AVANTAGES FISCAUX EN FAVEUR DE L'INDUSTRIE CINÉMATOGRAPHIQUE. Festival de Cannes 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVANTAGES FISCAUX EN FAVEUR DE L'INDUSTRIE CINÉMATOGRAPHIQUE. Festival de Cannes 2011"

Transcription

1 AVANTAGES FISCAUX EN FAVEUR DE L'INDUSTRIE CINÉMATOGRAPHIQUE Festival de Cannes 2011

2 QUAND LES AVANTAGES FISCAUX ONT-ILS ÉTÉ INTRODUITS? En Italie, la Loi de Finances pour 2008 (n 244/2007) a introduit un système d'avantages fiscaux réglementés par les décrets ministériels des 7 mai 2009 et 21 janvier 2010, pour venir en aide au secteur cinématographique. A présent en vigueur: Productions cinématographiques, crédit d'impôt et refuge fiscal Distributions cinématographiques, crédit d'impôt Exploitants, crédit d'impôt Investisseurs étrangers pour le secteur cinématographique et audiovisuel, crédit d'impôt Toutes les entreprises bénéficiaires doivent être soumises à l'imposition italienne

3 Tax Credit Tax Shelter Crédit d' impôt Détaxation des profits d' entreprise Possibilité de compenser les dettes fiscales (IRES, IRPEF, IRAP, TVA, contributions de prévoyance et d'assurance) avec le crédit acquis à la suite d'un investissement dans le cinéma Possibilité de bénéficier d'un bouclier fiscal pour la part de bénéfices investis dans la production cinématographique

4 JUSQU'À QUAND LES AVANTAGES FISCAUX RESTERONT- ILS EN VIGUEUR? Avec la Loi n 10 du 26 février 2011, le décret législatif n 225 de 2010 a été transformé en loi. Dans le texte ainsi converti, en vigueur depuis le 27 février (J.O. n 47 du ), les avantages fiscaux ont été prorogés jusqu'au 31 décembre (Les modalités de concession et de distribution des avantages fiscaux restent réglementées par les décrets ministériels des 7 mai 2009 et 21 mai 2010 et leurs éclaircissements ultérieurs) Section Crédit d'impôt et Financements

5 POUR QUELLES ŒUVRES LA DEMANDE DE CRÉDIT D'IMPÔT EST-ELLE ADMISSIBLE? Nationalité : Films italiens (de nationalité italienne et d'intérêt culturel) Films étrangers Typologies : Longs métrages Courts métrages Documentaires Films d'animation Catégories : Films difficiles (documentaires, courts métrages, œuvres premières et secondes, longs métrages avec plus de 70 points selon le tableau B et soumis au jugement d une Commission prévue à cet effet) Films disposant de ressources financières modestes (1,5 million <) Pour accéder à la demande de crédit d'impôt, tout film doit passer positivement un test d'éligibilité culturelle (tableaux A, B et C joints au décret ministériel du 7 mai 2009).

6 LE CRÉDIT D'IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE FILMS ITALIENS Taux de crédit d'impôt : 15%, à calculer sur le coût de production total "en copie échantillon", à l exeption de frais de distribution et honoraires du producteur ; frais généraux maximaux 7,5 % et frais de personnel de production maximaux 25 % (tax credit plafond annuel 3,5 mln) 80% du crédit (soit 12 % du coût total) à dépenser en Italie Intensité d'aide maximale : 50% du coût de production total, 80% en cas de films difficiles ou disposant de ressources modestes Obligation de certification des coûts encourus

7 LE CRÉDIT D'IMPÔT POUR LA PRODUCTION DE FILMS ÉTRANGERS Il revient à la Production Exécutive Italienne/Service Taux de crédit d'impôt : 25%, à calculer sur les dépenses italiennes ne dépassant pas 60 % du coût du film (tax credit plafond par film 5mln) Sont valables les dépenses encourues sur un autre territoire UE jusqu'à un montant maximal de 30% du coût total du film. Obligation de certification des coûts encourus

8 LES COPRODUCTIONS INTERNATIONALES Le film obtient la nationalité italienne. Le producteur italien peut demander le crédit d'impôt uniquement sur la part des droits lui revenant (même s'il est également producteur exécutif de tout le film). Taux de crédit d'impôt : 15%, à calculer sur le coût total paramétré par rapport à la part de droits revenant au producteur italien

9 UN EXEMPLE DE CRÉDIT D'IMPÔT RELATIF À DES FILMS ÉTRANGERS HYPOTHÈSES : FILM TOURNÉ À : NEW YORK (40 %) ROME (30 %) PARIS (30 %) BUDGET TOTAL = 10 MLN RESTRICTIONS : BUDGET RELATIF MAXIMAL 6 MLN EN ITALIE JUSQU'À 6 MLN À PARIS 3 MLN MAXIMUM PRODUCTEUR EXÉCUTIF ITALIEN BUDGET RELATIF POUR CRÉDIT D'IMPÔT 6 MLN DÉPENSES À PARIS 3 MLN COÛT DE PRODUCTION NET 8,5 MLN CRÉDIT D'IMPÔT TOTAL (1,5 MLN ) 25 % DE 6 MLN DÉPENSES EN ITALIE 3 MLN

10 .ET RELATIF AUX COPRODUCTIONS INTERNATIONALES HYPOTHÈSES : FILM TOURNÉ À : NEW YORK-ROME PARIS BUDGET TOTAL = 10 MLN COPRODUCTEUR ITALIEN 50 % RESTRICTIONS : NATIONALITÉ ITALIENNE DU FILM 80 % DU CRÉDIT D'IMPÔT À DÉPENSER EN ITALIE COPRODUCTEUR ITALIEN BUDGET RELATIF POUR CRÉDIT D'IMPÔT 5 MLN DÉPENSES EN ITALIE À NEW YORK 4,4 MLN AUTRES MESURES APPROUVÉES (Investisseurs externes) DÉPENSES TOTALES DU COPRODUCTEUR ITALIEN 4,250 MLN CRÉDIT D'IMPÔT TOTAL ( ) 15 % DE 5 MLN

11 LE CRÉDIT D'IMPÔT "EXTERNE" : QUI SONT LES INVESTISSEURS EXTERNES? Sont considérées "externes au cinéma" les entreprises différentes des suivantes : - Productions - Distributions - Exploitants - Opérateurs de réseau - Fournisseur de contenus Décret Législatif n. 177/ Fournisseur de services - Émetteurs télévisés - Productions exécutives et/ou Industries techniques ayant des rapports de fourniture liés à l'œuvre cinématographique - Entreprises appartenant au même groupe que la production à laquelle l apport est destiné

12 QUEL EST L'AVANTAGE POUR LES INVESTISSEURS EXTERNES? Taux de crédit d impôt : 40% de l'apport exécuté, jusqu'au plafond annuel de 1 mln pour chaque période d'imposition (investissement maximal annuel : 2,5 mln ) Participation à une part des bénéfices découlant de l'exploitation économique de l'ouvrage cinématographique Taxation des bénéfices après la récupération de l'apport, seulement sur 5% de leur montant

13 UN EXEMPLE Budget du film: Taux de l'investisseur externe: 30 % = Part du producteur : 70 % = Participation aux bénéfices et pertes: 30% Crédit d'impôt du producteur: ( x 15 %) Crédit d'impôt de l'investisseur: ( x 40 %) Crédit d'impôt total: (< 50 % du coût de production) Scénario 1 Recettes totales du film : (Perte du film : ) Recettes part investisseur : (Perte part investisseur : ) Résultat net de l'investisseur : Crédit d'impôt Scénario 2 Recettes totales du film : Bénéfice du film : Recettes part investisseur : Résultat net de l'investisseur : ( *) (*) net de l Ires (27,5 %) sur 5 %

14 QUELLES SONT LES CONDITIONS REQUISES POUR INVESTIR DANS UNE ŒUVRE CINÉMATOGRAPHIQUE ET BÉNÉFICIER DU CRÉDIT D'IMPÔT? Apports en argent pour des œuvres cinématographiques de nationalité italienne Contrat d'association en Participation ou Cointéressement (art et 2554 du Code Civil) Pour chaque œuvre, les apports totaux des investisseurs externes ne doivent pas dépasser 49% du coût de production. La participation totale des investisseurs externes aux bénéfices ne doit pas dépasser 70% des bénéfices totaux du producteur.

15 TEMPS ET APPLICATION Les contrats et les apports doivent être stipulés et versés avant la date de présentation de l'autorisation à la projection publique. La durée minimale du contrat d'association en participation est de 18 mois à compter de la date de présentation de la demande définitive. 80% des apports versés par les investisseurs externes doivent être dépensés sur le territoire national. Le crédit peut être utilisé SEULEMENT après que le Mibac a attesté le montant admissible à la suite de la présentation de la demande. Les apports en argent effectués par des entreprises qui, pour le même film, ont des accords en cours pour l'insertion de marques et de produits, ou bien pour des prestations promotionnelles ou publicitaires ne pouvant pas être inférieures à 10 % du budget total de production. Cette limite s'abaisse à 5% pour les films reconnus difficiles ou à petit budget.

16 LE CRÉDIT D'IMPÔT POUR LES DISTRIBUTIONS CINÉMATOGRAPHIQUES En qualité de distributeurs Taux de crédit d impôt : 15% des dépenses nationales encourues pour la distribution d'œuvres d'intérêt culturel (tax credit plafond 1,5 mln pour chaque période d'imposition) Taux de crédit d impôt : 10% des dépenses nationales encourues pour la distribution d'œuvres d'expression de langue originale italienne (tax credit plafond 2mln pour chaque période d'imposition) Frais de distribution: impression de copies, promotion, lancement, sous-titrage, doublage, bagage publicitaire, etc. En qualité d'investisseurs externes dans la production Taux de crédit d impôt : 20% de l apport exécuté pour les contrats d'association en participation stipulés avec le producteur cinématographique pour des œuvres de nationalité reconnues d'intérêt culturel (tax credit plafond 1 mln pour chaque période d'imposition)

17 LE CRÉDIT D'IMPÔT POUR LES EXPLOITANTS Pour l introduction d'appareillages numériques Taux de crédit d'impôt : 30 % des frais encourus avec un plafond annuel de par écran. En qualité d'investisseurs externes dans la production Taux de crédit d'impôt : 20 % de l apport exécuté pour les contrats d'association en participation stipulés avec le producteur cinématographique pour des œuvres de nationalité reconnues d'intérêt culturel (tax credit plafond 1 mln pour chaque période d'imposition)

18 À QUI S'ADRESSER POUR AVOIR DES INFORMATIONS? Le bureau Crédit d'impôt et Financements de l ANICA aide les opérateurs nationaux et internationaux en fournissant les services suivants: Activités d'information, de promotion, ateliers; Assistance pour l'interprétation des normes sur les avantages fiscaux; Gestion d'une page web entièrement consacrée à la réglementation, aux approfondissements, aux éclaircissements du MIBAC et de l Agenzia delle Entrate, aux rendez-vous internationaux consacrés aux questions fiscales; Newsletters périodiques; Conseil pour la présentation des dossiers à travers la structure d'anica Servizi prévue à cet effet.

19 BUREAU CRÉDIT D'IMPÔT ET FINANCEMENTS ANICA V.le Regina Margherita 286, Roma

Extrait du Journal Officiel n 85 du 13-4-2010 MINISTÈRE POUR LES BIENS ET LES ACTIVITÉS CULTURELLES

Extrait du Journal Officiel n 85 du 13-4-2010 MINISTÈRE POUR LES BIENS ET LES ACTIVITÉS CULTURELLES Extrait du Journal Officiel n 85 du 13-4-2010 MINISTÈRE POUR LES BIENS ET LES ACTIVITÉS CULTURELLES DÉCRET du 21 janvier 2010 Dispositions d application des crédits d impôt accordés aux entreprises n appartenant

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

0.443.917.2. Accord entre la Confédération suisse et le Royaume de Belgique sur les relations cinématographiques

0.443.917.2. Accord entre la Confédération suisse et le Royaume de Belgique sur les relations cinématographiques Texte original 0.443.917.2 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume de Belgique sur les relations cinématographiques (Accord de coproduction entre la Suisse et la Belgique) Conclu le 9 janvier

Plus en détail

CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST

CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST Cabinet d audit spécialisé dans l activité cinématographique et audiovisuelle CABINET HERMESIANE Xavier CHRIST Président Un service qui compte pour vous NOTRE EQUIPE Xavier CHRIST, hermesiane@wanadoo.fr

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF RÉGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs et descriptif de la mesure a) Objectifs

Plus en détail

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Au nom du peuple, Nous, Habib Bourguiba, Président de la République Tunisienne, L Assemblée Nationale

Plus en détail

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Vers des Médias accessibles Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Le Crédit impôt cinema Le Crédit impôt audiovisuel Le Crédit d impôt cinéma Quel Objectif? Soutenir

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL Délibération n 12/02.495 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 12 octobre 2012 Délibération n 14/02.250 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 27 juin 2014 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 Les règlements seront sujets à modifications courant 2015, pour plus d'information, veuillez vous adresser au 03-80-44-37-09 et le site internet de la Région www.regionbourgogne.fr

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

"MINI-TRAITE PRODUCTION ANIMATION"

MINI-TRAITE PRODUCTION ANIMATION "MINI-TRAITE PRODUCTION ANIMATION" ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RELATIF À LA PROMOTION DE PROJETS DE COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE OU AUDIO-VISUELLE

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 AIDE À LA CRÉATION ET A LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Le fonds d aides à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle vise - en pleine

Plus en détail

FR - 2015. Service Public Fédéral FINANCES

FR - 2015. Service Public Fédéral FINANCES L UNION FAIT LA FORCE FR - 2015 Service Public Fédéral FINANCES AVANT - PROPOS Le but de cette brochure est de fournir une information générale sur le nouveau système de Tax Shelter, basée sur la Loi

Plus en détail

Tax Shelter. Un scénario gagnant pour les investisseurs

Tax Shelter. Un scénario gagnant pour les investisseurs Tax Shelter Un scénario gagnant pour les investisseurs Le Tax Shelter en quelques mots «Le Tax Shelter est un incitant fiscal destiné à encourager la production d œuvres audiovisuelles et cinématographiques

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Question 1 : Il s agit de la réalisation simultanée de deux projets, l un de renouvellement et l autre

Plus en détail

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire»,

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire», 26/07/2006 CNRS Images/DR05 Modèle Convention de coproduction audiovisuelle Entre Le Centre National de la Recherche Scientifique, établissement public à caractère scientifique et technologique, dont le

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

Aide au DVD musical (SPEDIDAM)

Aide au DVD musical (SPEDIDAM) Aide au DVD musical (SPEDIDAM) Producteurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire Aide au DVD musical (SPEDIDAM) 5.2.19 Nationale Filière concernée

Plus en détail

Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013

Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013 Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Avril 2013 Crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) 2 S O M M A I R E PAGES Présentation du CICE 3 Modalités de calcul 4 Les obligations déclaratives 6 La comptabilisation

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 03.X.2007 C(2007)4604 Objet: Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles Monsieur le Ministre, 1. PROCEDURE (1) Le 4 juillet

Plus en détail

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 02.07.2009 C (2009)5084 final Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères Monsieur le Ministre, J ai l'honneur

Plus en détail

CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS

CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS per il Cinema Fiche technique POR (Plan Opérationnel Régional) 2014-2020 Mesure 3.1.3 Attractivité des productions cinématographiques Finalité L intervention

Plus en détail

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants :

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants : Décret n 2001-609 du 9 juillet 2001 pris pour l application du 3 ème de l article 27 et de l article 71 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 et relatif à la contribution des éditeurs de services de

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN

L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE L ESSENTIEL EN L INDUSTRIE DU CINÉMA EN FRANCE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, BERCEAU DU CINÉMA En 1895, les frères Lumière inventaient le cinématographe. La France compte des groupes historiques tels que Pathé

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

REGLEMENT D OCTROI DES AIDES DE LA FONDATION VAUDOISE POUR LE CINEMA

REGLEMENT D OCTROI DES AIDES DE LA FONDATION VAUDOISE POUR LE CINEMA REGLEMENT D OCTROI DES AIDES DE LA FONDATION VAUDOISE POUR LE CINEMA Préambule La Fondation vaudoise pour le cinéma (ci-après la Fondation) a notamment pour but de favoriser l activité cinématographique

Plus en détail

Conditions générales de vente et conditions de cession des droits et des prestations techniques

Conditions générales de vente et conditions de cession des droits et des prestations techniques Etablissement Public de Télévision Direction Commerciale Conditions générales de vente et conditions de cession des droits et des prestations techniques Conditions Générales : Les prestations techniques

Plus en détail

CORSE - RÈGLEMENTS 2014

CORSE - RÈGLEMENTS 2014 CORSE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à l écriture Cette aide est destinée à participer aux frais d'écriture d'un scénario (repérages, voyages, travail avec un scénariste, un dialoguiste...) de court métrage, long

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement CONVENTION DE FINANCEMENT PAR L ETAT DE LA CERTIFICATION AU TITRE DU PROGRAMME

Plus en détail

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2015-21F Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants Le 26 mars 2015 En bref Le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 26 mars 2015, le

Plus en détail

Crédit d'impôt pour dépense de prospection commerciale

Crédit d'impôt pour dépense de prospection commerciale Crédit d'impôt pour dépense de prospection commerciale PME Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire 9.5.3 Nationale Filière concernée Stade de la filière

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 6 F-2-01 N 15 du 22 JANVIER 2001 6 I.D.L. / 2 INSTRUCTION DU 12 JANVIER 2001 IMPOTS DIRECTS LOCAUX (TAXES DIVERSES) TAXE POUR FRAIS DE CHAMBRES

Plus en détail

Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel)

Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel) Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel) Producteurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire NTP 3.2.31 Nationale Filière concernée

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 24 mars 2004 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr Cinéma & audiovisuel l'action et Les aides de la région www.iledefrance.fr Pour préserver la diversité de création, développer l économie et conforter l emploi du secteur cinématographique et audiovisuel

Plus en détail

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20)

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) I. Définition des entreprises totalement exportatrices (art 10) : L article 10 du code d incitation aux investissements a défini les entreprises

Plus en détail

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015

Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Aperçu des principales modifications à la formule de déclaration ainsi qu'aux annexes fiscales pour l'exercice d'imposition 2015 Le modèle de la formule de déclaration pour l exercice d imposition 2015

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE Signé à Beijing, le 23 février 1987 En vigueur le 23 février 1987 ACCORD RELATIF À

Plus en détail

nouveau produit Tax Shelter :

nouveau produit Tax Shelter : PREMIUM FILMS FOR FAST & SECURE RETURNS nouveau produit Tax Shelter : le meilleur scénario pour vos investissements. Avertissement L attention des Investisseurs est particulièrement attirée sur les points

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Communauté de Communes de la Région d Audruicq DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Une subvention n est jamais attribuée spontanément : il appartient donc à l association d en faire la demande sur présentation

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État NN 84/2004 et N 95/2004 France. Régimes d aide au cinéma et à l audiovisuel

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État NN 84/2004 et N 95/2004 France. Régimes d aide au cinéma et à l audiovisuel COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.III.2006 C(2006)832 final Objet : Aide d État NN 84/2004 et N 95/2004 France Régimes d aide au cinéma et à l audiovisuel Monsieur le Ministre, I. Procédure 1. Par

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Managed Funds Stability Fund 1

Managed Funds Stability Fund 1 Managed Funds Stability Fund 1 ÉPARGNE-PENSION, ÉPARGNE À LONG TERME ET ÉPARGNE NON FISCALE Type d'assurance vie Assurance vie dont le rendement est lié à des fonds de placement (branche 23). Des primes

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ... demande l admission de la Société... ...

BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ... demande l admission de la Société... ... BULLETIN D ADHÉSION JE, SOUSSIGNÉ...... Président, Directeur Général, Gérant ou Responsable de la production i demande l admission de la Société............ à l en qualité de [ ] PRODUCTEUR ADHÉRENT [

Plus en détail

Les experts-comptables se mobilisent en faveur du mécénat

Les experts-comptables se mobilisent en faveur du mécénat Intervenant : François JEGARD Expert-comptable Correspondant Mécénat National www.ambition-mecenat.org Les experts-comptables se mobilisent en faveur du mécénat Cultiver vos territoires Date: 28 septembre

Plus en détail

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 INDIRECT TAX SERVICES TVA: focus sur quelques évolutions concernant les PME et les start-up Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 Patrick Conrady Associé Thèmes choisis

Plus en détail

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE Madrid, le 14 janvier 1985 ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT

Plus en détail

EN BREF. Libressur Sélection Vie

EN BREF. Libressur Sélection Vie Libressur Sélection Vie Cherchez à faire fructifier votre capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal(1) avantageux de l assurance vie. EN BREF Libressur-Sélection Vie est

Plus en détail

«garanties publiques» Direction des garanties publiques Marie-Claire SARLIEVE

«garanties publiques» Direction des garanties publiques Marie-Claire SARLIEVE «garanties publiques» 25 05 2012 Direction des garanties publiques Marie-Claire SARLIEVE Profil de Coface Coface commercialise des solutions pour gérer les créances commerciales que les entreprises détiennent

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention 1/10 Ce dossier est préparé pour vous aider dans votre demande de subvention à la Ville de Paris. Une subvention n est jamais attribuée spontanément ; il vous appartient

Plus en détail

Crédit d'impôt audiovisuel

Crédit d'impôt audiovisuel Crédit d'impôt audiovisuel descriptif Le crédit d'impôt en matière audiovisuelle permet, sous certaines conditions, à une société de production de déduire de son imposition 0% de certaines dépenses de

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT TITRE POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention ASSOCIATION Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Veuillez cochez la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Quelle fiscalité pour les associations? Quelle fiscalité pour les dons? Christophe THIEBAUT Ordre des Experts-comptables

Quelle fiscalité pour les associations? Quelle fiscalité pour les dons? Christophe THIEBAUT Ordre des Experts-comptables Quelle fiscalité pour les associations? Quelle fiscalité pour les dons? Christophe THIEBAUT Ordre des Experts-comptables LES CRITÈRES D'EXONÉRATIONS POUR NE PAS PAYER L'IMPÔT SUR LES BÉNÉFICES ET LA TVA

Plus en détail

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le souscripteur peut récupérer les sommes investies. Cette faculté lui est personnelle et est appelée rachat. Le rachat peut être total, partiel

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

Aide au développement, documentaire

Aide au développement, documentaire Sociétés de production Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire 3.1.14 Nationale Filière concernée Stade de la filière concernée Catégorie de bénéficiaires

Plus en détail

PTZ 2014 DECRET Décret n 2014-889 du 1er août 2014 relatif aux prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété

PTZ 2014 DECRET Décret n 2014-889 du 1er août 2014 relatif aux prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété PTZ 2014 DECRET Décret n 2014-889 du 1er août 2014 relatif aux prêts ne portant pas intérêt consentis pour financer la primo-accession à la propriété NOR: ETLL1416684D Publics concernés : primo-accédants

Plus en détail

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t DIRECTION DES PROGRAMMES Département production ŒUVRE AUDIOVISUELLE ŒUVRE CINEMATOGRAPHIQUE SYLVIE BREUIL sylvie.breuil@csa.fr PHILIPPE VIGNON philippe.vignon@csa.fr tél. + 33 1 40 58 37 18 tél. +33 1

Plus en détail

(IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122

(IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS N 02/06/2011 DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 08/2011 NOTE COMMUNE N 6/3122 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Aides aux personnes âgées

Aides aux personnes âgées SOLIDARITÉS CÔTES D ARMOR S Action Sociale Aides aux personnes âgées Le guide pour mieux s'y retrouver Votre Conseil général les solidarités, assurer l équilibre 1 2 Édito L'aide sociale aux personnes

Plus en détail

1. Document d information et Règlement général des Opérations

1. Document d information et Règlement général des Opérations Document d information relatif aux modalités de fonctionnement du compte d épargne réglementé épargneplus ACTION TEMPORAIRE du 1 er juin 2012 au 15 juillet 2012 inclus 1. Document d information et Règlement

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Crédit d impôt pour solidarité

Crédit d impôt pour solidarité CHAPITRE Crédit d impôt pour solidarité Conception et gestion de la mesure fiscale 2 Entités vérifiées : Ministère des Finances du Québec (MFQ) Revenu Québec (RQ) Mise en contexte Crédit d impôt pour solidarité

Plus en détail

Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques

Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques Cahiers des charges relatifs à l Aide à l Organisation des festivals cinématographiques Le présent cahier des charges fixe les conditions, les critères et la réglementation relatifs à l aide à la production

Plus en détail

ANNEXE B2 TRADUCTION NON OFFICIELLE (TRADUCTION NON OFFICIELLE) Seuil de recettes extracôtières

ANNEXE B2 TRADUCTION NON OFFICIELLE (TRADUCTION NON OFFICIELLE) Seuil de recettes extracôtières (TRADUCTION NON OFFICIELLE) ANNEXE B2 RECOMMANDATIONS DU PRÉSIDENT (comprend les recommandations unanimes, les recommandations majoritaires et les recommandations appuyées uniquement par le président)

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À LA DIVERSIFICATION DES MARCHÉS DES ENTREPRISES MANUFACTURIÈRES QUÉBÉCOISES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

Comparer des offres de prêts

Comparer des offres de prêts Comparer des offres de prêts Prêts immobiliers : les critères de choix Nom de l établissement contact et n de téléphone Montant du prêt proposé Type de prêt taux fixe ou variable S agit-il d un prêt modulable?

Plus en détail

RECORD PREMIUM 1 1. Assurance-vie à prime unique de la branche 21, dont le taux d intérêt sur la prime nette versée² est garanti.

RECORD PREMIUM 1 1. Assurance-vie à prime unique de la branche 21, dont le taux d intérêt sur la prime nette versée² est garanti. RECORD PREMIUM 1 1 Type d assurance-vie Garanties Assurance-vie à prime unique de la branche 21, dont le taux d intérêt sur la prime nette versée² est garanti. En cas de vie de l assuré au terme du contrat

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES LES RÉDUCTIONS D'IMPÔT LIÉES AUX DONS EN FAVEUR DES ASSOCIATIONS CARITATIVES ET DES PARTIS POLITIQUES La réduction d'impôt liée aux dons faits au profit d'organismes ou de partis politiques Introduction

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

ACCUEIL DE TOURNAGES 28 - ALSACE

ACCUEIL DE TOURNAGES 28 - ALSACE CINEMA AUDIOVISUEL LM CM DOC F-TV ANIM MMEDIA AGENCE CULTURELLE D ALSACE VOTRE INTERLOCUTEUR Glenn HANDLEY Responsable du département cinéma et audiovisuel glenn.handley@culture-alsace.org 1, espace Gilbert-Estève

Plus en détail

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement 1- Définition 2- Le coût du système - cotisations obligatoires - versements exceptionnels 3- Les différents

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Remboursement du crédit de TVA cumulé : Le texte publié au B.O.

Remboursement du crédit de TVA cumulé : Le texte publié au B.O. Remboursement du crédit de TVA cumulé : Le texte publié au B.O. La mise en pratique des dispositions de l article 247-XXV du code général des impôts de 2014, introduit par l article 4 de la loi de finances

Plus en détail

CM DOC F-TV ANIM MMEDIA

CM DOC F-TV ANIM MMEDIA CINEMA AUDIOVISUEL LM CM DOC F-TV ANIM MMEDIA RÉGION FRANCHE-COMTÉ VOTRE INTERLOCUTEUR Conseil régional de Franche-Comté Amandine THÉVENIN Chargée de mission cinéma et audiovisuel cinema-et-audiovisuel@franche-comte.fr

Plus en détail

N SIREN Exercice clos le Nom et adresse personnelle de l'exploitant (pour les entreprises individuelles)

N SIREN Exercice clos le Nom et adresse personnelle de l'exploitant (pour les entreprises individuelles) cerfa N 12657*09 Formulaire obligatoire Art 49 septies ZB bis de l'annexe III au CGI DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES N 2079-BIO-SD (2015) CRÉDIT D'IMPÔT EN FAVEUR DE L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Plus en détail

Le dossier de remboursement

Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement Le dossier de remboursement se présente sous la forme d un fichier Excel comportant plusieurs onglets. Merci de compléter la première page du dossier intitulée «Informations

Plus en détail

Association. Cadre réservé au service Exercice n

Association. Cadre réservé au service Exercice n Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Cadre réservé au service Exercice n Association :...... Montant de la subvention sollicitée:... (Joindre

Plus en détail

1- PRESENTATION DE L ASSOCIATION. 1-1. Identification de l association

1- PRESENTATION DE L ASSOCIATION. 1-1. Identification de l association 1 1- PRESENTATION DE L ASSOCIATION 1-1. Identification de l association Nom de votre association : Sigle. Objet :. Activités principales :. Adresse de son siège social :.. Code Postal :. Ville :. Téléphone

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Les objectifs Ce fonds a pour objectifs de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Politique relative aux honoraires du producteur et aux frais généraux de l entreprise

Politique relative aux honoraires du producteur et aux frais généraux de l entreprise Politique relative aux honoraires du producteur et aux frais généraux de l entreprise Applicable aux demandes en production du Fonds canadien de télévision Le 18 février 2004 Politique relative aux honoraires

Plus en détail

Ministère des finances

Ministère des finances Ministère des finances NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF» LES CONTRATS A LONG TERME La présente note vient en appui à l Instruction n 2 du 29 octobre 2009

Plus en détail