Séries et intégrales généralisées - Approfondissement (2M261) Janvier-Juin Devoir Maison n o 1. ln 1 sh 1 sh t t sin(1/t 2 ) 1 +

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séries et intégrales généralisées - Approfondissement (2M261) Janvier-Juin 2015. Devoir Maison n o 1. ln 1 sh 1 sh t t sin(1/t 2 ) 1 +"

Transcription

1 Universié Pierre e Marie Curie Licence de Mahéaiques Séries e inégrales généralisées - Approfondisseen (2M26) Janvier-Juin 25. Devoir Maison n o Exercice : Convergence e calcul d inégrales. Éudier la naure des inégrales suivanes (a) (b) ch cos 5/2 d ; ch cos (e d ; ) 5/2 (c) (d) 2. Monrer l exisence e calculer la valeur de ( ln sh sh sin(/ 2 ) ln( + ) ln d. ) d d ; (e) (Uiliser le fai que 2( ) es une priiive de /.) ln( + a ) b 3. Éudier la convergence de sin x x. (Considérer u n = nπ (n )π sin x x e uiliser l équivalen sin n x π/(2n).) n + d Exercice 2 : Foncion Bêa d Euler converge Déeriner l enseble des réels x, y els que l inégrale suivane B(x, y) = x ( ) y d Exercice 3 : Inégrales ellipiques. Monrer que les inégrales I(k) = ( x 2 )( k 2 x 2 ) Soi k ] ;[ un nobre réel. e J(k) = x 2 ( x 2 )( k 2 x 2 ) son convergenes. (Indicaion : rouver un changeen de variable convenable en reconnaissani().) 2. Dans cee quesion, on donne une inerpréaion géoérique des quaniés I(k) e J(k) quand k. Onfixe <b a deux réels e on considère l ellipse E d équaion x 2 a 2 + y2 b 2 =. Monrer que la longueur de E es 4a (I(k) k 2 J(k)) où k = b 2 /a 2 es l excenricié de E. 3. Monrer que la série enière π 2 ( ) 3 (2 ) 2 k valable pour ou enier nau- converge e que sa soe vau I(k). (On pourra prouver e uiliser la forule sin d = π 2 rel pair.) 3 ( ) 2 4

2 Exercice 4 : Quelques quesions héoriques sur les foncions inégrables. Soi f :[, + [ R une foncion de classe C. (a) On suppose que f e f son inégrables sur [, + [. Monrerque li f(x) =. (b) On suppose ainenan que f 2 e f 2 son inégrables sur R +.Monrerquef ade une liie en + e la déeriner. 2. On considère cee fois une foncion f : R + R décroissane e inégrable sur R +. (a) Monrer que li f(x) =. (b) Monrer que li xf(x) =. (c) Donner un exeple de foncion coninue définie de R + dans R +,inégrablesurr + ais qui n ade pas de liie en +. 2

3 Quelques précisions e indicaions pour l exercice 3 du DM n o Quesion 2 Lorsque f es une foncion de classe C sur un inervalle I, alorspourousa, b I avec a b, la longueur de la courbe {(x, f(x)) x I} forée par le graphe de f enre les poins de coordonnées (a, f(a)) e (b, f(b)) es donnée par la forule L a,b (f) = b a +(f (x)) 2 En rearquan que l on peu donner l équaion de la parie de l ellipse dans le dei-plan supérieur {y } sous la fore y = f(x), rerouverlerésulaaendu. Quesion 3 Par définiion, on noe pour ou réel α e ou enier naurel ( ) α α (α ) (α +) =! Pour résoudre la quesion, on pourra déeriner, pour α R, lerayondeconvergencedelasérie ( ) α e onrer que cee série enière converge uniforéen sur les inervalles copacs de], [ vers la foncion P α : ( + ) α en calculan ( + x)s (x) pour x ] ;[,oùs es la soe de la série. On pourra ensuie appliquer ce résula aux foncions qui son inégrées pour définir I(k) e J(k). 3

4 Corrigé du Devoir Maison n o Correcion de l exercice. (a) La foncion f es coninue sur ]; + [ e On appelle f l inégrande des inégrales considérées. f() = + 2 /2 ( 2 /2) + o ( 2 ) 5/2 qui es inégrable en d après le crière de Rieann donc f converge. Puis on a ch + e /2 donc f() + e 5/2 /2 qui es d inégrale divergene donc f diverge e par suie R + f diverge. (b) La foncion f es coninue sur R +.Coee on a f() /2 qui es inégrable en e vu f() + e /(2e 5/2 ) = e 3/2 /2 inégrable en + on en dédui que R f + converge. (c) On a sh =(e e )/2 e sh () =ch =(e +e )/2 > pour ou réel e par suie sh es sriceen croissane sur R donc pour ou > on a sh /sh >. Ilenrésulequela foncion f es définie e coninue sur ] ; + [ e pour ou x> on a pour = x + sh =sh(x +)=shx ch + sh ch x sh sh = ch x +shx ch / sh = ch = x +x ch / sh + o (x) sh + x Cela onre que f() =ln ( ( ) ch ) sh + o ( ) =ln(ch/ sh + o ()) + ln( ) ce qui prouve que f es inégrable en. On a ensuie pour + ( f() =ln sh ) sh 2sh e sh sh ce qui éabli l inégrabilié de f en +. Finaleenl inégraleconverge. (d) La foncion f es coninue sur R +.Deplus f() ln( + ) o (x) x donc f() = O ( /2 ) ce qui onre l inégrabilié en. Puisl inégalié sin x x onre que f() 3/2 ln( + ) = o + ( 3/2 ) ce qui éabli l inégrabilié en + donc f es inégrable sur R +. (e) La foncion f : ln( + a ) b es coninue sur R + pour ou couple (a, b) R2.Plusieurs cas se présenen suivan les valeurs de a e b. Tou d abord éudions le coporeen en : si a> alors f() a b qui es inégrable si e seuleen si b a< (Rieann) ; si a =alors f() =ln2 b es inégrable si e seuleen si b< (Rieann) ; 4

5 si a< alors f() a b ln es inégrable si e seuleen si b< (inégrale de Berrand). Puis éudions le coporeen en + : si a> alors f() + a b ln qui es inégrable si e seuleen si b> (inégrale de Berrand) ; si a =alors f() =ln2 b es inégrable si e seuleen si b> (Rieann) ; si a< alors f() + a b es inégrable si e seuleen si b a> (Rieann). En conclusion l inégrale converge si e seuleen si +a<b< ou <b<a+. 2. La foncion f : ln /( ) es coninue sur ] ; [. Onaf() ln qui es inégrable. Puis f() donc f ade une liie finie à savoir en. Onendéduique f converge. La foncion G : x 2( x ) es une priiive de g : x / x de sore que pour ous <a b< on a b f = [ 2( ) ln ] b b a +2 d a Le C difféoorphise u : de ] ; [ dans lui-êe pere de faire le changeen de variable = u 2 pour fournir b a d = b u ( 2u du) = a u2 b a En faisan a e b on obien ln d =4(ln2 ) a 2u +u du =[2u 2ln(+u)] b a 3. Coe π<4, sin x pour ou x e que a a es décroissance sur ]; ], ona e par suie n x [(n )π; nπ] sin x x sin x 4n n u n nπ (n )π sin x 4n = π sin x 4n =2 sin x 4n L équivalen rappelé dans l énoncé onre alors que u n diverge. Or n k= u k = nπ sin x x pour ou n donc cela onre que l inégrale sin x x diverge. Correcion de l exercice 2 On fixe x, y > dans la suie ainsi que la foncion f : x ( ) y. Cee foncion es posiive e coninue sur l inervalle ], [. On a f() x e d après le crière de Rieann, la foncion de signe consan x es inégrable en si e seuleen si x > c es-à-dire x> de la êe anière f() ( ) y es inégrable en si e seuleen si y>. Si l on souhaie direceen onrer la divergence de B(x, y) pour x< par exeple on peu inorer de la façon suivane ε f()d /2 ε f()d (/2) y /2 Pour x =la priiive es ln donc la inoraion es ε ε x d =(/2) y x (2 x ε x ) ε f()d 2 y (ln(/2) ln ε) 5

6 Correcion de l exercice 3. Soi k ] ;[.OnnoequeI() es une fore connue. Si l on ne se rappelle pas de la priiive on peu, pour la calculer, uiliser le changeen de variable x =sinϕ. Cecinousdonnedefaçon forelle : x 2 =dϕ. Donc arcsin = x 2. L idée es claire ainenan ; on passe à la preuve. On peu uiliser le héorèe de changeen de variable : Soi X [ ; π/2[. Lafoncionsin es de classe C sur [ ; X]. Lehéorèedechangeendevariable peu donc êre appliqué e en posan x =sinϕ on a (noer que cos ϕ> pour ϕ [ ; X]) X arcsin X ( x 2 )( k 2 x 2 ) = dϕ k 2 sin 2 ϕ. Coe k 2 sin 2 ϕ k pour ϕ [,π/2], onendéduique/ k 2 sin 2 ϕ / k 2 de sore que la foncion θ : ϕ / k 2 sin 2 ϕ es coninue sur [ ; π/2] car k ], [ e donc θ es inégrable sur [ ; π/2] ce qui onre, en faisan X que l inégrale I(k) es convergene. 2. Le êe changeen de variable s applique pour J(k), ou alors on peu sipleen vérifier que x ] ; [ x 2 ( x 2 )( k 2 x 2 ) ( x 2 )( k 2 x 2 ) On en dédui la convergence de J(k) en uilisan la convergence de I(k). 3. On considère la foncion f :[ a, a] R, x b 2 (b/a) 2 x 2. Il es clair que la resricion de f à ] a, a[ es de classe C e que le graphe de f es la parie coprise dans le dei-plan y de E. Pourcalculerlalongueur,onuiliselaforuledonnanla longueur enre les de E d abscisses e s ],a[, Un calcul direc donne L(s) = = = L(s) = L(s) = +f (x) 2. a 4 (a 2 b 2 )x 2 a 2 (a 2 x 2 ) a 2 k 2 x 2 a 2 x 2 a 2 k 2 x 2 (a 2 x 2 )(a 2 k 2 x 2 ) a 2 k 2 x 2 a 2 ( x 2 /a 2 )( k 2 x 2 /a 2 ). On effecue le changeen de variable affine (e donc licie) az = x. Ilfourni a 2 k 2 x 2 a 2 ( x 2 /a 2 )( k 2 x 2 /a 2 ) = a 2 k 2 a 2 z 2 a 2 ( z 2 )( k 2 z 2 ) a dz.. il n y a pas de héorèe de changeen de variable pour les inégrales généralisées dans le cours, e en pariculier pas d arguen de C difféo : il fau se raener à un segen e faire endre les bornes d inégraion vers les bornes de l inégrale 6

7 D où : /a L(s) =a dz s/a ( z 2 )( k 2 z 2 ) ak2 Il sui, en faisan s a, quelalongueurdel ellipsees 4a ( I(k) k 2 J(k) ). z 2 ( z 2 )( k 2 z 2 ) dz. 4. Soi α R. Siα N alors ( α ) es nul pour >αe on rouve que la série converge pour ou réel e sa soe es la foncion polynôiale α ( α = ) =(+) α d après la forule du binôe de Newon. Mainenan si α R \ N on a ( α ) pour ou enier naurel e la règle de d Aleber fourni alors ( ) N α / ( ) α α = + + n + ce qui onre que la série a un rayon de convergence R =.SasoeS es de classe C sur ] ;[ e dérivable ere à ere à ou ordre sur ] R ; R[ en pariculier on a pour ou x ] ;[ ( + x)s (x) = = + = + = ( + x)s (x) =αs(x) [ ( α ( +) ) ( ] α x + )x + ( ) α (α + ) x Il en résule que S e P α vérifien la êe équaion différenielle y = αy/( + ) sur l inervalle ] ;[ avec la êe condiion iniiale y() =. Cesdeuxfoncionssondoncégalessur] ;[. Enfin, oue série enière convergean uniforéen sur ou inervalle feré inclus dans son disque de convergence, on en dédui la convergence unifore de la série vers P α sur les inervalles copacs de ] ;[. On écri ensuie I(k) = dϕ k 2 sin 2 ϕ. e on développe l inégrande en série enière. On sai que pour ou réel α la série ( α ) converge uniforéen sur les inervalles copacs de ], [ vers P α : ( + ) α.ilsuiquela série ϕ ( ) α ( k 2 sin 2 ϕ) converge uniforéen vers ϕ ( k 2 sin 2 ϕ) /2 sur [,π/2]. Onpeudoncappliquerlehéorèe du cours e inerverir les syboles Σ e pour obenir Mainenan, on prouve la forule ( k 2 sin 2 ϕ ) /2 + ( /2 π/2 dϕ = )( k 2 ) sin 2 ϕ dϕ. = sin 2 d = π 2 3 (2 )

8 Une inégraion par paries (les foncions en jeu son de classe C sur l inervalle [,π/2]) onre que pour ou I 2 = sin 2 d = sin 2 2 ( cos 2 )d [ = I 2 2 cos sin2 2 I 2 = I I 2 ] π/2 2 sin sin 2 d On en dédui que I 2 =(2 )/(2)I 2 2.Laforulerésulealorsd unerécurrenceiédiae car sin d = π/2. Mais pour ou enier naurel, ( ) /2 Par conséquen, I(k) = π 2 Correcion de l exercice 4 ( ) /2 + = =( ) /2 +/2 +/2 =( ) ( ) 2 3 (2 ) =( ) ( 3 (2 ) Soi f :[, + [ R une foncion de classe C. ) 2 k 2 = π 2 + = ( ) (2)! (!) 2 k 2 (a) Puisque f es de classe C le héorèe fondaenal du calcul inégral pere d écrire : x [, + [ f(x) f() = f ()d. Or f es inégrable sur [, + [ donc x f converge en + e par conséquen f aussi, avec plus pariculièreen li f(x) =f() + f R + Coe f es inégrable en +, la liie ne peu êre que (cours). (b) L inégalié ab (a 2 + b 2 )/2 valable pour ous réels a, b e appliquée à f e f onre que la foncion ff es inégrable sur [, + [. Deplus x R + 2f()f ()d = f 2 (x). Donc, f 2 converge (vers 2 R + ff )en+. Coelafoncionf 2 es inégrable, cee liie ne peu êre que nulle. 2. On considère cee fois une foncion f :[, + [ R décroissane e inégrable sur [, + [ (en pariculier coninue par orceaux...). (a) Puisque f es décroissane on a : x R + x f()d f(x) + x f()d. 8

9 Or, + x f()d = + f()d f()d. Coe on sai que l inégrale de f sur [, + [ converge, il s ensui que De êe, Par encadreen, + x f()d x f()d f()d. li f(x) =. f()d =. Rearque : On aurai aussi peu dire que, par décroissance, f ade une liie. Son inégrabilié oblige cee liie à êre finie e nulle. (b) Puisque la foncion f décroi vers, elle es posiive.de plus, On en dédui ainsi que x 2 f(x) x/2 li xf(x) =. f()d. (c) On consrui une foncion f définie sur [, + [, posiive,inégrable e qui n ade pas de liie. Soi f définie par les condiions suivanes x [, 2[ f(x) = n 2 x si x [, /n 2 [; n N \{;} x [, [ f(x + n) = n 2 (2/n 2 x) si x [/n 2, 2/n 2 [; sinon. Cee foncion es bien coninue sur [, + [. Deplus,pouroueniern 2, n n f(x) = k= k+ k n f(x) = k= f(k + x) = n k= k 2 π2 6. Coe f es posiive, on en dédui qu elle es inégrable sur [, + [. Orellen adepasde liie en + car elle prend une infinié de fois la valeur e une infinié de fois la valeur. 9

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Corrigé CCP 1 PSI 2014

Corrigé CCP 1 PSI 2014 Parie Corrigé CCP PSI 4 Dans oues les quesions géomériques, le plan es muni d'un repère orhonormé ( O, i, ) j La courbe représenaive de f es le segmen [OA], où A es de coordonnées (, ) : sa longueur es

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt

CCP PSI Math (t) = t sin(t) 0 sur R + cos(t) t t > 0; 0 1 Z +1. t 2 dt converge. Z. 1 cos(t) t 2 e xt 1 cos(t) t 2 e xt CCP PSI Mah 9. Eude de la foncion '... Pour > on a cos() e > donc cos(). d es C sur R e d () = sin(). d es donc croissane sur R on a donc pour : d() d() = Soi cos(). On divise par > 8 > ; cos() Remarque

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres Correcion Eercices Chapire - Inégrales impropres. Déerminer si les inégrales suivanes son convergenes, e le cas échéan, calculer leur valeur :.. 3. 4. e d. d ( + ) d e d 5. 6. 7. 8. d 3 d e d d +. Convergence

Plus en détail

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012

Théorème de Cauchy-Lipschitz et applications. Lefeuvre thomas & Ginguené franck 30 mars 2012 Théorème de Cauchy-Lipschiz e applicaions Lefeuvre homas & Ginguené franck 30 mars 01 1 Table des maières 1 Théorème du poin fixe 3 1.1 Énoncé.......................................... 3 1. Démonsraion.....................................

Plus en détail

Corrigé CNC MP 2003, Math 1

Corrigé CNC MP 2003, Math 1 Corrigé CNC MP 3, Mah Parie I. a La foncion e es coninue sur ], α] prolongeable par coninuié en, elle es donc inégrable sur ],α] b La foncion e e es coninue sur [,+ [ e. + donc elle es inégrable sur [,

Plus en détail

CORRIGE DU SUJET 1. x x3 6 + o(x3 ) 1 6 x+o(x) ϕ (x) = 1 x 2 + cos(x) sin 2 (x) 3 x2 + o(x 2 ) = 1. x ) f (t)cos(nt)dt

CORRIGE DU SUJET 1. x x3 6 + o(x3 ) 1 6 x+o(x) ϕ (x) = 1 x 2 + cos(x) sin 2 (x) 3 x2 + o(x 2 ) = 1. x ) f (t)cos(nt)dt CORRIGE DU SUJET Problème. On écri le développemen limié à l ordre 3 de sin en : donc ϕx) x x x x sinx) x x x3 6 + ox3 ) 6 + ox ) ) x x x ) + x 6 + ox ) Ainsi ϕx) x 6 x+ox) La foncion ϕ possède un développemen

Plus en détail

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques Corrigé du devoir surveillé de Mahémaiques Eercice Soien a e b deu réels avec < a < b.. La foncion h : e a e b es coninue e posiive sur ], + [ a < b e a > e b. Au voisinage de, on a : h e a e b Ce calcul

Plus en détail

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t)

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t) SESSION Concours Ecole Naionale de la Saisique e de l Analyse Informaique Deuième composiion de Mahémaiques PARTIE I. Soien f E e >. La foncion f( es coninue sur ], [ en an que quoien de foncions coninues

Plus en détail

Corrigé du problème. e ikt. 1 eint. sin(n + 1/2)t sin(t/2) + sin(t/2) 2 sin(t/2)

Corrigé du problème. e ikt. 1 eint. sin(n + 1/2)t sin(t/2) + sin(t/2) 2 sin(t/2) Parie I. 1. a) Soi / πz. On a alors : Corrigé du problème S n () + ic n () = 1 + n Si πz, S n () + ic n () = n + 1. b) Ainsi, si / πz : = 1 e ik 1 ein + ei = 1 sin(n/) + 1 e i ei(n+1)/ sin(/) S n () =

Plus en détail

Université Paris Nord-Institut Galilée Année 2015/2016. Exercices

Université Paris Nord-Institut Galilée Année 2015/2016. Exercices Universié Paris Nord-Insiu Galilée Année 5/6 Mahémaiques pour l'ingénieur. Exercices Suies adjacenes e récurrenes, résoluion d'équaions non linéaires Exercice. Déerminer si les suies suivanes convergen

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE (ENSI) FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. Partie I : Étude de la fonction ϕ

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE (ENSI) FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1. Partie I : Étude de la fonction ϕ SESSION 9 CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE ENSI FILIERE PSI MATHEMATIQUES 1 I1/ Éude des foncions d e δ Parie I : Éude de la foncion ϕ I11/ La foncion d es dérivable sur, + e pour, +, d = 1 sin La foncion

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n es pas nécessairemen le graphe d une foncion ; c es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

Intégrale fonction des bornes

Intégrale fonction des bornes [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le juille 4 Enoncés Inégrale foncion des bornes Eercice [ 87 ] [correcion] On pourra à ou momen s aider du logiciel de calcul formel. a Résoudre sur l inervalle I = ],

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

Concours commun polytechnique concours DEUG

Concours commun polytechnique concours DEUG première parie : Polynômes de Bernoulli Concours commun polyechnique concours DEUG. a) B =, donc B = X + K avec K consane. e donc B = X + KX + C avec C consane. La condiion B () = B () donne + K + C =

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2002

CONCOURS COMMUN 2002 CONCOURS COMMUN DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) Problème d analyse.. f es coninue sur R en an que quoien de foncions coninues sur R don le dénominaeur

Plus en détail

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE :

TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE : TABLEAU DES REPONSES AU TEST DE MATH/PHYSIQUE : Afin de vous noer : - si vous avez oues les bonnes réponses à un QCM, vous avez poin, - si vous avez une erreur par eeple, une réponse que vous n avez pas

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le juille 4 Enoncés Calculs d inégrales Eercice 666 ] correcion] Calculer les inégrales suivanes : a d + + b e e e + e + ln + c ln + b Eablir + 4 + 4 c En facorisan + 4

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200 Déerminaion de la primiive d une foncion rigonomérique à l aide de la V00. Formules élémenaires Dans les formules suivanes, u u ( ) es une foncion de. sin cos k u'sinu cosu cos sin k u'cosu sinu k k sin

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

Correction du concours blanc

Correction du concours blanc L.E.G.T.A. Le Chesnoy TB - D. Bloière Mahémaiques Correcion du concours blanc Problème Probabiliés Un mobile se déplace aléaoiremen le long d un ae horional d origine O, sur des poins de coordonnées enières,

Plus en détail

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE

CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE CHAPITRE I : TRANSFORMÉES DE LAPLACE A. FONCTIONS CAUSALES Définiion : Une foncion f, définie sur IR es causale si : Pour ou

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

Intégrales Généralisées

Intégrales Généralisées Inégrales Généralisées Eercice. Monrer la convergence e calculer la valeur des inégrales : I = 3 e d ; I = + d ln() ; I 3 = ( + ) d Allez à : Correcion eercice Eercice. Les inégrales généralisées suivanes

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2007

CONCOURS COMMUN 2007 CONCOURS COMMUN 27 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) PREMIER PROBLÈME Parie A - Généraliés. La foncion es de classe C sur R + àvaleursdansr e la foncion

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Base Naionale des Sujes d'examens de l'enseignemen professionnel

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle

Exercices d intégration et d analyse fonctionnelle Exercices d inégraion e d analyse foncionnelle Agrégaion 29-2 Exercice : Monrez que si f : IR + IR es uniformémen coninue e que f() d converge alors f a pour limie en +. Donnez un exemple de foncion g

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

PARTIE I - Exemple 1

PARTIE I - Exemple 1 PRELIMINAIRES ² On noera qu'il es di dans la roisiµeme parie que N (f ) N (f ), ce qui donne un conr^ole (rµes pariel) des calculs des deux premiµeres paries. ² Dans ou le problµeme je noe Á les foncions

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

INTÉGRALES DÉPENDANT DE

INTÉGRALES DÉPENDANT DE 7 décembre 8 7 décembre 8 INTÉGRALES DÉPENDANT DE PARAMÈTRES Table des maières JPB 7 décembre 8 I Rappels e noaions Noaions 3 Rappels 3. Sur les foncions d une variable................. 3 II Inerversion

Plus en détail

Chapitre 4: Calcul de primitives

Chapitre 4: Calcul de primitives PCSI Préparaion des Khôlles - Chapire : Calcul de primiives Eercice ype Calculerlesprimiivesde +, e sin(), 5+6 e ++. :Pour,f()= + esdéfinieeconinuesur],+ [,f admedesprimiivessurceinervalle. Ona + = +,ainsi

Plus en détail

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution Première Année à Disance - Module Analyse de Fourier - Transformée de Fourier Troisième semaine de ravail : Transformée de Fourier - Convoluion Exercices Type enièremen corrigés avec remarques e méhodologie.

Plus en détail

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé

Exercices sur les équations diérentielles : corrigé Eercices sur les équaions diérenielles : corrigé PCSI Lycée Paseur ocobre 7 Eercice. On résou l'équaion sur R. L'équaion homogène associée y y = a pour soluions les foncions de le forme y h () = Ke, avec

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

2) Démontrer que pour tout réel t 0, 0 h (t) t, en déduire un encadrement de h sur [0 ;+ [ puis, 1 t + t² 2 - t3. 6 e-t 1 t + t²

2) Démontrer que pour tout réel t 0, 0 h (t) t, en déduire un encadrement de h sur [0 ;+ [ puis, 1 t + t² 2 - t3. 6 e-t 1 t + t² Parie A Pour ou réel, on pose h() = 1 + ² - e-. 1) Prouver que la foncion h ainsi définie es dérivable sur [ ;+ [, que h es dérivable sur [ ;+ [, e calculer h () e h () pour ou réel. Préciser les valeurs

Plus en détail

ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT.

ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT. Objecifs CINÉMATIQUE DES FLUIDES ÉTUDE CINÉMATIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT Coprendre les différences enre l approche lagrangienne e l approche eulérienne Saoir eprier une accéléraion lagrangienne en

Plus en détail

CCP PSI 1 un corrigé.

CCP PSI 1 un corrigé. CCP PSI n corrigé. I. Qelqes eemples de calcls de longers I.. Si f : [, ], le graphe de f es le segmen d origine (, ) e d eremié (, ) e sa longer es. C es cohéren avec I.. On a ici + sh () d = d = ch()

Plus en détail

Solutions auto-similaires et espaces de données initiales. 2 ), l équation de Schrödinger. Introduction. Fabrice Planchon

Solutions auto-similaires et espaces de données initiales. 2 ), l équation de Schrödinger. Introduction. Fabrice Planchon Soluions auo-similaires e espaces de données iniiales pour l équaion de Schrödinger Fabrice Planchon Résumé. On démonre que pour des peies données iniiales dans Ḃ 1, (R3 ), l équaion de Schrödinger non

Plus en détail

Solutions auto-semblables pour des modèles avec conductivité thermique

Solutions auto-semblables pour des modèles avec conductivité thermique Soluions auo-semblables pour des modèles avec conducivié hermique Séphane DELLACHERIE e Olivier LAFITTE CRM-327 5 décembre 25 Cenre de Recherches Mahémaiques, Universié de Monréal, Case posale 628, Succursale

Plus en détail

Examen Final - 16 mai 2013 Durée : 2 heures. L utilisation de documents, de calculatrice ou de tout autre appareil électronique est interdite.

Examen Final - 16 mai 2013 Durée : 2 heures. L utilisation de documents, de calculatrice ou de tout autre appareil électronique est interdite. Universié Toulouse 3 Année -3 L Mahémaiques/Mécanique TC4 - Calcul inégral Examen Final - 6 mai 3 Durée : heures. L uilisaion de documens, de calcularice ou de ou aure appareil élecronique es inerdie.

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Épreuve de Mathématiques

Épreuve de Mathématiques Épreuve de Mahémaiques La claré des raisonnemens e la qualié de la rédacion inerviendron pour une par imporane dans l appréciaion des copies. L usage d un insrumen de calcul e du formulaire officiel de

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Exercice 7. Soitf : R R + croissante telle que. Montrer que. Exercice 8. b. lim(f(x 0 +h) f(x 0 h)) = 0. lim. Exercice 3.

Exercice 7. Soitf : R R + croissante telle que. Montrer que. Exercice 8. b. lim(f(x 0 +h) f(x 0 h)) = 0. lim. Exercice 3. Mahémaiques 05-06 Colle n o 5 Limies Lcée Charlemagne PCSI Eercice Eercice 5 Soi(u n) n 0 R N elle que les suies (u n) n 0, (u n+) n 0 e (u 3n) n 0 convergen Prouver que(u n) n 0 converge Eercice On considère

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1.

TD 4 : correction. L3 Intégration Exercice 1. Fonctions presque nulles. On considère la suite d ensembles mesurables A n = x R f(x) 1. L3 Inégraion 1 212-213 TD 4 : correcion Eercice 1. Foncions presque nulles } On considère la suie d ensembles mesurables A n = Rf( 1. n Par hypohèse, ils son ous de mesure nulle : = f dλ 1 A n n µ(a n.

Plus en détail

Intégrales paramétrées

Intégrales paramétrées Lycée Faidherbe, Lille PC* 8 9 Feuille d eercices du chapire Inégrales paramérées Cenrale PC 7 ) ln + n Limie de n + ) d. X 6 Soi f coninue e bornée de [; [ vers. Prouver l eisence nf ) de I n = d e calculer

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln

Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln Définition d une suite récurrente à l aide de la fonction ln Thèmes. fonction ln, théorème des valeurs intermédiares, suite définie par récurrence : majoration, minoration, monotonie, convergence, eistence.

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Université Claude Bernard Lyon-1 Licence «Sciences et technologie» Unité d enseignement Math. I Algèbre CONTROLE FINAL 18 Janvier 2012-durée 2h 1 = 1

Université Claude Bernard Lyon-1 Licence «Sciences et technologie» Unité d enseignement Math. I Algèbre CONTROLE FINAL 18 Janvier 2012-durée 2h 1 = 1 Universié Claude Bernard Lyon- Licence «Sciences e echnologie» Unié d enseignemen Mah. I Algèbre CONTROLE FINAL 8 Janvier 0-durée h L énoncé compore cinq exercices sur deux pages. Documens, calcularices

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

EXAMEN FINAL Module : Vibrations et Ondes mécanique Durée : 2 Heures.

EXAMEN FINAL Module : Vibrations et Ondes mécanique Durée : 2 Heures. Minisère de l Enseigneen Supérieur e de la Recherche Scienifique ECOE PRÉPRTOIRE EN SCIENCES ET TECHNIQUES DE TEMCEN DÉPRTEMENT DE PHYSIQUE وزارة التعليم العالي و البحث العلمي المدرسة التحضيرية للعلوم

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 009 L Maths (a) Rappelons d abord le résultat suivant : Théorème 0.. Densité de Q dans R. QUESTIONS DE COURS. Preuve. Il nous faut nous montrer que tout réel est

Plus en détail

Fonction définie par une intégrale

Fonction définie par une intégrale [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le juille 4 Enoncés Foncion définie par une inégrale Eude de foncions définies par une inégrale Exercice [ 53 ] [correcion] Soi f : x d + x 3 + 3 a) Monrer que f es définie

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE ere année Meecine Cinéique Chimique GENERLITES SUR L CINÉTIQUE CHIMIQUE Inroucion La cinéique chimique es la science qui s occupe e la façon on les réacions chimiques procèen (mécanisme) e e leur viesse.

Plus en détail

Mesures de risque dynamiques, pricing d options vanilles et EDSR quadratiques.

Mesures de risque dynamiques, pricing d options vanilles et EDSR quadratiques. Mesures de risque dynamiques, pricing d opions vanilles e EDSR quadraiques. Cyrille Guillaumie 1 Thibau Masrolia 2 Rappor echnique rendu en juin 213 1. European Securiies and Markes Auhoriy, cyrille.guillaumie@esma.europa.eu

Plus en détail

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait

La définition naturelle de la transformée de Fourier d une distribution T, devrait Chapire 12 Transformée de Fourier des disribuions 12.1 Inroducion La définiion naurelle de la ransformée de Fourier d une disribuion T, devrai êre ϕ D, < F(T ), ϕ >= < T, F(ϕ) > Mais il y a un problème

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS H.3 PROLÈME E FLOTS 3.1 Le réeaux de ranpor 3.2 Le flo maximum e la coupe minimum 3.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron 3. Quelque applicaion Opi-comb ch 3 1 3.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00

ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00 ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00 Filrage d'une ension riangulaire par un passe-bande On considère un filre de foncion de ransfer : f 0 =2kHz e de coefficien de qualié Q=0.. Déerminer la naure du filre 2. Tracer

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0

Devoir de physique-chimie n 5. Nom:... Exercice 1 : Quand Sébastien Loeb rencontre Isaac Newton /5,0 TS avril 04 Devoir de physique-chimie n 5 LES EXERCICES SNT INDEPENDANTS CALCULATRICE AUTRISEE Eercice : Quand Sébasien Loeb renconre Isaac Newon /5,0 "( ) Sébasien Loeb e son copiloe Daniel Elena on brillammen

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

1 Corrections d exercices sur la feuille numéro 2 : différentielle d une fonction.

1 Corrections d exercices sur la feuille numéro 2 : différentielle d une fonction. Universié Claude Bernard Lyon I Licence roisième année : calcul différeniel Année 2004-2005 Quelques correcions. 1 Correcions d exercices sur la feuille numéro 2 : différenielle d une foncion. Correcion

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Primitives et intégrales

Primitives et intégrales Primiivaion direce Primiives e inégrales To d abord, on linéarise sin. Cela donne : Eercice : Primiiver les foncions sivanes sr l inervalle précisé : ] π a : e sr R ; b : an sr ; π ; c : h sr R d : sr

Plus en détail

Potentiels ponctuels en dimension 1

Potentiels ponctuels en dimension 1 0 mon exe Poenies poncues en dimension 1 Séminaire du Maser 2 Recherche de Mahémaiques Universié de Rennes 1 mon exe Suje proposé par Dimiri Yafaev Lauren Paer janvier 2009 Cadre physique du probème On

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 5 Flux de Capitaux Internationaux et Déséquilibres Mondiaux ECO434, Ecole polyechnique, 2e année PC 5 Flux de Capiaux Inernaionaux e Déséquilibres Mondiaux Exercice 1 : Flux de capiaux dans le modèle de croissance néoclassique Le modèle es en emps coninu. On considère

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

m 1 On remarque des égalités de coefficients, donc une «bonne» stratégie est de faire apparaître des zéros.

m 1 On remarque des égalités de coefficients, donc une «bonne» stratégie est de faire apparaître des zéros. Tpe : Conrôle coninu en aphi Filière : MIS Parie d un suje MJ.Berin MIS 4 Mars / Doaine : algèbre linéaire Mos-clefs : arices, applicaions linéaires, valeurs propres, ssèe d équaions linéaires Noaion On

Plus en détail

Recueil d exercices d analyse pour une remise à niveau

Recueil d exercices d analyse pour une remise à niveau Recueil d exercices d analyse pour une remise à niveau Suies e Séries numériques Exercice (Cesaro e sinus iéré). Théorème de Cesaro Soi (u n ) n une suie réelle convergene de limie l. Monrer que la suie

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Sur la résolution numérique de problèmes de contrôle optimal à solution bang-bang via les méthodes homotopiques. Joseph Gergaud

Sur la résolution numérique de problèmes de contrôle optimal à solution bang-bang via les méthodes homotopiques. Joseph Gergaud Sur la résoluion numérique de problèmes de conrôle opimal à soluion bang-bang via les méhodes homoopiques Joseph Gergaud Universié de Toulouse INP-ENSEEIHT-IRIT (UMR CNRS 555) Mémoire d Habiliaion à Diriger

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

Cours MP. Espaces vectoriels normés

Cours MP. Espaces vectoriels normés Table des matières Espaces vectoriels normés B. Seddoug. Médiane Sup, Oujda I Norme et distance 1 I.1 Définitions..................... 1 I.2 Evn produit.................... 12 I.3 Notions topologiques

Plus en détail

EQUATIONS DIFFERENTIELLES

EQUATIONS DIFFERENTIELLES EQUATIONS DIFFERENTIELLES I DEFINITIONS (n) Une équaion différenielle es une équaion de la forme F(,,,,, ) 0 où es une foncion inconnue de e n fois dérivable n es l ordre de l équaion II EQUATIONS DU PREMIER

Plus en détail