UE 13 Relations Professionnelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE 13 Relations Professionnelles"

Transcription

1 Classes Préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations Professionnelles LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Etude réalisée par Marie -Morgane CHABERT Carole CHÊNE Morgane LEPECHOUX Promotion 2013 Février 2011

2 Résumé Internet est de nos jours très utilisé pour toutes sortes d activités. Cependant, pour chaque acte, un simple clic, ou un code d accès sont définis comme des signatures électroniques pouvant servir de preuve en cas de litige. En effet, la signature électronique a la même valeur probante qu une signature manuscrite. Aussi, aujourd hui, les banques permettent une certaine sécurité d achats sur internet en créant l e-carte. Cela peut être un motif pour se rassurer. Or, les usurpations de comptes sur internet et piratage de codes de cartes bancaires notamment sont de plus en plus répandues, justifiant la méfiance de beaucoup d internautes C est pourquoi lors de la légalisation européenne de la signature électronique en 2000, des Prestataires de Service de Certification ont été mis en place afin de certifier l auteur des signatures. Abstract Every day, millions of people use the Internet to be connected via social networks to share moments with friends or colleagues. They also do shopping, play games or book their trains tickets. They can pay with a credit card and properly monitor their bank accounts by making transactions. The electronic signature is very important in a legal perspective. It allows identifying people. We can trust it if we respect the conditions of use. However, it is not without consequences We can observe them in the business world during contracts executions or with the relationships between customers and suppliers while invoicing. The Banks are the main actors whose are benefited from the expansion of the internet. To put it in a nutshell, the Banks offer more and more services. Customers become more careful. Nevertheless, the electronic signature must be protected and secured. 1

3 Table des matières INTRODUCTION...3 I Le cadre juridique de la signature électronique... 4 A Quelle valeur juridique a la signature électronique? La preuve de la signature électronique La sécurité et la confiance sont deux qualités essentielles Les conditions de validité imposées... 5 B Quels sont les effets de la signature électronique? Des conséquences positives sont présentes Mais des risques persistent... 5 II Quelle est la mise en œuvre de la signature électronique?... 6 A La signature électronique est un nouveau procédé dans les relations d affaire.6 1. Les différents contrats Les relations clients / fournisseurs avec la facturation Les comptes sur internet... 7 a) Réseaux sociaux... 7 b) Achats en ligne... 7 B Et dans le domaine bancaire Carte Bancaire... 7 a) La carte bancaire en elle-même... 7 b) L e-carte... 8 c) Protection et sécurité La question bancaire... 8 a) La banque en ligne... 8 b) Opérations bancaires La question de la sécurité CONCLUSION...11 WEBOGRAPHIE...12 BIBLIOGRAPHIE

4 INTRODUCTION La signature électronique est de plus en plus utilisée dans notre monde qui connait une forte dématérialisation de beaucoup de procédés. La signature électronique est, comme son nom l indique, une signature, une donnée, mais sous forme électronique, qui peut être formée par plusieurs moyens. Cette dernière est utilisée seulement si elle permet une authentification certaine. Cependant, nous devons différencier la simple signature électronique, et la signature électronique avancée. En effet, la simple signature électronique est une preuve, même si elle n a pas la même valeur que la signature manuscrite. La signature électronique avancée, en revanche, a un fort niveau de reconnaissance juridique, puisque cette dernière a besoin d un certificat pour l authentification. Dans notre dossier, nous allons donc développer cette signature électronique avancée. Sachant que plusieurs niveaux de signature électronique existent, il en est légitime de se demander en quoi la signature électronique est fiable? Pour cela, nous en étudierons le cadre juridique avec ses conséquences et sa force juridique. Puis nous développerons la signature électronique nouvellement utilisée dans beaucoup de domaines, notamment dans les relations des affaires et le domaine bancaire. 3

5 I Le cadre juridique de la signature électronique DCG1 ISTM 2011 La signature électronique a une certaine valeur juridique. Plusieurs dispositifs permettent de la créer, entre autres, un détecteur d empreintes digitales, une carte à puce, un appareil à enregistrer la signature électronique, un logiciel, ou encore une clé USB. A Quelle valeur juridique a la signature électronique? Dans le domaine judiciaire, la preuve peut se faire de différentes manières selon l acte ou le fait juridique accompli. Lorsque l on parle de preuve par écrit, la signature électronique a désormais la même force probante au même titre que la signature manuscrite. 1. La preuve de la signature électronique Lors de sa création, la preuve juridique n existait seulement que par écrit. Or, lors des dernières années, de nombreuses dématérialisations ont eu lieu. Ainsi, la preuve électronique a été acceptée depuis la loi du 13 mars 2000 afin de faire face à ces nouveautés. Aussi, une jurisprudence existe au niveau de la preuve juridique pour la signature électronique. Cependant, cette dernière n est pas applicable sans accord préalable entre les différentes parties. Mais, contrairement aux débuts de la signature électronique en tant que preuve, ce mode d échange n est plus limité au droit des affaires. Un article de loi précise que «Lorsque la signature est électronique, elle consiste en l'usage d'un procédé fiable d'identification garantissant son lien avec l'acte auquel elle s'attache. La fiabilité de ce procédé est présumée, jusqu'à preuve contraire, lorsque la signature électronique est créée, l'identité du signataire assurée et l'intégrité de l'acte garantie, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'etat» 1. Donc, la signature électronique juridique a deux fonctions principales : identifier l auteur et la manifestation de la volonté de ce dernier. La signature électronique, est de moins en moins limitée au monde des affaires, et désormais internationale, européen et national en tant que preuve. 2. La sécurité et la confiance sont deux qualités essentielles Des Prestataires de Service de Certification (PSC) ont mis en place plusieurs fonctions. Ces derniers ont mis en place un service d annuaire rapide et sûr, et doivent assurer son fonctionnement. Ils doivent, comme le principe des signatures électroniques, vérifier les identités des différentes personnes. Aussi, ces prestataires ont pour mission d archiver les informations de ces personnes afin de fournir des preuves. Enfin, ils doivent nécessairement disposer de certaines ressources financières afin d assurer ce service. La loi du 21 juin 2004, notamment, instaure la confiance dans l économie numérique, et le décret du 18 avril 2002 traite de la certification de la sécurité des systèmes de technologie de l information. Aussi, l article 2 du Décret n du 30 mars 2001 pris pour l'application de l'article du code civil et relatif à la signature électronique dit que «La fiabilité d un procédé de signature électronique est présumée jusqu à preuve contraire lorsque ce procédé met en œuvre la signature électronique sécurisée, établie grâce à un dispositif sécurisé de création de 1 Article du Code Civil 4

6 signature électronique et que la vérification de cette signature repose sur l utilisation d un certificat qualifié». 3. Les conditions de validité imposées Pour avoir une preuve valable, la date d un acte n est pas suffisante, même si elle est essentielle. En effet, pour conclure un acte écrit, 2 une signature est utilisée, qu elle soit manuscrite ou électronique. Pour certains actes, une signature n est pas exigée. En effet, pour les achats en ligne, par exemple, aucune forme - donc aucune signature électronique proprement dite - n est exigée, mais ce contrat peut tout de même se faire par voie électronique, puisque les coordonnées de la carte bancaire constituent une signature de la part de l acheteur. La signature électronique, afin qu elle soit fiable et sécurisée, doit respecter diverses exigences. Elle soit être propre au signataire, à l auteur, et qu il puisse en garder le contrôle. Aussi, elle doit garantir un lien entre elle-même et l acte auquel elle se rattache. Afin de contrôler que ces exigences soient accomplies, il existe des dispositifs sécurisés de création de signature électronique ainsi que pour sa vérification et des prestataires de service de contrôle. B Quels sont les effets de la signature électronique? 1. Des conséquences positives sont présentes La signature électronique, sous forme de login pour se connecter à un compte internet, notamment, va aider les consommateurs à développer le commerce sur internet, puisque ceux-ci sont davantage sécurisés qu autrefois. Or, le commerce sur internet n est pas le seul objet de la signature électronique. En effet, la signature électronique sous forme de code d accès est utilisée pour les réseaux sociaux, les télédéclarations, la banque en ligne, par exemple 2. Mais des risques persistent La signature électronique connait ses débuts dans les services de certification 3 et elle est principalement présente dans les entreprises, notamment à cause de problèmes techniques avec l informatique, même si petit à petit, cette dernière se diversifie. En effet, techniquement, cette évolution engendre une difficulté à garantir les dispositions de logiciels et de matériels requises, notamment à cause de l obsolescence omniprésente. Mais, pour faire face à ces incertitudes, l AFNOR 4 a mit en place des normes avec des consignes d exploitation, de sécurité et de traçabilité des documents. Cependant, l usurpation de compte internet est de plus en plus fréquente, ce qui inquiète les internautes. En effet, des malfaiteurs usurpent l identité d une réelle personne sur des sites d achat en ligne, ou sur des réseaux sociaux personnels ou professionnels, par exemple. Cependant, jusqu à une date récente aucune loi française ne punit actuellement l usurpation de comptes sur internet. La Loi d'orientation et de Programmation pour la Performance de la 2 Cliquer sur le bouton approprié constitue une acception. En fait la fonction d identification de la signature des contractants aura lieu au moment du paiement. 3 PSC décrit précédemment 4 Association Française de Normalisation 5

7 Sécurité Intérieure votée en février 2011, introduit dans son article un nouveau délit sanctionnant d un an de prison et de d amende : «Le fait d usurper l identité d un tiers ou de faire usage d une ou plusieurs données de toute nature permettant de l identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération». Mais, parmi les plus fortes craintes des consommateurs, c est le paiement sur Internet qui gagne. En effet, le paiement par Internet se fait très souvent avec une carte bancaire, et cette dernière constitue une signature 5. Beaucoup de personnes ont peur que ces coordonnées, cette signature, soient intercepté, pour être utilisée ensuite de manière frauduleuse. II Quelle est la mise en œuvre de la signature électronique? La signature électronique, lorsqu elle sera totalement mise en place, pourra faciliter les relations d affaires. En effet, la signature des bons de commande, de devis, de contrats, d se faisant par internet sans avoir besoin de se rencontrer pourra être plus rapide. Aussi, selon les dernières innovations, la certification électronique avec ce style de signature va pouvoir être utilisé pour la déclaration de TVA 6, et d impôts. A La signature électronique est un nouveau procédé dans les relations d affaire La signature électronique est un nouveau procédé, que ce soit dans le monde des affaires, dans les relations personnelles, ou dans le domaine bancaire. Parmi les usages professionnels, la signature électronique est importante pour la bourse, les télédéclarations, le paiement en ligne, les actes notariés, ou encore les contrats de travail. Parmi les usages particuliers, la télé-déclaration d impôt, le commerce en ligne, les actes notariés, et les correspondances personnelles sont importantes. 1. Les différents contrats Les contrats sont connus pour être signés sur papier, ou pour être conclus par simple accord verbal. Mais nous avons vu qu il existe aussi le contrat électronique. Ce dernier possède trois caractéristiques : il est international, en effet, il peut être signé à partir de quelque lieux; il est immatériel, car il se signe grâce à un ordinateur connecté à internet ; et il est très répandu chez les consommateurs, avec les achats sur internet, par exemple. Aussi, il est possible désormais de conclure un contrat de travail grâce à la signature électronique, ce dernier étant également établi et rédigé électroniquement. Cela permettra à des personnes se trouvant loin de leur lieu de travail de tout de même pouvoir signer leur contrat. 2. Les relations clients / fournisseurs avec la facturation Les relations clients / fournisseurs par internet sont de plus en plus répandues pour les commandes ou la facturation. En effet, clients et fournisseurs n étant pas nécessairement proches l un de l autre, la commande internet et la facturation internet constituent un aide précieuse. 5 Développé plus loin dans ce rapport, lors des nouveaux procédés que constituent le domaine bancaire 6 6

8 Or ces nouvelles technologies sont aujourd hui encore incertaines. Selon la jurisprudence existant à ce sujet 7, les actes signés antérieurement aux lois et décrets mis en place pour la signature électronique ne sont pas protégés par ces derniers, car ces nouvelles protections ne peuvent pas garantir l identité du signataire. 3. Les comptes sur internet L Internet, qu il soit marchand ou non marchand, utilise des signatures électroniques, notamment avec le code d accès d un compte internet sur réseau social ou lors d un achat en ligne par exemple. Le code d accès à un compte sur internet constitue une signature électronique à un acte, car il s agit d une authentification confidentielle exprimée grâce aux nouvelles technologies. a) Réseaux sociaux Les réseaux sociaux, qu ils soient personnels ou professionnels 8, sont très répandus. En effet, ils permettent, entre autre, de créer des liens entre des personnes à distance, sans même se connaitre physiquement, ou encore de faire des rencontres dans le milieu professionnel et de se faire connaitre. Mais, le code d accès constitue bien entendu une signature électronique. Ainsi, chaque chose, photo ou musique publiés sont des preuves d identification de la personne. Cependant, il est possible d usurper un compte internet, ce qui n est rassurant pour personne. Mais ces craintes ne sont pas réservées seulement aux internautes particuliers, puisque les entreprises se servent de plus en plus des réseaux sociaux pour leur développement. b) Achats en ligne Les achats en ligne pour divers produits sont de plus en plus fréquents. Pour régler ces achats, différents modes de paiement existent. En effet, le paiement peut se faire par carte bancaire, par e-carte, ou encore pas chèque ou pas virements par Internet 9. Aussi, en plus des coordonnées de règlement des achats, la confirmation de commande en ligne constitue une signature électronique, car celle-ci engage le commerçant et le vendeur, comme s il s agissait d un contrat écrit. B Et dans le domaine bancaire Les coordonnées de carte bancaire constituent une signature électronique. Aussi, «le titulaire du compte autorise la banque à débiter son compte au vu des enregistrements ou des relevés transmis par le commerçant, même en l absence de factures signées par le titulaire de la carte ou assorties d un contrôle du code confidentiel, pour le règlement des achats de biens ou de prestations de services». 1. Carte Bancaire a) La carte bancaire en elle-même Il existe différents types de supports pour le certificat électronique et la clé privée : Il y a le disque dur, la clé USB mais également et surtout la carte à puce. Ce sont les coordonnées inscrites sur la carte bancaire qui forment une signature électronique. 7 Cour d Appel de Besançon, 20 Octobre 2000, SARL Chalets Boisson c/ Bernard G 8 Facebook et MySpace constituent des réseaux sociaux personnels et LikedIn et Viadeo constituent des réseaux sociaux professionnels les plus connus. 9 Ces différents modes de paiement seront développés davantage plus tard. 7

9 L utilisateur signe grâce au code confidentiel de sa carte bancaire. C est la preuve qu il est titulaire de la carte. Cela permettra de créer un accord entre la banque et le groupement rattaché à la carte bancaire pour effectuer la transaction. L ordre donné servira d autorisation à la banque de débiter de son compte. De nos jours il existe des moyens encore plus performants, comme la reconnaissance avec l iris ou l empreinte digitale. On rentre dans le domaine des données biométriques. b) L e-carte Sur 23,5 millions d acheteurs français, seulement utilisent l e-carte bleue. Il s agit d un service proposé depuis 2002 aux internautes et seulement par cinq banques françaises. Comment ce système marche-t-il? La banque peut fournir ce service peu coûteux à travers un logiciel qui permet lors de chaque achat sur internet, de créer une carte bancaire virtuelle. C est la fin des numéros de cartes de crédit qui circule sur internet. Quand on achète sur un site avec une carte bancaire nous devions en donner le numéro et sa date d expiration. Grâce à ce logiciel d e-carte bleue, chaque achat effectué correspond à un numéro (le e-numéro) de 16 chiffres. Problèmes rencontrés : A travers une enquête de Silicon 10, nous avons constaté que l e-carte bleue n est pas un franc succès. De nombreux sites marchands refusent ce mode de paiement car ils préfèrent s assurer de la vraie identité du titulaire de la carte bancaire. Protection : Toutefois, il n y a donc plus de vol de numéro de carte sur les sites marchands, puisque le numéro est à chaque paiement renouvelé. De plus, vos achats peuvent s effectuer internationalement et sont débités normalement sur le compte comme tout autre achat en magasin. Enfin, il répond aux critères de sécurité des paiements en ligne et devrait connaitre un essor dans les prochaines années. c) Protection et sécurité Cependant, contrairement aux autres supports, la carte à puce requiert un lecteur de carte pour relier les différents acteurs. Il s agit aussi d un moyen de protection dont de nombreux dispositifs sont actuellement à l étude. En effet, un boîtier intégré ou branché sur l ordinateur accueille une carte à puce permettant de trouver la clef privée et le certificat. L intérêt de cette sécurité est de limiter le risque d usurpation d identité du titulaire de la carte bancaire. Pour signer, l utilisateur doit taper un code confidentiel sur le boitier qui servira d intermédiaire entre la clef et la banque afin qu elle ne soit pas sur l ordinateur ou internet. a) La banque en ligne 2. La question bancaire 10 site d information spécialisé dans les nouvelles technologies. 8

10 Internet est un moyen de communication inévitable, avec 33 millions d internautes recensés en 2009 dont près de 26 millions avec une connexion ADSL. L internet est multi usage, il est un moyen de communication, et a des ressources infinies d informations. Aussi, il s agit d une plateforme de partage. Il réduit considérablement l espace temps, en accélérant la circulation des informations et des échanges en instant T. C est pourquoi, une nouvelle tendance vient à s accroitre : la banque en ligne. On remarque de fortes demandes de la clientèle, pour un service bancaire rapide et performant. Remarqué par les multiples achats en ligne, les banques ont trouvé leur nouveau lieu pour se développer d avantage. Une enquête effectuée par «Journal du Net» 11 a fait remarquer que les trois premiers mois de 2010, 72% des internautes français avaient effectué au moins un achat en ligne. Ce sont souvent des achats qui demandent de nombreuses procédures en terme de sécurité : l image de l e-carte bleue 12 et au regard de la signature électronique. Les banques en ligne ne cessent de se développer grâce à l évolution d internet et proposent de plus en plus de services technologiques pour répondre au mieux aux attentes de leurs clients. b) Opérations bancaires En mars 2010, une étude engagée par Monabanq 13 présente l internet est le moyen le plus utilisé pour effectuer des opérations courantes bancaires en ligne, soit 85 % des internautes. Le monde de la finance a développé la signature électronique pour sécuriser et simplifier les opérations avec leurs clients. Cependant, de nombreuses personnes hésitent encore. Il est vrai que le risque zéro n existe pas sur internet. Cela dépend des attitudes de l internaute. En effet, de nombreux risques existent comme le mot de passe volé, l hameçonnage 14, les logiciels malveillants 15, logiciels d espionnage de clavier 16, la modification des adresses d internet, espionnage Wifi et bornes Wifi etc. Mais il est recommandé aux utilisateurs de toujours garder à jour les logiciels d antivirus ou antiespionnage, de s assurer d une connexion sécurisée 17, d utiliser un navigateur doté de fonctionnalités anti-hameçonnage. Dans certaines banques, la vente à distances des produits financiers peut désormais être possible. La signature de crédit entièrement dématérialisée est en processus d accomplissement. Le problème est l envoi de pièces justificatives telles que le RIB 18, bulletin de salaire ou une photocopie de la carte nationale d identité. Autre exemple : pour signer un avenant d un contrat d assurance, le client doit tout d abord s identifier sur le site internet en indiquant son numéro de contrat et un code personnel. (Ce sont les obligations au respect du certificat électronique). Le client accède au contrat et a plusieurs possibilités : Il l imprime et le renvoi par courrier ou le signe électroniquement. Derrière cette opération, le certificat du client est archivé par un organisme et est stocké à la Caisse de dépôts qui propose un coffre-fort électronique Nous la verrons prochainement 13 banque en ligne 14 L hameçonnage (phishing en Anglais) est une escroquerie visant à voler votre identifiant et votre code confidentiel en ligne. Elle peut cibler votre compte bancaire, votre carte de crédit ou même votre employeur 15 (malware/spywares Anglais) Ce sont des programmes introduits dans l ordinateur à votre insu pour vous porter préjudice 16 Il s agit d un keylogger ou programme d enregistrement de frappes de clavier 17 Pour s assurer d une connexion sécurisée, il doit être présent : https:// complété d un cadenas 18 Relevé d Identité Bancaire 9

11 Ce secteur est également touché par le blanchiment d argent et l origine des fonds n est peut-être pas systématiquement contrôlée, ainsi que les virements pour de importants montants. 3 - La question de la sécurité L usurpation d identité touche personnes chaque année pour un coût estimé à 474 millions d Euros. Les personnes ne sont pas nécessairement conscientes des risques encourus par les transactions de banque à distance. La sécurité est un vrai enjeu. Aujourd hui nous prenons conscience à quelle vitesse internet se développe. Et de plus en plus de sites marchands apparaissent. Ainsi, les sites présentant beaucoup d internautes attirent les malveillants. Les affaires d escroquerie sur internet et d usurpation se sont multipliées. Cela consiste à voler l identité visuelle d un site internet permettant ainsi de récupérer les données personnelles des utilisateurs. Les principales cibles ont été les banques et les organismes de paiement sur Internet, ce qui a d autant plus augmenté le degré de méfiance par rapport aux achats en ligne. Un sondage confirme que 10% des internautes français en ont été victimes d usurpation d identité sur Internet au cours des 12 derniers mois. De plus, 84% des personnes recommandent de n acheter que sur des sites où la sécurité est renforcée. Les banques et les clients en ligne sont de plus en plus nombreux. C est pourquoi les technologies s accentuent, commençant par des systèmes de signature électronique aux protocoles de sécurités complexes. La banque en ligne la plus recherchée est nécessairement sécurisée, mais surtout créatrice de services et en étant dans un souci constant de qualité. Comment cela fonctionne t-il? Lors d une d ouverture d un compte, c est assez simple. Tout d abord, un document PDF dynamique est à remplir en ligne, il faut l imprimer et l envoyer signé manuellement avec des pièces justificatives, comme la photocopie de la Carte Nationale d Identité, RIB et attestation de domicile. Même si elles sont soumises aux traditionnelles procédures enregistrées sur des fichiers et contrôlées avec les bases de données téléphone, ces pièces sont facilement falsifiables. Aussi le temps d attente de ces établissements bancaires est fort, car la procédure d authentification est centré sur la base CNIE 19 et certificat électronique. La CNIE est annoncée depuis plusieurs années : Dans l Union Européenne déjà 20 pays ont été favorables à la CNIE et ont déjà commencé les dispositifs. En France, le Ministre de l Intérieur estime que «la mise en place de ce dispositif nécessite l adoption d un texte propre et qu il n est pour cette raison, pas souhaitable de l inclure dans le présent projet de loi» car des garanties doivent être appliquées à la constitution de la base nationale recensant les informations biométriques enregistrées au moment de la création de la carte. Cette nouvelle CNIE comportera une signature électronique et c est là une grande nouveauté en France. 19 CNIE = Carte Nationale d identité électronique 10

12 CONCLUSION In fine, la question qui se pose, est comment le droit va s adapter au phénomène de la numérisation, particulièrement dans le domaine des relations commerciales et financières face aux flux transnationaux des données. La législation a clairement institué l équivalence fonctionnelle entre les signatures manuscrites et les signatures électroniques. Le but de la signature électronique est dorénavant semblable à celle de la signature manuscrite. Elle doit avant tout garantir l authenticité de l identité de la personne effectuant l opération et préserver l intégrité du document échangé. La signature doit être strictement liée à son auteur qui doit la maîtriser et protéger l expression de l autonomie de sa volonté. Sa propriété inimitable doit normalement garantir et permettre une sécurité irrévocable des contrats commerciaux et des opérations financières. La signature électronique est devenue un mode légal de preuve. En effet, la technologie va plus loin pour vérifier une identité, mais aussi pour identifier les individus : la biométrie 20. Elle consiste à la reconnaissance unique des êtres vivants qui sont basés sur un ou plusieurs traits de comportement ou physiques intrinsèques. Si nous voulons être totalement en sécurité, à la différence du code secret, nos traits distinctifs permettent de savoir que nous sommes «la bonne personne» étant donné que ces traits sont unique et ne peuvent pas faire l objet de vol, espionnage ou de transmission. Le potentiel des données biométriques dans le domaine de la signature électronique ne s arrête pas à l identification, comme tel est le cas pour un contrôle d accès. Enfin, nous pouvons parvenir à prouver un acte volontaire de l individu qui est inséparable de la personne et en éloigner tout type d erreur. 20 Ce terme vient du grec «bios» signifiant la vie et «metron» la mesure. 11

13 WEBOGRAPHIE 01NET Article «Les mondes bancaire et financier s essayent à la signature électronique» Lien Internet : Date de Création : 01 Juin 2006 Date de Consultation : 01 Mars 2011 AGENCE NATIONALE DES TITRES SECURISES Article «Qu en est-il de la nouvelle carte d identité électronique (CNIe)?» Lien Internet : Date de Création : 01 Juin 2006 Date de Consultation : 10 Mars 2011 AFNOR / STANDARMEDIA Article «Etude d impact : la signature électronique et les infrastructures à clé publique dans le contexte de l identité numérique» (par Cabinet d avocats Caprioli & Associés) Lien Internet : l information/technologies-de-l information-et-de-la-communication-tic/applications-sectorielles-des- TIC/E-commerce/Etude-d impact-la-signature-électronique-et-les-infrastructures-à-clé-publique-dans-lecontexte-de-l identité-numérique-quels-usages-pour-les-titres-sécurisés-émis-par-l état-dans-le-monde-del économie-numérique Date de Création : 16 Juillet 2008 Date de Consultation : 22 Février 2011 CARNETSDUBUSINESS Article «Certificat et signature électroniques : la réponse simple et sécurisée aux enjeux de l'internet actuel et des échanges 'zéro papier'» Lien Internet : Date de Création : 5 Mars 2011 Date de Consultation : 14 Mars 2011 COMMENTCAMARCHE Lien Internet : Date de Création : 3 Novembre 2009 Date de Consultation : 14 Mars 2011 COMMENTCAMARCHE Lien Internet : Date de Création : 13 Novembre 2009 Date de Consultation : 21 Mars 2011 CREG.AC-VERSAILLES Lien Internet : Date de Création : 17 Avril 2003 Date de Consultation : 08 Mars 2011 JOURNALDUNET Article «Signature électronique : des garanties d'intégrité et d'authentification» Lien Internet : Date de Création : 30 Janvier 2001 Date de Consultation 08 Mars

14 JURISCOM Article «Preuve et signature électronique» Lien Internet : Date de Création : 09 Mai 2000 Date de Consultation : 22 Février 2011 JUSTASKGEMALTO.COM Article «Est-il dangereux d effectuer ses opérations bancaires en ligne?» Lien Internet : Date de Création : 25 Février 2009 Date de Consultation 08 Mars 2011 LAFRIQUE Article «La signature électronique fragilise-t-elle le contrat?» Lien Internet : Date de Création : Décembre 2002 Date de Consultation : 08 Mars 2011 LEGALIS Article «Cour d appel de Besançon, Chambre sociale, Arrêt du 20 Octobre Sarl Chalets Boisson / Bernard G». Lien Internet : Date de Consultation : 16 Mars 2011 LERECOUVREMENT Lien Internet : Date de Consultation : 08 Mars 2011 NET-IRIS Article «Devenir de l e-carte bleue pour payer en ligne?» Lien Internet : Date de Création : 19 Janvier 2005 Date de Consultation : 22 Février 2011 NET-IRIS Article «Publication du décret relatif à la signature électronique» Lien Internet : Date de Création : 2 Avril 2001 Date de Consultation : 22 Février 2011 MURIELLE-CAHEN Article «Usurpation d identité dans les réseaux sociaux sur la sellette» Lien Internet : Date de Consultation : 14 Mars 2011 SSI GOUV Memento «Signature électronique - Point de situation» Lien Internet : Date de Création : 25 Août 2004 Date de Consultation : 27 Février

15 BIBLIOGRAPHIE Patrick VAUTRIN/, COURS UE1 : Introduction au Droit DCG1, ISTM, Année MULTI ACCES BANQUE Magazine MaBanque : N 9 «Quel avenir pour les banques en ligne?» 14

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI SOMMAIRE MAILS FRAUDULEUX FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE ACHETER SUR INTERNET LES BON REFELEXES Ce que dit la loi 1/ Au titre de l'escroquerie Article L313-1 du Code Pénal «L

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ET NOTE DE SECURITE DU RAWBANKONLINE

GUIDE D UTILISATION ET NOTE DE SECURITE DU RAWBANKONLINE GUIDE D UTILISATION ET NOTE DE SECURITE DU RAWBANKONLINE 1 Guide Utilisateur Rawbank Online TABLE DES MATIERES I. GUIDE D UTILISATION 1. INTRODUCTION 2. COMMENT UTILISER VOTRE RAWBANKONLINE 2.1. Comment

Plus en détail

Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro de carte bancaire!

Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro de carte bancaire! Service e-carte Bleue Adoptez la simplicité et la tranquillité pour tous vos achats en ligne avec le service e-carte Bleue! EN BREF Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

Service e-carte Bleue

Service e-carte Bleue Service e-carte Bleue Adoptez la simplicité et la tranquillité pour tous vos achats en ligne avec le service e-carte Bleue! EN BREF Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

La payement par Carte Bancaire sur Internet

La payement par Carte Bancaire sur Internet Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 06/11/2012 Sommaire : La payement par Carte Bancaire sur Internet 1) Préambule page 1 2) Historique page 1 3) Une situation actuelle anormale page

Plus en détail

«De l authentification à la signature électronique : quel cadre juridique pour la confiance dans les communications électroniques internationales?

«De l authentification à la signature électronique : quel cadre juridique pour la confiance dans les communications électroniques internationales? C.N.U.D.C.I./U.N.C.I.T.R.A.L. Nations Unies - New York, 14 février 2011 «De l authentification à la signature électronique : quel cadre juridique pour la confiance dans les communications électroniques

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe

Particuliers, la Banque de France vous informe Particuliers, la Banque de France vous informe Identifiants bancaires : Être vigilant, c est important Être responsable VOTRE CARTE BANCAIRE Votre carte bancaire est strictement personnelle. Vous devez

Plus en détail

Inconvénient les micro paiements (très faibles montants) ne sont pas toujours possibles.

Inconvénient les micro paiements (très faibles montants) ne sont pas toujours possibles. Payer sur Internet en toute sécurité On peut tout acheter dans l immense galerie marchande planétaire qu est Internet. 2 français sur 5 achètent désormais en ligne. Mais qu en est-il des moyens de paiement

Plus en détail

Conditions Générales de Vente ICONIC BOX

Conditions Générales de Vente ICONIC BOX Conditions Générales de Vente ICONIC BOX Conditions applicables à compter du 20/06/2015 IDENTITE DU VENDEUR Le présent site iconicbox.com est édité par : La société MATY, SAS au capital de 20 000 000 immatriculée

Plus en détail

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ JUIN 2015 Guide élaboré avec CARTE BANCAIRE www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 5 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE Guide élaboré avec le Groupement

Plus en détail

De plus en plus de gens font leurs achats sur Internet, et l offre de produits et services en ligne est grandissante. Les moyens de paiement se

De plus en plus de gens font leurs achats sur Internet, et l offre de produits et services en ligne est grandissante. Les moyens de paiement se De plus en plus de gens font leurs achats sur Internet, et l offre de produits et services en ligne est grandissante. Les moyens de paiement se multiplient également. Voici un aperçu des méthodes les plus

Plus en détail

entreprises certificat électronique Comptes bancaires au quotidien

entreprises certificat électronique Comptes bancaires au quotidien entreprises Comptes bancaires au quotidien certificat électronique Évoluez dans un environnement sécurisé et accédez aux téléprocédures de l Administration entreprises.societegenerale.fr On est là pour

Plus en détail

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement BIEN PROTÉGER Mes données bancaires et mes moyens de paiement 2 En matière bancaire comme dans tous les domaines, la sécurité et la vigilance sont primordiales. Des systèmes de protection sont mis en place

Plus en détail

Premier arrêt de la Cour de Cassation sur la preuve électronique Cour de Cassation, Civ. 2, 4 décembre 2008 (pourvoi n 07-17622)

Premier arrêt de la Cour de Cassation sur la preuve électronique Cour de Cassation, Civ. 2, 4 décembre 2008 (pourvoi n 07-17622) Page 1 Premier arrêt de la Cour de Cassation sur la preuve électronique Cour de Cassation, Civ. 2, 4 décembre 2008 (pourvoi n 07-17622) Le 15 février 2009 - Résumé - L arrêt rendu par la deuxième chambre

Plus en détail

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data.

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data. G Data Whitepaper 12/2009 Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet Sabrina Berkenkopf & Ralf Benzmüller G Data Security Labs Whitepaper_12_2009_FR Go safe. Go

Plus en détail

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015 MAI 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche?

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche? Présentation du problème La banque Boursorama propose un logiciel de protection supplémentaire pour les transactions sur Internet. Ce logiciel est téléchargeable à l adresse suivante : http://www.trusteer.com/webform/download-rapport

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe

Particuliers, la Banque de France vous informe Particuliers, la Banque de France vous informe Identifiants bancaires Être vigilant, c est important Être responsable VOTRE CARTE BANCAIRE Votre carte bancaire est strictement personnelle. Vous devez vérifier

Plus en détail

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE FÉVRIER 2015 www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

Les Tiers de Confiance

Les Tiers de Confiance ANR LISE - ADIJ Preuve informatique : quelles nouveautés techniques pour quelles évolutions juridiques? Bibliothèque de l Ordre, Paris, 8 décembre 2011 Les Tiers de Confiance Eric A. CAPRIOLI Avocat à

Plus en détail

Foire aux questions e-barreau

Foire aux questions e-barreau Foire aux questions e-barreau La clé e-barreau RGS** Ce document vous permettra d obtenir de l aide à la commande de la nouvelle clé e- Barreau RGS** sur le portail de Certeurope. Document version 1.03,

Plus en détail

Banque a distance - 10 re flexes se curite

Banque a distance - 10 re flexes se curite Banque a distance - 10 re flexes se curite En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l utilisation sécurisée des services de banque à distance. 1. Je consulte régulièrement

Plus en détail

Club des Responsables d Infrastructures et de la Production

Club des Responsables d Infrastructures et de la Production Club des Responsables d Infrastructures et de la Production LA BRIGADE D ENQUÊTES SUR LES FRAUDES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Intervention du Commissaire Divisionnaire Anne SOUVIRA Le 19 mars 2014

Plus en détail

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat Projet Sécurité Date : 09/02/09 Version : V 1.0 Etat : travail / vérifié / validé Rédacteur : JBO Réf. : CNRS/DSI/Expertise/ sécuriser la carte achat-v1.doc Annexes : Sécuriser les achats en ligne par

Plus en détail

! "! #! $%& '( )* &#* +,

! ! #! $%& '( )* &#* +, !"#$ % & '! "! #! $%& '( )* &#* +, ( )' *!- + Le Système d Information AUJOURD HUI : à tous les Acteurs «DEMAIN La révolution : à tous digitale les inverse «Citoyens les défauts» : ce qui était autrefois

Plus en détail

Conditions générales de vente - Billetterie en ligne

Conditions générales de vente - Billetterie en ligne Conditions générales de vente - Billetterie en ligne Les présentes Conditions Générales de Vente (CGV) ont pour objet de définir les droits et obligations des parties dans le cadre de la vente en ligne

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

Bien acheter sur l Internet. EPN de Côte de Nacre 13 décembre 2011. Gérard Becher Président de l UFC Que Choisir de CAEN

Bien acheter sur l Internet. EPN de Côte de Nacre 13 décembre 2011. Gérard Becher Président de l UFC Que Choisir de CAEN Bien acheter sur l Internet EPN de Côte de Nacre 13 décembre 2011 Gérard Becher Président de l UFC Que Choisir de CAEN De quoi parlons-nous? La vente en ligne : Le fait d acheter un produit ou un service

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle Questions & réponses fréquentes Questions générales La Cumulus-MasterCard est gratuite: Qu est-ce que cela signifie exactement? Où puis-je collecter des points Cumulus dans le monde avec ma Cumulus-MasterCard?

Plus en détail

PROGRAMME Acheter en ligne Défendre ses droits Payer ses achats Attention aux offres mirifiques

PROGRAMME Acheter en ligne Défendre ses droits Payer ses achats Attention aux offres mirifiques 1 PROGRAMME Acheter en ligne À qui? Quoi? Comment? Les plus et les moins de l achat en ligne Défendre ses droits Les précautions à prendre Les recours Payer ses achats La carte bancaire Les autres systèmes

Plus en détail

Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management

Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management Solutions et Gestion Sécurisées des données Safe and secure data solutions and management Chantal PRALIAUD Chef de Projet Transports Intelligents Groupe Imprimerie Nationale Mme Chantal Praliaud Mission

Plus en détail

ANNEXE IDéNum - Foire aux questions

ANNEXE IDéNum - Foire aux questions ANNEXE IDéNum - Foire aux questions Le label et les certificats labellisés A quoi le label IDéNum est-il destiné? - Le label IDéNum sert à remplacer les mots de passe et autres moyens utilisés par l internaute

Plus en détail

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Déjouer la fraude aux «faux» virements MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Typologie de la fraude sur les moyens de paiements Source BDF Données fraude sur les moyens de paiements en France Source BDF

Plus en détail

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur Le contexte 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur La sécurité du système Cartes Bancaires a fait l objet en 2000 et en 2001 d une concertation au sein d un groupe de travail du Conseil

Plus en détail

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE CERTIFICATS SSL EXTENDED VALIDATION : UN GAGE DE CONFIANCE

Plus en détail

Gérer ses comptes bancaires

Gérer ses comptes bancaires Gérer ses comptes bancaires Beaucoup de personnes sont réticentes à l'idée d'utiliser Internet pour gérer leurs comptes bancaires! Parce qu'elles sont persuadées qu'en agissant ainsi, elles prennent des

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE DE McAFEE EN MATIÈRE d achats en ligne

RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE DE McAFEE EN MATIÈRE d achats en ligne RECOMMANDATIONS ET MISES EN GARDE DE McAFEE EN MATIÈRE d achats en ligne Sommaire Avant-propos de Parry Aftab 3 Expert de la sécurité en ligne Achats en ligne : la vérité 4 Recommandations et mises en

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 2 sur 26

SOMMAIRE. Page 2 sur 26 Fiche FOCUS Les téléprocédures Effectuer une demande d adhésion (en 3 étapes) et Déclarer les comptes bancaires (en une étape) Page 1 sur 26 Les téléprocédures Fiche FOCUS : Effectuer une demande d adhésion

Plus en détail

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz

Archivage de documents à valeur juridique. Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz Archivage de documents à valeur juridique Présentation du coffre-fort électronique CDC Zantaz CDC ZANTAZ Tiers archiveur - Tiers de confiance La référence en matière de confiance CDC ZANTAZ créée 2001

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de vente par correspondance fondé sur l origine Domaine(s) de compétence de l Institution : Lutte

Plus en détail

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium.

2.1 Les présentes conditions générales régissent les conditions de vente et d utilisation de Ticket Premium. Conditions générales d utilisation de Ticket Premium Octobre 2012 1. Définitions Les mots et expressions utilisés dans les présentes conditions générales avec des majuscules ont le sens qui leur est donné

Plus en détail

Coupez la ligne des courriels hameçons

Coupez la ligne des courriels hameçons Coupez la ligne des courriels hameçons Les fraudeurs qui cherchent à mettre la main sur des renseignements personnels ont élaboré un nouveau moyen d attirer des victimes sans méfiance. Ils lancent un «hameçon».

Plus en détail

ACCUEIL - P. 5 DEMANDES DE PAIEMENT - P. 8

ACCUEIL - P. 5 DEMANDES DE PAIEMENT - P. 8 ACCUEIL - P. 5 DEMANDES DE PAIEMENT - P. 8 DEMANDES DE VIREMENT - P. 16 MON COMMERCE - P. 21 UTILISATEURS - P. 27 COMPTABILITÉ - P. 30 PRÉSENTATION www.factobox.com A SAVOIR Depuis 2009, plus de 200 clients

Plus en détail

EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM,

EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM, EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM, Réf. Commercial/documentations FR/EDC/D-Présentations PPT EDC/EDC_fast_contrat_14-11-15 PP Schéma sans ou avec EDC FAST Sans

Plus en détail

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Ralph Gross and Alessandro Acquisti Présenté par Guy-Michel FOPA Décembre 2008 Intérêts

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE TITRES DE TRANSPORT DE REMONTÉES MÉCANIQUES

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE TITRES DE TRANSPORT DE REMONTÉES MÉCANIQUES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D UTILISATION DE TITRES DE TRANSPORT DE REMONTÉES MÉCANIQUES Syndicat des Habères Siège social : Mairie 74420 HABERE POCHE Exploitant le domaine skiable des Habères Ci-après

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

Internet et les produits financiers

Internet et les produits financiers L essentiel sur Internet et les produits financiers En partenariat avec Les enjeux d Internet Internet offre de nombreuses possibilités Internet est utilisé en tout premier lieu comme source d information.

Plus en détail

Banque en ligne et sécurité : remarques importantes

Banque en ligne et sécurité : remarques importantes Un système de sécurisation optimal Notre système de transactions en ligne vous permet d effectuer de manière rapide et confortable vos opérations bancaires en ligne. Pour en assurer la sécurité, nous avons

Plus en détail

La simplification du dossier de candidature

La simplification du dossier de candidature FICHE 20 La simplification du dossier de candidature Pour de nombreux opérateurs économiques, la constitution des dossiers de candidature est trop complexe et coûteuse du fait du nombre des documents à

Plus en détail

OPERATION AUDIT DE LA BANQUE EN LIGNE. Règles de bonnes pratiques pour les internautes et les professionnels

OPERATION AUDIT DE LA BANQUE EN LIGNE. Règles de bonnes pratiques pour les internautes et les professionnels OPERATION AUDIT DE LA BANQUE EN LIGNE Règles de bonnes pratiques pour les internautes et les professionnels Les services de banque en ligne se sont considérablement développés. Ils permettent désormais

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK 1. OBJET Les présentes conditions générales fixent les modalités d accès et de fonctionnement du service de banque en ligne fourni par ECOBANK (le

Plus en détail

L e-commerce : sécurité et paiements en ligne

L e-commerce : sécurité et paiements en ligne L e-commerce : sécurité et paiements en ligne La corde sensible d Internet : état des lieux Jean David Olekhnovitch www.olek.fr V1.2-29/01/10 Evolution du marché français Evolution du CA B to C en milliards

Plus en détail

ENJEUX JURIDIQUES DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012

ENJEUX JURIDIQUES DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012 DEMATERIALISATION DES CONTRATS A LA SOURCE 21 SEPTEMBRE 2012 ENJEUX JURIDIQUES Me Cathie-Rosalie Joly Avocat Associé Cabinet Ulys Docteur en droit et Avocat au barreau de Paris Avocat communautaire au

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir?

CertimétiersArtisanat. A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? CertimétiersArtisanat A quoi sert le certificat électronique CertimétiersArtisanat et comment s en servir? 1) Pourquoi utiliser un certificat? Les échanges «formels, formalisés, contractuels» via Internet

Plus en détail

Achat V9.7 www.marches-publics.info Dématérialisation des Achats et des Marchés Publics

Achat V9.7 www.marches-publics.info Dématérialisation des Achats et des Marchés Publics AWS-Achat Soumission d un pli dématérialisé 1/14 AWS-Achat Achat V9.7 www.marches-publics.info Dématérialisation des Achats et des Marchés Publics Soumission d un pli dématérialisé AWS-Achat Soumission

Plus en détail

Applications de la cryptographie à clé publique

Applications de la cryptographie à clé publique pplications de la cryptographie à clé publique Crypter un message M revient à appliquer à celui-ci une fonction bijective f de sorte de former le message chiffré M = f ( M ). Déchiffrer ce dernier consiste

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement Comment sécuriser vos paiements en ligne? Entre 2010 et 2013, les chiffres démontrent que c est sur internet que la fraude à la carte bancaire a montré sa plus forte progression. Même si le taux de fraude

Plus en détail

LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR? Identifiant Mot de passe

LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR? Identifiant Mot de passe LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR?? Identifiant Mot de passe Les entreprises sont de plus en plus souvent confrontées à diverses formes d escroquerie au paiement.

Plus en détail

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne La solution de référence pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Des centaines d institutions financières et des dizaines de millions

Plus en détail

Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS)

Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS) PREMIER MINISTRE ADAE PREMIER MINISTRE SGDN - DCSSI =========== Politique de Référencement Intersectorielle de Sécurité (PRIS) Service de confiance "Authentification" =========== VERSION 2.0 1.2.250.1.137.2.2.1.2.1.5

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur BGFIONLINE Votre Banque en ligne Page 1 sur 17 Chère cliente, cher client, Bienvenue sur www.bgfionline.com! Pour que vous puissiez accéder à vos comptes à toute heure, en vacances,

Plus en détail

Modules Express ICV. Le e-commerce

Modules Express ICV. Le e-commerce Modules Express ICV Le e-commerce ou comment acheter et vendre sur Internet 15 et 22 octobre 2013 Réalisation : Serge PEAULT Sommaire Acheter sur Internet Processus d'achat Les comparateurs Modes de paiement

Plus en détail

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur Entreprise 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, L e nouveau service Banque à distance

Plus en détail

PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON

PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE DE LA COMMUNICATION ELECTRONIQUE ENTRE LES AVOCATS ET LES CHAMBRES CIVILES DE LA COUR D APPEL DE LYON La cour d appel de Lyon représentée par son premier président et son procureur

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com

Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com 1 sur 5 Conditions Générales d'utilisation et de vente du site www.monvisagedelorient.com Préambule Le présent document a pour objet de présenter les services proposés par la société PIX IN THE CITY SARL

Plus en détail

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques e-xpert Solutions SA 3, Chemin du Creux CH 1233 Bernex-Genève Tél +1 22 727 05 55 Fax +1 22 727 05 50 Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques Volume 1/3 Par Sylvain Maret /

Plus en détail

Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises. Cadre juridique

Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises. Cadre juridique Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises Cadre juridique Présenté par Béatrice Delmas-Linel et Céline Mutz Cabinet De Gaulle Fleurance & Associés 29 juin 2012 1 Introduction La dématérialisation

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES CEE

DÉMATÉRIALISATION DES CEE CONTRIBUTION À LA CONCERTATION SUR LES MODALITÉS DE CONSTITUTION D UNE DEMANDE DE CEE EN TROISIÈME PÉRIODE DÉMATÉRIALISATION DES CEE Pour atteindre l objectif de simplification, la dématérialisation du

Plus en détail

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM Par Francis Bruckmann ISEP 1975 Directeur délégué à la promotion de la sécurité Orange Cet article est paru dans le numéro 103 de Signaux,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS

FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS Pour faire votre demande : Remplir le présent formulaire et le mandat de prélèvement joint Joindre les pièces suivantes : 1 photo

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE https://banque.edmond-de-rothschild.fr 1. OBJET Edmond de Rothschild (France), société anonyme au capital de 83.075.820 euros, dont le siège

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

INDICATEURS D OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT

INDICATEURS D OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11 Fax: 02/533 72 00 E-mail: info@ctif-cfi.be NL1175e Avril 2007 INDICATEURS D OPÉRATIONS

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Identité, sécurité et vie privée

Identité, sécurité et vie privée Identité, sécurité et vie privée Yves Deswarte deswarte@laas.fr Toulouse, France Sécurité et respect de la vie privée!deux droits fondamentaux o Déclaration universelle des droits de l homme, ONU, 1948

Plus en détail

+41 225 190 991 +33 972 520 691 +31 23 185 110 FAQ CSI OFFSHORE

+41 225 190 991 +33 972 520 691 +31 23 185 110 FAQ CSI OFFSHORE +41 225 190 991 +33 972 520 691 +31 23 185 110 FAQ CSI OFFSHORE Ce document d information intitulé «FAQ CSI Offshore» reprend l ensemble des questions que vous vous posez au sujet du fonctionnement, de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2008/2 21 novembre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

Conditions Générales

Conditions Générales ADHESION AUX SYSTEMES DE PAIEMENT PAR CARTES BANCAIRES Conditions Générales BANQUE DE SAVOIE SOMMAIRE : ADHESION AU SYSTEME RESEAU CB A AUTOMATE Chapitre A-1 : Condition Générales d adhésion au système

Plus en détail

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions

Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ab Access Key : L accès pour vos UBS Online Services Instructions ubs.com/online ab Paraît également en allemand, en italien et en anglais. Mai 2015. 83378F (L45364) UBS 2015. Le symbole des trois clés

Plus en détail

QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES?

QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES? GUIDE PRATIQUE QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES? www.fellowes.fr Item Code: 360919 SOMMAIRE QUEL EST CE PHENOMENE? 1. Introduction 2. Quel est ce phénomène? 3. Quels sont les moyens utilisés? 4. Comment

Plus en détail

e)services - Guide de l utilisateur e)cotisations

e)services - Guide de l utilisateur e)cotisations e)services - Guide de l utilisateur e)cotisations 1 Sommaire Vos cotisations 9 Introduction 2 Accès au service e)cotisations 3 Déclarations des revenus 6 Consultation du compte 9 Affichage de l historique

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com COMBATTRE LE PHISHING Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab Janvier 2014 LIVRE BLANC www.vade-retro.com Index Introduction... 3 Typologies du phishing et du spam... 4 Techniques de filtrage des

Plus en détail

- Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion

- Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion Nous vous remercions de bien vouloir : - Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion - Joindre les documents justificatifs demandés - Envoyer votre dossier complet par envoi recommandé

Plus en détail

Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les

Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les Situation en février 2015 Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les demandes de PASSEPORT, de CARTE D IDENTITÉ ou de CHANGEMENT D ADRESSE sur un passeport

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail