Survol du marché de l habitationl

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Survol du marché de l habitationl"

Transcription

1 Survol du marché de l habitationl Région de l Abitibi-Témiscamingue Patrice Tardif, analyste principal de marché Février 2010 Société canadienne d hypothèques et de logement Marché de I habitation : notre savoir à votre service

2 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

3 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

4 Les Abitibiens: un mode d habitation semblable à celui de l ensemble des Québecois Proportion des ménages locataires et propriétaires selon les région Ménages locataires 40 % Province Amos (AR) Ménages locataires (%) 32 Ménages propriétaires (%) 68 Rouyn- Noranda (AR) Ménages propriétaires 60 % Val d Or (AR) Source : Statistique Canada, données du Recensement 2006 SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

5 Le nombre de ménages augmente, malgré une population stagnante 2001 à 2006 Marché de I habitation : notre savoir à votre service Variation de la population et du nombre de ménages entre 2001 et 2006 Variation de la population Variation des ménages Amos (AR) Rouyn-Noranda (AR) Val d Or (AR) Source : Statistique Canada, données du Recensement 2006 SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

6 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

7 L ensemble des ménages locataires et l univers de l Enquête sur les logements locatifs (ELL) Ménages locataires en 2009 Région de l Abitibi-Témiscamingue Univers des appartements dans les immeubles d initiative privée de trois logements locatifs et plus : % ELL Univers des chambres et appartements des résidences pour aînés : % Enquête sur les résidences pour aînés Autres ménages locataires % Logements individuels Jumelés, en rangée, duplex, copropriétés en location, triplex avec prop.-occupant et autres Sources : SCHL et Statistique Canada SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

8 Profil du parc locatif de la région d Abitibi- Témiscamingue: principalement des 2 chambres Profil du parc de logements d initiative privée dans les immeubles de 3 logements et plus Type de logement Nombre de logements Part relative (%) Studios chambre chambres chambres et plus Ensemble Source : Enquête sur les logements locatifs octobre 2009, SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

9 Le loyer moyen augmente selon la taille du logement Loyer moyen des logements locatifs d initiative privée dans les immeubles de 3 logements et plus ($) Studio 1 c. c. 2 c. c. 3 c. c. et plus Total Source : Estimations à partir de l Enquête sur les logements locatifs octobre 2009, SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

10 Le loyer moyen est plus bas en Abitibi- Témiscamingue Marché de I habitation : notre savoir à votre service Loyer moyen des logements locatifs d initiative privée de 2 chambres à coucher dans les immeubles de 3 logements et plus ($) Amos (AR) Rouyn- Noranda (AR) Val d'or (AR) AR du Québec ( ) Québec, centres de Source : Enquête sur les logements locatifs octobre 2009, SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

11 mais la variation estimative du loyer moyen est non négligeable dans la région Variation en % des loyers d octobre 2008 à octobre 2009 Type de logement Amos (AR) Rouyn- Noranda (AR) Val d Or (AR) Studios ** 3,6 6,1 1 chambre 3,8 4,5 4,1 2 chambres 2,6 3,1 3,3 3 chambres et plus 3,6 3,7 3,6 Ensemble 3,4 2,7 3,1 Source : Enquête sur les logements locatifs octobre 2009, SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

12 ce qui est expliqué, en partie, par un marché tendu dans la région Taux d inoccupation des logements locatifs dans les immeubles de 3 logements et plus (%) Amos (AR) 1,0 0,6 Rouyn-Noranda (AR) 0,5 0,8 Val d Or (AR) 0,2 0 AR du Québec ( ) 2,2 2,9 Source : Enquête sur les logements locatifs octobre 2009, SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

13 Les taux d inoccupation n ont pas toujours été aussi bas Taux d inoccupation des logements locatifs dans les immeubles de 3 logements et plus (%) Amos (AR) Rouyn-Noranda (AR) Val-d'Or (AR) Province Source : SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

14 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

15 Les ventes demeurent relativement stables Ventes des unifamiliales et nouvelles inscriptions MLS Région administrative de l Abitibi-Témiscamingue, 2001 à Ventes unifamiliales Nouvelles inscriptions Source : Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue

16 mais les choix sont moins nombreux Marché de I habitation : notre savoir à votre service Ventes des unifamiliales et nouvelles inscriptions MLS Région administrative de l Abitibi-Témiscamingue, 2001 à Ventes unifamiliales Nouvelles inscriptions Source : Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue

17 Avec une diminution de l offre, les ventes se concluent plus rapidement Délais de ventes de maisons unifamiliales en nombre de jours Région administrative de l Abitibi-Témiscamingue Marché de I habitation : notre savoir à votre service Source : Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue

18 et les prix augmentent Marché de I habitation : notre savoir à votre service Prix moyen des unifamiliales dans la région de l Abitibi-Témiscamingue Augmentation des prix depuis 2001 : 76 % Source : Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue

19 Un coup d oeil sur la revente par agglomération Ventes et prix moyens MLS des maisons unifamiliales Trois principales agglomérations, 2008 et 2009 Ventes MLS Prix moyens Variation 09/08 (%) 2009 ($) Variation 09/08 (%) Amos (AR) Rouyn-Noranda (AR) Val d Or (AR) Source : Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

20 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

21 Fort niveau de construction depuis trois ans Mises en chantier en Abitibi-Témiscamingue 2001 à Source : SCHL (Trois agglomérations : Amos, Rouyn-Noranda et Val-d Or) SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

22 L activité a été soutenue en 2009 par la construction de logements locatifs Mises en chantier en Abitibi-Témiscamingue par marché visé à logements pour aînés 52 3 Propriétaire-occupant Locatif Source : SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

23 Un survol de la construction par agglomération Mises en chantier en Abitibi-Témiscamingue par AR à logements pour aînés Amos (AR) Rouyn-Noranda (AR) Val-d'Or (AR) Source : SCHL SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

24 Sommaire Portrait des ménages Le marché locatif (Parc, loyers et taux d inoccupation) Le marché de la revente Le marché de la construction Explications

25 Pourquoi la demande d habitation est-elle forte?

26 L emploi est en progression, malgré les fluctuations d une année à l autre Marché de I habitation : notre savoir à votre service Nbre d emploisd L emploi dans la région de l Abitibi-Témiscamingue (moyennes annuelles) Hausse depuis le creux de 1991 : 14 % Taux de chômage en 2009: 9,5 % Source : Statistique Canada (EPA) SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

27 La région est toujours dépendante des mines, mais l est moins Proportion des emplois par secteur, Abitibi-Témiscamingue (moyenne pour chaque période) 1989 à à 2009 Autres* 16% Primaire 12% 51% 46% 33% 42% Services professionnels et techniques Source : Statistique Canada EPA * Agriculture, commerce, finance, administration publique, transport, construction et manufacturier SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

28 Le solde migratoire est de moins en moins négatif Pertes annuelles (en nombre de personnes) Début des années 2000 Plus de 2000 Depuis les trois dernières années Moins de 500 Sources : ISQ

29 Les taux hypothécaires ont atteint des niveaux historiquement bas % Taux hypothécaires à 5 ans Sources : Banque du Canada, Statistique Canada SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

30 Pourquoi l offre ne suit-elle pas la demande d habitation dans tous les marchés? - Unifamiliale - Locatif traditionnel - Locatif pour aînés Taux d inoccupation - Marché moins rentable que les autres Sur ce marché, la baisse des propriétés existantes à vendre Abitibi-Témiscamingue Province du Québec Février - Les taux d inoccupation n ont pas toujours 2009 été aussi est bas compensée par la hausse des Amos (AR) ** mises en chantier. - Volatilité Rouyn-Noranda de l emploi (AR) ** Val-d Or (AR) 2,0 2,4 7,9 Source :SCHL

31 Économie : Conclusions et perspectives - Baisse de l emploi en 2009, mais les derniers mois montrent des signes de reprise Revente : - Les prix ont fortement progressé en 2009 en raison d une offre limitée Construction: - Le nombre de mises en chantier de maisons individuelles est demeuré élevé depuis 3 ans, mais il y a très peu de nouveaux logements locatifs Perspectives : Les prix des propriétés existantes poursuivront leur ascension en 2010 La construction de logements individuels demeurera soutenue en 2010 Les taux d inoccupation resteront faibles

32 Merci pour votre attention! Questions?

33 Pour plus d information : Bureau de Montréal : Nos produits : SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT

34 La SCHL : Au cœur de l habitation La Société canadienne d hypothèques et de logement (SCHL) est l organisme national responsable de l habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. En collaboration avec d autres intervenants du secteur de l habitation, elle contribue à faire en sorte que le système canadien de logement demeure l un des meilleurs du monde. La SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à l adresse suivante : Vous pouvez aussi communiquer avec nous par téléphone : ou par télécopieur : De l extérieur du Canada : ; télécopieur : La Société canadienne d hypothèques et de logement souscrit à la politique du gouvernement fédéral sur l accès des personnes handicapées à l information. Si vous désirez obtenir la présente publication sur des supports de substitution, composez le La gamme complète des publications nationales standards du Centre d analyse de marché (CAM) est offerte gratuitement, en format électronique, sur le site Web de la SCHL. Vous pouvez consulter, imprimer ou télécharger les éditions déjà parues, ou encore vous abonner aux futures éditions et recevoir automatiquement, par courriel, de l information sur le marché le jour même où elle est diffusée : c est rapide et pratique! Visitez le Pour en savoir davantage au sujet du CAM et de la mine de renseignements sur le marché de l habitation qu il met à votre disposition, rendez-vous au Pour vous abonner à la version papier (payante) des publications du CAM, veuillez composer le Société canadienne d hypothèques et de logement. Tous droits réservés. La SCHL autorise toute utilisation raisonnable du contenu de la présente publication, à la condition toutefois que ce soit à des fins personnelles, pour des recherches d affaires ou d intérêt public, ou encore dans un but éducatif. Elle accorde le droit d utiliser le contenu à titre de référence générale dans des analyses écrites ou dans la présentation de résultats, de conclusions ou de prévisions, et de citer de façon limitée les données figurant dans la présente publication. La SCHL autorise également l utilisation raisonnable et restreinte du contenu de ses rapports dans des publications commerciales, sous réserve des conditions susmentionnées. Elle conserve toutefois le droit d exiger, pour une quelconque raison, l interruption d une telle utilisation. Chaque fois que le contenu d une publication de la SCHL est utilisé, y compris les données statistiques, il faut en indiquer la source comme suit : Source : SCHL (ou, selon le cas, «Adaptation de données provenant de la SCHL»), titre de la publication, année et date de diffusion. À défaut de quoi ledit contenu ne peut être reproduit ni transmis à quiconque. Lorsqu une organisation se procure une publication, elle ne doit pas en donner l accès à des personnes qui ne sont pas à son emploi. La publication ne peut être affichée, que ce soit en partie ou en totalité, dans un site Web qui serait ouvert au public ou accessible à des personnes qui ne travaillent pas directement pour l organisation. Pour obtenir la permission d utiliser le contenu d une publication d analyse de marché de la SCHL à des fins autres que celles susmentionnées ou de reproduire de grands extraits ou l intégralité des publications d analyse de marché de la SCHL, veuillez communiquer avec le Centre canadien de documentation sur l habitation (CCDH) ; courriel : téléphone : ou Veuillez fournir les informations suivantes au CCDH : Titre de la publication, année et date de diffusion Sans limiter la portée générale de ce qui précède, il est interdit de traduire un extrait de publication sans l autorisation préalable écrite de la Société canadienne d hypothèques et de logement. Les renseignements, analyses et opinions contenus dans cette publication sont fondés sur diverses sources jugées fiables, mais leur exactitude ne peut être garantie, et ni la Société canadienne d hypothèques et de logement ni ses employés n en assument la responsabilité.

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service

Québec se distingue. Marie-Élaine Denis, analyste de marché. Marché de l habitation : notre savoir à votre service Québec se distingue PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE QUÉBEC Marie-Élaine Denis, analyste de marché 20 janvier 2011 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Sommaire Marché de l habitation

Plus en détail

Les résidences pour personnes âgées

Les résidences pour personnes âgées le marché de l habitation Les résidences pour personnes âgées Gatineau 2008 SociÉtÉ canadienne d hypothèques et de logement Date de diffusion : 2008 Table des matières Tableaux compris dans ce rapport...

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal RÉSULTATS DE L ENQUÊTE D OCTOBRE 2014 David L Heureux Analyste principal de marché 19 janvier 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme

Plus en détail

Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère

Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère Le marché locatif de la région de Québec, quelques points de repère Élisabeth Koulouris Chef analyste 27 avril 2016 Marché de I habitation : notre savoir à votre service Un parc locatif diversifié Portrait

Plus en détail

ACTUALITÉS HABITATION TABLEAUX

ACTUALITÉS HABITATION TABLEAUX Le m a rché de l h a bitat ion ACTUALITÉS HABITATION TABLEAUX Région de Québec Date de diffusion : quatrième trimestre de 2015 Marché de l habitation : notre savoir à votre service AU CŒUR DE L HABITATION

Plus en détail

Pleins feux sur la demande une perspective régionale

Pleins feux sur la demande une perspective régionale Pleins feux sur la demande une perspective régionale SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT CONFÉRENCE SUR LES PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION DE MONTRÉAL Kevin Hughes Économiste régional

Plus en détail

Baisse des mises en chantier d habitations

Baisse des mises en chantier d habitations L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de Trois-Rivières S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Faits saillants - Québec*

Faits saillants - Québec* L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n Rapport Sur le marché Locatif Faits saillants - Québec* S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Figure

Plus en détail

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre?

Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? Vieillissement de la population : se dirige-t-on vers un surplus de propriétés existantes à vendre? 80 ième congrès annuel de l ACFAS Colloque ISQ/CIQSS 8 mai 2012 Francis Cortellino Analyste principal

Plus en détail

PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de St. Catharines-Niagara

PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de St. Catharines-Niagara Le marché de l habitation PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION RMR de St. Catharines-Niagara Date de diffusion : Fait saillants printemps 2015 Les mises en chantier de maisons individuelles et d appartements

Plus en détail

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec

Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Le marché locatif et le marché des résidences pour aînés, RMR de Québec Kevin Hughes Économiste Principal Centre d analyse de marché Marché de l habitation : notre savoir à votre service Au programme Marché

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants

Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation Gatineau 1 S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Table des matières Date de diffusion : premier

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Région métropolitaine de Trois-Rivières. 1 er trimestre 2012 Région métropolitaine de Trois-Rivières Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Quatrième hausse trimestrielle consécutive des ventes résidentielles Taux d intérêt et marché de l emploi

Plus en détail

Région de Québec. Marché du neuf au quatrième trimestre de 2014. Mises en chantier(province de Québec) Date de diffusion : premier trimestre de 2015

Région de Québec. Marché du neuf au quatrième trimestre de 2014. Mises en chantier(province de Québec) Date de diffusion : premier trimestre de 2015 L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation Région de Québec S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Marché du neuf au

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

PRÉSENTATION C.R.É Abitibi-Témiscamingue

PRÉSENTATION C.R.É Abitibi-Témiscamingue PRÉSENTATION C.R.É Abitibi-Témiscamingue PROBLÉMATIQUE DU LOGEMENT EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE Mai 2013 33, ave Horne, bureau 203, Rouyn-Noranda, Qc, J9X 4S1 Chambre immobilière de l Abitibi-Témiscamingue

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation Les facteurs fondamentaux Les prévisions pour 2014 Les intentions à moyen terme Les principaux risques Vers un autre resserrement hypothécaire? Plan de la présentation Les facteurs

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL

Perspectives 2007 du marché de l habitationl. Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL Perspectives 2007 du marché de l habitationl Marie-Élaine Denis, analyste de marché, SCHL SOMMAIRE Retour sur la bulle immobilière Prévisions 2007: Marché de la revente Construction résidentielle Marché

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Bienvenue Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs fondamentaux Prévisions

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT

ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN MODÈLE DE SUIVI DES IMPACTS SUR LE LOGEMENT ANNEXE VI LISTE DES VARIABLES ET INDICATEURS POUR UN ODÈLE DE SUIVI DES IPACTS SUR LE LOGEENT 30 Les tableaux suivants présentent les variables et les indicateurs utilisés dans les trois sections de ce

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements

Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements société canadienne d hypothèques et de logement Date de diffusion : 20 Marché de l habitation : notre

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Logements neufs. Kitchener. Autre excellente année pour le secteur de la construction. dans la RMR de Kitchener

Logements neufs. Kitchener. Autre excellente année pour le secteur de la construction. dans la RMR de Kitchener Kitchener Logements neufs Autre excellente année pour le secteur de la construction résidentielle dans la RMR de Kitchener Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Kitchener, 1 113 habitations

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements

Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n Tableaux détaillés sur la rénovation et l achat de logements société canadienne d hypothèques et de logement Date de diffusion : 20 Marché de l habitation : notre

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

Le marché de l habitation. Perspectives du marché de l habitation

Le marché de l habitation. Perspectives du marché de l habitation Le marché de l habitation Perspectives du marché de l habitation RMR de Montréal Société canadienne d hypothèques et de logement Date de diffusion : automne 2007 Table des matières Le marché résidentiel

Plus en détail

RMR de Québec. Faits saillants. Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants. Table des matières

RMR de Québec. Faits saillants. Date de diffusion : premier trimestre de 2015 1 Faits saillants. Table des matières L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation RMR de Québec S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Table des matières Date de diffusion : premier

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER?

QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? CONFÉRENCE QU EST-CE QUI SE PASSE DANS LE MARCHÉ IMMOBILIER? MANUEL DU PARTICIPANT Par : Michel Beauséjour, FCA, Chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) et de la Fédération

Plus en détail

RMR de Québec. dans la région de Québec au. quatrième trimestre de 2012. Mises en chantier. Quatrième trimestre. Table des matières

RMR de Québec. dans la région de Québec au. quatrième trimestre de 2012. Mises en chantier. Quatrième trimestre. Table des matières L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n ActualitÉs habitation RMR de Québec S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : premier trimestre de

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Cibler l essentiel. 18 novembre 2014 7 h 45 à 11 h 30. Marché de l habitation : notre savoir à votre service

Cibler l essentiel. 18 novembre 2014 7 h 45 à 11 h 30. Marché de l habitation : notre savoir à votre service Cibler l essentiel L ÉVÉNEMENT ANNUEL SUR LES PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION CONFÉRENCE DE QUÉBEC 18 novembre 2014 7 h 45 à 11 h 30 Le Capitole de Québec 972, rue Saint-Jean Marché de l habitation

Plus en détail

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015 Les hypothèques légales www.jlr.ca LES HYPOTHÈQUES LÉGALES Afin d observer les variations dans les mauvaises créances immobilières, les préavis d exercice et les délaissements sont

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Perspectives du marché Locatif RMR de Montréal

Perspectives du marché Locatif RMR de Montréal Perspectives du marché Locatif RMR de Montréal Tania Bourassa-Ochoa Geneviève Lapointe Analystes principales, Centre d analyse de marché 16 février 2017 Au programme 1. Profils des locataires 2. État du

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Page 1 of 6 Aussi dans ce numéro Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre. Forte croissance des ventes résidentielles dans la région de Gatineau Les Canadiens

Plus en détail

Habitation Votre lien avec le marché de l habitation

Habitation Votre lien avec le marché de l habitation A CTUALITÉS Nouveau-Brunswick Habitation Votre lien avec le marché de l habitation Société canadienne d hypothèques et de logement Hausse des mises en chantier Autre année record en vue pour les constructeurs

Plus en détail

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca PUBLICATION JLR 2016 Rapport sur le marché hypothécaire www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Sur les 243 000 hypothèques notariées enregistrées au Registre foncier en 2015, un peu plus de 119 000 ont été contractées

Plus en détail

Le marché de l habitation régional

Le marché de l habitation régional Le marché de l habitation régional Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Service économique et affaires publiques Le marché de l habitation Mauricie Centre-du-Québec Bois-Francs Les secteurs de la Mauricie,

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste Premier emprunteur renseignements personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT.

ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. ICI, L AVENIR SE CONSTRUIT. LE MARCHÉ DES TERRAINS ET DE LA COPROPRIÉTÉ SE REFROIDIRA-T-IL EN 2013 OU L INTÉRÊT SE MAINTIENDRA-T-IL SOMMET IMMOBILIER DE MONTRÉAL 4 avril 2013 QUELQUES GRANDS TITRES DES

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue. mai 2013

Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue. mai 2013 Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue mai 2013 Le GRT et le logement social Le GRT est un organisme à but non lucratif voué au développement de l habitation communautaire. Son rôle est d

Plus en détail

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité février 1 La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité La chute de la construction neuve et des ventes de propriétés existantes semble maintenant terminée au Québec. Le repli de,3 % des

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL SUJETS COUVERTS» L investissement immobilier en 2013» Diagnostic par classes d actifs» Perspectives à moyen terme» Enjeux 2001-12-01

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes :

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : 2. Le marché locatif Activité globale Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : - Une activité relativement

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL

Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL Acceptation La présente entente entre vous et la Société canadienne d hypothèques et de logement (la «SCHL»)

Plus en détail

Tendance des mauvaises créances au Québec

Tendance des mauvaises créances au Québec ÉTUDE JLR 3 NOVEMBRE 2015 Tendance des mauvaises créances au Québec Octobre 2015 www.jlr.ca FAITS SAILLANTS En octobre 2015, 830 préavis d exercice ont été émis et publiés au Registre foncier, soit 9,3

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant Bien des personnes âgées désirent rester indépendantes et continuer de vivre dans leur communauté le plus longtemps possible. Comme leurs besoins et leurs capacités changent, elles ont parfois besoin d

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Voyages entre le Canada et les autres pays, décembre 2013 Les résidents canadiens ont effectué 1,2 million de voyages d'une nuit ou plus en automobile aux États-Unis en décembre, en hausse de 8,7 % par

Plus en détail

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active N o 71-544-XIF au catalogue Produits et services de l Enquête sur la population active 2006 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête sur les loyers commerciaux Division des prix à la production Guide de déclaration Le présent guide a été conçu pour vous aider à participer à l Enquête sur les loyers commerciaux. Si vous avez

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal. Premier emprunteur : Revenus Employeur Adresse complète Ville Téléphone Poste Premier emprunteur Renseignements Personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS Brochure Réservé aux courtiers en prêts hypothécaires à titre d information À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS La Banque au service des courtiers. À propos

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

RAPPORT SUR LA RÉNOVATION ET L ACHAT DE LOGEMENTS

RAPPORT SUR LA RÉNOVATION ET L ACHAT DE LOGEMENTS L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n RAPPORT SUR LA RÉNOVATION ET L ACHAT DE LOGEMENTS S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : 2012 Les

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Le Répertoire des entreprises et des organismes du Québec (REOQ) Un outil de référence unique

Le Répertoire des entreprises et des organismes du Québec (REOQ) Un outil de référence unique Le Répertoire des entreprises et des organismes du Québec (REOQ) Un outil de référence unique Table des matières Présentation du REOQ...2 Les nombreux avantages du REOQ...3 Les fonctionnalités du REOQ...

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

En mai, les constructeurs d habitations de

En mai, les constructeurs d habitations de Société canadienne d hypothèques et de logement www.schl.ca Les constructeurs de Calgary ont enregistré leur meilleur résultat des 24 dernières années En mai, les constructeurs d habitations de Calgary

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 28 n o JUIN 2015 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Hausse du taux d inoccupation des logements locatifs de 2,8 % à 3,4 % entre 2013 et 2014 La hausse

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal Premier emprunteur renseignements personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER

RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER ATELIER SUR LES ENJEUX ET DÉFIS DES PLACEMENTS DES FONDATIONS RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER 22 janvier 2014 Sébastien Naud, CFA, M.Sc. Conseiller principal MERCER, chef de file mondial La force de notre

Plus en détail

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal

Adresse actuelle Adresse (numéro et rue) Ville Province Code Postal Premier emprunteur renseignements personnels Demandeur Prénom et nom de famille Date de naissance (jjmm aaaa) État civil Célibataire Divorcé(e) Conjoint de fait Marié(e) Séparé(e) Veuf(ve) Nombre de personne

Plus en détail

Prévisions économiques 2015-2016

Prévisions économiques 2015-2016 Prévisions économiques 2015-2016 Faits saillants Considérant les tendances des mises en chantier résidentielles de même qu un ensemble de facteurs, l Association des professionnels de la construction et

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À

Plus en détail

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail

apport sur le Marché locatif

apport sur le Marché locatif r GATINEAU apport sur le Marché locatif OCTOBRE 2005 La détente du marché locatif se poursuit à Selon les résultats de l Enquête sur les logements locatifs, menée par la SCHL en octobre, le marché locatif

Plus en détail

Northern Trust Company, Canada

Northern Trust Company, Canada Northern Trust Company, Canada Foire aux questions : Adresse : Question : Comment dois-je procéder pour effectuer un changement d adresse? Réponse : Veuillez compléter et signer notre formulaire de changement

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca

DOCUMENTATION JLR. Guide pour les utilisateurs des services en ligne. www.jlr.ca DOCUMENTATION JLR Guide pour les utilisateurs des services en ligne www.jlr.ca Le est un outil statistique interactif qui vous permet d obtenir de l information sur les ventes, les mauvaises créances et

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Mai L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail