1. CONTEXTE ET PORTÉE :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. CONTEXTE ET PORTÉE :"

Transcription

1 Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou intervenants concernés : Professionnels de l équipe Enfance Famille Tous les employés du CSSS Médecins et bénévoles Approuvé par le comité de direction : le 31 août 2010 Adopté par le conseil d administration : le 20 septembre 2010 Signé par Raymond Roberge, directeur général Programme(s) ou service(s) concernés : Services de périnatalité à l équipe Enfance Famille et tous les services du CSSS En vigueur : Mai 2002 Révisé : Novembre 2004 Septembre CONTEXTE ET PORTÉE : La promotion de l allaitement maternel est une priorité de niveau international (OMS, Unicef) et national (Santé Canada). Cette priorité est également inscrit au Programme national de santé publique et prend notamment appui sur les lignes directrices du ministère de la Santé et des Services sociaux en allaitement maternel ainsi que sur la Politique de périnatalité ( ). En l occurrence, elle s intègre aux orientations du Plan local de santé publique du CSSS d Argenteuil. Le CLSC est reconnu Ami des bébés depuis En vue de maintenir son adhésion, il doit mettre à jour sa Politique d allaitement maternel. Ainsi, l adoption de la Politique d allaitement maternel par le conseil d administration du CSSS répond à la première condition des dix conditions pour le succès de l allaitement maternel qui doivent être appliquées pour un établissement reconnu «Ami des bébés». 2. DÉFINITION DES TERMES : Établissement «Ami des bébés» : établissement qui, par sa pratique, applique les dix conditions pour le succès de l allaitement maternel et respecte le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel (OMS, 1981) et les résolutions de l Assemblée mondiale de la santé qui s y rapportent. Aussi c est un établissement qui a reçu l agrément reconnu internationalement par l OMS/UNICEF. Les 10 conditions pour le succès de l allaitement maternel de l Initiative Ami des bébés : déclaration commune de l Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l enfance (UNICEF) en 1989 reconnaissant l importance de la mise en œuvre des pratiques exemplaires de soins dans les services de santé pour le succès des programmes qui protègent, encouragent et soutiennent l allaitement maternel. Ces conditions sont basées sur des données probantes.

2 Page 2 de 9 Code international de commercialisation des substituts du lait maternel et les résolutions de l Assemblée mondiale qui s y rapportent : code d éthique sur les pratiques commerciales de promotion des substituts du lait maternel incluant les biberons et les tétines. Substituts du lait maternel : tout aliment commercial ou présenté de toute autre manière comme produit de remplacement partiel ou total du lait maternel qu il convienne ou non à cet usage (préparations commerciales pour nourrissons, autres produits lactés, aliments, boissons et eau). 3. OBJECTIF GÉNÉRAL : Promouvoir la santé maternelle et infantile de notre communauté en protégeant, encourageant et soutenant l allaitement maternel, sans oublier l enseignement et le soutien aux parents qui choisissent de donner des préparations pour nourrissons. 4. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES : Appliquer les dix conditions pour le succès de l allaitement maternel de l OMS et de l UNICEF (annexe 1). Appliquer le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l OMS (annexe 2); 5. PRINCIPES DIRECTEURS : L allaitement maternel est largement reconnu comme étant le meilleur mode d alimentation des nouveau-nés et des nourrissons, et ce, tant pour la santé de l enfant comme pour celle de la mère. Reconnaissant son importance, le Centre de santé et de services sociaux d Argenteuil adhère au réseau des établissements «Ami des bébés» en vue de mettre en place des pratiques exemplaires en matière de protection, de promotion et de soutien à l allaitement maternel sans oublier l enseignement et le soutien aux parents qui choisissent de donner des préparations pour nourrissons. 6. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE OU PROCÉDURE Conformément aux exigences d un établissement reconnu «Ami des bébés», le CSSS d Argenteuil s engage à :

3 Page 3 de 9 1 : Faire connaitre la Politique d allaitement maternel systématiquement à tout le personnel soignant. Pour signifier son engagement à la promotion, à la protection et au soutien à l allaitement maternel, l établissement s assure que tous les employés, bénévoles et médecins sont informés des buts de cette politique. Ainsi, chaque membre du personnel et médecins nouvellement orientés et ayant à travailler auprès des femmes enceintes et/ou de mères qui allaitent, sont informés de cette politique. Cette politique est affichée là où se donnent des soins et services aux futures mères, aux nouvelles mamans et aux nourrissons. La politique est révisée et mise à jour aux 5 ans. 2 : S assurer que tout le personnel soignant a les compétences nécessaires pour mettre en œuvre la politique adoptée. Les personnes qui s occupent des femmes enceintes, des mères qui allaitent et des bébés, reçoivent une formation spécifique et approfondie leur permettant d acquérir les compétences nécessaires à la mise en œuvre et au respect de cette politique. L enseignement est continu et approprié à la description des tâches. Le niveau de formation varie en fonction du rôle du personnel. La formation d un nouveau membre du personnel se fait dans les six mois suivants son embauche. 3 : Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l allaitement au sein et de sa pratique. Durant le suivi de grossesse, au bureau du médecin et lors des rencontres prénatales individuelles et collectives, les femmes enceintes, leur conjoint et leur famille reçoivent les informations sur : les bénéfices de l allaitement pour leur santé et celle de leur enfant, les risques du non-allaitement, l importance de l allaitement exclusif durant les six premiers mois, la valeur du contact peau à peau entre la mère et le bébé et de la proximité du père, de la mère et du bébé, l importance des éléments qui contribuent au succès de l allaitement soit : la mise au sein précoce dans l heure suivant la naissance, la cohabitation mère-enfant 24 heures par jour; l allaitement selon les besoins du bébé, le non-recours aux suppléments (sauf sur indication médicale), les indicateurs d une bonne position et d une bonne prise du sein, de la non-utilisation de tétines artificielles ou suces d amusement dans les premières semaines jusqu à ce que l allaitement soit bien établi et le développement et le maintien d une bonne production lactée même si la mère se trouve séparée de son nourrisson.

4 Page 4 de 9 4 : Inviter les mères à commencer d allaiter leur enfant dans la demi-heure suivant la naissance. N ayant pas d unité des naissances, le CSSS d Argenteuil encourage les centres hospitaliers à placer tous les bébés en contact peau à peau avec leur mère immédiatement après la naissance et pour au moins 1 heure (ou davantage si le bébé n a pas tété); aider les mères à reconnaître quand leur bébé est prêt à prendre le sein; et offrir de l aide au besoin. Aussi, en période prénatale, les intervenantes encouragent les mères à débuter l allaitement dès la naissance de leur enfant par la transmission des informations appropriées. 5 : Indiquer aux mères comment pratiquer l allaitement au sein et comment entretenir la lactation même si elles se trouvent séparées de leur nourrisson. Les femmes reçoivent l information et le soutien appropriés en pré et postnatal pour pratiquer l allaitement au sein. Elles reçoivent aussi l information et le soutien pour entretenir la lactation si elles sont séparées de leur nourrisson. Elles reçoivent cette information soit en entrevues individuelles, en rencontres prénatales de groupe ou lors des haltes-allaitement. 6 : Ne donner aux nouveau-nés aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel sauf indication médicale. Cette information est transmise lors des activités prénatales et cette condition est encouragée en postnatal lors de la visite à domicile et aux haltes-allaitement. 7 : Laisser l enfant avec sa mère 24 heures par jour. Dès leur retour à domicile, les mères sont encouragées à garder leur nourrisson à proximité en tout temps afin de pouvoir être à l affût des signes d éveil de l enfant pour favoriser l alimentation (cela inclut les bébés non allaités) à la demande. 8 : Encourager l allaitement au sein à la demande de l enfant. Cette information est transmise lors des activités prénatales et cette condition est encouragée lors des activités postnatales. 9 : Ne donner aux enfants nourris au sein aucune tétine artificielle ou suce. Cette information est transmise lors des activités prénatales et cette condition est encouragée lors des activités postnatales. 10 : Encourager la constitution d associations de soutien à l allaitement maternel et leur adresser les mères dès leur sortie de l hôpital ou de la clinique. Nourri-Source, une association de marraines d allaitement est constituée. Ces marraines d allaitement sont jumelées lors des rencontres prénatales de groupe et sont disponibles pour soutenir toute maman qui en a besoin. L information sur le service Info-Santé est aussi donnée à toutes les mères.

5 Page 5 de 9 11 : Respecter le code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l OMS qui consiste à : Interdire le recours à du personnel payé par les fabricants pour donner des conseils aux parents. Interdire la distribution de cadeaux et d échantillons personnels aux professionnels de la santé. Interdire la promotion d aliments commerciaux pour bébés comme les solides en pots, les céréales, les jus, l eau embouteillée, afin de ne pas nuire à l allaitement exclusif. Exiger que chaque emballage ou étiquette mentionne clairement la supériorité de l allaitement au sein et comporte une mise en garde contre les risques et le coût de l alimentation artificielle. S assurer que les fabricants et les distributeurs fournissent aux professionnels de la santé une information scientifique et se limitant aux faits. Interdire la promotion des laits artificiels, tétines ou biberons auprès du grand public. Interdire la distribution d échantillons gratuits aux femmes enceintes ou aux parents. Interdire la promotion de ces produits dans le système de soins de santé (pas d échantillon ni d approvisionnement gratuit). S assurer que tous les produits sont de bonne qualité, que la date limite de consommation y est indiquée, et que les emballages ne comportent pas des termes comme "humanisé" ou "maternisé". Afin d éviter les conflits d intérêts, faire en sorte que les professionnels de la santé qui travaillent auprès des futures mères, des nouvelles mamans, des nourrissons et des jeunes enfants ne reçoivent pas de soutien financier des compagnies de produits alimentaires pour bébés (ex. vacances, invitations à des congrès, etc.). 7. RESPONSABILITÉS : Tous les employés, bénévoles et médecins doivent contribuer à la mise en œuvre de cette politique, selon leurs responsabilités respectives.

6 Page 6 de 9 Direction des services à la communauté Conformément aux priorités locales du programme de Santé publique, la DCSC est responsable de la mise en œuvre et du suivi de l application de cette politique. Plus spécifiquement, la gestionnaire de l équipe enfance famille ainsi que l intervenante responsable du dossier allaitement sont désignées comme responsable de l application de cette politique. Elles s assureront également d intégrer toutes les informations précitées aux activités pré et postnatales sous la responsabilité du CSSSA. De plus, elles sont aussi tenues d encourager les médecins en cliniques privées et les unités de naissances fréquentées par la clientèle de notre territoire, à mettre en œuvre les conditions qui leur sont dédiées. Direction des ressources humaines et la Direction des services infirmiers et des services multidisciplinaires En collaboration avec la DCSC, ces directions doivent : 1. s assurer que chaque nouveau membre du personnel et bénévole soient informés de cette politique notamment au moment de leur orientation. 2. S assurer de la mise en œuvre d une stratégie de formation pour les nouveaux membres ayant à travailler auprès des femmes enceintes et/ou de mères qui allaitent leur permettant d acquérir les compétences nécessaires à la mise en œuvre et au respect de cette politique, dans les six mois suivants leur embauche. Direction des services professionnels En collaboration avec la DCSC, cette direction doit : 1. s assurer que chaque nouveau médecin soit informé de cette politique. 2. S assurer de la mise en œuvre d une stratégie de formation pour les nouveaux médecins ayant à travailler auprès des femmes enceintes et/ou de mères qui allaitent leur permettant d acquérir les compétences nécessaires à la mise en œuvre et au respect de cette politique, dans les six mois suivants l octroi de leurs privilèges. Direction des services administratifs En collaboration avec la DCSC, cette direction doit : 1. assurer l accès et l entretien de salles appropriées aux besoins des activités en regard de l application de cette politique (rencontres prénatales de groupe, halte-allaitement, etc.). 2. assurer le respect du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel aux points 4, 6, 7, 8 et 9 de l annexe 2

7 Page 7 de 9 8. RÉFÉRENCES : Programme «Ami des bébés» (OMS et Unicef, 1992), mise à jour 2006 et Position de la société canadienne de pédiatrie Prise de position - allaitement maternel (OIIQ 1999) L allaitement maternel au Québec; lignes directrices (MSSS, 2001) Le programme national de santé publique ( ) La Politique de périnatalité du MSSS ( ) Mieux vivre avec notre enfant version 2010

8 Page 8 de 9 ANNEXE 1 Les dix conditions pour le succès de l allaitement maternel 1. Adopter une politique d allaitement maternel formulée par écrit et systématiquement portée à la connaissance de tout le personnel soignant. 2. Donner à tout le personnel soignant les compétences nécessaires pour mettre en œuvre la politique adoptée. 3. Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l allaitement au sein et de sa pratique. 4. Aider les mères à commencer d allaiter leur enfant dans la demi-heure suivant la naissance. 5. Indiquer aux mères comment pratiquer l allaitement au sein et comment entretenir la lactation même si elles se trouvent séparées de leur nourrisson. 6. Ne donner aux nouveau-nés aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel sauf indication médicale. 7. Laisser l enfant avec sa mère 24 heures par jour. 8. Encourager l allaitement au sein à la demande de l enfant. 9. Ne donner aux enfants nourris au sein aucune tétine artificielle ou suce. 10. Encourager la constitution d associations de soutien à l allaitement maternel et leur adresser les mères dès leur sortie de l hôpital ou de la clinique.

9 Page 9 de 9 ANNEXE 2 RÉSUMÉ DU CODE INTERNATIONAL DE COMMERCIALISATION DES SUBSTITUTS DU LAIT MATERNEL Source : MSSS, L allaitement maternel au Québec, Les lignes directrices, Interdire le recours à du personnel payé par les fabricants pour donner des conseils aux parents. 2. Interdire la distribution de cadeaux et d échantillons personnels aux professionnels de la santé. 3. Interdire la promotion d aliments commerciaux pour bébés comme les solides en pots, les céréales, les jus, l eau embouteillée, afin de ne pas nuire à l allaitement exclusif. 4. Exiger que chaque emballage ou étiquette mentionne clairement la supériorité de l allaitement au sein et comporte une mise en garde contre les risques et le coût de l alimentation artificielle. 5. S assurer que les fabricants et les distributeurs fournissent aux professionnels de la santé une information scientifique et se limitant aux faits. 6. Interdire la promotion des laits artificiels, tétines ou biberons auprès du grand public. 7. Interdire la distribution d échantillons gratuits aux femmes enceintes ou aux parents. 8. Interdire la promotion de ces produits dans le système de soins de santé (pas d échantillons ni d approvisionnement gratuits). 9. S assurer que tous les produits sont de bonne qualité, que la date limite de consommation y est indiquée, et que les emballages ne comportent pas des termes comme «humanisé» ou «maternisé». 10. Afin d éviter les conflits d intérêts, faire en sorte que les professionnels de la santé qui travaillent auprès des futures mères, des nouvelles mamans, des nourrissons et des jeunes enfants ne reçoivent pas de soutien financier des compagnies de produits alimentaires pour bébés (ex. : vacances, invitations à des congrès, etc.)..

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de :

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Titre: Allaitement maternel Responsable: Direction de la famille et de la santé mentale Approbation(s): Conseil d administration Initiale: 2002-02-20 Révision:

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

Politique d allaitement. Entérinée par conseil d administration du CSSSBC Le 28 juin 2005

Politique d allaitement. Entérinée par conseil d administration du CSSSBC Le 28 juin 2005 Politique d allaitement Entérinée par conseil d administration du CSSSBC Le 28 juin 2005 Révision annuelle faite par le Comité d allaitement maternel Bonavignon (mandaté par le comité de périnatalité du

Plus en détail

Rôle de l obstétricien

Rôle de l obstétricien l IHAB : tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais oser le demander! Rôle de l obstétricien Réunion Commune du Cercle des Gynécologues-Obstétriciens, et du Groupe d Etudes en Néonatologie Nord-Pas

Plus en détail

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés»

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE CHOIX DU MODE D ALIMENTATION Le choix du mode d alimentation de votre bébé est une décision extrêmement importante. Ce dépliant

Plus en détail

L INITIATIVE RAPPORT D'ÉVALUATION. Visite d évaluation externe

L INITIATIVE RAPPORT D'ÉVALUATION. Visite d évaluation externe L INITIATIVE des des amis bébés RAPPORT D'ÉVALUATION Visite d évaluation externe VISITE D ÉVALUATION EXTERNE DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE DORVAL-LACHINE-LASALLE EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Le Code International de commercialisation des substituts du lait maternel

Le Code International de commercialisation des substituts du lait maternel Le Code International de commercialisation des substituts du lait maternel Le Code International est composé d un préambule et de 10 articles : Article 1 : But du Code Le Code International et les Résolutions

Plus en détail

Dans le présent document, chacune des Dix conditions est présentée de la façon suivante :

Dans le présent document, chacune des Dix conditions est présentée de la façon suivante : CCA-Indicateurs de résultats pour les Dix conditions -Révisé avril 2012 L Organisme national responsable de l Initiative des amis des bébés Indicateurs de résultats pour les Dix conditions pour le succès

Plus en détail

Graphisme : Graphic-Art

Graphisme : Graphic-Art 1 Graphisme : Graphic-Art Crédits photos : Agence de la santé et des services sociaux de l Estrie et Centre de santé et de services sociaux - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS)

Plus en détail

CSSS (mission CLSC) Centre de santé et de services sociaux de Matane

CSSS (mission CLSC) Centre de santé et de services sociaux de Matane CSSS Centre de santé et de services sociaux de Matane Suivi postnatal et postadoption Périnatalité Soutien à l allaitement Rencontres prénatales Vaccination Santé dentaire Nutrition, OLO Programme SIPPE

Plus en détail

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie Journée Allaitement en pharmacie Formation et Clinique d allaitement en pharmacie Formation aux pharmaciens en allaitement accréditée par l Ordre des pharmaciens du Québec 1,5 UFC Durée : 1 h 30 Clinique

Plus en détail

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés Le label IHAB Initiative Hôpital Ami des Bébés Semaine Mondiale de l Allaitement Maternel Palais des Arts de Vannes le 18 octobre 2012 Docteur Caroline FRANÇOIS DIULHAM Maternité du CH de Ploërmel PLAN!

Plus en détail

Démarche et coûts pour l évaluation des Initiatives des Amis des Bébés pour les hôpitaux, les maternités et les centres de santé communautaire

Démarche et coûts pour l évaluation des Initiatives des Amis des Bébés pour les hôpitaux, les maternités et les centres de santé communautaire 1 Organisme national responsable de l Initiative des Amis des Bébés (IAB) au Canada Démarche et coûts pour l évaluation des Initiatives des Amis des Bébés pour les hôpitaux, les maternités et les centres

Plus en détail

POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL CLINIQUE COMMUNAUTAIRE DE POINTE-SAINT-CHARLES

POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL CLINIQUE COMMUNAUTAIRE DE POINTE-SAINT-CHARLES Clinique Communautaire de Pointe-Saint-Charles POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL CLINIQUE COMMUNAUTAIRE DE POINTE-SAINT-CHARLES 1 PRÉAMBULE L'allaitement maternel est reconnu par l Organisation mondiale

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

Josée Martel, Allaitement-Soleil, membre du comité régional pour la protection, le soutien et la promotion de l allaitement maternel

Josée Martel, Allaitement-Soleil, membre du comité régional pour la protection, le soutien et la promotion de l allaitement maternel Rédaction : Contribution particulière : Lise Richard, Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, membre du comité régional pour la protection, le soutien

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL. Conseil d Administration du CSSS de l Ouest-de-l Île

POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL. Conseil d Administration du CSSS de l Ouest-de-l Île POLITIQUE D ALLAITEMENT MATERNEL Unité administrative : Rédaction : Validation : Périnatalité et petite enfance, Direction Santé mentale et services spécifiques Diane Lemieux, chef d admin. de programme

Plus en détail

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants

Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants Document de réflexion : Précisions et orientations sur les formes inappropriées de promotion des aliments pour nourrissons et jeunes enfants CONTEXTE 1. La bonne alimentation des nourrissons et des jeunes

Plus en détail

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un changement culturel à l ordre du jour dans les pratiques d intervention Frances

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES DANS LEUR PROJET DE NAISSANCE ET D ALLAITEMENT

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES DANS LEUR PROJET DE NAISSANCE ET D ALLAITEMENT POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES DANS LEUR PROJET DE NAISSANCE ET D ALLAITEMENT A L ATTENTION DES MEMBRES DU PERSONNEL DU CHBAH TABLE DES MATIERES Table des matières 2 Introduction

Plus en détail

SOUTIEN À L IMPLANTATION DU PROGRAMME DE PROMOTION DES SIÈGES D AUTO DANS UN CONTINUUM DE SERVICES INTÉGRÉS

SOUTIEN À L IMPLANTATION DU PROGRAMME DE PROMOTION DES SIÈGES D AUTO DANS UN CONTINUUM DE SERVICES INTÉGRÉS SOUTIEN À L IMPLANTATION DU PROGRAMME DE PROMOTION DES SIÈGES D AUTO DANS UN CONTINUUM DE SERVICES INTÉGRÉS pour les CSSS qui ont retenu les cibles 6.4 et 6.5 du Plan d action régional (PAR) dans leur

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

POLITIQUE Numéro : PO DSI 002

POLITIQUE Numéro : PO DSI 002 POLITIQUE Numéro : PO DSI 002 TITRE : L allaitement maternel Destinataires : Tout le personnel, les médecins et les bénévoles du CSSS Haut- Richelieu Rouville Remplace les documents suivants : Responsable

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Code international de commercialisation des substituts du lait maternel

Code international de commercialisation des substituts du lait maternel Code international de commercialisation des substituts du lait maternel Organisation mondiale de la Santé Genève 1981 1 ISBN 92 4 254160 5 Organisation mondiale de la Santé, 1981 Les publications de l

Plus en détail

Nourrissons. l AVENIR

Nourrissons. l AVENIR Nourrissons l AVENIR du cordon à la cuillère CAMPAGNE MAJEURE DE FINANCEMENT 2014-2018 UNE MISSION ÊTRE PRÉSENT, AU TOUT DÉBUT Depuis 1991, la Fondation OLO aide les enfants à naître en santé et à connaître

Plus en détail

Rencontre prénatale 4 Allaitement

Rencontre prénatale 4 Allaitement Rencontre prénatale 4 Allaitement. Plan de la rencontre Services, ressources et références Mythes et réalités: pourquoi allaiter? Les avantages de l allaitement Les préparations commerciales pour nourrissons

Plus en détail

Politiques, procédures et règlements

Politiques, procédures et règlements Politiques, procédures et règlements POLITIQUE DE PROMOTION ET SOUTIEN À L ALLAITEMENT Responsable de l application : Direction Famille-Enfance-Jeunesse et Santé mentale Jeunesse Destinataires : À tout

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 L allaitement maternel Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né Sommaire de la rencontre

Plus en détail

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique

ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT. Conditions de reconnaissance des formations par le SPF Santé publique CONTRAT VISANT LA FORMATION EN ALLAITEMENT MATERNEL ET EN SOINS DE DEVELOPPEMENT DU PERSONNEL MEDICAL ET SOIGNANT DES MATERNITES (MATERNITE ET NEONATOLOGIE) ANNEXE II : FORMATIONS EN SOINS DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire

Contribuer à l évaluation des pratiques professionnelles en matière d allaitement Offrir des outils pour l amélioration des savoirs et savoir-faire Lactation : Périnatalité et premiers mois Formation de 2015 AOÛT 2014-1 Le CREFAM, Centre de Recherche, d Évaluation et de Formation à l Allaitement Maternel : est un organisme de formation continue enregistré

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS

CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS CODE DE CONDUITE DES FABRICANTS POUR LA COMMERCIALISATION DES PRÉPARATIONS POUR NOURRISSONS (édition révisée 2010, rev. 1) Les sociétés qui fabriquent des préparations pour nourrissons et les commercialisent

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

Formulaire d auto-évaluation pour les services de Maternité

Formulaire d auto-évaluation pour les services de Maternité Formulaire d auto-évaluation pour les services de Maternité Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB) OMS/UNICEF.be une démarche de qualité en faveur de l'allaitement maternel Ce document est une adaptation

Plus en détail

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant SOIXANTE-NEUVIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A69/7 Add.1 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire 13 mai 2016 La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant Orientations en vue de mettre

Plus en détail

Document produit par la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale. Rédaction et révision du contenu : Hélène Dugas Diane Pitre

Document produit par la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale. Rédaction et révision du contenu : Hélène Dugas Diane Pitre Cahier d information prénatale pour les intervenants en périnatalité Mai 2010 Cette publication est disponible en version intégrale sur le site Internet de la Direction régionale de santé publique de la

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION

TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION TABLEAU SYNTHÈSE DES OBJECTIFS, DES RECOMMANDATIONS, DES RESPONSABILITÉS ET DES CONDITIONS D'IMPLANTATION Nous présentons ici un tableau synthèse des objectifs poursuivis et des recommandations faites.

Plus en détail

10bonnes raisons. d allaiter votre bébé. Tournez la page pour découvrir pourquoi... L allaitement est la meilleure solution pour vous et votre bébé

10bonnes raisons. d allaiter votre bébé. Tournez la page pour découvrir pourquoi... L allaitement est la meilleure solution pour vous et votre bébé 10bonnes raisons d allaiter votre bébé L allaitement est la meilleure solution pour vous et votre bébé Tournez la page pour découvrir pourquoi... De nos jours, la plupart des mères décident d allaiter

Plus en détail

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Marielle Venne, t.s., chargée de projets Centre des naissances du Centre hospitalier de l Université de Montréal marielle.venne.chum@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Formulaire d auto-évaluation et Critères pour les Pôles Femme-Mère-Enfant

Formulaire d auto-évaluation et Critères pour les Pôles Femme-Mère-Enfant Formulaire d auto-évaluation et Critères pour les Pôles Femme-Mère-Enfant Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB) Une démarche de qualité pour des soins centrés sur le bébé et sa famille encourageant,

Plus en détail

POUR GRANDIR EN BONNE SANTÉ. UNICEF/92-0384/Lemoyne

POUR GRANDIR EN BONNE SANTÉ. UNICEF/92-0384/Lemoyne L ALLAITEMENT MATERNEL : POUR GRANDIR EN BONNE SANTÉ UNICEF/92-0384/Lemoyne UNICEF/5777/Z92/Mera Une affaire de famille : un père admire son nouveau-né dans un hôpital de New York, où les bébés sont 24

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN Premier Service de soins de suite périnatals à Paris Etablissement privéparticipant au service public hospitalier. Organisme gestionnaire: Association HORIZONS Siège

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 Titre : INITIER UN TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE AU CUIR CHEVELU Professionnels visés : Les pharmaciens offrant des soins et services pharmaceutiques dans une pharmacie communautaire

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 RAPPORT COM15-01 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 TITRE : Révision des politiques ADC10_Parrainage et partenariats, ADC30_Publicité et FIN05_Subventions à des organismes externes BUT : Présenter

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS)

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) NÉONATALOGIE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME NOVEMBRE 2010 Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE LA COMMUNICATION ET DE PRÉVENTION DES PROBLÈMES DU LANGAGE CHEZ LES ENFANTS DE 0 À 5 ANS MISE À JOUR OCTOBRE 2011

PROGRAMME DE PROMOTION DE LA COMMUNICATION ET DE PRÉVENTION DES PROBLÈMES DU LANGAGE CHEZ LES ENFANTS DE 0 À 5 ANS MISE À JOUR OCTOBRE 2011 PROGRAMME DE PROMOTION DE LA COMMUNICATION ET DE PRÉVENTION DES PROBLÈMES DU LANGAGE CHEZ LES ENFANTS DE 0 À 5 ANS MISE À JOUR OCTOBRE 2011 Édition produite par : L Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur Code d éthique Créé le 9 mai 2007 Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos Mission du CPCQ Philosophie

Plus en détail

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015

Ces règles s appliquent pour les formations complémentaires débutant à compter du 1 er juillet 2015 Règles portant sur la formation complémentaire aux programmes de résidence en médecine spécialisée en lien avec le recrutement en établissement universitaire et non universitaire Ces règles s appliquent

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61 Gynécologie - Obstétrique 2012 61 Formation de réanimation en salle de naissance sur simulateur Référents Professeur Charlotte CASPER et Docteur Corinne ASSOULINE Acquérir et actualiser les connaissances

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud)

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Nadia Pasquier, Cheffe de service Véra Huber Simao, assistante sociale en périnatalité responsable PLAN

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

Elaboration de la politique de ressources humaines

Elaboration de la politique de ressources humaines ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CONSEIL EXECUTIF EB107/15 Add.1 Cent septième session 12 décembre 2000 Point 6.1 de l ordre du jour provisoire Elaboration de la politique de ressources humaines Confirmation

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France»

STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France» STATUTS DE L ASSOCIATION «Initiative Hôpital Ami des Bébés -France» ARTICLE I : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Coordination Française pour l Allaitement Maternel Novembre 2007 Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Devant la multiplicité de l'offre de formation autour de l'allaitement

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

Entreprises favorables à l allaitement Une trousse d outils pour le soutien à l action

Entreprises favorables à l allaitement Une trousse d outils pour le soutien à l action Entreprises favorables à l allaitement Une trousse d outils pour le soutien à l action alimentationjuste.ca/efa Entreprises favorables à l allaitement Table des matières Bienvenue! Nous vous remercions

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...»

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...» ASSOCIATION LES FOGIERES LIEUX D ACCUEILS SPECIALISES POUR ENFANTS LA COMBE 42660 ST GENEST-MALIFAUX Tél. : 04/77/51/43/15 Fax : 04/77/51/44/68 association.les.fogieres@wanadoo.fr Contrat de bénévolat

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

POLITIQUE. Adoption : Comité de direction : Remplace les politiques suivantes : Politique d allaitement maternel du CLSC des Patriotes

POLITIQUE. Adoption : Comité de direction : Remplace les politiques suivantes : Politique d allaitement maternel du CLSC des Patriotes POLITIQUE Destinataires : Tout le personnel et les médecins des installations suivantes : Hôpital Honoré- Mercier et CLSC de la MRC d Acton, des Maskoutains et des Patriotes Remplace les politiques suivantes

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune France Huneault Gestionnaire, Planification stratégique et gestion de programme Division santé voyage Direction générale

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Salle du Lavoir (local de l espace jeunes, à droite de la mairie) Le Verger Entrée libre Renseignements : contact@parents-partage.

Salle du Lavoir (local de l espace jeunes, à droite de la mairie) Le Verger Entrée libre Renseignements : contact@parents-partage. Autant d occasions de s informer et d échanger sur l allaitement mais aussi sur le maternage et la parentalité. Parents, futurs parents, familles, amis, professionnels de santé ou de la petite enfance,

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail