Étude d un thermocouple

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude d un thermocouple"

Transcription

1 TP N 8 Étude d un thermocouple - page 35 -

2 - T.P. N 8 - On mesurera la f.e.m. du thermocouple à différentes températures connues. Ici encore, les mesures n'ont de sens que si ces températures sont constantes pendant leur déroulement. Pour obtenir des températures constantes et connues, on fait appel ici à des phénomènes de changements d'état de corps purs. 6. Montage du thermocouple Les deux soudures sont identiques mais une d elles sera la «soudure froide». Plongez la "soudure froide" dans un vase Dewar contenant de l'eau et de la glace (en cours de manipulation, il faudra penser à vérifier la présence de glace). La "soudure froide" est ainsi maintenue à la température constante de 0 C. Reliez alors le thermocouple au voltmètre. Corriger éventuellement le branchement de façon à respecter le mode de fonctionnement du voltmètre (tension affichée positive). Notez le mode de calcul de l exactitude du voltmètre. 7. Étalonnage du thermocouple 7.1. Vérification du point zéro Plonger la soudure chaude, avec la soudure froide, dans la glace fondante. Noter l'indication du voltmètre lorsqu'elle s'est bien stabilisée. Cela caractérise l'équilibre thermique de la soudure chaude avec le bain Au point 100 C Dans un ballon de Berthelot, introduire de l'eau (1/3 Thermocouple environ ) et quelques grains de ponce sulfurique (ou de Carborundum) destinés à régulariser l'ébullition. Porter à ébullition. Introduire la soudure chaude de telle sorte qu'elle baigne dans la vapeur au niveau où l'eau se condense. Lorsque l'indication du voltmètre est bien stabilisée, en relever la valeur que l'on notera E Relevés aux points de solidification de trois corps purs On utilisera deux métaux et de l'acétate de sodium tri hydraté a. Pour les métaux Les températures de solidification sont données ci-dessous : Étain (Sn) : 231 C Plomb (Pb) : 327 C Les solides sont préparés dans des creusets réfractaires. Un tube à hémolyse protégera la soudure chaude contre les souillures par le corps en fusion. La surface est souvent recouverte par une couche d'oxyde formée au contact de l'air pendant des chauffages successifs précédents. Insolubles dans le corps pur, très peu fusibles et moins denses que le corps pur, ces oxydes ne gênent pas la mesure. - page 36 -

3 Édition T.P. N 8 - ATTENTION Les brûlures par les métaux liquides sont particulièrement graves. Manipuler les creusets avec précautions : pinces métalliques ; s'assurer de la stabilité du creuset dans le bec électrique avant de commencer à chauffer. Ne jamais poser un creuset chaud sur une paillasse, mais le remettre dans le support. Prévenir éventuellement les autres utilisateurs que le creuset est chaud. Introduire le creuset dans le bec électrique (Hoffmann). Chauffer et porter à l'état liquide. Ne pas surchauffer exagérément. Placer la soudure chaude dans le tube à hémolyse dès le début du chauffage, ainsi, elle sera en équilibre thermique avec le métal. Arrêter le chauffage et laisser refroidir le liquide à un rythme aussi lent et régulier que possible. Éviter les courants d'air et ne pas agiter, mais maintenir la soudure de telle sorte qu'elle soit vraiment en équilibre thermique avec le milieu (ne pas laisser "flotter" le tube à hémolyse sur le liquide ). Pendant toute la phase de refroidissement, noter toutes les 10 secondes l'indication du voltmètre. Ne pas cesser d'observer le creuset : il faut repérer le moment où la solidification se produit. Elle se déroule à température constante et se traduit donc par une stabilisation temporaire de l'indication du voltmètre. Quand on constate que l'indication du voltmètre recommence à diminuer, la solidification est terminée : on arrête alors les relevés. Plutôt que de relever les valeurs sous la forme d'un tableau, on a intérêt à placer directement les points expérimentaux sur une feuille de papier millimétré : on voit ainsi la courbe de refroidissement et le palier de solidification prendre forme au fur et à mesure des relevés. Pour le plomb surtout, dont la température de solidification est la plus élevée, il peut arriver que le palier de changement d'état ne soit pas très net parce que le refroidissement est trop rapide. Recommencer alors les mesures en maintenant sous le creuset un léger chauffage. Si vous n'êtes pas très sûrs de votre résultat, vous avez intérêt à réchauffer et refondre le solide immédiatement pour pouvoir faire une nouvelle mesure sans perdre de temps. b. Pour l'acétate de sodium Sa température de solidification est de 58 C. Son chauffage sera effectué au bain-marie rempli d eau chaude (> 58 C). On pourra ainsi repérer visuellement la f.e.m correspondant au changement d état. - page 37 -

4 - T.P. N 8-8. Exploitation des résultats Elle est encore faite avec le logiciel Reg Win Courbes de solidification Si ces courbes n'ont pas été tracées au fur et à mesure de la manipulation, il faut maintenant entrer sous la forme d'un tableau de valeur les indications du voltmètre relevées pendant l'étude de la solidification des deux métaux : temps (s) E Sn (mv) E Pb (mv) Quand la saisie des données est terminée, sauvegarder votre travail sur support électronique (disquette, clé usb, etc.) Tracer les deux courbes de solidification E = f(t). Modéliser chacune des trois parties des ces courbes : refroidissement du liquide, solidification à température constante, refroidissement du solide, en choisissant convenablement les intervalles pour les calculs de modélisation linéaire. Relever alors sur chacune la valeur de la f.e.m au moment de la solidification Tableau récapitulatif des valeurs Dresser le tableau (Reg Win) : θ ( C) E (mv) u B (E) (mv) 8.3. Graphe Tracer la courbe : E = f(θ). C'est la courbe d'étalonnage du thermocouple Calculs Chercher la droite de régression. En déduire la relation : E = ƒ(θ). Que remarque-t-on? Donner la signification physique du coefficient obtenu. Indiquer la sensibilité du thermocouple. Quelle serait la relation qui donnerait la température connaissant la f.e.m? 9. Comparaison avec des tables Vous avez étalonné un thermocouple de type inconnu. En utilisant les tables de correspondance fournie à partir de la page suivante, de quel type de thermocouple s'agit-il? Quelle erreur relative avez-vous commis sur chaque point? Quelle est l'erreur relative moyenne? L'écart éventuellement relevé est-il dû à l'appareil de mesure ou y a-t-il eu erreur systématique? - page 38 -

5 Édition T.P. N 8 - TABLES DE CORRESPONDANCE DES THERMOCOUPLES THERMOCOUPLE E Chromel Constantan Utilisable de -270 C à 1000 C ITS-90 Table pour thermocouple de type E Thermoelectric Voltage in mv page 39 -

6 - T.P. N 8 - THERMOCOUPLE J Fer Constantan Utilisable de -210 C à 1149 C ITS-90 Table pour thermocouple de type J Tension à vide exprimée en mv page 40 -

7 Édition T.P. N 8 - THERMOCOUPLE K Nickel - Chrome / Nickel Aluminium Utilisable de -270 C à 1372 C ITS-90 Table pour thermocouple de type K Tension à vide exprimée en mv page 41 -

8 - T.P. N 8 - THERMOCOUPLE S Platine / Platine rhodium 10% ITS-90 Table pour thermocouple de type S Tension à vide exprimée en mv page 42 -

9 Édition T.P. N 8 - THERMOCOUPLE T Cuivre / Constantan ITS-90 Table pour thermocouple de type T Tension à vide exprimée en mv C page 43 -

COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT

COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT TP THERMODYNAMIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI COURBE DE RFROIDISSEMENT DU PLOMB : CHANGEMENT D ETAT OBJECTIFS Mettre en œuvre de façon modeste une chaine d acquisition d une grandeur physique. Utiliser

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR 1 I. Objectif. On se propose d étudier la vaporisation de l eau, considérée comme un corps pur. A l aide de deux capteurs de température et de pression,

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Chapitre A4 Changement d état de l eau.

Chapitre A4 Changement d état de l eau. Chapitre A4 Changement d état de l eau. A4-1 Mesure de température. Utilisation d un thermomètre 10 min On mesure la température avec un thermomètre. L unité de la température est le degrés Celsius C Il

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

Étalonnage d une sonde thermocouple Fer - Cuivre Mesure d une température

Étalonnage d une sonde thermocouple Fer - Cuivre Mesure d une température TP relation tension - température aux bornes d un thermocouple Page 1 / 5 Lycée Professionnel Beau-Frêne 2009 / 2010 Étalonnage d une sonde thermocouple Fer - Cuivre Mesure d une température Objectifs

Plus en détail

ETALONNAGE D'UN THERMOCOUPLE

ETALONNAGE D'UN THERMOCOUPLE EALONNAGE D'UN HERMOCOUPLE But du.p. - Objectifs On se propose d'effectuer l'étalonnage absolu d'un thermocouple. Ce P, qui parait simple, demande un bon doigté expérimental, du soin ainsi qu'une bonne

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

Étude d un tensioactif

Étude d un tensioactif TP N 20 Étude d un tensioactif - page 116 - Édition 2006 - T.P. N 20 - ÉTUDE D UN TENSIOACTIF UTILISATION DU TENSIOMETRE LAUDA TD 1 1. Généralités sur l appareil utilisé Le tensiomètre est constitué de

Plus en détail

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel Fiche sur la technique du montage à reflux Manuscrit d'une séquence expérimentale sur une technique, méthode ou savoir faire expérimental :l e montage à reflux, accessible en film sur ce site, rédigé par

Plus en détail

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Diffusion de NO 2 : FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Quatre ballon de petite taille reliés à deux supports (noix + pinces) dont deux munis de bouchons ; tournure de cuivre ; acide nitrique concentré ;

Plus en détail

Mesures calorimétriques

Mesures calorimétriques TP N 11 Mesures calorimétriques - page 51 - - T.P. N 11 - Ce document rassemble plusieurs mesures qui vont faire l'objet de quatre séances de travaux pratiques. La quasi totalité de ces manipulations utilisent

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE

C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE Fiche professeur Chimie C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE Mots-clés : dosage, ph-métrie, acide fort, base forte, neutralisation, concentration. 1. Type d activité Cette expérience permet aux élèves de

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Dans la suite du document, ce symbole signifie que vous devez appeler le professeur.

Dans la suite du document, ce symbole signifie que vous devez appeler le professeur. NOM et Prénom :. Poste n : 1 CAP ECMS Chimie T.P. n 1 LES ATOMES CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS Les différents aspects du cuivre Objectifs expérimentaux : - lire les étiquettes et prendre les dispositions

Plus en détail

Thermostat à bilame Thermistances CTN et CTP Les sondes thermorésistives : Pt 100 Les thermocouples

Thermostat à bilame Thermistances CTN et CTP Les sondes thermorésistives : Pt 100 Les thermocouples LA TEMPERATURE : MESURE ET DETECTON Thermostat à bilame Thermistances CTN et CTP Les sondes thermorésistives : Pt 100 Les thermocouples BTS ELECTROTECHNQUE LSLET GEOFFROY Thermostats à bilame Le bilame

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Travaux Pratiques Capteurs

Travaux Pratiques Capteurs Département Génie électrique Travaux Pratiques Capteurs I. Objectif : Permettre à l étudiant d exploiter la fiche technique des composants Permettre à l étudiant d exploiter et mettre en évidence l influence

Plus en détail

Thermosoudeuse Thermoprint TRAVAIL DEMANDE

Thermosoudeuse Thermoprint TRAVAIL DEMANDE 2de BAC PRO SEN janvier 2010 Thermosoudeuse Thermoprint OBJECTIFS Etudier la montée en température. Modifier la base de données d un ordinateur connecté à la thermoprint et transférer ces données. A disposition

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration

Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Soudeuse Thermoprint TP d installation - configuration Votre nom : Date : Nom de votre binôme : Objectifs : Réaliser l installation du guide d entrée. Etudier la montée en température. Modifier la base

Plus en détail

RAPPORT CM12 MANIPULATION I. Etude d un système binaire solide / liquide. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 10 novembre 2010

RAPPORT CM12 MANIPULATION I. Etude d un système binaire solide / liquide. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 10 novembre 2010 RAPPORT CM12 MANIPULATION I Etude d un système binaire solide / liquide Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 10 novembre 2010 Objectifs de la manipulation : - Obtenir un graphique T = f(t) grâce à un enregistreur

Plus en détail

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29 Expérience n 29 Semi-conducteurs Description Le but de cette expérience est la mesure de l énergie d activation intrinsèque de différents échantillons semiconducteurs. 1 Montage expérimental Liste du matériel

Plus en détail

Procédure de réalisation de cartes électroniques a moindre coûts.

Procédure de réalisation de cartes électroniques a moindre coûts. Procédure de réalisation de cartes électroniques a moindre coûts. Version du 14/10/2012, jc_omega Matériels : - Une plastifieuse modifié (pour une montée en température plus importante, et pour que le

Plus en détail

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE?

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? Fiche professeur TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : température, unité, conversion, Celsius, Fahrenheit, représentation, régression, modèle. 1. Objectifs a. Aspects

Plus en détail

Diagramme de phases binaire liquide-solide

Diagramme de phases binaire liquide-solide hivebench francoise PROTOCOL ENSCM_S5_INORG Diagramme de phases binaire liquide-solide https://www.hivebench.com/protocols/6885 Created by francoise (user #1271) the Tue 30 June 2015 1. Introduction Diagramme

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Module thermomètre avec capteur linéaire

Module thermomètre avec capteur linéaire MT05935 Module thermomètre avec capteur linéaire Descriptif Ce module est constitué, d une part du capteur à étudier, ici type LM35, d autre part du module électronique conditionnant le capteur. Ce conditionneur

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Honeywell AQ6 REGULATION W6060C1000 EN FONCTION DE LA TEMPERATURE EXTERIEURE NOTICE D'UTILISATION FR2R 8218 R4. Page 1

Honeywell AQ6 REGULATION W6060C1000 EN FONCTION DE LA TEMPERATURE EXTERIEURE NOTICE D'UTILISATION FR2R 8218 R4. Page 1 Honeywell AQ6 REGULATION W6060C1000 EN FONCTION DE LA TEMPERATURE EXTERIEURE NOTICE D'UTILISATION FR2R 8218 R4 Page 1 Table des matières Fontionnement de l'appareil 3 Sauvegarde du programme 3 Les programmes

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

Guide d'utilisation Panel Balboa VL801D

Guide d'utilisation Panel Balboa VL801D Guide d'utilisation Panel Balboa VL801D 1ere mise en route : IMPORTANT : Mise en eau : Remplir le spa D EAU FROIDE en suivant les préconisations de qualité d eau. Ne pas remplir votre spa avec de l eau

Plus en détail

LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT Moteur 1/8

LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT Moteur 1/8 LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT Moteur 1/8 I Inconvénients d'une chaleur exagérée - Dilatation excessive ( serrage, grippage...) - Diminution du taux de remplissage ( dû à la dilatation des gaz ) - Auto-inflammation

Plus en détail

TECHNIQUE: Recristallisation

TECHNIQUE: Recristallisation TECHNIQUE: Recristallisation Utilité La recristallisation est une méthode de purification d un produit solide. Elle permet de séparer un solide de ses impuretés après une réaction ou une extraction. Le

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» MODULE REACTEUR Chauffer, refroidir Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» 1 / 31 Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» SOMMAIRE Objectifs de la séance

Plus en détail

Réussir votre soudure à l'arc

Réussir votre soudure à l'arc Réussir votre soudure à l'arc DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le type de soudure POSTE À ARC La soudure à l arc est un soudage autogène : la très haute température fournie par l arc électrique

Plus en détail

MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle»

MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle» MODULE DISTILLATION Séparation industrielle Guide TP 1 / 11 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Collecte des données 5 Fiche 2 Exploitation

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

C7. Mesure de la température

C7. Mesure de la température C7. Mesure de la température I. BUT DE LA MANIPULATION Etude de systèmes physiques permettant de mesurer la température dans un large domaine: sonde platine, thermocouple, thermomètre à gaz et pyromètre.

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME

ÉLECTRICITÉ - MAGNÉTISME METHODE D'ÉTALONNAGE : L'accréditation COFRAC ÉTALONNAGE porte sur les appareils listés ci-dessous. L'étalonnage est réalisé suivant un programme défini conjointement. Type d'appareils Méthode A Méthode

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 TP n 3 - Session 2000 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur :

Plus en détail

Table des matières. Page 1 sur 6

Table des matières. Page 1 sur 6 Table des matières 1. PRÉSENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF... 2 1.1. LA MESURE DE TEMPÉRATURE PAR SONDE MÉTALLIQUE... 2 1.1.1. Principe de fonctionnement... 2 1.1.2. Limitations... 3 1.2. MESURE DE TEMPÉRATURE

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE POUR TECHNICIENS SUPÉRIEURS CHIMISTES

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE POUR TECHNICIENS SUPÉRIEURS CHIMISTES TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE POUR TECHNICIENS SUPÉRIEURS CHIMISTES Première année TABLE DES MATIÈRES T.P. 1 : Mesures de longueurs et de masses page 3 T.P. 2 : Mesures de densités page 6 T.P. 3 : Mesures

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exercices / Evaluation Connaître les différents modes de transferts Evaluer

Plus en détail

PAR BULLAGE MESURES DEB BAMOBUL MESURE DE NIVEAU 758-01/1

PAR BULLAGE MESURES DEB BAMOBUL MESURE DE NIVEAU 758-01/1 BAMOBUL MESURE DE NIVEAU PAR BULLAGE MISE EN SERVICE MESURES 22, Rue de la Voie des Bans - Z.I. de la Gare - 95100 ARGENTEUIL Tél : (+33) 01 30 25 83 20 - Web : www.bamo.fr Fax : (+33) 01 34 10 16 05 -

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 CII.13 page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

Travaux Pratiques de Chimie Organique

Travaux Pratiques de Chimie Organique Préparation du savon I. INTRODUCTION a) Composition d un corps gras : Les corps gras sont des composés naturels d origine végétale ou animale, appelés lipides. Ils sont essentiellement constitués de triglycérides,

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN Lisez attentivement ce mode d'emploi avant d'utiliser l'appareil et conservez-le pour un usage ultérieur. POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

Plus en détail

PROGRAMATION SOLARGIL

PROGRAMATION SOLARGIL PROGRAMATION SOLARGIL FOUR EQUIPE DE LA REGULATION SOLARGIL ATR-620 - Brancher votre four. -La régulation ATR-620 s allume et le message «ATR-620» défile quelques secondes. Puis la température du four

Plus en détail

b) Quelles sont les précautions à prendre pour effectuer les prélèvements des matières premières?

b) Quelles sont les précautions à prendre pour effectuer les prélèvements des matières premières? T.P 17 : Synthèse d un savon Réaction de saponification Thème Santé Les objectifs de ce TP sont de : suivre un protocole de synthèse en respectant les consignes de sécurité. réaliser un montage de chauffage

Plus en détail

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION L.T. 1 LINÉAISATION D'UNE THEMISTANCE PA LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION BUT Utilisation d'une thermistance pour réaliser un capteur de température linéaire au voisinage d'une température donnée. La thermistance

Plus en détail

THERMOCOUPLE ETENDUES D'EMPLOI. En service intermittent, il est possible d'augmenter la température maximale d'utilisation de 5% à 20%

THERMOCOUPLE ETENDUES D'EMPLOI. En service intermittent, il est possible d'augmenter la température maximale d'utilisation de 5% à 20% THERMOCOUPLE GENERALITE Un couple thermo-électrique doit satisfaire aux conditions suivantes pour permettre une utilisation industrielle: - Développer des forces électromotrices qui ne diffèrent que de

Plus en détail

Capteur à CO2 en solution

Capteur à CO2 en solution Capteur à CO2 en solution Référence PS-2147CI Boîtier adaptateur Sonde ph Sonde température Sonde CO2 Page 1 sur 9 Introduction Cette sonde est conçue pour mesurer la concentration de CO 2 dans les solutions

Plus en détail

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé.

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. Multisim permet la saisie de schéma et la simulation de ceux-ci Présentation Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. les composants à gauche, ils sont regroupés par catégorie,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

C4. La pompe à chaleur

C4. La pompe à chaleur C4. La pompe à chaleur I. BUT DE LA MANIPULATION Se familiariser avec le fonctionnement d'une pompe à chaleur et en déterminer le coefficient de performance sous différentes conditions d'utilisation. II.

Plus en détail

PRECAUTIONS IMPORTANTES

PRECAUTIONS IMPORTANTES D90 Mode d emploi Ne mettez l appareil en marche qu après avoir pris connaissance de ce mode d emploi et des conseils de sécuritémentionnés en pages 3 et 4! PRECAUTIONS IMPORTANTES Lors de l utilisation

Plus en détail

TP : Une résistance pour se chauffer?

TP : Une résistance pour se chauffer? TP : Une résistance pour se chauffer? Document extrait d un site Internet : L'effet Joule est un mode de production de chaleur qui se produit lors du passage du courant électrique dans un conducteur présentant

Plus en détail

TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - Correction

TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - Correction TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - orrection Objectifs Réaliser et comprendre le principe d une hydrodistillation Réaliser un relargage Réaliser une extraction par solvant I La lavande

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Place Cormontaigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Savoir-faire expérimentaux. Référentiel : S5 Sciences Appliquées.

Plus en détail

Sonde à résistance principes de base

Sonde à résistance principes de base Sonde à résistance principes de base Une Pt100 n est rien d autre qu une résistance dont la valeur change en fonction de l évolution de la température Une Pt100 est une PTC, une résistance avec un Coefficient

Plus en détail

Effet Joule Livret de l élève

Effet Joule Livret de l élève Dossier de Physique Niveau 4 ème secondaire Effet Joule Livret de l élève Véronique BOUQUELLE Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences et

Plus en détail

TP 5 : CINETIQUE INTRODUCTION PRELIMINAIRES OU COMMENT DETERMINER EXPERIMENTALEMENT L ORDRE GLOBALE D UNE REACTION?

TP 5 : CINETIQUE INTRODUCTION PRELIMINAIRES OU COMMENT DETERMINER EXPERIMENTALEMENT L ORDRE GLOBALE D UNE REACTION? NM TP 5 : CINETIQUE U CMMENT DETERMINER EXPERIMENTALEMENT L RDRE GLBALE D UNE REACTIN? bjectif : Utiliser un conductimètre pour suivre la cinétique d une réaction. Déterminer l ordre d une réaction par

Plus en détail

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué CONSIGNES DE SÉCURITÉ 1) LIRE ATTENTIVEMENT LA NOTICE AVANT D'INSTALLER L'APPAREIL. 2) TOUJOURS REMPLIR LE PASTEURISATEUR D'EAU

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #1 Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence MANUEL INFORMATIQUE 2008 MODE D EMPLOI DU MODULE DE SAISIE ET D ANALYSE SOMMAIRE A INSTALLATION DE HYGMAIN_TABLEUR.XLS... 3 B SAISIE DES DONNEES...

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

VIESMANN. Notice d'utilisation VITOCAL 160-A. pour l'utilisateur. Ballon d'eau chaude thermodynamique. 5586 661-F 9/2010 A conserver!

VIESMANN. Notice d'utilisation VITOCAL 160-A. pour l'utilisateur. Ballon d'eau chaude thermodynamique. 5586 661-F 9/2010 A conserver! Notice d'utilisation pour l'utilisateur VIESMANN Ballon d'eau chaude thermodynamique VITOCAL 160-A 9/2010 A conserver! Consignes de sécurité Pour votre sécurité Respecter scrupuleusement ces consignes

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail