LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ"

Transcription

1 MÁTHESIS LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ (Universidade de Aveiro) Nous pouvons parler la langue faite, nous ne pouvons faire la langue. Maurice Millioud, RESUMO Este estudo pretende iniciar o leitor à problemática das relações entretecidas entre os escritores e a língua na qual se exprimem. Trata-se de uma questão particularmente premente no caso dos escritores de língua francesa cuja nacionalidade porém é outra. Se nos casos dos escritores provenientes de países hoje independentes ou em processo de progressiva autonomia, mas outrora sob administração francesa, o uso da língua do ocupante adquire várias modulações, entre o sentimento da sua inadequação para traduzir culturas de transmissão oral (Patrick Chamoiseau), e a sua constituição como veículo de comunicação internacional da situação do colonizado (Albert Memmi, ou Assia Djebar, voz da condição feminina), o uso da língua francesa reveste-se de outros contornos no caso dos escritores europeus belgas e suíços, para os quais o francês é também uma língua materna (caso à parte ainda ocupam os escritores flamengos que escrevem em língua francesa), solicitando portanto outros enfoques. Questão crucial no caso da obra de Charles Ferdinand Ramuz, um dos escritores suiços de língua francesa mais emblemáticos da primeira metade do século XX, cujos romances acabam de ser editados na prestigiada colecção Bibliothèque de La Pléiade. É precisamente sobre alguns dos ensaios mais significativos do autor que nos debruçamos neste estudo, comprovando o seu empenhamento no direito à diferença que deve ser reconhecido aos usos não-clássicos da língua francesa como língua literária. ABSTRACT Cette étude constitue une introduction à la problématique des rapports entretenus par les écrivains à la langue dans laquelle ils s expriment. Il s agit d une question d une importance accrue dans le

2 276 cas des écrivains dont l usage de la langue française ne correspond pas à la nationalité française. La langue française est différemment modulée dans le cas des écrivains en provenance de pays aujourd hui indépendants ou en procès d autonomisation, mais auparavant sous administration française. Le sentiment de son inaptitude à la transmission de cultures véhiculées oralement (Patrick Chamoiseau), ou à la situation du colonisé (Albert Memmi, ou Assia Djebar, voix de la condition féminine) en constituent des motifs récurrents. L utilisation de la langue demande pourtant une autre approche dans le cas des écrivains européens de langue française suisses et belges, pour lesquels cette langue est aussi la langue maternelle (les écrivains flamands qui s expriment en français constituant un autre cas de figure). Cette question devient de la plus grande importance dans le cas de Charles Ferdinand Ramuz, un des écrivains suisses romands les plus importants de la première moitié du XXe siècle, dont les romans viennent d être édités dans la collection réputée, la Bibliothèque de La Pléiade. Nous nous pencherons sur quelques-uns des essais les plus significatifs de cet auteur dans la présente étude, parmi ceux qui témoignent de son engagement dans la défense du droit à la différence qu il estime devoir être reconnu à des usages non-classiques de la langue française en tant que langue littéraire. 1. L'avant-Ramuz. Contextualisation. * L'affirmation (que nous reproduisons en exergue à notre étude) prononcée à la manière d'un aphorisme par le philosophe Maurice Millioud dans le contexte de son analyse d'un roman de Robert de Traz (L'Homme dans le rang), publiée dans la Bibliothèque universelle en , est à la fois "signal" et "symptôme" 2 du rapport à la langue vécu par les intellectuels romands au début du XXe siècle. 1 Cf. Pierre-André Rieben, "L'écrivain romand et la langue", in Francillon, R., Histoire de la littérature en Suisse romande, Lausanne, Payot, 1997, vol. 2, p. 258, n Nous utilisons la terminologie proposée par Vincent Jouve dans la communication intitulée "Peut-on comprendre un texte? Emma Bovary et la graisse des livres", prononcée le 13 octobre 2005, lors de la Journée de recherche Leituras excêntricas, tenue à l'université d'aveiro. Texte à paraître en Par l'expression "signal", l'auteur renvoie à la logique du texte, sous-jacente aux niveaux textuels de celui-ci, perceptible à l'analyse de "close reading" relevant de la "compréhension" du texte; l'expression "symptôme" ouvre le sens d'un texte à de différentes approches (de nature psychanalytique, anthropologique, sociologique, historique et littéraire, discursive, etc.), et situe la lecture qui peut en être faite dans le contexte de "l'interprétation".

3 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 277 Cette affirmation témoigne en effet du partage du champ littéraire romand du début du siècle face aux différents rapports entretenus par les écrivains à la langue française. Or cette question est justement au centre de l'oeuvre ramuzienne, et ceci depuis ses débuts, constituant la toile de fond d'une production copieuse, qui ne cesse de s'enrichir depuis les premiers titres, dont le recueil de poèmes Le Petit Village (paru en 1903, Ramuz étant alors âgé de 25 ans) et ceux qu'il publiera l'année suivante dans le recueil collectif Les Pénates d'argile (avec ses amis, les frères Cingria, Alexandre et son cadet Charles-Albert, et Adrien Bovy 3 ), jusqu'au dernier volume publié du vivant de l'auteur, le recueil de nouvelles, Les Servants et autres nouvelles (1946). Considérée en tant que "signal", cette affirmation dénote le parti pris de l'auteur, assumant la filiation française de la littérature romande et la non-identité de celle-ci. Que le texte de Millioud paraisse à La Bibliothèque universelle est tout autant significatif. Attardons-nous quelque peu sur l'histoire de cette revue 4 et nous comprendrons aisément l'importance de s'y faire publier, tout aussi bien que le champ où l'écrivain qui y publie se situe. Cette revue, au titre de départ ambitieux, La Bibliothèque universelle de Genève, était le véhicule de la vie culturelle et scientifique genevoise et de son Académie (future université de Genève); davantage ouverte aux contributions littéraires à partir de la fin des années 1850, dirigée alors par William de la Rive, cette revue se voulait devenir "un lieu de rassemblement intellectuel pour la Suisse romande" 5, ce qui explique, en partie, la fusion opérée dans les années 1860 avec la Revue suisse, qui poursuivait des objectifs identiques. Ce périodique, qui juxtaposera dans son titre la désignation conjointe des deux publications, constitue l'espace de publication réputé des écrivains romands contemporains des débuts littéraires de Ramuz, étant alors dirigé par Edouard Tallichet. Résolument contre les influences du roman scientifique et naturaliste, de modèle zolien, et de la pensée positiviste qui constituaient la modernité en France, influences réputées néfastes par ses collaborateurs, la revue privilégiera une vision idéaliste et morale de la littérature, tout en proscrivant la poésie 6. Le clivage entre les 3 Adrien Bovy, historien, professeur d'histoire de l'art à l'université de Lausanne. 4 Cf. Maggetti, D., L'invention de la littérature romande: , Lausanne, Payot Lausanne, 1995, p , , , Revaz, G., "La vie littéraire au cours de la seconde moitié du XIXe siècle", in Francillon, R., op. cit., p Cf. Francillon, R., op. cit., p Cf. Francillon, R., op. cit., p. 110, n. 2.

4 278 modèles français réputés matérialistes et amoralistes, sinon immoraux et la recherche d'un champ littéraire romand s'accentue donc dans l'espace de publication de la revue 7. Au fur et à mesure que l'univers littéraire romand s'affranchit de la tutelle moralisante de souche protestante, de nouveaux périodiques surgissent, qui ouvrent des allées prometteuses à la nouvelle littérature émergeante. Il en est ainsi, du moins dans ses intentions, de La Suisse romande (1885), dirigée par Eugène Rambert, dont les propos ne sont pas loin d'évoquer ceux de l'ancienne Revue suisse, mais surtout de deux autres périodiques, où les critères esthétiques et l'exigence de qualité des textes prennent la relève sur les critères de nature préférentiellement morale. Il s'agit, bien évidemment, et dans un premier temps, de la Revue de Genève, dont la courte existence octobre 1885/septembre 1886 et malgré le nombre réduit de ses abonnés et donc, de ses lecteurs, suffira pourtant à la démarquer du champ occupé par la Bibliothèque universelle, imbue de moralisme protestant, et, dans un deuxième moment, au tournant du siècle, de La Semaine littéraire (à la durée bien plus longue que celle qui l'avait précédée dans ses objectifs, ), où Ramuz publiera ses premiers textes, dès Les deux revues contribueront à ouvrir le goût littéraire romand à d'autres modèles et valeurs esthétiques 8, et à préparer le champ à des projets résolument modernes, tels La Voile latine, sous-titrée par l'écrivain fribourgeois Gonzague de Reynold, "Revue de culture suisse", et les Cahiers vaudois, où le nom de Ramuz trouvera sa consécration. Les objectifs poursuivis par ces deux projets constituent une excellente entrée en matière pour le sujet dont nous nous occupons dans cette étude. C'est dans les pages de ces deux périodiques que Ramuz explicite, en partie, son rapport à la langue française. Un rapport qui trouve son fondement idéologique dans les conceptions 7 Revue qui n'est pourtant pas, du temps de la direction de Tallichet, exclusivement littéraire: y trouvent aussi place des "articles de politique, d'économie et de morale" (Revaz, G., art. cit., in Francillon, R., op. cit., p. 110). 8 Sur le rôle joué dans cette revue par le poète romand Louis Duchosal, et sur l'importance de celui-ci pour l'ouverture du goût romand aux modèles de la modernité, notamment mallarméens, v. Cabral, Maria de Jesus, "En vers et contre tout: l'entreprise symbolique de Louis Duchosal", in Laurel, M. H. (coord.), Leituras na Francofonia, Aveiro, Centro de Línguas e Culturas, 2004, p Sur le champ littéraire romand contemporain de Mallarmé, v. Cabral, Maria de Jesus, Mallarmé hors frontières: effluences de l'oeuvre au tournant de la littérature en Europe francophone. Le filon symbolique du premier théâtre maeterlinckien, thèse de doctorat, dactyl.

5 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 279 identitaires de Ramuz. En effet, l'approche de la problématique "rapport à la langue" ne peut être dissociée, dans le cas de cet auteur, du contexte discursif plus large dans lequel elle s'insère. Situation d'autant plus intéressante que Ramuz n'a pas produit de textes voulus expressément comme des textes programmatiques, doctrinaires ou théoriques sur la littérature. Le titre La Voile latine - proposé par Ramuz et ses amis qui venaient de lancer Les Pénates d'argile -, et le sous-titre signé de de Reynold pour cette revue «Revue de culture suisse», en constituent un cas de figure paradigmatique de cette implication entre l'idéologique et le littéraire dans le cas du futur signataire de la "lettre à Bernard Grasset" (1928) 9, dont nous nous occuperons plus loin. L'opposition ne cessera en effet de s'affirmer entre les deux hommes, autour de la question fondamentale recouverte par ce titre et ce sous-titre: la défense de la latinité suisse, de souche française, catholique et locale, par Ramuz et ses amis, en particulier les frères Cingria, et la défense du ferment germanique et protestant de la "suissitude", de la part du directeur de La Voile latine à partir de 1906, Robert de Traz, tout aussi bien que la défense de la situation médiatrice de la Suisse romande, au carrefour des influences germanique et française, selon l'auteur de Au pays des aïeux (recueil de poèmes, 1902), ou de Contes et légendes de la Suisse héroïque (1913), entre autres. Des positions auxquelles sont sous-jacentes aussi deux visions opposées de la tradition culturelle et religieuse identitaire romande: pour les signataires de La Voile latine, c'est dans l'assise latine et catholique qu'il faut enraciner l'identité romande, pour les défenseurs de "La culture suisse", c'est plutôt dans un contexte plus large, d'ampleur nationale ou l'influence protestante est déterminante, qu'il faudrait insérer le "cas" romand. L'apparente convergence de sens 10 constituée par le titre et le sous-titre de ce périodique dépasse le niveau de lecture demandé par son inscription purement textuelle, littérale "signal" qui ne peut passer inaperçu du lecteur attentif. Ce titre et ce sous-titre se donnent plutôt à lire, de par leur nature oxymorique, comme le "symptôme" de la rupture entre deux champs identitaires, tel que le confirmera la disparition prochaîne de la revue. Deux champs qui cherchent à définir leur identité dans l'équilibre 9 Ramuz, C. F., "Lettre à Bernard Grasset", in Deux lettres, Précédé de Georges Haldas: Fidélité profonde, Lausanne, Editions L'Âge d'homme, 1992, coll. "Poche suisse", p Convergence entre le titre et le sous-titre, qui caractérise, dans la plupart des textes, cet élément péritextuel.

6 280 difficile entre l'élément germanique et l'élément latin, français, plus précisément, parisien. Rupture pourtant fructueuse, car elle sera à l'origine d'une nouvelle revue, Les Cahiers vaudois, projet auquel Ramuz consacrera son énergie créatrice à partir de 1913, Paul Budry en assumant la direction avec Edmond Gilliard. Or, le titre de ce nouveau projet ne fera que confirmer la position de Ramuz face à la question identitaire qui était sous-jacente à l'orientation de La Voile latine et qui le sera toujours pour ce nouveau projet. À l'enquête que Robert de Traz avait lancée en 1906, concernant la possibilité d'existence d'un "art national" en Suisse, "malgré ses différences de langue", et les "traditions de cet art ou de cette littérature", Ramuz répond par ce que Françoise Fornerod et Roger Francillon considèrent "son crédo en matière helvétique": "Le canton seul en définitive y a quelque unité. Une unité historique d'abord, puis celle des moeurs et celle du langage. Je ne connais pas de Suisse. Je connais des Bernois, des Valaisans et des Vaudois [...]." 11 La question "nationale" se donne alors à comprendre sous un autre angle. Aux tendances nationalistes unifiantes étayées par le rapprochement identitaire avec les sources germaniques protestantes de la quête de l'identité suisse, Ramuz et le groupe des Cahiers Vaudois répondront par un discours porté sur la réhabilitation des sources historiques latines, catholiques, bourguignonnes de la culture et de l'histoire romande (ce dernier aspect constituant le projet poursuivi par Cingria, avec, entre autres, la publication de La Reine Berthe, et sa famille en 1947), discours où se feront écho les thèses maurrassiennes, et par un discours porté sur le besoin d'une réflexion approfondie sur l'usage de la langue française comme fondement d'une quête identitaire qui devrait se jouer désormais au niveau d'une production littéraire différenciée et caractéristique d'un champ esthétique propre. Projet dont témoigneront non pas des textes doctrinaires ou des "arts poétiques" définisseurs d'"écoles" ou de "cénacles" strictes, mais où l'oeuvre fictionnelle même des écrivains, dont celle de Charles-Albert Cingria, par sa profusion et son caractère inclassable, et celle de Ramuz, par sa rigueur et l'engagement 11 Cf. Francillon, R., op. cit., p. 234.

7 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 281 personnel dont elle témoigne 12, se situent sans doute parmi les exemples les plus aboutis. C'est donc au niveau de la quête d'un champ littéraire et esthétique propre qu'il faudra situer la question identitaire chez l'"auteur phare" des Cahiers, position qui l'écartera de la problématique nationaliste dans laquelle s'engageront bien des intellectuels suisses et français, dans le sillage maurrassien, tout au long de la période de "l'entre deux guerres". 2. L'importance de cette réflexion pour un renouvellement des lettres romandes. La réponse de Ramuz à l'enquête de de Traz dont nous avons cité un extrait plus haut met en relief un des éléments sur lesquels se dressera la réflexion développée par l'auteur autour de la question identitaire, comprise selon les contours esthétiques où il la situe luimême: celui du "langage". Afin de mieux saisir la portée de l'engagement de Ramuz dans cette cause, il conviendrait d'introduire ici, bien que brièvement, les tendances qui définissaient le contexte littéraire romand dans lequel Ramuz cherchait sa place. Or ce contexte, qui s'articule dans le partage d'une langue commune à celle d'une culture qui rayonne sur l'europe depuis des siècles, ne peut être dissocié de la connaissance des rapports que les milieux littéraires romands entretiennent avec les milieux littéraires français, par le biais de ses écrivains et des tendances littéraires qu'ils cultivent. Des rapports de nature complexe, de part les incidences idéologiques et/ou politiques qui les soutiennent au long de l'histoire et qui se projettent dans la définition du champ littéraire. C'est justement autour de l'utilisation de la langue française que les positions identitaires littéraires s'articulent, dans un débat qui, depuis Ramuz et ses contemporains, ne cesse d'être présent encore de nos jours Ramuz ayant décidé d'abandonner une formation en droit, à laquelle le vouait le désir de son père, pour se consacrer entièrement au métier d'écrivain, après avoir conclu sa licence en lettres classiques. 13 Un débat qui dépasse même les contraintes linguistiques et qui reprend la question identitaire de base, que ce soit en territoire romand ou en territoire alémanique. V. pour le cas romand, Bertil Galland, «Mais la littérature romande existe-t-elle?», in id., La littérature de la Suisse romande expliquée en un quart

8 282 Du temps de Ramuz, ces rapports étaient envisagés selon quelques lignes de forces. Celles-ci se déployaient depuis la défense de l'autonomie romande face aux modèles importés de France, et l engagement dans la sauvegarde des sources traditionnelles locales, misant sur l'édification d'une littérature nationale, de souche helvétique, jusqu à la fusion défiguratrice avec les modèles français. Mouvement fusionnel qui peut engendrer un rapport de nature centripète avec la langue française, que l'on chérit dans sa pureté à travers des formules idéalisées, hypercorrectes, et dépréciatives des usages locaux. Le premier choix était déjà perceptible dans l'orientation de la revue La Voile latine, dirigée par Robert de Traz, à la lecture de son sous-titre, revue de culture suisse, ou de l'oeuvre du "romaniste, historien, Européen, critique conservateur de son temps et penseur anti-libéral" 14, qu'a été l'écrivain Gonzague de Reynold, autour de laquelle s'édifie la défense de l'helvétisme et de ses valeurs particulières, inspirée de la lecture de l'"esthétique nationaliste" de Maurice Barrès 15, laquelle valorisait, à son tour, une poétique terrienne fondée sur les traditions locales. La deuxième situation est vécue par les écrivains romands intégrés à la vie littéraire et sociale française, tels, du temps de Ramuz, Edouard Rod ou Victor Cherbuliez. Bien que dénotant un rapport de nature différente à la langue française, ces postures témoignent d'un malaise assumé de façon plus ou moins explicite par les différents écrivains face à une langue qui, enracinée dans une autre culture, et identifiée à un concept, celui de nation, qui n'a aucunement la même consistance unifiante en Suisse, tel que l'avait bien exprimé Ramuz dans l'extrait cité, parvient au point d'être ressentie comme une d heure, suivi d une anthologie lyrique de poche, Genève, Editions Zoé, Coll. Cactus, 1986 ; pour le cas alémanique, Gonçalo Villas-Boas, «Um olhar sobre a literatura suiça, Revista da Universidade de Aveiro/Letras, nºs 6-7-8, , p V. Aram Mattioli, "Gonzague de Reynold, écrivain nationaliste et doctrinaire catholique", in Francillon, R., op. cit., chap. VI, p Sur la vie et l'oeuvre de Gonzague de Reynold, v. Aram Mattioli, Gonzague de Reynold, Idéologue d'une suisse autoritaire, Fribourg, Editions Universitaires, Expression empruntée à Aram Mattioli, art. cit, op. cit., p La pensée nationaliste de de Reynold évoluera vers la défense des dictatures en Europe. Si l'écrivain gardera ses distances face au régime nazi, conditionné par son intransigeance catholique et son opposition à la nature athée et raciste de ce modèle politique, il célèbrera le régime de l'estado Novo et la figure de Salazar dans le livre publié avec succès en 1936, Portugal.

9 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 283 langue étrangère par l'auteur que nous avons cité en épigraphe à notre étude, Maurice Millioud, dans l'article publié en 1914 dans la Bibliothèque universelle: "La langue française n'est pas à nous, c'est nous qui sommes à elle et qui sommes obligés de façonner sur ses exigences notre pensée, nos sentiments, notre vision. Nous pouvons parler la langue faite, nous ne pouvons faire la langue.". 3. Contextualisation dans l'oeuvre de Ramuz. En effet, si la question du rapport à la langue française est déterminante de la réflexion des auteurs romands du début du XXe siècle, cette réflexion assumera, dans le cas concret de l'oeuvre de Ramuz, la matière première où s'inscrit sa poétique. Nous nous bornerons, dans cette étude, à mentionner deux textes qui s'affirment comme de véritables manifestes dans le contexte de l'oeuvre ramuzienne, mais aussi dans le contexte plus élargi de la réflexion contemporaine de l'auteur sur cette problématique 16. Nous nous référons, le lecteur l'aura compris, à l'article que Ramuz publiera en 1914 dans le premier numéro des Cahiers Vaudois, "Raison d'être", et à la lettre que l'auteur adressera à son ami l'éditeur français Bernard Grasset, l année où il publiera le roman La Beauté sur la Terre,1928. Pourtant, c'est dans les pages du Journal 17 de Ramuz que nous trouvons l'expression la plus directe et la plus vivante de la mesure de son engagement envers la "raison d'être" de sa vie, celle d'être écrivain, celle de maîtriser la langue. "Après deux jours de grand travail" 18, il y écrira le 9 décembre 1904: 16 Une référence importante doit être faite à l'oeuvre d'edmond Gilliard, fondateur, avec Paul Budry des Cahiers Vaudois, et partageant avec Ramuz le sentiment de l'identité littéraire romande fondée sur un usage particulier du français. Pour plus d'information sur cet auteur, cf. note 1, Pierre-André Rieben, art. cit., p Tout récemment réédité (octobre 2005), en deux tomes, chez l'éditeur Slatkine, dans le projet de l'édition des oeuvres complètes de l'auteur en cours: tome I ( ), tome II ( ) ), tome III ( ), sous la direction de Roger Francillon et de Daniel Maggetti. 18 L'écrivain avait terminé l'écriture d'aline l'été de 1904, roman poétique qui paraîtra en avril 1905, et la revue La Voile latine naît à l automne de la même année. L'écrivain se trouve à Paris (où il restera, lors de ce premier séjour, jusqu'au mois de juin 1914, veille de la guerre), et entame sa carrière de lettres.

10 284 "J'étreindrai la langue et, la terrassant, lui ferai rendre gorge jusqu'à son dernier secret, et jusqu'à ses richesses profondes, afin qu'elle me découvre son intérieur et qu'elle m'obéisse et me suive rampante, par la crainte, et parce que je l'ai connue et intimement fouillée. Alors, m'obéissant, tout me sera donné, le ciel, la mer, et les espaces de la terre et tout le coeur de l'homme." 19 La maîtrise de la "langue" à laquelle Ramuz se propose de consacrer en des termes aussi vifs sa labeur, demandera de sa part une profonde réflexion sur les rapports qui le lient, dans sa qualité d'écrivain, à la langue française. Remarquons que jusqu'à cette date Ramuz s'était exercé à de divers types de discours et genres littéraires, tels le petit poème en prose, le vers libre ou le récit réaliste. Ce sera surtout dans les textes qu'il publiera à partir des années de guerre, tels Raison d'être (1914), et après les années vingt, tels Salutation paysanne (1921), que l'écrivain se fraiera une voie propre dans les sentiers de l'originalité, poursuivant l'exercice d'une "langue" que ses lecteurs reconnaîtront aussitôt. Pourtant, il ne sera pas applaudi à l'unanimité, risquant même d'être banni de la "république des lettres" françaises, par l'usage inattendu de la langue qu'il avait osé. Noël Cordonier nous fait entendre les propos du critique français Auguste Bailly dans sa Chronique des livres lors de la parution de L'Amour du monde: "Mais qu'il [Ramuz] soit un écrivain français, non, jamais je ne me résignerai à une hypothèse aussi dénuée de vraisemblance!... Ecrivain français! S'il veut l'être, qu'il apprenne notre langue!... Et s'il ne veut pas l'apprendre, qu'il en emploie une autre!" 20 Nous avons fait référence plus haut à de divers choix qui témoignent, de la part des hommes de lettres romands, de leur rapport à la langue française. Noël Cordonier se propose d'analyser le cas de Ramuz en le situant sur le fond de "l'universalité de la culture française", "propension" que "Ramuz [...] n'a semble-t-il jamais contesté[e]" 21. Si, de nos jours, tel que le reconnaît ce critique, l'hégémonie de la culture française "est battue en brèche par les assauts d'une autre forme d'universalisme (la mondialisation, qui apparaît comme le négatif de l'humanisme traditionnel)", "entre V. C. F. Ramuz, Journal: Journal, notes et brouillons, Texte établi et annoté par Daniel Maggetti et Laura Saggiorato, Genève, Editions Slatkine, 2005, tome 2, p Cordonier, N., "Ramuz lit Rousseau: la langue et le lieu", Revista da Universidade de Aveiro/Letras, nº 18, 2001, p Id., art. cit., p. 94.

11 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 285 et 1950, le messianisme français allait cependant presque de soi, et c'est avec conviction que Ramuz estimait que le pays était la figure de proue de la pensée humaniste européenne". C'est donc dans le contexte d'une "culture à vocation 'universalisante'" et exemplaire que Ramuz se situe, avec fierté, ne pouvant cependant accepter la contrainte de mécanismes qui l'auraient "fortement convié à blanchir, à uniformiser sa langue" 22. Pour Ramuz, la cristallisation du modèle culturel français a été opérée au XVIIe siècle, et c'est par rapport à ce modèle que se définissent, encore de son temps et selon lui, les normes de la langue littéraire. S'adressant à Bernard Grasset dans la lettre citée plus haut, Ramuz fait état de son admiration envers le siècle classique, tout en soulignant pourtant son écart de ce modèle, avec lequel il ne peut s'identifier pour des raisons historiques et culturelles mais aussi "topographique[s], géographique[s], géologique[s]" (p. 44), le "Pays de Vaud" d'où il est originaire n'ayant "jamais fait partie de la nation française" (p. 33). C'est donc selon un rapport d'admiration (envers la portée universalisante de la culture française qu'il partage), mais aussi d'autonomie (fruit de circonstances qui lui sont exogènes, mais qui le déterminent en tant que "Vaudois" et de circonstances endogènes, telles que la défense de la liberté de la langue française qu est aussi la sienne) que s'affirmeront les liens entre Ramuz et la France. Des liens où se joue l'équilibre nuancé entre la culture et la littérature de soi et celle de l'autre, dans le partage d'une langue commune mais qu'il lui faudra connaître (pour rester proche de l esprit de la citation du Journal de l'écrivain transcrite plus haut, et pour utiliser un mot particulièrement sgnifiant du vocabulaire métalittéraire et fictionnel ramuzien), jusqu'à la rendre sienne. La période au long de laquelle s'écoule son premier séjour parisien ( ), et dont témoigne Raison d'être, correspond à celle d'une profonde réflexion, déclenchée d'abord par le sentiment d'étrangeté qu'il y éprouve face à sa propre langue, déterritorialisée par rapport à ses repères et usages personnels, mais qui pose déjà les fondements sur lesquels il articulera la maîtrise de son art. Des propos repérés dans les pages de ce texte trouvent ainsi des échos dans 22 id., art. cit., p. 96. Noël Cordonier propose le concept de "francisation" pour signifier les mécanismes à tendance normative de l'usage de la langue et des modèles français, qu'il identifie comme "le moule homogénéisant et légaliste intérieur", et le concept d'"exemplarité", pour désigner "la particularité française estimant que sa culture représente ou enseigne l'être humain permanent", et souligner "la vocation internationale" de cette culture, id., op. cit., p. 95.

12 286 d autres écrits contemporains ou postérieurs de celui-ci - son Journal ou ses Cahiers 23 -, définissant une poétique de l'authenticité des rapports de l'écrivain à la langue. C'est dans la nature personnelle du rapport qu'il réussira à entretenir avec la langue qu'il pourra apprivoiser ce qui deviendra sa langue. C'est justement ce sentiment, perceptible déjà lors de ses lectures scolaires, normatives, qui transparaît des pages de "Raison d'être", où la solitude de l'étranger que Ramuz était à Paris, se double de sa nonidentification à la langue: "Le ton de la conversation m'est étranger et j'y suis étranger. Le gesticulé de la phrase, où le sentiment se mime d'avance et s'invente à lui-même à mesure qu'il s'exprime [...]; cette espèce de théâtre vécu [...] autant de choses auxquelles je reste extérieur". 24 Le 21 janvier 1904, soulignant le rapport essentiel entre la "pensée" et la "forme" (ce qu'il est convenu de désigner par le fond et la forme), et le caractère sacré, "liturgique" (tel qu'il le nommera dans d'autres passages) de toute chose et de son rapport aux choses, il note dans le Journal: "Tout être, toute chose, et la plus humble des pierres, chaque fragment de la matière est un fragment de l'esprit. La pensée habite toute forme. [...] c'est pourquoi toute chose est sacrée; [...]. Quand l'esprit partout répandu a pris conscience en nous-mêmes, il parle partout; je ne puis nommer un arbre de son nom, sans que ce nom sorte de moi, comme gonflé de ses significations intérieures; [...] la plus simple phrase porte en elle des vérité éternelles; il est donc inutile que j'aille chercher loin de moi des prétextes à ma langue" 25. Sans doute proche du Proust de "La Méthode de Sainte-Beuve", pour qui "tout [est] dans l'individu" 26, partageant avec lui l'expérience de "l'abîme qui sépare l'écrivain de l'homme du monde" et déjà parfaitement conscient que "le moi de l'écrivain ne se montre que dans les livres" 27, Ramuz écarte sa poétique de toute finalité réaliste (ou régionaliste, tel que pourrait le laisser supposer son attachement au 23 Reproduits dans le recueil Remarques, disponible dans la Collection "Poche suisse", chez l'éditeur L'Âge d'homme (1987), qui regroupe "Remarques (Six Cahiers, )", "Citations (Six Cahiers-1929) et "Remarques (Oeuvres complètes, t.19, Mermod, 1941)". 24 Cit. par Pierre-André Rieben, art.cit., p Journal, tome 2, p. 4. C'est nous qui soulignons. 26 Proust, M., Contre Sainte-Beuve, Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1971, p id., ibid., p Raison qui justifie la réserve du "moi social" de Ramuz, et la nature de son Journal, non biographique, au sens traditionnel du genre.

13 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 287 "terroir" vaudois, ou la référence récurrente à "l'ici", au "chez nous", dans plusieurs de ses textes). En effet, l'opposition de l'écrivain à la langue française doit être envisagée dans un contexte plus large, celui de l'hégémonie de la langue française figée par l'académie et la tradition littéraire. Revenons à la lettre à Bernard Grasset. Après avoir identifié l'indépendance de l'histoire du Pays de Vaud par rapport à l'histoire de France, et les contingences historiques qui ont élevé le français "classique" comme "langue littéraire parmi tant de langues" qui auraient pu l'être d'entre celles "d'oïl et d'oc qui existent encore actuellement" (p ) en France, Ramuz en vient à la question de son amour envers la langue française et à la liberté qu'il défend de la pratiquer, au nom de son "amour du vrai, par goût profond de l'authentique [...], par fidélité" 28 (p. 43): "Je me refuse de voir dans cette langue "classique" la langue unique, ayant servi, devant servir encore, en tant que langue codifiée une fois pour toutes, à tous ceux qui s'expriment en français. Car il y a eu, il y a encore des centaines de français" (p. 35). Pour Ramuz, la langue littéraire est une matière vivante à l'instar des langues, qui "sont sans cesse en train de se défaire et de se refaire". Il se propose alors de l'appeler "langue-geste" puisqu'elle doit exprimer par des mots les "gestes" de ceux qui la parlent; elle ne peut devenir ce "français académique" aux "codifications" "péremptoires, autoritaires, exclusives" qu est la "langue-signe" des livres (p. 53). La quête d'un usage authentique de la langue constitue donc la "raison d'être" de la poétique ramuzienne. Une poétique que l'auteur 29 définit avant tout en termes de "fidélité" à son "moi profond" 30, un moi qu'il veut proche et l'expression de son "pays" et de ceux qui y habitent, mais établissant avec eux un rapport particulier. La comparaison entre deux attitudes possibles devant la peinture d'un paysage nous permettra de mieux comprendre le rapport à la 28 C'est nous qui soulignons. 29 Le poète romand Georges Haldas intitule le texte qui précède la publication des deux lettres, dont celle à Bernard Grasset, "Fidélité profonde". Il propose dans ce texte préfaciel une fine analyse des aspects dont se revêt cette posture ramuzienne, très particulièrement en ce qui concerne son rapport à la langue. 30 Expression que nous empruntons à Marcel Proust dans le texte cité.

14 288 langue et le rôle de l'écrivain par rapport à la peinture du réel prôné par la poétique ramuzienne. Au risque de méconnaître les "parentés secrètes" qui s'établissaient entre l'esprit et la matière, et qui donnaient forme (telles une "petite poétique") à l'univers de la création artistique de ses débuts littéraires, mais dont l'absence le condamnait à la solitude, "Mais dès que l'esprit m'a quitté ou s'il est étranger à ma conscience intime, soudain le monde entier est dépeuplé; la plus belle des choses apparaît sèche et languissante; elle n'est plus rien en-dehors d'elle-même; elle est comme une plante qui a soif; et les plus belles phrases ne sont qu'un bruit qui s'en va. (Petite poétique)". 31 l'écrivain qui cherche à produire la description exacte des choses, risque à son tour, de faire fausse route. Aux tonalités symbolistes par lesquelles le diariste s'exprimait dans les pages de son Journal de 1904, répond, dans ses textes de maturité, la "langue ramuzienne", reconnaissable, dans les deux extraits suivants, à des effets de ressassement (tels la répétition et la reprise) 32 et à la tonalité édifiante du discours qui caractérise l'exposition de sa pensée poétique - sa "Poétique". "L'écrivain décrit un paysage. Ce paysage, il le porte en lui-même. Mais il arrive qu'il se méfie de lui 33 au point de se référer au paysage réel, car l'écrivain comme le peintre peut être tenté de peindre d'après nature. [...] il semble que tout y soit finalement et tout y est; - mais c'est précisément parce que tout y est qu'il n'y a rien. Sa description est fausse; elle est fausse parce qu'elle n'est pas convenable." 34 Le discours moraliste qui exprime la poétique ramuzienne devient plus évident dans l'extrait suivant, commentaire à la situation à laquelle nous venons de faire référence, et dans lequel nous retrouvons la quête de l'authenticité (souvent exprimée sans 31 Journal, op. cit., p Noël Cordonier a particulièrement bien étudié la syntaxe et la rhétorique de Ramuz dans l'article cité. 33 Etablissant un parallèle avec le texte précédemment cité, situation analogue à celle vécue par l'artiste lorsque "l'esprit le quitte". 34 Remarques, o.p. cit. n. 23, p L'identification écrivain/peintre devient récurrente chez plusieurs auteurs à partir des textes esthétiques de Baudelaire. Cette identification est explicite dans le cas de Ramuz, qui ne se nomme pas «écrivain», mais «artiste». sur cette problématique, v. «L exemple de Cézanne», in Critiques d Art, prés de G. Froidevaux, Genève, Slatkine, 1994, p

15 "LES ECRIVAINS ET LA LANGUE: LE CAS DE CHARLES FERDINAND RAMUZ" 289 ménagements dans un style brusque) et l'exigeant pari de fidélité à soimême et à l'art poursuivi, avec l'engagement total de sa personne, par Ramuz: "L'écrivain est puni par où il a péché. Il a été infidèle à lui-même. Il a oublié que les choses pour lui ne peuvent avoir qu'une existence intérieure: et que là, c'est-à-dire au dedans de lui-même, il y a un paysage qu'il voit ou qu'il ne voit pas; et s'il le voit, il n'a qu'à le décrire, le décrire tel qu'il le voit; s'il ne le voit pas, qu'à ne pas le décrire. Il a oublié que c'est quelquefois en ne décrivant pas qu'on décrit." 35 Et ceci au moyen d'une "langue" qu'il inventera, et qui, loin d'approfondir le vide entre lui et le monde ici dénoncé 36, lui permettra de se retrouver dans la beauté de la terre, dans l'émotion première de son épiphanie. Ainsi s'explique le caractère liturgique de son oeuvre, fondé sur le rapport de "convenance" entre l'esprit et la matière, entre la langue et l amour du monde 37 qu'elle se doit de dire, entre le poète et sa vérité. 35 Op. cit., p Vide creusé par les lectures scolaires, gardiennes du "bon français", tel qu'il le constate dans la Lettre à Grasset. 37 Du titre du roman publié en 1924, L amour du monde.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

LOGICIELS D'AIDE À L'ÉCRITURE DE CONTES APPROCHE DIDACTIQUE

LOGICIELS D'AIDE À L'ÉCRITURE DE CONTES APPROCHE DIDACTIQUE 133 LES : APPROCHE DIDACTIQUE Face aux divers logiciels d'enseignement, on se trouve actuellement face à une difficulté qui s'explique par l'évolution des logiciels. Les premiers didacticiels, mimant en

Plus en détail

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre «Ile Maurice, 500 cartes postales anciennes» d André de Kervern et d Yvan Martial le vendredi 7 décembre 2012 à 17h00 Blue Penny

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Sommaire. 1 - Préambule...2 2 - L'association Écriture Plurielle, Bien Vivre ensemble via l'écriture...3. Promouvoir la langue française...

Sommaire. 1 - Préambule...2 2 - L'association Écriture Plurielle, Bien Vivre ensemble via l'écriture...3. Promouvoir la langue française... PROJET Écriture Plurielle, Bien Vivre Ensemble via l'écriture Association à but non lucratif déclarée par application de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 Sommaire 1 - Préambule...2

Plus en détail

Lire des œuvres littéraires

Lire des œuvres littéraires Lire des œuvres littéraires Une culture littéraire se constitue par la fréquentation régulière des œuvres Une culture littéraire Elle s'est constituée comme un univers où les thèmes, les personnages, les

Plus en détail

Compte-rendu de lecture

Compte-rendu de lecture Compte-rendu de lecture Di Vora Romain Classe de NRC 1 Rappel : Expression (3 points) Utilisez le correcteur orthographique!! Note : 17/20 Aspects bibliographiques (1 point) Titre : Autoportrait de l'auteur

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte

Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte Atelier : Enseigner les faits religieux au musée du quai Branly Annexe 1 Comment exploiter

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

L'Histoire des Arts à l'école

L'Histoire des Arts à l'école Florence Jouhanet CPD arts visuels Petit guide d'accompagnement de L'Histoire des Arts à l'école proposé en réponse aux demandes des enseignants de la circonscription Objectif : Aider les enseignants des

Plus en détail

Carnet de littérature

Carnet de littérature Carnet de littérature Instruction officielle 2002 «On peut aussi encourager les élèves à se doter d un carnet de littérature qu ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

L' Homme qui plantait des arbres

L' Homme qui plantait des arbres L' Homme qui plantait des arbres de Jean GIONO Éditions Gallimard l'histoire d'une réconciliation entre l'humain et la nature. La compagnie Ergatica explore le «KAMISHIBAÏ» (théâtre de papier japonais)

Plus en détail

La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels?

La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels? La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels? Les programmes de français L oral au collège L oral en 6 e L oral en 5 e L oral en 4 e L oral en 3e IV. L expression orale Tout au long des quatre

Plus en détail

Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc

Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc Le critique d art français Alain Flamand est venu enseigner au Maroc en 1969. Son ouvrage Regard

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia

L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia L'ART COMME OUTIL PEDAGOGIQUE. FORMATION IUFM DU 8 DECEMBRE 2008 Isabelle Sinigaglia Le point sur le programme thème 3 : PARCOURS DE PERSONNAGES. CAPACITÉS : Champs linguistique : Analyser comment le personnage

Plus en détail

Nouveau plan d enseignement du lycée,2010

Nouveau plan d enseignement du lycée,2010 1 PROGRESSION CONSEILLEE 1 ère année 2 ème année 3 ème année Obligatoires 3, 4, 1 2, 5 6 Optionnels 11, 12 7, 8, 13 9, 10, 14 D approfondissement 15, 16, 17, 18, 19 FRA 1: La société et le monde qui nous

Plus en détail

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité.

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Le projet intitulé «Dire le monde, dire mon monde : émotions

Plus en détail

Sommaire. 1. Ouvrages. 2. Actes de colloques

Sommaire. 1. Ouvrages. 2. Actes de colloques Sommaire 1. Ouvrages 2. Actes de colloques 3. Principales collaborations a. entreprises collectives, b. numéros spéciaux de revues, c. anthologies, dictionnaires, répertoires 4. Nos spéciaux d'etudes de

Plus en détail

Enseignement tlittérature en terminale L. Réunion du 16 décembre 2013 - CRDP 13h30-16h Géraldine CAMY - IA-IPR

Enseignement tlittérature en terminale L. Réunion du 16 décembre 2013 - CRDP 13h30-16h Géraldine CAMY - IA-IPR Enseignement tlittérature t en terminale L Réunion du 16 décembre 2013 - CRDP 13h30-16h Géraldine CAMY - IA-IPR Déroulement 1. Enseignement, épreuve et évaluation à l examen lexamen 2. Les Mains libres

Plus en détail

DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE

DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A1 DÉBUTER LA MUSIQUE : ÉVEIL, INITIATION ET 1 er CYCLE Sommaire Introduction I L éveil musical Phase de développement des perceptions

Plus en détail

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI Professeur à l'université Paris-II Je tiens d abord à vous remercier de cette invitation et de la thématique de ce colloque qui je partage

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

NOVEMBRE 2011 11_INT_524 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT

NOVEMBRE 2011 11_INT_524 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT NOVEMBRE 2011 11_INT_524 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Bernard Borel et consort - l'etat profite-t-il du nombre élevé de psychologues pour sous-payer les stages post master? Rappel de l'interpellation

Plus en détail

Expression et communication en langue anglaise. Objectifs. Contenus

Expression et communication en langue anglaise. Objectifs. Contenus Expression et communication en langue anglaise Objectifs L'étude des langues vivantes étrangères contribue à la formation intellectuelle et à l'enrichissement culturel de l'individu. Pour l'étudiant de

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS

GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS Université Catholique de Louvain GUIDE DES DROITS D'AUTEUR À L'USAGE DES ENSEIGNANTS ET CHERCHEURS Prof. Mireille Buydens 2 INTRODUCTION Enseigner ou poursuivre des recherches, quel qu'en soit le domaine,

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

Compte rendu. «L oeuvre du crépuscule» Ouvrage recensé : par Patrick Lafontaine

Compte rendu. «L oeuvre du crépuscule» Ouvrage recensé : par Patrick Lafontaine Compte rendu «L oeuvre du crépuscule» Ouvrage recensé : Rose Ausländer, Je compte les étoiles de mes mots, édition bilingue, traduit de l allemand par E. Verroul, Lausanne, L Âge d homme, coll. «Le rameau

Plus en détail

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année :

Annexe I (Modifiée par les arrêtés des 10 juin 2003 et 14 juin 2004) MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE. Première année : Classes préparatoires - nature des classes composant les classes préparatoires économiques et commerciales aux grandes écoles Arrêté du 23-03-1995 http://mentor.adc.education.fr/exl-doc/scanbo/resk9500106a.pdf

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE TREMPLIN 1 FICHE D EXERCICES N 1 COMPRENDRE, ANALYSER, SYNTHÉTISER

NOTE DE SYNTHÈSE TREMPLIN 1 FICHE D EXERCICES N 1 COMPRENDRE, ANALYSER, SYNTHÉTISER NOTE DE SYNTHÈSE TREMPLIN 1 FICHE D EXERCICES N 1 COMPRENDRE, ANALYSER, SYNTHÉTISER Page 2 COMPRENDRE, ANALYSER, SYNTHÉTISER : EXERCICE Les textes qui vous serviront pour cet exercice sont ceux qui composent

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie

Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie Préambule Comme dans toute autre activité, la recherche en sociologie a des normes formelles qu il faut respecter, aussi vous est il demandé de faire

Plus en détail

L'homoparentalité, du parent biologique au parent social

L'homoparentalité, du parent biologique au parent social L'homoparentalité, du parent biologique au parent social Billet du blog publié le 26/02/2014, vu 2514 fois, Auteur : veronique levrard avocate A côté des familles traditionnelles, hétérosexuelles, de nouvelles

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE CONCEPTS ET LANGAGE T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline : LINGUISTIQUE Présentée et soutenue par : Zeina EL HELOU

Plus en détail

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada,

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada, Raymond Cloutier : Un livre fascinant, émouvant, intrigant qui tente, pour la première fois, de refaire le pont entre les Premières Nations et les Blancs. Aimititau! Parlons-nous! On sent ici que ce projet

Plus en détail

Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com

Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com Recommandations aux auteurs concernant la publication d articles sur Litteratura.com Cette notice, mise à la disposition des auteurs, s emploie à décrire les différentes recommandations pour la publication

Plus en détail

FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique

FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique FICHE N 13 Lire, écrire, se cultiver grâce à un réseau social numérique Delphine Regnard, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Lycée, terminale (latin) Autres niveaux et thèmes de programme

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS

Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS Programme Arts et lettres COURS COMMUNS AUX TROIS PROFILS LES INSTITUTIONS CULTURELLES AU QUÉBEC 502-JAL-03 Pondération : 1-2-3 Compétences : 01D0 (c) Ce cours pose les bases d une connaissance critique

Plus en détail

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel 1 HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel Documents d aide pour débuter Synthèse de la réflexion du groupe d experts -----------------oooooooooooooooooo----------------- Emmanuelle Kalonji professeure

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

SI VOTRE PROJET EST DÉRIVÉ D UNE THÈSE

SI VOTRE PROJET EST DÉRIVÉ D UNE THÈSE SI VOTRE PROJET EST DÉRIVÉ D UNE THÈSE Il y a un monde entre la facture d une thèse, aussi savante et pertinente soit-elle, et un livre qui s adressera nécessairement à un public moins expert. Votre thèse

Plus en détail

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1 BHAP : philosophie Classification décimale universelle (CDU). Explication du système de classification adopté par la bibliothèque de philosophie et présentation du plan de classement. Sep-14 Toendury (basé

Plus en détail

La série L est revalorisée

La série L est revalorisée La série L est revalorisée «elle devient une série d excellence pour les langues» Option LVE de 3 H = Un enseignement obligatoire de 2H = LV1 ou 2 ou LV3 approfondie education.gouv.fr Bulletin officiel

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

Politiques publiques Leçon 7 : La question de la temporalité

Politiques publiques Leçon 7 : La question de la temporalité Politiques publiques Leçon 7 : La question de la temporalité Laurie BOUSSAGUET Table des matières Section 1: Les trois temps de l'action publique... p. 2 Section 2 : Les temporalités du changement... p.

Plus en détail

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 53 - TABLEAU COMPARATIF Code de la propriété intellectuelle Proposition de loi relative à l exploitation numérique des livres indisponibles du XX e siècle Article 1 er Au titre III du livre I er du code

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE

PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE 1 PROGRAMMES Enseignement moral et civique PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE pour l'école élémentaire et le COLLEGE (CYCLES 2, 3 ET 4) PRINCIPES GENERAUX Articulés aux finalités éducatives générales

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES

RÈGLEMENT DES STAGES Université de Liège - Faculté de Philosophie et Lettres Département des Arts et Sciences de la Communication Master en Communication multilingue à finalité spécialisée en communication économique et sociale

Plus en détail

Note d'information sur le régime de la carte professionnel de guide-conférencier entrant en vigueur au 31 mars 2012.

Note d'information sur le régime de la carte professionnel de guide-conférencier entrant en vigueur au 31 mars 2012. PREFETE DE LA RÉGION BOURGOGNE Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne 9 novembre 2011 Note d'information sur le régime de la carte professionnel de guide-conférencier entrant en vigueur

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010 DVD APPRENDRE la science et la technologie à l école SCEREN distribué aux écoles ou aux participants Plan 1. Les attentes institutionnelles ( programmes 2008) 2. Des éléments essentiels à connaître 3.

Plus en détail

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le

féminisme et de nuire aux femmes et à leurs intérêts. A partir de l intention de contrer ce danger, un certain nombre d études ont été menées sur le 1. Introduction Cette étude porte sur le sujet des hommes en mouvement 1 en Suisse. Son objectif général est de décrire et de comprendre l affirmation, à la fois identitaire et politique, de ce mouvement,

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents?

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Renato Scariati et Cristina Del Biaggio Département de géographie Université de Genève Version : 02 février 2010 Normes de rédaction 1 Table

Plus en détail

Arts plastiques LICENCE

Arts plastiques LICENCE Arts plastiques LICENCE Objectifs de la formation Présentant un équilibre entre enseignements pratiques et cours théoriques, la formation en Arts plastiques a pour visée principale la maîtrise par l étudiant

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 20 Commentaire de la décision n 2005-524/525 DC du 13 octobre 2005 Constitutionnalité d'engagements internationaux abolissant la peine de mort en toutes

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

Licence Lettres parcours Médiation culturelle (L3)

Licence Lettres parcours Médiation culturelle (L3) Type de diplôme Licence Nature Formation diplômante Diplôme national Année post-bac de sortie Bac + 3 Durée des études 3 ans Lieu(x) d'enseignement Créteil - CMC Accessible en Formation initiale Formation

Plus en détail

«Lalangue qui, cette jouissance, la civilise si j ose dire *»?

«Lalangue qui, cette jouissance, la civilise si j ose dire *»? Carlos Guevara «Lalangue qui, cette jouissance, la civilise si j ose dire *»? La phrase du titre de mon exposé est de Lacan, le signe d interrogation est de moi. Cette phrase, vous pouvez la trouver dans

Plus en détail

Informatique et création littéraire

Informatique et création littéraire Informatique et création littéraire Jacopo BABONI-SCHILLINGI Jean-Pierre BALPE Littérature est synonyme de subjectivité, de génie. Qualités considérées comme la quintessence de l humain, à l opposé de

Plus en détail

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Nathalie Frieden, natalia.frieden@unifr.ch, université de Fribourg, Suisse Résumé : L expérience

Plus en détail

Langage et compréhension à la. maternelle

Langage et compréhension à la. maternelle Langage et compréhension à la maternelle Comprendre des albums documentaires Circonscription de Limoges 4 - Mars 2013- C.Pujol- CPC Vivre c'est chercher à comprendre.tous les enfants sont ainsi : curieux,

Plus en détail

Le rôle des stages en entreprise dans la construction du projet professionnel d'élèves de 10H section exigences de base

Le rôle des stages en entreprise dans la construction du projet professionnel d'élèves de 10H section exigences de base Synthèse du mémoire de Master présenté à la Faculté des lettres de l'université de Fribourg (CH) Département des sciences de l'éducation Le rôle des stages en entreprise dans la construction du projet

Plus en détail

FICHES UE 2013-2014 LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES HISTOIRE - L1

FICHES UE 2013-2014 LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES HISTOIRE - L1 Contact Accueil Scolarité : Valérie SERIS Responsables pédagogiques : Juliette SIBON et Sandrine VICTOR Coordonnées CUFR Jean-François Champollion, Campus d'albi Place Verdun F 81012 Albi Cedex 9 Téléphone

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA. Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE L'UNIVERSITÉ CONCORDIA. Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004 Date d entrée en vigueur: 22 septembre 2004 Origine: Rectorat LA MISSION DE L UNIVERSITÉ CONCORDIA Le nom de l Université Concordia provient de la devise de la Ville de Montréal: «Concordia Salus» ou le

Plus en détail

Compte rendu. «L administration du bien d autrui» Ouvrage recensé : par Jacques Beaulne

Compte rendu. «L administration du bien d autrui» Ouvrage recensé : par Jacques Beaulne Compte rendu «L administration du bien d autrui» Ouvrage recensé : Madeleine Cantin-Cumyn, L administration du bien d autrui, dans Traité de droit civil, Les Éditions Yvon Blais Inc., Cowansville, 2000,

Plus en détail

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN 81 I) UNE ENTAME DE TYPE "SOCIAL" : LE BUREAU DE POSTE Le bureau de poste de St Herblain Preux est récent. La classe de CM de l'école proche ("Les Crépinais") pouvait y découvrir divers aspects de l'informatique

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base Faculté des lettres Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAI MODERNE Discipline de base Version du 14 août 2013 (entrée en vigueur le 17 septembre 2013) Le programme

Plus en détail

CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX : CP, CE1 Compétences attendues à la fin du CE1

CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX : CP, CE1 Compétences attendues à la fin du CE1 CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX : CP, CE1 Compétences attendues à la fin du CE1 FRANÇAIS 1- Langage oral 2- Lecture, écriture 3- Vocabulaire 4- Grammaire 5- Orthographe Compétence 1 : La maîtrise

Plus en détail

2 FONDEMENTS ET PRATIQUES DE L'ÉDUCATION À LA PETITE ENFANCE

2 FONDEMENTS ET PRATIQUES DE L'ÉDUCATION À LA PETITE ENFANCE Introduction En 1997, par sa politique familiale, le gouvernement du Québec fait de la petite enfance une de ses priorités. Il crée les centres de la petite enfance (CPE) regroupant sous la responsabilité

Plus en détail

CUSO : 40 ans de formation doctorale en réseau en Suisse romande

CUSO : 40 ans de formation doctorale en réseau en Suisse romande CUSO : 40 ans de formation doctorale en réseau en Suisse romande 3 décembre 2009 Université de Fribourg Allocution du Prof. Dominique Arlettaz, Recteur de l Université de Lausanne Président de la CUSO

Plus en détail

Rapport d activités 2014

Rapport d activités 2014 www.alter-ego-ch 13 ème Assemblée générale ordinaire 15 juin 2015 à l Institut et HES La Source - Lausanne Rapport d activités 2014 Rue du Simplon 23 Case Postale 844 1800 Vevey Permanence téléphonique:

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques

Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques Apprendre de l'expérience : l'analyse des pratiques Philippe Péaud Enseignant à service partagé, Université de Poitiers ESPE de l'académie de Poitiers philippe.peaud@univ poitiers.fr Résumé Ce texte est

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Francophonie(s): un état des lieux Véronique Simon Fortbildningsavdelningen för skolans internationalisering, Uppsala universitet

Francophonie(s): un état des lieux Véronique Simon Fortbildningsavdelningen för skolans internationalisering, Uppsala universitet Francophonie(s): un état des lieux Véronique Simon Fortbildningsavdelningen för skolans internationalisering, Uppsala universitet Språk Bron som förenar Språklärarnas riksförbunds språkdag Malmö 29 mars

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen

La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen Editeur : Pocket junior INTERET DU LIVRE : Difficultés textuelles : enchâssement de récit, passage d une vie, d une époque à une autre. Histoire en

Plus en détail

Je peux participer à l Ïuvre de Dieu

Je peux participer à l Ïuvre de Dieu Leçon 4 Je peux participer à l Ïuvre de Dieu A présent, Chang en sait davantage sur l Eglise et les différents ministères que Dieu a accordés à chacun de ses membres. Ceux-ci, il s en aperçoit bientôt,

Plus en détail

Faire des élèves des blogueurs avertis

Faire des élèves des blogueurs avertis Faire des élèves des blogueurs avertis J-L Kpodar Professeur de français (collège Émile Zola, Toulouse) jean-luc.kpodar@ac-toulouse.fr Je voudrais montrer dans cet article l'intérêt d'utiliser des sites

Plus en détail

Méthodes de travail ID / Fiche récapitulative 2014

Méthodes de travail ID / Fiche récapitulative 2014 Où trouver de l information? Médiathèque, bibliothèque, centres de documentation, centres de ressources Un système d information documentaire est composé de trois éléments : - Un public - Une offre de

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Le Diplôme Approfondi de Français (DAF)

Le Diplôme Approfondi de Français (DAF) Le Diplôme Approfondi de (DAF) Le DAF consiste en un approfondissement des compétences linguistiques, un développement des capacités d expression écrite et orale, et une approche de la littérature et de

Plus en détail

UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle

UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle UNESCO & GOUVERNEMENT DU PORTUGAL Conférence mondiale sur l éducation artistique développer les capacités créatrices pour le 21 ème siècle Lisbonne, Portugal 6 9 mars 2006 PROJET DE PROGRAMME Antécédents

Plus en détail

Mélanges Piotet. La Notion d'invention dépendante en droit des brevets. par François Dessemontet, professeur aux Universités de Lausanne et Fribourg

Mélanges Piotet. La Notion d'invention dépendante en droit des brevets. par François Dessemontet, professeur aux Universités de Lausanne et Fribourg Mélanges Piotet La Notion d'invention dépendante en droit des brevets par François Dessemontet, professeur aux Universités de Lausanne et Fribourg INTRODUCTION La notion d'invention dépendante est l'une

Plus en détail

Comparaison entre la traduction machine et la traduction humaine

Comparaison entre la traduction machine et la traduction humaine Comparaison entre la traduction machine et la traduction humaine «Celui qui possède l'information, possède le monde». Dans toute l'histoire de l'humanité, cette maxime n'a probablement jamais été aussi

Plus en détail