Travaux de plomberie chauffage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux de plomberie chauffage"

Transcription

1 DÉPARTEMENT DE L OISE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS Département de l Oise A BONNEUIL EN VALOIS CCTP LOT N 08 Travaux de plomberie chauffage MAITRE D ŒUVRE E.U.R.L. d Architecture Patrick DELACHARLERY 1 & 3, Rue Saint Lazare B.P SENLIS Cedex Tél. : Fax. :

2 I. GENERALITES A. Avertissement L entrepreneur chargé de la réalisation des travaux du présent lot est réputé avoir pris connaissance des C.C.T.P. relatifs à l ensemble des lots afin de déceler les incompatibilités entre la description ci-après de ses propres ouvrages et celle qui en est donné pour les autres lots. De ce fait, son offre devra inclure toutes les prestations de son lot rendues nécessaires à la bonne exécution de celles des autres lots sans qu il puisse prétendre à rémunération supplémentaire ni argumenter de ce fait pour ne pas exécuter l ensemble des travaux de son lot. Cette obligation s étend à la connaissance parfaite des renseignements apportés par l ensemble des pièces du DOSSIER de CONSULTATION des ENTREPRISES. L entrepreneur est tenu de réservations avant d entreprendre ses ouvrages. L absence de remarque équivaut à une réception SANS RESERVE. De ce fait, l entrepreneur du présent lot assumerait à ses seuls frais la réalisation des ouvrages complémentaires s il s avérait que les réservations demandées ne puissent être acceptées telles que livrées après réception réputée sans observation, nonobstant de supporter également les dépenses à engager pour reprise d ouvrages des autres lots aux fins de mise en conformité après coup et les conséquences de retard apportés à la livraison du chantier. B. Préambule Le présent C.C.T.P. a pour but de faire connaître le programme de travaux, le mode d exécution, la nature et la mise en œuvre des matériels et matériaux permettant la réalisation des ouvrages de PLOMBERIE CHAUFFAGE VMC, pour la l extension et la rénovation du Grand Saint Antoine. Il n est pas limitatif, en conséquence l entrepreneur devra prévoir dans sa soumission : la valeur de tous les plans nécessaires à la réalisation des ouvrages à remettre au Maître d œuvre avant tout début d exécution des travaux. tous les travaux indispensables, dans l ordre général et par analogie étant entendu qu il doit s assurer le parfait et complet achèvement des ouvrages en ce qui concerne son lot, sans qu il puisse prétendre à aucune majoration du prix forfaitaire pour des raisons d omission aux plans et au descriptif. Les prix et quantités qui seront portés au Bordereau Quantitatif Estimatif de l entreprise s entendent, compte tenu de toutes les sujétions aux prescriptions découlant du présent C.C.T.P., des plans, du cahier des clauses administratives particulières et clauses administratives générales, des règlements en vigueur et des règles de l art, pour un complet et parfait achèvement des ouvrages quand bien même les travaux ne seraient mentionnés que dans l une des pièces indiquées ci-dessus ou omis, mais découleraient de l intervention logique à la limite entre deux corps d état. SECURITE INCENDIE Le titulaire du présent lot devra inclure dans sa proposition les éventuelles incidences de conformité de ses installations vis à vis des règlements de sécurité contre l incendie en fonction du classement de l établissement, (voir permis de construire joint).

3 I - ACCEPTATION DE LA COMMANDE Article : HA.1.1. Acceptation de la commande L'acceptation de la commande implique une adhésion totale de l'entreprise aux diverses clauses de l'ensemble des documents remis, concernant cette affaire, tels que les devis descriptifs de tous les corps d'état ainsi que les plans d'aménagement de chantier dont elle reconnaîtra avoir pris connaissance. L'entreprise accepte sans réserve l'ensemble des conditions et indications définies au chapitre "PRESCRIPTIONS GENERALES ET TECHNIQUES". Notamment en ce qui concerne le paragraphe "Percements, scellements et raccords". Il est rappelé en particulier que les prévisions du présent devis ne sont pas limitatives, l'entreprise étant tenue de fournir et d'exécuter toute prestation nécessaire au parfait achèvement de l'ouvrage dont le détail de description aurait pu être omis ou inexact. Il est rappelé également que l'entreprise reconnaît s'être rendue compte de l'état du terrain et avoir fait son affaire des difficultés d'accès éventuelles. II - RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Article : HA.2.1. Qualités et caractéristiques des matériaux Les qualités et caractéristiques des matériaux sont définies par les normes : NF A tubes en acier NF C à installations électriques (voir le détail de ces normes au lot Electricité) NF D chaudières de chauffage central à eau chaude NF D appareils de chauffage par combustible gazeux NF E tuyauterie - robinetterie NF EN corps de chauffe NF P soupapes de sûreté pour installations de chauffage NF P robinets thermostatiques pour installations de chauffage NF P robinetterie d'équipement du corps de chauffe des installations de chauffage NF X pollution atmosphérique NF P distribution d'air - conduits droit circulaires en tôle d'acier galvanisé agrafée en hélice - dimensions - galvanisation NF P distribution d'air - accessoires pour conduits aérauliques - dimensions. Article : HA.2.2. Mode de conception et d'exécution des ouvrages Les ouvrages seront conçus et réalisés conformément aux textes suivants : D.T.U installation de chauffage central : février 1960 N.F.P / D.T.U canalisation d'eau chaude ou froide sous pression N.F.P / D.T.U isolation des circuits, appareils et accessoires - Température de service supérieure à la température ambiante N.F.P / D.T.U. n dispositifs de sécurité des installations de chauffage central concernant le bâtiment D.T.U. n Installations de gaz Réglementation thermique Règles Th Décret n du 29 novembre 2000 relatif aux caractéristiques thermiques des constructions, modifiant le code de la construction et de l'habitation, pris pour l'application de la loi n du 30 décembre 1996 sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie

4 Arrêté du 20 novembre 2000 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, et ses annexes et mises à jour le règlement sanitaire départemental type (circulaire du 09/08/78) et ses mises à jour le code de la construction et de l'habitation : article R 111 l'arrêté du 10 septembre 1970 relatif à la protection incendie des bâtiments d'habitation l'arrêté du 05 avril 1988 : équipement et caractéristiques thermiques des bâtiments d'habitation l'arrêté du 24 mars 1982 : dispositions relatives à l'aération des logements. III - PRESCRIPTIONS GENERALES Article : HA.3.1. Limite de prestation Les travaux décrits ci-après comprendront les fournitures, travaux préparatoires et façons accessoires à la réalisation des ouvrages et notamment : le transport à pied d'oeuvre, les manutentions et les montages à toute hauteur, la dépose et l évacuation des installations sanitaires (appareils, meubles, canalisations, robinetterie, chauffe eau, etc ) est prévue au lot 01 neutralisation à ce lot et dépose des canalisations ; les percements dans les éléments de béton armé seront faits par l'entreprise de gros oeuvre aux frais de l'installateur, si ce dernier ne les a pas indiqués en temps voulu les scellements et raccords des menus ouvrages le repérage des appareillages suivant les plans d'exécution les essais les nettoyages et l'enlèvement des gravois. Cette énumération n'est donnée qu'à titre indicatif. Elle n'est pas limitative et ne saurait en aucun cas dégager l'entrepreneur des sujétions d'exécution inhérentes aux installations à réaliser. Article : HA.3.2. Qualification L'entreprise devra justifier d'une qualification QUALISOL. Article : HA.3.3. Etablissement de l'offre Chacun des concurrents prenant part à la consultation remettra obligatoirement : une offre de prix globale et forfaitaire concernant l'exécution des travaux décrits ci-après la documentation technique des équipements proposés les plans nécessaires à la compréhension de l'offre. Article : HA.3.4. Mises au point éventuelles Indépendamment des corrections d'ordre technique que pourrait exiger le Bureau d'etudes, le Maître d'oeuvre se réserve le droit de faire mettre au point sans modification du prix global du marché, toutes les dispositions relatives aux canalisations apparentes ou en gaines techniques qui pourraient être préjudiciables à l'esthétique des locaux.

5 Article : HA.3.5. Essais de fonctionnement des installations Les entreprises devront effectuer à leur charge, préalablement à la réception, les essais et vérifications de fonctionnement mentionnés dans le document COPREC n 1. Les P.V. seront rédigés sous la forme définie dans le document COPREC n 2. Les entreprises devront exécuter au cours de la 1ère saison de chauffe les essais de vérification des résultats mentionnés dans le COPREC n 1 au chapitre CH 8. Article : HA.3.6. Mise en route de l'installation - plans et schémas Lors de la prise de possession des locaux et dès le début de la première saison de chauffage, l'entrepreneur titulaire du marché devra procéder à la mise en route de son installation. Il fournira à cette occasion les notes de calcul des installations ainsi qu'un exemplaire reproductible des plans de l'installation telle qu'elle aura été réalisée mentionnant entre autres : le repérage des circuits et protections, l'emplacement exact des installations intérieures. Article : HA.3.7. Réception Elle sera prononcée lorsque les conditions définies au présent devis seront remplies, à savoir : après la terminaison complète des ouvrages et essais de fonctionnement satisfaisants après essais de température en plein hiver tels que définie ci-dessus, ou après un hiver complet durant lequel le fonctionnement ne donnera lieu à aucune réclamation. Il est spécifié que pour les essais de température, les corrections des températures intérieures en fonction des températures extérieures seront appliquées conformément au règlement élaboré par la Chambre Syndicale des installations thermiques. Article : HA.3.8. Sécurité contre l'incendie Réglementation : Les entrepreneurs veilleront à appliquer la réglementation adaptée à la classification de la construction envisagée et en particulier : Réglementation incendie des ERP type 0/N avec activité de type M (5 ème catégorie). Article : HA.3.9. Coordination avec le gros oeuvre Il est rappelé qu'en début de chantier l'entrepreneur fournira des plans d'exécution permettant la réservation des trous et passages nécessaires dans les ouvrages de maçonnerie.

6 Article : HA Fourreaux Toutes les traversées de planchers, murs et cloisons seront équipées de fourreaux en tube plastique rigide. Les fourreaux de plancher feront saillie de 0.05 au dessus des nus des sols finis et de 0.07 au dessous des plafonds. IV - ETUDES TECHNIQUES Article : HA.4.1. Hypothèses de calcul Les hypothèses de calcul de l'installation sont les suivantes : zone climatique H1 température de base extérieure : - 9 C conditions de températures intérieures en hiver :. 20 C dans les pièces de jour. 18 C dans les chambres et cuisines. 22 C dans les salles de bains et salles d'eau renouvellement d'air suivant réglementation en vigueur installation de chauffage (compris éléments de chauffe) calculées avec un coefficient de surpuissance de 1.3. production d'eau chaude solaire. Le chauffage sera de type basse température ; les corps de chauffe ne devront pas dépasser une température de 60 en surface, il seront de type adapté à la petite enfance (type crèche ou maternelle), ne comportant pas d angles saillants Article : HA.4.2. Etudes techniques Préalablement à toute exécution, l'installateur devra soumettre à l'approbation du Maître d'oeuvre et du bureau de contrôle ses notes de calcul et ses plans d'exécution établis sur la base de la RT 2005 avec calcul de déperditions pièce par pièce ; l'ensemble étant à la charge de l'entreprise. Sur ces plans devront impérativement apparaître : toute réservation nécessaire à faire exécuter par le gros oeuvre, le repérage de tout élément nécessaire pour la conduite et l'entretien de l'installation. En fin de chantier, l'entrepreneur fournira ses plans d'exécution conformes à l'ouvrage effectivement réalisé sous forme reproductible. L'entrepreneur conservera l'entière responsabilité de la bonne marche de l'installation. V - DESIGNATION DES OUVRAGES Article : HA.5.1. Chaudière murale pour chauffage du bâtiment existant (rez de chaussée et chambre) Le chauffage sera assuré par une chaudière murale type. Chaudières individuelles mixte à condensation à ventouse type d'une puissance de 90 KW de type DE DIETRICH MCA ou similaire avec ballon d eau chaude sanitaire de 300 litres. L eau chaude sanitaire est destinée uniquement aux locaux en rez de chaussée (cuisine et bar). La régulation se fera en fonction de la température ambiante. Le tableau de bord regroupera tous les organes de commande et de contrôle de bon fonctionnement, et d'une interface communicante avec aide au diagnostic par affichage sur écran LCD.

7 L énergie sera le gaz propane en cuve enterrée. La chaudière comportera les éléments principaux suivants : carrosserie époxy échangeur condenseur en inox brûleur modulant à prémélange total turbine d'air de combustion à vitesse modulée circulateur intégré 2 vitesses vase d'expansion by-pass à clapet de décharge réglable permettant la pose de robinets thermostatiques sécurité anti-gel boîte de récupération de condensats auto-amorçante protection électrique IP 4XD autorisant l'installation en zone humide. Une plaque de raccordement constituée d'une plaque support, d'un gabarit de pose et d'une barrette permettra de réaliser tous les raccordements (eau, gaz et électricité) et d'effectuer les essais d'étanchéité sans que la chaudière soit en place. Filtre chauffage visitable sans vidange. Evacuation des gaz brûlés par flux forcé ventouse. L'évacuation des gaz brûlés et l'amenée d'air neuf nécessaire à la combustion seront réalisées par deux tuyaux concentriques (60/100 ou 80/125) dont la longueur ne dépassera pas les pertes de charges maximales indiquées par le constructeur. Niveau de puissance acoustique Lw 53 db (A) en cuisine fermée et Lw 47 db (A) en cuisine ouverte sur le séjour. Production d'eau chaude sanitaire avec préparateur E.C.S. bivalent : vanne d'inversion et pompe incorporées dans la chaudière électrobobine ensemble de raccordement entre la chaudière et le préparateur. - un équipement à prévoir NOTA : La chaudière sera obligatoirement installée sur une paroi lourde. La chaudière devra satisfaire au marquage N.F. gaz et CE. Article : HA.5.2. Alimentation eau froide Eau froide en attente à proximité de la chaudière. Par le présent lot L'installateur de chauffage devra le raccordement de la chaudière. Article : HA.5.3. Electricité Alimentation en attente à proximité de la chaudière. L'installateur de chauffage devra le raccordement de la chaudière. Article : HA.5.4. Radiateurs acier Fourniture, pose et raccordement de radiateurs acier laminé à froid, marqué NF. Finition peinture Epoxy - Pose sur consoles. Les radiateurs seront conformes à la norme EN 442.

8 - équipement des locaux suivant étude technique de l'entreprise à partir des hypothèses de calcul définies au chapitre V. NOTA : Il sera prévu la dépose et la repose des radiateurs pour permettre les travaux de peinture. Les fixations supports des radiateurs seront chevillées dans les parois lourdes. Dans les salles d eau des chambres il sera prévu des radiateurs type sèche serviette. Article : HA.5.5. Equipement des radiateurs Les radiateurs seront équipés de coudes de réglage nickelés sur le retour et de robinet de réglage suivant prévisions. Pose sur console. - robinets de réglage thermostatiques sur tous les radiateurs, sauf dans la pièce où se trouve le thermostat d'ambiance. Article : HA.5.6. Canalisations Les canalisations seront en cuivre de diamètre approprié. Y compris toutes pièces de raccords pour assemblage et toutes façons accessoires nécessaires. Elles seront fixées sur colliers démontables en acier galvanisé à contre partie avec interposition d'un matériau résilient. Les passages des murs et planchers s'effectueront dans des fourreaux résilients et toutes dispositions seront prises pour éviter les effets nuisibles de la dilatation ainsi que la transmission des bruits. Les fourreaux devront faire une légère saillie de quelques centimètres sous les plafonds et sur les planchers. - l'ensemble des canalisations d'alimentation des radiateurs - installation de type bitube sur double collier en apparent. Article : HA.5.7. Régulation Fourniture et mise en oeuvre d'un programmateur d'ambiance télé alimenté par la carte principale de la chaudière permettant, en fonction du programme choisi, de maintenir une température confort et une température réduite pour chacune des 2 zones à réguler ; zone 1 rez de chaussée, zone 2 étage. Programmes : Confort permanent, réduit permanent, hors gel et mode automatique suivant programmation. Horloge à programme journalier et hebdomadaire. - suivant prescriptions.

9 VI - ALIMENTATION GAZ Article : HA.6.1. Généralités Les travaux dus par l'entreprise partiront de la cuve propane enterrée dans la cour, puis distribution jusqu au bâtiment en tube polyétylène déroulé dans la tranchée du lot 1, compris remonté en façade, protection mécanique et robinet de coupure sous verre dormant en façade,. L'ensemble de l'installation sera établi d'après les règlements imposés par le Gaz de France. Les branchements seront conformes aux spécifications D.T.U. Gaz de juin 1966 et tous règlements parus à ce jour. L'installateur se mettra en rapport avec le fournisseur de gaz. au moment de l'exécution des travaux et obtiendra l'accord de ce service avant tous travaux. L'entreprise fournira le certificat de conformité gaz. Article : HA.6.2. Coffret de livraison Fourniture des coffrets de livraison par le concessionnaire. Article : HA.6.3. Liaison à partir du coffret gaz L'installation comprendra à partir du coffret : depuis la rue, compris percement du mur, canalisation intérieure en tube cuivre rouge posée sur colliers à contre parties, scellés avec rosaces, y compris toutes sujétions de raccords et robinet suivant prévisions. Coffret de coupure en façade,. alimentation de la chaudière murale. alimentation et fourniture et mise en oeuvre de robinets à obturateur automatique intégré bouchonné - R.O.A.I. vers tous les équipements de cuisine fonctionnant au gaz VII - VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE I - Rappel de la réglementation Les ouvrages seront exécutés conformément aux textes suivants : Dispositions relatives à l'aération des logements : arrêté du 24 mars 1982 et 28 octobre 1983 Réglementation thermique des logements : arrêté du 5 avril 1988 Solutions techniques du C.S.T.B. : arrêté du 5 avril 1988 Norme NF C Norme NF P : distribution d'air - conduits droits circulaires en tôle d'acier galvanisé Norme X PP (référence DTU 68-1) relative aux installations de V.M.C. - Règles de conception et de dimensionnement Norme NF P (référence DTU 68-2) relative à l'exécution des installations de ventilation mécanique Réglementation acoustique des logements : arrêté du 6 octobre 1978 et 23 mars 1978 Arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection incendie des bâtiments d'habitation modifié par l'arrêté du 18/08/1986 Arrêté du 30 juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d'habitation.

10 2 - Prescriptions générales Disposition générale de V.M.C. Le type de ventilateur, le choix du point de fonctionnement du ventilateur à débit maximal, la constitution du réseau, le type de bouches utilisées et les réglages de l'installation seront réalisés afin que le niveau de bruit reçu ne dépasse pas : L nat 30 db (A) en pièces principales L nat 35 db (A) en cuisines fermées. Le ventilateur de la V.M.C. sera monté sur un support antivibratile et placé dans un local ou un caisson insonorisé. Dimensionnement de V.M.C. L'installation de V.M.C. sera réalisée conformément à la note de calcul de dimensionnement de celle-ci, établie par l'entreprise titulaire du lot. En présence d'une V.M.C. collective, le dimensionnement respectera la norme XP P (DTU 68-1). Ventilateur et réseaux aérauliques L'installation de ventilation respectera les normes NF P (DTU 68-1) et NF P et 2 (DTU 68-2), notamment en ce qui concerne l'implantation des équipements et leurs accès, afin de réaliser des interventions de vérifications, d'entretien et de maintenance. Le démontage du caisson ventilateur comme celui du caisson de récupération doit être réalisable sans nécessiter la déconnexion du réseau aéraulique, afin d'effectuer facilement les interventions courantes d'entretien et de maintenance. Bouches d'extraction Les bouches d'extraction de la V.M.C. satisferont un isolement acoustique normalisé (D n,e,w +C) : (D n,e,w +C) 56 db en cuisines fermées Terminaux et bouches d'extraction Le nettoyage du module d'extraction des bouches ne nécessitera pas le démontage de la liaison bouche / conduit et pourra être effectué facilement par l'usager, y compris pour accéder à la bouche (ne concerne pas les bouches de V.M.C. gaz). La bouche ne sera pas être placée derrière un autre équipement ou des canalisations. Autocontrôle de l'installation L'entreprise titulaire du lot V.M.C. réalisera un autocontrôle de l'ensemble de l'installation, validant la conformité et le bon fonctionnement des ouvrages. Pour ce faire, la fourniture d'un rapport d'autocontrôle sera effectuée dans lequel figurera la traçabilité des différents points vérifiés. 3 - Désignation des ouvrages UN GROUPE D EXTRACTION POUR LE BATIMENT ANCIEN UN GROUPE D EXTRACTION POUR LE LOGEMENT DE FONCTION DANS LE BATIMENT NEUF UN GOUPE D EXTRACTION POUR LA CHAMBRE HANDICAPE DANS LE BATIMENT NEUF Article : HA.7.1. Bouche d'entrée d'air autoréglables Fourniture dans chacun des locaux désignés ci-dessous de bouches d'entrée d'air de type autoréglable de chez ALDES ou équivalent avec kit acoustique. - dans pièces sèches - Fourniture par le présent lot, pose par le menuisier dans traverses hautes des menuiseries. Performances acoustiques des bouches : (D n,e,w + Ctr) 36 db façades classées à 30 db.

11 Article : HA.7.2. Bouches d'extraction Fourniture et pose de bouches d'extraction BAP autoréglables ALDES ou équivalent. A) Cuisine : Les bouches d'extraction cuisine comprennent : un élément de régulation composé d'une membrane en silicone et d'un ressort de rappel un noyau central rotatif qui permet de libérer une plus grande ouverture en position grand débit, actionné par 2 cordelettes. B) sanitaires. Les bouches d'extraction comprennent : un élément de régulation composé d'une membrane en silicone et d'un ressort de rappel. Article : HA.7.3. Raccordements individuels Réseau de conduit souple type ALGAINE armé de fibre de verre reliant les différentes bouches au groupe ventilateur. Article : HA.7.4. Groupe ventilateur Fourniture et pose d'un groupe ventilateur, de classe 4. En combles : - 1 groupe disposé sur solivage avec support antivibratil. L'accès à ce groupe devra être parfaitement aisé. NOTA : Le système de ventilation mécanique sera équipé d'un moto-ventilateur dont la puissance exprimée en W Th - C est P à la puissance de référence (P + 15%). Article : HA.7.5. Souche de sortie En combles, liaison entre ouverture de refoulement de la cabine et couverture par conduit en tôle galvanisée comprenant les éléments de raccordement pour assurer l'étanchéité. Article : HA.7.6. Peinture Toutes les parties métalliques non galvanisées recevront une couche de peinture antirouille. Article : HA.7.7. Installation électrique L'entrepreneur devra : l'installation électrique, y compris câblage et protection. Commutateur de commande en cuisine avec voyant pour détection de panne.

12 - point de départ de l'installation : tableau d'abonné - emplacement commande : dans la cuisine. Article : HA.7.8. Note de calcul - notice de fonctionnement L'entrepreneur fournira ses notes de calcul et à la réception des travaux la notice de fonctionnement des installations suivant indications ci-après. Article : HA.7.9. Frais de contrôle L'entrepreneur aura à sa charge les frais de contrôle par un organisme agréé de son choix (si possible chargé du contrôle de chantier) des débits d'entrée d'air et d'extraction pièce par pièce pour chaque logement de l'opération. Il fournira à cet effet un bordereau récapitulatif. Article : HA Calorifuge Le réseau V.M.C. en combles sera calorifugé par un matériau non hydrophile et imputrescible (isolation dissociée de l'isolation en laine de verre sur Placostil).

13 PLOMBERIE I - ACCEPTATION DE LA COMMANDE Article : FA.1.1. Acceptation de la commande L'acceptation de la commande implique une adhésion totale de l'entreprise aux diverses clauses de l'ensemble des documents remis, concernant cette affaire, tels que les devis descriptifs de tous les corps d'état ainsi que les plans d'aménagement de chantier dont elle reconnaîtra avoir pris connaissance. L'entreprise accepte sans réserve l'ensemble des conditions et indications définies au chapitre "PRESCRIPTIONS GENERALES ET TECHNIQUES ". Notamment en ce qui concerne le paragraphe "Percements, scellements et raccords". Il est rappelé en particulier que les prévisions du présent devis ne sont pas limitatives, l'entreprise étant tenue de fournir et d'exécuter toute prestation nécessaire au parfait achèvement de l'ouvrage dont le détail de description aurait pu être omis ou inexact. Il est rappelé également que l'entreprise reconnaît s'être rendue compte de l'état du terrain et avoir fait son affaire des difficultés d'accès éventuelles. II - RAPPEL DE LA REGLEMENTATION - PRESCRIPTIONS GENERALES Article : FA.2.1. Qualités et caractéristiques des matériaux Les qualités et caractéristiques des matériaux sont définies par les Normes Françaises et en particulier selon les normes : N.F.A à NF A : Produits de fonderie N.F.A : Tubes en acier N.F.A : Tubes en acier destinés à être revêtus ou protégés pour canalisations d'eau N.F.A : Demi-produits en cuivre, tubes ronds en cuivre à souder par capillarités N.F.A : Classification des cuivres N.F.D à NF D : Equipement sanitaire N.F.D : Acoustique N.F.E : Compteurs d'eau N.F.E et NF E : Tuyauteries N.F.E à NF E : Robinetterie N.F.P : Canalisations, drainage, égouts N.F.S : Distribution d'eau N.F.S et NF S : Matériel de lutte contre l'incendie N.F.T à : Matières plastiques N.F.X N.F.P de mai 42 : Codes des conditions minimales d'exécution N.F.P à 204 : Evacuation des appareils sanitaires Qualité du cuivre : Les tubes cuivres seront fabriqués à partir du cuivre neuf (CU > %) désoxydé au phosphore. L'allongement pour toutes les dimensions entre 10 x 1 mm et 22 x 1 mm sera A % > 10. Le traitement de la paroi interne assurera l'élimination quasi totale du carbone résiduel.

14 Article : FA.2.2. Modalités d'exécution des ouvrages Les ouvrages seront exécutés conformément aux textes suivants et en particulier selon les D.T.U. : N.F.P / D.T.U travaux de plomberie sanitaire pour bâtiment à usage d'habitation N.F.P / D.T.U canalisations en fonte : évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales et d'eaux vannes D.T.U règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d'évacuation des eaux pluviales N.F.P / D.T.U canalisation en chlorure de vinyle non plastifié : eau froide avec pression N.F.P / D.T.U canalisation en chlorure de vinyle non plastifié : évacuation des eaux pluviales N.F.P / D.T.U canalisation en chlorure de vinyle non plastifié : évacuation d'eaux usées et d'eaux vannes N.F.P / D.T.U canalisations en cuivre Règlement sanitaire départemental type Recommandations interprofessionnelles pour l'isolation thermique des installations non industrielles de génie climatique et de plomberie sanitaire N.F.P / D.T.U canalisations d'eau chaude ou froide sous pression et canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments. Arrêté du 21 juin 1978, relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l'alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d'habitation, de bureaux ou recevant du public. Article : FA.2.3. Etudes techniques Préalablement à toute exécution, l'installateur devra soumettre à l'approbation du Maître d'oeuvre ses plans d'exécution. Sur ces plans devront impérativement apparaître : toute réservation nécessaire, à faire exécuter par le gros oeuvre les diamètres des canalisations. Dans le but d'éliminer tout bruit d'écoulement dans les canalisations, les diamètres seront déterminés de telle sorte que la vitesse du fluide reste inférieure à 0.80 m/s en tout point du circuit. Le repérage des vannes de sectionnement et des robinets d'arrêt et de purge des canalisations principales. Ces repères seront reportés sur les plaques lisibles et durables apposées sur les appareils concernés. En fin de chantier, l'installateur fournira trois exemplaires des plans d'exécution conformes à l'ouvrage effectivement réalisé. L'entrepreneur conservera l'entière responsabilité de la bonne marche de l'installation. Article : FA.2.4. Percements - scellements - raccords Conformément aux stipulations du chapitre "GENERALITES", toutes les sujétions de fixation des supports divers (coudes, appliques, colliers...) sont à la charge de l'entrepreneur. Toutes les traversées de planchers, murs et cloisons seront équipées de fourreaux résilients (Gainojac ou Talnisol). Les fourreaux de planchers feront saillie de 0.05 au-dessus des nus des sols finis et de 0.07 au-dessous des plafonds. Après la pose des canalisations, les fourreaux seront garnis par un produit plastique, imputrescible, d'élasticité permanente.

15 Article : FA.2.5. Limite de prestation Les travaux décrits ci-après comprendront les fournitures, travaux préparatoires et façons accessoires à la réalisation des ouvrages, et notamment : le transport à pied d'oeuvre, les manutentions et les montages à toute hauteur les coupes, déchets, et risques de casse le repérage des vannes et robinets, suivant les plans d'exécution le remplacement des éléments et appareils fêlés ou brisés les protections de toutes sortes les réfections ou remplacement des ouvrages détériorés du fait de l'intervention de l'entrepreneur les mises en charges et essais les rinçages réglementaires les nettoyages et l'enlèvement des gravois Cette énumération n'est donnée qu'à titre indicatif. Elle n'est pas limitative et ne saurait en aucun cas dégager l'entrepreneur des sujétions d'exécution inhérentes aux installations à réaliser. Article : FA.2.6. Essais de fonctionnement des installations En ce qui concerne les installations techniques, les entreprises devront effectuer à leur charge, préalablement à la réception, les essais et vérifications de fonctionnements mentionnés dans le document COPREC n 1. Les procès verbaux devront être rédigés sous la forme définie dans le document COPREC n 2. Article : FA.2.7. Conditions de réception Les installations d'eau seront réceptionnées en charge. L'entreprise fera en sorte d'obtenir en temps voulu de la Compagnie Concessionnaire le ou les branchements sur la conduite publique. L'entreprise fera procéder obligatoirement à une analyse de l'eau après désinfection des tuyauteries. Article : FA.2.8. Rinçage et désinfection des réseaux de distribution E.F., E.C. Avant la pose des robinetteries, l'entreprise devra le rinçage des réseaux E.F. et E.C. jusqu'à élimination de toutes les impuretés. Après essais de fonctionnement des installations, elle procédera à la désinfection des réseaux à l'aide d'une solution de permanganate de potassium technique suivant le mode opératoire recommandé par la circulaire n 593 du 10 avril L'entreprise fera obligatoirement procéder à une analyse de l'eau après désinfection ; elle produira le P.V. de cette analyse. Article : FA.2.9. Peinture Tous les ouvrages métalliques seront soigneusement brossés et peints soit en usine, soit par l'entrepreneur s'il y a lieu. Il en sera de même pour tous les ouvrages métalliques non galvanisés.

16 III - PLANS D'EXECUTION DES OUVRAGES - NOMENCLATURE DU MATERIEL MIS EN OEUVRE - NOTICE DE FONCTIONNEMENT L'entreprise devra la fourniture des plans des ouvrages exécutés suivant indications du C.C.A.P. Elle devra fournir pour chaque logement la notice de fonctionnement et d'entretien, la nomenclature du matériel mis en oeuvre et le principe du fonctionnement. La dépose et l évacuation des installations de plomberie (canalisations, appareils sanitaires, etc ) fait partie du présent lot. IV - EXPOSE DU PROJET L'installateur devra toutes les fournitures et façons nécessaires à la réalisation des ouvrages suivants : les évacuations en élévation des eaux usées et des eaux vannes la distribution générale d'eau froide la distribution eau froide, eau chaude particulière à chaque appareil l'équipement sanitaire des locaux. V - DESIGNATION DES OUVRAGES Article : FA.5.1. Limite de mise en oeuvre des évacuations E.U. - E.V. L'entreprise devra l'ensemble des évacuations en parcours vertical ou horizontal, sorties de 1.00 m en façade en attente de raccordement par les V.R.D. Article : FA.5.2. Chutes et canalisations en P.V.C. Fourniture et pose de canalisations en P.V.C. type assainissement M 1 posées avec colliers de fixation moulés en polypropylène. Elles comporteront toutes pièces de raccord spéciales nécessaires à leur mise en oeuvre. Les pièces seront disposées de façon à ne pas provoquer de ralentissement de la veine liquide (les dévoiements par coudes à 90 sont interdits). Des tés de dégorgement avec tampon hermétique sont prévus partout où ils seront nécessaires, principalement aux jonctions et changements de direction et en bout de canalisations. Les W.C. seront raccordés par pipe plastique. Les joints en ciment pour le raccordement de la pipe sur la cuvette en porcelaine sont rigoureusement interdits. Les réseaux P.V.C. de diamètre < 125 mm seront renforcés par un fourreau P.V.C. M1 au droit de la traversée des planchers B.A. Mise en oeuvre d'assemblages coulissants. - l'ensemble du réseau suivant limite de prestation - le réseau sera du type séparatif E.U. / E.V. jusqu'à l'extérieur du BÄTIMENT - les chutes situées dans les gaines techniques en pièces principales ou cuisines seront fixées sur un mur de masse > 200 kg/m². Article : FA.5.3. Ventilations primaires Toutes les chutes de W.C. et d'eaux usées se prolongeront jusqu'au dessus des toitures en ventilations primaires sur une hauteur suffisante pour assurer l'étanchéité. Elles seront de même diamètre que les chutes ou évacuations qu'elles prolongent.

17 - toutes ventilations primaires. Elles seront raccordées aux chapeaux de ventilation prévus au lot couverture. Article : FA.5.4. Vidange des appareils sanitaires en P.V.C. Les canalisations de vidange des appareils sanitaires décrits ci-après seront en tube plastique d'un diamètre conforme aux normes en vigueur avec toutes pièces de raccord nécessaire à leur mise en oeuvre. Elles partiront des siphons, des appareils et seront raccordées sur chutes. Partout où il sera utile et au minimum au bout de chaque collecteur, il sera installé un bouchon de dégorgement. Les diamètres minima sont les suivants : - W.C. : pipe plastique 93.6/100 - lavabos : 33.6 x 40 - éviers : 46 x 50 P.V.C.C. L'entrepreneur devra les vidanges siphonnées en attente pour tous les équipements de cuisine. Article : FA.5.5. Evacuation de la sécurité de l'appareil de production d'eau chaude Raccordement sur le réseau évacuation de la soupape de sécurité par une conduite similaire aux chutes, de diamètre approprié, siphon et entonnoir. - évacuation de chaudières murale et de ballons électriques VI - ALIMENTATION ET DISTRIBUTION EAU FROIDE Article : FA.6.1. Généralités - limite de prestation Les prestations du présent lot partiront de l alimentation en eau existante sur la rue du Berval, alimentation en PE sous fourreau en tranchée du lot VRD jusqu à la cave pour arriver jusqu en chaufferie, puis alimentation jusqu au logement de fonction et la chambre handicapés dans le bâtiment neuf compris cheminements berticaux et horzontaux en PE, passage dans la cour en tranchée du lot VRD. Compris modification du branchement et de ces équipement bi-pass en livraison et tous accéssoire spour mise en place d un adoucisseur par l exploitant. IMPORTANT : le logement de fonction sera équipé d un compteur d eau en décompte. Article : FA.6.2. Qualité de l'eau distribuée L'entrepreneur prendra contact avec la compagnie concessionnaire pour connaître la pression de l'eau distribuée pour le projet ainsi que l'analyse physico-chimique suivant l'additif n 4 du D.T.U Ces caractéristiques devront être fournies par l'entreprise. Suivant pression définie, il y aura lieu de prévoir un détendeur pour limiter la pression d'alimentation des robinetteries à 3 bars maximum. La vitesse de l'eau sera limitée à 0.8 m/s. Suivant nature définie, il y aura lieu de prévoir un filtre et un réducteur de pression type Desbordes. La pression sera au minimum de : 0.7 bar au point de puisage le plus défavorisé 1 bar au robinet de chasse le plus défavorisé.

18 Les vitesses maximales admises sont les suivantes : canalisations de distribution principale : 1.50 m/s canalisation de distribution en faux-plafond : 1.20 m/s colonnes montantes : 1.10 m/s branchements d'étages et d'appareils : 0.80 m/s. L'entreprise devra les dispositifs de protection du réseau d'eau potable suivant le décret d'avril 1995 et notamment les disconnecteurs. Un ensemble protection sera fourni et mis en oeuvre en aval du comptage ; il sera du type E.A. - clapet de non retour, classe A, contrôlable - conforme à la norme NF P Article : FA.6.3. Distribution eau froide particulière aux appareils Les canalisations de distribution et le raccordement aux appareils seront en tube cuivre Déno impérativement apparents, comprenant toutes pièces de raccord pour assemblages et toutes façons accessoires nécessaires. Elles seront fixées sur colliers démontables en acier galvanisé à contre partie avec interposition d'un matériau résilient. Le raccordement aux appareils se fera en tube cuivre écroui. Au cas où certaines parties des tuyauteries seraient encastrées par cas de forces majeures, il sera dû une protection pour un ruban anti-corrosif. Le raccordement ainsi que les attentes des appareils seront exécutés au diamètre minimum suivant : - évier : diamètre 12 x 14 - douche : diamètre 12 x 14 - lavabo : diamètre 10 x 12 - W.C. : diamètre 10 x 12 avec robinet d'arrêt - alimentations pour le lave vaisselle lave linges et equipements de cuisine avec robinet de raccordement diamètre : 12 x 14. Article : FA.6.4. Alimentation - production d'eau chaude Alimentation de la production d'eau chaude en tube Déno en apparent impérativement avec disconnecteur et vanne d'arrêt en attente. Raccordement par le fournisseur de la production d'eau chaude. - alimentation du ballon de la chaudière murale - alimentation de chaque ballon électrique (logement de fonction 300 litres, chambre handicapé 150 litres, chaque chambre 150 litres), Article : FA.6.5. Calorifuge Un calorifuge sera prévu sur les canalisations ou appareils exposé au gel, donnant lieu à un dégagement de chaleur ou entraînant des condensations. Le calorifuge employé, quelle que soit sa nature, devra être imputrescible, inattaquable par les rongeurs, incombustible et non détériorable par la chaleur, l'humidité ou les chocs. Chaque canalisation sera calorifugée individuellement. - distribution eau froide dans gaine technique et locaux non chauffés. calorifuge anticondensation - épaisseur 9 mm.

19 VII - DISTRIBUTION EAU CHAUDE Article : FA.7.1. Limite de prestation eau chaude Les distributions et les raccordements, à partir des productions définies ci-dessous, sont prévus au présent lot. - à partir de la production d'eau chaude par ballon de la chaudière pour alimentation de tous les points d eau équipés en eau chaude du rez de chaussée du bâtiment existant (cuisine, bar sanitaires) - à partir du ballon 200 litres vers cuisine et sanitaires du logement de fonction - à partir du ballon 150 litres de chaque chambe y compris handicapé vers chaque salle d eau.. Article : FA.7.2. Distribution eau chaude particulière aux appareils La distribution particulière eau chaude aux appareils sera réalisée dans les mêmes conditions que l'eau froide. Tous les appareils sont à raccorder suivant désignation. Tube cuivre en apparent. - évier lavabos lave mains baignoires-douches : distribution apparente. NOTA : si Réseaux encastrés en dalle ; jeu entre tube et fourreau > 30 % ou en apparent en tube cuivre Article : FA.7.3. Calorifuge Un calorifuge sera prévu sur les canalisations ou appareils exposé au gel, donnant lieu à un dégagement de chaleur ou entraînant des condensations. Le calorifuge employé, quelle que soit sa nature, devra être imputrescible, inattaquable par les rongeurs, incombustible et non détériorable par la chaleur, l'humidité ou les chocs. Chaque canalisation sera calorifugée individuellement. - distribution d'eau chaude dans gaines techniques et locaux non chauffés.. calorifuge par coquilles armées classées M1 - épaisseur 19 mm. Article : FA.7 4. Production d eau chaude sanitaire (hors production chaudière) L entrepreneur du présent lot devra la fourniture, la pose et le raccordement en eau et électricité sur attente du lot concerné des ballons électriques de production d eau chaude Il sera fourni et posé un chauffe-eau à accumulation sur socle ATLANTIC ou équivalent de capacité définie cidessous. Cuve revêtue d'un émail spécial vitrifié à haute température. Résistance stéatite. Robinets d'arrêts en tête - groupe de sécurité hydraulique à membrane conforme à la norme NF D trop plein sur chute en P.V.C. 20/22 avec siphon. Contacteur relance de jour. Raccordement électrique dû par l'électricien, y compris l'appareil de protection. Cane de prise d'eau chaude en inox.

20 Le chauffe-eau sera admis à la marque NF Le temps de réchauffage du chauffe-eau devra être inférieur à 8 heures. Isolation thermique en mousse de polyuréthane en sandwich dans la double enveloppe. Le chauffe-eau doit bénéficier de la norme NF Electricité Performance Catégorie C. Le chauffe-eau sera muni d'un groupe de sécurité et d'un limiteur de température garantissant une sortie d'eau à 50 C tout en bénéficiant d'un stockage à 70 C prévenant les risques de légionellose. - chauffe-eau de chaque logement : Capacité : - logement de fonction : 200 l - chambres : 150 l VIII - APPAREILS SANITAIRES Article : FA.8.1. Qualité des fournitures Tous les appareils seront de bon choix, de couleur blanche suivant prescriptions ci-après. Ils ne pourront être mis en place qu'après présentation aux emplacements désignés par le Maître d'oeuvre. Article : FA.8.2. Protection des appareils Tous les appareils et notamment les baignoires devront être efficacement protégés pendant les travaux par tous moyens appropriés laissés au choix de l'entrepreneur. Tout appareil endommagé, même minimement, sera remplacé aux frais de l'entreprise sur simple demande du Maître de l'ouvrage. L'entrepreneur aurait alors à sa charge toutes les incidences de travaux des autres corps d'état. Article : FA.8.3. Joints d'étanchéité L'entreprise devra tous les joints d'étanchéité, silicones blancs, aux jonctions entre appareils et murs. Silicone de type Rubson pour étanchéité entre sanitaires et faïence. - entre appareils et faïence. Article : FA.8.4. Acoustique Les canalisations traversant des ouvrages de béton ou des maçonneries seront isolées de ceux-ci par des fourreaux en P.V.C. Le vide entre les fourreaux et les canalisations sera soigneusement rebouché par un matériau inerte ignifuge. Les appareils sanitaires métalliques seront insonorisés par plaques autocollantes de 10 kg/m².

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE 8908908902890256 8908908902890256 8908908902890256 NOTICE D'INSTLLTION, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Optitherm 6.25/6.5 C Optitherm 5.25/6.25/6.5 B Tableau de commande 2 EXIGENCES RÉGLEMENTIRES ET

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG LOT N 6 PLOMBERIE

RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG LOT N 6 PLOMBERIE RESTRUCTURATION D UNE PARTIE D UN BATIMENT COMMUNAL avec deux logements 5 rue de l Eglise 02290 RESSONS LE LONG Octobre 2007 LOT N 6 PLOMBERIE Juin 2009 Maître d'ouvrage Commune de RESSONS LE LONG 2 rue

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 50 - LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 0 - GENERALITES 1 - DEFINITION DES TRAVAUX A REALISER 2 - NOMENCLATURE DES OUVRAGES 3 - EQUIPEMENT SANITAIRE 51-7.0 GENERALITES 7.0.1 : NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.)

Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.) REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION DU COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE Dossier de Consultation des Entreprises (D.C.E.) LOT 11 PLOMBERIE / SANITAIRE Architecte mandataire : Bureau d Études : ARCASA

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

www.defiscalisation.com

www.defiscalisation.com DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Commune De Fort de France Quartier Beauséjour Jambette «Domaine de Bélize» 57 Appartements 60 Garages DESCRIPTIF DE VENTE www.defiscalisation.com 1/5 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail