Code de déontologie Guide d information

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Code de déontologie Guide d information"

Transcription

1 Code de déontologie Guide d information À quoi sert l Office de consultation publique de Montréal? Comment se passe une consultation publique? Quels règlements les employés de l Office de consultation publique doivent suivre? Texte simplifié Adaptation en texte simplifié Simplicom, 4 juin 2012

2 Le guide d information a été écrit par l Office de consultation publique de Montréal Adresse : 1550, rue Metcalfe, bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : Fax : Courriel : Site web : Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2011 ISBN (imprimé) ISBN (PDF) Adaptation en texte simplifié Simplicom, 4 juin

3 À quoi sert l Office de consultation publique de Montréal? Notre travail Le travail de l Office de consultation publique de Montréal est d organiser des consultations publiques. Tout le monde peut aller à une consultation publique. L Office de consultation publique organise les consultations publiques demandées par la Ville. Une consultation publique sert à entendre les opinions des citoyens sur un projet. La consultation publique se passe en 1 réunion ou en plusieurs réunions. Pendant la réunion, on présente un projet de la Ville. Ensuite, on demande l opinion des citoyens sur le projet de la Ville. Les consultations publiques sont sur des sujets qui ont rapport avec la Ville. 3

4 Notre rôle L Office de consultation publique est un organisme qui existe depuis L Office de consultation publique n est pas un bureau de la Ville. Les personnes qui travaillent pour l Office de consultation publique sont appelées les commissaires de l Office. Les commissaires de l Office de consultation publique sont choisis par le conseil municipal. Le maire, les maires d arrondissement et les conseillers élus de la ville ne peuvent pas être commissaires de l Office de consultation publique. L Office de consultation publique est neutre : Il ne prend pas le parti de la Ville Il ne prend pas le parti des citoyens Il n a pas la responsabilité de diriger des projets. 4

5 La Charte de la Ville de Montréal dit que l Office de consultation publique doit : faire des règlements pour que les consultations publiques se passent bien ; organiser des consultations publiques pour des projets de construction sur les terrains qui appartiennent à la Ville ; organiser les consultations publiques demandées par la Ville. L Office de consultation publique organise des consultations publiques sur des sujets comme : la construction de maisons ou de logements un bâtiment ou un endroit qui appartient à tout le monde par exemple : o o o un hôpital un parc une école des grandes constructions par exemple : o o un aéroport une gare un site historique qu il faut protéger ou un monument historique et d autres sujets. 5

6 Comment se passe une consultation publique? La Ville demande à l Office d organiser une consultation publique. La présidente de l Office de consultation publique nomme des commissaires pour organiser la consultation publique. Les commissaires se rassemblent en groupe nommé commission. La commission organise une consultation publique. Il y a aussi une équipe qui aide les commissaires dans leur travail. L Office de consultation publique prépare les documents sur le projet. On peut trouver les documents : aux bureaux de l Office de consultation publique sur le site web de l Office de consultation publique et à d autres endroits L invitation Avant la consultation publique, l Office publie une invitation à participer à la consultation publique. L invitation s appelle un avis public. 6

7 L invitation est publiée dans un journal ou dans plusieurs journaux de Montréal. L invitation dit : le sujet de la consultation publique le jour et l heure de la consultation publique le lieu de la consultation publique l endroit où on peut trouver les documents combien de temps les citoyens ont pour déposer une opinion par écrit Les communications L Office de consultation publique peut utiliser différents moyens pour inviter les citoyens à une consultation publique. L Office de consultation publique peut : publier une invitation dans les journaux ; distribuer des feuillets à la porte de chaque maison ; laisser des affiches et des dépliants dans des lieux publics de la Ville, comme dans les bibliothèques ; envoyer l information à des organismes. 7

8 La documentation La documentation, c est tous les documents utiles pour comprendre un projet. Les documents permettent aux citoyens de comprendre le projet. Pendant la consultation publique, les documents changent beaucoup Il y a des renseignements qui s ajoutent pendant la consultation publique. On peut trouver les documents aux bureaux de l Office de consultation publique. Après la consultation publique, les documents restent sur le site Internet de l Office de consultation publique. En général, la documentation, c est : des documents qui expliquent le projet des documents qui disent pourquoi la Ville veut faire le projet des renseignements sur ce que le projet va changer dans la Ville des plans et des cartes des règlements des dessins. 8

9 Les rencontres avant la consultation publique Avant la consultation publique, les commissaires rencontrent : la Ville pour s assurer que le projet est clair les responsables du projet pour connaître les questions importantes à poser pour comprendre le projet. Les commissaires s assurent que les citoyens peuvent comprendre le projet et que l information est complète. Toutes les réunions d une consultation publique sont publiques. Toutes les réunions d une consultation publique doivent être dans un lieu sur le territoire où le projet doit se faire. Toutes les réunions d une consultation publique doivent être accessibles à tous les citoyens. Comment se passe une assemblée publique de consultation Une consultation publique se passe en 2 parties. Partie 1 : l information des citoyens Partie 2 : les opinions des citoyens Toutes les réunions sont publiques. Toutes les réunions sont enregistrées. Tous les citoyens peuvent écouter les enregistrements. 9

10 Partie 1 : l information des citoyens La partie 1 peut durer une seule réunion ou plusieurs réunions. Le nombre de réunion dépend des citoyens. Si les citoyens demandent beaucoup de renseignements et posent beaucoup de questions, il y a beaucoup de réunions. Un commissaire de l Office de consultation publique préside les réunions, il est le président de la commission. Le président de la commission doit annoncer que la réunion commence. Il explique le travail de l Office de consultation publique. Ensuite, le président : explique le sujet de la réunion présente les commissaires demande aux personnes responsables du projet de se présenter explique comment va se passer la consultation publique donne des consignes pour être respectueux. Ensuite, les personnes responsables du projet présentent le projet. 10

11 Partie 1 : l information des citoyens, la suite Les citoyens peuvent poser des questions sur le projet. Les citoyens doivent s inscrire pour poser des questions. Chaque citoyen inscrit peut poser 2 questions. Les citoyens peuvent se réinscrire pour poser plus de questions. Pendant les questions, le président s assure que tout le monde est traité avec respect. Le président appelle les citoyens pour qu ils posent leurs questions. Les citoyens doivent poser leurs questions au président. Le président et les commissaires peuvent aussi poser des questions. Le président s assure que chaque question d un citoyen a une réponse. Quand il n y a plus de questions le président annonce que la période de questions est finie. Les citoyens qui veulent dire leur opinion en public devant les commissaires ou donner une opinion par écrit doivent donner leur nom au secrétariat de l Office de consultation publique. 11

12 La réunion pour entendre les opinions des citoyens se passe 3 semaines après la réunion d information des citoyens. Un citoyen peut dire son opinion 1 fois. Partie 2 : les opinions des citoyens Les citoyens peuvent donner leur opinion de 2 façons : ils présentent leur opinion par écrit ; ils disent leur opinion en public pendant une réunion avec les commissaires. Les commissaires peuvent organiser 1 ou plusieurs réunions pour écouter les opinions des citoyens. Le président appelle les citoyens qui veulent donner leur opinion. Après chaque opinion, le président ou les commissaires peuvent poser des questions au citoyen qui donne son opinion. Les questions servent à bien comprendre l opinion du citoyen. À la fin de la réunion, le président peut donner la parole à un responsable du projet qui veut donner plus de renseignements. 12

13 Quand le président a entendu toutes les opinions et tous les commentaires, il dit que la consultation publique est finie. Le rapport Après la consultation publique, les commissaires écrivent un rapport. Dans le rapport, il y a : l explication du projet ; un résumé des questions des citoyens ; les recommandations de la commission. L Office de consultation publique envoie le rapport au maire de Montréal. 2 semaines plus tard, le rapport est sur le site web de l Office de consultation publique. Site web : 13

14 Quels règlements les commissaires de l Office de consultation publique doivent suivre? L Office de consultation publique de Montréal doit organiser des consultations publiques sérieuses. Toute l information doit être donnée aux citoyens pendant une consultation publique. Les commissaires qui travaillent pour l Office de consultation publique doivent agir pour le bien de tous les citoyens. Ils doivent être justes et honnêtes. Ils ne doivent pas favoriser un groupe en particulier. Toutes les personnes qui travaillent pour l Office de consultation publique doivent suivre les règlements de l Office. Les règlements disent que : Les commissaires doivent servir les citoyens de leur mieux. Les commissaires ne participent pas à des activités interdites ou illégales. Les commissaires n encouragent pas des partis politiques quand ils travaillent. Les commissaires n utilisent pas leur travail de commissaire pour avoir des privilèges. Les commissaires respectent la loi. Les commissaires respectent les règlements de l Office de consultation publique. 14

15 L indépendance des commissaires Les commissaires sont toujours neutres et ne favorisent personne. Les commissaires ne peuvent pas accepter un privilège qui pourrait donner l idée de favoriser un groupe en particulier. Les opinions des commissaires Les commissaires ne disent pas leur opinion sur les projets présentés. Les commissaires ne font pas de commentaires sur les rapports de l Office de consultation publique. Les commissaires ne font pas de commentaires sur les décisions de la Ville après une consultation publique. Pendant la consultation publique Les commissaires n ont pas de lien avec le projet présenté. Les commissaires ne participent pas au projet. Les commissaires comprennent le projet présenté. Ils écrivent le rapport dans le temps prévu. Les commissaires ne rencontrent pas en privé les responsables du projet. 15

16 Pendant les réunions publiques, les commissaires encouragent les citoyens à participer. Ils rendent l information accessible aux citoyens. Les commissaires traitent tous les citoyens de la même manière. Ils ne cachent jamais de l information. Les commissaires sont polis et calmes avec tous les citoyens qui participent à une consultation publique. Ils encouragent le respect entre tous les citoyens présents. Téléphone : Site web : Office de consultation publique de Montréal 16

Document de présentation de l Office de consultation publique de Montréal. Texte simplifié

Document de présentation de l Office de consultation publique de Montréal. Texte simplifié Document de présentation de l Office de consultation publique de Montréal Texte simplifié Adaptation en texte simplifié Simplicom, 4 juin 2012 L Office de consultation publique est un organisme à Montréal.

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION

CONSEIL D ADMINISTRATION VIEUX-MOULIN CONSEIL D ADMINISTRATION Procès-verbal de la cinquième assemblée ordinaire de l année 2011, tenue le mardi 20 septembre 2011, au ROSC de Beauport, 2100, avenue Deblois. PRÉSENCES Membres avec

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

PRIVATE SEARCH: Mandats

PRIVATE SEARCH: Mandats PRIVATE SEARCH: Mandats 22/10/2010 1 Préambule Ce manuel contient des informations quant à la manière d introduire et d adapter les mandats, via le «Private Search». Toute personne ayant accès au «Private

Plus en détail

Pension alimentaire pour conjoint

Pension alimentaire pour conjoint Pension alimentaire pour conjoint Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau Brunswick (SPEIJ NB) est un organisme de bienfaisance enregistré dont l objectif est de fournir aux

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie

Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Nos outils jeunesse de sensibilisation et d éducation à la démocratie Directeur général des élections du Québec, 2009 Dépot légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 Bibliothèque nationale

Plus en détail

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services.

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services. Politique de la Compagnie d assurance-vie Première du Canada («Première du Canada») et de la Compagnie d assurances générales Legacy («Compagnie Legacy») en matière de service à la clientèle : Offrir des

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée

Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Guide d utilisation de Mon profil RH @ ma portée Aperçu Le présent guide décrit comment utiliser Mon profil RH, un outil qui vous permet de consulter vos renseignements personnels et l information relative

Plus en détail

Concours «Les arbres remarquables de ma ville»

Concours «Les arbres remarquables de ma ville» Les règlements sont disponibles sur les sites Internet de la Ville de Québec (www.ville.quebec.qc.ca) et de l (www.afqm.org) ainsi qu au bureau de l Association forestière Québec métropolitain et aux bureaux

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit canadien Dans ce chapitre, vous trouverez des informations concernant les droits du Canada. Vous trouverez des informations concernant: vos droits et vos libertés vos

Plus en détail

Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III

Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III Introduction : Le contexte est basé sur l étude d une partie du système d information de la Chambre de commerce et d Industrie (CCI) de Dordogne

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec.

Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Assurer, de concert avec nos partenaires, la sécurité publique au Québec. Pour réaliser sa mission, le Ministère intervient dans les secteurs d activité suivants : les services de prévention et de lutte

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

Participation à une audience publique

Participation à une audience publique Participation à une audience publique Projets Énergie Est / Réseau principal Est Hiver 2015 1 Participation à une audience publique Bienvenue la présentation de l Office national de l énergie commencera

Plus en détail

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt 1. Précision du sujet Ce module fait parti d une série des modules pour la mobilisation de la population locale et particulièrement

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL. Boischatel, le 3 septembre 2013.

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL. Boischatel, le 3 septembre 2013. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL Boischatel, le 3 septembre 2013. Procès-verbal de la session régulière du Conseil municipal de Boischatel, tenue le 3 ième jour

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 3- ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 20 14 Formulaire au dos ATELIERS CONFÉRENCES Pourquoi des ateliers-conférences sur

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE

FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE FACILE A LIRE ET A COMPRENDRE faci A propos de l Unapei L Unapei a été créée en 1960. L Unapei regroupe 600 associations en France. Ce sont des associations de parents et d amis de personnes handicapées

Plus en détail

Concours scolaire 2014/2015 «Les monuments aux morts de la Grande Guerre de ma commune, de mon quartier,»

Concours scolaire 2014/2015 «Les monuments aux morts de la Grande Guerre de ma commune, de mon quartier,» Concours scolaire 2014/2015 «Les monuments aux morts de la Grande Guerre de ma commune, de mon quartier,» Concours scolaire proposé par le CIDEM en partenariat avec le Ministère de l Education nationale,

Plus en détail

Habileté D Niveau 2. à la communication. professionnelle Nom :

Habileté D Niveau 2. à la communication. professionnelle Nom : Page 1 Vous travaillez actuellement dans un grand magasin comme vendeur au rayon électroménager. On vient d ouvrir une nouvelle partie dans le magasin. Elle est consacrée à la vente de produits anglais

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

Plan de la ville. Les bâtiments de la ville, les métiers Vu le programme national OM numéro 4877 du 22.07.2008

Plan de la ville. Les bâtiments de la ville, les métiers Vu le programme national OM numéro 4877 du 22.07.2008 1. Fiche signalétique Thème Plan de la ville Activités langagières Réception écrite Réception orale Interaction orale Production écrite Production orale en continu Objectif général Se situer dans l espace.

Plus en détail

Questionnaire d évaluation de la concertation

Questionnaire d évaluation de la concertation Questionnaire d évaluation de la concertation Qu avez-vous pensé de la concertation? La concertation sur le prolongement du Métro ligne 1 s est déroulée du 10 novembre 2014 au 10 janvier 2015. Vous avez

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Les noms d entreprises

Les noms d entreprises Les noms d entreprises Comment nommer son entreprise ou son établissement en français www.oqlf.gouv.qc.ca 5d Qu est-ce qu un nom d entreprise? C est le nom utilisé par une société ou un individu pour exercer

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE!

LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE! LES SERVICES EN LIGNE DE GSC FONT PEAU NEUVE! TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR À PROPOS DES AMÉLIORATIONS APPORTÉES ET DES NOUVELLES FONCTIONNALITÉS OFFERTES Bien que le site des Services en ligne de GSC

Plus en détail

Ève Landry, technicienne en service de garde 450-347-1097 poste 2799

Ève Landry, technicienne en service de garde 450-347-1097 poste 2799 École Sainte-Anne 1202 rang Bord de l eau Sabrevois Québec J0J 2G0 Ève Landry, technicienne en service de garde 450-347-1097 poste 2799 Service de garde «La tanière des petits loups» Le service de garde

Plus en détail

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux

Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 1 Assemblée des copropriétaires Les acteurs principaux 2 LE PRÉSIDENT Le président d assemblée, tout comme le vice-président et le secrétaire, est élu par l ensemble de l assemblée, avec des pouvoirs et

Plus en détail

Comment un locataire peut résilier une location

Comment un locataire peut résilier une location Comment un locataire peut résilier une location Renseignements fournis dans cette brochure L entente de location conclue entre un locateur et un locataire s appelle une convention de location. La Loi sur

Plus en détail

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement ADOPTÉE LE 7 AVRIL 2014 RÉSOLUTION NUMÉRO 2014 04 112 POLITIQUE DE DONS ET DE COMMANDITES AUX ORGANISMES

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE!

VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE! VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE! >- --> 1 Pourquoi parler des médias sociaux? Ce sont des nouveaux moyens de communication, utilisés par tous, avec lesquels il faut se familiariser!

Plus en détail

www.marionhuet.com A propos de votre com Votre identité Supports questions Pour toutes questions : marionhuetpro@gmail.com 06.61.12.48.

www.marionhuet.com A propos de votre com Votre identité Supports questions Pour toutes questions : marionhuetpro@gmail.com 06.61.12.48. 1/3 Afin de mieux cerner votre demande et de vous créer un devis sur-mesure, merci de prendre le temps de répondre à ces quelques questions qui peuvent paraître anecdotiques... et pourtant... Enregistrez

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

Publier les actes d un colloque. en 10 points

Publier les actes d un colloque. en 10 points Publier les actes d un colloque en 10 points Avant le colloque 1. Évaluez le budget 2. Attribuez la responsabilité scientifique à un membre du comité d organisation 3. Établissez un échéancier 4. Créez

Plus en détail

ASSURANCE-EMPLOI. Renseignements importants sur le relevé d emploi

ASSURANCE-EMPLOI. Renseignements importants sur le relevé d emploi Le relevé d emploi des enseignants et des autres employés des commissions et conseils scolaires Supplément au guide Comment remplir le formulaire de relevé d emploi L information qui suit est valable pour

Plus en détail

Bienvenue à l historien virtuel 2.0

Bienvenue à l historien virtuel 2.0 Bienvenue à l historien virtuel 2.0 1. Par où commencer Note: Pour des raisons linguistiques et d efficacité, la langue d utilisation doit être choisie au départ. Toutes les leçons se complètent dans la

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Guide de prescription version août 2011 POUR LES ENSEIGNANTS 2 Guide de prescription pour les enseignants Table des matières Présentation... 3 Vous connecter à votre compte / Créer votre profil... 3 La

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada

Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada Je peux voter! Un guide simple sur le vote au Canada J e p e u x v o t e r! Un guide simple sur le vote au Canada Pour tout renseignement, veuillez vous adresser au : Centre de renseignements Élections

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13

GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 68$ 3 2 $ 10 $ 7 HOWTO-13 GUIDE DE L EMPLOYÉ 2013 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE- SALAIRE 1 $ 1 $ $ 7 $3 5 $7 68$ 3 $ $9 $9 1 2 $ 10 $ 7 $3 8$9 HOWTO-13 Des personnes différentes, des objectifs différents

Plus en détail

ATTENDU QU un comité d urbanisme a été constitué, conformément aux articles 146 et 147 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LRQ, ch. A-19.

ATTENDU QU un comité d urbanisme a été constitué, conformément aux articles 146 et 147 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LRQ, ch. A-19. PROVINCE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BOILEAU MRC PAPINEAU RÈGLEMENT NUMÉRO 01-065 RÈGLEMENT SUR LES DÉROGATIONS MINEURES AUX RÈGLEMENTS D URBANISME ATTENDU QUE la Municipalité de Boileau a adopté un règlement

Plus en détail

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA COMPRENDRE VOTRE APPROVISIONNEMENT EN GAZ NATUREL Au Manitoba, à titre de consommateur de gaz naturel, vous avez plusieurs options à votre disposition en matière d achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX Page 4005-1 1.0 Contexte Présents depuis quelques années tant dans notre vie personnelle que dans notre vie professionnelle, les médias sociaux ont été très rapidement adoptés par les jeunes et les moins

Plus en détail

En présence de : Nombre de citoyens présents : 8. Ouverture

En présence de : Nombre de citoyens présents : 8. Ouverture 815, Bel-Air Montréal, Qc H4C 2K4 Procès-verbal de l assemblée publique de consultation tenue le 16 mars 2009 à 18h30 à la mairie d arrondissement du Sud-Ouest, 815, rue Bel-Air, concernant le «Règlement

Plus en détail

Politique d approbation des mémoires internationaux

Politique d approbation des mémoires internationaux Contexte et objet Politique d approbation des mémoires internationaux Document 215033 Un «mémoire» est soit la réponse officielle de l Institut à un appel à commentaires, soit un ensemble de commentaires

Plus en détail

promotion de l action bénévole!

promotion de l action bénévole! Pour une 2 e année consécutive, le RÉSEAU DE L ACTION BÉNÉVOLE DU QUÉBEC (RABQ) organise une campagne nationale de promotion de l action bénévole. Elle culminera lors de la Journée internationale des bénévoles

Plus en détail

Poker. A rendre pour le 25 avril

Poker. A rendre pour le 25 avril Poker A rendre pour le 25 avril 0 Avant propos 0.1 Notation Les parties sans * sont obligatoires (ne rendez pas un projet qui ne contient pas toutes les fonctions sans *). Celles avec (*) sont moins faciles

Plus en détail

Hébergement de contenus sur les sites des services nationaux du RÉCIT

Hébergement de contenus sur les sites des services nationaux du RÉCIT Hébergement de contenus sur les sites des services nationaux du RÉCIT Dans le cadre d une collaboration étroite entre les responsables de dossiers et les personnesressources des services nationaux du RÉCIT,

Plus en détail

Manuel d utilisation e.listelec

Manuel d utilisation e.listelec PRÉFET DE L EURE Manuel d utilisation e.listelec Préfecture de l Eure Boulevard Georges Chauvin - CS 92201-27022 EVREUX CEDEX Tél. (Standard) : 02-32-78-27-27 - www.eure.gouv.fr I Présentation du portail

Plus en détail

LES DOSSIERS PERSONNELS DE L ÉLÈVE QUESTIONS ET RÉPONSES

LES DOSSIERS PERSONNELS DE L ÉLÈVE QUESTIONS ET RÉPONSES LES DOSSIERS PERSONNELS DE L ÉLÈVE QUESTIONS ET RÉPONSES Août 2003 1. À la CSPÎ, quand ouvre-t-on un dossier d aide particulière? Lors de l étude de cas d un élève par un comité d aide, même s il n en

Plus en détail

Commune de Charenton-le-Pont

Commune de Charenton-le-Pont DEPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE Commune de Charenton-le-Pont Enquête publique avant la modification du P.L.U. Création du secteur à plan de masse UM2, rue des Carrières et rue de Paris, application des lois

Plus en détail

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat

Réunion téléphonique du 20 mars 2014. L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Réunion téléphonique du 20 mars 2014 L installation du conseil municipal et les premières mesures à prendre en début de mandat Le terme du mandat Fin de mandat des conseillers municipaux : le 23 mars 2014,

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE BESANÇON 2014 RECOMMANDATIONS AUX PORTEURS DE PROJETS 1. POUR LES ACTIONS PROPOSEES EN RECONDUCTION

CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE BESANÇON 2014 RECOMMANDATIONS AUX PORTEURS DE PROJETS 1. POUR LES ACTIONS PROPOSEES EN RECONDUCTION CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE BESANÇON 2014 RECOMMANDATIONS AUX PORTEURS DE PROJETS 1. POUR LES ACTIONS PROPOSEES EN RECONDUCTION Comme évoqué lors de la réunion d'appel à projet du 10 septembre

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR

MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR PROJET DE RÈGLEMENT P-03-179 MODIFIANT LE PLAN D URBANISME, PLAN DIRECTEUR DE L ARRONDISSEMENT RIVIÈRE-DES-PRAIRIES / POINTE-AUX-TREMBLES / MONTRÉAL-EST (CORRIDOR HYDRO-QUÉBEC) RAPPORT DE CONSULTATION

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Ordonnance par consentement

Ordonnance par consentement Droit de la famille Ordonnance par consentement Guide pratique sur le droit de la famille 5 photo: www.archbould.com Justice Services judiciaires Sources d information juridique (gouvernement du Yukon)

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement.

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement. Demande de bourse pour l Academie Passe a l action Cette bourse est disponible pour les jeunes Canadiens qui participent à une Académie Passe à l action au Canada. Les candidats doivent démontrer une passion

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une demande en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur 2012-05-10 Manuel de l utilisateur Étape 1 : Ouverture de session Si votre établissement scolaire est raccordé à Cantineapp, vous avez déjà reçu vos identifiants d ouverture de session. Sinon, envoyez

Plus en détail

Kiosque Famille. Présentation & utilisation internet. Kiosque Famille

Kiosque Famille. Présentation & utilisation internet. Kiosque Famille Kiosque Famille Présentation & utilisation internet Kiosque Famille le mot du Maire Faciliter vos démarches avec les services de la ville, adapter la gestion municipale aux nouvelles technologies sont

Plus en détail

La Cimade IDF 46 bd des Batignolles 75017 PARIS 01 40 08 05 34 www.lacimade.org. gratuit

La Cimade IDF 46 bd des Batignolles 75017 PARIS 01 40 08 05 34 www.lacimade.org. gratuit La Cimade IDF 46 bd des Batignolles 75017 PARIS 01 40 08 05 34 www.lacimade.org gratuit Comment préparer votre dossier? 1 Gardez les documents ou courriers à votre nom. Ils vous serviront à prouver votre

Plus en détail

Procédure d utilisation de l Unité d évaluation en ligne Accès des professionnels. Préparée par. Service à la clientèle

Procédure d utilisation de l Unité d évaluation en ligne Accès des professionnels. Préparée par. Service à la clientèle Procédure d utilisation de l Unité d évaluation en ligne Accès des professionnels Préparée par Service à la clientèle Janvier 2014 www.pgsolutions.com Guide de l utilisateur - Professionnel 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

Commission de l énergie de l Ontario

Commission de l énergie de l Ontario Ontario Energy Board Commission de l énergie de l Ontario EB-2010-0142 Avis de requête et d audience de Toronto Hydro-Electric System Limited en vue d obtenir l approbation de modifier ses tarifs de distribution

Plus en détail

ROYAUME DU CAMBODGE. - Vu la Constitution du Royaume du Cambodge;

ROYAUME DU CAMBODGE. - Vu la Constitution du Royaume du Cambodge; Conseil Constitutionnel ROYAUME DU CAMBODGE Nation Religion Roi Dossier ****** nº 255/002/2015 du 23 mars 2015 Décision nº 154/002/2015 CC.D du 24 mars 2015 Le Conseil Constitutionnel - Vu la Constitution

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2013-2015

Plan d action de développement durable 2013-2015 Plan d action de développement durable 2013-2015 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services sociaux Le contenu de cette publication a été rédigé et édité par l INESSS. Ce

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J. Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J. Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE S E J E Mairie/SEJE/CG 1 Guide d utilisation du portail famille Accueil Mon compte Mes enfants Relevé de compte Boite de réception Liste des demandes Deconnexion

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Application RegBL. Mode d emploi pour les communes du canton de Fribourg. Service de la statistique SStat Amt für Statistik StatA

Application RegBL. Mode d emploi pour les communes du canton de Fribourg. Service de la statistique SStat Amt für Statistik StatA Service de la statistique SStat Amt für Statistik StatA Rue Joseph-Piller 3, 70 Fribourg T +4 6 305 8 3, F +4 6 305 8 8 www.fr.ch/sstat Application RegBL Mode d emploi pour les communes du canton de Fribourg

Plus en détail

Cour suprême du Canada. Statistiques 2004 à 2014

Cour suprême du Canada. Statistiques 2004 à 2014 Cour suprême du Canada Statistiques 2004 à 2014 Cour suprême du Canada (2015) ISSN 1193-8536 (Imprimé) ISSN 1918-8358 (En ligne) Photographie : Photographie Cochrane introduction Le rapport présente des

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1

POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1 1) CONTEXTE GÉNÉRAL 1.1) INTRODUCTION Le Conseil municipal reconnaît que les communications avec le public et les communications entre employés et élus jouent un rôle majeur

Plus en détail

Régime de soins de santé de la fonction publique

Régime de soins de santé de la fonction publique Régime de soins de santé de la fonction publique Effectuer l adhésion préalable Table des matières Introduction... i Ayez les renseignements suivants à portée de la main... 1 Protection de vos renseignements

Plus en détail

Avis clients : vous en servir et non les subir Jeudi 26 mars de 14h30 à 17h : Saint-Palais

Avis clients : vous en servir et non les subir Jeudi 26 mars de 14h30 à 17h : Saint-Palais Avis clients : vous en servir et non les subir Jeudi 26 mars de 14h30 à 17h : Saint-Palais Offices de Tourisme de la Montagne Basque Saint-Palais & Soule Programme Présentation / tour de table Les avis

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LES ARCHIVES. L.R.T.N.-O. 1988, ch. A-6. (Mise à jour le : 13 août 2012)

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LES ARCHIVES. L.R.T.N.-O. 1988, ch. A-6. (Mise à jour le : 13 août 2012) CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LES ARCHIVES (Mise à jour le : 13 août 2012) MODIFIÉE PAR LES LOIS DU NUNAVUT SUIVANTES : L.Nun. 2007, ch. 8, art. 2 art. 2 en vigueur le 8 novembre 2007 L.Nun.

Plus en détail

rapport d activité 2009

rapport d activité 2009 Institut professionnel des agents immobiliers rapport d activité 2009 IPI - Institut professionnel des agents immobiliers Rue du Luxembourg 16 B 1000 Bruxelles T: 02/505.38.50 F: 02/503.42.23 www.ipi.be

Plus en détail

Gestion des avis déposés sur le site internet de l OT de Montpellier

Gestion des avis déposés sur le site internet de l OT de Montpellier Gestion des avis déposés sur le site internet de l OT de Montpellier Journée des Conseillers en séjour Bédarieux 29 septembre 2011 Pourquoi gérer les avis internet? La qualité au cœur de nos préoccupations

Plus en détail

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca et Votre vie Privée le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée www.ipc.on.ca Votre vie Privée et le Bureau du commissaireà l information et à la protection de la vie

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

REMIND et LA COMMUNICATION MOBILE SCOLAIRE

REMIND et LA COMMUNICATION MOBILE SCOLAIRE REMIND et LA COMMUNICATION MOBILE SCOLAIRE 02 03 04 05 Le lien entre la maison et l école Cinq étapes pour commencer à utiliser Remind Conseils pratiques pour favoriser l inscription des élèves et des

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal

Demande de citation ou de création de site du patrimoine. Ville de Montréal Demande de citation ou de création de site du patrimoine Ville de Montréal Le présent formulaire permet de réaliser une demande de citation ou de constitution d un site du patrimoine. Vous trouverez en

Plus en détail

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours Site de Cours Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours 11/06/2015 Version 6 Service des technologies de l information Table des matières Table des matières... 1 Introduction...

Plus en détail