Enquête sur l innovation. wallonnes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête sur l innovation. wallonnes"

Transcription

1 Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes

2 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges brutes (sur 2 ans). 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent. L innovation permet de connaître une croissance de ses marges, significativement lorsque l on reste ouvert aux conseils. En effet, les entreprises qui innovent et qui, en plus, font appel à des conseils extérieurs dans leurs démarches, connaissent une croissance de leurs marges brutes de 27,5% (entre 2009 et 2011) contre 4,1% pour celles qui innovent sans conseils et une quasi stagnation des marges pour celles qui n innovent pas. Ce sont les principaux résultats d une grande étude sur l innovation en Wallonie. On commence à connaître le profil des entreprises innovantes en Wallonie. Mais c est la première fois qu une vaste enquête s intéresse aussi aux petites (entre 10 et 49 ETP) et aux très petites (- de 10 ETP) entreprises wallonnes. Elles représentent pourtant 99% des entreprises belges, un peu plus de la moitié de l emploi dans notre pays et une valeur ajoutée de l ordre de 76 milliards d, soit 42,3% de la valeur ajoutée créée par les entreprises belges 1. Chez InnovaTech, on s intéresse à ce type d entreprises qui forme l essentiel de son portefeuille depuis plusieurs années. En , 84% des entreprises accompagnées par ses conseillers en innovation technologique comptaient moins de 20 personnes. Ceci traduit d une part, la réalité wallonne, un tissu composé d une majorité d entreprises de moins de 10 personnes et, d autre part, une demande importante de la part de ces entreprises qui ont besoin de compétences externes pour pouvoir se développer. Taille des entreprises accompagnées par InnovaTech en 2012 Taille des entreprises Nombre d ent. accompagnées (en %) 1 à % 20 à % 50 à 99 3 % Plus de % Afin de mieux comprendre les attentes de son public cible, InnovaTech a fait réaliser, avec le soutien des Agences de Stimulation Technologique et Economique (AST et ASE), par l institut Ipsos 3 une étude sur le management de l innovation technologique dans les TPE/PME wallonnes entreprises ont ainsi été interrogées après une phase d analyse qualitative. Pour garantir la pertinence des résultats, la direction d InnovaTech a accordé une attention particulière à la préparation de l enquête : «nous nous sommes principalement intéressés aux secteurs traditionnellement concernés par l innovation technologique. 1 SBA Fiche Technique 2012 Belgique Estimations pour 2011 basées sur les chiffres de la période tirés de la base de données des statistiques structurelles sur les entreprises (Eurostat). Les estimations proviennent de Cambridge Econometrics. Les données portent sur l économie marchande. 2 Rapport d activités InnovaTech Une étude réalisée par téléphone (CATI) du 27/09/2012 au 29/10/2012 auprès d un échantillon de 1000 PME wallonnes. Les répondants étaient les chefs d entreprise eux-mêmes dans 84% des cas mais aussi les responsables de production, responsables R&D, responsables de la qualité. Durée moyenne des interviews : 10 à 15 minutes. 1

3 Il s agit en d autres termes des secteurs manufacturiers, des secteurs de l informatique et de manière plus anecdotique des secteurs de l agriculture, de l industrie extractive, de l énergie, de l eau, des déchets, de la recherche et le développement, des secteurs du transport et de la construction, explique Marie-Hélène Van Eyck, directrice d InnovaTech. La répartition de l échantillon en fonction des tailles des PME est la suivante : 54% d entreprises d 1 à 4 personnes, 20% de 5 à 9, 13% de 10 à 19, 9% de 20 à 49 et 4% au-dessus de 50 personnes». Pour bien s entendre sur les termes, les enquêteurs d Ipsos ont précisé que l innovation pouvait concerner : L introduction sur le marché d un nouveau produit ou l amélioration significative des propriétés d un produit existant (une amélioration esthétique n étant pas considérée ici comme une innovation technologique). Significative veut dire qui a apporté un avantage concurrentiel. L introduction d un service nouveau ou l amélioration significative d un service existant. La mise en production d un procédé de fabrication nouveau ou l amélioration significative d un procédé de production. 1. Les TPE/PME innovent-elles? Oui. Les résultats montrent que 7 entreprises interrogées sur 10 ont innové durant ces trois dernières années. Et, on note très peu de différence selon le secteur d activité, la taille de l entreprise, l âge de l entreprise ou de son dirigeant. Mais il apparaît par contre que les entreprises interrogées se lancent plutôt dans des développements courts et peu risqués pouvant générer rapidement des revenus. Deux innovations sur trois sont en effet lancées en moins de 12 mois. Ces entreprises privilégieraient donc l innovation incrémentale. 2. Les PME/TPE sont-elles ouvertes à l innovation? L enquête conduite par Ipsos a également permis de relever que, si 7 entreprises sur 10 innovent déjà, 80% des entreprises interrogées sont convaincues de la nécessité d innover. Nos PME sont conscientes du fait que leur avenir passe par la mise sur le marché de produits à valeur ajoutée 3. En moyenne, 5 facteurs clés de succès Elles sont également très lucides sur les facteurs de succès des projets d innovation. L enquête confirme d ailleurs que la réussite des projets est multifactorielle. Les entreprises citaient en moyenne 5 facteurs de succès. 2

4 Les facteurs de succès les plus souvent mentionnés sont : Une bonne maîtrise de la technologie (87%) Une bonne connaissance des attentes des clients (86%) Une bonne organisation du développement du nouveau produit, une équipe interne compétente (79%) Une excellente idée (66%) L argent nécessaire pour le développement de l innovation (60%) 4. Le temps de l innovation : 2 innovations sur 3 sont lancées en moins d un an Le délai entre l idée, son développement et son lancement sur le marché est de : Moins de 6 mois pour 35% des entreprises interrogées Entre 6 et 12 mois pour 29% d entre elles Entre 1 et 2 ans pour 17% d entre elles Entre 2 et 3 ans pour 8% d entre elles Plus de 3 ans pour seulement 7% d entre elles 5. 44% des TPE/PME qui ont innové ont fait appel à des conseils extérieurs. Et cela paye! «Une entreprise qui n a jamais innové ne devient pas «innovante» d un coup de baguette magique. L évolution se fait pas à pas, graduellement» poursuit Marie-Hélène Van Eyck. Les chiffres plaident pour l innovation. «Nous avons étudié en interne le lien entre la croissance de ces entreprises et l innovation sur base des bilans et comptes de résultats de 2009 à 2011 qui étaient accessibles pour 586 des 1000 entreprises interrogées» explique Marie-Hélène Van Eyck. «Les résultats révèlent que les entreprises interrogées déclarant avoir innové technologiquement ont connu en moyenne une croissance de leur marge brute de +14,8% sur 2 ans ( ) alors que les entreprises n ayant pas innové ont connu une quasi stagnation à + 0,7% sur 2 ans.» «Pour les entreprises ayant innové, celles qui ont bénéficié de conseils extérieurs dans leur démarche d innovation ont connu une croissance de + 27,5 % sur 2 ans en moyenne alors que les autres n ont connu qu une croissance de + 4,1%. Il y a donc une corrélation significative entre la croissance des entreprises innovantes et l utilisation de conseils extérieurs pendant cette démarche.» 3

5 Quels sont ces conseils extérieurs? Ils sont évidemment de différentes natures et InnovaTech est loin d être le seul acteur à soutenir les entreprises dans leurs démarches de création de valeur ajoutée. Les opérateurs économiques, publics et privés, actifs sur le territoire wallon, soutiennent les chefs d entreprise dans le processus de création d activités, de développement et de pérennisation de son entreprise. Les opérateurs technologiques, dont InnovaTech fait partie, sont formés et outillés pour aider ces entreprises à concrétiser et valoriser leur projet d innovation technologique. Notons que 586 entreprises sur les 1000 interrogées ont pu être prises en compte pour ce tableau. Nous avons travaillé sur les entreprises pour lesquelles nous disposions des chiffres de 2009 à La croissance est exprimée en pourcentage sur les marges brutes. 4

6 6. Apprendre à manager un projet d innovation en le faisant avec un coach Pour devenir innovantes et le rester, tout en ne mettant pas en danger leurs business, les entreprises doivent consacrer du temps à la gestion de projet, en apprendre les bases. Gérer un projet d innovation technologique comporte des spécificités mais peut faire l objet d un apprentissage par la pratique. C est ce que proposent les 20 conseillers d InnovaTech. Au fil des ans, ils ont développé un coaching qui repose sur le constat qu on apprend mieux et qu on applique ces méthodologies avec d autant plus d efficacité par la suite si on a soi-même collaboré à l exercice. Tous les services d InnovaTech fonctionnent de la même manière. Une collaboration entre l entrepreneur et le conseiller qui porte ses fruits. «Notre rôle consiste à aider au lancement des projets d innovation, à transférer notre expérience et à donner les clés aux entrepreneurs pour le poursuivre seul ou plus légèrement accompagnés par la suite.» Une enquête de satisfaction et d impact a été menée en avril 2012 auprès des 236 entreprises ayant reçu un accompagnement prolongé d InnovaTech entre 2009 et 2011 : 96 entreprises (représentant 102 projets d innovation différents) ont répondu à cette enquête. Résultat : 9 entreprises sur 10 se disaient satisfaites à très satisfaites de cet accompagnement. «Les résultats de l enquête témoignent globalement d une appréciation satisfaisante à très satisfaisante du service d InnovaTech», explique Marie-Hélène Van Eyck. 7. Qu est-ce que les entreprises ont retenu et appliquent désormais dans leur business? En moyenne, suite à l accompagnement, les entreprises font état d une évolution positive sur plus de 5 axes différents. OUI NON Plus de 2 entreprises sur 3 déclarent que suite à l accompagnement d InnovaTech, elles connaissent mieux l ensemble des acteurs wallons et/ou les dispositifs financiers. Elles déclarent également avoir évolué en recherchant et en exploitant plus de nouvelles idées, en ayant des projets en accord avec leur stratégie d entreprise, en ayant travaillé avec des organismes techniques et/ou en ayant amélioré l organisation de leur projet. 5

7 Plus d une entreprise sur 2 déclare avoir évolué en ayant mieux protégé ses développements et/ou en ayant valorisé son capital intellectuel. Elles déclarent aussi avoir développé une nouvelle technologie, être désormais plus attentives à leur environnement, avoir diminué le coût financier de leurs projets et/ou avoir amélioré leur notoriété. Des services qui sont plébiscités également par les entreprises interrogées par Ipsos. «8 entreprises sur 10 qui innovent se disent intéressées par nos services». Des services qui, enfin, ne sont pas facturés aux entreprises clientes, InnovaTech étant totalement financée par le secteur public, via le Fonds Social Européen et la Wallonie. En savoir plus sur InnovaTech : Marie-Hélène Van Eyck Directrice 071/ /

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

75 milliards d euros

75 milliards d euros Info Presse Paris, le 27 janvier 2015 A l occasion du 22 ème Salon des Entrepreneurs de Paris qui se tiendra les 4 & 5 février 2015 au Palais des Congrès de Paris LENDOPOLIS, le CONSEIL SUPERIEUR DE L

Plus en détail

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 François Miquet-Marty Directeur des études politiques Maïder Chango Chef de projet LH2 Opinion anne-laure.gallay@lh2.fr Eléna

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Les jeunes et l'argent Vague 2

Les jeunes et l'argent Vague 2 Les jeunes et l'argent Vague 2 Etude publiée pour Axa Banque Mars 2015 Sommaire 1 4 L argent, un univers d évocation ambivalent pour les jeunes 7 Des jeunes qui affichent un certain optimisme pour l avenir

Plus en détail

Ce que les Suisses pensent des banques

Ce que les Suisses pensent des banques Novembre 2015 Ce que les Suisses pensent des banques Résultats des échanges au sein des groupes de réflexion et de l enquête d opinion de l Association suisse des banquiers (ASB) Introduction Quels avantages

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 125 - Décembre 2013 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Photo : Festival Mondial de Théâtres

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE LE CONTEXTE L Agence du patrimoine immatériel de l État (APIE) promeut depuis sa création en 2007 une meilleure prise en compte du patrimoine

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011

LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 éclairages Études et analyses N 8 JANVIER 2014 LES BÉNÉFICIAIRES DE L ARCE EN 2011 En 2011, 76 500 demandeurs d emploi ont obtenu l Aide à la reprise ou à la création d entreprise (ARCE). Par rapport aux

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2 Baromètre : Le bien être psychologique des au travail Septembre 2008 vague 2 Introduction 1 Le rappel du contexte Afin de favoriser, développer et promouvoir l amélioration du bien-être des personnes au

Plus en détail

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Institut Économique de Montréal Rapport de recherche Octobre 2007 Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Octobre 2007 13026-016 507, Place d Armes, bureau 700,

Plus en détail

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible

Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible Enquête internationale 2013 sur le Travail Flexible En octobre 2013, BakkerElkhuizen a mené une enquête en ligne parmi les professionnels RH en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas portant

Plus en détail

Le Belge et les investissements durables.

Le Belge et les investissements durables. Le Belge et les investissements durables. BANQUE & ASSURANCES Le Belge préfère les placements durables même s il ne sait pas précisément ce que cela signifie Préface Investir de manière socialement responsable,

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Table des matières 3 4 6 7 8 9 10 11 12 14 17 18 21 Présentation et méthodologie Principaux constats Résultats

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

«Heureux ou non, les Belges font de leur mieux pour trouver le bonheur» Sur une échelle de 0 à 10, le Belge évalue son bonheur en moyenne à 6,8.

«Heureux ou non, les Belges font de leur mieux pour trouver le bonheur» Sur une échelle de 0 à 10, le Belge évalue son bonheur en moyenne à 6,8. Communiqué de presse Bruxelles, le 17 décembre 2014 «Heureux ou non, les Belges font de leur mieux pour trouver le bonheur» Sur une échelle de 0 à 10, le Belge évalue son bonheur en moyenne à 6,8. À la

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Les interviews d InnovaTech

Les interviews d InnovaTech Les interviews d InnovaTech Le Coworking : de + en + d espaces en Wallonie Bonjour, qui êtes-vous? Je m appelle Lisa Lombardi, je suis expert en charge du coworking au sein de l Agence Wallonne des Télécommunications

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B ROI et mesures d efficacité du marketing B2B Club B2B Adetem Octobre 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 10 Méthodologie Méthodologie Étude quantitative réalisée auprès d

Plus en détail

Santé des TPE face à la crise

Santé des TPE face à la crise Santé des TPE face à la crise Etude quantitative RAPPORT - Juin 2012 Version n 1 De: Nadia Auzanneau et Stéphanie Chardron A : Sylvie du Cray-Patouillet et Delphine Eriau OpinionWay, 15 place de la République,

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 [ Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 En mai 2013, le SIEL a lancé une enquête auprès des

Plus en détail

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL ÉTUDE IPSOS LOYALTY / STEELCASE SUR LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Communiqué de presse Septembre 2014 UNE ÉTUDE STEELCASE EN COLLABORATION AVEC IPSOS BIEN-ÊTRE @ TRAVAIL Contact presse pour informations, photos, interviews : BENJAMIN GIRARD Agence Design Project Tél

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Sondage réalisé par pour 1 Méthodologie Recueil Echantillon de chefs d entreprises interrogé par téléphone du 15 au 25 juin 2015. Echantillon Echantillon

Plus en détail

Motiver les équipes commerciales

Motiver les équipes commerciales Motiver les équipes commerciales Nouvelle recherche sur les facteurs de motivation des commerciaux les plus performants. par Colleen O Sullivan & Greg McDonald Developing the 21st century workforce TM

Plus en détail

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans - Présentation du 26 juin 2007 - une étude Données techniques Etude réalisée

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv Argenta a la durabilité dans ses gènes et ses résultats Argenta peut s enorgueillir, au vu de ses résultats 2012 et de son premier

Plus en détail

ÉTUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS AU MAROC / 2011 RAPPORT DE L ETUDE SOMMAIRE. I - Méthodologie de l étude... 2

ÉTUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS AU MAROC / 2011 RAPPORT DE L ETUDE SOMMAIRE. I - Méthodologie de l étude... 2 ÉTUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS AU MAROC / 2011 RAPPORT DE L ETUDE SOMMAIRE Page I - Méthodologie de l étude.... 2 II - Caractéristiques et attentes de la population du Microcrédit. 4 III - Thème

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire Maison de l Emploi de Valenciennes Métropole Projet GPECT Filière - juin 2014 Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire 1 Contexte Les PME (Petites et Moyennes Entreprises

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) dresse, chaque année

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010

Après un Master 2. Après un Master 2. Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage. Devenir des diplômés Promotion 2010 Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après un Master 2 Après un Master 2 Devenir des diplômés

Plus en détail

Les activités d innovation des entreprises wallonnes

Les activités d innovation des entreprises wallonnes Les activités d innovation des entreprises wallonnes 1. Introduction L enquête «Community Innovation Survey» ( CIS ) a pour objectif de fournir des informations concernant les activités d innovation au

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet.

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet. RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire Introduction... 3 Question 1/9... 4 Depuis combien de temps résidez-vous à Varces?... 4 Question 2/9...

Plus en détail

Forum «MOBIVET-REGIO»

Forum «MOBIVET-REGIO» Forum «MOBIVET-REGIO» Résultat de l enquête de satisfaction des participants Le forum MOBIVET-REGIO s est tenu dans le cadre du Mondial des Métiers à Lyon, le 20 mars 2009. Il a réuni plus de 70 participants

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien

Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et l héritage politique de Jean Chrétien Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com

Plus en détail

SOWACCESS Partenaire neutre en transmission

SOWACCESS Partenaire neutre en transmission SOWACCESS Partenaire neutre en transmission d entreprises en Wallonie Verviers, le 27 mars 2014 Société wallonne d acquisitions et de cessions d entreprises 1 Le Groupe SOWALFIN, Société wallonne de financement

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Questionnaire du site mieuxvivreautravail.anact.fr Rapport d étude Résultats intermédiaires 2010 Contexte Campagne Européenne sur

Plus en détail

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 merlane Contact : Stéphane ADNET 05 61 00 91 79 E-mail: sadnet@merlane.com 1 Contexte et Objectifs

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Jeunes et jeux de hasard

Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Mars 2009 Agenda Objectifs Méthodologie Les jeux d argent (initiation, types de jeux, fréquence ) Les attitudes vis-à-vis du jeu d argent Les jeux d adresse

Plus en détail

Description du marché de l interim management

Description du marché de l interim management Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe guy.morre@askbmi.com Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie

Plus en détail

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France

Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France Enquête trimestrielle auprès des entreprises sur leur accès au crédit en France La Banque de France mène une enquête trimestrielle auprès des entreprises de l industrie, des services et du bâtiment sur

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine

Enquête Apec - Université Paris-Dauphine Enquête Apec - Université Paris-Dauphine L insertion professionnelle des diplômés de la Promotion 2008 de Masters 2 et Licence Professionnelle Jeudi 12 mai 2011 Pierre LAMBLIN - Directeur du Département

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE Technology Promotion Agency SMEs Distributed environment Many ressources available Diverse technological needs not

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS Partenaire media 2 I. PRESENTATION DE L ETUDE Objectifs et méthodologie Objectifs Dans le cadre du partenariat noué entre la MNRA et la FENARA,

Plus en détail

Synthèse de l'etude d'impact de l'action de l'adie

Synthèse de l'etude d'impact de l'action de l'adie Synthèse de l'etude d'impact de l'action de l'adie Pérennité des entreprises et insertion des micro-entrepreneurs financés et accompagnés par l'adie NOUS DONNONS LES MOYENS D ENTREPRENDRE A CEUX QUI N

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE CONSULTATION CAPITALCOM AUPRES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE A quelques jours de la 1 ère Edition du «Village

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

Indicateurs de précarité sur le marché du travail

Indicateurs de précarité sur le marché du travail INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be Indicateurs de précarité sur le marché du travail

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Les clés de la mixité

Les clés de la mixité Women Matter 2012: Making the Breakthrough Les clés de la mixité Focus sur les entreprises françaises 2 McKinsey conduit depuis de nombreuses années des travaux de recherche sur le rôle des femmes au sein

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

4 pages de recherche

4 pages de recherche 4 pages de recherche L ADOPTION DE PROGICIELS DE GESTION INTEGREE DANS LES PME : DES DEBUTS PROMETTEURS François DELTOUR, Télécom Bretagne, Laboratoire ICI, M@rsouin Jocelyne TREMENBERT, Télécom Bretagne,

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE Juin 2011 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie : Étude quantitative réalisée, auprès

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION DE L'ORGANISME. Origine, historique & structure. Développements futurs. Vision 1. Activités et spécificités

INTRODUCTION PRÉSENTATION DE L'ORGANISME. Origine, historique & structure. Développements futurs. Vision 1. Activités et spécificités INTRODUCTION Nom officiel Début des activités Formation : 2002 Consultance : 2005 Adresse Rue des Ursulines 2a Forme juridique actuelle sa Ville 1000 Bruxelles Constitution forme juridique 1996 Tél. 02/507

Plus en détail

Observatoire de la Famille

Observatoire de la Famille Observatoire de la Famille Résultats de l enquête 2009 «Le pouvoir d achat des familles» Synthèse réalisée par Charlotte LE VAN Sociologue et Démographe au CERReV ( C e n t r e d E t ud e et d e R e c

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail