paris Intra-Muros - 32 % - 6 % -26 % Emissions de NO x sur le boulevard périphérique -32 % Pas d évolution - 32 % La baisse de 6% due aux évolutions de la circulation provient essentiellement de la diminution du trafic dans Paris. Elle s explique également par la modification de la répartition des catégories de véhicules (voitures, véhicules de livraisons, deux roues motorisés, poids lourds, bus) et des conditions de circulation dans Paris, dues notamment aux aménagements de voirie. Dans le cas du boulevard périphérique, l évolution de la circulation n est pas sensible sur les résultats. La baisse est uniquement due aux évolutions technologiques et aux changements dans le parc roulant. Cette baisse liée aux évolutions technologiques est plus élevée sur le périphérique, parce que le gain de pollution pour des véhicules de nouvelle génération est plus élevé vers 40 km/h, vitesse moyenne sur le boulevard périphérique qu à 15 km/h, vitesse dans Paris Intra Muros. Les résultats de l étude montrent une baisse significative des émissions en NO x dans Paris entre 2002 et 2007 pour toutes les catégories de véhicules, sauf pour les deux roues motorisés. La baisse la plus forte est celle des véhicules particuliers (environ 50 %) liée à l amélioration du parc et à la baisse du trafic. Les émissions en NO x dues à cette catégorie restent cependant majoritaires en 2007 (soit 43 % des émissions totales de NO x ). Pour les deux roues motorisés, l amélioration du parc technologique ne permet pas de compenser l augmentation de trafic. Les émissions de cette catégorie doublent. La contribution des deux roues motorisés aux émissions totales reste cependant la plus faible (4 % en 2007). Les émissions de NOx des véhicules utilitaires sont en quasi-stabilité, malgré une hausse de 25 % du trafic. Elles représentent environ 21 % des émissions totales. Les émissions des bus sont en légère baisse, malgré une augmentation de 10 % du trafic. Elles représentent environ 17 % des émissions totales. Sur le boulevard périphérique, alors qu en 2002, les véhicules particuliers étaient les premiers contributeurs d émissions de NOx, les poids lourds deviennent en 2007 les premiers contributeurs avec 41 %. Ceci tient principalement à l amélioration technologique des véhicules particuliers, dont les émissions baissent de 54 % entre 2002 et Les poids lourds ont toutefois diminué leurs émissions de 20 % malgré une hausse de leur trafic de 10 %. Comme dans Paris Intra Muros, les deux roues motorisés voient leurs émissions doubler mais ils ne représentent que 1% des émissions. Enfin, les émissions des véhicules utilitaires restent stables alors que leur trafic augmente de 17 %. 3

4 Une évolution des émissions contrastée selon les rues Si la tendance générale est à la baisse, il existe cependant des variations importantes à l intérieur même de Paris. Ces variations sont à mettre directement en lien avec les évolutions de circulation. Variation totale des émissions d oxydes d azote entre 2002 et 2007 Cette carte traduit la baisse générale de 32% des émissions d oxydes d azote produits par le trafic routier dans Paris entre 2002 et Certains axes routiers ont fait l objet d une diminution très forte de leurs émissions (plus de -50%, axes en bleu foncé). Cette très nette baisse va au-delà de celle attribuable aux seules améliorations technologiques des véhicules (-26%). Elle s explique donc principalement par des baisses importantes de trafic, notamment sur les axes pour lesquels des aménagements de voirie ont été réalisés. La baisse des émissions d oxydes d azote sur les voies de circulation indiquées en bleu clair est équivalente à celle liée à l amélioration technologique des véhicules. Cette carte met également en évidence une stagnation des émissions pour certains axes. Une hausse des émissions (supérieure à 15%) pour plusieurs axes qui s analyse à nouveau par des variations de trafic et, dans certains cas, par des reports de trafic sur ces axes routiers. Au total, 32% d oxydes d azote rejetés en moins dans l atmosphère de la capitale en 2007 par rapport à 2002, mais une situation contrastée selon les rues. 4

5 En l absence d évolution technologique du parc, les variations des émissions d oxydes d azote entre 2002 et 2007 auraient été les suivantes : Cette carte est un élément d explication de la carte précédente. Elle présente l évolution des émissions d oxydes d azote directement attribuables aux aménagements de voirie. Elle met clairement en évidence : un effet positif sur les émissions d oxydes d azote des axes ayant fait l objet d aménagements, aucun effet sur les émissions des axes présentés en vert, un effet négatif sur les émissions des axes ayant fait l objet d augmentations de trafic. Remarque : Elle correspond à un exercice visant à mettre en évidence les effets spécifiques des évolutions de circulation sur les émissions d oxydes d azote. Seule la carte précédente présente les variations effectives de ces émissions. 6% d oxydes d azote en moins rejetés dans l atmosphère par le trafic routier sont directement attribuables aux évolutions de circulation mais la situation n est pas homogène pour toutes les rues de la capitale Données de trafic utilisées : Une vitesse stable, des voitures et des poids lourds en moins mais plus de deux roues motorisés, de véhicules de livraison et de bus L ensemble de cette étude repose sur les données de trafic fournies par la Direction de la Voirie de Paris (DVD). Les évolutions entre 2002 et 2007 des catégories de véhicules sont les suivantes pour Paris intra-muros (ramenées aux kilomètres parcourus) : Voitures particulières : - 15% Deux roues motorisés : + 25% Bus (transports en commun): + 10% Véhicules de livraison : + 25% Poids lourds : - 11% Cars de tourisme : - 11% Ces données sont issues des données de trafic utilisées dans les calculs des émissions. Sur le Boulevard Périphérique, les évolutions des catégories de véhicules sont les suivantes : Voitures particulières : - 5% Deux roues motorisés : + 31% Véhicules de livraison : + 17% Poids lourds : + 10% - Cars de tourisme : - 5% En moyenne, la vitesse reste stable entre 2002 et 2007, mais cette tendance globale est toutefois contrastée selon les rues. 5

6 Un point sur le dioxyde de carbone Le dioxyde de carbone (CO2) n a pas d effet sur la pollution atmosphérique locale ni sur la santé, contrairement au dioxyde d azote. C est par contre un gaz à effet de serre : les quantités importantes de ce gaz rejetées dans l atmosphère par les activités humaines sont responsables du réchauffement climatique. Evolution globale des émissions de dioxyde de carbone dans Paris intra-muros et sur le Périphérique entre 2002 et 2007 : Emissions de CO 2 dans Pairs Intra Muros Emissions de CO 2 sur le boulevard périphérique Evolution totale % Evolution uniquement liée aux évolutions de circulation Evolution liée à l évolution du parc roulant -9 % -11 % +2 % + 6 % / + 6 % Dans Paris Intra Muros, l évolution globale attendue pour les émissions de dioxyde de carbone en 2007 par rapport à 2002 est une baisse de 9%. A la différence des oxydes d azote, la baisse liée aux aménagements de voirie et à la baisse du trafic dans Paris est dominante dans cette baisse globale : -11%. Dans ce cas, l évolution technique des véhicules conduit à une augmentation de 2% des émissions de dioxyde de carbone. L augmentation des émissions de CO2 sur le boulevard périphérique est principalement liée à l augmentation de la part des poids lourds et des véhicules utilitaires dans le trafic. Pour Paris Intra Muros, la part des émissions de CO 2 dues aux véhicules particuliers est la plus importante. Elle est respectivement de 79% et 74% en 2002 et En ce qui concerne les véhicules utilitaires, la contribution aux émissions de CO 2 est de 9% et 12% en 2002 et Pour les autres catégories de véhicules, leur contribution est inférieure à 5% au cours des deux années étudiées. La diminution des émissions de CO 2 est exclusivement liée à la baisse du trafic dans Paris Intra-Muros. On retrouve une correspondance entre l évolution du kilométrage parcouru et l évolution des émissions par types de véhicules. Seuls les deux roues motorisées et les véhicules utilitaires ont une évolution différente. La hausse de 25 % (en kilométrage parcouru) des véhicules deux roues motorisés sur Paris entraîne une augmentation de 35 % des émissions de CO 2. Cette augmentation est liée à l augmentation du nombre de deux roues motorisés puissants plus consommateurs de carburant et notamment des moteurs 4 Temps. Il convient cependant de rappeler que la part des émissions des deux roues motorisées est faible par rapport à l ensemble des émissions de CO 2 (2 % dans Paris Intra-Muros). L augmentation des émissions de CO 2 sur le boulevard périphérique est principalement liée à l augmentation de la part des poids lourds dans le trafic (+ 10 %) et, dans une moindre mesure, à celle des véhicules utilitaires (+ 17 %). 6

7 ANNEXE : contexte de l étude Seule une étude approfondie et à l aide d outils de modélisation permet de mettre spécifiquement en évidence l impact des aménagements et des évolutions de circulation réalisés sur la voirie à Paris : entre 2002 et 2007, près de 900 kilomètres de rues dans la capitale, tout en s affranchissant de l effet de la météorologie et en distinguant les effets dus à l amélioration technologique des véhicules. Les outils de modélisation permettent également de prendre en compte les effets des paramètres tels que la composition du parc roulant (type et âge des véhicules), le nombre de véhicules ou le type de voie (grand boulevard ou petite rue encaissée), ainsi que les variations de la vitesse du trafic observées sur chaque axe selon la période de la journée, ce que les observations des stations de mesure ne permettent pas de faire. A l échelle de l agglomération parisienne, les niveaux de pollution atmosphérique mesurés par les stations de surveillance d Airparif résultent principalement des effets combinés de 2 paramètres : la quantité de polluants produite (émissions) et les conditions météorologiques (plus ou moins dispersives d une année sur l autre ou d un jour à l autre), sans qu il soit possible de les distinguer et donc de dégager des tendances précises. Par contre, ces mesures sont essentielles pour comparer les résultats des calculs des modèles à la réalité. Dans les rues, la pollution provenant du trafic s ajoute à la pollution ambiante de Paris et de son agglomération. Pour une rue donnée, l impact du trafic sur son niveau de pollution sera plus ou moins important selon : son environnement (dégagé ou encaissé), l intensité de la circulation, le type de véhicules et leur vitesse. C est sur cet impact local du trafic qu agissent directement les évolutions de voirie induites par la politique de déplacements mise en œuvre par la Mairie de Paris ces dernières années. Pour interpréter les évolutions des émissions d oxydes d azote et de dioxyde de carbone dans Paris, deux cas de figures ont été étudiés : 1- L évolution totale de la quantité de ces polluants émis dans l atmosphère qui prend en compte à la fois o les effets de l amélioration technologique des véhicules et donc du renouvellement du parc roulant (les nouveaux véhicules EURO IV étant de l ordre de 10 fois moins polluants que les plus anciens) o et l impact sur le trafic des aménagements de voirie Elle correspond à l évolution réelle des émissions et du trafic. 2- Au sein de cette évolution totale, l évolution uniquement liée aux évolutions de circulation (aménagements de voirie et baisse de trafic) dans Paris Cette évolution est calculable en utilisant pour l année 2007 le même parc technologique qu en Evolution totale = effets de l amélioration des véhicules + impact des évolutions de la circulation Le choix des polluants étudiés Les oxydes d azote (NOx), dont le dioxyde d azote (NO2) fait partie, ont été choisis car ils sont des indicateurs de la pollution atmosphérique produite par les véhicules. De plus, le dioxyde d azote est réglementé pour ses effets sur la santé. A Paris, ce polluant dépasse les niveaux réglementaires tant pour la pollution ambiante qu à proximité du trafic où ses niveaux sont encore plus problématiques (jusqu à deux fois plus élevés). De plus, c est pour ces polluants que les outils de modélisation sont les plus robustes puisque l on dispose de nombreuses informations sur leurs émission et leur dispersion. Pour les poussières par contre, la modélisation permet d appréhender avec moins de précision leurs émissions. De plus, leur processus de formation dans l atmosphère étant complexes (production directe, imports transfrontières, remise en suspension et formation chimique), les outils de calcul de leur niveau sont soumis à des incertitudes importantes. 7

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013 ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012 Juillet 2013 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EVOLUTION DE LA QUALITE DE L AIR A PARIS ENTRE 2002 ET 2012 JUILLET 2013 Evolution

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Marseille - rue de Rome

Marseille - rue de Rome Campagne de mesures temporaire - rue de Rome Du 22 septembre au 2 octobre 2000 Date de publication : janvier 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/ 09-1000.13 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Emissions de GES par le trafic routier

Emissions de GES par le trafic routier Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 212 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 213 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 212 1. Le dioxyde d azote (NO

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030

Les émissions du trafic routier en Belgique 1990-2030 TRANSPORT & MOBILITY LEUVEN VITAL DECOSTERSTRAAT 67A BUS 1 3 LEUVEN BELGIË http://www.tmleuven.be TEL +32 (16) 31.77.3 FAX +32 (16) 31.77.39 Transport & Mobility Leuven is een gezamenlijke onderneming

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA. Novembre 2012

PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA. Novembre 2012 PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA Novembre 2012 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France PROJET D EXPERIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES

Plus en détail

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012 Surveillance de la qualité de l air en Île-de-France Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris Document final Octobre 2012 AIRPARIF - Surveillance de la

Plus en détail

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Introduction o Le e-commerce présente un avantage environnemental par rapport au commerce traditionnel La différence principale entre les

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 2014 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 2015 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 2004 ET 2014 La RATP, soucieuse

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet Un impact sur l air 4m à la ronde p 2 p 3 p 5 Pollution maximale au sein même de l échangeur L impact du boulevard Périphérique w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r IRP RIF N 25 - vril 25 ctualité S U

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire des vitesses : résultats de l année 2011 Extrait de «la sécurité routière en France Bilan de l année 2011» La vitesse pratiquée

Plus en détail

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin Projet PEOPLE Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003 Discours du Commissaire Philippe Busquin Introduction : Objectifs du projet PEOPLE Parmi les activités de recherche de la Commission Européenne,

Plus en détail

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Référence : Version : 29/01/2015 Auteur : Fabrice Caïni 2

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue Fresnel

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES

MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France MESURES ET CARACTERISATION DE L AIR A L INTERIEUR DE L HABITACLE DE VOITURES Rapport relatif aux résultats des campagnes de mesure Octobre

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS

TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS AIR TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 3 CLIMAT ÉNERGIE DE QUOI S AGIT-IL? Le secteur des transports routiers en France représente la première source pour

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse)

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) Deux sites de mesures : 1. Mesures réalisées à Aucamville à l aide d une station fixe à proximité

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

Aix-en-Provence Cours Sextius

Aix-en-Provence Cours Sextius Campagne de mesures temporaire Aix-en-Provence Cours Sextius Du 14 au 26 septembre 2 Date de publication : novembre 21 Référence dossier : PGR/YCM/RA/9.16 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur l

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord ANNEE 2014 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Octobre 2015 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Simulation état 2007 Septembre 2008 Conditions de diffusion des données : Diffusion libre pour une réutilisation ultérieure

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité et chauffage)

Plus en détail

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald campagne de mesure réalisée à l aide de tubes passifs entre le 16 janvier et le 13 février 2001 Juin 2001 ASPA 01060602-I-D Association pour

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 213 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Février 214 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 213 La RATP, soucieuse de

Plus en détail

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010 Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA1462-ID Avril 21 Contrat 6-8 : Evaluation de la qualité de l air en proximité trafic sur Thann 1 Conditions de diffusion

Plus en détail

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques?

La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. II ) Que faire face à la pollution liée aux conditions atmosphériques? La qualité de l air en relation avec les conditions atmosphériques. Sommaire : I ) Influence de la climatologie : *VENT *TEMPERATURE *ENSOLEILLEMENT *PRESSION ATMOSPHERIQUE *HUMIDITE *PRECIPITATIONS II

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique. Pièce J : Annexes de l étude d impact

Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique. Pièce J : Annexes de l étude d impact Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Pièce J : Annexes de l étude d impact Annexe 1 : Analyse Faune - Flore Annexe 2 : Etude Air et Santé Annexe 3 : Campagne et mesures acoustiques

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Pascal Rhéaume, ing., M.Sc.A., directeur de projets 2 Directeur de la modélisation de la dispersion atmosphérique chez WSP Projets miniers modélisés:

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005.

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005. BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005 Juillet 2013 BILAN DES EMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ET DE GAZ A EFFET

Plus en détail

Plan de Protection de l Atmosphère de

Plan de Protection de l Atmosphère de Plan de Protection de l Atmosphère de l agglomération lyonnaise Contexte Révision en cours Zoom sur actions transports ZAPA Présentation DREAL - UT69 Jean-François BOSSUAT Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats

Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes. Synthèse des principaux résultats Enquête pour estimer le potentiel de développement des véhicules à motorisation alternative en rhône-alpes Synthèse des principaux résultats Dans le cadre du projet européen CO 2 NeutrAlp (www.co2neutralp.eu)

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

jours de secteur nord.

jours de secteur nord. Paris sans voiture Quel impact sur les niveaux de pollution de rues fermées à la circulation? Les Champs Elysées sans voituree : une avenue pour les piétons et less cyclistes Aujourd hui les conditions

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014 LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 LA QUALITE DE L'AIR EN ILE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 Le présent rapport décrit et commente les données de qualité de l'air de l'année 213 en Ile-de-France

Plus en détail

Trafic, véhicules et réseaux routiers

Trafic, véhicules et réseaux routiers Les transports représentent une composante fondamentale de l économie, en soi et en tant que facteur de production pour la plupart des autres activités économiques. Ils ont de nombreux d effets sur l environnement

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN. Septembre 2010

SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN. Septembre 2010 SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN Septembre 2010 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France Surveillance des métaux dans l air

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ;

d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ; ZONE INDUSTRIELLE DE L ARDOISE (30) Environnement de FERROPEM Etudes préalables à la redéfinition du dispositif de surveillance de la qualité de l air I - CONTEXTE En 1997, les sociétés Ugine et FERROPEM

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010 ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE Roulez, économisez, et préservez l environnement Novembre 2010 Performant, écologique et économique, le GNV est une véritable alternative aux problématiques environnementales

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue

Plus en détail

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace 2013, une année en demi-teinte la qualité de l air reste bonne mais certains indicateurs présentent une légère dégradation Les températures moyennes mensuelles ont été inférieures à la normale au cours

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

Éléments importants de la promotion et de la politique de l économie d énergie et de la réduction des émissions des transports portuaires de Shanghai

Éléments importants de la promotion et de la politique de l économie d énergie et de la réduction des émissions des transports portuaires de Shanghai Éléments importants de la promotion et de la politique de l économie d énergie et de la réduction des émissions des transports portuaires de Shanghai SHI Yong, directeur du Centre de Recherche du Transport

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves Les priorités d Inter-Environnement Wallonie 22 octobre 2007 CMR PC 071022 Députés belges PE CO2 voitures 1/6 TRIODOS

Plus en détail

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1

Thème C : Transport de personnes. Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Thème C : Transport de personnes Thème C : Transport de personnes Version 5 1 Le transport de personnes et l effet de serre Les déplacements en Île-de-France... 3 Spécificités des déplacements à Paris...

Plus en détail

La vignette Eco Courant

La vignette Eco Courant La vignette Eco Courant Felix Kramer / Flickr Pour une mobilité écoresponsable Présentation semaine de la mobilité 2012, Grandson WWF Suisse 20.09.2012 / 1 Pourquoi une éco-vignette? Les voitures électriques

Plus en détail

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE Annie COURSIMAULT, Claudie DELAUNAY, Ghislaine GOUPIL Laboratoire

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016 Document informel No. WP.29-153 153-1313 (153ème WP.29, 8-11 mars 2011, agenda item 6.) Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour

Plus en détail

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT Appel à Projet AACT AIR 2013 Toulouse Métropole Projet : PUMIQAT Madame Elisabeth Toutut-Picard, Adjointe au Maire de Toulouse, Présidente de la Commission Environnement Développement Durable et Energies

Plus en détail

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26 Page 1 sur 26 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie de Grandpuits Décembre 2009 Etude réalisée par : Airparif, association de surveillance

Plus en détail

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC.

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC. Evaluation du dioxyde d azote et du benzène en proximité trafic à Bazancourt Synthèse des résultats des campagnes de mesures 2011 Récapitulatif 2010-2011 Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC Nbr pages : 12 ATMO Champagne-Ardenne

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail