Rapport d alternance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d alternance"

Transcription

1 Licence Professionnelle MIE (Maîtriser et Intégrer les Energies) Année 2011 Iut Toulon Var Entreprise Maurel George et Fils SARL Quartier Mauragne Apt Tuteur entreprise : M. Jean Laurent Maurel Professeur principal : M. Nicolas Néanne Apprenti : M.

2 Maurel George et Fils SARL Page 2 sur 32 Remerciements Je souhaite tout d abord remercier Jean Laurent Maurel, responsable de la société Maurel George et Fils SARL, de m avoir accueilli durant cette année pour effectuer mon apprentissage et pour m avoir accordé sa confiance. Je tiens à remercier Ludovic Mille, économiste, pour ses conseils et son aide dans ma compréhension de l architecture. Mes remerciements vont aussi à Maksims Vinokurovs et Cédric Yriarte pour m avoir intégré dans l équipe. Enfin un remerciement à l ensemble des personnes qui, d une façon ou d une autre, m ont apporté leur soutien, leur savoir et leur collaboration durant cette année et qui ont contribué à l élaboration de ce rapport.

3 Maurel George et Fils SARL Page 3 sur 32 Sommaire 1 Présentation de l entreprise : Historique Ses activités Ses clients Ses objectifs Une politique de qualité Organisation Présentation du projet Projet n 1 : Installation d un chauffe eau solaire et remplacement d une chaudière Projet n 2 : Dépannage d une installation solaire Projet n 3 : Diagnostic de performance énergétique (DPE) Projet n 4 : Dimensionnement d un kit photovoltaïque 3kW Conclusion... 32

4 Maurel George et Fils SARL Page 4 sur 32 Introduction : Depuis plusieurs années je suis sensible aux questions liées au respect de l environnement. Je m implique à mon échelle en triant mes déchets, en limitant les déplacements inutiles et en pratiquant le covoiturage. J utilise des produits ménagers écologiques pour limiter les rejets toxiques dans la nature. Je suis issu d un BTS MI, Maintenance Industrielle. J ai suivi cette formation en alternance dans une entreprise de fabrication de boissons non-alcoolisées. Mon BTS obtenu, j ai décidé d orienter mes études vers les nouvelles énergies. J ai fait le choix de concentrer mes recherches vers une formation proposée en alternance. En effet je trouve que l alternance est un processus de formation complet, qui permet d appliquer quasi en temps réel les connaissances théoriques au terrain et par là même de se confronter à sa réalité. La Licence Professionnelle MIE, Maitriser et Intégrer les Energies, correspond à mes attentes de formation. Les matières proposées permettent une bonne approche de l ensemble des technologies présentes sur le marché des énergies renouvelables actuel. Il est important de comprendre les enjeux des ces énergies. La licence MIE est, je pense, un bon choix de formation pour quiconque veut s investir dans la croissance verte. En intégrant la licence MIE j espère découvrir l ensemble des systèmes permettant de produire de l énergie tout en limitant l impact écologique. C est un domaine en plein développement et je souhaite m y investir pleinement. Ce rapport de stage présente les activités que j ai développées durant cette année au sein de l entreprise Maurel George et Fils SARL. Durant les premières semaines j ai accompagné mon tuteur sur de nombreuses interventions en tant qu observateur. Puis les connaissances acquises durant cette période m ont permis de développer mon autonomie. J ai fait le choix de ne pas développer un seul et même projet mais de présenter l étendue des interventions réalisées dans le domaine des énergies renouvelables.

5 Maurel George et Fils SARL Page 5 sur 32 1 Présentation de l entreprise :

6 Maurel George et Fils SARL Page 6 sur 32 Dénomination sociale : Georges MAUREL & Fils SARL Localisation : Quartier Mauragne APT Activité : Plomberie Chauffage Energie Solaire 1.1 Historique 1878 Les Etablissements Arnaud sont des acteurs majeurs dans le domaine de la plomberie sur Apt. Ils sont spécialisés dans les gazinières, les poêles, et les appareils ménagers. Un magasin au cœur de la ville et un service de maintenance assurant l installation et l entretien des systèmes permet aux Etablissements Arnaud de s imposer dans le domaine de la plomberie. Ils sont les premiers à implanter la première installation de chauffage centrale dans la plaine de Bonnieux. En 1970 les établissements Arnaud changent de propriétaire et deviennent les Etablissement Burvenich. L activité principale reste la plomberie, avec l installation des poêles en fonte et des chauffes bain fonctionnant au gaz. L entreprise se spécialise dans l installation et l entretien des chaudières. Les foyers, à cette époque, commencent juste à s équiper de chaudières. Ce sont des installations fonctionnant au charbon, c est aussi le début des premières chaudières fioul. Le premier juillet 1990 les établissements Burvenich sont repris par George Maurel. Frigoriste de formation, il a été l apprenti de Louis Arnaud avant de devenir chef d équipe. Il travaille à son compte et devient artisan. Le magasin est vendu. La plomberie reste le cœur de métier mais l entreprise élargit sont champ d activité et ajoute à son domaine de compétence l électricité domestique. Les premières chaudières isolées apparaissent ainsi que les premières régulations. 14 ans après, en 2004, Jean Laurent son fils, reprend l entreprise qui devient : Georges MAUREL & Fils S.E.E. L entreprise prend le virage vert et propose l étude et l installation de systèmes énergétiques : pompes à chaleur, géothermie, solaire thermique et photovoltaïque. Grâce à des fournisseurs sérieux, l entreprise propose un large de choix de système de chauffage moderne peu énergivore comme les chaudières gaz condensation, les chauffes eau thermodynamique, toujours dans cet objectif de maîtrise et d intégration des énergies. Depuis 2009 L entreprise travaille en collaboration avec un bureau d étude chargé de faire les bilans thermiques et les bilans DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Cette association permet d ouvrir de nouveaux horizons vers les maisons BBC (Bâtiment Basse Consommation) et l éco-construction. En 2010 Maurel George et Fils SEE devient Maurel George et Fils SARL.

7 Maurel George et Fils SARL Page 7 sur Ses activités Plomberie et électricité générale Installation et entretien de chauffage : chaudières gaz, fioul, électrique, plancher chauffant Installation énergétique : pompe à chaleur, géothermie, solaire thermique et photovoltaïque 1.3 Ses clients L entreprise intervient aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Son rayon d action se concentre autour des villages proche d Apt.

8 Maurel George et Fils SARL Page 8 sur Ses objectifs Satisfaction du client Fiabilité des résultats Développement des projets relatifs aux énergies renouvelables 1.5 Une politique de qualité L entreprise Maurel George et Fils s inscrit dans une politique de qualité. Qualité : Environnement - Amélioration du service aux clients - Développement d une culture préventive - Amélioration de l efficacité opérationnelle - Maîtrise des rejets - Amélioration de la gestion des déchets - Prévention des pollutions accidentelles

9 Maurel George et Fils SARL Page 9 sur Organisation Gérant: Jean Laurent Maurel Technicien : Maksims Vinokurovs Apprenti chargé d études : Apprenti technicien : Cédric Yriarte Jean Laurent Maurel : Il est le responsable de la société et mon tuteur. Il a en charge la gestion des divers plannings, la rédaction des devis et les suivis de chantier. Il s occupe du relationnel entre les clients et la société mais est aussi très présent en intervention. Grâce à son intérêt pour les énergies renouvelables l entreprise évolue et développe ses domaines de compétences. Maksims Vinokurovs : Issu d une formation de plombier, c est un technicien autonome. Il a en charge les interventions de plomberie. Il est le superviseur de Cédric Yriartre. Cédric Yriarte : Apprenti en CAP plomberie, il travaille en binôme avec Maksims. De plus l entreprise travaille avec M. Ludovic Mille, économiste et responsable d un bureau d étude, pour la partie architecturale des projets de construction de bâtiments.

10 Maurel George et Fils SARL Page 10 sur 32 2 Présentation du projet

11 Maurel George et Fils SARL Page 11 sur Projet n 1 : Installation d un chauffe eau solaire et remplacement d une chaudière Présentation : Monsieur et Madame X prennent contact avec notre entreprise afin de réaliser un devis pour l installation d un chauffe-eau solaire ainsi que le changement de leur chaudière actuelle. Situation géographique : La maison est située à Viens dans le Vaucluse où le taux d ensoleillement est de Heures par an (source : logiciel calculette Sun Time). C est un taux d ensoleillement important qui assurera un bon rendement de la future installation. Nous poserons les panneaux solaires sur la toiture exposée plein Sud. Etude technique : Face nord L entreprise travaille en partenariat avec des grandes marques spécialisées dans le domaine du chauffage et des énergies renouvelables comme De Dietrich, Elm Leblanc et Buderus. Le client nous informe que nous sommes en concurrence avec d autres entreprises. Afin de proposer un devis avantageux pour le client, nous orientons nos choix vers du matériel de grande qualité. Ainsi nous fournirons au client un choix d équipement fiable assurant la qualité de l installation et sa pérennité dans le temps.

12 Maurel George et Fils SARL Page 12 sur 32 Choix du chauffe-eau solaire : Le couple vit seul dans la maison à l année mais reçoit régulièrement des invités. La consommation moyenne d un français étant de «50 litres d eau chaude à 45 par jour» (source ADEME) et en considérant le besoin du foyer, j ai sélectionné le système solaire INESOL (CESI) au travers des abaques du catalogue De Dietrich pour la production d eau chaude sanitaire. Ce kit est composé de deux capteurs solaire de 2m², d un ballon solaire de 300 Litres et d un module solaire à intégrer au ballon. Dans le contexte d un choix d équipement de qualité, les produits de la marque De Dietrich correspondent parfaitement à cette contrainte. INESOL (CESI), De Dietrich La chaudière : L ancienne chaudière fonctionnait au gaz et était fortement énergivore. Nous proposerons donc l installation d une chaudière nouvelle génération, fonctionnant toujours au gaz mais consommant moins d énergie pour une puissance égale. La maison est chauffée par des radiateurs basse consommation. La surface à chauffer est de 120 m2. Je n ai pas eu la charge de réaliser le calcul de puissance, mon tuteur ayant réalisé cette étude lors de sa première visite sur le chantier. Mon travail consistait à rechercher parmi nos fournisseurs une chaudière murale d une puissance de 35 kw. Pour ce type de chaudière j ai orienté mon choix vers la marque Elm Leblanc, l entreprise ayant l habitude de travailler avec ces systèmes. Grâce aux abaques du catalogue de la marque, j ai opté pour le modèle Stellis CONDENS, une chaudière murale gaz. Cette chaudière est capable de produire de l eau chaude à la demande sans aucune limitation de durée. Ce modèle se couple très facilement à un système de production d eau chaude sanitaire indépendant. Stellis CONDENS, catalogue Elm Leblanc

13 Maurel George et Fils SARL Page 13 sur 32 Installation des panneaux solaires: Dans un premier temps il faut identifier le type de tuiles présentes sur le toit afin de choisir les fixations adaptées. Ce sont des pièces maîtresses dans l installation, ce sont elles qui assureront le maintient des panneaux solaires. La toiture qui nous concerne est faite en tuile mécanique de ce type : Tuile mécanique Pour mettre en place les fixations, il faut enlever les tuiles afin de faire apparaître les chevrons. Ces derniers permettent d avoir une surface d appui plus importante pour mettre en place nos fixations. Chevrons Mise en place des fixations sur les lattes de bois

14 Maurel George et Fils SARL Page 14 sur 32 Lorsque les fixations sont mises en place il faut remettre les tuiles et s assurer qu il n y aura pas de problème de couverture dû à l installation des panneaux solaires. Il est important lors du travail sur la toiture de ne pas fragiliser les tuiles, le cas échant les risques que la toiture ne soit plus étanche sont élevés. Fixation des panneaux après remise en place des tuiles Positionnement et fixation des panneaux : La tâche la plus délicate vient ensuite. Il faut monter sur le toit les panneaux solaire et les mettre en position sur les fixations. La première étape consiste à les poser sans les fixer, puis lorsque le positionnement convient il faut fixer les panneaux. Cette étape doit être réalisée soigneusement car quelles que soient les conditions météorologiques les panneaux doivent rester en place. Montage à blanc Fixation des panneaux

15 Maurel George et Fils SARL Page 15 sur 32 La dernière étape de l installation se déroule sous la toiture. A l intérieur des panneaux circule un fluide caloporteur (un fluide caloporteur est un fluide chargé de transporter la chaleur entre deux ou plusieurs sources de température). Il permet la montée en température de l eau. Il faut raccorder les panneaux ensemble et insérer les flexibles dans une tuile «chatière». Tuile «chatière» Il convient de poser au plus haut de l installation des purgeurs. Ils permettent d éviter que des bulles d air n entravent le bon fonctionnement du système. Raccordement hydraulique Raccordement sous toiture Purgeur solaire Pour finaliser l installation des flexibles sont reliés au ballon solaire (voir schéma de câblage ci-contre). Puis il faudra coupler le ballon à la chaudière ; elle permet l appoint de chaleur lorsque le solaire ne suffit pas. Légende : A Panneaux solaires B Module solaire C Ballon solaire D Chaudière

16 Maurel George et Fils SARL Page 16 sur 32 Conclusion : Ce fut une intervention très intéressante, j ai eu une vision globale du projet : de l élaboration du devis jusqu'à la mise en fonctionnement de l installation. J ai compris que le plus important n était pas forcément le dimensionnement mais l installation sur toiture. Il faut s adapter à ce que l on va trouver en enlevant les tuiles, il faut à chaque fois faire correspondre l équipement à la configuration de la maison, il n y a pas d installation standard, toutes sont uniques.

17 Maurel George et Fils SARL Page 17 sur Projet n 2 : Dépannage d une installation solaire Présentation : Une installation de chauffage solaire d un particulier est en panne. Le client nous appelle car il se retrouve sans eau chaude. Système : Cette maison est équipée d une installation De Dietrich DIETRISOL. Cet équipement est un système solaire combiné pour la production d eau chaude et de chauffage. Il est composé d une chaudière gaz combinée à des panneaux solaires thermiques. La chaudière est équipée d un ballon de 500 litres et l installation solaire est pourvue d un ballon de 300 litres, uniquement pour l eau chaude sanitaire. Historique de la panne : Depuis le mois de juin Madame Y a éteint sa chaudière car la maison ne nécessitait plus l utilisation du chauffage. L eau chaude est produite uniquement par les panneaux solaires. Mais un soir elle ne dispose plus que d eau tiède dans tous les robinets. De Dietrich DIETRISOL Diagnostic : Dans un premier temps il convient de vérifier les différents indicateurs de températures et de pressions. Températures aller et retour solaires. Pression installation solaire L intervention débute en milieu de matinée. Aussi le fait que la température des panneaux ne soit pas élevée n est en rien un point sur lequel s arrêter. En poursuivant le diagnostic, il s avère que l afficheur du module solaire indique une température de

18 Maurel George et Fils SARL Page 18 sur 32 C est la sonde de température sur le toit qui transmet les informations à l afficheur. Par déduction si l afficheur ne transmet pas de valeur productible alors la sonde de température peut être mise en cause. La sonde de température est reliée à une boite de dérivation située sur le toit. Il n est pas rare que les câbles souffrent des intempéries ou des nuisibles comme les oiseaux ou les insectes. Après inspection, le câble est bel et bien sectionné, d où les valeurs erronées de l afficheur. Afficheur solaire La réparation effectuée, l installation reprend son cycle de fonctionnement. Malgré cela le ballon solaire ne monte pas en température. En mettant en commun les informations réunies sur le chantier, mon tuteur et moi-même étudions l historique des interventions de cette installation. Lors de la dernière intervention de remplissage de l installation, les panneaux solaires sont montés très haut en température. Cet incident a donc créé de la vapeur et des bulles d air se sont retrouvées dans le circuit. L absence de purgeur au plus haut de l installation ne facilite pas la mise en place d une solution. Afin de purger le circuit il faut, grâce à une pompe d envoi, remplir l installation. Le liquide chasse les bulles d air vers le robinet de purge préalablement ouvert. Une fois toutes les bulles expulsées du circuit, il faut fermer la purge et remettre l installation en pression. La production d eau chaude reprend alors son cycle de fonctionnement, le ballon monte rapidement en température. L intervention aura duré toute la matinée. Pompe d envoi

19 Maurel George et Fils SARL Page 19 sur 32 Conclusion : Cette intervention m a permis de mener un diagnostic sur l ensemble des systèmes composant une installation solaire. D un point de vue technique, j ai beaucoup appris car j ai découvert le rôle de nombreux composants et leur importance dans une installation.

20 Maurel George et Fils SARL Page 20 sur Projet n 3 : Diagnostic de performance énergétique (DPE) Je suis intervenu ici dans le cadre d un diagnostic de performance énergétique sur une maison individuelle en construction de 100m² habitable. Le client souhaitait savoir quel système de production de chauffage et d eau chaude sanitaire mettre en place. Sa maison étant isolée correctement, la demande du cahier des charges était de lui proposer la solution la plus écologique possible et la plus économique compte tenu de son budget. Plan de la maison Représentation approximative du projet fini

21 Maurel George et Fils SARL Page 21 sur 32 Afin de répondre à la demande en eau chaude sanitaire du foyer (3 personnes) je suis parti sur une proposition de panneaux solaires thermiques. Comme je connaissais bien le matériel De Dietrich pour l avoir posé, j ai opté pour un kit INISOL. Le kit est composé d un ballon de 300 litres équipé de deux serpentins l un pour le solaire et l autre pour l appoint hydraulique venant d une chaudière. Pour ce foyer j ai choisi de dimensionner avec deux capteurs solaires de 2m². En effet pour la région Sud-est le constructeur préconise deux capteurs pour un foyer de trois personnes. Schéma de principe de l installation Pour le système de production de chauffage, qui servira aussi d appoint à l eau chaude sanitaire, et afin de respecter la consigne de budget j ai pensé à une chaudière murale électrique. J ai opté pour une chaudière Elm Leblanc, comme pour le kit De Dietrich ce sont des systèmes que la société connait bien. Pour réaliser ce bilan DPE je me suis servi du logiciel Fisa DPE. Ce logiciel permet de classer un bâtiment, de mettre en évidence sa consommation d énergie (estimation), les dépenses annuelles liées au chauffage et à l eau chaude sanitaire et son classement pour les émissions de gaz à effet de serre (GES). Grâce aux plans d architecte j ai pu saisir tout le descriptif de la maison ainsi que les caractéristiques des composants comme les fenêtres, les portes, la composition des murs, etc. Le logiciel classe cette habitation en C, ce qui correspond à un foyer peu énergivore. Résultat du bilan

22 Maurel George et Fils SARL Page 22 sur 32 Le client souhaitait savoir quel type de système utiliser afin de rendre son logement encore moins énergivore et viser la classe A. Le logiciel dispose d une fonction «variante» qui me permet de modifier, sans toucher aux caractéristiques du bâti, les systèmes de production de chauffage et d eau chaude sanitaire (ECS). En proposant une pompe à chaleur à la place d une chaudière électrique le classement énergétique du bâtiment allait évoluer. En changeant ce paramètre le classement du bâtiment passe de C à A. Cette modification implique de ne pas mettre de radiateurs comme prévu au début du chantier mais d installer un plancher chauffant. Ce dernier diffuse une chaleur confortable produite par de l eau chauffée à 35 seulement. Il faudra aussi changer le ballon solaire et en choisir un avec un appoint électrique (résistance). Ces modifications ont un coût, mais l avantage de mener ce type d étude avant la construction permet de proposer des solutions qu il serait difficile de mettre en œuvre dans le cadre d une rénovation.

23 Maurel George et Fils SARL Page 23 sur 32 Rapport de l installation : D après le rapport avec une chaudière électrique, et des panneaux solaires pour l eau chaude sanitaire, la consommation d énergie par an serait de kWhep/an. Cela représente environ 1 301,19 (tarif sur la base de 0,11centimes le KWh) En installant une pompe à chaleur avec plancher chauffant et en gardant le solaire comme moyen de production d eau chaude, la consommation d énergie serait de 3 800kWhep/an. Soit un coût de 418. Ce qui représente une réelle économie pour le client tout en favorisant un système de chauffage écologique. Conclusion : J ai apprécié de réaliser ce bilan DPE car la recherche de solutions permettant de rendre un bâtiment moins énergivore m intéresse beaucoup. J ai conscience que ces choix technologiques représentent un coût mais dans le temps le fait de moins consommer d énergie représente un bénéfice. Je n ai pas réalisé l étude portant sur les coûts, ma mission étant de réaliser le bilan DPE et le choix des systèmes de production de chauffage et d eau chaude sanitaire. Mon étude sera remise à un économiste, c est lui qui a la gestion de «l enveloppe» du chantier. Avec le client ils décideront de la meilleure solution à adopter.

24 Maurel George et Fils SARL Page 24 sur Projet n 4 : Dimensionnement d un kit photovoltaïque 3kW Je suis chargé pour cette mission d étudier une toiture afin de proposer une installation photovoltaïque de 3 kw (maximum autorisé pour un particulier) en vue d une revente d électricité à EDF. La maison se situe dans les hauteurs d Apt, le terrain est dégagé de tout obstacle, les premiers arbres sont assez éloignés pour ne pas créer d ombre sur la toiture. Le pan de toiture qui m intéresse ici est exposé plein sud et est incliné à 35. Je dispose d une surface de 54m² (9m de long et 6m de large). Calpinage : Pour cette étude j ai proposé du matériel IBC Solar. J ai un contact dans cette entreprise ce qui me permet de proposer des tarifs intéressants et de disposer d une aide technique pour la réalisation de l étude. Pour dimensionner ce kit 3kW j ai choisi des modules photovoltaïques poly cristallin IBC PolySol 210 VG. L avantage de ces capteurs est leur rendement et leur prix. Caractéristiques techniques :

25 Maurel George et Fils SARL Page 25 sur 32 Nombre de modules : Puissance désirée/ puissance d un panneau => 3000/210 = soit 15 panneaux. Mode de pose : paysage : 9m / 1.650m = 5.45 => 5 colonnes de 6 lignes soit 30 modules. 6m / 0.951m = 6.30 portrait : 6m / 1.650m = 3.63 => 3 colonnes de 9 lignes soit 27 modules. 9m / 0.951m = 9.46 Ces valeurs montrent le nombre maximum de panneaux que peut accepter la toiture, soit le double du besoin de l installation. Pour mon étude je retiens donc 15 panneaux présentés en paysage, soit 5 colonnes de 3 lignes afin de soigner le côté esthétique de l installation. Structure : IBC Solar pour ce type de modules propose la structure ZETA. Cette structure se pose sur tout type de toiture. Elle crée une double fonction de l installation PV (photovoltaïque) : production électrique et protection climatique, analogue à une toiture de tuiles.

26 Maurel George et Fils SARL Page 26 sur 32 Dimensionnement : Pour dimensionner l installation j ai utilisé le logiciel PVSYST. Ce logiciel permet de vérifier la compatibilité des panneaux avec un onduleur et de vérifier les choix techniques. Une fois le dimensionnement effectué le logiciel imprime un rapport. Ce dernier permet d avoir une représentation approximative de la production électrique du site et les différentes pertes du système. Ces données sont utiles pour vérifier la productivité du site. Cela permet au client de valider ou non le devis, en ayant une approximation des coûts, avantages, intérêts, limites de l installation.

27 Maurel George et Fils SARL Page 27 sur 32 Rapports :

28 Maurel George et Fils SARL Page 28 sur 32

29 Maurel George et Fils SARL Page 29 sur 32

30 Maurel George et Fils SARL Page 30 sur 32 Pour finaliser l étude et mettre en place le devis j ai demandé conseil à Coralie Vasseur, qui travaille chez IBC Solar. Elle m a donné les tarifs des pièces manquantes pour le câblage et la protection de l installation et des personnes. Son aide m a été précieuse pour l avancée de cette étude. Partie électrique : - 15 Modules IBC Polysol 210VG - 1 onduleur Servemaster 3300MV - 1 Coffret DC Pour permettre la maintenance des onduleurs PV, des moyens de sectionnement doivent être prévus par onduleur, à proximité, tant du côté continu que du côté alternatif Sets de mise à la terre Pour minimiser les effets dus à des surtensions induites, les structures métalliques des modules et les structures métalliques support doivent être reliées à une liaison équipotentielle elle-même reliée à la terre. - Câble DC d'une section 6mm² - 3 connecteurs Mâles MC4-3 connecteurs Femelles MC4-1 Coffret AC ("TDGS") (Avec disjoncteur, protection parafoudre, bloc différentiel 30mA, 1 sectionneur AC). Partie structure : Le fait d avoir choisi des modules IBC Polysol VG permet de proposer une structure «ZETA», fabriquée et étudiée pour ce type de panneaux. Devis : Extrait des tarifs 2011 IBC Solar. Ce prix comprend les modules, l onduleur, et l équipement électrique. Le devis s élève donc à = 1,99 x Wc soit 6 268,50 HT

31 Maurel George et Fils SARL Page 31 sur 32 Conclusion : J ai apprécié cette étude photovoltaïque, et notamment les échanges avec Coralie pour dimensionner l installation et choisir les matériaux. Cette intervention m a aidé dans ma compréhension de la maîtrise de l énergie photovoltaïque et de son application. D après les rapports la puissance du champ pourrait être améliorée ainsi que son rendement. Le logiciel permet de changer le type de panneaux ou d onduleur et de faire ainsi des comparaisons. Je n ai pas eu l occasion de poursuivre mon étude car le projet n aboutira pas. En effet, au vu des nouveaux tarifs de rachat par EDF, le client n a pas désiré donner suite au projet.

32 Maurel George et Fils SARL Page 32 sur 32 3 Conclusion Ces projets montrent l étendue des actions que j ai pu mener au sein de l entreprise. J ai acquis de nombreuses connaissances durant cette année (utilisations de logiciels spécifiques, dimensionnement ), ainsi que de nouvelles compétences (travail en bureau d étude, interventions sur le terrain ). Cette pluridisciplinarité permet de faire des choix judicieux et ainsi d optimiser les interventions sur les chantiers. J ai apprécié la relation qui peut naître entre l installateur et le client. Elle est basée sur la confiance en les connaissances et les compétences de l entreprise. Or cette dernière a une réputation à maintenir, celle-ci se développant par le biais de l oralité. Les énergies renouvelables sont en pleine croissance et de plus en plus de personnes sont sensibles à ce sujet. C est grâce à des installateurs proches et à l écoute comme la société Maurel George et Fils SARL que les foyers peuvent s impliquer réellement dans cette croissance verte. Cette année m a permis de conforter le choix de la Licence MIE, néanmoins je souhaite continuer à perfectionner mes compétences dans les énergies renouvelables. Dans cette optique j envisage de poursuivre mes études en Master Systèmes Energétiques et Energies Renouvelables.

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France»

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013 Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» Novembre 2013 Pour la 3 ème année consécutive, Saunier Duval occupe la place de n

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006!

Économies d énergie et énergies renouvelables. Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Les nouvelles dispositions pour 2006! Économies d énergie et énergies renouvelables Comment gagner 15 %, 25 %, 40 % ou 50 % sur vos équipements? Le crédit d impôt? Il est fait pour moi! Illustrations : Claire Laffargue Les nouvelles dispositions

Plus en détail

Compte rendu de l installation de 4 capteurs Rotex Didier ARROUART (VERTUS 51)

Compte rendu de l installation de 4 capteurs Rotex Didier ARROUART (VERTUS 51) Compte rendu de l installation de 4 capteurs Rotex Didier ARROUART (VERTUS 51) Bonjour à tous Après avoir été indécis assez longtemps, je vais vous donner le compte rendu de mon installation qui est un

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez!

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez! EPARGNE et CONFORT Plus facile que vous ne le pensez! 30% Les coûts de chauffage représentent plus de 55% facture énergétique d un ménage moyen. Avec le système de régulation intelligent Evohome vous économiserez

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique)

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Sommaire PREAMBULE... 2 INTRODUCTION... 2 L INSTALLATEUR THERMIQUE... 3 Définition du métier... 3 Objectifs

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire Avril 2007 (mise à jour 2010) Chambre d Agriculture du Cantal Le chauffe-eau solaire En réponse à la demande d eau chaude nécessaire, le chauffe-eau solaire peut être une solution pertinente puisqu en

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Kit photovoltaïque intégré

Kit photovoltaïque intégré Kit photovoltaïque intégré pour maison individuelle 1 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU KIT 3kWc SILIKEN :... 3 2. MONTAGE ELECTRIQUE :... 4 2.1. Câblage du kit de production d énergie photovoltaïque :... 4 A.

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM POURQUOI CHOISIR L ÉNERGIE SOLAIRE? Le solaire, un choix gagnant! pour ses qualités environnementales Écologique sanitaire. Le recours aux

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

Solaire thermique et photovoltaïque

Solaire thermique et photovoltaïque Solaire thermique et photovoltaïque Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Lorsque toutes les rénovations énergétiques possibles sur un bâtiment sont réalisées, il peut être intéressant d avoir recours

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Pompes à chaleur Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Des exemples de solutions domestiques 10 2012 Pompes à chaleur : le système de chauffage du futur. Découvrez des

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Installation deux champs de capteurs Aide au chauffage Production d'eau chaude François - village près de Montpellier - 34

Installation deux champs de capteurs Aide au chauffage Production d'eau chaude François - village près de Montpellier - 34 Installation deux champs de capteurs Aide au chauffage Production d'eau chaude François - village près de Montpellier - 34 L été 2005, je venais de terminer ma piscine et en récupérant un tuyau resté au

Plus en détail

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen.

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen. Le solaire le plan climat d ÖkoFEN eau chaude solaire chauffage solaire 100 % compatible chaudière ÖkoFEN www.okofen.fr le spécialiste en Europe Système Solaire Combiné Passez au solaire intégral ÖkoFEN

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

Le chauffage pour les maisons basse énergie

Le chauffage pour les maisons basse énergie Chauffer une habitation basse énergie Texte de Van Marcke: Une habitation basse énergie consomme peu d énergie. D une part, les déperditions thermiques y sont limitées, notamment grâce à l isolation et

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012»

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012» Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 0» DOSSIER DE PRESSE Septembre 0 UN OUTIL INÉDIT DÉDIÉ AUX CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES ET BUREAUX

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

Le solaire thermique Solaire thermique

Le solaire thermique Solaire thermique Le solaire thermique Les panneaux solaires thermiques convertissent les rayons du soleil en chaleur. Dans les capteurs solaires, plans ou tubes, circule un fluide caloporteur (généralement de l eau et du

Plus en détail

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014 Fiche d application du Titre V Système RT2012 Validé le 1 er décembre 2014 Xiros EAU - 100 L - 150 L Cylia EAU - 200 L - 300 L 1. Le PRINCIPE Les chauffe-eau thermodynamiques Xiros EAU et Cylia EAU, captent

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS ENSEIIGNEMENT TRANSVERSAL Page 1/7 Classe : Nom :.. Prénom :. Binôme :..... BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche Date :... CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE NOTE

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation (Mathilde MARDUEL-Cythelia-23/02/2012) 1. Recommandation de bonnes pratiques pour les installations chez les particuliers Toute installation

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Sommaire 2. La démarche du 3. Présentation des résultats L appel à projets «50 Chantiers

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES

DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES Nombre de place: 10 Durée : 315 heures MODULE / CONTENU MODULE Installation d un Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) A la fin

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES

ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES ARCHITECTE-FICHES RESSOURCES Vue du terrain à bâtir Plan de masse Surface plancher La «surface de plancher» s entend comme la somme des surfaces de plancher dans la maison dans les pièces où la hauteur

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION Produire et consommer son électricité En route vers l autonomie énergétique Le soleil, votre énergie à vie L autoconsommation C Le principe Des

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR)

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Ensemble des missions AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Réaliser les études techniques nécessaires à la mise en oeuvre de nouveaux projets ENR ou à la réhabilitation d installations

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Architecture et énergies renouvelables

Architecture et énergies renouvelables Architecture et énergies renouvelables - Conférence DERBI - 6 juin 2008 Un contexte régional marqué par une forte croissance du solaire Solaire photovoltaïque: une croissance de 165 % de le filière entre

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE DSC

PRÉSENTATION DU GROUPE DSC PRÉSENTATION DU GROUPE DSC SOMMAIRE Présentation du Groupe DSC Guide chauffe-eau thermodynamique Guide biomasse 2500 collaborateurs 5 bases logistiques 275 points de vente 135 salles expos 42 espaces ENR

Plus en détail

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque

Donnez une nouvelle énergie à votre territoire. Solaire photovoltaïque Donnez une nouvelle énergie à votre territoire Solaire photovoltaïque Collectivités territoriales, Propriétaires fonciers, Industriels LES ENJEUX 01 AVEC LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE, Tirez aujourd hui les

Plus en détail

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique EXPOSE Présentation d un plancher chauffant électrique Baccalauréat Professionnel ELEEC Electrotechnique - Energie - Equipements Communicants Année scolaire : 2010 2011 DELUCE Théo Lycée Condorcet 1 avenue

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail