EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret n Décret n PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret n 2001-1016 Décret n 1992-158 PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE"

Transcription

1 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décrt Décrt PRODUCTION ET SPECTACLE EN TOURNÉE C documt st à établir impérativmt AVANT l istallatio tchiqu du spctacl par l productur d spctacls t/ou l trprur d tourés ET l liu d'accuil du spctacl RAISON SOCIALE DE L ENTREPRISE : NOM DU SPECTACLE : LIEU DE REPRÉSENTATION : DATE DE REPRÉSENTATION : L productur d spctacls t/ou l trprur d tourés t/ou l productur local t/ou l coréalisatur t/ou st rprésté par : DATE SIGNATURE LE LIEU D ACCUEIL DU SPECTACLE st rprésté par : DATE SIGNATURE L prést documt a pour but d'évalur ls risqus profssiols ds salariés (artists, prsol admiistratif t tchiqu) d'u spctacl présté par u productur d spctacls ou u trprur d tourés (titulair d la 2 èm ou 3 èm catégori d licc) das u liu d spctacl. Il st costitué d trois partis FICHE 1 : Evaluatio ds risqus à rmplir par l productur d spctacls ou l trprur d tourés FICHE 2 : Evaluatio ds risqus à rmplir par l liu d accuil du spctacl DOCUMENT FINAL : Pla d prévtio ds risqus qui résum ls msurs prévus par l productur d spctacls ou l'trprur d tourés t l liu d spctacl afi d prévir ls risqus profssiols. L prést documt a été réalisé par l SNES. La CRAMIF a cotribué à so élaboratio. Sits INRS, CRAMIF, MINISTERE DU TRAVAIL Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 1

2 FICHE 1 à rmplir par LE PRODUCTEUR DE SPECTACLES OU L ENTREPRENEUR DE TOURNÉES (Décrt Décrt ) 1. Chargmt du matéril/décors au départ d la touré Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux circulatios Risqu lié à l itrvtio d u trpris xtériur AUTRES RISQUES Moy Import at 2. Voyags du prsol, Trasport du matéril/décors Risqu Routir : véhicul légr trasports commu poids lourds Moy Impor tat FICHE 1 suit à rmplir par LE PRODUCTEUR DE SPECTACLES OU L ENTREPRENEUR DE TOURNÉES Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 2

3 3. Déchargmt du matéril/décors das l liu d accuil Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux circulatios ds matérils/décors (Précisr ls dimsios t l poids) Fai bl Moy Import at 4. Istallatio sur scè Fai bl Moy Import at Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié à la circulatio sur l platau Risqu lié aux ffodrmts, aux chuts t à l'accrochag d objts Risqu t uisac liés aux bruit Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 3

4 FICHE 1 suit à rmplir par LE PRODUCTEUR DE SPECTACLES OU L ENTREPRENEUR DE TOURNÉES 5. Répétitios Fai bl Moy Imp orta t Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux ffodrmts t aux chuts d objts Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris 6. Rpréstatios Fai bl Moy Import at Risqu lié à la mauttio maull Risqu lié à la mauttio Risqu lié aux ffodrmts t aux chuts d objts Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 4

5 FICHE 1 suit à rmplir par LE PRODUCTEUR DE SPECTACLES OU L ENTREPRENEUR DE TOURNÉES 7. Démotag du spctacl Chargmt matéril/décors Moy Impor tat Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux circulatios Risqu t uisac liés aux bruit Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris OBSERVATIONS : Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 5

6 FICHE 2 à rmplir par l LIEU D ACCUEIL DU SPECTACLE (Décrt Décrt ) 1. Chargmt du matéril/décors au départ d la touré 2. Voyags du prsol, trasport du matéril/décors Ls poits 1 t 2 sot gééralmt orgaisés par l productur d spctacls ou l trprur d tourés 3. Déchargmt du matéril/décors à l arrivé sur l liu d accuil du spctacl Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux circulatios Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris Moy Importa t 4. Istallatio sur scè Moy Impor tat Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié à la circulatio sur l platau Risqu lié aux ffodrmts t aux chuts d objts Risqu t uisac liés au bruit Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 6

7 FICHE 2 suit à rmplir par l LIEU D ACCUEIL DU SPECTACLE 5. Répétitios Moy Importa t Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux ffodrmts t aux chuts d objts Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris 6. Rpréstatios Moy Importa t Risqu lié à la mauttio maull Risqu lié à la mauttio Risqu lié aux ffodrmts t aux chuts d objts Risqu lié aux produits, émissios t aux déchts Risqu lié à l utilisatio d écra Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 7

8 FICHE 2 suit : Sydicat Natioal ds Etrprurs d Spctacls - ss à rmplir par l LIEU D ACCUEIL DU SPECTACLE 7. Démotag du spctacl Chargmt matéril/décors Moy Impor tat Risqu lié à la mauttio maull t Risqu lié aux circulatios Risqu t uisac liés au bruit Risqu lié à la coactivité avc u autr trpris OBSERVATIONS : Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 8

9 DOCUMENT FINAL PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES (tat compt ds fichs 1 t 2) (Décrt Décrt ) PHASE 1. Chargmt du matéril/décors au départ d la touré Chuts d prsos Chuts d objts Circulatio d chariots Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t 2. Voyags du prsol, Trasport du matéril/décors décors-accssoirs so lumièr autrs Trasport d prsos Risqus routirs : - véhicul légr - trasport commu - poids lourds 3. Déchargmt du matéril/décors das l liu d accuil Chuts d prsos Chuts d objts Circulatio d chariots Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t RISQUES IDENTIFIÉS MESURES RETENUES ENTREPRISE ou Prso chargé d la mis ouvr 4. Istallatio sur scè accssibilité ds décors Chuts d prsos Chuts d objts Circulatio d chariots Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t Risqus liés aux produits, déchts, émissio Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 9

10 DOCUMENT FINAL suit PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES (tat compt ds fichs 1 t 2) PHASE RISQUES IDENTIFIÉS MESURES RETENUES ENTREPRISE ou Prso chargé d la mis ouvr 5. Répétitios Chuts d prsos Chuts d objts Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t Risqus liés aux produits, déchts, émissio 6. Rpréstatios Chuts d prsos Chuts d objts Circulatio d chariots Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t Risqus liés aux produits, déchts, émissio 7. Démotag du spctacl/chargmt matéril/décors Chuts d prsos Chuts d objts Circulatio d chariots Risqu d icdi Risqus liés à la mauttio maull t Risqus liés aux produits, déchts, émissio Documt o cotractul réalisé par l SNES / E aucu cas c prést documt put gagr la rsposabilité du SNES 10

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet

Triome batisseurs d espaces, la maitrise totale de votre projet Triom batissurs d spacs, la maitris total d votr projt 4 pôls xprts, 1 pol positio! Orgaisé autour d ss quatr pôls, l Group AEVO maîtris : l trpris gééral (TRIOME), l gros-œuvr (TEXIA CONSTRUCTIONS), ls

Plus en détail

Catalogue de formations Février - Mars 2014. CTEF Grand Lyon Centre et Nord

Catalogue de formations Février - Mars 2014. CTEF Grand Lyon Centre et Nord Catalogu d formatios CTEF Grad Lyo Ctr t Nord E vu d facilitr l accès à la formatio ds publics parcours d isrtio, ous vous proposos u iformatio sythétiqu d l offr d formatio. Rappl sur ls procédurs : l

Plus en détail

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca

EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Page1 CC E au GUID E RT CA de ca EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag1 G U I D E caau CARTE C C EXÉ EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08 11:33 Pag3 G U I D E caau CARTE EXÉ CCADEAU CIC 221008:CCADEAU ALF 27/10/08

Plus en détail

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de

La couleur de votre MySpeedy est parfaitement coordonnée avec celle de FR s l è d Mo Origial, coloré, prsoalisé. L plus tdac d tous ls compturs motr qui vous êts. Choisissz votr favori parmi ls styls proposés t xprimz votr idividualité avc u comptur uiqu. La coulur d votr

Plus en détail

Séquence n 5: Comment caractériser un échantillon de matière? Séance 1 : Comment distinguer des métaux?

Séquence n 5: Comment caractériser un échantillon de matière? Séance 1 : Comment distinguer des métaux? Séqunc n 5: Commnt caractérisr un échantillon d matièr? Objctif : Mttr n plac ds xpérincs prmttant d caractérisr ds échantillons d matièr. Compétncs travaillés : D1, D2,D4 t D5 (analysr l cycl d vi d'un

Plus en détail

a new shopping experience!

a new shopping experience! PA R C C O M M E R C I A L 22 000 m2 GLA Mouscro a w shoppig xpric! U ctr commrcial d vrgur régioal L Parc Commrcial Ls Dauphis comprd u ctr commrcial avc u surfac brut total d 22.000 m2, u hôtl d 80 chambrs

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION DES TUBES LED RELAMPING GAMME ST ET SX

NOTICE D INSTALLATION DES TUBES LED RELAMPING GAMME ST ET SX OTICE D ISTALLATIO DES TUBES LED RELAMPIG GAMME ST ET SX SOMMAIRE. ISTRUCTIOS DE SÉCURITÉ IMPORTATES. MESURES DE SÉCURITÉ GÉÉRALES. COMPATIBILTÉ. PRÉSETATIO DES TUBES LED ST ET SX. DESCRIPTIO. CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

-Volume 2SOMMAIRE INVERSE

-Volume 2SOMMAIRE INVERSE Projt éoli "Ls Closaux" (Si-t-Mar 77) Commu Choisy--Bri DOSSIER DE DEMANDE D'AUTORISATION UNIQUE Vrsio moifié u 15 sptmbr 2016 suit à ma complémts Sigatur t Cacht -Volum 2SOMMAIRE INVERSE AVANT PROPOS

Plus en détail

Requalification des espaces publics de Beaulieu, Puilboreau

Requalification des espaces publics de Beaulieu, Puilboreau Requalificatio des espaces publics de, Lagord ieul-sur-mer La Rochelle Périgy Sait-Xadre ompierre/ mer La Rochelle Route atioale Rue du juillet Rue du 8 Jui90 R o u t e a t i o a l e Filade 0 00 m. Périmètre

Plus en détail

Fiches Entourage...4.b Expression des usagers... 3.c Effectif SSL... 2.a Équipe Opérationnelle d Hygiène...4.f

Fiches Entourage...4.b Expression des usagers... 3.c Effectif SSL... 2.a Équipe Opérationnelle d Hygiène...4.f GUIDE PRATIQUE A Fichs Admissio............................. 4.a C Fichs Chart d Saté Srvics......... 6.a Chart du patit hospitalisé...... 5 Commisio Doulur, Ethiqu t Sois Palliatifs.........................4.f

Plus en détail

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr

VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES. La gamme NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE. www.petitforestier.fr VÉHICULES MEUBLES CONTAINERS CONTAINERS FRIGORIFIQUES La gamm NOTRE SOLUTION DE STOCKAGE FRIGORIFIQUE www.pttforstr.fr u stockag ffcac POUR UNE CHAÎNE DU FROID PRÉSERVÉE Cosrvato, pcs d actvté, stockag

Plus en détail

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique

Métier Bureau de Production. Spécialisation Musique Métier Bureau de Production Domaine Artistique Spécialisation Musique Type Entrepreneur de spectacles vivants ENTREPRISE DE SPECTACLES VIVANTS Est entrepreneur de spectacles vivants toute personne qui

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR DE TENSION

LE TRANSFORMATEUR DE TENSION LE TRANSFORMATEUR DE TENSION. Dscriptio rapid L trasformatur put êtr cosidéré comm u covrtissur altratif altratif. Il st costruit afi d'adaptr ls tsios tr dux résaux ayat ds caractéristiqus différts. Ls

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

MONSTER. Création K. Danse 2014

MONSTER. Création K. Danse 2014 MONSTER Création K. Dans 204 A la croisé d l installation t d la prformanc chorégraphiqu un réécritur contmporain d «La Dmur d Astérion» d Jorg Luis Borgs (ré écritur du myth du Minotaur*) xtraits vidéo

Plus en détail

Conditions générales Contrats temporaires. (Valables à partir du 01.03.2009)

Conditions générales Contrats temporaires. (Valables à partir du 01.03.2009) Coditios géérals Cotrats tmporairs Coditios Géérals Cotrats tmporairs (Valabls à partir du 01.03.2009) I. CONDITIONS GENERALES CONTRAT TEMPORAIRE ET CONTRAT TEMPORAIRE SNOW SOMMAIRE CONTRAT TEMPORAIRE

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

CHARTE DES TOURNAGES A PARIS ENTRE LA VILLE DE PARIS ET LES PROFESSIONNELS DU CINÉMA

CHARTE DES TOURNAGES A PARIS ENTRE LA VILLE DE PARIS ET LES PROFESSIONNELS DU CINÉMA CHARTE DES TOURNAGES A PARIS ENTRE LA VILLE DE PARIS ET LES PROFESSIONNELS DU CINÉMA MISSION CINÉMA PARIS FILM PREAMBULE Paris, ville porteuse de rêves et de fantasmes,a été et continue d être le sujet

Plus en détail

Une nouvelle méthode de mesure des propriétés thermophysiques de super-isolants. Yves Jannot & Alain Degiovanni

Une nouvelle méthode de mesure des propriétés thermophysiques de super-isolants. Yves Jannot & Alain Degiovanni U ouvll méthod d msur ds propriétés thrmophysiqus d supr-isolats Yvs Jaot & Alai Dgiovai PLAN DE LA PRESENTATION Limits ds méthods d msur xistats L dispositif d msur proposé Modélisatio La méthod d stimatio

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2015 ANNECY Pénibilité au Travail

JOURNEES TECHNIQUES 2015 ANNECY Pénibilité au Travail JOURNEES TECHNIQUES 2015 ANNECY Pénibilité au Travail 1 1. Généralités 1.1 Qu'est-ce que la pénibilité au travail? 1.2 Historique réglementaire 1.3 Le C3P, de quoi parle-t-on? 2. Concrètement 2.1 Je suis

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

La pénibilité au travail :

La pénibilité au travail : La pénibilité au travail : Brigitte Bernard: Carsat-SE Responsable Carrières et Déclarations / Correspondante Pénibilité Hélène Demonsant: Carsat-SE Ingénieur Conseil Prévention des Risques Pros Sandrine

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Flux Vision Tourisme Festival d Avignon (04 au 26 juillet 2014) Caractéristiques des. Observatoire ADT Vaucluse Tourisme Décembre 2014

Flux Vision Tourisme Festival d Avignon (04 au 26 juillet 2014) Caractéristiques des. Observatoire ADT Vaucluse Tourisme Décembre 2014 Flux Visio Tourism Fstival Avigo (04 au 26 juillt 2014) Caractéristiqus s populatios lti présts Obsrvatoir ADT Vauclus Tourism Décmbr 2014 L Fstival Avigo qulqus chiffrs 2 èm fstival moial théâtr après

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE 4 ème MATHEMATIQUES. Exercice 1. Soit f la fonction définie sur IR par : f (x) = e. d) Montrer que x IR on a : f (x) 1

FONCTION EXPONENTIELLE 4 ème MATHEMATIQUES. Exercice 1. Soit f la fonction définie sur IR par : f (x) = e. d) Montrer que x IR on a : f (x) 1 FONCTION EXPONENTIELLE 4 èm MATHEMATIQUES Ercic A) Soit g la foctio défii sur IR par : g() + ( ) ) Motrr qu IR o a : g () ( ) ) Etudir l ss d variatio d g Calculr g () 3) E déduir qu IR o a : g () > B)

Plus en détail

a a n Dossier a a aun i tion u o t Situation u o uni ation o a a n

a a n Dossier a a aun i tion u o t Situation u o uni ation o a a n a a au Dossir a a o t i o i tio u o t Situatio o tio Plaqu tourat ds trasports publics d la régio o t a o t Chmis d fr (trafic régioal t logu distac) Résau Exprss Régioal (RER) Bus / Cars postaux u o o

Plus en détail

Partie 1 : observer- Chapitre 6 : Des atomes aux molécules. p1/5

Partie 1 : observer- Chapitre 6 : Des atomes aux molécules. p1/5 Parti 1 : obsrvr- Chapitr 6 : Ds atoms aux moécus. p1/5 U iaiso covat st u itractio attractiv tr dux atoms voisis qui mttt commu dux éctros xtrs (u éctro xtr apporté par chacu) La formatio d cs iaisos

Plus en détail

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen Outils web Achats durables appliqués aux produits de saté du CHU de Roue Développeur d outils logiciels web iovats au service du Développemet Durable des etreprises 1 Actio réalisée auprès du CHU de Roue

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015

CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015 CATALOGUE DES FORMATIONS 2014-2015 Habilitation électrique BT HT VE CACES Cat 1, 3 et 5 CACES PEMP Cat 1A 1B 3A 3B SST & Gestes et Posture Travaux en Hauteur Sécurité Incendie EPI ESI Analyse de risque

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

AIDE A DOMICILE. Maison de l emploi de paris 7 Mai 2015

AIDE A DOMICILE. Maison de l emploi de paris 7 Mai 2015 AIDE A DOMICILE Maison de l emploi de paris Missions CRAMIF - DRRP Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile de France Assureur des risques professionnels Prévention Tarification Réparation Action en

Plus en détail

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE...

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE... OCE PEON CHAMP MAGNETQUE 1)Efft Pizzo Elctriqu Un forc appliqué à un lam d quartz induit un déformation qui donn naissanc à un tnsion élctriqu - CAPTEU À EET PÉZOÉLECTQUE 1- Efft piézoélctriqu Un forc

Plus en détail

Outil d aide à l évaluation des risques professionnels

Outil d aide à l évaluation des risques professionnels Outil d aide à l évaluation des risques professionnels Notice d utilisation Mars 2011 Objectifs : - vous aider dans la réalisation et la formalisation de l évaluation des risques professionnels - vous

Plus en détail

Suite du devoir au dos. NOM : TS Devoir n 6 1 er février Exercice 1. Sur 7 points 1 ) Question R.O.C. (Restitution organisée de connaissances) :

Suite du devoir au dos. NOM : TS Devoir n 6 1 er février Exercice 1. Sur 7 points 1 ) Question R.O.C. (Restitution organisée de connaissances) : NOM : TS Dvoir 6 r févrir 206 Ercic. Sur 7 poits ) Qustio R.O.C. (Rstitutio orgaisé d coaissacs) : O suppos cou l résultat suivat : lim. Démotrr qu l lim 0 2 ) O cosidèr la foctio g dot o do ci-cotr la

Plus en détail

FORMATION INTERMINISTERIELLE 2012 OFFRE COMMUNE TRANSVERSE (OCT) PROFESSIONNALISER LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES

FORMATION INTERMINISTERIELLE 2012 OFFRE COMMUNE TRANSVERSE (OCT) PROFESSIONNALISER LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES FORMATION INTERMINISTERIELLE 2012 OFFRE COMMUNE TRANSVERSE (OCT) THEMATIQUE :: PROFESSIONNALISER LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES INTITULE DE L ACTION : FORMATION DES MEMBRES DES CHSCT MODULE 2 : ANALYSE

Plus en détail

Commande d'annonces pour Windows : sondage

Commande d'annonces pour Windows : sondage Cmmad cs p Widws : sdag Diè mis à j - Mach 05, 2015 Plitiqu ccptati ds céatis publicitais T céati dit épd aux xigcs d Micsft Advtisig Plitiqu ccptati ds céatis publicitais Spécificités publicitais s d

Plus en détail

Sommaire. Les partis pris AFTRAL pour une FIMO et FCO à valeur ajoutée

Sommaire. Les partis pris AFTRAL pour une FIMO et FCO à valeur ajoutée Colloque «Le transport interurbain et la sécurité routière» 22/06/2015 1 Sommaire Fiche d identité AFTRAL Les facteurs clés de l origine de la FIMO et de la FCO Historique de leur mise en œuvre Fiche d

Plus en détail

Amérique du Sud EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Les trois parties suivantes sont indépendantes Partie A Partie B Partie C

Amérique du Sud EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Les trois parties suivantes sont indépendantes Partie A Partie B Partie C Amérique du Sud EXERCICE 6 poits Commu à tous les cadidats Ue etreprise est spécialisée das la fabricatio de ballos de football. Cette etreprise propose deux tailles de ballos : ue petite taille, ue taille

Plus en détail

Bienvenue! Conditions d acces

Bienvenue! Conditions d acces Coditios d acces Bieveue! Etudiats et persoels de l ub : vous êtes iscrits automatiquemet pour l aée uiversitaire e cours. Votre carte multiservices vous sert de carte de bibliothèque. Autres lecteurs

Plus en détail

Fiche d inscription Tarif de Groupe

Fiche d inscription Tarif de Groupe Fiche d inscription Tarif de Groupe Cette carte de groupe est destinée aux membres d une même organisation (10 personnes maximum) souhaitant emprunter des documents pour un usage strictement professionnel

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série : ES DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 7 Ce sujet comporte 7 pages umérotées de 1 à 7 Ce sujet écessite l utilisatio d ue feuille de papier

Plus en détail

Un orchestre doit effectuer une tournée passant par les villes A, B, C, D, E, F, G et H, en utilisant le réseau autoroutier.

Un orchestre doit effectuer une tournée passant par les villes A, B, C, D, E, F, G et H, en utilisant le réseau autoroutier. TES Spé maths ARPE soutie : Exercices divers : fiche 3 Graphes Podichery 06 Pedat la saiso estivale, deux sociétés de trasport maritime ot l'exclusivité de l'achemiemet des touristes etre deux îles du

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DOSSIER D INFORMATION Session du 23 janvier au 22 juin 2015 Date limite des candidatures : Mardi 13 janvier 2015 Unité culture de Cépière

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION

Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION Baccalauréat Professionnel SECURITE PREVENTION arrêté du 9 mai 2006 JO 18 mai 2006 Ce diplôme : Une demande La création de ce diplôme émane d une demande du ministère de l intérieur et de l aménagement

Plus en détail

Peace and Lobe Dossier de presse

Peace and Lobe Dossier de presse Peace and Lobe Dossier de presse Contact : Mélanie Delbart Coordinatrice projet peace and lobe Association ARA, Autour des Rythmes Actuels 03 20 28 06 52 06 13 82 93 83 peaceandlobe@ara-asso.fr www.ara-asso.fr

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement Equêt Natioal sur l dvir ds diplômés d DUT 22 Hygiè, Séurité t Eviromt Résultats d l IUT d Rims-Châlos-Charlvill (Not d sythès sur ls diplômés d formatio iitial hors altra) Otobr 25 La 2 èm quêt atioal

Plus en détail

- Partie A - Échantillonnage -

- Partie A - Échantillonnage - ÉCHANTILLONNAGE - ESTIMATION - Parti A - Échatilloag - L'objctif d ctt parti st d répodr à la problématiqu suivat : commt, à partir d'iformatios (coupl moy-écart-typ ou proportio) cous sur u populatio,

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Fiche d identité de l entreprise : Société Delaudiovisuelle Basé à : 6 rue

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

I IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE :

I IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE : EPCC ANJOU-THEATRE 49 Bd du Roi René BP 22155 49021 ANGERS cedex 2 Tél : 02.41.81.41.57 ou 02.41.81.46.38 Tél : 02-41-25-62-60 ou 02-41-25-62-68 www.cg49.fr ou www.culture.cg49.fr FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

Seniors et Seniors et risques professionnels

Seniors et Seniors et risques professionnels Seniors et Seniors et risques professionnels Pour commencer Ne jamais perdre de vue que tout salarié est un senior en devenir! La prévention. des risques professionnels à destination de tous les salariés,

Plus en détail

France métropolitaine/réunion. Septembre Enseignement spécifique. Corrigé

France métropolitaine/réunion. Septembre Enseignement spécifique. Corrigé Frac métropolitai/réuio. Sptmbr 15. Esigmt spécifiqu. Corrigé EXERCICE 1 Qustio 1 D après la formul ds probabilités totals fourit p(b) = p(a) p A (B)+p ( A ) p A (B) =,6,+(1,6),3 =,1+,1 =,4. La bo répos

Plus en détail

L HABILITATION ELECTRIQUE

L HABILITATION ELECTRIQUE L HABILITATION ELECTRIQUE intervenant S. GUIMBER APAVE SUDEUROPE Présentation APAVE le 12/10/2006 2 SOMMAIRE Risques électriques Habilitation électrique Points importants de la C18-510 Titre d habilitation

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE

LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE LE COMPTE PERSONNEL DE PENIBILITE Textes applicables Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 D. n 2014-1155, n 2014-1156, n 2014-1157, n 2014-1158, n 2014-1159 et n 2014-1160 du 9 octobre 2014, JO du 10 octobre

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE 19 février 2015 NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 Notre mission : assurer la santé et la sécurité au travail, promouvoir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels

DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels DOSSIER DE PRESSE Prévention des risques professionnels Les statistiques de la CAFAT pour l année 27 portant sur l évolution des accidents du travail (AT) permettent de dégager les constats suivants :

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL 3èm aé r smstr II Alcatos à la gsto d ortfull. L modèl CAPM. a. Préfércs tr tmorlls t otmsato sur érods.. rdmt d actf t rsqu. msur sml du rdmt d u actf r avc d + d rx du ttr à la f d la érod cosdéré rx

Plus en détail

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP)

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) - Développer culture de prévention partagée (équipes pédagogiques jeunes) - La prévention des risques doit être enseignée en même temps que les gestes

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Corrigé de CCP 2015 Math PC

Corrigé de CCP 2015 Math PC Corrigé d CCP 5 Math PC Problèm : Aalys t probabilités Parti I : Aalys..a. Pour N, f st dérivabl sur R + t, pour t, f (t) = t t ( t).! f st doc croissat sur [; ], décroissat sur [; + [ t f () = = lim f

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels. Prenons un exemple. Le garage automobile

Evaluation des risques professionnels. Prenons un exemple. Le garage automobile Evaluation des risques professionnels Prenons un exemple Le garage automobile Mars 2011 I. Identification des unités de travail Définition d une unitéde travail : Unité où il existe un ou plusieurs type(s)

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

CORRECTION DU BAC 2007

CORRECTION DU BAC 2007 CORRECTION DU BAC 007 Trmial S Liba Exrcic ) a) l x = 0 x = ; l x > 0 x > ; l x < 0 x < (la foctio l 0 ; + ) état strictmt croissat sur ] [ l x = 0 lx = x = ; l x < 0 lx > x > ; l x 0 lx x 0 ; + ) >

Plus en détail

Archéologie : métiers, formations et diplômes. www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/formations/archeologie.htm

Archéologie : métiers, formations et diplômes. www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/formations/archeologie.htm 31 Ministère de la Culture et de la Communication Institut national de recherches archéologiques préventives Archéologie : métiers, formations et diplômes www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/formations/archeologie.htm

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sensibilisation et accompagnement des employeurs pour la démarche d évaluation des risques professionnels

DOSSIER DE PRESSE. Sensibilisation et accompagnement des employeurs pour la démarche d évaluation des risques professionnels DOSSIER DE PRESSE La prévention, un outil au service des Entreprises Sensibilisation et accompagnement des employeurs pour la démarche d évaluation des risques professionnels le 04 septembre 2012 à 15h00

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

L'assuré est l'organisateur du spectacle

L'assuré est l'organisateur du spectacle Guide technique : Sécurité > Assurances > Les assurances Les assurances L assurance est un contrat entre deux parties (l assuré et l assureur) pour la couverture d un sinistre. En cas de réalisation d

Plus en détail

Chapitre n 10 : Intégration Exercices BAC

Chapitre n 10 : Intégration Exercices BAC Chapitr : Itégratio Ercics BAC Ercic : Polyési Sptmr - 6 poits Ercic : La Réuio 6 poits 3 Ercic 3 : Ctrs Etragrs 6 poits 4 Ercic 4 : Frac 7 poits 5 Ercic 5 : Asi 5 poits 7 Ercic 6 : Podichéry Avril : 6

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION POUR LES PARTICIPANTS À LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA LUTTE DE L AFRIQUE CONTRE L ÉBOLA, DU 20 AU 21 JULLET 2015 À MALABO.

GUIDE D INFORMATION POUR LES PARTICIPANTS À LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA LUTTE DE L AFRIQUE CONTRE L ÉBOLA, DU 20 AU 21 JULLET 2015 À MALABO. ~ 1 ~ REPUBLIQUE DE GUINÉE ÉQUATORIALE Comité National d Organisation et de Direction des Conférences GUIDE D INFORMATION POUR LES PARTICIPANTS À LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA LUTTE DE L AFRIQUE

Plus en détail

BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT. LIVRET DE COMPÉTENCES ET COMPORTEMENTS PROFESSIONNELS Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport

BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT. LIVRET DE COMPÉTENCES ET COMPORTEMENTS PROFESSIONNELS Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport Session.... Établissement de formation.. BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT LIVRET DE ET Support de l épreuve EP1 Activités de logistique et de transport NOM : Prénom : ENTREPRISE D ACCUEIL 1 (Nom, adresse et

Plus en détail

Demande de subvention au Conseil des arts des TNO pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes)

Demande de subvention au Conseil des arts des TNO pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes) pour des projets d arts de la scène et du spectacle (danse, musique, théâtre, contes) Vous devez absolument remplir cette page pour que votre demande de subvention soit prise en considération. Section

Plus en détail

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1 Momet d'ue force Théorème du momet ciétique Théorème du momet ciétique référetiel iertiel repère fixe /réf. o poit o fixe / repère m M V dt = d P OM dt = OM d P d OM P = d OM P OM d P = V dt m V OM d P

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

ACCORD NATIONAL PROFESSIONNEL DU 14 JUIN

ACCORD NATIONAL PROFESSIONNEL DU 14 JUIN Les parties signataires s accordent pour réaffirmer l importance qu elles attachent à une politique de formation définie et mise en œuvre au niveau de leur branche professionnelle. Elles souhaitent : -

Plus en détail

NOS IFTI CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES

NOS IFTI CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES NOS IFTI CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES NOS IFTI CONNAISSEZ-VOUS NOS IFTI? Optimisation du temps de formation Adaptation totale des parcours aux besoins Réactivité de l accueil et souplesse

Plus en détail

Fonctions exponentielles

Fonctions exponentielles Foctios potills I Foctios potills d bas. Foctio :, avc > 0 La suit ( u ) d trm gééral u st u suit géométriu d raiso. La octio potill déii par ( ) st l prologmt d ctt suit géométriu. La courb rpréstativ

Plus en détail

FORMATION CONTINUE (II)

FORMATION CONTINUE (II) REGLEMENT POUR LES AIDES A LA MOBILITE POUR ARTISTES CHOREGRAPHIQUES FORMATION CONTINUE (II) 1. PREAMBULE Le dispositif d aide à la mobilité pour artistes chorégraphiques est mis en place par le TROIS

Plus en détail

Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir. Rencontre d information et d échanges du 03/10/2014 Foire Internationale de Metz

Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir. Rencontre d information et d échanges du 03/10/2014 Foire Internationale de Metz Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir Rencontre d information et d échanges du 03/10/2014 Foire Internationale de Metz Chutes de plain-pied et prestations de services : de l évaluation

Plus en détail

TARIFS APPLIQUES POUR L UTILISATION DE MUSIQUE ENREGISTREE AU COURS DE SPECTACLES VIVANTS

TARIFS APPLIQUES POUR L UTILISATION DE MUSIQUE ENREGISTREE AU COURS DE SPECTACLES VIVANTS TARIFS APPLIQUES POUR L UTILISATION DE MUSIQUE ENREGISTREE AU COURS DE SPECTACLES VIVANTS 1/11 TABLE DES MATIERES UTILISATION DE MUSIQUE ENREGISTREE AU COURS DE SPECTACLES DRAMATIQUES / SPECTACLES DE VARIETES...

Plus en détail

EXERCICES SUR LES SUITES NUMÉRIQUES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

EXERCICES SUR LES SUITES NUMÉRIQUES Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako EXERCICE : I) ; ; r t S EXERCICES SR LES SITES NMÉRIQES Sit MathsTICE d Adama Traoré Lycé Tchiqu Bamako désigat rspctivmt l prmir trm, l ièm trm, la raiso t la somm ds prmir trms d u suit arithmétiqu,

Plus en détail

Baccalauréat Antilles-Guyane juin 2013 Sciences et technologies du design et des arts appliqués

Baccalauréat Antilles-Guyane juin 2013 Sciences et technologies du design et des arts appliqués accalauréat tilles-guyae jui 2013 Scieces et techologies du desig et des arts appliqués EXERCICE 1 5 poits Questioaire à choix multiples : pour chaque questio ue seule des propositios est exacte ; aucue

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés

NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés 1. PRÉSENTATION... 2 2. CONNEXION... 3 3. DIFFÉRENTES SAISIES... 8 3.1. MODIFICATION DE FICHE... 10 3.2. CRÉATION DE FICHE... 17 3.3. SUPPRESSION DE

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

AVEC VOUS TOUS LES JOURS

AVEC VOUS TOUS LES JOURS AVEC VOUS TOUS LES JOURS 2013 2014 Qui TRANSPORTS SCOLAIRES 2013 2014 profi? Plus d 31 000 jus morbihaais, scolarisés d la marll au lycé, pr l car pour s rdr das lur éablissm. N so pas cocrés cux qui viv

Plus en détail

Fiche d exercices 7 : Intégrales et primitives

Fiche d exercices 7 : Intégrales et primitives Fich d rcics 7 : Itégrals t primitivs Itégrals t propriétés Ercic O cosidèr ls foctios f ( ) + t f ( ). E utilisat la défiitio d u itégral, calculr : Ercic (a) f ( ) d (c) f ( ) (b) g ( ) d (d) g ( ) 5

Plus en détail