Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2"

Transcription

1 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs 1/5 Décembre 2005

2 INTRODUCTION Les informations contenues dans cet extrait sont issues de la déclaration environnementale et sanitaire des «Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs» - Edition de Décembre réalisée par le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) qui s engage à en fournir un exemplaire authentique sur simple demande. 1. CARACTERISATION DU PRODUIT SELON NF P Cette fiche a pour but de présenter les caractéristiques environnementales et sanitaires des profilés en PVC destinés à être utilisés comme éléments de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs dans la construction. Les profilés appartiennent à 3 familles principales : - les profilés alvéolaires constitués d alvéoles vides entre deux faces - les profilés cellulaires garnis d une mousse rigide à l intérieur - les profilés à simple paroi Les données quantitatives présentées dans cette fiche sont rapportées à une annuité pour 1 m² de profilé alvéolaire moyen. Les données quantitatives des profilés cellulaires et à simple paroi peuvent être calculées en multipliant les données du profilé alvéolaire par le rapport des masses surfaciques DEFINITION DE L UNITE FONCTIONNELLE (UF) Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 «Un mètre carré de profilé PVC alvéolaire de décoration et d aménagement intérieur et extérieur, installé, correspondant à 2,2 kg de profilé en place, pour une durée de vie typique de 30 ans, et rapporté à une annuité» Unités fonctionnelles dérivées Pour le cellulaire : «Un mètre carré de profilé PVC cellulaire de décoration et d aménagement intérieur et extérieur, installé, correspondant à 4,4 kg de profilé en place, pour une durée de vie typique de 30 ans, et rapporté à une annuité». Pour calculer les impacts environnementaux du profilé cellulaire, il faut multiplier par 2 les chiffres «par annuité» et «pour toute la DVT» du profilé alvéolaire. Pour le «simple paroi» : «Un mètre carré de profilé PVC à paroi simple de décoration et d aménagement intérieur, installé, correspondant à 1,3 kg de profilé en place, pour une durée de vie typique de 30 ans, et rapporté à une annuité». Pour calculer les impacts environnementaux du profilé simple paroi, il faut multiplier par 0,6 les chiffres «par annuité» et «pour toute la DVT» du profilé alvéolaire. SNEP - Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs 2/5 Décembre 2005

3 1.2. MASSES ET DONNEES DE BASE POUR LE CALCUL DE L UNITE FONCTIONNELLE (UF) Quantité de produit, d emballage de distribution et de produits complémentaires contenue dans l UF sur la base d une Durée de Vie Typique (DVT) de 30 ans. Produit : profilé alvéolaire, il faut en moyenne 2,2 kg de profilé PVC pour couvrir 1 m², soit pour une annuité : 2200 / 30 = 73 g Emballages de distribution (nature et quantité) : les emballages sont déjà pris en compte dans l inventaire de la production de 1 kg de profilé. Se référer au «Tableau des flux d inventaire de la production des profilés PVC pour la construction». Produits complémentaires (nature et quantité) pour la mise en œuvre : ce sont les produits nécessaires à la fixation des profilés sur leur support dans le bâtiment. Sur avis du comité de suivi, nous avons retenu un système moyen mixte représentatif du marché et constitué : - à 90 % de tasseaux en bois, qui sont les plus utilisés - à 5 % de tasseaux en PVC pour les murs humides - à 5 % par collage direct sur le support Taux de chutes lors de la mise en œuvre et l entretien (y compris remplacement partiel éventuel) : 6 % CARACTERISTIQUES TECHNIQUES UTILES NON CONTENUES DANS LA DEFINITION DE L UNITE FONCTIONNELLE Contributions au confort hygrothermique, acoustique, visuel : cf. chapitre 3 «Contributions du produit à la qualité de la vie». Comportement au feu : Le PVC est difficilement inflammable : grâce à la présence dans sa molécule de l élément «chlore», qui représente plus de la moitié de son poids, le PVC ne s enflamme qu à une température comprise entre 330 C et 400 C. C est donc un matériau naturellement ignifugé, propriété qui le rend particulièrement apte à l utilisation dans le bâtiment. Les produits en PVC rigide sont généralement classés M1 ou M2 (difficilement inflammables) selon la réglementation française de réaction au feu des matériaux et classés B ou C dans le cadre des «Euroclasses en réaction au feu» des produits de construction. 2. IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX REPRESENTATIFS DES PRODUITS DE CONSTRUCTION SELON NF P N Impact environnemental Unité 1 Consommation de ressources énergétiques Valeur de l indicateur par annuité Valeur de l indicateur pour toute la DVT Energie primaire totale MJ 7,2 217 Energie renouvelable MJ 0,6 18 Energie non renouvelable MJ 6, Epuisement de ressources (ADP) kg équivalent antimoine (Sb) 2, Consommation d eau totale litre SNEP - Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs 3/5 Décembre 2005

4 N Impact environnemental Unité Valeur de Valeur de l indicateur l indicateur par pour toute la DVT annuité 4 Déchets solides Déchets valorisés total kg ,87 Déchets éliminés : Déchets dangereux Déchets non dangereux kg kg 0, , , Déchets inertes kg 0,112 3,36 Déchets radioactifs kg 1, Changement climatique kg equivalent CO ,96 6 Acidification atmosphérique kg équivalent SO2 1, Pollution de l air m Pollution de l eau m 3 0,071 2,1 9 Destruction de la couche d ozone stratosphérique kg CFC équivalent R11 10 Formation d ozone photochimique kg équivalent éthylène néant néant 0, , CONTRIBUTION DU PRODUIT A L EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET DE LA QUALITE DE VIE A L INTERIEUR DES BATIMENTS SELON NF P Contribution du produit Expression (valeur de mesures, calculs ) Commentaires A l évaluation des risques sanitaires Qualité sanitaire des espaces intérieurs Contamination fongique : un profilé PVC représentatif classé «produit inerte» F (test CSTB) Emission de gaz : un profilé PVC représentatif a été classé «produit C+» (test CSTB) Qualité sanitaire de l eau Sans objet A la qualité de la vie Confort hygrothermique Lambda du PVC = 0,17 W/m.K La combinaison de lames d air et de parois PVC confère aux profilés une excellente performance thermique SNEP - Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs 4/5 Décembre 2005

5 Contribution du produit Expression (valeur de mesures, calculs ) Commentaires A la qualité de la vie Confort acoustique La combinaison de lames d air et de parois PVC contribue naturellement à l affaiblissement acoustique dû aux profilés Confort visuel Les conditions de confort visuel peuvent être remplies à la demande, grâce à la diversité des formes, des textures et des couleurs des profilés PVC Confort olfactif Un profilé PVC testé en 2004 par le CSTB a obtenu le meilleur classement à savoir C+ (très faibles émissions chimiques). Le PVC rigide ne renferme aucun composé organique volatil dans sa composition, il ne dégage donc pas d odeur. 4. POUR EN SAVOIR PLUS La déclaration complète est disponible sur simple demande auprès de : Eric CHATELAIN S N E P 11 bis, rue de Milan Paris Tél. : Fax : SNEP - Profilés PVC de décoration et d aménagement intérieurs et extérieurs 5/5 Décembre 2005

REVETEMENT DE SOL PVC EXPANSE RELIEF - VER EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 DU

REVETEMENT DE SOL PVC EXPANSE RELIEF - VER EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 DU Démarche HQE REVETEMENT DE SOL PVC EXPANSE RELIEF - VER FDES (extrait) Les données suivantes ont été établies sur la base des connaissances rassemblées par les entreprises : Forbo Flooring Systems, Gerflor

Plus en détail

l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton

l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton l essentiel Guide pratique des Fiches de Déclaration environnementale et sanitaire des produits en béton Éléments d aide à la décision pour l éco-réalisation d ouvrages introduction Construction en béton

Plus en détail

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey Août 2009 modifié Avril 2013 1 : Feuille décor imprimée ou teintée dans la masse, imprégnée de résine mélamine 2 : Surface de protection imprégnée

Plus en détail

Laine de roche. Fiche réalisée par l ADEME à but informatif et non commercial CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DIMENSIONNELLES

Laine de roche. Fiche réalisée par l ADEME à but informatif et non commercial CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DIMENSIONNELLES 1/5 Fiche réalisée par l ADEME à but informatif et non commercial USAGES ET FONCTIONNALITÉS Usages principaux Usages secondaires Dimensions standard (L x l x e) Densité (kg/m 3 ) Modèles Conductivité thermique

Plus en détail

Canalisations SYSTEM O

Canalisations SYSTEM O Canalisations SYSTEM O destinées à la réalisation de réseaux de distribution d eau chaude et froide sanitaire FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE (FDES) conforme à la norme NF P 01-010 V1

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36.

premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. ISOVER ouvre un nouveau chapitre dans l histoire de l isolation avec le lancement, début octobre, du premier isolant composite à base de fibre de bois et de laine de verre : Isoduo 36. C est dans la continuité

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes

La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! -10% Multifit 035 -10% (épaisseurs : de 160 à 260 mm) Primes La laine de verre pour l isolation de toiture : Multifit, multi-gains! 09/2013 Multifit 032-15% Déduction fiscale de 30% (épaisseurs : 120, 140 et 160 mm) Pare-vapeur LDS et accessoires -10% Multifit 035-10%

Plus en détail

GULFSTREAM RC Nantes B 389 788 993 - Crédits Photos : P. Kyriasis, Getty Images - Schémas : Cabinet Martinez - Octobre 2009.

GULFSTREAM RC Nantes B 389 788 993 - Crédits Photos : P. Kyriasis, Getty Images - Schémas : Cabinet Martinez - Octobre 2009. GULFSTREAM RC Nantes B 389 788 993 - Crédits Photos : P. Kyriasis, Getty Images - Schémas : Cabinet Martinez - Octobre 2009. Ajoutez un isolant réflecteur ou et gagnez : 15% d économie sur votre facture

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

DES ISOLANTS ISSUS D UNE

DES ISOLANTS ISSUS D UNE CATALOGUE PRODUITS 204 DES ISOLANTS ISSUS D UNE ÉCO-CONCEPTION Utiliser du bois pour s isoler est triplement efficace pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre : en fixant du CO 2, en réduisant

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Un jeu d enfant? Pas vraiment!

Un jeu d enfant? Pas vraiment! Texte: Eric Cloes Un jeu d enfant? Pas vraiment! Si vous pensez encore qu isoler les parois extérieures d une maison en bois se résume à remplir une ossature à l aide d un produit isolant, cet article

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC?

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC? Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010 C est quoi la HQE et le BBC? VILLE DE CHOLET Eco construction 1- Relation du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique.

Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique. Evaluation de la performance environnementale des bâtiments. Définition d ordres de grandeur. Traitement statistique. Rapport Final LEBERT Alexandra, CHEVALIER Jacques, ESCOFFIER Faustine, LASVAUX Sébastien,

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 Objet : Utilisation des fluides frigorigènes dans les installations de réfrigération A l'attention de(s) : Pour information : Monsieur l'administrateur général de l'administration

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS Entreprise certifiée PEFC/10-31-2030 PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT UNE ISOLATION

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie

Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie N I M É T A L L I S AT I O N Optic Compact 3-4 REVÊTEMENT PVC HÉTÉROGÈNE COMPACT PVC Santé, Enseignement, Bureau, Commerce, Hôtellerie > 60 décors dans la masse «Couleur et Matière» > Larges palettes de

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES

ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES FAITES D UNE PIERRE DEUX COUPS, ISOLEZ ET EMBELLISSEZ VOS FAÇADES Wall Base / E-Board Zero Isoler et embellir sa façade en opération Face aux exigences croissantes en termes d isolation et face aux nouvelles

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

L éco-responsabilité appliquée à l informatique

L éco-responsabilité appliquée à l informatique L éco-responsabilité appliquée à l informatique //////////////////////////////////////////////////////// IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT DU MATERIEL ////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU REFERENTIEL POUR LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS EN RENOVATION

GUIDE PRATIQUE DU REFERENTIEL POUR LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS EN RENOVATION GUIDE PRATIQUE DU REFERENTIEL POUR LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS EN RENOVATION Bâtiments Tertiaires Novembre 2009 Version pour appel à commentaires AVERTISSEMENT Le présent document fait partie

Plus en détail

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR ite Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR Cumul inégalé de performances esthétique durable Bardage rapporté

Plus en détail

ADEME Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique

ADEME Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique de la communication par voie électronique Volet Clé USB : Synthèse Contact Bio Intelligence Service S.A.S. Yannick Le Guern/Laura Farrant + 33 (0)1 53 90 11 80 yannick.leguern@biois.com laura.farrant@biois.com

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT DE REACTION AU FEU D'UN MATERIAU

PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT DE REACTION AU FEU D'UN MATERIAU Ce document constitue une extension du PV N M030585 DE/1 et du rapport d'essai correspondant. Ce document annule et remplace le PV N M030585 DE/1 et le rapport d'essai correspondant. Dossier M030585 -

Plus en détail

www.forex.eu MADE IN SWITZERLAND.

www.forex.eu MADE IN SWITZERLAND. MADE IN SWITZERLAND. Airex AG, fondé en 1956, est leader dans le secteur du plastique expansé grâce à des innovations ciblées. En plus des fabrications de solutions techniques pour l industrie, Airex AG

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture 15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS Étude WUFI Plancher des combles et toiture Sommaire 1 HYPOTHÈSES...3 1.1 PAROI ÉTUDIÉE... 3 1.2 CONDITIONS INITIALES... 4 1.3 CLIMAT

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE Association française de l isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment dossier de presse - 2014 L

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

GAÎA BE Un Logiciel pour le bilan environnemental de vos chantiers

GAÎA BE Un Logiciel pour le bilan environnemental de vos chantiers 1 GAÎA BE Un Logiciel pour le bilan environnemental de vos chantiers STEPHANE BAKOWSKI DIRECTEUR TECHNIQUE DELEGUE EUROVIA Résumé Samenvatting Elaboré par des chercheurs et des responsables opérationnels

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu (Post)isolation de toitures inclinées Une toiture mal isolée peut représenter jusqu à 30% de la déperdition

Plus en détail

Laine à insuffler. Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux

Laine à insuffler. Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux Laine à insuffler Remplissage de laine de roche en vrac pour la rétro-isolation de murs creux RETRO-ISOLATION: PLUS DE CONFORT, MOINS DE FRAIS Dans les maisons qui ont été construites avant la crise de

Plus en détail

ECOFIL Voûte d éclairement à ossature aluminium. Éclairement zénithal naturel. Idéal. pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux

ECOFIL Voûte d éclairement à ossature aluminium. Éclairement zénithal naturel. Idéal. pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux Éclairement zénithal naturel Idéal pour l apport de lumiere naturelle dans vos locaux Augmente considérablement l apport en lumière naturelle. Réduit la consommation en énergie globale du bâtiment. Contribue

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS

Réno2020. Étude de la nouvelle façade. Projet de la rue du Molinay. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Prof. dr. Ir. Ar. Jean-Marie HAUGLUSTAINE Energy & Sustainable Development Réno2020 Projet de la rue du Molinay Étude de la nouvelle façade 09 03 2012 Jean-Marie HAUGLUSTAINE Stéphane MONFILS Sommaire

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Pour améliorer le classement énergétique de votre maison et réaliser la meilleure plus-value possible, pensez à la rénovation.

Pour améliorer le classement énergétique de votre maison et réaliser la meilleure plus-value possible, pensez à la rénovation. GUIDE PRATIQUE BIEN ISOLER SA MAISON que faire???? IDÉE reçue?? sommaire 1 Pourquoi isoler sa maison?................. 5 2 Les déperditions thermiques des parois........................................

Plus en détail

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE Caractéristiques des terrains étudiés Complétez le schéma ci- dessus et le tableau ci- dessous Unité fonctionnelle A partir

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich)

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Applications Multiples > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Activité B to B Nos fournisseurs Client final «C» Nos clients «B» 2 Recycler Recycler

Plus en détail

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012 Le 9 novembre 2012 ARRETE Arrêté du 5 août 1992 pris pour l application des articles R. 235-4-8 et R. 235-4-15 du code du travail et fixant des dispositions pour la prévention des incendies et le désenfumage

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Contribution des laines minérales ISOVER dans la Démarche HQE

Contribution des laines minérales ISOVER dans la Démarche HQE Contribution des laines minérales ISOVER dans la Démarche HQE Qu est ce que la Démarche HQE? (Haute Qualité Environnementale) La qualité environnementale des bâtiments consiste à : maîtriser les impacts

Plus en détail

DANS UN MINIMUM D ÉPAISSEUR

DANS UN MINIMUM D ÉPAISSEUR Triso-Super 12 Isolant mince réflecteur UN MAXIMUM DE PERFORMANCE DANS UN MINIMUM D ÉPAISSEUR LA SOLUTION D ISOLATION IDEALE EN TOITURE LE CHOIX DE LA PERFORM Un isolant innovant Sur un marché de l isolation

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS)

Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation. Polystyrène expansé (EPS) Annexe. Panorama des principaux matériaux d isolation 1. Isolants à base de plastiques alvéolaires Polystyrène expansé (EPS) λ 0.032 à 0.038 Wm.K ρ 7 à 30 Kgm 3 c 1450 Jkg.K μ 20 à 100 (sans unité). Non

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE www.rehau.be Bâtiment Automobile Industrie LA PORTE LEVANTE COULISSANTE GENEO NOUVEAUTÉ EN MATIERE

Plus en détail

Comoditas : utilité être confortable et fonctionnel, conforme aux besoins de l'usager

Comoditas : utilité être confortable et fonctionnel, conforme aux besoins de l'usager Cours n 2 ANALYSE FONCTIONNELLE: les principes Quatre principes de l architecture ( Selon Vitruve) Confort Comoditas : utilité être confortable et fonctionnel, conforme aux besoins de l'usager Résistance

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire

Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire Mur en maçonnerie de blocs en béton cellulaire d épaisseur 30 cm. Conforme à la norme NF P 01-010 Novembre 2007 1/28 Sommaire Avant propos... 1. Caractérisation

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Isolation thermique : les enjeux de la mise en œuvre

Isolation thermique : les enjeux de la mise en œuvre Grenelle de l'environnement 9 juillet 2008 Isolation thermique : les enjeux de la mise en œuvre En 1974, année du premier choc pétrolier, la France mettait en place une réglementation thermique afin de

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

SOMMAIRE... 2 GRILLE DE LECTURE... 3 INTRODUCTION... 3 LES MENUISERIES TRADITIONNELLES...

SOMMAIRE... 2 GRILLE DE LECTURE... 3 INTRODUCTION... 3 LES MENUISERIES TRADITIONNELLES... Septembre 2008 Sommaire SOMMAIRE... 2 GRILLE DE LECTURE... 3 INTRODUCTION... 3 LES MENUISERIES TRADITIONNELLES... 5 MENUISERIES EN BOIS... 6 MENUISERIES EN PVC... 8 MENUISERIES EN ALUMINIUM... 10 MENUISERIES

Plus en détail