Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux"

Transcription

1 Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux 10 Septembre 2002

2 Présentation Mandat du Bureau de l actuaire en chef Rapport actuariel sur le Régime de pensions du Canada Rapports actuariels sur les régimes de retraite du secteur public Défis à venir 2

3 Mission du BSIF (Bureau du surintendant des institutions financières) Principal organisme de réglementation des institutions financières et des régimes de retraite régis par le gouvernement fédéral Protège les souscripteurs, les déposants et les participants des régimes de retraite contre toute perte indue Fournit des services et avis actuariels au gouvernement du Canada grâce au Bureau de l actuaire en chef 3

4 Mandat du Bureau de l actuaire en chef Prépare les rapports actuariels sur la situation financière du Régime de pensions du Canada, de la Sécurité de la vieillesse et du Programme canadien de prêts aux étudiants (22 mars 2002) Prépare les rapports actuariels sur la situation financière des régimes de retraite du secteur public: Fonction publique, Forces Armées, GRC, Juges, Membres du Parlement Prépare les rapports actuariels sur les programmes publics d assurance Fournit des conseils et avis actuariels 4

5 Système de revenu à la retraite Le système canadien de revenu à la retraite avec ses différentes méthodes de financement est reconnu à travers le monde pour sa capacité à s adapter rapidement selon la situation démographique et économique. - Pleine capitalisation (RCR/REER) - Capitalisation partielle (RRQ/RPC) - Pleine répartition (PSV/SRG) 123 5

6 Déposé par la ministre des ressources humaines le 19 juin 2002 Bénéficiaires doublent en 30 ans passant de 3,8M à 8,4M Bénéficiaires SRG passent de 1,5M à 2,3M Dépenses annuelles augmentent de $25 à 36 milliards en

7 Revenu Total ($) Évolution du SRG pour les bénéficiaires célibataires (866,000 personnes, dont 80% sont des femmes) Juillet ,000 28,000 24,000 20,000 16,000 12,000 8,000 4,000 - Revenu total à partir duquel le SRG disparaît: $17,960 Revenu minimum garanti: $11,700 Plus de 50% des femmes seules agées de 80 et plus reçoivent le SRG Revenus autres que PSV et SRG à partir duquel le SRG disparaît: $12, ,000 10,000 15,000 20,000 25,000 Autres revenus ($) PSV SRG Autres revenus 7

8 Évolution des dépenses en % du PIB 4.5% 4.0% 3.5% 3.0% 2.5% 2.0% IPC + 60% de l augmentation des salaires réels Rapport actuariel 4.5% 4.0% 3.5% 3.0% 2.5% 2.0% 1.5% 1.5% 1.0% 0.5% Entre 2010 et 2030, l arrivée à la retraite des babyboomers fera augmenter les coûts jusqu à 3.2% IPC moins 1% 1.0% 0.5% 0.0% % 8

9 Déposé par le ministre des Finances le 16 décembre 2001 Informer sur la situation financière actuelle et projetée du Régime Calculer le taux de cotisation de régime permanent 9

10 Hypothèses (Régimes ayant des méthodes de financement différentes) Fertilité, Migration et Mortalité Taux d activité (population active) Taux de création d emplois Taux de chômage Taux d inflation Augmentation réelle des gains d emploi Taux de rendement et Répartion d actif Taux de retraite Taux d invalidité, etc Cohérence dans les hypothèses utilisées Proportion des travailleurs 10

11 Indice de fécondité : : 1.7 Hypothèse OAS/RPC: Indices par année calendrier 11

12 Indice de fécondité L âge à la maternité devrait continuer d augmenter % % % Années de naissance

13 Migration ( ) +152,000, soit 0.53% de la population Immigration +196,000 Émigration -60,000 Retour + 16,000 13

14 Taux de mortalité Oui, mais ça requiert l élimination de tous les risques de mortalité avant l âge 80. Au Canada et aux États-Unis, les causes principales de mortalité sont les maladies cardio-vasculaires (40% des décès), le cancer (20% des décès) et les accidents (9%) Quelles sont les limites de la vie humaine? Pouvons-nous tous devenir centenaires? D il y a 130,000 années jusqu en 1900, l espérance de vie est demeuré sensiblement au même niveau. Depuis 1900, elle a augmenté de trois décennies d environ 49 ans à 79 ans. Certains analystes soutiennent que les progrès futurs seront plus lents car nous avons déjà gagné les batailles médicales les plus faciles. 14

15 Taux de mortalité Femmes âgées Améliorations annuelles en % Canada US 50 dernières années 1,5% 1,2% 25 dernières années 1,8% 1,1% 15 dernières années 2,2% 0,9% 10 dernières années 2,4% 0,9% 5 dernières années 2,5% 0,6% Canada USA 15

16 Taux de mortalité Femmes âgées Canada Améliorations annuelles en % Canada US 50 dernières années 1,5% 1,2% 25 dernières années 1,3% 0,7% 15 dernières années 1,0% 0,5% 10 dernières années 0,7% 0,5% 5 dernières années 0,2% 0,2% Ralentissement de l amélioration pour les gens de plus de 80 ans Ralentissement de l amélioration pour les gens de plus de 80 ans USA 16

17 (en millions) 65+ Augmentation prévue de 150% Augmentation prévue de 150% 80+ : Augmentation prévue de 275% 80+ : Augmentation prévue de 275% Nombre % 17e RPC % 18e RPC 25% 20% 15% 10% 5% 0% 17

18 Population du Canada (en millions) % +1.6% % +1.1% % +0.8% % +0.5% % +0.3%

19 Pénurie de main d oeuvre anticipée (Plus de personnes qui quittent que de personnes qui entrent après 2015) 150% 125% 100% Pour 6 personnes qui quittent, 10 entrent Rapport des sur les (Canada) 75% 50% 25%

20 Taux d activité des femmes (Canada) Données historiques Données historiques Projection

21 Taux d activité des femmes (Canada) Actuel 1999 Projeté 2010 Projeté 2020 Projeté 2030 Taux historiques maximum Hommes

22 Taux de création d emplois (Canada) 5% 4% 3% 2.6% en 2000 Hypothèse: 1.0% de 2003 à 2012, diminuant à moins de 0.5% en % 1% 0% % % -3% -4% Taux de création d emploi Moyenne mobile 5 ans Taux de chômage ultime de 6.5% atteint en 2015 Taux de chômage ultime de 6.5% atteint en

23 Augmentation réelle de la masse salariale totale 1.8% 1.6% 1.4% 1.2% 1.0% 0.8% 0.6% 0.4% 0.2% 0.0% 17e rapport 1.8% 1.4% 1.4% 0.8% 1.1% 1.1% 1.0% 0.3% 0.3% % 1.3% 1.5% Gains Travailleurs 23

24 Rendement réel sur les actifs (sources d information) Actifs gérés par OIRPC (sans le solde d exploitation) 4.25% Cette hypothèse est le résultat d une répartition d actif. 24

25 Rendement réel sur les actifs (par catégorie d actifs) Classe d actif Obligations Court terme Actions canadiennes Rapport au 31/12/2000 Répartition Rendement 46% 3,8% 4% 2,0% 26% 4,5% Projet de loi C-58 Répartition Rendement 48% 3,8% 2% 2,1% 25% 4,5% Actions américaines 12% 5,0% 12,5% 5,0% Actions étrangères 12% 5,0% 12,5% 5,0% Revenus fixes / Variables 50%:50% 4,20% 50%:50% 4,24% Net des dépenses d investissement 4,16% 4,20% Les actuaires indépendants ont indiqué que l hypothèse était raisonnable mais qu ils auraient choisi une hypothèse de 0.5% à 0.75% plus élevée. 25

26 20% 15% Prime de Risque Américaine (moyenne mobile 10 ans ) Hypothèse RPC: Prime de risque de 2.0% sur les actions étrangères et américaines 10% 5% 0% -5% Prime de Risque = Rendement Actions Rendement Obligations 26

27 Prime de Risque Canadienne (moyenne mobile 10 ans ) 20% 15% Hypothèse RPC: Prime de risque de 1.5% sur les actions canadiennes 10% 5% 0% -5% Prime de Risque = Rendement Actions Rendement Obligations 27

28 Analyse historique des rendements (Rendement réel moyen: Canada ) Portefeuille: 50% Obligations LT 25% Actions canadiennes 25% Actions américaines σ(volatilité): 8.8% 53% sur un horizon 1 an 60% sur un horizon 10 ans 64% sur un horizon 20 ans 4.25% 28

29 Principaux résultats Entre 2001 et 2020, les cotisations suffiront largement à couvrir les dépenses, ce qui favorisera la croissance rapide de l actif au cours de cette période, l actif devant plus que tripler au cours des 10 prochaines années. En vertu du barème actuel de taux de cotisation (c est-à-dire 9,9% à compter de 2003), le niveau de capitalisation devrait augmenter sensiblement au cours des 20 prochaines années. Selon le rapport, le taux de cotisation de 9,9% devrait suffire pour assurer la stabilité financière du régime même en raison de la hausse du nombre de Canadiens et Canadiennes qui arriveront à l âge de la retraite et de l augmentation soutenue de la longévité. 29

30 Taux de cotisation Le taux de cotisation de régime permanent est 9.8%. Taux de cotisation le plus faible qui peut être appliqué pour assurer le maintien du régime sans autres augmentations et qui résulte en un rapport de la l actif sur les dépenses généralement constant sur une longue période. Autrement dit, ce taux permet de financer le régime sans autres augmentations sur une très longue période. Le maintien d un niveau de capitalisation de 20% à 25% est suffisant pour rencontrer cette condition. 30

31 Évolution du rapport entre l actif et les dépenses Projet de loi C % taux prévu par la loi 9.8% taux de régime permanent Actif RPC prévu en 2008: $115 milliards

32 Évolution de l actif et des engagements (Variation annuelle en %) 20% 15% 10% 5% 0% % -10% Actif Engagements Déficit actuariel 32

33 Régimes de retraite du secteur public L âge moyen de retraite et nombre d années de service 45 et et et 27 60,000 membres 240,000 membres 20,000 membres 33

34 Contenu des rapports actuariels Les régimes de retraite du secteur public sont des régimes obligatoires à prestations déterminées. Les prestations étant définies par la loi, des hypothèses doivent être posées pour en déterminer le coût actuel et futur. Estimer l actif, le passif et le surplus/déficit actuariel ainsi que le montant d amortissement. Opinion actuarielle qualifiant les données, méthodes et hypothèses actuarielles utilisées Hypothèses formulées convenables et appropriées Réserve explicite à l égard de l opinion actuarielle si les données sont insuffisantes 34

35 Principes sous-jacents à la politique de placement de l Office d Investissement Depuis le 1 er avril 2000, les cotisations du gouvernement et des employés sont investies dans un portefeuille diversifié géré par l Office d investissement des régimes de retraite du secteur public. Les actifs seront égaux aux engagements actuariels si les hypothèses se réalisent et en particulier, si le rendement réalisé est égal à l hypothèse prévue, soit 4,25% après inflation. Ayant des caractéristiques similaires, les trois régimes sont soumis à la même politique de placement. Il est prévu que les cotisations seront supérieures aux prestations pour les 25 prochaines années. 35

36 Coût normal des régimes de retraite De 2000 à 2003 Fonction Forces GRC Publique Armées Cotisations totales $1,900M $700M $200M Coût total du régime* 17% 22% 21% * En proportion de la masse salariale Cotisations des employés 5% 5% 5% Coût du gouvernement 12% 17% 16% Proportion payée par l employeur 71% 77% 75% 36

37 Évolution des flux de trésorerie nets (Fonds gérés par l Office d investissement) (milliards $) Flux nets de trésorerie prévus de $3 milliards Cotisations Prestations Flux de trésorerie nets 37

38 (milliards $) Évolution des flux de trésorerie nets (Fonds et Comptes) Flux nets de trésorerie prévus de -$4 milliards Cotisations Prestations Flux de trésorerie nets 38

39 Évolution du Passif (milliards $) Répartition des Fonds Fonction publique: 70% Forces Armées: 22% GRC: 8% Passif des Fonds Passifs des Fonds et des Comptes 39

40 Défis à venir La retraite est une réalité pour une très grande majorité de canadiens et canadiennes. Le vieillissement sera plus prononcé au Canada qu aux Etats-Unis, notre principal partenaire commercial. 40

41 Défis à venir Le vieillissement prévu de la main d oeuvre active et la pénurie de main d oeuvre qui devrait en résulter représentera l un des plus grands défis des années à venir. En vertu des hypothèses prévues dans le rapport actuariel du RPC, ceci créera une pression sur: Taux de migration Taux d activité Taux de retraite Taux d inflation Augmentation réelle des gains 41

42 Comparaison internationale des systèmes de retraite Organisation de coopération et de développement économiques SITUATION FINANCIÈRE DES AÎNÉS Pauvreté parmi les retraités France R.U. Allemagne Pays-Bas Canada États-Unis Revenus des retraités et non-retraités Écarts de revenu parmi les retraités Différence Hommes/Femmes Bonne performance Performance moyenne Mauvaise performance 5

43 Défis à venir L OCDE a reconnu la solide performance du modèle canadien en démontrant que ce système atteint ses objectifs en termes de: 1) Réduction de pauvreté 2) Maintien du niveau de vie durant la transition du marché du travail vers la retraite 3) Maintien de l équilibre entre les revenus des hommes et des femmes Notre défi: Maintenir cette performance tout en s ajustant au vieillissement prévu de la main d oeuvre 43

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée Avenir des régimes complémentaires de retraite Mettre la table pour une réflexion éclairée Présentation à la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec Georges Langis Bureau de l actuaire

Plus en détail

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea

Office of. Office of. the Chief Actuary. au de. Burea Bureau du surintendant des institutions financières Canada Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada Office of the Chief Actuary Burea au de l actuaire

Plus en détail

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal

La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal La retraite de nos enfants Colloque Question-Retraite Centre Mont-Royal, Montréal Georges Langis Actuaire en chef Régie des rentes du Québec 27 septembre 2012 2 Une projection*! Niveau de remplacement

Plus en détail

Rapport actuariel RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA. (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le

Rapport actuariel RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA. (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le Rapport actuariel (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial

Plus en détail

Les régimes de retraite Mise en contexte

Les régimes de retraite Mise en contexte Février 2013 Février 2013 Les régimes de retraite Mise en contexte Régie des rentes du Québec et Pension de la sécurité de la vieillesse REER individuel ou collectif Régime de retraite à cotisations déterminées

Plus en détail

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois 80e Congrès annuel de l Association francophone pour le savoir - Colloque de l Institut de la statistique du Québec (ISQ)

Plus en détail

Résultats techniques de la mortalité au Canada

Résultats techniques de la mortalité au Canada Résultats techniques de la mortalité au Canada Présentation à l assemblée annuelle de l ICA à Vancouver 29 juin 2010 1 Présentation Espérance de vie Amélioration de la longévité Comparaisons internationales

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

ENIM. Etablissement National des Invalides de la Marine

ENIM. Etablissement National des Invalides de la Marine CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.17 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 ENIM Etablissement National

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL. sur le

RAPPORT ACTUARIEL. sur le sur le PROGRAMME CANADIEN DE PRÊTS AUX ÉTUDIANTS Pour obtenir un exemplaire du présent rapport, veuillez vous adresser au : Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières

Plus en détail

Atteindre l équilibre optimal entre les dispositions publiques et privées

Atteindre l équilibre optimal entre les dispositions publiques et privées Colloque 2011 sur les pensions, les avantages sociaux et la sécurité sociale Jean-Claude Ménard, FSA, FICA Actuaire en chef, Bureau de l actuaire en chef, BSIF Canada Atteindre l équilibre optimal entre

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.15 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 Banque de France 1.

Plus en détail

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds).

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds). Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec 08.01.0 Page 1 de 8 DATE DE MISE À JOUR 2015-07-15 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC

COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC Présentation de Ruth Rose Département de sciences économiques Université du Québec à Montréal Colloque: Observatoire de

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL. sur le régime de retraite de la FONCTION PUBLIQUE DU CANADA

RAPPORT ACTUARIEL. sur le régime de retraite de la FONCTION PUBLIQUE DU CANADA sur le régime de retraite de la FONCTION PUBLIQUE DU CANADA Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières Canada 12 e étage, Immeuble Carré Kent 255, rue Albert Ottawa

Plus en détail

LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT

LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT LA PETITE HISTOIRE D UN RÉGIME DE RETRAITE DE SÉCURITÉ SOCIALE: ESPOIR, RISQUES ET RENDEMENT GRANDE CONFÉRENCE CIRPÉE, UNIVERSITÉ LAVAL 3 SEPTEMBRE 2014 GEORGES LANGIS, ACTUAIRE Il serait absurde pour

Plus en détail

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs

SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SESSION/SÉANCE : Le régime de retraite de Desjardins : Faire face aux défis actuels et futurs SPEAKER(S)/CONFÉRENCIER(S) : Jérôme Savard, FICA, FSA Directeur principal, actuariat, tarification et performance

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Optimisation du financement

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS POUR CEUX AYANT EXERCE UN METIER PENIBLE A partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité permettra à près de 5 millions de salariés de

Plus en détail

BASE DE DONNEES - FRANCE

BASE DE DONNEES - FRANCE BASE DE DONNEES - FRANCE SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne/Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la population

Plus en détail

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers présentés par les régimes

Plus en détail

immigration conséquences positives pour les assurances sociales

immigration conséquences positives pour les assurances sociales immigration conséquences positives pour les assurances sociales Fiche d information 4 : Assurances sociales L essentiel en bref : Seuls ceux qui cotisent aux assurances sociales peuvent bénéficier de leurs

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE 15 avril 2010 LES CHIFFRES DE LA RETRAITE Les thèmes : 1. Le poids des retraites 2. La situation financière de court terme 3. La situation financière à long terme : les principaux résultats des projections

Plus en détail

OFAEC. Présenté au conseil d administration de l OFAEC. Le 31 août 2012 RAPPORT ACTUARIEL SUR LE TAUX DE COTISATION D ASSURANCE-EMPLOI 2013

OFAEC. Présenté au conseil d administration de l OFAEC. Le 31 août 2012 RAPPORT ACTUARIEL SUR LE TAUX DE COTISATION D ASSURANCE-EMPLOI 2013 RAPPORT ACTUARIEL SUR LE TAUX DE COTISATION D ASSURANCE-EMPLOI 2013 Présenté au conseil d administration de l OFAEC Le 31 août 2012 OFAEC OFFICE DE FINANCEMENT DE L ASSURANCE-EMPLOI DU CANADA Le 31 août

Plus en détail

Modélisation de la réforme des pensions

Modélisation de la réforme des pensions Modèle PROST de la Banque Mondiale Modélisation de la réforme des pensions Mécanisme de simulation des options de réforme des retraites, de la Banque Mondiale L es politiques de pension d aujourd hui peuvent

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ÉTUDE

OBJECTIFS DE L ÉTUDE PRESTATIONS DES RÉGIMES DE RETRAITE ET COUVERTURE DES BESOINS DES RETRAITÉS Luc Godbout, Suzie St-Cerny et Marie-Andrée Babineau Université de Sherbrooke OBJECTIFS DE L ÉTUDE 2 1. Quantifier l importance

Plus en détail

Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement

Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement Le Défi des retraites S. PARIS-HORVITZ - 26/04/2006 1 Sommaire Le défi démographique Le défi des

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030?

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? Nicholas-James Clavet (CIRPÉE) Jean-Yves Duclos (CIRPÉE, CIRANO) Bernard Fortin (CIRPÉE, CIRANO) Steeve Marchand (CIRPÉE) 1 / 23 De grandes questions En quoi

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite. 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER)

Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite. 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER) Les 3 composantes du système québécois de sécurité du revenu à la retraite 1) RCR : Régime privé de retraite (RRPE/RREGOP/REER) 2) RRQ : Régime public québécois de retraite TC : 5,175 % X salaire max.

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation P.9.1 Régime de retraite des membres du syndicat des chauffeurs d autobus de la STRSM Rapport de la situation financière fondé sur les conclusions de l évaluation actuarielle visée par la Loi découlant

Plus en détail

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard

La Prévoyance en France 2010. «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard La Prévoyance en France 2010 «La prévoyance ne doit pas stériliser l'avenir ; elle doit préparer ses voies» Tristan Bernard 1. Histoire et Définition 2. Le Marché de la Prévoyance 3. Les différentes catégories

Plus en détail

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS Généralités Le présent guide s adresse aux administrateurs de régimes de retraite assujettis à la Loi de 1985 sur les normes de prestation

Plus en détail

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE SOMMAIRE La rente longévité Loi RCR : - La fin des mesures de financement particulières dans les régimes du secteur public Une capitalisation renforcée - Une solvabilité allégée - Les valeurs de transfert

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Maryse Mc Mahon CA, CMA, Pl. fin., M. Fisc. SCF Fédération de l UPA du Centre-du-Québec Plan de la présentation Introduction Situation financière Situation fiscale Situation à la retraite Situation au

Plus en détail

Les défis du deuxième pilier pour les salariés

Les défis du deuxième pilier pour les salariés Jean-Michel Kupper Administrateur Directeur AG Employee Benefits & HC Les défis du deuxième pilier pour les salariés 1 29/04/2015 Ordre du jour Les défis de la pension légale Les défis du deuxième pilier

Plus en détail

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION?

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? L épargne, la fiscalité et les régimes de retraite Congrès 2012 de l ASDEQ, Session 1, conférence 3, A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? Jean-Pierre Aubry, fellow

Plus en détail

BASE DE DONNÉES FRANCE

BASE DE DONNÉES FRANCE BASE DE DONNÉES FRANCE 2013 SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne / Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005 Respecter ses engagements Le budget de 2005 Forger une économie productive et durable le 23 février 2005 Les résultats économiques et financiers remarquables du Canada Depuis l élimination du déficit en

Plus en détail

La retraite: Un équilibre à trouver

La retraite: Un équilibre à trouver La retraite: Un équilibre à trouver Préparé par Aon Hewitt Présentée par Mélanie Beauvais Le 31 mai 2013 Aon Hewitt inc., 2013. Tous droits réservés. Ordre du jour Les grandes questions Le ratio de remplacement

Plus en détail

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite

Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Améliorer la suffisance et la pérennité de notre système de retraite Colloque sur la retraite et les placements Henri-Paul Rousseau Trois enjeux à distinguer La pauvreté chez les personnes âgées Des revenus

Plus en détail

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton

PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT AUCUNES RECOMMENDATIONS À CE STADE-CI. Université de Moncton PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Étape 3 Évaluation des coûts Préparé par Conrad Ferguson

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

rapport des vérificateurs

rapport des vérificateurs rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

P.8.1 RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES DE DIRECTION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL

P.8.1 RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES DE DIRECTION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL P.8.1 RÉGIME DE RETRAITE DES CADRES DE DIRECTION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL Rapport de la situation financière fondé sur les conclusions de l évaluation actuarielle visée par la Loi 3 Le 19 janvier

Plus en détail

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Le système canadien de revenu de retraite appuyé par l État PILIER 1 PILIER 2 PILIER 3 Sécurité de la vieillesse (SV) Supplément de

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2009 à 9 h 30 «Préparation du rapport de janvier 2010 : Simulations de régimes en points et en comptes notionnels» Document N 1 Document

Plus en détail

Le rapport d Amours revisité

Le rapport d Amours revisité Le rapport d Amours revisité Selon le rapport D Amours, plus de 1 700 000 travailleurs québécois ne participent à aucun régime d épargne collective. Un travailleur sur deux n a donc comme protection en

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL. sur le

RAPPORT ACTUARIEL. sur le sur le PROGRAMME CANADIEN DE PRÊTS AUX ÉTUDIANTS Pour obtenir un exemplaire du présent rapport, veuillez vous adresser au : Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics Nous avons vérifié

Plus en détail

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer

Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec. Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Séance 14 - Nouvelles normes de financement du Québec Nathalie Joncas, actuaire, CSN Michel St-Germain, actuaire, Mercer Agenda La toile de fond La démarche Les positions syndicales et patronales Le projet

Plus en détail

2014-2015. Analyse des états financiers

2014-2015. Analyse des états financiers 2014-2015 Analyse des états financiers Analyse des états financiers Introduction On trouvera une analyse plus poussée des résultats financiers du gouvernement dans le Rapport financier annuel du gouvernement

Plus en détail

Gouvernance des régimes de retraite

Gouvernance des régimes de retraite Cercle finance du Québec Gouvernance des régimes de retraite face à la gestion des risques : Le grand réveil Gérer les risques des régimes matures René Beaudry 26 novembre 2015 5 éléments clés du PL57

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Orchestres Canada 27 Octobre 2010

Orchestres Canada 27 Octobre 2010 Orchestres Canada 27 Octobre 2010 1 Orchestres Canada Présentateurs Ellen Versteeg-Lytwyn, Gestionnaire de la caisse Humbert Martins, Directeur, Prestations de retraite Présidente et modératrice, Katherine

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013 RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS Analyse et recommandations 18 avril 2013 Un rapport de concertation, de réflexion et d audace 7 experts 18 mois de travail 22 groupes

Plus en détail

Plan de l exposé. Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions

Plan de l exposé. Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions Ciel, ma pension! Plan de l exposé Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions Situation actuelle Coût des pensions : 33,7 G en 2010 dont

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION

DOCUMENT DE CONSULTATION DOCUMENT DE CONSULTATION Une réforme du Régime de rentes du Québec POUR VOUS ET VOS ENFANTS : GARANTIR L'AVENIR DU RÉGIME DE RENTES DU Québec QUÉBEC Pour obtenir d autres exemplaires de ce document, vous

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 213 Les indicateurs de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-213-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (213),,

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale.

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. Ressources Sélection Vie II Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. EN BREF Ressources Sélection Vie II est un contrat collectif d assurance sur la vie

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

Le RVER. Régime Volontaire d Épargne Retraite

Le RVER. Régime Volontaire d Épargne Retraite Le RVER Régime Volontaire d Épargne Retraite Origine Suite à un rapport d un comité d experts sur l avenir du système de retraite québécois en 2013. Mandat d étudier les régimes complémentaires de retraite

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Fisca Finance SA Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Patrick Féral et Benoit Steiner 8 novembre 2011 page 1 LA PREVOYANCE EN SUISSE page

Plus en détail

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Colloque sur l état des régimes de retraite Conseil du patronat du Québec Le 12 juin 2012 Marie-Josée Naud Conseillère

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics RÉGIME D ASSURANCE

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

www.leguidedupatrimoine.com

www.leguidedupatrimoine.com Pour vivre pleinement votre retraite, prenez les devants ASSOCIATION D ÉPARGNE VIAGÈRE LA TONTINE Votre assurance sur l avenir La retraite, une nouvelle vie! La retraite, c est une nouvelle étape dans

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

Régimes de retraite: Conjoncture et perspectives

Régimes de retraite: Conjoncture et perspectives Colloque retraite et placements 26 novembre 2015 Régimes de retraite: Conjoncture et perspectives Denis Latulippe École d actuariat Pôle de recherche appliquée sur la retraite, Finance Montréal En préambule

Plus en détail