gestion et organisation administrative

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "gestion et organisation administrative"

Transcription

1 Catherine BÉRÈS Directrice départementale du Trésor Public, chargée de la mission de modernisation de la gestion des retraites de l Etat Le service des retraites de l Etat, au cœur de la modernisation de la gestion des retraites C réé par un décret du Premier ministre, le service des retraites de l Etat a rejoint la Direction générale des Finances publiques en août Cet événement marque la première étape de la réforme de la gestion des retraites que conduit la DGFiP à la demande du ministre du Budget. Service à compétence nationale, rattaché au pôle gestion publique de la direction générale, le SRE reprend les attributions du service des pensions étendues à l animation «métier» des centres régionaux des pensions (CRP) et à la maîtrise d ouvrage des systèmes d information de gestion des pensions. Sous l autorité du directeur en charge de la gestion publique, le service est chargé de conduire l essentiel du projet avec le concours de la mission de modernisation de la gestion des retraites. Le SRE a été créé par le décret nº du 26 août Localisé à Nantes depuis 1985 avec une antenne à La Rochelle, le SRE emploie près de 460 agents. Opérateur du régime de retraite et d invalidité des fonctionnaires de l Etat, le SRE tient les comptes individuels de retraite, liquide les pensions de retraite et d invalidité des agents de l Etat, assure l accueil des fonctionnaires en activité dans le cadre du droit à l information sur la retraite. Il représente le régime de retraite de l Etat et apporte son expertise juridique et technique dans le domaine des retraites de l Etat. Depuis 2006, il est en charge du suivi de l équilibre du compte d affectation spéciale «Pension» et responsable des deux principaux programmes de ce compte. Depuis août 2009, il est chargé de l animation des CRP sur le plan des métiers et de la maîtrise d ouvrage du système de production des pensions. LA RÉFORME DE LA GESTION DES RETRAITES : SES RAISONS ET SES IMPLICATIONS La gestion des pensions des fonctionnaires de l Etat est une mission importante de la DGFiP en raison des masses financières en jeu, des effectifs mobilisés et du nombre d usagers concernés. En 2009, les CRP ont réglé près de 47,5 Mdsg de pensions à 3,4 millions de pensionnés, parmi lesquels 2,1 millions de retraités de l Etat. Le SRE a liquidé nouvelles pensions de retraite et au titre du droit à l information sur les retraites, est en relation avec 2,5 millions d agents en activité. On estime que près de agents, dont dans les ministères, sont mobilisés dans la préparation, la liquidation et le paiement des dossiers de pension. La gestion des pensions est assurée dans des conditions satisfaisantes et ne connaît pas de retard ou de défaut, alors que le volume des dossiers a doublé en douze ans. Au cours des dernières années, les services ont su faire face à trois évolutions majeures : les nouvelles règles de liquidation des pensions de retraite de l Etat, en 2003 ; la mise en œuvre de la LOLF en 2006 ; puis la mise en place du droit à l information sur la retraite, en 2007, qui a conduit à gérer les droits à pension des fonctionnaires en activité sur un compte individuel de retraite. Cependant, si elle ne connaît pas de dysfonctionnement, la gestion des pensions est caractérisée par un nombre excessif d intervenants et une organisation trop cloisonnée qui conduit à des redondances ou des ruptures. Des redondances dans l exercice des contrôles opérés tant par le SRE que par les CRP ; des ruptures dans la chaîne de travail qui, de la gestion des ressources humaines, en passant par la paie des agents de l Etat, conduit à la liquidation des pensions de retraite. Décidée par le premier conseil de modernisation des politiques publiques, la réforme de la gestion des retraites vise à rationaliser l organisation de la chaîne des pensions, à améliorer la qualité de l information délivrée aux fonctionnaires de l Etat en activité et à simplifier les démarches des fonctionnaires retraités. -N o 2 - Février

2 Elle concerne tous les acteurs qui concourent à la production des pensions des fonctionnaires de l Etat depuis les services ministériels qui établissent les dossiers de retraite, jusqu aux centres régionaux de pension (CRP) qui gèrent et paient les pensions, en passant par le service des retraites de l Etat (SRE) chargé de la liquidation des pensions de retraite. L essentiel de la réforme doit être achevé d ici Rationaliser la chaîne des pensions de retraite en s appuyant sur le compte individuel de retraite Le premier objectif de la réforme vise à rationaliser puissamment la chaîne des pensions. Il est emblématique de la démarche entreprise dans le cadre de la révision générale des politiques publiques. Le compte individuel de retraite, levier de la modernisation de la chaîne des pensions En amont, la création des comptes individuels de retraite, dans le cadre de la loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites, rend possible la transformation de la chaîne de travail entre les ministères et le SRE. En développant, pour chaque fonctionnaire, un compte retraçant, chaque année, les éléments de carrière ouvrant droit à la retraite, l Etat a jeté les bases d un système nouveau à la fois plus efficace, mieux adapté aux besoins et moins coûteux. Un système plus efficace, car une fois enrichi et complété, le compte pourra être utilisé pour liquider les pensions de retraite, sans intervention supplémentaire des services de gestion. Il sera ainsi mis fin au dispositif actuel, qui consiste à reconstituer l intégralité de la carrière de l agent au moment de son départ à la retraite. Un système mieux adapté aux besoins de l usager, car le compte individuel de retraite retraçant la carrière administrative de l agent mais également les durées d assurance acquises auprès d autres régimes de retraite, deviendront le principal vecteur d information des fonctionnaires de l Etat sur leurs droits à la retraite. Un système moins coûteux qui devrait, à terme, permettre de dégager les gains d emplois attendus à tous les niveaux de la chaîne des pensions. Cela implique qu il y aura, à l issue du processus d enrichissement des comptes, une réorganisation des services ministériels chargés de l établissement des pensions de retraite des fonctionnaires. Au sein de la DGFiP, une organisation plus rationnelle, tournée vers l usager En aval, l effort de rationalisation est porté par la DGFiP. Au plan fonctionnel, l intégration du SRE à la DGFiP a permis d engager, de manière concrète, en 2009, la réflexion sur les synergies entre le SRE et les CRP, sur la relation avec les usagers et sur l organisation du réseau des CRP. Au plan de l organisation, il est apparu nécessaire de concentrer le réseau des CRP afin de constituer des centres de gestion des retraites de taille plus homogène et de spécialiser, afin de la rendre encore plus accessible qu aujourd hui, la gestion du contact avec l usager. La future organisation de la gestion des retraites à la DGFiP telle qu elle apparaît dans le schéma repose sur un principe simple : le SRE est tourné vers le fonctionnaire en activité dont il tient le compte individuel de retraite, les CRP vers les retraités, dont ils règlent les pensions. 104 N o 2 - Février

3 En résumé, sur ce premier volet, la réforme doit amener de l unité et de la fluidité dans la chaîne de production des pensions. Répondre aux attentes des fonctionnaires en activité et des retraités Le deuxième objectif de la réforme de la gestion des retraites est l amélioration du service rendu aux agents en tant qu assurés relevant du régime des retraites de l Etat. Il s agit, tout d abord, d offrir aux fonctionnaires en activité une information régulière et de bonne qualité sur leurs droits futurs à la retraite et une organisation permettant de répondre à leurs attentes. Comme n importe quel assuré, l agent de l Etat doit pouvoir bénéficier d une information complète sur les droits à la retraite qu il a acquis tout au long de sa carrière. Avec le développement de la mobilité, les carrières ne se déroulent plus au sein de la même administration. Les périodes accomplies dans le secteur privé ou dans d autres administrations publiques, les collectivités territoriales par exemple, doivent être prises en compte. Instauré par la loi du 21 août 2003, le droit à l information sur la retraite voit son rôle amplifié avec le «point d étape individuel retraite», prévu par l actuel projet de loi sur la réforme des retraites, pour tous les assurés dès l âge de 45 ans. Pour les fonctionnaires de l Etat, la mise en œuvre de ces mesures est rendue possible grâce au compte individuel de retraite et aux campagnes annuelles de droit à l information conduites par le SRE. Elle implique également que, dans l organisation future, le SRE devienne l interlocuteur privilégié des assurés relevant du régime de retraite de l Etat. Il s agit, ensuite, d organiser l accueil des 3,4 millions de pensionnés de l Etat, en développant des services spécialisés dans la relation téléphonique et en simplifiant les démarches des usagers. Parmi les futurs centres de gestion des retraites, deux centres, Rennes et Bordeaux, seront chargés de la gestion du contact avec l ensemble des pensionnés. Ils répondront à leurs appels et courriels, les renseigneront et les aideront dans leur démarche. Ces deux centres continueront à exercer les fonctions de gestion sur la base de leur portefeuille actuel de comptes de pensionnés, cela afin de conserver le niveau de connaissance «métier» que demande une relation de qualité avec les pensionnés. Au final, le résultat attendu à horizon de trois à quatre années est une organisation resserrée, dont les principales forces, concentrées à la DGFiP, seront constituées du SRE et des centres de gestion et de service en relation avec les agents en activité et les retraités. UN PROJET QUI AVANCE DANS LE RESPECT DES ENGAGEMENTS PRIS PAR LA DGFiP Le cadre étant fixé, pour parvenir à ce résultat, la DGFiP a engagé, dès 2009, les travaux avec les ministères et avec ses propres services afin de faire émerger collectivement les mesures à mettre en œuvre. Les travaux engagés depuis douze mois avec les ministères se poursuivent dans un esprit constructif En tant qu employeurs, les ministères sont associés, depuis le début, à la conduite de la réforme et la qualité de leur coopération est essentielle au bon avancement du projet. C est dans cet esprit qu a été créé le comité de coordination stratégique par un décret d août N o 2 - Février

4 Présidé par le directeur chargé de la Gestion publique, il réunit le directeur du Budget, le directeur général de la Fonction publique et les secrétaires généraux des ministères. Ce comité est chargé du pilotage du chantier interministériel visant à compléter les comptes individuels de retraite (CIR) de chaque fonctionnaire et à rénover la gestion de la relation avec le fonctionnaire en activité. Installé par le ministre du Budget en novembre 2009, le comité s est déjà réuni trois fois en La dernière séance a permis de valider les plans d actions ministériels d enrichissement des comptes à l échéance de la fin Une expérimentation de la liquidation des pensions de retraite sur la base du compte individuel de retraite est prévue, avant la fin de l année, avec le ministère de l Agriculture. Un nouvel article (R. 65) du Code des pensions civiles et militaires de retraite autorise cette nouvelle procédure. A l issue de l expérimentation, le nouveau système de liquidation pourra être déployé progressivement à l ensemble des administrations. Au plan opérationnel, le SRE apporte aux administrations un support méthodologique et technique permettant d accélérer la reprise des données de carrière et d expérimenter le nouveau mode de liquidation des retraites. Ce service a, depuis 2003, développé l expertise fonctionnelle et technique autour du compte individuel retraite, conduit de manière opérationnelle les campagnes du droit à l information retraite et mis en place de nouvelles fonctions comme la gestion des comptes, la relation avec les employeurs, la gestion de l information destinée aux actifs. Dans ce domaine, le SRE anime, avec les ministères, la réflexion sur la manière d organiser, dans le futur, la relation avec les fonctionnaires en activité. Quelles sont et seront les attentes des agents en matière d information sur les retraites, en cible, quel est le bon interlocuteur et où se situe le bon niveau d expertise? Ces questions sont étudiées et débattues au sein d un groupe de travail interministériel dont les résultats seront présentés lors du comité stratégique d automne. Prochainement, le volet interministériel du projet va entrer en phase opérationnelle avec la reprise accélérée des carrières que le SRE soutiendra, avec la montée en charge du nouveau dispositif de liquidation et l esquisse de l organisation de l accueil du fonctionnaire. Cette phase arrive au moment où le SRE aura à mettre en œuvre les règles et mesures nouvelles de la réforme des retraites. Au sein de la DGFiP, la réforme des centres régionaux de pensions est bien engagée La démarche retenue pour conduire le projet interne à la DGFiP repose sur l écoute et la participation des personnels, des praticiens et des experts. Tout au long de l année 2009, des groupes de travail associant des responsables de CRP, du SRE et des bureaux du pôle transverse ont réfléchi aux conditions de mise en œuvre de la nouvelle organisation et ont passé en revue les procédures de gestion qui méritaient un effort de modernisation. Après avoir été validées, les conclusions de ces travaux ont été présentées aux agents et à leurs représentants. Elles font l objet d un plan de mise en œuvre en trois étapes. 106 Dès 2010, les modes d accueil des retraités de l Etat évolueront, puis en 2011, le réseau des CRP sera resserré, enfin de nouveaux outils et procédures seront mis à la disposition des futurs centres de gestion des retraites. Dans le domaine de la relation avec l usager, les ateliers animés par la mission de modernisation de la gestion des retraites ont fait une série de propositions visant à : offrir un point d entrée simple à tous les pensionnés de l Etat avec un numéro d appel unique ; simplifier les démarches des usagers en prenant en compte, par exemple, sur simple appel ou courriel un déménagement, une demande d attestation ou de formulaire ; savoir renseigner le retraité sur toutes les questions ayant trait à sa pension depuis l émission du titre de pension jusqu au paiement ; proposer de nouveaux services et informations en ligne sur le site Internet «pensions.gouv.fr» ; organiser l accueil à distance de manière spécialisée tout en maintenant un lien fort avec le métier de gestionnaire. L ensemble de ces propositions sert de base de travail à l équipe du SRE chargée de mettre en place le projet de «centre de service retraites» (CSR) avec les directions locales et les personnels des CRP de Rennes et de Bordeaux. En décembre 2010, le premier CSR celui de Rennes devait être opérationnel pour traiter, selon le nouveau mode, les appels des pensionnés de Rennes et d Amiens. Puis la montée en charge du CSR se fera de manière progressive tout au long de l année Le CSR de Bordeaux devrait être opérationnel au printemps La nouvelle carte des centres de gestion des retraites a été présentée aux services et aux représentants du personnel au printemps Elle sera mise en place entre février et novembre La première migration aura lieu en février et concernera le CRP d Amiens dont l activité sera transférée au centre de gestion des retraites de Lille. La mission de modernisation de la gestion des retraites conduit, avec ses correspondants dans chaque direction locale concernée et les bureaux du pôle transverse, les travaux préparatoires à la migration des douze centres non maintenus (1). Ces travaux s attachent à ce que l information et l accompagnement individuel de chaque agent soient réalisés dans les meilleures conditions. Les rencontres sur le terrain avec les personnels et leurs représentants en confirment l intérêt et l importance. Sous l angle technique, de nombreux travaux sont menés tant par les services que par les équipes de maîtrise d œuvre afin que les opérations de migration se déroulent en toute sécurité et dans le respect des délais. Le dernier volet, et non des moindres, de la réforme des CRP consiste à mettre à la disposition des futurs centres de gestion l environnement de travail rénové selon le plan proposé par les ateliers de Dans le domaine de la gestion et du paiement des pensions, les propositions privilégient le partage de l information entre le SRE et les centres de gestion (un référentiel unique des personnes, une base partagée des prestations gérées, un système d information commun au SRE et aux CGR) et une meilleure distribution des tâches entre le liquidateur et le payeur de pensions. Enfin, (1) Les CRP d Amiens, Besançon, Caen, Chalons, Créteil, Dijon, Grenoble, Lyon, Metz, Nice, Rouen, Strasbourg. N o 2 - Février

5 elles cherchent à automatiser les chaînes de contrôle afin de diminuer le volume des courriers adressés aux pensionnés et à mieux piloter l activité des centres. L équipe du SRE, en charge de la maîtrise d ouvrage de la future application de gestion des pensions (NEPTUNE), conduit avec tous les acteurs concernés, utilisateurs, bureaux réglementaires et de maîtrise d œuvre, les travaux de conception du futur environnement de travail des CGR, qui devrait être progressivement mis en place à partir de L ensemble de ces orientations, leur calendrier et les garanties accordées aux personnels sont discutés avec les représentants du personnel au sein d un groupe de travail, créé en mars 2009, qui se réunit trois à quatre fois par an. CONCLUSION La DGFiP conduit, dans les délais, une réforme importante touchant à la fois ses services et ceux des ministères. Avec le compte individuel de retraite, l Etat s est doté d un puissant instrument de modernisation de la chaîne des pensions, rendant ainsi possible une évolution attendue depuis de nombreuses années. Le SRE, qui a rejoint la Direction générale en 2009, est au cœur de cette réforme et y apporte, au quotidien, son expertise et son dynamisme. -N o 2 - Février

Le régime des retraites de l Etat

Le régime des retraites de l Etat Le régime des retraites de l Etat Deuxième régime de retraite de France en importance des prestations versées après le régime général, le régime des retraites de l Etat gère 4,5 millions de ressortissants,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Direction des ressources humaines du Ministère de la Défense PROJET DE REORGANISATION 2012

Direction des ressources humaines du Ministère de la Défense PROJET DE REORGANISATION 2012 Direction des ressources humaines du Ministère de la Défense PROJET DE REORGANISATION 2012 Le cadre général Une nouvelle organisation qui vise à intégrer, dans la continuité de la transformation de 2007

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

La révision générale des politiques publiques

La révision générale des politiques publiques La révision générale des politiques publiques 1 François-Daniel MIGEON Directeur général de la modernisation de l Etat Forum des responsables de programme Jeudi 21 février 2008 Sommaire Point de situation

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

- l Etat sera modernisé et allégé

- l Etat sera modernisé et allégé SYNTHESE SUR LA RGPP, LE LIVRE BLANC SUR L AVENIR DE LA FONCTION PUBLIQUE ET LE PROJET DE LOI RELATIF A LA MOBILITE ET AU PARCOURS PROFESSIONNEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE La révision générale des politiques

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

La gestion des pensions des personnels de l enseignement supérieur

La gestion des pensions des personnels de l enseignement supérieur La gestion des pensions des personnels de l enseignement supérieur Séminaire des directeurs des ressources humaines 20 mai 2014 Intervenant : Sylvain Merlen, chef du service des retraites de l éducation

Plus en détail

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation Présentation Capture Instance Nationale de Concertation Sommaire Chantier Arc en ciel : présentation générale Capture : présentation générale Objectifs, enjeux Lancement du projet Réflexions et construction

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014 Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs Avril 2014 Lors de son installation, en mars 2010, Didier Migaud, Premier président, a souligné que la Cour devait s appliquer à elle-même

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

PLAN INTERMINISTERIEL DE FORMATION 2013

PLAN INTERMINISTERIEL DE FORMATION 2013 PLAN INTERMINISTERIEL DE FORMATION 2013 Secrétariat Général pour les Affaires Régionales Plate-forme interministérielle d appui à la GRH Les orientations nationales de la DGAFP Une circulaire défini annuellement

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

La Lettre. site internet : www.pensions.bercy.gouv.fr - contact : communication.sre@dgfip.finances.gouv.fr

La Lettre. site internet : www.pensions.bercy.gouv.fr - contact : communication.sre@dgfip.finances.gouv.fr N 6 - Janvier 2010 La Lettre d u S e r v i c e d e s R e t r a i t e s d e l E t a t site internet : www.pensions.bercy.gouv.fr - contact : communication.sre@dgfip.finances.gouv.fr A l occasion de la journée

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE

POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE POLE SUPPORT INTEGRE POUR LA PAYE ET LA GESTION ADMINISTRATIVE 1/ Objectifs et principes Dans le cadre de l affectation des personnels à l établissement public administratif VNF au 1er janvier 2013, il

Plus en détail

Eclairages sur la politique de modernisation de la fonction paye et ses impacts sur les SIRH de l'administration

Eclairages sur la politique de modernisation de la fonction paye et ses impacts sur les SIRH de l'administration Eclairages sur la politique de modernisation de la fonction paye et ses impacts sur les SIRH de l'administration Paris, le 8 avril 2008 Sophie Mahieux Un opérateur national* créé au service de la restructuration

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 LES REFERENTIELS

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Développement des sites internet publics

Développement des sites internet publics Premier ministre Ministère de la fonction publique et de la réforme de l Etat 22 décembre 2000 Note n 008748 Développement des sites internet publics dossier suivi par Annie Henrion Tél. 01.42.75.80.79

Plus en détail

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE FICHE DU POSTE N PMO FINANCES IDENTIFICATION DU POSTE P SCHILLINGER INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DU PILOTAGE FINANCIER

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe supérieure affecté en service

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LERECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR LA CONCEPTION D UN PLAN DEFORMATION QUADRIENNAL EN PASSATION DE MARCHES PUBLICS

TERMES DE REFERENCE POUR LERECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR LA CONCEPTION D UN PLAN DEFORMATION QUADRIENNAL EN PASSATION DE MARCHES PUBLICS TERMES DE REFERENCE POUR LERECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR LA CONCEPTION D UN PLAN DEFORMATION QUADRIENNAL EN PASSATION DE MARCHES PUBLICS COMPOSANTE 1 : AMELIORATION DE L EFFICACITE ET DE LA TRANSPARENCE

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction interrégionale des services pénitentiaires Organigramme type Circulaire de la DAP 2007-SD2 du 19 décembre 2007 relative à l optimisation de l organigramme du siège des directions interrégionales

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté.

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté. Cahier des Clauses Techniques Particulières Etude relative au développement des missions E-administration et E- citoyenneté. SOMMAIRE Article 1 Contexte p 3 Article 2 Objet du marché p 4 Article 3 Exigences

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

la société Orange SA dont le siège social est situé 78 à 84 rue Olivier de Serres 75505 Paris cedex 15, représentée par,

la société Orange SA dont le siège social est situé 78 à 84 rue Olivier de Serres 75505 Paris cedex 15, représentée par, PROJET Accord portant sur une aide au financement de la couverture complémentaire santé des fonctionnaires et agents contractuels de droit public de Orange SA Accord conclu entre : la société Orange SA

Plus en détail

La Formation des Personnels à l UM3

La Formation des Personnels à l UM3 La Formation des Personnels à l UM3 Le Plan de formation Le Plan de formation reprend les priorités retenues par l université pour une année. Il tient compte des besoins spécifiques de l établissement,

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

La loi sur la mobilité des fonctionnaires

La loi sur la mobilité des fonctionnaires MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT La loi sur la mobilité des fonctionnaires De nouveaux outils au service d une vraie carrière collection Ressources

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mémorandum n 1 Secteur Public Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mars 2012 Sommaire Pratiques et Tendances 2 - Le Baromètre Grant Thornton / Association des Agents Comptables.

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

Avec vous, nous finançons. Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques

Avec vous, nous finançons. Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques Avec vous, nous finançons la solidarité nationale Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques Assurer la collecte des cotisations avec efficacité

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Missions des directions de métiers du groupe La Poste

Missions des directions de métiers du groupe La Poste Direction Juridique et de la Conformité du Groupe Droit social et Droit de la fonction publique Destinataires Tous services Contact Gallois Pascal Tél : 01 55 44 16 46 Fax : E-mail : Date de validité A

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail