Bilan du «Laboratoire de pétrophysique et tectonique des bassins» (LPTB)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan du «Laboratoire de pétrophysique et tectonique des bassins» (LPTB)"

Transcription

1 Bilan du «Laboratoire de pétrophysique et tectonique des bassins» (LPTB) Avertissement : Le laboratoire est une composante de l UMR 7072 (UPMC, UCP, CNRS). A ce titre son bilan a été examiné pour l AERES par le comité d experts présidé par Jean Braun lors de sa visite les février 2008 à l UPMC. N ayant pas souhaité nous associer à l «Institut des Sciences de la Terre, Paris» (ISTeP) de l UPMC, notre projet n a, en revanche, pas été évalué lors de cette visite. Nous présentons ici un bilan actualisé ainsi que notre projet dans le cadre de l évaluation de notre université. Directeur sortant : Dominique Frizon de Lamotte Enseignants-Chercheurs et Chercheur: Charles Aubourg (MC hc, HdR), Christian David (PU1), Dominique Frizon de Lamotte (PUex1), Jean-Claude Guézou (CR1), Ronan Hébert (MC), Siegfried Lallemant (PU2), Béatrice Ledésert (PU2) Pascale Leturmy (MC),Laurent Louis (MC) Bertrand Maillot (MC), Beatriz Menéndez (MC), Philippe Robion (MC). Enseignant-chercheur à temps partiel : Christophe Barnes (PAST) ITA et ITRF : Jean-Christian Colombier (IE2): Jean-Marc Siffre (IR2), Fabienne Fornacciari (Ingénieure contractuelle). ASU : Danielle Lacoeuilhe (SASU). Doctorants : Lisa Casteleyn (Alloc. MRES), Jean-Christian Colombier (sans financement, IE2 UCP), Fabien Humbert (Alloc MRES), Salman Jahani (financement TOTAL), Kazem Kazemi (financement CGG), Nicolas Mouchot (Alloc MRES), Mikaël Sabin (Alloc. CNRS) et Jean-Christophe Wrobel-Daveau (Alloc. CIFRE-TOTAL), Zhi Xing (Alloc MRES codirection avec Génie Civil).. Doctorants en co-tutelle : Savio Garcia ( avec l université de Ouro Preto, Brésil) et Yu-Min Chu (avec National Taïwan University, Taiwan) Doctorants non-inscrits à l UCP mais dont la thèse est co-dirigée par un membre de l équipe : Khalid Amrouch (IFP, UPMC) Nadaya Cubas (ENS, Alloc MRES) et Pauline Souloumiac (Ecole des Mines, Alloc MRES) et Gunther Kampfer (ENS, Alloc. SHELL), Mansour Abdelmalek (Université du Maine), Warwick Hastie (avec la Durban University, Afrique du Sud). I)Présentation de l équipe et de son évolution. Le pari fondateur de notre équipe était de faire vivre et travailler ensemble des collègues d origine et de traditions différentes. L équipe regroupe, en effet, des tectoniciens (Dominique Frizon de Lamotte, Jean-Claude Guézou, Pascale Leturmy), des magnéticiens des roches (Charles Aubourg, Philippe Robion) des pétrophysiciens (Christian David, Laurent Louis, Beatriz Menéndez), un géologue marin (Siegfried Lallemant), des pétrographes (Ronan Hébert, Béatrice Ledésert), un spécialiste de la modélisation mécanique (Bertrand Maillot).et un spécialiste des méthodes inverses (Christophe Barnes). Au vu du nombre de publications en commun, on peut dire que l expérience est réussie et que le socle des développements futurs est solide. Depuis le dernier examen l équipe a recruté deux nouveaux enseignants-chercheurs (Béatrice Ledésert, Professeur ; Laurent Louis, Maître de Conférences) et un ingénieur (Jean- Christian Colombier, Ingénieur d Etudes). Nous avons également recruté un PAST (Professeur Associé à Temps partiel), Christophe Barnes, qui parallèlement a monté un projet 1

2 de création d entreprise en lien avec l activité de l équipe (projet couronné par l ANVAR en 2006) 1. Les départs à la retraite de Jean-Claude Guézou et de Jean-Marc Siffre, c est-à-dire de nos deux seuls personnels CNRS, ont eu lieu à la fin de l année L équipe a bénéficié d une délégation CNRS annuelle (contrat CNRS-UCP) que nous gérons désormais par période de 6 mois. Six enseignants-chercheurs ont pu en bénéficier au cours de la période contractuelle qui s achève. II) Problématique générale de l équipe, chantiers. Nous nous intéressons à la déformation et à l altération, naturelle ou expérimentale, des roches, principalement des roches sédimentaires. Notre approche va du terrain et de l analyse des données de sub-surface jusqu aux modèles en passant, c était notre originalité au sein de l UMR 7072, par l expérimentation et la mesure physique en laboratoire, incluant le développement de nouvelles techniques. Notre approche est donc par essence multi-échelle puisque nous étudions des systèmes allant de la taille d un orogène à celle de l échantillon. A l échelle intermédiaire, celle de la structure régionale, nous conduisons des études intégrées permettant de comprendre l évolution des propriétés physiques des roches au cours de la formation des grandes structures. C est aussi à cette échelle intermédiaire que nous développons des modèles (analogiques ou numériques) originaux permettant de progresser sur la voie d un équilibrage mécanique des structures géologiques. Les applications concernent l évaluation de la qualité des réservoirs en contexte tectonique complexe («foothills»), le problème du stockage (énergie, déchets, éléments métalliques toxiques, CO 2 ) en milieu naturel et celui de l altération des pierres de construction. Fig. 1 : illustration des différentes échelles de mesure auxquelles nous nous intéressons, de l échelle du terrain aux microstructures en passant par l échantillon de laboratoire. Adapté de Louis et al. (2006) Journal of Structural Geology. 1 I s agit d activités de recherche en géophysique appliquée en relation avec l'exploration pétrolière et le stockage souterrain. Les thématiques scientifiques sont : -la modélisation 2D/3D de la propagation des ondes sismiques pour des rhéologies complexes (anisotropie, visco-élasticité) -le traitement des données sismiques de puits utilisant des méthodes non classiques : full-wave inversion (problème inverse de type moindres carrés), travel-time inversion par Monte-Carlo. Les collaborations sont académiques avec l'ecole des Mines de Paris (caractérisation d'une couche d'hydrate de gaz par inversion d'une ligne sismique 2D avec Mark Noble) ou bien plus appliquées avec p.ex. TOTAL (caractérisation de l'atténuation sismique dans les données sismiques de puits avec Didier Rappin) ou encore avec Schlumberger et l'ipgp (sur les méthodes d'inversion de forme d'onde de données sismiques avec Marwan Charara). 2

3 Nous sommes actifs sur des grands forages scientifiques traversant des failles actives (USA, Taïwan, Japon) ainsi que sur deux zones géographiques principales au Moyen Orient et au Maghreb. - Sur les grands forages, nous participons aux programmes internationaux SAFOD (faille de San Andreas, USA), TCDP (faille de Chelungpu, Taïwan) et NANTROSEIZE (prisme de Nankaï, japon). Concernant Taïwan nous bénéficions du soutien d une action intégrée du MAE (PHC Orchid) permettant des échanges de chercheurs entre National Taiwan University (Taïwan) et l UCP. Nous venons d obtenir, par ailleurs, une bourse d excellence «Eiffel» pour un doctorant taïwanais (Yu-Min Chou) qui viendra au laboratoire en octobre 2008 (thèse en co-tutelle). Les crédits d accompagnement du programme NANTROSEIZE sont fournis par l INSU (programme 3F en 2007 et crédits d accompagnement de campagne à la mer en 2008). -au Moyen Orient, où nous étudions plus spécifiquement la géométrie et la cinématique de la ceinture de plissement du Zagros externe (Iran) dans le cadre du programme DYETI de l INSU, du programme MEBE et d accords avec la NIOC (National Iranian Oil Company) par l intermédiaire de l IFP ou directement. On notera que ces travaux qui au départ étaient surtout tectoniques intègrent désormais aussi un volet «physique des roches». L équipe a, par ailleurs, co-dirigé et participé activement à la campagne à la mer CHAMAK qui concernait le prisme immergé du Makran au large du Pakistan. Nous avons obtenu en 2007 le financement d une thèse CIFRE par la compagnie TOTAL (JC Wrobel-Daveau) qui nous permet de poursuivre nos travaux en intégrant un volet thermochronologie. Par ailleurs, une mission d exploration et de prise de contact au Kurdistan iraquien a eu lieu en avril en Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie) où nous avons toujours maintenu une forte activité dans le cadre du consortium TRANSMED, du programme RELIEF de l INSU et, concernant le Maroc, grâce à un accord de coopération bilatéral (programme Volubilis). La problématique a fortement évolué vers la question de l origine et de l évolution des reliefs. Nos travaux se poursuivent dans le cadre d un projet de recherche «Bassins Africains» financé par TOTAL. Par ailleurs, une demande ANR intitulé «TOPOAFRICA» (F. Guillocheau, Geoscience-Rennes) vient d être acceptée. Par ailleurs, nous avons gardé des «chantiers de proximité» dans les Corbières et les Alpes du sud où nous pouvons poursuivre des actions sur le long terme. III) Quelques Résultats marquants Parmi l ensemble des contributions de l équipe, nous avons regroupé ci-dessous celles qui nous semblent les plus importantes ou les plus significatives de notre activité. Le regroupement par rubrique a pour but d aider à la lisibilité. Les thèmes sont donnés par ordre alphabétique. Les références renvoient à la liste des publications annexée. Anisotropie des propriétés physiques des roches : notre équipe utilise depuis longtemps l Anisotropie de Susceptibilité Magnétique (ASM) comme marqueur de la déformation dans les structures géologiques. Ces dernières années, nous avons complété cette approche par une série de nouvelles techniques expérimentales pour caractériser les propriétés sismiques, électriques et de perméabilité (Louis et al.; 2004 ; 2006). De façon générale, ces mesures sont couplées à une analyse fine des microstructures (Lion et al., 2004a, 3

4 2004b, 2005). Ces nouveaux protocoles expérimentaux ont conduit (1) à des progrès majeurs dans l interprétation des propriétés de roches réservoirs (Baud et al., 2005 ; Louis et al., 2005) ou de roches de roches à finalité de stockage (action GdR FORPRO, David et al., 2007 ; Robion et al., 2007a). (2) Appliquées à de grandes structures comme des plis, ces techniques ont permis de mettre en évidence des endommagements spécifiques liés aux mécanismes du plissement (Louis et al, 2006, Aubourg et al, 2004) et d évaluer le rôle des anisotropies initiales dans la déformation finie mesurée (Robion et al., 2007b). (3) Appliquées à des échantillons prélevés dans des forages profonds, elles ont permis de montrer l existence de différents mécanismes de déformation à l échelle microstructurale selon la lithologie des formation et leur proximité à des failles actives. Fig. 2 : Etude pétrophysique d échantillons de grès et de silt prélevés dans les forages TCDP à Taiwan. Alors que les deux lithologies présentent des fabriques magnétiques semblables (à gauche), les fabriques déduites des mesures acoustiques diffèrent (au centre). L interprétation microstructurale (à droite) conduit à proposer une composante de raccourcissement parallèle aux couches (LPS) dans les deux formations à laquelle se superpose uniquement dans les grès une composante anisotrope due à la présence de fissures orientées parallèlement à la contrainte majeure, et dont l existence a été démontrée par analyse au microscope. Extrait de Louis et al. (2008) Journal of Structural Geology. Argilites et magnétisme des roches : ce thème a été développé par Charles Aubourg dans le cadre de collaborations nationales nombreuses (GdR Forpro et 6 ième PCRD notamment). Il s agit d utiliser les techniques du magnétisme des roches pour détecter les paragenèses minérales dans des argilites soumises à de faibles températures ou à une activité bactérienne. L idée est de quantifier les endommagements possibles de ces roches, susceptibles de servir au confinement de déchets radioactifs. Les principaux résultats sont les suivants : (1) il est démontré, pour la première fois, qu une température de simplement 95 permet la formation de nouveaux minéraux magnétiques dont il est possible de suivre la cinétique (Aubourg et al., 2008) (2) de suivre pour la première fois magnétiquement, 4

5 sans action sur les conditions expérimentales, l activité métabolique des bactéries sulfatoréductrices dans des argilites. Ces travaux ont permis la mise au point d un géothermomètre magnétique de basse température (<250 C) qui intéresse le monde pétrolier. Une thèse Ciffre-Total va débuter en 2008 sur ce sujet, et deux participations à des thèses (F. Sapin, Total-ENS, et Mansour Abdelmalek, Un. Le Maine) vont permettre le développement de cette technique. Fig. 3 : Transformation minéralogiques dans les argiles enregistrées par les mesures magnétiques (Aubourg et al., 2008). Cinématique du plissement : Nos travaux s appuient sur la construction de coupes équilibrées d échelle régionale (souvent plus de 100 km de long) construites sur la base d études approfondies des données de sub-surface d origine industrielle, de travaux de terrain extensifs et en nous appuyant, si besoin est, sur des modèles analogiques et des études de magnétisme structurale (fabrique magnétique et paléomagnétisme). Ainsi : (1) Dans le chaîne du Zagros (Iran), nous avons pu définir un calendrier général de la déformation et montrer que l implication généralisée du socle n intervenait qu à un stade tardif de l évolution tectonique (Molinaro et al., 2005 ; Sherkati et al., 2006). (2) dans le Zagros, encore, nous avons défini le rôle des décollements intermédiaires dans la cinématique du plissement. En fonction de leur profondeur relative et de leur efficacité, ils peuvent conduire soit à un complet découplage de niveaux déformés indépendamment, soit à l apparition de structures secondaires (ornementation) sur les flancs des anticlinaux majeurs (Sherkati et al., 2005). (3) Dans le Zagros toujours, des études de fabrique magnétique ont permis de dresser une carte de l état de déformation pré-plissement (Aubourg et al., 2004, en révision) et les données paléomagnétiques ont permis de mettre en évidence et de quantifier, les rotations autour d axes verticaux dans les grandes structures arquées comme l Arc du Fars (Smith et al., 2005, Aubourg et al., 2008) (3) Dans la chaîne du Haut Atlas (Maroc), nous montrons le rôle majeur de l héritage (nature et histoire du substratum ; environnement et milieux de dépôt de la couverture) dans la définition du style stuctural (Missenard et al., 2007). 5

6 Fig. 4 : Modèle cinématique de l évolution du Zagros oriental (Molinaro et al., 2005) Noter le plissement généralisé de la couverture dans un premier temps (plis de décollement puis, plus tardivement, l imùplication généralisée du socle. Mécanique du plissement : Notre stratégie générale consiste à développer des méthodes simplifiées de prédiction des plis et des failles, par opposition à la méthode des éléments finis qui est numériquement lourde et encore mal adapté au traitement des failles. En 2003, nous modélisions le passage d une pile sédimentaire d un palier horizontal à une rampe oblique. La méthode mise en œuvre s appuyait sur un calcul d équilibre des forces et de minimisation de l énergie dissipée et s appliquait à des matériaux frictionnels ou ductiles (Maillot et Leroy, 2003). A partir de cette date, nos efforts ont porté sur l approche externe du calcul à la rupture et en particulier sur le théorème de la résistance maximale, qui permet de s affranchir du principe de minimisation de l énergie dissipée. Une première application complète à l évolution d un pli en kink a été publiée (Maillot et Leroy (2006). Parallèlement, nous avons réalisé des expériences analogiques de validation sur l activation de niveaux ductiles au toit des rampes et sur leurs conséquences en terme d épaississement des séries et de pendage des rétrochevauchements (Maillot et Koyi, 2006 ; Maillot et al., 2007). 6

7 Fig. 5 : Mécanique du plissement En haut : Comparaison de la structure des rampes dans un modèle de sable (photo) et dans une prédiction par optimisation de la cinématique (dessin). En bas : développement théorique d un pli en kink par optimisation de la poussée tectonique (Maillot & Leroy, 2006). Mécanismes d altération des pierres de construction : Sur la base de notre savoir faire expérimental, nous avons introduit ce nouveau thème afin d une part d élargir le champ des applications de notre recherche et d autre part d avoir un ancrage régional (crédits d investissement obtenus du Conseil Général du Val d Oise pour des études sur le Lutétien) dont l intérêt politique est évident. Nous réalisons ainsi des tests de vieillissement accéléré en laboratoire en faisant varier les paramètres externes (température, conditions d exposition aux fluides) et la nature et la concentration en sels (sulfates de sodium) car il est connu que la cristallisation des sels dans le réseau de porosité des roches constitue l un des agents les plus destructifs parmi les processus de dégradation des pierres de construction (Angeli et al., 2006, 2007, 2008). Nos études en laboratoire s appuient notamment sur l utilisation de la porosimétrie au mercure et des émissions acoustiques pour caractériser l endommagement à l échelle microstructurale. 7

8 Fig. 6 : Conséquences de la cristallisation de sels dans les milieux poreux sur les spectres de porosimétrie au mercure. a) Modèle conceptuel de cristallisation soit en tapissage uniforme, soit en position préférentielle dans les étranglements. b) Exemple de variation de spectres pour un grès, entre l échantillon altéré où les sels sont présents dans les pores, et l échantillon altéré où les sels ont été lessivés. Extrait de Angeli et al. (2008) Materials and Structures. Prismes d accrétion : (1) Dans le cadre d une collaboration avec l IFP, nous avons entrepris d étudier les relations érosion-tectonique-sédimentation au niveau de la partie immergée du prisme d accrétion du Makran pakistanais. Ces travaux s appuient sur des données géophysiques (sismique 6 traces, bathymétrie) et des carottes acquises durant l automne 2004 lors de la mission CHAMAK co-dirigée par N. Ellouz (IFP) et S. Lallemant (UCP). Du point de vue structural la partie du prisme couverte par CHAMAK est bien moins cylindrique que les zones plus à l ouest ce qui témoigne de variations d épaisseurs des dépôts impliqués et de la subduction de haut de socle (Ellouz- Zimmermann et al, 2007). Concernant l aspect sédimentologique, les premiers résultats mettent en évidence une sédimentation récente fortement influencée par un climat moussonal (Mouchot et al., soumis). (2) L étude des circulations de fluides fossiles et actuelles du prisme d accrétion Hikurangi (Nouvelle Zélande) a débuté dans le cadre du GDR Marges. Elle vise à mieux comprendre la structuration de l île du Nord de Nouvelle Zélande en 2 zones bien différenciées : 1- une zone Nord à arc volcanique et fluides chauds, sans prisme ; 2- une zone Sud à prisme d accrétion bien développé et partiellement émergé et fluides froids. Les travaux de terrain et de laboratoire ont montré des différences dans la géochimie des eaux de ces deux zones. Les concrétions tubulaires échantillonnées dans le prisme émergé ont été identifiées comme des structures fossiles d échappement de fluides (Ledésert et al., 2003). La thèse de Mikaël Sabin reprend cette thématique (3) Par ailleurs des applications théoriques à l'évolution d'une chaîne de chevauchement-plissement, ou d'un prisme d'accrétion, sont en cours de développement avec la thèse de N. Cubas et celle de Pauline Souloumiac (collaboration avec Yves Leroy, ENS). Cette méthode nous permet aujourd'hui de prédire la cinématique du développement d'écailles successives ainsi que les bornes supérieure et inférieure de la poussée tectonique responsable du raccourcissement, en fonction des différents coefficients de friction des chevauchements. Ces prédictions sont en cours de validation expérimentale à l'aide d'une boîte à sable dédiée qui permet de mesurer la force de poussée horizontale appliquée au sable. La comparaison avec la structure active réelle du front du prisme de Nankai nous conduit à conclure à l'existence d'un adoucissement important à la fois sur les rampes et sur le décollement basal. 8

9 Fig. 7 : Un exemple de profil sismique obtenu lors de la campagne CHAMAK dans le prisme du Makran. Relief, Structure profonde des chaînes de montagne: (1) Dans le cadre du consortium «TRANSMED», et en collaboration avec des collègues de Barcelone, Grenade et Alger, nous avons réalisé les premières coupes lithosphériques complètes allant de la plateforme saharienne à l Europe stable (Frizon de Lamotte et al., 2004 ; Roca et al., 2004). (2) Appliqué plus spécifiquement au relief du Haut Atlas (Maroc), la combinaison d une modélisation géophysique, d une étude structurale et de données thermo-chronologiques, nous a permis de quantifier la part du raccourcissement crustal et celui d un processus thermique d origine profonde (amincissement lithosphérique) dans sa formation. Nous montrons d autre part que la bande à lithosphère amincie mise en évidence recoupe obliquement le système atlasique (Missenard et al., 2006). Des données thermochronologiques (traces de fission sur apatite) ont permis de préciser l âge Miocène Moyen-Supérieur du bombement thermique (Missenard et al., 2008). Un article de synthèse (Frizon de Lamotte et al., ss presse) permet d élargir à l ensemble du Maghreb et à toute la période Méso-Cénozoïque la discussion sur l origine des mouvements verticaux en insistant sur la dissymétrie fondamentale entre un domaine occidental soumis à des soulèvements récurrents et un domaine oriental en subsidence quasi-permanente. (3) Concernant la chaîne du Zagros (Iran), nous avons été les premiers à montrer l existence d une lithosphère amincie sous les zones internes de la chaîne (Molinaro et al., 2005). Celle-ci résulte vraisemblablement d une rupture récente de la lithosphère subductée. 9

10 Fig. 8 : Comparaison entre la topographie réelle de l Atlas marocain (à gauche) et sa topographie virtuelle (à droite) après soustraction des effets thermiques (Frizon de Lamotte et al., 2008) Transport de fluides et microstructures des roches réservoirs : (1) Grâce à une collaboration avec l IFP nous avons pu réaliser des essais d ascension capillaire sous un scanner industriel pour imager la progression d un front d imbibition au cœur d échantillons de roches réservoirs (calcaires, grès). En couplant ces expériences avec des essais triaxiaux visant à induire un endommagement mécanique contrôlé par les émissions acoustiques, nous avons pu établir les relations entre déformation mécanique et écoulement de fluides et montrer ainsi que les changements dans les propriétés microstructurals induits par l endommagement mécanique modifie significativement la géométrie du front d imbibition. (2) Dans une étude en collaboration avec Gaz de France et Pierre-Yves Collin (UMPC), nous nous intéressons aux relations entre les caractéristiques pétrophysiques et les écoulement de fluides dans la formation de l oolithe blanche : cette étude apporte des informations essentielles sur ces formations carbonatées dans l optique des études de faisabilité de stockage de gaz (CO2 ou autres) in situ. Fig. 9 : Couplage entre endommagement mécanique et transfert de fluide dans le grès de Bentheim a) Localisation des émissions acoustiques dans un essai triaxial. b) Mise en évidence d une fracture par imagerie RX. c) Comparaison des front d imbibition capillaires vus par le scanner RX entre la roche intacte et la roche déformée. Extrait de David et al (2008)., Geophysical Research Letters. 10

11 IV) Bilan de l activité de l équipe N.B. nous ne présenterons pas de rubrique spécifique sur les relations internationales car celles-ci imprègnent l ensemble des activités de recherche de l équipe. 1. Publications Au cours de la période allant de janvier 2004 à juin 2008, les membres de l équipe ont produit 92 articles dont 58 de rang A dans les revues suivantes : J. Struct. Geol. (10); J.G.R. (4); C.R. Geoscience (4) ; Geophys. J. Int. (3); Tectonics (3) ; Terra Nova (3) ; J. Rocks Mech. And Mining Sc. (1); Phys. Chem. of the Earth (2); Sci. Tot. Env. (2); Tectonophysics (2 ) ; Int. J. Rocks Mech (3) ; Basin Research (1); Clay and Clay Minerals (1) ; Contr. Min. Petro. (1); Earth and Planetary Science Letters (1); Env. Geol. (1); Episodes (1); Europ. Journal of Mineralogy (1); Geodinamica Acta (1); Geophys. Prosp. (1); IRM Quaterly (1); J. African Earth Sciences (1) ; J. Mech. Phys. Solids (1); J. Volc. Geoth. Res. (1); Marine and Petroleum Geology (1); Material and Structures (1); Nature Geoscience (1); Oil and Gaz, science and Tech. (1); Quaternary Science Review (1). Sedimentary Geology (1); et 34 chapitres de livres (3 de ces livres co-édités par des membres de l équipe) chez les éditeurs suivants : Springer (8) ; Geological Society of London (8) ; AAPG Mem (5) ; GSA Mem (5) ; Société Géologique de France Mem (1). La liste complète des références est annexée ci-dessous 2. Organisations de sessions thématiques dans les congrès : Des membres de l équipe ont été sollicités pour organiser et animer des sessions thématiques dans des congrès nationaux et internationaux : 2005: -Charles Aubourg: a été convener de la session NRM Stability (IAGA, Toulouse). -Christian David a organisé avec Mickaele le Ravalec (IFP) un colloque international intitulé «Euro-conference in Rock Physics and Geomechanics» qui a réuni 75 participants du 18 au 22 septembre 2005 au centre du CNRS sur l Ile d Oléron. 2006: -Dominique. Frizon de Lamotte a été «convener» de la session «Maghreb Geodynamics» (EGU, Vienne, Avril 2006). 2007: -Dominique Frizon de Lamotte a organisé avec G. Bertotti (Amsterdam) et A. Teixell (Barcelone) le troisième worhshop de l ILP task force on sedimentary basins intitulée : geology of vertical movements: uplift and subsidence, mountains and basins qui a réuni 150 personnes à Marrakech en octobre 2007 dans le cadre de la première convention de la MAPG (Moroccan Association of Petroleum Geologists). Dans le même cadre, une excursion d une journée intitulé «vertical movements, coeval continental deposits and active tectonics along the northern border of the High Atlas» a réuni 20 personnes de 4 continents. 3. Formation doctorale : Au cours de la période , six thèses, préparées au sein de l équipe ont été soutenues. Hors co-tutelles, 7 thèses sont en cours dont deux (Nicolas Mouchot et Salman Jahani) seront soutenues à l automne

12 Thèses soutenues et devenir des doctorants : -Matteo Molinaro «Géométrie et cinématique du Zagros Oriental (Iran) : géologie structurale et modélisation géophysique dans une chaîne récente de chevauchementplissement» Thèse de l université Paris XI soutenue à Cergy-Pontoise le 26 octobre Direction : D.Frizon de Lamotte, JC. Guézou, P. Leturmy. Matteo Molinaro est chercheur au centre de recherche de la société SHELL (La Haye). -Shahram Sherkati: Style tectonique et cinématique du plissement dans le Zagros Iranien (zone d Izeh): conséquences pétrolières. Thèse de l Université de Cergy-Pontoise soutenue le 2 décembre Direction : D.Frizon de Lamotte et Jean Letouzey (IFP). Shahram Sherkati est géologue en chef à la NIOC (National Iranian Oil Company). -Yves Missenard: Le relief des Atlas marocains : contribution des processus asthénosphériques et du raccourcissement crustal, aspects chronologiques. Thèse de l université de Cergy-Pontoise soutenue le 24 novembre Direction : D. Frizon de Lamotte et P. Leturmy Yves Missenard vient d être recruté comme Maître de Conférences à l Université Paris-Sud (Orsay). -Matthieu Angeli : "Etude multi-échelle de la dégradation des roches par la cristallisation de sels dans les réseaux poreux " Thèse de l université de Cergy-Pontoise soutenue le 16 novembre 2007 Direction : C. David, B. Menéndez, J.P. Bigas(UCP-Dept. Génie Civil) et R. Hébert Matthieu Angeli est en post doc pour 2 ans au NGI (Institut Geotechnique Norvegien, avec une bourse du Conseil National de la recherche de Norvege) -Narimane Benaouali-Mebarek : Convergence et soulèvement dans les fronts de chaînes (Etude comparée des Rocheuses Canadiennes et du système Tell-Atlas en Algérie) Thèse de l Université de Cergy-Pontoise soutenue le 06 juin Direction : D. Frizon de Lamotte et François Roure (IFP) Narimane Benaouali est ingénieur dans la société BEICIP-FRANLAB (filiale industrielle de l IFP).. N.B. : une thèse, celle de Virginie Metz, n a pas été soutenue pour des raisons personnelles. Virginie Metz a réussi son CAPES et est professeur de collège. Thèses en cours : Depuis 2005 : -Nicolas Mouchot : «Evolution et emersion d un prisme d accrétion : le cas du Makran» Direction : S. Lallemant et Pascale Leturmy. -Salman Jahani : «Tectonique salifère et plissement dans la province du Fars (Zagros, Iran). Soutenance programmée pour le 30/X/2008. Direction : D. Frizon de Lamotte et J. Letouzey (IFP) Depuis 2006 : 12

13 -Jean-Christian Colombier : «Caractérisation des anisotropies de conductivité électrique dans les roches faiblement déformées : étude de l'influence des microstructures sur les circulations de fluides» Direction : C. David et P. Robion -Fabien Humbert : «Changements physiques et chimiques des roches détritiques à proximité des failles normales. Direction : Béatrice Ledésert, Laurent Louis -Kazem Kazemi : «Caractérisation de la fracturation de la région de Dezful à partir de données sismiques 3D» Direction : C. David et L. Nicoletis (IFP) Depuis 2007 : -Lisa Casteleyn : «Influence de la lithologie sur le développement des plis dans les roches carbonatées des chaînes de chevauchement plissement: caractérisations microstructurales, pétrophysiques et mécaniques, des interactions entre les fluides et la roche.» Direction : P. Robion et Christian David -Mikaël Sabin : «Etude expérimentale et modélisation des circulations de fluides fossiles et actuelles sur la marge active Hikurangi (Nouvelle Zélande) Direction : B. Ledésert, R. Hébert et H. Zeyen (Univ Paris-Sud) -Jean-Christophe Wrobel-Daveau : «Quantification des mouvements verticaux dans la chaîne du Zagros» Direction : D. Frizon de Lamotte et P. Leturmy. -Zhi Xing : «Comportement thermo-mécanique de l interface mortier-granulat et bétonroche» Direction : A. Noumowe (Génie Civil), B. Ledésert, R. Hébert. Depuis 2008 : -Myriam Kars : «Impact thermique dans les bassins et géothermomètre magnétique» Direction : C. Aubourg -Yu-Min Chou : «Magnetic Analyses of TCDP Hole-B Fault Zones» Direction : C. Aubourg, S.R. Song (co-tutelle NTU, Taiwan) 4. Diffusion des savoirs Nous considérons que la diffusion des savoirs à destination des étudiants comme du grand public fait partie de notre mission. Ainsi : - Christian David et Beatriz Menéndez, en collaboration avec Teng-fong Wong, ont rédigé le chapitre 2 (60 pages) intitulé «Mechanical compaction» dans l ouvrage collectif «Mechanics of Fluid-saturated Rocks» édité par Yves Guéguen et Maurice Boutéca, Academic Press - Elsevier, 450 pages, ISBN , Dominique Frizon de Lamotte a publié dans la revue de Sciences humaines Confluences Méditerranée (L Harmatan) un article intitulé : «Où sont l Europe et l Afrique en Méditerranée? le point de vue du géologue». -Pascale Leturmy s est investie dans les relations avec les professeurs de lycée et les lycéens de l agglomération de Cergy-Pontoise et ses environs dans le cadre du programme «les clés pour l Université». Il s agit d un programme visant à développer l information sur le monde universitaire dans les lycées des quartiers défavorisés. Ce programme comporte des débats avec les professeurs de lycée, l organisation de journées d accueil pour les lycéens et des conférences dans les lycées. L idée est de faire découvrir les possibilités qu ouvrent les Sciences de la Terre. 13

14 5. Relations avec le milieu professionnel L une des caractéristiques de l équipe est sa bonne expérience du travail en collaboration avec le monde industriel. Nos relations sont anciennes avec l Institut Français du Pétrole. Elles sont gérés désormais dans le cadre d une convention pluri-anuelle incluant divers aspect de notre activité (Cinématique et mécanique du plissement, physique des roches, intéraction fluides-roches). Notons le dépôt en commun (aussi avec l ENS) d une demande à l ANR dans le cadre des «programmes blancs» intitulée «Fluid-assisted deformation mechanisms and folding of carbonate rocks» (mars 2008). Avec le groupe TOTAL, un programme de recherche visant à réaliser une synthèse cartographique des bassins africains est en cours depuis novembre Le même groupe finance depuis avril 2008, la thèse CIFRE de JC Wrobel-Daveau, et fournit au laboratoire les crédits d accompagnement correspondants. Une autre thèse CIFFRE-TOTAL va démarrer en octobre 2008 dans le cadre du projet du géothermomètre magnétique. Nous collaborons avec plusieurs compagnies étrangères [NIOC (Iran), GSI (Iran), ONHYM (Maroc)] Ces compagnies prenant en charge la logistique du travail de terrain (organisation des camps, véhicules, hélicoptère) et permettent un large accès aux données de subsurface. Via le GdR FORPRO, les pétro-physiciens de l équipe ont réalisé pour l ANDRA plusieurs études de caractérisation de la couche d argilite du Callovo-Oxfordien, hôte possible d un futur stockage de déchets radioactifs en Meuse Haute-Marne. De même, sur la thématique stockage CO2, une étude pétrophysique est menée dans le but de caractériser les propriétés d'écoulement et de stockage des fluides dans l'oolithe blanche du bassin de Paris en collaboration avec l UPMC et financée par GDF. V) Etat de l équipement du laboratoire expérimental de l équipe La période a été celle de notre installation dans nos locaux définitifs à Neuville. A cette occasion des locaux plus vastes ont pu être obtenus et le laboratoire expérimental a été étendu et considérablement amélioré. Nous disposons à présent de près de 250 m² pour les laboratoires expérimentaux. Le laboratoire est maintenant opérationnel avec deux presses triaxiales, des mesures acoustiques automatisées, un équipement pour les expériences analogiques en boîte à sable, des mesures d anisotropie de porosité grâce à l ASM et des ferrofluides, un porosimètre à mercure ainsi que toutes les techniques disponibles dans le laboratoire depuis longtemps (magnétomètre ). Ces développements ont été possibles grâce à la présence d un ingénieur de recherche dans l équipe qui a pris sa retraite en janvier Nouvelles acquisitions: Porosimètre au mercure Micromeritics Autopore IV; Magnétomètre spinner AGICO type JR6; Cathodoluminescence; Presse électromécanique GDS 100 kn avec cellule de confinement 15 MPa et contrôleur pression-volume 20 MPa; Kappamètre de poche pour mesure de la susceptibilité sur le terrain. Résistivimètre multi-électrodes SYSCAL Switch 48 pour prospection géophysique Développements: une part importante de nos activités est consacrée au développement instrumental avec la mise au point de prototypes originaux. 14

15 Imprégnateur de ferrofluides : permet de mesurer l'anisotropie de la porosité par injection d'un fluide magnétique contenant des particules nanométriques de magnétite (Fe 3 O 4 ); Acquisition de l'anisotropie des ondes P: permet de mesurer de façon automatique le temps de trajet des ondes P au travers d'un échantillon cylindrique suivant plusieurs directions de propagation; Extension du dispositif précédent pour mesurer l anisotropie de conductivité électrique de façon automatique. Ensemble boite à sable et semeuse pour modélisation analogique du plissement. Fig. 10: à gauche, système automatique de mesure azimuthale de vitesse d ondes P. à droite, dispositif de saturation d échantillons en ferrofluides. VI) Eléments d auto-évaluation Plusieurs données permettent de proposer une auto-évaluation succincte de l équipe : - Points positifs : * Il existe entre nous une solidarité d équipe dépassant les inévitables problèmes de personnalité des uns et des autres. Ainsi, tous les conflits (rares d ailleurs) ont été gérés en interne sans faire appel à la direction de l université ni, a fortiori, à des arbitrages extérieurs. * Tous les enseignants-chercheurs sont «publiant» au sens de l AERES. Cet aspect est d autant plus remarquable que le laboratoire regroupe tous les personnels de l UCP relevant des sections 35 et 36 du CNU (hors IUFM). * Nos doctorants se placent de façon rapide (pratiquement sans période de chômage) sur des emplois correspondant à leur qualification. 15

16 * On constate une évolution positive des indices d impact de nos travaux (voir les fiches individuelles) comme de nos financements non-récurrents. * Le laboratoire entretient des relations contractuelles fructueuses avec le milieu professionnel (IFP, compagnies pétrolières). Points négatifs : * Le laboratoire n abrite plus aucun personnel CNRS (ni chercheur, ni ingénieur, ni agent administratif). Ceci nous place clairement dans une position d inégalité par rapport à d autres laboratoires français travaillant sur des sujets proches. Cette situation est mal vécue au sein du laboratoire car le sentiment général est que nous payons notre situation géographique à l écart des grands centres. * Peu de MCF ont soutenu leur HDR (un seul l a fait) alors même qu ils ont le dossier pour ça. L interprétation du directeur est la diffusion d une sorte de désenchantement par rapport au peu de perspectives offertes. En effet, le laboratoire s est interdit pour le moment toute forme d auto-recrutement de ses professeurs et aussi (à une exception près) de ses Maîtres de Conférences. Cette attitude vertueuse montre ici sa limite car elle reste trop isolée aussi bien localement que nationalement. 16

17 ARTICLES PUBLIES DEPUIS P1 AUBOURG, C., KLOOTWIJK, C., KORSH, R. Magnetic fabric of metapelites in the New-England fold belt (Australia). In : Magnetic Fabric : Methods and Applications (Martin-Hernandez, F., Lüneburg, C.M., Aubourg, C.& Jackson, M. Eds).Geological Society, London, Special Publications, 238 (2004) P2 AUBOURG, C., SMITH, B., BAKHTARI, H., GUYA, N., ESHRAGHI, A., LALLEMANT, S., MOLINARO, M., BRAUD, X., and DELAUNAY, S. Post-Miocene shortening picture by magnetic fabric across the Zagross-Makran syntaxis., in Sussman, A.J. a. W., A.B. eds., Orogenic curvature : integrating paleomagnetic and structural analyses : Boulder, Colorado, ed., Geological Society of America special paper, (2004) p; P3 CAIRANNE, G., AUBOURG, C., POZZI, J.P., MOREAU, M.G., DECAMPS, T., MAROLLEAU, G. Opposite magnetic polarities recorded by laboratory CRM in claystones from Paris basin (France). Geophys. J. Int, 159 (2004) doi : X P4 CAVAZZA, W., ROURE, F., SPAKMAN, W., STAMPFLI, G.M., ZIEGLER, P.A. and the TRANSMED Project Working Groups (including D. FRIZON de LAMOTTE, coordinator of the TRANSMED-transect I working group). The TRANSMED Atlas: geological-geophysical fabric of the Mediterranean region- Final report of the project. Episodes, 27, 4 (2004) P5 DEBACKER, T.N., ROBION, P. & SINTUBIN, M. The anisotropy of magnetic susceptibility (AMS) in low-grade, cleaved pelitic rocks : influence of cleavage/bedding angle and type and relative orientation of magnetic carriers. In : Magnetic Fabric : Methods and Applications (MARTIN-HERNANDEZ, F., LÜNEBURG, C.M., AUBOURG, C.& JACKSON, M. Eds).Geological Society, London, Special Publications, 238 (2004) P6 FRIZON de LAMOTTE, D. - Où sont l Europe et l Afrique en Méditerranée? le point de vue du géologue. Confluences Méditerranée, L Harmatan, 48 (2004) P7 FRIZON de LAMOTTE, D., SOUQUE, C., LETURMY, P. & ROBION, P. Duplex at the lateral tip of a propagating thrust : the «La Cagalière» example (Corbières, NE Pyrénées, France): reply Geodinamica Acta, 17, 2 (2004) P8 FRIZON de LAMOTTE, D., CRESPO-BLANC, A., SAINT-BEZAR, B., COMAS, M., FERNANDEZ, M., ZEYEN, H., AYARZA, P., ROBERT-CHARRUE, C., CHALOUAN, A., ZIZI, M., TEIXELL, A., ARBOLEYA, M.L., ALVAREZ-LOBATO, F., JULIVERT, M. and MICHARD, A. TRANSMED-transect I [Betics, Alboran Sea, Rif, Moroccan Meseta, High Atlas, Jbel Saghro, Tindouf basin]. In: W. Cavazza, F. Roure, W. Spakman, G.M. Stampfli and P.A. Ziegler (eds) (2004) The TRANSMED Atlas- the Mediterranean region from Crust to Mantle. Springer, Berlin Heildelberg. P9 HADDOUCHE O., BOUTALEB A., HEBERT R., PICARD D., SAMI L. Les minéralisations à Pb-Zn, Fe, Ba(Sr) d'el Ouasta (Algérie nord orientale) : Typologie et apport des études d'inclusions fluides. Bulletin Service Géologique d'algérie, 15 (2) (2004) P10 HUSSON, L., MUGNIER, J.L., LETURMY, P., VIDAL, G., Kinematics and sedimentary balance of the Siwaliks ( W Nepal). In K.R. McClay Ed., Thrust tectonics and petroleum systems : AAPG Memoirs 82 (2004) P11 JOLIVET, L., FAMIN, V., MEHL, C., PARRA, T., AUBOURG, C., HEBERT, R., PHILIPPOT, P. Progressive strain localisation, crustal-scale boudinage and extensional metamorphic domes in the Aegean Sea. Geological Society of America, Special paper 380 (2004) P12 LABROUSSE, L., JOLIVET, L., ANDERSEN, T. B., AGARD, P., HEBERT, R., MALUSKI, H., SCHARER, U., Pressure-Temperature-Time-Deformation history of the exhumation of Ultra-High Pressure rocks in the Western Gneiss region, Norway. Geological Society of America, Special paper 380 (2004)

18 P13 LION, M., SKOCZYLAS, F. and LEDESERT, B. Determination of the main hydraulic and poro-elastic properties of a limestone from Bourgogne, France. International Journal of Rocks Mechanics and Mining Science 41 (2004) P14 LION, M., LEDESERT, B., SKOCZYLAS, F., RECOURT, P. and DUBOIS, T. How does micropetrography help understand the poromechanical behaviour of a rock? Terra nova, 16, n 6 (2004) P15 LOUIS, L., ROBION, P., and DAVID, C., A single method for the inversion of anisotropic data sets with application to structural studies, J. Struct. Geology, 26 (2004) P16 MAUFFRET A., FRIZON de LAMOTTE, D., LALLEMANT, S., GORINI, C., and MAILLARD. E-W opening of the Algerian Basin (Western Mediterranean). Terra Nova, (2004) doi: /j x P17 MOLINARO, M., GUEZOU, J.C., LETURMY, P., ESHRAGHI, S.A., and FRIZON de LAMOTTE, D. The origin of changes in structural style across the Bandar Abbas syntaxis, SE Zagros (Iran). Marine and Petroleum Geology, 21, 6 (2004) P18 MUGNIER, J.L., HUYGHE, P., LETURMY, P. and JOUANNE, F., Episodicity and rates of thrust sheet motion in the Himalayas (western Nepal). In K.R. McClay Ed., Thrust tectonics and petroleum systems : AAPG Memoirs 82 (2004) P19 ROCA, E., FRIZON de LAMOTTE, D., MAUFFRET, A., BRACENE, R., VERGES, J., BENAOUALI, N., FERNANDEZ, M., MUNOZ, J.A., ZEYEN, H. TRANSMED-transcect II [Aquitaine basin, Pyrenees, Ebro basin, Catalan coastal ranges, Valancia trough, Balearic promontory, Algerian basin, Tell, Sahara Atlas, Sahara platform]. In: W. Cavazza, F. Roure, W. Spakman, G.M. Stampfli and P.A. Ziegler (eds) (2004) The TRANSMED Atlas- the Mediterranean region from Crust to Mantle. Springer, Berlin Heildelberg. P20 ROBION, P., FAURE, J-L., SWENNEN, R. Late Cretaceous Chemical Remagnetization of the Paleozoic carbonates from the undeformed Foreland of the Western Canadian Cordillera, in R. Swennen, F. Roure, and J.W. Granath, eds, Deformation, Fluid Flow, and Reservoir Appraisal in Foreland Fold and ThrustBelt. AAPG Hedberg Series, n 1 (2004). P21 ROURE, F., BORDAS-LEFLOCH, N., TORO, J., AUBOURG, C., GUILLAUMOU, N., HERNANDEZ, E., LECORNEC-LANCE, S., RIVERO, C., ROBION, P., SASSI, W. Petroleum systems and reservoirs appraisal in the Subandean basins (EasternVenezuela and eastern Columbian foothills. In R.Swennen, F.Roure and J.W. Granath, eds, Deformation, Fluid Flow, and Reservoir Appraisalin Foreland Fold and Thrust Belt. AAPG Hedberg Series, n 1 (2004). P22 TAVANI, S., LOUIS, L., SOUQUE, C., ROBION, P., SALVINI, F., & FRIZON de LAMOTTE, D. Evolution of Fractures Patterns and Anisotropic Physical Properties of Rocks in Ramp-Related Folds. In R.Swennen, F. Roure and J.W. Granath eds, Deformation, fluid flow and reservoir appraisal in foreland fold and thrust belts. AAPG Hedberg Series, n 1 (2004) P23 BAUD, P., LOUIS, L., DAVID, C., RAWLING, G.C., and WONG, T.F., Effects of bedding and foliation on mechanical anisotropy, damage evolution and failure mode. From: Bruhn, D.& Burlini, L. (eds) High-Strain Zones: Structure and Physical Properties. Geological Society, London, Special Publications, 245 (2005) P24 DEBACKER, T.N., ROBION, P.& SINTUBIN, M. Complexity of the Anisotropy of Magnetic Susceptibility in Single-Phase Deformed, Low-Grade, Cleaved Mudstone. Materials Science Forum (2005) , P25 FAMIN, V., HEBERT, R., PHILIPPOT, P. JOLIVET, L. Ion probe and fluid inclusion evidence for coseismic fluid infiltration in a crustal detachment. Contrib. Mineral. Petrol. 150 (3) (2005)

19 P26 FRIZON de LAMOTTE, D. About the Cenozoic inversion of the Atlas domain in North Africa. C.R. Geoscience, 337 (2005) P27 LION, M., SKOCZYLAS, F. and LEDESERT, B. The influence of temperature on the poromechanical properties of an oolitic limestone, International Journal of Rock Mechanics and Mining Science, 42 (2005) P28 LOUIS, L., DAVID, C., METZ, V., ROBION, P., MENENDEZ, B., and KISSEL, C., Microstructural control on the anisotropy and transport properties in undeformed sandstones, Int. J. Rock Mech., Vol 42/7-8 (2005) , P29 MICHARD, A., FRIZON de LAMOTTE, D. and CHALOUAN, A. Comment on: The ultimate arc: differential displacements, oroclinal bending and vertical axis rotation in the External Betic-Rif arc by J.P. Platt et al., Tectonics, 24 (1) (2005) doi: /2004tcc P30 MOLINARO, M., LETURMY, P., GUEZOU, J.C. and FRIZON de LAMOTTE, D. The structure and kinematics of the south-eastern Zagros fold-thrust belt, Iran: from thin-skinned to thick-skinned tectonics. Tectonics, 24 ( 3) (2005) TC3007 doi: /2004TC P31 ROURE, F. R. SWENNEN, F. SCHNEIDER, J.L. FAURE, H. FERKET, N. GUILHAUMOU, K. OSADETZ, P. ROBION & V. VANDEGINSTE. Incidence and Importance of Tectonics and Natural Fluid Migration on Reservoir Evolutionin Foreland Fold-and-Thrust Belts. Oil & Gas Science and Technology. Vol.60, No. 1 (2005) pp P32 SHERKATI, S., MOLINARO, M., FRIZON de LAMOTTE, D., LETOUZEY, J. Detachment folding in the Central and Eastern Zagros fold belt (Iran): salt mobility, multiple detachments and final basement control. Journal of Structural Geology. 27 (2005) P33 SMITH, B., AUBOURG, C., GUEZOU, J.C., MOLINARO, M., GUYA, N. Paleomagnetic and structural investigation of a bayonet fold. Example of Minab anticline ( Zagros-Makran syntaxis). Tectonophysics, 411 (2005) P34 ANGELI, M., BIGAS, J.P., BENAVENTE, B., MENENDEZ, B., HEBERT, R., and DAVID, C. Influence of capillary properties and evaporation on salt weathering of sedimentary rocks. Heritage, Weatherings and Conservation Fort, Alavarez de Buergo, Gomez-Heras &Vasquez-Cavo (eds).(2006) P35 BENAOUALI-MEBAREK N., FRIZON de LAMOTTE D., ROCA, E., BRACENE R., SASSI W., FAURE J-L., ROURE F. Post-Cretaceous kinematics of the Atlas and Tell Systems in Central Algeria:Early Foreland Folding and Subduction-Related Deformation. C.R. Geoscience, 338 (2006) P36 FRIZON de LAMOTTE, D., MICHARD A., SADDIQI, O. Some Recent Developments on the Maghreb Geodynamics : An Introduction. C.R. Geoscience. 338 (2006) P37 LE GALL, B., TSHOSO, G., DYMENT, J., FERAUD, G., BERTRAND, H., JOURDAN, F., AUBOURG, C., KAMPUNZU, H., MODISI, M.P., TIERCELIN, J.J. Structure of the Okavango giant mafic dyke swarm (NE Botswana) and its significance within the Karoo large igneous province of Southern Africa, Journal of Structural Geology, 27 (2006) P38 LEGGO, P., LEDESERT, B. and CHRISTIE, G. The role of clinoptilolitein organo-zeolitic-soil systems used for phytoremediation, The Science of the Total Environment, 363 (2006) P39 LOUIS, L., ROBION, P., DAVID, C., FRIZON de LAMOTTE, D. Multiscale anisotropy controlled by folding: the example of the Chaudrons fold (Corbières, France). Journal of Structural Geology.28 (2006)

20 P40 LOUIS, L., WONG, T.-F., BAUD, P., TEMBE, S., Imaging strain localization by X-ray computed tomography : discrete compaction bands in Diemelstadt sandstone, Journal of Structural Geology, 28(5) (2006) P41 MAILLOT, B. and KOYI, H. Thrust dip and thrust refraction in fault-bend folds : analogue models and theoretical predictions, Journal of Structural Geology, 28 (2006) P42 MAILLOT, B. and LEROY, Y.M. Kink-fold onset and development based on the maximum strength theorem, Journal of the Mechanics and Physics of Solids, 54 (2006) P43 MISSENARD, Y.,., ZEYEN, H., FRIZON de LAMOTTE, D, LETURMY, P., PETIT, C. and SEBRIER, M.. SADDIQI, O. Crustal versus Asthenospheric origin of the Relief of the Atlas Mountains of Morocco. Journal of Geophysical Research., 111 (2006) B03401, doi: /2005JB P44 SEBRIER, M., SIAME, L., ZOUINE, E., WINTER, T., MISSENARD, Y. and LETURMY, P. Active tectonics in the Morrocan high Atlas. C. R. Geoscience, 338 ( 2006). P45 SHERKATI, S., LETOUZEY, J., FRIZON de LAMOTTE, D. The Central Zagros fold-thrust belt (Iran): new insight from seismic data, field observation and sandbox modeling. Tectonics, 25, 4 (2006) doi:10:1029/2004tc P46 VLASTOS, S., LIU, E., MAIN, I.G., SCHOENBERG, M., NARTEAU, C., MAILLOT, B. Dual simulations of fluid flow and seismic wave propagation in a fractured network : effect of pore pressure on seismic signature, Geophysical Journal International, 166 (2006) P47 DEVILLE E., GUERLAIS S-H., CALLEC Y., GRIBOULARD R., HUYGHE P., LALLEMANT S., MASCLE A., NOBLE M. and J. SCHMITZ. Liquefied vs stratified sediment mobilization processes: Insight from the South of the Barbados accretionary prism, Tectonophysics, 428, Issues 1-4, ( 2006), P48 ANGELI, M., BIGAS, J.P., BENAVENTE, D., MENENDEZ, B., HEBERT, R. and DAVID, C., Salt crystallization in pores: quantification and estimation of damage, Environmental Geology, 52 (2007) P49 AUBOURG C. and J.P. POZZI. A peculiar pyrrhotite magnetic transition at 35K in mature claystones. IRM Quarterly. vol. 17. No.3 (2007). P50 BERGERAT, F., ELION, P., FRIZON de LAMOTTE, D., PROUDHON, B., COMBES, P., ANDRE, G., WILLEVEAU, Y., LAURENT-CHARVET, S. KOURDIAN, R., LEROUGE,G., OTT d ESTEVOU, P. The Andra contribution to the knowledge of the structural evolution of the eastern Paris basin : toward a multiscale 3D approach. in «a multidisciplinary approach to understanding the geological context of the eastern Jurassic border of the Paris Basin (Meuse/Haute-Marne), P. Lebon Ed.. Mémoire de la Société Géologique de France,n 178 (2007) P51 DAVID, C., ROBION, P., and MENENDEZ, B., Anisotropy of elastic, magnetic, and microstructural properties of the Callovo-Oxfordian shales (Meuse), Phys. Chem. Earth, 32 (2007) P52 DAVID, C. and LE RAVALEC M., Rock physics and geomechanics in the study of reservoirs and repositories, Geological Society, London, Special Publications, eds. C. David and M. Le Ravalec, 284 (2007) p P53 ELLOUZ-ZIMMERMANN N., LALLEMANT S.J., CASTILLA R., MOUCHOT N., LETURMY P., BATTANI A., BURET C., CHEREL L., DESAUBLIAUX G., DEVILLE E., FERRAND J., LÜGKE A., MAHIEUX G., MASCLE G., MÜHR P., PIERSON-WICKMANN A.-C., ROBION P., SCHMITZ J., DANISH M., HASANY S., SHAHZAD A., TABREEZ A. Offshore frontal part of the Makran accretionary prim 20

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

STRUCTURE GARET EL GUEFFOUL: FRACTURING IMPACT AND OIL. AHNET BASIN - ALGERIA.

STRUCTURE GARET EL GUEFFOUL: FRACTURING IMPACT AND OIL. AHNET BASIN - ALGERIA. STRUCTURE GARET EL GUEFFOUL: FRACTURING IMPACT AND OIL. AHNET BASIN - ALGERIA. Loumi, K. 1, Asses A 1 et Achour, K. 2 1 Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie. UMBB. k_loumi@yahoo.fr 2 Division exploration,

Plus en détail

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Sciences de la Terre Premier semestre du cycle d ingénieur (S5) Il commence par la période d intégration que suivent tous les élèves de Polytech

Plus en détail

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie

Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie Caractérisation des réservoirs carbonatés du bassin de Paris pour l exploitation des hydrocarbures, le stockage de CO2 et la géothermie D. Bonijoly, C. Rigollet, O. Serrano Établissement public de recherche

Plus en détail

Géosciences & Environnement Cergy

Géosciences & Environnement Cergy Laboratoire «Géosciences et Environnement Cergy» (EA 4506 Université de Cergy-Pontoise) Composition et organisation de l'équipe 4 professeurs Christian DAVID Dominique FRIZON DE LAMOTTE Siegfried LALLEMANT

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Les effets électriques liés aux circulations d eau dans les roches

Les effets électriques liés aux circulations d eau dans les roches Institut de Physique du Globe de Strasbourg Les effets électriques liés aux circulations d eau dans les roches Laurence Jouniaux Habilitation à diriger des recherches Institut de Physique du Globe de Strasbourg,

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE

À FORMATION DU PÉTROLE À PARTIR D UNE ROCHE MÈRE PLANCTONIQUE Géosciences Aux débuts de la prospection en Pennsylvanie en 1860, les méthodes étaient "hautement scientifiques". (À l ombre des derricks, Morris, éditions Dupuis, 1997) Depuis, la consommation de pétrole

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Tectonique des plaques et création de reliefs

Tectonique des plaques et création de reliefs PREPARATION AGREGATION INTERNE SVT TOULOUSE 27 Novembre 2013 Composition à partir d'un dossier Durée : 5 heures L'usage de tout ouvrage de référence, de tout dictionnaire et de tout matériel électronique

Plus en détail

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION MASTER GENIE CIVIL UFR de Sciences et Techniques Département Génie Civil PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION PRESENTATION Formation initiale et formation continue Le parcours Matériaux Ouvrages

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Explorons pour l avenir

Explorons pour l avenir Explorons pour l avenir SERVICES A L EXPLORATION MINERALE Espace Vaucanson 82 rue Anatole France F 38100 Grenoble T : +336 95 52 13 66 contact@gexplore.fr www.gexplore.fr Ce que nous sommes GexplOre est

Plus en détail

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS OPTION ENERGIE http://www.option-energie.ecp.fr PARCOURS ENERGIES FOSSILES : PROGRAMME PEDAGOGIQUE ET FICHES DE COURS PROGRAMME PEDAGOGIQUE DU PARCOURS ENERGIES FOSSILES (cliquer sur le nom de l activité

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques. Introduction Faute de connaissances suffisantes sur la structure et le fonctionnement de la planète, la

Plus en détail

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface Université de Paris Sud - Bât 504 & 509 91405 ORSAY Cedex, France Prospection géophysique sur le site potentiel d'un C.E.T. Imagerie

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

ETUDE DES GISEMENTS D OR PAR PROSPECTION ELECTRIQUE ET ELECTROMAGNETIQUE DANS LA COMMUNE DE BRIEVILLE, MADAGASCAR

ETUDE DES GISEMENTS D OR PAR PROSPECTION ELECTRIQUE ET ELECTROMAGNETIQUE DANS LA COMMUNE DE BRIEVILLE, MADAGASCAR ETUDE DES GISEMENTS D OR PAR PROSPECTION ELECTRIQUE ET ELECTROMAGNETIQUE DANS LA COMMUNE DE BRIEVILLE, Résumé MADAGASCAR Rajaomahefasoa R.E 1, Rakotondramano H S 1, Andriamirado L.C 1,2, Rasolomanana E.H

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS MATERIAUX, OUVRAGES, RECHERCHE, INNOVATION

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS MATERIAUX, OUVRAGES, RECHERCHE, INNOVATION MASTER GENIE CIVIL PARCOURS MATERIAUX, OUVRAGES, RECHERCHE, INNOVATION Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Nature la formation : Diplôme national l'enseignement supérieur Durée

Plus en détail

Etude des processus d instabilité des falaises et versants rocheux par prospection géophysique

Etude des processus d instabilité des falaises et versants rocheux par prospection géophysique Etude des processus d instabilité des falaises et versants rocheux par prospection géophysique 1. Présentation du Projet 1.1 Description Etat des connaissances L évaluation de la stabilité d une falaise

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Laboratoire d Economie Appliquée au développement (LEAD) - EA 3163 sous tutelle des établissements et organismes : Université du Sud Toulon-Var

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

USINAGE A GRANDE VITESSE

USINAGE A GRANDE VITESSE USINAGE A GRANDE VITESSE François Geiskopf Yann Landon Emmanuel Duc LURPA, décembre 1999 L usinage à grande vitesse est devenu depuis le début des années 90 un des procédés de fabrication à la mode,

Plus en détail

HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE

HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE HYDROTHERMALISME et GEOTHERMIE P. Patrier Mas Lien : http://sfa.univ-poitiers.fr/geosciences/ (ressources pédagogiques) Quelques définitions. Gê : terre - thermos : chaleur Géothermie : «C est l utilisation

Plus en détail

Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages

Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages Mission et Objectifs de la RILEM L Origine La Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des

Plus en détail

Risque de stockage des déchets nucléaires

Risque de stockage des déchets nucléaires Risque de stockage des déchets nucléaires Jean-Raynald de Dreuzy, chargé de recherche h CNRS UMR 6118 Géosciences Rennes / IFR CAREN Problématique: Durée de vie longue, Toxicité importante Gestion et enjeux

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes :

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre Lyonnais d Histoire du Droit et de la Pensée Politique CLHDPP sous tutelle des établissements et organismes : Université Jean Moulin Lyon

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE

S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE Hiver 2013 Jean-Claude Mareschal PK7612 tel: 6864 mareschal.jean-claude@uqam.ca L utilisation d ordinateurs portatifs ou de téléphones cellulaires n est pas autorisée

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Plan de la partie sismicité

Plan de la partie sismicité Plan de la partie sismicité 1/ Sismicité naturelle et sismicité induite 2/ Observation de la sismicité induite 3/ Sismicité induite lors des stimulations - hydrauliques - chimiques 4/ Sismicité en condition

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

Administration : rapport de situation

Administration : rapport de situation COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-huitième réunion Point 4.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC18/2 8 mai 2013 Administration : rapport de situation Rapport

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation

Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : Un combustible fossile : le pétrole classe : 2nde durée : 1h20 Capacités Recenser, extraire et organiser

Plus en détail

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON J. RHAZI, S. NAAR Groupe de Recherche sur l Auscultation et l Instrumentation Département de génie civil

Plus en détail

Les Méthodes Géophysiques. Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique. Appliquées à la Géothermie

Les Méthodes Géophysiques. Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique. Appliquées à la Géothermie Les Méthodes Géophysiques Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique Appliquées à la Géothermie Introduction Structure du globe Etude des ondes sismiques : caractériser les grandes discontinuités

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Exercices Exercice n 1

Exercices Exercice n 1 Exercices Exercice n 1 Décrire la typologie. Quelle information va nous apporter chaque type? Bodnar (2003) Fluid inclusions : methods and interpretation. Mac Short Course n 32 1/14 Exercice n 2 Une inclusion

Plus en détail

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité المعهد الجزاي ري للبترول INSTITUT ALGERIEN DU PETROLE JOURNEES D ETUDES TIGHT & SHALE RESERVOIRS 17-18 Septembre 2013 Sheraton, Alger Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation

Plus en détail

Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture

Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture Michel Séranne, Géosciences Montpellier A. Benedicto, E. Sanchis, P.Labaume, M.Séguret «Tectonique récente de la Provence- Rôle des couches

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION ACTIVITÉS & CHIFFRES CLÉS 2012-2013 Qui sommes-nous? Né de la fusion du service Valorisation / SAIC et du service de la Recherche, la Direction de la

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2009 TRAVAUX PRATIQUES DE SPECIALITÉ DU SECTEUR C Durée totale : 6 heures Géodynamique

Plus en détail

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Bernard Kempf Directeur Développement et Relations Externes Groupe ES Président Société ES Géothermie 24 juillet 2013 Colmar La place de

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux.

Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux. Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux. Expérimentation combinant essais mécaniques et approche microstructurale Myriam Duc, Aurélie Maloula, Lamis Makki Laboratoire Central

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ÉPREUVE DU MERCREDI 24 JUIN 2015 Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES

UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES Formaterre 2013 : "La Terre : un système global" vendredi 15 novembre 2013 UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES François Baudin (francois.baudin@upmc.fr) CYCLE DU C ORGANIQUE 10 12 t

Plus en détail

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Cerea Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Université Paris-Est Le Cerea : une cinquantaine de chercheurs sur trois

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE. Département Génie des Systèmes Mécaniques / UMR CNRS Roberval 7337. en option Sous titre ex : Espace documentaire

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE. Département Génie des Systèmes Mécaniques / UMR CNRS Roberval 7337. en option Sous titre ex : Espace documentaire UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Département Génie des Systèmes Mécaniques / UMR CNRS Roberval 7337 en option Sous titre ex : Espace documentaire Alexandre DURUPT MCF - UTCalexandre.durupt@utc.fr Benoît

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Langue, littérature, image : civilisation et sciences humaines (domaines francophone, anglophone et d Asie orientale)

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon)

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Nom : DEL FATTI Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : NATALIA Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Section : 30 Equipe de recherche

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI Prof. Michel LEONARD Département des Systèmes d Information Faculté des Sciences Économiques et Sociales CUI Batelle Bât A 7 route de Drize CH-1227 Carouge Tél. +41 22 379 02 27 Fax. +41 22 379 02 79 Rapport

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Master Recherche Sciences et Technologie

Master Recherche Sciences et Technologie Master Recherche Sciences et Technologie Mention: Mécanique Matériaux Procédés (M2P) Spécialité: Mécanique et Énergétique Parcours: Mécanique et Transferts (MT) Responsable pédagogique : Azita Ahmadi-Sénichault

Plus en détail

Rapport d'évaluation n 258 de l'école doctorale

Rapport d'évaluation n 258 de l'école doctorale Section des formations et des diplômes Rapport d'évaluation n 258 de l'école doctorale "Science, technologie, santé" de l'université de Limoges janvier 2008 Rapport d'évaluation n 258 de l'école doctorale

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE SERVICE CADRES INTERMÉDIAIRES CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Une circulaire du Ministère des Affaires

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre Cours de Tectonique globale/fb/module M12/ S3 de licence "STU/ Figures/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Altération par cristallisation de sel dans les pierres de calcarénite utilisées dans la construction de monuments historiques

Altération par cristallisation de sel dans les pierres de calcarénite utilisées dans la construction de monuments historiques N : 4P-46 HRAITA M.., Université Mohamed V Agdal, Rabat, Maroc, Altération par cristallisation de sel dans les pierres de calcarénite utilisées dans la construction de monuments historiques M. Hraita,

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal CETE de Lyon DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot Page 1/16 Introduction

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Compte-rendu de la Conférence «La France et la Guerre des Métaux Stratégiques» Assemblée Nationale 13 février 2014

Compte-rendu de la Conférence «La France et la Guerre des Métaux Stratégiques» Assemblée Nationale 13 février 2014 M. Pouria Amirshahi, député de la neuvième circonscription des Français établis hors de France, a insisté lors de l ouverture du colloque sur le caractère hautement stratégique de ces métaux dont on parle

Plus en détail

ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE

ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE Dr Loïc GIORGI Géologue / Hydrogéologue l.giorgi@laposte.net «Faite de la bonne géologie vous pourrez toujours l appliquer»

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Sujet de thèse : Mesures des fluctuations du milieu par ondes acoustiques sur des antennes

Sujet de thèse : Mesures des fluctuations du milieu par ondes acoustiques sur des antennes Sujet de thèse : Mesures des fluctuations du milieu par ondes acoustiques sur des antennes Encadrement scientifique : Laboratoire d accueil : ISTerre, Grenoble Directeur de thèse : Philippe Roux, ISTerre,

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse NOVEMBRE 2012 DO DOSSIER DE PRESSE Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse 1 Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse» Le mois prochain,

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 de l'université Paris 4 Mars 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail