Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques."

Transcription

1 Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe

2 Avec le soutien de :

3 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

4 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

5 1809 Première produc5on industrielle de Zn Dony & Cie (St Léonard) La découverte du Wallium 1875 Paul- Emile Lecoq de Boisbaudran Reçoit 4t de minerai fourni par la Vieille- Montagne Il isole 75 g d un nouvel élément qu il nomme Gallium (Ga) Référence à la Gaule 1970 Premières applica5ons commerciales du Ga Diodes photométriques (GaAsP) Wikimedia 3

6 1990 Nakamura met au point une LED bleue à haute intensité Effet photoélectrique de InGaN - GaN L âge du Gallium 2012 Mise au point de lampes LED (blanches) à haute puissance Consomma5on mondiale de Ga 216 t (40 t en 1986) Prévision 2030 : 600 t 27 W = 100 W Co- produit de la produc5on de l Aluminium 50 g/t de minerai (bauxite) Réserves mondiales inconnues 4

7 2013 Banissement des lampes à incandescence De Edison à Nakamura Incandescence Halogène Fluo- compacte LED lm/w lm/w lm/w lm/w Tungstène Verre, Tungstène Iode, Brome, Verre, Tungstène Mercure, Terres Rares, Verre, Plas5que, Gallium Indium, Cerium, Yerium, Cuivre, Argent, Silicium, Plas5que, 5

8 et durable? Exigences croissantes sur les ma5ères premières Quan5té et Qualité Les ma5ères premières ne sont pas chères < 10 % du coût de la technologie Complexité croissante des technologies et des matériaux Microélectronique/Nanotechnologies Recyclabilité de plus en plus difficile Mélanges complexes DESIGN FOR DISASSEMBLING / DESIGN FOR RECYCLING Besoin d organiser la collecte des objets en fin de vie Législa5on, Logis5que, Educa5on, Mobilité et variabilité du gisement 6

9 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement L assurance d un accès fiable et sans distorsion aux marères premières consrtue un facteur de plus en plus important pour la compérrvité de l UE. CommunicaRon de la Commission au Parlement et au Conseil, 6 mai 2010

10 Quand les métaux deviennent crirques L Europe consomme 20% des métaux mais n en extrait que 3% La Chine produit plus de 90 % des concentrés de terres rares Pourquoi une ma5ère première serait- elle cri5que? Dimension stratégique Les produits de subs5tu5on font défaut Importance déterminante dans certains secteurs clés Dimension géopoli5que Risque d approvisionnement élevé, forte dépendance vis- à- vis des importa5ons et niveau élevé de concentra5on dans certains pays. Dimension géologique Abondance moyenne dans la croûte terrestre Existence de concentra5ons Accompagnement de la mine d autres métaux (co- produit) 8

11 Quand les métaux deviennent crirques Cri5cal Raw Materials for the EU (Jul 10) Risque d approvisionnement vs. Impact économique Chine Afrique du Sud Brésil Chine Chili 9

12 UKERC Feb, 2013 Quand les métaux deviennent crirques Comparison of 15 cri5cality studies for advanced low- carbon technologies 10

13 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

14 Objec5fs Garan5r l approvisionnement en ma5ères premières (primaires et secondaires) Promouvoir un usage responsable (cycle de vie) Plan d Ac5on Stratégique Technologique Explora5on (Géologie 3D, ) Mining (Invisible Mine, ) Processing (Low Grade Ores, ) Recycling (Technology Metals from WEEE, ) Subs5tu5on (Dematerialisa5on, Alterna5ve Materials, ) Non- Technologique Minerals Policy, Land Use Planning, Permivng, Public Acceptance, Knowledge & Skills Coopéra5on Interna5onale Materials Flow, EU Standards, Australia, Canada, RSA, Chile, African skills, Un parténariat européen pour l innovaron 12

15 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

16 Master in Georesources Engineering Ulg Univ. de Liège (coord.) LTU Techn. Univ. Lulea UL Univ. de Lorraine (ENSG Nancy) TUBAF Techn. Univ. Berg Akademie Freiberg Liège, partenaire de premier plan Réseau mondial d universités associées Aus, RSA, Brésil, Chili, Kaz, Tur, Strategic Advisory Board LKAB, SQM, Imerys, Eramet, Nyrstar, Lhoist, Bourses UE/HUE : 19 étudiants de tous les con5nents 14

17 Liège, partenaire de premier plan Execu5ve Master à Lubumbashi (projet) «Ges5on Environnementale des Exploita5ons Minières» 5 ans d expérience (stage CUD) Projet tripar5te (Liège - Lubumbashi - Durban) Collabora5on (Liège- Montréal- Nancy) Financements Coopéra5on interna5onale Entreprises minières Master in Recycling Engineering? Besoin de forma5on Nécessité de chaires industrielles Coopéra5on Eurégionale (ULg, KUL, RWTH) 15

18 Liège, partenaire de premier plan Alliance Stratégique q Développer une réflexion crirque sur l ensemble de l économie cyclique des marères q Allier connaissance des ressources du sous- sol et recyclage des produits en fin de vie q OpRmiser les procédés d extracron et de valorisaron q Privilégier la recyclabilité des éléments cri6ques dans les nouveaux matériaux 16

19 Liège, partenaire de premier plan Posi5onnement Européen CReSus dans un EIT- KIC Réseau européen Management de haut niveau Industriels/Académiques 300 M / 3ans Knowledge Triangle 4 à 6 Euregional nodes Nœud Belge Umicore KULeuven/VITO/Ugent??? ULg/CRM 17

20 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

21 Recherche & InnovaRon Connaissance des ma5ères premières Carbonates, Phosphates, Lithium, Cuivre, Fer, Suivi dans les procédés industriels Broyage, floea5on, Aggloméra5on, décarbonata5on, 19

22 RELATE Reconnaissance Automa5que des Lithologies sur Caroees par Scanning Op5que et Mécanique COGOLIN GeMMe ULg EPSLOG (BE) ITC (Nl), CSIRO (Aus) RELATE First Int - 300k Recherche & InnovaRon Contrôle Op5que des Granulats et Op5misa5on en Ligne des INstalla5ons C.O.G.O.L.I.N WIST3-600k 20

23 BIOWEE Biolixivia5on des déchets électroniques BioWEEE PhD FRIA ILIADE Intelligent Laser and Image Analysis for Alloys Detec5on Recherche & InnovaRon ILIADE WBGreen - 600k BIOLIX Biolixivia5on des résidus de broyage fin EcoInnovaIon SOLARCYCLE 150 k /an Recyclage des panneaux photovoltaïques SW- ICOGEN Recyclage de matériaux composites de l industrie aérospa5ale MecaTech 100 k /an 21

24 GeMMe Génie Minéral, Matériaux & Environnement

25 Pas de (ré- )industrialisaion sans ma5ères premières Nécessité d une réflexion stratégique wallonne (du sous- sol aux déchets) Les ma5ères premières sont source d innovaion Choix stratégique du recyclage (mines urbaines) Valorisa5on des recherches (procédés, capteurs intelligents,...) Partenariat université/entreprises pour la formaion Programmes européens (Georesources Engineering, Recycling Engineering, ) Chaires industrielles (économie minière, métalurgie extrac5ve, ) Accroître la visibilité de la recherche wallonne à l interna5onal Structura5on de la recherche (ex. CReSus) Rôle pro- ac5f au niveau européen Renforcement des liens avec les pays émergents Lien privilégié avec l Afrique Pistes pour un rédéployement 23

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

Une nouvelle mine urbaine de Terres Tares en France

Une nouvelle mine urbaine de Terres Tares en France Une nouvelle mine urbaine de Terres Tares en France Solvay démarre une unité de valorisation de Terres Rares issues du recyclage des lampes basse consommation. LOOP LIFE11 ENV/FR/744 L omniprésence des

Plus en détail

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR Jacques Mauron Directeur Distribution Energie Sommaire Grands axes politiques initiateurs La production décentralisée, une actualité Raccordement des producteurs

Plus en détail

PRÉSENTATION D UMICORE

PRÉSENTATION D UMICORE PRÉSENTATION D UMICORE Présentation d Umicore CATALYSIS ENERGY MATERIALS PERFORMANCE MATERIALS RECYCLING 1 Nous sommes un groupe mondial spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage. Nous

Plus en détail

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises?

Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Innova'on «sociétale» : une opportunité pour la compé''vité des entreprises? Midis de l Innova.on 6 octobre 2015 Annick Cas'aux Plan de la présenta'on Responsabilité sociétale, innova'on et performance

Plus en détail

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Point de Contact National Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Répartition du sujet selon les thématiques 1 Calls Waste Water Inno. Low carbon, ressource

Plus en détail

MATERIAUX - Métaux stratégiques

MATERIAUX - Métaux stratégiques Saturday, December 13, 2014 http://eco3e.eu/materiaux/metaux-precieux/ Table des matières 1. Principales précautions à prendre lors de la conception des pièces contenant des matériaux précieux 2. Règles

Plus en détail

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life ABattReLife Automotive Battery Recycling and 2nd Life Sophie RICHET, PSA Peugeot Citroën 15 Avril 2015 1 Consortium Paris, 15 janvier 2014 2 Objectifdu projet L objectif du projet ABattReLife est d étudier

Plus en détail

Seize principes pour opéra/onnaliser le développement durable dans l administra/on publique

Seize principes pour opéra/onnaliser le développement durable dans l administra/on publique Seize principes pour opéra/onnaliser le développement durable dans l administra/on publique Par Kouraichi Said Hassani et Mar/n Vachon Bureau de coordina/on du développement durable Association francophone

Plus en détail

PrésentaDon France 2014. www.anthemis- technologies.com TECHNOLOGIES ANTHEMIS. Innover et vous accompagner dans les Technologies

PrésentaDon France 2014. www.anthemis- technologies.com TECHNOLOGIES ANTHEMIS. Innover et vous accompagner dans les Technologies PrésentaDon France 2014 ANTHEMIS TECHNOLOGIES www.anthemis- technologies.com Innover et vous accompagner dans les Technologies L électronique, notre métier depuis 2006 CARTE D IDENTITE Une société de prestadons

Plus en détail

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Pierre-François BAREEL Dr. Ir. Civil des Mines 23 Avril 2015 Introduction RUDOLOGIE [RydɔlɔƷi] : n.f. 1985

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché

Alimentation locale, participation et santé. Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Alimentation locale, participation et santé Croisement de politiques publiques autour d un projet de marché Marion Gassiot, Mission santé publique, Ville de Nantes Congrès «Paysage, urbanisme et santé»,

Plus en détail

Xtra Power Système Énergé3que

Xtra Power Système Énergé3que Xtra Power Système Énergé3que Présenté à Pradeep Du:a Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné ConsULtants Laval Xtra Power Système Énergé3que MANDAT: Évaluer le besoin de réaménager

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique

Bilan/synthèse. Destruction de l objet technique Bilan/synthèse Destruction de l objet technique 1. Le cycle de vie d un produit Il existe deux façons de représenter le cycle de vie d un produit : Le cycle de vie industriel (point de vue général) Le

Plus en détail

Présenta)on du projet de men)on de master :

Présenta)on du projet de men)on de master : Présenta)on du projet de men)on de master : Science et Génie des Matériaux dans le cadre de l Université Paris- Saclay Ra#achement principal : School of engineering forma,on en rela,on structures propriétés

Plus en détail

Actualisation du Baro Métropole

Actualisation du Baro Métropole Actualisation du Baro Métropole Jeudi 4 avril 2013 www.rennes- metropole.fr 1 Pourquoi un Baro Métropole? Disposer d un ou0l transversal de suivi et de pilotage de la stratégie de développement durable

Plus en détail

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs

Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives. «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Matériaux Stratégiques, Quelles Alternatives «Solutions Technologiques» Cas des Accumulateurs Développements au CEA-LITEN 4 marchés principaux adressés CEA-LITEN 900 p. 400 brevets (+160 in 2010) Automobile

Plus en détail

Comité de Pilotage 2 18 Septembre 2012

Comité de Pilotage 2 18 Septembre 2012 Comité de Pilotage 2 18 Septembre 2012 Ordre du jour Présenta/on et discussion autour des territoires d innova/on Défis urbains Tendances Territoires d innova/on Prépara/on de la seconde phase de l expédi/on

Plus en détail

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Faits et chiffres clés 2012 Notre engagement pour une croissance durable Note au lecteur L Association européenne de l aluminium

Plus en détail

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Metz 12 mai 2015 Jérôme Watelet - Animateur Le Pack Anima,on Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Table des ma,ères Contexte Objec,fs Le Pack anima,on Ø En pra,que Facteurs clés de

Plus en détail

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE 21-22 mars 2012 Kinshasa Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE Gestion des ressources naturelles en Afrique subsaharienne Conférence de Kinshasa Défis

Plus en détail

Les Vice-Présidents, Le Ministre de l Economie et de l Enseignement supérieur, Le Ministre de la Recherche et du Développement durable,

Les Vice-Présidents, Le Ministre de l Economie et de l Enseignement supérieur, Le Ministre de la Recherche et du Développement durable, Les Vice-Présidents, Le Ministre de l Economie et de l Enseignement supérieur, Le Ministre de la Recherche et du Développement durable, La Reverse metallurgy ou l'innovation technologique au cœur du recyclage

Plus en détail

Ville ou campagne: récupération de matières premières.

Ville ou campagne: récupération de matières premières. Ville ou campagne: récupération de matières premières. Leading in erecycling Tout nous revient. les objets photovoltaïques les batteries et accus les lampes et systèmes d éclairage les appareils terminaux

Plus en détail

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09 Pilot Project on E-Waste Senegal CONTEXTE Nombre considérable d ordinateurs et de téléphones portables en circulation annuellement et demande

Plus en détail

Smart grid: enjeux et challenges en recherche et forma6on

Smart grid: enjeux et challenges en recherche et forma6on Smart grid: enjeux et challenges en recherche et forma6on Olivier Sentieys IRISA/ENSSAT Université de Rennes 1 sen6eys@irisa.fr Smart Grid Généra6on pilote la demande Technologies de réduc6on et d op6misa6on

Plus en détail

ECOSITE: Etat d avancement des travaux

ECOSITE: Etat d avancement des travaux ECOSITE: Etat d avancement des travaux Conseil du développement durable 21 septembre 2009 17/09/09 - Page 1 Plan de la présentation 1. Le groupe de travail Ecosite: genèse et calendrier 2. Projet 1: Ecomat

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Delphine Richard, Chargée de mission projets interna7onaux, Agrocampus Ouest Radhouane Gdoura, Coordinateur du projet Tempus Développement de partenariats

Plus en détail

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014 1 0 DONNEES DE LA RECHERCHE Evolu9ons des pra9ques de recherche Science numérique La science n échappe pas aux transforma9ons de la société : technologies, instantanéité de la communica9on, automa9sa9on,

Plus en détail

Impact micro & macroéconomique des énergies renouvelables en Wallonie

Impact micro & macroéconomique des énergies renouvelables en Wallonie Assemblée générale du 03 avril 2014 Cluster Technology of Wallonia Energy, Environment and sustainable Development Impact micro & macroéconomique des énergies renouvelables en Wallonie Qui sommes- nous?

Plus en détail

ENTRE CAISSES EN PLASTIQUE RÉUTILISABLES ET PLATEAUX EN CARTON ONDULÉ RECYCLABLES

ENTRE CAISSES EN PLASTIQUE RÉUTILISABLES ET PLATEAUX EN CARTON ONDULÉ RECYCLABLES ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE ET ÉCONOMIQUE DE L INTÉRÊT COMPARÉ ENTRE CAISSES EN PLASTIQUE RÉUTILISABLES ET PLATEAUX EN CARTON ONDULÉ RECYCLABLES ASSEMBLÉE NATIONALE MERCREDI 14 DÉCEMBRE 2011 SOMMAIRE CARTON

Plus en détail

Energie Durable & Services Mutualisés : Répondre aux enjeux énergétiques d avenir!

Energie Durable & Services Mutualisés : Répondre aux enjeux énergétiques d avenir! Energie Durable & Services Mutualisés : Répondre aux enjeux énergétiques d avenir! 1 STATION ENERGY RÉCOMPENSÉ Le projet "Sta-on Energy" a été primé à plusieurs concours d innova-on : 1 ère place du concours

Plus en détail

Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique

Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique Objec&fs : Renforcer l a2rac&vité Bacheliers de bon niveau Issus de la spécialité ISN Valoriser le parcours d étudiants déjà en L1 SFA

Plus en détail

AMORCE. Plus de 700 adhérents :

AMORCE. Plus de 700 adhérents : P.1 AMORCE Plus de 700 adhérents : - Près de 500 collec

Plus en détail

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine?

Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? La Conférence Maghrébine de l'appren)ssage Numérique et l'innova)on dans l'educa)on 08-10 Décembre 2014 Quelle évolu)on du e- learning à l Université Marocaine? Pr. Rachida AJHOUN r.ajhoun@um5s.net.ma

Plus en détail

Coopération Textile dans la Zone EuroMed

Coopération Textile dans la Zone EuroMed Conférence de clôture du projet TEMP Coopération Textile dans la Zone EuroMed Jeudi 4 Octobre, TEXMED 2012 Parc des Exposi

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

ETUDE DU POTENTIEL DE RECYCLAGE DE CERTAINS METAUX RARES SYNTHESE

ETUDE DU POTENTIEL DE RECYCLAGE DE CERTAINS METAUX RARES SYNTHESE ETUDE DU POTENTIEL DE RECYCLAGE DE CERTAINS METAUX RARES SYNTHESE Juillet 2010 Etude réalisée pour le compte de l ADEME (contrat n 0902C0071) Par BIO Intelligence Service S.A.S. (Véronique MONIER Victoire

Plus en détail

Présentation du projet QANTARA

Présentation du projet QANTARA Unión Europea Fondo Europeo de Desarrollo Regional Invertimos en su futuro Présentation du projet QANTARA Le projet QANTARA fait par,e des projets de coopéra,on POCTEFEX entre les îles Canaries et la Région

Plus en détail

Licence Professionnelle

Licence Professionnelle Licence Professionnelle SOMMAIRE La Licence Professionnelle MEER P3 Problématiques industrielles de la formation: Optimisation de la demande en énergie Instrumentation et Réseaux P6 P9 communicants pour

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

Etat des négociations sur l Institut européen d Innovation et de technologie pour la période 2014-2020. Horizon 2020

Etat des négociations sur l Institut européen d Innovation et de technologie pour la période 2014-2020. Horizon 2020 Etat des négociations sur l Institut européen d Innovation et de technologie pour la période 2014-2020 Horizon 2020 1 Qu est-ce que l IET? - 2 Qu est-ce que l IET? 1 Objectif: «contribuer à une croissance

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS accompagne les entreprises vers la performance durable en combinant 3 dimensions

Plus en détail

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie?

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie? Parole d experts Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie? Lionel ARTIGE, HEC-ULg / Sciences Economiques Avec le soutien de : Perspectives économiques

Plus en détail

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Publications Eco-systèmes Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Synthèse : Mars 2013 www.eco-systemes.fr Principaux objectifs du

Plus en détail

Aires métropolitaines: les rôles de l enseignement supérieur et de la recherche en faveur de l innova9on

Aires métropolitaines: les rôles de l enseignement supérieur et de la recherche en faveur de l innova9on MIoIR Aires métropolitaines: les rôles de l enseignement supérieur et de la recherche en faveur de l innova9on Philippe Larédo, Comite consulta9f ESRI de Bordeaux Métropole 23 octobre 2015 Préambule Les

Plus en détail

Les énergies renouvelables à la ferme

Les énergies renouvelables à la ferme Déroulement Les énergies renouvelables à la ferme Le solaire photovoltaïque 1. Qui sommes nous. Introduction sur le photovoltaïque. La cellule photovoltaïque Le modules photovoltaïques L onduleur. Le potentiel

Plus en détail

Dossier de Presse. Juin 2014. Contact presse : Clémence Dehaene - c.dehaene@elbafrance.com - 06 81 78 36 18

Dossier de Presse. Juin 2014. Contact presse : Clémence Dehaene - c.dehaene@elbafrance.com - 06 81 78 36 18 Dossier de Presse Juin 2014 Contact presse : Clémence Dehaene - c.dehaene@elbafrance.com - 06 81 78 36 18 SOMMAIRE Le Groupe en quelques mots.. P 2 Il était une fois, Les Ateliers Elba France... p 3 Une

Plus en détail

Dossier de presse. Des milliards de bactéries recyclent des métaux issus des résidus de broyage. Juin 2012

Dossier de presse. Des milliards de bactéries recyclent des métaux issus des résidus de broyage. Juin 2012 Dossierdepresse Desmilliardsdebactériesrecyclentdesmétauxissus desrésidusdebroyage Juin2012 DossierdepresseBIOLIXréaliséavecl aided InnovaTech Page1 Elles portent les jolis noms de «Thiobacillus ferrooxidans»

Plus en détail

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours de création) Qui sommes nous? Jean Pierre Palier Président

Plus en détail

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique CRM: Centre de Recherches Métallurgiques ASBL établie en Belgique Créée en 1948 par l industrie sidérurgique belge Certifiée ISO 17025 et

Plus en détail

Administra*on du SI Périmètre et Risque

Administra*on du SI Périmètre et Risque Administra*on du SI Périmètre et Risque Lazaro Pejsachowicz Président CLUb de la Sécurité de l Informa9on Français De qui/quoi parle- t- on? En informa3que, le 3tre d'administrateur systèmes désigne la

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

Atelier de l innovation

Atelier de l innovation Atelier de l innovation BUSINESS POUR L ÉCONOMIE CIRCULAIRE Chaire Economie de l innovation - Mourad Zeroukhi Centre de Recherche en Économie et Management Université de Chaire Economie de l innovation

Plus en détail

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique 1645 route des Lucioles, 641 BIOT 1 Sommaire I. Historique. 3 II. III. IV. La diode. PN :

Plus en détail

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP)

Certificat en Gestion Durable des Mines et Pétrole (GDMP) Le secteur des mines, des carrières et hydrocarbures joue un rôle fondamental dans le développement économique de l Afrique. Environ deux-tiers des pays du continent concentrent des activités minières

Plus en détail

! " #$%&' ( )! par Pierre BERTHIER *++,! - "#$%#' ) ) %23$ ( 22. 4 %5 "6 7 6 %..%'

!  #$%&' ( )! par Pierre BERTHIER *++,! - #$%#' ) ) %23$ ( 22. 4 %5 6 7 6 %..%' Page 2 " #$%&' ( ) par Pierre BERTHIER *++, - "#$%#' ) "&. / ' "-%01' ) ) ) ) %23$ ( 22. 4 %5 "6 7 6 %..%' Objectifs Identifier ce matériau Étudier ses propriétés Étudier la méthode de production Étudier

Plus en détail

Ouverture. axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence. Description brève. Bénéficiaires. Résultats obtenus & significatifs

Ouverture. axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence. Description brève. Bénéficiaires. Résultats obtenus & significatifs Ouverture axe : Rayonnement international Projet : Bourses d excellence Les bourses d excellence ont vocation à distinguer les étudiants brillants en mobilité sortante en séjour diplômant soit aux états-unis,

Plus en détail

Repenser l éduca/on et la forma/on : clé pour une approche intégrée

Repenser l éduca/on et la forma/on : clé pour une approche intégrée Repenser l éduca/on et la forma/on : clé pour une approche intégrée Le patrimoine culturel et la stratégie de l UE «Europe 2020» : vers une approche intégrée Conférence dans le cadre de la présidence lituanienne

Plus en détail

Sommaire. Politique environnementale d Umicore Building Products France sas. Caractéristiques environnementales du zinc laminé

Sommaire. Politique environnementale d Umicore Building Products France sas. Caractéristiques environnementales du zinc laminé Sommaire 1 Politique environnementale d Umicore Building Products France sas 2 Caractéristiques environnementales du zinc laminé 3 4 Contribution des solutions de VMZINC à la construction durable Références

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents Christine SORLI Déléguée régionale Groupe AFNOR Le groupe Afnor Opérateur central

Plus en détail

10/23/2014 DESTINATION AUSTRALIA : FUTURE UNLIMITED. Université de Louvain-La-Neuve 23 octobre 2014 ABOUT AUSTRALIA

10/23/2014 DESTINATION AUSTRALIA : FUTURE UNLIMITED. Université de Louvain-La-Neuve 23 octobre 2014 ABOUT AUSTRALIA DESTINATION AUSTRALIA : FUTURE UNLIMITED Université de Louvain-La-Neuve 23 octobre 2014 ABOUT AUSTRALIA 1 10/23/2014 AUSTRALIA: FAST FACTS 2 10/23/2014 FUTURE UNLIMITED BRAND INDUCTION 5 L AUSTRALIE EN

Plus en détail

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM)

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM) Axe VIII - 2 ème année > Instruments économiques pour une gestion décentralisée des eaux souterraines en France > Anne-Gaëlle FIGUREAU > Ingénieur agronome Master Recherche Economie > Ecole Doctorale d

Plus en détail

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau Le pôle GreenWin 30 janvier 2014 Polygone de l eau Agenda I. GreenWin en quelques lignes et quelques chiffres II. Mission du pôle III. IV. Les axes stratégiques et les thématiques du pôle Projets labellisés

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY

Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY Présentation aux conseils centraux de l Université Paris-Sud, 15/9/2014 Nelly Bensimon, Directrice Contrat pluriannuel d Objec3fs

Plus en détail

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT

ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE EXTERIEUR LUMINAIRE SOLAIRE COMPACT INTELLIGENT ECLAIRAGE SOLAIRE DE RUE & JARDIN LUMINAIRE SOLAIRE LED COMPACT INTELLIGENT Eclairage tout intégré: panneau + batterie + LED + contrôleur Avantages

Plus en détail

Livre à colorier Qu'est-ce qu'une mine? Qu'est-ce qu'une mine Gracieuseté de B arrick Gold acieuseté de B

Livre à colorier Qu'est-ce qu'une mine? Qu'est-ce qu'une mine Gracieuseté de B arrick Gold acieuseté de B Livre à colorier mine? qu'une Qu'est-ce Qu'est-ce À titre d organisme de bienfaisance, Une mine de renseignements s est donné comme mandat de sensibiliser les élèves, les éducateurs et le grand public

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Contraintes environnementales

Contraintes environnementales Contraintes environnementales 6ème Chacune s étapes transformation d'un matériau engendre l'utilisation d'énergie et amène donc s rejets chaleur ou matières polluantes plus ou moins nocifs pour l'environnement.

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

BEENETIC Systems. CleanTuesday Grand Sud Ouest Juin 2013

BEENETIC Systems. CleanTuesday Grand Sud Ouest Juin 2013 BEENETIC Systems CleanTuesday Grand Sud Ouest Juin 2013 BEENETIC Systems / Introduction CONCEPTEUR DE SYSTEMES ET OBJETS COMMUNICANTS Equipe Société par Ac

Plus en détail

Carole Tawema Karethic Benin- France. L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin

Carole Tawema Karethic Benin- France. L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin Carole Tawema Karethic Benin- France L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin Le karité(1) L arbre de karité (le karité) mesure en moyenne 25 mètres.

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO

Plus en détail

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage Session d information pratique électriciens Eclairage Rénovation des installations d éclairage Arnaud Deneyer 21 mai 2014 Laboratoire Lumière & Bâtiment Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest

Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest February, 22, 2011 Influences de la Banque mondiale sur les poli3ques éduca3ves en Afrique de l Ouest Thibaut Lauwerier Université de Genève 1 Plan 1. L éduca*on en Afrique de l Ouest 2. La Banque mondiale

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES

ETUDE DE LA TECHNOLOGIE DES LAMPES I) Introduction Depuis l antiquité, l homme s est efforcé de créer des lampes de plus en plus performantes (torche, lampe à huile, bougie de suif, lampe à acétylène, à gaz, électrique). Actuellement, seules

Plus en détail

GESTIÓN MEDIOAMBIENTAL DE NEUMÁTICOS

GESTIÓN MEDIOAMBIENTAL DE NEUMÁTICOS GESTIÓN MEDIOAMBIENTAL DE NEUMÁTICOS À propos de GMN 01 L activité principale de Gestión Medioambiental de Neumáticos (GMN) est la gestion intégrale des pneumatiques hors d usage (PHU), de la séparation

Plus en détail

Mémoire de l ARPE-Québec

Mémoire de l ARPE-Québec Mémoire de l ARPE-Québec Présenté à la dans le cadre du Projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015 2020 Septembre 2015 I Table des matières 1. Introduction... 1 2. À propos

Plus en détail

REVUE DE PRESSE. Rencontre ASMEX- Port de Marseille FOS

REVUE DE PRESSE. Rencontre ASMEX- Port de Marseille FOS REVUE DE PRESSE Rencontre ASMEX- Port de Marseille FOS 26 septembre 2014 2 3 4 Publica9on: Agence Marocaine de Presse MAP Type de médias: Agence Date: 24 septembre 2014 Titre: Mission commerciale du port

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Aliwen Tree Manager ou0l informa0que pour la mise en place du développement durable de la ville

Aliwen Tree Manager ou0l informa0que pour la mise en place du développement durable de la ville Aliwen Tree Manager ou0l informa0que pour la mise en place du développement durable de la ville Pôle Wallon de ges0on différenciée Liège le 19 01 2011 Aliwen sa Avenue Georges Lemaître 54 6041 Gosselies

Plus en détail

Warby Parker. Présenté à David Gilboa et Neil Blumenthal. Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné.

Warby Parker. Présenté à David Gilboa et Neil Blumenthal. Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné. Warby Parker Présenté à David Gilboa et Neil Blumenthal Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné ConsULtants Laval Warby Parker MANDAT: Établir une stratégie de croissance durable

Plus en détail

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014

Atelier éco évènement. ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Atelier éco évènement ADEME Nouvelle Calédonie 3 juillet 2014 Comment organiser une anima>on préven>on lors d un éco événement : exemple des gobelets réu>lisables consignés. Animatrice : Catherine Guillaume

Plus en détail

L éclairage au cours du temps

L éclairage au cours du temps L éclairage au cours du temps Créer une lumière de manière artificielle jojo Les fonctions Créer lumière fiabilité luminosité Couleur blanche économie pollution Objet éclairant encombrement autonomie sécurité

Plus en détail

La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé

La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé La stratégie na,onale e- santé : les SI au service de la qualité des soins et de l efficience du système de santé Dr Brigi?e Séroussi Déléga&on à la Stratégie des Systèmes d Informa&on de Santé (DSSIS)

Plus en détail

Batterie Li-ion Evolion. La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms

Batterie Li-ion Evolion. La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms Batterie Li-ion Evolion La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms Saft : fournisseur d énergie de secours des installations télécoms d aujourd hui Saft propose une gamme

Plus en détail

Communication On Progress

Communication On Progress Communication On Progress Global Compact Juin 2009 Décembre 2010 «Nous saurons faire de vous des professionnels de valeur.» Le projet «Engagements Responsables» Origine avec le Contrat social en 2005 p.3

Plus en détail