Rapport d alternance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d alternance"

Transcription

1 Licence Professionnelle MIE (Maîtriser et Intégrer les Energies) Année 2011 Iut Toulon Var Entreprise Maurel George et Fils SARL Quartier Mauragne Apt Tuteur entreprise : M. Jean Laurent Maurel Professeur principal : M. Nicolas Néanne Apprenti : M.

2 Maurel George et Fils SARL Page 2 sur 32 Remerciements Je souhaite tout d abord remercier Jean Laurent Maurel, responsable de la société Maurel George et Fils SARL, de m avoir accueilli durant cette année pour effectuer mon apprentissage et pour m avoir accordé sa confiance. Je tiens à remercier Ludovic Mille, économiste, pour ses conseils et son aide dans ma compréhension de l architecture. Mes remerciements vont aussi à Maksims Vinokurovs et Cédric Yriarte pour m avoir intégré dans l équipe. Enfin un remerciement à l ensemble des personnes qui, d une façon ou d une autre, m ont apporté leur soutien, leur savoir et leur collaboration durant cette année et qui ont contribué à l élaboration de ce rapport.

3 Maurel George et Fils SARL Page 3 sur 32 Sommaire 1 Présentation de l entreprise : Historique Ses activités Ses clients Ses objectifs Une politique de qualité Organisation Présentation du projet Projet n 1 : Installation d un chauffe eau solaire et remplacement d une chaudière Projet n 2 : Dépannage d une installation solaire Projet n 3 : Diagnostic de performance énergétique (DPE) Projet n 4 : Dimensionnement d un kit photovoltaïque 3kW Conclusion... 32

4 Maurel George et Fils SARL Page 4 sur 32 Introduction : Depuis plusieurs années je suis sensible aux questions liées au respect de l environnement. Je m implique à mon échelle en triant mes déchets, en limitant les déplacements inutiles et en pratiquant le covoiturage. J utilise des produits ménagers écologiques pour limiter les rejets toxiques dans la nature. Je suis issu d un BTS MI, Maintenance Industrielle. J ai suivi cette formation en alternance dans une entreprise de fabrication de boissons non-alcoolisées. Mon BTS obtenu, j ai décidé d orienter mes études vers les nouvelles énergies. J ai fait le choix de concentrer mes recherches vers une formation proposée en alternance. En effet je trouve que l alternance est un processus de formation complet, qui permet d appliquer quasi en temps réel les connaissances théoriques au terrain et par là même de se confronter à sa réalité. La Licence Professionnelle MIE, Maitriser et Intégrer les Energies, correspond à mes attentes de formation. Les matières proposées permettent une bonne approche de l ensemble des technologies présentes sur le marché des énergies renouvelables actuel. Il est important de comprendre les enjeux des ces énergies. La licence MIE est, je pense, un bon choix de formation pour quiconque veut s investir dans la croissance verte. En intégrant la licence MIE j espère découvrir l ensemble des systèmes permettant de produire de l énergie tout en limitant l impact écologique. C est un domaine en plein développement et je souhaite m y investir pleinement. Ce rapport de stage présente les activités que j ai développées durant cette année au sein de l entreprise Maurel George et Fils SARL. Durant les premières semaines j ai accompagné mon tuteur sur de nombreuses interventions en tant qu observateur. Puis les connaissances acquises durant cette période m ont permis de développer mon autonomie. J ai fait le choix de ne pas développer un seul et même projet mais de présenter l étendue des interventions réalisées dans le domaine des énergies renouvelables.

5 Maurel George et Fils SARL Page 5 sur 32 1 Présentation de l entreprise :

6 Maurel George et Fils SARL Page 6 sur 32 Dénomination sociale : Georges MAUREL & Fils SARL Localisation : Quartier Mauragne APT Activité : Plomberie Chauffage Energie Solaire 1.1 Historique 1878 Les Etablissements Arnaud sont des acteurs majeurs dans le domaine de la plomberie sur Apt. Ils sont spécialisés dans les gazinières, les poêles, et les appareils ménagers. Un magasin au cœur de la ville et un service de maintenance assurant l installation et l entretien des systèmes permet aux Etablissements Arnaud de s imposer dans le domaine de la plomberie. Ils sont les premiers à implanter la première installation de chauffage centrale dans la plaine de Bonnieux. En 1970 les établissements Arnaud changent de propriétaire et deviennent les Etablissement Burvenich. L activité principale reste la plomberie, avec l installation des poêles en fonte et des chauffes bain fonctionnant au gaz. L entreprise se spécialise dans l installation et l entretien des chaudières. Les foyers, à cette époque, commencent juste à s équiper de chaudières. Ce sont des installations fonctionnant au charbon, c est aussi le début des premières chaudières fioul. Le premier juillet 1990 les établissements Burvenich sont repris par George Maurel. Frigoriste de formation, il a été l apprenti de Louis Arnaud avant de devenir chef d équipe. Il travaille à son compte et devient artisan. Le magasin est vendu. La plomberie reste le cœur de métier mais l entreprise élargit sont champ d activité et ajoute à son domaine de compétence l électricité domestique. Les premières chaudières isolées apparaissent ainsi que les premières régulations. 14 ans après, en 2004, Jean Laurent son fils, reprend l entreprise qui devient : Georges MAUREL & Fils S.E.E. L entreprise prend le virage vert et propose l étude et l installation de systèmes énergétiques : pompes à chaleur, géothermie, solaire thermique et photovoltaïque. Grâce à des fournisseurs sérieux, l entreprise propose un large de choix de système de chauffage moderne peu énergivore comme les chaudières gaz condensation, les chauffes eau thermodynamique, toujours dans cet objectif de maîtrise et d intégration des énergies. Depuis 2009 L entreprise travaille en collaboration avec un bureau d étude chargé de faire les bilans thermiques et les bilans DPE (Diagnostic de Performance Energétique). Cette association permet d ouvrir de nouveaux horizons vers les maisons BBC (Bâtiment Basse Consommation) et l éco-construction. En 2010 Maurel George et Fils SEE devient Maurel George et Fils SARL.

7 Maurel George et Fils SARL Page 7 sur Ses activités Plomberie et électricité générale Installation et entretien de chauffage : chaudières gaz, fioul, électrique, plancher chauffant Installation énergétique : pompe à chaleur, géothermie, solaire thermique et photovoltaïque 1.3 Ses clients L entreprise intervient aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Son rayon d action se concentre autour des villages proche d Apt.

8 Maurel George et Fils SARL Page 8 sur Ses objectifs Satisfaction du client Fiabilité des résultats Développement des projets relatifs aux énergies renouvelables 1.5 Une politique de qualité L entreprise Maurel George et Fils s inscrit dans une politique de qualité. Qualité : Environnement - Amélioration du service aux clients - Développement d une culture préventive - Amélioration de l efficacité opérationnelle - Maîtrise des rejets - Amélioration de la gestion des déchets - Prévention des pollutions accidentelles

9 Maurel George et Fils SARL Page 9 sur Organisation Gérant: Jean Laurent Maurel Technicien : Maksims Vinokurovs Apprenti chargé d études : Apprenti technicien : Cédric Yriarte Jean Laurent Maurel : Il est le responsable de la société et mon tuteur. Il a en charge la gestion des divers plannings, la rédaction des devis et les suivis de chantier. Il s occupe du relationnel entre les clients et la société mais est aussi très présent en intervention. Grâce à son intérêt pour les énergies renouvelables l entreprise évolue et développe ses domaines de compétences. Maksims Vinokurovs : Issu d une formation de plombier, c est un technicien autonome. Il a en charge les interventions de plomberie. Il est le superviseur de Cédric Yriartre. Cédric Yriarte : Apprenti en CAP plomberie, il travaille en binôme avec Maksims. De plus l entreprise travaille avec M. Ludovic Mille, économiste et responsable d un bureau d étude, pour la partie architecturale des projets de construction de bâtiments.

10 Maurel George et Fils SARL Page 10 sur 32 2 Présentation du projet

11 Maurel George et Fils SARL Page 11 sur Projet n 1 : Installation d un chauffe eau solaire et remplacement d une chaudière Présentation : Monsieur et Madame X prennent contact avec notre entreprise afin de réaliser un devis pour l installation d un chauffe-eau solaire ainsi que le changement de leur chaudière actuelle. Situation géographique : La maison est située à Viens dans le Vaucluse où le taux d ensoleillement est de Heures par an (source : logiciel calculette Sun Time). C est un taux d ensoleillement important qui assurera un bon rendement de la future installation. Nous poserons les panneaux solaires sur la toiture exposée plein Sud. Etude technique : Face nord L entreprise travaille en partenariat avec des grandes marques spécialisées dans le domaine du chauffage et des énergies renouvelables comme De Dietrich, Elm Leblanc et Buderus. Le client nous informe que nous sommes en concurrence avec d autres entreprises. Afin de proposer un devis avantageux pour le client, nous orientons nos choix vers du matériel de grande qualité. Ainsi nous fournirons au client un choix d équipement fiable assurant la qualité de l installation et sa pérennité dans le temps.

12 Maurel George et Fils SARL Page 12 sur 32 Choix du chauffe-eau solaire : Le couple vit seul dans la maison à l année mais reçoit régulièrement des invités. La consommation moyenne d un français étant de «50 litres d eau chaude à 45 par jour» (source ADEME) et en considérant le besoin du foyer, j ai sélectionné le système solaire INESOL (CESI) au travers des abaques du catalogue De Dietrich pour la production d eau chaude sanitaire. Ce kit est composé de deux capteurs solaire de 2m², d un ballon solaire de 300 Litres et d un module solaire à intégrer au ballon. Dans le contexte d un choix d équipement de qualité, les produits de la marque De Dietrich correspondent parfaitement à cette contrainte. INESOL (CESI), De Dietrich La chaudière : L ancienne chaudière fonctionnait au gaz et était fortement énergivore. Nous proposerons donc l installation d une chaudière nouvelle génération, fonctionnant toujours au gaz mais consommant moins d énergie pour une puissance égale. La maison est chauffée par des radiateurs basse consommation. La surface à chauffer est de 120 m2. Je n ai pas eu la charge de réaliser le calcul de puissance, mon tuteur ayant réalisé cette étude lors de sa première visite sur le chantier. Mon travail consistait à rechercher parmi nos fournisseurs une chaudière murale d une puissance de 35 kw. Pour ce type de chaudière j ai orienté mon choix vers la marque Elm Leblanc, l entreprise ayant l habitude de travailler avec ces systèmes. Grâce aux abaques du catalogue de la marque, j ai opté pour le modèle Stellis CONDENS, une chaudière murale gaz. Cette chaudière est capable de produire de l eau chaude à la demande sans aucune limitation de durée. Ce modèle se couple très facilement à un système de production d eau chaude sanitaire indépendant. Stellis CONDENS, catalogue Elm Leblanc

13 Maurel George et Fils SARL Page 13 sur 32 Installation des panneaux solaires: Dans un premier temps il faut identifier le type de tuiles présentes sur le toit afin de choisir les fixations adaptées. Ce sont des pièces maîtresses dans l installation, ce sont elles qui assureront le maintient des panneaux solaires. La toiture qui nous concerne est faite en tuile mécanique de ce type : Tuile mécanique Pour mettre en place les fixations, il faut enlever les tuiles afin de faire apparaître les chevrons. Ces derniers permettent d avoir une surface d appui plus importante pour mettre en place nos fixations. Chevrons Mise en place des fixations sur les lattes de bois

14 Maurel George et Fils SARL Page 14 sur 32 Lorsque les fixations sont mises en place il faut remettre les tuiles et s assurer qu il n y aura pas de problème de couverture dû à l installation des panneaux solaires. Il est important lors du travail sur la toiture de ne pas fragiliser les tuiles, le cas échant les risques que la toiture ne soit plus étanche sont élevés. Fixation des panneaux après remise en place des tuiles Positionnement et fixation des panneaux : La tâche la plus délicate vient ensuite. Il faut monter sur le toit les panneaux solaire et les mettre en position sur les fixations. La première étape consiste à les poser sans les fixer, puis lorsque le positionnement convient il faut fixer les panneaux. Cette étape doit être réalisée soigneusement car quelles que soient les conditions météorologiques les panneaux doivent rester en place. Montage à blanc Fixation des panneaux

15 Maurel George et Fils SARL Page 15 sur 32 La dernière étape de l installation se déroule sous la toiture. A l intérieur des panneaux circule un fluide caloporteur (un fluide caloporteur est un fluide chargé de transporter la chaleur entre deux ou plusieurs sources de température). Il permet la montée en température de l eau. Il faut raccorder les panneaux ensemble et insérer les flexibles dans une tuile «chatière». Tuile «chatière» Il convient de poser au plus haut de l installation des purgeurs. Ils permettent d éviter que des bulles d air n entravent le bon fonctionnement du système. Raccordement hydraulique Raccordement sous toiture Purgeur solaire Pour finaliser l installation des flexibles sont reliés au ballon solaire (voir schéma de câblage ci-contre). Puis il faudra coupler le ballon à la chaudière ; elle permet l appoint de chaleur lorsque le solaire ne suffit pas. Légende : A Panneaux solaires B Module solaire C Ballon solaire D Chaudière

16 Maurel George et Fils SARL Page 16 sur 32 Conclusion : Ce fut une intervention très intéressante, j ai eu une vision globale du projet : de l élaboration du devis jusqu'à la mise en fonctionnement de l installation. J ai compris que le plus important n était pas forcément le dimensionnement mais l installation sur toiture. Il faut s adapter à ce que l on va trouver en enlevant les tuiles, il faut à chaque fois faire correspondre l équipement à la configuration de la maison, il n y a pas d installation standard, toutes sont uniques.

17 Maurel George et Fils SARL Page 17 sur Projet n 2 : Dépannage d une installation solaire Présentation : Une installation de chauffage solaire d un particulier est en panne. Le client nous appelle car il se retrouve sans eau chaude. Système : Cette maison est équipée d une installation De Dietrich DIETRISOL. Cet équipement est un système solaire combiné pour la production d eau chaude et de chauffage. Il est composé d une chaudière gaz combinée à des panneaux solaires thermiques. La chaudière est équipée d un ballon de 500 litres et l installation solaire est pourvue d un ballon de 300 litres, uniquement pour l eau chaude sanitaire. Historique de la panne : Depuis le mois de juin Madame Y a éteint sa chaudière car la maison ne nécessitait plus l utilisation du chauffage. L eau chaude est produite uniquement par les panneaux solaires. Mais un soir elle ne dispose plus que d eau tiède dans tous les robinets. De Dietrich DIETRISOL Diagnostic : Dans un premier temps il convient de vérifier les différents indicateurs de températures et de pressions. Températures aller et retour solaires. Pression installation solaire L intervention débute en milieu de matinée. Aussi le fait que la température des panneaux ne soit pas élevée n est en rien un point sur lequel s arrêter. En poursuivant le diagnostic, il s avère que l afficheur du module solaire indique une température de

18 Maurel George et Fils SARL Page 18 sur 32 C est la sonde de température sur le toit qui transmet les informations à l afficheur. Par déduction si l afficheur ne transmet pas de valeur productible alors la sonde de température peut être mise en cause. La sonde de température est reliée à une boite de dérivation située sur le toit. Il n est pas rare que les câbles souffrent des intempéries ou des nuisibles comme les oiseaux ou les insectes. Après inspection, le câble est bel et bien sectionné, d où les valeurs erronées de l afficheur. Afficheur solaire La réparation effectuée, l installation reprend son cycle de fonctionnement. Malgré cela le ballon solaire ne monte pas en température. En mettant en commun les informations réunies sur le chantier, mon tuteur et moi-même étudions l historique des interventions de cette installation. Lors de la dernière intervention de remplissage de l installation, les panneaux solaires sont montés très haut en température. Cet incident a donc créé de la vapeur et des bulles d air se sont retrouvées dans le circuit. L absence de purgeur au plus haut de l installation ne facilite pas la mise en place d une solution. Afin de purger le circuit il faut, grâce à une pompe d envoi, remplir l installation. Le liquide chasse les bulles d air vers le robinet de purge préalablement ouvert. Une fois toutes les bulles expulsées du circuit, il faut fermer la purge et remettre l installation en pression. La production d eau chaude reprend alors son cycle de fonctionnement, le ballon monte rapidement en température. L intervention aura duré toute la matinée. Pompe d envoi

19 Maurel George et Fils SARL Page 19 sur 32 Conclusion : Cette intervention m a permis de mener un diagnostic sur l ensemble des systèmes composant une installation solaire. D un point de vue technique, j ai beaucoup appris car j ai découvert le rôle de nombreux composants et leur importance dans une installation.

20 Maurel George et Fils SARL Page 20 sur Projet n 3 : Diagnostic de performance énergétique (DPE) Je suis intervenu ici dans le cadre d un diagnostic de performance énergétique sur une maison individuelle en construction de 100m² habitable. Le client souhaitait savoir quel système de production de chauffage et d eau chaude sanitaire mettre en place. Sa maison étant isolée correctement, la demande du cahier des charges était de lui proposer la solution la plus écologique possible et la plus économique compte tenu de son budget. Plan de la maison Représentation approximative du projet fini

21 Maurel George et Fils SARL Page 21 sur 32 Afin de répondre à la demande en eau chaude sanitaire du foyer (3 personnes) je suis parti sur une proposition de panneaux solaires thermiques. Comme je connaissais bien le matériel De Dietrich pour l avoir posé, j ai opté pour un kit INISOL. Le kit est composé d un ballon de 300 litres équipé de deux serpentins l un pour le solaire et l autre pour l appoint hydraulique venant d une chaudière. Pour ce foyer j ai choisi de dimensionner avec deux capteurs solaires de 2m². En effet pour la région Sud-est le constructeur préconise deux capteurs pour un foyer de trois personnes. Schéma de principe de l installation Pour le système de production de chauffage, qui servira aussi d appoint à l eau chaude sanitaire, et afin de respecter la consigne de budget j ai pensé à une chaudière murale électrique. J ai opté pour une chaudière Elm Leblanc, comme pour le kit De Dietrich ce sont des systèmes que la société connait bien. Pour réaliser ce bilan DPE je me suis servi du logiciel Fisa DPE. Ce logiciel permet de classer un bâtiment, de mettre en évidence sa consommation d énergie (estimation), les dépenses annuelles liées au chauffage et à l eau chaude sanitaire et son classement pour les émissions de gaz à effet de serre (GES). Grâce aux plans d architecte j ai pu saisir tout le descriptif de la maison ainsi que les caractéristiques des composants comme les fenêtres, les portes, la composition des murs, etc. Le logiciel classe cette habitation en C, ce qui correspond à un foyer peu énergivore. Résultat du bilan

22 Maurel George et Fils SARL Page 22 sur 32 Le client souhaitait savoir quel type de système utiliser afin de rendre son logement encore moins énergivore et viser la classe A. Le logiciel dispose d une fonction «variante» qui me permet de modifier, sans toucher aux caractéristiques du bâti, les systèmes de production de chauffage et d eau chaude sanitaire (ECS). En proposant une pompe à chaleur à la place d une chaudière électrique le classement énergétique du bâtiment allait évoluer. En changeant ce paramètre le classement du bâtiment passe de C à A. Cette modification implique de ne pas mettre de radiateurs comme prévu au début du chantier mais d installer un plancher chauffant. Ce dernier diffuse une chaleur confortable produite par de l eau chauffée à 35 seulement. Il faudra aussi changer le ballon solaire et en choisir un avec un appoint électrique (résistance). Ces modifications ont un coût, mais l avantage de mener ce type d étude avant la construction permet de proposer des solutions qu il serait difficile de mettre en œuvre dans le cadre d une rénovation.

23 Maurel George et Fils SARL Page 23 sur 32 Rapport de l installation : D après le rapport avec une chaudière électrique, et des panneaux solaires pour l eau chaude sanitaire, la consommation d énergie par an serait de kWhep/an. Cela représente environ 1 301,19 (tarif sur la base de 0,11centimes le KWh) En installant une pompe à chaleur avec plancher chauffant et en gardant le solaire comme moyen de production d eau chaude, la consommation d énergie serait de 3 800kWhep/an. Soit un coût de 418. Ce qui représente une réelle économie pour le client tout en favorisant un système de chauffage écologique. Conclusion : J ai apprécié de réaliser ce bilan DPE car la recherche de solutions permettant de rendre un bâtiment moins énergivore m intéresse beaucoup. J ai conscience que ces choix technologiques représentent un coût mais dans le temps le fait de moins consommer d énergie représente un bénéfice. Je n ai pas réalisé l étude portant sur les coûts, ma mission étant de réaliser le bilan DPE et le choix des systèmes de production de chauffage et d eau chaude sanitaire. Mon étude sera remise à un économiste, c est lui qui a la gestion de «l enveloppe» du chantier. Avec le client ils décideront de la meilleure solution à adopter.

24 Maurel George et Fils SARL Page 24 sur Projet n 4 : Dimensionnement d un kit photovoltaïque 3kW Je suis chargé pour cette mission d étudier une toiture afin de proposer une installation photovoltaïque de 3 kw (maximum autorisé pour un particulier) en vue d une revente d électricité à EDF. La maison se situe dans les hauteurs d Apt, le terrain est dégagé de tout obstacle, les premiers arbres sont assez éloignés pour ne pas créer d ombre sur la toiture. Le pan de toiture qui m intéresse ici est exposé plein sud et est incliné à 35. Je dispose d une surface de 54m² (9m de long et 6m de large). Calpinage : Pour cette étude j ai proposé du matériel IBC Solar. J ai un contact dans cette entreprise ce qui me permet de proposer des tarifs intéressants et de disposer d une aide technique pour la réalisation de l étude. Pour dimensionner ce kit 3kW j ai choisi des modules photovoltaïques poly cristallin IBC PolySol 210 VG. L avantage de ces capteurs est leur rendement et leur prix. Caractéristiques techniques :

25 Maurel George et Fils SARL Page 25 sur 32 Nombre de modules : Puissance désirée/ puissance d un panneau => 3000/210 = soit 15 panneaux. Mode de pose : paysage : 9m / 1.650m = 5.45 => 5 colonnes de 6 lignes soit 30 modules. 6m / 0.951m = 6.30 portrait : 6m / 1.650m = 3.63 => 3 colonnes de 9 lignes soit 27 modules. 9m / 0.951m = 9.46 Ces valeurs montrent le nombre maximum de panneaux que peut accepter la toiture, soit le double du besoin de l installation. Pour mon étude je retiens donc 15 panneaux présentés en paysage, soit 5 colonnes de 3 lignes afin de soigner le côté esthétique de l installation. Structure : IBC Solar pour ce type de modules propose la structure ZETA. Cette structure se pose sur tout type de toiture. Elle crée une double fonction de l installation PV (photovoltaïque) : production électrique et protection climatique, analogue à une toiture de tuiles.

26 Maurel George et Fils SARL Page 26 sur 32 Dimensionnement : Pour dimensionner l installation j ai utilisé le logiciel PVSYST. Ce logiciel permet de vérifier la compatibilité des panneaux avec un onduleur et de vérifier les choix techniques. Une fois le dimensionnement effectué le logiciel imprime un rapport. Ce dernier permet d avoir une représentation approximative de la production électrique du site et les différentes pertes du système. Ces données sont utiles pour vérifier la productivité du site. Cela permet au client de valider ou non le devis, en ayant une approximation des coûts, avantages, intérêts, limites de l installation.

27 Maurel George et Fils SARL Page 27 sur 32 Rapports :

28 Maurel George et Fils SARL Page 28 sur 32

29 Maurel George et Fils SARL Page 29 sur 32

30 Maurel George et Fils SARL Page 30 sur 32 Pour finaliser l étude et mettre en place le devis j ai demandé conseil à Coralie Vasseur, qui travaille chez IBC Solar. Elle m a donné les tarifs des pièces manquantes pour le câblage et la protection de l installation et des personnes. Son aide m a été précieuse pour l avancée de cette étude. Partie électrique : - 15 Modules IBC Polysol 210VG - 1 onduleur Servemaster 3300MV - 1 Coffret DC Pour permettre la maintenance des onduleurs PV, des moyens de sectionnement doivent être prévus par onduleur, à proximité, tant du côté continu que du côté alternatif Sets de mise à la terre Pour minimiser les effets dus à des surtensions induites, les structures métalliques des modules et les structures métalliques support doivent être reliées à une liaison équipotentielle elle-même reliée à la terre. - Câble DC d'une section 6mm² - 3 connecteurs Mâles MC4-3 connecteurs Femelles MC4-1 Coffret AC ("TDGS") (Avec disjoncteur, protection parafoudre, bloc différentiel 30mA, 1 sectionneur AC). Partie structure : Le fait d avoir choisi des modules IBC Polysol VG permet de proposer une structure «ZETA», fabriquée et étudiée pour ce type de panneaux. Devis : Extrait des tarifs 2011 IBC Solar. Ce prix comprend les modules, l onduleur, et l équipement électrique. Le devis s élève donc à = 1,99 x Wc soit 6 268,50 HT

31 Maurel George et Fils SARL Page 31 sur 32 Conclusion : J ai apprécié cette étude photovoltaïque, et notamment les échanges avec Coralie pour dimensionner l installation et choisir les matériaux. Cette intervention m a aidé dans ma compréhension de la maîtrise de l énergie photovoltaïque et de son application. D après les rapports la puissance du champ pourrait être améliorée ainsi que son rendement. Le logiciel permet de changer le type de panneaux ou d onduleur et de faire ainsi des comparaisons. Je n ai pas eu l occasion de poursuivre mon étude car le projet n aboutira pas. En effet, au vu des nouveaux tarifs de rachat par EDF, le client n a pas désiré donner suite au projet.

32 Maurel George et Fils SARL Page 32 sur 32 3 Conclusion Ces projets montrent l étendue des actions que j ai pu mener au sein de l entreprise. J ai acquis de nombreuses connaissances durant cette année (utilisations de logiciels spécifiques, dimensionnement ), ainsi que de nouvelles compétences (travail en bureau d étude, interventions sur le terrain ). Cette pluridisciplinarité permet de faire des choix judicieux et ainsi d optimiser les interventions sur les chantiers. J ai apprécié la relation qui peut naître entre l installateur et le client. Elle est basée sur la confiance en les connaissances et les compétences de l entreprise. Or cette dernière a une réputation à maintenir, celle-ci se développant par le biais de l oralité. Les énergies renouvelables sont en pleine croissance et de plus en plus de personnes sont sensibles à ce sujet. C est grâce à des installateurs proches et à l écoute comme la société Maurel George et Fils SARL que les foyers peuvent s impliquer réellement dans cette croissance verte. Cette année m a permis de conforter le choix de la Licence MIE, néanmoins je souhaite continuer à perfectionner mes compétences dans les énergies renouvelables. Dans cette optique j envisage de poursuivre mes études en Master Systèmes Energétiques et Energies Renouvelables.

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 Avec les chaudières fioul sol à condensation et Wingo FIOUL 600 HT DE REMISE POUR L ACHAT D UNE CHAUDIÈRE FIOUL SOL À CONDENSATION * FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Réalisation n 4 par Yves Guern 18 m 2 de capteurs plans Ballon tampon de 1 500 l pour chauffage par radiateurs Eau chaude sanitaire séparée de 600 l Capteurs

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation C h a u d i è r e m u r a l e g a z c o n d e n s a t i o n Innovens ADVANCE La condensation à la pointe de l innovation >> >> >> > Ecologie et économies d énergie Nouvelle

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie Œrtli POWERSUN Économie et écologie Les chauffe-eau solaires pour la production d eau chaude sanitaire POWERSUN en PER Le soleil est une source d énergie inépuisable qui envoie 1,4 kw/m 2 sur notre planète,

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0

Fiche d application. 7 octobre 2013 1.0 MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Diagnostic de Performance Energétique Fiche d application Date Version 7 octobre

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles

CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles CHARTE QUALITE pour l installation de générateurs photovoltaïques sur les bâtiments agricoles Lors de la réalisation d une installation de production d électricité par la pose de générateur photovoltaïques

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Les clés d une rénovation de qualité

Les clés d une rénovation de qualité Rénover son habitation Amélioration énergétique AQC Pour une habitation économe en énergie : Les clés d une rénovation de qualité Cette plaquette vous guidera pendant les principales étapes concernant

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

le chauffage et l eau chaude solaires

le chauffage et l eau chaude solaires Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires L H A B I T A T Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires SOMMAIRE L énergie solaire, pour

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Prévisions ensoleillées

Prévisions ensoleillées ROTEX Solaris Prévisions ensoleillées Le système solaire haute performance ROTEX Solaris utilise l énergie du soleil pour l eau chaude et l appoint chauffage. Hygiénique, efficace et économique. «Tout

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Chaudières fioul ou gaz à condensation, régulations, énergies renouvelables : les investissements gagnants

Chaudières fioul ou gaz à condensation, régulations, énergies renouvelables : les investissements gagnants INFORMATION PRESSE AOÛT/SEPTEMBRE 2010 Dossier Spécial Rénovation - Energies Renouvelables Chaudières fioul ou gaz à condensation, régulations, énergies renouvelables : les investissements gagnants innovation

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Réhabilitation énergétique des copropriétés normandes construites entre 1948 et 1974 Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Situation existante et enjeux Les différents diagnostics

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Système de chauffage central DDG

Système de chauffage central DDG Système de chauffage central DDG Geberit VOTRE FOYER OU VOTRE POÊLE RACCORDÉ AU CHAUFFAGE CENTRAL http://www.ddg.be Pourquoi le DDG? Nous rêvons tous de l ambiance intime et agréable, et de la douce chaleur

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 DOSSIER DE PRESSE Interclima 2010 EDITO Pierre-Henri AUDIDIER Directeur Division Saunier Duval Réduire de manière conséquente et rapidement la consommation énergétique dans le logement individuel, tel

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail