Pour nous écrire : poste.net - Le site web

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour nous écrire : allobroges.drome@la poste.net - Le site web http://www.pcfdrome.fr"

Transcription

1 Pour nous écrire : poste.net - Le site web Les Allos internet - Numéro 283 jeudi 09 octobre 2014 LE 16 OCTOBRE. MOBILISATION POUR FAIRE VIVRE LA SECU La Sécu est toujours une idée neuve. «C est la garantie donnée à chacun qu en toutes circonstances il disposera des moyens nécessaires pour assurer sa subsistance et celle de sa famille dans des conditions décentes» (exposé des motifs de l ordonnance du 4 octobre 1946). La Sécu, comme l a voulu Ambroise Croizat, Ministre communiste, c est la maladie, la vieillesse, la famille. Ces trois piliers sont, à chaque réforme, déstabilisés, ébranlés, remis en cause : l accès aux soins coûte de plus en plus cher aux assurés, les pensions de retraite fondent comme neige au soleil, le patronat ne veut plus financer les prestations familiales. Prenant prétexte de 11,7 milliards de déficit, le gouvernement veut imposer à la Sécu une cure d austérité sans précédent pour financer son pacte de responsabilité : 10 milliards d économie pour l assurance maladie et 11 milliards d économie pour les autres branches (vieillesse, famille, recouvrement). Le 16 octobre, alors que les députés entameront l examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, la CGT organise, à Valence, comme partout en France, des mobilisations pour s opposer à la politique d austérité du gouvernement, pour «reconquérir une Sécurité sociale de haut niveau répondant aux besoins d aujourd hui». Pour l organisation syndicale des solutions de financement existent : remettre d abord en cause le pacte de responsabilité et ses 40 milliards d exonération de cotisations pour les employeurs ; il n est pas acceptable que les richesses produites par le travail ne servent pas au financement des besoins pour tous ; se donner les moyens pour réduire, voire éliminer la fraude à la Sécu par les employeurs qui s élève à 25 milliards d euros, soit deux fois plus que le déficit ; augmenter les salaires ce qui mécaniquement entraine une hausse des recettes de la Sécu. Les communistes vont dans les jours qui viennent contribuer à faire connaitre la manifestation. Ils seront présents le 16. Dés maintenant et après ils vont selon leurs possibilités contribuer à multiplier les rencontres, les débats avec tous ceux et celles qui cherchent une autre voie à l austérité : avec les salariés et les syndicalistes, responsables associatifs, socialistes, écologistes pour construire ensemble une alternative qui réponde aux urgences populaires. MANIFESTATION - VALENCE - 14h30 - CHAMP DE MARS Samedi 11 octobre Sommaire : Page 1 Le 16 octobre. Mobilisation pour faire vivre la SECU Page 2 Hôpitaux Nord Drôme, hôpitaux de Romans et Saint Vallier: Fermeture de 65 lits, suppression de 83 postes/ Communauté hospitalière de territoire Page 3 Financement des hôpitaux isolés géographiquement Page 4 ACTM Montélimar : stopper la désindustrialisation!/ Valls : un bourgeois de calais incompétent Page 5 Ligne SNCF LIVRON ASPRES-SUR-BUECH: pour les dépenses, voyez la Région! Page 6 Plus de liberté à Crest Page 7 CRIMES IMPUNIS Page 8 «symphonie du bonheur» Page 9 ANACR Page 10 Agenda CREST Convergence Palestine Après le massacre de Gaza, ce n est pas fini Lundi 13 octobre RASSEMBLEMENT PIQUE NIQUE 11H30 14H00 Conseil Général de Valence En soutien au fonctionnaires territoriaux en grève Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 1

2 HOPITAUX NORD DROME HOPITAUX DE ROMANS ET ST VALLIER FERMETURE DE 65 LITS SUPPRESSION DE 83 POSTES Pour un retour à l équilibre (déficit programmé 8,4 millions d euros), l ARS préconise la fermeture de 65 lits et la suppression de 83 postes équivalent temps plein, de deux salles de bloc opératoire et menace de fermeture le service de médecine, fin 2014, si une relocalisation des 40 lits n est pas programmée. LA CGT APPELLE A SIGNER LE PETITION QUI PEUT SAUVER L HOPITAL? QUI VEUT SAUVER L HOPITAL? -Nous tous, Personnel des Hôpitaux Drôme Nord, populations de Romans et Saint Vallier, élus, Parce que l l hôpital est un bien commun et que nous voulons préserver l offre de soins et l emploi près de chez nous. Nous refusons la fermeture de lits, de services. Nous exigeons le maintien des services de Psychiatrie, de médecine, des urgences sur le site de St Vallier. Nous refusons le transfert d activité vers l Hôpital de Valence et nous exigeons le maintien de lits, des activités, la capacité du bloc opératoire sur le site de Romans. ******* Face à cette atteinte au droit à la santé, la section du Pcf Romans Bourg-de-Péage, ses élus appellent à la constitution d un collectif citoyen pour la défense et la promotion des services publics qui comme premier dossier de mobilisation, prendrait à bras le corps celui des HDN. COMMUNAUTE HOSPITALIERE DE TERRITOIRE Le 24 janvier 2014, l ARS Rhône Alpes officialisait la création de la «Communauté Hospitalière de territoire Rhône-Vercors»(CHT), constituée du Centre hospitalier de Valence, des Hôpitaux Drôme Nord, des Centres Hospitaliers de Crest, Die, St Marcelin et Tournon. Le dossier de presse indiquait «Ainsi le CHT se doit d améliorer la réponse aux besoins de santé de la population de ce territoire en lui garantissant une offre de soins de proximité et de qualité pérenne en organisant des équipes médicales de territoire adossées au centre hospitalier de Valence, établissement de recours du bassin (temps médical partagé, mises à disposition, ouverture de ses services et plateaux techniques pour favoriser l attractivité des postes proposés).» Huit mois après, le projet se met en place : fermetures de lits, suppression de postes, menace de fermeture de service Ce qui aura comme conséquences pour les usagers : éloignement des lieux de soins, allongement de la durée d attente avant d obtenir un rendez vous pour une consultation, un scanner sorties prématurées même si les soins de suite ne sont pas assurés On est loin des engagements d «une offre de soins de proximité et de qualité» La création du CHT n est-elle pas plutôt en fonction de l analyse faite dans ce même document «la consommation de soins de la population du territoire Sud est supérieure à celle de la moyenne régionale»? Et en conséquence réduire l offre? A quelle date d autres suppressions de capacité d accueil? A moins que personnel hospitalier, populations, élus se mobilisent pour dire stop ça suffit!!! Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 2

3 DIOIS FINANCEMENT DES HÔPITAUX ISOLÉS GÉOGRAPHIQUEMENT La loi du 23 décembre 2013 de financement de la sécurité sociale pour 2014 prévoit la mise en place de modalités dérogatoires de financement pour les établissements de santé isolés géographiquement et situés dans des zones à faible densité de population. A ce jour, aucun décret d'application n'est encore paru. En réponse à la question orale d un sénateur, la secrétaire d Etat de la ministre des Affaires Sociales et de la Santé a notamment répondu le 3 juin 2014 : «L article prévoit une fixation par les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale, sur proposition de chaque directeur général d Agence Régionale de la Santé, de la liste des établissements éligibles à ce financement spécifique ( ) Ce décret d application est en cours de finalisation. Pourquoi un tel délai? Tout simplement parce que Marisol Touraine a souhaité recueillir l avis des représentants des fédérations hospitalières sur les conditions de mise en œuvre de la mesure. Cette concertation est en cours et devrait encore se poursuivre durant quelques jours, voire quelques semaines ( ) L objectif de la ministre est d adresser le projet de décret au Conseil d Etat avant l été, en vue d une sélection définitive des établissements concernés par le dispositif». Or, à ce jour, à notre connaissance, ce décret n a toujours pas été publié. Afin d être sûr que l hôpital de Die serait bien mentionné, le collectif de défense de l hôpital s est adressé au directeur de l Agence Régionale de Santé de la Région Rhône-Alpes lui demandant «de bien vouloir veiller à ce que l'hôpital de Die figure parmi les hôpitaux bénéficiant du dispositif dérogatoire, sachant que les ARS y seront associées et joueront sans doute un rôle déterminant.» Pas de réponse à ce jour. Cela dit, on n en connaît pas le contenu et, même si ce décret est publié, le projet de loi du gouvernement, reporté en janvier 2015, ne tourne pas la page des lois de droite actuellement en œuvre mais en poursuit la même logique. Il n est pas une alternative. Pour ce qui nous concerne directement, sur les 30 mois de sursis obtenus, grâce à la mobilisation de tous, il reste à présent 8 mois. Ce qui se passera après dépendra beaucoup, comme par le passé, des luttes des Dioises et des Diois pour le maintien de la maternité et de la chirurgie, dès Jean-Pierre RAMBAUD Lu dans Com Diois d octobre 2014 Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 3

4 ACTM MONTÉLIMAR : STOPPER LA DÉSINDUSTRIALISATION! ACTM est un exemple frappant de la malfaisance financière : l entreprise qui fabrique des remorques poidslourds de haute technicité, vendues dans le monde entier, a un carnet de commande rempli mais risque de fermer pour insuffisance de trésorerie. Bin sûr, derrière cette opération se masque probablement une juteuse spéculation de fonds privés Mais que font les banques? Que font les pouvoirs publics qui ont déjà versé au pot de cette entreprise probablement au bénéfice des actionnaires. Jusqu à ces derniers jours, c était l étouffement garanti et silencieux, sauf que les salariés, à l initiative de la CGT, ne veulent pas voir couler leur boîte au savoir-faire exceptionnel et précipiter dans le chômage près d une centaine de salariés, dont le savoir-faire est partout reconnu. Le rassemblement réussi de ce vendredi 3 octobre, où les communistes étaient présents, a permis de sensibiliser la population à l ensemble des problèmes des entreprises soumises aux décisions des fonds d investissement dont le seul horizon est celui de dividendes immédiats même au prix de la casse d entreprise performantes. Malgré ses réticences, le député-maire Franck Reynier a fini par recevoir une délégation puis malgré son refus d une prise de parole à l occasion des cafés littéraires, il a été à nouveau coincé par les salariés de l entreprise qu il a déclaré soutenir D autres rendez-vous d action seront nécessaires pour que les pouvoirs publics prennent la mesure de ces problèmes, ce n est pas la lamentable prestation de Manuel Valls à la City qui peut rassurer, en effet c est bien à cet endroit-là qu on se préoccupe le moins du développement des entreprises, mais on y est plutôt actif dans la spéculation, le contournement des droits et la recherche de paradis fiscaux. Robert FARESSE Valls : un bourgeois de calais incompétent Bien sûr, l allégeance devant les financiers de la City de Manuel Valls en scandalise plus d un à gauche Une telle capitulation illustre bien le discours de dupes de François Hollande au Bourget en Mais, au-delà du reniement, c est l ignorance de Manuel qui est frappante, en effet les milieux devant lesquels il pérorait en mauvais anglais se préoccupent assez peu de l avenir des entreprises qui font la croissance, mais leur activité se tourne au quotidien vers les meilleures spéculations, la recherche de paradis fiscaux, la pression sur les pouvoirs publics pour détricoter un à un les droits sociaux et finalement conduire à la disparition de très nombreuses entreprises pourtant rentables comme ACTM à Montélimar Le syndicat CGT d'actm et TAI avec le soutien de l'ul de Montélimar et de l'ud organise, vendredi 10 octobre, un rassemblement devant la préfecture à Valence à 11H15 Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 4

5 LIGNE SNCF LIVRON ASPRES-SUR-BUECH POUR LES DÉPENSES, VOYEZ LA RÉGION! Par lettre en date du 27 janvier dernier, Philippe LEEUWENBERG, Conseiller Général, avait attiré l attention de monsieur le Ministre des Transports sur l avenir de la ligne SNCF Livron-Aspres sur Buech. Celui-ci lui a répondu par lettre datée du 2 juillet Nous en publions l extrait le plus important : M. le Conseiller général, Vous avez bien voulu appeler mon attention concernant une déclaration de la fédération nationale des associations d usagers des transports (FNAUT) selon laquelle certaines lignes empruntées par des services de transport express régionaux (TER) seraient menacées de fermeture. D après la FNAUT, la ligne entre Livron, dans le département de la Drôme, et Aspres sur Buech, commune située à proximité de Veynes-Dévoluy dans les Hautes Alpes, serait concernée. La ligne dont vous évoquez la situation est l une des trois lignes de l étoile de Veynes avec Grenoble-Veynes et Veynes-Briançon, sur lesquelles se cumulent de nombreuses contraintes d exploitation. En effet, ces voies uniques à forte déclivité, dont les composants et les ouvrages d art sont en mauvais état, sont non électrifiées et accueillent de nombreux flux ferroviaires ( des services TER des régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d Azur ainsi que le train de nuit entre Paris et Briançon. ) Tout incident sur une partie de cette étoile ferroviaire entraîne des conséquences importantes sur l exploitation ferroviaire, ce qui explique que ces services connaissent des retards chroniques, notamment en période de pointe hebdomadaire et de pointe hivernale. Afin de tenter d améliorer la fiabilité du réseau, le gestionnaire d infrastructures réalise régulièrement des travaux pour remplacer certains composants ferroviaires, sans que ces opérations ne consistent en une véritable remise à niveau complète. S agissant de l avenir ferroviaire de cette ligne, la nécessité absolue d affecter en priorité les ressources disponibles sur les partie structurantes du réseau qui ont souffert de décennies de sous-investissements ne permet pas au gestionnaire d infrastructure d y investir seul, ni à l État d y concentrer en priorité ses moyens. Ainsi, il appartient aux collectivités territoriales et notamment aux régions, autorités organisatrices des transports régionaux, en partenariat avec l État, d identifier les réponses en termes de mobilité. En bref, si vous voulez maintenir cette ligne, demandez aux régions Rhône-Alpes et PACA qu elles investissent! Et c est le contribuable qui paiera! Ainsi, l usager participera deux fois : par le prix de son billet et par l impôt régional! Notre ligne est donc bien menacée. En effet, si de nouveaux travaux n étaient pas entrepris, la sécurité serait compromise et les trains ne passeraient plus C est pourquoi, nous appelons à la plus grande vigilance et à l action si nécessaire. Lu dans Com Diois d octobre 2014 Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 5

6 PLUS DE LIBERTÉ À CREST Le 6 septembre sur le marché de Crest, des militants du collectif "solidarité avec Gaza pour une paix juste et durable"se sont fait arrêtés. Les faits reprochés sont d'avoir tenu une table sur ce marché public pour solliciter la signature d'une pétition que quelques centaines de citoyens avaient déjà signés. Aujourd'hui, suite à la manifestation qui a rassemblé 200 personnes devant la gendarmerie, deux militants Laure et Franck sont sortis en déclarant qu'ils auraient été arrêté pour motif "occupation de domaine public routier non autorisé et non conforme" passible d'une amende de 5 ème catégorie de 1500 euros. Le Maire de Crest, député de la Drôme, candidat à la présidence de l'ump utilise régulièrement l'argument "d'ordre public" dans ces discours pour s'attirer les foules perdus. Il est temps de montrer à ces partis de droite que de tout temps le débat public se tient où les citoyens ont l'occasion de se rencontrer surtout quand le message de fond est un principe de PAIX. La liberté d'expression, la liberté d'informer, qui je le signale, aucun journaliste prends la peine d'écrire sur ce désastre de police politique, sont clairement en danger. Le monde politique passe dans tous les pays à la main de gouvernement qui sous le couvert "d'ordre et de tradition" à des politiques de dictate qui restreint la notion de liberté et asservit le peuple. Il est temps que tous les citoyens s'éveillent avant que chacun d'entre nous se retrouve à payer le prix fort. En réponse à cela il a été convenu avec le collectif : " tous ensemble retrouvons nous à Crest ce Samedi pour crier solidarité et paix à Gaza! " au lieu de Valence. Dogan Presse Lu Sur Facebook Les 2 militants incriminés: Laure BELLET et Franck FAYARD CONVERGENCE PALESTINE Après le massacre de Gaza, ce n est pas fini! ENSEMBLE NOUS DIRONS : ÇA SUFFIT! Rassemblons-nous samedi 11 octobre à CREST Place du Champ de Mars face au Monument de l'insurgé à par2r de 12 h 30 pour un pique nique citoyen, à 14 h 30 - Départ d'une Manifesta2on en ville L IMPUNITE GARANTIE C EST UN FEU VERT AUX CRIMINELS DE GUERRE Ces violaons sans limites du droit internaonal ne seraient pas possibles sans l impunité dont bénéficie Israël depuis des décennies. Les bonnes paroles de nos gouvernants ne suffisent pas. Il faut des actes poli2ques concrets. C est pour porter ces exigences que dans la suite de nos mobilisaons locales, nous convergerons sur Paris le 18 octobre pour une grande manifestaon naonale Place de la République Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 6

7 17 octobre octobre 2014 CRIMES IMPUNIS: 53 années d'amnésie d'etat Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens manifestaient pacifiquement avec leurs familles contre le couvre-feu qui leur avait été imposé par le gouvernement français. Ce jour-là, suivi, trois jours plus tard, d'une impressionnante manifestation des femmes algériennes, des centaines d'algériens furent arrêtés, matraqués, jetés dans la Seine, noyés ou gravement blessés par des policiers zélés aux ordres du Préfet de police de Paris, Maurice Papon. Les mêmes scènes de délire xénophobe se déroulèrent à Lyon, dans les canaux du Nord, actes d'une brutalité incroyable, perpétrés par les activistes de l'oas, assurés d'un soutien total jusqu'au plus haut sommet de l'état. Ces faits, "reconnus officiellement" le 17 octobre 2012 par le Président de la République, François Hollande, n'ont jamais été reconnus ni punis comme assassinats d'état. Nous manifesterons à Valence pour exiger, cette année encore, la reconnaissance des crimes impunis du gouvernement français. Vendredi 17 octobre 2014 à partir de 17H30: rassemblement puis marche de la Place Porte Neuve (manège) à Valence au Pont des Granges (Pont Mistral). Samedi 18 octobre 2014 à 14H Salle Haroun Tazieff à la Maison des Sociétés Film "Le Silence du fleuve" de Mehdi LALLAOUI Débat avec Sarnia MESSAOUDI responsable de l'association "Au nom de la mémoire" VENDREDI 17 OCTOBRE 2014 Rassemblement 17h30 Porte Neuve à Valence Marche jusqu au Pont Mistral Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 7

8 RENCONTRES CITOYENNES DU PAYS DE DIEULEFIT OCTOBRE2014 «SYMPHONIE DU BONHEUR» Démarrage des festivités dans la rue, ce vendredi 3 octobre par la préparation de la traditionnelle soupe au pistou : épluchage des légumes en plein air...et en musique et chants du monde avec l'accordéon et la voix de Lucie Galibois. Deux heures pour donner l'envie aux dieulefitois et touristes de venir ce week-end partager nos moments de débats, ateliers, et programmes festifs. Curiosité et ambiance studieuse pour l'atelier du samedi matin sur les logiciels libres et l'open source, enjeux de protection des libertés individuelles et collectives. Le samedi et le dimanche ont vu une affluence record. Les 2 débats auxquels nous ont invités Paul Ariès et Pierre Rosanvallon ont été très fournis : - comment sortir du capitalisme, inventer, innover, ça n'est pas un programme tout simple! Mais ô combien enthousiasmant si on s'y prend tous ensemble. P. Ariès a quelques idées sur la question, nous en avons tous. - P. Rosanvallon nous invitait à réfléchir sur la fragilité de la démocratie, et donc à nous de prendre la parole, de partager nos expériences. Pour clore cette journée du samedi, et continuer les débats qui se sont poursuivis dans la rue ou devant un pot au café du Collectif, la soirée a débuté par la soupe au pistou un délice inoubliable - puis un humoriste-conteur- : Pie Tshibanda nous a fait le récit d'une vie de réfugié d'aujourd'hui: ce ex- «locataire» d'un centre d'accueil pour réfugié nous a donné à réfléchir sur notre regard envers l'etranger universel rejeté / parfois agréablement surpris par la solidarité témoignée. Spectacle de très grande qualité! Enfin le dimanche après la paëlla - a été animé par un débat sur le TAFTA ou Grand Marché Transatlantique, introduit par une saynète d'attac, jouée par les militants du Collectif drômois «Stop-TAFTA26». Un débat qui a permis de partager les informations sur les dangers que nous font courir les multinationales et les marchés financiers avec la complicité de nos gouvernements et de la commission européenne qui ont tout intérêt au secret! Enfin la compagnie Cyrk Nop a terminé les réjouissances par un spectacle de toute beauté, entre cirque, danse, jonglages, musique, un croisement de disciplines artistiques et une grande poésie. Pour ne rien gâcher de ce plaisir, les deux artistes drômois ont expliqué leur démarche de partage de données, et de libre accès à la musique de leurs spectacles (licence libre). Bien d'autres instants festifs ou de réflexion étaient donnés lors de ces rencontres citoyennes, rappelons seulement que tous les spectacles, films, débats et conférences pendant ces 3 jours étaient gratuits. Seule la restauration était payante, avec des tarifs entre 5 et 10 euros / repas. Un film réalisé sur place sera diffusé à la demande, et tiendra lieu de compte-rendu, il sera bientôt accessible sur le site : Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 8

9 Le Comité ANACR Plaine de Valence sollicite des témoignages de personnes du secteur Romans Valence Portes Crest Livron Upie qui ont aidé des Juifs pourchassés par les Nazis et Vichy et les ont protégés leur permettant de survivre. Témoignages recueillis par les descendants de ces personnes courageuses. Nous devons conserver ces preuves de solidarité agissante. La Mémoire est garante de la vigilance nécessaire en ces périodes de racisme, de xénophobie. Le débat du 21 octobre a besoin de votre participation même modeste. Nous espérons votre présence. Robert Penelon ANACR Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 9

10 AGENDA A l occasion de la Journée Européenne d action contre le TAFTA Rassemblement à Romans le 11 octobre À 11 heures au pied de la Tour Jacquemart Hebdom adaire comm uni ste édité par "Les Am i s des Al l obroges" 10 rue Servan Valence Directeur : Pascal Gi rard Tél: Télécopie: e.fr Et pour écrire all Les Allobroges de la Drôme - 09/10/2014 page 10

FÊTE DE L HUMANITE 12-13 - 14 SEPTEMBRE

FÊTE DE L HUMANITE 12-13 - 14 SEPTEMBRE COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS SPECIAL Semaine 36 4 Septembre 2014 FÊTE DE L HUMANITE et son programme des débats sur la Santé 23 SEPTEMBRE

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Risque et assurance vieillesse

Risque et assurance vieillesse Risque et assurance vieillesse Plan d Intervention > La protection sociale La protection sociale entre assurance et solidarité La protection sociale en chiffres Le projet de Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación)

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) Bruxelles, lundi 3 août (1914) Bruxelles vient de s éveiller avec une effroyable impression. On n a appris qu aujourd hui, ce matin,

Plus en détail

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble

Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble Prochaine rencontre: jeudi 15 mai, 10h00/12h00 Maison des Habitants Centre-ville - 2 rue du Vieux Temple - Grenoble mortderuegrenoble.wordpress.com La «barque-mémoire» et «la passerelle», construits en

Plus en détail

TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS. Relevé de conclusions

TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS. Relevé de conclusions TRANSPORTS REGIONAUX DE VOYAGEURS Relevé de conclusions Réunion Date et heure Lieu Comité de ligne Evian-Thonon-Annemasse-Genève et Annemasse-Bellegarde Jeudi 18 décembre 2014 18 h accueil avec rafraîchissements

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible

Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Réforme des retraites : Les fonctionnaires coeur de cible Les fonctionnaires sont les salariés qui paient le plus lourd tribut à la réforme des retraites, qui pourtant n'apparaît que comme un deuxième

Plus en détail

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève ***

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève *** 2010 International Forum on Economic Globalization and Trade Unions International Financial Crisis and the Role of Trade Unions Employment Crisis and Sustainable Development Cérémonie d ouverture (Beijing,

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015 1/5 Direction des transports et des grands équipements Service des Transports Régionaux INTERVENANTS : CONSEIL RÉGIONAL : Jean-Yves PETIT, Vice-président délégué aux transports et à l éco-mobilité Nathalie

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales Universit niversités s des maires 2014 Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales De la réponse aux attentes des agents à la généralisation

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE

Départements de la Drôme. Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Départements de la Drôme Commune de Tulette CONCLUSIONS MOTIVÉES DE L ENQUÊTE PUBLIQUE INTERPREFECTORALE CONJOINTE Enquête Parcellaire Concernant le projet d aménagement et le calibrage à 8mètres de la

Plus en détail

QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS. 1)-LA PDS libérale coûte cher.

QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS. 1)-LA PDS libérale coûte cher. QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS 1)-LA PDS libérale coûte cher. -vrai : 360 millions d euro en 2007 Coût des astreintes 140 millions d euro -faux : un médecin libéral est un professionnel de santé bac+10

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

Circulaire du 5 juin 2013

Circulaire du 5 juin 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des risques et la qualité de l environnement

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE LE 31 JANVIER 2009, A PARIS, CONFORMEMENT A L ARTICLE 11 DES STATUTS DE L ASSOCIATION PAGE COMMUNE,

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE LE 31 JANVIER 2009, A PARIS, CONFORMEMENT A L ARTICLE 11 DES STATUTS DE L ASSOCIATION PAGE COMMUNE, PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE LE 31 JANVIER 2009, A PARIS, CONFORMEMENT A L ARTICLE 10 DES STATUTS DE L ASSOCIATION PAGE COMMUNE, IL EST DESIGNE, EN QUALITE DE PRESIDENT DE SEANCE, M.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC DGA de la Famille, de l Éducation, des Sports et de l Animation Direction de l Animation et de la Vie Associative Service de la Vie associative BULLETIN D ADHÉSION SAISON :... Ce document est à remettre

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CIRCULAIRE CDG90 07-13 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

MOBILISATION DU NOTARIAT CONTRE LA REFORME DES PROFESSIONS REGLEMENTEES

MOBILISATION DU NOTARIAT CONTRE LA REFORME DES PROFESSIONS REGLEMENTEES 1 MOBILISATION DU NOTARIAT CONTRE LA REFORME DES PROFESSIONS REGLEMENTEES CONFERENCE DE PRESSE CHAMBRE DES NOTAIRES DE L'ISERE 15 Septembre 2014 Intervention de David AMBROSIANO, président de la Chambre

Plus en détail

L'Europe en débats à Villeurbanne

L'Europe en débats à Villeurbanne Dossier de presse DÉBAT SUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2014 L'Europe en débats à Villeurbanne 24 avril 2014-18h-20h30 Palais du Travail - 9 place Lazare Goujon Métro Ligne A - Gratte-Ciel Version du 9 avril

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

COMITE CONFEDERAL NATIONAL 2 ET 3 OCTOBRE 2014

COMITE CONFEDERAL NATIONAL 2 ET 3 OCTOBRE 2014 JOURNAL DES EMPLOYES ET CADRES Bulletin périodique d'information de la Fédération des Employés et Cadres : 28 rue des Petits Hôtels 75010 Paris - : www.fecfo.fr : 01.48.01.91.90 - : 01.48.01.91.92 secretariat@fecfo.fr

Plus en détail

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL overeed.com NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL La loi Macron en bref A l issue de plusieurs lectures devant l Assemblée Nationale et le Sénat et trois recours par

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

POUR RAPPEL. L'ACEGAA recrute

POUR RAPPEL. L'ACEGAA recrute 1 sur 10 31/07/2015 13:57 Vous recevez cette Newsletter suite à votre inscription sur notre site acegaa.org, ou une publication au Journal Officiel. Plus intéressé? Désinscription instantanée. Dans cette

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération Les enjeux du nouveau système de politique de rémunération Suite aux diverses propositions faites par

Plus en détail

dans le système de protection sociale les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier 2011

dans le système de protection sociale les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier 2011 www.inami.be www.coopami.org L assurance maladie obligatoire dans le système de protection sociale en Belgique. Quels enseignements peut on en tirer pour les pays en développement? IMT ANVERS 17 janvier

Plus en détail

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2345 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 25 mai 2005. PROPOSITION DE LOI abrogeant l article 434-7-2 du code

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE L UNAF et LA DEMI-PART FISCALE Union nationale des associations familiales 28 place Saint-Georges 75009 PARIS Tél : 01 49 95 36 00 Fax : 01 40 16 12 76 www.unaf.fr 1/11 L'UNAF et la suppression de la demi-part

Plus en détail

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord 1 Centre Communal d Action Sociale Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord DOCUMENT UNIQUE VALANT : ACTE D ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER NP N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, Ordonnance du 22 octobre 2010 Vu la renuête. enregistrée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Introduction historique : de l assistance à l assurance. - Moyen-âge : l assistance

Introduction historique : de l assistance à l assurance. - Moyen-âge : l assistance Introduction historique : de l assistance à l assurance - Moyen-âge : l assistance 1. C est le premier mécanisme de garantie 2. Elle est l héritière de la charité chrétienne : idée morale de générosité.

Plus en détail

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget

Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics. Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget Présenté par Michel Sapin, Ministre des finances et des comptes publics Christian Eckert, Secrétaire d État chargé du budget 1 Une reprise de l activité qu il faut conforter La reprise est en cours : +1,0%

Plus en détail

Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix

Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix PREPARATION DU RAPPORT A MI-PARCOURS DE LA DECENNIE INTERNATIONALE DE LA PROMOTION D UNE CULTURE DE LA NON-VIOLENCE

Plus en détail

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment

Le célèbre «plombier polonais» est revenu récemment Les sanctions pénales liées au travail illégal dans le cadre des contrats publics La notion de travail illégal regroupe différents types d infractions. La plus répandue en matière de marchés publics est

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Les Groupements de coopération

Les Groupements de coopération Les Groupements de coopération Intégrer les salariés dans la mise en œuvre des restructurations Une nécessité pour la CFDT Santé Sociaux MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Audition du 7 septembre

Plus en détail

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES En 2008, se sont déroulées les premières rencontres nationales des cafés cultures à Nantes. Ces rencontres ont immédiatement été suivies par la création de «la plateforme

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013

Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 Le point sur l élargissement de la complémentaire santé Benjamin JOUSSE Mars 2013 L ANI du 11 janvier 2013 en bref L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

La jurisprudence du Conseil constitutionnel et le droit civil

La jurisprudence du Conseil constitutionnel et le droit civil La jurisprudence du Conseil constitutionnel et le droit civil (exposé fait par Jacqueline de GUILLENCHMIDT lors de la rencontre franco-arménienne du 23 janvier 2007 sur le patrimoine juridique commun)

Plus en détail

PROJET INTER LA TESTE 2016

PROJET INTER LA TESTE 2016 PROJET INTER LA TESTE 2016 Présentation du GWCF Aquitaine Affiliés à la Fédération des GoldWing Club de France qui regroupe 1500 possesseurs de motos GoldWing, notre Club comprend des hommes et des femmes

Plus en détail

Dossier // presse SDCI Service Départemental de la Communication Interministérielle CABINET DU PREFET DDTM DDPP DDCS DDFIP GENDARMERIE POLICE SIS

Dossier // presse SDCI Service Départemental de la Communication Interministérielle CABINET DU PREFET DDTM DDPP DDCS DDFIP GENDARMERIE POLICE SIS Dossier // presse SDCI Service Départemental de la Communication Interministérielle CABINET DU PREFET DDTM DDPP DDCS DDFIP GENDARMERIE POLICE SIS L examen du permis de conduire PREFET DE LA MANCHE Préfecture

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE

REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE REGARDS CROISES SUR LA PROTECTION SOCIALE Nous sommes tous conscients des efforts à réaliser dans le contexte économique difficile que nous traversons. Un projet de loi de financement qui a pour ambition

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Unité d enseignement 1.2.S3 Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Programme Chiffres 2012 Questions Dotation Globale/T2A Sécurité Sociale Les mutuelles Financement et remboursement des

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Retraités

UNSA RETRAITÉS INFOS. Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA. Retraités UNSA RETRAITÉS INFOS Lettre électronique adressée aux retraités de l UNSA N 31 - Avril 2014 Sommaire Après le report de la date de revalorisation, le gel des pensions Lettre ouverte au gouvernement Le

Plus en détail

Débat sur la loi de Santé

Débat sur la loi de Santé Débat sur la loi de Santé TPG Le principe de ce TPG est que le patient n aura plus à avancer les frais pour la consultation. Actuellement, pour une consultation chez le généraliste de 23 : 15,10 e remboursés

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE Le projet de loi relatif au droit des étrangers Juillet 2014 Les chiffres de l immigration 200.000 étrangers hors UE sont accueillis chaque

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T.

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T. Commentaire Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013 M. Jory Orlando T. (Conditions d attribution d une carte de séjour mention «vie privée et familiale» au conjoint étranger d un ressortissant français)

Plus en détail