LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES"

Transcription

1 Rénovation des logements de Griffeuille C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES Étendue des travaux Normes et règlements Obligation de bonne fin Connaissance des lieux du chantier Relations avec les organismes de contrôle et services concédés Garantie Obligations générales de l entreprise Obligations particulières... 4 GENERALITES Documents d exécution Surveillance des travaux Réception des travaux Essais contrôles Qualités des matériels Frais à prévoir Désinfection des tuyauteries Travaux en logements Consistance des travaux... 6 DESCRIPTION DES TRAVAUX Performances à atteindre Fixation des canalisations Traversées des parois (murs et planchers) Réseaux eau froide et ECS Évacuation des appareils sanitaires Démontages et déposes : Appareils sanitaires Prestations liées aux économies d eau

3 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES 1. Étendue des travaux Les travaux à réaliser par l entreprise dans le cadre du présent C. C. T. P. sont essentiellement les suivants : L ensemble des travaux de Plomberie concernant la réhabilitation de logements dans la résidence «GRIFFEUILLE» à Arles (13) 2. Normes et règlements Documents de référence contractuels Les ouvrages du présent lot devront répondre aux conditions et prescriptions de tous les documents techniques, normes, règlements et textes en vigueur à la date de la signature du marché et notamment les suivants (liste non limitative): - DTU 60.1 plomberies sanitaires - DTU 60.2 canalisations en fonte, évacuation d eaux usées, d eaux pluviales et d eaux vannes - DTU 60.3 eau froide avec pression - DTU 64 Assainissement Normes - NF D : Plan de travail des meubles de cuisine et éléments pour installations de cuisine, caractéristiques, Essais. - NF D : Meubles de cuisine, caractéristiques dimensionnelles - NP D ; Eléments pour installations de cuisine, caractéristiques dimensionnelles - NF D : Meubles de cuisine et éléments pour installations de cuisine, caractéristiques générales de construction, essais 3 Règles professionnelles élaborées par le Syndicat Nationale de l Equipement de la Cuisine - Arrêté du 2 Août 1977 modifié par l Arrêté du 23 Novembre 1992, - Arrêté du 24 Mars 1982 modifié par l Arrêté du 28 Octobre 1983, - L ensemble des Normes Françaises de l AFNOR se rapportant aux ouvrages du présent lot, - Les normalisations, spécifications et règles techniques établies par l U.T.E. (Union Technique de l Electricité) en ce qui concerne les installations électriques du présent lot, - Les conditions imposées par les Services de Sécurité (Nationaux, Départementaux et Communaux). - Le règlement sanitaire départemental, - Les règlements particuliers des Services Publics applicables aux installations raccordées sur leurs réseaux, - Réglementation concernant l acoustique (Arrêté du 11 Juin 1969) est applicables selon la nature de la construction - La réglementation relative aux immeubles d habitation, (Sécurité incendie) - Le cahier des prescriptions de l Assemblée Plénière des Compagnies d Assurance Incendie, - Nouvelle réglementation acoustique exprimée à l aide des critères acoustiques européens (Arrêté du 30/06/1999, circulaire d application du 28/01/2000) 3. Obligation de bonne fin Ce document constitue les Spécifications Techniques Détaillées, définissant, les travaux du présent corps d état. Il fournit, en fonction du Programme établi par le Maître d Ouvrage et des désirs du Maître d Œuvre, ainsi que des impératifs de la réglementation, tous les éléments permettant à l Entreprise d évaluer correctement son prix qui sera global et forfaitaire.

4 La description ci-après des ouvrages n est pas exhaustive, mais est complétée par les documents propres aux autres corps d état. L acte d engagement de l entreprise comprendra en l occurrence, toutes les prestations nécessaires à la bonne fin des ouvrages, en conformité avec ce CCTP, la réglementation et les règles de l art, les pièces du marché principal, les moyens en hommes et matériel à mettre en œuvre pour respecter les délais partiels et globaux demandés. L incompréhension d un document, non concrétisée par une note écrite fournie avec l offre de l Entreprise, ne pourra être évoquée en cours de chantier pour prétexter des dépenses supplémentaires. 4. Connaissance des lieux du chantier Les travaux se déroulent dans des logements habités. L entrepreneur est réputé avoir visité les lieux du chantier, et en avoir apprécié à leur juste valeur les problèmes d exécution, d approvisionnement, de manutention et d installation de chantier. Il ne pourra être évoqué une méconnaissance de ces problèmes pour justifier, en cours de chantier un retard ou une dépense supplémentaire. 5. Relations avec les organismes de contrôle et services concédés L entreprise devra assurer le relais des relations avec les organismes de contrôle et les services concédés, afin de faire accepter les matériaux mis en œuvre. Elle devra produire les notes de calculs, Procès Verbaux d essais ou Avis Techniques qui lui seront demandés, ainsi que les attestations de Qualification. Elle avisera les services concédés de ses dates d intervention et provoquera leurs venues si nécessaire, sur chantier, en fonction du planning. 6. Évacuation des gravois Les gravois seront évacués par les entreprises dans des bennes mis à disposition par le maitre d ouvrage et qui seront facturé au prorata (cf le chapitre des pénalités) Garantie Sauf spécification contraire, la garantie sera de 1 an pièces et main d Œuvre, et courra à compter de la date de réception des ouvrages. Pendant cette période, l entreprise assurera le dépannage et le remplacement des organes défectueux ou des consommables usés dans un délai anormalement court. En cas de remplacement, pendant la période de garantie, de matériels importants, ces appareils verront leur période de garantie prolongée d un an. 8. Obligations générales de l entreprise L entreprise doit une installation en parfait état de fonctionnement, essais et réglages compris. Tous les éléments constitutifs de l installation et moyens sont à sa charge, notamment : la main d œuvre, les transports et l outillage. Les installations seront soumises aux prescriptions et servitudes imposées par les services publics dont elles dépendent. 9. Obligations particulières Les travaux se déroulant en logements occupés, l entreprise devra prendre un soin particulier aux travaux qu elle réalisera. Elle devra mettre tout en œuvre en matière de sécurité vis-à-vis des occupants lors de sa présence dans les logements. L usage de l installation sanitaire devra être maintenu en fin de journée de travail ainsi que les W-E, les jours féries et en général pour toute absence de l entreprise. L entreprise prendra un soin particulier à ne pas abimer les revêtements existants. Tout arrachage de papier peint, brûlures et détériorations de cloisons et de peinture seront considérées comme de la dégradation. Les réparations seront à la charge de l entreprise.

5 Par ailleurs, les déchets, gravois et matériaux déposés devront être évacués tous les jours dans les bennes prévues à cet effet. GENERALITES 1. Documents d exécution L entreprise devra impérativement fournir : - Avant le démarrage des travaux Les dossiers particuliers à remettre le cas échéant, aux services concédés, services de l hygiène, etc... Les plans de réservations, et incidences sur les différents corps d état. - Avant exécution des travaux Note de calcul détaillée, débits, vitesse, diamètres, pertes de charge Présentation des appareils sanitaires 2. Surveillance des travaux L entreprise acceptera et facilitera le contrôle et la surveillance des travaux. Elle avisera le personnel sur chantier d avoir à obtempérer à une modification ou un arrêt d exécution demandé par le Maître d œuvre ou le contrôleur technique, et signifiée ensuite par Procès verbal ou courrier. 3. Réception des travaux 5 En fin d'exécution des ouvrages, une visite préalable à la réception sera réalisée par logement. Elle permettra de noter la conformité des ouvrages par rapport au présent CCTP. Cette visite donnera lieu a une remise à disposition des locaux signifiée par un procès verbal. Dans le cas ou des ouvrages seraient refusés par le contrôleur, les travaux devront être mis en conformité dans un délai de 48 heures. Une contre visite sera réalisée. Une réception définitive des travaux sera réalisée en fin d ensemble des lots. 4. Essais contrôles L entreprise sera tenue de procéder aux essais et vérifications de fonctionnement conformément aux dispositions figurant dans les documents techniques COPREC. Les résultats seront transcrits sur des procès verbaux établis suivant les modèles COPREC et transmis au Maître d œuvre et au contrôleur technique. Ces essais et vérifications sont à la charge de l entreprise. Il sera procédé aux essais, sous la seule responsabilité de l entrepreneur qui doit dans tous les cas les frais d essais et la fourniture de tout le matériel nécessaire aux essais qui lui seront demandés : thermomètre, compte tours, appareils enregistreurs de débit, de pression, sonomètre, etc. Si les résultats sont concluants, la réception sera prononcée. Dans le cas contraire, l entreprise disposera d un délai de 15 jours pour la mise en ordre de son installation. 5. Qualités des matériels Les matériaux doivent êtres adaptés aux conditions d exploitation, aux températures et pressions à supporter dans tous les cas. Les appareils et matériaux devront être neufs et de la meilleure qualité, répondant aux conditions nécessaires à la bonne exécution des travaux. À la demande du Maître d ouvrage, de la Maîtrise d œuvre, l entrepreneur du présent lot devra justifier la qualité des matériaux choisis en précisant soit la conformité aux normes françaises, soit l avis technique du C.S.T.B., soit le

6 label de qualité délivré par la chambre syndicale intéressée, soit faire l objet d un agrément écrit par un bureau de contrôle. Les caractéristiques des matériaux ne doivent jamais êtres choisis par défaut. Qualité de la robinetterie Classements minima mitigeurs NF 1 classe S ou B pour les éviers, lavabos NF 1 classe A ou S pour les douches NF 1 classe C ou D pour les baignoires Classements minima mélangeurs E2A2U3 pour les éviers, lavabos E1A273 pour les douches E3A283 pour les baignoires Classement robinet flotteur des WC Avant la pose du matériel, l entrepreneur sera tenu de présenter l ensemble des échantillons du matériel relevant de sa spécialité. Les alimentations et les distributions sanitaires et de chauffage devront être réalisées exclusivement en cuivre. 6. Frais à prévoir Les entreprises auront à leur charge les frais de manutention du matériel et l enlèvement des déchets à l intérieur du logement. Ces déchets devront être transportés dans les bennes prévues à cet effet. La protection des matériels contre les salissures et les chocs est également à prévoir. La réalisation d installation témoin, les modifications et réfections éventuelles sont à la charge des entreprises. 7. Désinfection des tuyauteries 6 L entreprise devra prévoir dans son offre, toutes les prestations concernant la désinfection des tuyauteries eau froide et eau chaude sanitaire de l installation, en application du règlement sanitaire. Ces mesures d hygiène s effectueront avant la mise en service de l installation, en relation avec les services de contrôle des eaux, afin d obtenir le certificat de conformité correspondant. 8. Travaux en logements. Les entreprises doivent fournir une attestation de visite des installations à traiter. Ce document visé par le représentant de LA SEMPA sur site validera que l entrepreneur aura pris connaissance de l ensemble des installations où elle doit intervenir pour justifier son offre de prix. En préalable de tous travaux, les entreprises retenues remettront un planning d exécution des travaux qui devra être soumis à l approbation du maître d œuvre et du maître d ouvrage pour effectuer la réalisation des lots pour lesquelles elles ont été retenues. Les entreprises seront responsables des mises en service des installations réalisées qui comprendront en préalable, les mises en épreuve et l étanchéité des circuits gaz, hydrauliques pour le lot plomberie, chauffage, toutes les dispositions nécessaires pour une mise en service des installations électriques et de courants faibles, conformément aux réglementations en vigueur.. Tous travaux en parties communes seront signalés aux locataires de la résidence par voies d affichages apposées à chaque entrée de l immeuble. 9. Consistance des travaux En partie privative des logements :

7 o o o o Adduction d eau potable : distribution à partir du compteur installé en gaine technique palière, jusqu aux différents appareils sanitaires dans les logements. Sanitaires : remplacement des appareils et de la robinetterie avec canalisations neuves d alimentation et d évacuation. Machines à laver le linge : Création d une alimentation en eau, raccordement d une vidange au réseau d eaux usées. Machine à laver la vaisselle : dito MAL DESCRIPTION DES TRAVAUX Deux cas de figure : 1 - Les travaux comprennent : - Le démontage complet et l évacuation de toute l installation existante de chaque logement - La réalisation complète d une installation neuve (canalisations et appareils sanitaires) à partir de la colonne montante EF située dans la gaine technique palière. 2 - Les travaux comprennent : - Le démontage complet et l évacuation d une partie de l installation existante de chaque logement - La réalisation de l installation neuve (canalisations et appareils sanitaires) à partir de la précédente alimentation. 1. Performances à atteindre 7 L installation devra permettre d assurer les débits de base ci-après, compte tenu de la simultanéité admissible. Débit de base des appareils : Appareil Débit en l/s Evacuation en l/s Baignoire Lavabo WC Evier Fixation des canalisations Les canalisations seront fixées avec soin, le nombre de points de fixation sera suffisant pour éviter toute flèche ou déformation ou déplacement de la tuyauterie. Le type de collier ou autre organe de fixation sera adapté au type et au diamètre du tuyau et à la nature du local dans lequel il se trouve, mais dans tous les cas, il comportera une partie démontable pour permettre la dépose de la canalisation. Les colliers ou autres organes de fixation seront en métal galvanisé ou électro-zingué pour les canalisations en cuivre. Les colliers de fixations des tuyauteries principales et colonnes montantes comporteront un matériau résilient entre le collier et le tuyau. 3. Traversées des parois (murs et planchers) Les traversées de parois se feront obligatoirement par fourreaux.

8 - Selon le type et la nature de la paroi, ces traversées seront à réaliser selon prescriptions des DTU Les traversées de parois coupe-feu devront être traitées avec mise en œuvre de tous produits, dispositifs et bourrelets adaptés à cet usage, pour obtenir le degré coupe-feu imposé. Le dispositif utilisé devra être titulaire d un PV d essais justifiant son degré coupe-feu dans les conditions rencontrées. 4. Réseaux eau froide et ECS Les installations de distribution actuelles étant encastrées dans les planchers pour cheminer à l intérieur des logements seront condamnées et les anciennes tuyauteries apparentes déposées. Les réseaux de distribution d eau froide et d eau chaude sanitaire de chaque logement seront donc entièrement recréés et viendront se raccorder aux différents points de puisage et aux installations sanitaires dans les différents logements. Les équipements dans les logements sont les suivants quel que soit le type : - 1 évier - 1 lavabo - 1 cabine de douche - 1 poste d eau pour lave-linge - 1 poste d eau pour lave vaisselle - 1 W-C - 1 arrivée d eau ECS et EF à côté des WC pour l alimentation d une douchette pour les ablutions A titre d information, nous rappelons que l actuelle production d eau chaude sanitaire est assurée de façon individuelle par chaudière murale mixte raccordé à des conduits de fumées. Seuls les bâtiments 113 et 116 rue Jean Cocteau possèdent une production d eau chaude collective. 8 Les canalisations de raccordements circuleront en apparent sur les parois près du plafond ou en plinthe suivant le cas. (Les solutions retenues étant définies avec le Maître d ouvrage et le bureau d étude). Les canalisations en cuivre seront en tube rouge étiré à froid sans soudure. Les assemblages effectués par raccords à braser, dans la mesure ou les joints bénéficieront d un agrément du CSTB, pour une installation sur des réseaux d eau potable les extrémités des tubes seront équipées de raccords démontables de type «collets battus» ou à bague ils seront dans tous les cas prévus pour permettre un démontage facile. Les raccordements sur les robinetteries seront faits par raccords à collets battus ou à bague. Pose sur colliers démontables en acier chroma té à 2 vis avec bague anti vibratile et rosace de propreté. Les diamètres minimum à respecter sont les suivants : APPAREIL DIAMETRE MINIMUM INTERIEUR Evier 12 mm Lavabo ou vasque 10 mm Baignoire 14 mm Douche 12 mm Poste d eau robinet ½ 12 mm WC 10 mm Lave linge 10 mm Lave vaisselle 10 mm 5. Évacuation des appareils sanitaires Canalisations d allure horizontale dans logement

9 Les appareils seront raccordés en tubes PVC M1, série EU y compris collage, colliers, coudes, tés de visite, etc... Les canalisations seront complètement au dessus des plinthes, apparentes et rigoureusement alignées. H Les appareils seront raccordés individuellement aux chutes. Tous les colliers de fixation en cuisine seront posés au dessus des plinthes. Les soupapes de sécurité des chaudières seront également évacuées par tubes en PVC et raccordées à la chute EU avec entonnoir siphon type NICOLL ou équivalent. Pour les WC, le raccordement se fera par pipe blanche y compris joints et toutes sujétions. 6. Démontages et déposes : Le démontage complet et l évacuation de toute l installation existante de chaque logement (appareils sanitaires, canalisations d alimentation, eau froide et eau chaude sanitaire, canalisations d évacuation des appareils (hormis la chute verticale EU prévue dans article suivant) sauf travaux partiels comme définis dans «Description des travaux» Localisation : dans tous les logements NOTA : Pour certains logements les meubles vasques et appareils sanitaires divers seront après accord avec le Maître d Ouvrage, conservés. Seules les alimentations et les évacuations seront à reprendre. 7. Appareils sanitaires Nota : Certains habitants possèdent des salles d eau équipées de baignoires, de bidets, de meubles de lavabo etc. Le principe retenu pour l équipement type d une salle de bains et cuisine est celui indiqué sur les plans d exécutions avec la mise en œuvre notamment de cabines de douches et d évier résine deux cuves. Pour autant travaillant en milieu habité, après accord de la SEMPA, l évier pourra n avoir qu une cuve. 9 Tous les appareils seront de couleur blanche ou couleurs pastel aux choix du Maître d Ouvrage. Les mitigeurs seront à disques céramiques, finition chromée. La robinetterie sera estampillée NF et aura le classement Acoustique I et le classement EAU: - E2 - A2 - U3 pour les éviers, lavabos, vasques et lave mains, - E3 - A2 - U3 pour la baignoire et - E l - A2 - U3 pour les douches. Cabine de douche Elle est de Marque CAREA et de type COCOON. Elle possède des dimensions de 0,90 x 0,80 m H 2,12 m : - Receveur rectangulaire - Paroi latérale en matériaux Minéral Composite - Paroi latérale avec colonne intégrée et mitigeur thermostatique - 2 paroi vitrées coulissantes en verre sécurit 6 mm Localisation : Salles de bains Nota : Les cabines de douches seront fournies par la SEMPA.

10 Lavabos sur colonnes Lavabo de 600 x 460 en céramique blanche équipé de colonne et jeux de fixations, mitigeur mono trou mono commande avec flexible de raccordement et vidage complet, siphon PVC, sorties de canalisations avec rosaces chromées, compris ainsi qu un joint élastomère entre l appareil et la paroi. Localisation : Salles de bains W.C. WC en céramique blanche équipé de: - Réservoir attenant avec mécanisme silencieux et double chasse 3L/6L, robinet d arrêt chromé, NF classement acoustique 1, abattant double blanc série forte, coude orientable - vis de fixation avec cache tête chromée, sortie de canalisation avec rosace chromée. - Feuille de néoprène de 4 mm d épaisseur placée entre le WC et le sol. Le réservoir sera porté sur la cuvette et ne devra pas être en contact avec la paroi. Evier et Meuble sous évier mélaminé hydrofuge : Evier en résine à 2 bacs DIM. et 1égouttoir 1200 x 600 ou 1 bac avec égouttoir 900 X 600 sur meuble sous évier en mélaminé hydrofuge équipé de : - Mitigeur mono trou a bec orientable, bonde à grille inox avec clapet caoutchouc, siphon PVC. Entre évier (le meuble) et la paroi, il sera placé une bande souple auto-adhésive type Emavyl ou équivalent ainsi qu un joint élastomère. - Meuble avec 3 portes, fond, joues et tablette, l ensemble en mélaminé hydrofuge blanc. Y compris fixations, joints d étanchéité, mise en jeu, et raccordements. 10 Localisation : Cuisines. Nota : Les meubles sous évier ainsi que les éviers seront fournis par la SEMPA. Attentes pour machines à laver: Dans les loggias et les cuisines, il sera prévu un robinet d arrêt simple raccord diamètre 20x27, chromé, pour l alimentions en eau froide d un lave linge et lave vaisselle. Fourniture et pose des évacuations PVC avec siphons des laves linge, laves vaisselle. Localisation : dans les loggias et cuisines de chaque logement. Il existe toutefois des particularités notamment du 5 au17 Cocteau ainsi qu au 12 Jonquets où les deux postes se trouveront dans la cuisine. Attente pour climatiseur Dans les loggias il est prévu la mise en place d un raccordement aux EP pour la pose, par le locataire, d un climatiseur. Localisation : dans les loggias Attente pour douchette à ablutions : Dans les W-C des logements, il sera prévu un point d alimentation eau froide et eau chaude avec bouchons d arrêt, pour l alimentation éventuel d une douchette. Localisation : dans les W-C

11 8. Prestations liées aux économies d eau La SEMPA Maître d ouvrage de l opération demande qu au titre des économies d eau, un équipement complémentaire sera à fournir et à poser en adaptation sur robinetteries et chasses d eau. Cet équipement complémentaire devra répondre à la Norme NF. EN 246: et sera prévu dans le matériel de chez «CO Technique$ «ou «ADM Plus» Pour le robinet de cuisine Un régulateur de jet (mousseur ou aérateur) à double débit 6 et 12 litres / minutes de débit de type «venturi» à mélange air-eau non filmogène ne comportant aucun empilage de tamis pouvant favoriser la stagnation de l eau et la formation d un film de tartre susceptible de permettre le développement de bactéries ou de les retenir.il ne comporte aucune pièce dans la cartouche. Localisation : en équipement toutes les robinets des cuisines de tous les logements Pour le robinet du lavabo Un régulateur de jet (mousseur ou aérateur) type «venturi» à mélange air-eau à 5 l /minutes de débit constant auto régulé, en standard. Le débit pourra être choisi ( 3,4,5,6,8,9,10l/mn). Non filmogène et ne comportant aucun empilage de tamis pouvant favoriser la stagnation de l eau et la formation d un film de tartre susceptible de permettre le développement de bactéries ou de les retenir,.il ne comporte aucune pièce métallique. Le débit est constant et totalement insensible à la pression en amont. Localisation : en équipement tous les robinets des lavabos de tous les logements Chasse d eau 11 Un dispositif de type «plaquette» et «éco-sac» permettant de diminuer de 30% le volume d eau (inférieur) initial du réservoir de chasse, tout en conservant la hauteur de colonne d eau maximum pour conserver toute son efficacité à la chasse. Une détection de fuite par traceur au colorant sera systématiquement effectuée pour chaque chasse (traceurs fournis dans les Kits) Localisation : en équipement toutes les chasses d eau de tous les logements

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 6 PLOMBERIE-SANITAIRE

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

www.defiscalisation.com

www.defiscalisation.com DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Commune De Fort de France Quartier Beauséjour Jambette «Domaine de Bélize» 57 Appartements 60 Garages DESCRIPTIF DE VENTE www.defiscalisation.com 1/5 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier 1/10 Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier PL06-0023 Chauffe eau électrique 15 L Sur évier PL06-0051 Support chauffe eaux 15 L Chauffe eau 15L sous évier PL06-0036 Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

C.C.T.P. LOT 5 : CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE DCE

C.C.T.P. LOT 5 : CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE DCE REHABILITATION DE 20 LOGEMENTS Résidence LES PRES DE SAINT PIERRE 1 17 rue Pasteur 49130 LES PONTS-DE-CE C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 5 : CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE

LOT N 4 - CHAUFFAGE - PLOMBERIE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 132012 GITE DE GROUPE DE LA VALLEE DE L'AIGRE 31, Rue Porte Dunoise

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER PRO CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Le guide de la. plomberie. éditions

Le guide de la. plomberie. éditions Le guide de la plomberie éditions Le guide de la plomberie Mieux comprendre pour bien choisir! éditions Dans la même collection ππmaison et Travaux Le guide du parquet Le guide de la désinsectisation ππargent

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS»

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» Sur la ville d AVIGNON (84000) DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P LOT 10 : PLOMBERIE -

Plus en détail

Résidence Les chemins de Berroueta

Résidence Les chemins de Berroueta Résidence Les chemins de Berroueta Quartier Berroueta 64122 URRUGNE DESCRIPTIF SOMMAIRE DU COLLECTIF Edition du 20/03/2014 1 A)APPARTEMENTS Gros oeuvre 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 1216305 CONSTRUCTION D'UNE MICRO CRECHE Rue de Beauce 28120 BAILLEAU

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420)

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420) MAITRE D'OUVRAGE HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 12 villas à LA CHAPELLE EN VERCORS (26420) Dossier de consultation des entreprises : Octobre 2014 C.C.T.P.

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

SNC KAUFMAN ET BROAD PROMOTION OPERATION MILLERY GELTINES TRANCHE 2. Ensemble de 11 villas Rue traversière 69 390 MILLERY

SNC KAUFMAN ET BROAD PROMOTION OPERATION MILLERY GELTINES TRANCHE 2. Ensemble de 11 villas Rue traversière 69 390 MILLERY SNC KAUFMAN ET BROAD PROMOTION OPERATION MILLERY GELTINES TRANCHE 2 «Les patios de Millery» Ensemble de 11 villas Rue traversière 69 390 MILLERY NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES MAISONS (document non contractuel

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE

CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS SAINTE MAURE MAÎTRE D OUVRAGE : MAÎTRE D OUVRAGE DELEGUE : Société Immobilière d Aménagement du Barsuraubois et de l Aube 7 rue Jean-Louis DELAPORTE 10000 TROYES NATURE DE L OPERATION : CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTISPORTS

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Service Technique Matériel Sanitaire et plomberie

Service Technique Matériel Sanitaire et plomberie Service Technique Matériel Sanitaire et plomberie 1. Descriptif de l'utilisation standard Marché de fournitures à commande pour le matériel plomberie et sanitaire. 2. Descriptif technique DESIGNATION DESCRIPTIF

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

ANTENNE DU CONSEIL GENERAL A LIMOUX REALISATION D'UN ENSEMBLE DE BUREAUX C.C.T.P. LOT N 12 : PLOMBERIE SANITAIRES ZINGUERIE -

ANTENNE DU CONSEIL GENERAL A LIMOUX REALISATION D'UN ENSEMBLE DE BUREAUX C.C.T.P. LOT N 12 : PLOMBERIE SANITAIRES ZINGUERIE - A - GENERALITES Principe des installations Les travaux de plomberie/sanitaires,d évacuation eaux pluviales toitures terrasse et de sécurité incendie (extincteurs) concernant la construction de l'antenne

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau GUIDE PRATIQUE Individualisation de votre contrat de fourniture d eau Édition 2015 1 1 - L ESSENTIEL Vous souhaitez réaliser une demande d individualisation SOMMAIRE Bienvenue chez Eau de Paris! 1 L essentiel

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND UNE REALISATION JEAN BASTARD-ROSSET PROMOTEUR CONSTRUCTEUR RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND Bâtiments A & B NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Octobre 2011 Notice descriptive sommaire p. 2 1 TERRASSEMENT GROS

Plus en détail

Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches

Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches *** CONSTRUCTION D UN ALSH ACCUEIL PERISCOLAIRE 1 Place des Ecoles 37 600 BEAULIEU LES LOCHES *** CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD. Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie 29490 GUIPAVAS MAITRISE D OEUVRE

TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD. Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie 29490 GUIPAVAS MAITRISE D OEUVRE VILLE DE GUIPAVAS 2 7, r u e S t T h u d o n 2 9 4 9 0 G U I P A V A S TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie 29490 GUIPAVAS

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail