MÉTABOLISME, DIABÈTE ET

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTABOLISME, DIABÈTE ET"

Transcription

1 MÉTABOLISME, DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT Anne Lajoix Centre de Pharmacologie et Innovation dans le Diabète EA 7288

2 LE DIABÈTE Maladie métabolique caractérisée par un excès chronique de sucre dans le sang Sucre dans le sang: glycémie Apports alimentation Taux stable 1 g/l Besoins énergétiques Diabète >1,26 g/l Mécanismes régulateurs

3 LE DIABÈTE 371 millions sujets atteints dans le monde (2012) Diabète de type 1 (10%) - début: sujet jeune - cause: dérèglement du système immunitaire destruction des cellules pancréatiques produisant l insuline Diabète de type 2 (90%) - début: âge mur - cause: dysfonctionnement du pancréas: défaut de sécrétion d insuline résistance des tissus cibles à l insuline Une maladie liée au vieillissement de la population

4 LE DIABÈTE DE TYPE 2 Maladie de plus en plus fréquente «Epidémie de diabète»

5 LE DIABÈTE DE TYPE 2 Maladie de plus en plus fréquente

6 LE DIABÈTE DE TYPE 2 Touche majoritairement les pays industrialisés Mais 4 diabétiques sur 5 vivent dans des pays émergents

7 LE DIABÈTE DE TYPE 2 Affecte les personnes d âge mur

8 LES COMPLICATIONS DU DIABÈTE Rétinopathie: Cécité 1 ère cause Attaques: 2 fois plus Maladies cardio-vasculaires: 2-4 fois mortalité Néphropathie: Insuffisance rénale 1 ère cause Neuropathie: Amputation 1 ère cause Espérance de vie réduite 6 ème cause de décès

9 HOMÉOSTASIE GLUCIDIQUE Glucides complexes (amidon, glycogène) Glucides simples Alimentation Excrétion urinaire Organes producteurs Production glucose Glucose plasmatique Utilisation glucose Organes utilisateurs Journée Jeun Foie: 80% Reins: 15% Intestins: 5% Foie: 35% Reins: 45% Intestins: 20% Limites physiologiques: 0,8-1,2 g/l Besoins énergétiques Exercice Cerveau: 50% Muscles: 15% Intestins: 15% Tissu adipeux: 5% Autres: 15%

10 HOMÉOSTASIE GLUCIDIQUE Pancréas Glucagon Insuline Glucose sanguin Stockage Destockage Tissus adipeux Muscles Foie

11 PHYSIOPATHOLOGIE DU DIABÈTE DE TYPE 2 Tissus adipeux Muscles Insulino-résistance Foie Facteurs d environnement Hyperglycémie Facteurs génétiques Déficit de sécrétion d insuline Cellule β

12 PHYSIOPATHOLOGIE DU DIABÈTE DE TYPE 2 Prédisposition génétique Population générale 6 % Jumeau monozygote 100% Jumeau dizygote 30 % Foie TA Pancréas Groupe ethnique - Indiens Pima - Iles du Pacific sud 50 % Muscle «Maladie polygénique»

13 PHYSIOPATHOLOGIE DU DIABÈTE DE TYPE 2 Facteurs environnementaux - Surpoids (25 < IMC < 30): 2012: 32,3 % (Etude ObEpi) - Obésité (IMC > 30): 2012: 15 % (+3,4% en 3 ans) 43 % diabétiques sont obèses - Activité physique: sédentarité - Alimentation: apports caloriques trop élevés trop riches en graisses saturées et en sucres pas assez de fibres Autres facteurs - Faible poids de naissance - Vieillissement de la population

14 DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT Prévalence du DT2 augmente avec l âge: USA: 20 à 65 ans: 11,3% après 65 ans: 26,9% France: 5,5% en 2012 Prévalence du diabète en fonction de l âge (Etude ObEpi 2012) Incidence de nouveaux cas /an augmente avec l âge: 0,5-1% : au-delà de 65 ans < 0,2%: ans

15 DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT OGTT: ingestion orale de 100g de glucose

16 ADIPOSITÉ

17 ADIPOSITÉ Surpoids et obésité Prévalence du diabète en fonction de l IMC (ObEpi 2012)

18 ADIPOSITÉ Surpoids et obésité

19 ADIPOSITÉ Evaluation: tour de taille

20 ADIPOSITÉ Tissus adipeux sous-cutané vs viscéral

21 ADIPOSITÉ Inflammation chronique du TAV

22 ADIPOSITÉ Récepteur de la ghréline: souris KO pour GHS-R Adiposité Lin L. et al., Aging Cell, 2011

23 ACTIVITÉ PHYSIQUE

24 ACTIVITÉ PHYSIQUE Exercice 30 minutes d exercice modéré quotidien

25 ALIMENTATION Restriction calorique: Etude DPP (Diabetes Prevention Program) Lifestyle intervention: exercice + régime alimentaire DPP Research Group, New England Journal of Medicine, 2002

26 Huang JH et al., Nutrition Journal, 2012 ALIMENTATION Magnésium Sujets âgés: 72,3 ans 47% hommes, 53% femmes

27 ALTÉRATIONS DE LA SÉCRÉTION D INSULINE

28 ALTÉRATIONS DE LA SÉCRÉTION D INSULINE Dysfonction des cellules β Oxydation du glucose Fusion des granules Transcription gène de l insuline Production proinsuline

29 ALTÉRATIONS DE LA SÉCRÉTION D INSULINE Dysfonction des cellules β Rats âgés de 4, 14 et 24 mois: OGTT Autre sécrétagogue: arginine young old Liu Yu. et al., Age, 2012

30 ALTÉRATIONS DE LA SÉCRÉTION D INSULINE Perte de masse des cellules β β Ilot de Langerhans Gu Z. et al., Age, 2011

31 MÉCANISMES MIS EN JEU Prolifération/apoptose Rats âgés de 4, 14 et 24 mois Gunasekaran U. et al., Aging, 2011 Gu Z. et al., Age, 2011

32 MÉCANISMES MIS EN JEU Rankin MM. And Kushner JA, Islets, 2010

33 MÉCANISMES MIS EN JEU Rankin MM. And Kushner JA, Islets, 2010

34 MÉCANISMES MIS EN JEU Autophagie

35 MÉCANISMES MIS EN JEU Autophagie Accumulation de protéines mal repliées Pas dégradation mitochondries altérées Liu Yu. et al., Age, 2012

36 MÉCANISMES MIS EN JEU Stress du réticulum endoplasmique Accumulation de protéines mal repliées Age: baisse expression des chaperonnes du RE et des enzymes de repliement Brown MK, Front Physiol, 2011

37 MÉCANISMES MIS EN JEU Stress du réticulum endoplasmique Fonseca SG et al., Trends Endocrinol Metab, 2011

38 ALTÉRATIONS DE L INSULINO-SENSIBILITÉ Insulino-résistance des tissus périphériques et du foie Activité des tyrosine kinases du RI Clamp euglycémique Nombre de GLUT-4 à la membrane Expression du GLUT-4

39 MÉCANISMES MIS EN JEU Récepteur de l insuline Rétention nucléaire de FOXO Phosphorylation : séquestration dans cytoplasme Ramalingam et al., Cell. Mol. Life Sci, 2012

40 MÉCANISMES MIS EN JEU Sirtuines: protéine déacétylase Sirtuines connectent le métabolisme énergétique et l espérance de vie Fusco S. et al., Cell Cycle, 2012

41 MÉCANISMES MIS EN JEU Gène susceptibilité associé au DT2 (GWAS) : Ink4/Arf = suppresseur de tumeur surexprimé avec âge Souris Super Ink4/Arf: une copie supplémentaire du locus Ink4/Arf Glycémie Insulinémie OGTT Protection contre l insulino-résistance et l intolérance liés à l âge Gonzalez-Navarro et al., Aging Cell, 2012

42

43 DIABÈTE ET VIEILLISSEMENT Surpoids et obésité Prévalence du surpoids et de l obésité en France

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001.

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001. Enseignement Obligatoire de 1 ère S - Dossier 2 : la régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques- 1 Ac. Poitiers 1 ère S Enseignement général Le diabète, une maladie en constante augmentation,

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation Impact métabolique des acides gras _ Importance du degré d insaturation Dominique Hermier Unité 914, Paris Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Plan Les familles d acides gras Acides

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE I. les hormones : généralités 1. définition d'une hormone Substance sécrétée par une glande endocrine. Elle est libérée dans le sang et se retrouve dans toute la circulation

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

RÉGULATION de la GLYCÉMIE

RÉGULATION de la GLYCÉMIE Physiologie Moléculaire Cours06 02/04/08 FEUGEAS RÉGULATION de la GLYCÉMIE I. VALEURS USUELLES ET REGULATION PHYSIOLOGIQUE : A. Valeurs et variations usuelles : glycémie à jeun (sans apport alimentaire

Plus en détail

L obésité de l adulte et ses risques

L obésité de l adulte et ses risques L obésité de l adulte et ses risques Willendorff Lespugue DR Patrick GELAS Nutrition Clinique Intensive - H.C.L. Définition Se définit comme un excès de masse grasse ayant des conséquences somatiques,

Plus en détail

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Introduction Les neurones et les hématies sont des cellules ultra spécialisées qui ne consomment que du glucose. L approvisionnement

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France 3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France Etude conduite chez des étudiants dans 3 villes (Montpellier, Bordeaux, Grenoble) Age : 19 à 26 ans Année

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Diabète de type II (1) Physiopathologie

Diabète de type II (1) Physiopathologie Diabète de type II (1) Physiopathologie Points à comprendre Le diabète de type II concerne environ 2 % de la population française. Il résulte à la fois d un déficit de l insulinosécrétion et d une insulino-résistance.

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

& santé. Diabète de type 2, danger de l obésité. n 114. Une transparence financière à tous les niveaux

& santé. Diabète de type 2, danger de l obésité. n 114. Une transparence financière à tous les niveaux Recherche n 114 & santé S o u t e n i r l a F o n d a t i o n p o u r l a R e c h e r c h e M é d i c a l e 6 LE DON URGENT Détecter les maladies cardio-vasculaires avant qu il ne soit trop tard 25 La

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Le diabète MODY 5 chez l enfant

Le diabète MODY 5 chez l enfant Le diabète MODY 5 chez l enfant Jacques Beltrand Endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Le diabète Symptômes + glycémie 2 g/l (moment au hasard) ou Glycémie à

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 BIOLOGIE EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 o TISSU ADIPEUX 1- Le tissu adipeux permet de stocker de l'énergie sous forme de triglycérides en période post-prandiale et de la restituer sous la forme d'acides gras

Plus en détail

STRESS OXYDANT ET SYNDROME METABOLIQUE EXPERIMENTAL D ORIGINE NUTRITIONNELLE. Gérard CROS

STRESS OXYDANT ET SYNDROME METABOLIQUE EXPERIMENTAL D ORIGINE NUTRITIONNELLE. Gérard CROS STRESS OXYDANT ET SYNDROME METABOLIQUE EXPERIMENTAL D ORIGINE NUTRITIONNELLE Gérard CROS Résistance à l insuline Facteurs génétiques et environnementaux Stress oxydant DIABETE (hyperglycémie) Stress oxydant

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide

Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide Diabète sucré et embryopathie à la thalidomide Diabète sucré = élévation du sucre dans le sang Définition : Le diabète est une maladie liée à la défaillance de la régulation du taux de glucose dans le

Plus en détail

Comprendre le diabète

Comprendre le diabète MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Comprendre le diabète Aperçu de la trousse Le diabète est l une des maladies chroniques les plus répandues au Canada.

Plus en détail

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue HOMÉOSTASIE 1. Système nerveux et système endocrinien 589 Maintien de l homéostasie par : Système endocrinien (hormonal) : Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue Système nerveux

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCEMIE

REGULATION DE LA GLYCEMIE REGULATION DE LA GLYCEMIE Approvisionnement continu en glucose cellules activité métabolique normale. Constance remarquable de la glycémie : 4-6 mmol/l (0,7-1,1 g/l) Régulation étroite. Exemple : SNC Besoins

Plus en détail

TD1: homéostasie du glucose

TD1: homéostasie du glucose TD1: homéostasie du glucose 1. Mécanismes neuroendocrine de régulation de la glycémie 2. Fonctionnement des neurones GE 3. Régulation de l activité des neurones GE par les acides gras 4. Régulation de

Plus en détail

IV - DIABETE DE TYPE 2

IV - DIABETE DE TYPE 2 IV - DIABETE DE TYPE 2 1- EPIDEMIOLOGIE : 1-1- Prévalence : Le diabète de type 2, anciennement nommé diabète non insulino-dépendant (DNID), est de loin le type de diabète le plus fréquent (environ 90%

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l'information.

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement

Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Module Douleur Oncologie Sida Soins Palliatifs 2010 Muscle et nutrition Nutrition et handicap Vieillissement Pr Isabelle

Plus en détail

RISQUES POUR LA SANTÉ INDICE DE MASSE CORPORELLE (IMC) RISQUES POUR LA SANTÉ IMC / TOUR DE TAILLE IMC / TOUR DE TAILLE

RISQUES POUR LA SANTÉ INDICE DE MASSE CORPORELLE (IMC) RISQUES POUR LA SANTÉ IMC / TOUR DE TAILLE IMC / TOUR DE TAILLE Unité 2 BILAN ÉNERGÉTIQUE ET POIDS CORPOREL SAIN Questions exploratoires Êtes-vous satisfait de votre poids corporel? Sur quoi vous concentrez-vous pour contrôler votre poids? Quels sont les facteurs qui

Plus en détail

Glycémie et homéostasie

Glycémie et homéostasie Glycémie et homéostasie L homéostasie (de homeo semblable et stase rester) est l ensemble des mécanismes permettant de réguler la constance du milieu intérieur. La glycémie est la mesure du taux de glucose

Plus en détail

Le diabète de type 2 : un problème de santé publique en pleine expansion

Le diabète de type 2 : un problème de santé publique en pleine expansion 135 millions de personnes atteintes dans le monde en 1995, 150 millions en 2002! Au rythme de la progression actuelle de la maladie, le monde comptera 300 millions de diabétiques en l an 2025. Le diabète

Plus en détail

5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE FRUCTOSE

5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE FRUCTOSE 5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE Le Fonds français pour l alimentation et la santé (FFAS) est une structure inédite et fédératrice qui a pour mission l étude et la mise en valeur d une alimentation source de

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013

Prise en charge du diabète de type 2. Dr Morera Julia 04/04/2013 Prise en charge du diabète de type 2 Dr Morera Julia 04/04/2013 Un véritable enjeu de santé publique Augmentation de l incidence du DT2 obésité++ monde entier pays en voie de développement occidentalisation

Plus en détail

TP 5 : les diabétiques.

TP 5 : les diabétiques. VIDEO : Intro / révision : "L'insuline, le glucose et vous" 0 à 1:37 TP 5 : les diabétiques. Vidéo : "C la santé" 0:29 à 1:15 2 millions en France (4 millions maintenant) 180 millions dans monde / en 2011

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Les diabètes et Les gens de mer

Les diabètes et Les gens de mer Les diabètes et Les gens de mer La vie à bord Confinement Eloignement Majoration des risques Les complications Accidents aigus hypoglycémie acido-cétose Complications dégénératives cardiovasculaire infections,

Plus en détail

O EA-4324. L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) rphy

O EA-4324. L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) rphy L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) C. Goanvec, PhD EA 4324 Optimisation des Régulations Physiologiques ORPHY O EA-4324 1 rphy DT2 : définitions Fédération Internationale

Plus en détail

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier Obésités Qu est-ce que Manger? Nécessité Plaisir Gastronomie Interdits Santé Diététique SURCHARGE ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE M. cardiovasculaires T malignes

Plus en détail

LES CORPS CETONIQUES

LES CORPS CETONIQUES LES RPS ETNIQUES Produits dans la matrice mitochondriale du foie à partir des acides gras, ils peuvent-être assimilés à des déchets mais ils se révêlent être un carburant énergétique pour les tissus périphériques

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE

La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE La pharmacocinétique Et chez l obèse? Sophie BLONDELLE Symposium du 11 octobre 2014 Plan I. Introduction L obésité II. III. IV. Notions de pharmacocinétique Modifications pharmacocinétiques Quelques exemples

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.»

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.» Diabète mellitus «L essentiel en quelques mots.» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il

Plus en détail

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE Le diabète Suis-je concerné? MUTUALITE CHRETIENNE La solidarité, c est bon pour la santé. Vous vous posez des questions sur le diabète? Vous vous demandez si vous êtes concerné? Vous connaissez une personne

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment

Diabète et obésité. Un état qui progresse constamment Diabète et obésité Un état qui progresse constamment Dans nos sociétés industrielles, l obésité, naguère exceptionnelle, puis plus courante, suit une telle progression qu elle pourrait bien, à terme, constituer

Plus en détail

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière

L3 S6 Nutrition, Santé & APS. Modalités de la matière L3 S6 Nutrition, Santé & APS Modalités de la matière Volume horaire et répartition : 10h : 5 CM programmés 1 fois/semaine le lundi de 8h à 10h Contenu : Connaître les causes et le traitement du diabète

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Les rencontres de l institut Carnot Qualiment 4 février 2014, Nantes Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Martine Champ CRNH Ouest, UMR PhAN,

Plus en détail

SOMMAIRE (ouvrage physiologie)

SOMMAIRE (ouvrage physiologie) SOMMAIRE (ouvrage physiologie) Partie 1 : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants Chapitre 1 : Ultrastructure des cellules humaines A définition et généralités sur la cellule B membrane

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

EDITORIAL L AMICALE DES PRÉPARATEURS. N 42 décembre 2009

EDITORIAL L AMICALE DES PRÉPARATEURS. N 42 décembre 2009 N 42 décembre 2009 EDITORIAL Nous clôturons 2009 avec un dernier trimestre très mouvementé. Après une réunion tuteur, nous avons poursuivi nos rencontres par la présentation du dossier qui a porté cette

Plus en détail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Document de travail à l intention du Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Mars 2003 préparé par : le D r Nicholas Forbath Médecine interne Addenda

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

L obésité constitue un risque important

L obésité constitue un risque important Le diabète de type 2 et l obésité : un lien incontournable Caroline Rhéaume, M.D., Ph. D., MCCM Patrice Brassard, Ph. D. L obésité constitue un risque important pour la santé et est reliée à plusieurs

Plus en détail

Métabolisme glucidique

Métabolisme glucidique Métabolisme glucidique Métabolisme du glucose A. Digestion/absorption B. Glycolyse C. Interconnexion des oses : Fructose/galactose D. Néoglucogenèse E. Voie des pentose-phosphates Métabolisme du glycogène

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression?

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Dr. Etienne LARGER Hôtel Dieu de Paris UniversitéParis 5 et INSERM U 833 La néphropathie diabétique en chiffres.

Plus en détail

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes

GLYCEMIE DIABETE. I. La digestion, voie d entrée du glucose dans l organisme. 1. Rôle des enzymes GLYCEMIE DIABETE La glycémie est la quantité de glucose circulant dans le sang. Sa régulation par l org est un phénomène complexe et primordial mettant en jeu divers mécanismes, comme la d ou la sécrétion

Plus en détail

Facteurs environnementaux et mode de vie (alimentation, sédentarité, tabagisme, UV, )

Facteurs environnementaux et mode de vie (alimentation, sédentarité, tabagisme, UV, ) D autres maladies aux origines plurifactorielles : Génotype Facteurs environnementaux et mode de vie (alimentation, sédentarité, tabagisme, UV, ) Phénotype Prédisposition génétique (diabète de type 2,

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par :

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par : Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec Un diabète de type 2 Atelier animé par : Pr Martine Duclos CHU Montpied, Clermont-ferrand Dr Julien Aucouturier UFR STAPS, Lille Séminaire interactif

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES INTRO : Le glucose est une molécule fondamentale pour notre organisme. En effet il constitue à la fois une source d énergie et de matière (il sert à la synthèse de biomolécules).

Plus en détail

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les

Document 3 : dosage du glucose au niveau des veines porte hépatique et sushépatique. Dosage du glucose dans la Dosage du glucose dans les Document 1 : situation anatomique du foie 1STS veine cave inférieure (circulation générale) veine sus-hépatique aorte foie artère hépatique veine porte hépatique intestin grêle artère mésentérique Document

Plus en détail

Les diabètes «atypiques»

Les diabètes «atypiques» 6 ème Congrès de la SMGT 13 décembre 2014 Les diabètes «atypiques» Emna Haouat Endocrinologue-AHU Institut National de Nutrition Introduction et intérêt du sujet Diabètes = états d hyperglycémie chronique

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé. Glycémie et Diabète. Chapitre 1 : Les diabètes

Thème 1 : Corps humain et santé. Glycémie et Diabète. Chapitre 1 : Les diabètes Thème 1 : Corps humain et santé. Glycémie et Diabète. Chapitre 1 : Les diabètes Feuille d activité Activité 1 : diagnostiquer le diabète Deux individus A et B consultent leur médecin qui, soupçonnant un

Plus en détail

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Généralités / Contexte La chirurgie bariatrique: pas de relation quantitative claire entre

Plus en détail

Conséquences nutritionnelles de l alcoolisme

Conséquences nutritionnelles de l alcoolisme 06/04/2013 Conséquences nutritionnelles de l alcoolisme Pr Mickael Naassila http://www.u-picardie.fr/decouverte/sante/pagesliees/grap/ Twitter : equipe_eri24 1 10% de la population 2/3 personnes reçues

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

Page 1. Glucose libre: 80 mmoles! Glycogène hépatique: 70-80 g! Glycogène musculaire: 220 g! 25 x plus de glucose sous forme glycogène/libre!

Page 1. Glucose libre: 80 mmoles! Glycogène hépatique: 70-80 g! Glycogène musculaire: 220 g! 25 x plus de glucose sous forme glycogène/libre! Pool de glucose! Transporteurs du glucose! Production hépatique de glucose! Utilisation du glucose! Devenir des glucides ingérés! Jeûne! lucocorticoïdes! Oméga 3 marins! INTESTIN! lucose libre: 80 mmoles!

Plus en détail

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur Le contrôle de la glycémie Un exemple de collaboration médeciningénieur Paul Massion Sophie Penning Médecin Service de Soins Intensifs Généraux du CHU de Liège Ingénieur biomédical Doctorante à l ULg,

Plus en détail