La recherche en simulation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La recherche en simulation"

Transcription

1 La recherche en simulation Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Recherche en simulation Pourquoi faire? Moyen d évaluer ce que l on fait OUI Ethiquement facile : pas de dépôt de dossier en CPP NON Pour gagner en légitimité OUI Pour obtenir des ressources NON Pour participer à l acquisition des connaissances scientifiques OUI Champs de la recherche en simulation S inspire de la recherche clinique Mais peut s étendre à d autres domaines : Pédagogie Biomécanique Psychométrie Psychologie Facteurs humains Sociologie Anthropologie Ethique Différents types de recherche Recherche descriptive:catégoriser, provoquer des questions : «Quels types d erreurs voit-on lors d une intubation?» Recherche corrélationnelle :chercher des associations : «Les séniors sont-ils plus performants?» Recherche causale:tester des hypothèses en faisant une intervention : «L apprentissage en simulation améliore-til les compétences, la performance?» Champs de la recherche Utilité du simulateur pour l apprentissage Validité de la simulation Validité et fiabilité de la simulation pour une évaluation des compétences et des performances individuelles et d équipe Etudes d outils d enseignement Etudes des comportements : communication Effets de la fatigue et du stress sur la performance (bruit, interruption) Tester de nouveaux matériels 1

2 Les champs de la recherche en simulation (HAS, ) Apprentissage des compétences procédurales Simulation en équipe Design des systèmes de simulation Facteurs influençant les performances individuelles et en équipe Science de l éducation Evaluation de l impact clinique de la simulation Etude des méthodes permettant de modifier l apprentissage par la simulation Etude des processus d apprentissage liés au débriefing Processus d évaluation et d accréditation basés sur la simulation Etude des nouveaux paradigmes en simulation Pre-sim THEMES RESEARCH STUDIES N INVESTIGATORS TO DOs Parental presence: SBT-based analysis of practice and opinions of EP 1 DO-Cédric (MP) Arch Dis Child IO access in adults 2 FP-? Ecriture article Training for giving bad news: practice and opinions in ED 3 MS-Olivia Ecriture article Nation-based performance of IO access performed by French EP 4 AG-Stéphane (MU) Ecriture article Emergency cart: Hospital-based analysis of content/utilization of EC 5 AG-Maxime (TP) Ecriture article Healthcare providers performance for positioning ECG leads 6 JS-? Ecriture article Consequences of ECG leads misplacement: 2 day-study in ED 7 JS-? Ecriture article Consequences of ECG leads misplacement: review 8 JS-? Ecriture article PRE- SIMULATION STUDIES P (8) Models MODELS M (4) Chest tube insertion 1 AG-Alex (MP) Sim Healthcare SIM-ECG.leads model 2 CB,JS-? Finalisation Multi-Organ Harvesting 3 MS,JPF,CB Reproductibilité Infant intubation video 4 DO-Jean Macé (MU) Biblio/Ecriture projet 2

3 Assessment tools Outcomes OUTCOMES: PERFORMANCE IO access IO access by medical students and residents 1 DO-Etienne (MP) Renvoi autre revue? 3 years after SBT (Performance) 2 DO-Xavier (TM) Ecriture article Clinical success rate of IO access among EP after SBT 3 AG,DO-Stéphane (TM) Faire le point Area-based performance of clinical IO access in children 4 DO-Aleksandra (TM) Traduction article Improvement of performance of IO access with different 27 DO-Xavier (MU) Biblio/Ecriture projet debriefing strategies Lumbar puncture: Stress & performance 5 DO-Marine (MP) Poursuivre ou publier? Breaking bad news.1 by students 6 DO-Raphaële (TM) Revoir l étude Breaking bad news.3 with ethical dilemma: And if it was your child? 7 DO-Yaritza (M1E) Revoir l étude SIM-STRESS.2 Real time assessment of stress 8 AG Contact Skype Peter SIM-MIN. SUDI prevention by mothers: performance and risk factors at 3 months 9 DO-Clara (MP) Relecture CPP Chest tube insertion: Performance 10 AG-Alex (TM) Ecriture article Peripheral IV: SBT for US detection (Sim and clinical performance) 11 FP-Thomas Kerforne? Attendre fin de l étude Breaking bad news.2 by residents: performance & stress 12 DO-Laure (MP) Attendre fin de l étude Stress during simulated coeliosurgical procedures 13 AG,JPF-Luigi (M1)/ Ecriture article Pierre (M1) Acceptation of parental presence and performance of CPR 14 DO-Cécile (MP) Biblio/Ecriture projet SIM-STRESS.1 Stress Global stress 15 AG (TU) Cortisol et Holter des 30 Salivary cortisol 16 AG-Emmanuelle (M1) A exploiter Holter 17 AG-Côme (M1)/ A exploiter Quentin (M1) Psychological stress, post-event stress 18 AG-Ivan (MU) Analyse data Performance Teamwork (TAPAS)& CTS 19 AG (TU) Attendre fin de l étude CRM Spatiotemporal analysis of multiprofessional 20 DO-Louise (TM) Biblio/Ecriture projet teamwork during CPR Risk prevention Infectious risk 21 DO,MS Biblio/Ecriture projet Medication error 22 DO,MS Biblio/Ecriture projet Blood transfusion error 23 DO,MS Biblio/Ecriture projet SIM-ECG.leads 24 JS-? Biblio/Ecriture projet Multi-Organ Harvesting 25 MS,JPF,CB,DO Biblio/Ecriture projet Insertion of an intrauterine device 26 S Grand-Colin, DO, Biblio/Ecriture projet Marion André (TM) Femoral venous access in children (by ulstrasound): evaluation scale? Study on 28 DO-Emmanuelle Biblio/Ecriture projet performance? (MP) ASSESSMENT TOOLS A (18) IO access 1 DO-Etienne Sim Healthcare Chest tube insertion 2 AG-Alex Envoyé à Sim Healthcare Breaking bad news 3 DO-Raphaële (TM) Revoir l étude Basic surgical procedures laparotomy 4 JPF-? Ecriture article Basic surgical procedures coelioscopy 5 JPF-MLB Ecriture article Surgical sutures 6 MS Reproductibilité Team Average Performance Assessment Scale (TAPAS) 7 DO,AG-Armelle (TM) Inclure les sim traumato Placement of ECG leads 8 JS-? Révision échelle Perfibroscopic intubation 9 FP-? Finalisation US detection of peripheral IV 10 FP-Thomas Kerforne? Revoir l échelle Evaluation of photos of oversewing 11 JPF-Louise Audier (M1) Biblio/Ecriture projet Acceptation of parental presence during CPR 12 DO-Cécile (MP) Biblio/Ecriture projet Multi-Organ Harvesting 13 MS,JPF,DO Biblio/Ecriture projet SIM-MOTION Performance assessment by motion capture in coeliosurgery SBT 14 DO,JPF-MLB (TU) Biblio/Ecriture projet Infant intubation 15 DO-Jean Macé (MU) Biblio/Ecriture projet Prevention of infection risk 16 DO,MS Biblio/Ecriture projet Prevention of medication error 17 DO,MS Biblio/Ecriture projet Prevention of blood transfusion error 18 DO,MS Biblio/Ecriture projet STRESS O (28) Hypothèse de recherche Fondée: issue de la littérature et/ou la clinique Précise +++ Intéressante: suscite un intérêt du fait de lacunes dans les connaissances actuelles (données de la littérature) ou des constatations cliniques Utile: apporte une plus-value (impact clinique?) Réalisable: moyens disponibles Fertile: qui génère de nouvelles hypothèses Objectifs de recherche Fondés sur la ou les hypothèses Objectif principal: 1 seul Correspond directement à l hypothèse princeps Sa problématique correspond au background et à la partie centrale de la discussion Objectifs secondaires: 1 ou 2 Permettent de préciser ou de diversifier les résultats obtenus avec l objectif principal 3

4 Schéma général de la recherche R = randomisation ; O = observation ; X = traitement ; N = non randomisé Type 1: R O X O R O - O Effet traitement pré-test post-test Type 2: R X O R - O Effet traitement (même niveau de formation) Type 3: N O X O Effet traitement et effet temps Méthodologie PICO Study Type d étude Objectives objectifs Population population étudiée Intervention ce que l on fait Comparison la randomisation, le groupe comparateur et les éléments qui seront comparés Outcomes critères de jugement/outils de mesure Study design schéma général de la recherche Statistics: questions de recherche et les outils de réponse Précautions méthodologiques : sujets Randomisation à partir d un poolde participants à partir des promotions évite le biais de l attrait de la simulation Maintenir un sex-ratio de 1/1dans chaque groupe et sous-groupe mode d apprentissage différent? Contrôle du même niveau de connaissanceentre les 2 groupes randomisés avant de mettre en œuvre le traitement dans le groupe randomisé Précautions méthodologiques : évaluateurs Un instructeur unique(diaporama) différents des évaluateurs Deux évaluateurs indépendants(en aveugle), non informés des groupes et sous-groupes d affectation des participants Apprendre aux évaluateurs: l utilisation des échelles d évaluation Utiliser plusieurs évaluateurs: analyse de la concordance inter-observateurs (même si échelle déjà validée, les conditions peuvent être différentes) 4

5 Précautions méthodologiques : mesure Utiliser des outils validés:grilles, questionnaires, échelles, interviews, vidéo (nb de caméras? mais pas seule) Ou développer son propre instrument de mesure: échelle d évaluation spécifique nécessite entre 3 semaines et 3 mois Utiliser les moyennes des mesuresentre 2 évaluateurs avec calcul de la discordance Croiser les outils: Echelle x vidéo en deux lectures isolées discordance Echelle x vidéo pour une valeur amendée Instruments de mesure 1. Chercher un gold standard? = échelle validée et utilisée de façon universelle (GCS) 2. Repérer le bruit! +++ a. Progression naturelle des participants (effet temps à considérer?) b. Variance liée au nombre d enseignants (augmentation de la DS) moins fiable Instruments de mesure : Validité 1ère qualité d un processus de mesure Validité= aptitude d un dispositif d évaluation à appréhender les aspects de la réalité pour lesquels il a été conçu et ceux-là seulement = Bon reflet de la réalité observable Instruments de mesure : Validité Plusieurs types de validité Face validity : facile à comprendre, satisfaisante, écologique Validité de contenu/concurrence : repose sur les différentes étapes de la procédure Validité de construit : les apprenants expérimentés ont un meilleur score que les novices Instruments de mesure : Fiabilité Fiabilité= appréhension avec précision des caractéristiques que l on doit évaluer ou mesurer : connaissances, gestes techniques, attitudes = Bonne précision de la mesure (peu de dispersion) Différents types de fiabilité: Fiabilité inter-juges = reproductibilité interobservateurs (si >2 juges) statistiques Kappa et coefficient de corrélation intra-classe (ICC > 0.80) Fiabilité test-retest: mesure T1/T2 ; reproductibilité temporelle; influence de l effet temps et d autres facteurs : fatigue, stress? 5

6 Instruments de mesure : Validité et fiabilité Validité:signal non biaisé bon reflet Fiabilité: signal sans erreur aléatoire précis peu valide peu valide valide peu fiable fiable fiable Exemple : VIO et performance Evénements cliniques: VIO non posée dans une prise en charge pédiatrique Etude régionale : sous-utilisation de la VIO en cas d ACR pédiatrique Analyse : pas assez d apprentissage crainte et perte de confiance non respect des recommandations Questions de recherche: La simulation permet-elle l augmentation de la performance lors de la pose d une VIO? VIO et performance Hypothèses: Principale : SIM+ meilleure performance que SIM Secondaire : Etudiants (sans approche clinique) peuvent acquérir une performance élevée : Performance vs. Savoir VIO et performance Type d étude: Monocentrique Randomisée Contrôlée Volontaires sains Objectifs : Mesurer la performance SIM + et SIM Mesurer l effet statut : étudiant vs. interne VIO et performance : Population Population étudiée: étudiants (différentes promotions) et internes (1-2 e année) Critères d inclusion : randomisation des promotions, information et consentement Critères d exclusion: refus (colligé), impossibilité de participer (colligée) Nombre de sujets nécessaires: calcul statistique aide méthodologique 6

7 VIO et performance : Intervention Cours théorique(15 diapos), pas de question Polycopié Formation par simulation sur os artificiels (groupe SIM+) pendant 1 heure sous supervision feedback Evaluation lors d une séance de simulation BF une semaine plus tard VIO et performance : Comparison Groupes: SIM+ et SIM- Sous-groupes(dans chaque groupe) EM2 EM3 EM5 Internes 1 et 2 e années de médecine Nombre de sujets : 40 (20 SIM+ et 20 SIM-) 10 dschaque s/s-groupe (5 SIM+ et 5 SIM-) VIO et performance : Outcomes K-S-A(knowledge, skills, attitudes) Connaissances : 10 QCM prétest, posttest 1 et 2 (posttest 3 à 1 mois) Compétences techniques : Check-list sur la VIO inexistante Pas d échelle d évaluation validée Développement d une échelle validée Attitudes relationnelles (CRM?) : NON VIO et performance : Outcomes Autres: Chronométrage de la mise en place de la VIO Autoévaluation échelle de Lickert(4-6 classes) ou échelle simplifiée de 0 à 10 Degré de satisfaction Degré de réalisme Confiance en soi Acquisition de compétence Modification de la pratique professionnelle VIO et performance Schéma généralde Type 1 R O X O R O - O pré-test post-test R = randomisation ; O = observation ; X = traitement VIO et performance Schéma réel de la recherche(type 1) J1 J1 J1 J1 J7 J7 J30 R SIM+ O X O X O X O R SIM- O X O - O X O pré-test post-test1 post-test2 post-test3 R = randomisation ; O = observation X = cours théorique + polycopié X= traitement = apprentissage par simulation X = évaluation par simulation BF scénario nourrisson 7

8 VIO et performance : Analyse statistique Elaboration des questions de recherche J1 J1 J1 J1 J7 J7 J30 R SIM+ O X O X O X O R SIM- O X O - O X O pré-test post-test1 post-test2 post-test3 X = évaluation par simulation BF scénario nourrisson Construction de l outil d évaluation: échelle d évaluation de la pose d une VIO Validité et fiabilité: reproductibilité inter-observateurs IO Performance assessment scale N = 30 Kappa = ICC = Accord presque parfait entre deux observateurs indépendants VIO et performance : Analyse statistique Performance VIO Elaboration des questions de recherche J1 J1 J1 J1 J7 J7 J30 R SIM+ O X O X O X O R SIM- O X O - O X O pré-test post-test1 post-test2 post-test3 X = évaluation par simulation BF scénario nourrisson Objectif I: comparaison inter-groupe(sim+ vs SIM-) Objectif II: comparaison intra-groupe entre les sousgroupes en fonction du statut du participant IO performance score/ MS2 MS3 MS5 PGY VIO et performance : Analyse statistique Impact mémoriel de la simulation Elaboration des questions de recherche J1 J1 J1 J1 J7 J7 J30 R SIM+ O X O X O X O R SIM- O X O - O X O pré-test post-test1 post-test2 post-test3 X = évaluation par simulation BF scénario nourrisson Effet de la simulation sur le savoir: comparaison inter-groupe(sim+ vs SIM-) des post-test2 (J7) et post-test 3 (J30) DELTA post-test D7-D MS2 MS3 MS5 PGY 8

9 Sim Healthcare 2012;7:

Enseignant. Pr Denis Oriot. Plan. Simulation = 1 des 4 modes d apprentissage. Enjeu? Les types d enseignement Plan 06/02/2013

Enseignant. Pr Denis Oriot. Plan. Simulation = 1 des 4 modes d apprentissage. Enjeu? Les types d enseignement Plan 06/02/2013 Simulation: gadget ou outil pédagogique indispensable Comment évaluer l impact de la simulation? Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Plan Quels enjeux? Qualité et amélioration Place

Plus en détail

Modalités d évaluation en Simulation

Modalités d évaluation en Simulation Modalités d évaluation en Simulation Définition de l évaluation n Evaluation en pédagogie = «analyse systémique de la qualité de l enseignement et de l apprentissage» (Mac Dougall 2010) Le cercle vertueux

Plus en détail

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve

Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve Item 169 : Évaluation thérapeutique et niveau de preuve COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Différentes

Plus en détail

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS.

QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. QUALITÉ DE L APPRENTISSAGE DE L INTUBATION ORO-TRACHÉALE EN LABORATOIRE DE SIMULATION, SON INTÉRÊT POUR LES PATIENTS. Mémoire de D.E.S.C. de Médecine d Urgence Olivier Vuillot Matériel et Méthode : Design

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC&

Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC& Inter&professionnalité&et& simulation& Pourquoi&et&quand&?& François&LECOMTE&=&Yvon&CROGUENNEC& 1! Liens&d intérêt& & Yvon&CROGUENNEC&:&néant& & François&LECOMTE&:&AFSARMU,& SFMU,&Sanofi=Aventis,&BMS=UPSA,&

Plus en détail

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015

FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 DU FORMATEURS A L ENSEIGNEMENT DE LA MEDECINE SUR SIMULATEUR PROGRAMME 2014-2015 Jeudi 13 Novembre 2014 Module 1 J1 : Pédagogie/Erreur 9H30 10h30 Accueil Présentation 11H00 12h30 Intérêt de la Simulation

Plus en détail

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi Sawsen Lakhal Ce que représente PeDTICE pour moi En tant que nouvelle professeure, PeDTICE représente pour moi des occasions de rencontres très enrichissantes. Ces rencontres permettent un codéveloppement

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia.

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia. Medication Management Ability Assessment (MMAA) Patterson TL, Lacro J, McKibbin CL, Moscona S, Hughs T, Jeste DV. (2002) Medication management ability assessment: results from a performance based measure

Plus en détail

Evaluation en Simulation. Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes

Evaluation en Simulation. Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes Evaluation en Simulation Dr François LECOMTE Urgences-SMUR-UMJ Cochin-Hôtel Dieu Université Paris Descartes Plan Evaluation en simulation en France Formateurs Structures Programmes Apprenants Evaluation

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli Du CRM au CRM Aviation: 70 % des accidents proviennent d erreurs humaines Cockpit Crew Company Resource Management

Plus en détail

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ARTICLE SUR LA THÉRAPEUTIQUE pour les résidents Cette fiche de travail devrait accompagner le Formulaire de soumission remis à votre superviseur. Elle s inspire

Plus en détail

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Plan de présentation 2 Vous avez dit simulation? La simulation est une technique d enseignement

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes

Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes Etude pilote d un régulateur pneumatique continu de la pression des ballonnets des sondes d intubation endotrachéale chez l enfant. Gaëlle Vottier 1,3 (Sous la direction du Pr Stéphane Dauger 1,3 ) (En

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82.

Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. MOTHER-BABY ASSESSMENT SCALE Mulford C. (1992). The Mother-Baby Assessment(MBA): An Apgar Score for breastfeeding. Journal of Human Lactation, 8(2), 79-82. Instrument de Mother-Baby Assessment scale mesure

Plus en détail

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires

Méthodes de recherches et rédaction des mémoires 1 Méthodes de recherches et rédaction des mémoires Matériel de cours Institut des hautes études en administration publique (IDHEAP) Février 1999 Daniel Schneider TECFA, Faculté de Psychologie et des Sciences

Plus en détail

Module 3: Enseignement et évaluation clinique

Module 3: Enseignement et évaluation clinique Module 3: Enseignement et évaluation clinique Bienvenue au module 3 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment utiliser l évaluation et le feedback dans l enseignement

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 12 participants 18 heures de formation sur 3 jours 9 associations de 2 départements représentées (75 et 94) Evaluation orale et bilan individuel écrit effectuée en fin de

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Pour une mobilité sure et durable des

Pour une mobilité sure et durable des Safe Move For older drivers Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés Claude Marin-Lamellet IFSTTAR-TS2-LESCOT 2 Partenaires Projet miroir en Suède Financeurs 3 Personnes impliquées IFSTTAR

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Place et intérêt de la simulation «haute-fidélité» dans la formation des étudiants sages-femmes à la réanimation néonatale

Place et intérêt de la simulation «haute-fidélité» dans la formation des étudiants sages-femmes à la réanimation néonatale UNIVERSITÉ D ANGERS-ECOLE DE SAGES-FEMMES RENE ROUCHY UFR SCIENCES MEDICALES Place et intérêt de la simulation «haute-fidélité» dans la formation des étudiants sages-femmes à la réanimation néonatale Diplôme

Plus en détail

Quand le bâtiment va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va Quand le bâtiment va, tout va Citation de Martin Nadeau en 1849 à l Assemblée législative de la France Martin Nadeau Ancien ouvrier maçon Député à l Assemblée législative Les sots font bâtir les maisons

Plus en détail

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?»

«Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» «Quelle information aux patients en recherche biomédicale? Quels enseignements en retirer pour la pratique quotidienne?» Dr Adeline Paris Unité de Pharmacologie Clinique Centre d Investigation Clinique

Plus en détail

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES Développement professionnel continu Simulation en santé Fiche technique méthode Cette fiche technique décrit la participation des professionnels à une session de

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc)

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) 87 FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) Dans le cadre de la réforme pédagogique et de l intérêt que porte le Ministère de l Éducation

Plus en détail

seminaires iris Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers?

seminaires iris Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers? Comment augmenter la survie des arrêts cardiaques extra hospitaliers? Pierre Mols MD PhD Service des Urgences et du SMUR 13 janvier 2015 Predictors of survival from out-of-hospital cardiac arrest: a systematic

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

L observation des aspects non techniques d une simulation

L observation des aspects non techniques d une simulation L observation des aspects non techniques d une simulation Dr François LECOMTE Praticien Hospitalier Urgences SMUR UMJ CHU Cochin Hôtel Dieu Université Paris Descartes francois.lecomte@cch.aphp.fr Mettre

Plus en détail

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution.

Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. FORMATION CEFIEC Editorial La formation est par essence continue. Le monde bouge, change, nous nous devons de le suivre voire de le précéder en anticipant son évolution. La technique, l informatique semblent

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire Note de synthèse Juillet 2012 Aurélie Lecoq et Bruno Suchaut IREDU-CNRS et

Plus en détail

Processus de certification

Processus de certification Processus de certification formation générale à l art du coach www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est reconnue par. Premier organisme

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL

Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL > RÉSUMÉ Marion BESSADET CHU de Clermont-Ferrand, Service d Odontologie. Université d Auvergne Clermond-Ferrand

Plus en détail

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI EVALUATION 60 MODE D EMPLOI NARRATIF EVALUATION 60 Définition L entretien annuel d appréciation est la méthode la plus répandue actuellement. Or, une autre pratique se développe, il s agit de l évaluation

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves Cet atelier portera sur 1. la recherche dans la documentation de sources pertinentes; 2. l évaluation

Plus en détail

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM?

Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Evaluation méthodologique des projets CPP ou ANSM? Philippe RUSCH CPP Sud-Est 1 Représentant des CPP à Bruxelles : SANCO «Ad-hoc group on the implementation of the 'Clinical Trials Directive' 2001/20/EC»

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

La sécurité une affaire de culture et d'équipe!

La sécurité une affaire de culture et d'équipe! La sécurité une affaire de culture et d'équipe! Influences de l équipe sur la sécurité des soins 01 Résultats de l enquête ENEIS 2010 EIG survenus pendant l hospitalisation Entre 270 000 et 390 000 EIG

Plus en détail

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS!

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! XIXe Colloque des CII-CIR Sophie Baillargeon, Adjointe à la DSI et Présidente du CII Anaïck Briand, Chargée de projet TSAC/TCAB 8 mai 2014 PLAN Projet

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

LE RÔLE DE LA STRUCTURATION DE LA TÂCHE DANS LA RECHERCHE D INFORMATIONS SUR SITE WEB

LE RÔLE DE LA STRUCTURATION DE LA TÂCHE DANS LA RECHERCHE D INFORMATIONS SUR SITE WEB Cinquième colloque hypermédias et apprentissages 291 LE RÔLE DE LA STRUCTURATION DE LA TÂCHE DANS LA RECHERCHE D INFORMATIONS SUR SITE WEB Guillaume JÉGOU, Pierre ANDRÉO et Jean-François ROUET Laboratoire

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

La recherche en soins infirmiers

La recherche en soins infirmiers La recherche en soins infirmiers 3 e étape: phase de planification 4 e partie Les devis quasi expérimentaux et préexpérimentaux Margot Phaneuf, inf. PhD. Révision 2013 1 Didacticiel d initiation méthodologique

Plus en détail

Méthodes d apprentissage

Méthodes d apprentissage UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Annexe au plan d études du BMed en médecine humaine Méthodes d apprentissage

Plus en détail

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE C1-1 : Prendre en charge la clientèle (C1-1.2, C1-1.3, C1-1.4, C1-1.5, C1-1.6, C1-1.7, C1-1.8) C1-3 : Vendre des prestations (C1-3.1, C1-3.3, C1-3.4,

Plus en détail

Faire entrer l EPS dans l ère du numérique

Faire entrer l EPS dans l ère du numérique Faire entrer l EPS dans l ère du numérique marcel.lemire@ac-strasbourg.fr Déroulement du stage 9h Accueil, café 9h15 Les fondamentaux des TICE 9h45 C2i et B2i (QCM) 10h15 Les images 3D en EPS (TP) 10h30

Plus en détail

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS

Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Offre nationale de formation de l Assurance Maladie Risques Professionnels et de l INRS Année 2016 Sommaire Organisation et management de la prévention Assurer sa mission de salarié désigné compétent en

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

La simulation : Intérêt pédagogique

La simulation : Intérêt pédagogique La simulation : Intérêt pédagogique Plan de la présentation orale Généralités Définition Différents exemples d interfaces Types d apprentissage Intérêt pédagogique Cycle de Kolb Pratique Réflexive Trace

Plus en détail

Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine

Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine A partir du lundi 28 octobre, vous devrez évaluer votre stage d externe du premier trimestre effectué entre le 01/08/2013 et le 27/10/201.

Plus en détail

PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE POINTS ESSENTIELS

PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE POINTS ESSENTIELS Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2012 Sfar. Tous droits réservés. PLACE DE LA SIMULATION DANS LA FORMATION A LA GESTION DES ACCOUCHEMENTS A RISQUE F. Lecomte, Y. Croguennec, M. Deborne 1

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE 1 ER PAS

LECTURE CRITIQUE 1 ER PAS 1 LECTURE CRITIQUE D UN ARTICLE SCIENTIFIQUE 1 ER PAS FORUM PCI 20,05,14 MJ Thévenin / Inf. EPIAS/ SMPH BUTS ET ORGANISATION DE LA PRÉSENTATION Utiliser une grille de lecture critique d un article Comprendre

Plus en détail

Certificat en interventions de group et leadership

Certificat en interventions de group et leadership Certificat en interventions de groupe et leadership (30 crédits) Cours obligatoires (9 crédits) HUM1503 Introduction à la vie de groupe IGL 2536 Laboratoire d interventions auprès des groupes I IGL 2538

Plus en détail

FORMATION FORMATION CERTIFIANTE AU METIER DE COACH. Public. Objectifs : Mode pédagogique : une formation avant tout pratique, novatrice et cohérente.

FORMATION FORMATION CERTIFIANTE AU METIER DE COACH. Public. Objectifs : Mode pédagogique : une formation avant tout pratique, novatrice et cohérente. FORMATION Public Cette action de formation professionnelle au coaching s adresse à ceux et celles qui souhaitent soit devenir coach, soit intégrer les outils du coaching pour enrichir leur pratique professionnelle,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE Éducation thérapeutique de l enfant asthmatique et de sa famille en pédiatrie Juillet 2005 I. PROMOTEURS Association française de pédiatrie ambulatoire

Plus en détail

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France ASCORA RISQUES MANAGEMENT CONSEIL AUDIT FORMATION 2015 Une démarche unique, globale et intégrée de management des risques créatrice de valeur Des prestations essentiellement effectuées au sein de votre

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE

DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES CADRES ET DES MANAGERS NOTRE CAPACITÉ GLOBALE D INTERVENTION Nous vous proposons une large gamme de services pour le développement des talents de

Plus en détail

Principe d un test statistique

Principe d un test statistique Biostatistiques Principe d un test statistique Professeur Jean-Luc BOSSON PCEM2 - Année universitaire 2012/2013 Faculté de Médecine de Grenoble (UJF) - Tous droits réservés. Objectifs pédagogiques Comprendre

Plus en détail

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM

La formule Leadership en Action TM. Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Leadership en Action TM La formule Améliorer de façon durable les compétences managériales de vos cadres. Nous contacter : Monique Cumin, monique.cumin@lasting-success.com Tel : 06 95 09 10 31 La formule Formation-action : entraînement

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

Notre Approche. Le concept de projet. Les 4 Pas. 4. Nous Evaluons et Améliorons. 3. Nous Exécutons. 2. Nous Concevons. 1. Nous Analysons.

Notre Approche. Le concept de projet. Les 4 Pas. 4. Nous Evaluons et Améliorons. 3. Nous Exécutons. 2. Nous Concevons. 1. Nous Analysons. Notre Approche Les solutions de développement de Managers Studio sont basées sur deux principes: Le concept de projet "L apprentissage doit constituer une expérience réelle et interactive, un projet de

Plus en détail

Principe d évaluation des tests diagnostiques

Principe d évaluation des tests diagnostiques Principe d évaluation des tests diagnostiques Dr Sandra DAVID TCHOUDA Cellule d évaluation médico-économique des innovation, CHUG sdavidtchouda@chu-grenoble.fr Plan Objectif et contexte de ces études visant

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE?

QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? QUEL AVENIR POUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE EN SUISSE? Regard critique sur nos filières de formation Symposium GSASA, Berne, 12 mai 2009 André Pannatier 1 PLAN 1. Les filières de formation de base et postdiplôme

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers

Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers Qu est-ce que la pédagogie par simulation Pr Denis Oriot Laboratoire de Simulation - SiMI, Poitiers L erreur humaine est ubiquitaire et inévitable Helmreich 1999 To Err Is Human Prévention des risques

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Plombémie Plombémie 07PLO1 ; 07PLO2 ; 07PLO3 et 07PLO4 2007 Edition : décembre 2008 Afssaps -143/147, Bd Anatole France F-93285

Plus en détail

Vendredi 6 mars 2015

Vendredi 6 mars 2015 Vendredi 6 mars 2015 Les rêves Le point d équilibre pour réfléchir à l orientation Les résultats Les capacités Les parcours ne sont pas forcément en ligne droite, Un projet se monte, se défait, se reconstruit

Plus en détail

simulation c est [parfois] formidable

simulation c est [parfois] formidable La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU - CESU 67 La simulation c est [parfois] formidable Thierry PELACCIA Faculté de médecine de Strasbourg SAMU

Plus en détail

PROGRAMMES FORMATIONS

PROGRAMMES FORMATIONS PROGRAMMES FORMATIONS LES FORMATIONS INSTRUCTEURS 26 LES MILLS EST LA SEULE SOCIÉTÉ AU MONDE QUI MESURE LA QUALITÉ D ENSEIGNEMENT DES COURS EN INVESTISSANT DANS LA FORMATION DES INSTRUCTEURS PAGE _05 Modules

Plus en détail

BERTHIER E, CHRISTIANO M, PHILIPPE M O, IEHL J, TATARU N, DECAVEL P, VUILLIER F, ELISEEF A, MOULIN T. Introduction (1). Contexte de l étude

BERTHIER E, CHRISTIANO M, PHILIPPE M O, IEHL J, TATARU N, DECAVEL P, VUILLIER F, ELISEEF A, MOULIN T. Introduction (1). Contexte de l étude REPRODUCTIBILITE INTEROBSERVATEUR DU TEST «NIHSS» (National Institutes of Heath Stroke Scale) RÉALISÉ PAR VIDÉOCONFÉRENCE : EXPÉRIENCE DU RÉSEAU DES URGENCES NEUROLOGIQUES (RUN) BERTHIER E, CHRISTIANO

Plus en détail

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research RÉSUMÉ DE RECHERCHE Comparaison des résultats d élèves issus ou non d établissements dispensant les programmes de l IB au programme ISA d évaluation des écoles internationales, et au questionnaire sur

Plus en détail

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ENSEIGNEMENTS COMMUNS Epistémologie Epistémologie des sciences du sport et de

Plus en détail

L'évaluation par les pairs dans un MOOC. Quelle fiabilité et quelle légitimité? Rémi Bachelet Ecole Centrale de Lille 24 novembre 2014, Université

L'évaluation par les pairs dans un MOOC. Quelle fiabilité et quelle légitimité? Rémi Bachelet Ecole Centrale de Lille 24 novembre 2014, Université L'évaluation par les pairs dans un MOOC. Quelle fiabilité et quelle légitimité? Rémi Bachelet Ecole Centrale de Lille 24 novembre 2014, Université Paris-Est séminaire annuel IDEA Les diapos seront tweetées

Plus en détail

L'évaluation des compétences comportementales

L'évaluation des compétences comportementales L'évaluation des compétences comportementales par le 360 degrés La transformation d une pratique d entreprise en une pratique pédagogique, dans une école de commerce Lucie Bégin 1, Antoine Véniard 2 1

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Le Programme FIRE. Atelier de formation sur la rédaction de demande de subvention. M. FJ Cava, MBA! Formateur

Le Programme FIRE. Atelier de formation sur la rédaction de demande de subvention. M. FJ Cava, MBA! Formateur Le Programme FIRE Atelier de formation sur la rédaction de demande de subvention M. FJ Cava, MBA! Formateur Ecriture d une demande de subvention efficace La qualité d une idée! La concordance avec l intérêt

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT

GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Direction de la Politique Médicale (DPM) Formulaire Département de la Recherche clinique et du Développement (DRCD) GRILLE SCORE LOGISTIQUE ET IMPACT Méthode. Définition du niveau de risque de la recherche

Plus en détail

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Déclaration de conflits d intérêts! Aucun conflits d

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail