Livret 7. Mise à jour février Département Tertiaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livret 7. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire"

Transcription

1 Élaborer mon étude financière Livret 7 Calculer les amortissements Mise à jour février 2008 Département Tertiaire

2 Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative à la propriété intellectuelle, conformément aux dispositions du Code du même nom. Son utilisateur s'interdit toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée et toute diffusion dudit document sans le consentement exprès de l'afpa. Sous réserve de l'exercice licite du droit de courte citation, il est rappelé que toute reproduction intégrale, partielle ou par voie dérivée de ce document, sans le consentement exprès de l'afpa, est constitutive du délit de contrefaçon sanctionné par l'article L du Code de la Propriété Intellectuelle. Chef de projet : Patrick LAVIALLE Concepteurs : Claude DINSENMEYER Joëlle ZION Mise à jour : Jean-Claude CARBONNEL François ALFONSI Dépôt légal :

3 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION Page 4 2 DÉFINITION & TERMINOLOGIE Page 6 3 VALORISATION DES ACTIFS Page Valeur d entrée dans le patrimoine 3.2 Valorisation à l inventaire des biens détenus par l entreprise. 4 LE PLAN D AMORTISSEMENT Page Le mode d amortissement 4.2 L amortissement linéaire 4.3 L amortissement dégressif 5 LA COMPTABILISATION DES AMORTISSEMENTS Page 15 Calculer les amortissements 3

4 1. INTRODUCTION L'objectif de cette séquence est de comprendre pourquoi, et comment on procède à l'amortissement du matériel acheté par l'entreprise. Dans notre entreprise nous avons été amenés à acheter un certain nombre de machines, de matériels destinés au processus de production, qui vont donc nous servir plusieurs années. Nous avions dit, lorsque nous avions découvert le plan comptable, que nous allions mettre ces biens, ces immobilisations, dans la classe 2, à l'actif du bilan. Nous avions même, à ce moment-là, séparé les immobilisations en trois catégories : les immobilisations incorporelles : celles qui ne prennent pas une forme matérielle, par exemple les frais de notaire, le fonds de commerce, le logiciel informatique... les immobilisations corporelles : la camionnette, l'ordinateur, la caisseenregistreuse, les bâtiments, les machines les immobilisations financières : la caution que je verse au propriétaire avant d'obtenir enfin les clefs du local. Certaines de ces dépenses sont effectuées "une fois pour toute", d'autres devront être renouvelées dans quelques années car le matériel se sera usé. On va mettre chaque année de l'argent de côté pour cela, c'est ce que l'on appelle l'amortissement du matériel. Bien sûr la durée de cet amortissement sera variable en fonction du type de bien. Notons, avant de rentrer dans les détails, qu'un bien peut avoir plusieurs valeurs : une valeur commerciale, c'est le prix auquel il est raisonnablement possible de le revendre, la "valeur Argus" pour un véhicule, par exemple. une valeur sentimentale que l'on va donner au bien en question, ma voiture ne vaut plus rien, d'après l'assureur, mais pour moi c'est la plus belle! une valeur d'usage, cette voiture qui ne vaut plus rien me rend rudement service une valeur comptable, celle qui apparaît dans la comptabilité de l'entreprise, celle qui va maintenant nous intéresser. 4 Calculer les amortissements

5 Cette remarque en appelle une autre, ma camionnette, cotée à l'argus, peut valoir dans ma comptabilité, pour l'acquéreur éventuel et une fortune pour moi parce que c'est un outil de travail qui me permet de gagner ma vie! Peu importe ces différentes valeurs, elles sont toutes bonnes et elles sont toutes fausses, l'amortissement n'est donc qu'un des aspects de la question! Certains biens ne perdent pas de leur valeur, c'est le cas d'un terrain, d'un fonds de commerce que je vais (peut-être!) revendre plus cher que je ne l'avais acheté! On ne doit pas les amortir. D'autres biens perdent de leur valeur parce qu'ils s'usent, d'autres parce qu'on les a déjà assez vus. Par exemple si j'achète un bureau pour mon entreprise, et si je l'utilise comme bureau et non pas comme établi, ou comme marchepied, dans 30 ans il sera toujours un bureau, pourtant j'aurais eu envie de le changer depuis bien longtemps, on va donc l'amortir même s'il n'est pas usé. Calculer les amortissements 5

6 2. DEFINITION et TERMINOLOGIE L'amortissement c'est la constatation comptable d'un amoindrissement de la valeur d'un élément d'actif résultant de l'usage, du temps, de changement de technique et de toute autre cause dont les effets sont irréversibles. Quelques termes courants quand on parle d'amortissement : La valeur d'origine : c'est le prix d'acquisition du bien, que le bien soit neuf ou d'occasion. Cette valeur est toujours exprimée hors taxes, si la T.V.A a été récupérée, et T.T.C pour ceux d'entre vous qui serez au régime de la microentreprise. L'annuité d'amortissement : c'est le montant de l'amortissement pratiqué chaque année en fin d'exercice comptable. Le taux d'amortissement : c'est le taux qui, appliqué à la valeur d'origine, détermine le montant de l'annuité. La valeur nette comptable : c'est la différence, à une date donnée, entre la valeur d'origine et la somme des annuités d'amortissement pratiqués à cette date. 3. VALORISATION DES ACTIFS Les principes de valorisation des éléments du patrimoine sont fixés à partir des règles juridiques énoncées par : Le code de commerce Les décrets comptables Le plan comptable général Les plans comptables professionnels 6 Calculer les amortissements

7 3.1 VALEUR D ENTREE DANS LE PATRIMOINE Principes : A leur date d entrée dans le patrimoine de l entité, la valeur des biens est déterminée dans les conditions suivantes : les biens acquis à titre onéreux sont comptabilisés à leur coût d acquisition, les biens produits sont comptabilisés à leur coût de production les biens acquis à titre gratuit sont comptabilisés en les estimant à leur valeur vénale. Le coût d acquisition (d entrée dans le patrimoine) d une immobilisation est constitué par : le prix d achat, les coûts directement attribuables. Le prix d achat comprend : le prix de négociation mentionné sur la facture, plus les droits de douane et taxes non récupérables, moins les remises, rabais commerciaux et escomptes de règlement. Les coûts directement attribuables sont constitués de : Coûts directement attribuables Coûts à ne pas prendre en compte a) Montant des rémunérations et autres avantages au personnel ayant construit l immobilisation b) coûts de préparation du site : frais de démolition nécessaires à la mise en place de l immobilisation c) les frais de livraison et de manutention initiaux d) les frais de transport, d installation, de montage nécessaires à la mise en état d utilisation des biens e) les coûts liées aux essais de bon fonctionnement, déduction faite des revenus nets provenant de la vente des produits obtenus (échantillons, etc..) f) honoraires de professionnels comme les architectes, géomètres, experts, évaluateurs g) droits de mutation, honoraires ou commissions et frais d actes Biens de faible valeur : a) le coût de formation du personnel ainsi que les rémunérations et autres avantages au personnel n ayant pas réalisé directement l immobilisation b) les coûts de relocalisation d une affaire dans un nouvel emplacement ou avec une nouvelle catégorie de clients. c) coûts d introduction d un nouveau produit ou nouveau service d) coûts d ouverture d une nouvelle installation Ces frais peuvent être : - soit comptabilisés directement en immobilisation - soit en charges Calculer les amortissements 7

8 Si vous achetez des biens tels que matériels et outillage, matériels et mobiliers de bureau, logiciels dont la valeur unitaire n excède pas 500 hors taxe, vous pouvez les inscrire dans vos frais généraux et donc les passer directement en charges déductibles du résultat, l année même de leur acquisition. Ils ne seront donc pas inscrit au bilan dans la classe 2 et n auront pas de plan d amortissement. 3.2 VALORISATION A L INVENTAIRE DES BIENS DETENUS PAR L ENTREPRISE Définition d un actif amortissable : «Un actif amortissable est un actif dont l utilisation par l entreprise est déterminable». Ainsi l utilisation d un actif est déterminable par une entreprise lorsque l usage attendu est limité dans le temps du fait : de l usure physique de l actif, de l évolution technique, des règles juridiques (durée de protection légale ou contractuelle). Notons qu une immobilisation peut être constituée d éléments qui ont une durée de consommation des avantages économiques futurs différente. Immobilisations corporelles Les actifs corporels ont le plus souvent une utilisation déterminable : constructions, matériels, matériel de transport, matériel informatique. Exception : les terrains ne sont pas amortissables Immobilisations incorporelles Certains actifs ont une durée de consommation des avantages économiques attendus déterminable, car ils bénéficient d une protection juridique limitée (les brevets, licences), ils sont donc amortissables. D autres actifs ne peuvent avoir des avantages économiques attendus déterminables, c est le cas des marques qui ne sont pas amortissables. 4. LE PLAN D AMORTISSEMENT Il faut établir, pour chaque bien, un plan d'amortissement, un tableau faisant apparaître les différentes annuités pour la vie du bien en question. Ce n'est pas parce que je calcule l'amortissement de ma camionnette sur 5 ans que je suis dans 8 Calculer les amortissements

9 l'obligation de la conserver 5 ans, j'ai parfaitement le droit de la revendre avant. Et peut-être que je la garderai plus longtemps si elle est encore en bon état Le plan d amortissement est la traduction comptable de la répartition de la valeur amortissable d un actif corporel ou incorporel selon le rythme de consommation des avantages économiques attendus en fonction de son utilisation probable. Il prend en compte : la valeur amortissable du bien, la durée et le rythme de consommation des avantages économiques, la méthode retenue pour traduire la consommation des avantages économiques. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute (montant comptabilisé) sous déduction de sa valeur résiduelle uniquement si la durée d utilisation du bien est nettement inférieure à la durée normale d utilisation. Les PME sont autorisées par les règles comptables applicables aux comptes 2005, à retenir, pour leurs immobilisations non décomposables, la durée d usage, au lieu de la durée réelle d utilisation, pour leur plan d amortissement. Comme durée d usage,, l'administration fiscale admet : 25 ans pour les bâtiments administratifs et commerciaux ; 20 ans pour les bâtiments industriels ; 10 ans pour le matériel industriel ; 5 ans pour les voitures et camionnettes ; 4 ans pour les poids lourds ; 3 ans pour le matériel informatique ; 3 ans pour les frais d'établissement (frais de notaire, d'agence) ; 1 an pour les logiciels informatiques. Les amortissements vont constituer une charge pour l'entreprise (on va voir plus loin comment on passe cette écriture comptable), cette charge sera inscrite en classe 6, comme les autres charges! Mais cette charge est sensiblement différente des autres elle n'entraîne pas de dépense en trésorerie. Ma voiture perd chaque mois de la valeur, je ne dois pas payer cette perte de valeur à qui que ce soit! (heureusement!) Donc le fait d'amortir va influencer directement le résultat de mon entreprise, diminuer mon bénéfice, donc me faire payer moins d'impôts A titre d'exemple, avant d'entrer dans les détails et pour vous convaincre de lire la suite enregistrer une perte de valeur de ma camionnette de sur une Calculer les amortissements 9

10 année (ce qui correspond facilement à la réalité ), me fait faire une économie d'impôt de l'ordre de 600 dans le cas d'une société, et peut-être encore plus dans le cas de l'entreprise individuelle Ce n'est pas une petite somme! Alors on rentre dans les détails? 4.1 LE MODE D AMORTISSEMENT Le mode d amortissement doit traduire au mieux le rythme de consommation des avantages économiques attendus par l entreprise. Cette consommation attendue peut être déterminée par le temps (d utilisation), des unités d œuvre (nombre de kilomètres parcourus, pièces produites, etc. ). Donc, les immobilisations doivent être amorties sur leur durée effective d utilisation par l entreprise. Tandis que, fiscalement, la référence pour admettre les amortissements en déduction reste les durées d usage. Mais les Pme peuvent, dans leurs comptes individuels, retenir la durée d usage pour déterminer le plan d amortissement de leurs immobilisations non décomposables. Elles doivent appliquer la méthode des composants à celle de leurs immobilisations concernées : comptabilisation par éléments Principes Si dès l origine, un ou plusieurs des éléments de l actif ont chacun des utilisations différentes, chaque élément est comptabilisé séparément et un plan d amortissement propre à chacun de ces éléments est retenu. Les éléments principaux d immobilisations corporelles devant faire l objet de remplacement à intervalles réguliers, ayant des utilisations différentes ou procurant des avantages économiques à l entreprise selon un rythme différent et nécessitant l utilisation de taux ou de modes d amortissement propres, doivent être comptabilisés séparément dès l origine et lors des remplacements. Application pratique Exemples : A une construction composée de différents éléments (la structure, l ascenseur, les circuits électriques,.) B) un camion (le tracteur de la semi-remorque et la remorque), la remorque et le tracteur ont souvent des durées de vie différentes? C) le camion (caisse et châssis) et le moteur dans l hypothèse ou l entreprise pratique un échange standard du moteur à partir de X milliers de km? 10 Calculer les amortissements

11 4.2 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Principes : On divise la valeur du bien par la durée d'amortissement, par "n" correspondant à la durée d'utilisation "normale" du bien, d'après l'administration fiscale. L'annuité d'amortissement est donc égale à : Le taux d'amortissement linéaire sera : Exemple de calcul : Annuité = valeur d'origine du bien / n t = 100 % / n Le 15 mai N l'entreprise a acheté HT une grue autotractée. La date de mise en service est le 1 er juin. Sa durée de vie "normale" est de 4 ans. L'exercice comptable de l'entreprise est du 1er janvier au 31 décembre. Nous allons calculer l'annuité d'amortissement et remplir le tableau d'amortissement linéaire. a = / 4 = t = 100 % / 4 = 25 % d'où a = x 25 % = Calcul de la première annuité : L'amortissement linéaire est calculé à partir de la date exacte de mise en service du bien. Dans l'exemple ci-dessus on doit donc faire le calcul de la première annuité pour la période comprise entre le 1er juin (date de mise en service du bien) et le 31 décembre. On va faire le calcul au prorata du temps en jours, ici pour 214 jours ( ) la 1 ère année. Première annuité : a= x 214 = En utilisant le taux d'amortissement on écrit : a = x 25 % x 214/365 = Calculer les amortissements 11

12 Le tableau d'amortissement se présente donc de la façon suivante : Année Valeur nette comptable en début d année Annuités Valeur nette comptable en fin d année N N N N N TOTAL On constate que le véhicule a bien été entièrement amorti, ce qui signifie qu'il ne vaut plus rien, comptablement parlant au bout de 4 ans, mais n'oublions pas qu'il a encore une valeur d'usage, peut-être une valeur affective (il est beau comme un camion!) et certainement encore une petite valeur commerciale. La partie de l'amortissement qui n'était pas amortissable sur la première année, compte tenu de l'achat du véhicule au 1er juin seulement, est reportée sur la dernière année. D'ailleurs : = Il est pratique de faire ce tableau d'amortissement pour chaque bien au fur et à mesure de l'acquisition des biens. Ensuite il suffit de consulter ce tableau pour connaître le montant de l'annuité d'amortissement à pratiquer. Pour le lecteur oublieux, rappelons que l'amortissement est calculé uniquement pour les biens dont l'entreprise est propriétaire et qui ont été placés dans la classe 2, celle des immobilisations. 4.3 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Dans cette méthode de calcul on considère que la dépréciation du bien est plus importante dans les premières années d'utilisation du bien. C'est d'ailleurs facilement vérifiable dans le cas d'un véhicule qui perd plus de valeur la première année qu'entre la 4ème et la 5ème année. Mais les calculs sont plus compliqués! 12 Calculer les amortissements

13 On ne peut pas amortir par la méthode dégressive les biens d'occasion, ni ceux dont la durée normale d'amortissement est inférieure à 3 ans. Le taux d'amortissement dégressif est obtenu en multipliant le taux de l'amortissement linéaire par un coefficient qui varie selon la durée de l'immobilisation, à savoir : 1,25 pour une durée de 4 ans ; 1,75 pour une durée de 5 à 6 ans ; 2,25 pour tout durée supérieure à 7 ans. La première année on refera ensuite un calcul au prorata du temps, à partir du mois de mise en service. Si l'on reprend notre exemple du calcul de l'amortissement de la grue autotractée à H.T amortie sur 4 ans, en dégressif : Prix d'achat du véhicule : Taux d'amortissement linéaire : 25 % Coefficient de dégressivité : 1,25 Bien utilisé du 1er juin au 31 décembre, soit 7 mois sur 12. 1ère année : x 25 % x 1,25 x 7/12 = ,25 Valeur comptable nette en fin de 1ère année : ,25 = ,75 2ème année : ,75 x 25 % x 1,25 = ,23 V.N.C en fin de 2ème année : , ,23 = ,52 3ème année : ,52 x 25% x 1,25 = ,79 V.N.C en fin de 3ème année : , ,79 = ,73 Remarque sur cette troisième annuité : elle est inférieure à celle résultant de l'annuité calculée en linéaire. On arrête donc là le calcul et on repart sur un mode linéaire en divisant la V.N.C par le nombre d'années restant. Ici il reste deux ans à amortir donc ,52 : 2 = ,26 Le tableau d'amortissement dégressif serait donc le suivant : Calculer les amortissements 13

14 Année Valeur nette comptable en début d'année Annuité Valeur nette comptable en fin d'année N , ,75 N , , ,52 N , , ,26 N , ,26 0 Total Remarque : pour s'y retrouver, il est parfois nécessaire de jongler un peu avec les centimes. L'essentiel étant de ne pas amortir pour une valeur supérieure à la valeur d'acquisition du bien. Avant de passer aux exercices, encore quelques remarques générales sur les amortissements : Je dois pratiquer un amortissement minimum ( ce qui revient à pratiquer l amortissement linéaire). La liste des biens amortissables en dégressif est fourni par le Code général des Impôts ; cependant pour un même type de bien je dois toujours utiliser la même méthode, tout le mobilier en linéaire, les véhicules en dégressif, par exemple. Mais je ne peux pas dire la camionnette bleue en linéaire et la blanche en dégressif ; la durée des amortissements peut évoluer avec le temps, les nouveaux produits, une décision fiscale, il convient donc de se tenir informé régulièrement de l'évolution des choses mais le comptable est informé, lui. 14 Calculer les amortissements

15 5. LA COMPTABILISATION DES AMORTISSEMENTS Gestion pour Repreneurs d Entreprise et Créateurs Il s'agit, maintenant que nous avons notre tableau d'amortissement, d'enregistrer les amortissements dans la comptabilité. Cette opération a deux objectifs complémentaires. Mettre à jour les comptes du bilan en intégrant la valeur réelle du bien dans la comptabilité. Ainsi le bien n'est plus comptabilisé à sa valeur d'acquisition mais bel et bien à sa valeur nette comptable. Faire apparaître une charge, donc diminuer le bénéfice et payer moins d'impôts. A ces deux opérations correspondent deux notions, elles aussi complémentaires, il y a d'un côté l'amortissement, porté au bilan, classe 2 ; et la dotation aux amortissements qui est portée en classe 6, en charge. Les amortissements sont portés dans la classe 2 dans un compte qui porte un numéro proche du compte dans lequel on porte l'investissement. L'astuce est la suivante : On reprend le même numéro de compte mais on intercale un 8 derrière le 2. Par exemple le véhicule sera porté dans le compte 2182 "Matériel de transport" on portera donc l'amortissement de ce véhicule dans le compte qui s'appellera "Amortissement du matériel de transport". Chaque fois que j'ai un compte qui commence par 28 je sais donc qu'il contient des amortissements. Si je veux découvrir où se cache l'investissement correspondant il me suffit d'aller voir dans le compte de la classe 2 en enlevant le 8. Par exemple dans le je trouve les amortissements du 2135, c'est-à-dire des installations générales et aménagement des constructions. Dans la classe 6 on trouve un compte 6811 "Dotations aux amortissements des immobilisations", c'est dans ce compte que va venir la contrepartie de l'écriture. Vous avez oublié? Dans la comptabilité quand on écrit une somme dans la colonne de droite il faut l'écrire dans un autre compte dans la colonne de gauche, pour maintenir un équilibre permanent. Et dans la classe 6 on écrit toujours dans la colonne de gauche! Calculer les amortissements 15

16 Exemple : On lit dans le tableau d'amortissement que l'annuité d'amortissement pour une machine, pour l'année N, est de Cette machine est portée dans le compte L'amortissement va donc figurer dans le compte Dans le journal des Opérations Diverses, OD, on va donc lire : Date N pièce N cpte Libellé Débit Crédit Dotation amort. machine Dotation amort. machine Et voilà le travail! Des questions? TOTAL Si le tableau d'amortissement est fait, le passage des écritures est effectué en quelques secondes. S'il n'existe pas bonjour les calculs! N'oubliez donc pas de faire un tableau à chaque nouvelle acquisition. Si vous avez oublié comment on passe les écritures comptables, reportez-vous au fascicule qui traite de ce thème. Bon, vous voyez c'est à la fois facile et difficile, la comptabilité quoi! Alors un dernier petit conseil, si cela vous semble complètement hermétique prenez un comptable! Et dans les autres cas n'oubliez pas que le comptable pourra vous rendre de grands services alors ne l'éliminez pas tout de suite! 16 Calculer les amortissements

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

c. Traitement des dépenses ultérieures et des coûts de démantèlement

c. Traitement des dépenses ultérieures et des coûts de démantèlement LES IMMOBILISATIONS ET LEURS COMPOSANTS 1. La valorisation des actifs immobilisés La valorisation des actifs immobilisés se fait à partir des règles juridiques énoncées par le code de commerce et le Plan

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

IMMOBILISATIONS et AMORTISSEMENTS : les changements du Plan Comptable Général au 1/1/2005

IMMOBILISATIONS et AMORTISSEMENTS : les changements du Plan Comptable Général au 1/1/2005 IMMOBILISATIONS et AMORTISSEMENTS : les changements du Plan Comptable Général au 1/1/2005 INTRODUCTION : Dans le cadre de l harmonisation comptable européenne, et afin de se rapprocher des normes I. A.

Plus en détail

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité

Note de cours NOTE. Amortissement linéaire. Introduction à la comptabilité Note de cours NOTE Amortissement linéaire Introduction à la comptabilité 2 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION D ACTIFS I - GENERALITES a) Définition : D'après le plan comptable général, l'amortissement

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique

La valeur actuelle d'un élément de parc informatique La valeur actuelle d'un élément de parc informatique Propriétés Intitulé long Intitulé court Formation concernée Matière Présentation Notions du programme Description Exonet sur la gestion financière d'un

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o o Principes des provisions règlementées. Maîtrise des méthodes d'évaluation des amortissements en mode linéaire et en

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 7 LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS RAPPELS SUR LE PRINCIPE DE PRUDENCE Article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire

Plus en détail

Chapitre 5 : les immobilisations

Chapitre 5 : les immobilisations Chapitre 5 : les immobilisations Définition des immobilisations Nous avons vu que l'entreprise achète des marchandises pour les revendre et des matières premières pour les consommer dans son processus

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION AMORTISSEMENT DEGRESSIF Objectif(s) : o o o Evaluation de l'amortissement, Intérêt du mode dégressif, Conséquences. Pré-requis : o o Classification des immobilisations,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21)

I. AMORTISSEMENT LINÉAIRE (DB 4 D-21) 1 sur 8 27/10/2012 19:19 PRÉCIS DE FISCALITÉ 2012 À JOUR AU 1ER JANVIER 2012 LIVRE II FISCALITÉ DIRECTE DES ENTREPRISES PREMIÈRE PARTIE BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX TITRE 2 DÉTERMINATION DU RÉSULTAT

Plus en détail

DEFINITION, COMPTABILISATION, EVALUATION, DES ACTIFS DES PASSIFS

DEFINITION, COMPTABILISATION, EVALUATION, DES ACTIFS DES PASSIFS Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer, Eric Wallet, Solange Le Buffe I.E.N. DEFINITION, COMPTABILISATION, EVALUATION, DES ACTIFS ET DES PASSIFS DOSSIER

Plus en détail

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 10 Calculer mon seuil de rentabilité Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative

Plus en détail

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-AMT-20-40-20-20120912 DGFIP BIC Amortissements Régimes particuliers

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Session 2012 - INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Corrigé indicatif Ce corrigé n est qu indicatif et peut contenir des erreurs. DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Partie A - Opérations liées aux achats et aux

Plus en détail

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier Comptabilité II Thomas Jeanjean jeanjean@hec.fr Bureau 47, 7286 Planning des cours Cours Partie 1: Introduction et rappels (3 h) Partie 2: Politique et actualité comptable (6 h) Partie 3: Opérations de

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 87 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. AVANT PROPOS... 4 2. INTRODUCTION AUX IMMOBILISATIONS... 5 2.1. NOTIONS GENERALES...

Plus en détail

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE [Texte] Page 1 1 Définitions de certaines notions de comptabilité : - Actif immobilisé : - L actif immobilisé correspond à l actif destiné à rester durablement

Plus en détail

Actifs et passifs non courants

Actifs et passifs non courants Corrigé Application Exercice 1 : Coût d'entrée en patrimoine de la machine de production : - Valeur en douane H TVA 18% 180.000 D - Droit de douane 20.000 D - Transit H TVA 18% (690-100) / 1,18 = 500 D

Plus en détail

AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION

AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer, Eric Wallet, Solange Le Buffe I.E.N. AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS DOSSIER 4 Professeur Codes de couleurs

Plus en détail

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs)

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Le règlement n 2002-10 du CRC est applicable obligatoirement

Plus en détail

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 16 : LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. II/ Amortissement des biens NON décomposés.

LES AMORTISSEMENTS. II/ Amortissement des biens NON décomposés. LES AMORTISSEMENTS I/ Approche Approche comptable A) Définition des biens amortissables Un actif amortissable est un actif dont l'utilisation par l'entreprise est déterminable. L'utilisation est définie

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

ASS ONCOSUD. COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2013 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON. infos@jca-experts.com. www.jca-experts.com - www.audecia.

ASS ONCOSUD. COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2013 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON. infos@jca-experts.com. www.jca-experts.com - www.audecia. ASS ONCOSUD 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2013 Société d'expertise Comptable et de Commissariat aux Comptes inscrite au tableau de l'ordre de la Région de Maseille

Plus en détail

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 3. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 3 Calculer le fond de roulement et le besoin en fond de roulement Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites).

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). Etre capable de distinguer : charges, immobilisations

Plus en détail

La dépréciation d'un élément d'actif représente la différence entre sa valeur brute et sa valeur nette comptable.

La dépréciation d'un élément d'actif représente la différence entre sa valeur brute et sa valeur nette comptable. I - DÉFINITION ET RÔLE DE L'AMORTISSEMENT 1 - Définition de l'amortissement et du plan d'amortissement : L'amortissement est défini comme étant la constatation comptable de la perte subie par la valeur

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois.

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Annexes PREAMBULE L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Le total du bilan de l'exercice avant affectation du résultat

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES ²Communauté française Ville de Bruxelles Institut des Carrières Commerciales Rue de la Fontaine, 4 1000 Bruxelles LES AMORTISSEMENTS DÉGRESSIFS OU LINÉAIRES ÉTUDE COMPTABLE ET FISCALE PAR L ANALYSE DE

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES COLLEGE Réunion du lundi 14 janvier 2013 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME N 5 LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS

Plus en détail

Comptabilité et gestion Sujet n 3

Comptabilité et gestion Sujet n 3 Comptabilité et gestion Sujet n 3 CAS FERRALSA Ce cas est constitué de deux dossiers indépendants à traiter obligatoirement PREMIER DOSSIER Ce dossier comporte une annexe La société FERRALSA a pour activité

Plus en détail

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE

LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE LE SYSTEME FINANCIER EN COMPTABILITE SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT BANCAIRE... 2 LES PRETS... 5 LES EMPRUNTS... 5 LES CONCOURS BANCAIRES... 11 CONSTITUTION D UN CAPITAL... 11 LA TRESORERIE PREVISIONNELLE...

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

E4 - SAS GARAGE ARMAND. Barème

E4 - SAS GARAGE ARMAND. Barème E4 - SAS GARAGE ARMAND Barème DOSSIER Gestion des ventes et de la trésorerie A. Enregistrement de deux factures de vente - forme des écritures - facture MAIF - facture CYMES B. Financement des véhicules

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

AMORTISSEMENT ET DEPRECIATION D IMMOBILISATIONS Règlement du CRC applicable à partir de 2005

AMORTISSEMENT ET DEPRECIATION D IMMOBILISATIONS Règlement du CRC applicable à partir de 2005 AMORTISSEMENT ET DEPRECIATION D IMMOBILISATIONS Règlement du CRC applicable à partir de 2005 Amortissement et dépréciation d immobilisations 2 S O M M A I R E PAGES Le règlement 2002-10 du CRC 3 Les actifs

Plus en détail

Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité

Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité Applications - Comptabilité et gestion des activités Terminale - BAC PRO Comptabilité Compétences professionnelles DOSSIER 1 - Les travaux de fin d exercice Activités et connaissances nouvelles Page SAS

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Au titre de cet immeuble, la société X a reçu des subventions d investissement de la part de l Union européenne, de la région et du département.

Au titre de cet immeuble, la société X a reçu des subventions d investissement de la part de l Union européenne, de la région et du département. COMPTES ANNUELS - Immeuble à destination spécifique loué à une société placée en procédure de sauvegarde - Modalités d'évaluation et de dépréciation de l'immeuble - EC 2011-05 Mots clés Comptes annuels,

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE

COMPTABILITE GENERALE COMPTABILITE GENERALE Bernard Dupé SOMMAIRE Page LE BILAN 04 Exercice d application : Cas Suire 06 LE COMPTE DE RESULTAT 07 Exercice d application : Cas Baudron 09 LES MECANISMES FONDAMENTAUX 10 LE PLAN

Plus en détail

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Sommaire Opérations d inventaire Rappels sur la notion d immobilisation Les amortissements Les dépréciations

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks. LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS Objectif(s) : être capable de : o Pré-requis : o o Modalités : o o o Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

Plus en détail

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE SOMMAIRE... 5 Première partie : LES FONDEMENTS DU SYSTEME COMPTABLE Chapitre 1 : LE BILAN DE L'ENTREPRISE 9 I. L'ENTREPRISE... 9 II. LE PATRIMOINE... 10 1. Définition...

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables

I. COMMENT CALCULER LES AMORTISSEMENTS? A. Biens amortissables AMORTISSEMENTS 24/08/2009 Le revenu imposable à l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux ou à l impôt sur les sociétés est un revenu net égal à la différence entre

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique

Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique Travaux pratiques : Les immobilisations et les amortissements de Véronique Patrice MARIE À travers l histoire de Véronique, nous allons voir comment il convient de gérer un cabinet médical : Le livre des

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA.

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA. LA LOCATION MEUBLEE La location meublée d'appartements est une activité commerciale, qui relève au titre de l'impôt sur le revenu de la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non de

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks

Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks Module 02 - Leçon 04 : Evaluation des stocks L'article L 123-12 du Code de commerce oblige toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant de réaliser au moins une fois tous les 12 mois

Plus en détail

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ

DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ DCG UE09 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que ses auteurs. Les réponses sont parfois plus détaillées que ce

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015

La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015 La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015 Sommaire Julien Jouve Expert-comptable - Commissaire aux Comptes +33 6 19 76 27 76 j.jouve@fidensconseil.fr

Plus en détail

Exercices en comptabilité générale

Exercices en comptabilité générale Exercices en comptabilité générale Exercice 1 : Cas Eval : immobilisation acquise par voie d échange Au mois de mars, le président d Eval a déjeuné avec le dirigeant de la société Moineau, entreprise voisine

Plus en détail

Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février 2008. Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9

Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février 2008. Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9 Élaborer mon étude de marché Livret 11 Choisir mes fournisseurs Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9 Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet

Plus en détail

Livret 1. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 1. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 1 S'initier à la tenue de la comptabilité d'une TPE Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 D-2-04 N 64 du 7 AVRIL 2004 AMORTISSEMENTS REGIMES D AMORTISSEMENT AMORTISSEMENTS EXCEPTIONNELS AMORTISSEMENT EXCEPTIONNEL DES TERMINAUX PERMETTANT

Plus en détail

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat L'information comptable de synthèse prend la forme d'un bilan (Section 1) et d'un état de résultat (Section 2), deux états de synthèse

Plus en détail

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks NC 04 Norme comptable relative aux Stocks Objectif 01. Lorsque l'activité de l'entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

LA NEUTRALISATION DANS LES COMPTES INDIVIDUELS DES INCIDENCES FISCALES DES DÉPRÉCIATIONS COMPTABLES

LA NEUTRALISATION DANS LES COMPTES INDIVIDUELS DES INCIDENCES FISCALES DES DÉPRÉCIATIONS COMPTABLES LA NEUTRALISATION DANS LES COMPTES INDIVIDUELS DES INCIDENCES FISCALES DES DÉPRÉCIATIONS COMPTABLES tions peuvent être synthétisées par le schéma suivant : Etape 1 : Identification d une perte de valeur

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement. Avis du 6 octobre 2010

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement. Avis du 6 octobre 2010 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2010/15 Méthodes d amortissement Avis du 6 octobre 2010 Introduction Sous les actifs immobilisés sont portés les éléments du patrimoine destinés à servir de façon

Plus en détail

Cas nº 1 L'ESSENTIEL DES IFRS IAS 16

Cas nº 1 L'ESSENTIEL DES IFRS IAS 16 Cas nº 1 L'ESSENTIEL DES IFRS IAS 16 SUR LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Testez vos connaissances sur les normes IFRS en répondant à une série de questions et de mini-cas relatifs au coût d'acquisition

Plus en détail

ENGAGEMENTS HORS BILAN. Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. TABLE DES MATIERES

ENGAGEMENTS HORS BILAN. Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. TABLE DES MATIERES ENGAGEMENTS HORS BILAN Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o Principes et mécanismes de la comptabilisation des engagements hors bilan. Opérations courantes et travaux d'inventaire. Engagements

Plus en détail

FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS. Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement).

FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS. Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement). FINANCEMENT PAR SUBVENTIONS Objectif(s) : o Traitements comptables des subventions d exploitation, d équilibre et d équipement (ou d'investissement). Pré-requis : o o Travaux comptables de fin d'année,

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière

REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière REGLES D IMPUTATION DES DEPENSES Fiche de gestion financière Ce document a pour objet de décrire l ensemble des règles d imputation des dépenses et de préciser les biens pouvant être considérés comme des

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS du 01/07/2010 au 30/06/2011 ASSOCIATION LANAUD STATION Exercice du 01/07/2010 au 30/06/2011 Sommaire Attestation de Présentation

Plus en détail

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION 1. Notion du Compte: Nous avons vu que le Bilan donne une vue d'ensemble de la situation de l'entreprise à une date

Plus en détail