Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec"

Transcription

1 Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Lorna Jantzen en collaboration avec Fernando Mata Février, 2012 Recherche et Évaluation

2 Les points de vue et les opinions exprimés dans le présent document n appartiennent qu aux auteurs et ne reflètent pas nécessairement ceux de Citoyenneté et Immigration Canada ni ceux du gouvernement du Canada. Les auteurs souhaitent souligner la contribution importante de Mike Musca (Patrimoine Canada), qui a réalisé les tableaux détaillés des données du recensement figurant dans le présent document. Les auteurs prennent la responsabilité des résultats du présent document, et toute erreur leur est entièrement attribuable. La présente étude est le fruit d une collaboration entre Citoyenneté et Immigration Canada et Patrimoine Canada. Elle a été financée par le bureau régional du Québec de Citoyenneté et Immigration Canada. Ci4-89/2012F No de référence : RR

3 Table des matières Sommaire... 1 Points saillants Introduction Considérations au sujet de la définition des populations Application du concept de langue maternelle à l analyse de la situation des immigrants dans les différentes communautés de langue officielle Application du concept de première langue officielle parlée à l analyse de la situation des immigrants dans les communautés de langue officielle Méthode de la première langue officielle parlée Répartition en fonction de la PLOP Répartition et environnement géographiques des immigrants Répartition géographique Environnement géographique Comportements linguistiques des immigrants Langue non officielle comme langue maternelle Connaissance des deux langues officielles Transferts linguistiques chez les allophones Langue parlée le plus souvent au travail Caractéristiques démographiques des immigrants Mobilité Âge moyen Sexe Famille de recensement Diversité des immigrants Immigrants récents Lieu de naissance Appartenance aux minorités visibles Principales origines ethniques Niveau de scolarité, participation au marché du travail et revenu des immigrants Niveau de scolarité universitaire Participation au marché du travail et taux d emploi Emplois professionnels et de gestion Revenu médian d emploi Conclusion Appendix A: Tableaux Liste des figures Figure 1 : Nombre et pourcentage d immigrants au Québec, recensements de 1991 à Figure 2 : Nombre et pourcentage d allophones (en fonction de la langue maternelle) selon le statut d immigrant au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 %... 6 Figure 3 : Pourcentage de la population selon le statut d immigrant par catégorie de langue maternelle et de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Figure 4 : Pourcentage de la population selon le statut d immigrant par grande catégorie de langue maternelle et de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % i -

4 Figure 5 : Figure 6 : Figure 7 : Figure 8 : Figure 9 : Nombre et pourcentage de personnes dans la catégorie PLOP anglais selon le statut d immigrant au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillons de 20 % Nombre et pourcentage de personnes dans la catégorie PLOP français selon le statut d immigrant au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillons de 20 % Nombre et pourcentage de personnes dans la catégorie PLOP anglais-français selon le statut d immigrant au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillons de 20 % Pourcentage d immigrants par catégorie de PLOP au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillons de 20 % Composition de la catégorie des anglophones (en fonction de la PLOP) au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Liste des cartes Carte 1 : Nombre et pourcentage d immigrants dans la population des régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 2 : Répartition des immigrants de PLOP anglais dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 3 : Répartition des immigrants de PLOP français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 4 : Répartition des immigrants de PLOP anglais-français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 5 : Pourcentage d immigrants dans la population de PLOP anglais par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 6 : Pourcentage d immigrants dans la population de PLOP français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 7 : Pourcentage d immigrants dans la population de PLOP anglais-français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 8 : Population d immigrants par catégorie de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 9 : Nombre et pourcentage d allophones (qui ont donné une seule réponse à la question sur la langue maternelle) parmi les immigrants de PLOP anglais selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 10 : Nombre et pourcentage d allophones (qui ont donné une seule réponse à la question sur la langue maternelle) parmi les immigrants de PLOP français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 11 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais qui connaissent à la fois l anglais et le français (bilingues) selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % arte 12 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français qui connaissent à la fois l anglais et le français (bilingues) selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 13 : Nombre et pourcentage de transferts linguistiques chez les immigrants classifiés comme allophones de PLOP anglais selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 14 : Nombre et pourcentage de transferts linguistiques chez les immigrants allophones de PLOP français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 15 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais selon la langue officielle parlée le plus souvent au travail par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 16 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français selon la langue officielle parlée le plus souvent au travail par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 17 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français selon la langue officielle parlée le plus souvent au travail par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 18 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais selon la région économique dans laquelle ils vivaient cinq ans auparavant, population de cinq ans et plus, par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % ii -

5 Carte 19 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français selon la région économique dans laquelle ils vivaient cinq ans auparavant, population de cinq ans et plus, par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 20 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français selon la région économique dans laquelle ils vivaient cinq ans auparavant, population de cinq ans et plus, par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 21 : Âge moyen des immigrants de PLOP anglais selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 22 : Âge moyen des immigrants de PLOP français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 23 : Âge moyen des immigrants de PLOP anglais-français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 24 : Pourcentage d hommes chez les immigrants de PLOP anglais selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 25 : Pourcentage d hommes chez les immigrants de PLOP français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 26 : Pourcentage d hommes chez les immigrants de PLOP anglais-français selon la région éconoique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 27 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais qui vivent dans une famille de recensement selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 28 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français qui vivent dans une famille de recensement selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 29 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français qui vivent dans une famille de recensement selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 30 : Pourcentage d immigrants récents parmi les immigrants de PLOP anglais selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 31 : Pourcentage d immigrants récents parmi les immigrants de PLOP français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 32 : Pourcentage d immigrants récents parmi les immigrants de PLOP anglais-français selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 33 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais qui sont nés en Europe selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 34 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français qui sont nés en Europe selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 35 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français qui sont nés en Europe selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 36 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais membres des minorités visibles selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 37 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP français membres des minorités visibles selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 38 : Nombre et pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français membres des minorités visibles selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 39 : Pourcentage d immigrants de PLOP anglais ayant un baccalauréat ou un grade universitaire de niveau supérieur selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 40 : Pourcentage d immigrants de PLOP français ayant un baccalauréat ou un grade universitaire de niveau supérieur selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 41 : Pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français ayant un baccalauréat ou un grade universitaire de niveau supérieur selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 42 : Taux de participation au marché du travail des immigrants de PLOP anglais âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 43 : Taux de participation au marché du travail des immigrants de PLOP français âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 44 : Taux de participation au marché du travail des immigrants de PLOP anglais-français âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % iii -

6 Carte 45 : Carte 46 : Carte 47 : Carte 48 : Carte 49 : Pourcentage d immigrants de PLOP anglais âgés de 35 à 64 ans occupant un emploi professionnel ou de gestion selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Pourcentage d immigrants de PLOP français âgés de 35 à 64 ans occupant un emploi professionnel ou de gestion selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Pourcentage d immigrants de PLOP anglais-français âgés de 35 à 64 ans occupant un emploi professionnel ou de gestion selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Revenu d emploi médian des immigrants occupés de PLOP anglais âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Revenu d emploi médian des immigrants occupés de PLOP français âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Carte 50 : Revenu d emploi médian des immigrants occupés de PLOP anglais-français âgés de 35 à 64 ans selon la région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Liste des tableaux Tableau 1 : Nombre et pourcentage d immigrants au Québec, recensements de 1911 à 2006, échantillon de 20 % Tableau 2 : Nombre et pourcentage d immigrants et d allophones au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 % Tableau 3 : Populations anglophone*, francophone* et allophone* selon le statut d immigrant, Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 % Tableau 4 : Répartition de la population du Québec (QC) selon la langue maternelle et la première langue officielle parlée, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 5 : Répartition de la population dans les catégories de PLOP selon le statut d immigrant, Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 % Tableau 6 : Composition de la catégorie des immigrants anglophones (PLOP) au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 % Tableau 7 : Répartition de la population dans les catégories de PLOP selon le statut d immigrant, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de Tableau 8 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 9 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon le nombre de personnes ayant déclaré une seule réponse à la question sur la langue maternelle non officielle (allophones), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 10 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon la connaissance des deux langues officielles (anglais et français), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 11 : Répartition des immigrants allophones dans les catégories de PLOP selon le transfert linguistique, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 12 : Répartition des immigrants occupés dans les catégories de PLOP selon la langue parlée le plus souvent au travail*, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 13 : Répartition des immigrants âgés de cinq ans et plus dans les catégories de PLOP selon la région économique de résidence cinq ans auparavant, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 14 : Âge moyen et répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon l âge, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 15 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon le sexe, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 16 : Répartition des immigrants vivant en ménage privé dans les catégories de PLOP selon la situation dans la famille de recensement, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 17 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon la période d immigration, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 18 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon le lieu de naissance, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % iv -

7 Tableau 19 : Répartition des immigrants dans les catégories de PLOP selon l appartenance aux minorités visibles, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 20 : Répartition des immigrants âgés de 15 ans et plus dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 21 : Répartition des hommes immigrants âgés de 15 ans et plus dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 22 : Répartition des femmes immigrantes âgées de 15 ans et plus dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 23 : Répartition des immigrants établis (arrivés avant 1991) âgés de 15 ans et plus dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 24 : Répartition des immigrants âgés de 15 ans et plus (arrivés entre 1991 et 2000) dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 25 : Répartition des immigrants récents (arrivés entre 2001 et 2006) âgés de 15 ans et plus dans les catégories de PLOP selon le niveau de scolarité, régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 26 : Répartition des immigrants âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 27 : Répartition des hommes immigrants âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 28 : Répartition des femmes immigrantes âgées de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 29 : Répartition des immigrants établis (arrivés avant 1991) âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 30 : Répartition des immigrants âgés de 35 à 64 ans arrivés entre 1991 et 2000 dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 31 : Répartition des immigrants récents (arrivés entre 2001 et 2006) âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon les statistiques sur la participation au marché du travail, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 32 : Répartition des immigrants occupés âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 33 : Répartition des hommes immigrants occupés âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 34 : Répartition des femmes immigrantes occupées âgées de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 35 : Répartition des immigrants établis (arrivés avant 1991) occupés âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 36 : Répartition des immigrants occupés arrivés entre 1991 et 2000 âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 37 : Répartition des immigrants récents (arrivés entre 2001 et 2006) occupés âgés de 35 à 64 ans dans les catégories de PLOP selon la catégorie professionnelle (CNP S 2006), Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % Tableau 38 : Revenu d emploi médian en 2005 des immigrants âgés de 35 à 64 ans selon le sexe et le statut d immigrant récent, Québec et régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % v -

8

9 Sommaire Le présent rapport dresse un portrait statistique des immigrants québécois dont la première langue officielle parlée (PLOP) est l anglais. Le portrait, établi à partir des données du Recensement de 2006, permet de comparer les caractéristiques démographiques et socioéconomiques des deux catégories d immigrants qui parlent anglais (les immigrants dont la première langue officielle parlée est l anglais [PLOP anglais] et les immigrants de double langue officielle [PLOP anglais-français]) à celles des immigrants dont la première langue officielle parlée est le français (PLOP français), à l échelle du Québec et de ses régions économiques (RE). Le présent rapport met en lumière les principales constatations de l étude; les résultats sont présentés dans des cartes produites au moyen du système d information géographique (SIG) et les tableaux de données sont fournis en annexe. La recherche nous permet de mieux comprendre les similarités et les différences entre les immigrants de chaque catégorie de PLOP et les implications pour l ensemble de la communauté anglophone québécoise. Le portrait montre que la répartition géographique, les caractéristiques démographiques et la situation socioéconomique diffèrent entre les deux catégories d immigrants qui ont l anglais comme PLOP. Ces différences sont cependant masquées lorsque les deux catégories sont mélangées à la population anglophone en général. Le rapport montre aussi que les hypothèses posées à l échelle provinciale doivent tenir compte des différences qui existent entre les immigrants de chacune des catégories qui ont l anglais comme PLOP et entre les immigrants d une même catégorie vivant dans des RE différentes. Points saillants L examen des comportements linguistiques met en lumière les différences entre les deux catégories d immigrants qui ont l anglais comme PLOP. Les immigrants de PLOP anglais-français parlent les deux langues officielles, mais peu d entre eux utilisent le plus souvent une des langues officielles à la maison (6 %) et la quasi totalité ont une langue non officielle comme langue maternelle (98 %). Parmi les immigrants de PLOP anglais, 40 % parlent anglais et français, 54 % parlent le plus souvent anglais à la maison et 68 % ont une langue non officielle comme langue maternelle. La situation géographique est également associée à des différences de comportement linguistique. Parmi les immigrants vivant à proximité de centres comportant une population anglophone relativement grande, les immigrants de PLOP anglais connaissent les deux langues officielles en moins grande proportion que les immigrants de PLOP français. De même, cette proximité semble associée à des écarts dans la proportion d immigrants qui parlent le plus souvent anglais au travail. Les immigrants de PLOP anglais-français sont généralement plus jeunes que les immigrants de PLOP anglais et comptent aussi une plus forte proportion d hommes et de personnes vivant dans une famille de recensement. Étant donné la croissance constante du nombre d immigrants arrivant au Québec des quatre coins du monde, la composition ethnoculturelle de la population d immigrants est aussi un facteur important. Même si la proportion d immigrants récents de PLOP anglais est moindre que celle d immigrants récents de PLOP anglais-français, la proportion d immigrants nés en Europe et la proportion d immigrants membres des minorités visibles sont similaires dans les deux catégories. Cependant, à l intérieur de ces grandes divisions, la composition ethnoculturelle de la population d immigrants diffère d une catégorie de PLOP à l autre. Les données socioéconomiques indiquent que, comparativement aux immigrants de PLOP anglais, les immigrants de PLOP anglais-français sont généralement plus scolarisés et affichent de meilleurs taux d activité et d emploi, mais ont un revenu d emploi médian plus bas, même si un pourcentage similaire d immigrants occupent des emplois de professionnels ou des emplois de gestion dans les deux catégories. 1

10 1. Introduction Le principe de l épanouissement des communautés des minorités de langue officielle est inscrit dans la Loi sur les langues officielles et dans la Charte canadienne des droits et libertés. La partie VII de la Loi sur les langues officielles adoptée en 1988 prévoit l engagement du gouvernement fédéral en vue de «favoriser l épanouissement des minorités francophones et anglophones du Canada et d appuyer leur développement» 1. Comme l a souligné le Commissariat aux langues officielles, le concept d épanouissement, ou de vitalité, peut se définir de différentes façons : «La vitalité est en effet un état, c est à dire un ensemble de situations qui peut faire l objet d une évaluation à un moment donné dans le temps [ ] Mais la vitalité est aussi un processus de développement composé d actions de changement posées à travers le temps, qui contribuent à sa force variable» 2. En juin 2008, le gouvernement du Canada a publié son deuxième plan d action quinquennal pour les langues officielles, intitulé Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne La feuille de route décrit les politiques et les programmes visant à favoriser l utilisation et l épanouissement des langues officielles dans l ensemble du Canada à l aide d initiatives publiques ciblées dans un certain nombre de domaines, y compris la valorisation de la dualité linguistique auprès de tous les Canadiens et l amélioration de l accès aux services pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire. Elle prévoit des investissements dans cinq domaines clés qui contribuent tous à la vitalité des communautés : la santé, la justice, les arts et la culture, le développement économique et l immigration 3. La dualité linguistique est une des caractéristiques fondamentales de l identité et de la culture canadienne; elle est au cœur des valeurs sur lesquelles le Canada est édifié et qui en font un pays fort, uni et ouvert sur le monde. La présente étude porte sur les personnes qui sont, d une part, immigrantes et membres des minorités ethnoculturelles et, d autre part, membres d une communauté de langue officielle en situation minoritaire. Elle se concentre en particulier sur les immigrants anglophones vivant au Québec. Le document Portrait statistique de la population immigrante de langue française à l extérieur du Québec (1991 à 2006) de Statistique Canada, préparé par René Houle et Jean-Pierre Corbeil 4, fait le portrait de la minorité francophone à l extérieur du Québec. Dans le même esprit, la présente étude dresse un portrait des immigrants anglophones au Québec en se basant sur la première langue officielle parlée (PLOP) comme variable. À partir des données du Recensement de 2006, le projet analyse et compare la situation socioéconomique des immigrants appartenant aux trois catégories de PLOP (immigrants dont la PLOP est le français [PLOP français], immigrants dont la PLOP est l anglais [PLOP anglais] et immigrants dont la PLOP est à la fois l anglais et le français [PLOP anglaisfrançais]) selon leurs caractéristiques démographiques, à l échelle du Québec et de ses régions économiques (RE). Les résultats présentés dans le texte, les figures et les cartes s appuient sur des tableaux de données qui sont inclus en annexe à titre de référence 5. 1 Partie VII de la Loi sur les langues officielles (2005). 2 Johnson, Marc L. et Paule Doucet. Une vue plus claire : évaluer la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire (2006) 3 La Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne est accessible en ligne à l adresse : 4 René Houle et Jean-Pierre Corbeil, 2010, Portrait statistique de la population immigrante de langue française à l extérieur du Québec (1991 à 2006), Statistique Canada (produit n o X au catalogue). 5 Les données citées dans le document sont tirées des tableaux placés en annexe. Pour des raisons de protection des renseignements personnels, les données fournies par Statistique Canada qui sont utilisées dans la présente étude ont été arrondies de façon aléatoire. Selon la méthode utilisée, tous les nombres présentés dans les tableaux ont été arrondis au multiple de cinq inférieur ou supérieur le plus près. Par conséquent, il est possible que la somme des éléments d un tableau ne corresponde pas au total indiqué. 2

11 L immigration est une source importante de capital humain, qui fait croître l économie québécoise et renforce les collectivités de la province. Elle a aussi des conséquences directes sur la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Les concepts de dualité linguistique et de diversité culturelle vont de pair. Par conséquent, pour comprendre la composition des communautés d immigrants anglophones au Québec, il faut aussi connaître la composition démographique et ethnoculturelle et le niveau de bien être socioéconomique des immigrants, qui représentent un élément important des communautés linguistiques en général. 3

12 2. Considérations au sujet de la définition des populations 2.1. Application du concept de langue maternelle à l analyse de la situation des immigrants dans les différentes communautés de langue officielle Deux concepts définis dans le recensement, la langue maternelle (LM) et la première langue officielle parlée (PLOP), sont fréquemment utilisés en vue d étudier les communautés de langue officielle au Canada. Même si dans la présente étude les communautés linguistiques sont définies en fonction de la PLOP, il est important de comprendre pourquoi c est cette variable qui a été choisie 6. La langue maternelle est définie dans le recensement comme la première langue apprise à la maison dans l enfance et encore comprise. Traditionnellement, les communautés de langue officielle sont déterminées à partir des résultats à la question du recensement sur la langue maternelle : 7 les personnes qui disent avoir l anglais comme langue maternelle sont classées dans la catégorie des anglophones, celles qui disent avoir le français comme langue maternelle sont classées dans la catégorie des francophones et celles qui disent avoir une langue non officielle comme langue maternelle sont classées dans la catégorie des allophones. Les personnes qui disent avoir plusieurs langues maternelles sont ensuite divisées entre les catégories pertinentes 8. Alors qu en 1911, les immigrants représentaient 7 % de la population du Québec ( personnes), en 2006 il s agissait de plus de 11 % ( personnes). Chaque recensement depuis la Deuxième Guerre mondiale fait état d une hausse du nombre d immigrants au Québec et de la proportion de la population qu ils représentent (figure 1) 9. 6 D autres questions ou d autres variables pourraient servir à définir les communautés de langue officielle, comme la langue parlée le plus souvent à la maison, la connaissance des langues officielles et la langue utilisée le plus souvent au travail. La méthode de la PLOP utilise les données sur la langue maternelle, la langue parlée le plus souvent à la maison et la connaissance des langues officielles pour répartir les personnes entre les catégories linguistiques. 7 Quelques exemples d utilisation par Statistique Canada de la langue maternelle comme moyen de définir les communautés de langue officielle : Jean-Pierre Corbeil et Christine Blaser, 2007, «Recensement de 2006 : immigration, citoyenneté, langue, mobilité et migration», Le Quotidien, mardi 4 décembre 2007; Le portrait linguistique en évolution, Recensement de 2006 (produit no XIF ). 8 Par exemple, si 200 personnes ont indiqué l anglais et le français comme langues maternelles, 100 seraient placées dans la catégorie des francophones. Au Québec, 1 % de la population a inscrit plusieurs langues en réponse à la question du Recensement de 2006 sur la langue maternelle. 9 Pour les données voir le tableau 1 en annexe. 4

13 Figure 1 : Nombre et pourcentage d immigrants au Québec, recensements de 1991 à Nombre d immigrants % d immigrants 14 % 12 % 10 % % % % 2 % Source : Statistique Canada, Recensement de 2006 ( XCB ). 0 % En fonction de la langue maternelle, la majorité des immigrants sont considérés comme allophones, car la première langue qu ils ont apprise et comprennent encore est une langue non officielle. La proportion d immigrants qui sont allophones est passée de 66,9 % ( ) en 1991 à 72,1 % ( ) en Puisque la majorité des immigrants sont allophones, l augmentation du pourcentage de la population québécoise qui est allophone peut être attribuée à la hausse du taux d immigration. La figure 2 montre que la population du Québec comptait 12,3 % d allophones en 2006, contre 8,8 % en Pour des données détaillées sur les immigrants et les allophones au Québec, voir le tableau 2 en annexe. 11 La majorité des allophones sont des immigrants. Cependant, certains Canadiens de première génération transmettent leur langue minoritaire à leurs enfants (Canadiens de deuxième génération). Il ne faut pas non plus oublier que la définition des allophones comprend les personnes de langue maternelle autochtone. Parmi les allophones qui ne sont pas des immigrants, 15 % ont indiqué avoir une langue maternelle autochtone. Nous ne sommes pas en mesure de déterminer quel pourcentage d allophones sont des Canadiens de deuxième génération, car les renseignements sur les générations ne sont disponibles que pour les personnes de 15 ans et plus. Cependant, 71 % des non immigrants de 15 ans et plus sont des Canadiens de deuxième génération. 5

14 Figure 2 : Nombre et pourcentage d allophones (en fonction de la langue maternelle) selon le statut d immigrant au Québec, recensements de 1991 à 2006, échantillon de 20 % Non-immigrants* Immigrants % de la population du Québec 10,3 % 9,7 % 8,8 % 12,3 % 14 % 12 % 10 % % % % % Source : Statistique Canada, Recensement de 2006; tableaux personnalisés du ministère du Patrimoine canadien. *Cette catégorie comprend les personnes nées au Canada, mais ne tient pas compte des résidents non permanents. 0 % La hausse du nombre et de la proportion d allophones dans la population québécoise signifie que les proportions d anglophones et de francophones (définis par la langue maternelle) diminuent. En pourcentage de la population du Québec, les francophones sont passés de 82,0 % en 1991 à 79,6 % en 2006, et les anglophones, de 9,2 % en 1991 à 8,2 % en Même si la population de francophones a diminué en pourcentage de la population totale de 1991 à 2006, elle a augmenté en nombre (de à ), tandis que la population anglophone a baissé (de en 1991 à en 2006) 13. Le pourcentage d allophones dans la population augmente à mesure que le taux d immigration augmente et que, dans certaines familles, les langues non officielles sont transmises d une génération à l autre. Même si le nombre d anglophones et de francophones augmente, le pourcentage de la population québécoise qu ils représentent continuera de diminuer en raison de l importante croissance de la population allophone. La définition du concept de langue maternelle (première langue apprise et encore comprise) signifie qu une personne classée comme allophone restera dans cette catégorie toute sa vie, à moins d oublier ou de ne plus comprendre sa langue maternelle. Par conséquent, l utilisation exclusive de la langue maternelle comme moyen de définir les communautés linguistiques pose problème, étant donné que même si un immigrant considéré comme allophone maîtrise une langue officielle ou les deux, il ne sera pas pris en considération dans le compte de la communauté anglophone ou francophone. 12 Pour les données détaillées sur les populations d anglophones, de francophones et d allophones en 1991 et en 2006, voir le tableau 3 en annexe. 13 La baisse la plus marquée a été enregistrée de 1991 à En fait, de 2001 à 2006, la population d anglophones a augmenté : elle est passée de personnes à On peut trouver des analyses approfondies de la diminution de la population d anglophones dans Jedwab, 2004, Vers l avant : l évolution de la communauté d expression anglaise du Québec (Commissariat aux langues officielles) et dans Statistique Canada, 2002, Profil des langues au Canada : l anglais, le français et bien d autres langues, Recensement de 2001, produit no 96F0030XIF au catalogue. 6

15 2.2. Application du concept de première langue officielle parlée à l analyse de la situation des immigrants dans les communautés de langue officielle Méthode de la première langue officielle parlée La méthode de la première langue officielle parlée (PLOP) sert à répartir les personnes entre les catégories de langue officielle d après la langue maternelle (la première langue apprise pendant l enfance), la langue parlée le plus souvent à la maison (le comportement linguistique actuel) et la connaissance des langues (la capacité de s exprimer dans une langue dans la vie de tous les jours) 14. Selon le Dictionnaire du Recensement de 2006 de Statistique Canada, l objectif du processus est de répartir les gens dans les catégories PLOP anglais ou PLOP français. Les personnes qui ont une double langue officielle (PLOP anglais-français) et les personnes qui ne parlent ni l anglais ni le français (PLOP ni anglais ni français), constituent des catégories résiduelles qui ont été retenues parce que certaines personnes ne s inscrivent pas tout à fait dans une des deux principales catégories (PLOP français et PLOP anglais) 15. La méthode de répartition (dans le cas présent, des immigrants) entre les catégories de PLOP se fait par étape 16. À la première étape, on tient compte de la connaissance des langues officielles; à la deuxième, de la réponse à la question sur la langue maternelle; à la troisième, de la ou des langues le plus souvent parlées à la maison; à la quatrième, on classe le sujet dans une des catégories de PLOP (PLOP anglais, PLOP français, PLOP anglaisfrançais ou PLOP ni anglais ni français). Les données sur les PLOP qui sont fournies aux chercheurs sont généralement celles de la quatrième étape. En vue de déterminer les populations des communautés de langue officielle, il faut passer par une cinquième étape qui consiste à répartir les personnes entre les catégories «anglophones» et «francophones» Statistique Canada, 1989, Estimations de la population selon la première langue officielle parlée, Recensement de 1986, référence no Dictionnaire du Recensement de 2006, Statistique Canada, produit no X au catalogue, p Le Conseil du Trésor a énoncé, dans son Règlement sur les langues officielles communications avec le public et prestation des services, DORS/92 48, la méthode utilisée en vue de déterminer la PLOP. Elle correspond à la méthode 1 décrite dans Statistique Canada, 1989, Estimations de la population selon la première langue officielle parlée, référence no 47013, Division des statistiques sociales, du logement et des familles et Études linguistiques. 17 Les nombres fournis ici sont arrondis à la centaine près. 7

16 Méthode de répartition entre les catégories de première langue officielle parlée (PLOP) Étape 1 Connaissance des langues officielles (CLO) Étape 2 Langue maternelle (LM) Étape 3 Langue parlée le plus souvent à la maison (LPM) Étape 4 Connaissance des langues officielles CLO Étape 5 Répartition des immigrants entre anglophones et francophones 8

17 Étape 1 Connaissance des langues officielles (CLO) Étape 2 Langue maternelle (LM) Étape 3 Langue parlée le plus souvent à la maison (LPM) 18 Étape 4 Connaissance des langues officielles CLO Étape 5 Répartition des immigrants entre anglophones et francophones Les immigrants qui ont affirmé pouvoir soutenir une conversation en anglais seulement ou en anglais et dans une langue non officielle sont classés dans la catégorie PLOP anglais. Les immigrants qui ont affirmé pouvoir soutenir une conversation en français seulement ou en français et dans une langue non officielle sont classés dans la catégorie PLOP français. Les immigrants restants comprennent : A) immigrants qui ont affirmé parler français et anglais; et B) immigrants qui ont affirmé ne parler ni français ni anglais. A + B représente immigrants, qui sont traités à l étape 2. La LM des immigrants qui n ont pas pu être classés à l étape 1 est prise en considération. Des immigrants passés à l étape 2 : Les qui ont affirmé avoir l anglais seulement comme LM ou l anglais et une langue non officielle comme LM sont classés dans la catégorie PLOP anglais. Les qui ont dit avoir le français seulement comme LM ou le français et une langue non officielle comme LM sont classés dans la catégorie PLOP français. Les immigrants restants comprennent : A) immigrants qui ont affirmé avoir une langue non officielle seulement comme LM; et B) immigrants qui ont affirmé avoir l anglais et le français comme LM. A + B représente immigrants, qui sont traités à l étape 3. L étape 3 tient compte de la LPM des immigrants qui n ont pas encore pu être répartis entre les catégories PLOP anglais et PLOP français. Parmi ces immigrants, ont indiqué parler le plus souvent anglais à la maison et sont ajoutés à la catégorie PLOP anglais; ont indiqué parler le plus souvent français à la maison et sont ajoutés à la catégorie PLOP français. Les immigrants restants comprennent : A) immigrants qui ont affirmé parler aussi souvent anglais que français à la maison; et B) immigrants qui ont affirmé ne parler ni anglais ni français à la maison. A + B représente immigrants, qui sont traités à l étape 4. À la fin de l étape 3, la catégorie PLOP anglais compte immigrants et la catégorie PLOP français, L étape 4 consiste à classer les immigrants qui ne l ont pas encore été en fonction de leur connaissance des langues officielles. Les qui ont affirmé connaître à la fois l anglais et le français sont donc classés dans la catégorie PLOP anglais-français, tandis que les qui ont affirmé ne connaître ni l anglais ni le français sont classés dans la catégorie PLOP ni anglais ni français. Une dernière étape est nécessaire en vue de déterminer les grandes catégories «anglophones» et «francophones» en fonction de la PLOP. Elle consiste à répartir également la population de la catégorie PLOP anglais-français entre les catégories PLOP anglais et PLOP français. Ainsi, en 2006, 9 % des immigrants (la moitié des 18 % d immigrants de la catégorie PLOP anglais-français) ont été ajoutés à la catégorie PLOP anglais, et l autre 9 % à la catégorie PLOP français, ce qui a donné au total immigrants anglophones (38 %) et immigrants francophones (57 %) La question sur la langue parlée à la maison a été modifiée après le Recensement de Auparavant, on demandait aux recensés d indiquer la langue qu ils parlaient le plus souvent à la maison, ce qui représente maintenant la partie a) de la question posée en 2001 et en La partie b) portant sur les langues parlées de façon régulière à la maison a été rajoutée en On a apporté ce changement pour obtenir un portrait complet de la situation linguistique de certains ménages canadiens (source : Dictionnaire du Recensement de 2006, produit no X au catalogue de Statistique Canada). 19 Pour les données, voir le tableau 4 en annexe. 9

18 La majorité des immigrants québécois se classent dans une des deux principales catégories de PLOP : 29 % dans la catégorie PLOP anglais et 48 % dans la catégorie PLOP français. Les deux catégories résiduelles (PLOP anglais-français et PLOP ni anglais ni français) représentent respectivement 18 % et 5 % des immigrants québécois. Tous les immigrants de la catégorie PLOP anglais-français connaissent les deux langues officielles, 98 % ont une langue non officielle seulement comme LM et 93 % ne parlent ni anglais ni français le plus souvent à la maison. Par ailleurs, tous les immigrants qui parlent les deux langues officielles ne se retrouvent pas dans la catégorie PLOP anglais-français. La méthode de répartition par étape fait en sorte que 40 % des immigrants de PLOP anglais et 43 % des immigrants de PLOP français disent pouvoir soutenir une conversation en anglais comme en français. La figure 3 compare les immigrants québécois aux non immigrants en fonction des données à l étape 4. Chez les non immigrants, 9 % sont dans la catégorie PLOP anglais, 89 % dans la catégorie PLOP français et 1 % dans la catégorie PLOP anglais-français, alors que 8 % sont de langue maternelle anglaise, 88 % sont de langue maternelle française et 1 % ont à la fois l anglais et le français comme langues maternelles. Dans le cas des non immigrants, la répartition entre les catégories est sensiblement la même, que ce soit selon la LM ou selon la PLOP. Figure 3 : Pourcentage de la population selon le statut d immigrant par catégorie de langue maternelle et de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % 100 % 90 % 80 % 12 % 5 % 18 % Langue non officielle 70 % 60 % 50 % 79 % 84 % 88 % 89 % 72 % 48 % Anglais et français 40 % Français 30 % 20 % 10 % 0 % 19 % 29 % 8 % 12 % 8 % 9 % 9 % LM PLOP LM PLOP LM PLOP Population totale Québec Non-Immigrants* Immigrants Anglais Sources : Statistique Canada, Recensement de 2006; tableaux personnalisés du ministère du Patrimoine. Note : La figure ne montre que les pourcentages égaux ou supérieurs à 5 %. Le tableau 4 en annexe présente l intégralité des pourcentages et des chiffres. * Cette catégorie comprend les personnes nées au Canada, mais ne tient pas compte des résidents non permanents. Dans le cas des immigrants, la répartition entre les catégories linguistiques varie énormément selon la variable utilisée : 9 % sont de langue maternelle anglaise, 19 % sont de langue maternelle française et 0 % ont à la fois l anglais et le français comme langues maternelles, tandis que 29 % sont classés 10

19 dans la catégorie PLOP anglais, 48 % sont classés dans la catégorie PLOP français et 18 % sont classés dans la catégorie PLOP anglais-français. Ainsi, le choix de la variable linguistique (PLOP ou LM) employée pour déterminer la taille des communautés linguistiques peut causer de grandes variations dans le cas des immigrants, tandis que dans le cas des non immigrants, les résultats sont similaires peu importe la variable. Le pourcentage relativement élevé de la population qui appartient à la catégorie PLOP anglais-français est un phénomène qui découle de l immigration. La figure 4 présente une comparaison de la population d immigrants et de non immigrants en fonction de la langue maternelle et de la PLOP. Dans le cas des non immigrants, la répartition est semblable que ce soit en fonction de la langue maternelle ou de la PLOP, mais pas dans le cas des immigrants. En fonction de la PLOP, 38 % des immigrants sont classés comme anglophones et 57 %, comme francophones, alors qu en fonction de la langue maternelle, 9 % des immigrants font partie des anglophones et 19 % font partie des francophones. Cela signifie que 72 % des immigrants sont classés comme allophones en fonction de la langue maternelle, tandis qu en fonction de la PLOP, seulement 5 % des immigrants entrent dans la catégorie PLOP ni anglais ni français. Comparativement au concept de la langue maternelle, le concept de la PLOP est plus inclusif; il reflète le fait que la connaissance des langues peut évoluer et que la capacité de participer à la société dépend en partie de la connaissance d au moins une langue officielle. Figure 4 : Pourcentage de la population selon le statut d immigrant par grande catégorie de langue maternelle et de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 % 100% 90% 8 % 13 % 8 % 10 % 9 % Anglophones 80% 19 % 38 % 70% 60% Francophones 50% 40% 30% 20% 80 % 86 % 88 % 90 % 72 % 57 % Allophones (LM)/Ni anglais ni français (PLOP) 10% 0% 12 % 5 % LM PLOP LM PLOP LM PLOP Population totale Québec Non-immigrants* Immigrants Sources : Statistique Canada, Recensement de 2006; tableaux personnalisés du ministère du Patrimoine canadien. Note: La figure ne montre que les pourcentages égaux ou supérieurs à 5 %. Le tableau 4 en annexe présente l intégralité des pourcentages et des chiffres. * Cette catégorie comprend les personnes nées au Canada, mais ne tient pas compte des résidents non permanents. 11

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal

Figure 1 Figure 2 3 POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL. Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Figure 1 Figure 2 3 PORTRAIT DE LA POPULATION DE 45 ANS ET PLUS À MONTRÉAL Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal Direction de la planification et de l information sur le marché du travail

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE DE L

RAPPORT DE RECHERCHE DE L RAPPORT DE RECHERCHE DE L NOVEMBRE 2011 L offre d emploi de langue minoritaire des institutions publiques au Québec et au Canada. Les secteurs de l enseignement, de la santé et des services sociaux et

Plus en détail

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes Canada atlantique Février 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES FIGURES... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE...

Plus en détail

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Sommaire Soumis au Conseil canadien sur l'apprentissage et à Citoyenneté

Plus en détail

Participation aux cours prénataux

Participation aux cours prénataux Éducation prénatale en Ontario Participation aux cours prénataux L éducation prénatale vise à fournir aux participants les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour améliorer l issue de

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

Portrait statistique de la population immigrante de langue française à l extérieur du Québec (1991 à 2011)

Portrait statistique de la population immigrante de langue française à l extérieur du Québec (1991 à 2011) Portrait statistique de la population immigrante de langue française à l extérieur du Québec (1991 à 2011) René Houle, Daniel Pereira et Jean-Pierre Corbeil Statistique Canada Juin 2014 Recherche et Évaluation

Plus en détail

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit,

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, Université de Moncton dans le cadre de la «Rencontre annuelle

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

Profil de la population immigrante

Profil de la population immigrante Profil de la population immigrante Gatineau, ses villages urbains et milieux de vie champêtre VOLUME 2 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION...3 GATINEAU DANS SON CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE...4

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail

La place des communautés anglophones dans l attraction et la rétention des immigrants dans les régions du Québec

La place des communautés anglophones dans l attraction et la rétention des immigrants dans les régions du Québec La place des communautés anglophones dans l attraction et la rétention des immigrants dans les régions du Québec La perspective du Conseil des relations interculturelles concernant la place des communautés

Plus en détail

L usage du tabac dans la région desservie par les Services de santé du Timiskaming

L usage du tabac dans la région desservie par les Services de santé du Timiskaming L usage du tabac dans la région desservie par les Services de santé du Timiskaming Publié en mai 212 Au sujet du présent rapport Introduction n Ontario, chaque demi-heure, quelqu un meurt d une maladie

Plus en détail

Yannick Bastien Alain Bélanger

Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait comparatif de la situation de l emploi chez les immigrants et les minorités visibles dans les RMR de Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique grecque recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du ministère

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

Les Canadiens et le bilinguisme

Les Canadiens et le bilinguisme Les Canadiens et le bilinguisme Rapport final Présenté à La Société Radio-Canada Recherche, Grille et Diffusion Décembre 2006 07-5517rap-final-complet Table des matières Méthodologie 3 Notes de lecture..

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ 12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ Au carrefour des cultures et au cœur du développement économique ATELIER D6, samedi 20 mars 2010 1 RACIALISATION DE LA PAUVRETÉ À MONTRÉAL :

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION. Définitions. Logement

LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION. Définitions. Logement Logement LOGEMENTS PRIVÉS OCCUPÉS SELON LE MODE D OCCUPATION Définitions Un logement privé occupé correspond à l ensemble des pièces d habitation ayant une entrée privée qu une personne ou un groupe de

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Profil de la population du territoire de Parc-Extension

Profil de la population du territoire de Parc-Extension Profil de la population du territoire de Parc-Extension 12 août 2008 Par Christian Paquin Agent de planification, programmation Direction de la santé publique Remerciements : Mise en page et graphisme

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT

SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT EXAMEN DE LA GESTION DES LANGUES OFFICIELLES R.A. MALATEST VERSION DU 18 AOÛT 2011 LE 15 OCTOBRE 2011 SOMMAIRE 1. Conclusion générale Le Conseil de recherches en sciences

Plus en détail

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES

PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES Situation de vie PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS SELON LE TYPE DE MÉNAGES Définitions Le ménage privé se compose de «personne ou groupe de personnes (autres que des résidents étrangers) occupant un logement

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville 10 décembre 2013 Par : Sonia Charbonneau, agente de planification, de programmation et de recherche

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones de la Colombie-Britannique N

Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones de la Colombie-Britannique N N o 89-642-X au catalogue N o 004 I ISBN 978-1-100-97535-1 Document analytique Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones de la Colombie-Britannique N par Brigitte Chavez

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009)

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MRC DE MEMPHRÉMAGOG MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) Portrait socio-économique de la Coordination de l édition François Fréchette, conseiller en développement Recherche

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones du Nouveau-Brunswick

Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones du Nouveau-Brunswick N o 89-642-X au catalogue N o 005 ISSN 1923-3094 ISBN 978-1-100-97897-0 Document analytique Portrait des minorités de langue officielle au Canada : les francophones du Nouveau-Brunswick par Jean-François

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale avec la collaboration de Marie-Ève Simoneau Agente de planification, de programmation et de recherche Direction

Plus en détail

ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement

ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement ui sont les francophones? Analyse de définitions selon les variables du recensement Qui sont les Étude réalisée par francophones? Éric Forgues Rodrigue Landry Analyse de définitions Jonathan Boudreau selon

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

PORTRAIT DÉMOGRAPHIQUE DE L ALBERTA (RAPPORT DÉTAILLÉ) AUTEURS : RONALD BISSON, MBA SYLVIE LAFRENIÈRE, PHD CHARLES DRAPER LE 5 JUIN 2010

PORTRAIT DÉMOGRAPHIQUE DE L ALBERTA (RAPPORT DÉTAILLÉ) AUTEURS : RONALD BISSON, MBA SYLVIE LAFRENIÈRE, PHD CHARLES DRAPER LE 5 JUIN 2010 PORTRAIT DÉMOGRAPHIQUE DE L ALBERTA (RAPPORT DÉTAILLÉ) AUTEURS : RONALD BISSON, MBA SYLVIE LAFRENIÈRE, PHD CHARLES DRAPER LE 5 JUIN 2010 NOTE SUR LES ABRÉVIATIONS UTILISÉES L ACFA nous a demandé de préparer

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Profil démographique et socioéconomique

Profil démographique et socioéconomique Profil démographique et socioéconomique VOLUME 1 cahier 1 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation... 3 Population... 4 Croissance de la population... 4 Groupes d âge et sexes... 4 Ménages

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Pour le comité d adaptation de la main-d œuvre personnes immigrantes Sébastien Arcand Maher Najari HEC MONTRÉAL 2010

Plus en détail

LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES. Ottawa. Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005

LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES. Ottawa. Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005 LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES Ottawa Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005 Produit par Recherche et statistiques stratégiques Pour obtenir d autres exemplaires

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances en collaboration avec la Direction des communications

Plus en détail

Population du Canada, 2001 à 2004

Population du Canada, 2001 à 2004 Profil démographique du Canada Population En 2004, la population du Canada est passée à 31,9 millions d habitants. Depuis 2001, la population totale du Canada a augmenté de 3%, soit 925 000 personnes.

Plus en détail

Un diplôme universitaire est indispensable pour réussir dans la société actuelle

Un diplôme universitaire est indispensable pour réussir dans la société actuelle L importance accordée à l obtention d un diplôme universitaire selon les différents groupes linguistiques Jack Jedwab Directeur général - Association des études canadiennes Semaine du 6 mai 2012 Alors

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CES/GE.41/2015/9 Conseil économique et social Distr. générale 16 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones

Rapport sur les droits à l égalité des. Autochtones Rapport sur les droits à l égalité des Autochtones Les symboles suivants sont utilisés dans le présent document : Symbole E F ** Définition Donnée à utiliser avec prudence; coefficient de variation entre

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES Définitions Une famille économique se compose d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance,

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS Cette note présente des données et analyses supplémentaires en lien avec la création d emplois. L objectif de cette note est de porter l analyse au-delà du nombre d emplois

Plus en détail

RAPPORT FINAL À L INTENTION DU REGROUPEMENT PROVINCIAL EN IMMIGRATION PLAN STRATÉGIQUE : IMMIGRATION D EXPRESSION FRANÇAISE EN SASKATCHEWAN 2010-2030

RAPPORT FINAL À L INTENTION DU REGROUPEMENT PROVINCIAL EN IMMIGRATION PLAN STRATÉGIQUE : IMMIGRATION D EXPRESSION FRANÇAISE EN SASKATCHEWAN 2010-2030 RAPPORT FINAL À L INTENTION DU REGROUPEMENT PROVINCIAL EN IMMIGRATION PLAN STRATÉGIQUE : IMMIGRATION D EXPRESSION FRANÇAISE EN SASKATCHEWAN 2010-2030 LE 5 OCTOBRE 2009 2 SOMMAIRE La communauté fransaskoise

Plus en détail

Les femmes autochtones au Canada :

Les femmes autochtones au Canada : Les femmes autochtones au Canada : profil statistique d après le Recensement de 2006 Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, et par quelque moyen que

Plus en détail

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal

La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Portraits démographiques La population immigrante dans la région métropolitaine de Montréal Division des affaires économiques et institutionnelles Mars 2010 République populaire de Chine Algérie Maroc

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Qui conduit un taxi au Canada?

Qui conduit un taxi au Canada? Qui conduit un taxi au Canada? Li Xu Mars 2012 Recherche et Évaluation Les opinions exprimées dans le présent document sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Citoyenneté et

Plus en détail

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001)

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001) Analyse des données de santé mentale -, ESCC cycle 1.1 (2000-) Avant-propos Ce document traite des principaux résultats régionaux de l ESCC 1.1 portant sur la santé mentale. Les indicateurs présentés ici

Plus en détail

«Les transferts linguistiques chez les adultes allophones de la région métropolitaine de Montréal : une approche longitudinale»

«Les transferts linguistiques chez les adultes allophones de la région métropolitaine de Montréal : une approche longitudinale» Article «Les transferts linguistiques chez les adultes allophones de la région métropolitaine de Montréal : une approche longitudinale» Jean-Pierre Corbeil et René Houle Cahiers québécois de démographie,

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Observation statistique

Observation statistique 2. APERÇU DES RÉSULTATS DU RENDEMENT Observation statistique s. Les résultats présentés dans ce rapport sont fondés sur des échantillons. Des échantillons distincts ont été sélectionnés pour chaque instance

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail